AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 60
Date d'inscription : 31/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Dim 9 Avr - 13:39



Will you marry me ?



Alexander Δ Cordélia


“”



T’es allongée la sur ton lit, à te demander si t’as rêvé ou non de ce courrier. Pourtant, tu l’as là, la lettre de ton frère avec le nom de ton fiancé. Tu sens ton monde s’écrouler, tu vois le temps qui passe trop vite, t’as même pas eu le temps de le voir défiler que t’as déjà dix-neuf ans et qu’on te fiance à un sang pure par obligation. Pour la tradition et les affaires familiales. Comme si être lié au Nott apporterait plus à ta famille. Ton paternel a fait cette alliance à ta naissance d’après Aaron, t’as pas le choix que de t’y plier. Bon, tu t’avoues quand même que t’aurais pu tomber sur pire qu’Alexander Nott. Dans le genre beau blond sexy et badass, mis à part Liam, tu vois pas mieux. Mais t’as pas envie de t’engager avec quelqu’un, tu te sens pas capable d’être la parfaite épouse qu’il attendra de toi. Et pire, tu te sens même pas capable d’être fidèle pour le moment. Tu es jeune, t’as envie d’en profiter, t’as pas envie de te poser.
Aaron te précise quand même que l’union aura lieu à tes vingt-cinq ans. Génial, ça te laisse six ans pour en profiter. Tu soupires en regardant le plafond. Tu connais Alexander, c’est une connaissance –ami ?- de longue date, qui plus est c’est ton collègue depuis le début de l’année. Tu te demandes s’il le sait, ce qu’il en penserait. T’as une strangulot de frayeur qui te prend le ventre, ne pas le satisfaire, pire faire honte à ta famille. Vraiment, tu maudits certaines fois le fait d’être de sang pure dans ces moments où tu es seule.

Tu regardes l’heure, vingt heures. Tu te demandes s’il serait inconvenu d’aller le voir à cette heure-ci pour en discuter. T’arriveras pas à garder cette bombe pour toi, t’as envie de lui en parler. T’as surtout envie de mettre les choses au clair. De lui dire qu’avant leur mariage, elle ne voyait pas d’inconvénient à ce qu’il s’amuse ailleurs, discrètement pour ne pas non plus qu’elle perde son honneur, ni la face. Elle ferait de même de son côté, bien qu’elle soit déjà d’une discrétion exemplaire sur ses fréquentations.
Tu ouvres ta penderie, tu te dis qu’il faut quand même que tu te fasses un minimum belle en sortant cette petite robe noire que Liam aime tant que tu portes. Tu souris doucement, bêtement, c’est pas franchement le moment de pensé à ton meilleur ami. Tu te changes rapidement, tu lâche tes cheveux qui prennent une couleur brune sans que tu le veuilles. Comme à chaque fois que tu es triste. T’es contrarié, t’arrives même pas à contrôler tes émotions, ni ton don. Tu t’entraines encore et encore, et tu ne maitrises toujours rien. Tu entends encore ton père te traiter de bonne à rien, mais tu as l’habitude. T’as fini par te dire que tu gagnerais sa fierté autrement.

Tu attrapes un gilet, un sac ou tu ranges le parchemin de ton frère pour le montrer à Alexander. T’es angoissé, tes cheveux commencer à onduler tout seul, tu souffles d’exaspération. Tu avances dans les couloirs du château, serrant les pants de ton gilet contre toi. Il fait encore frais en ce début de mois de Mars. Tu croise quelques personnes, mais tu passes la tête haute, traçant ta route. T’as pas le temps, de toute façon t’es trop préoccupé pour vraiment t’en rendre compte. Plus t’avance, plus t’as une boule dans le ventre.
T’arrives à niveau de ses appartements, tu souffles un coup, tu frappes à la porte, et tu attends sagement qu’on te dise soit d’entrer, soit qu’on vienne t’ouvrir. T’espères qu’il prendra pas mal le fait que tu te pointes à l’improviste, tu regardes d’ailleurs un moment tes chaussures, te sentant drôlement bête. Te disant que ça aurait pu attendre le lendemain. Ou genre attendre un mois. Ou ne même jamais lui dire. Tes cheveux recommence leur bordel, tu t’énerves toute seule, devenant roux flamboyant et ondulé, signe qu’en plus d’être exaspéré, tu commences à t’énerver toute seule. Cordélia, reprend toi, t’es une Flint, t’es pas une tapette. Au pire, il comprendra rapidement que tu viens pas juste pour taper la causette et que t’as besoin de vider ton sac. Il va pas te bouffer non plus. Quoi que… "-Respires, ça va aller, ça va aller..." Marmonnes tu pour toi même.
 





par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Jeu 13 Avr - 12:15

C'était une journée comme il ne les appréciait pas vraiment. D'abord il avait eut court du début à la fin, ce qui était finalement assez fréquent, Métamorphose était une matière qui était obligatoirement enseignée les 5 premières années et qui était généralement prise en option après les BUSEs ce qui lui faisait de bonnes classes. Mais bon...

Ensuite il avait eut à endure le bavardage incessant d'il ne savait plus quel collègue durant les deux repas et pour couronner le tout il était persuadé que ces foutus aurors le surveillaient de près alors qu'il ne faisait absolument rien pour les encourager dans cette voie là...

Quand il avait été convoqué par Albus pour parler des difficultés de plusieurs élèves, se faisant ni plus ni moins reprocher d'être trop exigeant... Bah quoi les première année aussi devaient apprendre la rigueur d'abord... Il avait cru que c'était la goutte d'eau qui ferait déborder le vase, mais son self contrôle avait été présent... Ou peut-être tout simplement son instinct de survie qui le prévenait d'être prudent en face de Dumbledore s'il voulait éviter un allé simple pour Azkaban...

Il était ensuite rentré à 19h45 dans ses appartements pour filer tout droit sous la douche afin de se détendre un peu les nerfs... Il avait tellement de choses qui lui tournaient dans la tête ces derniers temps... Ses propres soucis, ses cours, les élèves, cette saleté de Triss Morgan qui ne voulait pas plier et qui, malgré l'interlude de l'autre soir, n'avait pas la décence de ne plus l'intéresser autrement que pour l'humilier publiquement. Ensuite il y avait aussi les problème de Théodore qui semblait vouloir rouler son père et quand il pensait aux soucis de Théodore, il pensait à sa soeur sensée devenir sa future femme et se demandait si elle était déjà au courant des arrangements de leurs paternels respectifs où pas... Mais il ne voulait pas aller la trouver pour le lui demander, il voulait faire durer sa liberté... Et même si cela le turlupinait de ne pas savoir, il préférait ne pas prendre le risque.

Il avait donc pris une bonne douche chaude pour oublier un instant qu'en plus de tout ça les aurors postés au collège semblaient mystérieusement le prendre pour cible de leur surveillance et que même Dumbledore commençait à le réprimander pour pas grand chose... Qu'est-ce qu'étaient qu'une cinquantaine de points en moins pour deux des quatre maisons ?

Il se sécha et enfila un pantalon de coton noir avant de passer une chemise aux manches longues assorties. Il n'aimait pas ça et préférait largement dormir torse nu, mais il se devait de cacher ses avants-bras quand il était à Poudlard et même s'il était réveillé au beau milieu de la nuit il la gardait à portée de main, ca aurait été trop bête de se faire avoir de cette façon...

Il revenait dans le petit salon de ses appartements après s'être coiffé les cheveux en arrière et encore humides. Il aimait bien les laisser sécher naturellement. Quand il entendit frapper à sa porte. Il lança un coup d'oeil vers l'horloge, à peine un quart d'heure de tranquillité... Il soupira, se demandant un instant s'il ne ferait pas mieux de faire comme s'il n'était pas là, puis il repensa aux aurors qui attendaient certainement le moindre faux pas de sa part et il se décida à aller ouvrir, boutonnant sa chemise sur le chemin de la porte afin d'être plus décent.


- Miss Flint ?! Salua-t-il étonné de la trouver à sa porte.

Pendant un instant, il se demanda s'il était réellement très poli d'accueillir la jeune femme ainsi vêtu... Et nus pieds en prime... Mais finalement il était dans ses appartements, c'était le soir et ça n'était pas son tours de faire les rondes... Alors il pouvait bien se détendre un peu... Il s'effaça donc pour la laisser entrer si elle le désirait.


- Que me vaut le plaisir de votre visite si tardive ? Mais entre donc, vos affaires ne regardent pas tout le monde...

N'attendant pas de savoir si elle entrerait ou non, il s'éloigna lui-même vers une bibliothèque où il sortit d'une petite cachette entre deux livres une bouteille pleine de whisky pur feu.

- Je vous offre un verre ? Demanda-t-il en toute politesse, la bouteille dans une main, deux verres dans l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 60
Date d'inscription : 31/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Mer 26 Avr - 11:32



Will you marry me ?



Alexander Δ Cordélia


“”



Il a l’air étonné, mais ça ne te surprend pas, après tout, rien ne présageait que tu viendrais le voir. Tu te contentes de politesse quand tu le vois, t’échanges deux-trois mots. Tu dois avouer que si t’avais pas autant la tête ailleurs, t’aurais peut-être tenté quelque chose juste pour t’amuser. Mais maintenant que tu sais qu’il est ton fiancé, tu as juste envie de fuir. Tu te rends de plus en plus compte que ton libre arbitre t’es retiré, mais après tout il l’est depuis ta naissance, t’es même plus étonnée de ces traditions vieillottes auxquels tu dois te plier pour faire honneur à ta famille. T’oses juste espérer qu’Alexander Nott ne soit pas un homme terrible. Tu ne le connais pas non plus très bien, comme tu pourrais connaitre Liam par exemple. T’as cette angoisse tout au fond de toi qu’il soit du genre tyrannique comme ton paternel. Ce qu’il t’as fait quand tu étais plus jeune reste ancré, et la douleur des Doloris te traverse encore aujourd’hui. Ce n’est pas étonnant que t’es peur que ton futur mari te punisse. Tu te trouves tellement stupide de penser ainsi, tu secoues la tête discrètement, t’essais de reprendre un peu de courage, même si c’est pas dans ta nature le courage. « - Bonsoir, Mr Nott. J’espère que je ne vous dérange pas… » En vérité, que tu le déranges ou pas, ça t’importe peu. Il pouvait très bien t’envoyer boulet s’il le voulait.

Tu l’observes, discrètement, il est beaucoup plus grand que toi, tu te sens minuscule, tu te sens limite une gamine alors que tu as presque vingt ans. Il en impose, tu sais pas trop si ça doit te plaire ou t’effrayer. Tu vas opter pour un air neutre, de toute façon, tu vas juste lui parler, il ne devrait pas te manger. Tu ne portes pas vraiment d’importance à son allure, après tout, il est chez lui, après les cours, et tu débarques à l’improviste. En plus ce que t’as à lui annoncer, c’est pas rien. Tu ne sais pas trop par où commencer, t’es un peu paumé, tu essaies de te rappeler de tes cours de bonne manière et de maintiens avec ta mère. Elle t’aurait surement rappelé qu’on ne toque pas chez les gens après une certaine heure. « - Je sais qu’il se fait tard, je suis vraiment désolé. » T’en dis pas plus pour le moment, tu préfères entrer, tu fermes doucement la porte. Tu l’observes faire alors que tu t’avances doucement. T’oses pas trop faire grand-chose, ta mère t’as appris à ne pas t’installer tant qu’on ne t’y a pas invité.

Tu gardes ta tête la plus droit possible, mais tu vois que tes cheveux refont des siennes pour prendre une tête brune cette fois ci. Tu te concentres un instant, espérant que la couleur ne bougerait plus. Tu n’en peux plus de ne pas contrôler ton don, tu trahis toutes tes émotions à cause de cela. Tu fais comme si de rien n’était, tu adresses un fin sourire poli à Alexander qui te propose un verre. « - Juste deux doigts, s’il vous plait. ».
Tu croises tes doigts entre eux, tu prends un peu d’assurance. T’es pas non plus une enfant, il faut que t’assumes un peu, que tu prennes les devants. Ton avenir est devant toi,  au sens propre comme au figuré. Tu t’éclaircis un peu la voix. « - Vous devez vous doutez que je ne viens pas sans raison. » Sans blague, il n’est pas stupide non plus. Tu gardes un ton très calme et posé, le plus neutre possible. Tu veux voir sa réaction, tu veux voir s’il savait, s’il est étonné, si ce choix le satisfera. « - J’ai eu des nouvelles de mon frère ce matin. Des nouvelles vous concernant. Enfin, nous concernant. » T’es pas très clairs dans tes dires, tu veux prendre des gants quand même, même si en général t’es direct et parfois un peu trop cru. « - Je… Enfin, il m’a annoncé de façon plus ou moins officielle que nous étions, comment dire… Fiancés. » T’as gardé le regard droit vers lui, sans détour, gardant un fin sourire. T’as essayé d’être douce, tu l’as été plus ou moins. T’as pas envie de dire ce que t’en pense sans avoir eu sa réaction. « - Je peux vous montrer sa lettre si vous le voulez, il l’a appris de mon père. C’est une source fiable. » Ton frère ne t’as jamais mentit, t’es même sûre qu’il a mené son enquête avant de te le dire. Tu t’apprêtes même à fouillé dans ton sac pour sortir le bout de parchemin.    
 





par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Dim 30 Avr - 14:52

Bien qu'elle s'excuse de son intrusion si tardive en toute politesse, Alexander savait bien qu'il ne s'agissait justement que de politesse car si elle avait réellement eut à coeur de ne pas le déranger, elle ne serait pas venue après l'heure du couvre feu. Mais il n'en fit pas plus de cas, elle s'était excusée et de son côté, il n'était en compagnie de personne et n'attendait personne pour avoir un peu de compagnie. Donc elle ne le dérangeait pas vraiment dans le fond et puis d'un certain côté, il préférait que ce soit elle qui vienne frapper à sa porte plutôt que l'un des aurors affecté au collège ou encore certains élèves dont il se passait très bien de la présence.

Elle entra après qu'il lui eut laissé tout le loisir de le faire et il l'entendit fermer doucement la porte derrière elle alors qu'il se retournait pour lui faire face une bouteille dans une main, deux verres dans l'autres, et lui proposa de l'accompagner. Il remarqua distraitement le changement de couleur de ses cheveux et en fut secrètement amusé.


« - Juste deux doigts, s’il vous plait. ».

Alexander accepta d'un signe de tête et rempli peu son verre alors qu'il se servit généreusement. Il ne comptait en prendre qu'un de toutes façons. Il reposa la bouteille à sa place et s'avança vers Cordélia avant de lui tendre son verre.

« - Vous devez vous doutez que je ne viens pas sans raison. »

Le professeur eut un sourire en coin, l'air à la fois amusé et sarcastique. Mais il ne fit aucune remarque, attendit qu'elle ait pris son verre et s'assis sur un fauteuil face à elle. Pour le moment, il restait silencieux, la laissant se dépatouiller comme elle pouvait et s'amusant de ses difficultés. Il savait que son silence et son regard fixe n'étaient pas fait pour l'aider, mais franchement il s'en fichait pas mal... Ca ne la tuerait pas qu'il s'amuse un peu à ses dépends.

« - J’ai eu des nouvelles de mon frère ce matin. Des nouvelles vous concernant. Enfin, nous concernant. »

Alexander haussa un sourcil intrigué. En quoi son frère avait-il quelque chose à voir avec sa présence ici ? Et puis que signifiait ce "nous"... Il n'y avait pas de "nous"... Le seul futur "nous" dont il avait lui-même connaissance concernait Cassandra...

« - Je… Enfin, il m’a annoncé de façon plus ou moins officielle que nous étions, comment dire… Fiancés. »

Avec un bruit de verre brisé ettoufé par le tapis qui recouvrait les pierres froides du sol de ses appartements, le verre d'Alexander se fracassa, laissant son contenu imbiber le tapis sans qu'il ne s'en préoccupe le moins du monde. Pourtant il lui avait coûté une jolie petite somme en gallion... Mais l'important n'était pas là... Elle avait bien dit "fiancé" ?! Mais c'était pourtant impossible....

Le verre qui lui avait échappé des mains et son attitude droite et figées étaient les seules preuves qu'il avait bien écouté ce qu'elle venait de lui dire car aucune expression ne venait troubler son visage, même si son regard était devenu fixe alors qu'elle fouillait déjà dans ses affaires.


« - Je peux vous montrer sa lettre si vous le voulez, il l’a appris de mon père. C’est une source fiable. »

Alexander ouvrit la bouche pour parler, mais il la referma sans prononcer le moindre mot. Par Merlin... Etait-ce une sorte de blague ? Ou alors carrément le destin qui le punissait de ne pas vouloir aider Théodore dans ses propres problèmes privés ? Il avait pourtant une vie bien tranquille avec une seule fiancée, quelques conquêtes par ci par là et une seule élève qui le turlupinait bien trop à son goût, même après qu'il eut laissé faire sa curiosité à son sujet... En vérité, le fait qu'elle ne se rappelle de rien par sa faute ne faisait que le frustrer d'avantage... Mais l'heure n'était pas à de telles préoccupations. Il s'assura mentalement d'avoir tout le contrôle de sa voix avant de finalement prendre la parole.

- Ca n'est pas la peine... Je vous crois sur parole... Je ne pense pas que vous soyez du genre à venir annoncer une telle chose juste pour plaisanter... Et dans le cas contraire... Les conséquences pourraient être plus fâcheuses que vous ne l'imaginez...

Oui parce qu’apparemment elle n'avait pas toutes les données du problème... D'ailleurs il réalisait brutalement que jusqu'à présent il n'en n'avait pas non plus toute l'étendue.... Apparemment il faudrait qu'il ait une sérieuse discussion avec son père. Mais était-ce le moment d'avouer un tel retournement de situation ?!

- Je... Je dois bien admettre que c'est une surprise... Déclara-t-il lentement. Etes vous sur qu'il s'agisse de moi et non de mon frère aîné ?

Après tout il y avait peut-être simplement méprise... Ca ne pouvait être que ça puisqu'il était déjà fiancé avec Cassandra et que lorsque son père le lui avait signifié, il n'avait parlé que de ces fiançailles là et pas d'autres en cas de pépins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 60
Date d'inscription : 31/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Lun 15 Mai - 16:51



Will you marry me ?



Alexander Δ Cordélia


“”



Tu t’attends à beaucoup de réaction, tu sais pas trop ce qu’il va t’arriver d’ici quelques secondes. T’es a la limite de te dire que t’aurais pu être un peu plus délicate, mais tu pouvais pas annoncer ça autrement. Tu guettes chaque détail de son visage, songeant réellement que ton père n’aurait pas pu mieux choisir .Evidement, il y a quinze ans en arrière, il ne savait pas que tu serais attiré par les grand blond Barraqué aux airs méchants. Et dans l’idéal, t’aurais voulu avoir le choix. Tu sais pas qui t’aurais choisi en vérité, t’as envie qu’on te laisse ta liberté juste. Mais tu ne sais pas ce que c’est, la liberté. Le peu de fois où tu te sens libre, t’es sois à califourchon sur un balai, soit à califourchon sur Liam. Tu te fais doucement une raison, il en a toujours été ainsi. T’as trop peur de te prendre les doloris de ton paternel encore une fois pour te rebeller.
T’essais de contenir ta nervosité à l’idée de devoir un jour l’épouser. Être la femme parfaite, t’as encore du mal avec ce concept. Une des raisons pour lesquels tu t’es fais marquer, c’est pour prouver ton indépendance. Si t’as voulu travailler, c’est pour prouver au monde que tu ne vivras pas au crochet d’un homme, quel qu’il soit. Mais tu peux pas contenir ta surprise quand il brise le verre quand t’annonces les faits. Tu sursautes un peu, tu peux pas le retenir. T’as qu’un réflexe, sortir ta baguette pour réparer les dégâts et le verre, éponger le tapis qui devait valoir une blinde de Gallions. T’es accroupies, tu tentes de garder tes jambes serrés, une robe c’est pas pratique quand même.

Tu poses le verre non loin, sirotant le tien en fixant Alexander. Si ça aurait tenu qu’à toi, t’aurais fuis la pièce en criant à la blague, mais ce n’en était pas une. T’es pas du genre à faire ce genre de blague. Tu préfères les bonnes vieilles blagues, encore tu les fais pas à tout le monde. « - Si, j’imagine bien. Mais ce n’est pas une plaisanterie. Il parait que ça fait des années que nos père on eut cet arrangement. » Ton père tenait à se lier avec les familles les plus puissante. Il a même tenu a fiancé ton frère a sa cousine, ta filleule en somme. Ce que tu trouves stupide, mais tu tais ça, même à ton frère qui semble s’en accoutumer. Au moins, avec Nott, t’es plus ou moins sûre que vos enfants n’auront pas de tares plus tard, puisqu’il doit être ton cousin au trentième degré, autant dire de loin.
Pour être sûre, tu déplies un instant le parchemin, que tu lis pour toi-même. « - Il s’agit bien de vous-même, Alexander Nott. Pas votre frère. » T’as l’impression de passer pour une idiote, là debout, à lui annoncer qu’un jour, vous allez vous mariez. T’as cette idée qui te fout la nausée, t’es un peu blanche, mais vu que t’es Irlandaise, on ne remarque presque rien. Mais t’as pas abordé le plus compliqué pour toi. « - Je m’y attendais pas du tout non plus, mais de toute façon ce n’est pas pour tout de suite. Il semblerait que mon père souhaite attendre mes vingt-cinq ans. Donc d’ici cinq ans. » Tu cherches les mots appropriés pour la suite. T’as pas envie d’être choquante, t’as pas envie de passer pour ce que tu n’es pas. T’as juste envie de profiter des dernières années avec le peu de liberté que tu as. « - D’ici là je souhaiterais que… comment dire… » Tu lèves les yeux en l’air. « - Disons que j’aimerais apprendre à vous connaitre, mais que j’aimerais conserver ma liberté. » ce mot te fais rire doucement, t’as jamais été libre de tes choix, c’est pas maintenant que ça commenceras. Mais t’as l’audace de le dire. « - Enfin, je ne sais pas ce que vous en pensez, j’aimerais votre avis sur la question, puisqu’après tout, il s’agit de vous aussi. » T’as la trouille, la peur de ses réactions, t’as cette angoisse qu’il soit comme ton père. T’en viens même a avoir peur de ne pas être assez bien pour lui. De ne pas faire assez Lady.
   
 





par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Lun 5 Juin - 9:42

Généralement, Alexander était un homme a faire preuve de sang-froid et à savoir garder la maîtrise de ses nerfs et de ses réactions physiques en toutes circonstances, mais il fallait avouer que pour cette fois-ci, sa maîtrise durement acquise avec son paternel durant son enfance, lui avait fait défaut et il en avait lâché son verre à peine remplis qui était venu se fracasser sur le tapis dont il se fichait actuellement comme de sa première paire de chaussettes.

Sans qu'il n'y prenne trop attention, perdu comme il l'était dans ses pensées confuses, la jeune femme s'était empressée de nettoyer les dégâts avant de reprendre sa place. Lui, il lui confessait sa surprise de s'entendre annoncer une chose pareille et particulièrement par Cordélia Flint et non par son paternel... Mais il semblerait qu'elle même ne l'ait pas appris par son propre père mais par son frère ce qui n'était absolument pas conventionnel... Remarquez... Pour le moment elle n'avait que la moitié du problème...


« - Si, j’imagine bien. Mais ce n’est pas une plaisanterie. Il parait que ça fait des années que nos père on eut cet arrangement. »

Oui ça, ça ne l'étonnait pas. Généralement ce genre de contrat se faisait peu de temps après la naissance des concernés... Les sang-purs étaient rares et les parents sautaient sur les occasions pour ne pas louper ce qu'ils considéraient comme une bonne affaire ou, pour être plus classe, une bonne alliance. Dans le doute, il demanda malgré tout si elle ne se trompait pas de Nott. Il était fort possible que ce contrat concerne son frère plutôt que lui... Après tout il n'avait pas connaissance d'un quelconque mariage pour son aîné et elle pouvait peut-être avoir mal lut... D'ailleurs elle s'empressa de vérifier sur le parchemin dont elle lui avait parlé juste avant.

« -  Il s’agit bien de vous-même, Alexander Nott. Pas votre frère. »

Dommage... Enfin dommage dans le sens où ça lui aurait quand même ôté une épine du pied parce que là... Ils allaient avoir de gros ennuis... Les Flint étaient comme tous les sang-pur et ne supportaient pas les affronts... Et puis il avait entendu dire que le patriarche n'était pas commode... Enfin après les rumeurs... Quoi qu'il en soit, se voir fiancé à deux femmes différentes en même temps n'était surement pas la chose que rêverait un sang-pur sensé... Un abruti s'imaginant déjà avec un harem oui, mais lui, il pensait d'avantage aux conséquences que ça allait engendrer... Et elles ne seraient pas bonnes pour la famille Nott...

« - Je m’y attendais pas du tout non plus, mais de toute façon ce n’est pas pour tout de suite. Il semblerait que mon père souhaite attendre mes vingt-cinq ans. Donc d’ici cinq ans. »

Cela lui laissait le temps de réfléchir... Mais il ne pouvait pas oublier le fait que Cordélia et Cassandra étaient amies et qu'elles risquaient de se mettre mutuellement au courant de leurs fiançailles... Il ne savait pas quoi faire... Tout dire tout de suite histoire de ne pas se retrouver avec deux furies aux trousses... Ou bien attendre d'en parler avec son père pour comprendre ce qui lui était passé par la tête une vingtaine d'années plus tôt ?

« - D’ici là je souhaiterais que… comment dire… Disons que j’aimerais apprendre à vous connaitre, mais que j’aimerais conserver ma liberté. »

Sa liberté ?! Qu'entendait-elle par là ?!

« - Enfin, je ne sais pas ce que vous en pensez, j’aimerais votre avis sur la question, puisqu’après tout, il s’agit de vous aussi. »

Il n'avait guère plus le choix qu'elle au final... On avait beau dire que les garçons étaient mieux lotis que les filles dans ce genre de circonstances, le fait était qu'on ne lui avait pas demandé son avis non plus au départ... Il était généralement du genre à obéir à son père en toutes circonstances, même s'il devait admettre que là, il ne rêvait que d'aller lui secouer les puces... Chose qu'il ne ferait pour rien au monde en réalité car il avait beau vieillir, son père lui foutait toujours une peur bleue.

- Ce que j'en pense ? Demanda-t-il doucement comme encore pris dans ses pensées. Je pense que vous n'avez pas toute les données du problème... Et avant que vous ne vous mettiez à me hurler dessus jusqu'à en réveiller le septième étage... Je vous rappelle que je n'ai guère eut plus le choix que vous dans toute cette histoire.

Les femmes sang-pur avaient beau être généralement des Serpentard, elles avaient le sang chaud... C'était une chose qui avait toujours étonné et amusé Alexander, elles étaient éduquées pour paraître faibles et soumises en société, mais en réalités, elles cachaient toutes plus ou moins une sacrée force de caractère...

- Il se trouve, qu'il y a de cela quelques mois... Mon père m'a mis au courant de fiançailles me concernant... Mais vous n'étiez pas la fiancée en question...

Et même pas du tout puisqu'il s'agissait de la soeur de son meilleur ami... Mariage qui ne l'enchantait guère d'ailleurs car il n'avait jamais songé à Cassandra de cette manière là et d'ailleurs il ne l'avait toujours pas mise au courant du pot aux roses.

- Et qu'entendiez vous par : garder votre liberté ? Vous pensez que je suis le genre d'homme à vous attacher au bout d'une laisse et à vouloir tuer la moindre personne masculine vous adressant la parole ?

Bon une fois marié, il aurait peut-être d'avantage envie de protéger son mariage, mais quand même pas à ce point... Il n'était pas si arriéré quand même.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 60
Date d'inscription : 31/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Jeu 20 Juil - 10:58

@Cordélia R. Flint a écrit:


Will you marry me ?



Alexander Δ Cordélia


“”



T’exposes ce que t’as envie avec une facilité qui te déconcerte. De toute façon, t’as toujours été comme ça, même si t’as dans le ventre une peur inexplicable. Tu détestes avoir cette sensation d’obligation, tu l’sens, tu l’sais, ta liberté s’échappe, t’as que cinq ans pour en profiter, et encore discrètement. Belle idée de la liberté. Tu vois tes parents, ils ont beau s’aimer, c’est pas vraiment une belle conception du couple. Ta mère n’a jamais eut son mot à dire sur ton éducation, n’a jamais levé le petit doigt quand ton père ta infligé les Doloris que t’entends encore résonner dans tes oreilles. Alors, Alexander, tu le crains, parce que t’as cette peur de ne pas avoir ton mot à dire.
Pourtant, malgré ton côté manipulateur et légèrement mauvais, t’es une personne relativement franche. T’es quasiment persuadée que de cette union, tu peux tirer quelque chose de bénéfique, autre qu’un nom. Seulement voilà, tu ne t’attendais pas vraiment à ce qu’il allait te dire. Il te prévient que tu ne dois pas hurler, tu t’attends au pire. Tu lui conviens peut-être pas, tu commences à te poser plein de questions un peu débiles. Mais avant de dire quoi que ce soit, tu le laisses exposer son problème.

Les mots résonnent dans ta tête, tandis que tu écarquilles les yeux d’un air étonné, gardant ton calme. D’accord, donc il était déjà fiancé à une autre. « - Oh, voilà qui est contrariant. » Que tu lances d’un air calme. Tu as retenus les enseignements qu’on t’a prodigué, il aura le temps de voir ta folie plus tard. Ton père se serait trompé, peut-être, ou alors il t’a peut-être promise à un autre Nott. Ou alors le père Nott a fiancé son fils à deux filles. Pourquoi, ça tu ne le sais pas ? Mais t’en vois presque une échappatoire, un moyen de te défiler de tes devoirs. Pourtant, tes cheveux virent au rouge tout de même. T’es un peu contrarié, mais pas envers lui, comme si t’étais un peu déçu que ta vie ne se déroule pas comme ton père te l’avait prédit, qu’on te mette des bâtons dans les roues. « - Je suppose que je connais la demoiselle en question. » Forcément, tu connais toute les familles de sang pur. T’observes un moment ton verre, te demandant si t’allais devoir te battre pour qu’il ne soit fiancé qu’à toi. Ou si t’allais devoir le convaincre toi que t’étais la meilleure et pas l’autre. « - Hé bien, nous trouverons une solution à ce petit problème, j’en suis persuadée. Et sans effusion de sang. » Tu lui adresses un fin sourire, tu vas sans nulle doute parler à ton père de tout ceci. Les choses doivent être remise au clair, et puis, t’es bien curieuse de savoir ce qu’il s’est passé. T’es partagée entre deux sentiments que t’arrives pas à mettre au clair. « - Je contacterais mon père de mon côté, pour savoir ce qu’il s’est passé. Je suppose que vous ferez de même. » Tu lui souffles l’idée, comme pour lui inciter de faire équipe avec toi pour trouver le fin mot de cette histoire capilotractée. « - Et bien évidemment, si vous souhaitez que tout ceci reste entre nous, je comprendrais, je ne soufflerais pas un mot de ceci à qui que ce soit. » Non, pas même à Liam. T’es peut-être manipulatrice, et t’as cette tendance à tout vouloir pour toi, mais ça tu peux comprendre qu’il ne faut pas l’ébruiter.

Tu perds un peu ton sourire à sa dernière question, tu pensais avoir été clair, mais pas du tout. Cela dit, la notion de liberté est assez restreinte dans votre monde. « - Non, je n’ai jamais dit ça. Je n’oserais même pas l’insinuer. » Ce qui te prouve un peu qu’il n’est pas comme ton père. « - J’voulais juste dire que tant que nous ne sommes pas mariés, vous êtes libre de faire ce qu’il vous plait, discrètement, forcément… » Et réciproquement, histoire de ne pas entacher la réputation de l’autre. T’es persuadées que cette histoire de fiançailles finira par se savoir et la dernière chose que tu veux, c’est salir le nom Flint. Tes yeux se posent sur lui, t’essais de te détendre un petit peu, buvant une petite gorgée de ton verre, avec ce sentiment de ne pas être à ta place qui traine dans ta petite tête. .

 





par humdrum sur ninetofive



_________________
I'm not to Blame

Arms wide open, I stand alone. I'm no hero and I'm not made of stone. Right or wrong, I can hardly tell. I'm on the wrong side of heaven and the righteous side of hell.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Sam 29 Juil - 10:32

Bon, elle avait l'air de prendre la nouvelle avec un certain sang-froid. Tout n'était donc peut-être pas perdu... Naturellement il aurait put se dire qu'il allait demander des explications à son paternel, mais il ne le ferait surtout pas. Peut importes les raisons qui l'avaient poussé à placer ses billes à plusieurs endroits, Alexander savait que malgré ses vingt-six ans il n'avait surtout pas à demander des comptes à l'homme qui l'avait éduqué. Son père vieillissait, c'était vrai. A l'heure actuelle, il avait certainement beaucoup plus de force physique que lui, c'était vrai aussi, surtout que Théophile n'avait jamais été un grand athlète. Mais Alexander le craignait toujours et le craindrait surement tout le reste de sa vie. Théophile vieillissait peut-être, mais il savait que s'il levait sa baguette sur lui, il ne ferait rien pour s'en défendre... Enfin bref, la bombe était jetée et pour le moment la fille Flint ne semblait pas trop mal le prendre.

« - Oh, voilà qui est contrariant. »

Ou peut-être pas... Elle semblait calme comme ça, mais peut-être trop justement et puis il n'était pas passé à côté du changement de couleur de cheveux... Elle était métamorphomage, il l'avait oublié. Enfin, ça ne changeait pas grand chose au problème actuel. Il se tendit légèrement mine de rien, prêt à accueillir la tempête qui arriverait surement, mais il attendit la suite.

« - Je suppose que je connais la demoiselle en question. »

Oh oui surement, il n'y avait même aucun doute là dessus. Mais il n'était pas assez stupide pour donner son nom si facilement. C'était peut-être idiot de sa part, mais il pensait préférable qu'elle ne sache pas encore. Les femmes de sang-pur, elles avaient l'air calmes, douces, gentilles et fragiles comme ça, mais Alexander savait que pour la plus part, ça n'étaient qu'apparences, il n'y avait qu'à voir Bellatrix en action pour s'en rendre compte... Généralement, elles devenaient plus sadiques que leurs propres pères... C'était peut dire... Ce qui faisait penser à Alexander qu'elles n'étaient pas épargnées par l'éducation elles non plus. Enfin pas dans sa famille, chez les Nott, c'étaient les mères qui éduquaient leurs filles du début à la fin. et même s'il arrivait que la fille ait fait quelques bêtises, elles étaient généralement épargnées de l'autorité de leur père car leur mère ne les dénonçaient pas.

« - Hé bien, nous trouverons une solution à ce petit problème, j’en suis persuadée. Et sans effusion de sang. »

Voila qui lui prouvait qu'il avait peut-être bien raison de ne pas donner le nom de la deuxième à Cordélia. Elle était contrariée assurément, et entre nous il y avait peut-être bien de quoi. Il savait bien qu'elle n'était pas amoureuse de lui, comme Cassandra d'ailleurs, mais avec une certaine honêteté, il devait admettre que si la situation s'était inversée et que sa fiancée se retrouvait promise à deux hommes il réclamerait surement un duel comme dans l'ancien temps pour tuer l'autre et s'assurer la place de futur mari... Ca n'était pas une question de sentiments, mais une question d'honneur. Il valait mieux prendre le risque de mourir comme ça plutôt que d'être vu comme un pleutre tout le reste de sa vie, et par le monde et par sa propre femme.

« - Je contacterais mon père de mon côté, pour savoir ce qu’il s’est passé. Je suppose que vous ferez de même. »

Il haussa un sourcil à la supposition. Et il se fit un devoir de la décevoir tout de suite avec une voix pausée cependant.

- Non je ne le ferais pas. On ne demande pas de compte à son père, chez moi.

Elle le prendrait comme elle le voudrait. Elle penserait de lui ce qu'elle voudrait, mais il n'était pas fou et il n'avait pas honte de craindre le courroux de son père cela démontrait seulement qu'il n'était pas aussi fou qu'on pouvait peut-être le penser. Théodore lui, il aurait peut-être pris le risque, mais il était l'aîné...

« - Et bien évidemment, si vous souhaitez que tout ceci reste entre nous, je comprendrais, je ne soufflerais pas un mot de ceci à qui que ce soit. »

Alexander considéra un instant la possibilité de le dire à tout le monde, mais il en vint rapidement à la conclusion qu'il était préférable de ne pas le faire, pas tout de suite. Il avait désormais une information que son père ne lui pensait surement pas détenir puisque les noces étaient prévue pour dans plusieurs années et il était rare qu'on mette la fiancée longtemps à l'avance au courant. Peut-être que Théophile s'était dit qu'il pourrait épouser Cassandra, qui mourrait dans un quelconque accident bizarre avant qu'il ne soit temps qu'il épouse Cordélia.... Allez savoir...

- Je suis d'accord... Je ne tiens pas vraiment à faire la une de la Gazette....

Il ne se jugeait pas si important que ça, mais il pensait, à tors où à raison, qu'un sang-pur traditionaliste fiancé à deux femmes serait de matière à alimenter les potins. Puis elle enchaîna sur leurs libertés, mais surement d'avantage sur la sienne que celle d'Alexander car il était bien connu qu'une fois mariées les femmes n'avaient plus grand chose à dire sur les décisions de la famille. Et Alexander fut quelque peut décontenancé et surpris. Il ne compris pas très bien ses intentions.

« - Non, je n’ai jamais dit ça. Je n’oserais même pas l’insinuer. J’voulais juste dire que tant que nous ne sommes pas mariés, vous êtes libre de faire ce qu’il vous plait, discrètement, forcément… »

Pendant un instant il avait cru qu'il avait une réputation de malade mental qui maltraitait femmes et enfants... D'être pire que son propre père en somme et même s'il pensait naturellement élever ses enfants dans les mêmes principes que son père, il ne se pensait pas aussi atteint que lui... Mais la deuxième partie de la phrase lui mis la puce à l'oreille et il considéra l'inquiétude de Cordélia sous un autre angle.

- Afin que vous puissiez agir de la même façon de votre côté ? Questionna-t-il d'une voix un peu dure il fallait l'avouer.

N'était-elle pas tout simplement en train de lui dire qu'elle comptait bien batifoler où bon lui semblait en attendant le mariage et qu'afin de s'ôter toute idée de culpabilité de la tête, elle le tentait d'agir de la même façon de son côté ? Les femmes, ça n'était décidément plus ce que c'était, même parmis les sang-pur il semblerait qu'elles aient toutes le feu aux fesses finalement...


- J'admet ne pas être dans une situation des plus irréprochables, mais si, de votre côté, vous aviez déjà un fiancé en tête, je vais à mon tours avoir un problème...

Ma foi, il n'était encore marié ni à l'une ni à l'autre et il ne savait pas comment toute cette histoire allait finir pour lui. Peut-être serait-il finalement marié à Cordélia, mais peut-être pas du tout... En tout cas pour le moment la possibilité était là et il ne pouvait pas faire comme si ça n'était pas le cas.

- Si je suis moi-même en concurrence, j'apprécierai de le savoir... Même s'il me faut encore ignorer le nom du dit concurrent...

Il était vrai que de son côté, il n'avait pas donné le nom de Cassandra, mais cette dernière n'était encore au courant de rien et il ne savait même pas si elle savait pour les fiançailles, alors...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 60
Date d'inscription : 31/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Mer 6 Sep - 14:46



Will you marry me ?



Alexander Δ Cordélia


“”



Surprise par sa réponse, tu ne le fais pourtant pas remarquer, ton visage restant impassible. Tu meurs d’envie de savoir le pourquoi du comment, après tout, ta famille n’est pas responsable du fait que le père Nott ait fiancé son fils à deux filles. La première chose que tu souhaites savoir : est-ce qu’il a fait ça en pensant rompre une des alliances ? Où avait-il la tête en blasphémant ainsi les Flint et les autres concerné ? Tu brûles également d’envie de savoir qui est cette autre demoiselle. Tu peux être très gentille, mais là, cela touche à ta famille, tu sais où se trouve tes devoirs. Garder l’honneur de la famille sauve, en ébruitant le moins possible tout cela. Et cela commençait par questionner le père en question. Sauf qu’il ne le fera pas. Ce qui est fâcheux pour toi. Parce que toi, tu le sais que tu ne demanderas pas directement à ton père, mais que tu passeras par ton frère. Après tout, il est l’aîné, ton père n’a d’yeux que pour lui. Tu préfères ne rien ajouter à cela, au risque de passer pour une chieuse de service. Il ne veut pas, il ne veut pas. Mais un jour, il faudra bien que cette situation se débloque, t’as pas franchement envie de faire ça comme dans l’ancien temps, avec un duel à mort avec l’autre fiancée. Non, les idéaux des sang-purs sont vieillots, mais tout de même, t’as pas franchement envie d’en arriver là.
C’est pour ça que tu lui dis également que tu n’en parleras à personne. Pas même à Liam, pas pour le moment. Tu ne sais même pas comment aborder ça avec lui, alors lui dire que tu es en compétition avec quelqu’un, c’était même pas envisageable. Mis à part Alexander, il n’y a qu’à ton frère que tu peux parler de ceci. Après tout, il est le gardien de tous tes secrets.

Il a du mal à comprendre ce que tu veux dire, au départ, t’as pas envie de parler de façon trop cru non plus. Ce n’est déjà pas très correct, mais si en plus tu ne parles pas bien, tu ferais honte aux tiens. Mais après tout, quand tu parles de liberté, tu ne parles pas forcément de batifoler. Tu parles de sortir, de profiter de ta vie de célibataire, de boire avec les copines sang pures, de ton métier que tu apprécies, de Liam. Bref, de toute ces petites choses que tu devras abandonner une par une une fois marier. « - On peut dire ça comme ça. » Tu roules des yeux vers lui. Tu te demandes même pas pour quoi tu passes, ni même ce qu’il peut penser. Tu comptes bien profiter du temps qu’il te reste non marié, discrètement évidement. « - Evidemment, je ne ferais rien qui pourrait entacher votre nom. » Ou surtout le tien, surtout quand ça se saura que tu es sa fiancé. Pour le moment, tout est secret, tu comptes bien garder ça secret le plus longtemps possible. Surtout le temps que cette histoire de deux fiancées n’est pas régler. Ce n’était pas une historie d’être un peu trop libéré, mais de pouvoir se sentir un minimum libre. Bien qu’en réalité, tu ne l’es pas du tout, t’es même déjà enchaîné par les désirs de ton paternel et après le mariage, tu n’auras plus tellement ton mot à dire sur quoi que ce soit. Foutu idéaux sang-pur. Mais une chose était certaine : si elle devait épouser Alexander Nott, qu’elle devait porter ses enfants, elle aurait son mot à dire si jamais il faisait ce qu’on lui avait subir plus jeune. En attendant, tu restes la jeune demoiselle sage face à lui, masque dont un certain pourrait rire en le voyant tellement il te sied mal.

T’hausse un sourcil par surprise. Un fiancé en tête ? T’as envie de rire tellement la question est bête. Comme si ton père pouvait écouter ce que tu as dire. T’en viens même à douter de ton sors quand tu lui demanderas si c’est normal que ton fiancé ait en vérité deux filles promise. Mais tu retiens tes phrases cinglantes, tes rires moqueur, tu ne vas pas te dévoiler de suite devant lui. Et d’un ton plus que calme, tu maintiens : « - Je peux vous assurer que je n’ai personne en tête. Bien que cela aurait pu nous sortir de cette situation délicate. » Tu ne cilles pas les yeux, ni ne baisse la tête. Après tout, cela n’était pas mentir, tu n’as personne d’assez bien –selon ton père- pour prétendre défaire ces fiançailles. Et si le prénom de Liam te trotte étonnement dans la tête, tu te demande bien pourquoi celui-là traîne dans ton esprit à ce moment-là. Tu fais preuve de retenue malgré tout, tu ne laisses rien percevoir. Après tout, ton père a voulu te faire à son image, plus tu vieillis, plus tu deviens calculatrice comme lui.
Tu regardes ton verre un instant. Tu remontes tes yeux vers lui, laissant filer doucement. « - Au contraire, je trouve que mon père a eu beaucoup de goût en vous choisissant. Même si cette décision a dû être prise il y a des années… Vous êtes tout à fait mon genre d’homme. » Oui, tout à fait ton genre, quitte à devoir vivre avec quelqu’un toute ta vie, autant qu’il soit à ton goût. Et si un certain L. ne te trottait pas autant dans la tête, tu pourrais rapidement t’en accommoder. Un fin sourire se dessine sur tes lèvres, avant que tu ne finisses ton verre, te détendant peu à peu.

 





par humdrum sur ninetofive



_________________
I'm not to Blame

Arms wide open, I stand alone. I'm no hero and I'm not made of stone. Right or wrong, I can hardly tell. I'm on the wrong side of heaven and the righteous side of hell.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   Jeu 21 Sep - 18:51

« - On peut dire ça comme ça. »

Donc il avait bien compris... Mais franchement elle était où la traditionnelle future épouse qui n'avait qu'une ambition : attendre sagement son mari... Les traditions n'étaient finalement utiles que sur le papier... C'était désolant quand on y pensait, certains conservateurs ne valaient pas mieux que les moldus qu'ils méprisaient tellement... Enfin... Pour le moment ils n'étaient pas mariés et avec toute cette histoire, ils ne le seraient peut-être jamais... Après tout il ne savait pas quel contrat avait été rédigé en premier... Le sien ou celui de Cassandra... Ca avait surement une importance...

« - Evidemment, je ne ferais rien qui pourrait entacher votre nom. »

Son nom ? Oui enfin plutôt le sien à elle parce que pour le moment le mariage n'était pas prononcé... Et au contraire, savoir qu'elle batifole à droite à gauche ne pouvait que lui desservir à elle et surement servir de bonne excuse à Alexander pour refuser le mariage... Et oui... La vie était injuste pour les femmes, mais entre nous il s'en fichait un peu, il n'était pas une femme... Cependant, curieux, il ne peux s'empêcher de se demander si elle tient un tel discourt parce qu'elle avait déjà un candidat en tête pour pouvoir 'profiter' de la vie avant la sentence suprême : le mariage. Elle semble surprise, mais il ne comprend pas vraiment en quoi, après tout, après de tels sous-entendus, sa question était plutôt légitime... 

« - Je peux vous assurer que je n’ai personne en tête. Bien que cela aurait pu nous sortir de cette situation délicate. »

Pas nécessairement si le dit "fiancé" n'était pas sang-pur... Après tout ils ne courraient plus trop les rues et étaient généralement soit déjà mariés, soit pas assez intéressant niveau alliances familiales... Mais il ne répondit rien, faisant mine de la croire sur parole, même s'il subsistait un doute dans l'esprit du blond, pensant, à tors où à raison que sa précision cachait forcément anguille sous roche.

« - Au contraire, je trouve que mon père a eu beaucoup de goût en vous choisissant. Même si cette décision a dû être prise il y a des années… Vous êtes tout à fait mon genre d’homme. »

Oui... Tellement qu'en fait elle pense déjà à profiter de la vie avant de potentiellement devenir sa femme... Si tenté que cette histoire de fous s'arrange en sa faveur naturellement... Il ne voulait pas, mais il fallait qu'il ait une discussion avec son père... Il devait comprendre ce qu'il lui était passé par la tête à ce moment là et pour quelle raison, après avoir établi un contrat pré-nuptial pour lui, il s'était amusé à en faire un deuxième... Peut-être s'était-il simplement trompé et avait pensé que le premier contrat était en faveur de Théodore.... Quoi qu'il en soit, demander des comptes à son paternel allait s’avérer compliqué... Malheureusement, demander conseil à son aîné n'était pas forcément une bonne idée non plus en ce qui concernait le mariage.... Théodore était devenu un être plutôt solitaire et sauvage...

- Votre genre d'homme ? Releva-t-il malgré tout avec un sourire au coin des lèvres. Et en quoi suis-je votre genre d'homme exactement ?

Genre sang-pur relativement réputé et pas fauché ? Ou bien était-ce une question de physique ? Car après tout niveau personnalités, même s'ils se connaissaient plus ou moins, ils ne se connaissaient pas tant que ça... Et elle, était-elle son genre de femme ? Hum... En blonde surtout... Oui, c'était bien les blondes... Mais bon... Si c'était pour épouser une femme qui avait la réputation d'avoir le feu aux fesses elle aurait put être la plus belle des blondes ça n'aurait rien changé... Elle prétendait vouloir restée discrète, mais les hommes avaient généralement la langue bien pendue pour se venter de leurs conquêtes...

- De toutes manières, tant que je n'aurai pas compris le fin mot de cette histoire, rien n'est sur... Aussi bien pour vous que pour l'autre... Enfin je pense... Je vais voir avec mon père s'il peut me fournir les contrats en question... Et peut-être aussi une explication... La plus logique pour moi étant qu'il n'ait pas fait attention et m'ait noté moi sur les deux en pensant avoir mis mon frère sur le premier...

Il ne voyait pas quelle autre raison aurait put pousser son père à faire une chose pareille, c'était en règle général, un homme avisé... Mais bon, puisqu'il était tordu, il aurait très bien put faire exprès pour une raison bien précise... Seulement là, il ne savait absolument pas laquelle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
"... Surprise, i'm your Fiancée..." (Alexélia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Premier Etage-
Sauter vers: