AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sí, sabes que ya llevo rato mirándote

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 253
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Sam 25 Mar - 1:24

Sí, sabes que ya llevo rato mirándote
Osvan
C'est d'une autre discussion avec sa sœur qu'il sort avec une idée en tête, celle de lui trouver un mari. Car le matin même il a reçu une lettre de leur père lui demandant de trouver enfin un prétendant à sa fille, s'approchant de l'age limite pour se marier. Et sa sœur est jolie, très jolie même. Elle attire le regard, les prétendants et même les propositions de quelques jeunes sang-purs qui voudraient bien se balader à son bras pour les années à venir. Mais Evan ne veut pas, déjà car sa sœur lui appartient et qu'il n'ira pas la donner à n'importe qui. Mais aussi parce que sa sœur n'est pas clairement attirée par les garçons et ça, même si d'autres sang-pur ce n'est qu'un détail, pour lui c'est une chose importante. Il refuse de voir sa sœur être mariée de force à un homme qui la fera sienne sans douceur et sans prendre en compte ses désirs. Ainsi il a depuis quelques temps une idée en tête, celle de lui trouver un mari qui sera lui aussi homosexuel où mieux, qui sera amoureux d'une autre et qui aura seulement besoin d'un mariage pour s'acheter une image. Comme ça chacun fera sa vie, sa sœur sera libre et tout ira bien dans le meilleur des mondes. Hors tout ne va pas bien, car trouver cela n'est pas chose aisée. En effet un sang-pur déjà amoureux d'une autre et qui plus est, homosexuel si possible, ce n'est pas simple. Même si Evan a des oreilles partout, tous les garçons de 17 ans qui ont l'age d’épouser sa sœur, qui ont un titre et des richesses, sont malheureusement hétéro et ils ont hâte de goûter aux plaisirs sexuels en compagnie de leur épouse. Ainsi que de voir un héritier pointer un jour son petit nez. Ainsi Evan pédale dans la semoule depuis quelques semaines. Ho il finira bien par trouver, mais il doit calmer son père qui le tanne en lui disant qu'il finira par s'en charger lui même si il n'a pas le temps de le faire. Hors l'héritier est quelqu'un de têtu, si il a dit qu'il s'en occupait alors il ne vaut mieux pas lui enlever sa besogne. Ainsi il termine d'écrire une lettre rassurant son père en lui disant qu'il cherche mais que pour une perle pareille il ne peut pas prendre n'importe qui et, après l'avoir envoyé à l'aide de son hibou, part déjeuner en tenant Ananta sur ses épaules.

Le serpent se promène alors que Evan arrive dans la grande salle, seulement occupée par quelques étudiants bien trop matinaux pour ne pas cacher des choses. Ainsi lorsqu'il s'installe à la table des Serpentards il remarque l’absence de sa marmotte de meilleure amie ainsi que Mulciber, sans doute oublié dans les draps chauds d'une pucelle. Alors il se sert un bol de café, une tartine de beurre et commence à manger tout en jouant avec son reptile qui prend un malin plaisir à glisser entre ses doigts. Mais un reste de conversation lui parvient distraitement. Il entend parler de fiançailles, de mariage non consommé et d'impossibilité avant de relever la tête doucement et de poser ses yeux sur la chevelure pailleté de Oswin Feuerbach. Cher ami, cher petit oiseau qui subit la crise de jalousie de son amant le beau Black. Evan sourit doucement et tend l'oreille, mais il semblerait que les deux amants ce séparent bien vite, remarquant que Evan joue à la commère. Ce dernier reprend son repas, une fois seul avec Oswin. Il attend, un peu, remarque que personne n'est autours d'eux et qu'ils ont une paix royale. « Tu veux te fiancer ? » Dit-il de but en blanc, sans tortiller de toute façon il en a entendu bien assez pour l'instant. Il croise le regard de l'asiatique et sourit. « Allez j'en ai entendu assez. Parle moi, je ne répéterais rien. » A qui de toute façon ? Personne, ils sont seul.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 553
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Dim 26 Mar - 1:47

  Sí, sabes que ya llevo rato mirándote  
Evan Rosier & Oswin Feuerbach
Il n'y avait pas de secret bien gardé entre Regulus et toi - t'en voulais pas la majorité du temps parce que tu sais combien il peut pas supporter d'être gardé dans l'noir. Et tu veux pas être celui qui lui causera plus de maux que de réconfort - tu as toujours fait en sorte de lui apporter une raison de sourire, pas de froncer plus souvent encore le front en essayant de comprendre s'il devait te foutre une droite ou simplement se tirer sans rien dire. Tu as jamais voulu lui garder le moindre secret, mais y a des sujets auxquels tu as jamais pensé jusqu'à présent - et quand ça te prend soudainement ça devient rapidement une obsession et Regulus est pas assez con ou aveugle pour pas avoir vu que tu traine de plus en plus souvent avec des sangs purs aux courbes féminines. Il est pas assez aveugle pour pas avoir compris que tu cherches autre chose - quelque chose de nouveau qui s'est jamais glissé entre vous. Et quand finalement vous en venez à en parler durant l'heure du déjeuner, tu lâches le mot Fiancée de la manière la plus indifférente du monde.
Sauf que lui ça le laisse pas indifférent, et il finit par quitter la table en te laissant comme un con. Tu l'as pas vu venir, et ça te laisse perplexe. Tu le fixe quand il se tire de la grande salle sans un regard vers toi, tu le lâche jamais des yeux, fronçant les sourcils avec un air clairement perdu. Tu peux pas croire qu'il soit jaloux - l'idée te parait stupide parce que tu peux pas croire qu'il se pense remplaçable. Il est tout pour toi, ca a pas changé, ca changera jamais. Une fiancée par contre c'est aussi ta manière de faire perdurer le nom de tes parents, et tu peux pas y échapper - tu as assez oublié l'irrémédiable jusqu'à maintenant. Et ton père peut pas s'attendre à ce que tu lui dise être un inverti amoureux d'un sang pur marié. Tu lui en veux pas de venir se marier, c'est la destiné de Regulus, et si tu paye aussi grassement ton cousin pour qu'il soigne MacMillan c'est pas pour rien.
EVAN — « Tu veux te fiancer ? » Tu sursaute avant de te tourner vers Rosier - tu l'as pas vu ni entendu approcher et te retrouver sous son regard de glace mais amusé ca te fait sourire à ce moment précis.
OSWIN — « C'est une proposition Rosier ? Moi qui m'attendait au moins à une jolie bague, j'suis déçu. » Que tu réponds avec un air choqué, montrant ta main où y a plusieux bijoux qui brillent. Des pierres magiques pour la plupart, et la chevalière que Rosier t'a fait parvenir aux blasons des Feuerbach - le dragon qui dégueule ses flammes de glaces. La rivière de feu - ca t'a toujours amusé de savoir que ton nom avec cette consonance poétique. Et Regulus trouve que ca te va bien après tout, alors tu vas pas te plaindre.

Mais tu reviens rapidement à toi quand tu vois qu'Evan Rosier a pas arrêté de te fixer, et qu'il semble pas décider à partir. Ca te fait comprendre qu'il est sérieux - il va faire la conversation. Et ca arrive pas souvent. En général c'est quand il attend un truc précis de toi, et qu'il a pas pris le temps de te le faire parvenir par hibou. Mais là - tu sais pas - y a un truc en plus dans son regard qui te met mal à l'aise. Et la dispute - pseudo - avec Regulus t'aide pas à rester calme. T'a jamais aimé te prendre la gueule avec Regulus après tout.
EVAN — « Allez j'en ai entendu assez. Parle moi, je ne répéterais rien. » T'arques un sourcil, te demandant si - vraiment - Evan Rosier voulait entendre parler de tes emmerdes en tant que Sang mêlé fils d'un sang pur. Apparemment, parce qu'il te lâche pas du regard, et tu abdiques rapidement. Ca t'a jamais servi à rien de cacher quoi que ce soit à Rosier - t'es plutôt du genre à te faire payer par lui pour tout lui dire de toute façon.
OSWIN — « J'savais pas que tu écoutais aux portes, Evan. Aux dernières nouvelles c'était mon job ca. » Que tu lance toujours avec cet air détaché parce que ca te calme de parler de la sorte à Evan. Tu sais que ca l'amuse autant que toi. « T'es pas sans savoir que mon père est un sang pur. Si j'suis née d'une mère moldue pour régénérer la magie de notre sang on a quand même pour ambition de retrouver notre pureté. Alors il va bien falloir - en effet - que je fiance. » Réponds-tu finalement avec un haussement d'épaules non-chalant comme pour montrer qu'en vrai t'en a pas grand chose à faire. Tu tournes envers le regard vers la sortie - c'est là-bas qu'est ton inquiétude. Parce que tu as beau être confiant, tu veux pas que cette histoire ca se glisse entre Regulus et toi. Tu as peut être pas été des plus subtiles, tu vas devoir trouver un moyen de te faire pardonner auprès de ton meilleur ami.
Tu veux pas qu'il pense que tu ne veux pas que lui, parce que lui c'est tout ce que tu as toujours voulu.
OSWIN - « En quoi cela t'intéresse-t-il Rosier ? » Demande-tu finalement en revenant vers le bellâtre.


_________________

i don't think i can leave without you, anymore
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash



Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 253
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Mar 28 Mar - 0:28

Sí, sabes que ya llevo rato mirándote
Osvan
Evan est d'une nature très curieuse, ça n'a aucun secret pour personne car il fouine son nez dans les affaires de tout le monde. Mais il est subtil, ce qui lui permet de ne jamais se faire prendre. Une fouine, une vraie fouine et lorsqu'il n'arrive pas à trouver lui même par manque de temps et surtout, par peur du risque il envoi ses petits oiseaux. Ainsi ce n'est pas des oreilles qu'il a, mais des radars à potins et ragots en tout genre, comme si il pouvait en apprendre toujours plus. Ainsi lorsqu'il entend les bribes d'une conversation entre Regulus et Oswin il tend l'oreille, aidé également par le manque de population dans la grande salle du château. Il est encore tôt et tous les étudiants dorment encore pour deux bonnes heures. Il y a bien un ou deux professeurs mais ils semblent aussi endormis, à tel point que tout le monde parle fort et que cela ne semble déranger personne, là où en d'autre temps les professeurs auraient demandés le silence et le calme. Ainsi Evan s'aide de tout ça pour écouter Regulus taper une micro crise de jalousie à Oswin, avant de se lever et de partir dans sa grâce de sang pur si commune, plantant son meilleur ami -et plus que ça- tout seul devant ses tartines et son bol où se dégage une odeur sucrée et chaude. Il sourit, c'est son moment si il veut approcher Oswin et en savoir bien plus qu'il n'en sait déjà. Ainsi il n'attend pas avant de lui demander si il veut se fiancer, car c'est apparemment ça le grand sujet de la discorde. « C'est une proposition Rosier ? Moi qui m'attendait au moins à une jolie bague, j'suis déçu. » Dit-il en agitant ses bagues sous le nez Evan, ce dernier qui remarque au passage la bague portant le sceau des Feuerbach. « Tu la met, ça me touche. » Dit-il avec un sourire, ravi de voir que son cadeau a été apprécié à sa juste valeur. « La prochaine fois je t'offrirais un bijou digne de tes beaux yeux. » Répond Evan avec ce sourire et ce regard de loveur, de dragueur qu'il utilise uniquement lorsqu'il veut une jeune fille. Mais bien vite il se met à rire et agite sa main droite, comme si il venait d'entendre une bonne blague. Puis il prend sa tartine de beurre et mord dedans avant de faire passer le tout avec une gorgée de chocolat chaud. La gourmandise du matin le met toujours de bonne humeur. « J'savais pas que tu écoutais aux portes, Evan. Aux dernières nouvelles c'était mon job ca. » « Quand les employés sont occupés, le patron met la main à la pâte. »

Dit-il avec ce même sourire, celui qui fait comprendre qu'il ne lachera pas l'affaire et qu'il veut toujours en savoir un peu plus. Il n'abandonnera pas tant qu'il ne saura pas toutes les raisons de la colère de Regulus. « T'es pas sans savoir que mon père est un sang pur. Si j'suis née d'une mère moldue pour régénérer la magie de notre sang on a quand même pour ambition de retrouver notre pureté. Alors il va bien falloir - en effet - que je me fiance. » « Je ne savais pas pour tes parents. C'est intelligent de leur part, cela évite en effet quelques problèmes de consanguinité non ? » Demande Evan avant de finir sa tartine et d'écouter la suite. « En quoi cela t'intéresse-t-il Rosier ? » Alors que son petit oiseau lui demande cela, il lève la tête et voit passer sa sœur, sa petite sœur adorée fragile et tendre, qu'il va devoir fiancer avec un garçon gentil et tolérant. « Les Rosier ne fonctionnent pas comme les autres. Seul le fils doit se marier avec une sang pur, pour perdurer son nom et son honneur. Nous n'agissons pas comme les Black, qui marient tous leurs enfants, fils et filles avec des sang-purs. Dans ma famille... Les filles peuvent épouser des sang-mêlés, cela ne sera pas si grave. Seul le fils doit perdurer, c'est ainsi. » Il s'arrête et boit une gorgée de jus d'orange alors que sa sœur repasse. Il donne un coup de coude à Oswin et lui montre d'un signe de tête sa sœur. « Je dois lui trouver un époux car mon père n'a pas le temps de le faire lui même. Hors ma sœur... N'est pas attirée par les hommes, elle voudrait faire sa vie mais elle ne pourra pas couper au mariage. Lui trouver un sang-pur sera compliqué, car tous veulent fonder une famille et perdurer leur nom. Ainsi ma sœur devra se plier à son devoir conjugal alors qu'elle ne veut pas cela. Ainsi j'avais pensé à lui trouver un mari... Qui est lui même homosexuel. » Il tourne son regard vers Oswin et sourit doucement. « Il devra la protéger, la respecter et la tenir loin de la cause. En échange il l'épouse et la laisse vivre sa vie dans une discrétion totale. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 553
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Dim 2 Avr - 18:05

  Sí, sabes que ya llevo rato mirándote  
Evan Rosier & Oswin Feuerbach
EVAN — « Tu la met, ça me touche. » Ton regard glisse comme le sien sur la bague des Feuerbach que tu porte depuis que tu l'as reçut. Ton style a plutôt changé depuis quelques mois. Avant assez sobre et discret, tu cherches de plus en plus une exubérance dû à un sentiment de plaisir dans ton existence depuis que Reg y est revenu. T'ose plus souvent porter des bijoux, ou des tenus moldus colorées et séduisantes. T'as retrouvé ton maquillage, et parfois quelques paillettes s'ajoute au reste pour te faire flamboyer. Avec la bague des Feuerbach a trouvé sa place naturellement a ta main, et tu la portes avec plus de fierté que tu aurais pu l'croire. Tu pensais pas en être digne, parce que tu reste un impur, mais t'es un Feuerbach avant tout, alors pourquoi pas ? Ton père est pas encore au fait que tu possède le bijou, et quand tu lui dirais il choisira peut être de le garder pour lui.
EVAN — « La prochaine fois je t'offrirais un bijou digne de tes beaux yeux. » Tu papillonne un moment, amusé par la manière dont le Rosier rétorque à ton flirte grossier. Tu as d'beaux yeux, sans doute - mais pas aussi perçant et clairs que les siens. T'as toujours eut un truc pour les mecs ténébreux, et Rosier en est un bel exemple. SAns doute si ton corps entier chantait pas pour Regulus, tu aurais tenté ta chance avec Rosier. Ne serait-ce qu'une fois, pour voir.

Mais tu te doutes que c'est pas pour tes beaux yeux que Evan s'arrête à ta table pour reprendre les termes de ta conversation avec Regulus. Tu fais pas totalement confiance à Rosier, tu sais que si ca l'arrange, il te trahira comme tu le feras avec lui. Mais pour l'heure vous respectez tous les deux les termes de votre contrat, et s'il t'arrange en gardant Regulus loin de la guerre pendant que toi tu vends toute l'école, tu sens que là votre relation prend un autre tournant. Le fait qu'il fasse le boulot lui-même ca te fait penser que tu es le but de son arrivé, pas un moyen de l'atteindre. Surtout pas quand il se met à te parler de ta recherche de fiancé, jusqu'à présent sans grande réussite. C'est pas le truc le plus simple que tu ai entamé.
EVAN — « Je ne savais pas pour tes parents. C'est intelligent de leur part, cela évite en effet quelques problèmes de consanguinité non ? »
OSWIN - « C'est l'idée. Sans compter qu'ils pensent qu'intégrer des nés moldus c'est une manière de régénérer la magie de notre sang, et de nous rendre plus puissant, en théorie. C'est pour cela qu'en Allemagne ils sont nommés Junges Blut - les nouveaux sangs. » Que tu termines de dire, avec un sourire sur les lèvres. C'est pas un truc que tu caches, même si t'en parles forcément souvent. Faut dire qu'en Angleterre ils ont l'air assez attaché à leur tradition quitte à tomber dans la consanguinité. Et tu doutes pas que tous les couples de sangs purs autour de toi sont cousins d'une manière ou d'une autre, même si ça remonte à cinq ou six générations. Et étrangement, à ce moment-là, la conversation tourne autour de ces traditions. T'écoute avec intérêt Evan qui s'met à te parler de mariage et d'honneur même si tu t'y attendais pas.
EVAN — « Les Rosier ne fonctionnent pas comme les autres. Seul le fils doit se marier avec une sang pur, pour perdurer son nom et son honneur. Nous n'agissons pas comme les Black, qui marient tous leurs enfants, fils et filles avec des sang-purs. Dans ma famille... Les filles peuvent épouser des sang-mêlés, cela ne sera pas si grave. Seul le fils doit perdurer, c'est ainsi. » Tu fronces les sourcils, te demandant bien où Evan veut en venir. Tu ignores pas que le bellâtre a deux petites soeurs, et tu t'es jamais vraiment intéressé à elles jusqu'à présent. Tu l'as découvert en entrant à Poudlard, comme tout le reste. Rosier était un sang pur important, alors tu as fait tes recherches. Mais avoir tout ce qu'il a fait pour toi, tu as décidé de laisser de côté ses secrets les plus sombres. Même si tu es tombé sur lui et Allegra Greengrass qui couraient dans une salle de classe vides plus d'une fois lors de tes rondes de préfets. Tu as toujours aussi fait en sorte de pas les dénoncer ou d'éviter de les surprendre - tu veux pas avoir en tête la dépravation de tes camarades.
OSWIN - « Vous ne cesserez jamais de m'ignorer vous les anglais. Vos traditions sont tellement compliquées. » Que tu ajoutes avec un sourire sur les lèvres, avant que d'un coup de coude, Rosier te fasse tourner la tête pour voir sa petite soeur - enfin l'une d'elles - Alycia. Tu la trouves bien jolie, Alycia, et tu la connais de l'équipe de Quidditch même si vous avez jamais vraiment pris le temps de discuter.
EVAN — « Je dois lui trouver un époux car mon père n'a pas le temps de le faire lui même. Hors ma sœur... N'est pas attirée par les hommes, elle voudrait faire sa vie mais elle ne pourra pas couper au mariage. Lui trouver un sang-pur sera compliqué, car tous veulent fonder une famille et perdurer leur nom. Ainsi ma sœur devra se plier à son devoir conjugal alors qu'elle ne veut pas cela. Ainsi j'avais pensé à lui trouver un mari... Qui est lui même homosexuel. » Que Rosier t'offre sur un plateau une information aussi importante sur sa soeur ca t'étonne. Tu as jamais eut l'impression que les Invertis étaient mal vus à Poudlard; surtout pas quand on voit toutes les filles qui bavent sur Sirius et Remus. Mais tu as jamais vraiment vu une fille qui exhiber son amour pour le même sexe. Encore moins chez les sangs purs - y a trop d'exigence sur les épaules de ces demoiselles. Après tout, elles doivent faire perdurer la pureté du sang, alors c'est nécessaire qu'elles soient un jour à un homme. Alors qu'Evan vienne t'annoncer que sa petite soeur est gay, et qu'il cherche de fait un mari homosexuel ca te laisse perplexe. Cependant, tu dis rien qui te fasse penser que tu sens où il veut en venir. Tu peux pas croire un moment qu'il puisse avoir assez confiance en toi pour t'offrir sa soeur. Même si clairement ca t'arrangerait.
OSWIN — « Les invertis c'est pas ce qui manque à Poudlard, tu devrais pas avoir de mal à trouver ça. » Mais c'pas tout. S'il s'agissait juste d'avoir un sang pur gay pour la jolie demoiselle Evan serait pas à côté de toi, si proche qu'on peut croire à des confidences entre vous.
EVAN — « Il devra la protéger, la respecter et la tenir loin de la cause. En échange il l'épouse et la laisse vivre sa vie dans une discrétion totale. » C'est pas un mari qu'il cherche pour sa soeur - ca te frappe. il veut quelqu'un d'assez intelligent pour comprendre qu'il doit la rendre heureuse, et l'aimer sans chercher à la forcer à être heureuse en aimant son mari. Quelqu'un qui puisse la tenir loin de la guerre. Quelqu'un qui sache jongler avec les désirs des uns et des autres, et cacher en même temps l'amour lesbien de la jeune femme. Autant dire - quelqu'un qui prendrait le risque de se faire haïr des Rosier si jamais ca s'savait. Et au vue de son air intéressé il semble croire que le rôle te conviendrait.
OSWIN — « Que je résume le fond de ta pensée. Loin de pouvoir trouver un sang pur qui t'craindrait assez pour pas abuser de ta petite soeur, tu escomptes offrir sa main à un sang mêlé pour t'assurer qu'elle puisse être heureuse ? En échange de cette opportunité d'entrer dans le cercle des sangs purs, son mari devra assurer sa sécurité, et j'imagine qu'elle devra jamais se faire tatouer ou avoir quoi que ce soit à voir avec tout cela; et pouvoir aimer dans son boudoir toutes les femmes qu'elle voudra ? » Dis-tu avec un sourire conspirateur sur les lèvres. L'idée est pas si désagréable, et Alycia l'est pas plus. « Tu penses à moi pour cela, ou tu voudrais que jt'offre le carnet d'adresse de tous les invertis impurs que je connais ? Parce qu'il y en a pas tant que cela qui soient pas du genre à vouloir des courbes aussi séduisantes de ta soeur. » Dit-il en arquant un sourcil. Tu veux pas te faire des plans avant d'être sûr que vous parlez le même langage.



_________________

i don't think i can leave without you, anymore
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash



Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 253
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Sam 8 Avr - 23:34

Sí, sabes que ya llevo rato mirándote  
Osvan
« C'est l'idée. Sans compter qu'ils pensent qu'intégrer des nés moldus c'est une manière de régénérer la magie de notre sang, et de nous rendre plus puissant, en théorie. C'est pour cela qu'en Allemagne ils sont nommés Junges Blut - les nouveaux sangs. » Pas bête mais irréalisable en Angleterre simplement car le respect des traditions prime sur tout le reste. Mais il respecte, car c'est toujours bon de connaître les habitudes des autres pays et des autres familles qui y vivent et que Evan, loin de le cacher, est un amoureux de toutes les traditions qui existent. Il en est fasciné même, clairement fasciné par tout ça. Il devrait penser à un peu plus se renseigner sur ce qui se fait également dans les autres pays de l'Europe. Il écoute l'Asiatique ajouter que les Anglais ne cesseront jamais de l'étonner et voilà qu'il se met à rire, reconnaissant que son pays a des coutumes parfois rigoristes. Mais qu'est ce qu'il l'aime ce pays, il ira jusqu'à mourir pour défendre ce qu'il a toujours connu et même pour changer ce qui doit être changé. Pour le plus grand bien citation de Grindelwald qui parfois se rapproche des idées de son maître. Il soupire avant de s'approche, comme un reptile qui guette sa proie et qui se prépare à sauter. Manque plus que le petit mouvement de fesses comme un chat et voilà qu'il ressemblera comme eux gouttes d'eau à un félin qui va mordre. Mais il se retient, même si il a bien envie de rire plus fort lorsque le plan machiavélique se fait dans sa tête. Et il parle Evan, encore et encore, expliquant ce qu'il a en tête et l'obligation de sa petite sœur dans quelques mois. Et il avoue aussi que cela le dérange, car elle est si précieuse qu'il ne veut pas la savoir malheureuse à cause d'un époux qui voudra assouvir ses besoins tous les soirs. La catastrophe de sa cousine ne doit jamais se reproduire, c'est ce que son père lui a fait jurer lorsqu'il n'était encore qu'un jeune adolescent. En même temps que son serment inviolable lorsqu'il n'avait qu'onze ans. « Les invertis c'est pas ce qui manque à Poudlard, tu devrais pas avoir de mal à trouver ça. » Il fronce les sourcils mais hausse les épaules, avant d'expliquer encore en espérant que la lumière se fasse dans l'esprit du jeune homme. Mignon et extravagant mais apparemment pas très futé dis donc.

C'est à croire qu'il aurait du être chez les Poufsouffle plutôt que chez les Serpentards. « Que je résume le fond de ta pensée. Loin de pouvoir trouver un sang pur qui t'craindrait assez pour pas abuser de ta petite soeur, tu escomptes offrir sa main à un sang mêlé pour t'assurer qu'elle puisse être heureuse ? En échange de cette opportunité d'entrer dans le cercle des sangs purs, son mari devra assurer sa sécurité, et j'imagine qu'elle devra jamais se faire tatouer ou avoir quoi que ce soit à voir avec tout cela; et pouvoir aimer dans son boudoir toutes les femmes qu'elle voudra ? » « Tout juste ! » Dit-il en claquant des doigts avec un sourire fier, satisfait de voir que son plan est aussi vite compris pas l'Allemand-Asiatique-On sait plus trop. « Tu penses à moi pour cela, ou tu voudrais que jt'offre le carnet d'adresse de tous les invertis impurs que je connais ? Parce qu'il y en a pas tant que cela qui soient pas du genre à vouloir des courbes aussi séduisantes de ta soeur. » « A ton avis Oswin ? » Dit-il en levant les yeux au ciel. « C'est à toi que je pense Feuerbach c'est évident. Je ne vais pas offrir ma sœur a n'importe qui et encore moins à un inconnu. » Comme si ça tombait sous le sens et qu'il n'avait même pas besoin de le dire. M'enfin ! « Tu cherches une épouse pour redorer ton blason et surtout pour que dans quelques générations tes enfants redeviennent sang-purs je me trompe ? Je t'ai vu draguer Ollivander... Sérieusement Oswin. Elle est rousse ! » Dit-il comme si cette réponse était la pire excuse qu'il puisse donner. « Et les Ollivander sont des faibles qui n'ont aucune emprise dans notre monde. En épousant ma sœur tu pourras accéder à l'immense cours des sang-purs. J'imagine que ce n'est pas négligeable. » Personne ne peut refuser plus de pouvoir, d'honneur et de richesse. Et puis sa sœur, beauté fragile parfaite, aucun homme ne voudra lui résister.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 553
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Mar 11 Avr - 0:46

  Sí, sabes que ya llevo rato mirándote  
Evan Rosier & Oswin Feuerbach

Être le premier né, mâle, c’est être l’héritier – ca a une consonance moins dramatique que pour un fils de sang pur, mais c’est pas moins de responsabilité chez les Feuerbach. En réalité ca fait des siècles que des sangs mêlés se glissent dans la généalogie, pour la renouveler – ce qui signifie que cela fait tout autant de temps que la pureté est recouvrée par les mariages entre les ainés et leurs femmes sorcières. Tu peux pas y couper, ca t’es soudainement apparut alors que ton père a étrangement toujours misé sur ta carrière politique plutôt que sur ta vie de famille. Peut être parce que ca ne l’inquiétait pas tant que cela – en théorie si t’a pu t’intégrer dans les hautes sphères il y avait peu de chance que ton attention soit accrochée par un né moldu. Il est loin de se douter cela dit que ce qui a accroché ton attention c’est un sang pur – UN sang pur. Un foutu Black avec un regard qui t’met à genou de sorte que tu ferais tout pour lui.
Mais tu dois t’trouver une femme, tu le sais aussi. Le fait que jamais une fille ait eut d’attrait ou d’intérêt pour toi c’est un détail contre lequel tu devras te battre un jour pour le nom des tiens. Tu t’dis cependant qu’à 16 ans tu as encore le temps de penser à faire des héritiers. Et si tu te trouve une fiancée par contre ca t’aidera à monter encore les échelons, et à rendre ta famille plus fière s’il le faut. C’est un coup de gémi, et ca mettra sans doute ta sœur au tapis. Il y a que des bons côtés à cela, sauf que trouver une femme à Poudlard c’est pas des plus simples. Pas que ca manque de sangs purs, c’est le fait que tu le sois pas qui t’pose plutôt problème. Ca te rabat en théorie sur des familles qui ont pas grand chose à t’offrir.

Voir Evan Rosier qui t’offre sa petite sœur sur un plateau d’argent – et de vert – c’est plutôt inespéré. C’est presque totalement impossible, et un moment tu te dis que tu dois juste rêver. Ca ne peut pas être en train d’arriver, et à un moment donné tout va exploser dans un réveil soudain. Mais apparemment tout cela est parfaitement réel et logique – tu t’mets à résumer la chose comme pour la rendre plus concrète, tentant de comprendre exactement ce qu’il est attendu de toi. Rosier veut marier sa sœur invertis à un type qui viendra pas entraver son droit à aimer qui elle veut – tu trouve cela plutôt adorable dans un sens, totalement ce qu’un grand frère devrait faire pour la sœur qu’il aime. Totalement ce que tu ferais pas pour la tienne, bien que tu sois pas sûr que tu laisserais un type faire du mal à Katarine malgré tout.
EVAN — « Tout juste ! » T’opine, avant de finalement demander c’que sera ton rôle dans tout cela. Tu peux pas juste croire à ta chance soudaine, à ce que Rosier te propose une place dans ta famille. T’as jamais été préparé à ce que cela arrive, à ce que les serviteurs soient intégré parmi les puissants, alors qu’ils ont toujours servi dans l’ombres. Ca rendrait ta relation avec Evan plus évidente, alors que les accords entre vous ont toujours été cachés et discrets.
EVAN — « A ton avis Oswin ? » Tu lâches un rire moqueur – plus pour toi même que pour lui. C’est pas que tu ais pas compris, c’est que tu arrives pas vraiment à y croire.
EVAN — « C'est à toi que je pense Feuerbach c'est évident. Je ne vais pas offrir ma sœur a n'importe qui et encore moins à un inconnu. »
OSWIN — « Alors tu préfère l’offrir à un impur ? » Que tu peux pas t’empêcher de demander. Tu pensais pas qu’une famille comme les Rosier l’accepterait, mais tu les connais moins bien que les Black. Tu te doutes que dans la famille de Regulus une décision aurait amené à renier la sœur, et sans doute le frère qui aurait proposé l’idée. Mais les Rosier sont pas si fanatiques – ou en tout cas sont moins encrés dans des traditions fermées et cruelles. Tu l’apprends soudainement, et ca t’réjouit. Mais pas trop vite, t’es touché d’être choisis, mais tu sais aussi que ca sera pas quelque chose de gratuit : rien ne l’est jamais avec Evan.
EVAN — « Tu cherches une épouse pour redorer ton blason et surtout pour que dans quelques générations tes enfants redeviennent sang-purs je me trompe ? Je t'ai vu draguer Ollivander... Sérieusement Oswin. Elle est rousse ! » Tu peux pas t’empêcher de te mettre à rire, cette fois avec plus de sincérité. Rousse – comme Averill. La remarque t’arrache une grimace. Ca te semble soudainement abjecte, l’idée d’avoir pu vouloir d’une Poufsouffle rousse de sang pur – à croire que tu cherche à comprendre encore ce que Regulus peut trouver à sa rouquine. Clairement pas ton genre, tu peux pas le nier.
OSWIN — « Une sang pure sera forcément un meilleur mariage mais c’est pas la chose la plus facile en Angleterre. La majorité des familles sont fermées dans leurs cercles privilégiés, et celles qui ne le sont pas… Mais tu as raison, je me suis sans doute perdue dans mon empressement. » Que tu accordes avec un air effaré. On t’y reprendra pas, c’est certain.
EVAN — « Et les Ollivander sont des faibles qui n'ont aucune emprise dans notre monde. En épousant ma sœur tu pourras accéder à l'immense cours des sang-purs. J'imagine que ce n'est pas négligeable. » Est-ce qu’Evan était en train de tenter de te convaincre de faire le bon choix ? T’es pas stupide au point de penser que Gwennyn ferait un meilleur mariage qu’Elena – tu tournes envers ton regard vers la table des Serdaigles avec un sourire en coin. La gamine a les cheveux noirs corbeaux, et un sourire qui ferait fondre n’importe qui. Outre un regard chocolat qui te rappelle que trop bien celui de Regulus – tu grognerais presque à autant de ressemblances.
OSWIN — « Y a pas même de questions à se poser. Tu me fais une offre qu’il est impossible de refuser. » Que tu admets en redonnant à Evan ton attention. « Et j’me doutes que ce que tu sais de moi t’as motivé à m’faire cette proposition. Tu sais que je ne contraindrais jamais ta sœur à faire quoi que ce soit parce qu’elle est magnifique mais c’est pas exactement mon genre. » Que tu rajoutes, en te disant que la vie est pas si chienne finalement – cette fois où Evan t’a surprit avec Regulus tu t’es dit que tu allais tout perdre s’il l’ouvrait. Alors tu as vendu Aleksei pour avoir plus de poids, pour le faire taire. Et finalement la preuve de tes préférences ca arrange aussi Rosier et ca vous rapproche.
OSWIN — « Mais je doute qu’une proposition comme celle-ci soit forcément gratuite. Je deviendrais ton obligé, Evan, je me trompe ? A moins que tu veuilles quelque chose de précis en échange ? » Que tu demandes malgré tout avec un air plus sérieux et suspicieux.




_________________

i don't think i can leave without you, anymore
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash



Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 253
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Dim 16 Avr - 1:21

Sí, sabes que ya llevo rato mirándote  
Osvan
« Alors tu préfère l’offrir à un impur ? » Le regard qu'il lui lance laisse tout dire et tout transparaître. « Ne sois pas idiot. » Répond Evan car l'idée de tout expliquer serait trop long alors il rentre uniquement dans les grandes lignes. Ce n'est pas vraiment une question de pureté où quoi, lui est assez grand pour s'en charger. C'est une question de liberté et de possibilité de vie pour sa petite sœur qui de base, ne veut pas se marier. Et la garce a du caractère mais elle sait aussi dans son petit cerveau, que si ce n'est pas Evan qui choisit ce sera le paternel et Mr Rosier est assez intransigeant pour ne pas se laisser avoir par les pleurs de sa fille, même si elle clame qu'elle veut rester libre. On se marie chez les Rosier, un point c'est tout. Et elle ne changera pas des siècles de tradition pour autant mais ils peuvent le détourner, lentement et comme deux fourbes qu'ils sont après tout. « Une sang pure sera forcément un meilleur mariage mais c’est pas la chose la plus facile en Angleterre. La majorité des familles sont fermées dans leurs cercles privilégiés, et celles qui ne le sont pas… Mais tu as raison, je me suis sans doute perdue dans mon empressement. » Il laisse échapper un ricanement entendu avant d'aller prendre deux verres propres au milieu de la salle et de prendre également la carafe de jus de citrouille bien frais. Il leur sert à chacun un verre avant de le porter à ses lèvres pour prendre une gorgée. « Y a pas même de questions à se poser. Tu me fais une offre qu’il est impossible de refuser. » « Je savais que cela te plairait. » Dit-il avec un sourire enchanté, ravi de pouvoir continuer son explication et d'avoir trouvé la bonne personne pour cela. Il n'aurait pas aimé faire le tour du château à la recherche d'un sang pur pour ce mariage et surtout, à la recherche de quelqu'un digne de confiance qui n'aurait pas maltraité sa petite sœur adorée. Il voulait un homme sur et droit, un homme sur qui compter qui ferait attention à elle et qui ne la forcerait à rien. Il a trouvé.

« Et j’me doutes que ce que tu sais de moi t’as motivé à m’faire cette proposition. Tu sais que je ne contraindrais jamais ta sœur à faire quoi que ce soit parce qu’elle est magnifique mais c’est pas exactement mon genre. » « Et ton genre pourra heureusement être préservé dans ce cas là. Ca aurait été difficile avec une autre, elle aurait voulue son époux pour elle seule. » Dit-il comme si son idée était la meilleure qu'on puisse entendre aujourd’hui. Elle l'est, c'est un coup de maître. « Mais je doute qu’une proposition comme celle-ci soit forcément gratuite. Je deviendrais ton obligé, Evan, je me trompe ? A moins que tu veuilles quelque chose de précis en échange ? » Il regarde Oswin et sourit doucement, hochant la tête deux fois pour signaler qu'en effet rien n'est gratuit. Surtout pas une proposition aussi avantageuse offerte sur un plateau en argent. « Je sais que vous êtes bien implanté en Allemagne n'est-ce pas ? Mon père essaye de se faire une place dans ce pays depuis longtemps mais vos coutumes sont... Différentes des nôtres. Ma petite sœur est une future diplomate, il suffit de voir le talent qu'elle met lorsqu'elle parle pour comprendre qu'elle sera parfaite dans une carrière au magenmagot. » Dit-il avant de prendre une autre gorgée de sa boisson. Il picore encore quelques fruits pour parfaire son petit déjeuner, des grains de raisin blanc feront très bien l'affaire alors qu'il les mange avec un appétit visible. « Si vous nous permettez de nous implanter en Allemagne et d'envoyer ma petite sœur parfaire son éducation dans ce pays, afin d'avoir un rôle politique à jouer dans quelques années alors les accords seront parfait pour nous. » Dit-il avant de regarder l'autre garçon un bon moment. Et il attend, encore un peu avant de lever sa main droite vers Oswin pour une poignée de main. « Je ne te garantie pas que mon père acceptera l'accord quoi que si c'est moi qui lui propose il ne refusera pas. Mais si nous échangeons cette poignée de main alors... C'est un premier pas vers cette promesse. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 553
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    Mar 18 Avr - 0:32

  Sí, sabes que ya llevo rato mirándote  
Evan Rosier & Oswin Feuerbach
EVAN — « Je savais que cela te plairait. » Comment cela ne le pourrait-il pas ? Tu vois l'affaire se conclure en si peu de temps que tu y crois pas vraiment. Pas que tu ais déjà la bague au doigt, et tu te doutes que ca va pas arriver de si tôt. Mais déjà c'est une proposition qui te semble terriblement alléchante. Peut être trop - c'est pas de ton genre à croire à la chance. T'es plutôt de ceux qui croient au Karma, qui s'dise qu'il doit toujours y voir une balance entre le bien et le mal dans une vie pour pas tomber d'un côté ou de l'autre, à moins d'utiliser la magie à son avantage. Et ce serait triché - pas que tu sois contre, mais tu veux que ça soit pour une bonne raison. Pour l'heure tu attends, tu attends de savoir ce que tu vas devoir perdre pour avoir le droit à la soeur de Rosier. Ca t'ôte une énorme épine du pied. Surtout que draguer c'est pas ton fort, surtout sans intérêt - et l'intérêt tu l'as accordé à Regulus, ce que Rosier n'ignore pas.
EVAN — « Et ton genre pourra heureusement être préservé dans ce cas là. Ca aurait été difficile avec une autre, elle aurait voulue son époux pour elle seule. »
OSWIN — « Et avec un autre, ta soeur aurait eut un époux qui la voulait qu'pour lui. » Un change de bon procédé, tu t'en rends bien compte. Ca t'laisse le champ libre pour être autant à Regulus que tu l'es maintenant, toujours l'intimité et dans la nuit - tu t'en fous tu as toujours pensé que les choses resteraient ainsi. Du reste, ca te permet aussi de sauver les apparences, au moins autant près de tes parents que de ceux du Black. Ce qui est pas plus mal. Et ca aide aussi la jeune femme - tu vois que des bons points à tirer de tout cela.

Sauf que c'est Evan Rosier, et qu'il y a rien de gratuit avec lui. Tu lui demande alors c'qu'il attendra de toi. Tu doute pas que tu dois avoir quelque chose l'intéresse, mais avec ton sang impur tu te demande bien ce que ca peut être.
EVAN — « Je sais que vous êtes bien implanté en Allemagne n'est-ce pas ? Mon père essaye de se faire une place dans ce pays depuis longtemps mais vos coutumes sont... Différentes des nôtres. Ma petite sœur est une future diplomate, il suffit de voir le talent qu'elle met lorsqu'elle parle pour comprendre qu'elle sera parfaite dans une carrière au magenmagot. » T'arques un sourcil, te demandant si c'est sérieux - sérieux - que les Rosier veulent t'utiliser pour avoir un pied dans ton pays d'origine. Tu doute pas que ca peut s'faire rapidement. Facilement. Il te suffirait de d'entretenir avec ta famille dans l'pays, et - chance - tu les vois durant les prochaines vacances parce que tu as pensé à y embarquer Regulus.
OSWIN — « Mes grands-parents ont toujours une influence évidente sur le gouvernement Allemand, et je peux éventuellement voir s'ils seraient intéressés par une alliance avec les Rosier. Quant à nos coutumes, il serait inévitable pour ma femme de les apprendre. » Que tu réponds d'un air entendu. C'est entendu - c'est même évident pour toi. La politique a pas de secret pour toi, tu baigne dans les traités et les alliances depuis que tu es gamin. Tu es habitué à cela, tu comptes aussi en faire un métier, et tu es bien parti pour. Tu t'glisse dans les hautes sphère avec agilité, et si tu viens à épouser une Rosier alors ta vie sera une parfaite réussite.
EVAN —  « Si vous nous permettez de nous implanter en Allemagne et d'envoyer ma petite sœur parfaire son éducation dans ce pays, afin d'avoir un rôle politique à jouer dans quelques années alors les accords seront parfait pour nous. » Tu opines, tu vois pas quoi rajouter à cela. Tu entends bien ce que Rosier te propose, mais vous êtes pas les seuls décisionnaires. Tu devras en parler à ta famille et - plus encore - lui devra convaincre la sienne.
EVAN — « Je ne te garantie pas que mon père acceptera l'accord quoi que si c'est moi qui lui propose il ne refusera pas. Mais si nous échangeons cette poignée de main alors... C'est un premier pas vers cette promesse. »
OSWIN — « Je vous apporterai l'alliance des Feuerbach, c'est un nom qui a autant de poids que Rosier en Allemagne. Si cela intéresse ton père, alors j'enverrai un message à ma famille pour arranger cela. » DIt-il avec le plus de calme qu'il peut, sentant que le repas touche à sa fin, et qu'ils vont être contraints de quitter les liens. « La balle est dans ton camp, Evan. J'attends de tes nouvelles. » Dis-tu finalement, en tendant sa main pour serrer celle de ton potentiel futur-beau-frère, et d'un sourire charmé - charmeur - quitte la conversation, la tête bourdonnante. Toujours à croire que cette conversation a un coup d'irréel.

the end



_________________

i don't think i can leave without you, anymore
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sí, sabes que ya llevo rato mirándote    

Revenir en haut Aller en bas
 
Sí, sabes que ya llevo rato mirándote
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de MirédO
» (hot) ¿ Estamos locos, lo sabes ? | PV Adam Scott | Fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace spécial Sirius-
Sauter vers: