AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Even the Angels can't protect you from me [Dassian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 141
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Even the Angels can't protect you from me [Dassian]   Sam 3 Juin - 11:52



❝Even the Angels can't save you from me❞
Toi & Moi
Comment décrire l'état de Darius, ce jour-là ? Sans doute n'y a-t-il pas de mots suffisamment explicites. C'est comme un orage qui tombe violemment sur le château, alors que l'aigle sort en trombe de sa salle commune, dévalant les escaliers de sa tour et les différents étages comme si Poudlard était en feu. En fait, c'est lui qui s'embrasse, la rage anime ses yeux bleus électriques alors qu'il pousse sans ménagement ceux qui sont sur son chemin. Cette colère, c'est tout ce qui l'habite en ce moment, tout ce qu'il a vainement tenté de repousser. Il a pourtant fait des efforts, mais cela.. ça ce n'est pas possible. Il n'a pas la naïveté de croire que sa soeur est encore vierge, Merlin non, même s'il préfère ne pas y penser. Mais s'il avait su .... Il aurait certainement pas donné son strangulot d'accord ! Qu'est-ce qui ne va pas chez elle ?! Enfin sur le coup, qu'est-ce qui ne va pas chez lui ! Durant la soirée, il avait vu sa cadette s'éclipser, pas forcément très sobre, mais il avait été retenu, et elle était dans le château après tout... S'il avait su que ce strangulot de pervers aller lui tomber dessus et coucher avec elle ! Puta*n, il allait le faire passer par la fenêtre !

Darius ne sait pas s'il dégage cette aura menaçante comme les véritable vénales quand elles prennent leurs visages hideux, mais les plus intelligents des élèves s'écartent sur son passage aussi vite que s'il était un basilic. Rapidement il se retrouve dans la grande bibliothèque de l'établissement et il s'arrête un instant devant les grandes portes, à regarder s'il le voit. Mais le lâche n'est pas à portée de vue. Alors, il reprend sa démarche pour fouiller chaque rayon, jusqu'à le trouver en train de ranger des livres. Si autrefois Darius n'a toujours pensé que cette partie de l'école était son refuge, lui rappelant beaucoup sa chambre, c'est plus le cas désormais. C'est l'antre de ce strangulot de pédophile. Sans perdre plus de temps, le brun se lance sur  lui et son poing vient s'abattre avec violence sur sa face. Un son horrible vient perturber ce silence religieux. D'abord, le bruit de l'impact ensuite celui des os de Darius qui se réduisent en bouillie. La violence de la douleur lui arrache un cri, alors qu'il pousse Cassian plus loin.

-P*tain de mer*e !

Des droites, Darius en a déjà donné. Parfois à des types plus costauds que lui, mais jamais de la vie ça ne lui avait brisés les os. Peu importe ce que peut dire Pandora, ce type n'a strictement rien d'humain ! Il aurait frappé dans l'un des nombreux murs du château, que la réaction aurait été la même ! Aussitôt, le monde s'agite autour d'eux, certains élèves ne peuvent retenir des crics horrifiés, alors que certains d'entre eux sont sans doute déjà partis chercher des l'aide auprès du corps enseignants. Qu'importe, le demi-vélane n'en a rien à faire. Ils peuvent le renvoyer si nécessaire, pour le moment, il a simplement envie de faire avaler ses dents au mec en face de lui. Retenant sa main blessée avec la seconde, légèrement tremblante, cela n'empêche pas son regard de le fusiller sur place.

-T'approches plus jamais de ma soeur ! Quel genre de pervers, tu es pour coucher avec une mineur alcoolisée ?!

Y à clairement des problèmes dans ce puta*n de châteaux ! Si les élèves ne peuvent même pas faire confiance aux adultes pour les ramener dans leurs dortoirs, en sécurité, quand ils ne sont pas en état... Où va le monde.

-Je sais pas ce que tu es, mais j'te jure sur la tête de Pandora, qui si jamais tu l'a retouche, je te fais passer par la fenêtre et je te regarderais t'écraser en bas avant d'aller te finir.


© Pando

_________________
i will not let him to hurt you.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 121
Date d'inscription : 15/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even the Angels can't protect you from me [Dassian]   Mar 13 Juin - 23:24


La vérité, c'est qu'il doit constamment s'surveiller pour pas être surpris en train d'sourire comme un idiot. La vérité, c'est que depuis qu'il a été beaucoup trop loin avec Pandora, il s'est jamais sentit aussi bien- et jamais, c'est terriblement long dans la vie éternelle d'un vampire. Les détails d'la nuit n'cesse de lui revenir à l'esprit et avec une si grande clarté qu'il a parfois du mal à s'concentrer sur ce qu'il fait. Heureusement, il a déjà une réputation d'étrange personnage alors même quand il s'évade, immobile, dans ses pensées quelques minutes, ça n'attire l'attention de personne- ni son expression joyeuse, détendue, qui pourrait très bien être dû à son adoration des grimoires. Qu'importe, il sait qu'personne peut deviner qui s'dissimule réellement derrière ses sourires et ses quelques sifflements. Car oui, le vampire se sent assez d'humeur pour siffloter d'jolies mélodies.
Et pourtant, s'il était constitué d'une vision dite normale d'la vie, il serait plutôt en train d'se flageoler mentalement d'avoir craqué devant les beaux yeux alcoolisés d'une jeune étudiante. Sauf que Cassian voit pas l'monde comme la majorité des mortels, figé pour toujours dans sa peau d'jeune fringant d'vingt-et-un ans. Il joue des rôles depuis qu'il est mort, s'transforme en n'importe qui et devient n'importe quoi, adulte sans l'être, Peter Pan aux violentes canines tâchées de sang. Il s'sent comme l'gamin qui grandit pas justement, souriant comme un imbécile d'devant le dé à coudre offert par sa version à lui d'Wendy.

Profondément occupé par son nuage puant l'rose, c'est certain qu'il n'a aucune idée de ce qu'il l'attend. Il entend pas ni n'sens la fureur d'l'aîné Sutherland, ni grâce à ses sens ultra développés, ni grâce aux expressions peu silencieuses des étudiants quand l'élève des bleus et argents fait son chemin dans la bibliothèque. Heureusement que l'endroit n'est pas bondé, mais il y déjà trop de spectateurs pour le scénario à venir. Aquila réalise se qui s'passe quand il sent une violente pression contre sa pommette, l'bruit faisant trembler son tympan et ses os craquants où il reçoit l'coup. Un goût métallique s'répand dans sa bouche, il est l'gars frappé sauf qu'c'pas lui qui souffre le plus en ce moment. P*tain de mer*e ! qu's'exclame le demi-vélane enragé, secouant sa main après avoir repoussé l'vampire brusquement. L'exclamation et l'bruit que le bibliothécaire a fait en rebondissement contre son chariot à moitié rempli et faisant tomber quelques bouquins, a tôt fait d'attirer l'attention des élèves présents dans leur direction. Pas besoin d'un dessin pour que Cassian comprenne pourquoi il s'mérite l'poing de Darius dans la gueule, et tandis qu'il s'plaint d'sa douleur, le blond s'tourne vers les étudiants, s'assurant d'glisser tout son pouvoir hypnotisant dans ses mots pour être certain qu'tout étudiant dans les parages assistent pas à c'qui s'en vient. Tout le monde dehors, et fermez la porte derrière vous, qu'il clame d'une voix claire, imposante, sachant aussi qu'ça le sortait pas du tout d'affaires. Suffit qu'quelques élèves isolés rejoignent la scène plus tard, alors qu'il ravale ses capacités pour s'concentrer sur l'frère d'sa belle pour qu'ils comprennent c'qui s'passent et que l'enfer commence. L'enfer étant les rumeurs, et la situation délicate dans laquelle il risque d'se trouver très rapidement.

Finalement, Darius tourne à nouveau sa tête vers lui, l'regard noir et meurtrier, sa main blessée protégée par celle indemne- à moins qu'il décide d'lui en foutre une deuxième. T'approches plus jamais de ma soeur ! Quel genre de pervers, tu es pour coucher avec une mineur alcoolisée ?! Visiblement, il est au courant de tous les détails. Voilà qui est fâcheux, bien fâcheux. Cassian s'demande l'espace d'un instant comment il en sait autant, mais l'détail lui échappe à nouveau alors qu'il passe une main contre sa mâchoire tout de même douloureuse. Un pervers qui sait tout d'même différencier quelqu'un de consentant et qui ne l'est pas, Monsieur Sutherland, qu'il répond d'une voix basse, qu'il tente au mieux d'contrôler. Il connait mieux qu'provoquer une vélane colérique, qu'il le soit qu'à demi ne change rien, selon lui, leur colère reste particulière, et vaut toujours mieux l'éviter. Je sais pas ce que tu es, mais j'te jure sur la tête de Pandora, qui si jamais tu l'a retouche, je te fais passer par la fenêtre et je te regarderais t'écraser en bas avant d'aller te finir. Personne ne pourra dire qu'vous n'avez pas d'imagination, qu'il répond, les sourcils relevés après la menace. Lentement, il croise les bras sur sa poitrine, avant d'reprendre. Si c'est le souhait de Pandora, soit, autrement, j'me tiendrais loin des fenêtres en votre présence. Son ton n'change pas, son visage est vide, Cassian reste sur ses gardes mais n'retient pas sa langue. Il n'y arrive pas, tout comme il n'arrivera pas à s'tenir loin d'la blonde- à moins qu'ça soit son souhait, à elle. Comme il n'a pas pu, ni voulu, lui dire non quand elle est venu l'voir avec plusieurs verres dans l'nez.
Ce que je suis n'a rien à voir avec les os sensibles d'votre main, par ailleurs. J'doute que ça soit cassé, mais une visite à l'infirmerie n'vous ferait pas de tord, qu'il l'invite alors à quitter, sans non plus s'risquer à glisser sur le thème d'ce qu'il est. Dire je suis un vampire à ce frère enragé n'aurait qu'un résultat ou deux résultats, soit sa mort ou son bannissement du château, si jamais la nouvelle venait à s'répandre chez quelques étudiants difficiles et leurs parents qui l'sont encore plus.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 141
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even the Angels can't protect you from me [Dassian]   Mer 14 Juin - 11:41



❝Even the Angels can't save you from me❞
Toi & Moi
Darius ne sait pas à quoi il s'était attendu à frapper un membre du corps enseignant avec une telle fureur, mais certainement pas à avoir les os en bouillie, car c'est clairement ce qu'il ressent. C'est un peu comme au Quidditch, quand vous vous prenez un Cognard de plein fouet. Cela y ressemble beaucoup en tous les cas. Bien entendu, il ne s'attendait pas à ce que le bibliothécaire riposte, ce ne serait pas à la hauteur de son poste, ni de son personnage... Mais on peut toujours se tromper dans ses calculs ! Quoi qu'il en soit, son petit spectacle avait eu le don de mettre le bazar dans ce sanctuaire et d'attirer l'attention des élèves du coin. Ce que le demi-vélane se moquait pas mal, alors qu'il tenait sa main blessée avec celle, pour le moment intact. C'est quand Cassian prend la parole, qu'il a presque envie de faire comme les autres. Comme si une attraction l'attirer vers la sortie, pourtant il ne bouge pas, alors que les autres s'empressent de sortir, sans demander leurs restes..

Quoique sa main soit en triste état, il lueur de satisfaction féroce brille dans ses yeux quand il voit le plus âgé se frotter la mâchoire. Au moins, il a eu le don de lui faire un minimum mal, même si ce n'est franchement rien à côté de ce qu'il aurait voulu lui causer comme dégât. Et son ton l'énerve, cette façon qu'il a encore de le traiter comme un élève, alors qu'il vient clairement lui parler d'affaire personnelle après avoir eu envie de lui déboîter la mâchoire. Cet air supérieur le mets sur les nerfs, comme s'il était au-dessus. Après ce qu'il a fait, faut tout de même avoir un strangulot de culot. Et nécessairement, la colère de Darius ne redescend pas, alors qu'il pousse une nouvelle fois le bibliothécaire. Non, il n'apprend jamais ses leçons.

-C'est cela ta strangulot d'excuse ?! Tu te tapes un mineur, et tu me dis que tu sais connaître quelqu'un de consentant ?! C'est vrai que quand on est à moitié bourré, on a la vision des choses très claires !

Sans déconner, il lui balançait qu'elle était consentante ?! Après tout ce qu'elle avait avalé, elle aurait pu être consentant pour faire un tour à dos de dragon, cela ne voulait pas dire que c'était une bonne idée ! Mais au moins, il n'a pas nié que c'était un pervers. Cela dit, l'affaire n'en reste pas là, et il est bien content quand Cassian semble le prendre au sérieux. Oh !, de l'imagination pour faire souffrir Aquila, il en a plein la tête, ce n'est pas les idées qui lui manquent. Il lui suffit de regarder son homologue pour avoir mille et un scénarios qui se profile. Malgré tout, comme tout adulte qu'il est, il ne cède pas à Darius. Et c'est cela le problème. Pourtant, rare sont ceux qui ne courbent pas l'échine devant le jeune Sutherland dans une telle fureur. Demi-vélane, certes, mais cela n'en reste pas moins dangereux.... Autant vous dire qu'il n'a jamais énervé sa grand-mère.

-Pandora ne sait rien du tout. Elle tombe amoureuse à chaque gars qui lui chante qu'elle est différente ! Elle est trop bien pour un type comme toi. Combien d'étudiantes, tu t'es déjà tapé, Aquila ? Dix ? quinze ? Y a pas de filles de ton âge qui te plaisent ?! Bien sûr que non... Il fallait se taper la petite Vélane..

Il ne sait foutrement rien de sa vie, mais il s'en contre fou. Il aurait pu se taper tout le château, ou personne d'autre que sa cadette, que cela lui ferait une belle jambe. S'il n'est pas encore allé voir Pandora, c'est parce qu'il préfère s'occuper de Cassian d'abord, mais il est certain que la jeune blonde allait avoir son tour. Dans des gestes menaçants, le serdaigle s'approche de quelques pas, se retenant de ne pas lui faire bouffer l'un de ses livres.

- Je serais toi, je me tiendrais loin de ce château, en ma présence, parce qu'il n'y a pas que les fenêtres qui peuvent devenir dangereuses. T'avise même pas de la regarder ne serait-ce qu'une seule fois, parce que tu pourras ne plus rien regarder de ta vie après cela..

C'est tellement rare que Darius soit d'une telle violence, ces derniers temps, il a un peu l'impression de perdre pied. D'abord, il manque d'étrangler Luna, après qu'elle s'en soit prit à Triss, et voilà qu'il menace un professeur. Merlin, si on lui avait dit. Il sait déjà battu, bien sûr, mais il a de sérieux problèmes de la gestion de la colère en ce moment. Il faut dire aussi que son entourage ne l'aide pas. Complètement hors de ses gonds avec son attitude supérieure, le demi-vélane attrapa le t-shirt du bibliothécaire de sa main libre, avec une furieuse envie de lui mettre un coup de tête... Mais cela pourrait être un peu risqué..

-Mais os sont loin d'être fragiles, je joue au Quidditch, et j'ai déjà mis des droites avant toi. Je sais que tu n'es pas un simple sorcier... Toutes ces rumeurs, je m'en cogne. Tu peux bien être un troll, où le père Noël, le résultat sera le même. Tu ne t'approches plus jamais de Pandora, où cette histoire va remonter jusqu'aux parents d'élèves, et Dumbledore. Tu seras viré de ce château, avec une réputation qui va te poursuivre jusqu'au bout du monde s'il le faut. Car même si tu jures qu'elle est Innocente, et qu'elle prend ta défense, tu as touché à une mineur.

Pour une fois, il n'a pas levé la voix, ce n'est pas nécessaire vu leur proximité et l'impact de ses mots. Dumby a beau être complètement taré, il sait qu'il ne pourra pas garder un membre du corps enseignant qui s'amuse à fricoter avec des élèves. Même chez les sorciers, c'est une pratique complètement interdite de sortir avec ses élèves.



© Pando

_________________
i will not let him to hurt you.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 121
Date d'inscription : 15/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even the Angels can't protect you from me [Dassian]   Lun 10 Juil - 18:36


C'pas long qu'tu redescendes d'ton nuage, ramener brusquement à la réalité quand y'a l'poing d'Sutherland qui s'étampe sur ta gueule. T'es pris par surprise, la tête pleine d'images d'sa sœur plus jeune- et en vrai, t'peux comprendre sa rage. T'sais qu'dans la société actuelle, t'es aux yeux du monde qu'un adulte qui fricote avec une étudiante, mineure, qui plus est. Ta bonne humeur s'envole, sauf qu'tu gardes un sourire arrogant sur ton visage parfait, même après avoir mangé un coup dessus. T'auras pas d'ecchymose, et l'sang qu'tu sens dans ta bouche va retrouver sa place, t'laissant plus aucun signe d'ce qui vient d'arriver. Doucement insulté de s'être fait prendre si facilement, il réplique avec du mordant, c'qui aide probablement pas à calmer la rage du demi-vélane mais t'peux pas t'en empêcher. T'as à peine eu l'temps d'briller d'joie qu'tout t'exploses dans la gueule, et t'demandes c'que la présence de Darius veut dire dans l'œil d'Pandora. Est-elle au courant d'sa présence, veut-elle n'plus rien à voir avec toi, déjà? T'sens un poids s'former dans ton estomac, c'qui est loin d'être agréable, et t'gênes pas pour préciser à son frère qu'si la demande vient d'elle, alors ouais, il s'en tiendra loin. Autrement... c'pas dans tes projets. T'sais que c'est pas logique, qu'tu risques beaucoup, encore plus maintenant qu'Sutherland est au courant qu'il s'est pas gêné pour t'foutre une raclée devant public. Il s'gênera pas pour parler aux gens qui faut, quitte à mettre sa petite sœur dans l'embarras- au fond tout c'qu'il veut c'est la protéger, et t'peux pas lui enlever ça.
« C'est cela ta strangulot d'excuse ?! Tu te tapes un mineur, et tu me dis que tu sais connaître quelqu'un de consentant ?! C'est vrai que quand on est à moitié bourré, on a la vision des choses très claires ! » Cette fois tu retiens pas une moue boudeuse, croisant les bras sur ton torse. « Absolument. J'n'ai forcé personne, juste cédé à une envie qui était déjà là avant. Bourrée n'décrit pas l'état dans lequel Pandora était, mon cher. Elle avait toute sa tête, je n'regrette pas c'qui s'est passé, » qu'tu réponds d'une voix dans laquelle s'glisse cette arrogance qui a disparu d'ton visage quand t'as fais une moue- très adulte comme réaction.

Chaque mot qu'tu dis t'sais qu'ça a des chances d'faire sortir Darius d'ses gonds une nouvelle fois. T'imagines qu'la douleur dans son poing lui a fait l'effet d'une douche froide, mais t'es pas con au point d'te douter qu'il pourrait pas retenter l'expérience au besoin. Sauf qu'malgré ça, malgré les menaces, malgré toute logique, t'peux et veux pas le laisser gagner du terrain, d'l'avance sur toi alors qu'tu peux pas concevoir d'laisser Panda t'glisser entre les doigts.
Un simple sorcier aurait probablement reculé, écrasé devant la colère noire du demi-vélane. C'pas un secret pour personne, comme une vélane enragée n'est pas belle à voir, et très dangereuse. Qu'il n'le soit qu'à moitié n'change rien, Darius Sutherland est imposant, mais t'as plus d'cinq siècles de vie sur lui, et ça prend plus qu'un frère protecteur pour t'faire peur- pas qu'tu sois immunisé complètement à sa colère, t'restes sur tes gardes quand même, au cas. Sauf qu'tu lui laisses pas d'terrain. « Pandora ne sait rien du tout. Elle tombe amoureuse à chaque gars qui lui chante qu'elle est différente ! Elle est trop bien pour un type comme toi. Combien d'étudiantes, tu t'es déjà tapé, Aquila ? Dix ? quinze ? Y a pas de filles de ton âge qui te plaisent ?! Bien sûr que non... Il fallait se taper la petite Vélane..» Toutes ses paroles t'foute en feu, tes yeux qui s'plissent sans qu'tu puisses le retenir. Y'a la première partie qui t'fait un peu trop plaisir, t'réchauffant pareil à la première fois qu'elle t'as embrassé, et que l'reste du monde à cesser d'exister. « Oh, amoureuse- ce sont ses mots à elle? » qu'tu réponds, un petit sourire jouant sur tes lèvres. Cette simple question qui risque d'être pris plus comme une provocation, et t'en as pleinement conscience. Sauf que t'as l'reste des paroles du brun qui t'font l'effet d'une douche froide, bien qu't'imagines difficilement qui que se soit t'voir comme un Don Juan relevant toutes les jupes de l'école, en même temps, y'a sûrement pas juste Pandora qui s'intéresse aux types bizarres dans ton genre. « Y'a pas des masses d'demoiselles qui rêvent de fricoter avec l'étrange bibliothécaire, Monsieur Sutherland, et ça me convient très bien. Donc pour répondre à votre question, non, je n'me suis tapé une autre fille qu'votre sœur. » T'parles pas de l'âge, dont la différence est bien plus immense qu'lui ou Pandora peuvent imaginer. Des siècles les séparent, et pourtant, avec elle tu t'es jamais sentit aussi jeune.

« Je serais toi, je me tiendrais loin de ce château, en ma présence, parce qu'il n'y a pas que les fenêtres qui peuvent devenir dangereuses. T'avise même pas de la regarder ne serait-ce qu'une seule fois, parce que tu pourras ne plus rien regarder de ta vie après cela.. » qu'il dit tout en s'avançant vers toi, tout menaçant. Tu bronches pas, t'contentant d'lui offrir un nouveau petit sourire. « Donc ça veut dire que j'n'aurais plus la chance d'vous voir traîner dans les rayons d'cette belle bibliothèque? Je n'vais certainement pas abandonner c'lieu seulement pour vos beaux yeux, » qu'tu dis en battant tes cils sur ton regard. Et t'as pas tout à fait tord, après tout, Darius est un élève intelligent et tu l'as vu traîner dans la bibliothèque trop de fois pour que tu puisses y mettre un chiffre définitif. Mais qu'il veuille n'plus t'voir dans son espace vital voudra également dire qu'il reviendra pas ici, puisque t'y es tout l'temps. T'arrives pas à t'retenir d'jouer avec le feu, ayant du mal à avaler qu'un élève d'dix-sept ans t'interdise quelque chose qu'tu t'vois déjà plus t'séparer. C'est con, étant donné qu'c'est le frère de Pandora, sauf qu'tu t'souviens très bien qu'elle s'est tenue loin d'toi quelques temps, après s'être engueulé avec la tête butée d'vant toi. C'qui s'passe en c'moment est certain d'la blesser davantage, et c'loin d'te faire plaisir. Tu lui demanderas jamais d'choisir entre Darius et toi, mais s'il venait à lui demander d'le faire... t'voudrais pas non plus être responsable d'la fin d'la relation entre le frère et la sœur.

Darius finit par en avoir marre d'ton attitude, et après l'coup d'poing il attrape ton t-shirt entre ses doigts et serrent- ça risque de laisser des marques sur l'tissu, mais ton attention reste fixé sur l'étudiant qui s'rapproche dangereusement d'toi. T'le laisse faire cependant, penchant la tête sur le côté alors qu'il prend la parole à nouveau. « Mais os sont loin d'être fragiles, je joue au Quidditch, et j'ai déjà mis des droites avant toi. Je sais que tu n'es pas un simple sorcier... Toutes ces rumeurs, je m'en cogne. Tu peux bien être un troll, où le père Noël, le résultat sera le même. Tu ne t'approches plus jamais de Pandora, où cette histoire va remonter jusqu'aux parents d'élèves, et Dumbledore. Tu seras viré de ce château, avec une réputation qui va te poursuivre jusqu'au bout du monde s'il le faut. Car même si tu jures qu'elle est Innocente, et qu'elle prend ta défense, tu as touché à une mineur. » Y'a pas d'raisons pour toi au début d'perdre ton sourire en coin, sauf quand il mentionne c'que tu redoutes: qu'cette histoire soit ébruité en dehors d'ces murs, jusqu'aux parents et jusqu'au directeur. Il sait pas Darius c'qui t'fait vraiment flipper par rapport à tout ça, il sait pas qu'ce qui t'fait peur, c'est la réaction du Ministère. C'est qu'si tu perds la protection de Dumbledore, t'auras plus d'façon d'un jour d'te débarrasser d'cette foutue puce dans ta tête. Car en vrai, ta réputation t'en as rien à battre- dans un siècle y restera plus personne pour s'en souvenir d'toute manière. Même pas Pandora, c'qui t'fait étrangement sentir très mal. Sauf que tu te concentres pas sur ça, laissant un sourire reprendre rapidement sa place avant qu'tu répondes au demi-vélane, qui a pour la première fois parler au lieu d'te crier par la tête. « N'faites pas l'erreur de croire qu'il n'y aura des conséquences que pour moi, si vous décidez d'prendre ce chemin, » qu'tu commences sur un ton bas toi aussi, tout amusement ou arrogance disparut d'ton visage. « Pensez-vous vraiment qu'Pandora n'en subira aucune conséquence? Qu'sa réputation ou son futur n'sera pas entaché une fois qu'son frère aîné aura été crier sur tous les toits qu'elle a fait l'erreur de s'amouracher du bibliothécaire de l'école? Vous allez la détruire, et son bonheur m'importe plus qu'ma réputation. Alors faites, annoncez la nouvelle au monde entier car je n'aie pas l'intention d'arrêter d'voir votre soeur tant qu'la demande n'vient pas d'elle. J'serais là pour la ramasser à la petite cuillère, mais qu'restera d'votre relation à tous les deux, mh? » Tu bluffes un peu, et en même temps, s'il faut en arriver là... t'réalises que t'es prêt. Prêt à subir les conséquences, mais t'espères doublement qu't'en arriveras pas là. T'veux pas voir l'Ministère traîner autour d'la blonde, sauf qu'tu trouveras une façon d'les tenir loin d'elle si ça en vient là. T'as toujours été plus qu'débrouillard et rusé pour c'genre de choses d'toute manière.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Even the Angels can't protect you from me [Dassian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Even the Angels can't protect you from me [Dassian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
» Forteresse of doom Dark Angels de planetstrike
» Haiti and the Danger of the Responsibility to Protect
» Dude's Dark Angels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Quatrième étage :: La bibliothèque-
Sauter vers: