AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Te faire payer cet affront [Alexriss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Te faire payer cet affront [Alexriss]   Jeu 8 Juin - 14:13

Ce soir, c'était un soir très important pour Alexander qui allait pouvoir laisser un peu parler son sadisme sans trop en avoir l'air. Enfin il allait pouvoir évacuer un peu toute cette tension qui s'acharnait à s'accumuler sur ses épaules alors qu'il n'avait rien demandé à personne. Oui, ce soir, sa victime préférée-détestée allait être entièrement à sa merci.

Et bien oui, Triss Morgan s'était encore récolté une heure de colle avec son détestable professeur de métamorphose et cette fois-ci elle l'avait bien méritée... Toutes les fois d'ailleurs, il n'en démordrait pas. Mais cette fois était bien plus importante que les précédentes, elle l'avait humilié... Et en public en plus...

Bon d'accord, un avis extérieur et impartial aurait à dire qu'il était sous forme animagus et qu'elle n'avait fait que caresser ce petit chat.. Et qu'en plus il n'y avait pas un rat dans le grand hall... Mais il n'était ni impartial ni même un avis extérieur et il voulait faire payer cet affront à la Serdaigle.

Il avait donc finalement réussit à s'extirpé de ses mains semblables à de véritables tentacules pour ses yeux de chats et lui avait ensuite promis une retenue dont elle allait se souvenir... Et il comptait bien tenir sa promesse.

C'est pourquoi il se trouvait dans sa salle de classe et non son bureau car la retenue serait des plus divertissantes pour lui il en était certain... Il prévoyait un châtiment presque à la hauteur de son humiliation personnelle... Et elle en aurait surement des courbatures pendant des semaines... S'il avait de la chance... En tout cas il espérait bien que ça lui ferait passer l'envie de toucher aux animaux qu'elle ne connaissait pas.


- Entrez. Invita-t-il quand des coups raisonnèrent contre la porte de la salle de cours.

C'était Triss, naturellement, à l'heure pour ne pas en rajouter à sa peine. Elle apprenait les leçons malgré tout, dommage.... Mais bon, vu le temps que la corvée allait lui prendre, ça ne changerait pas grand chose.... Il l'observa avancer d'un oeil triomphant, savourant déjà sa vengeance.


- Le sol de cette salle de classe est incroyablement dégoûtant... A vous d'y remédier....

Il se tut un instant pour la laisser digérer l'information avant d'en rajouter une couche.

- La magie est naturellement interdite, sinon vous n'apprendriez rien... Tout ce dont vous avez besoin se trouve sur votre bureau habituel.

En effet, sur le bureau qu'occupait généralement Triss, se trouvaient un sceau rempli de produit nettoyant et... Une brosse à dent... Ca allait prendre quelques heures....

- Ne perdez pas de temps, j'ai tout de même l'espoir de dormir cette nuit. Ajouta-t-il en s'adossant à son propre bureau, croisant les bras sur sa poitrine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1448
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Te faire payer cet affront [Alexriss]   Ven 9 Juin - 10:19



“... Frotte plus fort...”




Alex & Triss




 

Tu te demandes encore ce que t’as fait de mal pour récolter ça. Vraiment, si tu t’étais attendu à ce que ce petit chat adorable soit en réalité Alexander Nott… Tu l’aurais jamais touché. Non, vraiment, t’aurais pas osé. Mais c’était pas écrit sur son front, et il était trop mignon ce chat. T’es encore écoeuré, dégouté, d’avoir fourré ton nez dans un pelage comme le sien. T’aurais largement préféré fourré ton nez dans ses vrais cheveux en vérité. Non, mais Triss, il suffit maintenant ! Tu secoues la tête, te demandant si cette fois, il te ferait faire un truc pire que de nettoyer des chaudrons. Genre, vider des veracrasse ou trier un truc bien dégoutant.

Tu maintiens que t’as rien fais de mal, tu rumines et en plus, comme t’es revenue en retard, puisque t’as tenue à aller au Quidditch, tu as pas le temps de te changer. Tant pis, t’iras en uniforme scolaire. Tu croises Kimmy par hasard dans le couloir, génial, elle va s’inquiéter et te suivre, tu le sais. Tu lui cache même pas l’histoire, tu lui dis que t’as été collé pour « agression sur professeur », juste parce que t’as papouillé le mauvais chat. Sauf que tu l’as jamais agressé. Si tu rêves d’agresser sa bouche juste une fois, tu te serais jamais permise de le faire en vérité. Pour sûre, tu verras plus jamais les chat de la même façon, tu vérifieras toujours avant de papouiller.

Comme tu l’avais deviné, kimmy t’accompagne jusqu’à la salle de colle, où tu restes juste deux minutes à discuter avec elle. Tu tentes de la convaincre de ne pas t’attendre, parce que tu ne sais pas ce que Nott te réserves. Tu te rappelles de la dernière colle avec lui, où tu t’es pris une baffe pour pas grand-chose. Mouai, pas grand-chose, là tu l’avais un peu agressé, plus que quand tu l’as papouillé. T’arrives toujours pas à comprendre ce qu’il ne va pas dans la tête de ce type. Kimmy insiste encore pour que t’en parle à un professeur, t’as toujours pas envie, t’en vois pas l’intérêt. Tu sais pas pourquoi t’as pas envie d’en parler comme ça, tu sais que tu le feras pas. T’hausses les «épaules, t’as plus que quatre mois à le supporter. C’est pas comme si il allait te tuer, non ?

Tu regardes l’heure, tu soupires, sentant ton estomac se tordre dans tout les sens. Pas comme quand tu vois Darius, là tu sens que c’est de la crainte. Tu regardes ta sœur de cœur, tu la supplie de retourner aux dortoirs, quitte à revenir dans quelques heures accompagnée. Mais elle a pas envie de bouger, elle veut pouvoir te protéger si elle entend un truc pas normal. Comme si fasse à une armoire à glace comme Nott, elle pourrait faire quelque chose. Tu déposes un baiser sur son front. Tout ira bien, enfin t’espère, t’es pas sûre de tes mots. T’es déjà dans un meilleure état d’esprit que la dernière fois. Mais t’as cette sensation quand tu le vois, que t’explique pas, tu sais pas d’où elle vient, qui te met dans tout tes états. Tu vois ta sœur de cœur s’installer dans le couloir, tu te frappes le front avec ta main, lui demandant d’être discrète. Tu te vois mal dire à Nott qu’une Serdaigle traine dans le couloir pour te surveiller.

Tu frappes enfin à la porte, t’entends le Entrez, tu pousses la porte en prenant un bol d’air et de courage. T’as perdu ta langue en le voyant, encore un peu honteuse de ce que tu as fait. Et dit parce que t’as quand même dit à Nott Chat qu’il avait les plus beaux yeux du monde. Oui mais tu parlais au chat, pas à la personne. Faut pas faire l’amalgame. « -B’soir ». Tu marmonne ça, de toute façon, t’arrivais pas à en placer une. Tu l’écoutes, tu t’en doutais presque qu’il te ferait faire une tâche comme ça. Et t’es persuadé que tu devras le faire comme dans certains films moldu dans les prisons. Mais tu pries encore pour qu’il soit clément, et que t’es au moins une éponge. T’écoutes à moitié ce qu’il te dit, t’approches de ton bureau, aucune réaction sur ton visage, t’es juste perplexe dans ta tête. Tu attrapes le seau sans discuter, te maudissant d’avoir voulu faire du Quidditch avant ta colle, de pas pouvoir t’être changer. Limite t’aurais du garder ton pantalon de Quidditch. Tu es véritablement stupide. « - Très bien. » Tu poses tes affaires à ta place, t’attrape un élastique dans ton sac, et tu relèves tes cheveux bouclés. Tu vas de nouveau finir par faire une catastrophe, mais cette fois, tu t’en fiches, tout comme l’autre colle, t’as pas mérité celle la non plus. Mais à la différence que la, tu dois rester calme.

Tu gardes ta baguette sur toi, coincé sur le côté de ta jupe. T’as appris à plus t’en séparer surtout depuis ce qu’il s’est passé avec Luna. Tu décides de commencer par le coin d’la salle le plus proche de ton professeur, comme ça t’auras pas à être trop proche de lui longtemps. Sauf que sa phrase ta fait rire, amèrement. S’il voulait pas que ça prenne des plombes, il avait qu’à lui donner autre chose. Même avec la meilleure volonté du monde, t’as envie de faire durer juste pour l’embêter. « - N’ayez pas trop d’espoir… » tu marmonnes pas trop fort, mais t’es sûre qu’il l’a entendu.
Bon, tu galères à t’installer, tu lui offriras le spectacle de ta culotte, tu préfères encore te faire mal aux jambes et avoir froid aux fesses. Puis tu commences à frotter. Ca te tire déjà au bout de vingt secondes, t’imagines même pas quand t’auras finit la salle. Et ce n’est même pas cinq minutes après avoir commencé que tu laisses échapper « - Mon amour pour les chats me tuera certainement… » Restant pensive sur ta brosse à dent.






par humdrum sur ninetofive

_________________
...
Why so Serious ?...
I believe whatever doesn't kill you, simply makes you stranger
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Te faire payer cet affront [Alexriss]   Ven 23 Juin - 15:24

« - Très bien. »

Le ton de la résignation était une musique délectable aux oreilles du Mangemort qui ne se privait pas de l'observer d'un regard triomphant, toujours adossé contre son propre bureau, les bras croisés sur sa poitrine, vaguement nonchalant, il ne manquait pas une miette du spectacle. Il n'avait, de toutes façons, rien prévu comme correction pour la soirée... La dernière fois elle l'avait fait sortir de ses gonds et il n'avait pas réussit à garder son sang-froid... Non, il ne devait pas penser à ça.

Il la regarda relever ses cheveux en queue de cheval pour ne pas être gênée dans sa tache puis s'approcher, ayant apparemment décidé de commencer par le plus "compliqué" tout de suite pour sans doute avoir le reste de la soirée de plus en plus tranquille... Mais il n'avait pas précisé qu'il ne bougerait pas de son bureau.... Innocente va.... Pour en rajouter une couche, il cru bon de lui signifier de ne pas prendre tout son temps car il espérait malgré tout ne pas avoir à passer une nuit blanche. Pas que ça le dérange plus que ça dans le fond, une potion énergisante et il n'y paraîtrait même pas... Mais bon, le vieux hibou veillait et il ne voulait pas lui rendre des comptes....


« - N’ayez pas trop d’espoir… »

- Je ne savais pas que ma compagnie vous plaisait à ce point.... Répondit-il du tac au tac.

C'était tellement facile, tellement prévisible, tellement évident... Naturellement qu'elle aurait sans nul doute préféré être partout ailleurs qu'en sa compagnie, mais là, franchement, l'asticoter semblait calmer ses pulsions plus primitives, aussi bien celles qui lui dictaient de l'étrangler jusqu'à ce que mort s'en suive, que celles qui lui rappelaient que trop bien la dernière retenue en date....

Elle commença malgré tout à s'atteler à la tâche et il l'observa frotter le sol avec sa misérable brosse à dent. Quand elle serait partit il faudrait qu'il trouve sérieusement une remplaçante sinon il allait s'ennuyer... C'était que c'était drôlement divertissant de rabaisser ainsi une élève qui, au final, ne pouvait pas essayer de prendre le dessus sans risquer des ennuis encore plus gros... Cette position de pouvoir lui plaisait énormément et il n'avait pas honte de le penser et d'en profiter.


« - Mon amour pour les chats me tuera certainement… »

Alexander eut un léger rire sarcastique en entendant sa remarque. Elle se l'était faite à elle-même mais comme il était tout près, il l'avait entendu. Elle avait même l'air de ne plus trop faire attention à lui et d'un côté, cela l'agaçait.

Afin de lui laisser le sol devant le bureau libre de toute entrave, il se déplaça vers la table la plus proche et s'y percha sans grande difficulté. Il gardait toujours un oeil sur la Serdaigle, revenant malgré lui à cette nuit où il l'avait possédé... Lui avoir effacé la mémoire était une bonne chose pour sa santé mentale, mais d'un autre côté, cela le frustrait... Il était presque certain que de savoir l'humilierait encore plus... Parfaitement, humiliée d'avoir couché avec lui et d'y avoir pris du plaisir malgré le fait qu'il la haïsse clairement et qu'elle le lui rende bien. Lui laisser le souvenir de son passage sur sa peau et qu'elle ne puisse pas se passer d'en redemander.... C'était sans nul doute l'humiliation suprême.... Du moins pour elle, car lui, à part un léger dérangement par le fait qu'elle soit née moldue... Après tout il ne s'agissait que de sexe, il pouvait parfaitement s'en arranger avec sa conscience....

Revenant à la réalité des choses, car son esprit vagabondait malgré lui très loin, trop loin même, il reporta son regard sur la Serdaigle toujours prise par sa corvée. Le sol devait lui congeler le postérieur et les jambes et elle ne devait pas être très à l'aise ainsi penchée sur sa brosse à dent... Parfait, sa punissions commençait déjà à se faire sentir et pourtant ça ne faisait pas encore un quart d'heure qu'elle y était.


- Votre.... 'Amour' pour les chats vous aveugle car en général quand ce dernier vous griffe et cherche à partir c'est qu'il n'a cure de vos.... Attentions... Fini-t-il par dire pour briser le silence.

Elle était trop calme à son gout... Comment asticoter quelqu'un qui vous ignore ? C'était impossible...

Mais ce qu'il disait n'était qu'à moitié vrai... Il avait apprécier certaines caresse, comme tout chat qui se respecte, mais de là à l'avouer à voix haute il ne fallait pas rêver....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1448
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Te faire payer cet affront [Alexriss]   Jeu 13 Juil - 10:01



“... Frotte plus fort...”




Alex & Triss




 

Tu dois te retenir de rire quand il te sort cette phrase. Sa compagnie te plaire, non, non, t’es à mille lieux de l’apprécier, tu préfèrerais être partout, sauf ici. Surtout pour la raison de ta colle. Tu te retiens, parce qu’il pourrait encore croire que tu l’as cherché ta colle. Que tu finirais presque par apprécier sa compagnie, ou plutôt apprécier le fait de pouvoir le faire enrager. Mais ce soir, tu vas éviter. Parce que tu sais que Kimmy est derrière la porte, et qu’elle pourrait tout entendre. Alors tu brosses le sol, tu prends ton temps, parce qu’après tout, t’es pas pressée. La tentation de tourner la tête pour voir ce qu’il fait est grande, mais tu te concentres pour pas faire de faux pas. C’est pas comme si t’étais encore en proie à tes doutes amoureux –dont il n’a rien à voir, vu que lui c’est juste physique- et que ça t’étais vraiment pas d’être dans la pièce de cet homme qui éveille en toi des idées non avoués. Bon, t’en as parlé à Simon, vaguement, en lui promettant de ne rien faire de stupide. De toute façon, tu sais pertinemment que ça doit être à sens unique, qu’après tout, il y avait une chance sur un million que quelque chose se passe.

Sauf que pour passer le temps, tu te parles à toi-même, sans doute trop fort, mais qu’il entende tes pensées, ça te dérange pas vraiment. Surtout quand elle le concerne. C’est vrai quoi, comment t’aurais pu savoir que ce magnifique chat était ton professeur préféré|/i]. Tu lui as donné que trop d’attention le jour-là, il fallait que t’arranges ça. Alors t’essais de l’ignorer un maximum, ce qui était compliqué.
T’as dans la tête toujours les brides de ton ancienne colle, cette soirée où tu sens qu’il manque des morceaux, où il t’as fallu deux jours pour t’en remettre parce que comme ce soir, t’avais les fesses sur le carrelage gelé. T’es tombé malade, pire t’avais un bleu sur le poignet que tu savais d’où il venait, t’as même dis à personne tellement t’as eu honte de l’avoir énervé. Et là, bien tu as à nouveau les fesses sur le carrelage froid, tu te sens observé, t’aimes pas trop ça, enfin tu ne sais pas trop. C’est étrange, comme juste un regard peut te mettre dans un état pareil. A te dire que ça te plait qu’il te regarde toi et que toi, malgré son air sévère, brutal et… [i] Mais où vont tes pensées, jeune demoiselle ?


Et soudain, il brise le silence que tu souhaitais conserver pour ne pas dire ou faire de conneries. Tu relèves la tête, haussant un sourcil, tes mouvements se ralentissent un moment, non tu dois être forte et ne pas lui permettre de te punir à nouveau. « - J’suis loin d’être aveugle, en général, les chats ne sortent pas les griffes avec moi. J’suis douée… d’mes doigts… » Et pas qu’avec les chats, m’enfin, ça, il a pas besoin de le savoir. Déjà que le ton que t’emploie est un peu trop enjôleur à ton propre goût. Mais t’as pas pu t’en empêcher. Et tu peux pas t’empêcher de continuer sur ta lancé. « - J’peux comprendre que vous ayez du mal à encaisser ce que j’ai pu vous faire… sous votre forme chat… mais de là à dire que j’vous ai agressé tout de même, c’est un peu fort… » Tu pousses le bouchon un peu plus loin. Comme si tu l’avais déjà pas assez poussé avec lui. « - … Surtout que vous avez mis un p’tit moment à vous sauver de mes mains, si j’me rappelle bien. Vous ne deviez pas être si insensible… » Triss, t’es exaspérante, tu fais l’contraire de ce que tu penses… Tu finis par tourner un peu la tête, histoire d’être de profil à lui, et tu souris. Tu souris pour le faire rager encore plus. En vérité, faut croire que ça t’amuse de l’énerver et jouer avec le feu avec lui. Il y a un côté grisant, ça te change les idées. Mais ça te donne l’impression de pas être totalement normale non plus.







par humdrum sur ninetofive

_________________
...
Why so Serious ?...
I believe whatever doesn't kill you, simply makes you stranger
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 113
Date d'inscription : 08/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Te faire payer cet affront [Alexriss]   Sam 29 Juil - 11:33

Il savait qu'il devait se contenter de la regarder s'humilier en faisant une quelconque tâche tel un être de maison privé de sa magie sous son regard qui ne la lâchait pas et qui la mettait surement mal-à-l'aise, mais c'était plus fort que lui il fallait qu'il insiste, qu'il la mette plus bas que terre, qu'il étouffe le moindre signe de rébellion, qu'il ait le dernier mot, qu'il lui rappelle constamment que sa place était sous la sienne... Qu'elle n'aurait jamais le pouvoir sur lui... Mais d'un certain côté, cette dernière affirmation n'était pas tout à fait vraie, il ne pouvait s'empêcher de la désirer et c'était surement ce qui l'énervait le plus.

Cette fois encore, alors qu'elle semblait prendre le partit de ne rien dire, de se dépêcher à accomplir sa retenue sans rien dire pour ne pas attiser ses foudres, il ne put s'empêcher de répondre à son murmure surement adressé qu'à elle-même. Mais c'était une occasion de prendre le dessus, perché sur le bureau d'un élève avec une certaine décontraction. Il pris donc un malin plaisir à lui rappeler qu'il tentait de s'échapper de son emprise.


« - J’suis loin d’être aveugle, en général, les chats ne sortent pas les griffes avec moi. J’suis douée… d’mes doigts… »

Touché.... Lequel des deux ? Elle d'abord et lui ensuite, mais ça elle n'en n'avait pas conscience, elle ne se souvenait pas et une fois encore cela le frustra. Un instant il se laissa gagné par ces souvenirs mais il revint a la réalité quand elle continua, inconsciente de son trouble.

« - J’peux comprendre que vous ayez du mal à encaisser ce que j’ai pu vous faire… sous votre forme chat… mais de là à dire que j’vous ai agressé tout de même, c’est un peu fort… »

Il n'allait certainement pas laisser passer ca... C'est pourquoi il répondit du tac au tac avec ce petit ton venimeux qui lui venait généralement lorsqu'il était contrarié.

- Tout attouchement non consentit est par définition une agression miss Morgan.

Mais apparemment il l'avait assez piquée au vif pour qu'elle monte rapidement dans les aigus, enfin si on pouvait le dire ainsi, en tout cas elle n'avait pas l'air de réussir à s'empêcher de livrer le fond de sa pensée.

« - … Surtout que vous avez mis un p’tit moment à vous sauver de mes mains, si j’me rappelle bien. Vous ne deviez pas être si insensible… »

Et elle le provoqua encore plus avec son petit sourire en coin, apparemment persuadée d'avoir obtenu une victoire contre son professeur, si petite soit-elle, elle semble la convaincre d'avoir repris le dessus. C'est donc d'avantage mu par une envie de remonter à son tours qu'il sortit la première chose qui lui passa par la tête.

- Qu'est-ce qui vous fait croire que je suis insensible au juste ?

Naturellement, il s'en mordait déjà les doigts, mais c'était plus fort que lui, il ne pouvait admettre qu'elle réussisse à lui clouer le bec, il était le plus fort, il devait le rester et surtout elle devait s'en rappeler.

- L'art de se contrôler s'apprend... Et a jouer avec le feu on se brûle.... Méfiez vous. Susurra-t-il d'une voix pleine de menaces.

Mais il ne bougea surtout pas de son perchoir, trop conscient de n'être justement encore qu'en apprentissage dans ce domaine en particulier. Il savait que quand il perdait le contrôle, il ne parvenait pas à s'arrêter de lui-même, il lui fallait obtenir satisfaction pour ça et cette maudite Serdaigle semblait avoir la capacité innée de lui faire perdre le contrôle. C'était une chose qui l'effrayait mais qu'il recherchait en même temps et cela n'était pas une bonne chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1448
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Te faire payer cet affront [Alexriss]   Jeu 2 Nov - 10:51



“... Frotte plus fort...”




Alex & Triss




 
Tu roules les yeux vers lui quand il te parle d'attouchement. T'en frissones même parce que tu t'imagines tellement mal le toucher, aussi beau soit-il. Aussi ancrée dans ta tête soit-il quand tu sors de ses cours énervé par ses manière avec toi, quand bien même penser qu'il te plait t'énerves encore plus. Parce que ça t'en as conscience, qu'il te plait, t'as conscience que c'est mal. Mais de là à dire attouchement, t'as la sensation que tu l'as violé alors qu'il a sa part de responsabilité aussi. Il n'avait qu'à pas être un chat mignon. Il n'avait qu'à se plus débattre et filer plus de coups de pattounes pour se sauver. Il ne s'était pas tellement débattut à ton goût. Tu serais presque déçue de sa réaction de chat. Toutes tes pensées étaient totalement illogique de toute façon.

Alorsd tu pinces les lèvres, t'évitant de répondre trop vite, quelque chose que tu pourrais regretter. Quelque chose qui te vaudrait une nouvelle gifle de sa part. Tu le sais que tu vas t'en mordre les doigts, mais t'arrives plus à te retenir devant lui, comme si t'étais arrivé au point de non retour, il t'énervais à un tel point que garder tout ce que tu penses étaient totalement impossible. Et t'es consciente qu'il pourrait te coller -la preuve t'es là-, te retirer des points, t'exclure, ou je ne sais quoi encore. Il y a un truc qui t'anime quand tu te confrontes à lui, et ça, malheureusement, ça te plait. Pauvre Masochiste que tu es.

"- J'veillerais à faire attention, le prochaine fois, j'voudrais pas qu'vous vous mettiez à apprécier ce que je peux faire." T'es pleine de double sens, pourtant, t'as aucun souvenir. Tu te rappelles pas comment as fini ta dernière colle avec lui. C'est l'ironie de la chose. "- J'voudrais pas que vous portiez plainte pour viol aussi..." Qu'tu souffles, d'un ton remplit de sarcasme. Tu gardes ton sourire, le rythme de ta brosse à dent sur le sol se ralentissant au fur et à mesure, trop occupé à observer en coin Nott, trop occupée à te brûler les ailes en lui répondant. "-... Et en y réflechissant, j'ai pas tellement envie de recoller ma bouche sur vous." Menteuse. Mais dis comme ça, y'avait de quoi porter à confusion. t'espères juste que Kimmy -ou quelqu'un d'autre- n'entend rien derrière la porte.

Et si t'es sûre d'avoir emporter une victoire sur lui, il te répond encore, mais par une question, qui te laisse une demi-seconde silencieuse, remontant la tête vers lui d'un air un peu étonné. Tu t'attendais à plein de chose, sauf à une question d'se genre. "- Vous aviez la tête du chat qui apprécie les grattouilles. Mais j'saurais pas vous la mimer, vous la faisiez bien mieux vous même." Tu t'pinces les lèvres pour t'empêcher de rire, parce que tu le sens que si tu ris, tu vas passer un sale quart d'heure. "- Vous avez mis du temps à vous enfuir je trouve aussi. Après je peux comprendre, tout le monde aime les grattouilles." Même les insensible comme lui. Tes joues sont rouges à force de te retenir de rire. Non, tu te moques pas -si un peu quand même. Mais la situation te dépasse tellement, c'est tellement irréel comme discussion.

T'es persuadée qu'il te dit de te méfier pour que tu arrêtes de répondre de la sorte. Comme une sorte de rappel à l'ordre, d'échappatoire pour que tu te ressaisisses. Ou alors un rappel de ton côté masochiste à force de le défier. Mais pauvre folle que tu es, tu n'en as pas tellement envie. Malgré son ton menaçant qui fait disparaître ton sourire amusé. tu te demandes vraiment ce qu'il pourrait faire si tu continuais. "- Et si j'ai pas envie... Pas envie d'me contrôler ?" Qu'tu demandes d'une voix basse, pas effrayé, mais intrigué. Comme si t'avais envie d'savoir, même si tu l'sais, tu vas le regretter. T'avais promis à Simon de rester sage face à Nott. T'arrives même pas à respecter, tellement il t'intrigue. Tellement t'as envie de savoir.






par humdrum sur ninetofive
[/i]

_________________
...
Why so Serious ?...
I believe whatever doesn't kill you, simply makes you stranger
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Te faire payer cet affront [Alexriss]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Te faire payer cet affront [Alexriss]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des socles
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Premier Etage-
Sauter vers: