AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 fais comme l'oiseau (odimmy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 76
Date d'inscription : 13/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: fais comme l'oiseau (odimmy)    Ven 23 Juin - 2:45

fais comme l'oiseau
Kimmy & Ode

C'est que les journées sont terriblement longues, les cours défilant sans jamais s'arrêter, laissant plus d'impression d'ennui qu'autre chose. Et il reste encore trop de semaines à attendre, avant que l'été n'arrive avec la promesse d'autres activités plus amusants - sortir dans l'Londres moldu dans l'dos des parents, aller dans la rivière à poil avec L. et peut être même faire quelques entrainements sur balais histoire de se donner l'impression que la chaleur de l'Angleterre c'pas de la vraie chaleur. Mais c'est aussi la promesse d'être de nouveau sous le pouvoir de mon père, de le laisser choisir c'qu'il doit advenir de moi, et j'crois que pour le moment j'ai juste pas l'esprit de pouvoir m'enfoncer dans plus de bouse d'hippogriffe encore. J'fume, une cigarette avec des plantes qui font planer à la main - c'trop fréquent, je le sais bien, mais j'vois pas ce que ca change que de le savoir. C'est que les vacances de Pâques approchent, aussi, et à un moment faudra quitte le cocon de l'école pour rejoindre les Fourreurs d'Eclairs de nouveau.
Mais j'peux pas y penser - pour l'heure j'veux pas penser à grand chose, sauf à ce que je dois faire pour pas me retrouver à recevoir une beuglante parce que je fous pas grand chose en cours. J'en ai parlé avec L. et finalement elle a pas tord (comme toujours). C'qu'à force de rien faire, et de recevoir les blâmes de mes professeurs, j'vais finir par vraiment l'avoir mauvaise, à devoir me justifier, et voir les parents avertis. Enfin, pour le père - ma mère c'pas ma vrai mère, c'est juste celle qui s'est mariée à Mose. J'reste le bâtard, qui s'fait engueuler parce qu'il faut donner le change, et qui compte rester à l'école pour pas être trop souvent dans la famille à se faire utiliser pour l'compte d'un père indifférent.

Rire jaune - qui s'échappe en même temps que la fumée. Et je regarde le parchemin près de moi où y a quelques consignes inscrites. Un cours de sortilège qui doit changer l'papier en animal qui bouge - origami poétique, pas que ca serve mais c'est toujours amusant. Alors je me retrouve avec des feuilles qui volent autour de moi, que je tâche de garder pas trop loin, et j'prends ma baguette pour la diriger vers elle, en formulant les mots de latins pour les mettre en mouvement. Y a pas grand chose qui se passe en premier lieu, avant que finalement une feuille prend le parti d'être un chat - et de se laver l'derrière en s'asseyant à moitié dans l'herbe. Pas que ca soit pas distrayant, mais ca reste un peu stupide quand même.
Finalement j'regarde le chat d'un air perplexe, avant de soupirer, et de garder plutôt la cigarette dans la bouche. Le temps qui passe, et autour de moi y a d'autres élèves qui viennent profiter de la chaleur qui se réinstalle doucement à Poudlard. C'est que les beaux jours se font rares, autant en profiter. J'parviens à rester seul cela dit, et j'vais pas m'en plaindre. J'dois travailler ces sortilèges - n'est-ce pas - et la fin des cours avant le diner c'est encore le meilleur moment. Qu'après le repas y a le couvre feu qui interdit de se rendre dans le parc. Règles stupides qui empêcheront pas les mangemorts de revenir nous tuer les uns après les autres s'ils le veulent.

La baguette levée de nouveau, un autre sortilège qui se lance, mais cette fois c'est d'un aigle que prend la forme du papier, plus grand que le précédent, et avant que je puisse dire un mot il s'élève l'oiseau sans plume pour se fourrer dans le vent et faire sa vie.
ODE — « bouse d'hippogriffe ! »  J'crache trop d'insanités, avant de ramasser mes quelques affaires et de courir après l'origami récalcitrant, le voyant qui prend en vitesse, avant de finalement échouer dans l'herbe jaune - c'est la chevelure d'une gamine qu'il a prit pour plongeoir, et je me retrouve derrière elle, esoufflé d'courir après le volatile.
ODE — « Attends bouge pas ! Mon oiseau s'coincé dans tes cheveux. » Qu'je dis rapidement avant de prendre l'aigle pour l'ôter de la chevelure de la gamine, un sourire d'excuse sur les lèvres, où j'prends rapidement une dernière taff de cigarette pour la faire disparaitre d'un coup d'baguette. « C't'as pas fait mal j'espère ? C'que je m'attendais pas à ce que ca soit un aigle qui part en volant. J'ai dû être distrait en lançant mon sortilège. Ca va ? »


_________________
purple rain
The moon is a loyal companion. It never leaves. It’s always there, watching, steadfast, knowing us in our light and dark moments, changing forever just as we do. Every day it’s a different version of itself. Sometimes weak and wan, sometimes strong and full of light. The moon understands what it means to be human. Uncertain. Alone. Cratered by imperfections.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2316
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    Mar 27 Juin - 16:34





Ode & Kimmy



Fais comme l'oiseau

Saleté de dragoncelle qui avait mis chao Kimmy pendant plusieurs jours. Heureusement, ce calvaire est derrière elle à présent et elle compte bien profiter de la journée ensoleillée pour faire un tour dans le parc du château. Respirer l’air pur, écouter les oiseaux gazouiller en fermant les yeux, sentir les rayons du soleil printanier s’écraser sur son visage. Franchement, il n’y a pas mieux pour passer une bonne journée et éviter de penser à toute cette bouse d'hippogriffe qui traine dehors.
 
C’est donc naturellement qu’après une lutte perdue d’avance – dans la grande salle – pour éviter de manger, que la préado prend son sac à dos et part en direction du parc. D’un pas décidé, elle ne met pas longtemps à y arriver et repère quelques garçons de sa promotion vers qui elle court pour discuter et profiter du temps libre avant la reprise des cours.
 
Des rires, des blagues à deux galions : c’est un griffy qui rentre dans un bar, puis dans une table, puis dans un elfe… Un elfe ???? bon ok, des blagues un peu tordu quand même, surtout quand on a l’esprit mal placé – visons personne xD – mais un peu de rigolade fait chaud au moral de la préado qui ne voit pas le temps passer aux côtés de ses camarades de classe.
 
L’heure tourne d’ailleurs, bien trop vite. Et Kimmy aimerait bien passer par les serres histoire de réussir à dénicher le prof. Elle veut en savoir plus sur le filet du diable : plante ou champignon ? Elle avait lu dans un grimoire qu’il y avait un débat à ce sujet. Et par la même occasion, elle en profitera pour demander au prof s’il ne peut pas lui apprendre un sort pour contrer ce poulpe végétal. Mais elle revint bien vite sur son idée quand le chant d’un piaf rondouillard attira son attention.
 
La miss s’approche de l’arbre où s’est posé le dit oiseau et commence à l’observer sans bruit. Les mains derrière le dos, elle penche la tête et un sourire s’allonge peu à peu sur son visage. Elle le reconnait. C’est un vivet doré. Ce pauvre petit oiseau chassé pour ses plumes et ses yeux à l’époque. Qui est à présent une espèce menacée. Rares sont les occasions d’en voir un et ça enchante d’autant plus Kimmy. Au fond, sa grande sœur de cœur à peut-être raison, elle devrait réfléchir à faire un travail en relation avec les animaux, ça la botte.
 
C’est alors qu’une voix non familière l’extirpe de ses pensées et fait s’envoler le volatil par la même occasion. Sursaut, elle suit les recommandations et ne bouge pas le temps que son ainé lui enlève le truc qu’elle a dans les cheveux.
 
Un oiseau ?
 
Sérieux, un piaf devait avoir des problèmes de visions et de direction pour s’échouer dans les cheveux d’une gamine. Quand il eut finit, elle se tourna vers lui et remarque que le piaf en question n’était en fait qu’un origami très bien réussi. Pas le temps d’en placer une que le garçon lui pose tout un tas de questions à la Kimmy.
 
Non, ça va, j’avais même pas réaliser qu’il s’était écraser dans mes cheveux. Ton aigle est venu chercher une aigle – elle pointe son insigne du doigt en camouflant un léger rire à sa vanne. – c’est toi qui l’a fait ? Il est beau. Tu pourras m’apprendre dis ?
 
Kimmy… même sans connaitre les gens elle va vers eux. Non mais vraiment… La préado fronce les sourcils et détourne la tête un instant. Une odeur qu’elle ne connait pas lui parvint aux narines et ça lui déplait.
 
T’es allé où pour sentir comme ça ?
 
L’ignorance. Quand tu sais pas ce que c’est qu’un pétard…
 
Au fait, moi c’est Kimmy.
(c) black pumpkin


_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est le secret du bonheur.

La River suit son cour


awards 8) :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 76
Date d'inscription : 13/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    Sam 1 Juil - 2:03

fais comme l'oiseau
Kimmy & Ode

J'pas du genre à me faire facilement des amis, et si j'suis pas purement asociale, j'passe juste le plus clair de mon temps à me foutre de ce que peuvent faire les autres. Alors c'est pas étonnant s'il y a pas grand monde qui me replace - souvent c'des amis de Light qui m'reconnaissent comme son jumeau. Mais c'plus souvent que les autres me regardent en me demandant si j'suis nouveau - Non du con j'ai passé six ans ici en vrai - ca m'exaspère en général. Autant n'rien dit dans ce cas, et passer son chemin. Plutôt qu'de pointer du doigt qu'il y en a qui sont pas remarquables, d'étudiants. Qu'on peut pas tous être Potter ou Black, à faire parler d'soi depuis toujours, et être connus comme le loup blanc. Pas que ca soit un souci - en vrai - parce que c'même plutôt bien d'pas être reconnaissable quand on enchaine dans l'illégal.
Alors quand pour une fois j'fais preuve d'un peu de considération j'peux pas m'empêcher de me surprendre moi-même. Sauf que la gamine devant moi, elle est aussi petite qu'elle a l'air mignonne, et sa blondeur m'éblouie. Ca m'fait penser à ces images d'contes de fée moldus où les filles ont toujours cette tête d'mignonnes poupées. Et elle est mignonne à n'en pas douter - autant qu'elle est trop jeune aussi pour avoir d'pensées plus sensuelles.
KIMMY — « Un oiseau ? »  C'suprenant comme parfois c'est les situations les plus simples et stupides qui amènent des conversations qui ont pas d'queue ni de tête. J'm'excuse plutôt de l'avoir mise dans cette situation, espérant qu'mon origami lui aura pas fait trop de dégât. J'sais pas vraiment ce que ca fait d'se prendre un bec en papier dans l'urane.
KIMMY — « Non, ça va, j’avais même pas réaliser qu’il s’était écraser dans mes cheveux. Ton aigle est venu chercher une aigle » J'souris - parce que j'vois qu'elle me présente avec fierté son blason, et soudainement dans ma tête j'pense à Silent. J'pense toujours à Silent, c'est vrai, mais quand il s'agit d'voir une Aigle j'peux pas m'empêcher de me dire que peut être elle la connait. Que peut être c'un signe de plus que je devrais pas arrêter de penser à elle et me lancer dans un flirt plus poussé. Sauf que j'ai peur - en vrai - d'aller trop vite et d'risquer de passer à côté d'un vraie belle histoire. Sauf qu'en même temps j'y ai pas l'droit à ces belles histoires là. C'la blonde qui m'fait sortir de mes pensés qui s'envole trop vite vers la Selwyn depuis nos retrouvailles. « c’est toi qui l’a fait ? Il est beau. Tu pourras m’apprendre dis ? »
ODE — « Ouais, j'dois m'entrainer pour un cours d'sortilège. Mais j'peux t'apprendre j'pense, ca t'fera toujours de l'avance. A moins qu'tu sois étudiante de sixième année et que j'ai jamais fait gaffe à toi avant. » Qu'je dis avec sincérité. Parce que si les autres font pas attention à moi, j'fais pas plus attention à eux en vrai. Pas que ca me désole ou que j'culpabilise en vrai. C'pas que je m'arrête à ce genre de choses là non plus.

Et quand elle s'approche, elle m'sent comme on renifle un truc qu'on connait pas. J'arque un sourcil, me souventant que lorsqu'on fume y reste toujours un peu d'l'odeur de ce qu'on a dans les poumons qui détruit tout.
KIMMY — « T’es allé où pour sentir comme ça ? » Cette fois j'souris, et joue avec l'aigle en papier, pour l'faire voleter autour d'nous, avant qu'il aille s'poser contre l'épaule de la petite poupée.
ODE — « J'ai été au plus haut qu'on peut, pour m'détendre au maximum. T'aimes pas l'odeur ? » Qu'je demande plutôt avec un sourire en coin à m'demander si elle peut saisir d'quoi il s'agit. Elle a l'air d'être plus jeune qu'moi et même plus innocente qu'toutes celles que j'ai pu connaitre jusqu'à présent.
KIMMY — « Au fait, moi c’est Kimmy.»  J'tend la main pour prendre la sienne et la porter à mes lèvres d'garçon pour la baiser comme dans les contes. C'qu'elle serait un foutu bon personnage d'conte de fée la petite kimmy.
ODE — « Ode, c'un enchantement d'te croiser petite aiglonne. »  Qu'je dis avec une douceur dans la voix qu'je réserve aux personnes qui m'font trouver un peu d'paix intérieur. « T'es une aiglonne, t'connaitrais pas Silent Selwyn par hasard ? » Pas la subilité ca soit d'mon fort, en vrai, et j'pas plus de patience non plus, alors autant tenté l'coup tout de suite.

_________________
purple rain
The moon is a loyal companion. It never leaves. It’s always there, watching, steadfast, knowing us in our light and dark moments, changing forever just as we do. Every day it’s a different version of itself. Sometimes weak and wan, sometimes strong and full of light. The moon understands what it means to be human. Uncertain. Alone. Cratered by imperfections.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2316
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    Lun 3 Juil - 9:59





Ode & Kimmy



Fais comme l'oiseau

Le vivet doré est vraiment magnifique. Kimmy l’observe sous tous les angles et ne fait pas attention à l’autre oiseau en papier qui vient se loger dans sa chevelure. Elle ne s’en rend même pas compte. Au début du moins. Parce que quand l’oiseau fait de chair et de plumes prend son envol, elle constate qu’un étudiant vétu de rouge et or se trouve à ses côtés. Un inconnu au bataillon. Pourtant elle en connait du monde la préado. A la pointe des rumeurs et des petits scoops, elle laisse souvent trainer ses oreilles là où il ne faut pas.
 
L’inconnu lui dit de ne pas bouger pour enlever l’origami qui s’était posé dans ses cheveux. Elle s’exécute et une fois fait, se retourne et lui demande – avec son sourire des plus amical – s’il peut lui apprendre le sort permettant de réaliser cet aigle en papier alors que lui, semble perdu dans ses pensées. Au final, il accepte et Kimmy en est toute heureuse. Son sourire s’élargie et ses yeux pétilles d’envie de s’essayer rapidement au dit sort. Puis il enchaine, lui demandant dans quelle promotion elle se trouve et qu’il ne l’a jamais vu jusqu’alors.
 
Cinquième année, pas sixième. Mais c’est cool si j’fais plus âgée. Y en a qui disent que j’ai une tête de bébé, donc si tu pouvais leur répéter que j’fais plus vielle ce serait cool.
 
Ha ben ouais, ça l’arrangerait. Quoi que… elle aime bien avoir des papouilles et des calins Kimmy. Ne plus se faire traiter de gamine ce serait que pour la forme alors ? Tout à fait. Une odeur inconnue vient lui chatouiller les narines. C’est une odeur dégueulasse qu’elle n’aime pas. Elle tire la gueule tout en humant d’avantage. Puis, comprenant que l’odeur provient de celui qu’elle a en face d’elle, elle hésite à se pincer l’arête du nez et par curiosité elle lui demande où il a pu trainer pour sentir ainsi. Elle arque un sourcil à ses dires. Non, elle comprend pas trop mais essaye de faire un lien entre les mots.
 
Hoooo t’es allé à la tour d’astronomie ? Mais… mais ça sent pas comme ça là-haut ! J’y vais souvent moi aussi. T’as utilisé une potion qui a explosé avoue.
 
Petit rire amusé et sincère, comment voulez-vous que cette gamine croit que son ainé puisse fumer des joints. Réalisant qu’elle ne s’est toujours pas présentée, elle lui tend sa main pour serrer la sienne en disant son nom. Ode s’en saisit et lui fait un baise main qui la trouble. Elle ne s’attendait pas à ça et le laisse lui lacher sa main avant de l’enfoncer dans sa poche. Il est bizarre, franchement. Mais sympa à première vue. Sans comprendre pourquoi, le rouge et or lui pose une question sur Silent. Kimmy se gratte la tête et réfléchit un moment. Il était donc là pour obtenir des renseignements ? Ho et puis elle n’en savait rien et de toute façon…
 
Silent ? Oui, elle est chez les serdaigle. Mais j’ai jamais vraiment parlé avec elle – chose à corriger d’ailleurs – pourquoi cette question ? Tu veux des renseignements ? Tu l’aimes bien ?
 
Elle relève la tête vers l’arbre et pointe du doigt la branche où le vivet était posé avant qu’Ode ne vienne la rejoindre.
 
Perso j’préfère les animaux aux humains la plus part du temps. Ils sont moins chiants disons. Mais t’es pas chiant toi hein, te méprends pas.
 
Franchise quand tu nous tiens.
(c) black pumpkin


_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est le secret du bonheur.

La River suit son cour


awards 8) :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 76
Date d'inscription : 13/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    Mer 5 Juil - 17:37

fais comme l'oiseau
Kimmy & Ode

C'est qu'elle est mignonne la gamine. Elle a l'air d'être de ce genre de filles qui vit pas comme les autres dans le drame constant des sentiments adolescents. C'est qu'une impression - comme cela - mais parfois je trouve que c'est rare de trouver des étudiants qui ont pas besoin de pleurer sur leur vie constamment, ou d'exploser en rage meurtrière. A croire qu'dire qu'ils sont prêts à mourir ou à crever le reste du monde c'est une preuve qu'ils sont fort ou de véritables adultes. Ca montre juste qu'ils sont assez crétins pour pas se rendre compte comme leur vie a rien d'bien reluisant. Quand on peut pas se contenter des choses belles et simples c'est qu'on a manqué un truc important non ? Et la gamine, elle, elle a les yeux qui sourient comme le reste, et c'est juste agréable à voir en ces temps trop sombres bien souvent.
KIMMY — « Cinquième année, pas sixième. Mais c’est cool si j’fais plus âgée. Y en a qui disent que j’ai une tête de bébé, donc si tu pouvais leur répéter que j’fais plus vielle ce serait cool. »
ODE — « Y a plein d'filles plus âgée qui ont des gueules de bébé - c'est stupide comme argument. Alors j'veux bien répéter qu'tu fais plus vieille si ca peut t'faire plaisir. » Que j'accepte sans vraiment me battre, parce qu'elle a l'air juste trop heureux de pouvoir le dire - alors qui je suis pour lui ôter ce bonheur là. C'plaisir simple de se croire assez grande pour pas être prise pour immature. Et puis, entre quinze ans et seize ans, j'vois pas ce qu'elle peut avoir de plus - peut être une taille de bonnet et encore c'pas dit que lorsqu'on est plate comme ca ca puisse un jour changer.

Et quand elle s'pose la question de ce que j'ai pu prendre pour avoir cette odeur-là je me vexe pas - bien au contraire - après avoir plané autant j'peux qu'être de bonne humeur après tout. Planer toujours plus haut, bien qu'la chute soit jamais des plus agréables. Pas qu'ca étonne qui que ce soit que je sois pas du matin - en vrai à Gryffondor on s'est habitué : autant à l'odeur qu'à mes humeurs changeantes.
KIMMY — « Hoooo t’es allé à la tour d’astronomie ? Mais… mais ça sent pas comme ça là-haut ! J’y vais souvent moi aussi. T’as utilisé une potion qui a explosé avoue. »
ODE —« J'ai été plus haut qu'ca encore, en vrai. Sur l'toit de la tour ca sent comme ca. Ca sent les étoiles, et les étoiles c'est des boules cramées. » J'explique avec toute ma conviction, comme si c'était d'une évidence affligeante et qu'elle devrait pas se mettre à en douter. Pas que je prenne mal l'fait de puer - sans doute est-ce ca quand on est pas habitué. En vrai ca change pas mon idée d'continuer, les désagréments qui viennent avec j'ai juste décidé de les ignorer ou d'oublier.

Ce que j'oublie pas par contre c'est Silent, et le fait de me retrouver devant une Serdaigle ca m'donne envie de lui demander des renseignements. C'est toujours bien - en vrai - pour savoir à quoi m'attendre pour notre rendez-vous.
KIMMY — « Silent ? Oui, elle est chez les serdaigle. Mais j’ai jamais vraiment parlé avec elle. Pourquoi cette question ? Tu veux des renseignements ? Tu l’aimes bien ? » J'passe une main presque gênée derrière ma nuque, me disant qu'autant que je peux je le balance à tout le monde que Silent Selwyn je l'ai déjà en vue - et dans la peau pour ce que ca compte. Autant pas le cacher encore, et si ca peut devenir une rumeur c'est pas plus mal. Ca en empêchera peut être certain de l'approcher Silent - parce que ma réputations d'violent détraqué elle a fait des siennes aussi.
ODE — « J'cherche à la connaitre, parce que j'ai un rendez-vous avez elle demain et j'peur de pas trouver de quoi dire qui puisse l'intéresser. Elle… Ouais je l'aime bien. C'dommage que tu puisse pas m'aider. » Je rajoute en haussant les épaules, comme si c'était pas si grave - ca l'est pas du reste. Autant n'pas s'arrêter sur ca.

Avant que ca reparte sur des histoires d'animaux, d'oiseaux - ou ce genre de chose. J'suis la conversation sans vraiment suivre sa logique - pas qu'il y en ait de toute façon, n'est-ce pas.
KIMMY — « Perso j’préfère les animaux aux humains la plus part du temps. Ils sont moins chiants disons. Mais t’es pas chiant toi hein, te méprends pas. » J'laisse échapper un rire qui ressemble à un fou - c'bien la première fois qu'on m'sort un truc qui ressemble presque à un compliment avec autant de tendresse dans la voix.
ODE — « Détrompe toi, j'suis chiant la majorité du temps, et j'crois que je préfèrerai être en compagnie des bêtes plus qu'de moi-même. » Qu'je sors avec un sourire qui veut bien dire que qu'importe c'qu'elle dit j'me vexerai pas - la franchise c'est la meilleure des qualités dans c'foutu monde d'hypocrites. « C'que tu fais ici : tu regardes les animaux ? »




_________________
purple rain
The moon is a loyal companion. It never leaves. It’s always there, watching, steadfast, knowing us in our light and dark moments, changing forever just as we do. Every day it’s a different version of itself. Sometimes weak and wan, sometimes strong and full of light. The moon understands what it means to be human. Uncertain. Alone. Cratered by imperfections.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2316
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    Dim 9 Juil - 11:27





Ode & Kimmy



Fais comme l'oiseau

Bizarre. Oui, il est bizarre ce mec. L’humour que fait Kimmy au sujet de son âge, il ne le relève pas et lui dit d’un air sérieux qu’il peut répéter aux autre qu’elle fait plus vieille que son âge. Arquement de sourcil et deux trois secondes sans voix, l’air perplexe avant de retrouver son éternel sourire.

Mais non, n’importe quoi toi, c’était pour rire. Leur dit pas j’aime avoir mon p’tit monde autour de moi.
 
Esprit de contraction avec elle-même. Mais c’est pas grave si Ode ne comprenait pas grand-chose aux réactions de la préado. Il est sympa avec elle et le sourire qu’elle lui rend est sincère. Son ainé l’amuse et est un peu perché – ça se voit dans ses yeux – sans compter l’odeur qu’il dégage…
 
On pourrait le sentir à une centaine de mètres. Et Kimmy se pose des questions, cette odeur lui est inconnue, elle veut en savoir plus. Mais les réponses d’Ode ne l’aide pas du tout. Au contraire, elle nage dans le brouillard. Au-dessus de la tour d’astronomie… Il aurait volé avec son balai ? Mais non voyons. Quoi qu’il en soit, elle veut en être sûre et savoir ce que c’est que cette histoire d’odeur d’étoiles.
 
Tu me montreras comment on y va là-haut ? J’te demande pas mal de trucs t’as vu ?
 
Léger rire avant de reprendre son sérieux et parler de Silent. Malheureusement pour Ode, la préado ne la connait pas plus que ça Silent, donc elle ne peut pas l’aider. A moins d’aller la questionner, mais à force de fourrer son nez partout, elle allait avoir des ennuis – et ça elle en est consciente. Alors elle évite de proposer son aide à Ode et le questionne sur ses sentiments envers de Silent. Il est gênée ça se sent. Il frotte sa nuque et réfléchit avant de s’exprimer. Kimmy a vu juste et elle sourit bêtement tout en l’écoutant lui raconter qu’il a un rendez-vous avec la bleue plus tard.
 
J’peux t’aider si tu veux. Mais je sais pas comment.
 
Elle se gratte la tempe. Finalement elle abdique et décide de lui venir en aide s’il le désire. Trop de gentillesse en elle la Kimmy. Habituée à passer du botruc à l’hyppogriffe, elle dérive sur un autre sujet et lui explique qu’elle préfère largement la compagnie des animaux à celle des êtres humains. Moins bavard, moins prise de tête, moins relou.  Mais elle corrige ses propos certifiant à Ode qu’il n’est pas chiant, que c’est une généralité qu’elle dénonce.
 
Tu te supportes pas pour dire des trucs du genre ?
 
Dire qu’il préfère la compagnie d’animaux plutôt que sa propre compagnie… décidemment, il est vraiment bizarre. Soit, il pose une dernière question et Kimmy sourit de plus belle.
 
Yep, il y avait un oiseau rare tout à l’heure. – elle regarde en direction de la foret interdite – en fait j’irais bien là-bas, il doit y avoir un paquet d’animaux à étudier. Mais comme son nom l’indique c’est interdit – profond soupire – si j’y vais j’vais me faire engueuler.
 
Elle réfléchit et reprend
 
Peut-être… j’veux dire… peut-être que t’y es déjà allé toi ? Non ?
 
Serait-ce une invitation ? A Ode de voir.
(c) black pumpkin


_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est le secret du bonheur.

La River suit son cour


awards 8) :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 76
Date d'inscription : 13/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    Dim 23 Juil - 15:19

fais comme l'oiseau
Kimmy & Ode

KIMMY — « Mais non, n’importe quoi toi, c’était pour rire. Leur dit pas j’aime avoir mon p’tit monde autour de moi. »  C'est vrai qu'elle est plutôt petite la gamine - elle semble l'être plus qu'moi en tout cas et peut être que j'y ai jamais fait attention parce qu'elle s'trouve pas dans mon champ de vision. Peut être que de son point de vue les choses sont plus adorable - en tout cas elle, elle semble l'être sans aucun doute. Et c'est assez amusant d'la voir qui passe du sourire à la perplexité comme si ce que j'pouvais balancer avait pas de sens - peut être que ca en a pas, en vrai, à force d'fumer j'oublie parfois que dans la réalité les gens sont cohérents quand ils tiennent une conversation. Et quand elle m'demande d'où j'viens, d'mon high qui m'fait planer, j'réponds avec des demis-phrases qui font creuser plus profondément encore la ride sceptique au milieu de son front. C'est assez amusant d'voir ca, en vrai, et j'me demande jusqu'où ca peut s'rendre ce creux dans sa tête.
KIMMY — « Tu me montreras comment on y va là-haut ? J’te demande pas mal de trucs t’as vu ? » 
ODE — « Y a que les enfants sages qui ont l'privilègent de planer avec moi. Alors prouve moi qu'tu peux le mériter et on verra. » Qu'je glisse avec un clin d'oeil prometteur parce que j'beau pas faire preuve de beaucoup d'moral, une gamine comme elle c'pas le genre que je fous plus bas qu'terre avec moi. C'plus drôle avec ceux qui ont mon âge ou sons plus âgés. Ceux qui s'perdent déjà dans les draps d'leurs compagnons jusqu'au lever du matin. Ceux qui sont détraqués, déréglé, dépravés - ceux là j'pas de rancoeur à les drogués plus encore parce qu'ils ont entamé leurs descentes aux enfers. Les faire tomber plus vite c'juste drôle à voir. Mais l'innocence qui brille dans l'regard de Kimmy c'juste trop touchant pour être affectés. Pour l'moment.

Plutôt j'trouve le moyen de mener la conversation sur Silent - la Serdaigle au regard si brillant. Si doux. Si beau. Silent qui m'fout des palpitations chaque fois que je me rappelle tout c'qu'on a déjà vécu sans s'le dire. Chaque fois que je me retrouve à parler d'elle ou juste à y penser.
KIMMY — « J’peux t’aider si tu veux. Mais je sais pas comment. » 
ODE — « T'pourrais te renseigner sur elle dans ta maison ? Ou aller lui voler un journal intime j'sais pas. Quoi que ca c'pas ce que ferait un gentleman j'imagine. » Clairement pas - et j'voudrais pas foirer déjà mes chances avant même d'me retrouver devant elle. Déjà que c'pas gagné une relation, ou même l'idée d'pouvoir construire un truc. D'me dire plutôt que c'juste un truc d'adolescent, à Poudlard, et qu'après elle se lassera sans doute la première pour m'laisser dans ma misère à la fin de l'année. Ou de nos études - qu'importe. J'peux pas penser en truc sérieux - j'peux juste me dire que j'veux voir ce que ca peut faire pour l'moment.

KIMMY — « Tu te supportes pas pour dire des trucs du genre ? » 
ODE — « La majorité du temps non. » C'vrai que j'suis chiant. Que j'dis ce que je pense, que j'pense rarement ce qu'il faut - c'pas grave. Pas plaire au reste du monde c'est pas ce qui me dérange le plus tant qu'ceux que j'aime vraiment restent là pour moi. Après qui se soucie de ce que les autres pensent vraiment ?
Ca change encore l'sujet de conversation entre nous pour parler d'animaux, parce que l'autre gamine semble être calée sur la question, et me montre l'arbre sous lequel elle s'trouve devant un moment.
KIMMY — « Yep, il y avait un oiseau rare tout à l’heure, en fait j’irais bien là-bas, il doit y avoir un paquet d’animaux à étudier. Mais comme son nom l’indique c’est interdit.  »  L'regard se tourne vers la forêt, et j'opine - interdite, alors qu'la moitié de l'école s'y ait fait un terrain de jeu en réalité. Qu'il s'trouve des herbes assez intéressantes pour faire planer ou excitées, et que j'suis pas le dernier pour aller les récolter pour les étudiants qui les trafiquent pour les revendre. C'tout un buisness qui s'est formé dans les couloirs de l'école.
KIMMY — « si j’y vais j’vais me faire engueuler. » 
ODE — « Tu t'ferais engueuler qu'en te faisant prendre. » Qu'j'assure sans quitter la forêt du regard, jusqu'à ce qu'elle bouge un peu plus et retrouve mon attention. Pour croiser deux yeux qui sont trop grands et suppliants pour que je sache lui refuser ce qu'elle va m'demander.
KIMMY — « Peut-être… j’veux dire… peut-être que t’y es déjà allé toi ? Non ? »  J'opine plutôt et lui tend la main sans hésitation.
ODE — « Ouep, plus d'une fois même. T'veux qu'on s'y rende maintenant ? Pas b'soin d'aller très loin, même à un mètre d'profondeur j'pense que tu pourrais voir des choses cools. Dans l'coin de la cabane d'Hagrid il s'trouve toujours des bestioles étranges. Viens. » Qu'je dis avant de la forcer à m'prendre la main et à m'suivre plus très loin d'là. Vers la cabane du garde forestier, qui s'trouve pas là apparemment. Comme personne n'y ait d'ailleurs. Alors j'prends le parti de lâcher Kimmy pour m'enfoncer dans les quelques arbres qui ouvrent sur la forêt interdite.

_________________
purple rain
The moon is a loyal companion. It never leaves. It’s always there, watching, steadfast, knowing us in our light and dark moments, changing forever just as we do. Every day it’s a different version of itself. Sometimes weak and wan, sometimes strong and full of light. The moon understands what it means to be human. Uncertain. Alone. Cratered by imperfections.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fais comme l'oiseau (odimmy)    

Revenir en haut Aller en bas
 
fais comme l'oiseau (odimmy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est un fameux trois-mats, fin comme un oiseau ♫ [PV Joaquin]
» Isaac - Fais comme l'oiseau
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» L'amitié c'est comme un oiseau, avec le temps c'est de plus en plus beau. [PV: Nuit d'Azur]
» Fais comme chez toi...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Parc-
Sauter vers: