AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ça va être ma fête || ft. Lucius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 61
Date d'inscription : 09/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ça va être ma fête || ft. Lucius   Mer 17 Mai - 17:07

Ca va être ma fête
lucius & fergus
••••

   
C’était une mauvaise idée. Une très mauvaise idée, dés le départ. Qui pouvait être abruti au point de proposer à son meilleur ami d’aller se prendre une cuite « réparatrice de moral » la veille d’une journée de travail… hormis moi ? Cuite qui se soldait par une gueule de bois tout bonnement abominable aujourd’hui, évidemment. Me maudissant de toutes les façons possibles et imaginables, je jette un coup d’œil à l’heure affichée sur le cadran de la montre accrochée à mon poignet. Plus que quinze minutes à tenir. D’un geste discret, je passe ma main dans l’une de mes poches pour m’assurer que la potion anti-vomitive, dont la version a été quelque peu retravaillée comparée à celle que j’avais envoyée à Kimmy il y a quelques semaines de cela, est toujours présente dans ma poche. La sensation d’une petite fiole de verre contre ma paume me fait pousser un soupir de soulagement : sauvé. Si je m’étais écouté, je l’aurai certainement bue dés le réveil pour subir le moins longtemps possible les effets de la petite sauterie improvisée d’hier, mais l’appréhension liée à de possibles effets secondaires avait suffit à me persuader d’attendre la fin de mon service pour jouer aux apprentis chimistes.

M’étant efforcé de sourire et d’afficher une mine aussi humaine et vivante que possible durant l’ensemble de la journée, l’heure de fin sonna comme un véritable soulagement et pour une fois, je n’attendis même pas de voir mon chef de service pour le débriefing habituel qui suivait généralement chaque journée de travail. De toute façon, mieux valait éviter qu’il me voit dans cet état ; déjà que certains avaient ouvertement eu quelques soupçons en fronçant les sourcils sur mon passage, certains allant même jusqu’à me demander si « j’étais sûr que tout allait bien ». Non, il valait mieux éviter de trop attirer l’attention sur moi, particulièrement aujourd’hui.

J’ai à peine le temps de m’affaler sur mon lit après avoir transplané et avalé la potion que soudainement, le souvenir d’un rendez-vous fixé plus d’une semaine auparavant me revient à l’esprit. En me souvenant de l’identité de la personne que je suis censé rejoindre il y a vingt bonnes minutes déjà, je me tape le front en enfonçant l’arrière de ma tête dans l’oreiller. S’il y avait bien quelqu’un qu’il valait mieux avoir avec plutôt que contre soi, il s’agissait bien de Lucius Malefoy… à qui j’étais précisément en train de faire perdre du temps à cause d’une misérable gueule de bois. Qui dit mieux ?

Soudainement la boule au ventre pour une raison tout-à-fait fondée, je m’empresse de me relever et de repartir à nouveau, cette fois en direction de l’allée des embrumes. Mon regard accroche bien vite – trop vite à mon goût, moi qui espérait qu’il soit en retard voir même qu’il ait totalement zappé cette entrevue – les yeux gris acier de l’homme en face de moi et je sentis mon estomac remonter dans ma gorge en un looping à en faire pâlir les plus périlleuses montagnes russes moldues.  

«  Je suis vraiment désolé pour mon retard, j’ai été retenu au travail plus tard que prévu. »

Mentalement, je remercie mon audace d’ancien Gryffondor qui est certainement la seule chose me permettant de garder totalement contenance tout en regardant mon interlocuteur droit dans les yeux en ne lui disant qu’une demi-vérité. Tout ce que j’avais à espérer désormais – mise à part survivre à aujourd’hui –, c’était que la potion ne soit pas (trop ?) ratée et que les effets secondaires éventuels me soient épargnés.

«  J’espère que tu n’attends pas depuis trop longtemps ? »

   

   ••••

by Wiise

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 216
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ça va être ma fête || ft. Lucius   Jeu 18 Mai - 1:15

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
La journée a été dure et surtout longue. Au ministère, nous avons trop de travail, et récolter des informations pour le maître tout en jouant la sainte nitouche, c’est tout aussi éprouvant, mais excitant. Etant bien vu par tous, et respecté, je ne peux que jouer de mon statut de toute évidence. Un homme respectueux, noble et droit dans ses bottes. Toujours à l’heure et là quand on en a besoin. Un homme malin et fourbe. Je suis un très grand manipulateur, s’il y avait un classement de manipulateurs dans ce monde, je ferais sûrement parti des cinq premiers. J’affiche toujours une image de cet homme noble qui entretient un travail plus que soigné. Je suis quelqu’un de sérieux à qui on se fie en général, alors, pour savoir tout ce qui se passe au Ministère, je suis plutôt très bien placé, mais pas aussi bien placé que le Ministre, ce poste est réservé à quelqu’un d’autre qui attend patiemment de placer quelqu’un haut placé de son rang. Enfin, tout ça pour dire que je suis bien content pour le moment d’être enfin rentré – bien que ce soit pour une courte durée- sachant que probablement dans les mois à venir, j’aurais encore plus de travail à accomplir, surtout en vue de ce que nous réserve le Seigneur des Ténèbres. Je ne me reposerais véritablement que lorsque je serais mort.

Une douche chaude. Si je le pouvais, je serais resté un peu plus longtemps. Mais il est bientôt l’heure, et je n’ai aucunement le temps de me laisser me perdre dans toutes ces pensées et ces idées qui se bousculent dans ma tête. Narcissa n’est pas encore rentrée, je la retrouverais probablement à l’heure du coucher. J’aurais aimé la voir avant de m’absenter, histoire d’apaiser mes mœurs et cette foutue conscience qui s’assombrie de jour en jour. Cette femme est un rayon de soleil qui empêche toute part d’ombre de m’engloutir définitivement dans les ténèbres, et tant qu’elle sera là, elles ne m’atteindront jamais mon cœur totalement.  Parfois, j’y pense, et je me dis que si elle n’était pas là, je ne serais probablement pas l’homme que je suis aujourd’hui. Elle m’a fait connaître un sentiment que je n’avais jamais connu auparavant, un sentiment qui au début m’a fait grandement peur, mais au final, j’ai préféré me laisser bercer parce qu’on appelle « l’amour » et je ne peux qu’être comblé. Je ne lutterais plus jamais contre ce sentiment. Elle mérite d’être aimé et choyée, elle mérite d’être heureuse bien que parfois je sais que de nombreuses choses la tourmente, au vu de mes actes qu’elle ignore, ou non. Mais malgré tout, je m’efforce de faire le maximum pour son bonheur et qu’elle se sente apaisée, parce qu’elle le mérite.

Je finis de m’habiller et me recoiffe convenablement avant de me saisir de ma canne à pommeau que je dissimule dans ma robe de sorcier, avalant un dernier verre de whisky pur feu puis je transplane jusqu’à l’allée des embrumes, lieu où j’avais donné rendez-vous à Fergus. Un homme plein de potentiel et pourtant du mauvais côté ou du moins … sûrement indécis et qui ne jure que par sa famille. Pourtant, Merlin sait à quel point nous avons besoin de lui de notre côté. Je serais là, pour lui, quitte à ce que je le prenne sous mon aile. Nous avons tout de même quelques points en commun, et si j’arrive à faire glisser mon venin remplie de haine et de ténèbres, elles le transformeront petit à petit, jusqu’à ce qu’il devienne une machine à tuer.

Cela fait bientôt dix minutes que je l’attends. Cinq minutes de retard. Cinq autres à patienter sagement car je suis quelqu’un de très ponctuel, quitte à venir cinq minutes à l’avance. Je m’impatiente, et je me sens d’hors et déjà bouillir intérieurement. Puis, dans le peu de foule empestant la douleur, la haine et l’obscurité, j’aperçois ce visage qui m’est familier. Je le fixe, sans détourner le regard, jusqu’à ce qu’il arrive à ma hauteur. Je remarque sa détresse et cette anxiété, puis aussi cette mine décomposée. J’esquive un vague sourire en coin qui disparait aussi immédiatement qu’il est apparu. Serait-il entrain de me mentir ? Sachez que lorsque les gens mentent, je le sais. Etant un menteur ‘professionnel’, je remarque bien vite mes semblables.  Puis, il s’inquiète du temps que j’ai pu attendre. Je lâche un léger ricanement, bref et vif avant de le dévisager. « Nul besoin de me mentir. Même étant un homme du ministère, je sais être ponctuel. » Bien sûr, s’il y a urgence je n’abandonne pas comme ça, quitte à être en retard. Sauf s’il s’agit du Seigneur des Ténèbres, je préfère tout laisser en plan et être à l’heure. « Cinq minutes, mais c’est déjà cinq minutes de trop. » Je ne suis pas un homme patient, et mieux vaut être ponctuel avec moi. Je l’observe un peu plus avant de garder ce sourire en coin, coller sur le visage cette fois-ci. « Tu as mauvaise mine, dis-moi. Quelque chose t’empêche de dormir la nuit ? » Ou alors ça peut être d’autres choses, c’est vaste. Je L’invite à me suivre ensuite, préférant m’éloigner de la foule et que l’on soit un peu plus au calme, à l’abri des regards. J’aurais très bien pu l’inviter au Manoir, mais disons qu’il faut le mériter.  « Alors ce travail, il te plait ? Et pourquoi avoir choisi cette voie là ? » Autant commencer en douceur afin de ne pas le brusquer en parlant directement de ses positions concernant cette future guerre, cela paraitrait plutôt … douteux.


©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 61
Date d'inscription : 09/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ça va être ma fête || ft. Lucius   Lun 5 Juin - 20:27

Ca va être ma fête
lucius & fergus
••••

 
Tandis que je déblatère le premier demi-mensonge qui me vient à l’esprit, je sens une boule d’appréhension me remonter dans la gorge dés que mon regard croise le sien. Je connais la réputation de Lucius Malefoy ainsi que celle de sa famille et je suis on ne peut plus conscient que quelques petits mots habilement glissés de sa part à une personne influente suffirait à me descendre plus bas que terre. L’image d’une épitaphe rédigée à mon effigie me passe en tête durant un bref instant et je m’efforce de reprendre contenance avant de donner au sang-pur présent en face de moi l’envie d’accomplir de suite cette pseudo-prophétie peu réjouissante.

«  Je suis désolé. Le prétexte réel n’est juste pas très… glorieux, dirons-nous. »

Il est inutile de jouer la comédie plus longtemps ; il avait lu clair dans mon jeu dés le moment où j’étais arrivé, certainement avec une pancarte « coupable » gravée sur le front malgré moi. Espérons juste qu’il se montre compréhensif en se rappelant de l’époque où lui-même devait être fêtard. Enfin, en estimant que les gens de son « engeance » ne trouvaient pas ce genre d’activités trop dégradantes pour eux, du moins.

«  On va dire que je n’ai pas vraiment eu le temps de dormir cette nuit, en vérité. Une urgence de dernière minute à propos d’un ami. »

Je me passe une main dans les cheveux, geste que je me surprends à faire de plus en plus régulièrement lorsque je suis nerveux.  Sa remarque sur la fatigue me surprend quelque peu et je songe que je dois vraiment avoir une sale tête aujourd’hui pour qu’il se sente obligé de me le faire remarquer. Ou peut-être étais-ce un moyen supplémentaire pour tenter de me tirer les vers du nez vis-à-vis de mes activités peu reluisantes…

Lorsqu’il m’invite à nous éloigner, je tente de me rassurer intérieurement quant au fait qu’il avait encore besoin de moi et que ce ne serait pas en sa faveur de me laisser pour mort dans une ruelle sombre de l’allée des embrumes. Quoi que… n’étais-ce pas justement le lieu idéal pour dissimuler un corps ? Dans un endroit à l’abri des regards, qui était réputé pour être malfamé ? Argh. De toute façon, ce n’est pas vraiment comme si j’avais d’autres choix que de prendre mon courage à deux mains et de le suivre tout en priant Merlin pour que le calme qu’il semble afficher ne soit pas qu’une façade destinée à mieux me piéger.

La discussion commençant sur le sujet du travail, je prends le risque de me détendre un peu tout en restant malgré tout un minimum sur la défensive sans le montrer. D’après ce que je pensais de lui, il aurait certainement été du genre à frapper d’estoc mais on n’est jamais trop prudent.

« Oui, il est exactement comme je l’aurai voulu. Enfin… J’espère tout de même que j’aurai droit à traiter des affaires un peu plus importantes que celles qui me sont confiées pour le moment mais je suppose que je dois aussi apprendre à être un peu plus patient que je n’ai l’habitude de l’être… » J’affiche un petit sourire coupable, conscient que mon impatience était certainement l’un de mes plus grands défauts. « C’est une… affaire de famille. Disons que nous avons un mode de vie différent du reste des sorciers et que dans notre camp, chaque personne a une fonction qui lui est attribuée en fonction de ses capacités. Pour ma part, étant donné que j’ai toujours montré certaines aptitudes et préférences pour les potions, ma future fonction a été assez facilement trouvée. »




 

  ••••

by Wiise

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 216
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ça va être ma fête || ft. Lucius   Ven 9 Juin - 13:48

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
Fergus dégage une aura particulière, et dégage un certain stress, et une certaine nervosité que même un aveugle ne pourrait passer à côté. Peut-être est-ce le fait simplement de se trouver face à moi, être en ma compagnie et me sortir un mensonge aussi grossier qu’il n’a aucunement la conscience tranquille. Qu’il se rassure, je pense que je serais pareil face au Maître, mais je ne me permettrais en aucun cas de lui sortir quelques sottises. Je l’observe, n’esquissant aucun sourire face à ce rattrapage de dernière minute face à la remarque que je n’ai pas pu me retenir de lui faire. Je hausse les épaules. Qu’importe ce qu’il peut me dire, le fait qu’il m’ait sorti une ânerie ne changera rien. Mais je suis bien curieux de savoir ce qu’il a fait pour avoir une telle tête pareille ainsi qu’une posture d’un homme fatigué, las.

« Tu as trop festoyé hier soir ? Profite-en, un jour, vu les tensions qui règnent, on ne pourra plus le faire. »

Dis-je avec neutralité, sans pour autant appuyer sur n’importe quel sous-entendu. Bientôt, on ne pourra plus festoyer comme bon nous semble, l’heure ne sera plus aux festivités, et toute joie sera absorbé par ces ténèbres et nous, mangemorts, on se fera un plaisir de déguster cette joie envolée et cette tristesse nichée au creux de leur entrailles. On viendra leur déposer un baiser glacial, et froid comme la mort sur leur douce joue, pour qu’ils n’oublient pas que nous serons toujours là, dans la joie et la bonne humeur pour répandre tristesse et malheur. Nous, nous pourrons fêter dignement nos victoires, nos naissances, nos mariages et nos réussites. Ils nous regarderont, ceux qui seront aussi bas, ceux qui nous ont sous estimé et ceux qui voulaient nous priver de ça. On peut inverser les rôles, et quand on le fait, généralement, ils font moins les malins.

J’observe Fergus attentivement, et son geste, sa main dans ses cheveux me laisse à croire qu’il est à son summum de nervosité. Un léger sourire en coin se dessine sur mon visage. « Pourquoi es-tu aussi nerveux, Fergus ? Est-ce ma compagnie qui te rend ainsi ? » Le pousser un peu plus dans sa nervosité, voir son corps se tordre sous le stress et l’angoisse. Par Merlin, je ne lui veux aucun mal, à lui. Au contraire, je sais qu’il a un grand potentiel, et c’est pourquoi je préfère l’avoir avec moi, même voir à vouloir le pousser jusqu’à dans nos rangs. M’en faire un partenaire, un élève. On s’éloigne, mais seulement pour éviter les oreilles trop curieuses. Je me doute que sa nervosité ne s’estompe pas, lui qui ne sait pas de quoi il en retourne, pourquoi cette entrevue, mais s’il savait, peut-être qu’il partirait, prenant les jambes à son cou.

Autant ne pas commencer à le brusquer, commençons doucement, afin de ne pas effrayer cet animal déjà plus qu’apeuré. Et puis, mieux vaut connaître celui qui ne fait pas parti encore de mes amis, de mes frères. Je l’ai déjà observé, mainte et mainte fois lorsque je me trouvais en sa présence, j’ai observé ses failles qui pourraient être exploitées. J’ai observé ses moindres faits et gestes, ses mimiques et analysé son caractère. Un homme qui prend parti pour sa famille mais qui ne sait pas réellement s’il compte rester auprès de sa famille lors de cette guerre imminente, ou s’il préfère se détacher secrètement et prendre un parti qui lui conviendrait le mieux. Je ne pense pas qu’il soit tellement un dur à cuire, certainement quelque peu naïf dans le fond. Je hoche la tête à ses explications et regarde autour de nous, discrètement. « Nas-tu jamais eu envie de te détacher de ce fonctionnement familiale ? Je n’ai rien contre, bien sûr, mais je me doute que vu que vous vous sentez un peu … à part et ne jurez que par vous-même, mais ne penses-tu pas que, lors de cette guerre qui commence à pointer le bout de son nez, vous seriez moins à l’abri que les autres ? » Je l’observe attentivement, ne laissant transparaitre aucune émotion, aucun sentiment, les traits du visage durs. « J’ai cru comprendre que vous n’avez aucune allégeance, si ce n’est votre famille. Je respecte ce choix, mais à votre place je me déciderais. Sûrement que le Seigneur des Ténèbres s’en prendra aux plus vulnérables, ceux qui n’ont … pas de protection. » Ceux chez qui les aurors ne tournent pas autour, ceux qui n’ont pas fait leur choix et qui auraient dû. Ceux qui se retrouvent dans leur coin et qui ne se sentent pas conviés à la fête. Ceux qui feraient certainement parti des lâches car ils n’ont pas eu le cran d’affronter l’un des deux camps. « Encore une fois, je respecte votre choix, mais à ta place je réfléchirais à prendre parti. Pour le bien de ta famille, ou pour le tien. Tu as beaucoup de talents, ce serait un grand gâchis qu’un homme comme toi se retrouve six pieds sous terre. » Dis-je d’un ton neutre, et plutôt confiant. Je ne mens qu’à moitié. Je sais que Fergus a de grands talents. Autant le reconnaître et ne pas se voiler la face, et sûrement le lui faire remarquer pour mieux l’attirer. J’aurais pu me retenir de le lui dire, et garder ça pour moi, mais j’ai besoin de lui, autant lui graisser la patte.

« Qu’entends-tu par affaires importantes ? Je peux peut-être t’aider, si tu le souhaites. Mais il faut que tu saches que cela a un prix. » Je marque une pause, réfléchissant. Lui demander de nous rejoindre serait trop brusque et trop violent, autant l’attirer petit à petit, lui glissant des idées noires dans la tête peu à peu. « Travaille sur ta patience. Je ne peux t’aider à évoluer si tu ne fais aucun effort de ton côté. Et pense à notre réputation. » Surtout la mienne, que je ne souhaite aucunement salir. « En parlant de réputation, j’ai cru comprendre que tu étais souvent ici … la magie noire te passionne, ou entretiens-tu un lien étroit avec les ténèbres ? »





©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 61
Date d'inscription : 09/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ça va être ma fête || ft. Lucius   Dim 16 Juil - 22:16

Ca va être ma fête
lucius & fergus
••••

 
«  Sans doute que non… »

Intérieurement, je pense qu’il en faudrait vraiment beaucoup pour m’empêcher de faire la fête. La guerre est certainement aussi proche qu’on le prétend, mais je ne me laisse pas spécialement impressionner par celle-ci. Tant que je n’ai pas choisi de clan différent de celui de ma famille à défendre, je ne me considère pas comme étant particulièrement impliqué. La difficulté pourrait néanmoins résider dans le fait de trouver d’autres personnes prêtes à continuer de danser et de boire en oubliant ce qui se passait le temps d’une soirée. Enfin bon, ce n’était pas encore le moment de m’inquiéter pour ça ; j’en aurai bien le temps lorsque les choses seront plus concrètes. Ce qui me préoccupe surtout en cet instant, c’est de pouvoir me sortir de cette entrevue en un seul morceau. Sa question fait rater un battement à mon cœur et je relève les yeux vers lui, hésitant vis-à-vis de la façon d’agir que j’étais supposé adopter. Admettre la vérité et risquer de passer pour un lâche ayant au moins le mérite d’être franc ? Tenter de garder la face par orgueil ? Le choix est compliqué, et les secondes s’écoulant bien vite ne me laissent que peu de temps pour réfléchir et réussir à broder quelque chose de correct et de censuré à la fois.

«  Ta compagnie en elle-même, non. La rancœur potentielle que tu pourrais avoir étant donné que je t’ai fait perdre ton temps en revanche, peut-être. »

Perdre la vie en défendant mon camp ne me dérange pas le moins du monde ; je me suis fait à cette idée depuis que je suis tout jeune. Après tout, passer sa vie en étant entouré de dragons reste un mode de vie plutôt original et un simple faux-pas pouvait avoir des conséquences dramatiques. Chacun d’entre nous le sait.  En revanche, me faire tuer en magouillant pour mes affaires personnelles à cause d’un simple retard n’était clairement pas aussi honorable. Et de toute façon, connaissant le tempérament de mes sœurs, je suis certain que la majorité d’entre elles arriveraient encore à me pourchasser au-delà du royaume des vivants pour leur avoir fait bond de la sorte. Non, décidément, ce n’était pas le moment de me faire assassiner. Encore moins pour ça.

Mon regard se perd au loin un instant lorsque Lucius aborde le sujet de ma famille et les liens étranges qui unissent les membres de cette dernière. Une fois de plus, j’hésite vis-à-vis de la réponse que je suis censé le fournir sauf que cette fois, ce n’est pas par crainte des représailles ; je ne sais simplement pas quoi en penser moi-même. À mes yeux, défendre le clan et nos intérêts a toujours été le plus important et ce quelle que soit l’époque et les temps dans lesquels on vit. Les MacFusty ne prennent pas parti, ils se contentent de défendre le leur. Enfin, c’est ce que la théorie avait toujours prétendu, du moins. La pratique est toujours bien plus difficile à appliquer : comment est-il possible de jouer à l’autruche indéfiniment lorsqu’une guerre se trouve sur le pas de notre porte ? Bien que je me sois toujours efforcé de retarder l’échéance jusqu’à présent, je sais qu’un jour ou l’autre, je serai contraint de prendre parti. Et que le plus tôt sera certainement le mieux.

« Nous avons des dragons. » Je ne sais pas réellement pourquoi cette phrase me vient en premier ; notre but est de protéger les dragons étant à notre charge. Pas d’en faire des combattants censés nous défendre dans la guerre à venir. « Notre train de vie a toujours été comme ça. Ce sont eux qui passent en priorité, nous sommes là pour prendre soin d’eux. Si chacun d’entre nous prenait la décision de s’enrôler, qui aurait encore le temps pour faire perdurer cela ? »

C’était sans parler des différences d’opinions de chaque membre de la famille. Certains tiendraient absolument à conserver leur neutralité quel qu’en soit le prix à payer, d’autres auraient tendance à s’enrôler auprès des mangemorts ou de l’Ordre pour « se protéger » et « participer à l’action ». Quoi qu’il en soit, faire un choix officiel ruinerait sans aucun doute l’entente cordiale qui régissait la majorité de leurs contacts. La perte de la famille pourrait d’ailleurs en être la conséquence la plus dramatique.

« Je comprends tout-à-fait ton point de vue. Néanmoins, j’avoue que j’ai un peu de mal à comprendre où pourrait se trouver ma place dans tout cela. Aux yeux de la majorité des gens, je ne suis qu’un gamin. Quel rôle important pourrais-je réellement jouer dans cette guerre ? »

Je ne suis pas complètement idiot, je sais que sa proposition est alléchante. Sans doute y-a-t-il des détails qu’il évite d’aborder pour éviter de me braquer, mais je sais que choisir le camp des mangemorts m’assurerait indéniablement une position intéressante tant d’un point de vue stratégique que financier : rejoindre officiellement un camp pourrait me permettre d’approfondir un peu plus mon business et de trouver d’autres clients, indéniablement. Mais suis-je vraiment prêt à faire une croix sur toutes les personnes nées-moldues que je fréquentais, dont Kimmy que j’ai toujours considéré comme ma petite sœur dés son arrivée au camp, par ambition ? De plus, n’étais-ce pas risqué pour moi ? J’ai beau être plutôt doué en potions, rien ne pouvait me garantir que je ne servirai pas de chair à canon à la première occasion venue.

« Disons juste que je ne dirai pas non si on me proposait de traiter des cas un peu plus palpitants que des chutes de balais ou des blessures superficielles. » Je hausse les épaules, pas tout-à-fait certain de vouloir lui demander ouvertement de l’aide en sachant que cela signifiait indissociablement que je lui serai redevable pour un bon bout de temps. « Bien, je ferai un effort. » Je hausse les épaules lorsqu’il parle de ma réputation et de ma présence en ces lieux. «  Un peu des deux. À vrai dire, je suis plutôt ici pour des histoires de business et je ne me préoccupe pas vraiment de l’allégeance de mes clients. Tant qu’ils paient ce qu’il m’est dû, tout cela m’importe peu. Néanmoins, je m’intéresse à toute forme de magie et la magie noire n’y fait pas exception. »



 

 ••••

by Wiise

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 216
Date d'inscription : 12/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ça va être ma fête || ft. Lucius   Mar 8 Aoû - 13:10

Blow a kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. What will we do when we get old? Will we walk down the same road? Will you be there by my side? Standing strong as the waves roll over. We were bold and young, all around the wind blows. We would only hold on to let go ...
Je tente de le mettre mal à l'aise autant que je le peux, et ce petit jeu m'amuse. Je sais qu'il a bien trop de choses à se reprocher, et qu'il vaut mieux qu'il se tienne à carreaux face à moi, déjà dû à son retard et à la petite forme qu'il me présente. Je souris en coin lorsqu'il avoue ce qui pourrait le rendre nerveux et stressé. Au moins, il fait parti de ces gens qui n'oseraient me défier et qui savent qu'il vaut mieux m'avoir à leur côté que sur leur dos, au risque de mettre leur vie en péril. Mais soit, je ne m'étale pas plus dessus, préférant venir à de choses beaucoup plus sérieuses et intéressantes pour moi. Il m'explique, son point de vue, ce qu'il pense et ses positions. Tiens dont, des dragons. Dragons qui ne sont pas infaillibles cependant, et tout sorcier qui se respecte le sait. Tant qu'une créature puisse saigner, être blessée elle peut être tuée. Je reste silencieux, l'écoutant avec attention puis je souris en coin face à sa question. C'est là que ça devient intéressant. Je l'observe avec une droiture infaillible, je ne laisse rien paraitre, aucune satisfaction, aucune excitation, simplement de la neutralité.

"N'as-tu jamais pensé, qu'avec ton dragon, tu pourrais faire de grandes choses, Fergus ? Je pense que, même en te positionnant dans un camp, ton dragon ne risquera pas grand chose et tu pourras en prendre grand soin. Qu'importe le camp, ceux qui aident à tuer ou capturer sont ceux dont on s'occupe le plus avec soin. Tu pourrais avoir une grande place, dans n'importe quel camp, parce que tu as un dragon. Tu n'es pas qu'un gamin, MacFusty, tu es un homme avec beaucoup de potentiel, un homme qui pourrait se hisser à une place bien plus importante au sein de notre monde." Je l'observe un instant avant de m'adosser au mur face à lui, dans cette ruelle étroite, qui ne nous laisse aucune place pour avoir ne serait-ce qu'un minimum d'écart entre nous, la limite d'approche de chacun ne pouvant être respecté. "Tu mérites bien mieux. A quoi cela t'avance de déambuler dans les rues presque chaque soir, l'âme en peine ? Tu es capable d'accomplir de grandes choses." La drogue et l'alcool ne lui serviront plus à se détruire, à l'aider à se chercher et lui donner l'impression de réussir à trouver son identité. Il n'aura plus à se noyer dans ce genre de débauche vicelarde au point de toucher le fond quelques fois. Il deviendra quelqu'un et n'aura plus à se détruire parce qu'il aura trouver son chemin, sa voie. "Laisse-moi t'aider." Je suis capable de voir le potentiel des autres, et ce qu'ils pourraient nous apporter à notre cause. Je me détache de mon mur, mon corps n'étant qu'à quelques millimètres du sien. Je plante mon regard glacial dans le sien, souriant en coin. Je suis persuadé que, lorsqu'il goûtera au sang et à ces ténèbres, il ne cessera d'en redemander, encore et encore. Il est sous la réserve, quelque chose, quelqu'un, l'empêche d'être lui-même. "Ne laisse personne t'empêcher d'être ce que tu es vraiment. Laisse le dragon qui sommeil en toi remonter à la surface. Tu ne pourras que te sentir meilleur." Dis-je d'une voix sombre.

Puis on parle de choses et d'autres. Il m'intéresse, ce petit bout d'homme, peut-être plus que les autres. Peut-être parce qu'il a une arme redoutable dont il ne se doute pas à quel point ses capacités sont grandes. "Un vrai sorcier doit savoir contrôler la magie noire et blanche, et s'y connaitre énormément. Qu'importe laquelle il utilise. C'est toujours mieux de savoir manier les deux pour contrer celle qui te fait défaut." Bien que je sois persuadé tout de même que la magie noire prendra toujours le dessus sur la magie blanche, il y a beaucoup plus de sorts qui mènent à la destruction et parfois, on ne peut contrer ça. "N'as-tu pas peur de sombrer dans les méandres de la magie noire ?" Dis-je en employant un ton joueur, et presque dangereux. Je pose ma main contre le mur, près de sa tête. "Qu'est-ce qui t'intéresse, dans la magie noire ? L'as-tu déjà réellement pratiqué ?"





©Pando

_________________



She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ça va être ma fête || ft. Lucius   

Revenir en haut Aller en bas
 
ça va être ma fête || ft. Lucius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» enfant battu
» Lucius n'est plus chef de la DCPJ:demission ou revocation ?
» L'inspecteur Lucius est toujours directeur de la PJ
» Rapport de bataille, chaos vs tau & space marines!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Le Chemin de Traverse :: Allée des embrumes-
Sauter vers: