AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 war of hearts (torin & oswin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: war of hearts (torin & oswin)    Sam 11 Fév - 2:23


war of hearts
Torin & Oswin

Le cours était assommant - vraiment - mais Oswin faisait en sorte de garder les yeux ouverts. Il avait reprit le chemin des cours depuis deux jours à présent. Les étudiants pansaient encore leurs plaies après l'attaque de la nuit pourpre (comme titré dans la Gazette ) et il régnait une ambiance lourde à Poudlard. Certains étaient encore à Ste. Mangouste, essayant de combattre le traumatisme et les outrages laissés par les mangemorts. Pour sa part, Oswin arrivait à présent à marcher normalement - sa jambe ne le faisait plus vraiment souffrir, et s'il avait reçut une belle remontrance pour avoir quitté l'infirmerie bien trop tôt et forcé sur son membre disloqué, il avait été assez sérieux pour reprendre la médication et ne pas se jeter à corps perdu dans les entrainements de Quidditch. Il en était excepté pour le moment. Il passait le plus clair de son temps avec Regulus de toute façon, ce qui n'était pas plus mal. Pouvoir profiter pleinement de son meilleur ami lui faisait le plus grand bien; sans compter qu'il avait besoin qu'Oswin soit à ses côtés en ce moment. A présent qu'il avait regardé le Diable dans les yeux, et qu'il avait levé sa baguette pour la cause. Oswin ressentait ce lien entre eux, cette amitié irrationnelle, cette loyauté sans faille, devenir plus forte encore. C'était une véritable dépendance; et il ne pouvait plus prendre le risque de le voir s'effriter. Alors que jamais Regulus et lui n'avaient été aussi proches, le sang pur se rapprochait également de sa fiancée, la si adorable Averill MacMillan. Et Oswin savait que la Poufsouffle ne l'appréciait guère; qu'elle le tenait pour responsable des tords causés à Regulus, et qu'elle souhaiterait le voir s'éloigner sans doute. Il ne pouvait pas prendre ce risque. Il ne voudrait certainement pas qu'elle puisse avoir la moindre emprise sur Regulus; en tout cas qu'elle puisse le convaincre de commencer à se méfier de lui. C'était sans doute la pire crainte qui lui tiraillait le ventre que de voir son meilleur ami s'éloigner - d'autant qu'ils étaient amants à présent.

Alors il avait commencé à s'intéresser de plus près à Averill, et si discuter avec la jeune femme n'avait amené qu'à des disputes puérils, il en avait plus appris en l'observant. Il n'avait pas manqué ses journées d'absence, pas plus que ses retrouvailles avec un bellâtre de Gryffondor : Torin St. James. Il ne le connaissait pas vraiment, parce qu'il n'avait jamais cherché à le connaitre; mais depuis que Regulus s'intéressait à Averill il avait pu constater que le blondin était proche de la sang pur. Amis - sans doute - mais cette amitié brillait de gestes trop tendres parfois. Alors l'idée que Torin soit vraiment attaché à Averill avait fait son chemin dans son esprit, de même qu'une idée qui était tout à la fois risquée et audacieuse. Il ne savait pas dans quoi il s'embarquait parce qu'il ne connaissait pas Torin, mais il devait en avoir le coeur net. Il ne pouvait pas simplement ne pas avoir le contrôle de la situation.
Alors à la fin de son cours il se retrouva rapidement dans le troisième étage. C'est là qu'Averill avait son cours avec Torin. C'est là qu'il devra l'attendre. C'est là qu'il le retrouvera. Il n'eut pas à attendre longtemps avec que la porte du cours ne s'ouvre, et que les étudiants en sortent en vague. La jeune rouquine passa devant lui sans le voir - faut dire qu'Oswin se trouve dans un coin de mur à l'abris des regard - et qu'elle s'enfuit vers la Grande salle. Oswin sait qu'elle doit y rejoindre Regulus - ou en tout cas c'est ce que son ami lui à laisser entendre. Alors lorsque Torin passe devant lui aussi, il est seul. « Torin St. James. » Dit-il d'une voix caressante, avant de sourire vers le bellâtre, de manière courtoise.

Il portait son uniforme de Serpentard, avec le blason des préfets qui brillait sur son torse. Le collier offert par Evan Rosier; avec une dent de dragons qui pendait au bout. Ses ongles noirs, ses cheveux relevés en pointes rouges, et ses yeux maquillés - tout à la fois sobre et excentrique. « J'crois que nous n'avons jamais été présentés, ce qui est bien dommage. Oswin Feuerbach. » Rajoute-t-il en s'approchant une main tendue devant lui, sans aucune animosité. « J'viens te tenir compagnie pendant que ta tendre Averill t'a laissé. En ami, évidemment. »


_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Dim 12 Fév - 23:55


❝War of Hearts❞
- Oswin & Torin -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Clairement, si quelqu’un avait un jour dit à Torin qu’il allait tellement s’ennuyer dans un cours, il n'aurait sûrement pas accepté aussi facilement de venir à Poudlard. Bon, ce n’était pas comme si dans le fond, il avait réellement le choix, mais ce n’est pas bien grave. On va faire comme si pendant l’espace d’un court instant. Et puis, si vous ne voulez pas faire comme si… Et bien, ce n’est pas grave. En fait, pour être totalement honnête, Torin ne savait pas vraiment si le cours était réellement ennuyeux ou non, parce qu’il était bien trop occupé à observer quelque chose d’autre, trouvant tout de même quelque chose bien plus intéressant que le cours qu’on était entrain de lui donner. Cette chose, c’était d’ailleurs une personne. Averill. C’est tout de même fou comme cette fille arrivait à capter son attention, comme elle arrivait toujours à le faire s’intéresser bien plus à elle qu’à n’importe quelle autre chose qui pouvait se passer à Poudlard ou même dans le monde entier. Il pourrait faire quelque chose des plus importants pour sa vie, être le plus concentré possible que si la jeune femme à la chevelure flamboyante passait devant lui, il serait tout bonnement happé, impossible de pouvoir faire autre chose que de poser son regard sur elle. Parfois, il se demandait même comment elle pouvait faire pour ne pas le remarquer, ou en tout cas faire comme si de rien n’était alors qu’il n’était clairement pas discret. Si ça se trouve, en fait, elle était tout bonnement habituée à cela, qui sait ? Pour être totalement honnête, ça ne l’étonnerait pas plus que ça. Il finissait tout de même par sortir de sa transe lorsqu’il voyait que tout le monde se levait afin de prendre leurs affaires afin de quitter le cours. Il regardait la rouquine s’en aller rapidement après l’avoir salué, elle devait sûrement aller rejoindre Regulus et ça le faisait pousser un grognement. Ah, jalousie quand tu nous tiens. Mais bon, il faut dire aussi qu’il n’aimait pas ça, quand elle passait trop de temps avec Regulus, ça lui sortait par les yeux parce que le rouge et or pensait que Regulus ne le méritait pas. Il ne méritait réellement pas qu’une fille comme elle s’intéresse à lui et qu’en plus de ça, elle finisse par l’épouser. Ca lui donnerait presque envie de vomir. Ou quelque chose dans ces eaux-là.

Il sortait finalement de la salle, tout seul, vers les dernier lorsqu’il entendait quelqu’un l’interpeller, et la voix ne lui disait rien. C’était tout de même assez louche en soit, surtout la manière dont il avait été appelé qui avait été perturbant. En temps normal, on l’appelle plutôt de manière agressive donc bon… On peut dire que c’était donc normal qu’il puisse trouver tout cela assez suspicieux. Plissant les yeux et croisant ses bras sur son torse, il se tournait vers le jeune homme et effectivement, sa tête ne lui disait pas grand chose. Ou en tout cas, ça ne l’avait pas vraiment marqué. Mais en voyant l’homme qui se trouvait devant lui, il doutait fortement de la seconde alternative. S’il l’avait déjà croisé auparavant, il s’en souviendrait clairement. “C’est moi ?” Répondit-il, même si c’était inutil. Le Serpentard savait tout de même effectivement qui il était. Passant sa langue sur ses lèvres pour les humidifier, il hochait doucement la tête. “Je ne crois pas non plus, mais ravi de faire ta connaissance.” Pour le moment en tout cas. Il ne daignait pas se présenter également, n’y voyant pas l’intérêt, mais serrait la main d’Oswin. “Mh… Comme tu voudras ?” Lui dit-il, mais ça sonnait tout de même plutôt comme une demande, parce qu’il trouvait tout de même ça louche. “Donc… Tu connais Averill ?” Un Serpentard qui connaissait Averill… Il était sûrement un des amis de Regulus ou quelque chose comme ça, ce qui ne présageait pas vraiment quelque chose de bon. Il faut dire qu’il n’avait pas confiance en ce dernier, ce qui s’appliquait à tout son entourage du moment qu’ils ne lui avaient pas encore montré qu’ils n’étaient pas des personnes dignes de confiances. Ouais, il était clairement du genre à juger avant de connaître, mais vraiment, qui pouvait le blâmer ?
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 709 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Mer 15 Fév - 19:32


war of hearts
Torin & Oswin

Il reste un moment à observer le bellâtre avec un intérêt non feint. Il était assez similaire à l'idée qu'il se faisait d'un Gryffondor bien qu'Oswin refusait de s'enfermer dans le carcan des idées reçues. Il assumait le fait qu'il ne pouvait pas toujours y échapper dans une école où les traits de caractères définissaient l'ensemble de votre quotidien, allant de vos camarades de chambres aux couleurs que vous devrez arborer. Lorsqu'il s'agissait des Gryffondors, les autres élèves se faisaient l'idée d'être à la fois prétentieux et violent, avec quelque chose de passionné les menant à l'imprudence. Avec cette fougue qui les rendait insolent, et cette obstination qui en faisait des combattants redoutable. Borné, sans aucun doute, ils fixaient les autres avec un air qui semblait hurler « touche moi je te bouffe » ou qui mettait en garde contre n'importe quelle malveillance. Torin St. James n'avait pas l'air de quelqu'un d'agréable à vivre, et sans doute si ce n'était pas par intérêt jamais Oswin n'aurait eut l'idée de l'approcher pour une conversation cordiale. Il avait un air bourru bien que son visage avait un certain charme, et un regard glaciale qui le gelait sur place. Mais les pupilles bleus et vertes le stupéfiaient et il en oubliait leur hostilité pendant un moment. C'était la première fois qu'il se retrouvait devant des yeux vairons et il était fasciné.

Cela ne l'empêcha cependant pas d'entamer la conversation, appelant le jeune homme pour avoir son attention et lui faire oublier la fuite en avant d'Averill qui disparaissait déjà dans le couloir. Il semblait assez surpris d'être ainsi interpelé, ne faisant sans doute pas le lien (complexe il le concevait) entre eux.
TORIN — « C’est moi ? »  Oswin se plaça à côté du lion ténébreux avec un air amusé qu'il ne cacha pas vraiment.
OSWIN — « Est-ce que tu en douterais ou c'est une question rhétorique ? » Demanda-t-il avec amusement. Il comprenait que la réaction était dû à la surprise - cependant - et ne prendrait pas le risquer de vexer son interlocuteur. Il savait qu'en plus du reste, certains Gryffondor pouvaient être particulièrement fiers - après tout ils agitaient leurs crinières à tout va - et qu'ils avaient la rancune tenace. Pas que cela soit différent chez les Verts; mais les Serpentards étaient assez fourbes pour sourire en face et vous envenimez dans le dos. Il préféra alors reprendre rapidement le cours de la conversation et se présenta, regrettant que cela n'est pas pu être fait plus tôt - lui semble-t-il.
TORIN — « Je ne crois pas non plus, mais ravi de faire ta connaissance. »  Il opina, avec demi-sourire sur les lèvres, ravi de voir qu'il n'avait pas le droit à l'hostilité de Torin. Il marchait sur des oeufs, face à un dragon qui pourrait bien lui faire brûler les plumes à n'importe quel moment. Et il le savait.

Il ne connaissait Torin que de loin, mais il semblait être assez vindicatif et turbulent pour jour de ses poings. Et même si Oswin avait le corps d'un joueur de Quidditch, et n'avait pas à se plaindre de sa force, il était bien plus enclin à la diplomatie qu'à la violence. Il ne se souvenait pas même avoir déjà frappé quelqu'un au visage. Il préféra alors resté courtois - après tout il n'y avait aucune raison pour qu'il ne le soit pas - et proposa plutôt à son camarade de lui tenir compagnie.
TORIN — « Mh… Comme tu voudras ? »  La question ne faisait que prouver de l'intérêt - et peut être de l'inquiétude - de Torin face à cette proposition soudaine et inexplicable. Oswin opina alors simplement, et entama la marche à travers les couloirs pour se trouver un coin tranquille. Il était - après tout - venu pour en apprendre plus sur Torin et confirmer ses théories quant à sa relation avec Averill. Du reste, ce fut le Gryffondor qui reprit la conversation avant qu'Oswin n'ait pu trouver un moyen de l'entamer de manière subtile.
TORIN — « Donc… Tu connais Averill ? »  Il l'était beaucoup moins - subtile - et cela ne dérangeait pas plus l'allemand qui se tourna vers lui en penchant la tête de côté.
OSWIN — « On peut dire cela. Mais je connais surtout Regulus. Et tu es assez intelligent pour faire le lien entre nous du coup. » Nous - Torin, Averill, Regulus, lui - un quatuor liés par des émotions et des sentiments qui leur échappaient. Pas l'obligation et la rébellion, l'éhonterie et le désir. Qu'importe tout ce qu'il se trouvait entre eux, Oswin entendait bien ne pas être un simple observateur dans ce foisonnement de sentiments où les coeurs battent à la chamade.
OSWIN — « J'connais pas bien Averill, et elle ne m'apprécie pas assez pour me laisser la connaitre. Elle est du genre à ne pas se laisser approcher facilement n'est-ce pas ? Mais j'ai remarqué que vous deux vous étiez plutôt proches. J'me suis dit que je pourrais bien venir te voir toi. En tant que l'autre meilleur ami . » dit-il avec des crochets qu'il formait avec ses doigts comme une étiquette qu'il lui assignait. Meilleur ami d'Averill; meilleur ami de Regulus - tout n'était qu'une étiquette sociale, mais la réalité dépassait ce simple terme.
OSWIN — « J'connais une salle où Evan Rosier planque des bouteilles de Purfeu. Si ca te dit de prendre une verre après une journée aussi longue ? J'doute qu'Averill revienne de si tôt, et on sera tranquille pour discuter. »


_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Jeu 23 Fév - 16:24


❝War of Hearts❞
- Oswin & Torin -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Torin avait donc été interpellé par une voix qui ne lui disait décemment rien. Peut-être bien qu’il devrait le connaître, étant donné qu’il avait l’air de le connaître, mais bon.. Le lion s’en fichait pas mal, pour être totalement honnête. Les bras croisés sur le torse, il s’était tourné vers son interlocuteur, le regard plongé dans le sien. “C’était clairement rhétorique.” Lui dit-il avec un très fin sourire sur le bout des lèvres, un sourcil tout de même haussé. “Il faudrait tout de même s’inquiéter si j’en doutais.” Déclarait-il, cet air très légèrement amusé toujours omniprésent sur ses lèvres. Faut dire qu’effectivement, il faudrait s’inquiéter s’il commençait à oublier ou même douter de sa propre identité, non ? Surtout qu’il ne devait sûrement pas y avoir des tas de personnes nommées Torin St. James dans Poudlard, en tout cas, il l’espérait. Il aimait le fait que ce soit assez original, mais bon. Il n’allait pas passer sa journée à penser à ce genre de choses tout de même. Il ne le quittait pas du regard, le scrutant toujours. Il voulait se faire une petite idée sur le garçon avant de se mettre à l’agresser, à se montrer plus qu’hostile. Il avait beau ne pas avoir des tas de Serpentards dans son coeur, peut-être même aucuns quand on regarde bien, il ne les avait pas forcément tous en horreur. Pour le moment en tout cas. Il ne doutait pas du fait qu’un jour, il en aurait sûrement marre des serpents et commencerait à tous les mettre dans le même sac. Faut dire aussi qu’ils se ressemblent tout de même assez, sinon ils ne seraient probablement pas dans la même maison.

Clairement, ça lui faisait plus qu’étrange qu’il ait envie de lui tenir compagnie. Il trouvait ça un peu trop louche et sentait le coup foireux à des kilomètres. C’est sûrement pour ça qu’il se décidait à le suivre, mais sans jamais arrêter de rester sur ses gardes. Ne passant pas par quatre chemins, n’en voyant pas vraiment l’intérêt, il se décidait à lui demander s’il connaissait Averill, il voulait en savoir plus. Il voulait savoir comment il la connaissait, quels étaient leur liens. Faut dire qu’il avait toujours été curieux quand le sujet était la rouquine. Il avait la fâcheuse envie de savoir tout ce qui se passait dans sa vie, même si ce n’était pas vraiment ses affaires par moment. Mais c’est le boulot de tout meilleur ami qui se respecte, non ? Non ? Il faut juste croire que Torin est réellement un très bon ami. Voilà, c’est tout. Plissant les yeux à la mention du nom de Régulus, il s’humidifiait les lèvres. Le fait qu’il soit proche du Black ne mettait clairement pas le lion plus en confiance. Au contraire même. “Je crois bien voir le lien que nous partageons.” Déclarait-il d’un air presque solennelle, le nez plissé. Il se demandait tout de même ce qu’il pouvait bien lui vouloir maintenant. Hochant la tête quand il poursuivait, il reprenait la parole. “Elle se laisse approcher par les personnes dont elle a envie.” Comme la plupart des gens, quand on regarde. Il faut bien vouloir se laisser approcher pour que ça se passe et apparemment, elle ne voulait pas que ce soit le cas d’Oswin. Sûrement qu’il était bien trop proche de Regulus au goût de la rouquine. Et puis la façon dont il disait meilleur ami laissait clairement entendre qu’il n’était pas que ça pour Regulus, comme Averill n’était pas que ça pour Torin. Ouais, le fait qu’il avait fait des crochets de ses doigts ne l’aidait clairement pas à penser autre chose. C’était tout de même quelque chose de bon à savoir. Vraiment intéressant. “Tu sais vraiment comment parler aux hommes toi. Je ne peux décemment pas refuser une offre quand il y a de l’alcool en jeu.” Vraiment, quel adolescent de 16 ans serait contre ça ? Sûrement un adolescent qui respectait les règles, qui respectait tout ce qu’on lui disait encore et toujours.  Ce n’était clairement pas le cas de Torin, toute personne qui le connaissait un minimum devrait s’en douter. “Et c’est sûr que ça va lui prendre du temps. Ça en prends toujours quand elle est avec lui." Annonçait-il en grimaçant, montrant clairement qu’il n’aimait pas vraiment ça. Tout ce qui se rapprochait de près ou de loin à cette relation ne lui plaisait clairement pas, mais qui pourrait le blâmer en même temps ? “Montre moi le chemin, Feuerbach, je te suit !” Il n’utilisait pas vraiment son nom de famille pour être désagréable… Plutôt par habitude. En plus de ça, il aimait bien le nom de famille du Serpentard. Il sonnait assez bien.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 790 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Lun 27 Fév - 22:33


war of hearts
Torin & Oswin


TORIN — « C’était clairement rhétorique. Il faudrait tout de même s’inquiéter si j’en doutais. » Bouffant de rire, Oswin se laissa aller à être plus détendu. Torin St. James n'avait pas la réputation d'être quelqu'un facilement accessible, bien au contraire. Belliqueux et agressif, le Gryffondor faisait parti de ces étudiants qui préférer la solitude à l'embêtement de quelques amis rapidement trop encombrant. Oswin pouvait comprendre cela, sans doute parce que lui-même choisissait avec soin ses alliés, et ses amis. Ils étaient peu nombreux à avoir le droit à sa confiance et son affection. Le reste du monde n'était qu'un jeu d'échec sur lesquels il positionnait ses pions avec intérêt et stratégie pour avoir ce qu'il voulait. Et Torin était son nouveau pion, jouant la chose avec délicatesse pour ne pas prendre le risque de le voir se détourner trop vite et hurler au scandale. Ou faire un scandale, envoyant son poings dans la tronche de l'Allemand qui ne verrait pas le coup venir. Faut dire qu'Oswin préfère les discours aux règlements de compte physique, et s'il est plutôt bien musclé pour être un joueur de Quidditch, il n'est pas du genre à laisser ses mains arracher la gueule d'ange de ses congénères. Pas plus que sa baguette ne se lève facilement pour faire entendre raison aux autres. Sans doute dans un combat au corps à corps, Torin le mettrait-il au tapis en deux coups. Autant ne pas l'agacer et éviter qu'une telle chose n'arrive.
Alors lorsqu'il se présente il prend un air détaché, toujours agréable et cordial, comme pour assurer Torin que s'il était lié à Regulus il n'était pas aussi détestable que son meilleur ami. Il ne doute pas qu'au vue du regard désespéré de Torin sur Averill, il ne portait pas le Black dans son coeur. Et ce regard n'était pas le seul qu'Oswin avait pu remarquer ces derniers temps. Depuis qu'il avait repéré Torin et son rôle dans la vie d'Averill.
TORIN — « Je crois bien voir le lien que nous partageons. » Oscillant, Oswin continue alors sur sa lancée, se donnant l'impression de marcher sur des oeufs sous le nez du dragon, capable de se faire griller à tout instant. Mais apparemment la bête est plus docile qu'il n'y parait, et il se surprend même à trouver quelque chose d'assez mignon dans les airs de Torin. Surtout lorsqu'il en vient à parler d'Averill et de son aversion envers lui - bien qu'il fut avoué à demi-mot - ce qui causa un sourire moqueur sur le visage du lion.
TORIN — « Elle se laisse approcher par les personnes dont elle a envie. » Oswin arqua un sourcil amusé.
OSWIN — « Et à ce que j'ai pu comprendre elle me veut dans un bon périmètre alors. » Rajouta-t-il sur le même ton, roulant grossièrement des yeux comme si cela pouvait lui importer. Par vraiment, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Et lui non plus. Si elle était prête à partager sa vie avec Regulus, alors elle devra faire avec la présence d'Oswin dans le secteur. Tout comme Regulus devrait sans doute accepter que Torin reste un pilier dans la vie de sa fiancée. Alors autant apprendre à le connaitre. Et pour ce fait Oswin propose un peu de purfeu et de tranquillité.
TORIN — « Tu sais vraiment comment parler aux hommes toi. Je ne peux décemment pas refuser une offre quand il y a de l’alcool en jeu. »
OSWIN — « C'est une technique qui a fait ses preuves. » Assure-t-il avec un clin d'oeil empli de sous-entendu qu'il n'irait pas divulguer. Faut dire que l'alcool ca délie les langues, que ce soit pour discuter ou pour le reste. Et sans doute auront-ils du temps pour discuter alors que leurs amis en avaient certainement pour des heures.
TORIN — « Et c’est sûr que ça va lui prendre du temps. Ça en prends toujours quand elle est avec lui. » Restant silencieux, Oswin observa cependant le visage de Torin, cherchant la preuve de ce qu'il pensait être des sentiments moins platoniques qu'une simple amitié. Et dans le regard vitreux et absents de Torin il serait presque tenté de percevoir autre chose. Quelque chose de plus, quelque chose d'indicible. Mais il n'irait pas en parler au milieu d'un couloir empli d'étudiants.
TORIN — « Montre moi le chemin, Feuerbach, je te suit ! » Souriant, Oswin lui fit alors signe de le suivre, le menant dans les couloirs sans aucune hésitation.
OSWIN - « Prêt à faire confiance à un Serpentard ? » Demanda-t-il alors qu'ils se mettaient en route, gardant le silence jusqu'à ce qu'ils atteignent un couloir plus désert, et qu'Oswin sorte sa baguette pour déverrouiller la porte d'une salle de classe aux allures abandonnées. A l'intérieur se trouvait deux canapés, un bureau, des coussins en pagaille, et d'autres attirails que les Serpentards avaient entassé depuis deux ans. Dont des bouteilles. Il fit signe à Torin de s'installer alors qu'il allait en prendre une dans un bar installé pour protéger leurs butins.

Il revint alors vers Torin avec la bouteille, et la lui tendit avec un sourire affable.
OSWIN — « J'te laisse boire au goulot ou tu es du genre à préférer un verre ? » demanda-t-il en penchant la tête de côté. « J'devine à ton air de tout à l'heure que ca ne t'enchante pas des masses cette histoire de fiançailles j'me trompe ? Désolée que Regulus accapare ainsi ta meilleure amie. »  commença-t-il en trouvant dans un coin des bonbons pétillants, et des souris en sucre qu'il pose sur la table passe entre les deux canapés, faisant face à présent à Torin.

_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Mer 15 Mar - 20:20


❝War of Hearts❞
- Oswin & Torin -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Si Torin n’était pas agressif avec l’Allemand, ce n’était pas pour autant qu’il n’était pas moins suspicieux par toute cette histoire, parce que bon, le garçon devant lui avait beau avoir l’air sympathique, il ne fallait pas laisser de côté le fait qu’il était un Serpentard et en plus de ça, qu’il était apparemment assez proche de Régulus. C’était donc compréhensif, le fait qu’il ne lui fasse pas confiance, n’est-ce pas ? Va savoir. Certaines personnes arriveraient encore à dire qu’il est paranoïaque ou quelque chose dans ce genre-là. Puis, si ça leur faisait plaisir, il les laisserait penser tout ce qu’ils voulaient, même s’il trouvait ça tout de même assez ridicule en soit. De plus, le fait que sa meilleure amie n’avait pas l’air de le porter dans son coeur pouvait également le pousser à se méfier un peu plus, parce qu’il devait tout de même y avoir une raison pour qu’il se retrouve dans cette situation, celle où Averill ne veut pas de lui à ses côtés. mais tout ça devait sûrement être dû au fait qu’il était le “meilleur ami” de Regulus et qu’elle n’aimait pas leur proximité, qu’elle était sûrement jalouse de ça comme il était jaloux de Regulus. Quelque chose dans ces eaux-là en tout cas. “Peut-être que tu ne mérites pas d’être dans ses bonnes grâces.” Lui dit-il d’un ton neutre, comme si c’était un fait, mais il avait l’impression qu’Oswin s’en fichait totalement que la rouquine l’apprécie ou non. Il fallait croire que les deux ressentaient une aversion l’un envers l’autre totalement réciproque. C’est assez perturbant quand on pense aux relations qu’avaient ce quatuor entre eux. Un quatuor bien hors du commun et, aux yeux de Torin, qui ne devrait jamais avoir vu le jour, mais toutes cette histoire de fiançailles avait malheureusement créé tout ça. Bien au malheur du blond. Il faut dire qu’il avait toujours toute cette histoire en travers la gorge, mais qui pouvait réellement le blâmer ? Peu de gens, sûrement. bon sang, parfois, il avait presque l’impression que toute cette histoire était toute droit sortie d’un sitcom de mauvais goût. Plissant le nez en écoutant Oswin, en voyant son clin d’oeil il reprenait la parole. “Je ne veux même pas savoir.” Se contentait-il de répondre, même si le ton employé, les mouvements… Tout ça laissait clairement voir de quoi il pouvait parler, qu’est-ce qu’il avait réussi  à faire avec cette technique. Merci, mais non merci. Il n’avait sûrement pas assez d’alcool dans le sang pour entendre parler de ce genre d’histoire. Sentant le regard du serpent sur lui, il tentait vraiment de masquer toute cette amertume, la jalousie qu’il crachait en disant ces mots, mais il n’avait jamais été le meilleur pour masquer ce genre de sentiments négatifs sur son visage. Enfonçant ses mains dans les poches de son pantalon, il se décidait tout de même à commencer à le suivre, laissant échapper un petit rire. “Je ne serais jamais prêt à faire confiance à un Serpentard.” Ouais, parce qu’il avait beau le suivre, dire qu’il lui faisait confiance était clairement trop vite parler. Il fallait gagner sa confiance, et ce n’était pas gagné, avec personne. Certaines personnes y arrivaient plus rapidement que d’autres, c’est sûr, mais c’était tout de même compliqué.

Arrivé dans la salle de classe, il fronçait doucement les sourcils, regardant autour de lui. “je ne savais même pas que cet endroit existait.” Il faut dire qu’il ne passait pas son temps à fouiller les moindres recoins du château pendant son  temps libre, il avait bien mieux à faire. Allant s’installer sur un fauteuil, il continuait toujours de  regarder le décor qui se dressait autour de lui. Les Serpentards n’arrêteront jamais de l’étonner, ça, c’est sûr. Tournant le regard vers son interlocuteur quand il revenait avec la bouteille, il esquissait un sourire en coin. “Ce serait bête de salir des verres pour ça, non ?” Boire au goulot, ça faisait tout de même plus authentique. De plus, il se doutait bien qu’Oswin n’avait pas la gale, donc partager une bouteille avec lui ne le dérangeait pas tant que ça. “Ne pas m’enchanter, c’est clairement un euphémisme. Et toi ?” lui dit-il, s’adossant dans le canapé alors qu’il avait ses bras croisés sur son torse. “Désolé qu’Averill s’accapare ton meilleur ami ?” Il se doutait bien que s’ils étaient dans le même cas, si les sentiments d’Oswin n’étaient pas platonique envers Regulus, ça ne devait pas non plus être beau tout les jours. On pouvait même dire que ça craignait assez en soi.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 766 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Lun 20 Mar - 23:27


war of hearts
Torin & Oswin

Il a observé Torin durant plusieurs jours avant de finalement se décider à l'approcher. Il a pu constater que le Gryffondor n'était pas des plus populaires de sa maison, et qu'il semblait plutôt se contenter de cet état de fait. C'était assez inhabituel de voir un lion qui ne se pavanait pas dans l'espoir d'avoir toute l'attention sur lui en permanence. De ce qu'Oswin avait pu constater - du reste - c'était seulement de l'attention d'Averill que Torin voulait. Sauf que la jeune Poufsouffle s'est tourné vers d'autres demoiseau, laissant le jeune blondin de plus en plus souvent seul face à sa solitude. Il avait pu aussi constater qu'il n'était pas des plus aimables, et que lorsqu'il usait pas de sarcasmes il usait de ses poings. Il espérait cependant qu'il n'en ferait pas de même avec lui. S'il n'était pas frêle, grâce au Quidditch, Oswin n'était pas du genre à aimer le combat au corps à corps. Sans aucun doute Torin aurait-il rapidement l'avantage. Alors l'Allemand avait décidé qu'il valait mieux placer les sujets qui feraient sourire le jeune homme directement, lui parlant d'Averill puisqu'elle était la seule à le faire clairement sourire.
Et pour ce qui était d'Averill, Oswin ne savait que trop s'en plaindre. Il ne pouvait pas nier qu'il ne comprenait pas pourquoi elle avait cet effet sur Torin ou Regulus. Cet sorte de fascination attendrissante qui les forçait à rechercher sa présence. A ses yeux elle était surtout royalement capricieuse et agaçante.
TORIN — « Peut-être que tu ne mérites pas d’être dans ses bonnes grâces. » Sans doute, Oswin pouvait pas le nier. Le fait de s'envoyer son fiancé ne devait pas aider, et même si elle avait plus de soupçons que de preuves, il n'en était pas moins évident qu'elle avait compris que l'affection d'Oswin pour Regulus - et vice-versa - allait au-delà de l'amitié. Même si on ôtait le sexe de l'équation, les deux Serpentards avaient une loyauté et une confiance aveugle l'un envers l'autre, qui les enfermait dans une bulle intime où ils suivaient leurs propres codes. Averill n'était pas assez stupide pour ne pas l'avoir remarqué.
Après quelques bourrasques et moqueries, Oswin invita finalement Torin à se retrouver dans un coin plus tranquille pour discuter, s'amusant de le voir le suivre sans trop rechigner.
TORIN — « Je ne serais jamais prêt à faire confiance à un Serpentard. »
OSWIN — « Et tu as bien raison. » Affirma-t-il avec un sourire, non sans poursuivre tout de même sa route vers la salle qu'Evan Rosier avait aménagé pour les Serpentards. Il en ouvrit la porte, et fit entrer Torin, sans se demander ce que le Rosier pourrait penser de voir un Gryffondor dans son antre.
TORIN — « Je ne savais même pas que cet endroit existait. »
OSWIN — « Peu le savent en réalité. Bienvenue parmi les privilégiés de ce château. »  Lança-t-il avec une voix guillerette mais amusée, avant de prendre une bouteille pour la foutre dans les mains de Torin. L'alcool c'est une chose qui délie les langes, et fait parler plus librement. Parce que ca détend les coeurs et les esprits, bien si Torin a pas l'air d'en avoir particulièrement besoin. Peut être si - aucune idée - Oswin ne le connaissait pas assez bien pour savoir s'il était sur la réserve, ou si vraiment il semblait aussi détendu qu'il y paraissait.
TORIN — « Ce serait bête de salir des verres pour ça, non ? » Clairement, et Oswin peut seulement opiner en prenant la bouteille quand Torin la lui tend pour en boire quelques gorgées à son tour. Il se laisse s'effondrer sur un fauteuil, le dos droit, et les jambes pliées, dans une posture totalement altière.
TORIN — « Ne pas m’enchanter, c’est clairement un euphémisme. Et toi ? » La question en retour le fait sourire. Il voit bien que Torin porte pas Regulus dnas son coeur, mais se demande si c'est de la simple jalousie, ou le manque de sa meilleure amie. Peut être un peu des deux, qui sait ?
OSWIN — « Je savais que ca devait arriver; j'crois que je m'y prépare depuis un moment déjà. » Dit-il simplement en haussant les épaules, comme si cela n'était rien.
TORIN — « Désolé qu’Averill s’accapare ton meilleur ami ? » Un demi-sourire, et il tend la bouteille à Torin avant quelque chose de complice dans le regard. A croire qu'ils ont cela en commun, sauf qu'Oswin voudrait pas voir les fiançailles rompues. C'est pas ca qui l'inquiète - en vrai - c'est surtout de les voir trop proche, et que Regulus perde de son intérêt pour lui. Qu'Averill lui fasse entendre qu'il était pas assez bien et qu'elle le prenne que pour elle.
OSWIN — « J'ai pas tant peur qu'elle se l'accapare qu'elle... J'en sais rien. Qu'elle le veuille que pour elle, en gros. J'peux pas m'empêcher de voir combien elle le voudrait pour elle constamment, et ca a tendance à m'agacer. »  Qu'il avoue finalement avec une grimace consternée sur le visage. Riant un peu de sa stupidité. « J'ai vu qu'elle était moins avec toi aussi, ca j'me disais qu'entre nous on pouvait se soutenir. » Rajoute-t-il en montrant la bouteille qui passe d'une main à l'autre.
Avant de garder un regard dans le vide pendant un moment, un murmure sur les lèvres qui se fait entendre difficilement. Mais qui est présent tout de même.
OSWIN — « Ou qu'on pourrait s'entraider... »

_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Jeu 30 Mar - 13:51


❝War of Hearts❞
- Oswin & Torin -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Les deux hommes n’avaient pas réellement échangé bien beaucoup de mots avant de se mettre en route, marchant dans les couloirs dans la direction d’une salle que Torin ne connaissait pas, de laquelle il n’avait même jamais entendu parlé, mais comme dit, ce n’était pas comme s’il avait bien souvent exploré le château. Il n’avait pas relevé la phrase du Serpentard, se disant que si c’était pour approuver le tout, ça ne servait pas vraiment à grand chose en fait. Ouais parce que bon, il ne voyait pas vraiment quel serait l’intérêt de rajouter quelque chose du genre à la conversation. C’est sûr qu’il avait raison de ne pas faire confiance à un Serpentard parce que sérieusement… Ces mecs étaient tout de même des personnes assez fourbes en soit. Il faut toujours rester sur ses gardes, s’attendre à ce qu’ils leur fasse un coup dans le dos, sans que l’on ne s’y attende. C’est donc pour ça que Torin s’y attendait à tout moment. Sérieusement, il pourrait être un Serpentard qu’il n’aurait tout de même pas confiance en ses camarades, il y peut rien.

Finalement, ils arrivaient dans la pièce et Torin ne prenait pas beaucoup de temps avant d’aller s’installer, haussant un sourcil quand il entendait la phrase du jeune homme. “Je suis sensé me sentir comme étant un V.I.P de Poudlard maintenant ?” En tout cas, on aurait dit que c’était quelque chose du genre, mais apparemment, c’était le cas. Il faisait donc partie, par extension, de l’élite de Poudlard ? Ce serait vraiment quelque chose d’exténuant ça. Il ne pouvait pas le nier. Ouais parce qu’être les personnes les plus populaire, ça devait clairement être très chiant, surtout parce que du coup, des tas de gens venaient parler à ces personnes là et Torin, ça le ferait tellement carotter . Il faut dire qu’en temps normal, il n’était pas vraiment fan du fait de socialiser. Il était bien mieux tout seul dans son coin. Il se demandait comment ça se faisait que ce n’était pas le même cas pour le reste du monde, mais bon comme on dit : il faut de tout pour faire un monde. Alors que les deux sorciers se passaient la bouteille, le sujet ne tardait pas à revenir sur le “couple” que formait Averill et Regulus. Un couple plutôt horrible si vous vouliez son avis. D’ailleurs, vous l’aviez même si vous ne le vouliez pas forcément. “C’est pas parce que tu t’y prépares que ça t’enchantes forcément.” Lui dit-il avant de hausser les épaules, c’est vrai, non ? Il faut dire qu’il pensait aussi s’y être préparé, mais ce n’était pas pour autant que c’était moins chiant, loin de là. Il trouvait tout de même ça tellement horrible. Mais peut-être qu’il avait juste été mal préparé finalement. C’était sûrement quelque chose dans ces eaux-là.

Regardant le jeune homme, il reprenait la bouteille pour en boire quelques gorgées, son regard toujours fixé sur Oswin. “Peut-être qu’elle n’arrivera pas à l’avoir rien que pour elle. Je veux dire que si t’es vraiment quelqu’un de très important dans la vie de Black, il ne devrait pas te lâcher pour Averill.” Même si Torin comprendrait clairement le choix du sang-pur, mais si ça se trouve ce ne sera pas le cas. En tout cas, il savait que dans le cas d’Averill et lui, ça ne serait pas le cas. Du moins, c’est ce que la rouquine lui avait dit. Il n’empêche qu’il restait tout de même un minimum perplexe à cette idée. Pas qu’il n’aimait pas ça, non.. C’était juste qu’il n’en était pas vraiment sûr. On sait jamais, si ça se trouve, Regulus allait tenter de les séparer, il n’en avait aucune idée. “Se soutenir ou s'entraider ?” Lui demandait-il en le regardant, haussant doucement un sourcil de façon interrogative. C’est vrai qu’il avait tout de même besoin de savoir tout ça, enfin… De savoir tout ça, il ne savait même pas à quoi cela se référait. Tout ce qu’il savait, c’était que le serpent avait une petite idée derrière la tête et Torin comptait bien savoir de quoi il s’agissait. Ou du moins, comment il voulait arriver à ses fins. “Et comment veux-tu que l’on fasse ça, si ce n’est en nous passant des bouteilles ?”
code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Dim 2 Avr - 21:17


war of hearts
Torin & Oswin

Ils se retrouvent coupés du monde, dans la salle des Serpentards, et Oswin n'a pas eut le désir de les mener ailleurs. Faut dire qu'ici ils ont peu de chance de se faire surprendre - Evan sera occupé sans doute avec Allegra, et y a Regulus avec sa rouquine. Personne pour connaitre l'existence de cette salle, et elle est plus isolée que la bibliothèque ou le Parc - on sait jamais qui peut surprendre une conversation dans ce genre d'endroit. Et il doutait de toute façon que Torin soit du genre à se laisser aller dans la bibliothèque - et au pire le beau Cassian serait pas du genre à laisser des étudiants discuter dans leur coin. D'autant qu'ici ils avaient au moins du Purfeu.
TORIN — « Je suis sensé me sentir comme étant un V.I.P de Poudlard maintenant ? » Il sourit en coin, avant de lever les yeux au ciel - tant de mimiques qu'il a finit par adopter alors qu'au départ c'était plus singer les autres autour de lui. A croire qu'il est pas capable de rester totalement stoïque devant l'reste du monde. Et devant un être comme Torin qui est pas totalement dépourvu de sarcasme c'est dur de rester stoïque. Ca lui donne plus envie de rire qu'autre chose en réalité.
OSWIN — « Tu pourrais. » Qu'il lance presque pensivement, avant d'envoyer un clin d'oeil au rouge et or avec un air de connivence. « Ca fait quoi ? » D'être spécial, V.I.P ou qu'importe - une blague stupide entre eux. Parce qu'au fond y a pas de VIP ici qui ne soit de Sang pur - ou alors si on triche. Mais au final la vie des impurs comme eux ca coute toujours bien moins.

Sauf qu'Oswin entend pas ne pas s'intéresser aux histoires de sang purs, encore moins quand ca inclue son meilleur ami - son tout, le centre de son foutu univers. Et quand il voit que Averill veut pas lui laisser d'la place sans vraiment comprendre ce qu'elle lui reproche il prend pas d'risque. Et il attaque dans l'dos comme elle peut le faire de face. Elle a pas sa langue dans sa poche, et en parler avec Torin ca lui apprend que c'est un truc que le Gryffondor aime chez elle. C'qui n'a rien d'étonnant - les courageux ont tendance à être insolent aussi. Mais pourquoi Ave porte du jaune, c'est une question qu'Oswin arrêtera sans doute jamais de se poser.
TORIN — « C’est pas parce que tu t’y prépares que ça t’enchantes forcément. » C'est pas faux, il peut pas le nier. Ca l'enchante pas de le savoir avec Averill - il en aurait choisi une autre, mais peut être que ca aurait été pire. ou peut être pas. De toute façon il ira jamais le savoir maintenant.
OSWIN — « J'bois à ca : au désenchantement. » Qu'il répond finalement en prenant la bouteille pour se l'enfoncer aussi dans la bouche, et prendre une grande gorgée. Sa lui brûle la peau, la bouche, la gorge, et ça envahit son coeur d'une chaleur réconfortante. Il commence à comprendre pourquoi il arrivait si souvent à Regulus de boire. Lui est pas un fan, il se méfie plus des effets de l'alcool que de ses bienfaits passagers.
TORIN — « Peut-être qu’elle n’arrivera pas à l’avoir rien que pour elle. Je veux dire que si t’es vraiment quelqu’un de très important dans la vie de Black, il ne devrait pas te lâcher pour Averill. »
OSWIN — « On sait jamais le pouvoir de persuasion d'une femme sur son homme. Il parait qu'il y en a plus d'un qui perde des amis dans l'affaire. » Qu'il répond plus distraitement. Et c'est bien cela qu'il craint, même s'il doute pas que Regulus se fasse pas influencer si facilement. Mais malgré tout il se méfie. Il aurait jamais assez confiance en Averill pour pas entendre malgré tout de lui rappeler qu'il peut aussi être du genre à détourner l'attention de Regulus d'elle s'il lui en prend l'envie. Qu'il est pas juste là pour être son ami, dans l'ombre du Black, mais qu'il le connait mieux qu'elle, que ca changera jamais. Et qu'il a les moyens de lui faire regretter tout ce qu'elle peut faire contre lui.
TORIN — « Se soutenir ou s'entraider ? » Il arque un sourcil vers Torin, se disant que l'un ira peut être pas sans l'autre.
OSWIN — « Tout dépend s'tu veux vraiment être juste le meilleur ami. » Qu'il glisse comme une évidence, invitation à peut être avoir plus si Torin en a toujours envie. Il est pas assez aveugle pour pas avoir remarqué que Torin est un peu trop attaché à Ave. Et il est pas non plus stupide au point de le lui balancer à la figure sans subtilité. On sait jamais comment peut réagir un lion devant ce genre de nouvelle.
TORIN — « Et comment veux-tu que l’on fasse ça, si ce n’est en nous passant des bouteilles ? » Il prend la bouteille - pour allier le mot à la parole, et il en observe le liquide ambré un moment avant de le glisser encore à sa bouche. Comment ? Comment...
OSWIN — « Peut être en t'accordant plus d'temps en face à face avec Ave. Histoire qu'elle voit que Regulus c'pas une option unique pour son coeur. Qu'un mariage c'une bague au doigt pas autour du coeur. Surtout pas si y a déjà quelqu'un pour lui en offrir un. » Qu'il glisse encore une fois, en posant la bouteille devant Torin. « J'peux tenir Regulus loin d'elle assez souvent - pas toujours - mais assez pour te laisser du champ libre. Et j'aurais du mal à croire que tu en profiteras pas. Surtout pas avec ce nouveau compte à rebours. »



_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Mar 4 Avr - 16:16


❝War of Hearts❞
- Oswin & Torin -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Une fois que les deux sorciers s’étaient retrouvés dans la salle qu’apparemment peu de gens connaissaient, il n’avait pu s’empêcher de lâcher un petit sourire en coin quand il l’entends prendre la parole, quand il voit son clin d’oeil. Il faut dire que cette histoire était tout de même… Distrayante, le fait d’être ou de ne pas être un V.I.P, tel est la question. Il ne doutait pas du fait qu’ils ne pourraient jamais vraiment l’être tous les deux, qu’ils ne pourraient pas être dans l'élite des sorciers, mais pour être totalement honnête, Torin n’en avait pas grand chose à carrer. “C’est tout bonnement somptueux, je sens déjà tous ces esclaves arriver à mes pieds en rampant, peut-être même que je pourrais les traiter comme des moins que rien. Totalement jouissif.” Dit-il d’un ton sarcastique, c’était peut-être pas des plus sympa pour les personnes étant des “V.I.P” qui se comportent pas de la sorte, mais il faut dire qu’il y avait la masse de personne à agir comme tel. Torin croirait presque avoir affaire à des dictateurs ou il ne sait trop quoi. Pas quelque chose des plus attirant, clairement.

Il garde le regard sur lui tandis que leur conversation se ciblait plutôt sur Averill, sur Regulus, sur l’union que les deux forment et sur l’effet que ça pouvait avoir sur leurs deux ‘meilleurs amis’, et le voilà qui disait qu’entre autre - pas qu’entre autre d’ailleurs - c’était la raison pour laquelle il buvait et le lion le comprenait totalement. S’il le pouvait, il pensait bien qu’il se trouverait des tas de bouteilles et boirait jusqu’à s’en faire péter le foie.Mais il n’est pas persuadé d’être autorisé à faire ça, comme si quelqu’un l’en empêcherait, une p’tite voix dans sa tête qui lui disait que ça ne servirait pas à grand chose, toute cette histoire, toute cette connerie. Mais une autre voix lui soufflait tout de même qu’il devrait p’têtre se laisser aller à un moment donné. Va savoir. levant un sourcil en même temps qu’il levait les yeux vers le serpent, il croisait ses bras sur son torse. “Oui, mais ça voudrait tout de même dire que l’homme en question n’arrive pas à se faire entendre, qu’il est trop peureux ou faible pour parler.” C’est vrai, non ? Si quelqu’un n’arrivait pas à se faire entendre, à parler de ce qu’il veut réellement.. C’est sûrement qu’il n’ose pas, qu’il n’osera jamais. Puis, sans vouloir faire sa langue de vipère, ça ne l’étonnerait pas des masses que Regulus soit ce genre de personnes. Même si Torin n’avait pas vraiment quelque chose contre eux, en temps normal. C’était juste qu’il avait quelque chose contre à peu près tout le monde.

Se soutenir et s’entraider, voilà quelque chose qui avait finalement retenu l’attention du Gryffondor, mais en même temps, comment ça aurait pu être différent ? C’est clair que ça avait directement attiré son attention. “Je pense que tu as deviné ce que je voudrais être, non ?” Lui demandait-il après avoir passé sa langue sur ses lèvres. Il n’aimait pas vraiment le fait que plusieurs personnes sache ce qu’il pensait de la rouquine, de ce qu’il éprouvait à son égard, mais il faut croire qu’il n’était pas aussi… discret qu’il l’aurait pensé. L’écoutant toujours parler, ajouter le fait qu’il pourrait distraire Regulus, il hochait la tête en reprenant la bouteille. “Je compte bien lui faire comprendre qu’elle peut accorder son coeur à quelqu’un d’autre que son fiancé.” Il n’était pas persuadé qu’il arrive à grand chose, mais il pouvait tout de même essayer, non ? “Je pense bien que tu en profiterais tout autant, n’est-ce pas ?” Lui demandait-il en haussant un sourcil, sans pour autant relever ce qu’il lui disait sur le compte à rebours. Il savait très bien de quoi parlait Oswin, mais ce n’était pas pour autant qu’il voulait en parler; qu’il voulait l’accepter. Il n’était pas encore prêt. En même temps, qui serait prêt à voir quelque chose de si horrible, de si injuste arriver à la personne qu’il aime ? Toute personne saine d’esprit ne voudrait pas voir ce genre de chose arriver, mais… On ne sait jamais. Il y a des personnes un peu étranges partout.
code by lizzou — gifs by TUMBLR

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Lun 10 Avr - 1:02


war of hearts
Torin & Oswin

TORIN — « C’est tout bonnement somptueux, je sens déjà tous ces esclaves arriver à mes pieds en rampant, peut-être même que je pourrais les traiter comme des moins que rien. Totalement jouissif. » Il peut pas s’empêcher de lever les yeux au ciel, observant son camarade singer les habitudes des sangs purs. La caricature est grossière, mais sans doute dans l’imaginaire des nés moldus et des sangs mêlés qui ont grandit loin de ces familles il existe quelque chose d’assez fantastiques. Dans le mauvais sens du terme – flirtant avec les crocs sanguinaires, et les habitudes moyenâgeuses. Il y a quelque chose d’incompréhensible dans les familles de sangs purs, vues comme des êtres insensibles et cruels. Des êtres prétentieux et criminels, qui se pensent au-dessus des lois – qu’il s’agisse du meurtre ou de la magie noire y a rien qu’ils se refusent parce qu’ils peuvent se le permettre.
Des visions qui sont pas totalement fausses, quoi que largement assombris. A force de côtoyer les sangs purs, d’en être proche, il a découvert qu’il s’agissait surtout de masque, de contes racontés pous cacher ce qu’il se passe dans ces familles. Leur vulnérabilité cachée sous une couche de traditions pour pas montrer qu’ils sont comme les autres. Il cherche pas à le faire entendre à Torin cela dit – parce qu’il veut pas perdre son temps inutilement à briser ces fichus contes de bonnes femmes et ces réputations stupides. Après tout c’est pas pour cela qu’il l’a emmené dans la salle d’Evan Rosier. C’est autre chose qui l’intéresse, venant du bellâtre.

Il attend pas longtemps avant de glissé sur le sujet des fiançailles entre Regulus et Averill. De toute évidence c’est la seule chose qu’ils ont en commun, de voir leurs meilleurs amis alliés entre eux, et Oswin va pas prétendre prendre Torin pour un con en faisant ami avec lui sans jamais aborder le sujet. Bien au contraire – il vient à en parler sans vraiment de détour, à faire preuve de plus ou moins de sincérité, en admettant que la force de conviction qu’Averill pourrait avoir sur Regulus est la raison de cette rencontre.
TORIN — « Oui, mais ça voudrait tout de même dire que l’homme en question n’arrive pas à se faire entendre, qu’il est trop peureux ou faible pour parler. » Il peut pas empêcher un ricanement quitter ses lèvres, alors qu’il se penche vers Torin sur le ton de la confidence. Il a trop souvent vu des hommes qui faisaient des choses affligeantes pour de jolies filles. Et sans doute Torin pourrait-il en faire de même pour sa meilleure amie – sans doute. Alors pourquoi penser que certains hommes sont plus faibles que d’autres. C’est peut être que les femmes sont trop fortes pour eux.
OSWIN — « On en reparlera le jour où ton cœur sera épris si durement qui en oubliera même ton nom. » Qu’il dit avec un clin d’œil qu’il balance avant de lancer que son cœur l’est peut être déjà – épris. Et que ca n’aurait rien d’étonnant à voir comment il interagit avec la jolie rouquine, et presque exclusivement qu’avec elle comme si il y avait pas grand chose d’autre qui l’intéressait dans l’collège. Cela dit y a un moment où Oswin s’est demandé si c’était pas juste un caractère associable chez le Gryffondor. Apparemment il a visé juste.
TORIN — « Je pense que tu as deviné ce que je voudrais être, non ? » Il hausse les épaules, faussement modeste quand il prend à nouveau la bouteille pour en boire une gorgée, enfoncé dans le fauteuil en face de l’intéressé.
OSWIN — « C’est pas si évident que cela en réalité. J’ai supposé plus que deviné, si ca peut te rassurer. » Qu’il dit malgré tout. Parce que si Torin est proche de personne d’autre que d’Ave, c’est peut-être aussi parce qu’il y a personne qui a accrocher son attention à part elle. Pas qu’Oswin puisse comprendre ce qui attendre tant chez cette fille, mais peut être que quelque part elle doit avoir des qualités qui lui échappent simplement mais qui la rende incroyable aux yeux de Torin et Regulus.

Mais pour sa part il aimerait ne pas voir Regulus s’en approcher de trop près au risque qu’il s’y accroche trop. Et cette relation avec Torin tombe à pique, pour sa part. S’il pouvait trouver le moyen de l’utiliser à son avantage il serait pas contre.
TORIN — « Je compte bien lui faire comprendre qu’elle peut accorder son coeur à quelqu’un d’autre que son fiancé. »
OSWIN — « Quel romantisme. Peut être que tu devrais penser à être plus direct, j’suis pas sûre qu’elle comprenne qu’entre vous y peut y avoir plus. » Propose-t-il sans pour autant chercher à être convaincant. Une idée – en passant – pour sa part la sincérité l’avait plutôt bien servi. Mais une fois encore, il était pas vraiment le mieux placé pour parler de la psychologie féminine, et encore moins de celle d’Averill. Qui peut savoir ce qu’il se passe dans la tête de la rouquine dernièrement ?
TORIN — « Je pense bien que tu en profiterais tout autant, n’est-ce pas ? » Il laisse un sourire en coin d’afficher sur son visage, et sans entrer plus dans les détails il rend la bouteille à Torin avec un sourire cordial.
OSWIN — « J’dois comprendre qu’on a un marché, alors ? Associé ? » Proposa-t-il avec un sourire pour cette fois victorieux, sentant qu’il pouvait gagner beaucoup dans cette collaboration.

_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Mar 9 Mai - 20:02


❝War of Hearts❞
- Oswin & Torin -
C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux.

Malgré le fait que tout se présentait assez bien au départ, on ne pouvait pas vraiment dire que ça continuait toujours sur cette lancée. Ouais, parce que le sujet avait bien rapidement tourné pour être centré sur les fiançailles d”Averill et de Regulus, ce qui n’était pas un sujet dont Torin était vraiment fan. Loin de là. C’était bien un des sujets qui avait toujours eu le don de le mettre hors de lui, de pouvoir l’énerver au plus haut point parce qu’il trouvait cette idée totalement… Stupide, mais bon. Il ne va pas partir sur un nouveau discours sur le fait qu’il n’aimait pas toute cette histoire. Il avait déjà dit ce qu’il avait sur le coeur à Averill de toute manière, même si elle n’avait pas aimé. Ce qui avait provoqué une dispute entre eux, ce qu’il n’avait pas apprécié, mais que d’un côté, il ne pouvait pas vraiment éviter toute cette histoire, malheureusement. Mais comme d’habitude, tout s’était bien rapidement remis dans l’ordre et tout s'était bien passé, même plus que bien d’ailleurs. Si on oubliait la conversation sur le sujet de la maladie, de cette maladie qui n’aurait jamais dû la frapper. Pour être totalement honnête, il aurait clairement préféré que ça ne lui arrive pas à elle, il aurait carrément préféré être malade à sa place, mais bon. Il sortait de ses pensées en l’écoutant, en le voyant se pencher vers lui. Haussant un sourcil, il secouait doucement la tête de gauche à droite. Il n’était pas vraiment persuadé qu’il pouvait lui dire tout de suite que ouais, il était quasi persuadé que c’était déjà le cas… Mais comment est-ce qu’il était sensé savoir que ses sentiments pour Averill étaient aussi forts que ça ? Et aussi, il ne pourrait pas vraiment être persuadé qu’il puisse vraiment faire confiance à ce Serpentard sur ce sujet-là. C’était normal, non ? “Qu’est-ce qui te fait dire que je vais ressentir ça un jour ?” Lui demandait-il en penchant légèrement la tête sur le côté, haussant un sourcil d’un air dubitatif. Mais bon, il n’était pas persuadé que cette phrase ait beaucoup de crédibilité au vu de ce qui suivait.
Il devait tout de même avouer être assez soulagé de voir que ce n’était pas évident à discerner, du moment que l’on n’était pas vraiment proche du blond en tout cas. Ouais, parce qu’il était tout de même persuadé que la plupart des personnes qu’il côtoyait savaient pertinemment qu’il était fou de la rouquine. Ou du moins, ils avaient des doutes. Il faut dire qu’en y repensant bien, il n’était pas vraiment discret à souvent parler d’elle, souvent la chercher du regard et une fois qu’il l’avait trouvé, à avoir du mal à arrêter de la regarder. Puis, il y avait aussi le fait qu’il passait le plus clair de son temps avec elle plutôt qu’avec n’importe qui d’autres. D’accord, ils étaient meilleurs amis, mais il se demandait tout de même comment ça se faisait qu’elle ne l’avait jamais remarqué. Tout cela le dépassait un peu. Mais bon.. “Tu l’as supposé ?” Finissait-il par lui demander, ce sourcil toujours haussé. Une partie de lu lui disait qu’il allait souvent arborer cette expression faciale…

Quand il écoutait la phrase d’Oswin, il plissait doucement les yeux. “Et comment tu veux que je m’y prenne ?” Lui demandait-il en croisant les bras sur son torse. Bon, il devrait clairement lui en parler, dire des discours romantiques ou il ne sait trop quoi, mais bon sang… Il était sûrement le pire dans ce domaine, les mots. Il avait toujours préféré agir plutôt que de parler, mais peut-être que ce ne serait pas la meilleure chose à faire dans ce cas, ou peut-être que si. Va savoir. “Tu va me dire que je devrais la voir et lui dire ‘Oh, salut Averill, tu savais que je t’aime et qu’on pourrait être plus que des meilleurs amis tous les deux’ ? Non… Je ne pense pas.” Lui dit-il avec un petit soupir. Clairement, ça serait totalement bizarre s’il allait l’accoster comme ça, non ? Ou peut-être qu’il devrait le faire. En temps normal, quand il avait eu des relations, ça s’était toujours fait comme ça. Il les avait embrassées ou bien c’était l’inverse, mais là c’était totalement plus compliqué parce que bon.. Il voulait quelque chose qui durait avec la rouquine, pas quelque chose qui durerait une semaine… Finissant par reprendre la bouteille, il hochait la tête positivement alors qu’il prenait une nouvelle gorgée de la boisson alcoolisée. “Exactement, nous sommes maintenant associés.” On croirait plus qu’ils parlaient de se lancer dans un business, une sorte d’entreprise à parler comme ça mais bon.. Ce n’est pas bien grave en soit.
code by lizzou — gifs by TUMBLR ⛛ 790 mots ⛛

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 633
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    Mer 24 Mai - 20:42


war of hearts
Torin & Oswin

Les pièces du puzzle se mettaient lentement en place dans l'esprit d'Oswin. Il ignorait encore où tout cela allait les mener, mais il était persuadé d'une chose à présent : Torin St. James aurait un rôle à jouer dans cette immense pièce de théâtre. De l'ordre du drame, chaque personnage se retrouvaient à présent à sa place, près à se battre pour survivre jusqu'à la fin de la scène. Mais déjà au premier acte certains tomberont, il en était persuadé. Après tout c'est contre la guerre qu'ils allaient devoir se battre. La guerre, la maladie, la mort elle-même. Il parierait pas sur la survis d'Averill jusqu'au bout. Mais parfois il se dit que les premiers à tomber seront Regulus et lui. Pièce dramatique, y a personne qui saura être épargné. Les sentiments se mêlent à l'évidence, à la nécessité de devoir survivre - tuer ou être tué. Qui choisir du coeur ou de la vie ? Quand il se retrouvera devant la nécessité de faire un choix devant lequel il pourra pas reculer, et qu'il saura qu'il doit sacrifier quelque chose : est-ce qu'il sera prêt à faire le bon ? Depuis longtemps déjà il s'est fait la promesse de faire passer Regulus devant l'reste, et voila qu'il implique dans leur vie l'amant de sa fiancée. Ou s'il n'est son amant physiquement il reste celui qui l'aime. Il le reconnait, le regard tendre de Torin quand il parle d'Averill - il porte le même quand il s'agit de Regulus.
Il répond plus aux questions de Torin, se contentant de quelques sourires en coin, pour pas se justifier de reconnaitre les sentiments du blond. Pas qu'il soit facile de lire les expressions du Gryffondor, qui passe la majorité de son temps dans l'indifférence ou l'agacement; mais quand il s'agit d'Averill il voit quelque chose au-delà de l'amitié. Ca aurait pu - sans doute - si Torin la caressait pas autant du regard quand il sait qu'elle y fait pas attention. S'il avait pas autant à coeur de la rendre heureuse lui-même. L'égoïsme est le défaut des amants, après tout.

Et soudainement Torin devient transparent, laisse aller son agacement d'un amour qu'il pense à sens unique. Pas qu'Oswin puisse prétendre le contraire, il était pas devenu un grand expert d'Averill. Faut dire que la majorité du temps il se contente de l'ignorer ou de l'éviter. S'il le peut. Du reste, il comprendra sans doute jamais ce que Torin et Regulus trouvent à cette fille-là. Et quand le blondin lui demande comment il devrait lui dire ce qu'il ressent - ce qui était au centre des attentes d'Oswin pour garder Averill sous contrôle - le voila qui attaque par sarcasme.
TORIN — « Tu va me dire que je devrais la voir et lui dire ‘Oh, salut Averill, tu savais que je t’aime et qu’on pourrait être plus que des meilleurs amis tous les deux’ ? Non… Je ne pense pas. » Haussement d'épaules, Oswin se contente de tourner les yeux au ciel, et de réfléchir. A croire que Torin manquait soudainement de romantisme et de finesse. Pas que cela soit étonnant, mais Oswin doutait qu'il soit stupide et bourrin à ce point-là.
OSWIN — « Chante lui la sérénade sous la pluie ? Qu'en sais-je, c'est ta meilleure amie pas la mienne. Tu devrais trouver un moyen d'amener le sujet. » Qu'il lance plutôt avec un sourire amusé sur les lèvres à imaginer Torin avec une harpe dans le parc de l'école. Sous une pluie torrentiel, à se mettre à chanter pour une Averill tout aussi trempée. Risible, ridicule - mais sans doute la rouquine serait-elle du genre à être sensible à cette scène. La démonstration en public, c'est sans doute une des choses qu'elle apprécie. Et le manque d'intérêt et d'extravagance de Regulus en la matière n'est pas fait pour la rendre heureuse.

Qu'importe cela dit, parce que dans l'esprit d'Oswin elle doit avoir quelque chose à perdre aussi pour pas se retourner contre son charmant fiancé. Qu'elle tombe sous le charme de St. James, alors les tords seront à égalité, et il n'aura plus ce sentiment d'être sur le fil du rasoir. De craindre qu'un jour elle l'évince simplement d'un mot. Si elle tient à St. James, elle tiendra sa langue avec. Alors le voila, Oswin Feuerbach, qui lève son verre avec le lion, et sourit, en buvant, pour une nouvelle alliance.

the end.



_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: war of hearts (torin & oswin)    

Revenir en haut Aller en bas
 
war of hearts (torin & oswin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Où lire Pandora hearts?
» Où regarder l'anime de Pandora hearts?
» Fiche de Pandora Hearts Abyss
» News de Pandora Hearts Abyss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace spécial Sirius-
Sauter vers: