AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 young god (potter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par James Potter le Ven 30 Juin - 8:52, édité 6 fois
MessageSujet: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 0:30


James Potter
and if you want to go to heaven you should fuck me tonight




Pseudo
: spf, alias reg/cass/l.
Âge
: 26 piges. :sorry:
Comment as-tu connu le forum ?
c'ma maison. :v:
As-tu des remarques à faire ?  
j'vous :seex: tous.
Fréquence de connexion :
 4/5/7 jours
un dernier mot ?  
i'm hot What a Face


Code:
[b]aaron johnson[/b] - james potter

crédit gif/avatar
:  uc (gif1) karenandaaron (gif2) hellocherrylady (ava)



Carte d'identité
Prénom
: James, prénom qui t'va comme un gant.
Nom
: Seul gamin vivant de Fleamont et d'Euphemia Potter... jusqu'à récemment.
Date de naissance
: Vingt-sept mars mille-neuf-cent-soixante.
Nationalité
: C't'accent typique d'Angleterre qui suit tous tes mots, t'es Anglais pure souche.
Statut de Sang
: Pur, bien qu'les statuts sanguins t'passent dix pieds au-dessus d'la tête. Un pur traitre qui pourrait bien mêler son sang à un né-moldu sans même un grimace d'dégoût.
Métier/Maison
: La maison des justes, des courageux, d'ceux qui beuglent trop forts pour être ignorés. Gryffondor jusqu'à la mort.  
Orientation sexuelle
: Lilsexuelle, même si parfois elle t'rend cinglé. Bi-curieux ayant jamais expérimenté, t'as goûté qu'aux parfaites courbes féminines.

Un brin de magie :
Votre Epouvantard
 C'pas pour t'vanter, mais y'a pas grand-chose qui t'terrifie. Sauf un lac gelé, toi figé par l'froid, incapable d'empêcher les gens qu't'aime d'sauter dans un unique trou au milieu et s'laisser endormir par la mort- t'laissant crever seul et à petits feux d'culpabilité.
Votre Patronus
Un sourire partagé avec les autres Maraudeurs quand tu projettes d'un éclair bleu un cerf aussi imposant qu'ta forme Animagus.  
Votre baguette
Un bois d'acajou recouvre ta baguette longue de 27,5 centimètres, flexible et trop bonne pour les métamorphoses. Son centre dissimule un crin de sombral, qui t'rappelle avec douloureux réconfort c'jumeau que t'évoque jamais. 
L'amortencia :
T'as tout juste l'odeur d'poils mouilléś -pour pas dire chien mouillé- qui t'chatouille les narines qu'finalement c'est l'odeur d'la forêt qui frappe tes sens, si fort qu't'as l'impression d'y être. Dans l'vent s'glisse aussi un parfum d'lily, des effluves de Quidditch- comme quand t'entres dans la boutique de balais sur le Chemin de Traverse. 
Particularité magique
Depuis ta cinquième année, t'es un Animagus non-déclaré, au même titre qu'Sirius et Peter. T'prends la forme d'un roi, un cerf, pour qu'toutes les nuits d'pleine lune vous restez auprès d'Remus.


Caractéristiques
Caractère
:  D’gamin à maintenant, y’a des traits qui changent pas. Petit t’courrais partout, d’feu dynamique dans les veines et l’envie constant d’te gaver d’un peu plus d’aventures. T’avais pas froid aux yeux, tu l’as toujours pas, t’regarde l’monde avec un regard fier, jappant qu’t’as peur de rien- ou presque. T’es du genre à sauter tête baissée dans les ennuis, impulsif, penser après et s’il est trop tard pour s’en tirer, battre des cils et flasher un sourire à s’faire damner un ange pour s’prendre l’moins de conséquences possibles.
Gamin, c’qui t’as pourrie, c’la mort d’ton jumeau. Quand tu l’as vu passer à travers la glace, y’a une part d’toi qui est morte, glacée avec lui. Ça t’fais mal chaque qu’t’y penses, ta bête noire, tortueuse au fond d’tes trippes, c’secret qu’personne connaît à part Sirius. C’le seul avec qui t’as pu aborder l’sujet, gardant l’reste derrière un masque d’joie- parfois agaçante quand tu t’mets à faire l’con. troll cramoisi, t’peux pas empêcher l’arrogance qui t’sors tous les pores d’la peau, ouvrir ta grande gueule et répliquer au lieu d’te la fermer. T’as un soucis avec l’autorité, une langue trop pendue et c’est peut-être parce que tes parents t’donnent trop facilement c’que tu veux. T’finis par agir comme tout t’es dû, suffisant, c’pire quand t’as Sirius avec toi. T’as l’sang chaud et toujours prêt pour une nouvelle bagarre, duel, tout c’qui peut faire capoter ton rythme cardiaque, avide d’sensations fortes.
N’empêche qu’t’es excessivement loyal, pour ceux qu’t’aime t’ferais n’importe quoi, qualité qui peut parfois s’transformer en défaut quand on en oublie d’être prudent, qu’on risque sa vie juste pour épater la galerie. Des risques pas nécessaires pour un type avec un complexe de héro. Pas qu’t’y parviennes bien souvent, agissant plus souvent qu’autrement en parfait opposé à cette image d’golden boy. Sauf qu’t’as la gueule de l’emploi, tu l’sais et t’en joue d’ton charme ravageur. Il fonctionne pas à tous les coups -clin d’œil à Evans- sauf qu’ça t’empêche pas d’revenir à la charge, car t’es un mec têtu. Curieux aussi, qui s’tourne vers tous les horizons avec une soif d’apprendre surprenante. T’es pas des plus sérieux et pourtant t’parviens à avoir des notes impressionnantes en classe, t’as d’la cervelle- tête enflée. Au moins, c’t’impossible d’s’ennuyer avec toi.
Passionné, passionnant, positif, déterminé, courageux, téméraire, entêté, arrogant, t'as plus d’traits négatifs que positifs dans ta personnalité, certes, sauf qu’t’as du cœur, et quand t’offres ton support, ton aide, tu t’donnes avec toute ta volonté. T’as du mal à t’accrocher aux gens sérieusement, mais une fois fait c’plus difficile d’se débarrasser d’ta tête d’con.  
Allégeance
: C'qui n'va jamais changer, c'est ta loyauté. Celle qu'tu portes pour la bonne cause, celle qui brille sous les rayons du soleil, hurle d'un plein droit de liberté, d'un droit d'être sur l'même pied d'égalité peu importe ses préférences ou son sang. Plus de tyrannie, plus de sang qui coule ou d'larmes à essuyer infiniment.
T'offres cette loyauté qu'aux Maraudeurs, à Lily, tes parents et l'Ordre du Phénix- tu feras c'qui faut pour les voir vivre dans un monde meilleur. Quitte à t'battre et blesser, ou tuer, d'rabaisser au niveau d'l'ennemi pour le terrasser.  



_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par James Potter le Ven 30 Juin - 10:07, édité 23 fois
MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 0:31


Il était une fois
une citation rapide


— death is only the beginning

Y'a beau faire un froid terrible dehors, tes petits yeux vitreux finissent par venir à bout d'ton frère jumeau, qui, avec un soupir digne à fendre l'âme, accepte de s'habiller à en être presque incapable de marcher pour vaincre ton ennui. « Ne vous éloignez pas trop et quand le soleil commence à se coucher, c’est qu’il est l’heure de rentrer. Ça, ou quand vous entendez l’rugissement de votre père, » indique maman d’une voix douce, avant d’se pencher pour embrasser un bout d’ta joue encore découverte. Tu lui offres un immense sourire, avant d’prendre la manche d’Harry et l’tirer derrière toi. « C’promis, m’man! » qu’tu balances par-dessus dans ton épaule avant d’ouvrir la porte et courir sans t’arrêter, jusqu’à ce qu’un soudain d’poids t’fasses tomber vers l’arrière. Tu t’tournes pour faire face au regard désolé d’ton petit frère -d’quelques minutes mais t’manques jamais une occasion d’lui rappeler- et tu lèves l’tien vers le ciel. « Allez Harry, faut pas traîner si on veut aller au lac et revenir, » qu’tu grognes, exaspéré sans vraiment l’être, avant d’te relever et aider ton reflet à faire de même. « Tu veux faire quoi, au lac? » demande Harry en penchant la tête sur l’côté, mais face à son expression curieuse, il fait qu’lui présenter un sourire mystérieux- et un regard brillant d’excitation. Tu brûles constamment d’un feu intense, et la meilleure façon d’voir le feu s’calmer, c’est d’trouver d’nouvelles façons d’faire cramer tes veines d’adrénaline. Juste un gamin, sauf qu’ce dynamisme va jamais t’quitter, qu’importe l’nombre de fois qu’ça va partir en boursoufflets. Harry, lui, il est plus posé, même s’il t’suis à tout coup dans tes aventures. Il ressemble plus à vos parents qu’toi, deux êtres aimants, ne s’laissant pas berner par les habituels discours des sangs-purs. D’bons sorciers, avec un cœur et des valeurs à la bonne place, voilà c’qu’ils sont vos parents. Puis ça t’empêches pas désobéir, comme maintenant qu’t’attires Harry près du lac, qui est beaucoup trop loin d’la maison. Maman a bien dit d’pas s’éloigner, sauf que t’es dehors juste pour ça. Si vous vous dépêchez d’arriver, vous aurez l’temps d’vous amuser un peu avant d’revenir, tout ça sans s’faire prendre. L’temps d’vous rendre y’a quelques rires qui vous échappe, des plaisanteries entre deux gueules qui s’ressemblent trop.
Jusqu'à ce que vos pas s’arrêtent devant le lac gelé.

« C’est l’heure d’être courageux, et qu’tu t’rendre de l’autre côté, » qu’tu lances d’une voix solennelle, déposant tes petits poings sur tes hanches. L’principal concerné t’regarde avec une expression terrifiée. « Et toi? » qu’il répond en essayant tant bien qu’mal d’cacher sa crainte. « J’vais venir te rejoindre, sauf que c’est plus amusant d’traverser un à la fois, t'penses pas? » qu’tu réponds avant d’lui faire un clin d’œil. Y’a pas envie Harry d’y aller, même s’il l’dit pas trop fort tu peux l’lire dans ses yeux. Peut-être que si t’avais su c’qui s’en vient- c’est certain, en fait, qu’si t’avais su tu lui aurais pas dit d’y aller, t’aurais trouvé une autre aventure à partager avec lui. Pour pas que ça soit la dernière, pour pas qu’tu l’envoie droit dans les bras d’la Faucheuse et qu’t’en cauchemarde presque toutes les nuits depuis- puis d’moins en moins avec les années, grâce à des gars pas encore rencontrés.
Harry est presque rendu au quart du lac, t’as un sourire étampé sur le visage alors qu’tu l’encourages à accélérer l’pas, sauf qu’il fige soudainement avant d’se tourner à moitié vers toi. « T’as entendu, James? J’crois que la glace craque, » qu’il t’dis, et t’avances un peu dessus en secouant la tête. T’as jamais oublié c’que tu voulais lui crier, comme quoi c’est normal qu’la glace craque, qu’il arrête d’faire sa poule mouillée et qu’il avance une bonne fois pour toute- t’as jamais oublié c’que t’as jamais pu lui dire, alors qu’la glace a fait plus que craquer en l’avalant soudainement. T’as hurlé avant d’vouloir courir à ton tour sur la glace, sauf qu’tous tes membres sont s’figent d’horreur et t’y parviens pas. Harry est jamais remonté à la surface. T’as pas pu l’sauver, t’as même pas essayé. T’souviens même pas si c’est toi qui est retourné à la maison, ou si on t’as retrouvé dans la neige, l’regard vide et l’âme saignée à blanc. T’as vu un psychomage pendant un temps, sauf qu’t’as rapidement pris l’habitude d’t’enfiler un masque de joie, qui t’as jamais quitter- juste gagné en arrogance et suffisance, peut-être. Pour cacher cette douleur qu’presque personne connaît, cette faute qui est la tienne, qu’importe qu’tes parents disent le contraire, disent que c’était un accident. Toi tu sais c’est quoi la vérité, tu t’souviens du regard d’Harry, d’tes encouragements, de l’accident qui n’en était pas vraiment un. Ton fardeau invisible, ton jumeau effacé du monde magique.

— mischief managed

« J'crois que je sais c'que Remus nous cache, » qu'tu lâches dans l'silence d'votre dortoir, attirant aussitôt l'attention d'tes deux amis. Vous êtes entassés sur l'lit d'Sirius, enseveli sous une marre de grimoires et d'parchemins, faisant des recherches depuis si longtemps qu'en plus d'avoir les membres engourdis, y'a aussi ton cerveau qui sait plus penser. Tes yeux sont toujours fixés sur l'bouquin qu'tu tiens, visage vide d'toute expression, sentant les regards brûlants qui attendent qu'tu reprennes la parole et expose ton idée à la con. « C'probablement un centaure qui prend du polynectar, et quand il disparait quelques jours c'est pour aller regarder les étoiles avec sa famille dans la Fôret Interdite, » qu'tu continues avant d'finalement lever les yeux vers tes amis, qui t'regarde en silence une longue minute, tandis qu'le coin d'ta bouche remonte imperceptiblement. « Ça fait du sens, après tout, faut bien qu'il s'dégourdisse les sabots une fois d'temps en temps, » qu'réponds finalement Sirius, et c'est suffisamment pour t'faire éclater d'rire, bientôt suivit par le Black. Peter rit en retard aussi, soit parce qu'il trouve qu'ta plaisanterie manque de goût ou bien il est aussi fatigué qu'toi et sa cervelle est aussi au ralentit qu'la tienne. Quoi qu'il en soit, vous êtes tous les trois pliés d'rire pendant quelques minutes, et strangulot qu'ça fait du bien. C't'encore meilleur qu'une bouffée d'air frais, d'mettre un peu l'sérieux d'côté pour s'détendre- avant d'reprendre contenance une respiration à la fois. « L'pire c'est qu't'es pas si loin d'la vérité à mon avis, » qu'lâches à nouveau Sirius. Vos regards s'croisent, et c'est assez pour qu'vous vous compreniez. T'as beau avoir sortit une hypothèse tirée par les cheveux, reste que Remus doit cacher une vérité pas trop humaine- surtout quand on prend en considération l'calendrier lunaire. « Il est à l'infirmerie, présentement? » Y'a un point d'interrogation au bout d'ta phrase sauf qu'ça en prend pas plus pour l'Black et toi pour vous levez, laissant en plan toutes vos recherches pour vous diriger d'un pas décidé vers la sortie. « Oh, on va l'voir? On va enfin découvrir son grand secret, » qu's'exclame Peter avant d'vous rejoindre. « C'est ce soir qu'ça s'passe. »

Vous étiez en deuxième année quand vous êtes débarqués tous les trois à l’infirmerie, demandant à voir Remus. L’infirmière est presque parvenu à vous mettre dehors, jusqu’à ce que Sirius lui demande carrément s’il était un loup-garou. Hypothèse plus sérieuse et plausible qu’cette histoire de centaure, hypothèse qui s’rend jusqu’au oreille de l’alité qui a accepté votre présence près d’son lit, l’visage ravagé par un début d’inquiétude. Ça a rien changé, pour aucun d’vous trois, qu’il soit un lycanthrope. T’es sérieux quand tu dis qu’il aurait pu être un foutu centaure pour vrai qu’tu l’aurais aimé quand même Remus. T’vas pas t’plaindre du fait qu’il le soit pas toutefois, même s’il voit son sort comme une malédiction. C’facile de dire le contraire sans savoir c’qui en retourne, quand c’pas nous qui est affligé par le sort. Sauf qu’vous êtes pas du genre à laisser un copain dans la misère, et tant qu’à avoir prouvé votre aptitude aux recherches Sirius, Peter et toi, vous vous êtes mis en tête d’trouver une façon d’faire plus qu’accepter son statut, d’être là seulement à la fin des nuits, quand l’danger est passé. Fuir l’danger, c’pas votre genre, après tout.
C’est un cours d’métamorphose qui vous a mit la puce à l’oreille- bien qu’les puces, c’est généralement sur l’corps de Patmol qu’elles aiment trainer. Et même si l’idée est brillante, elle en est pas moins difficile à réaliser. Difficile mais pas impossible, et comme vous êtes aussi têtus qu’tes cornes sont dures -Cornedrue- c’est certain qu’un jour où l’autre vous parviendrez à votre fin. C’quelque chose qu’aucun d’vous parle à Remus, vous avez convenu qu’une surprise goûterait bien meilleure, mais qu’une fois qu’vous serez parvenu à devenir des Animagi. Rien d’moins, qu’le meilleur pour l’loup hurlant à la pleine lune -Lunard. Y’a même eu Queudver suffisamment discret pour ramasser derrière Sirius et toi c’que vous pensiez pas toujours à dissimuler du regard d’Remus- soudainement inspiré par une nouvelle connerie appelant immédiatement votre attention.

Jusqu’à un beau jour lors d’votre cinquième année, où vous vous êtes tous présentés avec ces nouveaux surnoms, sans qu’ce pauvre loup-garou n’y comprenne quelque chose. « L’exemple vaut mille mots, mes chers Patmol et Queudver, » qu’tu réponds quand ton ami vous demande d’vous lever, à Queudver et toi, pour qu’le regard perdu d’Remus l’reste pas plus que nécessaire. L’suspens à assez durer, t’as autant d’voir la réaction d’Lunard qu’il a hâte d’comprendre c’qui s’passe. Alors devant lui s’présente à la place de Sirius un énorme chien noir, à la tienne, un imposant cerf portant sur son dos, un rat remplaçant Peter. Plus jamais il serait seul le loup-garou pendant les pleines lunes, car sa bête ne s’attaquera pas aux animaux qu’vous êtes et par conséquent, rien va vous empêcher d’rester aux côtés d’votre ami quand il a l’plus besoin d’vous.
À vous quatre, vous êtes les Maraudeurs.

— places to go, people to prank

Lors du jour de l’An d’ta douzième année, ton Père a un exceptionnel cadeau pour toi. Un cadeau enveloppé dans un papier argenté, visiblement assemblé rapidement et à la main. Un seul coup d’œil t’as permit d’savoir qu’ta Mère y a pas touché comme tous les autres emballages à tout coup parfaits, et qu’elle n’est probablement pas au courant de ce qu’son marie s’apprête à t’donner. Toi tu l’regardes avec des yeux brillants d’curiosité, alors qu’il dépose le cadeau sur tes genoux. Noël est passé, mais c’est qu’maintenant qu’tu vas recevoir ton plus beau cadeau. « T’as un talent certain pour les ennuis, James, mais t’es intelligent. C’est pour ça que je t’offre ceci, qui passe de génération en génération. J’suis convaincu qu’tu sauras t’en montrer digne, car il est maintenant de ta responsabilité d’en prendre soin- tout en vivant quelques aventures également. » Chaque mot tu les gobes avec attention, tes mains serrant d’plus en plus l’papier entre tes doigts au-travers d’ses paroles. Puis il t’fait signe de l’ouvrir, c’que tu fais avec une hâte non dissimulée. Rapidement tes phalanges entrent en contact avec un tissu excessivement doux, semblant couler entre tes doigts comme de l’eau. Ton visage baigne d’stupéfaction tandis qu’tu peux pas arrêter d’regarder c’qui s’avère être une cape. « Quel genre de cape c’est, Papa? » qu’tu demandes avec une note solennelle dans la voix. « Tu te souviens de l’histoire des Reliques de la Mort? Maman vous- c’est une histoire qu’elle racontait souvent, avant d’aller dormir, » qu’il continue, sa langue fourchant quand il est question du passé, celui qui inclue un Harry vivant. T’hoches la tête, ton sourire un instant effacé à sa mention. Vous n’en parlez presque jamais, sujet tabou, un douloureuse plaie qui n’va jamais cicatriser. « C’est la cape d’invisibilité que la Mort a remis à Ignotus Peverell, est-ce que tu comprends ce que ça veut dire? » qu’il t’demande en souriant, parce que ton visage est à nouveau brillant d’surprise. « Alors c’est une vraie de vraie? Assez vraie pour durer toujours? » qu’tu brailles d’excitation en réponse, t’levant pour glisser la cape argenté autour de toi- puis tu disparais. « Oui, mais surtout, que nous sommes des descendants d’Ignotus. C’est ce qui en fait un cadeau si précieux, » qu’il dit en fixant le dernier endroit où il t’as vu. Mais quand ton visage apparait soudainement dans le vide, tu es juste devant lui, un air sérieux qu’t’abordes rarement planté sur le visage. « J’te promets de l’user avec autant d’ruse qu’Ignotus, Papa, » qu’tu réponds en hochant d’la tête. Tu parles pas du fait qu’il était humble, sauf qu’la ruse, ça t’en manqueras pas, et t’es impatient d’la montrer à Sirius au retour des vacances. C’t’avec lui qu’tu risques d’vivre l’plus d’aventures dissimuler sous cette cape.

Grâce à la cape, vous avez effectivement pu vivre un nombre incalculable d’aventures, d’conneries aussi et l’fait d’devenir invisible vous a sauvé d’pas mal de punitions. Y’a pas qu’Sirius et toi qui en avez profité cependant, ça allait d’soi qu’t’en parlerais aussi à Remus et Peter. Aux Maraudeurs.
Sauf qu’la cape, c’est pas assez pour vous contenter. Et à force de visiter le château découvrir ses secrets, vous avez sortit plumes et parchemins pour y dessiner un plan complet de Poudlard. « C’qui serait génial, c’est d’voir le nom de tout l’monde s’trouvant dans Poudlard… » « … sur la carte, ouais. S’promener où on veut va devenir un jeu d’enfant. » Y’a l’idée d’Sirius qui t’fait sourire comme un con à l’imaginer, jusqu’à ce que Remus s’penche vers vous en déposant son livre sur son torse. « Vous parlez d’lancer un sortilège d’Homonculus? » Il s’attire vos deux visages aussitôt, visages affichant deux immenses sourires tandis qu’vos têtes s’balancent d’haut en bas. « Rien d’surprenant qu’Lunard trouve l’idée de génie, » indique Sirius en lui faisant un clin d’œil. L’principal concerné roule des yeux avant de se réinstaller dans son lit, reprenant également son livre. « J’ai juste mis en lumière l’sort allant avec votre description. » Y’a Peter qui s’traîne plus proche d’la carte, la fixant d’un air interrogateur pendant qu’Sirius et toi parlez avec enthousiasme. Pas question d’attendre plus loin qu’ce soir pour lancer l’sortilège, afin d’partir la tester ensuite dissimuler sous la cape d’invisibilité. « Faudrait l’enchanter d’façon à c’que personne d’autres que nous puisse découvrir c’que cache la carte, » qu’il dit finalement d’une voix un peu distraite, mais l’silence s’fait à nouveau tandis qu’c’lui qu’on fixe à présent. « Excellente idée, Queudver, » qu’dis Remus avec un sourire en coin, bientôt suivi par un nouvel éclat d’enthousiasme d’ta part et d’Patmol. Plus vous parlez et plus ça devient concret, vous vous retrouvez tous les quatre assis autour d’cette carte, parlant avec animation de l’exacte façon d’procéder. Au final, ça finit parfaitement, une carte qui sera celle des Maraudeurs. Une qui s’découvrira qu’pour ceux qui savent demander, oubliant toute forme d’politesse pour ceux l’méritant pas- fidèle à c’carré qu’vous formez tous les quatre.

Messieurs Lunard, Queudver, Patmol et Cornedrue
spécialistes en assistance
aux Maniganceurs de Mauvais Coups
sont fiers de vous présenter
LA CARTE DU MARAUDEUR

— this is war

Les calmants, c’est l’seul truc qui est parvenu à arrêter d’te faire tourner comme un lion en cage- exactement c’que t’es au fond. Depuis la disparition d’Sirius t’perds la tête, doublement car t’as aucune idée d’où il est, s’il est seulement encore en vie. Alors les calmants, c’est grâce à ça qu’t’es présentement couché dans ton lit, ta mère assise à côté d’toi qui t’regarde alors qu’tu sembles rien voir. « James, » qu’elle t’dit d’une voix ferme, attirant enfin ton attention. « J’arrive pas à croire c’qui s’passe… Ça m’tue d’pouvoir rien faire, » qu’tu lâches d’une voix éteinte et atteinte, du genre qu’on pouvait pas s’vanter d’entendre souvent venant d’toi. Sauf qu’Sirius -et Harry, t’peux pas oublier Harry- sont au main d’l’autre que personne ose prononcer l’nom. Voldemort, t’as bien hâte qu’il le soit, mort. Maman a un sourire doux, elle passe ses phalanges contre ton visage avant de déposer sur ton front une débarbouillette d'eau froide. Y'a pas à dire, t'as les meilleurs parents du monde- et t'sais qu'ils sont aussi à l'envers que toi à l'idée d'jamais revoir Sirius. S'il est comme ton frère, et il est comme un fils pour tes parents, au même titre qu'ce Harry d'retour entre les morts. « Attendre, c'est pourtant c'qui a de mieux à faire, mais c'est le plus difficile. Foncer tête baissée dans le danger ne peut pas toujours être la meilleure solution, » qu'elle ajoute d'une voix plus douce que la soie, laissant son propre calvaire de côté pour s'assurer que toi, toi t'ailles bien. Elle a toujours pris excessivement soin d'toi, et si elle l'était avant qu'ton jumeau meure, elle n'a jamais cessé d'te couver comme un gamin, même si y'a une bonne dizaine d'années qui s'est écoulé depuis.
Jusqu'à ce qu'il revienne au début d'la septième année, qu'il débarque comme un cheveu sur la soupe, pour l'grand bonheur d'tes parents. Un peu moins du tien, comme t'as aucune idée d'comment il a fait pour survivre toutes ces années, sans jamais retrouver son chemin jusqu'à vous. Sans compter tes parents ou Eileen, y'a juste Sirius qui est au courant d'cette histoire, y'a juste à lui qu't'as parlé d'ton plus grand secret, d'cette torture qui t'as jamais quitté malgré toutes ces années. Alors voir l'miraculé débarquer avec qu'une cicatrice sur le front, t'as trouvé ça plus qu'étrange. Au final c'est Patmol qui a eu une discussion à cœur ouvert avec lui pour tenter d'lever l'voile sur toutes les tâches d'ombres.
Aujourd'hui, ils sont ensembles face à un sombre sorcier, clairement cinglé, qui veut asseoir son règne sur la Grande-Bretagne, et t'doutes pas qu'il souhaitera étendre son pouvoir outre ce territoire une fois qu'il sera conquis. Sauf qu'il ne réussira pas, t'as bien l'intention d'faire tout ce que tu peux pour qu'il y parvienne pas, toi et un océan d'autres sorciers qui n'l'entends pas non plus.
Ça t'fous à l'envers d'pas savoir si Sirius sera avec toi, ou s'il reviendra pas. « S'ils reviennent pas... J'sais pas comment j'vais gérer, si j'y arriverais, » qu'tu grognes d'une voix basse, tes yeux s'remplissent de larmes- qu'tu laisses pas couler cependant. « Ils vont revenir, mon cœur de mère en est convaincue, » qu'elle te répond la mère, et t'lui offres un sourire à moitié fané. C'est c'qu'elle veut croire, car t'peux voir dans ses yeux qu'elle sait pas comment elle pourra gérer s'ils reviennent pas.

Chaque fois qu’le visage de Sirius frémit, que ses yeux s’agitent trop derrière ses paupières closes, qu’il respire trop fort, tu t’lèves d’un bond pour t’pencher sur lui, espérant l’voir finalement s’réveiller. Remus roule des yeux chaque fois qu’il t’voit faire, mais t’finis par garder un peu plus d’distance entre vous deux pour pas qu’il meure d’une crise cardiaque en ouvrant l’œil. Une autre bonne remarque de Lunard. Et t’as bien fait d’l’écouter, car quand votre meilleur ami finit finalement par quitter son état comateux, t’pousses un lâche une exclamation qui a fait débarquer l’infirmière l’temps de le crier.
Tu lâches pas son chevet même après son réveil, refusant t’éloigner tant qu’tu t’sois pas assuré qu’il aille bien. À un moment pendant qu’la lune est haute dans le ciel vidé d’étoiles, t’aperçois un fantôme d’sourire faire son chemin sur la bouche du Black. T’y vas all in for the win, t’assurant d’voir l’visage d’Sirius se détendre, s’apaiser ne serait-ce qu’une minute. « Ma gueule d’chien battu a passé l'jour de l'an gelé sur les calmants, t’peux y croire? » T’vois la lueur qui fait son chemin, alors qu’ton trompe visage s’fend d’un sourire en coin victorieux. C'est l'explication qu'tu lui donnes pour expliquer pourquoi t'as pas reviré tout l'Angleterre à l'envers pour le retrouver- car tes parents se sont assurés qu'tu parviennes pas à mettre une patte dehors. Sauf qui a une lueur spéciale dans les yeux autrement fades d'Sirius, et t'sais avant même qu'il ouvre la bouche qu'il a quelque chose à t'annoncer. « T’peux croire que j’ai embrassé Remus le trente-et-un? » qu’il t’relance et t’as une mine surprise sur le coup. « T’es sérieux, Patmol? Il était temps, » qu’tu t’exclames d’une voix enjouée, t’gênant pas pour rejoindre le Black sur le coin d’son lit. Puis, ton visage s’fait tout d’un coup sérieux, et il t’regarde un sourcil relevé. « Attends… t’veux dire que t’as été cockblock par Voldemort? » qu’tu lâches, sérieux, avant qu’il jappe un rire enroué et qu’tu le rejoignem, l’âme un peu apaisée d’voir qu’ton frère d'cœur avait encore d’la chaleur dans la sienne. Qu’malgré les trois horribles jours qu’il a passé aux mains du Lord Noir, il s’en sortirait. T'sais qu'ça doit pas être facile c'qu'il traverse, t'sais qu'il aurait pas l'réflexe d'en parler, et d'garder tout l'mauvais en-dedans. Sauf qu'tu seras là à chaque étape, qu’il soit bien ou mal, brisé ou souriant, t’seras toujours là pour lui.

[...]
C'est dans tes tripes, c'sentiment que quelque chose va s'passer, c'sentiment qui t'serres l'estomac et fait promener ton regard dans chaque coin noir présent dans l'château. Et comme c'la nuit, tu te méfies de chaque ombre que tu croises. Hors de question qu’tu cesses ton avancée, t’es pas du genre à t’cacher, au contraire t’fonces plus souvent qu’autrement tête baissée dans les ennuis avant d’improviser pour t’en sortir pas trop mal. Sauf qu’ce soir, c’différent même s’tu pourrais pas dire comment. T’essaie d’tendre l’oreille, certain qu’tu finiras par entendre quelque chose, n’importe quoi qui pourrait t’indiquer où aller- sauf qu’tu fini par rencontrer une silhouette sombre en tournant l’coin d’un nouveau corridor. « Qui est là? » qu’tu lances sans même craindre qu’tu fasses face à un professeur. T’sais qu’tu pourrais tomber sur n’importe qui, comme l’seul autre indicatif que tes trippes qu’t’as entendu pour l’instant, c’est c’t’alarme annonçant des intrus. Sauf qu’la figure répond pas, elle s’avance tandis qu’tu lèves ta baguette pour qu’la lumière s’en échappant t’en révèle davantage. Peine perdue, puisque tout c’que tu vois, c’est un visage masqué et une main serrée autour d’une baguette qui s’lève lentement.
L’reste d’cette rencontre est un immense flou, ça a pas été ton duel le plus glorieux. Tu t’souviens des grandes lignes, bien qu’tu pourrais pas identifier ton attaquant même s’il était devant toi. Ou peut-être qu’tu t’donnes pas assez de crédit, puisque quand tu t’concentres vraiment, t’arrives à distinguer un regard clair, foudroyant, et t’as parfois l’impression qu’échos d’la voix t’sont familiers, bien qu’il -c’est probablement l’seul truc que t’es certain, l’fait que c’était un gars devant toi- est clairement modifié ses intonations. Avec la parution du Journal de l’école, t’sais également qu’t’as eu affaire à un étudiant, et t’comptes bien mener ton enquête pour lui mettre le grappin dessus. Qu’importe que t’aie qu’ta mémoire défaillante pour t’aider, t’réveiller à Ste-Mangouste en compagnie d’une panoplie d’autres étudiants -Lily, Marlène, sans compte ceux à l'infirmerie de Poudlard, dont Sirius et Remus, pour n'nommer qu'eux quatre- t’as laissé un goût d’cendres dans la bouche- la guerre est déjà aux portes de Poudlard.

— the student life’s for me

Quand t’ouvres ton pot de lotion Pour-Cheveu-Brillant, t’figes en voyant ta réserve qui est plus qu’sur le point d’expirer. Après avoir démontré ton mécontentement en claquant ta langue contre ton palais, tu glisses deux phalanges dans l’fond du pot pour en attraper l’plus possible et en glisser dans tes cheveux encore mouillés. C’est immanquable qu’tu t’passes d’la lotion inventé par ton père dans tes cheveux à chaque fin d’entrainement d’Quidditch, où même après la douche ta crinière reste en bataille et ça t’permet d’nourrir ton cheveu suffisamment pour pas qu’il s’casse- car ouais, James Potter est obsédé par ses cheveux. C’plus vraiment un secret, bien qu’personne sauf tes copains proches et les autres joueurs sachent à quel point t’en prends soin. Autant qu’tu donnes sur le terrain et haut dans les airs, donnant ton cent pour cent à chaque partie pour t’assurer d’marquer l’plus de points possibles pendant qu’l’attrapeur fait son repérage. Y’a jamais plus crinière dans le vent qu’à ces moments là, ni plus facilité pour les nœuds d’se former- surtout quand tu laisses ta tignasse pousser suffisamment pour qu’tu puisses l’attacher. En plus des parties y’a les entrainements, en plus d’ça y’a parfois toi, seul ou bien accompagné, qui brûle envie d’voler. Y’a vite fallu qu’tu trouves une solution pour équilibrer tes deux passions.

C'comme ça qu'il a fait ton père pour garnir ses poches d'une réserve intarissable de gallions, sans savoir qu'son client l'plus fidèle en bout d'compte serait son propre fils, toujours avide d’cette lotion magique pour les cheveux. Vide qu’elle est si on compte pas ton pot et toi, les autres gars s’étant cassés sans attendre leur reste. Alors tu t’attends pas du tout à t’faire soudainement chatouiller les côtes, c’qui t’fait lâcher un cri pas tout à fait masculin. Aussitôt, y’a l’rire d’Marlène qui résonne dans le vestiaire. « Sérieusement Potter? Tu traînes derrière pour t’faire un traitement dans les cheveux? » McKinnon, t’l’aimes bien cette ex d’Sirius, la seule qu’t’as vu passer entre ses draps plus d’une fois, qui est aussi la meilleure amie d’Evans. Entre vous, c’comme l’expression dit : qui aime bien, châtie bien. « J’sais que j’suis déjà magnifique au naturel, mais faut bien que j’m’assure d’rester à mon meilleur. Et des cheveux sains c’est la base, en tant qu’fille tu devrais l’savoir, » qu’tu réponds en refermant ta lotion et tournant un sourire insolent dans sa direction. « Bien sûr, tu voudrais essayer un peu de maquillage, aussi? Un peu de fond de teint, du crayon noir et mascara et tu serais par-fai-te, » qu’elle répond en roulant d’yeux, bien qu’ses lèvres soient tirées dans un sourire également.
Elle t’accompagne jusqu’au château par la suite, bien qu’t’as jamais su c’qu’elle faisait dans le coin. T’la quittes pour aller à la volière, bien décidé à prévenir ton père le plus vite possible pour un nouveau pot de lotion Pour-Cheveu-Brillant, tirant la langue à Marlène quand elle t’balance une autre remarque pour t’charrier.


Ça serait mentir d’dire que t’as qu’de bonnes relations avec les élèves de Poudlard. Certains n’possèdent aucun éloge pour ta gueule, notamment un certain Servilus Rogue qu’tu t’fais un plaisir d’emmerder chaque fois qu’tu vois. Servilus, c't'ami non digne de Lily -comment il pourrait l'être alors qu'il lui crache qu'il peut s'débrouiller tout seul et en la traitant d'sang-de-bourbe?-, un Serpentard avec du mordant, mais jamais autant qu'Sirius et toi. L'meilleur souvenir qu't'as d'lui est probablement la fois où, pour divertir un Patmol trop ennuyé et voyant Rogue encore une fois dans les parages, tu lui as balancé un sortilège de levicorpus devant une foule d'étudiants, l'faisant pendre par ses pieds. Une belle humiliation pour le serpent, un beau divertissement pour votre duo de lions. Il rend bien les coups habituellement, peut-être que c'pour ça qu'il est impossible pour Sirius et toi d'vous lasser d'lui mener la vie dure. À lui mais pas que, ayant un appétit féroce pour les farces et attrapes, bien qu'les meilleures cibles restent à tout coup les Serpentard.
Y'a eu une situation dangereuse cependant, une qui aurait pu foutre en l'air des vies, où t'es intervenu pour empêcher l'serpent d'tomber sur Remus quand il est à son pire. Le pire, ça aurait été d'retrouver la carcasse de Rogue, et t'as beau pas l'porter dans ton cœur une seule seconde, même à lui tu lui souhaites pas ça- bien que tu l'as arrêté plus pour ce que ça ferait à Remus qu'à lui. La Salle Commune est vide si ce n'est pour Sirius et toi, l'regard sérieux et l'visage tendu. Ça arrive pas souvent sauf qu'il a dépassé les bornes c'soir. Pour qu'même toi tu trouves ça too much, c'est que ce l'est. Sauf qu’tu vois bien dans l’regard de Sirius qui a quelque chose qui va pas, il soupire et baisse les yeux, alors malgré ta colère t’essaie d’te tempérer, doublement quand il va s’asseoir près du feu. Sirius Black est pas du genre à s’excuser, pourtant il l’fait autant d’fois que tu lui balance un reproche sur son plan d’con d’ce soir. T’attends pas longtemps avant d’le rejoindre, t’as assez gueulé dessus pour la soirée, t’arrêtes d’le faire carotter et enfile d’ta cape d’meilleur ami. Pas que, cependant, t’le vois plus que ça, comme c’frère qu’vous avez tous les deux perdus à votre manière, qui vous marque différemment aussi. Lui, c’la colère qui barre ses traits, qui l’rend imprudent, dangereusement impulsif. T’sais que concerne en partie son cadet, qui s’glisse noir dans les corridors d’Poudlard. Y’a les idéaux d’Mangemort inscrit partout sur son visage et les deux Black s’parlent d’moins en moins, s’ressemblent d’moins en moins. Parce qu’Sirius il a plus sa place parmi eux, là-bas au Square Grimmaurd, depuis un bout d’temps maintenant. Y’a plus loin qui l’y retiens, alors tu l’intimes d’partir. Puis quand tu l’vois qui fige aussitôt, t’lui dis qu’tu seras toujours là pour lui, et y’aura rien d’plus pur que ça. Y’a finalement un sourire qui étire sa gueule, assez contagieux pour t’réchauffer les yeux. « Allez, viens-là qu’on conclue c’moment sur d’la belle bromance, » qu’tu dis d’une voix chaleureuse, empoignant son épaule d’une main afin d’le rapprocher d’toi et l’serrer dans tes bras. « Mi casa es tu casa, littéralement, alors quand tu mettras les voiles pour d’bon, t’auras qu’à venir cogner chez ta vraie famille, OK? » qu’t’ajoutes en t’reculant une minute plus tard. « T’vas pas me faire une déclaration d’amour là, Cornedrue? » T’lâches un rire franc, qui parvient à chatouiller la gorge d’Sirius aussi.

— drop dead gorgeous

Avant de quitter l’château pour le temps des fêtes, les Maraudeurs décident d’faire une soirée bien alcoolisée sur le thème de Noël, où tu as pris soin d’foutre quelques guis un peu partout pour voir les langues s’délier entre elles. T’as un sourire satisfait et -faut l’avouer- débraillé par l’alcool qui commence à affecter tes sens. Et t’as vois, un peu plus loin, en train d’rigoler avec t’sais-pas-quel-abruti. Ça a pas d’importance car t’as bien l’intention de débarquer et voler l’attention d’Lily- puis si t’as d’la chance t’parviendras peut-être à lui voler autre chose. T’es plein d’espoir pour pas grand-chose, c’pas comme si Evans avait jamais montré un pouce d’affection pour toi, bien au contraire. « Hééé, Evans, j’dois t’montrer quelque chose- t’viens? On a pas encore eu la chance d’se parler ce soir, mais j’tenais à t’dire qu’t’es vraiment magnifique ce soir. » T’commences à parler avec elle en ignorant carrément l’pauvre type derrière toi, amenant la rousse à s’reculer d’plus en plus sans qu’tu lui laisses la chance d’placer un mot. Jusqu’à ce que tu sois exactement là où t’veux être. « Sérieusement, Potter? J’étais en pleine discussion, alors ôte-toi de mon chemin pour que j’y puisse y retourner. J’tiens pas à voir quoi que soit venant d’toi, ivre en plus, vraiment, » qu’elle grogne quand t’arrêtes enfin d’parler, visiblement agacée par ton intervention.  « Tu t’tiens déjà en-dessous, » qu’tu te contentes d’répondre avec un sourire fier, t’contentant d’lever un doigt vers le plafond alors qu’elle te regarde sans comprendre. Son regard vert s’lève et aussitôt, elle roule des yeux- sauf qu’toi tu l’attrapes par une hanche pour la coller contre toi. « Y’a pas de lutin de dissimuler dedans, juste un gui en manque d’chaleur humaine, » qu’tu murmures en t’penchant sur sa bouche-
Avant d’te prendre une claque qui t’fait lâcher ta prise. « Ôte tes sales pattes d’sur moi Potter, et t’avises plus d’tenter un truc pareil s’tu tiens pas à terminer castrer, » qu’elle feule, toute colère, et t’peux qu’sourire en attrapant ta joue brûlante d’ta main- tout en t’disant qu’la menace aurait plutôt fait frissonner Patmol. Tu décides donc de faire comme si de rien était, comme à chaque fois qu’Evans t’fout un vent. Plus elle t’repousse, plus tu reviens à la charge.

Ça fait longtemps que Poudlard avait pas connu un match aussi intense. Le souafle qui passe d’un but à l’autre, d’un bout d’terrain à l’autre, sans compter les cognards qui sifflent d’près des oreilles d’tous les joueurs. La foule retient son souffle, garde un silence religieux avant d’s’exclamer lors d’grands moments, c’est beau. C’est pour ce genre de match que tu vis, qu’tu t’donnes à fond chaque fois que t’es sur le terrain. T’as le sang bouillant, même l’vent qui s’fait plus froid au fil qu’le temps avance t’atteins pas.
Sauf qu’la partie est pas éternelle, et après qu’t’ailles marquer un nouveau but, y’a l’attrapeur des rouge et or qui met enfin la main sur le Vif d’Or. L’délire est tel qu’tu relèves la tête pour l’apercevoir qui descend vers toi. « L’match appartient aux Gryffondor mesdames et messieurs! » qu’hurle le commentateur par-dessus les exclamations, une seconde avant qu’tu relèves la main avec le Vif gagnant entre les mains. L’vrai attrapeur descend, crevé du match et du cognard qu’il s’est pris dans le dos à un moment- c’pour ça qu’il t’as refilé son prix avant d’filer, et qu’tu tournes au-dessus des estrades comme un prince. Avant qu’ton regard tombe sur la princesse glaciale, et qu’avant même qu’tu réalises ce que tu fais -c’est souvent l’cas avec Lily Evans- t’es devant elle, l’Vif d’Or tendu dans sa direction. Y’a un moment d’silence, où c’toi qui entend plus rien tandis qu’vos regards s’croisent, qu’tu demandes si elle va l’accepter ou pas. Finalement, elle tend les doigts et enroulent ses phalanges autour d’la balle dorée. « Semblerait que Mr. Potter a fait un charmant présent à la jolie Miss Evans, petite chanceuse! Faut dire merci, Lily! » que s’excite la voix du commentateur, bientôt suivit par quelques cris d’encouragements, d’jalousie, name it, sauf qu’James voit pas ça. Il s’voit juste rapprocher son balai l’plus possible alors qu’elle s’penche dans ta direction, assez près qu’tu puisses voir l’agacement dans son magnifique regard vert.
Qu’importe l’nombre de tentatives qu’tu peux faire, Lily a toujours d’nouveaux mots à la bouche pour t’virer d’bord, tenter de te décourager, sauf qu’c’est tant pis pour elle car t’as pas sortit ta dernière technique de drague à deux mornilles. Surtout après c’baiser qu’elle t’as planté sur la joue devant une bonne partie d’l'école plus tôt aujourd’hui, une bise à la place d’une claque en pleine face, tu dis oui quand elle veut. Couché dans ton lit, t’continue d’sourire comme un foutu imbécile avec l’cerveau encore high- même si vraiment, c'la pression sociale qui l'a poussé l'faire, plus qu'une vraie envie. Sauf que c'déjà ça, suffisant pour l'instant. T’as peut-être pas terminé ta saga James Juan dans les corridors d’Poudlard, mais t’pourras considérer chanceux s’un jour t’parviens à voler un vrai baiser à c’te rousse de rêve.

— beers & bros

C’la veille de Noël, les parents viennent de monter s’coucher et t’es encore dans le salon quand Sirius débarque en trombe, visiblement secoué. T’le regardes surpris sur le coup, avant d’faire le lien. Il a finalement foutu l’camp du Square, et il vient s’réfugier dans sa nouvelle maison. Là où y’aura plus d’chaleur et où il pourra être qui il veut. Sauf qu’ce soir il va bien, alors t’lui demandes c’qu’il lui ferait plaisir, c’dont il a envie. T’sais qu’c’pas l’moment d’le bombarder d’questions, il parlera quand il s’ra prêt, mais là c’qui lui faut c’est un divertissement. « Un foutu bon divertissement, » qu’Sirius grogne en tournant comme un lion en cage dans l’salon. T’lèves car à force d’le regarder faire il t’donne le tournis, et t’l’attrapes par les épaules pour l’forcer à t’faire face. « Si on allait fêter ta nouvelle liberté d’l’autre côté du mur? » qu’tu demandes, un écho d’une discussion qu’vous avez déjà partagé par l’passé. Sirius s’fige enfin, t’regarde avec un semblant d’surprise traversant un peu l’voile orageux qui lui barre les yeux. « On va boire tout notre soule avec les moldus, » qu’il continue, un semblant d’vie festive s’ajoutant cette fois sur les traits d’son visage. « Allons-y. »
Et vous y êtes allés, et pas d’mains mortes. Verre après verre, chanson après chanson, et d’plutôt belles rencontres aussi. À s’inventer une vie ressemblant à un existence d’non-magiciens, écoutant d’jolies filles raconter leur vraie vie, et pas comprendre la moitié. « J’comprends pas… tu fais d’la publicité où, exactement? Unterrenet? » qu’tu demandes, l’visage démontrant clairement ton trouble. « T’es mignon, mais soit t’es con, soit t’es trop bourré. J’fais de la publicité sur Internet, oui, c’pas plus compliqué qu’ça. » C’est compliqué pour toi mais au fond, si elle t’trouve mignon qu’est-ce que t’en a à balancer? T’doutes pas qu’un jour, t’finirais par trouver quelqu’un pour t’expliquer ce que c’est qu’ce truc. En attendant tu t’contentes d’lui flasher ton plus beau sourire en prétendant ni que t’es con ou trop bourré, juste un parfait mélange des deux qui t’amènes à danser corps contre corps et bouche contre bouche avec la demoiselle, Sirius pas loin dans les parages- avec une ou même peut-être deux filles, t’sais plus. T’passes un bon moment avec la blonde entre tes bras, qui pourra jamais être pire expérience qu’les cris digne d’un Mechoui égorgé qu’poussaient Rita Skeeter lors d’votre traumatisante partie d’jambe en l’air. Y’a eu la Salle Commune au complet qui l’as entendu, et t’as eu du mal à fermer l’œil une semaine après ça- et t’exagères à peine. L’fait qu’tu danses sensuellement avec une nouvelle blonde montre qu’le traumatisme tient seulement avec la Rita, qu’t’essaie d’croiser l’moins souvent possible depuis cet épisode.

Malgré c’belle nuit, Sirius et toi devez retourner à la maison pour parvenir à dormir juste assez longtemps pour vous permettre d’dessouler un minimum avec l’début d’Noël avec tes parents, ainsi qu’Remus et Peter qu’t’attends pas trop tard. Bras-dessus, bras-dessous, vous marchez aussi droit qu’vous pouvez en vous supportant l’un l’autre. « James- James- non- Cornedrue, c’ton nom- j’veux juste t’dire que j’suis reconnaissant, qu’tu m’prennes sous ton toit. Ça compte beaucoup pour moi, toi, alors- merci, » qu’il bégaie à moitié, sauf qu’t’as quand même un grand sourire -à moitié mort et surtout croche, t’es pas dans un meilleur état qu’Sirius en vrai- pendant qu’il t’parle. « Pas besoin, j’sais que, la situation inversée, tu m’aurais pris ch’toi aussi. J’serais là- chaque fois qu’t’as d’besoin- bro, l’oublie pas, » qu’t’enchaînes en essayant d’lui donner une claque fraternelle sur l’épaule, sauf qu’t’as d’la misère à tenir droit et lui aussi- vous passez pas loin d’vous écrasez l’nez par terre.
Et l’lendemain matin, quand vous avez à peine eu l’temps d’fermer l’œil, ta chambre est soudainement envahit d’deux têtes supplémentaires. Pas du tout subtiles, ni silencieuses, pour vos pauvres crânes douloureux. « Joyeux Noël les gars, c’l’heure de se lever, » qu’fait résonner la voix joyeuse de Queudver. T’parviens qu’à pousser un grognement d’déplaisir- même Noël t’semble pas assez beau pour t’lever en ce moment. « Qu’est-ce que vous avez fait hier soir? » qu’demande la voix médusée d’Lunard- avant qu’il ouvre sans douceur les rideaux d’ta chambre. T’entends Sirius pousser un cri d’mort- il faisait face à la fenêtre. Toi tu t’roules sans savoir que t’allais t’prendre le genou de Peter dans la gueule.
The Maraudeurs wish you a very merry christmas.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2086
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 3:05

T'ES IMAGES SONT TROP COOLS BRO !
J'SUIS TON FAN NOMBER ONE
Hâte d'lire ta fiche :3:
J'vais baver je le sais. Woop woop.

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 5:01

CONTENT QU'ELLES T'PLAISENT, j'ai perdu un temps énorme avant d'me voir satisfait. What a Face :fan:
oooooouh, un fan avec une s'belle gueule, j'suis chanceux. :zad: :zad: j'espère qu'elle va t'plaire, et bave-moi dessus comme t'veux, oh yea. :red: :red:
surtout, MERCI BROOOOOO. :james: :lala: :calin:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 67
Date d'inscription : 22/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 9:08

young god :baave:
t'es beau :45: j't'aime Potter :45:
Lilsexuelle... j'aime bien le mot :zad:

_________________

    lily evans
    you know we're gonna be legends I'm the king and you're the queen and we will stumble through heaven + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 362
Date d'inscription : 06/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 9:40

Ces images sont trop parfaites
Et cette chanson, Young God, yolem beaucoup aussi
POTTER :v: J'approuve :v:

_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2315
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 9:59

James :elec: un MC qui va être encore une fois parfait
Pleins de bisous et fais nous rêver avec ta fiche :11: :red:
A plus tard sur la cb doudou

_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est le secret du bonheur.

La River suit son cour


awards 8) :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1368
Date d'inscription : 15/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 10:13

:sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex: :sex:

:by:

Re re re re re Bienvenue... j'crois :45:

*Enferme Potter dans un placard*
:mouton: :love:

Courage pour ta fiche doudou :love:

_________________
Shot throught my heart
I play my part and you play your game, you give Love a bad name.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 509
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 14:42

lily. c'la meilleure orientation du monde. :ha:
du coup t'es certaine d'être prise avec moi pour toujours. :hehe: :love: (ou du moins, jusqu'à ce que la mort nous séparent :siffle: )

yso. content qu'elles plaisent. :red: :red:
ET OUAIS CETTE CHANSON. :baave: quand je l'aie entendu hier dans mon téléphone j'étais genre: c'parfait pour Potter ça. :danse:
merci beaucouuuuup. :fan:

chaton. :love: un autre MC parfait, t'es adorable. j'vais faire d'mon mieux pour vous faire rêver, j'me mets la pression pour faire un James digne. :rock:
merciiii et ouais, à plus tard sur la CB. :kiss: :alice:

triss. :seex: :seex: :seex: :seex: :seex: :seex: :seex: :seex:
re pour la quatrième fois, ouais. :zad:
placaaaaaard. :baave: :baave: on y sera sages. :ha:
merci beaucoup. :45: :love: :love: :by:

_________________

ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 743
Date d'inscription : 22/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 14:51

Revienvenue Honey
Hâte de voir ton James, réserves moi un RP avec Peter et un RP maraudeurs aussi :red:

Courage pour ta fichette :zad:
Il nous faudra un lien avec Marlou aussi :zad:
Je veux plein de liens :zad:
Tu gères :love:

_________________

Punk's not dead
 




                                          
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 67
Date d'inscription : 22/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 16:31

@Regulus Black toujours et à jamais :alice: pourquoi tu parle déjà de mort alors qu'on a plus que deux ans à vivre :snif:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 18:15

marley. ouiiii tout plein d'rps avec les Maraudeurs, ça va être la viiiiiie. :alice: :alice: :red: :red: puis j'te donnerais les liens qu'tu veux. :hehe: :hey:
merci beaucouuuuup. :love: :love: :45:

lily. c'pas plus pire que toi qui a un épouvantard-qui-voit-l'avenir. :10: :siffle:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 67
Date d'inscription : 22/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 18:20

@James Potter c'pas ma faute, j'ai pas choisi :10:

_________________

    lily evans
    you know we're gonna be legends I'm the king and you're the queen and we will stumble through heaven + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1396
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 19:26

Bi-curieux :mdr:

Vont' tous finir gay chez les maraudeurs :mdr:

Bienvenue mon héros, mon grand frère, mon idole :love:

J'ai hâte de voir la suite, j't'aime déjà :love:

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 20:04

lily. l'avenir est jamais définitif, on aura peut-être le temps d'pondre quatre enfants avant d'crever, on sait pas. What a Face Arrow

remus. ORGIIIIIIE CHEZ LES MARAUDEURS :red: :red: :red: :sors:
j'espère qu'la suite t'plaira, puis moi aussi je t'aime déjà :baave: :fan: (surtout que j't'aimais avant Arrow :ha: :ha: )
merciiiii l'plus beau des loup-garous. :gnii: :gniii: :gnu: :fan2:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 67
Date d'inscription : 22/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 20:07

ouais, j'vote pour, on va faire flipper Voldy et tous les faire naître en juillet :lool:

_________________

    lily evans
    you know we're gonna be legends I'm the king and you're the queen and we will stumble through heaven + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2086
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 20:40

j'devais partager ca avec toi :v:
J'ai hâte d'jouer avec toi, bro :v:
t'es beauuuuuu :baave:

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 21:10

lily. j'suis d'accord. :red: :red: :red: y'a juste ta moule qui va pleurer à pondre des quadruplés en juillet, mais on t'fera avoir une chirurgie que tu reviennes comme les premiers jours. :siffle: Arrow

siriiii. LES GIIIIIIIIIIIFS :baave: :baave: :baave: j'adore :red:
moi aussi j'ai hâte, on va terroriser Poudlard. :lool:

p.s. c'toi qui s'est amusé avec mon profil? :ha: j'hésite entre Kiki et toi, mais vu la déclaration d'love dans la section lien... :32: :32:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 67
Date d'inscription : 22/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 21:20

elle va pas pleurer, elle est solide Arrow ça sera pas une excuse pour t'abstenir :yso:

PS : si tu veux un indice, t'as failli avoir un avatar à poual :siffle:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2086
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 21:26

Juré J'te ferai un vava en Cornedru... Un avatar a poil :ha: #retournecourir

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
POUFFY. - dedicated, loyal, patient

POUFFY. - dedicated, loyal, patient


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Jeu 22 Juin - 23:03

COUSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIN :45:
bon, j't'ai déjà rebienvenué avec Lils mais avec Eil c'est encore mieux :alice: JE. VEUX. UN. SUJET dès qu'on sera validés :red: un avec Lils et un avec Eil :red: OBLIGE :rage:
sinon :v:
t'es beau :baave:
j't'aime :love:

_________________
Eileen A. Potter
« The reason I don’t worry about society is, nineteen people knocked down two buildings and killed thousands. Hundreds of people ran into those buildings to save them. I’ll take those odds every fucking day.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 55
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Ven 23 Juin - 8:20

lily. abstenir ne fait pas partit de mon vocabulaire. :danse:

BROOO. tu serais trop hot d'me faire un vava d'Cornedrue nu comme au jour d'sa naissance. :red: :zad:

eileen. si j'ai pas l'choix alors, j'vais m'sacrifier avec joie pour ces rps. :ha: :gnu:
t'es belle aussi cousineeeee. :fan2:
J'T'AIME AUSSI ET MERCIIII AGAIN. :love: :love:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2086
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Ven 23 Juin - 9:01

Le début de ta fiche :baave:

_________________

let's be punk
Tell me your desire why you pulled me from the fire And we'll seal the deal with a kiss



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 303
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Ven 23 Juin - 11:16

Re-re-re-bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue officiellement babe :red:
Bon courage pour ta fiche, le peu que j'ai lu est :bave:, comme d'habitude avec toi, ça changera pas :bave: Plein d'love, tu vas gérer en Potter :32: Et il nous faudra des liens :zad:
Ah et... « and if you want to go to heaven you should fuck me tonight » > @Lily Evans, te plains pas si ton James ne s'envoie pas que toi :uhu:

_________________
Cet océan de passion qui déferle dans mes veines, qui cause ma déraison, ma déroute et ma déveine. Doucement j'y plongerai sans qu'une main ne me retienne. Lentement je m'y noierai sans que remord ne me vienne.
Moi qui me croyais d'hiver, me voici un arbre vert. Moi qui me croyais de fer contre le feu de la chair. Mon péché, mon obsession, désir fou qui me tourmente, qui me tourne en dérision, qui me déchire et me hante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
POUFFY. - dedicated, loyal, patient

POUFFY. - dedicated, loyal, patient


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: young god (potter)   Ven 23 Juin - 12:04

@James Potter nan, t'as pas le choix :alice: mais t'as l'air d'aimer ça apparemment :perv:

_________________
Eileen A. Potter
« The reason I don’t worry about society is, nineteen people knocked down two buildings and killed thousands. Hundreds of people ran into those buildings to save them. I’ll take those odds every fucking day.» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: young god (potter)   

Revenir en haut Aller en bas
 
young god (potter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» Présentation de Albus Potter
» Harry Potter ( l'Elu )
» IF I DIE YOUNG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue à Poudlard :: Le livret de Famille :: Les sorciers admis-
Sauter vers: