AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Ven 20 Jan - 19:27

C'était une belle soirée et du haut de ses 45 ans, Gawain était heureux de retourner faire un tours du côté moldu pour en profiter un peu. Pour une fois il avait eut une journée de congé et il en avait profité à sa manière.

Lui qui se levait généralement très tôt, s'était octroyé une grasse matinée ce matin même. Il avait apprécié de rester simplement entre les draps froissés de son lit à écouter les bruits de la nature et du monde extérieur par la fenêtre ouverte. Ensuite il avait pris une bonne douche, avait mangé et s'était enfilé à peu près un litre de café à lui tout seul avant de se décider à traîner un peu à l'extérieur.

Il aurait pût rester du coté sorcier, mais il avait la peur étrange qu'il puisse se faire attraper par un quelconque sorcier pour une quelconque besogne alors que c'était son jour de congé. Aussi, il s'était vêtu de façon moldue, classique, chemise et pantalons... Il savait se vêtir de mode non sorcière car il avait vécu exclusivement dans ce monde plusieurs années, il ne craignait donc pas de passer inaperçu.

Gawain avait marché un moment sans trop savoir ce qu'il allait faire, mais il avait fini par se décider à aller voir un film au cinéma. Il n'était pas tellement fan de films, mais ça lui passerait le temps et finalement, après la séance, il jugea que le film n'était pas si nul que ça... Il avait passé un bon moment. Quand le soir commença à arriver, il décida de se rendre dans un endroit qu'il affectionnait tout particulièrement.

C'était un petit pub sans prétention aucune et avec une propreté irréprochable. Ce bar avait surtout la très bonne qualité d'être réservé aux personnes homosexuelles. Bien sur, il ne criait pas sa fonction première sur tous les toits, mais les personnes concernées étaient bien au courant qu'en mettant les pieds ici, il y aurait plus de chances pour qu'ils se fassent draguer par une personne du même sexe que par une personne du sexe opposé.

Les lieux étaient plutôt bien remplis ce soir là, à croire que tout le monde avait la même idée où alors c'était le temps qui était propice à un peu de flagorneries. Il salua vaguement l'assemblée et partit s'asseoir au bar sur un haut tabouret assez loin du couple qui discutait aussi discrètement que possible, les têtes penchées l'une vers l'autre.

- Un café s'il vous plait. Demanda-t-il au barman.

Il ne commandait jamais d'alcool. Il aurait peut-être pu essayer, ça faisait des années maintenant qu'il était abstinent, mais il avait trop peur de replonger s'il prenait le risque et relâchait son attention ne serait-ce qu'un peu.

Tournant machinalement son café, il observait le couple un peu plus loin, sans se faire trop insistant, il ne voulait pas être intrusif... Il était envieux... C'était idiot, mais il était envieux... Ca faisait si longtemps maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 71
Date d'inscription : 14/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Sam 21 Jan - 0:16



❝souvenirs souvenirs...❞
Gawain & Lysander
Lysander venait de fêter un quart de siècle et c’est précisément cela qui l’amenait ce soir à marcher dans les rues du Londres moldus, comme s’il avait toujours fréquenté ce monde et en passant parfaitement inaperçue. Ce que le jeune sang pur connaissait de la vie des non sorciers se résumait à ce qu’il avait appris par ses parents, par ses cours d’études des moldus et par le biais de ses nombreux amis d’enfance, bien qu’ils aient été jugés indésirables par son paternel et le reste de la famille Rosebury. L’alchimiste ne pouvait nier que la vie des moldus pouvaient recelé des dangers inattendus pour un sorcier qui ne prenait pas garde. Bref, sortir dans le monde des personnes dénués de pouvoir magique ne lui était à proprement parler inconnu. Toutefois, certains choix feraient de lui un original aux yeux de ces derniers.

Notamment le fait qu’il porte souvent un couvre-chef afin de caché le fait que ses cheveux pouvaient changer de couleur lorsqu’il ne contrôlait plus son don de naissance et qu’il ne maitrisait plus ses émotions. En général, il parvenait à ce qu’ils conservent un teinte châtain si chère aux yeux de son père. Le fils aîné des Rosebury n’avait décidément rien su faire comme les autres. Preuve en était qu’il avait transplaner depuis le manoir familial jusqu’ici pour fuir la réception ennuyeuse que ses parents avaient organisé pour fêter cet anniversaire avec le gratin habituel qui lui donnait de l’urticaire. Il avait réussi à fuir en argumentant qu’il devait se changer et s’il avait effectivement bien changer de tenue, c’était pour mieux disparaître au milieu des gens « normaux ». Une fois encore, son frère et ses sœurs n’auraient jamais oser faire cela.

C’est ainsi que le nouvellement fêter venait de débarquer comme une fleur dans le pub gay du coin, un endroit qu’il avait découvert par le biais d’un amis né-moldu cette fois qui vivait non loin dans le quartier et qui se trouvait avoir des goûts variés au niveau de ses conquêtes d’un soir. Pourtant, Lysander n’était pas entré là dans cette optique, il cherchait surtout à mettre le plus d’obstacle entre lui et sa famille dans le cas d’hypothétique recherche de sa personne. Le reste de ce qui se passerait ce soir, que ce soit prendre une cuite, avoir de la compagnie ou se mettre à chanter à tue-tête ne serait jamais que du bonus pour lui. Il se consolait en se disant que d’ici demain, il retournerait à son bureau pénard à Poudlard et qu’on lui ficherait la paix avec les mondanités. Après, il y aurait toujours les élèves pour lui casser les pieds.

Le naufragé du soir s’amarra à un tabouret du comptoir près d’un homme qui venait de commander un café, ce qui d’ailleurs l’étonna, mais après tout ce n’était pas ses mandragores ce que l’homme buvait. Lorsque le barman fit attention à lui, Lysander s’interrogea deux minutes sur ce qu’il allait demander. La fin mars était fraîche, il n’était pas franchement couvert, quelle manie aussi ses parents de fêter son anniversaire en avance à cause de cette date de naissance qu’ils jugeaient ridicule du premier avril. « Hum… Un irish coffee, s’il vous plait. » Voilà bien quelque chose que les moldus avaient inventés d’intéressant. Du café pour réchauffé et de l’alcool pour faire passer la mauvaise soirée. Presque aussi bon que la bièraubeurre. En attendant, il observa les lieux avant de tomber nez-à-nez avec le regard de l’homme à côté de lui. C’est gênant ça ou pas… « Bonsoir. » dit-il en le saluant d’une main qu’il reposa ensuite sur le comptoir. « Belle soirée n’est-ce pas ? » Oui, bon la causette et lui… lui et beaucoup de chose de toute façon. L’ex-gryffondor avait beau être extravertie, ce n’était pas pour autant qu’il fût particulièrement doué. Un peu lourd même parfois que certain dirait.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Sam 21 Jan - 17:25

Bien malgré lui, Gawain observait autours pour voir s'il pourrait se trouver une autre distraction que celle de simplement boire un café avant de rentrer chez lui quand il s'ennuierait trop pour rester parmi tout ces gens. Mais pour le moment, il n'y avait pas grand chose d'intéressant. Il y avait quelques couples, un groupe d'amis, deux femmes plus jeunes, quelques personnes seules dans leur coin à se jauger du regard pour voir si les autres allaient leur plaire ou non... Mais dans l'ensemble, aucun ne lui plaisait, pas même pour discuter un peu... Alors il se réintéressa à son café qu'il tournait machinalement en faisant semblant de ne pas voir les regards intéressés et appuyés du barman.

Il était plutôt bel homme c'est vrai, mais Gawain n'avait pas franchement envie de partir dans ce genre de jeu... Il se doutait bien que l'employé ne le draguerait que pour la forme et franchement il avait passé l'âge, même s'il ne se sentait pas vieux et qu'il préférait généralement les hommes plus jeunes, il se sentait tout de même las de certaines gamineries.... La porte s'ouvrit un instant et se referma avant qu'un homme ne vienne prendre place non loin de lui. Gawain lui lança à peine un coup d'oeil, perdu dans ses propres pensées.

« Hum… Un irish coffee, s’il vous plait. »

Hum... Pas mauvais ça... Pensa-t-il malgré lui... Bien sur, il ne se permettrait plus de boire une telle chose, mais il se souvenait bien du gout, il aimait bien, surtout l'hiver quand il pouvait finalement picoler sans en avoir l'air... Gawain vit le barman apporter sa commande à l'inconnu qu'il observa de plus près. Plutôt bel homme, il fallait l'avouer... Mais ce qu'il n'avait pas prévu par contre, c'était qu'il se retourne pour l'observer à son tours... Les coïncidences vous jouaient parfois de ces tours....

« Bonsoir. »

Gawain, bien que surpris par une telle attitude, ne se démonta pas et répondit d'un simple signe de tête avant de prendre enfin une gorgée de son café noir presque trop chaud.

« Belle soirée n’est-ce pas ? »

- Si vous le dites... Répondit doucement Gawain.

Personnellement il n'avait pas trop à se plaindre, il avait passé une agréable journée solitaire, ça aurait pût être pire, en plus il faisait beau et plutôt bon pour la saison alors il n'allait pas en plus râler juste parce que ce couple un peu plus loin lui faisait regretter d'être célibataire...

- On dirait bien que vous vous ennuyez... Lança-t-il à l'homme qui l'avait salué et dont il ne connaissait toujours pas le nom...

Mais au fond... Allait-il le lui demander ? Hum... Non... Et il ne lui donnerait pas le sien non plus... On verrait bien s'il était du genre curieux ou non... Gawain se sentait finalement d'humeur joueuse et il repris.

- Qu'est-ce qui vous amène ici ? Un rendez-vous galant ? Proposa-t-il après avoir jeté un coup d'oeil à ce couple finalement trop démonstratif...

Pourtant ils n'avaient aucun geste déplacés, ils se contentaient d'être ensembles, mais leur amour, leur lien, leur réciprocité étaient tellement flagrant que Gawain, frustré d'être célibataire et surtout sans histoire sentimentale depuis bien longtemps trouvait cela presque indécent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 71
Date d'inscription : 14/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Dim 5 Fév - 16:54



❝souvenirs souvenirs...❞
Gawain & Lysander
Sur le temps que le barman remplissait son travail et après une brève salutation à l’homme qui lui tenait faussement compagnie au bar, Lysander s’appliqua à observer le lieu dans lequel il avait échoué. Les rares fois où il était venu, il n’avait pas fait plus attention que cela à ce qui l’entourait, puisqu’il était à l’époque en compagnie d’un groupe d’ami. Là, il avait échoué seul comme une âme en peine et n’avait pas grand-chose d’autre à faire pour s’occuper tout du moins pour l’instant. Il eut vite remarqué que peu de gens étaient non accompagnés, ce qui outre mesure ne le dérangeait pas, il n’avait pas de projet spécifique. La vue des couples ne lui posait aucun souci, en même temps vu son âge il n’avait pas ce genre de projet non plus, même s’il n’était pas à l’abris d’un jour s’y retrouver. Il aurait sans doute pu jouer un peu plus le jeu et aguicher une des personnes venues seule, mais il était bien là où il était et n’était pas encore assez à l’aise pour ça. C’était une chose de fréquenter des moldus en compagnie d’autres moldus ou de sorcier né-moldu, mais seul s’en était une autre.

Au final, le grand brun reçu sa boisson après avoir « entamer » une discussion banale avec le quadragénaire à côté de lui. Pas tellement par envie incontrôlable, plus par politesse vu qu’ils avaient fini par se regarder en même temps. Le silence de toute façon est une chose qui fichait Lysander mal à l’aise. Le métamorphomage restait un grand bavard en général et le silence l’oppressait naturellement. Après, démarré sur la pluie et le beau temps n’avait jamais été l’idée la plus lumineuse qu’il ait eu. Heureusement - ou malheureusement ça seul l’avenir le dirait- l’autre homme vient à son secours en continuant sur la voie lancée. « Oh… oui, un peu je l’admets. J’espérais trouvé un peu plus de d’ambiance ici, mais j’avais oublié que nous étions en semaine. » ajouta-t-il avec un air contrit. D’ordinaire, il ne sortait avec ses amis que le vendredi soir ou le samedi soir, des moments plutôt propices aux soirées animées. Lysander se décida à attaquer sa boisson après l’avoir lentement remuée avant de se retourner vers l’homme inconnu qui s’adressait de nouveau à lui d’un air assez surpris. « Euh non… Je voulais juste boire un verre… et échapper à mes parents dans le même temps, ainsi qu’à la soirée barbante qu’ils ont organisée. Et vous ? » Il observa le plus âgé observé le couple du coin et haussa les sourcils. « Si moi, j’ai l’air de m’ennuyer, vous c’est plutôt ce couple qui a l’air de vous ennuyer. Ce qui me fait penser que ça fait un moment que vous êtes célibataire. Mais, vous n’avez pas l’air d’être là pour rechercher le frisson de l’aventure ou un potentiel partenaire de vie pour autant… vous êtes bizarre au premier abord, mais bien de votre personne si je puis me permettre. Pardon, je parle toujours de trop et en plus pour ne rien dire. Je vais vous laissez tranquille. » dit-il en se remettant face au bar et en reprenant son verre pour siroter son Irish Coffee.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Mar 7 Fév - 8:21

Une fois de plus, sa tentative de sociabilisation promettait de se transformer en sortie solitaire. Mais au moins il verrait du monde et il verrait autre chose que le monde magique. Mais Gawain devrait peut-être songer à se faire une raison, il n'était pas, n'avait jamais été et ne serait sans doute jamais un homme sociable. Il n'avait pas de facilité dans ce domaine là. Il ne voyait jamais réellement de raisons d'aller parler aux gens, surtout quand ils ne les connaissait pas et puisqu'il n'avait pas le sourire et le verbe facile en présence d'inconnu, il ne faisait pas très accessible généralement. Bien souvent, quand il sortait comme ça histoire de briser la monotonie du quotidien, il y avait forcément un moment où il regrettait son idée et où il rentrait sans demander son reste face à un nouvel échec, mais il le vivait plutôt bien.

Cette fois-ci encore, il songeait de plus en plus à rentrer comme il était venu après avoir terminé son café quand un jeune inconnu lui adressa la parole. Comme à peu près toutes les rencontres fortuites, ça s'était passé de façon tout à fait idiote, ils s'étaient regardé en même temps, mais au moins il avait eut le cran de lui parler de la pluie et du beau temps. Peut-être que c'était un bavard dans le fond... C'était surement ça... Il n'avait jamais compris comment faisaient les gens sociables comme ça pour avoir toujours quelque chose à dire sans même paraître gêné ou mal à l'aise en présence d'inconnus. Mais pour l'heure, cela l'arrangeait bien car il semblait plutôt sympathique aux premiers abords. Il tenta donc de relancer la conversation naissante de façon timide et maladroite. Il sous entendit que son nouvel interlocuteur s'ennuyait et apparemment il avait tapé dans le mille.

« Oh… oui, un peu je l’admets. J’espérais trouvé un peu plus de d’ambiance ici, mais j’avais oublié que nous étions en semaine. »

Un peu plus d'ambiance ? Et bien ça ne devait pas être très jovial chez lui pour qu'il espère trouver un peu plus d'ambiance dans ce genre de lieu propice aux rendez-vous intimes et privés... C'était un bar, mais pas non plus accés sur les soirées dansantes... Gawain, fort de sa dernière bonne résolution, tenta d'entretenir le début de conversation civilisée que le jeune inconnu avait tenté d'instaurer. Peut-être que pour une fois il réussirait à se faire une connaissance qui ne serait pas un collègue de travail. Il se montra cette fois ci curieux et légèrement impoli en lui demandant ce qu'il faisait dans le coin. Mais c'était une question comme une autre qui leur permettraient de faire un peu plus connaissance. Si tenté qu'il veuille réellement faire connaissance.

« Euh non… Je voulais juste boire un verre… et échapper à mes parents dans le même temps, ainsi qu’à la soirée barbante qu’ils ont organisée. Et vous ? »

Echapper à ses parents ? Mais quel âge avait-il ?! Merlin, il faudrait qu'il cherche à l'apprendre avant de décider s'il voulait aller plus loin ou non... Non parce que quand même, parfois quand l'écart d'age était trop grand et que ça la maturité ne suivait pas, ça n'était pas possible, même en ce qui concernait une simple relation amicale.

Gawain se rendit compte de la tournure étrange de ses pensées. Il parlait deux minutes avec un jeune homme relativement mignon et le voila qui se mettait à penser à une éventuelle relation plus qu'amicale... Non mais ça n'allait pas bien dans sa tête et pourtant il n'avait pas pris une goutte d'alcool... Pour essayer de se changer les idées, il regarda ailleurs et ses yeux tombèrent sur ce couple d'hommes un peu plus loin qui ne semblaient pas penser qu'un peu d'intimité serait la bienvenue.

« Si moi, j’ai l’air de m’ennuyer, vous c’est plutôt ce couple qui a l’air de vous ennuyer. Ce qui me fait penser que ça fait un moment que vous êtes célibataire. Mais, vous n’avez pas l’air d’être là pour rechercher le frisson de l’aventure ou un potentiel partenaire de vie pour autant… vous êtes bizarre au premier abord, mais bien de votre personne si je puis me permettre. Pardon, je parle toujours de trop et en plus pour ne rien dire. Je vais vous laissez tranquille. »

Bien qu'il fut surpris dans un premier temps, se sentant vaguement pris la main dans le sac et ressentant une certaine honte, comme si on l'avait soudainement confondu avec une sorte de voyeur pervers, Gawain fut très vite amusé par cette analyse relativement exacte. Non, de base il n'était pas là pour rechercher quoi que ce soit d'autre qu'un peu de nouveauté dans sa monotonie du quotidien...

Un léger sourire taquin pris naissance au coin de ses lèvres alors que l'autre retournait à sa boisson, voulant apparemment cesser de l'importuner avec ses analyses douteuses et pourtant juste dans une certaine mesure. Gawain pris une bonne gorgée de son café noir avant de reprendre, toujours amusé.

- Ca vous arrive souvent d'analyser vos interlocuteurs comme ça ? Demanda-t-il l'air de rien.

Puis il se rendit compte que le simple fait de poser cette question pourrait faire croire à l'inconnu du jour qu'il s'était fâché de l'entendre supposer à son sujet, il ajouta donc.

- En tout cas vous avez un raisonnement plutôt juste... Je ne suis plus le genre d'homme à... Comment dire sans être trop vulgaire... Chercher un coup d'un soir... Et ça n'est pas ce que je suis venu faire ici... Mais en ce qui concerne ce couple, j'estime simplement qu'il y a des limites à la pudeur...

Il hésita un instant et s'amusa à rajouter avec un air détendu.

- La vieillesse sans doute. plaisanta-t-il en se moquant de lui-même.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 71
Date d'inscription : 14/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Dim 12 Fév - 12:48



❝souvenirs souvenirs...❞
Gawain & Lysander
Bavard, Lysander l’était certainement et un peu trop pour son propre bien d’après certains de ses amis. Pas qu’il soit spécialement en veine de divulguer une quelconque information compromettante, sauf peut-être de laisser échapper un mot de vocabulaire du monde magique sans faire attention, mais lorsque cela lui arrivait il faisait passer la pilule en raillant sa faute, se désignant comme quelqu’un qui adore inventé des mots sans queue ni tête. Toutefois, il pouvait également s’enfermer dans un certain mutisme lorsqu’il ne trouvait pas d’interlocuteur approprié à son caractère introverti ou lorsqu’il voyait clairement qu’il dérangeait l’assistance avec son incapacité à conserver ses mâchoires closes et sa langue au repos. Manifestement, dans un premier temps, l’homme plus âgé avec qui il avait démarré une conversation à la banalité affligeante n’était pas contre le fait de la continuer, même si visiblement il n’était pas à l’aise avec le fait d’être sociable. En quelques secondes, il avait eu vite compris que son interlocuteur inconnu était presque l’exacte contraire de ce qu’il était. Bon déjà sur le plan de l’âge puisqu’il devait au moins avoir une vingtaine d’année de plus que lui, ensuite sur ce qu’il comprenait de son caractère. L’introversion contre l’extraversion, cela promettait d’être une discussion compliquée et Lysander ne doutait pas un instant qu’il finirait par abdiquer.

Le jeune alchimiste apprenait à déchiffrer les élèves à ses cours, ce qui somme toute devait lui avoir fourni ce qu’on appelle communément une déformation professionnelle lorsqu’il se mit à analyser son inconnu avec plus d’intérêt qu’il ne le voulait réellement. Oui, il pouvait l’affirmer, cet homme l’intriguait. Déjà parce qu’il ne le laissait physiquement pas indifférent, mais aussi parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de le titiller pour lui retirer cet air ennuyé sur le visage. Son côté taquin et un peu gamin revenait largement à la charge, lui qui en plus était doté d’un optimisme parfois un peu débordant. Malgré tout, il se rendit rapidement compte qu’il empiétait largement sur la vie privée de l’introverti à ses côtés et qu’il risquait si pas de le fâché, de l’ennuyé ou de le mettre encore plus mal à l’aise. Il retourna donc à sa boisson qu’il sirota d’un air absent en regardant la pendule au-dessus du bar. Il haussa un sourcil étonné lorsque son compagnon d’infortune reprit la parole pour d’abord le questionné puis alors justifier le fait qu’il soit ennuyé par le couple d’homme. La vieillesse, il se fout de lui là ? « La vieillesse ? Vous avez quoi… quarante ans ? Et vous vous trouvez vieux ? Eh ben… » L’aînée des Rosebury posa son vers et fit un quart de tour sur son tabouret pour se mettre le plus en face de l’homme que possible sans avoir à descendre de son perchoir. « Déformation professionnelle, je suis professeur dans une école pour surdoué… Ils ne sont pas toujours ouverts aux dialogues et on doit souvent chercher nous-même ce qui ne va pas. » L’alchimiste croisa ses jambes et s’appuya contre le bar, transférant une bonne partie du poids de son torse sur son bras gauche. « Voyez-vous ça, je suis plus doué pour l’analyse que je ne l’imaginais, on dirait. Je dirais pour le reste que… en fait y’a pas d’âge ou de profil pour ne pas avoir envie d’un coup d’un soir. » dit-il en appuyant de façon taquine sur le dernier terme. Il observa le couple pendant un instant avant de froncer les sourcils, ne comprenant pas trop ce qu’il y avait d’impudique dans leur façon de se tenir là ensemble. « C’est parce que ça fait trop longtemps que vous n’avez pas été comme eux, je pense. » Il reposa ses yeux bleus sur son interlocuteur avant de faire la moue. « Ou alors… c’est parce que je suis jeune. » dit-il en riant avant de reprendre son verre et de boire une gorgée supplémentaire. « Je connais des gens plus impudiques que ces deux là. Ils ne se sont pas encore mis à se rouler des patins baveux devant vous ou pire encore. »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Jeu 9 Mar - 17:21

Intérieurement, Gawain s'amusait de la réaction du jeune inconnu à côté de lui lorsqu'il avait prétendu qu'il se sentait vieux. Naturellement, il ne trouvait pas qu'il soit vieux, surtout quand on considérait le fait qu'il était sorcier et qu'avec de la chance il vivrait plus longtemps qu'un simple moldu. Mais ça, le jeune homme n'en savait fichtrement rien.

« La vieillesse ? Vous avez quoi… quarante ans ? Et vous vous trouvez vieux ? Eh ben… »

Gawain but une gorgée avant de répondre d'un air malin, détrompant sournoisement le plus jeune sur ce qu'il avait compris de sa réponse.

- Je suis toujours plus vieux que vous... Mais je ne me trouve pas vieux... Je dirais même plus que je suis dans la fleur de l'âge.

Il se ventait un peu, c'est vrai, mais il aimait bien s'amuser d'un peu de ventardise parfois. Bien souvent, ça marchait, les autres hommes rentraient dans son jeu et alors ils allaient plus loin ou pas, ça dépendait si ça collait... Mais c'était là une époque qu'il considérait comme révolue. Il voulait de la stabilité et si possible, pas avec une femme... Non, il y avait goûté pour le restant de sa vie... Le mariage, plus jamais pour lui il était vacciné...

« Déformation professionnelle, je suis professeur dans une école pour surdoué… Ils ne sont pas toujours ouverts aux dialogues et on doit souvent chercher nous-même ce qui ne va pas. »

Ecole de surdoués hein... Intéressant... Il mis l'information de côté, par déformation professionnelle lui aussi surement, en tout cas il le mettrait sur le compte de son travail si jamais on venait un jour à le lui reprocher. Il ne répondit rien cependant, se contentant d'accepter l'explication de sa curiosité d'un signe de tête. Le jeune homme se déplaçait pour se mettre plus à l'aise en lui faisant autant face qu'il le pouvait. Gawain, pour sa part, restait encore assis face au bar, pas encore sur de vouloir continuer à papoter avec ce gars là.

« Voyez-vous ça, je suis plus doué pour l’analyse que je ne l’imaginais, on dirait. Je dirais pour le reste que… en fait y’a pas d’âge ou de profil pour ne pas avoir envie d’un coup d’un soir. »

Oui c'était vrai... Il n'y avait pas d'âge, mais pour le moment il n'avait plus envie de faire quoi que ce soit de frivole... Il avait eut son lot ces dernières années et il aspirait désormais à plus de calme, aussi bien dans son travail et sa vie privée.

- Certes... Sauf peut-être quand on estime avoir déjà eut son lot de "coup d'un soir" pour les dix prochaines années... Marmonna-t-il cependant assez fort pour être entendu.

Il avait fait plus de conneries qu'à son tours à l'époque où il se noyait dans l'alcool. Il buvait jusqu'à ne plus en avoir de souvenir le lendemain matin et il ne comptait plus le nombre de fois où il s'était réveillé dans une chambre d'hotel à côté d'un homme ou d'une femme qu'il ne se souvenait même pas d'avoir vu la veille... Généralement il partait en catimini et ne donnait plus signe de vie...

« C’est parce que ça fait trop longtemps que vous n’avez pas été comme eux, je pense. »

Comme eux ? Amoureux ?! Ca c'était forcément vrai... La dernière fois c'était Mary et... Et il ne voulait vraiment pas penser à ça pour le moment.

« Ou alors… c’est parce que je suis jeune. »

Il rit légèrement et Gawain l'observa un instant avant de répondre toujours à moitié sournois et taquin.

- Quand on est fleur bleu on l'est à tous les âges...

Lui il l'avait été... Romantique, juste assez, mais il ne voulait plus... Ca faisait trop mal après... Et puis il se pensait vacciné pour le restant de ses jours en ce qui concernait l'amour, comme tout ceux qui, blessés profondément, pensaient ne plus être capable d'aimer de nouveau et finissaient par se rendre compte qu'ils s'étaient trompés.

« Je connais des gens plus impudiques que ces deux là. Ils ne se sont pas encore mis à se rouler des patins baveux devant vous ou pire encore. »

Cette fois-ci ce fut au tours de Gawain de rire d'un air moqueur. C'était vrai qu'il avait lui-même fréquenté des personnes bien moins pudique et d'ailleurs, avec un bon coup dans le nez il ne devait plus guère prendre garde à ces choses là.

- Et bien nous n'avons qu'à dire que je suis trop anglais... Conclu-t-il. Mais laissons les à leurs bécotages et parlons d'un sujet plus intéressant... Alors comme ça vous êtes professeur ? Vous enseignez quelle matière ?

Il s'était à demi tourné à son tours et observait l'inconnu avec un léger sourire et toute son attention. Parler du travail de cet homme bavard serait sans doute bien plus intéressant que de s'acharner sur ce couple qui finalement ne le dérangeait pas tant que ça. C'était juste qu'il n'avait rien eut d'autre à faire sur le moment que de les observer et regretter.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 71
Date d'inscription : 14/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Lun 20 Mar - 10:06



❝souvenirs souvenirs...❞
Gawain & Lysander
Il semblait à Lysander que son compagnon de bar commençait lentement, mais sûrement, à se lâcher un peu et à être plus réceptif à la discussion. Ce qui, avouons-le, l’arrangeait bien. Il se voyait mal faire un monologue ou tailler le bout de gras avec le bar man, voir même se taire pour tout le reste de la soirée. Ce dernier point surtout lui serait particulièrement désagréable vu son caractère extraverti à tendance expansive d’ailleurs. Ce qui ne plaisait pas à tout le monde, mais ça il n’obligeait personne à le supporter plus qu’il ne le pouvait. La réplique du plus âgé lui tira un petit sourire amuser. « Bien envoyé. Oh monsieur emploie les beaux termes, je vois. Monsieur a du vocabulaire. » lança-t-il sur le ton de la plaisanterie, ponctuant sa phrase d’un rire naturel avant de revenir à sa boisson qu’il avait un peu délaisser pour s’occuper de la discussion avec son voisin de tabouret. C’est-à-dire que ce n’est pas le genre de boisson qui se boit froide ou moins que tiède. L’homme parlait peu, mais les informations qu’il donnait à son sujet étaient relativement intéressante, suffisamment pour donner matière à penser et à parler au professeur de Poudlard, ce qui somme toute serait plus agréable que la soirée mondaine qui avait lieu à des kilomètres d’ici et à laquelle il aurait dû se trouver. Ainsi donc son voisin de comptoir avait eu son lot de soirée sans lendemain, voyez-vous cela. Il comprenait somme toute mieux pourquoi il était dérangé par le côté fleur bleu des autres hommes un peu plus loin. « C’est une façon de voir, effectivement. » Il n’allait pas juger les gens et il se garderait bien de faire des commentaires puisque visiblement ce n’était pas ce que cherchait l’autre homme. Chacun son jardin secret, ses regrettes et ses erreurs, lui dirait plutôt ses expériences, mais chacun à sa vision des choses. De son côté, il était encore suffisamment jeune que pour ne pas avoir une expérience dans le domaine aussi conséquente. En même temps, en étant coincé dans un bureau à Poudlard les trois quarts du temps, il ne sortait plus autant que durant ses études. Ce qui ne l’empêchait pas de le faire et d’avoir eu son lot de soirée sans lendemain par la suite. « Alors, je ne dois pas l’être. » conclu-t-il lorsque son voisin affirma que lorsqu’on était fleur bleue c’était à n’importe quel âge et probablement pour la vie. « Je ne sais pas si ça doit me rassurer ou me désabuser à mon propre sujet. » Après, ce n’était pas un crime de ne pas avoir dans le sang la veine romantique du : je tiens mon partenaire par la main à chaque seconde de la journée, je rentre avec un bouquet de fleur et j’offre un restaurant hors de prix pour la saint valentin… Enfin, ça dépend sans doute du partenaire en question. Ceci étant un débat parfaitement philosophique qu’il ne se sentait pas d’avoir ce soir et peut-être même jamais. Il jeta un nouveau regard aux deux amoureux du fond de la salle et haussa ses larges épaules avant de tourner distraitement sa cuillère dans son verre. Mais oh, voici donc que cet homme est capable de rire plus qu’une fois sur la soirée, ça fait plaisir. Lui-même rit également plus discrètement sur le coup. « Cela doit être ça en effet. » Il ne pouvait pas vraiment juger les anglais. Il était né ici après tout, ce qui faisait de lui un anglais de naissance, mais avec des origines Allemande et Polonaise. Ce qui l’un dans l’autre faisait qu’à ses yeux certains comportements anglais étaient très… étrange parfois. « La chimie. Rien qui ne soit vraiment passionnant, j’en ai peur. La majorité des gens trouvent ça barbant. J’aime l’idée de faire exploser des choses, d’en transformer d’autres. Et vous, qu’est-ce que vous faites dans la vie ? » Un vacarme inattendu retentit derrière eux, faisant légèrement sursauté le jeune homme qui se retourna pour faire face à une bagarre rapidement maîtriser par les employés du bar qui jetèrent les deux protagonistes hors des lieux. Lysander soupira et marmonnant entre ses dents : « Ah ces moldus… » Puis se rendant compte de sa connerie, il se flagella mentalement.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Mar 21 Mar - 9:19

Gawain n'était pas franchement du genre sociable, surtout depuis qu'il était redevenu sobre en fait. Il parait du principe que pour avoir la paix, la meilleure solution, c'était encore de vivre seul et puis il voyait bien assez de monde comme ça quand il était au boulot, même s'il n'était pas du genre à copiner avec ses collègues. D'abord ils étaient tous plus jeunes que lui et ensuite, il n'avait pas franchement envie voila tout. Le travail, c'était fait pour travailler pas se faire des amis... Naturellement il s'entendait bien avec la plus part des gens qui travaillaient avec lui, mais généralement il se contentait de leur parler au travail justement et pas en invitant les gens à boire un café ou bien en se laissant inviter par l'un d'entre eux... Il n'acceptait de participer qu'aux pot de départ en retraite des aurors les plus âgés... Et encore, c'était parce qu'il n'avait pas trop le choix... Apparemment ça montrait à tout le monde que les aurors étaient soudés, quoi qu'il arrive... Alors il faisait acte de présence le minimum requis et il partait en catimini sans se faire engueuler le lendemain.

Mais pour en revenir au cas présent, Gawain se découvrait plutôt content d'entretenir le semblant de conversation que ce jeune homme avait installé surement pour passer le temps. Ils parlèrent un moment d'un couple un peu plus loin, un couple dont Gawain n'avait finalement pas grand chose à faire maintenant qu'il pouvait s'intéresser à autre chose ou du moins à quelqu'un d'autre. Ils parlèrent un peu de romantisme et ils semblaient curieusement sur la même longueur d'onde à ce sujet là. Gawain pensait n'avoir été amoureux qu'une seule fois jusqu'à présent et vu la façon dont ça s'était terminé, il n'avait pas réitérer l'expérience... Alors le romantisme... Penser à la saint Valentin, faire des déclarations d'amour enflammées, se rouler des galoches à tout vas et ne pas se lâcher d'une semelle, ça n'était pas son truc. Il aimait bien avoir son petit jardin secret et ses moments de solitudes... Oui, il s'était surement habitué à vivre seul désormais...

Pour conclure la conversation, il prétendit qu'il était certainement trop Anglais pour les couples qui se fichaient de ne pas être à l'abri des murs de leurs maisons pour se démontrer leur affection. Gawain avait dit ça parce qu'il savait que les anglais avaient la réputation d'être du genre coincés... Il ne l'était pas vraiment, il s'en donnait surtout l'air... Mais c'était voulu.

« Cela doit être ça en effet. »

En tout cas ça avait au moins eut le mérite de le faire rire un peu... Tout n'était pas forcément perdu... Il commencerait surement à le voir un peu moins comme un vieil ours polaire ronchon et bon qu'à râler... Il détourna la conversation sur un sujet plus léger : le métier de ce fameux inconnu du genre profiler...

« La chimie. Rien qui ne soit vraiment passionnant, j’en ai peur. La majorité des gens trouvent ça barbant. J’aime l’idée de faire exploser des choses, d’en transformer d’autres. Et vous, qu’est-ce que vous faites dans la vie ? »

Il ne voyait pas ce qui pouvait être barbant dans le fait de faire exploser des choses... Ca avait même un petit côté dangereux... Enfin surtout en temps que professeur parce que les élèves ne devaient pas avoir la même conscience de la dangerosité de certaines substances.... Cet homme aimait apparemment le risque... Il lui demanda ce qu'il faisait comme métier lui aussi et Gawain s'apprêtait à répondre la même chose qu'à tout moldu : détective privé... Mais à ce moment ils furent interrompus par un bruit derrière alors qu'un client un peu trop éméché se faisait mettre dehors par le barman.

« Ah ces moldus… »

Et malheureusement pour le professeur de chimie, Gawain avait l'ouïe fine.... Et il entendit le mot prononcé bien que très bas dans la barbe inexistante d'un sorcier qui ne comprenait apparemment pas très bien les comportements de certains moldus...

Sur l'instant, l'auror se demanda un instant s'il allait faire durer le petit jeu en faisant mine de ne pas avoir entendu et en prétendant être un simple détective priver puis en le poussant à fauter encore une fois pour voir jusqu'où il tiendrait sans se vendre tout seul... Mais il préféra jouer le coup de la surprise tout de suite et après une gorgée de son café, une longue gorgée pour le finir parce qu'il était déjà tiède, il pausa sa tasse un peu plus loin avant de regarder le professeur du coin de l'oeil et d'avouer.

- Auror... Dit-il dans un murmure.

Il fixait le plus jeune, se régalant de son expression, mais il ne voulait pas non plus être entendu des autres clients du bar, il n'oubliait pas qu'ils se trouvaient du côté moldu et il n'avait pas envie d'être pressé de question rébarbatives et indiscrètes.... Il eut un petit sourire en coin, le jeune homme s'était trahi, mais il avait eut de la chance de le faire face à un sorcier.

- Gawain... Se présenta-t-il finalement en lui tendant la main. Et comment s'appelle notre professeur si distrait ? Taquina-t-il.

Finalement cette petite promenade ne serait pas si ennuyeuse qu'il ne l'avait songé depuis le début. Gawain découvrait qu'il était amusant de se moquer gentiment de ce jeune homme, même s'il ne doutait pas un instant que ce dernier lui rende la pareille à la moindre occasion.


_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 71
Date d'inscription : 14/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Lun 10 Avr - 19:07



❝souvenirs souvenirs...❞
Gawain & Lysander
Lysander pourrait être considérer comme la sociabilité même, sauf quand il n’a vraiment pas envie. Présentez-lui un chien avec un chapeau et il parviendra encore à avoir une discussion avec ce dernier des plus sérieuses. Après tout, il avait bien réussi a aller chercher un cochon dans une ferme proche du manoir pour s’en faire un animal de compagnie au grand damne de sa famille. D’ailleurs, avec le temps, il en venait à se demander de qui il pouvait bien tenir ce caractère si particulier, vu que là plus part des membres de sa famille ont des balais dans le postérieur. Mais, tout à un revers, puisque son extravagance ne plaisait pas à tout le monde, il avait également ses détracteurs parmi ses collègues. Rien que pour ça, il était content de crécher au sixième étage et d’avoir la paix les trois quarts du temps. Heureusement ce soir, il ne se trouvait pas en compagnie d’un de ces vieux réfractaires coincé du bulbe, même s’il n’était pas tombé sur l’homme le plus sociable qu’il soit, mais il s’en contentait très bien. Un semblant de discussion était déjà mieux que pas de discussion du tout. Mais le sujet de base se tarissait petit à petit et Lysander se disait qu’il allait finir par ne plus y avoir de discussion du tout. Ce qui était assez dommage, car au-delà que l’homme en face ne le laissait pas indifférent physiquement, il l’intriguait également. Heureusement ou malheureusement, une bagarre démarra dans le petit bar, ce qui mit tout de suite un peu d’animation dans l’air, même si c’était le genre d’animation dont on se passerait volontiers. Mais au moins, cela avait permis un retournement inattendu, lorsque le plus jeune des deux en vient à lâcher un mot typique de son monde, en espérant que personne ne l’ait entendu. Dans le cas contraire, il se serait défendu en disant que c’était une injure familiale pour ne pas insulter les gens d’imbécile. Par bonheur, le seul qui l’eut entendu était son voisin de bar, qui se trouvait être également un sorcier. Il devrait songer à jouer au loto ce soir tiens ! Bien sûr, lorsque le plus âgé lui confia la nature de son travail, la surprise déforma très nettement les traits de l’ancien Gryffondor, qui ne peut qu’étouffer un rire devant l’absurdité de la situation. Il sera la main que lui tendait le dénommé Gawain et répondit à son tour : « Lysander, professeur d’alchimie, pour être tout à fait honnête.  Et j’avoue que vous avez la tête de votre emploie. » Le jeune homme prit sa boisson qu’il termina enfin avant de reposer son attention sur son camarade sorcier. « D’habitude, je suis moins distrait, mais pour le coup… mais, j’avoue que je me suis bien fait avoir. Vous venez vous détendre après boulot ? »




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Sam 15 Avr - 10:44

L'effet de surprise avait fonctionné et Gawain ne regrettait pas de ne pas avoir choisit la seconde solution. Il observait, amusé, le visage de son interlocuteur se décomposer avant de voir passer un air soulagé puis amusé par sa propre chance, ou sa propre maladresse qui n'avait pas mal tourné allez savoir... L'auror lui-même eut un léger sourire amusé lorsque le choc fut passé chez Lysander et qu'il en rit. C'était apparemment le genre d'homme qui ne connaissait pas la honte et savait rire de lui-même... Oui, il devait surement être populaire à l'école et apparemment assez bien dans sa peau pour savoir se moquer de ses propres bêtises.

Il décida finalement de se présenter, ne donnant que son prénom pour commencer et lui tendant une main amicale pour voir s'il allait la saisir alors qu'il lui demandait son nom en retours afin de pouvoir enfin mettre un nom sur ce jeune homme décidément de plus en plus intéressant. Il n'hésita pas une seconde avant de venir lui serrer la main, un bon point pour lui d'après l'auror.

« Lysander, professeur d’alchimie, pour être tout à fait honnête.  Et j’avoue que vous avez la tête de votre emploie. »

Gawain eut un léger sourire sarcastique alors que le plus jeune terminait d'un trait sa boisson. Oui, il savait qu'il avait la tête de l'emploi comme disaient les moldus et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il répondait "détective privé" quand il s'adressait à un ou une moldue parce qu'il savait que ça ferait vrai et qu'il n'aurait pas à s'inventer des collègues policiers et ainsi ruiner sa propre imposture.

« D’habitude, je suis moins distrait, mais pour le coup… mais, j’avoue que je me suis bien fait avoir. Vous venez vous détendre après boulot ? »

Le regard perdu, bien qu'il fixait le plus jeune, un léger sourire ne quittait plus son visage. De son côté, il était bien content que le professeur se soit montré plus distrait qu'à l'ordinaire, car ainsi, il avait sut rapidement qu'ils étaient du même monde, en tout cas pour ce qui était de la sorcellerie. C'était rare qu'il croise d'autres sorciers dans le monde moldu, surement parce qu'il n'adressait pas beaucoup la parole aux autres et aussi parce qu'il fallait une certaine dose de courage ou d'idiotie pour venir lui parler en toute simplicité comme l'avait fait Lysander.

- Parfois, j'aime venir ici... Personne ne me connait.... Ou presque. Lança-t-il après avoir jeté un coup d'oeil au barman.

Parce qu'ils se connaissaient plutôt bien depuis le temps que Gawain venait, il était considéré comme un bon client, même s'il ne venait pas de façon régulière. C'était, à vrai dire, le seul bar où on n'essayait pas de l'inciter à boire de l'alcool et pour cause, le barman savait parfaitement qu'il était abstinent depuis plusieurs années déjà.

- C'est... Assez plaisant de ne pas être interpellé en dehors de ses heures de boulot pour une quelconque affaire.... Et si jamais on m'appelle en urgence, je peux toujours prétendre arriver en retard parce que j'étais entouré de moldus. Termina-t-il dans un sourire rusé.

Distraitement, il remarqua qu'il souriait plus que d'ordinaire, mais il n'en fit pas grand cas. Peut-être la bonne humeur de son interlocuteur était-elle communicative, il n'en savait rien et pour l'instant, il ne voulait pas vraiment se pencher sur la question.

- Et vous ? Lassé de supporter vos élèves irresponsables, bourrés d'hormones, marchant à l'adrénaline et donc dangereux ? Demanda-t-il finalement.

Après tout, ça ne faisait pas de mal de faire un peu plus ample connaissance, et puis généralement il ne parlait qu'à ses collègues, et très peu d'ailleurs, ça le changerait. Distraitement, il détailla le visage de Lysander, qu'il jugea beau, presque fascinant à regarder, il était expressif, ce que Gawain s'interdisait d'être, pour son travail, parce qu'il ne voulait pas être atteint. Il avait les traits masculins et le sourire facile, mais ce qu'il appréciait le plus, c'était sans doute ses yeux, ce regard expressif, profond, franc... Ou alors peut-être aussi cette petite fossette au creux de la joue quand il souriait.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 71
Date d'inscription : 14/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Jeu 11 Mai - 20:58



❝souvenirs souvenirs...❞
Gawain & Lysander
La discussion reprenait son cours de façon plus libre peut-être puisque désormais, il se savait en compagnie d’une personne de son monde. Même si l’ancien Gryffondor était très à l’aise parmi les moldus, il n’était cependant pas de ce monde et ses connaissances en restaient bien mince et parfois biaisées. Cela se saurait si le cours d’étude des moldus préparaient réellement les sorciers à vivre parmi eux… Et puis le plus grand pas en avant dans cette rencontre inopinée, c’était quand-même qu’ils n’étaient plus totalement des inconnus puisqu’ils venaient d’échanger leurs prénoms. Dans un sens, il préférait que son nom de famille ne se sache pas tout de suite, surtout maintenant qu’il savait que l’autre homme travaillait au ministère et donc fort probablement avec son père. Et Merlin savait que son nom de famille lui avait déjà valu quelques interpellations à l’école pour le moins désagréables… Soit, son semi-anonymat lui convenait très bien pour le moment. Appuyé contre le bar, il écouta le plus âgé lui parler du plaisir de pouvoir être un peu plus libre en étant du côté des moldus, surtout dans le cadre de son travail. Travail qui pour le moment devait être fort accaparé par les frasques du mage noir et de ses acolytes. Sa remarque le fit d’ailleurs sourire, très amusé par cette bonne excuse qu’il avait trouvée là. Au moins, si jamais ses parents venaient à en faire de même avec lui au moment présent, il pourrait s’en servir aussi. Toutefois, il voyait déjà venir gros comme un dragon, la rage paternelle sur son incapacité à se comporter en bon fils de sang pur. « Je vois assez bien en effet. C’est très malin d’ailleurs. Je suppose qu’en ce moment vous êtes assez bien sollicité dans votre travail ? Enfin, ça ne me regarde pas, je le sais bien, mais comme tout le monde ça me préoccupe un peu. Surtout avec mon travail, les élèves peuvent être chiants par moment, mais je ne voudrais pas qu’il leur arrive quelque chose. » Oui, sous ses airs de grand con un peu idiot et malgré de grands doutes sur ses capacités d’être un bon enseignant, Lysander cachait bien son jeu de professeur concerné par ses élèves et leur devenir, malgré une laxité au niveau de l’autorité très présente, mais bon on ne peut pas tout avoir dans la vie. Lorsque l’auror lui retourna la question, il n’en fût pas vraiment surpris en fait. Il haussa ses épaules et regarda devant lui. « Je suis souvent plus dangereux qu’eux je le crains. J’adore faire des expériences qui malheureusement provoque assez souvent des explosions. Puis, j’ai pris l’habitude d’introduire le cour en faisant exploser quelque chose de manière contrôlée, histoire de leur passé l’envie de faire de même. Après, peut-être que je suis toujours bourré d’hormone et shooté à l’adrénaline, je ne sais pas. » Conclu-t-il en riant avant de reprendre son sérieux. « Non, en réalité je cherche échappé à mes parents et à la ‘bonne’ société dont ils sont issus et moi par extension… Ils ont pris l’habitude de faire des grandes fêtes pour les anniversaires et comme j’ai un quart de siècle dans pas longtemps… Je n’ai pas pu y échapper. Enfin si en l’occurrence, sinon je ne serais pas là… après quatre heure de supplice. Là, j’ai hâte de retourner à Poudlard pour avoir la paix. » confia-t-il avant de soupirer largement et de poser sa tête sur le comptoir comme un gosse qui n’a pas dormi depuis des heures. Ses yeux toujours posés sur Gawain en l’observant en silence pour le détaillé de plus près. C’était étrange cette aura qu’il dégageait, qui lui donnait envie d’aller se réfugier dans ses bras, peut-être parce qu’il portait une sorte de sagesse sur son visage, alors qu’en réalité il ne l’était pas tant que ça, il n’en savait rien. Enfin, depuis qu’ils parlaient tous les deux, il avait vu l’homme en face de lui s’ouvrir et même sourie et ça… ça ne le rendait que plus séduisant encore, mais il savait également que son vis-à-vis cherchait le calme et la quiétude, et lui en était tout l’inverse. Toutefois, il se permit un commentaire venant du fond du cœur comme on dit, car si spontané qu’on ne pouvait douter de sa véracité. « Cela vous va bien de sourire… ça vous confère un côté à la fois mystérieux et séduisant… »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 140
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   Dim 14 Mai - 13:24

Gawain était plutôt content de ne pas avoir mené Lysander en bateau plus longtemps car il avait bien remarqué que le fait de se savoir face à un sorcier l'avait quelque peu détendu. C'était logique d'une certaine manière, il n'avait plus à se méfier de certaines expressions qu'il avait l'habitude d'utiliser et qui était purement sorcières.

Gawain lui-même devait bien admettre que d'un certain côté, il se sentait plus à l'aise de se taper la discute avec un homme du même monde que lui. En plus il semblait plutôt sympathique et comme il s'était fait la remarque intérieur un peu plus tôt, son sourire était communicatif. Gawain expliqua finalement au professeur qu'il aimait parfois se rendre du coté moldu pour éviter de voir sa journée de repos être raccourcie trop vite.

« Je vois assez bien en effet. C’est très malin d’ailleurs. Je suppose qu’en ce moment vous êtes assez bien sollicité dans votre travail ? Enfin, ça ne me regarde pas, je le sais bien, mais comme tout le monde ça me préoccupe un peu. Surtout avec mon travail, les élèves peuvent être chiants par moment, mais je ne voudrais pas qu’il leur arrive quelque chose. »

Gawain haussa les épaules quand il lui demanda s'il avait trop de travail. D'une certaine façon, ça n'était pas lui qui allait s'en plaindre. Depuis qu'il avait réussit à passer au dessus de son alcoolisme, il se noyait dans le travail. Ca n'était pas forcément une chose très saine non plus, il le savait, mais ça avait le mérite de le rendre utile. Cependant il devait admettre que le fait d'avoir moins de travail signifierait que les mages noirs étaient en nombre réduit et se tenaient plus ou moins tranquille, ce qui serait assurément une bonne nouvelle pour le monde de la sorcellerie.

Plutôt que d'enchaîner sur le boulot, en tout cas le sien qui ne donnait guère envie de prêter à sourire par son sérieux et son nombre de malheurs plus nombreux, Gawain préféra orienter le sujet sur le travail de son interlocuteur pour voir. Les professeurs devaient avoir de sacrés anecdotes.

« Je suis souvent plus dangereux qu’eux je le crains. J’adore faire des expériences qui malheureusement provoque assez souvent des explosions. Puis, j’ai pris l’habitude d’introduire le cour en faisant exploser quelque chose de manière contrôlée, histoire de leur passé l’envie de faire de même. Après, peut-être que je suis toujours bourré d’hormone et shooté à l’adrénaline, je ne sais pas. »

- Les hommes dangereux sont les plus intéressants. Glissa Gawain avec une voix velouté sans pouvoir s'en empêcher.

Il sourit à la fin de la phrase de Lysander. Encore bourré d'hormones et shooté à l'adrénaline... Le tout couplé à un professeur d'Alchimie devait donner de belles sueurs froides à Dumbledore. Cela lui tira même un petit rire amusé rien que d'imaginer la tête du directeur de Poudlard.

« Non, en réalité je cherche échappé à mes parents et à la ‘bonne’ société dont ils sont issus et moi par extension… Ils ont pris l’habitude de faire des grandes fêtes pour les anniversaires et comme j’ai un quart de siècle dans pas longtemps… Je n’ai pas pu y échapper. Enfin si en l’occurrence, sinon je ne serais pas là… après quatre heure de supplice. Là, j’ai hâte de retourner à Poudlard pour avoir la paix. »

Gawain eut un sourire quelque peu ironique. Il n'avait jamais eut à faire avec les traditions de la haute société pour sa part. Le gros avantage d'être un sorcier de sang-mêlé. Mais malgré tout, à force de travailler au ministère et d'écouter les aristocrates se venter entre eux de leurs soirées, il avait appris certaines choses.

- Effectivement, Poudlard n'a pas grand chose à voir avec les personnes qu'on doit habituellement croiser lors de ce genre de soirée. Confirma-t-il.

Gawain n'était que peu à l'aise en société et quand le ministère l'obligeait à participer à certains rassemblement, il s'arrangeait généralement pour esquiver. Mais parfois, malheureusement, il ne pouvait pas et il faisait acte de présence le minimum requis avant de s'éclipser sans se faire prendre.

Lysander s'affala sur le comptoir comme assommé par ses propres souvenirs récent de la soirée qu'il venait d'évoquer. Gawain trouvait ça attendrissant, oui parfaitement. Cela lui donnait presque envie de porter sa main jusqu'à ses cheveux pour laisser ses doigts glisser entre les mèches chatain. Mais il ne fit aucun mouvement, incroyablement conscient qu'il ne le lâchait pas du regard et cela aurait put être très déstabilisant pour l'auror s'il ne s'était pas sut parfait occlumens et donc parfaitement capable dde cacher ses pensées pas très désintéressée par l'attitude et le corps du jeune homme en face de lui.

« Cela vous va bien de sourire… ça vous confère un côté à la fois mystérieux et séduisant… »

Gawain planta son regard dans celui du jeune homme. Cela le mettrait peut-être mal-à-l'aise, mais l'effet était voulu. Avait-il l'impression d'être devenu un livre ouvert ? Ou bien d'être tout bonnement dévoré du regard par l'inconnu plus âgé ? Une chose était sure, s'il pensait qu'il était légilimens, Gawain jouait bien le jeu parce qu'il n'avait jamais voulu apprendre cet art.

- J'aime l'idée de susciter la curiosité de certaines personnes.... Répondit l'auror, restant énigmatique.

Afin de reprendre un peu contenance, il détourna le regard du jeune homme, observant un instant les nombreuses bouteilles d'alcool trônant sur les étagères derrière le comptoir avant de commander un autre café noir au barman qui s'empressa de le servir.

En réalité, il devait admettre que le regard bleu du jeune homme le mettait mal à l'aise, mais pas d'une manière désagréable, au contraire, il sentait qu'il pourrait ne jamais retirer son regard de celui de Lysander si rien ne l'y obligeait et d'un certain côté, cela l'effrayait.

Gawain ne croyait pas aux coups de foudre, il ne voulait plus y croire, car c'était un coup de foudre qui l'avait poussé à épouser Mary et que ça s'était très mal terminé. Depuis il évitait de s'attacher... Mais quelque chose, son instinct peut être, lui disait qu'il ne pourrait pas ne pas s'attacher à un homme comme celui là... C'était une idée effrayante et en même temps extrêmement séductrice.... Parfois il se faisait peur.

- Et donc vous venez souvent dans les bars moldus pour échapper à vos fêtes familiales ?

Oui mais c'était ça ou alors rester sur la pante glissante où ils s'étaient engagés et Gawain craignait de se voir tout à coup imiter le couple de tout à l'heure (dont il se fichait désormais éperdument) en tentant sa chance pour aller gouter les lèvres de plus en plus tentatrice du jeune homme qui le regardait avec un tel mélange d'émotions dans les yeux qu'il se sentait fondre comme neige au soleil.


_________________





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs souvenirs.... [Lysander - 1975]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs, souvenirs
» Souvenirs, souvenirs ... Patte d'Acacia et [Libre]
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Retourneur de Temps :: Dans le passé-
Sauter vers: