AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 hit me with your best shot (torus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 586
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: hit me with your best shot (torus)   Dim 2 Avr - 16:12


Journée remplie, journée où t’as l’impression d’pas avoir de temps pour respirer, pas même une seconde. Heureusement, heureusement elle arrive à sa fin, et t’es si impatient d’te débarrasser de tes derniers grimoires qu’tu balances un au revoir rapide aux Serpentard présents dans ton cours – minus Oswin – avant de prendre la poudre d’escampette. Si t’avais pu transplaner, tu serais déjà à moitié nu dans ton dortoir à t’préparer pour le dîner. Parce que ton estomac est le plus impatient de tous, il est affamé et t’hurle de te dépêcher. C’est déplaisant d’avoir autant faim mais comme ça, tu penses plus à rien. Rien de ce qui gronde comme une tempête au-dessus d’Poudlard, au-dessus d’ta tête et celles de tellement d’autres étudiants. Toi comme les autres, vous devriez profiter d’votre jeunesse. Continuer à faire des conneries, apprendre la vie à la dure. La vraie dure, celle des gamins, pas celle des adultes aux trop grosses responsabilités. T’as jamais rien d’demandé, sauf que t’as fais avec, tu l’as accepté. C’est pas tous les jours facile, c’est ce qui t’fait craindre un peu plus les jours qui s’en viennent, ceux que tu vivras dehors. Tu t’disais qu’au moins, au moins t’aurais Oswin avec toi, tu passerais la bague au doigt à la jolie Averill et qu’tu saurais faire avec le reste. Ta seule constante, au final, c’est Oswin, puisqu’elle vient de t’embarquer sur son navire coulant en t’annonçant qu’il n’y a rien d’autre que la mort qui l’attend. Notion que t’arrives toujours pas à digérer, qu’tu veux pas digérer non plus. T’as pas envie d’un plan B, peu importe c’qui s’passe entre ton meilleur ami et toi, c’était clair dans ta tête que ta femme ça serait Averill MacMillan. Averill Black, après tout, ça sonne bien, non? C’était définitif, manquait plus que lui passer la bague au doigt – puis nouvelle explosion dans la gueule. Elle est malade. Un autre couteau pour changer le mal de place, Reg? Père est au courant, Père est pas enchanté. Maudit bordel.

Rien d’pire que de débarquer d’un escalier pour te rendre compte que tu dois attendre l’autre côte à côte avec… Torin St. James. Tu retiens tout juste un roulement d’yeux à sa vue, préférant garder une expression neutre après avoir jeté un regard derrière vous. Y’a pas vraiment d’autre chemin pour arriver vite fait, bien fait à ta Salle Commune. Alors tu t’installes à ses côtés, espère qu’il sera pas d’humeur trop massacrante et que vous arriverez à partager un escalier sans vous arrachez la tête. Tu sais pas pourquoi t’as l’sentiment au fond de tes tripes que tu rêves en couleur. St. James, que tu le salue d’un ton neutre. Comme nous sommes chanceux de tomber l’un sur l’autre, ajoutes-tu sans pouvoir te retenir, glissant un peu de sarcasme dans le ton de ta voix. T'aides sûrement pas ta cause en lui balançant un commentaire du genre, en même temps, peut-être que St. James va te surprendre. Et ça te semblait mieux que de garder le silence, faire comme s’il n’était pas là, alors que l’air change chaque fois que vous vous retrouvez l’un près d’l’autre. Depuis qu’il fait tout, le lion, pour t’faire sortir de tes gongs. Il te lâchera pas, tu l’sais car t’as beau avoir compris qu’il est pas heureux que tu tournes autour d’Averill, il trouve toujours un moyen d’te faire voir rouge – et ces derniers temps, avec ton mental ravagé par tout c’qui se passe dans ta vie, t’es plus réceptif à la colère, et elle fait bouiller tes veines trop facilement.

_________________


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 79
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Mar 4 Avr - 16:14

I am aware that you are all assholes, but who the hell cares about all of that though ? I am aware that I am an asshole ! I really don't care about all of that though. I'm living my life the way that I want to and you can't deny that honestly I'm just like you. - Regulus & Torin - Torus

Hit me with your best shot
Les cours, ça avait déjà toujours été quelque chose dont Torin n’était pas fan, du moins une grande partie, il y en avait bien certains qui ne lui déplaisait pas tant que ça, mais il fallait avouer que la plupart le blasait totalement. Il aurait presque envie de ne pas y assister, pour la plupart, de seulement se rendre au cours qu’il avait en commun avec les Poufsouffle, afin de seulement se retrouver nez à nez avec la roquine qui faisait battre son coeur depuis maintenant quelques années. Mais ce ne serait sûrement pas acceptable, donc il allait tout de même à tous ses cours, ce qui rendait ses journées chargées et il ne savait clairement pas s’il devait s’en plaindre ou non. Il faut dire que d’un côté, il y avait le fait que certains cours - et ne parlons même pas des devoirs - avaient une sorte d’emprise quasiment soporifique sur le né-moldu, mais d’un autre côté… Ça le faisait arrêter de penser à l’inévitable, à ce qu’Averill traversait, mais il ne savait pas si c’était une bonne chose ou non. On pouvait penser que c’était une bonne chose qu’il arrête de rester totalement bloqué là-dessus, mais en même temps quand il ne pensait pas vraiment à ça, il avait comme l’impression de la laisser tomber, de la laisser seule et ça le poussait presque à se sentir coupable… Ouais, c’est bizarre, hein ? Mais il ne pouvait clairement pas s’empêcher de ressentir ça, malgré le fait qu’il trouvait ça embêtant. Même plus qu’embêtant. Même penser ce genre de chose le faisait se sentir mal.

Tout ça pour dire qu’il était sorti du cours de potions, son sac sur l’épaule. Il prenait tout de même assez de temps à sortir parce qu’il n’était clairement pas motivé, mais le problème était ce qu’il se passait quand il était à l’escalier. Il s’était presque maudit d’avoir pris tellement de temps avant de quitter la salle parce que s’il s’était dépêché, il aurait très certainement pu échapper à ce désastre. Désastre étant bien évidemment le fait qu’il se retrouvait à présent aux côtés de Regulus, et il haïssait ça. Et le simple fait d’entendre la voix du Serpent l’irritait au plus haut point, comme des ongles sur un tableau noir. “Black.” Dit-il presque sur le même ton, il avait vraiment tenté d’être totalement neutre, mais il ne pouvait empêcher l’animosité de paraître dans sa voix. Mais ce n’est pas bien grave. Il s’en fiche assez en fait. Clairement. “Chanceux est un euphémisme. Quoique j’utiliserais plutôt d’autre terme comme… Je ne sais pas… Déveinard, malchanceux. Je dirais même que cette rencontre est un malencontreux, voire même un malheureux hasard.” Dit-il avec le nez plissé, les bras croisés sur son torse. “Donc, maintenant, si tu voulais bien te la fermer et rester à l’écart de moi, ce serait pas mal, gueule d’ange.” Lui dit-il, le fusillant quasiment du regard. Ouais, non, il ne le fusillait pas seulement quasiment du regard, ses yeux lui lançait des éclairs et s’il pouvait le tuer, il l’aqurait certainement fait à présent. Mais il n’avait pas le droit par principe. Il n’avait pas le droit à cause d’Averill. Bon sang, pour elle il laisserait sa némésis tranquille. Enfin… Pas totalement bien sûr.

©Pando

_________________
I can't tear myself away...I don't want to know what it's like to live without you. Don't want to know the other side of a world without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 586
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Sam 15 Avr - 22:19


Torin et Regulus, Averill et Oswin. Un carré où, au final, les deux seuls partis s’entendant réellement est Averill et toi. L’reste, l’reste vient parce que tu vas pas nulle part sans Os, et St. James semble pas pouvoir lâcher la rouquine du regard. Clairement, il y a quelque chose là, bien qu’tu puisses pas encore en être certain. Pas en ce qui concerne le blond, t’es convaincu qu’il voit pas la jeune fille que comme une amie, et qu’il aimerait bien être à ta place. Tu pourrais pas dire c’que ressens Ave pour lui toutefois, encore moins depuis qu’elle t’as dit qu’elle t’aimait. De l’attachement, ça, ouais, mais a-t-elle des sentiments pour lui aussi? Ou est-ce qu’il est clair dans l’esprit de la rousse qu’il n’est qu’un bon ami, le meilleur, visiblement? Et maintenant qu’elle est mourante, est-ce que ça pourrait changer quelque chose? T’imagines que St. James a un point ou à un autre essayera quelque chose avec la belle, ou du moins, qu’il finira par lui avouer c’qu’il garde pour l’instant à double-tour dans son cœur. Peut-être que tu t’fous l’doigt dans l’œil aussi, mais si jamais il lui dit pas, tu sais que ça sera parce qu’il pense que c’est mieux comme ça pour Ave, et que ça sera pas pour te faire une fleur. Sauf qu’elle est mourante, et le drame avec la mort, c’est qu’on en revient jamais. T’espères foutrement que ça sera pas l’cas d’Ave, sauf qu’elle a été claire : y’a jamais personne qui a trouvé un remède, qu’est-ce qui t’fait croire que toi, tu y parviendras? Peut-être pas tout seul, sûrement pas tout seul, sauf qu’tas pas envie d’jeter l’éponge. Et St. James, lui? Pas qu’tu sois prêt à lui demande d’l’aide, bien au contraire, sauf que son opinion sur la situation d’Averill mènera sûrement à une action d’sa part. Ou pas- peut-être qu’il posera pas une main sur elle, peut-être qu’il posera juste son poing dans ta gueule aussi. Ou peut-être que ça sera toi l’premier à porter un coup – t’es tellement à cran ces derniers temps que ça t’surprendrais pas.

Black. St. James est pas reconnu pour sa finesse, de ce fait t’arrives à entendre un brin d’aversion dans sa voix – comme si le seul fait d’entendre la tienne lui était irritable. T’as aucun mal à croire que c’est probablement l’cas. T’en rajoutes une couche histoire d’voir s’il prendra le train ou restera à la gare, et pour prendre le train il le prend – s’gênant pas pour t’faire comprendre que tu pompes son air. Chanceux est un euphémisme. Quoique j’utiliserais plutôt d’autre terme comme… Je ne sais pas… Déveinard, malchanceux. Je dirais même que cette rencontre est un malencontreux, voire même un malheureux hasard. Donc, maintenant, si tu voulais bien te la fermer et rester à l’écart de moi, ce serait pas mal, gueule d’ange. S’tu commences par rouler des yeux, tu finis en relevant les sourcils, trouvant la force d’étirer un coin d’ta bouche en sourire moqueur en entendant son insulte déguisée – car il est juste inconcevable qu’l’autre blond puisse t’faire un compliment. Puis y’a son regard vairon qui t’assassines sans mettre de gants, et tu peux pas empêcher ta colonne d’être secoué d’irritation. Bientôt, ça va t’monter à la tête. Rien m’feras plus plaisir, aussitôt que l’escalier sera là et qu’on pourra prendre nos chemins l’plus loin l’un de l’autre et l’plus possible. En attendant, ça te tuera pas d’agir en sorcier civilisé, qu’tu grognes doucement, les poings le long d’ton bras bien serrés. Pas que j’en aie quelque chose à foutre- quoique te faire foutre serait peut-être pas une mauvaise idée, qu’tu commentes en claquant ta langue contre ton palais. C’pas en tournant autour d’une fille déjà promise qu’tu vas aider ta cause. Et t'aides clairement pas la tienne pour t'éclipser sans remouds- faut croire qu'ta langue en à rien à faire d'ton estomac affamé, ou c'est peut-être la faim qui t'fait perdre patience, qui t'fait monter la pression juste à entendre St. James parler. Et qu'tu peux pas t'empêcher d'mêler Averill à la discussion- après tout, elle est au centre d'votre animosité, sûrement au centre d'vos tracas à tous les deux, vu sa mortelle condition.

_________________


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 79
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Mar 9 Mai - 20:05

I am aware that you are all assholes, but who the hell cares about all of that though ? I am aware that I am an asshole ! I really don't care about all of that though. I'm living my life the way that I want to and you can't deny that honestly I'm just like you. - Regulus & Torin - Torus

Hit me with your best shot
Clairement, le fait de devoir passer du temps avec l’héritier des Black, c’était quelque chose qui mettait Torin hors de lui, il n’avait qu’une envie, c’était de lui en foutre une, de l’envoyer carotter . Pourtant, il n’était avec lui depuis uniquement quelques secondes et pourtant… il arrivait déjà à le mettre à bout. Peut-être que c’était à cause de sa voix, peut-être que c’était à cause de sa gueule. Ou peut-être que c’était le tout. Il avait toujours eu envie de le baffer en même temps. Et dire qu’à la base, il n’avait pas forcément quoi que ce soit contre lui, mais bon… À la base, il n’était pas fiancé à la jeune femme dont Torin était épris depuis tellement de temps maintenant. Il se demandait bien comment le garçon réagirait si ça avait été l’inverse, tiens. Bon, comme à son habitude, Torin n’avait eu aucun tact en lui répondant, parce qu’il ne voyait pas pourquoi il devrait faire attention en lui parlant, ça ne servait tout bonnement à rien. Il ne voyait pas pourquoi il devrait être sympathique avec sa Némésis, de toute manière, il savait que ça finirait mal entre eux deux. Que ce soit l’un ou l’autre, il y avait toujours des piques qui sortaient et ça pouvait parfois bien rapidement se transformer en duel de mots, ou bien même duel d’autres choses. Et dire que c’était pour une fille, si on l’avait dit à Torin en première année, il se serait sûrement foutu de votre gueule. Le truc restait tout de même que ce n’était pas n’importe quelle fille, c’était Averill, une fille tellement douce, tellement gentille. Une fille qu’il aimait de tout son coeur. Un fille qu’il était presque persuadé que l’autre perche n’aimait pas. “Pourquoi je me comporterais comme un sorcier civilisé avec toi ?” Demandait-il en haussant un sourcil, parce que ouais, il n’en avait aucune raisons valables. “Ce n’est pas comme si tu le méritais.” Puis le voilà qui haussait les épaules d’un ton neutre, même s’il avait qu’une envie, c’était de lui cracher ça, d’un ton sec, mais il était presque persuadé que montrer à Regulus qu’il lui tapait sur le système, ce serait comme le laisser gagner, et il ne pouvait décemment pas laisser ça arriver, n’est-ce-pas ?
Laissant échapper un rire moqueur à la suite de la phrase du Serpentard, il ne pouvait s’empêcher de simplement lui lancer cela : “ Je suis quasi persuadé qu’entre nous, t’es celui qu’aime se faire foutre, non ?” Lui demandait-il en haussant un sourcil. Bon, il savait uniquement qu’Oswin était dans la même situation que lui, il n’était pas vraiment sûr qu’il y avait vraiment quelque chose du côté du Black, mais bon. Il pouvait tout dire du moment que ça avait des chances de l’emmerder. Il pourrait même lui sortir les pires inepties au monde. Serrant les poings et la mâchoire, il se tournait vers elle quand il continuait de lui parler. Quand il lui disait qu’il n’aidait pas sa cause en tournant autour d’un fille déjà promise. Il avait clairement envie de le cogner là tout de suite, mais bon… Averill lui avait demandé de moins se battre, d’user de ses mots. Il fallait qu’il essaie. “Ah oui, parce que c’est tellement mieux qu’elle reste fiancée avec un total connard qui ne l’aimera jamais comme elle le mérite.” Lui dit-il d’un ton sec, le fusillant du regard. Clairement toute cette histoire était bien pire qu’on ne pourrait l’imaginer, le fait qu’elle soit malade, qu’elle s’éteigne petit à petit et qu’elle ne puisse qu’être courtisée par ce gars-là. “Je pense qu’elle a tout de même le droit de savoir que quelqu’un l’aime vraiment pendant qu’il est encore temps.” Grommelait-il.

©Pando ⛛ 623 mots ⛛

_________________
I can't tear myself away...I don't want to know what it's like to live without you. Don't want to know the other side of a world without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 586
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Mer 24 Mai - 4:40


Avant qu'tu commences à tourner autour d'Averill, t'avais pas besoin d'te préoccuper d'l'existence de Torin St. James, et lui d'la tienne. Y'avait pas d'amour entre vous ça non, sauf qu'ça puait pas autant d'haine et d'ressentiment, juste un profond j'm'en-foutisme. Alors t'as pas eu l'choix d'te demander ce qui avait bien pu déclencher tant d'attaques d'la part du lion, et d'fil en aiguilles t'es venu à la conclusion qu'il aimait pas l'fait qu'tu trainais d'plus en plus avec sa rouquine d'meilleure amie. Ça prend pas un devin pour saisir qu'le St. James a des sentiments pour la Poufsouffle, et qu'ça fait pas son bonheur qu't'envisages d'passer le reste d'tes jours avec elle. Sauf qu'il devra s'y faire, parce qu'il n'y a aucune chance pour que ce soit lui qui termines à ta place, en tant qu'né-moldu il a pas sa place au bras d'la belle Macmillan. Alors t'imagines que c'est pas prêt d'changer toute cette bouse d'hippogriffe entre vous, et d'toute manière t'as pas envie d'mettre des efforts avec un gars qui arrive à faire qu'une seule chose bien: t'emmerder profondément. Sauf qu'tu laisses rien paraitre sur ton visage qu'tu veux railleur, malgré c't'envie toujours présente d'lui lui faire mal qui t'chicote les phalanges. Pourquoi je me comporterais comme un sorcier civilisé avec toi ? Ce n’est pas comme si tu le méritais. Haussement de sourcil, haussement d’épaules désintéressées. Il s’contient bien, arrive à ne pas avoir l’air de souhaiter qu’tu prennes soudainement en feu devant son regard vairon. Ça lui ferait sans doute bien plaisir, sauf que ça arrivera pas- jamais. C’pas question d’le mériter ou non, c’est une question pratique pour l’futur, St. James, qu’tu réponds sans retenir ton roulement d’yeux. Si t’es pour coller au cul d’Averill comme tu l’fais déjà, à un point ou un autre faudra qu’on s’voit civiliser. J’ai pas l’intention d’emmerder d’ta grande gueule alors que j’vais déjà m’emmerder à t’voir. Lui comme toi vous vous donnez l’air qu’tout va bien, alors qu’l’air démontre clairement votre envie d’vous sauter à la gorge.
T’imagines pas une seconde que quand tu places une histoire de foutre dans la conversation, qu’ce foutu St. James allait prendre la perche et t’renvoyer ta réplique à la gueule à l’aide d’un rire moqueur. Je suis quasi persuadé qu’entre nous, t’es celui qu’aime se faire foutre, non ? Y’a pas d’mots pour exprimer comment ça t’fait carotter l’fait qu’il soit au courant pour Os et toi. T’aurais aimé garder votre relation pour vous l’plus possible, et qu’tu regardes à gauche ou à droite t’as l’impression qui a d’plus en plus d’monde au courant pour vous deux. C’est troublant, et dangereux, quand il question d’ce lion. Pourquoi, c'est quelque chose qu't'aimerais essayer pour voir si ça pourrait t'aider à faire passer ta constante frustration? qu'tu répliques à la place, gardant plaqué sur ton visage un sourire arrogant. Tu confirmes pas sans nier non plus, t'sais qu'nier sans changera rien rendu-là. Tout c'que vous tentez visiblement d'faire, c'est d'vous poussez suffisamment à bout, voir jusqu'où vous pourrez vous rendre avant d'sauter à la gorge de l'autre.

C'toi qui parle de civilité et qui continue d'envoyer les bombes, gardant une expression détachée même quand c'toi qui sent tes veines bouiller, assez fort qu't'aille besoin d'retenir une pousse d'rage qui t'ferait faire n'importe quoi. Tu doutes pas qu'c'est la même chose qui s'passe avec Torin, qui, bien qu'il arrive à bien s'contenir, est crispé depuis qu't'es arrivé à ses côtés. Tu parles d'Ave alors, pour lui rappeler qu'elle est déjà promise, à toi, alors qu'lui, lui il aurait jamais eu la chance d'être considéré pour le rôle d'bon mari. C'foutu sang-de-bourbe s'crée des rêves en couleur en s'imaginant auprès d'Averill- bien qu'la rousse semble pas motivée à l'éloigner d'elle non plus. T'hausses les sourcils en attendant la réaction d'St. James, car ouais t'es pas encore convaincu qu'ce t'attends, c'est pouvoir défouler toute ta colère sur le blond en frappant sans retenu. Sauf qu'tu veux pas être l'investigateur, alors tu pousses, tu pousses en espérant l'voir flancher, avoir une excuse d'frapper sans t'demander depuis quand tu perds les pédales au point d'terminer en bagarre. Ah oui, parce que c’est tellement mieux qu’elle reste fiancée avec un total connard qui ne l’aimera jamais comme elle le mérite. C'mieux qu'un mari qui fera rien d'autre que lui écarter les cuisses en attente d'un héritier, non? qu'tu répliques en croisant les bras sur ta poitrine, ton expression soudainement plus sérieuse avec la perte d'ton sourire. Je pense qu’elle a tout de même le droit de savoir que quelqu’un l’aime vraiment pendant qu’il est encore temps, qu'il grogne sans t'regarder, et tu permets un mince sourire l'espace d'une seconde. T'as beau détester c'connard à crever, tu peux juste t'dire qu'il a raison: elle a tous les droits d'être aimé à sa juste valeur, Averill Macmillan. Faut juste qu'il rentre dans sa tête dure qu'il pourra jamais lui offrir une vie digne d'une sang-pur, y'a qu'toi qui peut lui offrir ça. L'connard est d'accord avec toi- c'qui risque pas d'arriver souvent. T'peux l'aimer comme tu veux Ave, sauf qu'c'est moi qu'elle va épouser- t'peux lui offrir tout l'amour qu'tu veux ça sera pas assez pour gagner sa main, t'es aussi bien d'te faire à cette idée, St. James, tu marques une pause avant d'reprendre. Et elle est pas encore condamnée, lâche-moi ton pessimisme- tu m'feras encore carotter dans vingt ans on espère. Et avec cette dernière remarque, t'as un sourire narquois qui revient au galop.

_________________


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 79
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Jeu 8 Juin - 12:25

I am aware that you are all assholes, but who the hell cares about all of that though ? I am aware that I am an asshole ! I really don't care about all of that though. I'm living my life the way that I want to and you can't deny that honestly I'm just like you. - Regulus & Torin - Torus

Hit me with your best shot
Il pouvait clairement pas le blairer, Regulus lui sortait pas les yeux et ce serait probablement toujours le cas en fait, mais il ne peut pas vraiment y faire grand chose parce qu’effectivement, ce garçon était le fiancé de sa meilleure amie, avant d’être le fiancé de la fille qu’il aimait. Donc, ça voulait clairement dire qu’il allait passer un long moment de sa vie à ses côtés parce qu’il n’y avait clairement pas moyen qu’il abandonne la rouquine tout de suite, ni jamais d’ailleurs. Mais apparemment, c’était aussi le cas du Black, il a pas l’air de vouloir lâcher son emprise sur la rouquine et en fait… Torin trouvait ça totalement con, il ne pouvait pas tenir tête à sa famille pour qu’il se trouve quelqu’un d’autre à épouser, quelqu’un qui lui plaît réellement et pas seulement parce que c’est une jolie sorcière au sang-pur ? C’est tout de même assez triste quand on regarde, vous ne trouvez pas ? Il roulait des yeux en l’écoutant parler, croisant les bras sur son torse. “Dans le pire des cas, on pourrait toujours s’ignorer, j’pense que c’est tout de même mieux que devoir se comporter de manière civilisée l’un envers l’autre ou que de se taper dessus.” Quoique… La dernière opportunité était plutôt plaisante à ses yeux, mais c’est probablement le son de sa voix qui lui fait cet effet, comme des ongles sur un tableau noir. S’il ne pouvait plus l’entendre, ce serait tellement bien, mais il faut croire qu’en fait, ce serait trop rêver. Malheureusement. Faut croire qu’il y avait quelqu’un à quelque part dans le ciel - ou une connerie comme ça - qui trouvait ça bien trop drôle de les rassembler tous les trois.
M’enfin bon, il n’avait pu s’empêcher d’attraper la perche parce que c’était trop facile en même temps. Puis la tête qu’il tirait, c’était tout simplement de l’or, il n’aurait pas pu rêver mieux en fait. Puis, c’était toujours bien que le Serpent sache tout de même qu’il avait quelque chose sur lui et qu’entre ses mains, c’était une bombe à retardement, même s’il n’irait probablement pas le crier sur tous les toits. Faut dire qu’en même temps, il ne le ferait pas à cause d’Oswin, ou plutôt pour Oswin. Il avait beau rêver d’attirer des emmerdes au Black, il avait des limites.Puis, en voyant son sourire arrogant, en écoutant sa question, il fronçait les sourcils. il aurait pas pensé qu’il lui sortirait une connerie du genre. “Ah, et tu te portes volontaire pour me montrer à quel point ça défrustre ?” Ouais, il invente des mots et oui, il est aussi entrain de tenter de le chercher avec cette phrase, même si elle pourrait paraître plus bizarre qu’il ne le voudrait. Faut dire qu’en même temps, vu la ‘proposition’, mais ce n’est clairement pas pour autant qu’il n’arriverait pas à retourner le tout à son avantage. Quoique… Il arriverait plutôt à le faire avec ses poings, mais c’est tout aussi bien.
Le pire dans tout ça, c’était que c’était même pas lui qui s’attaquait à l’autre gueule d’ange. Regulus lui lançait des tas de trucs à la gueule et Torin faisait de son mieux pour ne pas lui en foutre une. Pourtant, il avait l’air de le chercher. Peut-être qu’aujourd’hui, il se sentait tout particulièrement maso, ou suicidaire. Puis le voilà qui lui rappelait qu’elle lui était promise, comme s’il ne le savait pas. Il n’avait décemment pas besoin de remuer le couteau dans la plaie. Il est tellement proche du poing en pleine gueule, de le foutre au sol et de relâcher toute sa colère, toute sa frustration.. “Parce que c’est pas c’que tu va faire peut-être ?” Lui demandait-il, lui lâchant un regard noir. “Bah, c’est totalement con toute cette histoire de sang et de réputation. Juste parce que vous êtes des sang-purs, vous devez rester entre sang-purs ? C’est tellement pathétique comme histoire. Et ça pue l’inceste aussi.” On sait tous comment les rois et reines faisaient pour garder leurs lignées. C’pas très sain toute cette histoire. “Puis j’espère bien encore t’emmerder dans 20 ans, même si j’pense bien que depuis le temps, j’aurais plutôt fini par te coller des vingtaines de droites à la journée.” Ouais parce que si là, il lui tapait déjà sur les nerfs, qu’est-ce que ça serait avec le temps ?

©Pando ⛛ 729 mots ⛛

_________________
I can't tear myself away...I don't want to know what it's like to live without you. Don't want to know the other side of a world without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 586
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Sam 1 Juil - 4:17


Avant Averill, t’as jamais eu à t’préoccuper plus c’qui faut de St. James. Il vivait sa vie, tu vivais la tienne, ça aurait été merveilleux si ça aurait pu rester comme ça. Sauf qu’t’as fais exploser sa bulle d’bonheur et ses plans en approchant la rousse pour mêler ta vie à la tienne par les liens sacrés du mariage. Pas qu’t’aie jamais eu l’impression qu’Averill était une chasse gardée, jusqu’à ce que tu finisses par t’dire qu’le comportement du blond envers toi devait caché une trop grosse affection pour la Poufsouffle. La seule chose qui vous rapproche, c’est elle. La seule chose que vous avez en commun, c’est elle, et ça peut qu’faire des flammèches en bout d’ligne. T’aimerais bien pouvoir t’débarrasser d’lui une bonne fois pour tout, sachant qu’ce rêve tu l’verras jamais s’réaliser. Il sera toujours là, et si tu t’fie à la façon qu’ils restaient l’un contre l’autre lors d’votre rencontre près du lac, il sera peut-être pas toujours qu’un simple meilleur ami aux yeux d’Ave. Autant son existence t’emmerdes profondément, autant qu’t’aimerais voir Averill heureuse- t’voulais pas lui faire d’mal, sauf qu’en t’laissant toujours plus séduire par Os, c’est exactement ce que t’as fait. C’t’en autre pour elle qu’t’es là à parler d’une possible attitude cordiale entre vous deux, histoire d’apaiser les tensions et rendre cette histoire qui commence à prendre d’l’ampleur en n’importe quoi, plus viable. « Dans le pire des cas, on pourrait toujours s’ignorer, j’pense que c’est tout de même mieux que devoir se comporter de manière civilisée l’un envers l’autre ou que de se taper dessus. » Une nouvelle fois tu roules des yeux sans prendre la peine d’te cacher. « Y’a plein d’problèmes à long terme dans c’que tu dis, s’tu prenais l’temps d’penser parfois peut-être que t’aurais réalisé, » qu’tu commences en croisant les bras sur ton torse, un petit sourire railleur sur l’coin d’la bouche. « Enfin, j’imagine qui serait surtout facile d’t’ignorer si t’es plus dans l’portrait. Avec un peu d’chance Ave s’lassera d’toi une fois l’école terminé. Y’a beaucoup d’amitié qui survivent pas à la fin des classes. » T’y crois pas vraiment en vrai, sauf qu’t’as surtout envie d’faire enrager l’lion qui est pas réputé pour être d’un calme olympien.

C’qui calme les enragés à tout coup, c’est une bonne vieille partie d’jambes en l’air. T’aurais foutrement préféré qu’Averill tienne sa langue à c’sujet, surtout qu’à aucune façon t’assurer qu’il parlera pas. T’sais qu’il tient probablement trop à la rousse pour faire quelque chose qui nuirait à sa vie, à c’qu’elle veut- mais en ce moment, c’même impossible d’savoir combien d’temps elle vivra. T’perds pas espoir, t’refuses d’le faire, sauf que l’sujet d’sa mort t’reste encore au-travers d’la gorge, t’balançant un voile noir sur tes pensées positives. « Ah, et tu te portes volontaire pour me montrer à quel point ça défrustre ? » « Ah, tu nie pas l’être- et c’est quoi c’te question St. James, serait-ce un fantasme inavoué? Mais même s’tu m’suppliait à genoux j’te ferais pas c’plaisir, au cas où t’y prendrais goût, » qu’tu dis avec une note amusée dans la voix. Aucune limite pour emmerder Torin, qui a bien plus d’chances d’te foutre un poing dans la gueule qu’te faire un autre genre d’rentre-dedans, c’qui t’convient fort mieux aussi car malgré tout, ça gueule de con t’reviens pas, et t’penses pas qu’tu pourrais lever pour lui. Qu’importe s’il a réputation d’avoir une belle gueule, t’as trop d’ressentiment face à lui pour la voir.

T’veux juste tester sa résistance, voir jusqu’où t’peux pousser avant qu’il explose, l’volcan plein d’lave. T’sais qu’St. James cache probablement autant d’haine qu’toi dans tes trippes, et t’as besoin d’évacuer la pression qui t’rend cinglé depuis les derniers mois. Certes, Torin fait partit du lot mais vous vous tapez pas dessus par rapport à la guerre. Vous vous tapez dessus pour une fille, alors quand tu joue à l’faire enrager, t’as pas besoin t’faire carotter en parlant d’ça, c’qui envenime tes discussions avec les deux autres Black présents à Poudlard. Les deux traitres. « Parce que c’est pas c’que tu va faire peut-être ? » qu’il clame avec un regard noir quand tu lui rabâche les oreilles sur l’fait qu’c’est toi qui va épouser Averill, quand même bien même c’lui qui l’aime à crever. T’réponds avec un sourire plus arrogant, mais avant qu’tu dises quoi qu’se soit il reprendre la parole. « Bah, c’est totalement con toute cette histoire de sang et de réputation. Juste parce que vous êtes des sang-purs, vous devez rester entre sang-purs ? C’est tellement pathétique comme histoire. Et ça pue l’inceste aussi. » Fallait qu’il s’glisse là-dedans, et t’peux pas empêcher l’agacement t’monter à la tête- sauf qu’ton expression change pas. T’en viens vraiment d’mieux en mieux avec les masques indifférents, et si ton visage montre rien ta langue continue d’cracher des conneries. « Franchement, qu’tu trouves ça con ou pas m’passe bien haut au-dessus d’la tête. Oublie pas cependant qu’Averill est en plein dans ces sales histoires d’incestes. »
« Puis j’espère bien encore t’emmerder dans 20 ans, même si j’pense bien que depuis le temps, j’aurais plutôt fini par te coller des vingtaines de droites à la journée. » Un plan loin d’être intéressant pour toi- après tout, t’manger autant d’coups dans la tronche aurait pas l’choix d’finir par te défigurer, nah? « Tu peux t'attendre à ce qu'elles te soient rendues au centuple- même s’il est pas dit que dans vingt ans tu sois toujours là, à la vitesse à laquelle les gens ton espèce semblent disparaître ces jours-ci. »

_________________


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 79
Date d'inscription : 08/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Mar 18 Juil - 23:40

I am aware that you are all assholes, but who the hell cares about all of that though ? I am aware that I am an asshole ! I really don't care about all of that though. I'm living my life the way that I want to and you can't deny that honestly I'm just like you. - Regulus & Torin - Torus

Hit me with your best shot
Il le regardait en haussant un sourcil quand il lui parle. Franchement, Torin voit pas les problèmes à long terme dans le fait de s’ignorer l’un l’autre. Au contraire, ce serait la meilleure chose à faire pour qu’ils se tapent pas dessus. Mais il faut croire que le grand Regulus Black en sait tellement plus que lui. En réalité, s’il pouvait arrêter de coller Averill et d’être une telle menace, s’il se contentait de parler à la rouquine pour des raisons ‘professionnelle’, peut-être que comme ça, au moins… Torin arrêterait de vouloir en foutre une à Jace à chaque fois qu’il le croise. Mais il doutait clairement qu’il veuille bien arrêter tout ça. Malheureusement. Tout ça parce qu’ils sont sensés se marier. Mais bon, il n’allait pas lui dire, sinon l’autre vipère allait probablement encore trouver quelques chose à redire et le lion roulerait des yeux si fort qu’ils resteraient bloqués comme ça. Ce qui n’était pas vraiment charismatique dans le fond, n’est-ce pas ? Enfin, il était quasiment persuadé qu’il devait y avoir des tas de gens qui ça plaisait. Puis, quand il l’entendait parler, Torin poussait Regulus à l’aide de son épaule, lui donnant un assez grand coup. « Va tre faire foutre, Black ! » S’exclamait-il d’un ton cassant, s’en foutant clairement que les gens se retournent vers eux ou non. « Tu ne sais rien de ma relation avec Averill, donc si tu pouvais la fermer, ça ne serait pas plus déplaisant en fait. » Crachait-il, lui lançant un regard haineux. Ouais, il exagérait un peu dans sa réaction, mais il s’en foutait pas mal de ce qu’on pourrait penser de ses réactions. Quand on parlait d’Averill et quoi que ce soit qui se rapprochait d’elle, il se donnait le droit de réagir de la manière dont il voulait. Il pouvait envoyer carotter qui il voulait.
Il lui lançait un regard presque dégoûté quand il parlait, plissant le nez. « Pourquoi j’le nierais ? » Enfin après ça dépends de quoi en fait. Frustré, pourquoi pas. Mais bon, après, il y avait bien des choses qu’il pourrait nier. Des tas de conneries que Regulus pourrait lui sortir, mais bon. « Puis sérieusement ? Un fantasme inavoué ? C’est l’idée la plus répugnante que j’ai jamais entendue. » Lui et Regulus ? Non merci. « Si je devais m’adonner à des plaisirs homosexuels – ce à quoi, sois-en certain, je ne m’adonnerais jamais – ce n’est certainement pas toi que je choisirais comme partenaire ! » Vous l’avez vu un peu ? Torin ne voudrait pas faire quoi que ce soit avec lui. Erf. « Plutôt crever que de te supplier à genoux pour quoi que ce soit. » Le lion avait encore une certaine fierté et pas des plus petites donc même s’il était question de vie ou de mort, plutôt crever que de le supplier.
Il le sent que bientôt, son poing allait atérrir dans la gueule du Serpent, que ça allait encore faire toute un histoire, mais en même temps, il le sent qui le cherche, il sent son sang qui bouillonne un peu plus à chaque fois qu’il parle, à chaque fois que sa voix de crécelle raisonne aux oreilles du St. James. Il voulait lui faire bouffer son sourire arrogant c’était tout ce qu’il méritait. « J’te conseille d’arrêter de sourire comme ça. » Il a la mâchoire serrée. Il peut pas supporter l’idée qu’on se serve d’Averill comme ça, juste pour avoir un mariage clean et pour avoir de beaux descendant. Ce qu’il a envie, c’est de l’attraper par l’arrière du crâne et de l’encastrer dans le mur. C’est tout ce qu’il mérite après tout. « Et alors ? C’est sensé me déranger qu’elle baigne dedans ? » Ouais parce qu’il avait beau trouver ça assez crade, quand le sujet reviens sur Averill, il s’en fiche pas mal. Il l’aime comme elle est après tout. « Est-ce que c’est une menace ? » Que Torin demandait en haussant un sourcil. Ça ne sonnait pas vraiment comme une menace mais bon, les relations de Black avec tout ce qui est magie noire, comme leur nom l’indique n’est pas vraiment un secret. Du moins, Averill et Torin en avaient déjà parlé. Donc même si ça sonnait pas comme une menace, Torin ne doutait pas du fait qu’il pourrait jouer de ses relations pour qu’il disparaisse plus vite que normalement, pourtant, c’est un Sang-de-Bourbe comme certaines aiment l’appeler.

©Pando ♦ 742 mots

_________________
I can't tear myself away...I don't want to know what it's like to live without you. Don't want to know the other side of a world without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 586
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   Lun 4 Sep - 5:53


T'as pas spécialement envie de bien t'entendre avec St. James- il t'sort par tous les pores d'la peau alors au contraire, t'aimerais mieux t'en tenir le plus éloigné possible. Moins tu l'vois, moins tu l'entends parler mieux qu't'es, mais malheureusement, ta fiancée elle peut pas s'résoudre à voir l'blond prendre la porte. T'peux pas t'résoudre à lui demander non plus au vue d'ta relation loin d'être platonique ave Oswin, t'mettant dans une position qui t'plait pas. T'essaie d'gérer ta relation avec Ave sur le même pied d'égalité, sachant qu'ça serait pas correct d'ta part de dire quoi que se soit sur la présence du lion alors qu'tu refuses d'te départir d'ton serpent.
Sauf qu'tout ça, ça t'empêcheras d'lui chercher des noises- comme présentement où t'fais exprès d'lui lâcher des piques et regarder son visage s'empourprer tranquillement, ses muscles s'tendre d'façon plus ou moins discrets également. T'fini par tirer une corde sensible en parlant d'sa relation avec Averill, comme y'a son épaule qui entre en collision avec ta poitrine et qu'il t'repousse assez fort pour qu'tu recules de quelques pas. « Va tre faire foutre, Black ! Tu ne sais rien de ma relation avec Averill, donc si tu pouvais la fermer, ça ne serait pas plus déplaisant en fait, » qu'il t'crache, les yeux bouillant d'haine. Y'a pas à dire, St. James t'porte pas du tout dans son cœur, mais vue ses sentiments pour la jolie rouquine, c'normal. T'as pas pris l'annonce des fiançailles d'Oswin avec l'sourire non plus, bien au contraire. « C’est vrai, et j’y tiens pas, en vérité, » qu’tu réponds en haussant les épaules, faisant un nouveau pas vers l’avant pour faire comme s’il t’avais pas poussé. « T’inquiètes pas, St. James, j’tiens pas à en parler, encore moins avec toi. J’faisais qu’énoncer une possibilité, » qu’tu conclue avec un sourire toujours présent sur l’coin d’ta bouche.

T’es pas certain d’comment vous en êtes venu à parler d’possible fantasme qu’pourrait avoir l’blond sur les hommes, sur toi - ça t’semble si ridicule mais ça t’empêches pas d’blaguer sur le sujet. « Pourquoi j’le nierais ? Puis sérieusement ? Un fantasme inavoué ? C’est l’idée la plus répugnante que j’ai jamais entendue. » Et au vue d’l’expression qu’il aborde, t’as pas d’mal à le croire. « Si je devais m’adonner à des plaisirs homosexuels – ce à quoi, sois-en certain, je ne m’adonnerais jamais – ce n’est certainement pas toi que je choisirais comme partenaire ! Plutôt crever que de te supplier à genoux pour quoi que ce soit. » Tu laisses l’lion s’justifier avec férocité, crachant son déni que t’aurais pu trouver suspicieux s’tu le savais pas autant épris d’Averill. « Allons, allons, t’devrais savoir qu’il ne faut jamais dire jamais. À nier avec autant de véhémence, l’un pourrait s’demander c’que tu tentes de dissimuler, » qu’tu dis sans perdre d’ton sourire, prenant appui contre la rambarde d’pierre froide. « J’me paie ta tête, alors relaxe un peu. T’vas éclater une veine s’tu restes tendu comme ça, » qu’t’ajoute en levant un sourcil. T’sais qu’tu travailles sous sa peau, t’envenime son regard tranquillement et ça t’fait plaisir.
« J’te conseille d’arrêter de sourire comme ça. » À l’entendre d’grogner ça, ton sourire fait que s’agrandir davantage. « Et bien si ce n’est qu’un conseil -bien qu’il soit ou non un conseil n’change rien- je ne vais pas l’suivre, » qu’tu répliques, penchant ta tête sur le côté, seul signe de ta curiosité d’voir c’que St. James compte faire qu’t’en aille rien à foutre qu’il veuille plus t’voir sourire. C’est un peu c’que t’attends, d’voir jusqu’où tu peux l’pousser, ou c’qui a l’plus d’mérite pour l’faire enrager rapidement. Tu piques et t’observes ses réactions.

C’facile d’voir à quel point il est attaché à Averill quand il fait pas plus qu’hausser les épaules quand t’réponds qu’elle est droit au centre de l’inceste qu’il a mentionné, comme si c’était rien. Car c’est rien, à ses yeux, et ça t’aurais probablement fait sourire si les sentiments d’St. James s’tournait pas vers ta fiancée. « Et alors ? C’est sensé me déranger qu’elle baigne dedans ? » T’prends une expression pensive une seconde avant d’hausses les épaules et retrouver l’sourire. « Nah, comme t’auras jamais d’gosses avec elle, c’vrai qui a pas d’raisons que ça t’pose problème. » Un autre commentaire juste pour l’plaisir d’le voir s’empourprer en lui rappelant une chose qu’il aura jamais avec la rouquine. S’il reste dans sa vie, il sera relégué à l’ombre comme Oswin. S’tu lui rappelles surtout pour l’faire enrager t’veux aussi qu’il prenne bien conscience d’ce qu’il l’attend – ou peut-être que c’est ta manière de digérer l’fait qu’tu l’auras dans tes pattes aussi longtemps qu’Ave voudra d’lui.
« Est-ce que c’est une menace ? » T’réponds pas tout d’suite, réfléchissant à tes prochains mots avant d’les lâcher. C’était pas dans ton intention d’lui faire des menaces, pas vraiment, mais il est certain qu’si il venait à t’foutre des bâtons dans les roues dans ta vie future ou la menacer d’une façon ou d’une autre, t’pourras pas n’rien faire. « J'dirais rien sur l'fait qu'tu vois Ave, je m'attends à ce que tu fasses de même en c'qui concerne Os et moi. Autrement, ça l'deviendra. » T’as pas envie d’en parler avec lui, d’ta relation avec Os. Ça t’fout les boules juste le fait qu’il soit au courant, mais maintenant que c’est l’cas t’veux juste être certain qu’il va fermer sa gueule.

_________________


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: hit me with your best shot (torus)   

Revenir en haut Aller en bas
 
hit me with your best shot (torus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One Shot Warhammer V.2
» [One Shot] Test de Manga no Densetsu
» Slap-shot... non... GOON!!!!!!!
» One Shot D&D vendredi 29 janvier 2010
» Les One-Shot de Tatii.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Rez-de-Chaussée :: Les escaliers-
Sauter vers: