AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 73
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Torin St. James le Mar 4 Avr - 14:38, édité 1 fois
MessageSujet: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Mer 15 Mar - 20:23

T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-làMarlène & TorinTorin, c'était le genre de personne que peu de gens pouvaient réellement tolérer. Du moins pendant un assez long laps de temps parce qu'il est tout de même assez agaçant. Enfin, c'est comme ça qu'on le décrivait, lui, il ne pensait pas forcément l'être, mais il n'était pas vraiment objectif dans toute cette histoire. Va savoir. Mais pour être tout à fait honnête, il n'en avait pas grand chose à carrer, et ça avait toujours été le cas. Il n'avait jamais été le genre de personne qui voulait absolument plaire, il ne voulait pas l'être. Il ne comprenait même pas ces personnes là. Mais bon, comme on dit, il faut de tout pour faire un monde. Ou une connerie de ce genre. Même si parfois, ça ajoutait des personnalités plutôt bizarres à ce monde précis, mais bon.

Finalement, il se retrouvait dans la Grande Salle à ce moment de la journée parce qu'il n'avait pas grand chose d'autre à faire. Il faut dire que lorsqu'il n'est pas en cours et qu'il n'est pas non plus avec Averill.. il a la fâcheuse manie de ne rien avoir à faire de sa vie, se promenant comme une âme en peine. Pas quelque chose de bien joyeux en soi, malheureusement. En tout cas, aujourd'hui, il n'avait pas envie de passer sa nuit à s'ennuyer et à attendre que la journée passe. Et ouais, parce qu'il y avait des jours comme ça où il n'avait pas envie de rester là comme une larve et pas non plus forcément envie de se battre avec la première personne qui passait. Surtout qu'il avait promis à la rouquin qui faisait battre son coeur qu'il allait arrêter tout ça. Du moins, qu'il allait tenter d'arrêter de chercher tout ceux qui passaient ou allait laisser passer les remarques assez agaçantes que certaines personnes pouvaient faire. Mais c'était tout de même vraiment compliqué ! Il faut dire que le blond avait le sang chaud, personne ne pouvait nier ça.

M'enfin. Finalement, du coin de l'oeil, il voyait quelqu'un qu'il connaissait assez bien, ce qu'était plutôt plaisant. Cette personne, c'était une de ses ancienne petite copine si on peut l'appeler comme ça ? Ça n'avait jamais été réellement sérieux entre eux, c'est sûrement pour ça qu'ils avaient réussis à rester proche même une fois qu'ils avaient rompus. Qu'il n'y avait pas eu de scène où il ne sait quoi. Ça aurait tout de même été embêtant, non ? Enfin bon.. il commençait à marcher vers la jeune femme afin de s'asseoir à côté d'elle, histoire de lui parler de prendre de ses nouvelles et tout le tralala. C'est pas adorable ? "Salut mon amour de toujours." Commençait-il, et ça aurait pu paraître déplacé de l'appeler comme ça vu leurs antécédents, mais c'était Torin. Il aimait jouer de ça et faire carotter  son monde on peut pas lui en vouloir."Comment tu vas ? Les amours, ça se passe ?"
©YOU_COMPLETE_MESS - 486 mots

_________________
Tell me that you love me tooNous serons ensemble à jamais, même si un jour, elle m'oublie. Elle est tout pour moi : la joie, l'émoi, l'espoir, toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 688
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Sam 25 Mar - 21:34


    

❝T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là❞
Torin & Marlene



Assise à la table des Gryffondors, j'observe Craig Keegan de loin. Craig qui fait les jolis cœurs avec les filles de sa maison. Et vas-y que je te parle, et vas-y que je te fais les yeux doux. C'est à peine s'il a remarqué que j'étais là. Sirius, qui était avec moi, se lève pour rejoindre ses amis. Me voilà seule en terrain ennemi. Je lui fais signe de la main et je lui dis qu'on se revoit ce soir. J'ai besoin d'être avec lui en ce moment, sans que je ne sache réellement pourquoi. Je soupire et croise les bras telle une enfant boudeuse. Il m'énerve avec son air hautain et condescendant. Certes je ne suis pas non plus aller vers lui depuis l'hôpital et le reste mais .... je dois être en manque de sommeil, c'est pour cela qu'un rien m'énerve. Je décide de manger du raisin, ça m'apaisera. Ou pas.

Alors que je ruminais toujours toute seule, entourée de rouges et ors arrogants et prétentieux, je vois Torin faire son entrée et directement, je ne me sens plus en colère. Lui, c'est une de mes conquêtes passées. On s'est amusés, on a déconné mais comme avec les autres, je ne voulais pas d'une relation exclusive. On a quand même décidé de rester amis et je dois avouer que sa compagnie me fait plaisir. Il sait toujours comment me remonter le moral et il sait aussi trouver les bons mots. Il se dirige vers moi et s'assoit à mes côtés. Soudainement, je me sens bien moi seule. Il me salue en me donnant un surnom nié mais qui me fait rire. Je lui tape doucement l'épaule avant de rétorquer :

"Bonjour bébé des champs"

Je pouffe, je n'ai rien trouvé de mieux. Je décidé de lui claquer un bisous sur la joue pour le saluer, le genre de baiser qui claque et qui sonne faux. Ça a toujours été comme ça entre nous. On se taquine, on n'est pas sérieux et on se fout du monde autour. On sait qu'on nous regarde et on doit surement parler sur nous. Mais les autres, on s'en préoccupe pas. Il me demande comment je vais et me parle aussi de mes amours. J'arque un sourcil interrogateur et lui lance :

"Depuis quand tu te préoccupes de mes amours toi ?"

Je ricane avant de terminer mon verre de jus d'orange. Je le taquine, j'aime bien. Je taquine tout le temps mes amis, c'est ma façon à moi de leurs montrer que je les apprécie. Je lui souris de toutes mes dents avec un sourire enfantin et joueur et je lui réponds :

"Je vais bien, merci, et toi ? Et avec Averill alors ? "

J'hausse mes sourcils avec un regard taquin. Je suis les deux là depuis le début et elle a pas intérêt à lui faire de mal. Et lui, il a pas intérêt à jouer aux abrutis. Je soupire avant de montrer Craig d'un signe de tête.

"Regarde moi le avec toutes ces filles. Il faut que je casse quelque chose, n'importe quoi, je suis sur les nerfs"

    
© Pando

_________________

You haunt me since the first sight



                                          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 73
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Mar 4 Avr - 16:17

T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-làMarlène & TorinPour être totalement honnête, il avait presque cru qu’il allait s’étouffer parce qu’il avait beau avoir utilisé un surnom des plus niais, on ne pouvait pas dire que celui qu’elle avait usé l’était beaucoup moins,ce qui l’avait tout de même fait rire. Il faut dire qu’elle avait toujours été quelqu’un qui pouvait faire rire le lion, ce qui n’était pas plus mal en soi. C’est sûrement pour ça qu’après leur rupture, il avait réellement voulu rester ami avec elle, ce qui n’avait pas été des plus compliqué. Il faut dire que, comme dit, ça n’avait jamais été quelque chose de vraiment sérieux. Ils s’étaient plus amusés qu’autre chose. “Voilà, c’est bon. T’as gagné le concours des pires surnoms, je suis totalement fan.” Lui dit-il, lâchant un léger rire alors qu’il secouait doucement la tête, juste avant de sentir le baiser de la blondinette sur sa joue, le baiser qui faisait bien du bruit et bon sang, il se demandait comment des gens pouvaient réellement faire ça tout le temps, sans plaisanter, sans se moquer de la gueule du monde. C’était une question qui lui restera sûrement toujours sans réponse… Comme beaucoup d’autres questions d’ailleurs, mais ce n’est pas bien grave. Haussant un sourcil, la main posée à l’emplacement de son coeur, il faisait comme s’il était outragé. “Voyons, tes amours sont ma priorité première. Je pense même que je devrais écrire un livre là dessus.” Dit-il, totalement sarcastique, mais pas pour autant méchamment. Il faut dire qu’il n’avait jamais réellement été intéressé par les amours de qui que ce soit dans ce château, mais il avait encore le droit de demander parfois, quand ça lui prenait.

Les sourcils haussé presque à la seconde ou la jeune femme prononçait le nom de la rouquine qu’il appréciait tant, il gardait le regard sur elle. Il ne savait même pas quoi lui répondre en fait, si ce n’était que c’était toujours la même chose, qu’il était toujours dans la même situation, mais il aurait l’impression de tout de même faire un peu pitié. Bon, dans un sens, il ne pouvait pas vraiment se blâmer du fait que ça n’avait pas avancé entre eux deux parce qu’il ne voulait rien faire qui pourrait gâcher leur amitié, mais d’un autre côté… Il ne pouvait pas vraiment dire qu’il aimait le fait d’être simplement son meilleur ami alors qu’elle était bien plus pour lui. “Toujours pareil.” Finissait-il par dire avant de hausser vaguement les épaules. Puis finalement, son attention se portait sur Craig. “Il a vraiment l’air de s’amuser avec toutes ces nanas qui lui tournent autour, comme des moustiques autour d’une lampe.” Ajoutait-il avec le nez plissé. “Au pire, tu n’as qu’à lui casser la nuque, ou les castagnettes.” C’est vrai, elle pourrait faire quelque chose de ce genre-là, non ? Peut-être que ça lui ferait rentrer quelque chose dans son crâne, à Craig. “Ou bien, tu peux faire la même chose. T’amuser à traîner autour de mecs, ou les laisser tous traîner devant toi devant le bout de son nez.” Il mériterait bien qu’on lui rendre la monnaie de sa pièce, après tout.
©YOU_COMPLETE_MESS

_________________
Tell me that you love me tooNous serons ensemble à jamais, même si un jour, elle m'oublie. Elle est tout pour moi : la joie, l'émoi, l'espoir, toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 688
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Mar 25 Avr - 15:59


    

❝T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là❞
Torin & Marlene



Je n'ai pas beaucoup d'amis dans les autres maisons. Mis à part Sirius et les Maraudeurs, que je côtoie, chez les Gryffondor, et quelques autres élèves par ci, par là. Et puis il y a Torin, qui est lui aussi chez les rouge et or. Je me surprends même à avoir autant d'amis dans cette maison. On était restés amis, après notre "rupture", avec beaucoup de guillemets. Ça marchait mieux ainsi de toute façon. Il arrive dans la grande salle et je lui réponds pas un surnom vraiment, mais vraiment, débile. Et moche. Mais c'est sorti tout seule, ce n'est pas de ma faute, ma langue a bifurqué. Il rit avant de me dire que je gagne le concours du surnom le plus nul et je lance alors :

"Si j'ai gagné, je veux ma médaille !"

Je lui souris de toutes mes dents, assez fière, alors qu'il n'y a vraiment pas de raisons. Théâtral, il me dit ensuite que la question de mes amours l'intéressera toujours. Je ricane. J'aime cette relation entre nous, c'est tellement simple, sans prise de tête, on rit tout le temps et ça me fait du bien d'être avec lui, il me fait décompresser et je sais qu'avec lui, je peux tout dire sans filtre. Repensant au livre qu'il vient d'évoquer, je dis alors :

"Je te ferais des dédicaces, comme ça on gagnera plusieurs gallions et on pourra aller profiter au Trois Balais."

L'alcool, toujours l'alcool. Je sais que c'est illégal mais bon, qui s'en préoccupe ? Je profite de ma vie d'élève, d'étudiante, car je sais qu'après cela ne sera plus possible. Je lui demande ensuite ses amours à lui, avec Averill, savoir si le choses avancent ou non. Il me répond par une phrase courte. Deux mots, juste deux mots, et je sens qu'il ne veut pas en parler. Je lui souris doucement en acquiesçant de la tête avant de changer de sujet et de parler de Craig. Torin appuie mes propos en plissant le nez, ce qui le rend mignon. Il ajoute ensuite que je pourrais lui casse la nuque ou pire, ses parties intimes. Je ris doucement avant d'ajouter :

"Si je luis casse la nuque, il décède, et si je casse ses parties intimes, ça sera pire que la mort pour lui. Et puis je ne veux pas me faire virer de l'école"

Ça n'empêche que cette situation m'énerve. Nous n'avons pas parler depuis l'hôpital et à chaque fois que je rentre dans mon dortoir et que je vois la peluche, je pense à lui. Je pense à lui tout le temps, partout, ça m'agace. Il reprend, plus sagement, en me disant que je pourrais faire de même. Et je reporte mon attention sur lui, avec un sourire joueur et provocateur. Je répond alors :

"Oh, ça me plait comme idée ça ! Et tu sais qui serait parfait pour m'aider et ainsi faire une pierre deux coups ?"

Mon sourire joueur et taquin s’agrandit et je le regarde dans les yeux avant de dire d'une voix joyeux et légèrement perchée :

" Toi ! Tu serais parfait dans son rôle mais bien évidemment, si tu ne veux pas, je te forcerais"

Je fais claquer ma langue contre mon palais et j'attends sa réponse, tout en terminant mon verre de jus d'orange.

    
© Pando

_________________

You haunt me since the first sight



                                          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 73
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Mar 9 Mai - 20:07

T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-làMarlène & TorinIl ne pouvait empêcher le sourire qui venait prendre place sur ses lèvres alors qu’il l’entendait lui dire qu’elle voulait une médaille. “Qu’est-ce qui te fait croire que tu auras droit à une médaille ?” Lui demandait-il en haussant vaguement un sourcil. “Peut-être que ton prix, c’est ma présence. Je pense bien que ça reste le meilleur des cadeaux.” Ajoutait-il avec un rire, même s’il en doutait tout de même un minimum, parfois, il se demanderait presque comment les gens arrivaient à le supporter plus de dix minutes, comme Averill pouvait faire pour ne pas tout le temps lui foutre des claques. Ses proches devaient sûrement avoir un sorte de don ou il ne sait trop quoi… Va savoir. “Techniquement, si j’écris des choses sur ta vie, je pense qu’on aura même pas besoin de payer pour aller au Trois Balais ! On serait tout de même des stars, ça a droit à des réductions, non ?” Ce serait surtout sûrement malaisant s’ils finissait par être des stars parce qu’ils n’auraient plus de vie privées, et ils avaient sûrement une vie assez chelou en soit… ‘Fin, du moins… Ce n’était pas la chose la plus normale, surtout quand on pense que la plupart des personnes qu’il connaît, c’est des Moldus. S’il écrivait sur sa vie, ça passerait sûrement pour une sorte de fiction ou il ne sait trop quoi.
Il devait bien avouer être assez heureux de voir que la blondinette n’insistait pas sur sa vie amoureuse, s’il posait des questions sur celle de la jeune femme, il n’avait pas vraiment envie de parler ce qui se passait dans son propre coeur. Ce n’était sûrement pas la chose la plus intéressante, ce n’était sûrement pas non plus la chose la plus gai en fait. Ouais, parce que bon… Il était toujours enamouré de la même fille sans que rien n’avance, sans que quoi que ce soit ne veuille arriver. Qu’est-ce que c’était fatiguant à la longue… Mais finalement, il ne pouvait s’empêcher de rire en l’écoutant parler. “Il préférerait mourir que de ne plus pouvoir sauter ce qu’il veut ? On voit les priorités.” Ah… Les hommes...Vraiment n’importe quoi.Dit-il, il n’était pas persuadé d’être bien placé pour parler. “Dans le pire des cas, tu aurais pu engager quelqu’un pour le faire.” Lui dit-il avec un léger sourire en coin. Puis finalement, il lui avait donné une petite idée pour lui rendre la monnaie de sa pièce et, passant sa langue sur ses lèvres quand il l’écoutait, il faisait mine de ne pas voir à la base. Il ne pouvait d’ailleurs empêcher un léger rire lui échapper les lèvres lorsqu’il l’entendait poursuivre. “Tu me forcerais carrément ?” Demandait-il en haussant un sourcil. “Mais tu n’en auras pas besoin, je vais prendre un malin plaisir à t’aider.” Il faut dire que pour ce genre de conneries, de magouilles, il était toujours le premier partant. A croire qu’il aurait dû être un Serpentard.
©YOU_COMPLETE_MESS ⛛ 503 mots ⛛

_________________
Tell me that you love me tooNous serons ensemble à jamais, même si un jour, elle m'oublie. Elle est tout pour moi : la joie, l'émoi, l'espoir, toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 688
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Sam 27 Mai - 15:19


    

❝T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là❞
Torin & Marlene



Torin est un ami que j’apprécie grandement. Il me fait rire et encore aujourd’hui alors qu’il vient me retrouver à table, j’oublie tout. Il a un sourire et un rire contagieux et lorsque je réclame ma médaille du pire surnom donné, il me fait part de l’étendue de son égo. Je lève les yeux au ciel, un sourire sur le visage avant de lancer, joueuse :

« Il est vrai que ta compagnie est un bien précieux. Je me contenterais donc de ça en guise de cadeau »

Je ris doucement avant d’évoquer notre future popularité. On sera des stars internationales, on se ruera sur nous pour prendre des photos, pour avoir des autographes. Et non, je n’exagère pas. Pas du tout même. J’acquiesce vivement de la tête alors qu’il évoque les réductions que l’on aura au Trois Balais et je réplique aussitôt :

« Le pur-feu n’en sera que meilleur s’il est gratuit ! J’ai grande hâte que ce moment arrive ! »

Je continue de rire, je me sens bien avec le Gryffondor. Et puis il rentre dans mes délires et je fais de même, on s’entend bien. On est un peu comme des frères et sœurs, des jumeaux infernaux. J’ai déjà fait les pires coups avec lui, on a déjà passé des nuits entières à parler de tout et de rien, à parler de nos histoires de cœur, autour d’une ou deux bouteilles d’alcool. Cependant aujourd’hui, je sens qu’il ne veut pas parler de sa rousse, alors je n’insiste pas. Il m’en parlera quand il le voudra, s’il le veut un jour même. On en vient donc à parler de Craig Keegan. Ce foutu Serdaigle pas capable de s’en tenir à une seule fille. On ne s’est pas reparlé depuis qu’il est venu me voir à l’hôpital et là, je le vois qui batifole avec d’autres filles de sa maison. J’évoque les priorités du Serdaigle et Torin en rit. Même si je sais qu’il est à quelque chose près comme Craig. Il poursuit, en me disant que j’aurais pu engager quelqu’un d’autre. Je ris avant de lancer :
« Il me faut un tueur à gage. Tu penses que je peux en trouver un dans l’Allée des Embrumes ? »
Je blague, bien évidemment, je n’irais jamais dans cet endroit de Londres. Et surtout pas seule. Et puis mon tueur à gage je l’ai déjà. Il est blond et juste en face de moi. Lorsque je lui propose, non pas de tuer mais de m’aider à rendre Keegana jaloux, il accepte et me rassure en me disant que je n’aurais pas à le forcer. Je lève mon verre de jus de citrouille vers lui et lancer :

« Parfait alors ! On commence par quoi ?

Un sourire en coin, malicieux, étire mes lèvres. On va être deux à jouer maintenant.


    
© Pando

_________________

You haunt me since the first sight



                                          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 73
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Jeu 8 Juin - 12:19

T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-làMarlène & TorinIl ne pouvait s’empêcher d’esquisser un léger sourire sur le bout des lèvres à cause de sa phrase. “Bien sûr que ma compagnie est le plus beau des cadeaux.” Non, non, ce n’est pas du tout une phrase totalement narcissique, il ne voit pas de quoi vous voulez parler. Torin n’est clairement pas quelqu’un de narcissique. Voyons. Le pire dans tout ça, c’était qu’il n’était même pas réellement narcissique en fait, seulement à quelques reprises, quand les étoiles sont alignées d’une certaine façon… Bon, ouais, il ne fait que d’un peu plus s’enfoncer. Tant pis, il faut croire qu’en fait, c’est son truc tout ça. “Tout est meilleur quand c’est gratuit. Mais tu sais ce qui est encore meilleur ?” Lui demandait-il en haussant un sourcil, un léger sourire sur le bout des lèvres, mais ne lui laissait tout de même pas le temps de répondre. “C’est encore mieux lorsque ça t’appartient pas.” Dit-il en hochant doucement la tête, comme si ce qu’il disait était la chose la plus logique au monde. Mais c’est pas la vérité ? Tout n’est pas meilleur lorsque ça appartient à quelqu’un d’autre ? En tout cas, c’est ce que beaucoup de gens disent, c’est ce qu’il pense aussi. Pas qu’il soit adepte du vol, mais quand quelqu’un a une boisson ou quelque chose du genre, elle devient bizarrement bien plus attirant. Le pire, c’est que ça marche aussi pour certain dans le domaine de l’amour, quand on réalise que quelqu’un est pris, on a parfois envie de sortir avec ou de mettre la main dessus, va savoir comment ça se fait. Du moins… En temps normal. M’enfin bref, là, il part peut-être un peu loin. Surtout dans un sujet totalement HS en fait.
Il finissait par lâcher un rire avec elle parce que bon sang, il aimait tellement passer du temps avec elle à sortir un peu n’importe quoi à se comporter comme des crétins, comme des gosses un peu trop turbulents. Mais quand on regarde, en réalité, c’est un peu comme ça qu’on peut les décrire. Deux gamins qui font les 400 coups, mais qui, dans le fond s’écoutent l’un l’autre et veulent s’assurer qu’ils aillent bien. C’est pas plus mal quand on regarde. le sujet en venait donc sur Craig et Torin ne manquait pas de se foutre de lui, même s’il n’est pas si différent dans le fond, quand on regarde. Ouais, mais ça l’empêche pas de se foutre de lui tel le petit con qu’il est. Il y peut rien. “Je suis quasiment persuadé que tu pourrais en trouver n’importe où, avec un peu de détermination.” Lui dit-il avant de hausser vaguement les épaules. Puis de toute manière, Torin serait prêt à faire ce qu’elle voulait, même pas besoin d’aller dans l’Allée des Embrumes, c’est pas trop bien, ça ? “Mh… Peut-être par être aussi proche qu’il l’est avec ces nanas ?” Demandait-il en esquissant un léger sourire en coin avant de prendre un verre à son tour pour le porter à ses lèvres.
©YOU_COMPLETE_MESS ⛛ 509 mots ⛛

_________________
Tell me that you love me tooNous serons ensemble à jamais, même si un jour, elle m'oublie. Elle est tout pour moi : la joie, l'émoi, l'espoir, toute ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 688
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    Dim 25 Juin - 20:54


    

❝T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là❞
Torin & Marlene



Torin me fait oublier un peu tout mes tracas, j'aime parler avec lui, je le trouve génial. Un vrai gryffondor, jusqu'à la racine de ses cheveux blonds. On rigole tout le temps, sans penser à notre passé commun. Je préfère de cent fois son amitié aux parties de sexe qu'on a pu partager avant. C'est plus détendu, plus libre, je préfère, tout simplement. On en vient à divaguer et imaginer notre vie si on était célèbres. J'évoque le purfeu gratuit, mais il me dit qu'il y a quelque chose de meilleur. J'arque un sourcil interrogateur, curieuse de la connerie qu'il va me sortir. Il me dit alors que c'est meilleur quand ça ne m'appartient pas. Je ris avant de lancer :

"Tu voudrais que l'on soit des voleurs ? Ça me va aussi comme carrière"

Je secoue la tête doucement, il me fait rire, heureusement qu'il est là, lui. Pas comme ce Keegan, qui se pavane avec toutes ces files autours de lui. Ridiculement, c'est de la connerie. Je le déteste. Je devrais m'en foutre de lui, au fond, mais je n'y arrive pas. Je pense sans arrêt à lui, ça m'agace. Je me concentre sur Torin, il me fait rire, et Craig passe alors au second plan. Le gryffondor me détend, m'apaise, c'est fou que je ressente ça alors que nous sommes de simples amis. Enfin, il a toujours eu cet effet sur moi, c'est d'ailleurs surement pour ça qu'on en est venus à coucher ensemble, avant de se dire que l'amitié c'était mieux pour nous deux finalement. J'en viens à parler de tueur à gage et il se moque, le bougre. Je lui tire la langue dans une grimace enfantine avant de lui répondre :

"Je suis sûre que je peux même en trouver ici. Si jamais t'en entends parler, tiens moi au courant surtout"

Je ris doucement, continuant de manger quelques petits trucs par ci, par là, mais avec toujours Craig dans mon champs de vision. Torin accepte de m'aider à le rendre jaloux, cependant, et ça me convient parfaitement. Il me dit alors que je dois être proche de lui comme l'autre l'est avec toutes ces filles. Je lui souris à mon tour avant de me lever pour faire le tour de la table, heureusement nous sommes en bout de table, pour venir à côté de lui. Je passe mon bras autours de ses épaules et pose ma tête contre lui. J'lui lance ensuite, doucement :

"T'es sexy quand tu manges"

Je pouffe légèrement avant de rire plus bruyamment et ce, sans le faire exprès. C'est limite automatique quand je suis avec Torin, je n'ai pas à me forcer comme ces greluches autours de Keegan. Je dépose finalement un baiser sur la joue de mon ami avant de lui dire :

"J'ai quand même de la chance de t'avoir Torin. T'as cours de quoi après ?"
    
© Pando

_________________

You haunt me since the first sight



                                          
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là    

Revenir en haut Aller en bas
 
MARLENE ⛛ T'iras jamais nulle part si tu traînes avec ce type-là
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» début de l\'aventure: Perdu au milieu de nul part
» Je sais qu’il faudrait s’enfuir mais je n’irai plus nulle part... ❊ Aaron
» La Caravane de Nulle Part
» Ingrid & Ondine partent... ben nulle part en fait...
» [Jour I] « Version humaine de l'ubiquité : faculté de n'être nulle part au même instant. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Rez-de-Chaussée :: La Grande Salle-
Sauter vers: