AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 here we are (Pandoriss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: here we are (Pandoriss)    Lun 27 Fév - 22:05


here we are
Triss & Pandora

Elle l'observait depuis sa place dans la Grande salle. Les étudiants étaient revenus de Sainte-Mangouste, reprenant comme les autres le chemin des cours. La vie, le quotidien, les habitudes, comme si ces derniers jours n'avaient été qu'un foutu cauchemars dont ils pouvaient à présent se réveiller. Comme si de rien n'était. Mais pour beaucoup les choses avaient durablement changés, et rien ni personne ne pourrait leur rendre ce qu'ils avaient perdu. Une des amies de Pandora avait vu sa mère lui être arrachée dans l'attaque de Londres - elle pleurait depuis, bien que ses sanglots s'étaient faits plus silencieux. Et elle n'était pas la seule, Pandora le savait. C'était une atrocité, ces attaques, mais la jeune vélane ne pouvait pas croire que le Ministère laisserait cela arriver à nouveau. Elle avait confiance; les choses s'amélioreront. Elle devait restée positive, c'était une exigence. Pas seulement pour le monde, parce qu'elle était bien trop jeune et égoïste pour vraiment s'inquiéter de l'état du monde, mais pour Poudlard surtout. Poudlard c'était sa seconde famille, sa seconde maison, et depuis que Darius l'ignorait elle avait tendance à penser que c'était sa première famille, sa première maison.
Elle regardait son frère à la table des Serdaigles, qui discuter avec son enthousiasme habituel, attirant sur lui tous les regards, et ignorant parfaitement celui larmoyant de Pandora. Ils s'étaient disputés depuis une semaine à présent, et elle avait encore du mal à avaler la pillule. Les mots de Darius à son égard n'avaient pas seulement été injustes, ils avaient été insultants et cruels, et il avait en plus décidé qu'elle ne méritait plus son attention tant qu'elle ne prendrait pas la décision de couper les ponts avec Cassian. Elle n'avait pas encore de le faire. Elle ne le ferait pas.

Sa décision était prise.

Soupirant lourdement, elle prit une saucisse qu'elle grignotait distraitement, avant de finalement l'abandonner. Elle ne pouvait pas simplement supporter la vue de son frère si joyeux alors qu'il ne venait plus même l'embrasser pour lui souhaiter une bonne journée. Il préférait de loin ses amis de Serdaigle, comme Triss avec qui Pandora devrait se montrer plus gentille parce qu'elle comptait pour lui. Merlin - son regard tomba sur la jolie blonde, et elle sentit sa gorge se serrer. Dans les yeux de Triss ne brûlait plus la même lueur excentrique, et son sourire s'était tari. Pandora la savait être une née moldue, et ne doutait pas qu'elle aussi elle pleurait en silence une fois rendue seule dans son dortoir.
Laissant là ses divagations, elle sortit de la grande salle en prenant contre elle son carnet à croquis qui ne la quittait plus, et elle sortie dans le parc pour se cacher derrière les serres. Montant dans l'arbre qui lui servait de refuge, elle se décida à profiter de la solitude, sans se soucier des nuages qui parsemaient le ciel. Elle avait finit par s'y habituer, et sans pluie ils ne pourront pas jouir du parterre de fleurs du printemps. Elle dessinait, silencieusement, lorsqu'elle entendit des bruits de pas non loin.

Relevant la tête, elle fut surprise de reconnaitre Triss qui se tenait seule. Sans doute ne l'avait-elle pas vue, et pendant un moment Pandora hésita à faire remarquer sa présence - elle se résigna finalement, décidant que ce n'était pas de la faute de Triss si Darius était un véritable abruti, et qu'elle l'appréciait malgré tout la belle Serdaigle.
PANDORA — « Hey Triss. » La héla-t-elle avec un sourire forcé sur le visage, alors qu'elle relevait son crayon du dessin qu'elle faisait - le tatouage de Darius, bien qu'elle ne savait pas si son frère en voulait encore. « Désolée, j'voulais pas te faire peur. Tout va bien ? » Demanda-t-elle avec plus de gentillesse et de douceur - elle devait être gentille, alors elle le sera. Une chose que Darius ne pourrait pas lui reprocher au moins.

_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1417
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Mar 28 Fév - 18:47



“... Here we are...”



... Panda & Triss ...




Depuis son retour, la jeune Serdaigle n’est qu’une ombre, suivant son groupe d’amis, souriant parce qu’il le fallait et non plus parce qu’elle en avait la réelle envie. La lueur de malice qu’elle avait dans les yeux autrefois s’éteint éteinte, laissant place à un regard terne, un peu sombre par moment, souvent l’air perdue, ne sachant plus ce qu’elle faisait ici. Pourtant, quand il était là, elle se forçait à sourire, à vivre comme avant, à rire de ses blagues. Et il savait qu’au fond, elle n’était plus vraiment la même, qu’elle avait besoin de temps. Darius avait toujours eut ce don, la faire sourire dans toute les situations. C’était peut être la première fois qu’il faillissait à sa tâche.
Les yeux perdu dans le vague, faisant tournoyer sa fourchette dans ses doigts tremblants, son Botruc assit sur l’épaule, Triss les écoutaient discuter sans réellement les entendre, ne faisant qu’être la physiquement. Son esprit était ailleurs, perdu dans les méandres de ce qu’elle évitait de songer depuis qu’elle était revenue. Il faut laisser le temps au temps, Reste positive, Ça passera… lui avait-on dit. Mais elle n’avait qu’une envie, se laisser un peu aller. Pour l’heure, elle n’avait qu’une envie, c’était s’enfuir de cette table, se planquer quelques part au calme, qu’on la laisse respirer. Elle se sentait étouffer, comme oppresser alors que personne ne l’obligeait à rien.

Elle se lève un peu brusquement, prétextant devoir retourner à la salle commune. Elle n’a pas besoin de préciser qu’elle veut rester seule, cela se lit sur son visage. Le pas pressé, mais la tête toujours haute, elle passe devant les gens sans trop se soucier de qui il s’agissait, ou de ce qu’il se disait. Elle n’en pouvait plus de toute ces complaintes. Pauvre petite Triss, qui a perdu sa sœur. Elle faisait mine de ne pas les entendre, mais elle savait ce qui se disait. Elle savait ce qui se murmurait chez les verts et argents. Et cela la rendait encore plus furax, sachant qu’Ysolte, sa meilleure amie, en fréquentait de temps en temps. Serrant contre elle sa cape, le vent soufflant légèrement lui donnant quelques frissons, elle ne souhaitait qu’une chose : un peu de calme, de sérénité, en compagnie de son Botruc. Chose qui n’était pas aisé dans un parc aussi fréquenté.
La demoiselle part donc vers les serres, après tout elle avait cours de Botanique en fin d’après-midi. Elle avait le temps de prendre un peu l’air, ceux malgré le ciel gris qui laissait présager que la pluie allait tomber. Qu’importe, une petite pluie ne faisait de mal à personne. La demoiselle s’arrêta sous un arbre, pensant qu’elle était enfin seule.  L’herbe n’étant pas trop humide, Triss s’assit sur le sol, posant son dos contre l’écorce de l’arbre, laissant son Botruc descendre de son épaule pour gambader sur le sol.

Un court instant se faisait, où Triss ne fit qu’observer son Botruc dans l’herbe, profitant du calme et du vent qui balayait ses cheveux. Ne sachant pas du tout que quelqu’un se tenait sur elle, elle était bien tentée de se laisser aller juste un instant. Sauf qu’elle entendit une voix l’interpeller, la sortant de sa douce rêverie, la faisant sursauter par la même occasion. Et cette voix, Triss la connaissait. La demoiselle observa à gauche et à droite, puis finit par lever les yeux dans l’arbre. « - Salut Panda. » Un fin sourire se dessine sur les lèvres de la Serdaigle, qui se forçait un peu à ne pas afficher cette mine triste et sombre qu’elle était terriblement tenté d’aborder. Elle ne voulait pas être à plaindre. « - Ce n’est rien, je ne m’attendais pas à voir quelqu’un dans l’arbre. » Triss pince un peu les lèvres, hochant doucement la tête. « - Je vais bien «  Du moins comme elle le pouvait. « - Et toi ? Tu fais quoi là- haut ? » Au vue du carnet sur ses jambes et de son crayon, elle se doutait qu’elle devait dessiner.




par humdrum sur ninetofive


(Je cherche les gifs ce soir...) :love:

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Mer 1 Mar - 23:24


here we are
Triss & Pandora

Darius et Pandora s'adoraient, ce n'était un secret pour personne. Les deux vélanes étaient proches l'un de l'autre, que ce soit chez eux ou à Poudlard, bien que dans l'école ils avainet chacun leurs vies, et ne venaient que rarement empiéter sur celle de l'autre. Sauf lorsqu'il s'agissait d'amour et d'histoire de coeur. Sans doute parce que l'amour c'est un truc qui terrifie Pandora, et que Darius ne le comprend pas toujours - ou qu'il voit cela comme une tare de sa soeur qu'elle devrait combattre plutôt que de s'y enfoncer comme un plein psychodrame. Mais depuis quelques années maintenant la jeune femme avait du mal à assumer les regards fiévreux, les baisers volés, et les mains baladeuses. Elle a pas la force de Darius, et elle peut pas toujours repoussé ceux qui se rendent accroc à sa beauté parce qu'elle est une vélane. Elle peut pas toujours fuir les regards qui la caressent et qui lui donnent l'impression de n'être qu'un fantasme. Qu'ils peuvent pas combattre, oubliant qu'elle n'est pas qu'une vélane. Oubliant qu'elle était aussi Pandora. Et elle peut pas accepter cet état de fait. Elle voudrait un amour, un vrai. Elle voudrait qu'on la voit, elle, et pour la première fois avec Cassian ca avait été le cas - cette nuit avec lui avait été surnaturel, et fantastique. Elle pouvait pas accepter de plus le revoir. Et pour cela elle avait perdu Darius.
L'ignorance de son frère la torturait, l'empêchant de sourire, ou d'être elle-même. Eteinte, la jeune femme se murait dans le silence, et dessinait. Elle dessinait sans savoir vraiment pourquoi. Et lorsqu'elle voit la silhouette de Triss qui apparait elle met du temps à faire connaitre sa présence. Parce que le silence c'est pas si mal - mais refoulait ses sentiments et ses pensés envers son frère ne fait qu'accroitre son sentiment d'injustice et elle a besoin de plus y penser.
TRISS — « Salut Panda » Elle offre un sourire à la bleue, décidant qu'elle pouvait bien être sympa avec elle. C'est rare que Darius prenne la défense d'une autre fille - et apparemment il prendra plus la défense de Pandora - et elle devait comprendre pourquoi. Peut être que Triss n'était pas si niaise et aveugle que cela. Peut être qu'elle, elle avait vu qui était Darius. Peut être - trop d'incertitude, et Pandora commence à s'imaginer des choses sur le reste du monde pour plus penser à ce qu'elle ressentait elle. Le besoin de nier pour ne pas penser.
TRISS — « Ce n’est rien, je ne m’attendais pas à voir quelqu’un dans l’arbre. »
PANDORA — « Je me doute. Mais j'viens souvent dans le coin quand j'ai envie... D'être seule. » Dit-elle en regardant les grands branches sur lequels elle se perche depuis trois ans dés que la pression est trop forte. Dés qu'elle peut plus supporter le monde ou les attouchements des autres. Ou qu'elle est fatiguée simplement de toujours aller bien. « Cela dit pars pas, j'peux être seule avec toi, ca ne me dérange pas. » Dit-elle tout de suite comme pour assurer Triss qu'elle veut pas la voir partir et qu'elle en la chasse pas. Apparemment la jolie blonde avait besoin de solitude aussi, et Pandora avait décidé d'être elle-même. D'être la Pandora de Darius, celle qui n'est ni agressive, ni protectrice. La vraie Panda.

Alors elle demande à Triss comment elle se sent, bien qu'il soit évident qu'elle n'était pas au mieux. ET Pandora sait qu'elle pourra pas tenir sa langue, parce qu'elle a jamais su le faire. Sa franchise allait avec le reste.
TRISS — « Je vais bien »
PANDORA — « C'est pas vrai. Mais j'comprends que tu veuilles pas en parler avec moi. Tu veux monter quand même ? » Dit-elle avec un sourire dans la voix, lui tendant une main pour l'inviter à venir sur son arbre. La dernière - et seule - personne à y être venue avec elle c'est Regulus. Rhaegar et Raven - ses deux meilleus amis - savaient qu'elle ne voulait pas être dérangée quand elle venait là. Mais Reglisse - Regulus Black - avait parfois besoin de se retrouver seul avec elle pour se rappeler qu'il était qu'un ado. Et peut être que Triss avait besoin de se rappeler qu'elle n'était qu'humaine.
TRISS — « Et toi ? Tu fais quoi là- haut ? » Elle lui tend son carnet de croquis sans gêne, et se décide à la divertir, si c'est ce qu'elle voulait.
PANDORA — « Je dessine un tatouage. Pour Darius - bien que je ne sois pas sûre qu'il en veuille encore. J'arrive à rien de toute façon. » Dit-elle en baissant les yeux sur ses mains devenues inutiles à ses yeux. Incapable de tracer les lignes claires et nets de ce qu'elle graverait peut être pas sur le dos de son frère. L'idée qu'il ne le veuille plus lui torder la gorge mais elle retient ses sanglots - décidant qu'elle en avait assez versé pour cette dispute. « Vous... Vous vous parlez lui et toi ? I-il va bien ? » demanda-t-elle en fronçant les sourcils, ne sachant pas si cette question était vraiment celle qu'elle voulait poser, ou si c'était pas déplacé de la poser à Triss. Mais elle devait savoir - égoïstement - que son frère allait pas mieux qu'elle.

_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1417
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Jeu 2 Mar - 16:48



“... Here we are...”



... Panda & Triss ...




Se perdre dans ses pensées, ne plus afficher ce sourire idiot qu’elle offrait au monde. Triss n’avait aspiré qu’à ça toute la matinée. Non pas que la présence de ses amis l’étouffait, en fait si un peu, mais Elle avait besoin de son moment à elle, planqué ici derrière les serres, afin que personne ne sache que derrière le sourire de Triss se cachait une peine immense. Jouant avec une brindille d’herbe, les jambes rapprochées contre elle,  Triss posa un instant la tête sur ses genoux.
Un bruit, une interpellation la sort de sa solitude. Triss est surprise, mais pas totalement mécontente. Reconnaissant Panda au son de sa voix, Triss eut un léger sourire. Elle ne peut s’empêcher de lui sourire, même si dans le fond, ce n’était qu’une façade. Comme si tout ce qui s’était passé il y a quelques jours lui avait remis les pieds sur terre, ouvert les yeux sur la vraie nature de certaines personne. Comme si cette naïveté, qui faisait pourtant partit d’elle depuis toujours, commençait peu à peu à s’évaporer, se rendant malade rien que d’y repenser.
Alors Triss secoue la tête, fixant Panda en gardant son léger sourire. Allant lui proposer de la laisser dans sa solitude, celle-ci se rattrape en lui disant qu’elle pouvait être seule avec elle. Triss baisse un peu les yeux, après tout la présence de la demoiselle la faisait sourire. Mais elle aussi semblait être triste, et bien que Triss soit un être bienveillant, elle ne se serait pas permise de lu idemander ce qu’il lui arrivait. Du moins pas comme ça, sans y mettre certaines formes.    

« - Ce n’est pas que je ne veuille pas t’en parler. J’ai juste pas envie de t’ennuyer avec… tout ça… » Il fallait avouer aussi que Triss commençait à ne plus supporter d’en parler. Ce n’était pas déjà pas simple de vivre avec cette peine sur le cœur, mais devoir l’expliquer en boucle l’épuisait tout autant. « - Mais la vie continue. » Un petit sourire sincère s’affiche, malgré la peine dans sa phrase.
Hésitant un instant avant de monter, Triss commença doucement, mais sûrement à  grimper. Elle était sportive, très bonne joueuse de Quidditch, mais terriblement maladroite sur la terre ferme. Elle n’avait pas réellement envie de se casser une nouvelle fois le bras.
Une fois installé, les jambes balançant dans le vide, Triss lança un regard vers le parc, toujours l’air songeur. Le ton qu’employa Pandora mit la puce à l’oreille de Triss. Triste, mais pas seulement. La demoiselle n’ayant pas eu vent qu’une dispute avait pu éclater entre le frère et la sœur, Darius affichant devant elle son habituel sourire. Peut-être pour ne pas l’embêter ou ne pas l’accabler plus qu’elle ne l’était déjà. Mais Triss aurait préféré que Darius lui en parle, pour lui changer les  idées. « - Pourquoi n’en voudrait-il plus ? » Triss observa le croquis un moment. N’étant pas une très bonne dessinatrice, malgré les lignes qui n’était pas net et pas claires, elle se disait que la demoiselle devait avoir du talent.

Triss reporte son attention sur Panda, son air triste lui faisant de la peine. De l’empathie du à son état actuel qui faisait qu’elle ressentait ses émotions et celle des autres plus qu’à la normal. Mais aussi parce que dans le fond, et même si elle n’était pas une de ses meilleures amies, Triss appréciait Pandora, malgré ce côté vélane qui l’attirait sans que Triss ne puisse le contrôler.
Mais elle devait avouer que depuis son retour, elle n’écoutait plus vraiment les discussions autour d’elle. Elle était là sans l’être, offrant des sourires forcés. Alors, Triss s’en veut de ne pas pouvoir lui offrir une autre réponse que « - Il tente de me remonter le moral comme il peut. Je t’avouerais que je n’ai pas pris le temps d’avoir une véritable discussion avec lui ces derniers jours… » Elle se sentait égoïste. Egoïste de n’avoir pensé qu’à elle, sans prendre la peine de vraiment regarder son ami. Loupant le coche au passage sur le fait que probablement, il ne devait pas aller bien. Et comme il s’agissait de Darius, Triss s’en  voulait d’autant plus.  
Triss se demandait réellement ce qui avait pu se passer. « - Panda, qu’est-ce qu’il s’est passé avec Darius pour que tu me demandes comment il va ? » demanda-t-elle, hésitante. Elle ne pouvait pas croire qu’ils s’étaient disputés aussi violement, au point de ne plus s’adresser la parole. Ces deux-là s’aimaient trop pour rester en froid.





par humdrum sur ninetofive

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Jeu 2 Mar - 22:42


here we are
Triss & Pandora

Pandora n'aimait pas les ambiances lourdes de non-dits et de tristesse. Elle peut pas y échapper alors que tant de personne souffrent autour d'elle, mais elle n'a pas envie de laisser les autres s'épancher sur son épaule, et de forcer des sourires qui n'ont rien de sincère. Elle est douée en général pour réconforter les autres, mais son esprit est trop ailleurs pour qu'elle se donne cette peine ces temps-ci. Depuis sa dispute avec Darius, et cette esprit mordante de n'être plus grand chose d'autre qu'une illusion pour le reste du monde. Y a bien Rhaegar qui est là pour lui rappeler qu'elle est pas qu'une vélane - mais il est prit avec Peter en ce moment, et elle a pas envie de se mettre entre eux. Elle ne souhaite que le bonheur de son meilleur ami, et maintenant que le maraudeur lui accordait son attention il en était proche. Alors elle préférait rechercher la solitude quand la pression devenait trop forte. Ou la douleur trop grande - qu'importe que l'indifférence de son frère ne soit rien devant la mort d'autres personnes. Elle en souffrait malgré tout, et ne cherchait pas à comparer cela à la souffrance des autres.
Cependant, quand elle voit Triss elle décide de faire savoir qu'elle était présente pour ne pas la surprendre soudainement. La Serdaigle n'est pas au mieux de sa forme, faut pas être un génie pour le remarquer. Et de nature, Pandora était altruiste et compatissante. Elle a bien trop tendance à accorder son amitié et son amour à des personnes qui ne la regardent pas vraiment, et c'est à cause de cela que les mots de Darius l'ont cruellement marqué. Pour le moment cependant c'est sur Triss que son attention se concentre, alors qu'elle ne fait preuve d'aucune subtilité pour lui assurer qu'elle savait qu'elle allait mal.
TRISS — « Ce n’est pas que je ne veuille pas t’en parler. J’ai juste pas envie de t’ennuyer avec… tout ça… »  Elle penche la tête de côté, comme pour évaluer la réponse à donner. Elle se doute que Triss est du genre à être entourée par des amis aimant qui savent prendre soin d'elle. Et lui bonne l'éternelle question comment vas tu comme si ca allait tout régler. Pandora sait rien en détail, et elle cherchera pas à savoir.
PANDORA — « Tu as le droit de plus vouloir en parler aussi. J'imagine qu'on te laisse pas souvent tranquille. » Dit-elle avec douceur dans la voix, sa compassion venant au galop, alors qu'elle sourit doucement à la jeune Serdaigle. Faut dire qu'en dehors de son obsession pour Darius elle a rien contre elle, et encore pour ce qui concerne son frère, c'est l'inquiétude d'une soeur qui parle, pas la jalousie de voir Triss prendre trop de place pour le vélane.
TRISS — « Mais la vie continue.  »  Elle opine alors que son sourire se fait plus grand encore, et qu'elle propose à la demoiselle de monter dans l'arbre avec elle. Elle l'observe quand elle s'y attèle, préparant sa main pour la retenir si jamais elle tombe. Mais Triss arrive au sommet sans encombre, et la conversation reprend doucement.

Lui tendant son carnet, Pandora lui montre ses dessins sans gêne. Elle le cache pas, sa passion pour les crayons elle l'a depuis toujours, et tout le monde à Poudlard qui s'y intéresse un peu le sais. Elle a déjà préparer de quoi tatouer Regulus Black, et elle invente quelque chose pour Darius maintenant, bien qu'elle sache pas vraiment si son frère le voudrait après leur dispute.
TRISS — « Pourquoi n’en voudrait-il plus ? »  Elle se tourne vers Triss, étonnée qu'elle n'en sache rien. Elle aurait pensé qu'elle et Darius étaient encore assez proches pour discuter de tout. Mais a croire que Pandora n'avait pas cette importance là pour son frère, ou qu'il a trop de compassion pour Triss pour l'emmerder avec ses propres problèmes. Quelque chose comme cela.
PANDORA — « On est pas vraiment en bons termes en ce moment. » répondit-elle simplement, avant de reprendre le carnet, et de demander plutôt comment va son grand frère, sans savoir vraiment ce qu'elle espère entendre. Pas franchement de mauvaises nouvelles, parce qu'elle souhaite pas à Darius d'aller mal. Mais ca lui ferait du bien de savoir qu'elle est pas là seule à regretter ce silence et l'indifférence entre eux. Sans compter que depuis elle a pas osé contacter Cassian, que ca aussi ca la bouffe et lui manque.
TRISS — « Il tente de me remonter le moral comme il peut. Je t’avouerais que je n’ai pas pris le temps d’avoir une véritable discussion avec lui ces derniers jours…  »  Demi-sourire - évidemment son frère est un type bien, il s'inquiète des autres avant de parler de lui. Seule consolation qu'elle trouve à expliquer que Triss ignore tout de leur dispute.
TRISS — « Panda, qu’est-ce qu’il s’est passé avec Darius pour que tu me demandes comment il va ? »  Elle se tourne vers la bleue avec un air plus affligé qu'elle le voudrait. Elle sait pas cacher ses sentiments, et en voit pas l'intérêt. Maintenant encore moins que d'habitude. Elle a parlé de cela avec Rhaegar déjà, mais Rhaegar la soutient forcément parce que c'est son meilleur ami, et pas celui de Darius. Mais peut être que l'avis de Triss ne serait pas de trop pour essayer de comprendre la verve de son frère.
PANDORA — « On s'est disputé plutôt violemment y a quelques jours. J'sais pas trop comment l'expliquer je l'avais jamais vu comme cela. » Commença-t-elle en tournant les yeux vers ses genoux et son carnet fermé. « J-Je lui ai parlé de Cassian Aquila, le bibliothécaire, parce que j'ai passé une nuit de retenue avec lui et que... que je l'aime bien. Vraiment bien. Mais Darius m'a dit de lâcher l'affaire, qu'Aquila c'est pas un type fréquentable et qu'il veut seulement m-me... Enfin... Tu sais. » Dit-elle avec la voix qui se brise au souvenir des mots de Darius - elle peut pas les répéter sans risquer de se mettre à pleurer. Parce que son frère a frappé là où elle a mal à chaque fois inexorablement.
PANDORA — « I-Il m'a dit qu-que personne verrait jamais que ça chez moi. Que Cassian est comme ça aussi, et qu'il y a pas d'autres raisons pour qu'une gamine de seize ans l'intéresse. » Répète-t-elle en baissant les yeux encore, essayant de calmer son palpitant qui s'excite. Parce que finalement les mots de Darius sont la raison de son silence envers Cassian. Parce qu'elle a peut qu'il ait raison. « Et j'veux pas croire cela, parce que... Parce que j'ai vraiment eut l'impression que j'étais pas qu'une vélane pour Aquila, et qu'il m'a vraiment vu. Alors j'ai gueulé après Darius, jusqu'à ce qu'il dise que je devrais plus compter sur lui puis que j'étais pas fichue de laisser cette histoire derrière moi. » Termine-t-elle en omettant cependant de parler de sa propre crise envers cette fille qui a offert des chocolats à Darius, et sa faculté à penser son frère trop volage et facile - peut être que l'insulte inverse était méritée finalement.

PANDORA — « J'veux pas te déranger avec cette histoire, Triss. J-je sais que Darius compte pour toi, et que tu es importante pour lu, il me l'a dit. J'veux pas... j'sais pas. Pardon. »


_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1417
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Ven 3 Mar - 12:48



“... Here we are...”



... Panda & Triss ...




Triss faisait toujours de son mieux pour ne pas afficher une face trop triste. Elle était toujours partit du principe qu’il fallait profiter de la vie, sourire, s’amuser, sans se prendre la tête. A présent, elle sentait le sol se dérober sous ses pieds à chaque pas, comme l’impression d’être là sans pour autant l’être, les gens l’entourant n’étant que des ombres tentant de la divertir. Cette sensation de tomber dans le vide lui était insupportable, Triss cherchait tous les moyens pour s’en défaire, que ce soit en faisant n’importe quoi, ou en défiant l’autorité.
Peut-être que pendant un instant, Panda pourrait lui faire penser à autre chose, ne pas lui donner la sensation qu’elle n’était là que parce qu’elle le devait. Peut-être pourrait-elle enfin penser à autre chose. Son bon sens la fait mentir sur son état moral. Mais Panda sait, elle n’est pas dupe. Elle est jolie, mais pas stupide (pas trop).
Triss s’installe contre le tronc, continuant de se perdre dans ses pensées, gardant tout de même une oreille attentive envers la demoiselle. Elle semble étonnée que Triss ne sache pas. Triss elle-même semble confuse. Elle n’arrive pas à croire qu’elle ait pu être aussi loin de la réalité, au point de ne plus faire attention aux états d’âmes de Darius. Au point de ne plus faire attention à rien. Triss garde les yeux baissés un moment. Elle aurait dû le voir, le sentir. Elle se gratte la joue nerveusement, ne trouvant même rien à redire qui aurait pu l’excuser. De toute façon, tout le monde semblait lui pardonner son air absent ces derniers temps…  

La demoiselle écoute Pandora avec attention. Elle s’en voulait déjà de ne pas avoir pu remarquer que Darius n’était pas au mieux de sa forme, elle ne voulait pas loupé le coche avec elle. Elle ne voulait pas se mêler de quoi que ce soit, ne se doutant même pas des mots que le jeune homme avait pu avoir envers sa cadette. Sauf qu’elle ne s’attendait pas à cela. Elle ne s’attendait absolument à ce que ces phrases aient pu sortir de sa bouche. Ecarquillant les yeux, ne cherchant même pas à cacher son étonnement, elle la laisse finir sans intervenir. Cassian Aquila, Triss devait avouer ne pas le connaitre plus que ça. Se contentant d’échange poli quand elle allait à la bibliothèque. Mais en soit, Triss n’était pas choqué de Pandora puisse l’apprécier. Mais au-delà de ça, Triss avait du mal à croire que Darius ait pu dire de telles atrocités à sa sœur. La juger sans essayer de la comprendre, alors qu’il était censé être celui le mieux placer pour comprendre ses craintes et ses doutes. Triss se demandait même si Darius connaissait Aquila aussi bien que cela, vu qu’il se permettait de le juger.

« - C’est pas parce que lui veut seulement sauter toutes les filles que tous les mecs sont pareils. » Pointe de jalousie et d’amertume, Triss laisse s’échapper cette phrase dans un murmure. Parce qu’elle a toujours mal de le voir vagabonder à droite et à gauche, qu’elle a fini par abandonner l’idée qu’il puisse l’aimer comme elle a pu l’aimer, ou l’aime toujours. « - Je le comprend d’un côté. Il veut te protéger, tu es sa sœur, tu es la personne qui compte le plus pour lui. Je ne connais pas Aquila plus que ça, je me permettrais jamais de juger. Cela dit… » Triss fit une moue. « -… Darius a eu tort de te dire que personne ne verrait jamais que ça chez toi. De dire qu’uniquement ton physique, ou ce côté demi-vélane, attirera quelqu’un. Je sais que ça doit pas être facile pour vous vu votre sang. Mais je suis persuadée qu’un jour, quelqu’un te verra vraiment toi, ce que tu es, t’aimeras pour ça. Et pas uniquement pour ton charme de vélane.» Elle en savait quelque chose, même si Panda en avait douté, elle avait eu de vrai sentiments pour Darius, en avait toujours. En plus, elle se sentait personnellement blessée qu’il  ait pu avoir ses mots, sans le montrer. Cela voulait dire qu’il ne la croyait toujours pas quand elle lui disait qu’il n’y avait pas que ça qu’elle aimait chez lui. Secouant la tête pour chasser cette idée, elle reportait son attention sur la demoiselle, lui adressant un doux sourire, pour tenter de la rassurer.  « - Il finira par se calmer, par se rendre compte qu’il a été trop loin dans ses mots. » Triss réfléchit une petite seconde avant d’ajouter. « - Si tu veux, je peux tenter de lui parler, peut être lui passer un message si tu veux. Enfin je veux pas m’en mêler si tu veux pas, c’est toi qui voit… Mais ça me fait mal de te voir comme ça. »

Son sourire resta un moment, un sourire qu’elle ne forçait pas. Ou alors elle n’en avait pas l’impression. Triss secoua la tête doucement. « - Allez, ça va aller. Et puis, tu ne me déranges absolument pas. » Triss ne peut s’empêcher de sentir ses joues rougir quand elle lui dit qu’elle était importante pour lui. Il me l’a dit, ces mots trottent un moment dans sa tête. « - Il… Il t’a dit ça ? » Triss tourne un peu la tête, comme pour cacher son air bête. Celui d’une fille stupidement amoureuse.  






par humdrum sur ninetofive

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Ven 3 Mar - 19:46


here we are
Triss & Pandora

Elle s'étonnait de la facilité qu'elle avait à parler avec Triss. Pandora n'était pas particulièrement pudique concernant ses sentiments, sans doute parce qu'elle avait l'impression qu'ils n'étaient jamais compris ou pris au sérieux. Elle se recevait des réflexions du genre de quoi tu te plains tu es magnifique ou encore j'aimerai tant être à ta place - comme si cela pouvait la réconforter. Être une vélane n'avait rien de plaisant; pas de son point de vue. Elle était constamment regarder avec envie, mais jamais vue. Personne ne la voyait, sauf Darius. Parce que Darius était son frère, qu'il était comme elle, et de fait il était immunisé contre son charme naturelle. Mais elle ne pouvait pas simplement se contenter d'avoir son frère pour seul homme dans sa vie. Plus maintenant, parce alors qu'elle avait seize ans, et voulait gouter aux plaisirs de l'adolescence. Et de fait, à l'amour. Le premier amour était le plus important de tous, et Pandora portait son coeur à bout de bras, l'offrant à n'importe qui, et le recevant en mille morceaux en réponses. Ca avait été le cas avec Elsie, Isis, Torin, Regulus - elle ne comptait plus les noms, ayant à présent pris le parti de ne plus tomber amoureuse. Mais l'espoir c'est un truc qu'elle peut pas contrôler, et cette soirée avec Cassian était sans doute parmi les meilleurs de sa scolarité.
Alors que son frère réagisse aussi violemment l'avait blessée. Vraiment. Et elle en parlait avec verve, et tristesse, se laissant aller aux confidences devant une Triss incroyablement silencieuse. Quand elle eut finit, elle resta à éviter le regard de Triss - elle pouvait pas voir dans ses yeux l'indifférence, ou les remarques sur sa beauté. Cela dit, la Serdaigle l'étonna grandement.
TRISS — « C’est pas parce que lui veut seulement sauter toutes les filles que tous les mecs sont pareils. » Elle releva la tête pour la regarder dans les yeux. S'étonnant de l'entendre parler avec autant d'agacement, de colère, de son grand frère. C'était une chose qu'elle n'avait encore jamais vu. Les gens aimaient Darius, oubliant qu'il pouvait être un sale con, parce que son charme les y poussait. Et Pandora avait toujours considéré Triss comme une de ces filles totalement amouraché qui l'avait mis sur un piedestale. Apparemment pas.
TRISS — « Je le comprend d’un côté. Il veut te protéger, tu es sa sœur, tu es la personne qui compte le plus pour lui. Je ne connais pas Aquila plus que ça, je me permettrais jamais de juger. Cela dit…  » Elle sent que sa gorge se sert et elle sait pas si elle veut entendre la suite. Est-elle en tord de vouloir à nouveau le contact d'Aquila ? De vouloir plus, de s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé cette nuit avec lui ?
TRISS — « … Darius a eu tort de te dire que personne ne verrait jamais que ça chez toi. De dire qu’uniquement ton physique, ou ce côté demi-vélane, attirera quelqu’un. Je sais que ça doit pas être facile pour vous vu votre sang. Mais je suis persuadée qu’un jour, quelqu’un te verra vraiment toi, ce que tu es, t’aimeras pour ça. Et pas uniquement pour ton charme de vélane. » Elle resta une fois encore surprise, et choquée, la bouche ouverte comme un foutue poisson hors de l'eau. Et elle est émue par les mots de Triss, touchée parce qu'à part son meilleur ami y a personne qui lui parle ainsi. Personne qui comprenne qu'elle peut en souffrir d'être ce qu'elle est.
PANDORA — « T'es surprenante, Triss. En générale, les autres sont pas capables de comprendre que ca peut être dure d'être si parfait et magnifique. Combien c'est frustrant, blessant même, de ne pas être vu pour ce qu'on est. On est regardé, épié, observé; mais y a jamais personne pour nous voir vraiment. » Dit-elle avec un sourire sur le visage. Un sourire triste - parce que c'est celui de la gamine de treize ans qui a prit conscience de cela. La gamine qui s'est fait voler son premier baiser, forcé par le désir de son aura de vélane.

TRISS — « Il finira par se calmer, par se rendre compte qu’il a été trop loin dans ses mots. » Pandora hausse les épaules, peu convaincu pour le coup. Jamais Darius n'avait semblé si en colère. Et pire encore : déçu par sa petite soeur.
PANDORA — « J'aimerai en être aussi sûre. » Avoue-t-elle en laissant échapper un soupire lourd de sens et de ressentiment. Elle aimerait que ca soit le cas, mais elle a le sentiment que Darius lui a pas dit vraiment ce qu'il pensait. Pourquoi il a réagit comme cela. C'était pas lui, ca ne pouvait pas l'être. A croire que Pandora avait fait quelque chose d'horrible. Etait-ce le cas ? Est-ce que Darius avait simplement peur, ou est-ce que Pandora avait fait quelque chose qui l'avait vraiment déçu ? Et quoi donc ? C'était à ni rien comprendre. Ou alors peut être que le comportement de sa petite soeur l'avait vraiment mis en colère.
TRISS — « Si tu veux, je peux tenter de lui parler, peut être lui passer un message si tu veux. Enfin je veux pas m’en mêler si tu veux pas, c’est toi qui voit… Mais ça me fait mal de te voir comme ça.  »
PANDORA — « NON ! » elle offrit un regard affolé à Triss. « Surtout ne dit rien. C'est déjà assez pénible de supporter son indifférence, j'veux pas qu'il s'en prenne à toi parce que... Parce que je t'ai foutue dans cette histoire ou parce que ca te regarde pas. Tu as besoin de lui comme ami, cherche pas à gâcher cela à cause de moi, je m'en sortirais. » Assure-t-elle en s'agitant à l'idée que Darius s'en prenne à Triss après s'en être prit à elle. « Mais merci. »
TRISS — « Allez, ça va aller. Et puis, tu ne me déranges absolument pas.  » Elle opina, avant d'avouer que Darius tenait à Triss, et qu'elle était peut être pas si terrible finalement. Elle était agréablement surprise d'entendre Triss lui parler avec autant de sincérité. Et de parler comme si elle pouvait la comprendre.
TRISS — « Il… Il t’a dit ça ?  » Pandora opina - et bien qu'elle eut remarqué l'émotion dans la voix de Triss elle s'arrêta pas là. Elle pouvait bien lui dire ce que Darius lui avait demandé.
PANDORA — « Tu es bien placée pour savoir que je suis pas sympa avec les filles qui approchent trop mon frère, et si un jour j'ai été... Horrible avec toi j'suis désolée. J'veux pas que Darius soit juste vu comme... Un beau gosse, même s'il l'est. Mais il est tellement plus, et personne le voit. Alors j'ai tendance à être assez protectrice avec lui, parce que s'il veut pas que j'ai le coeur brisé, c'est pareil pour lui. J'veux juste le voir heureux. » Commença-t-elle, se laissant aller à parler parce que ca lui fait du bien de se confier à Triss. « J'sais que ca l'agace, mais il accepte que je m'attaque à ces filles. Sauf toi. Il me l'a dit, il veut pas que je sois méchante avec toi, parce que tu es différente, et que tu comptes pour lui. Alors sache Triss que je serais gentille avec toi - enfin... » Elle fronça les sourcils et se tourna vers la demoiselle, sondant son regard avec un sérieux évident. « Pourquoi tu tiens tant à Darius ? » Question piège, question test - la question qui en général fout les demoiselles sur un bucher.

_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1417
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Sam 4 Mar - 1:02



“... Here we are...”



... Panda & Triss ...




Malgré son côté habituellement bavard et excentrique, Triss savait écouter. Et cela lui faisait même du bien de s’épancher sur les problèmes de quelqu’un d’autre, lui faisant oublier qu’elle n’était pas seul dans ce petit monde au finale. Comme un rappel à l’ordre de ne pas oublier ceux en face d’elle. Et en face d’elle, il y avait Panda, qui n’était certes pas une de ses meilleures amies, mais qui avait besoin d’une oreille attentive. Alors Triss décidait d’être là, d’un instant oublié le reste pour se concentrer uniquement sur elle. Et pas uniquement parce que cela concernait Darius. Parce qu’elle voyait bien que la demoiselle devant elle n’était pas bien. Que dans cette situation, elle était perdue.
Triss n’était peut-être pas la plus objective quand il s’agissait de Darius. Mais elle ne se voyait pas la face pour autant. Elle avait beau avoir trop souvent idéalisé le jeune homme, elle ne se voilait pas la face quant à ses défauts. Elle était l’une des rares à voir cette facette, bien qu’encore par moment aveugler par cette beauté vélane. Alors, elle lui dit la vérité, ce qu’elle pense vraiment. Elle a beau l’aimer, elle sait pertinemment qui il est et ce qu’il fait. De toute façon, Panda n’a pas besoin qu’on la descende à nouveau. Même si Triss a cette envie de lui sourire bêtement parce qu’elle est belle et attirante, ce qu’elle fait de temps en temps s’en sentant mal immédiatement, elle sait que ce n’est pas réelle.

Triss hausse les épaules en la regardant. « - J’ai eu le temps de réfléchir un peu à tout ça. A force de trainer avec Darius, de le voir tous les jours, de lui parler. J’pense quand même que ce côté "beau gosse" le pèse par moment, le fait d’attirer tout le monde sans le contrôler. Ça peut paraitre grisant, ça doit l’être par moment. Mais j’peux qu’essayer de le comprendre, même si c’est parfois compliqué. » Un sourire un peu amusé apparut sur son visage. « - Etant victime de votre beauté, je t’avoue que des fois, c’est compliqué. Je te regarde, je te trouve magnifique. C’est incontrôlable. » Un petit rire gêné cette fois sortit de ses lèvres. « - On ne se connait pas beaucoup, je sais. Mais de ce que je vois de toi, je t’apprécie. Et j’suis persuadée qu’il y aura quelqu’un pour te voir vraiment. Et t’aimer. » D’un geste qui se veut rassurant plus qu’autre chose, Triss saisit la main de la demoiselle, la serrant doucement.
La serdaigle restait persuadée que Darius ne pourrait pas rester en froid avec sa sœur trop longtemps. Elle ne pouvait pas l’imaginer, pas après ce qu’elle avait vécu. Elle qui venait de perdre sa petite sœur, elle était la mieux placé pour savoir qu’il s’en mordrait les doigts un jour s’il ne se décidait pas à revenir vers elle. Lâchant sa main, la demoiselle garda un sourire amusé en la voyant s’affoler. « - D’accord, d’accord je ne dirais rien, ne t’inquiètes pas. » Mais Triss se connaissait, et savait que par un moyen, ou par un autre, elle amènerait Darius à lui parler. Elle avait déjà une petite idée derrière la tête. « - Mais saches que si jamais tu as besoin, je suis là. »

Triss se mordille alors la lèvre, nerveusement, en l’écoutant. Elle n’avait jamais eu la sensation qu’elle ait été horrible avec elle. Bon, elle l’avait remise quelques fois à sa place. Mais jamais avec violence, jamais autant que les autres filles. Du moins, Triss ne s’était jamais réellement sentit menacée par Pandora. Parce qu’elle se savait différente des groupies qui entouraient Darius. Qu’elle était avant tout son ami avant d’être Triss-l’amoureuse-transit. « - Oh ne… Ne t’inquiète pas. Tu n’as jamais été horrible avec moi. Du moins j’ai jamais eu la sensation que t’étais vraiment méchante. » Elle pouvait comprendre qu’elle veuille protéger son frère. Elle ne lui en avait jamais porté rigueur. C’était un peu naïf de la part de Triss. Par la suite, Triss sentit son cœur avoir raté. Elle allait lui répondre, quand elle lui posa la question qu’elle redoutait tant. A laquelle elle passait son temps à répondre qu’elle tenait à lui en tant qu’ami. Qu’elle était passée à autre chose. Alors que dans le fond, ses sentiments n’étaient qu’enfouit, les taisant uniquement pour garder Darius dans son entourage. Parce qu’elle l’avait aimé, trop aimé, et qu’elle ne lui avait jamais dit réellement, de vive voix et qu’elle préférait en plus taire la jalousie qu’elle ressentait encore des fois aujourd’hui. Alors un sourire timide apparut sur les lèvres de Triss. « - Tu m’en poses une de ces questions-là… » Non pas qu’elle ne savait pas quoi répondre. Elle ne savait juste pas comment formuler ce sentiment sans passer pour une folle. « - J’aime beaucoup ton frère. Être en sa compagnie. Pas forcément pour… Enfin tu vois quoi. Mais pour discuter, pour rigoler, faire des conneries. Même des fois juste pour trainer. Il y a quelque chose chez lui qui m’apaise. Je me sens à l’aise en sa présence. On se prend pas la tête, on peut se confier l’un à l’autre sans avoir peur d’être jugé.» Elle regarde au loin, sentant son cœur se serrer. En général c’était comme ça. Triss devait avouer qu’elle gardait pas mal de chose pour elle ces derniers temps « - J’me vanterais jamais de le connaître par cœur, ou autant que toi tu peux le connaitre… Mais j’ai l’impression qu’il s’est ouvert, un peu, avec moi. Plus qu’avec d’autre en tout cas. » Elle reporte son attention sur Pandora. « - Tu le sais, qu’il était bien plus qu’un ami à mes yeux.Qu'il l'est toujours un peu... » Elle ouvrait une partie de son cœur qu’elle n’exposait pas en général. Seule Ysolte savait, et encore, elle ne lui avait jamais dit vraiment. Elle l’avait deviné. Comme si taire ce sentiment le ferait disparaitre plus vite. Comme si répandre partout qu’elle ne pensait plus à lui autrement qu’en ami la persuaderait elle-même.





par humdrum sur ninetofive

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Mar 7 Mar - 0:52


here we are
Triss & Pandora

La beauté des vélanes fait leur force et leur faiblesse. Elle leur permet d'être regardé, adulé, désir par le reste du monde magique, et de fait ils sont rarement pris en chasse. Pandora ignore tout de ce qu'il s'agite à l'extérieur, de cette guerre que tout le monde semble redouter. Elle ignore si elle est en danger, ne se sent pas spécialement menacé. Parce que jamais personne n'avait été cruel ou méchant avec elle - jamais personne ne l'avait pu. Quand elle vous sonde de son regard brillant vous ne pouvez faire autrement que de fondre comme neige au soleil. Elle ignore si quelqu'un pourrait vouloir la tuer, son aura la protégeant comme un rempart contre le monde, et elle s'y cache pour être aimée.
Et elle est oubliée parce qu'elle ne renvoie que cela quelque fois. Et elle en souffre, Pandora, bien plus que Darius quelque fois elle s'en rend compte. Elle en souffre, parce qu'à seize ans elle voudrait être vue plutôt que simplement lécher d'un regard appréciateur. Parce que parfois elle a le sentiment d'être muette devant le monde qui n'entend pas l'écouter. Qui veut juste la regarder, se plonger dans les méandres du désir des vélanes. Et rien d'autre. Et c'est étrange, de voir que Triss le comprend, de l'écouter en parler avec ses propres mots et de s'y retrouver. Pandora reste muette - cette fois de stupeur - devant la justesse de la vision de Triss.
TRISS — « Etant victime de votre beauté, je t’avoue que des fois, c’est compliqué. Je te regarde, je te trouve magnifique. C’est incontrôlable. » Elle sourit doucement et baisse le regard. Elle peut pas en vouloir à Triss, et elle sent bien qu'elle ne dit pas cela pour lui faire plaisir. Mais par pus constatation. Et ca fait mal - toujours - de se dire qu'avant d'être Pandora elle est avant tout « magnifique ». Des filles tueraient sans doute pour cela, mais Pandora leur donnerait volontier son sang pour qu'elles en jouissent. Ca devient lassant à force. Lassant et blessant.
TRISS — « On ne se connait pas beaucoup, je sais. Mais de ce que je vois de toi, je t’apprécie. Et j’suis persuadée qu’il y aura quelqu’un pour te voir vraiment. Et t’aimer. » Elle sourit à nouveau, et se tourne vers Triss, touchée par ses mots. C'est vrai qu'elles ont jamais prit le temps de se connaitre. Sans doute parce que Pandora a catégorisé la jeune femme avec toutes celles qui tournent autour de Darius sans qu'elle puisse l'empêcher. Se contentant de les détester ouvertement. Mais Triss est pas si mal, finalement. Bien au contraire.
PANDORA — « Je l'espère aussi. »  Dit-elle avec le plus de sincérité possible. Parce que quelque part c'est son plus grand souhait, un rêve qui s'est forgée à mesure du temps et auquel elle se raccroche en oubliant parfois qu'il y a d'autres plaisir dans l'existence.

Et après s'être excusée pour avoir possiblement été cruelle avec Triss, et d'avoir parlé de Darius, de ce qu'il s'était dit entre eux - cette verve cruelle de son frère envers elle - elle en vient à demander à Triss pourquoi Darius ? Pourquoi est-ce qu'elle reste dans son sillage alors que le bellâtre en a tant d'autres ? Pourquoi est-ce qu'elle s'y raccroche alors qu'il n'est qu'un ami pour elle ? Ou peut être plus ? Peut être moins ? Pandora a de plus en plus de mal à suivre les tribulations de son frère, mais c'est la première fois qu'il vient défendre une de ces filles, et Pandora peut pas s'empêcher d'être curieuse Même si Darius semble pas vouloir avoir affaire à elle à nouveau.
TRISS — « J’aime beaucoup ton frère. Être en sa compagnie. Pas forcément pour… Enfin tu vois quoi. Mais pour discuter, pour rigoler, faire des conneries. Même des fois juste pour trainer. Il y a quelque chose chez lui qui m’apaise. Je me sens à l’aise en sa présence. On se prend pas la tête, on peut se confier l’un à l’autre sans avoir peur d’être jugé » Se confier l'un à l'autre . Elle sourit à la penser. L'amitié c'est un truc important. Elle le connaissait, grâce à Rhaegar, et sans doute si son meilleur ami était gay cela arrangeait bien leur relation. Même s'ils ont couché ensemble "histoire d'essayer" ca a été l'expérience la plus étrange de sa vie, et une première fois affligeante. Mais Rhaegar l'adore, et elle l'adore - et elle est capable de se livrer à lui. En tout bien tout honneur. Elle est heureuse de savoir que Darius a Triss pour lui quand il a besoin de parler. Qu'elle a ce rôle-là pour lui. Et qu'apparemment elle est capable de voir au-delà de son physique et du sexe.
TRISS — « J’me vanterais jamais de le connaître par cœur, ou autant que toi tu peux le connaitre… Mais j’ai l’impression qu’il s’est ouvert, un peu, avec moi. Plus qu’avec d’autre en tout cas. »
PANDORA — « J'pensais être celle qui les connaissait le mieux, mais après cette dispute j'me pose la question. » Admet-elle, défaitiste. SE disant que peut être elle connait pas si bien son frère, ou alors qu'ils se sont éloignés sans qu'elle le remarque. Aucune idée - mais ce Darius là elle l'avait jamais vu avant. « J'espère qu'il s'ouvrira à toi. Darius a tellement à offrir, et ca m'rend folle de voir ces filles lui tourner autour pour si bien. Ouais c'est un canon, et sans doute le coup du siècle. Mais bordel, mon frère est tellement plus que cela, et j'veux juste que quelqu'un voit cela. » Dit-elle en s'excitant soudainement. Parce qu'elle peut pas l'empêcher - quand il s'agit de Darius elle le défend bec et ongles.
TRISS — « Tu le sais, qu’il était bien plus qu’un ami à mes yeux. Qu'il l'est toujours un peu... » Elle penche la tête de côté, observant Triss un moment avant de sourire, et de poser une main sur son bras comme un geste de réconfort.
PANDORA — « J'le savais pas. Je t'ai prise pour une de ces filles qui offrent des chocolats fourrés au filtre d'amour, ou qui vient baver sur Darius quand il s'entraine au Quidditch, ou qui crée des branches de gui à Noël pour lui voler un baiser. Ou qui viennent me voir moi comme passe-droit vers le coeur de mon frère. Je déteste ces filles - et j'ai peut être aussi engueulé Darius pour ça, j'aurai pas dû. Mais j'pensais pas qu'il comptait autant pour toi. » Dit-elle avec sincérité. Sentant à nouveau que l'émotion lui saisit la gorge parce que ca lui rappelle tout ce que son frère a pu lui dire, et qu'elle passe pas au-dessus. « T'empêche pas de le considérer toujours comme un peu plus, Triss. Même si ca met du temps, Darius tient à toi, et il finira bien par ouvrir les yeux. Il dit qu'il veut profiter pour le moment, mais... Mais ca se refuse pas d'aimer et d'être aimé en retour. Surtout en retour. Les vélanes meurent de solitude... » Dit-elle en baissant les yeux, lâchant le contact avec Triss, et fixant son carnet qu'elle ouvre à la page où le portrait de Cassian est dessiné. Un portrait, le matin de sa rencontre avec lui.
PANDORA — « J'devrais faire quoi, d'après toi ? »



_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1417
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Lun 13 Mar - 16:45



“... Here we are...”



... Panda & Triss ...




Jamais Triss n’aurait pensé pouvoir lui dire tout cela comme ça, avec une telle simplicité. C’était facile, comme si les mots venaient tous seuls pour lui expliquer. Encore une fois, elle prouvait que sous ses airs de blonde godiche et gauche, elle était plus intelligente que ce que l’on pensait souvent d’elle. Les apparences étaient souvent  trompeuse, c’était bien pour cela que Triss ne se fiait jamais à celles-ci. Mais elle avait vite compris que ce n’était pas le cas de tout le monde.
Mais parler des sentiments pour le frère de la poufsouffle, c’est un peu plus compliqué. Parce qu’elle sait que c’est rouvrir une plaie qui ne s’est jamais vraiment fermé, que tous les mots du monde ne suffiraient pas à décrire tout ce qu’elle ressentait pour Darius. Certes, elle ne se privait pas à côté de s’amuser, même de s’attacher à quelqu’un d’autre –sans succès. Surement parce qu’elle n’avait pas trouvé le bon pour passer à autre chose. Et elle ne cherche pas à bien se faire voir devant Pandora en lui disant tout ça. Elle pense chacun de ses mots, sincèrement, prenant tout de même soin de les peser avant de les dires.  

Malgré tout, elle est étonnée, cela se lisait sur son visage. « - Je pensais que ça se voyais plus que ça. Même si je répète souvent être passé à autre chose, il y a une part de moi qui reste accroché à lui. Et ça m’effraie un peu. » Triss sent son cœur se serrer à nouveau quand Pandora parle de toute ces filles qui lui court après, elle garde les yeux baissé. Elle s’était bien promis de ne plus pleurer pour ça, elle se contentait d’encaisser. Elle tiendrait sa promesse, mais elle en était toujours autant blessée. « - Je les aime pas tellement non plus ces filles. Mais je pensais pas qu’elles allaient jusqu’à venir chez toi pour… Pour lui. » Triss eut un petit soupire, exaspéré par cette pensée. L’adolescence était un âge ingrat où l’on ne pensait pas toujours avec sa tête, mais tout de même.
La gorge serrée, Triss secoue la tête un instant. « - Je peux pas m’accrocher comme ça à lui indéfiniment. Il tient à moi en amie, j’en suis persuadée. » Du moins elle s’en était persuadée elle-même. « - Je me suis fait une raison, peut-être que je ne suis pas celle qui faut pour lui ouvrir les yeux. Peut-être que si je lui avais dit clairement… » Elle ne lui avait jamais dit en face, mais elle restait persuadée qu’il savait qu’elle avait eu des sentiments très fort pour lui. « -… Mais avec des si on referait le monde. » Triss voulait allez de l’avant, ne plus stagner dans le passé. Même si elle avouait que l’avenir lui faisait peur. Que la pensée de ne plus voir Darius tous les jours à la fin de l’année la hantait chaque soir depuis le début de sa septième année, se demandant comment elle allait faire sans lui.

Triss prit un air songeur. « - Parle avec ton frère. Essayez de communiquer sans trop vous crier dessus. » Plus facile à dire qu’à faire, Triss s’en doutait. « - Avec tout ce qu’il s’est passé à Poudlard et à l’extérieur, il ne peut pas… il ne peut pas t’en vouloir. Il devrait être présent pour toi. C’est ton grand frère… » Sa voix s’étrangle un moment dans sa gorge, non elle ne pouvait pas concevoir que Darius en veuille à sa sœur indéfiniment. Et si elle était prise par les émotions, c’est parce qu’elle pensait à la sienne de sœur. Jamais elle n’aurait pu la rejeter pour ce genre de chose. Elle aurait cherché à la comprendre, de la soutenir, et à défaut de la protéger. Mais malheureusement, elle n’avait plus personne à protéger, plus personne qui se confiait à elle, plus personne qui lui écrivait pour demander des conseils de grande sœur. Elle relève un moment les yeux, prenant une petite inspiration. « - Mais ne t’empêches pas de voir Cassian, si vraiment tu sens qu’il est sincère. Fais-toi confiance. » Puis d’un air amusé, elle ajouta. « - Et si jamais il le faut, j’occuperais Darius pour que tu puisses voir Cassian, ça ne me dérange ABSOLUMENT pas. » Elle voulait la faire sourire un peu. Elle n’était pas vraiment sérieuse. Quoique…  






par humdrum sur ninetofive

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Mar 14 Mar - 22:48


here we are
Triss & Pandora

Etrangement, si tomber amoureux d'une Vélane semble si facile et naturelle, ca fait pas de Pandora une experte dans la chose amoureuse. Bien au contraire. Elle peut pas dire qu'elle a déjà connu ce sentiment ou qu'elle soit capable de le reconnaitre dans les yeux des autres. Trop habituée à être admirée, littéralement dévorée du regard - elle sait pas ce que ca fait d'être regardé amoureusement. Elle sait pas ce que ca fait de ne voir que l'autre, non pour son physique mais parce qu'il est lui. Alors quand Triss admet qu'elle a pour Darius des sentiments qui vont au-delà de son statu de Vélane, Pandora est clairement surprise. Parce que jamais elle aurait pu faire la différence entre Triss et les autres. Peut être qu'elle était plus souvent là, peut être qu'elle avait une place particulière - elle assumait juste qu'elle était plus sensible au charme de Darius, mais elle est trop méfiante à l'encontre des sentiments amoureux pour avoir cru autre chose.
TRISS — « - Je pensais que ça se voyais plus que ça. Même si je répète souvent être passé à autre chose, il y a une part de moi qui reste accroché à lui. Et ça m’effraie un peu. » Se mordant la lèvre inférieure, mal à l'aise soudainement avec la sincérité de la jeune Serdaigle, Pandora ignore si elle attend d'elle qu'elle réponde quelque chose. Peut être pas - mais ca empêche pas la Sutherland en général de dire ce qu'elle pense. Surtout quand il s'agit de quelque chose d'aussi sincère. Ca arrive trop peu souvent dans sa vie pour qu'elle se contente d'être une spectatrice muette.
PANDORA — « J'suis pas une spécialiste pour voir ce genre de truc en vrai. Peut être que ca s'voit, j'en sais rien. J'ai tendance à me méfier de tout le monde quand il s'agit de Darius et de sa vie privée. » Avoue-t-elle finalement avec une sorte de sourire d'excuse. Elle est trop protectrice avec son frère, il lui a bien fait comprendre, mais elle peut pas s'en empêcher. Elle veut pas le voir souffrir comme elle elle a peur de souffrir à cause de tout cela.
Mais savoir que Triss a vraiment des sentiments pour lui ca lui chauffe le coeur, et elle peut pas s'empêcher de sourire vers la jeune blonde. Même si elle semble s'assombrir quand Pandora parle des autres. Il y a des autres - certaines qui viennent même la trouver elle pour atteindre Darius.
TRISS — « - Je les aime pas tellement non plus ces filles. Mais je pensais pas qu’elles allaient jusqu’à venir chez toi pour… Pour lui. »
PANDORA — « Certaines pensent que m'utiliser rendra les choses plus simples, j'imagine. Ou que si elles ont mon approbation elles auront Darius plus facilement. C'est pas faux cela dit - mais Dadou m'a autorisé à attaquer ces grognasses. » Termine-t-elle avec un sourire extatique et sadique sur les lèvres. Elle peut être violente quand il s'agit de son frère Panda - que ca soit en acte ou en parole. Elle hésitera pas à leur foutre du jus de citrouille dans les cheveux pour les virer de sa vue. Ou de celle de son frère.
TRISS — « - Je peux pas m’accrocher comme ça à lui indéfiniment. Il tient à moi en amie, j’en suis persuadée. » Ca la surprend un peu plus d'entendre cela. Sans doute Darius tenait à elle - elle sait pas cependant si c'est juste comme amie. Elle sait juste qu'il l'a interdite de toucher à Triss, et qu'il lui a même demandé d'être sympa avec elle. Ca lui est jamais arrivé auparavant, et maintenant qu'elle parle à la Serdaigle elle se pose vraiment des questions. SAuf qu'il y a que Darius pour y répondre, et qu'elle peut pas lui en parler. Déjà il veut plus la voir - il lui a dit - et sans doute encore moins pour qu'elle lui parle de sa vie privée.
TRISS — « - Je me suis fait une raison, peut-être que je ne suis pas celle qui faut pour lui ouvrir les yeux. Peut-être que si je lui avais dit clairement… Mais avec des si on referait le monde.» Elle refuse cepedant d'entendre un discours si défaitiste. Triss a dix-sept ans, Darius aussi, ils sont dans la même maison, et dans la même année. Elle voit pas pourquoi le temps serait déjà passé - surtout si Triss ressent toujours ce genre de choses pour son frère. Et son côté romantique - qui existe quand même - revient au galop quand elle touche la main de Serdaigle pour avoir son attention.
PANDORA — « Tu lui as jamais dit et tu t'fais déjà une raison ? Tu crois pas que tu prends le problème à l'envers ? » Demanda-t-elle en fronçant les sourcils, parce que tout cela a pas vraiment de logique. Et en même temps pour la première fois, tu donne presque ton accord pour qu'une fille approche Darius.
TRISS — « - Parle avec ton frère. Essayez de communiquer sans trop vous crier dessus. »
PANDORA — « Hum. J'lui parlerai si tu lui parles d'abord de ce que tu ressens. » Proposa-t-elle avec un sourire encourageant sur les lèvres, avant de proposer une main amie à Triss. La vie est trop courte, et on en a qu'une. Elle sait qu'elle pourra pas rester fachée avec Darius - mais pour l'instant elle est dans l'flou, surtout concernant Cassian qu'elle sait plus si elle doit l'approcher ou pas. Mais elle peut pas laissé cela l'arrêter trop longtemps. Darius compte trop pour elle de toute façon. Et il compte aussi pour Triss elle l'a bien vue. « Deal ? » Demanda-t-elle en présentant sa main vers la jeune femme.

TRISS — « - Avec tout ce qu’il s’est passé à Poudlard et à l’extérieur, il ne peut pas… il ne peut pas t’en vouloir. Il devrait être présent pour toi. C’est ton grand frère… » Elle opine - elle aime pas pensé aux drames, encore moins quand elle se sent si mal pour quelque chose d'aussi égoïste. Mais elle peut pas combattre ses sentiments quand il s'agit de sa plus grande peur. Elle sait - elle sent - que Triss en a lourd sur le coeur, surtout que sa voix tremble d'émotions. Mais Pandora pose pas d'question, l'autre veut plus en parler elle l'a dit.
TRISS — « - Mais ne t’empêches pas de voir Cassian, si vraiment tu sens qu’il est sincère. Fais-toi confiance. » Elle se tourne une fois encore vers elle, et se demande si elle a raison. Elle voudrait le revoir, mais ca lui fait peur.
PANDORA — « Trop souvent j'ai accordé ma confiance, et mon affection pour me le recevoir en pleine tronche. Darius a peut être raison, et si j'me trompais il a dit que cette fois il me ramasserait pas en pièces. Alors j'sais pas trop, j'ai tendance à être naïve parfois. J'arrête pas de douter... » Pourtant elle peut pas s'arrêter de penser que Cassian est différent. Qu'il y a un truc chez lui qui fait qu'elle en veut plus. Qu'elle peut être elle-même et qu'elle sait que c'est cela qu'il voit... Il la voit.
TRISS — « - Et si jamais il le faut, j’occuperais Darius pour que tu puisses voir Cassian, ça ne me dérange ABSOLUMENT pas. » Elle lève la tête vers Triss encore, et elle réfléchit un moment. ELle connait Darius, et s'il est si en colère c'est qu'il est capable de tout.
PANDORA — « Sérieusement ? » demanda-t-elle en rougissant un peu, à l'idée qu'elle a contre son frère. Elle s'en veut presque de devoir fomenter un plan contre lui, mais Darius est incontrôlable quand il le veut. « Parce que... J'voudrais le revoir, mais si Darius l'apprend je sais pas de quoi il serait capable. Il a vraiment l'air d'être remonté, et il est ausis protecteur avec moi que je le suis avec lui. Sauf qu'il use des poings, et j'veux pas qu'il s'en prenne à Cassian. Alors si... Si j'le revois, j'pourrais t'envoyer un message, et tu garderais Darius occupé dans la salle des Serdaigles ? » Demanda-t-elle avec une supplication dans la voix. Elle voudrait - vraiment - être sûre que son frère viendrait pas se mêler de ses affaires. « J'pensais... proposer à Cassian de m'accompagner dans ma ronde après demain soir. » Admet-telle finalement en rougissant furieusement.

_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1417
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Ven 17 Mar - 14:22



“... Here we are...”



... Panda & Triss ...




« - Je comprends, et puis avec toutes ces filles autour ça doit pas être facile de démêler le faux du vrai. C’est juste que j’ai cette foutue impression que le monde voit comment je le regarde, ça me met mal à l’aise, c’est… limite gênant. » Autant être sincère jusqu’au bout, au point où Triss en était. Non pas qu’elle mentait en général, mais elle évitait de trop parler de Darius, elle n’en avait que trop parlé par le passé, gonflant la plupart de ses amies qui lui disait que s’accrocher ainsi ne la ferait que souffrir. Alors Triss avait écouté leurs conseils, pas très avisés, qui consistaient à papillonner un peu partout, jusqu’à trouver le bon. Sauf qu’en un an et demi, depuis sa rupture avec le serdaigle, elle n’avait pas réussi. Elle n’avait jamais résisté à rire de ses blagues, à être près de lui, même si ce n’était qu’en amie.
Un sourire s’affiche sur le visage de Triss en l’entendant. « - Au moins, il a quelqu’un pour veiller sur lui. Cela dit, elles l’ont bien cherché ces grognasses, comme tu dis » Triss était sûre que malgré la situation actuelle, elle continuait de leur faire la vie dure. De toute façon, la jeune serdaigle ne pouvait imaginer un seul instant qu’ils resteraient en froid.

Triss garde les yeux baissé, comme si elle avait un peu honte. Pas honte de ses sentiments, mais du fait qu’elle n’est jamais osée lui dire vraiment. Elle était fleur bleue, romantique, mais n’avait pas le je t’aime facile. Elle avait manqué le coche, mais avait fini par ne plus se demander si quelque chose aurait changé si elle l’avait dit. Alors quand Pandora met le doigt sur le problème, Triss enfonce sa tête entre ses épaules, comme une enfant qui fait une bêtise. « - J’ai jamais osé. Jamais je n’oserais. Je sais pas, c’était comme déballer mon cœur comme ça, j’ai pas réussi… » La demoiselle rougit violement au deal de Panda. « - Tu… T’es sérieuse là ? Non parce que j’suis pas sûre de réussir tu vois… Et j’vais si je me prends un vent… Enfin je veux dire, je sais plus trop ce que je veux ou non, c’est confus. Je sais juste mes sentiments.  J’ai pas envie de perdre son amitié si je dis un truc qu’il faut pas.» Tout s’embrouillait dans la tête de la demoiselle qui enfouit un moment sa tête dans ses mains. Manquait plus que ça, qu’on lui remette un gros coup de doute sur ce qu’elle ressentait. Elle passa ses doigts dans ses cheveux blonds, soupirant doucement, fixant la main de Panda de la demoiselle, qu’elle finit par serrer doucement. « - Deal. » murmura-t-elle.

Ses pensées s’envolent un moment vers sa sœur, songeant à tous ce qu’elle ne vivrait plus en tant que grande sœur. Alors voir Darius bouder Pandora pour des bêtises, ça la rendait triste, limite un peu en colère. Elle savait qu’elle ne tiendrait pas sa langue. Elle savait qu’elle ne pouvait pas laisser passer ça. Plus maintenant qu’elle avait vu ce qu’elle avait vu, et vécut ce drame. Elle aurait tout donné pour récupérer cette innocence et cette naïveté sur la guerre. Elle avait perdu ce qui faisait d’elle cette grande gamine attachiante. Pas question de laisser Darius et Pandora rester fâcher alors que n’importe quoi pouvait se passer n’importe quand. « - Si cela peut t’aider, prend ton temps avec Cassian, parle avec lui, si tu veux être sûre. Mais je te le répète, fais toi confiance, si tu sens qu’il voit différemment, c’est que sûrement il voit différemment…» Elle eut un doux sourire. « - Mais bon, je suis pas non plus la plus douée en amour, je suis peut-être la pire même… J’ai tendance à être, comment dire, niaise…» Peut-être pas la pire, mais mis à part Darius (et Fergus secrètement), elle n’était pas vraiment fière de son parcours.  

Son idée stupide semblait être la solution pour Pandora. Elle avait sorti ça comme ça pour blaguer, et Triss se sentit soudain un peu mal. Pouvait-elle vraiment faire ça, cacher à Darius quelque chose. Elle n’avait jamais su lui mentir. Encore moins lui cacher des choses. Pourtant, le ton qu’employait Pandora lui soufflait qu’il faillait qu’elle le fasse. Pas pour entrer dans ses bonne grâce ou autre, juste parce qu’elle avait envie de l’aider. Parce qu’elle appréciait la demoiselle, et qu’elle voulait laisser une chance à la demoiselle de passer ce temps avec Cassian. « - Je peux essayer, en espérant qu’il tente pas de s’échapper de mon grappin. Si je lui dis que j’veux qu’il reste il devrait rester… Je pense, au pire je lui ferais une tête mignonne, il pourra pas me résister. » Triss n’était pas une manipulatrice née, mais elle savait user de ses charmes. Elle réfléchissait déjà à comment elle allait pouvoir faire. « - Ca peut être une bonne idée. Ca me laisse du temps pour organiser un truc pour l’occuper là » Elle relève les yeux vers Pandora. « - En vérité, j’aime pas trop l’idée de lui mentir. Mais là je ne mentirais pas en vrai, je… je cacherais la vérité. Pour ton bien. » Elle fit une moue, elle se convainquait comme elle pouvait.    







par humdrum sur ninetofive

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 254
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    Ven 17 Mar - 19:40


here we are
Triss & Pandora

TRISS — « Au moins, il a quelqu’un pour veiller sur lui. Cela dit, elles l’ont bien cherché ces grognasses, comme tu dis » Elle peut pas s'empêcher de sourire, de se mettre à ricaner à la pensée de tout ce qu'elle pourrait faire subir à ces filles. Pas qu'elle ne veuille pas voir Darius en couple, au contraire, elle espérait que son frère trouve quelqu'un qui le mérite. Mais aux yeux de Pandora personne jusque là n'avait été à la hauteur de son frère. Elle l'aimait, profondément, il était son héros et son modèle depuis qu'elle était gamine et elle ne pouvait pas facilement le descendre du piédestal où elle l'avait posé. Jusqu'à leur dispute - l'image qu'elle avait de lui c'était soudainement effondré et elle ne savait pas comment gérer cela. En parler avec Triss était assez libérateur, ce qui l'étonnait venant de la jeune Serdaigle qui semblait littéralement aduler le sol où marcher Darius. Mais Pandora admit rapidement qu'elle s'était peut être trompé sur son compte, et quand Triss parla de ses sentiments pour son frère cela ne fit que le prouver.
TRISS — « J’ai jamais osé. Jamais je n’oserais. Je sais pas, c’était comme déballer mon cœur comme ça, j’ai pas réussi… » Déballer son coeur - y a toujours un truc terrifiant dans le fait d'être honnête sur ses sentiments. Pandora l'avait bien remarqué, bien que pour sa part elle faisait toujours cas d'une extrême sincérité. Peut être trop sincère parfois - elle outre-passait ses réelles pensés la parole s'emballant toute seule. Mais elle voulait pas voir Triss ainsi s'abstenir dans le silence - le fait de ne pas parler c'est aussi faire le choix de l'immobilité. Et rester immobile c'est s'interdire de vivre - Pandora pouvait pas accepter ce fait. Même se faire rejeter était moins douloureux que de simplement rien faire.
TRISS — « Tu… T’es sérieuse là ? Non parce que j’suis pas sûre de réussir tu vois… Et j’vais si je me prends un vent… Enfin je veux dire, je sais plus trop ce que je veux ou non, c’est confus. Je sais juste mes sentiments. J’ai pas envie de perdre son amitié si je dis un truc qu’il faut pas. »
PANDORA — « Arrête de réfléchir, et vis. » Dit-elle simplement avec un sourire sur les lèvres avant de sceller ce deal d'une poignée de mains encore hasardeuse.

Elle voulait le bonheur de Darius.
Et elle saurait souhaité que Darius veuille le sien, même si elle admettait que la réaction de son frère était justifiée par son besoin de la protéger. Quand il s'agissait de Cassian elle pensait plus comme avec les autreS. Elle était méfiante, son coeur ayant souffert trop souvent des rejets de ses congénères, mais avec lui c'était pas pareil. Avec Cassian elle était totalement elle-même, et c'est cela qu'il semblait voir.
TRISS — « Si cela peut t’aider, prend ton temps avec Cassian, parle avec lui, si tu veux être sûre. Mais je te le répète, fais toi confiance, si tu sens qu’il voit différemment, c’est que sûrement il voit différemment… » Le doute - il s'insinue en Pandora et bien qu'elle tente de le garder à distance elle peut pas s'empêcher de se poser douze milles questions sur cette soirée. C'est rare qu'elle porte autant d'attention à un seul évènement, en plus rare qu'elle laisse cela se mettre entre elle et Darius.
TRISS — « Mais bon, je suis pas non plus la plus douée en amour, je suis peut-être la pire même… J’ai tendance à être, comment dire, niaise… »
PANDORA — « Ca nous fait un point commun alors ! » Dit-elle en se mettant à rire, se sentant soudainement bien plus à l'aise auprès de Triss. Faut dire que c'est pas avec tout le monde qu'elle partage son arbre - son lieu de silence et de calme dans Poudlard. Et elle serait même du genre à dire à Triss d'y revenir quand elle veut. C'est toujours agréable de se percher sur une branche pour se faire oublier du monde.

Mais elle oublie pas le reste du monde, et encore moins Cassian. Alors quand Triss propose de garder Darius loin d'eux le temps que Pandora continue à lui parler elle peut que sauter sur l'occasion. Elle veut pas voir Darius entre eux - ou pire le voir s'en prendre au bibliothécaire. C'est peut être par crainte aussi qu'elle l'a plus approché depuis cette fameuse soirée.
TRISS — « Je peux essayer, en espérant qu’il tente pas de s’échapper de mon grappin. Si je lui dis que j’veux qu’il reste il devrait rester… Je pense, au pire je lui ferais une tête mignonne, il pourra pas me résister. »
PANDORA — « J'suis pas sûre de vouloir savoir comment tu uses de tes charmes sur mon frère... » Lança-t-elle avant d'avouer qu'elle voudrait revoir Cassian durant sa ronde de préfète. C'est l'occasion de discuter des derniers évènements, et aussi d'être en tête à tête - sans doute le directeur y verra rien à redire si Pandora est avec un membre du personnel.
TRISS — « Ca peut être une bonne idée. Ca me laisse du temps pour organiser un truc pour l’occuper là » Elle opina, sentant soudainement une vague d'appréhension et d'excitation l'envahir. La simple idée d'être seule avec Cassian - seule avec lui pour une heure ou deux. Elle sentait son coeur s'emballait à la vitesse de ses pensés.
TRISS — « En vérité, j’aime pas trop l’idée de lui mentir. Mais là je ne mentirais pas en vrai, je… je cacherais la vérité. Pour ton bien. »
PANDORA — « Et pour éviter que mon frère soit renvoyé pour violence envers un membre du personnel. » Rajouta-t-elle en grimaçant - parce que c'est bien ce qu'il pourrait arriver. Et finalement, un sourire radieux sur les lèvres, elle se pencha vers Triss et lui embrassa le front. « Merci Triss, t'es vraiment... T'es une fille cool. J'taime bien. » Dit-elle avant de finalement sauter de la branche pour atterrir avec grâce et souplesse sur le sol. « J'dois rejoindre Rhaegar ! Passe une bonne soirée, et merci encore ! » Lança-t-elle avant de courir vers le château, un rire la suivant - le sien.


_________________

my immortal
I'm just a kid and life is a nightmare. I'm just a kid, I know that it's not fair. Nobody cares, cause I'm alone and the world is Having more fun than me tonight



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: here we are (Pandoriss)    

Revenir en haut Aller en bas
 
here we are (Pandoriss)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace spécial Sirius-
Sauter vers: