AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 HOT / you're my lucky charm (allevan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Dim 25 Juin - 1:50

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass

Elle inspira profondément, se tenant sur le porche de la maison des Greengrass en Ecosse. Il pleuvait doucement sur les landes vertes, la température assez basse la faisant frémir de froid - mais elle n'avait pas à coeur de se changer, ou de mettre une cape par dessus sa robe de printemps. Le soleil était censé être assez haut dans le ciel, pourtant les lourds nuages le cachaient, et créaient une atmosphère teintée de gris qui donnait l'impression que le temps était figé. C'était le cas pour elle. Depuis deux jours les vacances de Pâques avaient commencé, et elle s'était réfugiée dans cette maison hors du monde pour pas avoir à souffrir des mondanités Londonniennes. C'est ainsi que devaient se mettre en place le début des vacances. Elle savait que la veille les fiançailles de la fille Croupton avaient amené Evan et Aleksei à se rendre à la réception - elle ignorait tout ce qui était impliqué dans leur plan, t n'avait pas à le savoir de toute façon. Aleksei lui avait expressément demander d'être absente, de se tenir à l'écart, et de ne pas faire de vague. Ce qu'elle avait à coeur de faire depuis quelques semaines à présent - depuis qu'officieusement ils avaient brisé leurs fiançailles.
Une bourrasque de vent plus violente que les autres la fit trembler, ramenant ses bras autour d'elle, comme pour se protéger. Il serait sans doute plus simple de rentrer dans la maison de ses ancêtres, d'exiger d'une des elfes d'avoir une tasse de thé chaude. Mais elle préférait se tenir-là, dans une robe blanche immaculée qui lui descendait aux pieds, et qui recouvrait ses bras d'une dentelle fine, dessinant des arabesques sur sa peau. Elle s'était réveillée avant l'aube, attendant désespérément des nouvelles d'Evan ou d'Aleksei. Mais rien - il n'y avait que le vent qui soufflait à ses oreilles pour la maintenir éveillée, seule compagnie dont elle pouvait jouir.

Ses parents étaient absents de la maison, retenus à Londres pour affaires. De même que Misam qui se trouvait à devoir travailler encore à Poudlard, et en missions pour son Maitre. Pas que cela la dérangeait, elle était fière de savoir son frère aussi courageux, mais regretter d'être à présent seule dans une maison si vaste. Elle aimait cet endroit, cependant, il faisait sans doute parti des lieux qu'elle préférait au monde. La maison se trouvait au milieu d'une plaine immense, à quelques lieux de falaises escarpées. Elle s'y rendait souvent, que ca soit à pied ou en utilisant les quelques chevaux que posséder ses parents. Ils avaient une manière d'être très anciens temps, comme des familles d'aristocrates coincés dans le dix-huitièmes siècles, et attachés à leurs biens et leurs traditions. Elle aimait cela, en réalité, cette manière d'être et d'agir qui leur accordait tant de grâce et d'élégance. Mais ce qu'elle préférait c'était les instruments qui se trouvaient dans la demeure. Deux pianos, dont un à queue, qui trônait au milieu du grand salon. De la harpe, dans sa propre chambre, dont elle jouait souvent distraitement pour passer le temps. Et son violon, qui ne la quittait pas.  

Elle se tourna vers la table du salon extérieur, et avisa l'instrument qu'elle avait amené avec elle au-dehors dans l'idée de jouer en attendant l'arrivé du hibou - ou d'Evan directement bien qu'elle ne voulait pas se donner autant d'espoir. Elle ne voulait pas paniquer, pensant que peut être les choses prenaient plus de temps que prévu. Elle ne voulait pas paniquer, arguant que bien trop tôt elle retrouvera son amant, et pourra jouir d'une nouvelle liberté, en espérant que ses parents - et surtout son frère - accorderont leur bénédiction à ce nouveau mariage. Elle savait que la voix qui comptait était celle de Misam, vraiment, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiète. Ignorait vraiment pourquoi. Secouant la tête, elle prit finalement le violon qu'elle sortit de son écrin pour le poser sur son épaule, et se mettre à jouer. Elle ferma les yeux un instant, pour se laisser transporter par le vent, les sentiments, la musique qui l'entourait. Juste pour oublier un moment ses angoisses, et cette attente qui la rendait folle. Elle jouait - elle jouait contre le vent et le froid, l'instrument vibrant contre elle pour faire un son des plus délectables. Elle ignorait les bourrasques qui lui donnaient froid. Elle ignorait tout - elle s'oubliait.

Jusqu'à ce que le son du transplanage lui vienne à l'oreille, et qu'elle stoppe tout mouvement pour ouvrir les yeux, et le voir qui s'approcher. Beau, d'une divine élégance qui lui coupa le souffle. Elle sourit. Elle sourit, le coeur battant à tout rompre parce qu'elle le retrouver. Et sans y penser, elle posa le violon sur le sol pour s'élancer jusqu'à lui, se jetant au cou d'Evan - les bras l'entourant pour le maintenir contre elle alors qu'elle l'embrassait passionnément.


_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Mar 27 Juin - 2:21

You're my lucky charm
Allevan

Devant lui se tient Alekseï, un sourire radieux sur les lèvres. A son bras Esfyr, ce même sourire qu'ils partagent. Celui des amants amoureux, de ceux qui vont changer de vie, qui vont enfin vivre comme il se doit. Evan est fier de lui, la mission fut un franc succès et personne ne se doute qu'ils étaient les commanditaires. Sa vengeance est enfin assurée, sa cousine est vengée et sa mort n'est plus laissée sans paiement. Evan tient dans sa main droite l'exemplaire de la gazette du sorcier qui est sorti le matin même. Sur la couverture, une immense photo montre le fils Yaxley se tenir la hanche, torse nu alors qu'une plaie saigne abondamment. Il se tourne vers l'objectif de la photo, sursaute et sa main dévoile une morsure de loup garou. Avant que la photo ne revienne au début et recommence, encore et encore. La veille ils étaient à la cérémonie annonçant les fiançailles de la fille Croupton. Evan et Alekseï on fait en sorte que tout le monde les voient, que tout le monde atteste qu'ils étaient là au bon moment et surtout loin de toute cette agitation. Au même moment Greyback mordait le flanc droit du fils Yaxley, le transformant en loup garou jusqu'à la fin de ses jours et faisant de lui, un sang sale de la pire espèce. Esfyr a demandée aussitôt le divorce le matin même, tonnant que jamais elle ne resterait avec un homme qui allait devenir un animal et surtout qu'elle ne pouvait pas se permettre de souiller son propre sang d'une pureté sans faille. La mission est réussie, le divorce sera très vite prononcé à cause de l'affaire et d'ici quelques semaines, Alekseï sera marié à Esfyr, l'amour de sa vie. Les deux familles sont déjà au courant, il ne reste qu'à signer un papier et faire une immense cérémonie. Le fils Yaxley aura été surpris dans un bordel de l'allé des embrumes en compagnie d'autres hommes et parmi eux, Greyback qui n'aura pas hésité avant de mordre sa proie en échange d'un petit coup de main au sein des mangemorts.

Que Evan lui donnera, sans même hésiter. Il n'est pas ingrat, lorsqu'on fait ce qu'il demande alors il y a tout à gagner. « Merci mon ami ! » La voix perce d'un accent Russe qui fait rouler les sons et les R. Evan sourit et hoche la tête avant de sortir de la poche de sa veste, sa montre à gousset. L'heure tourne, Allegra lui a donnée rendez-vous dans son immense propriété et il ne voudrait pas lui faire défaut. « Un marché est un marché. Je suis heureux de te savoir avec la femme de ta vie. Et j'en suis d'autant plus heureux maintenant que je pourrais épouser la mienne ! » Dit Evan avant de serrer fermement Alekseï dans une étreinte virile, masculine. Evan embrasse la main d'Esfyr dans un baise-main des plus charmants avant de leur faire un signe lorsqu'ils s'éloignent de lui et qu'ils se perdent dans les ruelles de Londres. La nouvelle va éclater dans la famille Yaxley et bientôt, cette branche de la famille ne pourra plus sortir sans récolter les moqueries des autres sang-purs. Evan est  satisfait de cette mission, il ne pouvait rêver mieux de toute façon. Enfin il s'éloigne un peu de la foule pour aller dans un coin tranquille avant de transplaner, sachant qu’il est en retard et que Allegra doit s'inquiéter.

En arrivant, il est accueilli par un doux son de violon qui le fait sourire, avant qu'il n'ouvre les yeux et ne les pose sur Allegra qui répète sur son instrument. La vision divine le laisse sans voix avant qu'elle ne pose son violon et ne vienne courir vers lui alors qu'il ouvre ses bras et la réceptionne dans une étreinte ferme tout en échangeant avec elle, un baiser passionné. Ils s'éloignent au bout de quelques secondes et il la regarde, lui sourit avant de replacer derrière son oreille, une mèche de cheveux bruns et fins. « Mon rayon de lune, comment vas-tu ? » Dit-il dans un murmure avant de venir l'embrasser encore doucement. « La mission est un franc succès... J'ai l'honneur de t'annoncer que d'ici quelques jours, tu pourras annoncer que tes fiançailles sont brisées ! » Fièrement il lui sourit avant de la prendre par la main et de marcher vers la maison avant de s'installer sur la terrasse et d'ôter sa cape de sorcier qu'il dépose non loin. « Je voulais t'apporter quelque chose pour fêter ça, mais j'étais bien trop impatient à l'idée de te retrouver. Pardonne moi, j'arrive les mains vides. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Sam 1 Juil - 2:02

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass

Il n'y a plus un conte de fée dans lequel elle serait pas la reine dans la vie d'Evan Rosier. Elle peut pas se l'imaginer, alors qu'il lui avait pris tout ce qu'elle avait de plus brillant à offrir. Quand elle écrit sur les partitions de musique du petit salon, ce sont des notes qui lui rappellent la douceur de ses caresses, la passion de ses étreintes, ou juste la justesse de ses baisers. Le son qui s'échappe de l'instrument pour se fracasser contre le bruit du vent autour d'elle, c'est un appel à plus de sentiments qu'elle pensait un jour ressentir. Elle s'était crue capable d'aimer Aleksei, mais tombait follement pour Evan depuis longtemps. Elle ignorait si c'était conscient, la manière dont il avait prit possession de son être entier. Elle était devenue accroc sans même l'avoir voulu, et elle était à présent totalement prisonnière d'une destiné qui lui échappait.
Elle n'aimait pas ne pas avoir le contrôle sur les choses, mais de tous les Greengrass, elle était la pire joueuse d'échec. C'est qu'elle ne restait pas assez longtemps concentrée sur le plateau, le désir de regarder au dehors pour savourer la beauté des paysages la faisant oublier le jeu bien souvent. Et de fait elle se retrouve à jouer le rôle de la reine enfermée dans son château, à attendre des nouvelles de l'extérieur sans savoir quoi faire. Elle reste immobile, reine des glaces aux doux sons du violons, jusqu'à ce que le vent tourne enfin.

Il a le regard pétillant, le prince qui apparait soudainement, lui arrachant des battements de coeur hiératiques. Elle reste un moment à le regarder, comme pour s'assurer qu'il ne s'agisse pas d'une tromperie de son imagination en manque de lui, et quand elle est sure qu'il est bien là dans sa beauté majestueuse, elle lâche l'instrument pour se jeter dans ses bras. Le baiser qu'ils échangent est impatient et tumultueux, sans aucune douceur ni retenue. Il n'y a plus de cela entre eux - à présent y a juste les deux coeurs enflammés des amants maudits retrouvés. S'il est là, s'il la tient contre elle alors elle a le droit à nouveau d'espérer.
EVAN —  « Mon rayon de lune, comment vas-tu ? » Allegra sent son sourire s'agrandir avant qu'il ne vienne picorer ses lèvres de nouveau, sans jamais le lâcher. Elle se tient contre lui de peur qu'il s'envole à nouveau, et sourit contre sa bouche avant de se décider à lui répondre.
ALLEGRA — « Je t'attendais, avec impatience. A présent que tu m'es revenue la nuit me semble plus brillante que jamais. » Qu'elle réponde de sa voix d'enfant heureuse, avant de lui caresser la joue juste pour profiter de la présence et de la beauté d'Evan. Il lui avait manqué, en deux jours loin de lui, s'ennuyant au fond de son château où elle se retrouvait seule. Mais il le lui avait demandé, pour ne pas la lier à ce qu'ils avaient fait Aleksei et lui. « Donnes moi de bonnes nouvelles. » Qu'elle exige alors, frémissant d'une impatience mal contenue.
EVAN — « La mission est un franc succès... J'ai l'honneur de t'annoncer que d'ici quelques jours, tu pourras annoncer que tes fiançailles sont brisées ! » Silence. Durant une seconde elle prend le temps de réaliser ce qu'il lui annonce - goutant à la saveur de la liberté, et de l'amour qui envahit son corps frémissant. L'amour - l'amour c'est ce qui la lie à Evan depuis longtemps sans qu'elle ait eut la force de se l'avouer. L'amour ca la rend extatique, à entendre qu'ils vont pouvoir se marier - finalement. Que l'ordre des choses se retrouvera, et qu'il n'était plus temps pour elle d'être capricieuse. Elle sera simplement adulte - matûre et Rosier. Alors soudainement elle crit un hurlement de joie avant de prendre Evan contre elle, follement excitée à l'annonce de cette nouvelle prodigieuse.
Fiancée à Evan.

Et quand elle retrouve un peu de son calme, il lui prend la main pour la ramener vers la maison, elle le tenant durement pour pas qu'il s'enfuit. Comme s'il en aurait eut envie. Il ôte sa cape, le temps qu'elle reprenne son instrument, et se tourne vers la porte qu'elle ouvre pour le laisser entrer.
EVAN — « Je voulais t'apporter quelque chose pour fêter ça, mais j'étais bien trop impatient à l'idée de te retrouver. Pardonne moi, j'arrive les mains vides. » Elle pose ses affaires, avant de revenir vers lui et de l'embrasser avec plus de ferveur que d'impatience cette fois, comme pour lui assurer qu'elle se fichait de ses présents - il lui était revenu avec quelque chose de bien plus précieux.
ALLEGRA — « J'ai tout ce qu'il faut pour fêter cela ici, il ne manquait plus que toi à dire vrai. Il n'y a rien à pardonner. » Avoue-t-elle avant de lui faire signe de faire comme chez lui, appelant un elfe de maison du nom de Pixie qui se trouvait non loin. « Apporte donc le Pétillant et deux verres. Que le diner soit prêt dans une heure, nous le prendrons dans le petit salon. » Annonce-t-elle d'une voix autoritaire mais douce à la fois, incapable de cacher sa joie. Et c'est pas long avant que deux flutes de champagne rose aux bulles pétillantes n'apparaissent près du piano à queue, les grandes fenêtres faisant baigner la pièce d'une lueur printanière de fin de journée.
ALLEGRA — « Dis moi tout en détails. Est-ce vrai ? Nous pouvons nous fiancer sans peur de voir un scandale éclaté ? » Demanda-t-elle d'une voix heureuse, donnant un verre à Evan. « Je gardais cette bouteille pour une occasion spéciale. Nous avons le château pour nous seuls durant les deux prochains jours. Après cela mes parents nous rejoindrons et nous pourrons leur annoncer nos fiançailles. »

_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Mer 5 Juil - 3:28

You're my lucky charm
Allevan

« Je t'attendais, avec impatience. A présent que tu m'es revenue la nuit me semble plus brillante que jamais. » Le romantisme, ce sentiment et cette façon de se comporter qu'il ne connaissait pas car il ne l'avait jamais expérimenté avant. Romantique, il se rend compte qu'il peut totalement l'être et qu'il peut se laisser aller aux petites déclarations toute mignonne, au plus mièvre des comportements. Et il adore ça, là ou plusieurs sang-purs ne se laissent jamais aller aux sentiments et à la tendresse avec leur partenaire, où la pudeur est plus importante que tout et où on fabrique souvent des mariages arrangés sans amour et sans passion, Evan se rend compte qu'il sera le chanceux mari d'une femme qu'il aimera et qui l'aimera en retour. Leurs enfants seront élevés dans la tendresse et auprès d'un couple qui s'aime, s'adule, s'adore. C'est une chance et c'est si rare, les mariages sans tendresse sont si souvent d'actualité et l'amour tellement oubliée, qu'il doit se sentir heureux et flatté d'être autant adoré par sa future épouse. Cela le fait sourire, du premier amour, du jeune homme qui tient dans ses bras l'amour de sa vie et la femme de ses rêves. Si belle, si parfaite pour lui, ils feront une couple exemplaire qui fera pâlir d'envie toutes les autres unions. Nul doute que cela fera d'eux les nouveaux souverains de leur monde, du monde qu'ils font façonner et qui prend forme doucement. « Donnes moi de bonnes nouvelles. » Il s'empresse de parler, de lui dire que les choses s'arrangent et que bientôt ils pourront annoncer leur futur mariage alors que les fiançailles avec Alekseï vont se briser. Elle crie de joie en lui sautant en cou, il la réceptionne et l'embrasse si fort qu'il en perd le fil de ses pensées, de toute cohérence et que automatiquement, il se met à la faire tourner tout en l'embrassant. Puis ils se détachent et se regardent avec douceur, tendresse alors que lui même glisse ses mains sur le visage de sa fiancée. Ils se sourient et rentrent enfin dans le manoir Greengrass, magnifique demeure que Evan admire à chaque fois qu'il pose un pied dedans.

« C'est vraiment splendide chez toi... » Dit-il en levant les yeux pour admirer un lustre tout en cristal qui trône au milieu du plafond du salon, lorsque enfin ils vont s'installer. « J'ai tout ce qu'il faut pour fêter cela ici, il ne manquait plus que toi à dire vrai. Il n'y a rien à pardonner. » Il hoche la tête alors que sa fiancée commande à l'elfe de maison pour le repas à venir et pour deux coupes d'alcool, afin de fêter cela. C'est vrai que la nouvelle mérite un apéritif. « Dis moi tout en détails. Est-ce vrai ? Nous pouvons nous fiancer sans peur de voir un scandale éclaté ? » Il garde le silence un instant avec un sourire mystérieux sur les lèvres. Puis enfin il se décide à parler après que les verres ne soient apparus non loin. Evan en prend un qu'il tend à sa fiancée et attrape le second. Il trinque avec elle avant de prendre une gorgée, frais et pétillant l'alcool est un véritable délice. « Je gardais cette bouteille pour une occasion spéciale. Nous avons le château pour nous seuls durant les deux prochains jours. Après cela mes parents nous rejoindrons et nous pourrons leur annoncer nos fiançailles. »

« Avant cela nous irons à Londres demain. Je ne peux pas demander ta main sans avoir une belle bague à t'offrir. Lightwood est connu pour ses magnifiques bagues sur mesure et ses modèles uniques, je suis sur que tu trouveras ton bonheur chez lui non ? » Dit-il en citant le nom d'une bijouterie magique installée à l’abri des moldus, dans le Londres sorcier. Les bagues sont uniques et les matières utilisées tout autant, sa boutique n'accueille que les familles pures les plus riches que l'Angleterre et rare sont ceux qui peuvent se targuer de porter un de ses bijoux au doigt. « Esfyr annonce dés ce soir son divorce et d'ici quelques jours, lorsque le divorce sera prononcé Alekseï demandera sa main. Tu peux à présent annoncer que tes fiançailles sont brisées, tu ne risqueras aucun scandale. » Dit-il en reposant sa coupe et en levant les yeux vers elle, avec un sourire. « La vengeance que nous avons préparé consistait à salir le nom des Yaxley. Et Esfyr ne peut pas rester mariée à un sang sale. » Après quelques secondes de silence il reprend, d'une voix douce où perce une légère excitation. « Allegra tu vas être ma femme... Est-ce que tu veux que je te raconte toute l'histoire ou veux-tu rester dans l'ombre et te contenter de quelques détails ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Jeu 6 Juil - 14:41

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass

Dés qu'ils entrent dans la demeure le silence se fait entre eux. Le vent qui claque contre les hauts murs de pierre est à présent un murmure à peine audible. Il ne reste que leurs respirations saccadées des baisers qu'ils ont échangé. Et leur regard qui ne se quitte plus vraiment, se retrouvant en sourire immense et heureux. La joie se peignait sur leur visage et ils étaient bien incapable de la contenir. Elle n'en avait nul envie, désireuse de simplement profiter de ce moment de grâce avec l'homme dont elle était tombée amoureuse.
EVAN — « C'est vraiment splendide chez toi... » Elle ne peut qu'acquiescer, regardant autour d'elle le château richement ornée de peintures, d'oeuvres sculptées et d'autres raretés dont sa mère était friande. C'était ainsi que les Greengrass exposaient leurs richesses - faut dire qu'être cultivée c'est une chose important pour eux, et ils ont une bibliothèque immense à l'étage. Ils lisent, rapidement, apprennent la musique et l'art à leur plus jeune âge et souvent parler plusieurs langues. C'est qu'ils sont encore ancrés dans une tradition millénaire de pureté et d'aristocratie qu'ils n'entendront jamais perdre. C'est qu'ils doivent assoir leur pouvoir, et quel meilleur moyen que d'être admiré sinon en étant assurément admirables ?

Et pour le moment ce n'est pas le sujet qui l'intéresse, et elle leur fait servir de quoi boire au petit salon. De quoi se retrouver en tête à tête avec son désormais fiancé qu'elle ne lâche plus d'un regard amoureux et tendre. Après avoir trinqué - à eux - elle pose ses lèvres sur le breuvage qui pétille en bouche pour la faire sourire. Délectable - évidemment - il ne saurait pas en être autrement. Et elle demande des détails à Evan sur les évènements, sa curiosité et son enthousiasme prenant le dessus comme souvent.
EVAN — « Avant cela nous irons à Londres demain. Je ne peux pas demander ta main sans avoir une belle bague à t'offrir. Lightwood est connu pour ses magnifiques bagues sur mesure et ses modèles uniques, je suis sur que tu trouveras ton bonheur chez lui non ? » Elle se sent rougir de plaisir à l'entente de cette idée extatique. Lightwood - elle n'aurait pas attendu moins d'Evan cependant, connaissant les gouts de luxe de son amant depuis longtemps.
ALLEGRA — « N'est-ce pas là que toutes les fiancés Rosier passent ? Ta mère a une bague splendide si mes souvenirs sont exactes. Et tu sais bien comme je rêve d'y aller à mon tour - comme toutes les sorcières dignes de ce nom. » Dit-elle avec un sourire qu'elle ne cache pas, illuminant son visage d'une aura de bonheur évident. Elle s'imaginait déjà au doigt un diamant, marqué des lettres entrelacés de leurs deux noms - Rosier sur l'arrière pour sceller cette alliance. Elle sera bientôt un Rosier.

Mais ce n'est pas tant cela que de s'assurer que le scandale sera évité quand elle annoncera la fin de ses fiançailles avec les Iranov. Pas que ce soit une chose qui soit rare, la fin d'une alliance, encore faut-il qu'elle soit réalisable et cohérente. Cependant, une alliance avec les Rosier l'était sans doute plus qu'avec une sombre famille venue de Russie.
EVAN — « Esfyr annonce dés ce soir son divorce et d'ici quelques jours, lorsque le divorce sera prononcé Alekseï demandera sa main. Tu peux à présent annoncer que tes fiançailles sont brisées, tu ne risqueras aucun scandale. » Elle opine, prenant l'information avec délicatesse. Si elle avait entendu vaguement le nom d'Esfyr auparavant, elle n'avait pas cherché à en savoir plus, Aleksei s'assurant qu'elle restait à la place qui était la sienne - de simple représentante d'un bonheur feint. A présent elle n'aurait plus à prétendre être heureuse de marier Aleksei, et elle pouvait simplement se perdre dans le plaisir d'être à Evan.
EVAN — « La vengeance que nous avons préparé consistait à salir le nom des Yaxley. Et Esfyr ne peut pas rester mariée à un sang sale. » Un déshonneur; le plan était sans doute parfait, mais elle ne pouvait pas empêcher son coeur de battre plus vite, d'angoisse à ce que Evan avait bien pu faire pour pousser ainsi les Yaxley à se retirer. La famille était l'une des plus anciennes en Angleterre, même Allegra comptait de ses membres dans son arbre généalogique - assez éloignés malgré tout - et elle ne pouvait qu'être friande de plus de détails. Après tout c'était ainsi qu'elle avait été élevée - à tout savoir sur tout le monde, tenir les discours sur les ragots et les potins, pour être au centre de la popularité.
EVAN — « Allegra tu vas être ma femme... Est-ce que tu veux que je te raconte toute l'histoire ou veux-tu rester dans l'ombre et te contenter de quelques détails ?  » Elle sourit, prenant la main de son amant pour le guider dans un des canapés blanc qui siègent au milieu de la pièce, et s'asseyant sur ses genoux sans se soucier de la bienséance ou de sa robe qui remonte au-dessus de ses cuisses.
ALLEGRA — « Je vais être ta femme, Evan, et il est hors de question que je sois une simple potiche pour tes soirées mondaines. Je veux une sincérité absolue entre nous. Alors je veux que tu n'oublie aucun détail de cette affaire. » Qu'elle assure sans même flancher, la voix sûre et le regard franc. Avant de reprendre une gorgée de son pétillant, et de se pencher vers Evan pour embrasser ses lèvres, y glissant le breuvage avec taquinerie. « Il me tarde de tout t'entendre tu sais comme j'aime ces histoires, d'autant si cela amène à la chute d'une des familles de sang pur. J'aime entendre à quel point toi tu peux être fourbe et calculateur... »

_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Mer 12 Juil - 23:07

You're my lucky charm
Allevan

Il sait comment lui parler, comment la flatter, quoi lui dire pour qu'elle en frémisse d'envie. Allegra a toujours eut des goûts de luxe et c'est bien facile de la contenter, il suffit de citer le nom des plus grands magasins du Londres sorcier pour la voir sourire comme une enfant le soir de noël. Lightwood, la plus belle des bijouteries et pour la robe ils en feront tout autant, elle aura une robe magnifique qui la fera ressembler à une princesse. Ce qu'elle est en somme, car elle mérite le mieux sa future femme. Première belle fille des Rosier, ses parents ne voudront et ne quémanderont que le plus beau et ils s'offusqueront si cela est refusé par les futurs mariés. Et toute façon Evan n'a pas dans l'idée de refuser quoi que ce soit à ses parents, il en va de leur réputation. Et surtout, il faut que le mariage de la reine et du roi des Serpentards soit inoubliable. « N'est-ce pas là que toutes les fiancés Rosier passent ? Ta mère a une bague splendide si mes souvenirs sont exactes. Et tu sais bien comme je rêve d'y aller à mon tour - comme toutes les sorcières dignes de ce nom. » « Qu'elle mémoire excellente ! Ma mère porte en effet un bijou unique, comme toutes les femmes Rosier. Nous méritons le meilleur, hors de question de voir une reproduction sur une autre main. Nous serions obligés alors de couper la main ennemie. » Dit-il avec un faux air sérieux avant de sourire à sa future femme. Oui future, car même si les fiançailles ne sont pas encore brisés et qu'il n'a pas fait sa demande officielle pour l'instant, dans son esprit elle est déjà sa future femme. Il laisse passer quelques mots concernant le plan qu'il a orchestré avant de venir proposer à Allegra d'en savoir plus, souriant lorsqu'elle attrape sa main et le guide vers un canapé blanc sur lequel ils s'installent.

Elle sur lui, évidemment, sa robe remontant sur sa cuisse ce qui pousse Evan à poser sa main sur la peau nue, offerte à son regard. « Je vais être ta femme, Evan, et il est hors de question que je sois une simple potiche pour tes soirées mondaines. Je veux une sincérité absolue entre nous. Alors je veux que tu n'oublie aucun détail de cette affaire. » « Je n'ai jamais attendu de toi un simple rôle de potiche juste bonne à faire des enfants. Tu mérites la place qui te revient, ne doute jamais de ça. » Dit-il avec douceur avant de cueillir sa bouche dans un baiser lorsqu’elle se penche vers lui et lui fait goûter l'alcool si frais et délicat. « Il me tarde de tout t'entendre tu sais comme j'aime ces histoires, d'autant si cela amène à la chute d'une des familles de sang pur. J'aime entendre à quel point toi tu peux être fourbe et calculateur... » « La chute non... Seulement d'une des branches. Et en effet, ma fourberie dans cette histoire a atteint toutes les limites de la nature humaine. » Murmure l'héritier avec un petit sourire mystérieux avant de se reprendre et de remettre dans son esprit un peu d'ordre, afin de ne rien oublier. Il sort également sa baguette et lance une bulle de silence autours d'eux, préférant ne prendre aucun risque car les murs ont des oreilles. « Lorsque j'étais encore enfant, je devais avoir 7 ou bien 8 ans, j'avais une cousine bien plus âgée que moi. Elle était le symbole de la douceur, de la gentillesse et de l'honnêteté. Je l'aimais énormément, elle était une véritable mère avec moi. Elle devait se marier et étant donné que l'un des fils Yaxley avait des vues sur elle et semblait lui porter beaucoup de tendresse, le mariage a été arrangé. Elle est rapidement tombée enceinte après le mariage et tout le monde était heureux pour cela, l'idée d'accueillir un enfant chez les Rosier est une nouvelle excellente. Mais dans cette branche des Yaxley la coutume veut que le premier enfant soit un garçon. C'est ainsi que cela se passe depuis des siècles et apparemment c'est rare lorsque cela échoue. Si l'enfant est une fille, on considère que la mère a été infidèle et le mariage est rompu. Ma cousine a accouchée, l'enfant était une belle petite fille. » Dit-il en s'arrêtant un instant, cachant assez bien toute la peine que cela lui cause encore de parler de cette cousine qui lui manque. « Le mari en question était un homme cultivé et intéressant mais sous son beau masque, il cachait une personnalité froide et violente. Lorsque le soir est arrivé, quelques heures après l'accouchement il a accusé ma cousine d'adultère. Fatiguée à cause de son effort et ne pouvant pas se défendre devant un mari ivre de rage, elle n'a pas pu se dégager lorsqu'il a commencé à la frapper... Jusqu'à la tuer. » Il s'arrête encore pour laisser à Allegra le temps de tout digérer.

L'information est longue et difficile, lui même il a du mal à raconter. « Les Rosier savaient ce qu'il c'est passé mais les Yaxley ont cachés l'affaire. Le mari a pris sa fille et c'est remarié quelques années après en racontant à tout le monde que ma cousine était morte suite à des complications lors de l'accouchement. J'étais très jeune mais mon père ne m'a rien caché, j'ai juré de venger notre nom et ma cousine morte pour rien. Elle ne l'avait pas trompée, elle était trop honnête pour cela. » Il attrape le verre d'Allegra et avale une gorgée en lui souriant, la mettant au défis de râler parce qu'il lui vole sa boisson. Puis enfin il lui rend son verre et se prépare à reprendre. « Il y a quelques mois lorsque j'ai appris que Alekseï voulait Esfyr mais qu'elle était à un Yaxley je lui ai proposé de lui rendre la femme qu'il aimait, en échange de ta liberté. Il a accepté et je me suis renseigné sur ce fameux Yaxley. Et j'ai découvert qu'en plus d'aimer la compagnie des hommes, il traînait souvent dans les bordels de l'allée des embrumes. Il me restait à trouver une bonne excuse pour qu'il divorce d'Esfyr, sans pour autant le tuer. Surtout que Esfyr était enceinte d'Alekseï et que l'affaire devait être réglée avant que la grossesse ne se voit. Et Greyback a été une solution toute simple. En échange de mon soutien auprès du maître, il a accepté de se rendre dans un des bordels où allait souvent le mari d'Esfyr et de le mordre, assez pour le rendre loup garou à son tour. Ca a encore mieux fonctionné que je l'espérais si bien que cela a fait assez de bruit pour que Esfyr déclare qu'elle ne resterait pas mariée à un sang sale et qu'elle laisse entendre qu'un divorce allait arriver. Alekseï retrouve la femme qu'il aime, moi aussi et surtout, les Rosier sont vengés comme il se doit. » Parce que rien n'est plus important que la famille. Il la regarde, lui sourit, attend des questions si elle en a.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Jeu 20 Juil - 21:37

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass


Elle avait été élevée comme une Princesse, au fond d'un château au milieu de nul part, avec pour seule compagnie ses précepteurs et ses parents proches. L'occasion de voir son cousin Adriel était une raison pour faire la fête, et elle aimait sa compagnie parce qu'elle la divertissait bien plus que le rituel de ses journées monotones. Se lever tôt, pour lire quelques ouvrages savants après le déjeuner; faire de la musique, lire encore des cours d'histoire, avant de monter à cheval, ou d'aller près des falaises peindre le paysage, et enfin avoir une heure ou deux de leçon sur le monde magique. Elle terminait la journée en jouant aux échecs avec son père - mais n'a jamais eut la patience pour réussir à faire quelques coups glorieux. La soirée se terminait à écouter ses parents parler du monde extérieur ou à jouer du violon pour eux. Une liberté à laquelle elle s'attachait - comme toutes les princesses enfermées dans leurs châteaux de verre. Et Evan n'avait d'autres desseins que de continuer à la traiter ainsi, lui offrant de trouver une bague unique.
EVAN — « Qu'elle mémoire excellente ! Ma mère porte en effet un bijou unique, comme toutes les femmes Rosier. Nous méritons le meilleur, hors de question de voir une reproduction sur une autre main. Nous serions obligés alors de couper la main ennemie. » Elle lâche un rire amusé, tout aussi touchée d'être la prochaine à porter une parure unique. Pouvoir choisir la bague qui la liera à la vie d'Evan pour le restant de leur vie. A l'idée elle sent son coeur qui se gonfle d'une joie intense, d'une fierté qu'elle n'arrive pas à exprimer, et se rapproche plus de son amant, lui offrant un verre et une place dans son salon. Elle n'attend pas pour le rejoindre, préférant ses genoux à tout autre place dans la pièce.

Et c'est ainsi qu'elle lui demande de lui en dire plus sur son plan - celui qu'elle a préféré ignorer jusqu'à présent, refusant de trop en savoir. Sachant où devait être sa place pour les désirs d'Aleksei. Mais avec Evan c'était différent, et elle ne l'ignorait pas. Son amant n'attendait pas d'elle qu'elle soit une parfaite image, une représentante pour son nom - elle était une amie, une allié, une complice.
EVAN — « La chute non... Seulement d'une des branches. Et en effet, ma fourberie dans cette histoire a atteint toutes les limites de la nature humaine. » Et qu'importe le crime d'Evan elle était prête à l'entendre. Pouvoir anticiper les coups de l'adversaire, et ruser pour faire entendre les rumeurs et les répandre ou les arrêter - c'est à cela qu'elle avait été préparée durant toute son enfance, et il n'y avait personne de mieux qu'elle pour cela. Ni personne de plus friand de rumeurs et de ragots sur les familles de sangs purs; Elle savait que se trouvait là la base du pouvoir des puissants de leur monde. Sauf qu'elle s'attendait pas à ce que la première fois que lui dévoile Evan c'est un secret de famille - elle était attentive et concernée, alors qu'il lui raconte l'histoire de sa cousine.
EVAN — « Le mari en question était un homme cultivé et intéressant mais sous son beau masque, il cachait une personnalité froide et violente. Lorsque le soir est arrivé, quelques heures après l'accouchement il a accusé ma cousine d'adultère. Fatiguée à cause de son effort et ne pouvant pas se défendre devant un mari ivre de rage, elle n'a pas pu se dégager lorsqu'il a commencé à la frapper... Jusqu'à la tuer. » Elle retient pas un hoquet de stupeur, sa main trouvant place devant sa bouche comme pour contenir son émotion. N'espérant pas entendre une histoire si sordide.
ALLEGRA — « C'est horrible... » Dans son château de verre elle sait que le monde extérieur est cruel - mais le mariage c'est toujours une institution qui lui a semblé romantique, prometteuse, et lumineuse. Pas emplie de cette haine viscérale et de cette obscurité qui la fait haïr des autres. La mort flirtant avec les amants contraints. Elle savait que les mariages étaient souvent obligés, choisis pas les parents, mais tout de même - la mort était un lourd tribu.

Mais voila qu'Evan entre dans le vif du sujet, à lui raconter comme avec Aleksei ils avaient réduits à néant l'amant jaloux et violent. Comment le nom des Yaxley avait perdu de sa superbe, en étant rendu impur par la morsure de la bête. Elle frissonna d'horreur une fois encore en entendant le nom de Greyback, et se retira des genoux de son amant pour faire les cents par devant lui sans jamais l'arrêter dans son discours. Elle ignora le fait que son ancien fiancé avait mis enceinte Esfyr - préférant rester choquée par l'énormité et le risque pris par son propre amant.
EVAN — « Ca a encore mieux fonctionné que je l'espérais si bien que cela a fait assez de bruit pour que Esfyr déclare qu'elle ne resterait pas mariée à un sang sale et qu'elle laisse entendre qu'un divorce allait arriver. Alekseï retrouve la femme qu'il aime, moi aussi et surtout, les Rosier sont vengés comme il se doit. » Elle lâche un sourire attendri en l'entendait répéter si naturellement qu'il l'aime - elle et nulle autre - et le regarde alors qu'il a ce regard serein, lui souriant doucement en attendant qu'elle parle. Mais que dire en vrai ?
ALLEGRA — « C'est un conte pour enfant; une de ces histoires atroces qui semblent toujours s'assombrir mais au final où chacun trouve son bonheur. » Dit-elle avec un soupire qu'elle lâche en retrouvant son violon dans un coin de pièce qu'elle caresse distraitement - un geste qui a toujours la tendance à l'apaiser. Autant que la présence d'Evan alors c'est pas long avant qu'elle décide de retourner sur lui, encadrant son visage de ses mains et sondant son regard. « Je n'aime pas te savoir prendre autant de risques, ou te savoir proche d'une bête telle que Greyback. C'est un monstre qui hante les cauchemars des enfants. Mais je suis aussi heureuse que tu l'ai fait. Aleksei est parti j'imagine ? Lui et Esfyr rejoindront la Russie ? »  demandes-tu sachant qu'il y a peu de chance pour que tu retrouves des nouvelles de ton ex-fiancé. Ce qui n'est pas plus mal finalement.

Et tu te penches sur la bouche d'Evan que tu recouvre de la tienne, gémissant doucement alors que tu affirme une passion nouvelle en te collant plus férocement contre lui encore.
ALLEGRA — « Vas-tu me faire une demande officielle ou dois-je te supplier pour cela ? »

_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Dim 23 Juil - 4:19

You're my lucky charm
Allevan

Il ne cache rien, il avoue tout ce qu'il c'est passé à Allegra. Elle est sa future femme et il n'a pas dans l'idée de l'enfermer dans un cocon fait de luxe et de pierres précieuses, mais bien de la laisser participer au monde et d'être au courant de ce qu'il se passe dehors. Mangemort il l'est, il porte la marque et elle le brûle bien assez souvent pour qu'il n'essaye jamais de l'oublier mais Allegra n'est pas dans la cause, alors elle est dans son bon droit de vouloir tout savoir et d'être au courant de chaque geste, fait, agissement de son amant. Maintenant et à jamais elle saura tout de lui, alors il ne cache rien et n'oublie aucun détail lorsqu'il lui parle de sa cousine, du meurtre, des raisons et surtout de sa vengeance qu'il a juré sur Merlin alors qu'il n'avait pas dix ans. Tout petit et déjà si sûr de lui, ce soir là son père a hoché la tête et lui a demandé de respecter et d'honorer sa promesse si il était sûr de la faire, car un Rosier tient toujours ses promesses et que le déshonneur aurait été encore plus grand si il avait bafoué les siens. Il a juré, il a gagné alors que le fils Yaxley porte sur le flanc une horrible cicatrice en forme de crocs, preuve de la violence de Greyback et de la morsure de celui-ci. Pour toujours un loup garou sans possibilité de s'en sortir, Evan s'en amuserait presque tant cela lui fait plaisir d'avoir enfin vengé sa cousine. La belle se relève alors qu'il termine son récit et il la regarde faire, en croisant ses jambes et en prenant une autre gorgée d'alcool. Il sait que l'histoire est horrible, si elle a besoin d'avaler la pilule il ne s'en offusquera pas.

« C'est un conte pour enfant; une de ces histoires atroces qui semblent toujours s'assombrir mais au final où chacun trouve son bonheur. » Il est vrai qu'il y a bien plus joyeux mais malheureusement les sang-purs ne sont pas connus pour leur belles histoires à l'eau de rose, où tout le monde fini amoureux et enchanté de retrouvé l'être désiré. Non ça se passe souvent mal dans leur famille et il ne faut pas taire la vérité, sinon les morts n'auront aucun repos. Elle ne met pas longtemps avant de revenir enfin, laissant Evan le soin de la reprendre contre lui avec un soupir de satisfaction. La chaleur du corps de Allegra lui manquait, il commençait à avoir froid. « Je n'aime pas te savoir prendre autant de risques, ou te savoir proche d'une bête telle que Greyback. C'est un monstre qui hante les cauchemars des enfants. Mais je suis aussi heureuse que tu l'ai fait. Aleksei est parti j'imagine ? Lui et Esfyr rejoindront la Russie ? » « En effet, ils feront leur vie là bas et nous laisseront en paix. De toute façon Alekseï ne voulait pas réellement devenir mangemort, cela concerne un pays qu'il ne porte pas dans son cœur ainsi ça ne l’intéressait pas. » Dit-il dans un murmure en venant picorer la bouche de la belle, lui arrachant quelques baisers sonores qui le font sourire. « Greyback est ce qu'il est, mais il peut-être utile parfois. Il est vrai qu'il se comporte comme un monstre, mais lorsqu'on tend l'oreille pour l'écouter ses revendications et ses idées ne sont pas si idiotes. » Dit-il encore en regardant sa fiancée, glissant ses mains sur les cuisses d'Allegra pour la maintenir férocement sur lui.

Il refuse de la voir s'éloigner encore, même si c'est pour reprendre ses esprits et remettre de l'ordre dans ses idées. Elle lui a manquée et il ne peut pas nier, il a eut peur ces derniers jours que tout ceci soit découvert et qu'il aille au magenmagot sans avoir put une dernière fois, croiser le regard lumineux de celle qu'il aime. « Vas-tu me faire une demande officielle ou dois-je te supplier pour cela ? » « Ca dépend... Comment comptes-tu me supplier... ? » Dit-il avec un sourire avant de la forcer à se lever. Il prend sa baguette et d'un coup dans l'air, des petites bougies apparaissent et viennent flotter au dessus d'eux, illuminant la pièce d'une douce lueur chaleureuse alors qu'il ferme les volets d'un même coup de baguette. Puis il se recule un peu, lui souriant alors qu'il ne devrait pas ressentir de stress à l'idée de faire sa véritable demande. Idiot il l'est, fou amoureux aussi alors il n'a pas à s’inquiéter. Et pourtant ! Enfin il sort de sa veste de costume un petit crin vert, frappé du blason des Rosier. Il l'ouvre tout en s'agenouillant devant elle. « Notre rencontre ne fut pas la plus chaleureuse possible, mais j'ai appris à te connaître pendant toutes ces années et à t'aime, plus que ma propre vie. Je suis prêt à être tout ce que tu voudras, un mari aimant et un père attentionné, si tu daignes m'accorder ta main et faire de moi le plus heureux des hommes. » Dit-il en la regardant, lui montrant avec un petit sourire la bague de famille qui trône dans l'écrin.

C'est une jolie bague simple en or blanc, frappée d'un blason coupé en deux. Chaque morceau accueillera le blason des deux familles qui s'uniront, c'est un beau bijou qu'il a hérité de sa grand mère lorsqu'il a avoué vouloir de marier. C'est une tradition pour le fils aîné, de l'offrir à sa promise. Si les fiançailles sont acceptés, la bague change et le blason des deux familles s'imprime dans le métal ainsi que les initiales des futurs mariés. Il y a déjà le blason des Rosier dessiné, il manque juste celui des Greengrass. Et lui attend, le soufflé coupé, espérant que la bague lui plaira, qu'il sera ce qu'elle veut, qu'elle ne refusera pas. Après tout un désistement de dernière minute est possible.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Dim 23 Juil - 14:37

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass


EVAN — « En effet, ils feront leur vie là bas et nous laisseront en paix. De toute façon Alekseï ne voulait pas réellement devenir mangemort, cela concerne un pays qu'il ne porte pas dans son cœur ainsi ça ne l’intéressait pas.  »  Libre - elle savourait la sensation qui s'insinuait dans ses veines, alors qu'un sourire faisait son apparition sur son visage pour plus le lâcher. Elle s'était accroché à Aleksei comme à un rêve que l'on espère pouvoir vivre. Comme si la réalité était aussi proche possible des songes, et que l'on pouvait décider ce qu'il se passait dans le palpitant qui claque contre votre poitrine. Mais elle s'était fourvoyée, aveuglée par ses propres caprices pour risquer de passer à côté de ce qu'elle désirait vraiment. Ce qu'elle tenait entre ses bras à présent, et qui la couvait d'un regard si tendre qu'elle en oubliait presque de respirer. Elle voulait s'y plonger, se noyer dans les orbes clairs d'Evan pour ne plus jamais les quitter. Elle espérait n'avoir plus jamais à le quitter - à présent qu'elle savait qu'il ne serait qu'à elle pour le restant de leur vie, elle ne demandait rien de plus que cela. Mais pour l'heure elle apprenait que sa vie tournait un nouveau chapitre, et elle allait pouvoir écrire une histoire qu'elle ne s'était jamais imaginé. Son amant ayant pris des risques inconsidérés - elle prenait aussi conscience qu'elle aurait pu le perdre si ca avait mal tourné.
EVAN — « Greyback est ce qu'il est, mais il peut-être utile parfois. Il est vrai qu'il se comporte comme un monstre, mais lorsqu'on tend l'oreille pour l'écouter ses revendications et ses idées ne sont pas si idiotes.  » 
ALLEGRA — « Il est de notre côté alors idiot il ne l'est sans doute pas. Mais il n'en reste pas moins un loup-garou dont il faut savoir se méfier. » Dit-il en reprenant sa place auprès d'Evan, se glissant contre lui pour savourer sa promiscuité.

Un chapitre se termine, pour laisser aux deux amants l'occasion d'écrire leurs propres histoires. A présent l'avenir d'Allegra lui paraissait plus brillant, comme empli de promesses qu'elle n'aurait jamais osé exiger. A présent son coeur battait à la chamade, mais son corps était apaisé, surtout alors qu'elle était collée contre celui d'Evan sans la honte de savoir qu'elle n'y avait pas sa place. En réalité c'est là qu'elle devait se trouver depuis toujours. Depuis qu'à quatorze ans il lui avait ravi son premier baiser. A quinze ans sa première fois - et que depuis il ne cessait d'être constamment le premier. Alors à présent - à présent elle voulait repartir sur une base solide, et si jamais ils devaient être fiancés alors il devrait le revendiquer, ce qu'elle demanda avec une mine boudeuse.
EVAN — « Ca dépend... Comment comptes-tu me supplier... ?  »  Elle arqua un sourcil, faisant glisser ses doigts sur le torse du bellâtre.
ALLEGRA - « Je pourrais me montrer très heureuse et reconnaissante d'être dite ta fiancée. » Dit-elle plutôt avec une promesse lubrique dans la voix avant qu'il ne se lève, l'emportant dans son sillage. Il y eut alors un moment de silence, où elle perdit son esprit joueur pour plus de sérieux. C'était un de ces moments où on sait que tout va changer. Un de ces moments qui importent plus que les autres, et dont on veut garder chaque souvenir, chaque détail avec une précision folle. Elle entend les claquements de l'orage dehors, soudainement calfeutré par les volets qu'Evan ferme d'un geste de baguette. Elle veut se rappeler la lueur des bougies et de la cheminée pour seuls sources de lumière. Qui envoient des ombres vacillantes sur le visage d'Evan. Et l'écrin vert qu'il sort de sa poche pour l'ouvrir devant elle alors qu'il s'agenouille dans un même mouvement.
EVAN — « Notre rencontre ne fut pas la plus chaleureuse possible, mais j'ai appris à te connaître pendant toutes ces années et à t'aime, plus que ma propre vie. Je suis prêt à être tout ce que tu voudras, un mari aimant et un père attentionné, si tu daignes m'accorder ta main et faire de moi le plus heureux des hommes.  »  Elle se sent sourire, touchée par ses mots - touchée en voyant dans l'écran la bague de fiancailles des Rosier. Elle la connait, ayant entendu mainte fois l'héritier en parler, et à présent elle lui était offerte. Elle sentait son souffle se couper dans sa gorge, et les larmes d'émotions lui monter aux yeux. Le silence se fit durant lequel elle réalisait que cela arrivait - elle allait être fiancée à Evan. Alors elle croisa soudainement son regard, et qu'importe l'angoisse ou la réalité qui la figeait, elle savait qu'elle faisait le bon choix. Elle était confiance - et jamais sans doute n'avait-elle était aussi heureuse. ALors elle mit un terme à cette attente insoutenable en lui offrant un sourire radieux.
ALLEGRA — « Je t'accorde ma main, mon coeur et tout ce que tu voudras de moi, Evan Rosier. » Répondit-elle en lui tendant sa main gauche pour l'inviter à lui passer la bague au doigt, avant de le faire se relever pour se jeter à son cou, et rire stupidement de la joie qu'elle pouvait ressentir. C'était presque trop beau - en vrai - de pouvoir se penser prête à le marier.
ALLEGRA — « C'est finalement arrivé. Je suis tellement stupide d'avoir perdu tout ce temps avec toi. Mais à présent ce n'est que nous deux - et pour les quelques jours à venir. » Dit-elle avant de l'embrasser pour savourer cet instant, se retirant de ses bras que pour prendre sa main et l'attirer dans une pièce à côté. « Allons diner, j'ai du champagne pour l'occasion ! » 

_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Mar 25 Juil - 23:06

You're my lucky charm
Allevan

Parler de Alekseï et sa promise prend fin alors, car ils n'ont plus besoin de s'attarder sur ce sujet. Alekseï rentre dés ce soir en Russie et d'ici quelques semaines il sera marié avec Esfyr, il pourra accueillir leur enfant et l'élever comme le sien en racontant qu'il a été conçu dés la nuit de noce. C'est bien assez et il ne doute pas que Alekseï trouvera une excellente excuse, une ruse parfaite pour que personne n'ose poser de questions trop indiscrètes. Evan s'en moque, c'est bon le sujet est passé pour lui et il ne veut plus entendre parler de ce jeune homme qui a failli lui voler le seul, l'unique amour de sa vie. Il aurait put être son ennemi mais en s'alliant ils ont tous les deux trouvés leur compte au final, ils n'en sont que plus heureux. Evan va épouser Allegra quand il aura enfin fait sa demande officielle auprès des Greengrass. Nul doute que ce sera accepté, on ne refuse pas un Rosier, pas avec leur prestance et leur réputation auprès des sang-purs. Pire encore, pas alors que Evan est le petit chouchou de Voldemort et qu'il exécute ses missions, auprès des autres mangemorts accomplis. Plus un adolescent, déjà un homme, ce mariage peut déjà être organisé car il ne sera jamais refusé. « Il est de notre côté alors idiot il ne l'est sans doute pas. Mais il n'en reste pas moins un loup-garou dont il faut savoir se méfier. » Il est vrai et il accepte ces idées et ces paroles avec un hochement de tête. Greyback est d'un danger sans aucun doute mais il peut-être utile à la cause. Et il aura ce qu'il a demandé en échange, surtout si ça lui permet de mordiller quelques sorciers qui ne méritent pas d'être appelé comme tel. Evan sera toujours enchanté de savoir que des nés-moldus se transforment en monstre tous les soirs de pleine lune. Mais sa belle n'est pas connue pour sa patience et bientôt elle réclame une vraie demande, comme la princesse qu'elle. Une future reine ne peut pas porter la couronne sans avoir eut une demande officielle avant alors il s'empresse de se lever, de préparer la pièce et de lui demander, la voix un peu tremblante, si elle accepte de devenir sa femme. Passer leur vie ensemble, l’engagement n'est pas minime mais nul doute qu'il savent déjà ce qu'ils veulent. « Je t'accorde ma main, mon cœur et tout ce que tu voudras de moi, Evan Rosier. » Il sourit doucement et lui passe la bague au doigt enfin, glissant l'anneau sur son annulaire avant de se relever et de venir l'embrasser avec passion.

« C'est finalement arrivé. Je suis tellement stupide d'avoir perdu tout ce temps avec toi. Mais à présent ce n'est que nous deux - et pour les quelques jours à venir. » « Au moins tu es sure de toi maintenant... Peut-être que tu l'aurais été un peu moins si ma demande avait été trop rapide. » Dit-il tendrement avant de prendre sa main, ce où loge maintenant la bague de famille et de regarder l'anneau. « Ca va s'imprimer sur l'or, regarde... » Murmure Evan alors que le blason vide se change et laisse voir maintenant, le blason des Greengrass. Il sourit et lève les yeux vers elle. « Nos familles sont liés à présent ! Il me reste à faire ma demande auprès de tes parents... Et nous pourrons préparer un mariage digne d'une reine ! » Qu'il dit en l'embrassant encore une fois, amoureusement avant qu'elle ne le guide vers une autre pièce. Déjà des elfes mettent la table et présentent sur la table, des corbeilles de fruits divers. « Allons diner, j'ai du champagne pour l'occasion ! »  « Et après... Je te ferais sentir comme je t'aime... » Murmure le sang pur en venant de coller à elle et en glissant son visage dans son cou. Il embrasse sa peau avant que sa bouche de glisse sur son épaule qu'il mordille, avec un appétit d'elle qui ne cesse jamais. Puis il s'éloigne et s'approche d'une chaise qu'il tire vers lui, pour qu'elle s'installe. « Après vous ma chère ! Je vais me comporter comme un gentleman, je dois encore te séduire ! » Dit-il avec un petit rire avant de prendre place en face d'elle. Heureusement la table n'est pas la plus longue de la demeure ainsi les deux amants ne sont pas loin l'un de l'autre, ce qui permet à Evan de glisser sa main sur celle de sa future femme et de regarder l'anneau qu'elle porte. Il brille d'un éclat magique, les blasons colorés ajoutent une touche d'originalité et leur initiales sont aussi gravée dans la pierre. A l'image de leur future union, une pierre indestructible scelle leur amour.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Sam 5 Aoû - 22:13

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass


C'est un rêve devenu un conte de fée, où elle joue toujours le rôle principal sans pour autant être au centre de l'action. C'est qu'elle est au fait que le héros se trouvera être Evan, qu'elle ne sera là que pour l'accueil quand il quittera le feu des combats pour lui rappeler ce que c'est qu'être humain. Que de ressentir, des choses qu'il s'interdira pour tuer les traitres à leur cause. Les tuer de sang froid, pour les sangs purs - il n'y a pas d'avenir sur les champs de batailles, juste le sang des ennemis qui pave les rues jusqu'à ce que l'odeur putride de la mort contraint les survivants à faire demi-tour. L'avenir, c'est dans le creux des bras d'Allegra qu'Evan le retrouvera. Ca sera à elle d'assurer que le nom des Rosier ne s'éteindra pas, et qu'il y aura toujours un héritier, pour assurer la fierté de cette dynastie. Elle prend conscience alors qu'il lui sourit si tendrement, qu'ils sont lovés dans ce château loin de tout, combien elle aime ce rôle-là. D'être la protectrice de son âme, la gardienne de son amour - celle qui lui rappelle qu'il a des raisons de se battre autre que le nom qu'il porte. Qu'il est aussi humain, contrairement à ce que penseront ses ennemis. Qu'il aime, et qu'il chérit - qu'il rêve aussi de monde meilleur. Et cela, c'est son rôle aujourd'hui de le jouer.
EVAN — « Au moins tu es sure de toi maintenant... Peut-être que tu l'aurais été un peu moins si ma demande avait été trop rapide. » Elle sourit - sachant qu'il n'avait que trop raison, et qu'en d'autres circonstances elle ne porterait pas déjà fièrement la bague des Rosier. Elle reconnait le bijou et ses propriétés - en tout cas la mère d'Evan en porte un similaire, et elle ne souffrirait pas de ne pas être acceptée de la sorte de pas en posséder un à son tour. Allegra était une amoureuse des traditions, et être à présent intégrée aux Rosier de la sorte était un honneur pour elle.
ALLEGRA — « Je sais que ma place se trouve nulle part ailleurs qu'ici. » Renchérit-elle en serrant les cuisses autour des jambes d'Evan, se lovant un peu plus contre lui, peu de place laissait entre leurs corps où leurs mains se touchaient. Et le regard de la jeune femme tombe encore sur le bijou, souriant comme une enfant le matin de Noël.
EVAN — « Ca va s'imprimer sur l'or, regarde... » En effet - c'est pas long avant que le blason des Greengrass trouve sa place aux côtés de celui des Rosier, et elle en est heureuse, son coeur bondissant dans sa poitrine à un rythme effréné.
ALLEGRA — « Nous sommes liés à présent. C'est gravé dans l'or. » Dit-elle avec un sourire immense sur le visage, le coeur battant follement et son être envahit de vague de joie intense. Elle ne pouvait pas l'empêcher, se sentant soudainement à sa place et refusant de le quitter.
EVAN — « Nos familles sont liés à présent ! Il me reste à faire ma demande auprès de tes parents... Et nous pourrons préparer un mariage digne d'une reine ! »
ALLEGRA — « Nous les verrons demain, comme je te le disais. Du reste, je pense que tu auras un entretien avec mon frère et mon père pour raconter toute cette histoire. Ils te refuseront ma main dans le cas contraire. » Assure-t-elle avec un hochement dubitatif, espérant que Misam sera dans son bon jour, et ne trouvera pas là le moyen de se mettre en colère contre Evan. Elle savait qu'ils s'entendaient bien, mais quand il s'agissait d'elle son frère devenait possessif et égoïste. Il ne voyait pas d'homme pour la satisfaire, ou être à sa hauteur, et engageait toujours le combat contre les prétendants. Elle s'était étonnée d'ailleurs de le voir si courtois avec Aleksei - sachant qu'il ne l'appréciait guère.

Mais pour l'heure elle devait profiter pour elle seule d'Evan et elle entendait bien rendre cette soirée spéciale. Elle l'invita alors à se mettre à table, lui murmurant de profiter de leur dîner bien qu'elle ne doutait pas qu'il brûlait d'une faim tout autre - et ses quelques mots lui prouvèrent qu'elle avait raison.
EVAN — « Et après... Je te ferais sentir comme je t'aime... » Elle sourit, l'embrassant tendrement avant qu'ils n'aillent rejoindre la table du repas, et qu'il ne lui tire sa chaise sous un regard brillant d'Allegra.
EVAN — « Après vous ma chère ! Je vais me comporter comme un gentleman, je dois encore te séduire ! » Elle laissa échapper un rire avant de s'assoir et de poser la serviette en papier sur ses genoux, attendant qu'il n'en fasse de même pour lui servir le vin et quelques mets.
ALLEGRA — « Si je me souviens bien, tu m'as séduite en mot scandaleux et en me volant un baiser le soir de mes quatorze ans. »  Dit-elle bien que cette soirée était surtout faite pour l'annonce des fiançailles d'Allegra avec Aleksei. Elle aimait le souvenir d'Evan la coinçant contre la porte de sa chambre pour s'enquérir de sa bouche en un baiser brûlant mais désordonné. Le premier de la jeune femme - rien d'étonnant, elle lui avait offert toutes ses premières fois. « Comment compte-tu me séduire cette fois ? As-tu appris la subtilité Evan ? »


_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Sam 19 Aoû - 17:47

You're my lucky charm
Allevan

« Je sais que ma place se trouve nulle part ailleurs qu'ici. » Qu'elle lui dit en serrant les cuisses pour appuyer ses mots. Il sourit doucement et vient quémander un baiser qui ne tarde pas à arriver. Elle a toujours été faites pour lui, sa place est auprès de lui et jamais elle n'aurait été heureuse auprès de ce jeune Russe. Il n'aurait pas su l'honorer comme il se doit, faire d'elle une femme du monde respectée et respectable. Sans parler du fait qu'il l'aurait sans doute envoyée en Russie avec lui et cela, Evan ne l'aurait pas accepté. Hors de question que celle qui était sa meilleure amie et surtout son amour, s'enfuit pour rejoindre le pays tout aussi froid que le regard d'Alekseï. « Nous sommes liés à présent. C'est gravé dans l'or. » Il hoche la tête et se délecte de la vision du blason familial à côté de celui d'Allegra. Il ne fait nul doute maintenant qu'ils sont fait pour être ensemble et que plus jamais ils ne seront séparés. Il en sourit, d'une manière idiote, heureux et serein pour la première fois depuis des lustres. « J'ai annulé les fiançailles avec Anna de Sèvre d'ailleurs. Elle n'était pas surprise et secrètement, elle l'espérait. Elle ne voulait pas épouser un partisan du Lord. » Qu'il dit en levant les yeux au ciel, se moquant de ce qu'elle pouvait penser de toute façon. « Nous les verrons demain, comme je te le disais. Du reste, je pense que tu auras un entretien avec mon frère et mon père pour raconter toute cette histoire. Ils te refuseront ma main dans le cas contraire. » « Aucun problème pour cela. » Dit-il avant de se lever et de suivre sa future femme. Il l'aide à s'installer avant de se rapprocher de sa propre chaise. Il arrange son costume pendant un instant, ayant remarqué que sa veste prenait des plis désagréables. Puis enfin il s'assoit à côté de sa future femme et dépose sur ses cuisses une serviette en papier blanc. Il pose aussi à coté de son assiette sa baguette, geste de combattant maintenant qu'il a l'habitude de dégainer plus vite que son ombre.

Un elfe s'approche et leur sert du vin ainsi que du saumon avec quelques tranches de citron et de crudités. Il le remercie aimablement avant de prendre son verre et d’inviter Allegra à trinquer. Avec un sourire il boit une gorgée, car ça porte malheur de trinquer sans boire. « Si je me souviens bien, tu m'as séduite en mot scandaleux et en me volant un baiser le soir de mes quatorze ans. » « Tu venais d'annoncer tes fiançailles. Je n'allais pas laisser cet étranger te voler ton premier baiser... Il embrassait si mal, n'est-ce pas ? » Qu'il dit avec un sourire victorieux et fier avant de prendre un morceau de saumon après que Allegra ait commencée à manger. « Comment compte-tu me séduire cette fois ? As-tu appris la subtilité Evan ? » « Je me souviens d'avoir fait preuve de subtilité lorsque je t'ai avoué mes sentiments, n'est-ce pas ? » Dit-il dans un petit sourire avant de baisser les yeux un instant et de chercher une réponse plus adéquate. Mais ne trouvant pas, il soupire et décide d'être le plus franc possible. « Je ne peux pas porter un masque devant toi. Je ne peux pas décider de te séduire en étant un beau parleur... Tu étais ma meilleure amie avant de devenir ma fiancée. Tu connais tout de moi, tu es la seule personne au monde après Adriel et Elena a m'avoir vue pleurer. Tu es... Tu es ma meilleure amie, ma confidente et ma future femme. Essayer de te charmer ressemblerait à une vaste comédie. Et de toute façon tu n'y croirais pas... En revanche je n'aurais plus besoin de jouer uniquement à l'amant avec toi... Je pourrais également agir comme ton fiancé. Et ça... C'est une première. » Qu'il lui murmure alors que sa main gauche vient se glisser sur celle, droite, de sa fiancée. Doucement il joue avec ces doigts et se permet même de faire tourner sa bague de fiançailles. « Je me trompe ? Peut-être que tu espères quelque chose de particulier venant de moi, n'hésite pas à demander. »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Dim 20 Aoû - 16:54

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass


A l'extérieur, le vent claque contre les parois de pierre du haut château des Greengrass - une tempête qui se lève et vient siffle entre les murs pour faire croire à la présence de fantôme. Le froid - sans doute - devait prendre possession du paysage devenu chaotique. Mais il régnait à l'intérieur une douce chaleur qui enveloppait les deux amants. Attablés, ils se faisaient face avec des sourires idiots, à présent fiancés. Fiancés - c'était sans doute un rêve pour Evan depuis longtemps que de pouvoir voir sa meilleure amie porter une bague avec leurs blasons accolés. Pour Allegra c'était comme se découvrir elle-même et prendre conscience de qui elle était - et surtout qui elle voulait être après. De pouvoir aimer Evan au grand jour, et surtout s'avouer que c'était bien cela qu'elle ressentait - qu'elle en était amoureuse.
EVAN — « J'ai annulé les fiançailles avec Anna de Sèvre d'ailleurs. Elle n'était pas surprise et secrètement, elle l'espérait. Elle ne voulait pas épouser un partisan du Lord. » Elle sourit, et secoue la tête avec un air presque scandaliser - entendre parler de la Française qui avait bien failli lui prendre Evan n'est pas pour lui faire plaisir. Pas plus que d'entendre qu'elle n'était pas une partisane pour couronner le tout.
ALLEGRA — « C'est une bonne chose que tu ne sois plus fiancé avant de me demander ma main. » Qu'elle répond avec plus de plaisir dans la voix que de jalousie - la vérité c'est que savoir qu'Evan est tout à elle lui donne le sentiment d'être entière. De pouvoir être vivante, de pouvoir être elle-même, heureuse. Et malgré leur passé lubrique et dépravé, elle ne souffrait pas de la peur de voir Evan voir ailleurs. Elle sentait que tout était exactement à sa place - son monde devenant l'idylle dont elle rêvait.

Et alors qu'ils se trouvaient à partager un mousseux délicats, ils ne manquent pas de discuter en plaisantant comme ils l'avaient toujours fait, les sujets prenant une allure plus romantique à présent. De revenir sur leurs premiers ébats, et leur histoire si compliquée finalement.
EVAN — « Tu venais d'annoncer tes fiançailles. Je n'allais pas laisser cet étranger te voler ton premier baiser... Il embrassait si mal, n'est-ce pas ? » Elle sourit, gardant un moment le silence comme pour désapprouver la question d'Evan. Elle se souvenait de ce baiser - leur premier baiser - après avoir été ignorée par son nouveau fiancé, attrapée dans un couloir par Evan qui avait fondu sur ses lèvres, lui faisant perdre le sens des réalités. Un premier aveu de sentiments plus qu'amicaux entre eux.
ALLEGRA — « Pas si mal peut être. » Répondit-elle avec taquinerie, avant de prendre un peu de son champagne, sans lâcher Evan du coin de l'oeil.
EVAN — « Je me souviens d'avoir fait preuve de subtilité lorsque je t'ai avoué mes sentiments, n'est-ce pas ? »
ALLEGRA — « De franchise je dirais, mais je ne me souviens pas de subtilité lorsque soudainement tu m'avouais m'aimer quand je te disais que j'épouserais bientôt Aleksei. Tu n'es pas bon pour la subtilité avec moi Evan. » Dit-elle avec toujours ce sourire amusé sur le visage, se penchant vers lui et le caressant du regard tendrement. Pas qu'elle regrettait qu'il manque de subtilité - vraimnt - parce qu'il n'était pas en manque de romantisme et elle le savait pertinemment. La preuve en fut de son regard soudainement sérieux, et de ce qu'il lui tint comme discours élogieux.
EVAN — « Je ne peux pas porter un masque devant toi. Je ne peux pas décider de te séduire en étant un beau parleur... Tu étais ma meilleure amie avant de devenir ma fiancée. Tu connais tout de moi, tu es la seule personne au monde après Adriel et Elena a m'avoir vue pleurer. Tu es... Tu es ma meilleure amie, ma confidente et ma future femme. Essayer de te charmer ressemblerait à une vaste comédie. Et de toute façon tu n'y croirais pas... En revanche je n'aurais plus besoin de jouer uniquement à l'amant avec toi... Je pourrais également agir comme ton fiancé. Et ça... C'est une première. » Elle sent l'émotion la gagner, et tendant son bras, elle vient caresser tendrement le visage d'Evan. Se savoir aussi spéciale pour lui, l'entendre dire de manière si directe lui fit voler des papillons dans le ventre. Elle n'en espérait pas moins. Elle savait qu'il n'ouvrait pas son coeur facilement, encore moins pour se montrer aussi vulnérable. Mais elle n'irait pas utiliser cela contre lui, jamais.
ALLEGRA — « Et tu n'as pas à te masquer avec moi, jamais. Je te connais comme personne, et j'ai vu des facettes de toi qui m'appartiennent désormais. Je te sais plus vulnérable quand tu aimes, et je sais combien tu tiens à protéger ceux qui te sont chers. Je sais que tu es plus romantique et anxieux que tu le montre, que parfois tu doutes même si tente de le cacher. Je te connais par coeur, Evan. Et je suis ravie de plus avoir à cacher combien j'aime ce que tu es. » Dit-elle avec la même sincérité, le sourire aux lèvres avant de reprendre sa main.
EVAN — « Je me trompe ? Peut-être que tu espères quelque chose de particulier venant de moi, n'hésite pas à demander. »
ALLEGRA — « Un héritier mais pas avant le mariage de toute évidence. Faisons les choses convenablement pour changer. »  Dit-elle avec un sourire plus amusé cette fois, assumant qu'elle n'avait rien à exiger de son amant - bien au contraire. Elle était une femme comblée. « Quels sont tes projets durant les vacances, Evan ? Outre ces deux ou trois jours, auras-tu du temps à m'accorder ? »


_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Lun 28 Aoû - 0:10

You're my lucky charm
Allevan

« C'est une bonne chose que tu ne sois plus fiancé avant de me demander ma main. » Il partage son petit éclat de rire en levant les yeux au ciel, alors que sa fiancée semble plus prendre cela sur le ton de l'humour que de la jalousie malsaine. Pas qu'il y ait besoin d'être jaloux de toute façon, ce n'est pas comme si cette Française avait comptée une seule seconde. Ils ce sont rencontrés deux fois, la première pour être présentés et la deuxième pour conclure des fiançailles comme le veut la coutume. Mais il s'en moquait d'elle, ne voyant dans son regard que la possibilité d'avoir un enfant, un fils héritier qui transmettrait son nom à travers les ages. Allegra n'est ps que cela à ses yeux et ce n'est pas plus mal, il sait qu'il aurait respecté son épouse pour la forme mais qu'il n'aurait pas été fidèle si il ne l'avait pas aimé. Au contraire, Evan n'aime pas qu'on lui impose quelque chose si il n'est pas d'accord alors cette fille n'aurait jamais rien tirée de bon de lui. Des enfants, un nom et de la fortune à la rigueur mais c'est tout. Surtout si elle n'était pas d'accord avec ses idées de mangemort. Il n'ira jamais contre son destin, contre ce que ses parents ont choisis pour lui et ce qu'il doit accomplir pour purifier le monde magique. Il sait qu'elle aurait tentée de le freine et cela n'aurait apporté que du mauvais, pas comme Allegra qui, lorsqu'il croise son regard, sait qu'il doit aller au bout de la cause. Pour que leurs enfants vivent dans un monde propre, débarrassé de la vermine et de cette magie qu'elle bafoue volontairement. Mais elle poursuit son petit jeux en le taquinant concernant Alekseï, lui disant que finalement il n'embrassait pas si mal. Il ne la croit pas, il lève les yeux au ciel pour la peine et affiche un masque d'indifférence. « Menteuse. » Qu'il déclare alors qu'un petit rictus relève sa lèvre mais qu'il garde son masque, comme si cela ne le touchait pas. Si vraiment Alekseï était le meilleur des deux, elle ne porterait pas la bague des Rosier et pire encore, elle n'aurait pas rejoint son lit si souvent au château. Presque tous les soirs fut un temps, elle retrouvait les bras d'Evan pour se faire aimer et désirer comme elle le méritait, pendant que Alekseï rêvait d'une autre.

« Et tu n'as pas à te masquer avec moi, jamais. Je te connais comme personne, et j'ai vu des facettes de toi qui m'appartiennent désormais. Je te sais plus vulnérable quand tu aimes, et je sais combien tu tiens à protéger ceux qui te sont chers. Je sais que tu es plus romantique et anxieux que tu le montre, que parfois tu doutes même si tente de le cacher. Je te connais par coeur, Evan. Et je suis ravie de plus avoir à cacher combien j'aime ce que tu es. »
Il abandonne le masque pour sourire doucement et hoche la tête, conscient qu'à présent il est engagé dans une relation de confiance. « Nous sommes chanceux tu sais. Je vais épouser ma meilleure amie, il n'y aura aucun secret entre toi et moi. Tous les mariages ne sont pas comme cela. » Qu'il dit en levant son verre vers elle et en trinquant encore une fois, à leur amour et à leur union future qui mettra d'accord tant de monde. Il boit de son verre car ça porte malheur de trinquer sans boire et enfin, lui demande si elle attend autre chose venant de lui. Il veut son bonheur quoi qu'il arrive et jamais elle ne devra refréner ses envies. « Un héritier mais pas avant le mariage de toute évidence. Faisons les choses convenablement pour changer. » Il se met à rire doucement et accepte d'un geste. « Il est vrai que nous avons toujours tout fait à l'envers. » C'est si peut dire alors qu'ils ont commencés à coucher ensemble bien avant d'être fiancés et même d'avoir avoué leur amour.

« Quels sont tes projets durant les vacances, Evan ? Outre ces deux ou trois jours, auras-tu du temps à m'accorder ? » Il attrape ses couverts et commence à manger quelques morceaux de son entrée en réfléchissant. Puis il boit un peu et s’essuie la bouche à l'aide de sa serviette. « Ma mère réclame ma présence avec elle pour ces dernières vacances. Dés cet été je commence mes stages auprès des langues de plomb alors, ce sont mes réelles dernières vacances étudiantes. Je vais beaucoup profiter de mes sœurs et de mes parents et bien-sûr, il n'est pas question que tu ne sois pas de la partie. Mes parents t'adorent, ils ne cesseront de t'inviter jusqu'à ce que tu cèdes. » Qu'il dit avec un petit sourire, sachant que l'annonce des fiançailles passera toute seule. « J'aurais une mission pour le maître à effectuer. Rien de bien dangereux, seulement rappeler à des traîtres que lorsque l'on jure serment, on ne peut pas revenir en arrière. Mais d'ici là j'ai plusieurs jours de repos et je peux même jouir d'un long week-end avec toi la semaine prochaine. » Il pose sa main sur celle de la belle. « Que dirais-tu de te rendre avec moi dans notre château, dans les Highlands en Écosse ? Nous pourrions y vivre nus pendant des jours, sans risquer de croiser quelqu'un. » Qu'il soumet comme idée avec un regard qui en dit long sur ce qu'il prépare. « Après ton château, tu dois visiter le mien. Je n'ai pas le souvenir que tu es déjà venue, si ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Sam 2 Sep - 23:29

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass

Evan — « Menteuse. » Elle a pas d’autre choix que de lever les yeux au ciel et de jouer l’ingénue. Elle ne pouvait pas nier le mensonge – les quelques baisers qu’elle avait accordé à Aleksei s’estompaient sous les étreintes passionnées d’Evan. Elle ne pouvait pas l’ignorer – le Rosier avait toujours su comment la rendre folle. Dés leur premier baiser durant cette soirée chez les Greengrass. Jusqu’à leur première fois, volée dans la salle qu’Evan avait déclarée comme la sienne dans les sous-sols du château. Et Allegra n’avait jamais pu le regretter de s’être abandonnée de la sorte dans les bras de son meilleur ami. Être aimée par Evan – bien qu’elle n’osait pas alors parler d’amour ou de sentiment mais uniquement de sexe et de passion – était la meilleure expérience de sa vie. Il savait comment prendre soin d’elle, la mettre en confiance et lui faire perdre le sens des réalités. Il était parfait pour elle – elle ne pouvait plus faire croire le contraire.
Pas alors que son corps était épris d’une chaleur intense, d’une envie de rire pour rien, et que ses yeux pétillaient à présent qu’elle se trouvait en présence d’Evan seul. Elle avait envie de le toucher, de l’embrasser, de se perdre en lui, de ne plus exister que dans ses bras. Elle était heureuse – et le bonheur avait le gout des baisers d’Evan Rosier.
Evan —« Nous sommes chanceux tu sais. Je vais épouser ma meilleure amie, il n'y aura aucun secret entre toi et moi. Tous les mariages ne sont pas comme cela. » Elle sourit, tend la main pour venir caresser le visage d’Evan. Elle ne peut pas s’en lasser de cette beauté aristocratique et de cette fierté qui brille dans les pupilles d’Evan quand il parler d’elle – d’eux. De ce mariage qu’ils vont faire tous les deux. Meilleur ami – Evan l’avait toujours comprise, au-delà de l’apsect physique de leur relation – mieux que quiconque. Loin de céder à tous ses caprices de princesse, il savait la pousser dans ses retranchements, lui apprendre à voir plus loin, à se dévoiler dans toute sa fourberie, ses manigeances et sa beauté de princesse. Il savait la rendre fourbe, belle – la rassurant sur ce qu’elle pensait manquer. Lui rappelant qu’elle était une Greengrass. Il était sa force, et sa faiblesse – avec lui elle se sentait invulnérable. Sans lui elle en crèverait. Elle aviat failli creuser sa propre tombe – et une fois de plus il s’était battu pour la sauver. Elle se demandait s’il y avait une chose qu’il ne ferait pas pour son bien – même si parfois elle se battait contre lui.
Allegra — « Mais toi et moi n’avons pas été éduqués pour être comme tout le monde. » Qu’elle rappelle avec ce sourire qui manque cruellement de modestie. Il est l’héritier des Rosier après tout – élevé pour supplanter les autres familles de sang purs. Et elle était la fille Greengrass, éduquée pour séduire le reste du monde et le mettre à ses pieds.
Evan — « Il est vrai que nous avons toujours tout fait à l'envers. »

Allegra — « Au moins nous n’avons jamais souffert d’une grossesse non désirée – il nous reste encore des choses à construire convenablement. » Rappelle-t-elle avec un sourire en coin à cette pensée. L’idée de porter les enfants d’Evan – une fois leur mariage annoncé. Consommé. Consumé. Elle ne doutait pas qu’elle l’attendrait vite l’héritier Rosier – et elle le ferait convenablement, une fois le nom de son amant et le sien accollé. Ne faisant qu’un à la manière des blasons de sa bague de fiançailles.  

Pour l’heure, alors qu’ils dinaient, la conversation se faisait naturellement – parlant de tout et de rien. Des vacances notamment – la tension entre eux électrique du fait de l’impatience mais se propageant dans le corps de la jeune femme en douce chaleur. Excitation contenue pour mieux exploser au moment propice.
Evan — « Ma mère réclame ma présence avec elle pour ces dernières vacances. Dés cet été je commence mes stages auprès des langues de plomb alors, ce sont mes réelles dernières vacances étudiantes. Je vais beaucoup profiter de mes sœurs et de mes parents et bien-sûr, il n'est pas question que tu ne sois pas de la partie. Mes parents t'adorent, ils ne cesseront de t'inviter jusqu'à ce que tu cèdes. »  Elle lâche un rire amusé, avant de prendre sa coupe de mousseux pour le porter à ses lèvres et en boire une gorgée.
Allegra — « Peut être que je pourrais te laisser me convaincre de rencontrer tes parents en tant que fiancée officielle. Et tes sœurs, évidemment. Je doute pas que tu les verrais bien en demoiselle d’honneur aux côtés d’Harper Gaunt. » Les filles autour d’Allegra étaient nombreuses mais peu avec la chance d’être aimée par la jeune femme au point qu’elle leur donne sa confiance. Les filles Rosier seraient bientôt ses propres sœurs, et Harper était une sœur de cœur qu’elle s’était choisie il y a des années. Elle ne verrait personne d’autre sans ce rôle le jour le plus heureux de sa vie.
Evan — « J'aurais une mission pour le maître à effectuer. Rien de bien dangereux, seulement rappeler à des traîtres que lorsque l'on jure serment, on ne peut pas revenir en arrière. Mais d'ici là j'ai plusieurs jours de repos et je peux même jouir d'un long week-end avec toi la semaine prochaine. » Elle opine – si elle n’aimait pas l’idée qu’Evan se mette en danger elle était fière de le savoir soldat pour la cause. Il avait cette témérité, ce courage et cette intolérance qu’ils partageaient en vrai.
Allegra — « Adriel sera-t-il à tes côtés ? » demanda-t-elle malgré tout, sachant que si Evan était fort seul, le doué était imbattable.

Evan — « Que dirais-tu de te rendre avec moi dans notre château, dans les Highlands en Écosse ? Nous pourrions y vivre nus pendant des jours, sans risquer de croiser quelqu'un. » Elle lâche un rire avant de faire glisser entre ses lèvres la fourchette, ses gestes lents de manière calculés – histoire de faire danser ses lèvres rouges et pulpeuses sur la fourchette, sans lâcher Evan du regard.
Allegra — « C’est ta véritable perspective pour l’avenir n’est-ce pas ? Vivre nus tous les deux dans un immense château ? » demanda-t-elle avec une voix moqueuse – mais qui trahissait un désir évident derrière ses paroles.
Evan — « Après ton château, tu dois visiter le mien. Je n'ai pas le souvenir que tu es déjà venue, si ? »  S’il tâchait de justifier son envie elle se contenta d’hausse un sourcil, de poser ses couverts, et de venir essuyer sa bouche avec sa serviette en papier avant de se lever gracieusement pour faire le tour de la table jusqu’à atteindre la chaise d’Evan qu’elle fit reculer pour venir s’asseoir sur ses genoux, le regard plus sombre.
Allegra — « Non, je ne suis jamais venue dans ton château, et je trouve cela profondément injuste d’ailleurs. Tu devras te faire pardonner pour cela. » Dit-elle dans un souffle sur le visage du bellâtre. Elle vint frôler la peau de son visage – de ses pommettes, de sa mâchoire, pour se perdre dans son cou.
Allegra — « Du reste, durant les deux prochains jours, nous pouvons bien vivre nus ici, personne ne viendra pour nous surprendre ici. » Rajouta-t-elle en venant défaire les boutons de sa robe, se levant un moment pour la faire tomber à ses pieds, dans des gestes lents et calculés. « Je ne sais pas toi, mais je passerai bien directement au dessert… »





_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Mer 6 Sep - 2:30

You're my lucky charm
Allevan

« Mais toi et moi n’avons pas été éduqués pour être comme tout le monde. » Bien-sûr que non, ils sont nés dans ce monde pour honorer les leurs, pour être de fier héritier et pour se faire une place de choix au milieu des vautours. Ils ne sont pas n'importe qui et jamais ils ne pourront jouir du calme, de la discrétion que les autres chérissent tant. Ils sont nés pour être dans la lumière et pour briller sous les projecteurs, pour une cause ou simplement pour leurs actes. « Au moins nous n’avons jamais souffert d’une grossesse non désirée – il nous reste encore des choses à construire convenablement. » « Ce sera toujours ça, la dernière chose à faire dans les règles ! » Qu'il dit avant de partir dans un petit rire et de lui sourire simplement. Il prend sa fourchette et se met à manger un peu de son entrée avant de prendre une gorgée de son verre de mousseux, pour s'éclaircir la bouche et pour faire passer le morceau de saumon. Il lui décrit enfin les prochaines vacances et le programme qu'il devra effectuer pour ses parents. Mais aussi pour la cause, profiter de tout le monde avant de définitivement rejoindre ses études supérieures et s'engager pour le tatouage qu'il porte à son bras. Il sait qu'on attend beaucoup de lui et qu'il ne pourra pas faire une erreur, de toute façon l'erreur n'a jamais été une option dans l'esprit du fils Rosier. « Peut être que je pourrais te laisser me convaincre de rencontrer tes parents en tant que fiancée officielle. Et tes sœurs, évidemment. Je doute pas que tu les verrais bien en demoiselle d’honneur aux côtés d’Harper Gaunt. » Il reprend son verre et lui sourit doucement, dans un petit rictus avant de boire un peu, l'alcool échauffant ses sens et son esprit. Il est bon ce mousseux mais il remarque qu'il tape assez. « Nous devrons faire cela aussi en effet, car ils seront vexés si tu ne te présentes pas à eux en tant que fiancée. Future Rosier... Quel prestige ! » Qu'il dit avec une petit exclamation.

« Adriel sera-t-il à tes côtés ? » Lui demande la belle lorsqu'il lui fait part de quelques missions à faire pour le maître. Rappeler aux traîtres que l'engagement c'est jusqu'à la fin et peut-être même faire tomber quelques têtes, si le besoin se fait sentir. « Sans doute. Le maître nous sait bien plus fort ensemble. » Dit-il avec un hochement de tête. Et puis cela permettra à son frère de cœur de ne pas rester auprès de Raven qu'il devrait apprendre à connaître et ça, nul doute qu'il sera enchanté à l'idée de fuir sa future fiancée. « C’est ta véritable perspective pour l’avenir n’est-ce pas ? Vivre nus tous les deux dans un immense château ? » « Pourquoi espérer autre chose alors que j'ai la plus belle des créatures auprès de moi ? » Dit-il alors qu'elle se lève et qu'il recule sa chaise pour qu'elle s'installe sur lui. Il vient glisser ses mains sur les cuisses de la belle et l'embrasse avec douceur et légèreté. « Non, je ne suis jamais venue dans ton château, et je trouve cela profondément injuste d’ailleurs. Tu devras te faire pardonner pour cela. » « Ho... Mes excuses les plus sincères... » Qu'il murmure d'une voix mielleuse alors que sa bouche vient taquiner le cou de la belle et qu'il mordille sa peau après l'avoir embrassée. Embrasée aussi. « Du reste, durant les deux prochains jours, nous pouvons bien vivre nus ici, personne ne viendra pour nous surprendre ici. » « Le programme me convient assez je l'avoue... » Qu'il dit mais bien vite elle se lève et il affiche une mine boudeuse lorsque ses mains quittent la peau de la belle et qu'il retrouve le froid désagréable. Mais elle déboutonne sa robe et d'un geste, cette dernière se retrouve au sol alors qu'elle affiche sous le regard gourmand d'Evan, une petite tenue des plus charmantes. « Alors ça... C'est encore mieux... » Qu'il dit sans la lâcher des yeux mais en lançant sa main droite vers la table pour attraper son verre et le terminer cul sec. Jamais gâcher du mousseux, ce serait un véritable affront.

« Je ne sais pas toi, mais je passerai bien directement au dessert… » « Comment te refuser quelque chose ? » Dit-il avant de tourner la tête vers la table et d'attraper un bol de fraises et un autre de chantilly qu'il tend à Allegra. « Nous aurons besoin de ça tu ne penses pas ? » Puis sans attendre il se glisse devant elle et vient la porter d'un geste souple. Il n'attend pas pour quitter la salle à manger et se retrouver dans la chambre de son amante. Il connaît cette maison presque par cœur pour être souvent venu, il pourrait retrouver son chemin jusqu'à cette chambre avec les yeux bandés. Là il dépose sur le lit sa future femme et lui prend les deux bols qu'il repose sur un meuble non loin. Assez proche d'elle sans la laisser pourtant le toucher, il commence à sourire alors que de ses mains il vient déboutonner sa chemise pour la laisser tomber au sol. « Admire le Quidditch ! » Qu'il dit en riant avant de lui tourner le dos et d'agiter ses petites fesses qu'il dévoile en même temps lorsqu'il ôte son pantalon.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Ven 8 Sep - 22:25

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass

Romantique, Allegra avait toujours eut un faible pour les choses romantiques. Pour les histoires d'amour qui fleurissaient d'émotions timides pour jaillir en flot immenses de passions et de promesses d'éternité - elle en avait lu des histoires de la sorte, s'y complaisant en rêvant qu'un jour elle soit à son tour la princesse d'un conte de fée. Elle s'était pourtant leurrée durant des années, à s'imaginer reine des Glaces alors qu'elle tombait amoureuse d'Evan. Alors que petit à petit elle lui donnait tout d'elle, ne laissant aux autres qu'un jeu d'usurpatrice qui pouvait tromper son propre coeur. Illusion qui avait fondu à l'annonce franche et honnête des sentiments d'Evan. Alors s'était ébranlé le masque qu'Allegra tenait devant ses yeux pour en châtier la réalité. Elle restait perdue, devant un flots d'émotions qui lui étreignant la poitrine - elle était bonne comédienne. Assez bonne pour tomber elle-même dans ses mensonges. Mais à présent elle voyait le monde sous un nouvel angle, se rendant compte qu'elle avait vécu son histoire d'amour sans même en avoir conscience, et qu'ils avaient tout fait à l'envers - du coup. Sauf peut être prendre le risque de mettre au monde un batard né hors mariage.
evan - « Ce sera toujours ça, la dernière chose à faire dans les règles ! » Elle sourit, se plonge dans le regard de son amant en imaginant justement cela - porter son enfant. Mettre au monde les futurs héritiers Rosier et les élever comme elle l'avait été. Dans ce même amour des traditions et de la beauté. De la magie et du savoir - cherchant toujours l'excellence. Dans les règles - les règles d'un art de vivre à laquelle elle tenait plus que tout, raison du soutien qu'elle donnait à la cause pour laquelle Evan se battait.
evan - « Nous devrons faire cela aussi en effet, car ils seront vexés si tu ne te présentes pas à eux en tant que fiancée. Future Rosier... Quel prestige ! »
allegra - « Mon nom de jeune fille n'est-il pas prestigieux ? » demanda-t-elle avec cette outrance dramatique - et surjouée, bien qu'en réalité des papillons volaient délicieusement dans sa poitrine, la faisant sourire stupidement. Elle était heureuse, ne pouvant redescendre de son nuage, ne pouvant quitter son envie de rire ou de sourire.

Ils discutaient, le repas suivant son cours dans une ambiance feutrée et chaleureuse. Et ils n'avaient besoin que de cela, à dire vrai, pour être heureux. Ils ne pouvaient s'arrêter de partager des sourires complices, se fixant dans les yeux avec une lueur qu'Allegra ne reconnut que trop bien et qui lui fit serrer les cuisses.
evan - « Pourquoi espérer autre chose alors que j'ai la plus belle des créatures auprès de moi ? » Que vivre nue auprès d'Evan simplement ? Sans doute pourrait-elle le désirer aussi. Après tout ils n'avaient que dix-sept ans et étaient 'amoureux l'un de l'autre. Alors le désire ne se tarissait pas, jaillissant toujours dans des mots impromptu, et les faisant perdre la tête jusqu'à ce qu'ils soient satisfaits. Combien de fois avaient-elles passés des après midi à suivre des cours sans les entendre, parce qu'Evan jouait de sa faiblesse en lui lançant des oeillades enflammées ?
evan - « Le programme me convient assez je l'avoue... »
allegra - « cela ne m'étonne pas de toi. J'ai fini par te deviner à force. » Dit-elle alors qu'elle se glissait sur ses jambes en oubliant bien vite le repas qui se trouvait sur la table. Elle n'aviat plus faim - pas de cette faim-là - et elle n'avait pas le désir d'assouvir autre chose que ses désirs à ce moment précis. Elle était joueuse, cependant, se levant pour ôter sa robe qui tomba à ses pieds dans un bruit de tissus froissés. Le visage d'Evan se terni d'un voile de désir qui fit briller ses yeux; il perdit du peu de malice qu'il possédait pour un air qui ne cachait rien de ses intentions.
evan - « Alors ça... C'est encore mieux... »
allegra - « Tu aimes le spectacle ? »  demanda-t-elle avant de venir se pencher sur ses lèvres, les ravir dans un baiser enflammé. Elle le désirait avec une ardeur encore nullement égalé - sans doute parce qu'elle ne souffrait plus de devoir cacher ses sentiments ou son désir de l'aimer plus que tout. Elle portait sa bague - une chose qui lui faisait monter un feu infernal.

Le désir la rendait ivre - lui faisant souffler son envie dans l'oreille de son amant qui ne se fit pas prier pour se lever prestement.
evan - « Comment te refuser quelque chose ? »
allegra - « Dans l'état où je me trouve tu serais stupide de me refuser quoi que ce soit. »  Dit-elle en se mordant la lèvre inférieur, le voyant cependant se pencher sur la table pour en prendre des fraises et de la chantilly.
evan - « Nous aurons besoin de ça tu ne penses pas ? » Elle arqua un sourcil, prenant les deux pots, alors qu'Evan la prenait elle, la faisant rire pour la guider dans la chambre où il la posa sur le lit.
allegra - « Je ne connaissais pas aussi joueur. » susura-t-elle avant de constater qu'il ne la rejoignait pas, se trouvant devant elle pour bouger des hanches et se mettre à nue dans des mouvements délicieuses. Souriante, elle se laissait aller contre les coussins, laissant sa main caresser son ventre, et venir se loger entre ses cuisses devant le spectacle sensuel qui la mettait déjà en émoi. Il était beau - foutrement beau - et elle ne pouvait décemment pas y rester insensible, d'autnat quand il vint l'inviter à l'admirer quand il ota son pantalon.
allegra - « Et tout cela est à moi à présent. Autant en profiter. » Dit-elle en quittant son intimité pour venir prendre une fraise et la placer entre ses lèvres, venant du côté d'Evan pour l'inviter à croquer dans le fruit, plaçant ses mains sur son torse sculptural, ne touchant nullement le centre du plaisir qui s'éveillait à son approche - elle le voyait. Elle vint présenter la fraise à Evan pour qu'il la croque, tout en glissant ses mains près de ses tétons qu'elle venait taquiner doucement.

_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Sam 16 Sep - 1:56

You're my lucky charm
Allevan

Il se félicite pour son audace, d'avoir osé lui dire qu'il était amoureux d'elle. Sinon elle serait en plein préparatif pour son mariage avec le prince de la glace et lui, aurait déjà préparé un mariage sans amour avec la princesse de France. Elle est jolie c'est vrai mais il n'a jamais pensé définir un mariage et un amour sur une simple beauté. C'est important, mais ce n'est pas vital pour lui. Il préfère un physique banal mais un esprit développé et une fertilité évidente, plutôt qu'une belle fille qui sera juste une potiche, bonne pour faire le décor dans un salon. Aussi utile qu'une plante ou qu'un elfe de maison. Son père lui disait souvent lors de son enfance qu'il faut tout tenter, surtout lorsqu'on sent que la cause est noble. Qu'il vaut mieux avoir des remords que des regrets, car au moins on regrette que ça ce soit passé comme ça mais au moins on l'a vécu. Les regrets sont les pires, on se demande ce qu'il ce serait passé si on avait osé. Et seul les lâches craignent la moindre chose au point de ne plus rien tenter. Et le fils Rosier n'est clairement pas un lâche et n'a pas été élevé dans ce sens là, cela aurait été la honte pour lui si il avait eut peur d'avoué son amour et qu'il avait du accompagner Allegra jusqu'à l'autel, pour lui offrir la main d'Alekseï.

Il se serait sans doute opposé au mariage, ce serait avoué comme amoureux et n'aurait plus jamais revu sa meilleure amie. Faisant honte à leur amitié, mais créant un véritable ras de marée chez les sang-purs. Ou alors il n'aurait jamais rien tenté et les ongles du frère d'Allegra, l'un de ses bons amis, plantés dans son bras pour le retenir afin qu'il n'interrompe pas le mariage, auraient finis de le persuader de se taire et de garder ses sentiments pour lui. « Mon nom de jeune fille n'est-il pas prestigieux ? » « Il a tout le prestige que vous méritez. Mes excuses si ma vanité t'offense. » Qu'il dit d'un ton mielleux avant de venir l'embrasser. Elle se lève et l'excuse dans un mouvement affolant, alors qu'elle dévoile son corps parfait et qu'il se met à baver d'envie. C'est qu'elle est belle sa future femme, ancienne meilleure amie qu'il a d'abord vu comme une petite fille, avant de la voir se développer tel une femme parfaite. Fatale, si bien qu'elle lui dévoile des sous-vêtements, aussi légers que précieux, assez pour que Evan vienne les frôler du bout des doigts. A peine, tout de même, pour ne pas abîmer la dentelle. « Tu aimes le spectacle ? » Il hoche la tête et sans attendre se lève pour aller la rejoindre Ne jamais laisser une jeune fille attendre pour s'en occuper. « Dans l'état où je me trouve tu serais stupide de me refuser quoi que ce soit. » « Ce n'est pas mon intention... » Murmure le bel homme avant d'attraper de quoi s'amuser et de rejoindre la chambre non loin. Mais il ne vient pas de suite et pendant un moment il prend le temps de se déshabiller et d'offrir à Allegra une sorte de strip tease raté, qui termine lorsqu'il remarque qu'elle le fixe en se caressant doucement, avant de tendre vers Evan une fraise qu'il s'empresse de venir croquer. Puis il tend sa main vers la chantilly et trempe son index dedans avant de le tendre vers la belle pour qu'elle goûte la crème. Puis il s'approche et se penche vers elle pour qu'elle l'embrasse avant de coller son torse contre elle en venant l'allonger, doucement.

D'une main agile il vient dégrafer son soutien gorge et dévoile sa poitrine gonflée, offerte, qui pointe vers lui dans une invitation salace. Mais il ne vient pas tout de suite jouer avec ses tétons, avant il dispose sur son ventre et ses seins un peu de crème fouettée. « Le meilleur des desserts... » Qu'il murmure alors que sa langue vient se perdre sur la peau et qu'il lape par petites poussées, la crème à l'aide de mouvements mesurés. Sans la lâcher des yeux, le regard brûlant et le corps enflammé par l'envie. Bien vite il refait le même jeux mais cette fois-ci avec un jus de fraise qu'il écrase juste au dessus du ventre de la belle. Mais sur ce coup là ce n'est pas jusqu'aux lèvres d'Allegra qu'il remonte mais bien entre ses cuisses, alors que ses deux mains viennent ôter la petite culotte en dentelle et que sa bouche vient embrasser les cuisses fermes de sa future femme. Il la regarde une dernière fois, le sourire aux lèvres, lui lançant le défis muet de le supplier et lorsqu'il juge que c'est le bon moment, sa bouche vient se perdre sur la petite fleur de sa future épouse.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 317
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Mar 26 Sep - 0:07

you are my lucky charm
Evan Rosier & Allegra Greengrass

Elle a le cœur qui bat fort – trop fort – les tempes suivant le rythme alors que son sang circule dans ses veines. Chaud, terriblement chaud. Le sang pur qui traverse son cœur qui la faire frémir dés que les doigts d’Evan retrouvent les siens, et l’attirent contre lui. Elle se perd sur la sensation de chaleur qui transperce le vêtement richement orné de son désormais fiancé. Elle sourit, contre ses lèvres charnues, les attrapes entre ses dents pour l’embrasser avec gourmandise. Et elle se perd dans ces sensations, sentant l’excitation qui lui vrille les reins. Lui fait oublier le diner, la patience, ou son désir de profiter d’être eux-deux pour se permettre de parler de ce qui les attend. De l’avenir, de ce qu’ils seront ensemble. Y a que le présent qui compte, et ce cœur qui bat trop fort dans sa cage thoracique. Elle gémit contre lui, sentant déjà qu’il peut faire d’elle ce qu’il veut. Pantin entre ses doigts agils – et elle manque pas d’en rêver de ces doigts.
Ses doigts, sa langue, son corps entier qu’elle veut sentir nu contre le sien. Chaude, brûlante entre les lèvres taquines et les jeux de mots d’Evan. Elle voudrait le faire taire, le sentir qui se tord autant qu’elle est fragile entre ses doigts. Dans ses bras. Perdition, abandon – y a que lui qui soit capable de lui perdre le sens des réalités aussi rapidement. Et il n’avait nullement intérêt à lui refuser quoi que ce soit. D’autant que savoir qu’elle lui appartiendrait semblait décupler son envie de lui pour la rendre plus folle encore. Folle de lui, de son toucher, de ses mots – de tout ce qui faisait qu’il était Evan, et qu’elle l’aimait depuis trop longtemps pour se souvenir comment ces sentiments avaient pu naitre.
Evan - « Ce n'est pas mon intention... » De la lâcher, de pas lui donner ce qu’elle veut, ce qu’elle exige. A sentir la pression entre les jambes d’Evan elle doute pas qu’il soit aussi brûlant qu’elle. Aussi désireux de ses touchers, de sa présence, de ses baisers. Qu’il la voulait, aussi bien qu’elle le désirait.

Alors c’est pas long avant qu’ils se retrouvent tous les deux dans une des chambres, elle offerte à son regard, et lui qui jouait de la nourriture sucrée qu’il avait fait venir. Et elle sourit, malicieuse, la jeune sang pur de le voir approcher dans toute sa majesté. DE le voir qui la possède déjà du regard, qui apporte son doigt empli de crème pour qu’elle vienne le lécher. Et le toucher est délicat autant qu’il est tentateur. Elle ne quittant pas une seconde le regard d’Evan comme pour le mettre au défis de venir y gouter à son tour à ces lèvres. Elle sourit contre lui, le sentant qui vient la mettre nue, l’exposée à son regard. Et elle le laisse lui ôter son soutien-gorge, l’allongée pour la caresser d’un regard assombri de désir.
Evan - « Le meilleur des desserts... » Qu’il glisse en même temps que son doigt et sa langue suivent la ligne de crème qu’il laisse sur elle. Avant de jouer avec les fraises, et de faire de même. De suite le sucre sur la peau de nacre, avant que ce ne soit entre les jambes de la jeune femme qu’il se perde. L’odeur de sexe envahissant la chambre en même temps qu’elle sent que sa tête lui tourne, l’envie lui faisant battre le sexe au mouvement de son cœur.
Allegra – « Ca me donne envie d’y gouter à mon tour… » Qu’elle murmure, mais c’est Evan qui mène la danse, et qui bientôt se perd entre ses cuisses, la laissant juste gémir d’impatience ou de sentir enfin une caresse qui fait descendre l’impatience qui tord son ventre. C’est une vague de délice qui l’envahit plutôt, la fait gémir plus fort, avant qu’elle perde ses mains dans les cheveux bruns d’Evan et qu’elle se mord la lèvre pour pas se mettre à hurler trop fort. Plutôt elle tire sur ses mèches pour le faire venir plus fort contre elle, le sentir qui la dévorer sans douceur ; Et quand la pression est trop forte, elle vient le serrer plus fort encore. « Prends moi, Evan. J’veux tes doigts en moi… » qu’elle geint, fermant les yeux pour se laisser transporter par les sensations, sachant que si tôt il la prendrait, si tôt la vague de plaisir viendrait l’engloutir pour la faire divaguer. Elle attend, cependant, bougeant délicieusement des hanches pour l’attirer et lui donner envie de la cueillir.

De la faire sienne. Après tout elle lui appartenait déjà, mais ne voulait qu’être à lui encore et encore, jamais se lasser de la sensation d’avoir Evan entre ses cuisses pour faire qu’un avec elle, la rendre folle. L’aimer. Encore. Et encore. Et encore.



_________________

don't let this feeling fade
What really matters in life? Is it a sprint or a marathon? And what if finish lines make us happy? Or are we glad we can run at all? Can't fall, when I'm sleep, I'm chasing a dream When I wake up and it's over, what did I gain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 304
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    Jeu 28 Sep - 23:20

You're my lucky charm
Allevan

« Ca me donne envie d’y gouter à mon tour… » Il lui répond d'un sourire charmeur, charmé avant de se perdre sur son corps et d'en redécouvrir chaque passage avec délice. C'est qu'elle est terriblement belle sa future femme, qu'il sera heureux avec elle et qu'il se jure de tout faire pour lui faire honneur, pour que jamais elle ne regrette ses fiançailles avec l'étranger au regard de glace. Il se le jure, car dans sa poitrine c'est un cœur trop amoureux qui bat, jusqu'à quasiment lui faire mal. Il a les battements qui se répercutent jusque dans ses tempes et la tête qui tourne, d'un trop plein d'odeurs qui viennent chatouiller son esprit. L'odeur d'Allegra, du sexe, de la passion et de sa peau à chaque fois qu'il l'approche et qu'il pose sa bouche sur elle. Elle gémit, en fusion alors que sa peau devient brûlante comme si elle était fiévreuse. C'est de lui dont elle est éperdue, fiévreuse et nul doute qu'il n'est pas dans un meilleur état. Il sait qu'il tremble, que sa respiration est rapide d'une chaleur trop longtemps contenue, d'un cœur qui bat fort, comme si il avait couru plusieurs heures. C'est elle qui lui fait ressentir tout ça, qui lui provoque un tel retournement, jusqu'à son esprit qui ne peut plus tourner convenablement. Il a juré lorsqu'il était enfant qu'une femme ne lui provoquerait jamais cela, il se rend compte à présent qu'il a terriblement menti. Elle est capable de ça et pire encore, elle est capable de tout lui faire ressentir et de le briser si elle le voulait.

Alors pour lui faire ressentir ne serais-ce que le quart de tout l'amour qu'il a pour elle, il embrasse chaque parcelle de son corps avant de glisser sur elle et de se perdre das la chaleur de sa petite fleur, qui semble déjà ouverte pour lui, comme une invitation gourmande que nous fait ressentir une belle pâtisserie. Il sourit et lève les yeux pour la regarder avant que sa langue ne vienne se perdre sur elle et qu'il joue pendant un long moment, à lui offrir cette caresse délicate. « Prends moi, Evan. J’veux tes doigts en moi… » Et il s'exécute sans attendre, car elle bouge beaucoup trop des hanches pour qu'il se permette de la faire languir. Il est joueur habituellement c'est vrai mais aujourd'hui il ne veut pas la faire attendre, car il préfère se délecter des bruits qu'elle lâche pour lui. Et lorsqu'elle vient la première fois, dans un râle parfait et sensuel au possible, il remonte jusqu'à sa bouche pour l'embrasser doucement. Ne cachant plus rien de son envie, il se déleste de son caleçon noir et se remet entre les cuisses de sa fiancée, pour venir embrasser son cou et lui laisser le temps de reprendre ses esprits. « C'est que tu vas épouser l'un des meilleurs coups du pays, tu le sais ça ? » Dit-il avant de rire et de la regarder, tendrement, le sourire aux lèvres et le regard brûlant de désir. Hors si avec les autres il ne pensait justement qu'à son propre plaisir, avec Allegra il a toujours été très patient. Puis de sa main droite il la glisse sur le genoux de la belle et l'incite à plaquer ses jambes autours des hanches du jeune sang-pur. Lorsque c'est fait, tout en embrassant la peau délicate de son épaule droite, il se glisse en elle jusqu'à ce que ses hanches viennent taper contre le bassin de la belle. Et c'est un râle de plaisir qui lui échappe, de délectation alors que la chaleur de sa fiancée l'envahit de toutes part. « J'pourrais jamais m’habituer à ça... » Qu'il murmure doucement avant de se mettre à bouger d'un geste ample, mesuré, prenant son temps pour savoir l'ensemble des sensations. « Je t'aime... » Qu'il dit dans un murmure avant de plonger son regard dans celui de son amante et de lui promettre, sans un mot, que cette soirée est la leur, qu'elle leur appartient, qu'ils ont juste à s'aimer jusqu'à ce que le soleil se lève et vienne éclairer la chambre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HOT / you're my lucky charm (allevan)    

Revenir en haut Aller en bas
 
HOT / you're my lucky charm (allevan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossiers de Lucky-Charm
» Lucky Light
» GRACE & SWANN ▷ One day, you will be lucky. Maybe... Not sure.
» presentation de lucky luke
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Royaume-Uni :: Ecosse-
Sauter vers: