AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 183
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Ven 12 Mai - 14:05

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
Il  était temps. Le Maître m’avait donné un rendez-vous, à une heure précise et mieux vaut ne pas arriver en retard auquel cas on risque de s’attirer les foudres du mage noir, et disons qu’en général on ne préfère pas se l’avoir à dos. J’étais nerveux, et très stressé. J’ignore ce qui va se passer, comment je vais en ressortir, dans quel état. On ne sait jamais si on va s’en sortir vivant ou non, et quand on en sort vivant c’est qu’on a de la chance. Vivant et sans égratignure. J’enfile ma cape de sorcier et me saisit de ma canne à pommeau, m’observant dans le miroir. Quand il faut y aller, il faut y aller. Malgré tout, je suis un bon comédien, et en général je dissimule bien cette nervosité ainsi que ce stress d’une ampleur considérable. Avec le temps, on apprend à se construire une façade afin que personne ne puisse vous toucher et s’amuser à vous détruire comme bon leur semble. En Général, il y a toujours un mur qui se dresse devant les gens, lorsque je leur fais face. Je ne suis pas ce Lucius que connaissent mes proches, c’est comme si j’avais deux visages. Ou même trois, car avec le maître, tout est encore bien différent. Il faut juste savoir comment agir avec les bonnes personnes.

Je transplane donc au lieu où l’on se donne rendez-vous en général entre mangemorts, ou lorsque le maitre organise une réunion. Je vérifie autour de moi si je ne suis pas suivi, tendant les oreilles afin d’entendre le moindre bruit qui me semblerait suspect. Je suis un vrai loup, je vous entends, je vous sens, où que vous soyez. J’ai une ouïe très fine, et un odorat très développé, une vue perçante, mais pas aussi incroyable que celles des loups-garous. Personne ne peut me fuir, je suis un redoutable prédateur. Je frappe à la porte, et quelques elfes de maison m’ouvrent. Je leur confie mon manteau, sans leur donner grande importance de plus, puis ils me guident jusqu’à une pièce, me disant d’attendre et que le maître ne tardera pas à arriver. Je suis en avance, de quelques minutes mais rien de bien méchant. J’entre dans la pièce, paraissant subitement apaisé, enterrant aussi profondément que je le peux cette anxiété, cette angoisse et cette nervosité. Puis, un bruit de pas qui me signifie que quelqu’un vient d’entrer dans la pièce. Je me tourne face à ce bruit avant de faire face au maître. Je l’observe et m’incline, afin de le saluer de manière la plus respectueuse, et la plus noble qu’il soit. « Maître. » Dis-je avec admiration, et presque dans un souffle, comme si ce stress me compressait les poumons ainsi que la trachée, alors que ce n’est pas le cas. « C’est un honneur pour moi d’être ici, je vous en remercie. »


©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 70
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Sam 3 Juin - 15:20

J'avais donné rendez-vous à Lucius Malefoy, l'un de mes fidèles mangemorts. Lucius sortait du lot et semblait être l'un de mes meilleurs éléments. Je savais que je pouvais compter sur lui. Et si jamais il me faisait faux bond. Un sort et on n'en parle plus... je ne me prends pas la tête. Trahison rime avec mort chez moi depuis le début. Mes mangemorts ont l'air de savoir à quoi s'en tenir avec moi et de savoir également ce qu'il en compte d'être en retard car Malefoy arriva pile à l'heure que je lui avais indiquée pour le rendez-vous. J'entre dans la pièce juste après son arrivée. Non, je ne suis pas très honnête... Lucius est même en avance. Et j'aime cela... « Maitre » prononce t-il à mon arrivée... je l'observe attentivement sans dire un seul mot pour l'instant. J'appelle Nagini qui se pointe juste après la phrase de Malefoy «C'est un honneur pour moi d'être ici, je vous en remercie. »J'eus un rictus à ses propos. Il tente la carte de la flatterie ou que sais-je... j'avance dans la pièce l'air de rien puis appelle un elfe de maison et lui ordonne de nous apporter à boire. Je me tourne face à Malefoy. « Lucius... j'apprécie que tu sois venu... enfin tu n'avais pas tellement le choix, je dirais »

Je fais une mini pause avant de poursuivre. « J'ignore si tu sais la raison de ta venue ici... mais j'ai des petites choses à te demander... j'aimerais que tu me rendes quelques petits services. » Je m'approche d'un fauteuil et lui fait signe de s'installer dans celui disposé en face séparé par une petite table en verre de salon. Je m'installe confortablement avant d'ajouter... « tes yeux et tes oreilles peuvent m'être précieux et d'une grande utilité. Je sais que tu es doué dans bien des domaines de ce que j'ai pu voir...  D'ailleurs, soit dit en passant, tu n'as rien à me donner comme information tant qu'à faire... tu as peut-être déjà ce que je cherche, qui sait...» Je m'interromps quand l'elfe approche avec le plateau. Je lui ordonne de ne pas être dérangé lors de notre entretien et l'elfe s'éclipse en se prosternant. Je ne porte pas plus attention à lui puis reporte mon regard sur Malefoy.« Sers-toi si l'envie t'en dis.. c'est fait pour... » pour ma part, je pris un gâteau tandis que j'attendais un peu de voir ce qu'allait me dire ce cher Lucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 183
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Ven 9 Juin - 13:46

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
En entrant ici, j’ignorais si j’allais en ressortir indemne ou non. J’ignore toujours comment vais-je ressortir lors de ces réunions de mangemorts. Bien sûr que je me suis déjà fait remarquer auprès du Seigneur des Ténèbres, pour ma discrétion ainsi que ma détermination, ma loyauté et ma droiture, le concernant. Peut-être aussi pour exercer ces arts tels que la magie noire, la torture à l’excellence, la manipulation et la ruse. Parmi tout ceux se trouvant dans ses rangs, sans me vanter, je dois faire parti des meilleurs éléments. Bien sûr, en faire parti ne me donne aucun droit, et ne me réserve aucune place sur un piédestal qui n’existe pas, ou qui existe, mais ce piédestal le lui est seulement réservé. Et avoir un grand amour propre, c’est le début de grande chose. Bien sûr que je sais que je risque de me faire éclater la caboche comme un mal propre si je fais ne serait-ce qu’un pas de travers. Je ne vis pas sur mes acquis, le concernant, même d’ailleurs jamais en général, voulant toujours le meilleur pour moi-même et me faire bien voir.

Suite à ses mots, je déglutis difficilement, mais je ne laisse aucune émotion passer, ni même aucune peur se dessiner sur un seul de mes traits. Je reste neutre, comme si ce qu’il m’avait dit ne me faisait guère quelque chose. Le choix, ça non, je ne l’avais pas, mais je ne voyais pas ça comme une obligation. Quand ça en devient une, c’est que l’on fait parti du mauvais camp et malheureusement, dans ce cas-ci, on peut difficilement faire un retour en arrière si ce n’est de risquer une mort tragique, suivie du reste de la famille qui se verrait être décimée. Il me fait signe de le suivre, et ce qu’il me dit m’intrigue. Petits services… gros services. Et en général, c’est plutôt une tâche difficile. Mais qu’importe, avoir des responsabilités en plus sur les épaules que celles que je porte déjà, je ne ressentirais pas de différences de poids. Je m’installe sur le fauteuil, face à lui, dont une table en verre nous sépare –et avoir de la distance avec le Maître, c’est toujours plus souhaitable. Je me tiens noblement, restant grandement silencieux tout en réfléchissant puis je relève les yeux vers lui, faisant légèrement tapoter mes doigts sur l’accoudoir du fauteuil. « Tout dépend de ce que vous voulez savoir. Que ce soit à Poudlard, ou au Ministère. Ou sur quelqu’un. Mais si je n’ai pas l’information que vous souhaitez, je peux m’arranger pour l’avoir assez rapidement. » J’ai des oreilles et des yeux partout. Malheureusement pour certains. Je sais aussi manipuler comme bon me semble. Avec le statut que j’entretiens, me faisant passer pour un honnête homme et faisant parti d’une famille noblement riche, je peux me permettre beaucoup de choses, et ils n’y voient que du feu. Il faut seulement retenir tout ce que l’on a plus déblatérer afin de ne pas se faire coincer, être observateur, fourbe et vicieux.

L’elfe s’approche et dépose le plateau puis, repart aussi vite qu’il est arrivé, dans le plus grand des silences. Je me saisis d’un verre, sans doute de whisky pur feu, me méfiant tout de même, ne sait-on jamais, si on cherche à m’empoisonner. Je ne bois qu’une petite gorgée, sentant mon œsophage me brûler, et une certaine chaleur m’envahir. « Et s’il faut aller jusqu’à tuer une pauvre âme innocente, je le ferais. » Je n’abaisse pas mon regard, comme pour lui montrer que j’ai assez de cran pour le faire, et aucune peur de me salir les mains et de souiller un peu plus ma pauvre âme noircie par les ténèbres. J’affiche un léger sourire en coin, rien qu’à l’idée d’arracher un dernier cri, un dernier souffle, un dernier soupire à une personne qui ne méritait pas de vivre. « Que souhaitez-vous, Maître ? » Déclarer la guerre ? Savoir si les tensions se sont apaisées ? Si l’on peut frapper à nouveau ? J’aurais tant à lui dire, mais lui dire des choses qui lui sont obsolètes ne serviront à rien, mieux vaut que ce soit ciblé et précis.



©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 70
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Mar 20 Juin - 11:02

J'avais demandé à Lucius Malefoy de me retrouver pour lui parler. Je devais lui demander quelques informations. J'avais besoin de ses yeux et de ses oreilles. Je sais qu'il parvient à avoir rapidement en général, les informations dont j'ai besoin. S'il ne peut être à Poudlard, il sait malgré tout s'y prendre comme il faut pour obtenir ce que je cherche. Je sais également qu'il y a les contacts qu'il faut au sein de l'école avec Evan entre autre... mais actuellement, les élèves mangemorts au sein de l'école doivent faire profil bas pour ne pas être repérés. L'arrestation de cette élève ne m'arrange pas. Surtout de ce que j'ai appris... elle aurait donné des noms... je me demande bien qui elle a balancé cette idiote. Elle ne pouvait pas la mettre en veilleuse... je la croyais plus intelligente. Je soupire alors que je repense à tous ses événements. Il fallait que j'accélère le rythme au niveau de mon plan. Le médaillon des Black posait problème, je me devais donc de trouver un autre objet en attendant. Je ne pouvais pas me permettre de perdre plus de temps. Et je rageais de ne pas avoir encore assez d'éléments au sujet de ce cher Potter, revenu d'entre les morts selon les dires.

Lucius Malefoy interompit le fil de mes pensées en arrivant pile à l'heure. Je me tourne face à lui alors qu'il me disait « Maitre » Je souris en coin et l'invite à approcher. Puis, je l'informe que j'ai besoin de ses yeux et de ses oreilles. Je m'installe dans un fauteuil et prends un gâteau sur le plateau servi par l'elfe de maison et invite Lucius à se servir s'il le souhaite. « Tout dépend de ce que vous voulez savoir. Que ce soit à Poudlard, ou au Ministère. Ou sur quelqu'un. Mais, si je n'ai pas l'information que vous souhaitez, je peux m'arranger pour l'avoir assez rapidement. »Je suis plutôt content de ce que me dit Lucius. Je sais que je peux compter sur lui. J'avale le gâteau avant de répondre. « Je veux que tu me donnes des informations sur un certain Harry Potter si tu en as... ou que tu cherches à ce niveau... j'ai déjà demandé à quelqu'un de le faire pour moi.. mais je n'ai aucun retour pour l'instant. Je manque de temps.. je n'ai pas de temps à perdre... plus maintenant. » dis-je alors que le fixe droit dans les yeux. « J'aimerais également savoir si tu peux surveiller ou faire surveiller Regulus Black » Car depuis mon dernier entretien, je n'ai pas totalement confiance en ces propos au sujet du médaillon. Je l'observe alors qu'il prend un verre et qu'il boit une gorgée. Il souligne qu'il n'hésitera pas à tuer une pauvre âme si besoin et j'eus un rictus. « Je n'en doute pas une seconde Lucius... je sais que sur ce point, tu n'as pas peur de te salir les mains... j'ai entendu dire que tu as torturé un sang-pur dernièrement... Théodore Avery, c'est ça ? D'ailleurs, n'est-il pas un sang-pur ? Pourquoi torturer cet individu ? Son père m'a dit récemment qu'il voulait le faire entrer chez les mangemorts... n'est-il pas dans notre camp ? » Je prends un verre à mon tour et bois une gorgée. « Et je désire également savoir si tu as entendu des choses intéressantes ces derniers jours ? Et au Ministère qu'est-ce qu'il en est ? Ont-ils une piste à mon sujet ? Quant à Poudlard, ils ont décidé de prendre certaines mesures mais je ne les trouve pas vraiment efficaces... ils sont vraiment pathétique.. combien y a t-il d'Aurors au sein de l'école ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In the Dark of the Night (MOPANGO)
» In the dark of the night || Eli
» Wednesday Night Raw # 60
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume-Uni :: Little Hangleton-
Sauter vers: