AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 163
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Dans les couloirs de l'école

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Lun 12 Juin - 19:38

Les élèves
Commun
D'un coup de baguette, les tables et les chaises disparaissent et sont remplacés par des canapés en cuir marron, moelleux à souhait et disposé de façon à ce que les élèves puissent le voir. Il va donner un cours important aujourd'hui et sans doute mal vu par le ministère si seulement ils étaient au courant. Mais Adonis a réussi à détourner le réel sens de ce cours pour donner un titre plus racoleur, intéressant et surtout passe-partout. Assez du moins pour que la liste d'inscrits devienne aussi longue que le bras et qu'il soit obligé de rajouter des feuilles, afin que tout le monde puisse inscrire son nom dessus. Il en est assez fier et en même temps pas vraiment étonné. La guerre hors des murs, les batailles, la récente nuit pourpre a laissée des marques dans l'esprit de ses étudiants et depuis cela, ils ne cessent de vouloir apprendre à se défendre. Il le remarque dans le club de duels, ce dernier enregistre des inscriptions tous les mois et cela ne va pas s'arranger avec les aurors qui imposent à tous un entraînement régulier. Il faut préparer les jeunes, car ce n'est pas avec des sorts pour chatouiller qu'ils pourront se défendre face à un sort de mort jeté sans la moindre honte. Et ces jeunes, même si il affiche souvent un air sévère, il les adore. Ils sont ses étudiants et il a toujours une pointe de tristesse lorsqu'il apprend qu'un de ses anciens collègues où un de ses étudiants fréquentes un peu trop les idées du Lord et qu'il les embrasse sans honte. Ainsi il doit les préparer et c'est avec enchantement qu'il a remarqué sur la liste, le nom des étudiants les plus prometteurs. Il y aura quelques sang-purs connus pour leurs idées extrêmes surtout venant des familles, mais en règle générale il va accueillir tous ceux qui veulent apprendre à survivre hors du château. Ceux qui s'engageront contre les mangemorts, cela crée en lui un plaisir sans fin.

Et puis il pourra avec quelques mots bien placés, leur faire comprendre qu'ils devront se défendre d'une attaque au gaz que son amant, Charles, a lui même crée sous la contrainte pour le Lord. Il sait que Charles prend des risques et il sait qu'ils risquent leur vie sur Voldemort sait que Adonis donne des informations de défense, mais il s'en moque. Il préfère savoir ses jeunes vivant face à une attaque crée par Charles, que mort dans des souffrances inimaginables. Ainsi l'heure défile doucement et il attend les premiers arriver. Son jumeau fera peut-être un passage il ne sait pas, Arès a toujours aimé vagabonder et depuis qu'il est sorti du coma, il a tout un monde à redécouvrir. Il lui laisse faire sa vie et même si il est son assistant, il ne prend pas la peine de lui mettre une pression inutile. Avec satisfaction il entend taper contre l'immense porte en bois de sa salle de classe et déjà, il offre des sourires à ses étudiants. Les meilleurs, les plus passionnés arrivent et prennent place sur les canapés. Adonis s'installe sur le rebord de son bureau et attend que la classe se remplisse, offrant des signes de tête lorsqu'on le salut. « Sortez un petit calepin et une plume à papote si vous en avez. Je sais qu'elles sont habituellement interdites mais je vais beaucoup parler et j'aimerais une concentration totale vers moi, vous relirez vos notes ce soir. » Dit-il en sortant sa baguette de la poche arrière de son jean. Il remarque qu'il manque des places et d'un autre coup de baguette, quelques fauteuils apparaissent également pour laisser de la place aux étudiants. Il ne s'attendait pas à un auditoire pareil, apparemment la défense et le combat est plus important pour ses étudiants qu'il ne le pensait. Ils grandissent trop vite. « Avant toute chose, vous avez des questions ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 365
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Mar 13 Juin - 20:28

Les élèves
Commun
Kryssanov.

Le nom de l’ancienne Serpentard te reste ancré dans la tête, tandis que la lecture du Hibou Détraqué agit comme une piqûre de rappel. Un mois après les évènements de la nuit pourpre, les stigmas sont encore profonds, et l’horreur au seuil de la porte. Et si t’arrives pas à prévoir les futurs évènements sanglants, tu sais - tu sens - qu’ils sont terrés dans l’ombre, prêt à (re)faire surface, si bien que les actions à Poudlard se multiplient. Au début, l’entrainement des aurors … où tu t’es retrouvé à faire près de 6 mètres de haut. Ensuite, le duel contre ta crétine de cousine … où tu t’es retrouvée à terre en moins de deux – les seuls sortilèges que t’as réussi sont venus s’échouer contre son bouclier. Alors, quand t’as entendu parler d’un cours de DCFM, t’as pas hésité. Sans l’ombre d’un regret, t’y as inscrit ton nom … si la pratique t’oublie, tu sais que tu peux encaisser la théorie.

Bien enfoncée dans un canapé, t’as été une des premières arrivée. Depuis ta rencontre avec Arès, t’as encore du mal à voir Adonis normalement mais t’arrives à passer outre. Il te suffit de regarder autre part, et de te concentrer sur le ton de sa voix. Chance, c’est d’ailleurs ce qu’il vous invite à faire. T’as pas de plume à papote en main, mais t’as une bonne mémoire et – dans le pire des cas – les notes de tes camarades. Devant toi, aucun parchemin, aucune plume. Juste l’envie et le besoin quasi obsessionnel d’en savoir plus, de savoir comment détourner les forces du mal. Mais que personne ne s’y trompe, t’as juste envie de savoir comment t’en sortir, comment fuir. Les autres t’importent peu.

La fuite est salutaire, te répètes-tu parfois, te souvenant être restée à l’abri des toilettes désaffectées lors de l’attaque. La fuite est salutaire, te répètes-tu, coupable de ne pas avoir dénoncée l’un des attaquants … mais était-elle réellement coupable, derrière le masque ? T’en doutes, t’en doutes grandement. Tu sens qu’elle n’a pas eu le choix – et tu ne peux pas l’accuser d’avoir véritablement attaqué. Elle, comme toi, comme lui … juste des pions un peu paumé sur l’échiquier de la vie, lâchés trop tôt sur le plateau sans que les rôles ne soient expliqués. Ni même voulu.

T’en souffles. Et souffle de nouveau lorsqu’Adonis demande s’il y a des questions. Des questions, t’en as des milliers – mais aucune qui conviendrait à ce qu’il attend, qui conviendrait au cours. Pourtant, timidement, tu finis par lever la main. T’aimes pas tellement être au centre des regards, tu préfères embrasser les ombres et y agir, tirer les ficelles sans qu’on puisse te soupçonner. Faut dire qu’avoir la carrure de la « parfaite » élève et le rôle de préfète aide … bien que certains n’aient pas leur place (tiens, Luna et Mallory, non, non, personne ne pensait à vous). Dans un raclement de gorge, t’oses enfin :

« Pourquoi un cours commun exceptionnel maintenant ? N’aurait-il pas eu une meilleure place … avant l’entraînement des aurors ? Et … Y  … Y aura-t-il une séance de pratique après ? » Histoire de continuer à te ridiculiser, ne sait-on jamais que tes précédentes tentatives n’aient pas été suffisantes.


_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 750
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Mer 14 Juin - 12:01

Cours commun de DCFM
Les élèves/div>

Une serviette autour de mon corps, je termine de me préparer pour le cours exceptionnel que l'on a aujourd'hui. Une fois encore, j'ai loupé tous mes cours aujourd'hui, je suis restée dans les toilettes des filles à écouter les plaintes et complaintes de Mimi. Au moins elle me comprend elle, et puis je l'aime bien moi au fond. Lorsque je me regarde devait des miroirs, je vois encore les traces de cette nuit-là. J'ai des traces violacées de coupures au niveau des jambes et des bras. J'ai encore des traces sur les jours aussi, ça me donne un air de vagabond qui se bat. Et puis comme cela ne suffisait pas, j'ai encore aussi quelques traces du duel avec Evan Rosier, dans le labyrinthe. Fort heureusement, grâce à la magie des plantes, j'ai pu garder mon plâtre que quelque jours, et cela m'arrange bien, je n'en pouvais plus. Et toutes ces traces sur mon corps me rappellent sans cesse que c'est la guerre, et qu'il y a deux camps, et que j'ai perdu mon meilleur ami. Ça va un peu mieux maintenant, en partie grâce à Sirius, mais ce n'est pas encore exceptionnel. J'enfile alors un survêtement moldu, au risque d'en outrer quelques uns. Je m'en fous. Par dessus le tout, j'enfile un pull aux couleurs de ma maison, je relève mes cheveux en chignon, j'enfile des baskets moldus elle-aussi et je pars, laissant mes affaires dans la salle de bains commune. J'arrive rapidement au troisième étage et devant la salle où se déroulera le cours. J'entre directement, préférant ne pas trop m'attarder à l'extérieur. Je tenais à venir à ce cours, parce qu'il est important pour moi, pour ma défense que je dois pratiquer.

Une fois arrivée, je décide de m'installer à une extrémité de canapé pour éviter d'avoir trop de contact humain. Je remarque Ysolte MacFusty, qui soupire. Le professeur Travers se met alors à parler et nous dis de sortir un calepin et une plume à papote. Heureusement que j'en ai toujours dans ma besace, j'aurais eu l'air de quoi sinon ? Je sors donc les objets et la plume se prépare déjà, en lévitation au dessus du calepin, prête à écrite tout ce que le professeur dira. Il demande ensuite si on a des questions et Ysolte lève la main. Puis elle demande pourquoi ce cours maintenant, pourquoi pas avant l'entraînement des Aurors. Je me permets de dire d'un ton assez froid :

"Un entraînement ne t'a pas suffit, t'en veux un deuxième ? Parce que personnellement, je passe mon tour. Et c'est vrai qu'on aura de la pratique après, on va d'ailleurs attaquer deux Mangemorts sagement enfermés dans cette armoire."

Je montre le meuble du doigt avant de lever les yeux au ciel. Il est vrai que depuis tout ce qu'il m'est arrivé ces derniers temps, je me suis renfermée. Et je parle tellement peu que ma voix à des tons graves et j'ai un ton sec, et froid. Je lève les yeux vers le professeur et lui dit :

"Veuillez m'excuser, Professeur. Je n'ai pas de questions."

Ma plume à papote vient de tout noter et je soupire. Foutu objet magique, pourquoi faut-il qu'elle note des trucs inutiles ? J'arrache la page de mon calepin que je fous dans ma besace et je croise les bras sur ma poitrine, attendant la suite.
Made by Neon Demon

_________________

Punk's not dead
 




                                          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2318
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Mer 14 Juin - 18:29

 

ensemble des élèves
 

 Cours commun de défense contre les forces du mal 

L’entrainement des aurors avait été un échec. Le combat contre Luna ne s’était avéré être guère mieux. Et pour preuve, cette dernière avait pété l’articulation du coude gauche de Kimmy en la faisant tomber. A présent elle avait le bras en écharpe. Génial. Bon, d’ici quelques jours – vive la magie – ce serait guérit mais en attendant, ce n’était pas pratique. Sans compter que le traumatisme était encore là.

Trêve de blablatage, si elle s’était inscrite à ce cours ce n’était pas pour repenser éternellement à toute cette bouse d'hippogriffe mais pour aller de l’avant et arriver à se défendre sans se sentir coupable de blesser quelqu’un. Mais ça, ce n’était pas gagné. Alors, elle s’activa dans son dortoir. Coiffure et habillage à la va vite. Elle avait envie d’embêter Ysolte avant d’y aller. Mais trop tard, celle-ci avait déjà pris le large. Tant pis. Plaçant son sac sur l’épaule, la pré-ado s’élança dans les escaliers et les dévala pour rejoindre la salle où l’entrainement aurait lieu.
 
Kimmy finit par rejoindre la salle de cours et adressa un sourire à Ysolte avant de baisser les yeux en repensant à l’annonce qu’elle a posté dans le journal pour sa sœur d’adoption. Sans s’attarder d’avantage la dessus, elle salua le professeur et se laissa tomber à côté de Marlène.
 
Tu vas bien Marlou ? j’t’ai pas vu depuis l’infirmerie.
 
Un bisou sur la joue de son coach personnel et elle se débarrassa tant bien que mal de son sac à l’aide de son bras valide. Pour le moment il n’y avait pas grand monde et en plus que des têtes qu’elle appréciait. Marlène sortie sa plume à papote mais Kimmy ne fit pas de même – a défaut d’en avoir – et elle regarda en direction d’Ysolte pour suivre son exemple mais cette dernière s’était décidée à ne rien noter, tout retenir certainement. Whaou, elle est vraiment trop douée Yso. D’ailleurs, cette dernière posa une question que Marlène contra directement. Kimmy en resta hébété et observa sa coach le visage rempli d’incompréhension.
 
T’es sur les nerfs toi…
 
Marlène finit par s’excuser, et Kimmy sortit de son sac quelques parchemins pour écrire et elle jeta un sort sur un, pour qu’il se transforme en origami bateau et l’offrit à Marlène pour lui redonner le sourire. Enfin, elle se tenta à son tour.
 
M’sieur, on va voir quoi comme sorts ? Il y aura de la pratique comme demandait Yso ? Ou c’est que de la théorie ?
(c) black pumpkin

_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est le secret du bonheur.

La River suit son cour


awards 8) :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 62
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Mer 14 Juin - 22:26

Cours commun de DCFM
••••

J’suis sur un petit nuage depuis quelques jours. Ca m’arrive même de sourire plus que d’habitude, et de rire, après tout j’ai le droit. Même si c’est la guerre au dehors je me sens en sécurité dans Poudlard. J’devrais pas, c’est plus le cas pour tout le monde après les attaques. Moi j’ai quand même un sentiment de sérénité qui me suit partout. Première raison : la pleine lune est passée. Deuxième raison : j’ai retrouvé Charles. Et il m’a rejetée… juste après. Je secoue la tête histoire de ne pas penser à ça, pour me concentrer seulement sur le fait que j’ai retrouvé mon frère. C’est la seule chose qui me remonte le moral, qui m’aide à avancer ces jours-ci. A croire que j’avais seulement besoin de ça pour vivre ma vie comme une adolescente presque normale.
Je sifflote presque dans mon dortoir, les autres sont ailleurs, en train de parcourir les couloirs ou de flemmarder au parc, séchant joyeusement les cours. Faut dire que je suis une des plus studieuses d’entre nous, à vue de nez.
Pourtant j’pourrais me permettre n’importe quoi, vu qu’à cause de ces foutues lois de ce foutu Ministère, j’aurai même pas droit à un boulot décent plus tard. Sauf si Charles arrête de me faire la gueule. A ce moment-là, j’pourrai peut-être prétendre l’aider à sa boutique pour avoir un toit et quitter, enfin l’Orphelinat. Reprendre mon nom d’origine même ?
Je secoue la tête.
Faut pas trop rêver non plus. Redescends sur terre Low, c’est pas demain la veille que Godric fera ce genre de miracles.
Je finis par quitter notre coin en prenant mes affaires. J’ai de la chance de bien m’entendre avec les filles de mon dortoir, parce que c’est pas donné à tout le monde. Paraît que certains se pissent dessus rien qu’à l’idée de dormir dans le lit qu’ils ont reçu en débarquant. Moi, la seule chose qui m’énerve, ce sont les rumeurs.
Et j’peux pas les ignorer vu que les plus récentes me concernent, qu’elles ont enflé, enflé, pour déformer la vérité - comme d’habitude. Et discréditer la légitimité de leur victime. C’est pas nouveau. Mais ça m’était jamais arrivé jusqu’à maintenant, et ça fait mal.
J’descends quand même de la tour des lions. Faut dire que le cours auquel je me rends est intéressant, après tout. On n’a jamais assez de notions de défense dans le coin. J’espère juste que Travers ne reparlera pas des loups. J’ai assez eu de regards dérangeants posés sur moi, la dernière fois. Remus, pareil.
Je descends seule parce que j’ai traîné, les autres sont déjà là-bas, enfin pour celles qui viennent.
Et puis j’finis par arriver.
Ouvrant la porte d’un air de défi, défi face à Travers - Adonis ? Depuis que je sais qu’il se tape mon frère je sais plus comment l’appeler. J’finis par m’asseoir, provocatrice - à peine. Un peu trop assurée dans ma démarche, j’lui lance un sourire en coin. Clin d’oeil ? Je peux pas m’en empêcher.
Je me pose dans un coin, bien en vue, au milieu d’autres rouge et or.
J’sors mes affaires en paraissant un peu plus normale, et je m’installe.
Qu’est-ce que tu nous prépare ?
J’ai hâte de voir.



••••

by Wiise


PS pour Adonis:
 

_________________
WILLOW ZONKO  
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I get the feeling just because, Everything I touch isn't dark enough If this problem lies in me. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 324
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Mer 14 Juin - 23:21


Cours commun de Défense Contre les Forces du Mal
♦ Adonis & élèves ♦
I'm trying to find that peace of mind, Behind these two white highway lines. When the city goes silent, The ringing in my ears gets violent.
T'as pas vraiment réfléchi quand t'as écrit ton nom sur la liste des élèves intéressés par un cours supplémentaire de défense contre les forces du mal, mais plus t'y penses et plus tu te dis que c'est pas une mauvaise idée. Pas que tu sois nulle en sortilège – ton duel contre Ysolte a prouvé le contraire –, mais le fait est qu'on ne vous apprend habituellement que des sorts franchement pathétiques à côté de ceux des mages noirs. Pour t'être déjà penchée sur la question, aucun doute qu'un Incendio n'aura l'air de rien face à un Fervesco, ou encore un Feudeymon. T'as jamais essayé d'en lancer un – ça ne saurait que tarder, après tout t'as bien l'intention de savoir te défendre convenablement, même si de la guerre tu te fous pas mal actuellement –, mais les quelques témoignages que t'as lu à ce sujet t'ont offert des frissons tant cela semble horrible. T'as pas envie d'en subir un, alors tu préfères encore le jeter. Sans cœur ? Pas tant que ça, mais égoïste à n'en plus douter. Tu ne penses qu'à toi, faut pas en douter. A toi et à celui qui hante tes rêves lorsque tu t'égares, même si tu ne veux pas le reconnaître.

Néanmoins, tu te doutes bien que ce n'est pas de la magie noire que le professeur Travers va vous apprendre aujourd'hui. Pourtant, t'es là, t'installant sur un canapé d'où tu peux voir la majorité des élèves sans trop tourner la tête, ta baguette dans ta poche. Tu sors un petit carnet et une plume à papote – t'y as le droit, enfin –, puis t'observe la salle. Immédiatement, y'a ton regard qui darde immédiatement ta cousine – demi-sœur, qu'est-ce que ça peut te faire que du sang vous rapproche ? –, cet insecte que tu méprises. Ysolte, tu l'as écrasée, du moins c'est ce que tu te dis. Parce qu'au fond, tu sais qu'elle t'a elle aussi mise à terre, métaphoriquement surtout. Tu la hais plus que jamais depuis votre duel, et t'as bien l'intention de ne plus jamais la laisser t'atteindre, par des mots ou des coups. T'en reviens toujours pas qu'elle t'ait frappée tant c'est moldu, pourtant elle l'a fait, et depuis t'es animée que de rage à son égard. Plus de pitié, juste de la haine, du mépris, et une envie de la voir disparaître.

Tu voudrais qu'elle ne soit plus, sauf que tu dois te concentrer sur autre chose pour l'instant, alors tu tournes la tête vers votre professeur tandis que certains posent des questions. Tu souffles du nez lorsque la pitoyable Serdaigle en enchaîne quelques unes – ridicule –, surprise face à l'agressivité de Marlene lorsqu'elle lui répond. Pas que cette dernière ait l'habitude d'être tendre, mais tout de même. Qu'importe, y'a Kimmy qui règle le problème – enfin c'est ce que tu t'dis –, donc tu ne rajoutes rien, gardant pourtant un léger sourire en coin au lèvres. Arrogance. Mais tu parles pas, t'as pas besoin de parler. T'écoutes seulement, et tu laisses ta plume faire le reste.
code by lizzou — gifs by Google — 568 MOTS.


_________________
Cet océan de passion qui déferle dans mes veines, qui cause ma déraison, ma déroute et ma déveine. Doucement j'y plongerai sans qu'une main ne me retienne. Lentement je m'y noierai sans que remord ne me vienne.
Moi qui me croyais d'hiver, me voici un arbre vert. Moi qui me croyais de fer contre le feu de la chair. Mon péché, mon obsession, désir fou qui me tourmente, qui me tourne en dérision, qui me déchire et me hante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 138
Date d'inscription : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Dim 18 Juin - 17:57

Aussi surprenant que ça puisse paraître, je me rendais à un cours. Depuis, ma sortie de coma et mon arrivée au sein de l'école de Poudlard, je vagabonde à droite à gauche plutôt que de faire cours. Je me rapproche de certain(e)s élèves aussi au passage. Ode entre autre avec qui j'ai eu le privilège de découvrir l'un de ces pratiques à mon avis contestés mais je n'ai pas dit un mot à ce sujet. Je ne suis pas une balance et le rôle de professeur autoritaire n'est pas fait pour moi. Non, je suis plutôt le genre à déconner, m'amuser et faire les conneries comme les élèves. Un vrai gosse en soi... Faut dire que j'ai aussi 4 ans à rattraper. Enfin, c'est une excuse de plus... sans l'accident, je serais presque le même. J'ai changé depuis mon réveil mais je suis quasiment le même qu'à l'époque. Soit, j'avais pris la décision d'assister au cours donné par Adonis aux élèves. La liste avait été vite remplie. Faut pas croire mais sous mes airs  « je m'en fous » je suis ce qui se passe au sein de l'école et surtout au sein des cours d'Adonis. Je me tiens informé. Je suis son assistant après tout... et puis c'est mon double.

Je vous l'accorde, c'est un exploit que je veuille venir à ce cours mais je me disais qu'Adonis aurait peut-être besoin d'un coup de main ou de faire une démonstration de duels.. Qui sait... Parfois, la dure réalité d'un combat était plus efficace que des mots... Que de la simple théorie. Je n'avais pas peur de me retrouver amoché par Adonis lors du duel... Nous avons eu une éducation qui nous a endurci contre bien nombre de choses. J'étais même prêt à embrasser la cause du Lord. Mais, la vie en a décidée autrement et depuis..  depuis je me dis que j'étais peut-être stupide. Je ne sais plus.

Je me retrouve devant la porte de la salle de classe un peu trop vite à mon goût. J'entre sans attendre et aperçoit déjà des élèves installés dans des fauteuils disposés à la place des tables et chaises habituelles. Je croise le regard d'Adonis et lui fait un signe de la main du genre « salut, désolé du retard » Je m'avance à travers la pièce pour rejoindre Adonis sans un regard sur les élèves présents.

Je me poste à ses côtés attendant de voir ce qu'il va se passer au niveau du cours. Je fais un sourire à mon frère alors qu'il croise à nouveau mon regard puis je jette un œil à l'ensemble de la pièce. « Bonjour tout le monde » dis-je, histoire d'être un minimum poli. Je remarque rapidement qui est dans la salle et de voir Willow... je détourne aussitôt le regard. Des rumeurs circulaient dans les couloirs et j'en avais entendu parler...ça va tellement vite ce genre de ragots... C'était depuis le cours ou j'avais eu le malheur de poser ma main sur la sienne. Je savais que je n'aurais pas dû faire cela. Soit...ça n'allait pas m'empêcher de vivre non plus. Après tout, il y a bien des rumeurs qui circulent au sujet de Vilde et moi, et ce n'était pas fondé pour autant. Donc, ça finirait par se tasser...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 163
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Dans les couloirs de l'école

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Ven 23 Juin - 3:50

Les élèves
Commun
Il regarde avec un œil fier, la salle se remplir doucement. Il connaît chacun des étudiants de cette pièce. Plus ou moins bon, jeune, expérimente ou pas ce n'est pas le plus important. Lui sait que le message qu'il va faire passer sera écouté et se propagera sans doute dans l'école. C'est le plus important, car sa place est compté, son rôle dans l'école aussi. Sa vie peut-être, alors que Voldemort approche dangereusement Charles et que tout traître à son sang, comme l'est Adonis, risque à tout moment de finir tué dans les rues de la ville. Il sait, il assume, il n'a pas peur de mourir de toute façon. Sa seule peur c'est de perdre son frère jumeau et de voir son amant se faire torturer mais pour le reste, il partira sans regret si il doit perdre aujourd'hui. Alors voir que sa future leçon est attendue par les élèves et que la salle devient bientôt remplie, il est fier de lui. Surtout après cette attaque, après que l'école ce soit faite prendre pour cible par les mangemorts. Il se doutait bien que les élèves avaient pris conscience du danger et qu'ils voudraient apprendre à mieux se défendre, mais il ne pensait pas que les retombées pousseraient presque tous les 6 et 7 eme années à faire le déplacement. C'est une bonne chose, réellement il ne pouvait pas attendre mieux de cela. Il reste assis sur son bureau en regardant les dernières places se remplir avant de se lever et d'attraper plusieurs parchemins et plusieurs plumes, qu'il met en place. Une bonne dizaine afin de noter pour les retardataires, pour qu'ils puissent avoir même le début du cours.

Et pour ceux qui n'auront pas pu venir, il aura bien le temps plus tard de distribuer les parchemins. « Pourquoi un cours commun exceptionnel maintenant ? N’aurait-il pas eu une meilleure place … avant l’entraînement des aurors ? Et … Y  … Y aura-t-il une séance de pratique après ? » La voix d'Ysolte le sort de son mutisme alors que Marlène McKinnon s'empresse de répondre et de lui envoyer une pique au passage. « Je suis assez grand pour répondre Miss McKinnon. Mais merci pour votre intervention. » Dit-il avec un regard pour Marlène, l'intimant au calme alors qu'elle semble sur les dents. Il se doute bien que tout le monde est chamboulé, l'attaque est encore dans tous les esprits. Elle s'excuse, il hoche la tête doucement. « M’sieur, on va voir quoi comme sorts ? Il y aura de la pratique comme demandait Yso ? Ou c’est que de la théorie ? » Il se tourne vers Kimmy River mais ne répond pas tout de suite. Il pose ses yeux sur la salle, croise le regard de Willow qui lui fait un clin d'oeil qu'il fait mine de ne pas voir. Il a toujours eu à cœur d'avoir une limite entre vie privée et professionnelle. Son frère arrive enfin et vient se placer auprès de lui, il lui sourit aussitôt.

C'est rare de voir Adonis sourire, surtout pour ses élèves, il faut en profiter. « Bien ! Bonjour à tous et merci d'être venu ici aujourd'hui ! Je réponds à votre question tout de suite, ce cours sera uniquement de la théorie. J'espère avoir le temps de faire la pratique mais je doute que le ministère acceptera de me laisser enseigner lorsqu'il apprendra la nature de ce cours. » Dit-il en tapant dans ses mains. « Ecoutez bien ce que je vais vous dire, soyez attentif car ce cours est unique, il ne sera pas fait pour vous faire paniquer mais bien pour vous préparer. Vous savez que la guerre se rapproche et même si le ministère veut minimiser les choses... Vous devez être prêt. Car vos adversaires le sont eux et ils n'auront aucune pitié. » Dit-il en tournant son visage vers son frère et en lui faisant un pauvre sourire. « Je connais la cause que nos adversaires défendent. Je sais qu'ils ne reculeront devant rien et qu'ils ont des alliés de taille. » Dit-il en joignant ses mains dans son dos. Il attend un peu, scrute les visages. « J'ai plusieurs questions. Quels sont les trois sorts impardonnables ? Quels sont leurs effets ? Savez-vous ce qu'est un Inferi ? Comment on repousse une acromentule, un détraqueur, un géant, un centaure ou même un loup-garou ? » Et il attend. Parce que ces jeunes devant lui sont la prochaine génération de sorciers, que la guerre arrive et qu'il ne veut pas voir ses élèves, ses gosses se faire sacrifier comme de la chair à canon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2093
Date d'inscription : 24/04/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Sam 24 Juin - 2:52

Défense contre les forces du mal

SIRIUS — « Le cours de Travers ? Sérieusement Remus ? » 
REMUS — « Je te l'ai dit déjà, il y a d'autres moyens de les contrer, et le professeur Travers semble être décidé à nous les apprendre. »
Un soupire s'échappe une fois encore de la bouche du Black, alors qu'il se décide à sortir du lit pour remettre des vêtements propres. Après la fin des cours, se retrouver à devoir en suivre un en plus n'était pas ce qu'il espérait. Bien au contraire - mais après l'attaque, l'altercation avec Oswin, et celle avec Regulus, il était décidé à ne plus se laisser aller à ses penchants pour la magie noir - la facilité sans aucun doute. La lâcheté selon Remus. Les mots s'ancraient dans son esprit, pour le torturer à chaque instant. De lâche, il avait la prétention de devenir combattant pour l'Ordre, mais ne pourrait le faire s'il se laissait toujours pervertir par le sang noir qui circulait dans ses veines. Alors il était décidé à faire ce qu'il fallait, suivant plutôt Remus hors du dortoir pour rejoindre le troisième étage.
Quand ils entrent dans la salle, il y a Marlène qui parle avec véhémence, Travers qui la remet à sa place, et les esprits qui s'échauffent. Sirius préfère de loin prendre place hors de l'agitation, un peu éloigné, peu enclin à faire de son mieux pour avoir la lumière sur lui cette fois. Il préfère de loin voir ce qu'il se passe, s'il peut apprendre quoi que ce soit de ce cours si particulier - à la place duquel il pourrait être dans le lit de Remus, nu de préférence. Mais la guerre approchant, il avait de plus en plus de mal à faire preuve d'égocentrisme,et à pas y penser constamment. A se dire qu'il doit apprendre plus de sortilèges. Et si Travers était décidé à les aider alors il ne pouvait que venir voir ce que cela donnait.

Aucun parchemin ni plume à papotes pour Sirius - sa mémoire eidétique lui permettait de se souvenir de tout ce qu'il pouvait vivre constamment. Ce qui n'était pas sans le torturer, surtout depuis le début de l'année. Alors il prêtait juste attention au Professeur, qui se targue aussi d'être un traitre-à-son-sang, comme si ce fait pouvait les rapprocher. De mauvaise foi, le Black se contente de se balancer sur sa chaise en croisant les bras sur sa poitrine.
ADONIS — « J'ai plusieurs questions. Quels sont les trois sorts impardonnables ? Quels sont leurs effets ? Savez-vous ce qu'est un Inferi ? Comment on repousse une acromentule, un détraqueur, un géant, un centaure ou même un loup-garou ? » Il tique au nom du loup-garou, désireux de pas penser à un moyen de tuer Remus en premier lieu - ce qui pourrait éventuellement le mettre dans un rage sombre rapidement. Mais il préfère plutôt soupirer, avant de parler à son tour, d'une voix plus amusé que Marlène, et moins anxieuse que Kimmy River ou Ysolte MacFusty. Trop de tension dans l'air le rendait sarcastique, mais pour l'heure il se contenait assez bien.
SIRIUS — « Ca fait pas mal de questions ? J'en laisse un peu aux autres, je me contente de la première. Les trois sortilèges impardonnables sont le Doloris - le sortilège de torture -, l'Imperium, et l'Avada Kedavra. » Qu'il récite sans sourciller, les termes craints par d'autres, mais trop souvent familiers de la vie au Square Grimmaurd - s'il a déjà été victime de deux d'entre eux, il irait pas s'en vanter, le souvenir encore trop cuisant dans son esprit, et d'un sourire en coin, il laisse la parole aux autres, cherchant encore l'intérêt à ce cours-là.

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 324
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Sam 24 Juin - 13:27


Cours commun de Défense Contre les Forces du Mal
♦ Adonis & élèves ♦
I'm trying to find that peace of mind, Behind these two white highway lines. When the city goes silent, The ringing in my ears gets violent.
Y'a tellement de tensions dans cette pièce que tu te demandes si l'attaque qui a eu lieu récemment est seule responsable de l'état des élèves. Nerveux, impulsifs, anxieux, tu sais pas ce qui te désespère le plus. Peut-être le fait que tu ressentes rien de tout cela, que tu sois simplement là à observer le reste du monde d'un coup d’œil arrogant, méprisant lorsque c'est Ysolte qui parle. La guerre, tu la vois sans réaliser, t'as pas vraiment conscience du fait qu'elle peut ravager votre monde. Peut-être parce que pour l'instant tu n'as rien perdu à cause d'elle, à part une certaine forme de liberté à cause du couvre-feu instauré par le ministère. Ça a beau t'agacer, ça te remue pas tant que ça, alors tu t'en fous. Tu te fourvoies sans nulle doute, parce que t'es pas à l'abri d'un sortilège qui mettrait fin à tes jours. D'ailleurs, c'est la seule chose que t'as comprise, grande égoïste que tu es. Tu peux mourir sans être impliquée, et t'as pas l'intention de laisser les choses se faire. Les autres, tu t'en moques pas mal, après les seuls qui ont vraiment de l'importance à tes yeux, tu les comptes sur les doigts d'une main. Sauf que, même si tu ne le voies pas encore réellement, la guerre les éloigne de toi. Aveugle, tu l'es sans doute, néanmoins t'as fini par ouvrir au moins un œil. Un œil égocentrique, narcissique, foncièrement individualiste, mais c'est déjà ça. Tu veux pas mourir à cause d'un conflit dont tu t'fous, c'est certain.

Alors t'es venue à ce cours commun supplémentaire, dans l'espoir d'apprendre deux-trois trucs utiles. Et quant t'apprends que ce ne sera que de la théorie, tu lèves les yeux au ciel, retenant un soupir. T'as hâte de les voir se battre, les as de cet art, à attaquer leurs adversaires sans jamais s'être entraînés. Ca te fera bien rire, de les voir s'étaler parce qu'ils ne se sont jamais exercés, comme Ysolte face à toi durant votre duel. Cela dit, tu ne peux pas changer cela, alors tu rétorques pas, observant tout ce petit monde en silence. Finalement, le prof pose des questions, certaines plus compliquées que d'autres. T'aperçois du coin de l’œil Sirius – un lion fièrement prétentieux, mais qui a le mérite de savoir se faire entendre, rugissant sans crainte à longueur de journée – qui répond à la première interrogation du prof. Tu fais de même, prenant la parole pour répondre à la suivante. « Le Doloris – Sirius l'a dit – est un sort de torture, l'Imperium permet de soumettre quelqu'un à sa volonté, et l'Avada Kedavra tue instantanément la personne touchée. » Faute d'avoir essayé, tu t'es déjà renseignée sur beaucoup de choses qui concernent la magie noire, mais toujours discrètement. T'as pas l'intention de te faire virer pour ça, mais t'as pas non plus envie de laisser la Grande Faucheuse te rattraper aussi vite.
code by lizzou — gifs by Google — 539 MOTS.


_________________
Cet océan de passion qui déferle dans mes veines, qui cause ma déraison, ma déroute et ma déveine. Doucement j'y plongerai sans qu'une main ne me retienne. Lentement je m'y noierai sans que remord ne me vienne.
Moi qui me croyais d'hiver, me voici un arbre vert. Moi qui me croyais de fer contre le feu de la chair. Mon péché, mon obsession, désir fou qui me tourmente, qui me tourne en dérision, qui me déchire et me hante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 365
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Ven 7 Juil - 20:45

Cours commun de DCFM
ysolte && les autres/div>

Cours de défense contre les forces du mal rime souvent – pour ne pas dire toujours – avec les notions d’attaque, de défense, et de protection. Et si les attaques sont souvent frontales et physique, t’oublies souvent que les mots peuvent aussi être en être le vecteur. Alors, lorsque McKinnon crache, sarcasme à l’appui, tu te contentes d’arquer un sourcil, interrogative. Et, dans ton esprit, cette question : « qu’est-ce qui lui prend ? ». Tu sais qu’elle est un peu sur les nerfs dernièrement, comme majorité des étudiants, mais tu ne t’attendais pas à en faire les frais. Est-ce que cela a un rapport avec les rumeurs postées dans le journal de Poudlard, entre toi et Craig ? T’en doutes, tu penses … McKinnon est plus intelligente que ça. Tu laisses passer, gardant la réplique pour toi, amusée de voir Kimmy rétorquer quelques instants plus tard.

Passé le moment de tension, l’assistant de Travers – aussi appelé Travers, parce que jumeau – fait son arrivé. Tu détournes aussitôt le regard, en souvenir de la première fois où tu l’avais croisé, alors que tu tentais de rendre visite à Aigneas. Tout bas, t’espères qu’il ne te reconnaisse pas ou que – s’il fait – s’amuse de la situation plutôt que de la dénigrer. Secouant la tête, t’essaies de reprendre tes esprits, de te concentrer sur le cours qui va suivre … et notamment sur la diarrhée verbale du professeur, qui intime les étudiants à ne pas paniquer. N’y a-t-il rien de mieux à dire, justement, de ne pas paniquer pour insuffler un air de panique ? T’arques un sourcil, encore, alors que certains étudiants répondent déjà à Travers. A n’en pas douter, ta cousine Abigaëlle ne manque pas de faire l’étalage de ses connaissances … et ça ne t’étonne même pas qu’elle s’engage directement sur les sortilèges Impardonnables. Tu la connais, la traitresse, consciente que ses envies de grandeur ne vont pas être limitées par l’interdiction d’user la magie noire.

« Un inferius est … c’est contre-nature. C’est un cadavre humain, ensorcelé par quantité de sortilèges de magie noir pour qu’il … pour qu’il obéisse à celui qui l’a ramené à la vie. Bien qu’il ne le soit pas vraiment, vivant … », hasardes-tu en guise de réponse. Faut dire que tu ne t’attendais pas à ce que le sujet des inferi soit abordé en cours. Est-ce ce qui nous attend, sorcier, une vague d’humains ensorcelée, imbutable et imbuvable ? Tu réprimes un frisson, espérant que tu aies tort. Et, pour le reste …
« Stupéfix, ça fonctionne bien sur les dragons… », lâches-tu de nouveau, consciente que ce n’est peut-être pas la réponse demandée. Mais s’il y a un sortilège que tu maîtrises – désolée, pauvre malheureux du club de duel – c’est bien celui-ci. Une nécessité dans ton clan. Et s’il fonctionne sur les dragons … pourquoi ne fonctionnerait-il pas sur un géant ou un centaure ?

Made by Neon Demon

_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 750
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Dim 9 Juil - 15:36

Cours commun de DCFM
Les élèves/div>

Je suis tendue, réellement tendue. Kimmy me demande si ça va avant de déposer un baiser sur ma joue. J'acquiesce de la tête, je ne dis rien. Mais lorsqu'Ysolte se met à parler de son air perdu et niais, je ne peux m'empêcher de m'énerver. Je l'aime bien pourtant, je n'ai jamais eu de problème avec elle mais là, c'est plus fort que moi. Tout sort d'un coup sans que je ne puisse le retenir. Ce qui crée une atmosphère de tension dans la pièce, soudainement. Le professeur Travers vient calmer le jeu cependant et je baisse les yeux devant lui. Il est intimidant, je dois l'avouer. Kimmy me dit ensuite que je suis sur les nerfs, je lui fais signe de lui expliquer après et le professeur commence le cours. Il nous dit alors qu'il n'y aura que la pratique aujourd'hui, je laisse ma plume à papote tout copier pour moi. Vraiment tout. Il nous dit que ce cours est unique, qu'il est fait pour nous préparer à la guerre, qu'il faut qu'on s'y prépare. On a pas le choix, c'est la triste réalité. J'acquiesce de la tête en l'écoutant. Il en vient ensuite à poser des questions. Une sur les sorts impardonnables, les effets, une sur les inferis et une sur la façon de repousser des créatures telles que acromentules, loups-garous et autres. Sirius répond à la première, et je souris en me retournant vers lui. Je ne savais pas qu'il était là, je ne l'ai pas vu arriver. Aby donne les effets des trois sorts impardonnables, je frissonne à l'entente du Doloris. Je secoue la tête, je ne dois pas y penser, pas maintenant. Et Ysolte termine ensuite en disant ce qu'est un inferius et elle termine en lâchant que Stupefix peut fonctionner. Puis je prends la parole :

"Pour repousser des acromentules, le sort Arania Exumai a été crée spécialement pour ces animaux. Pour les détraqueurs, il suffit d'utiliser le sortilège du Patronus, qui est Expecto Patronum. Pour un géant, un centaure ou même un loup-garou, pourquoi pas le sortilège de répulsion ?"

J'ai appris tous ces sorts lors de mes nombreuses heures passées à la bibliothèque et je suis fière de les avoir appris, et retenus. Puis je pose une question qui me taraude et dont je ne connais pas la réponse. Pas encore:

"Professeur, lorsque l'on dit qu'un sortilège est impardonnable, qu-'est-ce qu'encourt celui qui l'a lancé ?"

Je veux savoir ce que peut avoir Oswin, pour avoir osé me torturer. La rage a fait place à la tristesse. Je veux lui rendre la monnaie de sa pièce.
Made by Neon Demon

_________________

Punk's not dead
 




                                          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2318
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Dim 9 Juil - 17:03

 

ensemble des élèves
 

 Cours commun de défense contre les forces du mal 

UUn frisson d’inquiétude parcourt son corps alors que Marlene ne desserre pas les dents. Elle aime pas ça Kimmy, ça l’attriste de voir sa super coach énervée à ce point. Sutout qu’elle n’en connait pas la raison. Du coup, elle essaye de lui redonner le sourire avec un origami. Mais c’est un échec et Marlène lui fait comprendre qu’elles parleraient après le cours. Très bien.

Ainsi, quand tout le monde est installé, le cours commence. Travers prend la parole et pose le contexte du cours ainsi que quelques questions à ses étudiants. Un cours purement théorique donc. C’est Sirius Black – aka le lubrificateur - qui ouvre le bal des réponses en parlant du doloris. Ysolte n’est pas chez serdaigle ni préfète pour rien et répond peu après Abigaëlle qui est bien moins hésitante dans ses paroles que cette première. Un duel de regard entre les deux MacFusty a lieu durant de brèves secondes, Kimmy les observe l’une et l’autre. Et enfin c’est Marlène McKinnon qui revient à la charge avec pas mal de sorts et réponses pour le professeur. Voila c’est le …. Bref ! Ta gueule le narrateur, on est pas dans un match de quidditch là.
 
Kimmy secoue la tête pour se remettre les idées en place. Non franchement, elle se demande ce qu’elle fait là. Parler de sorts impardonnables, de maléfices et autres. C’est pas son genre. Elle préfère se taire, écouter les réponses d’une oreille distraite et jouer avec l’origami qu’elle avait préalablement fait en se mordant la lèvre. Cependant, la dernière question de sa coach fait relever la tête de la préado qui la regarde et jette un bref coup d’œil au prof.
 
Ils vont direct à Askaban non ? Après avoir été jugé au ministère ? – puis elle marmonne – ils se font pas tuer quand même…
 
Se redressant, elle place sa main valide sous la table et commence à jouer nerveusement avec sa chemise. Ce cours n’a rien de joyeux. Il est intéressant, c’est pas pour rien qu’elle est là. Mais l’ambiance qui s’en dégage ne lui donne qu’une seule et unique envie : ranger ses affaires et partir en vitesse de cette salle. Mais la curiosité fait qu’elle restera là, à écouter et peut-être qu’elle interviendra. Mais plus tard. En attendant elle regarde de nouveau Marlène qui a un regard plutôt triste. Elle lui tent une fois de plus son origami. Cadeau.

(c) black pumpkin

_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est le secret du bonheur.

La River suit son cour


awards 8) :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 163
Date d'inscription : 16/05/2016
Localisation : Dans les couloirs de l'école

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Dim 9 Juil - 22:35

Les élèves
Commun
Évidemment lorsqu'il pose ses questions c'est Sirius Black qui répond en premier. Avec cet air de celui qui sait tout, qui a réponse à tout. Il lui répond avec une arrogance folle et donne à Adonis la réponse qu'il attendait. « Effacez ce sourire de vos lèvres Monsieur Black, vous en savez un peu mais ce n'est pas assez. » Dit-il en se relevant de son bureau et en venant marcher un peu dans la classe. Il attend plus, beaucoup plus venant d'eux et il sait qu'ils en savent bien plus que cela. Il leur enseigne la défense contre les forces du mal depuis un an maintenant et il sait que même si il n'a pas la réputation du professeur le plus aimé de l'école, ils sont assidus à ses cours. Abigaëlle MacFusty répond avant que sa cousine n'en fasse de même. D'ailleurs il remarque qu'elles sont toutes les deux là, pas loin et qu'il devra garder un œil sur elles car elles ne s'entendent pas. Voire même elles se détestent et ce seraient massacrées si il n'était pas intervenu lors d'une séance au club de duels. Il hoche la tête lorsque Abigaëlle parle et écoute avec attention Ysolte répondre également. Avant d'ajouter que pour les dragons les stupéfix fonctionnent bien.

« Merci pour cette précision, c'est toujours bon à savoir. » Dit-il avec un sourire vers Ysolte avant de scruter le reste de la salle et d'attendre d'autres réponses. Marlène répond ensuite et lui demande pourquoi un sortilège de répulsion ne fonctionne pas avec les lycans, les centaures et les autres créatures. « Parce qu'un loup garou est bien plus fort que vous et moi. Sous sa forme animale il est presque impossible de repousser un loup garou, il reviendra toujours à la charge même blessé à mort. Tout comme c'est impossible de prendre un lycan sous contrôle mental tel qu'un imperium, leur esprit est impénétrable, ce sont naturellement des occlumens. Pour un centaure, un incarcerem devrait faire l'affaire surtout si il est bien lancé. Pour les géants c'est la même chose que les trolls, vous ne pourrez jamais les immobiliser. Même chose que pour les centaures, essayez de ligoter leurs jambes afin de les faire tomber et de les avoir sous contrôle. Et les Inferis... » Il s'arrête un instant pour scruter les visages, attendant de voir si quelqu'un peut lui répondre. « Le feu repousse les Inferis. Ils ne supportent pas la chaleur ni la lumière, étant habitué aux ténèbres ils s'enfuient devant une source de chaleur. » Dit-il en revenant devant la classe, tournant son visage vers son frère pour lui sourire. Tout cela il le sait car ils viennent d'une famille sang-purs, une famille de mangemort et que leur père leur enseignait souvent cela. Marlène - « Professeur, lorsque l'on dit qu'un sortilège est impardonnable, qu-'est-ce qu'encourt celui qui l'a lancé ? » « Quelqu’un connaît la réponse ? » Demande Adonis avant de tourner son visage vers Kimmy River lorsqu'elle se met à parler.

La jeune fille répond qu'ils vont au ministère avant d'être envoyé en prison à Azkaban. Il hoche la tête pour soutenir les mots de Kimmy et se tourne vers Marlène. « Si l'utilisation du sort est prouvée alors en effet le sorcier est envoyé à Azkaban après un procés devant le magenmagot. » Dit-il avant de reprendre position sur son bureau et de croiser les bras sur son torse. « Ecoutez... Je vais être honnête vous en savez un peu mais ce n'est pas assez. Vos adversaires sont préparés depuis leur naissance, ils utilisent des sorts et des maléfices dont vous ne soupçonnez même pas l’existence. Je vais essayer de vous faire un cours pratique mais je ne suis pas sur d'avoir le temps. Vous savez que le poste de professeur de défense contre les forces du mal ne garde personne plus d'un an et je ne suis pas sur de rester lorsque le ministère saura tout ce que je vous ai dis. Le ministre de la magie veut minimiser les choses, mais ce n'est pas avec des sorts pour chatouiller que vous saurez vous défendre devant un Endoloris ou un Imperium. Je ne cherche pas à vous affoler, mais il faudra bien que quelqu'un ose vous dire ce qu'il se passe réellement. » Il regarde encore Arès pour se donner du courage, sachant qu'il a des jeunes sorciers devant lui et qu'il craint de les faire paniquer.

« D'ici quelques mois vous serez des sorciers accomplis et vous vous engagerez peut-être dans la guerre. Du côté de Voldemort ou pas, cela ne me regarde pas. Mais sachez que toutes ces créatures, les lycans, les centaures, les acromentules et les géants... Il en a dans ses rangs. Les Inferis aussi, ce sont les pires de tous. Vous devez apprendre à vous défendre, vous devez travailler tout cela avant de vous retrouver au milieu des combats. L'école a déjà été attaquée et le piètre niveau des élèves prouve que vous n'êtes pas formés à ce qui arrive dehors. » Dit-il avant de donner un coup de baguette vers son bureau. Des petits livres noirs se soulèvent aussitôt et partent se poser devant chaque étudiant. « Ils contiennent des sorts de défense, d'attaque et de soins. Mais aussi des sorts pour repousser les créatures. Apprennez, travaillez, faites connaître ce livre aux étudiants qui ne sont pas venus aujourd'hui. Vous êtes les derniers remparts devant Voldemort car le ministère ne fait rien. Je ne veux pas que vous finissiez en chair à canon. » Il cesse alors que les livres terminent d'être distribués. « Si vous avez des questions allez-y, c'est le bon moment. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 138
Date d'inscription : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Dim 9 Juil - 23:13

Je me retrouve en salle de classe pour un cours pour le moins inhabituel. Et je me demande encore ce que je suis venu faire.. ah oui... soutenir Adonis et donner un coup de main si besoin mais il semble se débrouiller très bien tout seul. Il me jette des coups d’œil par moment sûrement pour avoir mon soutien dans son entreprise. Je regarde l'ensemble des élèves et écoute en silence l'échange des élèves avec Adonis. « Je pense personnellement qu'il serait plus judicieux de faire un cours de pratique... la théorie ne suffira pas à les former contre ce qui les attends dehors. » dis-je, finalement après qu'Adonis ait distribués les livres pour les élèves. « Je pensais que tu aurais envie de faire une petite démonstration... tu sais je peux servir de cobaye. » Bien que ça m'enchante guère de montrer les effets d'un Doloris mais après si ça peut faire réagir les élèves. « Tu veux les protéger, les former à ce qui les attend... pourquoi ne pas allez jusqu'au bout et comme tu viens de le souligner... le ministère n'approuvera déjà pas ce cours donc autant y aller franco, non ? » Je souris en coin. « Enfin ce n'est que mon avis... mais, si besoin je suis prêt à ouvrir les yeux de nos élèves. Ils doivent vraiment se rendre compte de ce qu'est la réalité de la guerre et de ce qui les attend. »

J'observe les différents élèves puis Adonis. « Si je puis me permettre une autre remarque... si un élève désire savoir comment utiliser un sort impardonnable... il va falloir qu'il y travaille dur comme fer. On acquiert pas ce genre de compétences en deux secondes. Si vous voulez que le sort fonctionne, il faudra vous entraîner. Je sais que c'est pas évident pour certains de se projeter ainsi et de se dire qu'il va provoquer la douleur voir la mort. Mais, vos ennemis seront impitoyable ! Ils se moquent bien de votre jeune âge. Il faut vraiment que vous vous prépariez à tout cela et rapidement. Dehors, vous serez seul face à l'ennemi. Ne prenez pas à la légère ce qui vous attend. Cela vous entraînerait à votre perte d'agir de cette manière. » Je croise le regard d'Adonis me demandant si je n'en ai pas un peu trop dit ou si je n'ai pas été un peu trop dur et s'il ne va pas m'en vouloir d'avoir insisté sur le fait de faire une démonstration pratique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 62
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   Mar 11 Juil - 15:02

Cours commun de DCFM
••••

Par réflexe, je me suis assise à côté d’Aby, une des rares filles à par Light vers qui je me suis rapprochée pendant les sept ans à Poudlard. Light n’est pas là, alors c’est vers Abigaëlle que je me tourne. J’ai besoin de ne pas être toute seule au milieu d’eux tous, mal à l’aise comme jamais.
S’il y a une matière que je déteste c’est bien la défense contre les forces du mal, et je me demande encore pourquoi je suis venue.
A la recherche d’un peu de confort je me cale au fond de ma chaise, avant de me tourner vers Aby.
WILLOW – « Pourquoi tu m’as pas dit que tu venais, Aby ? J’étais pas au courant », que je lâche pour ne pas avoir à entendre les questions.
Parce que forcément, Adonis se met à parler des garous. Je sens que mes poings se serrent et en secouant la tête j’essaie de penser à autre chose.
Je dois être plus discrète, au lieu de me tendre comme pas possible à chaque fois que ce sujet est abordé. Prendre exemple sur Remus qui arrive à rester impassible.
J’suis un peu déçue de devoir supporter de la théorie. J’avais sorti ma baguette magique mais je la repousse, refoulant mon besoin de me défouler. Et j’avoue que j’aurais bien voulu voir les Travers se battre, un peu comme tout le monde il paraît.
J’écoute les autres répondre aux questions. Personne ne se charge de parler des garous. Tant mieux. Ca me laisse la possibilité de répondre au sujet… si j’ose.
Je regarde la fille qui vient de parler – McKinnon ? – en secouant la tête. Tout faux, un sortilège de répulsion ça ne sert à rien contre un garou.
La seule chose qui fonctionne – une des seules – tient en trois mots : des baffes et de l’argent. J’esquisse un sourire quand Adonis se charge de la démentir. Satisfaite des qualités qu’offre un statut de garou, au final.
Je lève la main, une expression innocente sur le visage. Je bluffe, je veux seulement qu’ils sachent vraiment se défendre contre un lycan. Après tout c’est pire que devenir vampire, être vélane ou autre… vu la position anti-garou du Ministère en ce moment, faut mieux qu’ils sachent vraiment comment on évite de se faire mordre.
WILLOW – « Un garou, on le repousse pas plutôt avec de l’argent ? Paraît que y’a que ça qui leur fait mal, même chose avec le bois et l’ail pour les vampires. Ou sinon c’est qu’une idée des moldus, mais j’ai entendu dire que c’est efficace contre eux. »
Certes, l’argent est efficace. Mais il y a bien pire, par exemple renier l’humanité d’un loup-garou. Une pleine lune contre un mois ça fait pas de nous des monstres. Y’a que ceux comme Greyback qui pensent qu’à mordre qui en sont, des monstres.
Pas les autres.  



••••

by Wiise

_________________
WILLOW ZONKO  
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I get the feeling just because, Everything I touch isn't dark enough If this problem lies in me. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours commun de défense contre les forces du mal. (OUVERT)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Défense Contre les Forces du Mal n°2
» Les cours de Défense contre les forces du mal
» Devoir de Défense contre les Forces du Mal
» Cours n°1 : Introduction aux forces du Mal.
» 1er cours de Défenses contre les Forces du Mal 04.sept 13h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Troisième étage-
Sauter vers: