AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 magie de l'eau (oslena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 489
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: magie de l'eau (oslena)    Mar 2 Mai - 23:06

magie de l'eau
Elena Rosier et Oswin Feuerbach

La nuit s'est abattue sur le château, l'obscurité reprenant ses droits en même temps que les ombres menaçantes serpentaient sur les murs de pierres. Depuis que tu es préfet, que tu as la chance de pouvoir jouir de la quiétude nocturne à Poudlard, tu te lasse pas d'voir à quel point il est terrifiant de se retrouver entre ces quatre murs à la nuit tombée. Certains couloirs sont plongés dans un noir d'encre, et sans ta baguette tu croirais presque être enfoncé dans les abysses. Tu pourrais devenir fou, si tu étais pas totalement épris de la nuit. Tu peux pas nier que tu as une fascination pour la tombée du jour, l'impression que les monstres sont cachés dans les ombres et pourraient t'attraper pour t'emporter avec eux. Tu t'laisserais volontiers prendre par l'montre Black qui t'attend à n'en pas douter dans le silence du dortoir. Tu sais qu'tu finiras pas le rejoindre - la nuit est votre royaume, celui où vous êtes libres d'être l'un pour l'autre ce que vous désirez sans risquer d'être mis sous l'feu des projecteurs.
Flash - la lumière d'un éclair foudroyant t'fais voir le couloir comme en plein jour. Puis c'est le tonnerre qui gronde et la préfète qui patrouille avec toi qui s'met à trembler comme une feuille. Tu sais pas si c'est le froid ou l'orage, et t'en a pas grand chose à faire. Vous êtes dans le couloir qui mène à la salle commune de Gryffondor où tu la raccompagne avant de faire ton chemin jusqu'au sous-sol. Tu es pas du genre à être gentleman, c'est les ordres du Directeur. Ou en tout cas, tu l'es pas quand c'est pour une sang pure. Tu lui glisse pas même un bonne nuit avant de tourner les talons pour faire ton chemin jusqu'à ton lit. Ou le lit de Regulus, c'est à voir.

Maintenant que tu es seul, tu prends conscience de bruit qui tombent en écho comme les gouttes d'eau sur les pierres du château. Le bruit est apaisant, et tu souris - parce que c'est la première fois que tu en prends conscience. La pluie c'est pas ton élément, t'as tendance à trouver cela insupportable d'être trempé. Mais pour une fois tu vas te retrouver dans le parc au milieu de la nuit, et tu le feras avec un plaisir à peine voilé. Alors que tu es dans la Tour est pour descendre au rez-de-chaussé, tu vois la silhouette qui s'dessine entre les gouttes de pluie. Tu reste un moment perplexe, à te demander si vraiment il y a quelqu'un dehors qui semble danser non pas sous - mais avec la pluie diluvienne. Nymphe aquatique, sirène terrestre, ca te rend curieux surtout que tu as l'sentiment de reconnaitre l'ingénue. Tu t'retrouve alors devant la Grande Porte, te félicitant de toujours porter ta cape d'hiver quand tu patrouille. Au mois de Mars, les températures la nuit sont encore fraiches. Tu ouvre la porte dans un grincement peu discret mais tu t'en moques - tu pourras toujours dire que tu fais ca pour chasser l'élève téméraire.

Et quand tu sors tu la reconnais. Elle est pas très loin, mais tu reste sous le porche, à l'abris de la pluie, pour la regarder. Elena Rosier. Ta fiancée. C'est la première fois que tu la vois jouer les muses; nature ensorcelée sous ses doigts agiles. La magie de l'eau qui circule dans ses veines la rend fascinante à ce moment précis, et tu peux pas détacher ton regard d'elle. T'es plutôt heureux d'avoir la chance de la connaitre. De l'avoir pour promise aussi. Vous vous êtes pas reparlé depuis votre rencontre officielle mais tu vois là l'occasion rêvée.
OSWIN — « J'imagine qu'il est inutile de te rappeler que tu devrais pas être là à cette heure-ci. »  Que tu commence avec un rire dans la voix, te fichant pas mal de l'heure en réalité. « J'me sens d'humeur à garder ton escapade secrète. Et les prochaines aussi sans doute. C'est bien trop fascinant de te voir... Dans ton élément. » Que tu rajoute en t'avançant à la limite, les gouttes tombant en biais et mouillant ton costume d'école que tu portes encore - tu as pas eut l'temps de te changer après les cours et le diner avant de prendre ta ronde. Tu reste là, en te fichant des gouttes pour une fois, et tu souris à Elena avec une forme de tendresse que tu as pas ressenti pour quelqu'un depuis Raven.
OSWIN — « Je vois que tu portes le collier que je t'ai offert. Il te va à ravir. »

_________________



Supermassive black hole
i'm so into you i can barely breath. my heart dumbs like a drum. world disappear when i'm in your embrace. and i want to love myself in your kiss. kiss my blood, my heart and soul are yours. this is not only love, it's all my life. i give you everything, i can't exist if it isn't in your eyes. always yours, nowhere else.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 78
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Mer 3 Mai - 18:59

magie de l'eau
Oswin & Elena

Derrière la fenêtre de la tour d'astronomie, Elena regarde la pluie tomber, les éclairs zébrer le ciel sombre. Elle a toujours aimé la pluie, et l'eau en général. C'est son élément, elle s'y sent bien, et depuis toute petite elle apprend à le manipuler avec une certaine grâce. Elle peut par exemple changer un verre d'eau en un verre de glace, pour ensuite l'évaporer. Mais ce qu'elle préfère, cela reste la pluie. La jeune Rosier adore l'odeur de la pluie, elle aime courir sous la pluie, danser, chanter. Elle aime avoir les cheveux trempés et ses vêtements qui lui collent à la peau. Tout le dortoir est endormi, elle sait que l'heure du couvre-feu est passé depuis longtemps, mais elle s'en fiche. Toujours vêtue de son uniforme, sa cravate bleu et argent autour du cou, elle décide de sortir dehors. Elle veut danser sous la pluie, avec la pluie. Ysolte est déjà rentrée et elle doit déjà être en train de dormir d'ailleurs. Elle ne risque pas de se faire prendre. Elle met quand même sa cape sur ses épaules car les nuit de mars sont encore fraîches et l'hiver a bien du mal à partir. Telle une ombre, elle sort de sa salle commune et dévale les escaliers à toute vitesse.

Elena se retrouve rapidement dehors et pousse la lourde porte en bois de toutes se forces. Elle ne prend pas la peine de la fermer discrètement, elle s'en fiche. Elle se retrouve alors sous une pluie diluvienne, le vent faisant aussi voler ses cheveux. Elle sourit, elle rit aux éclat. Elle prend la tête en arrière et laisse la pluie lui tremper le visage, les cheveux, ses vêtements. Il pleut tellement que bientôt, elle est complètement trempée. La brune sait qu'elle est impuissante face aux éléments déchaînés mais elle s'en fiche royalement. Bientôt, elle commence à danser. Elle passe à travers les gouttes, elle s'amuse à y former des formes humaines avec sa baguette et bientôt, tout ceci se transforme en un ballet aquatique. Elle danse comme si personne ne la regardait, comme si elle était seule au monde. Elle tournoie, elle fait voler sa jupe, sa cape, elle se sent libre. Elle n'entend pas la porte de l'école qui vient de s'ouvrir, elle est dans son monde. Elle sent la pierre de son collier vibrer contre elle, elle donne toute son énergie, elle est vibrante. Elle ne remarque pas Oswin, qui la regarde de sous le porche. Mais lorsqu'il commence à parler, elle sursaute, et toute les silhouettes aquatiques qui formaient son ballet retombent au sol. L'air rieur, il la réprimande à moitié et par dessus le tonnerre, elle hurle :

"Je ne suis pas du genre à écouter les règles"

Elle rit aussi, l'eau dégouline sur son visage. Il lui confie ensuite qu'il gardera cette expédition et les prochaines secrètes. Elle lui sourit franchement et s'avance vers lui avant de dire :

"Eh je te remercie, Oswin. Cela m'évitera bien des ennuis, même si je suis plutôt discrète lors de mes expéditions nocturnes"

Elle rit doucement, un rire enfantin qui contraste avec le grondement du tonnerre là-haut, dans le ciel. La Rosier le voit s'avancer à la limite du porche et elle, elle reste sous la pluie, elle préfère. Il sourit tendrement et elle fait de même, avant de faire un référence, pliant ses genoux et écartant sa jupe. Oswin pose son regard sur le collier de la jeune femme avant de faire une remarque sur le bijou. Elle sourit d'avantage avant de répondre:

"Il ne me quitte plus depuis le jour de notre rencontre. C'est fou comme il canalise ce que je ressens avant de tout faire exploser. C'est magique et je ne t'en remercierais jamais assez."

La pluie commence à se calmer, elle devient moins forte, le tonnerre s'éloigne. Oh comme elle souhaiterait qu'elle ne s'arrête jamais. Elle lève la tête vers le ciel et remarque que les rayons de la lune commencent à percer les lourds nuages. Elle dit ensuite à son fiancé :

"Tu n'aimes pas la pluie, pas vrai ? C'est quoi, ton élément à toi ?"

Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 489
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Jeu 4 Mai - 1:12

magie de l'eau
Elena Rosier et Oswin Feuerbach

Tu as jamais une fille qui a eut le droit à ton attention, et le peu de garçons qui l'ont eut ont sitôt été goutés qu'ils ont été oublié. Ton monde tourner exclusivement autour de Regulus depuis votre première rencontre. D'autant que tu as pas le sentiment d'être totalement esclave de tes hormones, sauf peut être récemment. Récemment y a tellement de choses dans ta vie qui partent en vrille que tu as plus le contrôle sur rien. Ca a changé si rapidement que tu as la tête qui tourne, et que tu tente encore de te raccrocher à tes certitudes - au Black surtout. Le Black qui est au centre de toutes tes pensés, de tes rêves, de ta vie - tu te demande si c'est sein de penser toujours de la sorte. De toute faire pour lui, pour son sourire, pour sauver encore les parcelles de lumière dans son existence. Si t'en ai une, tu t'assure de jamais le quitter trop longtemps. Mais il est déjà tard, tu doute pas qu'il soit endormi, et au pire tu pourras toujours le réveiller au milieu de la nuit.
Tu expliquerais ta présence dans le parc à presque onze heure le soir par la présence d'une étudiante dehors, te disant que c'est parmi tes obligations de préfet que de t'assurer qu'elle aille bien après tout. Mais en réalité, en temps normal même si tu adore faire respecter les règles, tu t'intéresse pas trop à la vie des autres. Surtout si ca t'prive d'un moment avec ton amant. Sauf qu'il s'agit d'Elena Rosier, et qu'il y a quelque chose chez elle qui t'plait. Pas que tu sois prêt à lui accorder ton coeur ou ce genre de chose. C'est qu'elle a une personnalité qui pétille et t'fais sourire, et c'est assez rare pour que tu prennes le temps de la découvrir.
ELENA — « Je ne suis pas du genre à écouter les règles » Elle lâche cela dans un rire, accompagnée du tonnerre, et elle te fait penser à ces peintures moldus de déesses fantaisistes au milieu d'une nature démontée. Elle te fait penser à ces motifs romantiques, qui sont hors-du-temps, dont la force t'ont toujours fasciné. T'as toujours aimé les musées, tu t'y perds assez souvent pour pouvoir jouir de la puissance expressive des artistes. Vous manquez d'artistes chez les sorciers, peut être parce qu'à force d'se croire supérieure par la magie vous avez oublié qu'il y a rien de plus puissant qu'le reste : le temps, la nature, la liberté. Et elle - Elena - elle semble avoir conscience de tout cela. Elle s'extasie de la nature qui s'déchaine autour d'elle avec un sourire extatique sur les lèvres. Et elle te donnerait presque envie de capturer l'instant. T'es pas vraiment épris de photographies, même si tu as un appareil. Mais là, tu regrettes de l'avoir laissé au dortoir.
ELENA — « Eh je te remercie, Oswin. Cela m'évitera bien des ennuis, même si je suis plutôt discrète lors de mes expéditions nocturnes »
OSWIN — « A quoi cela sert d'avoir un fiancé Préfet sinon ? » Qu'tu demandes tout en sachant que la question est rhétorique. Tu fais pas de passe-droit, sauf pour quelques privilégiés qui peuvent faire ce qu'ils veulent sous ton nez sans avoir de réprimandes - Regulus et Raven. Maintenant Elena à rajouter à cette liste. Même avec son frère tu pourrais être moins clément. Faut dire qu'Evan et toi vous avez d'autres formes de marché qui incluent pas de le laisser aller contre le règlement.

T'avises plutôt le collier que tu lui as offert en cadeau de fiançailles, touché qu'elle le porte toujours autour du cou, et elle s'approche de toi avec un sourire sur le visage.
ELENA — « Il ne me quitte plus depuis le jour de notre rencontre. C'est fou comme il canalise ce que je ressens avant de tout faire exploser. C'est magique et je ne t'en remercierais jamais assez. » Cette fois elle touche ta curiosité, et tu t'laisse à te demander ce qu'elle peut bien ressentir. Tu sais quelques petites choses sur la magie de l'eau, que tu as étudié comme toutes les anciennes magies. C'est rare de rencontrer des gens qui y sont aussi sensibles, mais tu as pas mis longtemps à le reconnaitre chez Elena. Sans compter qu'Evan t'a glissé quelques remarques à ce sujet. Faut dire qu'elle a constamment ce regard perdu dans le lac, et qu'elle aime sortir sous la pluie, l'enthousiasme étant plus extatique que chez les autres.
OSWIN — « Qu'est-ce que cela fait, comme sensation ? »  Que tu demandes en la regardant qui laisse la pluie la trempée sans se départir de son visage. « La pluie, avec ton don ca doit être... j'en sais rien. C'est comment ? » Tu doutes pas que la question soit étrange, et t'es pas sûre d'être très compréhensible. Faut dire que tu as eut une longue journée, et t'as plus trop les idées claires. Mais tu veux l'entendre parler de cela. C'est une chose qui te fascine, et tu te retiens jamais d'en apprendre plus.

Jusqu'à ce qu'elle s'approche de toi, quand la pluie se calme un peu et qu'un rayon de lune traverse les nuages pour s'arrêter sur sa peau de porcelaine. L'image des resplendissantes.
ELENA — « Tu n'aimes pas la pluie, pas vrai ? C'est quoi, ton élément à toi ? » Tu opines, affirmant que la pluie c'est pas vraiment ce que tu préfère.
OSWIN — « C'est froid, humide, ca colle à la peau et me donne l'impression de plus ressembler à grand chose. » Que tu explique comme pour justifier ta révulsion face aux gouttes d'eau qui tombent du ciel. Y a pas vraiment d'explication en vrai, surtout que tu as toujours vécu dans des pays où la pluie était omniprésente. Mais tu aimes le soleil, et plus encore, tu aimes la nuit. « J'imagine que je pourrais dire qu'mon élément c'est le feu, parce que comme tout Feuerbach j'crache mon venin comme un dragon. » Que tu continue en te rappelant les conversations avec tes cousines qui tournent souvent autour de cette idée.
Mais ton regard se perd vers le parc, et les ombres qui grandissent à mesure qu'il y a la lune qui se révèlent. Un nuage qui passe, et un autre qui la cache à nouveau, et y a quelque chose en toi qui s'apaise. Et se calme.
OSWIN — « En réalité, mon élément c'est plutôt la nuit. J'me trouve mieux dans l'ombre qu'ailleurs. L'ombre, dans l'obscurité, c'est là que se murmure les choses les plus intéressantes, et qu'on peut tirer les ficelles sans être vue. C'est dans la nuit que se garde au mieux les secrets, et où on peut être soit-même sans craindre d'être jugé ou pire... » Tu t'perds un moment dans le vague à penser à tout ce que cache la nuit et auquel tu tiens plus que tout. Tu acceptes que la nuit soit ton univers, de passer le restant de ta vie dans l'ombre, parce que ta place est là, ca a toujours été là.


_________________



Supermassive black hole
i'm so into you i can barely breath. my heart dumbs like a drum. world disappear when i'm in your embrace. and i want to love myself in your kiss. kiss my blood, my heart and soul are yours. this is not only love, it's all my life. i give you everything, i can't exist if it isn't in your eyes. always yours, nowhere else.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 78
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Sam 6 Mai - 15:35

magie de l'eau
Oswin & Elena

Elena adore être dehors, en pleine nuit. Elle se sent en sécurité la nuit, étrangement L'orage projette des ombres sur les murs du château, sur le sol. Elle danse avec ces ombres comme elle danse avec la pluie. Elle n'a pas peur, elle se sent bien. Tout le château est endormi, personne ne la verra. Elle pourra être ici, dans le parc, toute la nuit. Ne pas dormir, profiter de la pluie, profiter de son ballet aquatique, être pleinement libre. La liberté, elle en est ivre. elle se fiche d'être trempée, elle adore ça. Elle rit seule, sous le peu de rayons de la lune qui arrive à traverser les sombres nuages noirs. Ses cheveux partent dans tous les sens, on pourrait croire à voir une folle. Mais non, elle est simplement elle-même. Cependant, elle qui ne pensait voir personne cette nuit, elle se retrouve devant Oswin, préfet des Serpentard, fiancé. Elle lui confie qu'elle ne suit pas les règles et comme pour approuver ses dires, l'orage se met à gronder. Elle rit d'avantage. Tout est comme un tableau, un tableau gigantesque. De l'art, tout est fait pour que ce moment soit unique, parfait. La jeune demoiselle remercie ensuite Oswin de ne rien dire et sa réponse la fait sourire.

"Il est vrai que le fait que tu puisses me couvrir durant mes expéditions est un sacré avantage"

Il pourrait la couvrir quand elle part à Pré-Au-Lard ou quand elle vagabonde dans les couloirs et c'est un sacré avantage quand on sait que la demoiselle est plus souvent dehors qu'à l'intérieur de sa salle commune. Les deux fiancés parlent ensuite du collier que la jeune femme porte fièrement autour du cou. Collier pour la magie de l'eau, collier qui lui fait ressentir tout un tas de truc. Oswin lui pose ensuite des questions. D'abord sur son collier et ensuite sur la pluie, et sur ce que cela provoque chez elle. L'héritière réfléchit un instant, elle cherche ces mots. Elle ne sait pas comment expliquer, il n'existe pas de mot assez fort pour exprimer ce qu'elle ressent à vrai dire. Lorsque tout est clair dans son esprit, elle brise le silence et commence ses explications :

"C'est comme si ce collier était un deuxième cœur. Je le sens retenir toutes mes émotions et quand je commence à jouer avec l'eau, il laisse sortir son pouvoir et je me sens plus forte. Il bat au rythme de mon cœur et ... c'et difficile à expliquer"

Elle rit doucement avant d’ôter les cheveux qui commençaient à lui tomber sur le visage. Elle poursuit ensuite dans ses explications :

"Et la pluie c'est ... c'est tout simplement magique. J'arrive à créer des formes humaines, j'arrive à faire ce que je veux, c'est incroyable. Regarde"

Elle sort de nouveau sa baguette et d'un sort informulé, elle fait apparaître une forme humaine, féminine. Elle la fait tourner sur elle-même avant de la faire disparaître. Elena se tourne de nouveau vers son fiancé et le regarde avec un grand sourire. Elle est fière d'elle, elle ne le cache pas. La brune s'approche de son fiancé alors que la pluie se calme et que la lune répand un peu plus sa lumière. Elle lui demande quel est son élément à lui, puisqu'il n'aime pas la pluie. Il acquiesce avant d'expliquer pourquoi il n'aime pas la pluie.

"Et tout ça, ce sont les raisons pourquoi j'aime la pluie."

Deux contraires, deux opposés. Mais ce n'est pas plus mal, c'est même mieux pour elle. Elle n'aime pas qu'on lui ressemble de trop, elle préfère être différente. Il dit ensuite que le feu serait son élément, comme tout Feuerbach qui se respecte. Elle rit doucement avant de lancer :

"Tu es trop calme pour être associé au feu, Oswin."

Le feu est l'élément des gens impétueux, fougueux. Lui, il est calme, beaucoup trop calme. Il porte ensuite son regard vers le parc tantôt éclairé par la lune, tantôt assombri de nouveau. La demoiselle fait de même et elle trouve la nuit reposante, calme, elle voudrait que cela ne s'arrête jamais. Oswin reprend, brisant le court silence qui s'était installé. Il lui parle de la nuit, du fait que c'est cela qu'il préfère. Elle sourit avant de lui répondre :

"La nuit est apaisante, et tout est plus vrai dans le noir que sous la lumière du soleil. La nuit ne révélera jamais de secrets, la nuit est muette. Je comprends que tu aimes ça, je me sens moi aussi bien au milieu de la nuit."

La pluie s'arrête définitivement, ce n'était qu'un orage passager. Mais l'odeur est partout, tout est humide. Tout ceci séchera demain matin, dès que le soleil pointera le bout de ses rayons. Elle se recule d'Oswin avec une idée en tête. Elle tend ensuite sa main vers lui et lui lance avec un air de défi :

"Il ne pleut plus, tu viens ? Les nuages sont partis ne t'en fais pas"

elle rit doucement, un rire enfantin. Elle est encore trempée, elle risque de tomber malade mais après tout, elle est qui pour se préoccuper de futilités comme celles-ci ?

Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 489
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Mer 10 Mai - 23:54

magie de l'eau
Elena Rosier et Oswin Feuerbach

ELENA — « Il est vrai que le fait que tu puisses me couvrir durant mes expéditions est un sacré avantage »  Tu peux pas résister à l'envie de lui sourire - c'est étrange. C'est étrange comme c'est facile de juste pas te prendre la tête quand tu te retrouve auprès d'Elena. Peut être parce que pour la première fois depuis longtemps, tu as pas à mentir sur tes intentions. Avec elle c'est évident que vous trouvez tous les deux votre comptes, et que vous savez pourquoi. Qu'avec toi, elle pourra trouver un mari qui s'préoccupera pas de la foutre dans son lit. Et qu'avec elle, tu seras libre de tes mouvements. Tu t'attends pas à tomber amoureux d'elle, ou à devoir même l'apprécier. Tu attends rien de tout cela, autre que ce qui est prévu d'avance. Votre relation se construit par intérêt, alors c'est facile. C'est facile parce que la manipuler ne servirait à rien. Elle sait, comme toi, et c'est tout simplement nouveau d'être ainsi proche de quelqu'un sans même devoir prétendre le vouloir.
Sauf que tu le veux, finalement être proche d'elle. Pas que tu ais un coup d'coeur, ou un truc du genre, c'est autre chose. C'est qu'elle a des réactions qui t'surprennent et te font sourire. Et que c'est amusant, c'est rafraichissant d'être devant elle. Elle a ce côté enfantin que tu as pas vu souvent chez les sangs purs autour de toi. Elle te rappelle Raven, par bien des côtés, et c'est peut être pour cela que tu l'apprécie déjà. Parce que tu adores Raven au-delà de ce que les mots pourraient le dire, et elles ont bien des choses en commun. Sauf peut être que Raven a pas ce sarcasme et cette faculté à piquer dans le vif qui t'plait vraiment chez Elena. Elle est mordante.

Outre cela, c'est aussi son habilité à s'sentir proche de l'eau qui t'intrigue. Et tu le cache même pas, avant de l'interroger sur le collier, et sur ses ressentis. Pas qu'elle soit dans l'obligation de te répondre, mais tu suppose que ca la dérangera pas. Et t'es pas déçu, parce que même si elle prend du temps, elle fait preuve d'un véritable enthousiasme quand elle se tourne vers toi pour te l'expliquer.
ELENA — « C'est comme si ce collier était un deuxième cœur. Je le sens retenir toutes mes émotions et quand je commence à jouer avec l'eau, il laisse sortir son pouvoir et je me sens plus forte. Il bat au rythme de mon cœur et ... c'et difficile à expliquer » 
OSWIN — « Mais ca a quelque chose d'indéniablement poétique. J'peux que l'imaginer, mais à travers tes mots ca donne l'impression d'être... divin. » Que tu peux pas t'empêcher de dire, avec franchise parce que c'est vraiment le cas. La magie pour toi c'est fascinant et tu pourra jamais te lasser de l'étudier sous toutes ses coutures. Mais Elena parle de sa magie de l'eau avec un ton qui fait penser que c'est plus que magique. Divin - y a pas d'autres mots pour toi. Y en a peut être pas du tout - de mot - pour le faire comprendre, parce que c'est une de ses choses immuables qui échappe à la raison humaine.

Sauf que toi la pluie c'tout ce qui t'agace. Tu peux pas supporter d'être mouillé, et sa manque pas de faire sourire ta fiancée. D'autant qu'elle, elle est trempée jusqu'à l'os et ca semble plus l'amuser qu'autre chose.
ELENA — « Et tout ça, ce sont les raisons pourquoi j'aime la pluie. »  Elle a à nouveau cet air enfantin qui t'fait sourire. Tu te demande si elle a conscience d'être ainsi. D'être innocente, dans un monde où c'est trop souvent que les enfants de sangs purs se retrouvent à grandir trop vite. A juste plus avoir le droit de danser sous la pluie pour le plaisir de ressentir les gouttes sur leur peau au milieu de la nuit. Et quand elle te demande de quel signe tu es, quel élément peut t'être associé, tu te dis que la question est plus difficile qu'elle n'y parait. Surtout pour toi dont l'nom signifie Rivière de feu, issu d'une famille de Dragonnier depuis longtemps devenus politiciens.
ELENA — « Tu es trop calme pour être associé au feu, Oswin. » 
OSWIN — « Sans aucune doute oui. Mais on dit qu'il faut toujours se méfier de l'eau qui dort. » Que tu dis en levant les yeux vers l'ciel, voir que les nuages se dissipent sans totalement disparaitre, et que les lueurs opalines de la lune traversent le ciel pour éblouir la beauté d'Elena. Si tu étais du genre à tomber amoureux d'une fille au premier regard parce qu'elle était magnifique, tu serais sans doute fou d'elle à ce moment là. Sauf que toi - toi t'es pas un être de la lumière. Tu aimes celle de la lune, c'est vrai, mais tu préfère toujours rester dans l'ombre. Et c'est peut être cela ton élément à toi.
ELENA — « La nuit est apaisante, et tout est plus vrai dans le noir que sous la lumière du soleil. La nuit ne révélera jamais de secrets, la nuit est muette. Je comprends que tu aimes ça, je me sens moi aussi bien au milieu de la nuit. » 
OSWIN — « Elle permet d'pas avoir à se montrer à visage découvert. A se faire oublier. Ouais, je pense définitivement que mon élément c'est la nuit. »  Que tu conclus avec un sourire en coin, plutôt content, finalement de l'avoir découvert.

Et soudainement elle tend la main vers toi, et tu reste un moment perplexe, à te demander ce que tu devrais faire.
ELENA — « Il ne pleut plus, tu viens ? Les nuages sont partis ne t'en fais pas »  T'arque un sourcil, et étrangement tu hésites qu'une seconde avant de passer les dernières marches qui te protéger du parc et de la pluie, les yeux rivés sur Elena. A faire ce qu'elle te demande sans te plaindre - et c'est pas souvent. Tu t'saisis de ta main.
OSWIN — « Et maintenant ? On danse sous le clair de lune ? » Que tu demandes avec un sourire plus charmeur et un clin d'oeil complice vers ta fiancé. La scène est romantique, tu peux pas l'nier, sauf qu'elle atteint pas ton coeur déjà pris, et c'est plaisant. C'est plaisant d'être simplement avec quelqu'un d'autre.


_________________



Supermassive black hole
i'm so into you i can barely breath. my heart dumbs like a drum. world disappear when i'm in your embrace. and i want to love myself in your kiss. kiss my blood, my heart and soul are yours. this is not only love, it's all my life. i give you everything, i can't exist if it isn't in your eyes. always yours, nowhere else.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 78
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Dim 28 Mai - 0:11

magie de l'eau
Oswin & Elena

L'eau, un des quatre éléments. Élément libre, indomptable, qui peut être à la fois calme, et à la fois violent. Élément que l'on ne peut contrôler, que l'on ne peut contenir. Comme Elena Rosier. La jeune fille a un tempérament bien trempé, haha, et elle ne se laisse pas faire, par personne. Elle ne peut être dompter, malheur à ceux ou celles qui ont déjà essayé de le faire. L'héritière peut un jour être douce, attentionnée et le jour d'après, être teigneuse, mordante,sarcastique à souhait. Elle a toujours été comme ça et il faut avouer que le seul qui supporte réellement son caractère et ses excès, c'est son frère. L'homme de sa vie, son dieu, son tout. Elle ne peut vivre sans lui et leur amour fraternel pourrait déplacer des montagnes. Et puis depuis peu, il y a Oswin, son fiancé. Enfin, ils ne le sont que sur papier, c'est une alliance sans amour, une alliance qui met juste la demoiselle en sécurité. Alors lorsqu'il la retrouve dehors alors qu'elle joue avec la pluie, elle ne peut s'empêcher d'être heureuse de le voir. Elle l'aime bien, un peu comme un deuxième frère. Il lui demande des explications sur son collier, collier offert parle jeune homme, et elle tente tant bien que mal d'expliquer ce qu'elle ressent. Il rétorque que tout cela est très poétique, avec des allures divines et la jeune acquiesce franchement avant de dire :

"Divin, c'est le mot exact. Je ne pense pas que quelqu'un puisse ressentir ce que je ressens avec ce collier"

Les jeunes gens poursuivent en parlant de la pluie, sous le clair de lune qui se dévoile petit à petit. Les nuages s'en vont, c'est la fin de l'orage. Elena est encore une enfant, elle n'a pas conscience de la guerre et de ce qu'il se passe. C'est sûrement pour cela qu'elle se permet de sortir la nuit, malgré le couvre-feu, et d'aller dehors afin de juste danser. Danser avec la pluie, se créer son propre ballet. Elle est libre, libre comme l'eau, et elle adore éprouver ça. La jeune femme ne supporte pas d'être enfermée, elle n'aime pas rester à l'intérieur. Elle, elle veut tout simplement s'amuser, profiter de sa jeunesse et ne penser à rien d'autre. Ils continuent à parler d'élément et lorsqu'Oswin dit être associé au feu, sa fiancée rétorque aussitôt que cela est impossible, qu'il est trop calme. Il réplique qu'il faut se méfier de l'eau qui dort et la Serdaigle ricane avant de lancer :

"Quelle ironie dans ce cas-là"

Ils dérivent ensuite et viennent à parler de la nuit. Nuit que la demoiselle chérit plus que le jour, ce qui est aussi le cas de son promis. Il conclut en disant que cela est définitivement son élément et Elena tend alors sa main vers lui, avant de l'inviter à sortir de sous le porche. Il lui prend la main et la jeune demoiselle marche à reculons, entraînant le Serpentard sous le clair de lune et le ciel dégagé. Elle a un sourire joueur et taquin sur le visage et lorsqu'il lui demande si maintenant, ils dansent sous le clair de lune, elle rit doucement avant de dire :

"Oh non, je ne suis pas le genre de fille qui aime la danse. Je veux que tu voies de plus près. Regarde."

Elle enlève sa baguette de sa ceinture et d'un sort imprononcé, elle fait s'élever des gouttes d'eau de la terre encore humide. Des milliers de gouttes qui s'élèvent dans le ciel, comme une pluie inversée. Elle sourit, elle s'est entraînée longuement, avec un vieux manuel qui recense les sorts aquatiques. D'un mouvement de baguette, elle crée ensuite une petite tornade, avant de crée une guirlande d'eau qu'elle vient placer autour d'Oswin. Cependant, elle fait en sorte que l'eau ne le touche pas. C'est juste autour de lui, tout simplement. Son collier irradie, brille d'un bleu vif, bat au rythme de son coeur et au rythme qu'elle joue avec l'eau. L'eau s'évapore ensuite et son fiancé et toujours aussi sec. Puis elle lance :

"Tu vois, l'eau ne mouille pas forcément, lorsque l'on sait quoi en faire."

Elle est maligne, joueuse. Elle saisit de nouveau la main du préfet et monte l'autre à son cou avant de lancer :

"Finalement je veux bien danser. Tu me guides ?"
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 489
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Mar 30 Mai - 22:56

magie de l'eau
Elena Rosier et Oswin Feuerbach

Il y a pas d'endroit au monde où tu sois plus dans un élément que quand tu t'trouve auprès de Regulus. Parce que tu as appris par coeur tout ce qui fait le Black, et parce qu'il y a pas d'autres lieux où tu voudrais être constamment. Tu sais que ca serait mal vu, si quelqu'un savait tout c'que tu ressens et pense du bellâtre d'sang pur. Tu sais aussi que ca doit pas se savoir c'qu'il se passe dans l'intimité du lit à Baldaquin de Reg. Tu l'sais - mais y a de plus en plus d'gens intégrés dans votre secret. Et notamment ta fiancée - soudainement tu dois nager en eaux troubles, dans des profondeurs qu'tu pensais jamais atteindre. T'es plus à l'aise sur l'rivage, une île déserte où y a que Regulus et toi et vous pouvez oublier l'reste du monde. Mais tu vas dans l'grand bain, tu nages avec les gros poissons pour tâcher d'devenir un maitre sur l'océan. Et Elena c'est soudainement une aide précieuse, et une allié pour l'restant de ta vie. Elle tu l'as pas vraiment choisie, t'as juste eut beaucoup d'chance. Tu sors d'ta zone de confort, et c'est pas si mal finalement. D'découvrir un nouvel élément, et devoir s'habituer à s'y perdre. Sachant que sans doute ca finira par devenir familier.
ELENA — « Divin, c'est le mot exact. Je ne pense pas que quelqu'un puisse ressentir ce que je ressens avec ce collier » Ca t'fait sourire, parce que tu apprends à la connaitre sans faire d'effort. Si les premières minutes avec elle ont été pour l'moins catastrophiques, ca a pas pris longtemps pour que vous compreniez tous les deux tout ce que vous avez à gagner à cette union. Et c'est agréable de se retrouver devant quelqu'un qui sait faire utiliser sa cervelle et cherche pas juste à faire des caprices pour voir l'monde à ses pieds. Au moins ta fiancée à toi va pas chercher à combattre c'qui est ineluctable ou à t'empêcher de faire ta vie. Elle joue l'jeu, son rôle à merveille, tout comme toi tu joue l'tiens. Ca t'change des humeurs d'Averill et t'es pas mécontent. Très loin de là même. Tu t'dis vraiment que tu aurais pas pu être mieux surpris qu'avec Elena.

Même si en vrai il s'trouve que vous avez plus d'points en désaccord en commun. Encore une fois c'pas un soucis, comme vous avez pas prévu d'vous aimer d'un amour inconditionnel. De toute façon votre relations s'base sur l'intérêt commun, outre cela c'est juste un bonus. Un peu plus de sympathie l'un pour l'autre rendra les choses moins pénibles sans doute. Et étrangement, tu sens que ca peut être assez rapide pour toi d'apprendre à vraiment apprécier ta fiancée. Même si elle aime la pluie que qu'tu fuis ca comme les chats échaudés.
ELENA — « Quelle ironie dans ce cas-là » Ironie - c'le cas. Comme l'fait d'se retrouver à épouser une femme quand y a jamais eut qu'des hommes pour attraper ton regard. Une femme qui elle-même s'voit que dans les courbes féminines; L'ironie c'est que la vie les a mené l'un à l'autre parce que tous les contraints à ne pas s'aimer, ou s'désirer. L'ironie, c'est qu'en plus, ce rapprochement a juste l'air de parfaitement bien marcher. Alors tu profite juste, et quand elle t'tend la main tu t'en saisis sans chercher à réfléchir. Tu t'demande si elle va te demander de danser, parce que tu sais combien les filles aiment cela, de danser sous la pluie et les étoiles. Pas que ca te dérange, t'es plutôt bon danseur, même si ca a un romantisme que tu assumerais pas.
ELENA — « Oh non, je ne suis pas le genre de fille qui aime la danse. Je veux que tu voies de plus près. Regarde. »
OSWIN — « Pas du genre à danser, je note assidument pour les temps futurs, et j'entends bien t'faire changer ca. » Qu'tu glisse alors qu'elle-même s'concentre devant toi, et fait soudainement naitre une électricité magique dans l'air qui t'fait sourire. tu attends, restant silencieux pour lui laisser de quoi s'concentrer au besoin. Et là, y a les gouttes de pluie qui s'perdaient au sol qui remontent soudainement, et s'mette autour d'vous dans un ballet silencieux et figé dans l'espace. L'temps existe plus, tu reste juste à regarder les gouttes autour de vous, et tu souris comme un bienheureux.
ELENA — « Tu vois, l'eau ne mouille pas forcément, lorsque l'on sait quoi en faire. »
OSWIN — « Et tu t'en fais un allier brillant. Dans tous les sens du terme : t'es aussi radieuse qu'talentueuse, Rosier. »  Qu'tu glisse à nouveau avec ton charme que tu pensais pas avoir. Ca t'vient soudainement, étrangement assez naturellement avec elle. Peut être parce que tu as pas l'désir de vraiment lui plaire, ou qu'il y a pas d'enjeu de taille à venir flirter avec Elena. Tu flirte même pas, y a une vraie sincérité dans tes paroles. Et quand les gouttes retombent, tu fais une mine boudeuse en espérant profiter d'ce spectacle reposant plus longtemps.
ELENA — « Finalement je veux bien danser. Tu me guides ? » Tu sors, viens contre elle pour t'saisir de sa main que tu pose sur ton épaule, et qu'tu prends l'autre dans la tienne. Alors que toi tu t'sers à sa taille. Et tu commence à bouger, et la faire tourner doucement sur elle-même.
OSWIN — « S'tu peux te faire bercer par la pluie qui tombe, tu sais saisir le rythme des choses. Alors tu peux danser. » Qu'tu ajoute avec un clin d'oeil, la faisant tourner sur elle-même, à plusieurs reprises et prenant confiance dans tes gestes. Jusqu'à ce que soudainement y ait un éclair qui claque, le tonnerre qui gronde, et en une second une averse qui tombe.
OSWIN — « Merlin ! J'ten pries allons à l'intérieur ! » 


_________________



Supermassive black hole
i'm so into you i can barely breath. my heart dumbs like a drum. world disappear when i'm in your embrace. and i want to love myself in your kiss. kiss my blood, my heart and soul are yours. this is not only love, it's all my life. i give you everything, i can't exist if it isn't in your eyes. always yours, nowhere else.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 78
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Jeu 8 Juin - 19:04

magie de l'eau
Oswin & Elena

Le temps est composé d'une infinité de secondes, de minutes, d'heures. Le temps est en quelques sortes composé d'une infinité de petites infinités. Elena s'est toujours intéressée au temps qui passé, au temps qui est passé, au temps qui se passera. Elle a toujours trouvé cela fascinant le fait que le temps peut à la fois passer rapidement, doucement, ou comme le temps donne l'impression de s'être arrêté quelques fois. Lorsqu'elle est sous la pluie, à danser avec les gouttes, elle a l'impression que le temps s'arrête. Les secondes, les minutes, ne passent plus. Il n'y a plus qu'elle, elle et son élément préféré, elle et l'eau. Et elle a le même effet lorsqu'Oswin vient la rejoindre sous la pluie. C'est juste elle et lui, sous un clair de lune qui pourrait rendre ça romantique. Sauf qu'elle ne l'aime pas, enfin du moins elle ne l'aime pas d'amour. Elle l'aime comme un frère, d'un amour similaire à celui qu'elle porte à Evan, mais en beaucoup moins puissant. La jeune Rosier lui confie qu'elle n'aime pas danser, elle n'a jamais aimé ça. Enfin si, avant elle aimait lorsqu'Evan la mettait sur ses pieds pour la faire danser avec lui, quand il la faisait tournoyer sur elle-même en faisant virevolte sa robe. Mais ce temps est révolu et elle n'est plus une petite fille. Alors l'envie de danser lui est passée, et puis elle est bien trop maladroite pour ça d'ailleurs. Il lui confie qu'il compte bien changer ça et elle rit d'un rire cristallin qui transperce le calme de la nuit.

"Oh non, je ne crois pas que tu puisses y changer quelque chose"

Puis elle se remet à jouer avec l'eau, l'eau qui est tombée au sol il y a quelques minutes de cela. Elle montre à Oswin ce qu'elle peut en faire, elle fait danser les gouttes d'eau autour de son fiancé et tout ça, dans un silence apaisant. L'ambiance est apaisante, calme, et elle se sent bien, en parfait harmonie avec la nature autour d'elle. Puis le charme se brise, elle refait tomber les gouttes à terre, la magie est terminée. Il l'a complimente, elle le salue d'une révérence en se baisant, un grand sourire sur le visage.

"Merci pour ce compliment, Monsieur Feuerbach et je suis que toi, tu fais de la nuit ton allié"

Elena a toujours trouvé qu'Oswin se dissimulait dans la nuit comme une ombre, silencieux. Et elle aime ça, elle admire en quelque sorte. Elle n'a jamais été trop discrète, ou silencieuse. Elle est une vraie boule d'énergie qu'on ne peut contenir. Elle veut danser, finalement, un envie soudaine, comme si elle voulait de nouveau être cette petite fille qui tournait et tournait sur elle-même jusqu'à en avoir mal au crâne. Le serpentard saisit sa main pour la mettre sur son épaule avant de venir poser l'une des siennes sur sa taille. Elle sourit, elle est heureuse d'avoir ce genre de contact avec un garçon sans qu'il n'y ait aucune ambiguïté. Et alors qu'il commence à la faire danser et à la faire tourner, elle revoit la petite fille brune, les cheveux décoiffés, danser avec son grand frère lors d'un repas de famille ou d'une autre banalité. Il lui affirme ensuite qu'elle peut danser, comme elle le fait avec la pluie, comme il l'a vue faire auparavant. Elle rit doucement et soudain, plus de calme, la magie est de nouveau brisée. Des éclairs recommencent à zébrer le ciel et le tonnerre se met à gronder, bruyamment. Tellement bruyamment que cela résonne partout autour d'elle. Le deuxième round. Puis la pluie, de nouveau et Elena lève la tête vers le ciel, riant d'un air enfantin. Oswin lui hurle de rentrer à l'intérieur mais elle le retient par la main et lui lance :

"Non attends, je dois voir ça ! Et tu dois le voir aussi !"

La pluie se fait plus forte, le tonnerre retentit de nouveau et les éclairs illumine la ciel sombre. Elle se repositionne face à son fiancé, replace sa main sur son épaule, son autre main dans celle d'Oswin et elle les guide dans une autre danse. Le vent se lève aussi et elle se dit sûrement qu'ils vont attraper la mort mais elle s'en fiche, elle continue de rire. Tout en tournant avec Oswin elle lance par dessus le tonnerre :

"C'est magnifique par Merlin ! Mais cela manque de monde !"

Elle lâche alors l'épaule du serpentard, ressort sa baguette et prononce le même sort qu'elle a prononcé au début de la soirée. Des silhouettes réapparaissent et avec sa baguette, elle les fait danser à leur rythme. Un véritable ballet, digne des plus grands ballets russes. Elle ne quitte pas Oswin du regard, le défiant de vouloir partir à ce moment. L'eau ruisselle sur son visage, ses vêtements sont lourds à porter mais pourtant, elle se sent toujours aussi légère. Ce soir, c'est eux, contre la nature qui se déchaîne. Eux, contre le reste du monde.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 489
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Sam 17 Juin - 18:00

magie de l'eau
Elena Rosier et Oswin Feuerbach

Y a des règles dans la haute société qu'on a apprit à suivre pour te fondre dans la masse. Faut dire que la majorité de ta famille ce sont des sangs purs, qui ont autant d'orgueil et de prestance que ceux qu'on trouve en Angleterre. Tes grands parents ne souffrent pas de se mélanger aux nés moldus ou aux impurs, et ils préfèrent de loin préserver leurs supériorités, monarques des sorciers d'Allemagne que l'on vient trouver pour des conseils politiques. C'est que les Feuerbach sont grands stratèges, et c'est une réputation que vous tenez à préserver. Même si t'es pas un pur comme les autres, tu as trouvé le moyen de te hisser au sommet auprès des puissants. Et c'est sans doute parce que tu sais suivre les règles, parfois mieux que les familles que tu cherches à séduire. Tu as appris l'histoire de la magie, la politique, les lois - pour que les conversations ne te soient pas étrangères, et que tu trouve toujours le moyen de te faire une opinion ou de la défendre. Mais plus que cela, tu t'intéresse aussi aux arts, à la musique, à la peinture - à pas mal de chose pour être un homme du grand monde, qui fait preuve aussi de subtilité et de divertissement. Et la danse, ca fait bien partie des choses que tu as appris de ta mère - une des rares qu'en tant que née moldue elle a pu t'enseigner. T'aime danser, et si t'as jamais pensé jusqu'à récemment à te fiancer, ca te semble inévitable de faire danser ta femme le jour venu. Sauf qu'Elena ne semble pas avoir le même enthousiasme à ce sujet.
ELENA — « Oh non, je ne crois pas que tu puisses y changer quelque chose » Tu souris - tu prends ca comme un défis, et t'es pas de ceux qui les refusent. Pas quand la récompense peut être aussi agréable en vrai. Danser avec Elena te semble pas la pire des choses qui puissent advenir ce soir, mais l'orage qui gronde au-dessus de vos têtes l'est bien plus. Faut dire que tu déteste cela toi, le tonnerre, et que tu préfèrerais trouver un moyen de la ramener à l'intérieur du château.
Sauf que t'es trop curieux, et elle bien trop talentueuse, qu'elle fait naitre en toi d'la fascination que tu pensais pas pouvoir ressentir. A te poser des questions sur ton élément pour faire danser le sien en gouttes suspendues autour de vous.
ELENA — « Merci pour ce compliment, Monsieur Feuerbach et je suis que toi, tu fais de la nuit ton allié » Les gouttes tombent à nouveau et c'est les ombres qui prennent le dessus. Les nuages qui cachent la lune, et qui font grandir l'obscurité. Le noir qui envahit le parc t'inquiète pas vraiment - t'as appris à l'aimer sans égal, la nuit. T'as appris qu'elle cachait plus de bonheur qu'on peut le croire, que ta liberté elle se trouve là, en vrai. Que tu peux être ce que tu veux, et surtout avec qui tu veux, une fois l'astre diurne qui disparait à l'horizon. Et t'as rien de plus précieux dans ton existence, que les nuits que tu perds dans les draps brûlants de ton amant, à t'imaginer lui murmurer des mots interdits.
OSWIN — « J'fais de la nuit ma protectrice. » Qu'tu assumes avec un regard vers les arbres immenses de la forêt interdite, où y a des bruits d'animaux sauvages qui te parviennent sans t'inquiéter. Tu reste apaisé, toujours maitre de tes émotions et de la moindre de tes réactions. T'as juste plus facilement le sourire aux lèvres le soir, et encore plus en si bonne compagnie.

Surtout que finalement ta fiancée accepte que tu la fasse valser, et tu te fais pas prier pour laisser vos pas se perdre dans la terre mouillée du parc, au rythme imaginaire de quelques musiques qui te résonnent dans la tête. Et t'as le rire d'Elena pour récompense, te disant que t'es pas mauvais pour la rendre heureuse apparemment. Et même si t'as pas prévu de devenir proche d'elle mais finalement l'idée te semble pas si atroce. Aucune fille t'a jamais fait cet effet-là, de t'apaiser, et de te faire sourire. Encore moins de te faire rester sous la pluie que tu exècre.
ELENA — « Non attends, je dois voir ça ! Et tu dois le voir aussi ! » Elle te retient le bras, et tu l'glisse jusqu'à reprendre sa main dans la tienne, à la regarder elle plutôt que la pluie qui s'place en rideau entre vous. Elle t'semble divine, Elena, avec sa beauté juvénile, et ses traits malicieux - son sourire qui a pas d'égale, et cette innocence qui t'saisit de toute part et te faire oublier l'orage. L'orage - pas celui qui gronde au-dessus de vous, mais celui qui envahit toute beauté dans l'monde qui t'entoure. L'orage de la guerre, et tu comprends soudainement Evan. Evan qui veut voir que sa soeur soit heureuse, qu'elle risque pas sa vie à être emmenée dans le monde des Mangemorts par un mari tortionnaire. Et tu le sens que tu peux être pris de la même envie de la protéger de ca. De préserver c'trop plein de beauté qu'elle offre au monde sans même s'en inquiéter. Y a un éclair qui zèbre le ciel, et toute la lumière qui illumine les traits d'enfant. Y a jamais une fille qui t'a fascinée ainsi.
Soudainement vous tournoyez de nouveau, mais c'est elle qui mène la danse, et tu la laisse guidé. Tu détache pas ton regard d'elle, le visage qui se dessine du déchainement des éléments. Mais toujours la même douceur que tu peux pas ignorer.
ELENA — « C'est magnifique par Merlin ! Mais cela manque de monde ! » T'arques un sourcil, toujours silencieux, avant de voir des couples qui s'forment autour de vous pour vous accompagnez dans votre danser tournoyante. Mais c'est vers elle que tu reviens, à te dire que cette fille ca sera ta femme jusqu'à la fin. Que t'es trop chanceux - vraiment - d'avoir eut l'droit de la tenir si proche. Et que tu serais peut être pas si indifférent tout compte fait. Pas quand y a trop de magnificence dans un seul regard.
OSWIN — « Pas besoin de plus de monde que toi, Elena. » Que tu glisse en même temps que tu arrêtes tout mouvement, pour venir glisser ta main contre sa peau, et décoller des cheveux qui cachent son visage pour les remettre derrière son oreille. « Comment tu peux avoir tant de beauté, et d'innocence dans un regard si sombre ? T'es lumineuse, Elena, et j'vois pas comment rester indifférent à cela. » Qu'tu dis, dans un aveux soufflé près de son visage la proximité entre vous te faisant frémir. Sans qu'il soit là à te faire battre le coeur en déroute, sans que tu perdre tes moyens comme avec Regulus - et tu lui appartiens tout entier au Black, y a pas de doute qu'il a ton âme et ta loyauté. Mais Elena elle portera ton nom, alors tu t'laisse attendrir, ce que tu fais jamais en temps normal. Et tu t'trouve plus touché par elle que tu le pensais. Tu t'trouve plus attiré aussi - jusqu'à ce qu'un baiser papillon scelle trop d'pensée romantique, et qu'au son du tonnerre, tu t'penche sur ses lèvres.



_________________



Supermassive black hole
i'm so into you i can barely breath. my heart dumbs like a drum. world disappear when i'm in your embrace. and i want to love myself in your kiss. kiss my blood, my heart and soul are yours. this is not only love, it's all my life. i give you everything, i can't exist if it isn't in your eyes. always yours, nowhere else.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 78
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Mar 20 Juin - 20:48

magie de l'eau
Oswin & Elena

L'orage gronde au-dessus d'eux, violent, puissant, prêt à tout ravager. Elena est passionnée par les orages, ils sont comme elles. Le fait qu'Oswin soit avec elle rend le tout encore mieux, encore meilleur. Elle pourrait passer sa vie sous l'orage, sous la pluie, elle pourrait passer sa vie à danser sous la pluie, même si elle n'aime pas ça, danser. Mais sous la pluie, elle n'y pense plus. Elle ne pense qu'à la sensation de l'eau sur sa peau, sur ses cheveux. L'eau qui ruisselle sur son corps, qui trempe ses vêtements. Oh moment jouissif, rien ne lui fait plus de bien que d'être sous la pluie, de sentir les vibrations de l'orage se répercuter dans son collier et son coeur battre au rythme du tonnerre. Ce collier, qu'elle porte depuis peu, ce collier qui est comme un deuxième coeur. Tout vibre autour d'elle, elle vibre aussi. Et d'un coup, un goût d'apocalypse. La pluie recommence à tomber en rideau, si bien qu'on ne voit plus que la pluie, on ne voit plus rien mis à part la pluie. La jeune Rosier retient son fiancé par le bras et lui descends sa main jusqu'à atteindre celle trempée de la Serdaigle. Leurs doigts s'entrelacent, ça ne la dérange pas, elle se sent en sécurité.

La pluie les sépare autant qu'elle les réunit ce soir, sous ce clair de lune dont les rayons se reflètent partout grâce aux gouttes de pluie. Il y a de la lumière partout, les éclairs en rajoute d'avantage. C'est magique, divin, Elena est aux anges. Elle rit aux éclats, elle mène cette seconde valse avec Oswin, l'orage leurs servant d'orchestre. Un strangulot d'orchestre. Elena a cette douceur inégalée dans ses mouvements. Si douce, mais à la fois impulsive. Puis elle se dit que cela manque de monde, cela manque de danseurs. Alors d'un Aqua humanis, elle fait de nouveau apparaître son ballet aquatique, magnifique ballet, qui danse au rythme de sa baguette, au rythme de son coeur. Son coeur, qui bat à une vitesse folle. Son sourire ne quitte pas ses lèvres, elle se sent tellement vivante, pleine de vie. Oswin reste silencieux, il admire, il l'admire. Elle se sent heureuse d'être là, avec lui, de l'avoir en fiancé. Elle a l'impression qu'il la comprend. Puis il arrête la danse, Elena plonge ses yeux dans les siens. Les silhouettes faites de pluie continue de tournoyer doucement. Son fiancé approche sa main de son visage pour retirer ses cheveux qui lui collaient à la peau. Elle sourit contre sa paume. Il lui dit ensuite qu'il n'y a besoin que d'elle. Elle rit doucement, avant de lancer :

"Mais eux, ils dansent mieux que moi"

Elle montre les silhouettes du doigt, elle les regarde un instant avant de revenir à Oswin.Il place certaines mèches de cheveux de la Serdaigle derrière son oreille et l'atmosphère s'électrise, sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Ce n'est pas de l'amour, c'est autre chose. Autre chose qu'elle préfère de mille fois à l'amour. Il la complimente sur le fait qu'elle soit lumineuse, innocente, belle. Elle se sent rougir, jamais elle n'avait reçu de tels compliments. Elle sourit d'avantage et au rythme que son coeur s'accélère, son ballet aquatique se met à tourner encore plus vite. Il se rapproche un peu plus de son visage, elle oublie la pluie. Elle est comme hypnotisée

"Et toi Oswin ? Tu aimes les hommes alors que tu sais mieux que quiconque parler aux femmes. Jamais je n'avais eu de tels compliment et je n'avais jamais ressenti un truc pareil. Tu m'hypnotises"

Sa voix n'est qu'un murmure. Oswin se rapproche de plus en plus, le tonnerre gronde tellement fort que tout tremble, il l'embrasse. Au moment où leurs lèvres se touchent, toutes les silhouettes retombent en flaques. Elle vibre, elle ne comprend pas, mais elle vibre. Cela ne dure qu'un instant. Son premier baiser. Jamais personne ne l'avait embrassée avant. Elle reste face à lui, la bouche entrouverte, le regardant dans les yeux. Elle dit enfin :

"Tu viens de me donner mon premier baiser"

Elle en sourit d'avantage, c'était magique et elle ne pouvait rêver mieux. Elle se penche vers lui et dépose un baiser à la commissure de ses lèvres avant de se reculer et de relâcher la main de son fiancé. La pluie se calme de nouveau, mais le vent se lève, souffle plus fort.

"On va attraper la mort si on reste là. On rentre ?"

Elle a envie de rentrer, de sécher, de se poser à l'intérieur. Mais elle n'a certainement pas envie de dormir, elle veut profiter de la nuit.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 489
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    Jeu 22 Juin - 16:36

magie de l'eau
Elena Rosier et Oswin Feuerbach

ELENA — « Mais eux, ils dansent mieux que moi » 
OSWIN — « Mais eux n'sont pas réels. » Que tu glisse jusqu'à ta fiancée, le sourire aux lèvres, bien plus apaisé que tu ne pensais l'être à danser sous la pluie. T'aime pas l'orage, ca a jamais été ton fort, et pourtant avec Elena qui t'guide dans une valse qui la fait rire aux éclats tu te surprends à oublier l'effet désagréable des gouttes sur toi. Tu vois qu'elle, à ce moment-là; Peut être parce qu'tu pensais pas qu'un jour une fille serait importante pour toi. Encore moins une qui te ferait sourire si facilement. Elena lie la beauté et l'élégance, une grâce que t'associe aux sangs purs, et une innocence qui te donne envie de la connaitre plus encore. Tu sens que tu te lasseras pas d'elle facilement, et c'est tant mieux - tu aurais mal supporter d'être engagé avec quelqu'un d'ennuyeux.
Alors c'peut être pour toutes ces raisons que tu t'prends à être plus romantique, soudainement. A vouloir des choses qui te ressemblent pas vraiment - tu fixes les lèvres de la jeune femme et t'a juste envie d'y gouter. Pas que tu sente la brûlure du désire comme avec Regulus, qui t'fait oublier jusqu'à ton nom. Mais avec Elena c'autre chose. Autre chose que tu expliques pas encore, qui est jeune, nouveau et apaisant.
ELENA — « Et toi Oswin ? Tu aimes les hommes alors que tu sais mieux que quiconque parler aux femmes. Jamais je n'avais eu de tels compliment et je n'avais jamais ressenti un truc pareil. Tu m'hypnotises »  Tu prends pas l'temps de la contredire - de lui expliquer que t'aime pas les hommes, mais juste un. Ca t'fait frémir d'y penser. D'y penser en ce terme-là que t'as jamais osé dire à voix haute à Regulus même. Que t'aime - que tu l'aime lui. Tu peux pas y penser, c'est interdit, et vous mène sur des chemins escarpés où vous avez trop à perdre. Trop de risques; tu dois épouser Elena, et lui Averill, cache c'qu'il se passe derrière les rideaux d'son lit dans le dortoir des sixièmes années.

Alors plutôt qu'd'y penser tu t'fixe sur Elena - elle te fascine autant qu'tu l'hypnotise, et vos lèvres se scellent au son de l'orage. C'est doux, plus léger qu'une plume qui glisse comme l'eau sur vos corps. Pas d'passion qui s'enflamme, pas de morsures ou d'exigence, de duel pour la dominance. Toi-même t'a jamais embrassé comme cela, avec plus de tendresse que de désire. Mais c'pas un mal, au contraire, et quand tu t'retire de sa bouche, tu garde un moment l'regard fermé avant de sourire pour la regarder.
ELENA — « Tu viens de me donner mon premier baiser »  T'es surpris de l'apprendre, le cache pas en faisant un geste vers l'arrière. Fuck. Tu pensais pas - en vrai - qu'Elena était innocente à ce point, et t'a un moment d'recul et d'culpabilité à te dire que c'était pas ton droit de lui prendre ce baiser-là. Quant bien même, toi t'a offert ton premier baiser à Darius Sutherland, pour un expérience qui t'a laissé perplexe. Pas qu'tu accordes de l'importance à ce genre de choses, mais peut être qu'Elena si.
OSWIN — « Pas de regret j'espère; ou d'mauvaise expérience. » Qu'tu dis avec un sourire plus timide qu'tu le voudrais sur le visage, en espérant qu'elle te tienne pas rigueur de ton audace. Mais après tout - après tout tu vas être son mari, alors sans doute est-ce que tu devrais pas t'formaliser de lui prendre cette première fois là.

Soudainement y a l'orage qui cesse et le vent qui claque sur vos corps meurtris par le froid de la pluie. tu frissonne autant qu'elle.
ELENA — « On va attraper la mort si on reste là. On rentre ? »  Tu opines, lui tend le bras pour qu'elle s'en empare, et l'emporter dans le château, où il fait pas bien plus chaud, bien que le vent claque sur la pierre sans la pénétrer.
OSWIN — « Laisse moi te raccompagner à la tour de Serdaigle. » Qu'tu lui dis avec un sourire en coin - parce que c'est ton rôle de préfet, et plus encore de fiancé de prendre soin d'elle. Alors vous marchez dans les couloirs quelques minutes, enveloppés dans un silence apaisant, avant d'attendre l'entrée de sa salle commune. Elle s'tourne vers toi pour t'souhaiter une bonne nuit, et tu lui offre un baiser sur la joue pour lui offrir la sienne, avant de la voir disparaitre, et de faire demi-tour, t'enfonçant dans les ombres où tu retrouves ta place.

the end.



_________________



Supermassive black hole
i'm so into you i can barely breath. my heart dumbs like a drum. world disappear when i'm in your embrace. and i want to love myself in your kiss. kiss my blood, my heart and soul are yours. this is not only love, it's all my life. i give you everything, i can't exist if it isn't in your eyes. always yours, nowhere else.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: magie de l'eau (oslena)    

Revenir en haut Aller en bas
 
magie de l'eau (oslena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Magie du Rat Cornu.
» Magie Waaagh.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace spécial Sirius-
Sauter vers: