AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 tale of wormtail. (rhaerius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2277
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: tale of wormtail. (rhaerius)   Ven 5 Mai - 0:31

tale of wormtail
Rhaegar & Sirius

Satisfait, allongé sur le ventre dans le lit de son amant, il savourait les caresses de Remus contre la peau de son dos, traçant des arabesques imaginaires. Il souriait, savourant ce moment de tendresse post-orgasmique, les yeux mi-clos et le sommeil sur le point de l'emporter. Il sentait la bouche de son amant, qui se colla à sa peau, sur son omoplate gauche, et le chatouilla. Il bougea doucement des hanches et laissa échapper un rire idiot avant de se tourner pour faire face à Remus. Et l'emporter dans un baiser tendre et amoureux. Il était totalement extatique. La journée avait été longue, mais se retrouver seul avec Remus dans le dortoir était une raison suffisante pour dire qu'il s'agissait d'une bonne journée. Celle qu'il passait aux bras de Remus l'étaient toujours.
REMUS — « J'ai envie de sucre. » Arquant un sourcil, avant de se tourner vers la table de chevet, il ouvrit le tiroir pour se rendre compte - au comble de l'horreur - que la réserve de Chocolats de Remus était vide. Merlin. Il grimaça, avant de se redresser, alarmer de l'apprendre. Le couvre-feu et l'interdiction de se rendre à Pré-au-Lard avait fini par avoir raison des réserves de nourritures, d'alcool et de cigarettes qui se trouvaient dans le dortoir des Maraudeurs. Il faudrait qu'ils trouvent rapidement une solution à ce problème - peut être utiliser le passage sous le sol cogneur pour faire une descente de nuit à Honeyducks. Ils devront sans doute en discuter plus en détails dans les jours à venir.
En attendant il pouvait difficilement laisser Remus insatisfait - surtout pas quand il avait envie de sucre. Alors il se pencha vers lui, embrassa sa bouche, et se hissa hors des draps pour trouver de quoi s'habiller.
SIRIUS — « Je vais en cuisine, te prendre de quoi te satisfaire. Je fais vite. » Dit-il une fois qu'il eut passé un jean noir, et un t-shirt emprunté au lycanthrope. Il se pencha à nouveau sur ses lèvres, et alors que Remus s'installait - toujours nu - avec un livre dans son lit, il quitta le dortoir pour rejoindre les cuisines, ignorant le couvre-feu le plus naturellement du monde.

Il rejoignit rapidement le sous-sol, où se trouvait les cuisines. Mais alors qu'il s'avançait, un bruit retint son attention, et le guida plus loin encore. Sans doute son courage imprudent, qui le poussait toujours sur le territoire des Serpentards comme s'il était chez lui. Et il se trouvait avoir raison - une fois encore - quand il avisa Mulciber au fait avec un autre étudiant, pointant sa baguette avec un air maniaque sur le visage.
SIRIUS — « Tu ferais mieux d'ranger ca Mulciber, sinon je serais ravi de témoigner de tes activités nocturnes aux Aurors. » Grogna-t-il en s'avançant, un sourire en coin sur les lèvres, et fondant vers les deux silhouettes avec un air moqueur. Le Sang pur se tourna vers lui, se lui lança un air mauvais avant de faire un pas en arrière et de ranger sa baguette.
MULCIBER — « Vas t'faire foutre, Traitre-à-ton-sang. »  Il lâcha un ricanement, avec de foudroyer d'un regard sombre son vis-à-vis.
SIRIUS — « C'est une invitation ? » Demanda-t-il en haussant un sourcil pervers, un air qui fit sursauter l'autre Serpentard qui se détourna avec une insulte sur les lèvres pour rejoindre la Salle commune de Serpentards.

Alors seulement, Sirius s'autorisa à se tourner vers l'autre étudiant qu'il n'eut pas de mal à reconnaitre.
SIRIUS — « Hey ! Tu es le Pouffy de Peter non ? » Demanda-t-il avec intérêt - incapable de se souvenir de son prénom ou refusant plutôt de s'en rappeler. Faut dire qu'il était rare que Sirius oublie quoi que ce soit. Ou alors c'est qu'il ne paye jamais vraiment attention à ces détails. Rhaeter. Rhaetar. Rhae... Quelque chose. « Tu devrais peut être pas resté seul dans les couloirs la nuit. T'es né moldu non ? C'est pas vraiment sûr dans le coin. J'te raccompagne ? » Proposa-t-il, soucieux de protéger le garçon que Peter apprécie tant - dixit Remus Lupin. Il ne pouvait pas décemment le laisser seul, surtout si près des Serpentards. Peter le tuerait. Peut-être. Ou en tout cas, c'était inscrit dans sa loyauté envers les Maraudeurs de prendre soin de ceux qui comptaient pour eux s'il le devait.


_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 91
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Lun 8 Mai - 23:29

Tale of wormtail
Rhaerius
Il a la tête qui bourdonne et les oreilles qui sifflent. Tout tourne et pendant un moment il se demande si il ne va pas devoir faire une pause au risque de tomber au sol. Les mots de Peter reviennent dans sa mémoire. Mal vu de traîner avec un né moldu, honneur, nom, famille, pureté. Tout ceci lui a été administré sans douceur comme des gifles et ses joues chauffent encore des baffes qu'il n'a pas réellement pris. Il se retient de pleurer, préférant faire ça dans la chaleur de son lit et surtout le calme du dortoir. AU moins personne ne viendra l'embêter, c'est l'avantage chez les Poufsouffle, ils respectent le chagrin et le besoin de silence de l'autre et n'essayent pas d'en savoir toujours plus. Puis l'heure tourne, tout le monde doit dormir dans sa maison. Alors il quitte la salle de potions en laissant Peter, ne voulant plus en entendre et en savoir plus que ce qu'il a déjà entendu. Mais il ne fait pas attention, il faut dire que les cachots sont grands et assez spacieux. Il ne voit pas l'ombre se faufiler derrière lui et glisser entre les colonnes, il n'entend pas le souffle calme et posé du jeune homme derrière lui qui prépare sa baguette et lui balance un petit sort dans le dos. Il sursaute et trébuche alors qu'on vient de lui lancer un sort pour le faire tomber par terre. Rhaegar tape sa tête contre un de ses cahiers tout en tombant le goût du sang monte dans sa bouche alors qu'il se retourne et sort également sa baguette pour se défendre. Et il reconnaît, un des acolytes d'Evan Rosier, sans doute un autre étudiant que Peter doit secrètement admirer. Et l'image lui revient en mémoire, c'est encore plus douloureux que sa lèvre qui saigne. Il lui lance quelques insultes au visage auquel le né moldu ne répond pas avant de se lever, se préparant à se battre et à prendre sans doute une raclée du à son manque de réactivité.

Il n'a pas la tête à se battre ce soir et pourtant on ne lui laissera pas le choix. « Tu ferais mieux d'ranger ca Mulciber, sinon je serais ravi de témoigner de tes activités nocturnes aux Aurors. » La voix est soudaine et le Mulciber en question range sa baguette avec un grognement, Rhaegar en fait de même en se tournant vers son sauveur. Sirius, l'un des meilleurs amis de Peter. Il écoute l'échange et l'ironie dans la voix de Sirius avant que Mulciber ne parte en pestant contre tout le monde et contre cette école accueillant des traîtres. Rhaegar se penche et attrape ses affaires qu'il remet en ordre avant de poser sur son épaule, son sac en toile. Vu le bruit, quelques fioles vides doivent être brisés. Magnifique, encore du matériel bon pour la poubelle. « Hey ! Tu es le Pouffy de Peter non ? » « Rhaegar. Et je suis plus vraiment le pouffy de personne. » Dit-il avec un sourire qui se veut amusé mais qui ressemble finalement à une grimace triste. Il ne retient pas son prénom, pas grave. Après tout il a l'habitude de se fondre dans la masse, c'est toujours mieux lorsqu'on fait de la revente illégale de potions. « Tu devrais peut être pas resté seul dans les couloirs la nuit. T'es né moldu non ? C'est pas vraiment sûr dans le coin. J'te raccompagne ? » Né moldu oui. Il a bien compris ce qu'il était et où était sa place. « Non ça va merci. Je devrais me débrouiller. De toute façon c'est aux cuisines dont c'est pas loin. Mais merci pour le sauvetage... Il parait que Mulciber est un psychopathe, il m'aurait fait la peau. » Dit-il avec un hochement de tête pour accentuer ses remerciements. « Façon c'est pas la première fois qu'ils essayent de m'attraper dans un coin. Ils vont finir par réussir. » Dit-il en recommençant à marcher pour s'approcher de Sirius. Il baisse la tête et reprend sa route en traînant la patte.

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2277
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Mer 10 Mai - 2:53

tale of wormtail
Rhaegar & Sirius

Sirius était sans doute le moins altruiste de ses amis. Elevé dans l’idée qu’il était le futur roi sur un Royaume d’hypocrite, il a apprit très jeune à se soucier de ses propres intérêts sans jamais s’inquiéter des autres. Il n’avait de loyauté qu’envers lui-même, et ne devait accorder sa confiance à personne – clairement rendu égoïste par ces préceptes, il n’y a que l’amitié des Maraudeurs qui l’avait rendu loyauté et protecteur. Ses amis étaient ce qu’il avait de plus cher, et il ferait absolument tout pour eux. Il voyait en James, Remus et Peter des exemples à suivre, de gentillesse, de chevalerie et de justice. Ils agissaient plus souvent pour le bien des autres, que pour eux-même, se souciant avant tout de faire le bien que de faire ce qu’il voulait. Une chose que Sirius tâchait de faire quelques fois, désireux de faire de bonnes choses à défaut d’être quelqu’un de bien.
Sauf que lorsqu’il peut en profiter pour se faire plaisir il n’hésitait pas à deux fois. Et il n’y a rien qui plaisait le plus au Black que se battre avec quelques Serpentards. D’autant s’il s’agissait de sang purs avec lesquels il avait été élevés. Mulciber faisait parti de cette société sur laquelle il aurait pu gouverner. Il aurait dû gouverner, en laissant de côté sa liberté et ses convictions. En abandonnant sa raison et sa logique pour se faire détruire à petit feu, tordre et aliéné par la magie noir d’un Seigneur fou. Mais il avait fuit, choisissant de vivre en traitre. Mais d’être ce qu’il voulait – et il en était fier, ne s’en cachant nullement quand il était mis en face de son passé. Et Mulciber était de loin l’un des plus impressionnables de cet jeunesse dorée. Loin d’être aussi charismastique que Rosier, il était un chien fou dont le sadisme et la cruauté avaient peu d’égal.

Cela expliquait sans doute que Sirius se dresse entre lui et le pauvre fou qui avait croisé son chemin. Le plaisir de voir Mulciber faire demi-tour renforcé par la joie d’avoir pu aider quelqu’un à se sortir de ses griffes. D’autant qu’il reconnut le pauvre bougre quand il l’aida à se relever. Pas qu’il ait retenu son prénom – mais Sirius ne faisait pas attention à ce genre de choses en général.
RHAEGAR ¬— « Rhaegar. Et je suis plus vraiment le pouffy de personne. » Il opina à la réponse, retenant finalement le prénom. Rhaegar – original à n’en pas douter. C’était à se demander comment il avait fait pour ne pas le retenir plus tôt. Pour ne pas être marqué ; mais il était devenu doué pour faire abstraction des détails qui obstruaient son esprit. D’autant qu’il n’avait pas pensé que les choses entre Peter et le Poufsouffle étaient réelles. Et apparemment elles ne l’étaient pas – bien qu’il percevait quelque chose dans la voix et l’attitude du Poufsouffle qui le rendit perplexe.

Il préféra cependant changer de sujet et proposer plutôt au plus petit de le raccompagner à sa salle commune. Après tout si Mulciber se promenait dans les couloirs, il n’était pas exclu que d’autres s’y trouve, et Sirius ne pouvait pas décemment laisser de côté une telle opportunité. Et après les attaques, il doutait que laisser un né moldu seul dans les couloirs à la merci des Sangs purs soient une bonne idée. D’autant si le dit-né moldu était un ami de Peter. Il ne pouvait pas laisser ce dernier se débrouiller seul.
RHAEGAR — « Non ça va merci. Je devrais me débrouiller. De toute façon c'est aux cuisines dont c'est pas loin. Mais merci pour le sauvetage... Il parait que Mulciber est un psychopathe, il m'aurait fait la peau. » Sirius resta perplexe une fois encore, la tête penchée de côté comme pour peser le pour et le contre – est-ce qu’il devait insister auprès de Rhaegar, et peut être comprendre ce qui n’allait pas. Est-ce qu’il était vraiment aussi… Défait et triste ordinairement ? Il ne le connaissait pas après tout. Ou alors était-ce de la timidité ? Il en doutait, quelque chose lui disait que le Poufsouffle était dans une humeur sombre.
SIRIUS — « Mulciber est un chien fou. Ce type a pas vraiment de limite. Il a attaqué Mary MacDonald l’an dernier. Elle est partie peu de temps après cela, et personne n’a eut de ses nouvelles depuis. » Expliqua-t-il avec les sourcils froncés, comme pour appuyer les paroles de Rhaegar. Toujours peu décidé à le laisser partir seul.
RHAEGAR — « Façon c'est pas la première fois qu'ils essayent de m'attraper dans un coin. Ils vont finir par réussir. » Cette fois Sirius l’vit tourner les talons et le suivit naturellement. Après tout il était venu pour aller dans les cuisines – c’était le même chemin.
SIRIUS — « Loin de moi l’idée de te suivre. J’étais venu pour aller dans les cuisines au départ. » Expliqua-t-il alors qu’il prit le rythme de marche traînant de Rhaegar. Il était vraiment… étrange. Si Remus disait vrai et qu’il était aussi proche de Peter, alors peut être quelque chose était-il arrivé. Après tout, Sirius doutait que Peter puisse être attiré par quelque d’aussi… éteint.
SIRIUS — « Et tu les laisse faire aussi facilement en général ? » Demanda-t-il cependant en reprenant le court de la conversation. Pas qu’il puisse penser se faire attaquer sans rétorquer, mais il n’avait pas eut l’impression que Rhaegar était très réactif tantôt. « Parce qu’ils ne sont pas meilleurs que d’autres contrairement à ce qu’ils répètent partout. Il serait idiot de les laisser continuer de le croire, tu penses pas ? » demanda-t-il finalement en sortant sa baguette pour la faire tourner entre ses doigts. Il était d’une humeur admirable – le sexe et la rencontre avec Mulciber lui donnaient envie de sourire stupidement.





_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 91
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Mer 24 Mai - 23:09

Tale of wormtail
Rhaerius
Rhaegar a toujours été quelqu'un d'adorable, de gentil et de souriant. A l'image de sa maison, les plus loyaux de tous, les Poufsouffle, c'est un bon vivant qui profite de la vie et de ce qu'elle offre. Et puis avec le contexte actuel il se rend compte qu'il doit profiter de sa jeunesse car la fin pourrait le faucher à tout moment, alors qu'il est vu comme un étranger et même une tare dans ce monde qui est à présent le sien. Il fait avec, mais quand le garçon qui vous plaît vous balance en plein visage que c'est mal vu d'être avec vous et que les gens parlent, pire encore qu'il suit Evan Rosier et ses idées d'un autre temps alors cela fait mal et éteint la moindre flamme qu'il peut y avoir en vous. C'est juste une question de temps c'est vrai car dés le lendemain ça ira déjà mieux, si il s'en donne la peine. Mais pour l'instant il doit digérer l'annonce et la gifle qu'il vient de prendre. Mais il n'est pas peu heureux d'avoir eu ses fesses sauvées pour la soirée par Sirius, qu'il remercie chaleureusement avant d'envisager de reprendre sa route. Nul doute que le sang-pur a mieux à faire et puis Rhaegar n'est pas vraiment d'humeur à se laisser taquiner, alors que Sirius est un garçon rebelle très taquin avec tout le monde. « Mulciber est un chien fou. Ce type a pas vraiment de limite. Il a attaqué Mary MacDonald l’an dernier. Elle est partie peu de temps après cela, et personne n’a eut de ses nouvelles depuis. » Il le sait et cela lui fait froid dans le dos de savoir qu'il aurait pu être pris pour cible par ce malade mental. « On devrait l'enfermer. » Dit-il comme si cela était une évidence, l'école n'est plus si sure tout compte fait. « Loin de moi l’idée de te suivre. J’étais venu pour aller dans les cuisines au départ. »

Il s'arrête après avoir tenté de reprendre sa route et sourit doucement, hochant la tête pour inviter l'autre à le suivre. « Fringale nocturne ? » Demande Rhaegar avec ce même sourire avant de reprendre sa marche, suivant Sirius Black de très prés. Car tant qu'il est avec lui ses fesses sont sauvées. Il devrait arrêter ses petites escapades une fois la nuit tombée, un jour Mulciber va vraiment l'attraper et le massacrer. « Et tu les laisse faire aussi facilement en général ? » « Non. Disons qu'habituellement je me défends mais ce soir j'avais la tête ailleurs. Et il se cachait dans un coin sombre, c'est bien une attitude de lâche. » Dit-il en poursuivant sa route avant de tourner la tête vers Sirius et de le regarder. « Parce qu’ils ne sont pas meilleurs que d’autres contrairement à ce qu’ils répètent partout. Il serait idiot de les laisser continuer de le croire, tu penses pas ? » « Si. Je vais prendre des cours particuliers de duel pendant les vacances, comme ça j'pourrais leur répondre comme il se doit. Œil pour œil, dent pour dent. » Dit-il en hochant la tête avant de chercher dans la poche de sa robe de sorcier deux petites fioles contenant une potion verte. « Tiens d'ailleurs, c'est pour Remus. Des potions anti-douleur pour sa mère. Il m'en commande tous les mois, celle-ci sont moins fortes que les autres. Sa mère doit aller mieux, c'est cool ! » Dit-il avec un sourire avant de glisser dans la main de Sirius les deux fioles. C'est toujours un plaisir de savoir qu'on lui fait confiance au point de demander des potions aussi compliquées.

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2277
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Ven 26 Mai - 1:17

tale of wormtail
Rhaegar & Sirius

Faire justice lui-même était devenu une seconde nature chez Sirius, bien que souvent motivé par des considérations personnelles. S'il pouvait bien justifier ses actes par un désir de protéger les nés moldus de la perfidie et du sadisme des sangs purs, c'était bien en réalité un besoin presque irrépressible de réduire à néant ceux qu'il détestait. Il ne pouvait souffrir de voir des sangs pur avec des sourires narquois et fiers. Il ne pouvait souffrir de les voir se pavaner comme si Poudlard était un royaume où ils étaient au sommet. Il prenait un plaisir malsain à se savoir meilleur élève, et meilleur joueur de Quidditch qu'eux. A se savoir plus populaire et avoir plus de succès avec la gente féminine. Qu'importe, tant qu'il les surpassait malgré son statu de Traitre il se sentait vainqueur. Cela dit, de voir que Mulciber s'en prenait à un proche d'un maraudeur l'avait fait voir Rouge, et il n'avait pas hésité à s'occuper d'une histoire qui ne le concernait pas. Pas que Sirius ait été un fervent défenseur de l'intimité d'autrui de toute façon.
RHAEGAR — « On devrait l'enfermer.  » Il laissa échapper un rire amusé. L'idée de voir Mulciber internait n'était pas déplaisante. Bien au contraire. Il serait le dernier à s'en plainde. Il ignorait ce qu'il était advenu avec Mary, mais il se doutait qu'il s'agissait d'une histoire assez sordide pour qu'il n'ait aucun désir de voir Rheagar laissé seul avec le sang pur.

Bien qu'il semblait vouloir sa solitude. Manque de chance pour lui, les deux étudiants empruntés le même chemin, Sirius se rendant dans les cuisines au départ.
RHAEGAR — « Fringale nocturne ? »
SIRIUS — « J'suis toujours affamé après le sexe, et avec les restrictions notre stock de chocolats a prodigieusement baissé. » Expliqua-t-il sans aucune pudeur, ne manquant pas d'étaler sa vie privée sans se soucier de qui pouvait l'entendre. Il n'avait jamais fait preuve de timidité en la matière, se pavanant au début avec son nombre de conquête pour ensuite simplement profiter des rumeurs sur son compte. Peu était négatives, et toute faisaient l'éloge de ses capacités. Et même s'il était rendu à la monogamie, il n'allait pas arrêter ses effusions de fierté. D'autant qu'il n'avait rien dont il aurait honte dans ses parties de sexe avec Remus. D'autant qu'il ne voyait pas l'intérêt de manquer de franchise avec Rhaegar.
Sauf que rapidement il vient changer de sujet, s'étonnant de voir un type aussi bien monté juste se laisser faire devant Mulciber. DE son point de vue rien pouvait justifier que l'on reste tétanisé devant le sang pur, mais il admettait que peut être pour quelqu'un qui ne le connaissait pas depuis aussi longtemps que lui cela pouvait être impressionnant. Peut être. Sauf que lui avait grandit dans l'idée qu'il était un Black et pissait sur le monde. Ce qui incluait Mulciber qu'il n'avait jamais craint.
RHAEGAR — « Non. Disons qu'habituellement je me défends mais ce soir j'avais la tête ailleurs. Et il se cachait dans un coin sombre, c'est bien une attitude de lâche.  » Levant les yeux au ciel et soupirant lourdement, il avouera qu'effectivement c'était l'attitude des lâches. Les Serpentards qui attaquent de dos qund leur victime s'y attendent le moins. Alors il demande juste si Rhaegar comptait apprendre à faire mieux, à se défendre tout de même rapidement, parce qu'avec ce qu'il se préparait il doutait pas que le bellâtre en aurait besoin. Du reste - pour passer le temps - il resta un moment à l'analyser, repensant à sa conversation avec Light. A savoir si Remus était le seul à lui faire tourner à la tête, ou en tout cas à pouvoir l'attirer.
RHAEGAR — « Si. Je vais prendre des cours particuliers de duel pendant les vacances, comme ça j'pourrais leur répondre comme il se doit. Œil pour œil, dent pour dent.  »
SIRIUS — « Des cours particuliers ? Avec qui ? » demanda-t-il en se demandant bien qui pouvait bien décider de faire ce genre d'honneur à un né moldu. Ou alors un professeur - mais dans ce cas rien d'idéal : les professeurs étaient cantoné aux sortilèges autorisés par le ministère. « Laisse pas un professeur t'aider, je doute que tu apprennes grand chose d'utile. Mais si tu aimes la lecture, j'ai quelques ouvrages à te conseiller qu'on a écumé avec James durant les six dernières années. » propose-t-il plutôt alors qu'ils marchent tranquillement dans les couloirs.

Soudainement Rhaegar fouille son sac, et Sirius le suit distraitement du coin de l'oeil. Voyant le bellâtre sortir deux fioles qu'il lui tend avec moins de tension dans les mouvements et le corps que tantôt.
RHAEGAR — « Tiens d'ailleurs, c'est pour Remus. Des potions anti-douleur pour sa mère. Il m'en commande tous les mois, celle-ci sont moins fortes que les autres. Sa mère doit aller mieux, c'est cool ! » Sa mère . L'excuse marchait encore - alors - il l'ignorait. Il était passé au-dessus de cela dés le milieu de sa première année, et n'y avait plus vraiment repensé par la suite. Faut dire qu'ils étaient rares les étudiants qui osaient poser des questions aux Maraudeurs concernant les absents de Remus.
SIRIUS — « C'est mieux que cela encore. Sa mère est vraiment quelqu'un d'exceptionnel, et depuis quelques années les choses se sont... Améliorées. » Explique-t-il en se souvenant de cette première pleine lune en animagus. « Mais... Le mal qui la ronge est incurable. J'ignorais que tu faisais ces potions pour lui. Pour elle. Merci. »  Dit-il avec une véritable reconnaissance dans la voix. Savoir que Rhaegar faisait parti de ceux qui aidaient Remus le faisait monter dans son estime.
SIRIUS — « Est-ce qu'on te doit un truc pour ca ? » Demanda-t-il, se demandant si Remus avait juste les moyens de se payer les services d'un potioniste tous les mois. Pas que Remus soit sur la paille, surtout depuis que ses parents avaient pu s'installer à Pré-au-Lard, et qu'il travaillait l'été pour quelques commerces moldus. Mais malgré tout, Sirius avait toujours à coeur de le couver de présent dés qu'il le pouvait. Savoir qu'il payait pour son loup-garou d'amant avec l'argent de sa famille le rendait toujours incroyablement heureux.
SIRIUS — « Rhaegar ? » Finit-il par dire alors qu'ils tournaient au fond d'un couloir. « J'peux te demander c'qu'il y a entre Peter et toi ? Il est vraiment avare de détails mais il rougit. Et sincèrement, voir rougir Peter est un spectacle extatique mais étrange. »


_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 91
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Ven 2 Juin - 19:20

Tale of wormtail
Rhaerius
Il est satisfait de voir que le sujet dérive sur la sortie de Sirius, il ne voit pas l’intérêt de parler encore et encore de la folie de Mulciber, ce dernier devrait être enfermé mais pas un procédé étrange il se balade encore en tout impunité, comme si rien n'était alors qu'il a apparemment torturé et traumatisé une jeune fille. Cette école est étrange. « J'suis toujours affamé après le sexe, et avec les restrictions notre stock de chocolats a prodigieusement baissé. » Il se sent sourire et s'accorde même un éclat de rire, nullement choqué où étonné d'entendre Sirius vanter ouvertement ses récentes activités. Son talent est connu de tous et de toute façon il n'est pas pudique, pas comme Remus qui rougit lorsqu'il entend Sirius parler de sexe avec tellement de facilité. Ils se complètent, c'est très mignon de les voir ensemble. « Des cours particuliers ? Avec qui ? » Il se tourne vers Sirius et marque un temps d’arrêt, ne sachant pas vraiment quoi répondre. Sans doute tout seul, avec une cible en pastique où mouvante qu'il aura au préalable ensorcelé. Mais personne ne lui donnera des cours, surtout qu'il veut apprendre à se défendre et l'école malheureusement, ne leur apprend pas réellement à survivre à la guerre dehors. « Laisse pas un professeur t'aider, je doute que tu apprennes grand chose d'utile. Mais si tu aimes la lecture, j'ai quelques ouvrages à te conseiller qu'on a écumé avec James durant les six dernières années. » « Ho avec plaisir ! » Dit-il avec un sourire et un hochement de tête de remerciement. Toute aide sera la bienvenue de toute façon, il veut être capable de répliquer à Mulciber dés la prochaine rentrée car nul doute que cela ne s'arrêtera pas maintenant.

« C'est mieux que cela encore. Sa mère est vraiment quelqu'un d'exceptionnel, et depuis quelques années les choses se sont... Améliorées. Mais... Le mal qui la ronge est incurable. J'ignorais que tu faisais ces potions pour lui. Pour elle. Merci. »  Il fait un vague geste de la main pour signifier que ce n'est pas grand chose. Après tout si il sait qu'il rend service alors cela lui convient, il se rend compte depuis la nuit pourpre qu'il aime l'idée de soulager ceux qui ont besoin. « Est-ce qu'on te doit un truc pour ca ? » « Remus paye en début d'année. Puis tu sais il vient à moi car chez un autre apothicaire cela serait plus cher et il devrait justifier son achat. Avec moi... C'est avantageux car je ne pose pas de questions. » Dit-il avec un sourire en continuant sa marche, remontant son sac sur son épaule qui glisse doucement. Il est sans doute débraillé et il sent l'amortencia mais il est heureux de sa rencontre, il ne pensait pas s'entendre si bien avec Sirius. Puis ce dernier prononce son prénom, il relève la tête pour le regarder attentivement dans l'attente d'une question qui va venir. « J'peux te demander c'qu'il y a entre Peter et toi ? Il est vraiment avare de détails mais il rougit. Et sincèrement, voir rougir Peter est un spectacle extatique mais étrange. » Il baisse la tête et grimace doucement, comme si il venait de goûter quelque chose de très amer. Il ne répond pas tout de suite, les bribes de la conversation avec Peter lui reviennent par vague. « Il est... Exceptionnel pour moi. Et je pensais avoir un peu d'importance pour lui avant ce soir. » Dit-il en s'arrêtant de parler pendant quelques secondes. Et puis une force le pousse à se confier à Sirius, car c'est sans doute l'une des rares fois où il aura l'occasion de leur parler en tête à tête. Quelque chose ne tourne pas rond dans l'esprit de Peter et il doit l'aider, car il sent, il sait que Peter tombe doucement dans des ombres qui pourraient l'engloutir.

« Ce soir il était distant, je l'ai poussé à parler et il m'a dit qu'avec mon statut de sang... C'était mal vu de trainer avec moi. Et que son statut de sang lui apportait des obligations qu'il devait tenir et qu'il ne devait pas tacher son sang à être vu avec moi. » Dit-il, gêné de créer des problèmes mais comprenant que si il ne le fait pas alors ses amis ne sauront jamais les détails de cette conversation. « Pire que tout, il m'a dit que Evan Rosier avait des projets intéressant pour son avenir et qu'il ne pouvait que le croire. » Ironie du sort, c'est ce même Evan Rosier qu'il ne supporte pas de croiser. Avec son air supérieur et ses costumes hors de prix, il pue la trahison par chaque des pores de sa peau. « Et ce que je trouve... Amusant dirons nous c'est que les Pettigrow sont une famille pure terriblement banale. Mais son discours ressemble presque aux familles telles que les Black ! » Puis il se tourne vers Sirius avec une mine désolé. « Pardonne moi je voulais pas dire ça... C'est juste que vous les Black vous... Enfin vous en imposez grave tu vois. Les Pettigrow et les Potter ils sont plus... Enclin à l'évolution. »

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2277
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Mer 7 Juin - 22:01

tale of wormtail
Rhaegar & Sirius

C'est pas souvent que Sirius fait preuve de générosité. C'est bien une chose qu'il ignore, en général, de donner de son temps et de sa personne sans rien attendre en retour. Sans doute parce que chez les Black c'est une chose qui ne s'apprend pas, la gratuité du geste. Le fait de simplement donner de soit sans voir rien en retour, ou sans en tirer aucun bénéfice. Il ne saurait expliquer - du reste - pourquoi à cet instant précis l'idée d'aider Rhegar lui traverse l'esprit alors qu'il ne connait pas le jeune homme. Il ne sait de lui que peu de choses : qu'il est à Poufsouffle, qu'il est un né moldu, et qu'il s'entend bien (apparemment) avec Peter. Outre ces informations ils ne se connaissent pas, et c'est même la première fois qu'ils se parlent véritablement, toute l'attention de Sirius étant tourné vers le jeune homme. Pourtant, Sirius se retrouve à lui proposer des noms d'ouvrages pour l'aider à apprendre à se défendre. Il reste lui-même assez choqué de s'entendre dire ces mots, un moment en suspension où sarcastiquement il se dit qu'il pourrait même lui proposer de lui donner des cours. Ils seraient pas à ça près.
RHAEGAR — « Ho avec plaisir ! » Un sourire en coin se dessine sur le visage du Black avant qu'il n'opine simplement. Inutile d'aller plus loin au risque de paraitre sympathique ou humain. Il risquerait d'en entendre parler, les Maraudeurs ne manquant pas de le charrier pour ce genre de comportement. A croire qu'il s'était finalement acheté une conscience, et une humanité, que d'être en présence de possibles victimes de la guerre ca faisait ressortir le meilleur chez lui. Du reste, il ne pourrait pas souffrir de voir Mulciber s'attaquer impunément à qui que ce soit dans ce château.

C'est assez étrangement - mais pas désagréable - que la conversation glisse sur le sujet de Remus, Rhaegar tendant à Sirius des potions anti-douleurs pour le loup-garou. Si ce n'est pas la première fois qu'il les voit, il ignorait cependant que cela venait du né moldu, et il sent soudainement une vague de sympathie pour Rhaegar. Définitivement, rien ne tournait rond ce soir. Mais quand il s'agissait de Remus, Sirius faisait toujours preuve de plus de douceur et de sentiments. Savoir que Rhaegar participait à rendre la condition du loup-garou plus supportable lui faisait gagner des points auprès du Black.
RHAEGAR — « Remus paye en début d'année. Puis tu sais il vient à moi car chez un autre apothicaire cela serait plus cher et il devrait justifier son achat. Avec moi... C'est avantageux car je ne pose pas de questions. » Il peut pas dire que ce n'est pas une bonne chose, en effet. Ne pas poser de question c'est ne pas mettre Remus dans l'embarras. Et rien dans le ton ou la manière de se comporter de Rhaegar ne semblait indiquer qu'il savait quelque chose. Ce qui rassura Sirius, qui ne s'empêcha pas de poser une main amicale (et un peu brutale) sur l'épaule du Poufsouffle.
SIRIUS — « Tu devrais garder cet état d'esprit, Rhaegar. Dans le monde dans lequel on vit, faire preuve de discrétion n'est pas une mauvaise chose. » Dit-il avec dans la voix quelque chose de complice. Comme si ce conseil en était vraiment un intelligent et important. Pas qu'il doutait que ce le soit, il avait assez longtemps été dans les hautes sphères pour savoir combien la discrétion était appréciée, et même recherchée.

Sauf que pour ce qui le concernait, la discrétion était bien pour les autres. Il savait garder ses secrets, mais pour ce qui était du reste il n'avait pas de pudeur. Et pas de retenue. Il savait par Remus, que Peter et Rhaegar se côtoyaient, mais frustré de ne pas avoir de réponse de la part de son meilleur ami, il se retrouva à demander au Poufsouffle ce qu'il en était vraiment. Et il fut surpris de le voir rougir.
RHAEGAR — « Il est... Exceptionnel pour moi. Et je pensais avoir un peu d'importance pour lui avant ce soir. » Il arqua un sourcil - bien qu'il était difficile de savoir si c'était en apprenant que Peter était exceptionnel pour quelqu'un ou qu'apparemment il s'était passé quelque chose ce soir-même.
SIRIUS — « Exceptionnel. Whoa, c'est... Euh. Mignon. » Dit-il avec une grimace, trouvant finalement que cette conversation était bien trop étrange. Il n'était pas fait pour faire des commérages, ni encore pour s'intéresser à la vie privée de ses amis. Bien que lui étale la sienne sans pudeur, il restait mal à l'aise quand il s'agissait de discuter de sentiment. Il ne se souvenait pas même avoir dit à quelqu'un d'autre que Remus lui-même combien il pouvait l'aimer. Et le loup-garou devait se montrer patient pour avoir le droit à cette confession-là du Black de temps en temps.
RHAEGAR — « Ce soir il était distant, je l'ai poussé à parler et il m'a dit qu'avec mon statut de sang... C'était mal vu de trainer avec moi. Et que son statut de sang lui apportait des obligations qu'il devait tenir et qu'il ne devait pas tacher son sang à être vu avec moi. » Ils s'étaient arrêtés, à présent, Sirius se tournant vers lui avec scepticisme en entendant ce qu'il s'était apparemment passé avec Peter. Un discours qu'il connaissait - évidemment - mais ressemblait bien mal à son ami. Bien au contraire, si son avis comptait il jurerait entendre — « Pire que tout, il m'a dit que Evan Rosier avait des projets intéressant pour son avenir et qu'il ne pouvait que le croire. » Evan. Il grogna, soupira lourdement en se demandant bien ce qu'il s'était passé - vraiment. Il ne doutait pas de Peter, il ne pouvait pas. Et en même temps il n'accordait pas sa confiance à Rhaegar - c'était impossible - bien qu'il ne trouvait pas de logique à ce genre de déclaration de sa part. Se mettre entre lui et Peter ne lui apporterait rien, et le pauvre bougre semblait bien misérable à mesure qu'il parlait en réalité.

Ils se remirent à marcher plus lentement, Sirius totalement perdu dans ses pensés à imaginer Peter en présence d'Evan. Et la colère flottant dans sa poitrine au risque de l'étreindre. Mais il ne pouvait pas - ne le ferait pas - décidant qu'il devrait mieux parler à Peter auparavant.
RHAEGAR —  « Et ce que je trouve... Amusant dirons nous c'est que les Pettigrow sont une famille pure terriblement banale. Mais son discours ressemble presque aux familles telles que les Black ! » Cette fois il manque pas de sursauter, foudroyant Rhaegar du regard par la même occasion - bien qu'en réalité il n'ait pas vraiment tord. Et apparemment son regard eut l'effet escompté, alors que Rhaegar faisait déjà marche arrière.
RHAEGAR — « Pardonne moi je voulais pas dire ça... C'est juste que vous les Black vous... Enfin vous en imposez grave tu vois. Les Pettigrow et les Potter ils sont plus... Enclin à l'évolution. »

SIRIUS — « J'ai une famille de dégénérés tyranniques, ne t'en fais pas. Juste... Nous met pas tous dans le même panier. » Dit-il en décidant de ne pas faire cas de ce genre de remarque, bien qu'il n'aimait pas être catégorisé comme BLack désireux de se voir un jour comme Sirius. Comme libre. « Les Potter sont plutôt modernistes, c'est vrai, mais ils sont riches surtout, ce qui leur permet de garder leur autonomie et leur dignité. Aucune autre famille de sang pur ne viendrait s'opposer à un Potter. » Expliqua-t-il, imaginant sans mal que tout cela devait dépasser Rhaegar. Après tout, ce n'était pas son monde, et quand il voyait Lily pensait que James n'avait pas le droit d'être avec qui il souhaitait, il se dit que sans doute le Poufsouffle était tout aussi ignorant.
SIRIUS — « Mais les Pettigrow ne jouissent pas de cette importance là. Sauf que dans le monde dans lequel on vit, sans pouvoir on devient serviteur, pour être protégé. Cependant ce n'est pas... » Peter. Peter ne dira jamais une chose pareil. Déprécier quelqu'un pour son statu de sang reviendrait pour lui à tourner le dos à Remus. Lui tourner le dos à lui. et il pouvait pas imaginer une telle chose. « Doit y avoir autre chose. Merci pour ton honnêteté. Et merci pour le compliment. Ca fait plaisir de savoir que... j'en impose grave. »



_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 91
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   Lun 12 Juin - 19:26

Tale of wormtail
Rhaerius
« Tu devrais garder cet état d'esprit, Rhaegar. Dans le monde dans lequel on vit, faire preuve de discrétion n'est pas une mauvaise chose. » Il hoche la tête, un peu effrayé par la main chaude de Sirius sur son épaule mais aussi par le conseil. Rhaegar n'a pas l’habitude et de toute façon Sirius n'est pas connu pour être le plus gentil, tactile et avenant de tous les maraudeurs. Si il y a Remus, celui-ci est une vraie perle de douceur et de gentillesse, si bien qu'il ne connaît pas une personne au château qui n'aime pas Remus. Il est adoré. « Exceptionnel. Whoa, c'est... Euh. Mignon. » Et fleur bleu. Il rougit et baisse les yeux en faisant une petite mine. Comme avec Pandora, dés qu'il parle de Peter il ne peut pas retenir ses grandes phrases d'admiration et souvent il passe pour un gros romantique de comptoir. Décidément il a beau lui avoir brisé le cœur ce soir même et l'avoir humilié, il n'en reste pas moins complètement accroc au jeune homme. Mais il se laisse aller à parler de Peter et de ce qu'il lui a dit. Pas pour lui casser du sucre sur le dos mais bien car il est inquiet, par se discours inhabituel et cette nouvelle façon de penser. Et Evan Rosier, le pire de tous qui pose sur les autres étudiants et les autres sangs un regard dédaigneux, limite dégoûte et écœuré par cette école. Rhaegar ne veut pas voir Peter devenir comme ça, avec cette mauvaise mine et cette ride du lion qui se plisse dés qu'il croise un né moldu. Il veut garder ce Peter joyeux, tout sourire, heureux. Mais quand il parle des Black il se rend compte qu'il est allé trop loin et qu'il doit s'excuser. Après tout Sirius n'est pas le plus enclin à entendre parler des maraudeurs. « J'ai une famille de dégénérés tyranniques, ne t'en fais pas. Juste... Nous met pas tous dans le même panier. » « Je ne le fais pas. » Dit-il d'un air désolé, comprenant que là il a sans doute vexé l'autre maraudeur. Bon après tout, si on ne peut rien dire sans qu'il se vexe c'pas la faute du Poufsouffle.

« Les Potter sont plutôt modernistes, c'est vrai, mais ils sont riches surtout, ce qui leur permet de garder leur autonomie et leur dignité. Aucune autre famille de sang pur ne viendrait s'opposer à un Potter. » C'est trop compliqué pour lui. Trop difficile à comprendre, tout ce besoin de pureté, d'honneur et même de tradition. Ho si il y a bien dans le monde moldu des gens qui vivent selon des vieilles traditions mais cela a atteint un stade presque fou dans le monde sorcier. Ainsi les Potter sont haut placés et personne ne vient leur chercher des noises, d'accord il comprend pourquoi James a autant la paix, malgré le fait qu'il traîne avec des impurs d'après Evan Rosier et toute sa clique de malades. « Mais les Pettigrow ne jouissent pas de cette importance là. Sauf que dans le monde dans lequel on vit, sans pouvoir on devient serviteur, pour être protégé. Cependant ce n'est pas... » Il attend, sachant d'avance ce qui va arriver, ce que Sirius va rajouter. « Doit y avoir autre chose. Merci pour ton honnêteté. Et merci pour le compliment. Ca fait plaisir de savoir que... j'en impose grave. » Il sourit et hoche la tête. Gêné, sachant qu'il a fait une bourde et que Sirius remet son jugement en doute, il a ce besoin de partir. Heureusement ils arrivent aux cuisines bien vite et Rhaegar peut envisager de s'éclipser. « Merci de m'avoir raccompagné. Et merci pour ton intervention contre Mulciber... Désolé si je t'ai vexé où quoi ce n'était pas mon intention. » Dit-il en s'avançant vers la porte de sa salle commune. « Et j'espère que je me fais du soucis pour rien concernant Peter. » Ajoute Rhaegar avec un geste de la main, avant de rentrer dans ses appartements.


_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tale of wormtail. (rhaerius)   

Revenir en haut Aller en bas
 
tale of wormtail. (rhaerius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My Fairy Tale || RPG City/fantastique
» L'amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. [PM] & Dorian
» Teinture naturelle
» Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof
» Description du Colisée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Espace spécial Sirius-
Sauter vers: