AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 fragile world (wolfstar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1990
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: fragile world (wolfstar)   Aujourd'hui à 2:27

fragile world
remus lupin & sirius black

Remus, Remus, reviens - je suis là, tout ira bien, je te le promets.
Rouge carmin, y a du sang qui brille dans les pupilles de Lunard. C'est plus vraiment Remus, qui se tient au centre de la salle des Trophées. C'est Dante, au premier cercle de l'enfer, qui laisse le monstre sortir ses crocs et mordre son ennemi. Regulus est parti - cela dit - et il reste dans l'air que l'électrique colère de l'Alpha qui se perd dans le regard du Black. Il oublie ce qu'il venait faire ici - la retenue qui est sans doute pas encore terminée, mais qui a plus d'importance. Il prend plutôt le visage de Remus entre ses mains pour le rechercher dans les orbes délirantes du loup. Il sent que son coeur bat plus vite, croit un instant qu'il a peut être la peur de sa vie de se retrouver si proche du loup-garou. Mais c'est plus que cela - il l'a déjà dit et répété, réalisant depuis longtemps qu'il était simplement fou. Mais du loup, il en a nullement peur.
Reviens moi, Remus. Je suis là. Il le voit, cette puissance qui émane de son amant, qu'il découvre dans des iris félines, des crocs carnassiers, et des griffes gigantesques. Alors il prend conscience que le loup est sorti - pas qu'il le soit totalement mais Dante était sorti à présent, le jumeau maléfique sur les traits aimants de Remus. Perturbant - mais Sirius voyait aussi la créature dans ce qu'elle avait de superbe, et il se sentait fasciné. Totalement fasciné. Il en oubliait la douleur qu'il ressentait, dû aux coups et aux sortilèges de son frère. L'Endoloris qui lui a mis la tête à l'envers, et si son coeur bat dans ses tempes, il l'ignore. Il se concentre que sur Remus - il restait le centre de son univers. Le désir impérieux de prendre soin de Remus, le faisant passer avant tout le reste, lui faisait oublier son propre mal. Et il s'emparait de la main de son petit ami pour le sortir de la pièce.
SIRIUS — « Sortons d'ici avec que Rusard revienne pour la fin de ma retenue. On doit retourner au dortoir sans être vus. » C'est qu'il ignorait si l'état physique de son amant avait quelque chose de permanent. Il était pris dans un étau, ignorant ce qu'il devait faire, ou quoi penser des évènements. Il sortit plutôt de la pièce, prenant les couloirs et les raccourcis qu'il connaissait, pour se retrouver dans les couloirs déserts.

L'épuisement le gagnait cependant, et il s'accrochait à Remus pour pas sombrer juste dans l'inconscience. Trop d'émotions, de la colère, à la tristesse, au désespoir et l'injustice - à la stupeur, la fascination, le plus - quelque chose qu'il devrait sans doute pas ressentir devant Remus sous forme lupine mais qu'il contrôlait pas. Une excitation qui le saisissait entièrement, lui donnait envie de se soumettre aux envies du loup pour sentir sa puissance l'embraser entièrement. C'est qu'il était incroyablement beau, Remus, quand il se laissait aller à ses instincts. Mais il pensait pas que le voir ainsi le retournerait à ce point-là, au point de lui faire oublier que le reste du monde existait.
SIRIUS — « Comment tu te sens, Moony ? » Qu'il demande en se rapprochant de son amant, marchant dans les couloirs à présent déserts, parce que la majorité des étudiants se trouver à diner, ou à étudier dans les salles communes. Ce qui signifiait sans doute que celle de Gryffondor se trouverait pas vide, alors il fallait - évidemment - que Remus retrouve sa forme humaine. Et trouvant un coin de couloir plus désertique, Sirius y guida son amant pour le faire s'arrêter dans un coin plus sombre, et lui caresser le visage avec tendresse.
SIRIUS — « Comment tu fais ça, Remus ? Qu'est-ce que... Comment ? » Il était perdu, à observer le magnifique profil de la bête sortie alors que la pleine lune se trouvait encore loin. C'était majestueux, de cette beauté qui l'hypnotisait et le rendait dingue. De voir son amant ainsi exposé, de le voir qui se jeter au devant du danger - pour lui. Parce que c'est Regulus qu'il avait attaqué. Regulus - qui avait levé sa baguette contre son ainé, ce soir, pour lui faire regretter d'avoir attaqué Feuerbach en premier. Et qui a présent avait vu ce visage-là, aussi. Et maintenant ? Maintenant c'était une peur sournoise qui s'insinuait dans le corps de Sirius, à l'idée que Regulus comprenne, qu'il sache - et qu'il parle ensuite. S'il voulait le détruire, il y avait pas de meilleurs moyens, que de s'en prendre à Remus. Mais il secoua la tête, refusant de croire que c'était une possibilité. Refusant d'y penser pour le moment - la nuit portait conseil, et du reste ce qui importait pour l'heure, c'était Remus.

_________________

Marauders
I solemnly swear that I am up to no good.

« you seem to enjoy books, chocolate and that stuff while I enjoy parties, sex and Quidditch » ◊  Wolfstar.

That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
 
fragile world (wolfstar)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Troisième étage-
Sauter vers: