AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 208
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Ven 12 Mai - 14:05

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
Il  était temps. Le Maître m’avait donné un rendez-vous, à une heure précise et mieux vaut ne pas arriver en retard auquel cas on risque de s’attirer les foudres du mage noir, et disons qu’en général on ne préfère pas se l’avoir à dos. J’étais nerveux, et très stressé. J’ignore ce qui va se passer, comment je vais en ressortir, dans quel état. On ne sait jamais si on va s’en sortir vivant ou non, et quand on en sort vivant c’est qu’on a de la chance. Vivant et sans égratignure. J’enfile ma cape de sorcier et me saisit de ma canne à pommeau, m’observant dans le miroir. Quand il faut y aller, il faut y aller. Malgré tout, je suis un bon comédien, et en général je dissimule bien cette nervosité ainsi que ce stress d’une ampleur considérable. Avec le temps, on apprend à se construire une façade afin que personne ne puisse vous toucher et s’amuser à vous détruire comme bon leur semble. En Général, il y a toujours un mur qui se dresse devant les gens, lorsque je leur fais face. Je ne suis pas ce Lucius que connaissent mes proches, c’est comme si j’avais deux visages. Ou même trois, car avec le maître, tout est encore bien différent. Il faut juste savoir comment agir avec les bonnes personnes.

Je transplane donc au lieu où l’on se donne rendez-vous en général entre mangemorts, ou lorsque le maitre organise une réunion. Je vérifie autour de moi si je ne suis pas suivi, tendant les oreilles afin d’entendre le moindre bruit qui me semblerait suspect. Je suis un vrai loup, je vous entends, je vous sens, où que vous soyez. J’ai une ouïe très fine, et un odorat très développé, une vue perçante, mais pas aussi incroyable que celles des loups-garous. Personne ne peut me fuir, je suis un redoutable prédateur. Je frappe à la porte, et quelques elfes de maison m’ouvrent. Je leur confie mon manteau, sans leur donner grande importance de plus, puis ils me guident jusqu’à une pièce, me disant d’attendre et que le maître ne tardera pas à arriver. Je suis en avance, de quelques minutes mais rien de bien méchant. J’entre dans la pièce, paraissant subitement apaisé, enterrant aussi profondément que je le peux cette anxiété, cette angoisse et cette nervosité. Puis, un bruit de pas qui me signifie que quelqu’un vient d’entrer dans la pièce. Je me tourne face à ce bruit avant de faire face au maître. Je l’observe et m’incline, afin de le saluer de manière la plus respectueuse, et la plus noble qu’il soit. « Maître. » Dis-je avec admiration, et presque dans un souffle, comme si ce stress me compressait les poumons ainsi que la trachée, alors que ce n’est pas le cas. « C’est un honneur pour moi d’être ici, je vous en remercie. »


©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Sam 3 Juin - 15:20

J'avais donné rendez-vous à Lucius Malefoy, l'un de mes fidèles mangemorts. Lucius sortait du lot et semblait être l'un de mes meilleurs éléments. Je savais que je pouvais compter sur lui. Et si jamais il me faisait faux bond. Un sort et on n'en parle plus... je ne me prends pas la tête. Trahison rime avec mort chez moi depuis le début. Mes mangemorts ont l'air de savoir à quoi s'en tenir avec moi et de savoir également ce qu'il en compte d'être en retard car Malefoy arriva pile à l'heure que je lui avais indiquée pour le rendez-vous. J'entre dans la pièce juste après son arrivée. Non, je ne suis pas très honnête... Lucius est même en avance. Et j'aime cela... « Maitre » prononce t-il à mon arrivée... je l'observe attentivement sans dire un seul mot pour l'instant. J'appelle Nagini qui se pointe juste après la phrase de Malefoy «C'est un honneur pour moi d'être ici, je vous en remercie. »J'eus un rictus à ses propos. Il tente la carte de la flatterie ou que sais-je... j'avance dans la pièce l'air de rien puis appelle un elfe de maison et lui ordonne de nous apporter à boire. Je me tourne face à Malefoy. « Lucius... j'apprécie que tu sois venu... enfin tu n'avais pas tellement le choix, je dirais »

Je fais une mini pause avant de poursuivre. « J'ignore si tu sais la raison de ta venue ici... mais j'ai des petites choses à te demander... j'aimerais que tu me rendes quelques petits services. » Je m'approche d'un fauteuil et lui fait signe de s'installer dans celui disposé en face séparé par une petite table en verre de salon. Je m'installe confortablement avant d'ajouter... « tes yeux et tes oreilles peuvent m'être précieux et d'une grande utilité. Je sais que tu es doué dans bien des domaines de ce que j'ai pu voir...  D'ailleurs, soit dit en passant, tu n'as rien à me donner comme information tant qu'à faire... tu as peut-être déjà ce que je cherche, qui sait...» Je m'interromps quand l'elfe approche avec le plateau. Je lui ordonne de ne pas être dérangé lors de notre entretien et l'elfe s'éclipse en se prosternant. Je ne porte pas plus attention à lui puis reporte mon regard sur Malefoy.« Sers-toi si l'envie t'en dis.. c'est fait pour... » pour ma part, je pris un gâteau tandis que j'attendais un peu de voir ce qu'allait me dire ce cher Lucius.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 208
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Ven 9 Juin - 13:46

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
En entrant ici, j’ignorais si j’allais en ressortir indemne ou non. J’ignore toujours comment vais-je ressortir lors de ces réunions de mangemorts. Bien sûr que je me suis déjà fait remarquer auprès du Seigneur des Ténèbres, pour ma discrétion ainsi que ma détermination, ma loyauté et ma droiture, le concernant. Peut-être aussi pour exercer ces arts tels que la magie noire, la torture à l’excellence, la manipulation et la ruse. Parmi tout ceux se trouvant dans ses rangs, sans me vanter, je dois faire parti des meilleurs éléments. Bien sûr, en faire parti ne me donne aucun droit, et ne me réserve aucune place sur un piédestal qui n’existe pas, ou qui existe, mais ce piédestal le lui est seulement réservé. Et avoir un grand amour propre, c’est le début de grande chose. Bien sûr que je sais que je risque de me faire éclater la caboche comme un mal propre si je fais ne serait-ce qu’un pas de travers. Je ne vis pas sur mes acquis, le concernant, même d’ailleurs jamais en général, voulant toujours le meilleur pour moi-même et me faire bien voir.

Suite à ses mots, je déglutis difficilement, mais je ne laisse aucune émotion passer, ni même aucune peur se dessiner sur un seul de mes traits. Je reste neutre, comme si ce qu’il m’avait dit ne me faisait guère quelque chose. Le choix, ça non, je ne l’avais pas, mais je ne voyais pas ça comme une obligation. Quand ça en devient une, c’est que l’on fait parti du mauvais camp et malheureusement, dans ce cas-ci, on peut difficilement faire un retour en arrière si ce n’est de risquer une mort tragique, suivie du reste de la famille qui se verrait être décimée. Il me fait signe de le suivre, et ce qu’il me dit m’intrigue. Petits services… gros services. Et en général, c’est plutôt une tâche difficile. Mais qu’importe, avoir des responsabilités en plus sur les épaules que celles que je porte déjà, je ne ressentirais pas de différences de poids. Je m’installe sur le fauteuil, face à lui, dont une table en verre nous sépare –et avoir de la distance avec le Maître, c’est toujours plus souhaitable. Je me tiens noblement, restant grandement silencieux tout en réfléchissant puis je relève les yeux vers lui, faisant légèrement tapoter mes doigts sur l’accoudoir du fauteuil. « Tout dépend de ce que vous voulez savoir. Que ce soit à Poudlard, ou au Ministère. Ou sur quelqu’un. Mais si je n’ai pas l’information que vous souhaitez, je peux m’arranger pour l’avoir assez rapidement. » J’ai des oreilles et des yeux partout. Malheureusement pour certains. Je sais aussi manipuler comme bon me semble. Avec le statut que j’entretiens, me faisant passer pour un honnête homme et faisant parti d’une famille noblement riche, je peux me permettre beaucoup de choses, et ils n’y voient que du feu. Il faut seulement retenir tout ce que l’on a plus déblatérer afin de ne pas se faire coincer, être observateur, fourbe et vicieux.

L’elfe s’approche et dépose le plateau puis, repart aussi vite qu’il est arrivé, dans le plus grand des silences. Je me saisis d’un verre, sans doute de whisky pur feu, me méfiant tout de même, ne sait-on jamais, si on cherche à m’empoisonner. Je ne bois qu’une petite gorgée, sentant mon œsophage me brûler, et une certaine chaleur m’envahir. « Et s’il faut aller jusqu’à tuer une pauvre âme innocente, je le ferais. » Je n’abaisse pas mon regard, comme pour lui montrer que j’ai assez de cran pour le faire, et aucune peur de me salir les mains et de souiller un peu plus ma pauvre âme noircie par les ténèbres. J’affiche un léger sourire en coin, rien qu’à l’idée d’arracher un dernier cri, un dernier souffle, un dernier soupire à une personne qui ne méritait pas de vivre. « Que souhaitez-vous, Maître ? » Déclarer la guerre ? Savoir si les tensions se sont apaisées ? Si l’on peut frapper à nouveau ? J’aurais tant à lui dire, mais lui dire des choses qui lui sont obsolètes ne serviront à rien, mieux vaut que ce soit ciblé et précis.



©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Mar 20 Juin - 11:02

J'avais demandé à Lucius Malefoy de me retrouver pour lui parler. Je devais lui demander quelques informations. J'avais besoin de ses yeux et de ses oreilles. Je sais qu'il parvient à avoir rapidement en général, les informations dont j'ai besoin. S'il ne peut être à Poudlard, il sait malgré tout s'y prendre comme il faut pour obtenir ce que je cherche. Je sais également qu'il y a les contacts qu'il faut au sein de l'école avec Evan entre autre... mais actuellement, les élèves mangemorts au sein de l'école doivent faire profil bas pour ne pas être repérés. L'arrestation de cette élève ne m'arrange pas. Surtout de ce que j'ai appris... elle aurait donné des noms... je me demande bien qui elle a balancé cette idiote. Elle ne pouvait pas la mettre en veilleuse... je la croyais plus intelligente. Je soupire alors que je repense à tous ses événements. Il fallait que j'accélère le rythme au niveau de mon plan. Le médaillon des Black posait problème, je me devais donc de trouver un autre objet en attendant. Je ne pouvais pas me permettre de perdre plus de temps. Et je rageais de ne pas avoir encore assez d'éléments au sujet de ce cher Potter, revenu d'entre les morts selon les dires.

Lucius Malefoy interompit le fil de mes pensées en arrivant pile à l'heure. Je me tourne face à lui alors qu'il me disait « Maitre » Je souris en coin et l'invite à approcher. Puis, je l'informe que j'ai besoin de ses yeux et de ses oreilles. Je m'installe dans un fauteuil et prends un gâteau sur le plateau servi par l'elfe de maison et invite Lucius à se servir s'il le souhaite. « Tout dépend de ce que vous voulez savoir. Que ce soit à Poudlard, ou au Ministère. Ou sur quelqu'un. Mais, si je n'ai pas l'information que vous souhaitez, je peux m'arranger pour l'avoir assez rapidement. »Je suis plutôt content de ce que me dit Lucius. Je sais que je peux compter sur lui. J'avale le gâteau avant de répondre. « Je veux que tu me donnes des informations sur un certain Harry Potter si tu en as... ou que tu cherches à ce niveau... j'ai déjà demandé à quelqu'un de le faire pour moi.. mais je n'ai aucun retour pour l'instant. Je manque de temps.. je n'ai pas de temps à perdre... plus maintenant. » dis-je alors que le fixe droit dans les yeux. « J'aimerais également savoir si tu peux surveiller ou faire surveiller Regulus Black » Car depuis mon dernier entretien, je n'ai pas totalement confiance en ces propos au sujet du médaillon. Je l'observe alors qu'il prend un verre et qu'il boit une gorgée. Il souligne qu'il n'hésitera pas à tuer une pauvre âme si besoin et j'eus un rictus. « Je n'en doute pas une seconde Lucius... je sais que sur ce point, tu n'as pas peur de te salir les mains... j'ai entendu dire que tu as torturé un sang-pur dernièrement... Théodore Avery, c'est ça ? D'ailleurs, n'est-il pas un sang-pur ? Pourquoi torturer cet individu ? Son père m'a dit récemment qu'il voulait le faire entrer chez les mangemorts... n'est-il pas dans notre camp ? » Je prends un verre à mon tour et bois une gorgée. « Et je désire également savoir si tu as entendu des choses intéressantes ces derniers jours ? Et au Ministère qu'est-ce qu'il en est ? Ont-ils une piste à mon sujet ? Quant à Poudlard, ils ont décidé de prendre certaines mesures mais je ne les trouve pas vraiment efficaces... ils sont vraiment pathétique.. combien y a t-il d'Aurors au sein de l'école ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 208
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Mer 28 Juin - 11:43

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
Il est vrai qu'une fois face à lui, même le plus téméraire ne se la ramène plus. Je me montre étrangement silencieux, serein même si au fond de moi, j'appréhende ses réactions qui sont surprenantes et que l'on ne voit jamais venir, même de loin. Je l'observe en silence, répondant seulement aux questions. Pas besoin de déblatérer et de venir vanter quoique ce soit. Le Mage Noir sait en général ce que chacun vaut et ce que chacun est capable de faire. Je pense qu'il sait ce que je peux lui apporter, et au vu de ses dires, je n'en ai plus l'ombre d'un doute. Je me sens mis sous pression cependant à ses demandes, mais je garde mon calme olympien, et une façade neutre voir presque glacial comme à mon habitude, afin que personne ne puisse briser ce mur de glace et lire en moi comme dans un livre ouvert. Sauf que je sais que, s'il le voulait, il pourrait pénétrer dans mon esprit et aspirer mon âme sans aucun remord. Harry Potter. Je connais simplement quelques personnes de sa famille, mais je n'en ai jamais entendu parler, ou vaguement peut-être mais je n'en ai pas le souvenir. Je me contente de hocher la tête puis, il me demande de surveiller ...Regulus. Je sens ma gorge se serrer petit à petit. Comment va réagir Narcissa, si elle l'apprend ? Mais, elle n'en sait rien et n'est pas au courant. Ce qu'elle ignore ne peut lui faire de mal. Je m'assurerais pour ne pas qu'elle le découvre, ou du moins pas tout de suite et lui poser quelques questions de manière fourbe au sujet de Regulus. "Je le surveillerais, avec ou sans aide. Qu'a-t-il fait ?" Il me faut savoir la raison, car le surveiller à l'aveugle sans savoir la raison, c'est assez difficile et ramener des informations totalement inutiles, je pense que ça ne servirait pas à grand chose.

Il me parle de la torture récente que j'ai exercé sur Avery. Je me sens pâlir, devenant plus pâle que je ne le suis déjà. J'ignore si je dois me sentir fier ou pas, et que si je me défends, ce sera en vain. "Il n'est pas dans notre camp, non. Pourtant, son coeur est aussi noir que celui de nous tous. Il refoule ce qu'il est vraiment, c'est dommage. Mais, j'ai peur qu'une fois nos rangs rejoint, ils nous trahissent et nous envoient tous à Azkaban." Ce serait bien de son genre, d'ailleurs, surtout les premiers qu'il enverrait pourrir en enfer seraient moi et Sarah. "Il fuit sa promise et ...il a mis enceinte une jeune femme, hors mariage et dont personne n'approuve l'union. Et on m'a demandé de venir en aide, je n'ai fait que mon devoir." Dis-je en essayant de m'en sortir comme je le peux, tentant de garder la tête hors de l'eau et de ne pas totalement me noyer. "Femme qui plus est, une Auror, infirmière à Poudlard. J'ai entendu quelques personnes, et j'ai fait quelques recherches qui ont confirmés ces informations. Pensez-vous, Maître, que l'on ne se met pas en danger, si on accueille Théodore Avery ? J'ai beaucoup de respect pour son père, qui est digne de faire parti des mangemorts, mais concernant Théodore ... je ne lui fais pas confiance." Et il souhaite ma mort, donc non, merci. Je serre nerveusement les accoudoirs entre mes doigts. Je sais qu'en venant ici, je risque à tout moment de me ramasser le sol en pleine figure et de me faire démonter par le sortilège du Doloris.

Il me parle de Poudlard, je me sens un peu plus détendu, bien que je sais que le sujet de ma fabuleuse torture reste en suspens. "Le Ministère reste sur ses gardes, mais leur système de défense est beaucoup trop faible à mon goût. Ils ne mesurent pas l'ampleur de vos pouvoirs et de vos capacités. Je pense qu'il est facile de faire tomber le Ministère, nous sommes tout de même quelques mangemorts à avoir des places au premier rang. Si on s'empare du Ministère, on peut s'emparer de Poudlard. " Dis-je d'un air pensif, jouant un peu avec ma barbe puis je relève les yeux vers lui. "Comme je vous l'ai dit, il y a déjà Aliénor, la douce maitresse de Théodore qui est Auror, et il me semble en avoir un deuxième. Après, concernant les élèves, beaucoup font parti de l'Ordre. Mais si on terrasse ceux qui sont à la tête de l'Ordre, ils ne peuvent rien contre nous." Et de toute évidence, ils sont jeunes et pour la plupart n'ont aucune expérience, alors, c'est beaucoup plus facile. Je joins mes deux mains ensemble, glissant mon regard vers les flammes qui dansent dans les entrailles de la cheminée. Je laisse un long silence s'installer avant de reporter mon attention sur le Seigneur des Ténèbres. "Ai-je commis une erreur, en torturant ce traitre ?"




©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Sam 15 Juil - 23:20

J'observe Lucius un sourire se dessine sur mes lèvres alors qu'il me demande ce qu'a fait Regulus Black pour que je lui demande de le surveiller de près. Je reste quelques secondes silencieux avant de lâcher. « Je veux être sûr de sa loyauté... je veux savoir s'il n'est pas un traître. Je déteste les traîtres » soufflais-je, en l'observant toujours attentivement. « Je ne tiens pas à garder des gens de cette espèce dans mes rangs. Je n'ai pas non plus de temps à perdre.... Je veux être sûr avant qu'il n'ait la marque sur son bras. Il doit en être digne. »

Je m'attarde pas sur le sujet et préfère évoquer celui de Théodore Avery. J'avais appris qu'il avait été torturé mais j'ignore la raison et je suis plutôt curieux. Je me fiche pas mal de ce qu'Avery a subit. Mais, était-ce justifié ? « Il n'est pas dans notre camp, non. Pourtant, son cœur est aussi noir que celui de nous tous. Il refoule ce qu'il est vraiment, c'est dommage. Mais, j'ai peur qu'une fois nos rangs rejoint, ils nous trahissent et nous envoient tous à Azkaban. » Je souris à nouveau. « Intéressant... vraiment intéressant » murmurais-je, une lueur apparut dans mon regard. « S'il a du potentiel... il ne faut pas passer à côté... n'es-tu pas d'accord ? » demandais-je à nouveau curieux de savoir ce qu'allait répondre Lucius. Il m'informe également que Théodore avait mise enceinte une jeune femme hors mariage et c'était une Auror. Je fais un signe de la main... je n'ai cure de cette information. « Un enfant est vite tué, non ? » Je hoche la tête. « Je vois.. toujours prêt à aider, à rendre service si besoin. Tu es quelqu'un sur qui on peut compter Malefoy et j'apprécie vraiment cela » Je prends un autre gâteau et mange avant de rétorquer « Allons Lucius.. ne me dis pas que tu as peur de ce cher Théodore... il ne semble pas si menaçant pourtant... » Je penche la tête sur le côté. « S'il a le cœur si noir comme tu le prétends... ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne succombe. Je te donne carte blanche si tu le veux pour y parvenir. Fais-le tomber... fais en sorte qu'il sombre complètement, qu'il est les mains aussi sales que n'importe qui, pleine de sang et tu verras qu'il ne parviendra pas à s'en relever. Il y prendra goût comme toi et alors tu n'auras plus à t'inquiéter à son sujet. » Je pris ma tasse afin de boire une gorgée.

Je tente de m'informer au sujet du ministère. Je dois savoir tout ce qui se passe à l'extérieur pour ne rien laisser passer. Je dois rester vigilant à tous les détails afin d'attaquer au moment propice. Je reste pensif alors qu'il me donne son point de vue dans la foulée sur le ministère. « Tant mieux. Plus ils ignorent mieux c'est... ils vont vite déchanter quand nous attaquerons encore. » Je souris satisfait de ces nouvelles. « Pour l'instant, le ministère n'a pas besoin de tomber... pas tout de suite. Mais, ça viendra. J'ai seulement besoin de personnes au sein de celui-ci afin d'avoir des espions. Et je ne doute pas une seconde que nous pourrions les faire tomber très facilement. » Je ne suis cependant moins satisfait en ce qui concerne les Aurors. Je tapote l'accoudoir de mon fauteuil quelque peu agacé. « Malefoy.. je trouve tes informations un peu faible sur les Aurors à Poudlard.... il faudrait y remédier et vite. Je dois savoir exactement le nombre qu'ils sont au sein de l'école. C'est primordial. Mais, je me tournerais vers quelqu'un d'autre pour obtenir l'information si tu n'es pas en mesure de te renseigner correctement » Je pose ma tasse sur la table et me remets dans mon fauteuil tapotant à nouveau l'accoudoir avec mes doigts. « Sais-tu au moins qui est à la tête de l'ordre ? » rétorquais-je en faisant claquer ma langue sur mon palais quelque peu agacé par sa remarque. « On ne peut pas frapper à l'aveugle... il faut savoir le nombre exact et qui en fait partie. Et pour les aurors débrouille-toi pour obtenir davantage d'informations. » ordonnais-je, cette fois d'un ton sec.

Je croise son regard alors que subitement il me demande s'il a eu tort de torturer un traître. « Non. Cependant, à ta place, je tâcherais de faire en sorte de le rallier à notre cause par tous les moyens. Trouve quelque chose pour l'atteindre et le faire plonger dans la noirceur. Et vu les informations que tu m'as fourni à son sujet, je pense qu'il est possible d'y parvenir. Je me trompe ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 208
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Lun 17 Juil - 15:31

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
Je me contente simplement de hocher la tête lorsqu'il parle de Regulus, un de mes protégés, mon petit prince. Bien sûr que ça me met un peu mal à l'aise cette situation, mais je ne vais pas faillir à ma mission, simplement voir que Regulus ne fera pas faux bond, mais j'ai entièrement confiance en lui et je doute qu'il fera parti des traîtres. Mais ses paroles réchauffent mon coeur glacial. Au moins, je sais que je suis digne de porter cette marque, et cela prouve que je suis un réel mangemort. Puis, il parle des sujets qui fâchent, qui mettent vite mal à l'aise, comme il a l'habitude de le faire, et je me défends comme je peux, n'ayant que faire de ce qu'il pense concernant cette torture. C'était justifiée et méritée. Je ne le porte pas dans mon coeur, cet homme, mais ne nous voilons pas la face et avouons qu'il a du potentiel, ce scrout à pétard. "Mieux vaut ne négliger aucune personne qui a du potentiel, je ne peux qu'être d'accord. Plus nous serons nombreux avec des personnes ayant de grand pouvoir, mieux vous pourrez régner." Nous pourrons régner, mais mieux vaut garder cette pensée pour moi. Puis il me flatte, et je ne peux que me sentir fier. Cependant, je n'affiche aucun sourire, ni aucune satisfaction alors que derrière cet énorme bloc de glace, il y a énormément de réjouissance. Cependant, je lâche un léger sourire en coin, déviant mon regard vers les flammes qui dansent sensuellement au creux de la cheminée. "Je n'ai aucunement peur de Théodore, Maître." La seule personne dont j'ai peur, c'est cet homme qui se tient en face de moi et dont les pouvoirs sont grands et indescriptibles. Puis je glisse à nouveau mon regard en direction du Seigneur des Ténèbres, affichant cette fois-ci un sourire satisfaisant. "Ayez confiance, il tombera. Je m'assurerais d'être celui qui le fera tomber." Et je serais aux premières loges, je ferais en sorte.

Je finis mon thé, rapidement, sentant l'angoisse pesée de plus en plus au creux de mon estomac, me dévorant les entrailles. Je dépose ma tasse, désormais vide puis je vois bien l'expression de son visage s'assombrir soudainement face à quelques informations qui ne le satisfait pas. Puis il tapote l'accoudoir de ses doigts, je reste cependant impassible face à son impatience, restant silencieux. Je l'observe lorsqu'il pose sa question, avant de baisser légèrement les yeux, faisant moins le fier. Dumbledore ?" Tentais-je désespérement, d'une voix tremblante, sentant l'épée de Damoclès prête à s'abattre sur ma tête. Puis je hoche la tête, avec un peu plus d'entrain et moins d'angoisse. "Je le ferais, Maître." Et mieux vaut s'y attarder tout de suite après cette entrevue. Puis, je cherche à savoir si je l'ai tout de même déçu, ou si j'ai mal fait d'être venu en aide à Sarah. Je serre légèrement l'accoudoir entre mes mains, ayant l'impression de m'être retrouvé soudainement dans un de ces roller coaster moldus. "Non, vous avez raison. Mais, n'aviez-vous pas peur qu'un jour ou l'autre, même si les ténèbres ont englouti le peu d'humanité qu'il lui restait, il se retourne contre nous ? Je peux le surveiller, et je pense pouvoir me débrouiller seul, pour le moment. Cela relève de mes compétences. " Je joins mes deux mains, l'une dans l'autre, tout en me tenant droit, enfoncé dans le canapé. "Que comptez-vous faire, pour la prochaine attaque ? S'il s'agit du Ministère ou de Poudlard, je pourrais peut-être vous faciliter l'accès bien que, pour le Ministère cela risque d'être difficile et je devrais me tourner vers d'autres mangemorts." Autant détourner quelques sujets, avant qu'ils ne deviennent trop embarrassant et que je risque de me manger un Endoloris dans les dents. "Ces sang-impurs ainsi que les traitres doivent tous disparaitre. Cela m'insupporte de les voir se pavaner librement et la conscience tranquille dans les rues de notre monde."





©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Dim 30 Juil - 18:40

Maintenant que j'avais exposé à Lucius le fait qu'il devait surveiller Regulus, le sujet dévia sur une autre personne, à savoir, Théodore Avery, un sang-pur récemment torturé par ses soins à la demande de Sarah qui était la fiancée de celui-ci. S'il pouvait ramener ce sang-pur à la cause.. ce serait tout bénéfique. Nous manquions de monde... « Mieux vaut ne négliger aucune personne qui a du potentiel, je ne peux qu'être d'accord. » Je souris, ravi par les propos de Lucius. Cela me semble de bonne augure... « Plus nous serons nombreux avec des personnes ayant de grand pouvoir, mieux vous pourrez régner. » Je prends une gorgée de thé. « Oui... il sera plus facile de régner.. de montrer que les sorciers sont au-dessus des moldus... les sorciers doivent ouvrir les yeux et se réveiller. Il est temps de remettre à leur place, ces sales moldus. »

Puis, l'air de rien.. je lui demande s'il a peur de Théodore Avery. « Je n'ai aucunement peur de Théodore Maitre » Je souris en coin me demandant de quoi il avait peur exactement... en tout cas, pas grand chose à ce que je peux deviner... je termine mon thé puis pose ma tasse sur la table basse du salon. « Dans ce cas, il sera aisé de t'en charger... » ce qu'il confirme « Ayez confiance, il tombera. Je m'assurerais d'être celui qui le fera tomber. » Je suis content que le problème soit presque réglé. « Je ne doute pas de ta parole Malefoy... je te laisse le soin de t'en occuper comme bon te semblera »

Mais, le sujet de Théodore n'est pas ma préoccupation principale et je change de sujet pour évoquer le ministère et je tapote l'accoudoir quelque peu agacé par ses réponses. A vrai dire, ça ne me plait vraiment pas et je perds patience... l'instant suivant ma langue claque sur mon palais et je prononce la formule « Endoloris » en fixant Malefoy de mes yeux noirs de rage. Je stoppe le sort. « Sois un peu plus sur de toi et de tes informations Lucius... Tu sais parfaitement qu'il faut être précis. Bien que ta réponse soit cohérente... je ne vois pas qui pourrait être à la tête de l'ordre mis à part ce cher Albus. » Je prends un gâteau sur la table et lui fait comprendre que je n'hésiterais pas à prendre quelqu'un d'autre s'il le faut pour obtenir de meilleurs informations. Car, c'est faible pour ce qui est du Ministère et des Aurors. « Je le ferais, Maitre » Voilà qui était bien mieux !

Décidément, il est préoccupé par Théodore. Je souris en coin à ses questions. « Théodore Avery ne pourra pas se retourner contre nous... une fois son âme perdue... il ne parviendra pas à remonter. Je m'occuperais personnellement de son cas pour que ça ne puisse arriver... Lorsqu'il aura goûté à cela , il ne parviendra pas à se retenir davantage. Et que veux-tu qu'il fasse ? Une fois pris dans les ténèbres... il coulera avec s'il ose se retourner contre nous. Il sera condamné une fois le pas franchi. On l'arrêtera ou le tuera pour avoir été dans l'ombre... donc je suis sûr qu'il n'y a pas trop lieu de s’inquiéter. Trouve juste le bon moyen de le faire succomber. » Je vois qu'il est fort curieux pour la suite des événements... « Avant de procéder à une attaque... il faut étudier de près l'ennemi... d’où l'importance de tes informations. » Mais, je suis satisfait de voir qu'il ne manque pas d'idées. « Patience Lucius... bientôt, ils ramperont devant nous et nous supplierons de les épargner » dis-je en éclatant de rire. « Bientôt, nous serons libre de nous montrer et ils devront se cacher s'ils ne veulent pas mourir »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 208
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Mar 8 Aoû - 13:31

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
J'affiche un sourire satisfait à ses paroles, partageant totalement son point de vue. Les moldus n'ont aucune place ici, ni les sang-de-bourbe, ni ceux qui ont osés trahir leur famille, leur sang. Malheureusement, ce n'est pas tous les sorciers qui partagent ce point de vue, malheureusement, ils sont bien trop embrouillé par les idéaux totalement décalés de ceux qui approuvent ce mélange peu ragoûtant. Puis, on parle de Théodore, et je ne peux sentir la colère grimper, et cette détermination qui me ronge les entrailles. Au moins, il me fait un minimum confiance sur ce point, et je lui ai déjà prouvé que pour moi, c'est plutôt aisé de manipuler quelqu'un et de l'attirer au plus profond des abysses des ténèbres. Je suis un des plus grands manipulateurs de tous, celui qui vous utilise tous comme des pantins à sa guise. Le sujet dévie sur Poudlard et le nombre d'Aurors dans l'école. Je me sens plutôt insecure, je sais que mes réponses ne satisfont pas le Maître et que le Doloris me pend au nez. J'essaye de me rattraper tant bien que mal, de ne rien laisser paraitre... mais rien n'y fait. Le sort me frappa de plein fouet, je sens cette vive douleur s'emparer de moi et me broyer toutes parties de mon corps. Je ne peux rester sur ce fauteuil, je me mets à genoux sur le sol, ne laissant échapper que de petits bruits de douleur, serrant les dents. Mon visage se tord de douleur et mon corps se crispe totalement. Mais heureusement, contrairement à d'habitude, le sort ne me dévora pas aussi longtemps que je le pensais, bien que j'avais l'impression que ça faisait déjà cinq bonnes minutes que la vive douleur me détruisait de l'intérieur. Je reprends mon souffle, sonné, me décrispant petit à petit, reprenant mes esprits. Je me redresse, étant peu fier avant de me réinstaller sur le canapé que j'occupais. "Oui...Maître ... pardonnez-moi, cela ne se reproduira plus ..." Dis-je d'une voix tremblante, ne m'étant pas remis totalement.

J'oriente la conversation vers un sujet qui ne le fâchera plus. Mais son raisonnement me parait tout juste, au moins je n'ai pas à m'inquiéter, et même si Théodore dévie et nous trahit, bien que j'ai prévenu le Maître, cela me retombera dessus. Mais je suis habitué. Puis, je lui demande l'avancer des évènements et ce qu'il compte faire. Puis, je dois faire preuve de patience. Mais il me tarde de les voir tous brûler, d'entendre leur cri strident de douleur et leur corps tomber. "Beaucoup nous sous-estime, Maître, et j'en suis profondément fâché. Ils ne se rendent pas compte de l'étendu de vos pouvoirs et de vos capacités. Pour eux, vous n'êtes qu'un homme qui se prend pour le Maître ultime. Mais ils ont tord, et j'ai bien hâte qu'on leur prouve ce dont vous êtes capable. J'ai hâte de torturer et de tuer ceux qui oseraient se mettre en travers votre route. Brûlons leur maison, tuons ceux qu'ils aiment, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien." Dis-je pensif, ne retenant aucunement cette envie, et cette haine envers eux. "Je suis impatient, d'être le jour où nous pourrons être enfin libre, et exposer nos pouvoirs. Je suis impatient, de vous voir au sommet, détrônant Dumbledore, qui ne peut évidemment rien contre vous, et ce jour là, il ne sera plus rien. " Puis je me rends compte que je m'emporte, je baisse mes yeux, déglutissant difficilement. "Mes excuses ... je me suis vivement emporté par cette excitation ..." Dis-je en redoutant à nouveau, un de ces sorts impardonnables.






©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 78
Date d'inscription : 07/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   Ven 11 Aoû - 21:22

Je me retrouve en tête à tête avec Malefoy et les informations données ne sont pas à la hauteur de mes espérances. Je trouve que c'est bien léger... je ne suis pas satisfait des réponses de Lucius. Le sort jaillit de ma bouche... je le vois à peine émettre de la douleur... il parvient à se contenir. J'ai malgré moi un rictus... je mets fin au sortilège. Il se réinstalle sur le canapé « Oui Maître... pardonnez-moi, cela ne se reproduira plus... » J'ai un nouveau sourire sur les lèvres. « Il vaut mieux pour toi Lucius » dis-je, d'un ton menaçant. Et il valait mieux qu'il ne prenne pas mes paroles à la légère. Je ne plaisante jamais. Le sujet revient sur Théodore Avery.

Je le rassure sur ce point... Théodore tomberait s'il les trahissait... une fois dans l'ombre, il se condamnerait tout seul en nous trahissant. Soit par notre vengeance, soit il serait enfermé à vie. Je doute qu'il ait envie d'une telle vie. Cela me fait sourire. Le problème écarté, Lucius semble assez curieux de savoir ce qui va se passer par la suite au point qu'il me demande dans l'espoir d'en savoir un peu plus. Je lui dis le minimum... « Beaucoup nous sous-estime, Maître, et j'en suis profondément fâché. Ils ne se rendent pas compte de l'étendu de vos pouvoirs et de vos capacités. Pour eux, vous n'êtes qu'un homme qui se prend pour le Maître ultime. Mais ils ont tord, et j'ai bien hâte qu'on leur prouve de dont vous êtes capable. J'ai hâte de torturer et de tuer ceux qui oseraient se mettre au travers votre route. Brûlons leur maison, tuons ceux qu'ils aiment jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. » J'observe attentivement Malefoy qui déverse sa haine sans aucun scrupule et ça me plaît bien, je dois le reconnaître. « Je suis impatient, d'être le jour ou nous pourrons être enfin libre, et exposer nos pouvoirs. Je suis impatient, de vous voir au sommet, détrônant Dumbledore, qui ne peut évidemment rien contre vous, et ce jour là, il ne sera plus rien. » Je songe à ma quête. Je souris à nouveau... bientôt Dumbledore ne pourrait plus rien... c'est certain. C'était en bonne voie en tout cas. Je passe ma langue sur mes lèvres et observe Nagini qui fait le tour de la pièce. Je vois Lucius baisser les yeux alors qu'il ajoute « Mes excuses.. je me suis vivement emporté par cette excitation.. » Je penche la tête sur le côté, un rictus sur les lèvres. « Nul besoin de t'excuser Lucius. J'aime voir que tu es déterminé et pressé d'en démordre avec ces vils impurs.... mais patience... il faut encore un peu de patience... bientôt, tu auras ce que tu désires tant... nous leur montrerons bientôt qu'ils ne sont pas en mesure de se frotter à nous. » Je caresse la tête de Nagini qui vient à ma hauteur. « Bientôt, tu pourras faire ce que bon te semble... sans la moindre retenue. Et si tu as des recrues sur ton passage, n'hésite pas à les faire venir... » Je me sers une autre tasse de thé.

« Dumbledore ne pourra pas nous stopper... Impossible que ça arrive... Ce n'est qu'un homme fou qui s'est fait contaminé par la vermine. C'est à moi, à nous... de leur ouvrir les yeux. » Je bus une gorgée. Je me perds dans mes pensées et songe au hibou reçu par Evan. Je fais mine de réfléchir avant de lâcher...  « Malefoy... étant donné que tu es en mesure de rentrer à l'école assez facilement... j'aimerais que tu trouves Evan et l'informe que j'ai bien reçu son message. » Je marque une pause puis ajoute « Demande lui ce qu'il sait au sujet d’Anaël Grimaldy... tâche de savoir s'il est bien comme recrue. Selon Evan, il est dévoué et veut servir notre cause. » Je tapote l'accoudoir.« ça me fait penser que je dois m'entretenir avec Axel.. ou tiens, si tu le croise... dis-lui que je n'ai plus besoin de lui pour la mission que je lui ai confié ou je lui enverrais un hibou soft pour l'informer. Je pense que Regulus va faire ce qu'il faut bien que je veux vraiment que tu gardes un œil sur lui. » J'espérais me tromper à son sujet... il valait mieux pour lui, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dark was the night when our tale was begun. ▬ Riddle&Malfoy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In the Dark of the Night (MOPANGO)
» In the dark of the night || Eli
» Wednesday Night Raw # 60
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume-Uni :: Little Hangleton-
Sauter vers: