AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 You'll never be loved till you make your own ✗ Pika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 43
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Happy K. Lacroix le Ven 21 Juil - 14:59, édité 10 fois
MessageSujet: You'll never be loved till you make your own ✗ Pika   Dim 25 Juin - 22:28


Happy Kabe Lacroix
Trust no one. Become distant. Angry.





Sa fiche :
I'm so sorry

Son journal RP :
Remember those walls I built

Ses scénarios :
Amour véritable
& Mère disparue

Ses RPs en cours :
Ring of Gaunt

Un être en bref
Prénoms :
Happy, le prénom du bonheur, et Kabe (se prononce Cabé), en hommage à son arrière-grand-mère. Deux prénoms choisis par sa mère avant qu'elles ne soient séparées.
Nom :
Lacroix, elle porte le nom de son père adoptif sans savoir qu'elle est née Yaxley.
Date de naissance :
25 mai 1952, née le même jour qu'on la crut morte.
Nationalité :
Anglaise avec des origines chinoises venant de sa mère, elle pense aussi posséder des origines françaises de par son père adoptif alors que son géniteur est un pur Anglais.
Statut de Sang :
La véritable pureté de son sang n'est connue que de deux êtres, et elle n'en fait pas partie. Sang-pur sans le savoir, elle se pense de sang-mêlé, et surtout maudite.
Métier/Maison :
Ancienne Serdaigle, elle a travaillé dans le monde moldu, puis à Book Wizz à Pré-Au-Lard. Elle est depuis peu professeur d'Astronomie à Poudlard.
Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle, pourtant elle n'a que faire des relations, qu'elles soient charnelles ou amoureuses.
Votre Epouvantard :
Une personne se vidant de son sang devant ses yeux, elle ne supporte pas l'hémoglobine en trop grande quantité.
Votre Patronus :
Elle est incapable d'en produire un, mais si cela arrivait, ce serait sans doute une panthère noire.
Votre baguette :
Sa baguette est faite d'aubépine, un bois reconnu comme contradictoire qui prouve la nature conflictuelle de Happy, et renferme une plume d'oiseau-tonnerre, symbole de puissance qui ne l'aide en rien pour s'en servir. Plus petite que la moyenne, elle mesure 21 centimètres et est assez rigide.
L'amortencia :
Une douce odeur de lavande et de rose ainsi que quelques fragrances de cambouis, un mélange des plus étranges mais qui lui correspond pourtant parfaitement. Elle perçoit aussi une autre effluve derrière, plus subtile. Un parfum qui la hante la nuit mais qu'elle n'a jamais réussi à identifier.
Particularité magique :
La magie métallique coule dans ses veines, pourtant elle n'en sait rien. Peut-être est-ce pour cela qu'elle ressent une telle affinité envers le monde moldu, et qu'elle comprend aussi bien les objets qui se suffisent sans magie. Surdouée, exactement 184 de QI, mais cette particularité n'a rien de magique. Sa particularité à elle, c'est plutôt de refuser sa propre magie.

Hématophobe Passionnée par la mécanique, l'électronique et les étoiles Elle adore réparer des engins et modifier des motos Garçon manqué depuis qu'elle est gosse, elle déteste pourtant ce cliché En apparence froide Sèche voire austère lorsqu'on la menace Distante, elle n'est pas une grande fan des contacts physiques Inexpressive, elle montre seulement au reste du monde sa colère et son scepticisme Incroyablement méfiante envers tout le monde Accorde difficilement sa confiance Rancunière, elle a une excellente mémoire et pardonne rarement Pessimiste Observatrice Du genre à douter de tout En générale objective car elle a l'habitude de passer outre ce qu'elle ressent Perspicace A sa propre vision de la justice Sait se faire oublier Se moque bien des règlements ou d'une quelconque loi Renfermée, elle ne se confie pas aux autres par peur d'être trahie Autonome et débrouillarde depuis qu'elle est gosse, elle déteste dépendre de quelqu'un d'autre A besoin de sa liberté Déteste les gens possessifs Réfléchie et ingénieuse, elle est très douée pour concevoir des plans Impulsive Peut se montrer violente si elle se sent en danger Pas du genre à mâcher ses mots, elle a une très bonne répartie Ne supporte pas qu'on la pense faible à cause de son sexe, détestant de manière générale l'idée que les hommes sont plus forts que les femmes Courageuse Base son raisonnement sur l'intérêt général : elle est prête à mourir si d'autres peuvent être sauvés Considère les sentiments et les émotions comme incertains, donc absolument pas fiables Dévouée à ceux qu'elle aime, elle n'hésitera pas à se sacrifier pour eux Garde à merveille les secrets Peu talentueuse pour réconforter autrui Oreille attentive, elle fait une bonne confidente qui tentera toujours de ne pas juger les autres Volontaire, elle n'aime pas être inactive Préfère demeurer dans l'ombre N'a besoin d'aucune reconnaissance Honnête, elle peut parfois se montrer un peu trop franche, directe Même si elle méprise les mensonges, elle est capable d'en user sans rien laisser paraître Ouverte d'esprit Considère sa vie comme bien peu de chose Souffre d'un énorme manque de confiance en elle Incapable de s'aimer

Une vie en bref
1951
Fille d'une sang-pur chinoise et d'un sang-pur anglais, Happy doit toute la complexité de sa vie à une vieille tradition familiale dont elle n'est même pas au courant. Sa mère, née à Pékin et arrivée en Angleterre alors qu'elle était enfant, aimait un autre homme, un sang-mêlé du nom d'Armand, qu'elle ne put néanmoins épouser de par son statut de sang. Pour rendre fière ses parents, elle se conforma aux règles et ce fut un Yaxley qui lui passa la bague au doigt, sans aucune autre raison que la préservation de la pureté de leur sang. Plus tard, elle tomba enceinte et, apprenant que l'enfant était une fille, fut tout de suite inquiétée. Chez les Yaxley – ou du moins une branche de cette famille, celle à laquelle appartient son mari –, le premier né doit être un garçon. Dans le cas contraire, la femme est dite infidèle – ce qu'elle n'a jamais été –, et le mari déshonoré à cause d'elle. Morte de peur, elle organisa avec Armand un plan pour faire disparaître l'enfant sans le tuer.
1952
Happy naît le 25 mai de cette année, pourtant tous la crurent mortes. Seuls Armand et sa mère sont au courant de la supercherie, et la petite est cachée chez lui durant un mois. Suite à cela, Armand et elle partent aux Etats-Unis, laissant la mère devant feindre le deuil en Angleterre.
1952 - 1957
Armand élève seul Happy qui a pris son nom de famille et qu'il considère comme sa véritable fille. Lui mentant dans le but de la protéger, il affirme que sa mère est morte en la mettant au monde mais qu'elle aimait, et que c'est parce que leur amour était désapprouvé par la famille de la défunte qu'elle n'a aucun contact avec ses grands-parents maternels. Dès son plus jeune âge, elle est plongée dans un univers où la magie est naturelle, demeurant perplexe, partagée entre raison et perception. Elle s'avère très intelligente, et surtout très douée pour fabriquer de petits engins afin de se divertir. Malgré tout l'amour que lui offre son père, sa mère lui manque énormément, et à mesure que le temps s'écoule elle a l'impression qu'elle a disparu par sa faute. Elle s'isole, se renferme, de plus en plus distante, cherchant des réponses dans les étoiles qui parsèment la voûte céleste.
1957 - 1960
Lorsqu'Happy est enfin en âge de voyage, ils partent pour le pays natal de son père : la France. Se préoccupant seulement de ses petits robots, elle reprend petit à petit goût à la vie en tentant de fuir ses sombres pensées. Son père s'occupe de son éducation à domicile, et bien vite il apparaît non seulement que l'enfant est surdouée, mais aussi qu'elle a bien du mal à se faire à l'idée que la magie existe réellement. Elle préfère s'accrocher à l'idée que, pour l'instant, rien ne lui prouve qu'elle est une sorcière.
1960 - 1961
Nouveau déménagement, cette fois-ci vers le Brésil. La plage devient son lieu de prédilection, où elle devient une petite architecte, construisant d'immenses chefs-d’œuvre qu'elle montre ensuite, toute fière, à son père. Sa première manifestation magique a lieu là-bas, alors qu'un garçon venu pour jouer avec son château de sable – ou plutôt pour le lui piquer – l'effraie au point qu'elle le brûle en le repoussant. Si son père trouve cela tout à fait normal, véritable preuve qu'elle est une sorcière, la gamine est terrifiée par son don, vivant dans la hantise de blesser quelqu'un d'autre.
1961 - 1964
C'est avec un immense soulagement qu'Happy déménage à nouveau, cette fois-ci au Japon. Alors qu'elle se plaît à observer avec fascination les immenses édifices qui peuplent ce petit pays – une manifestation comme une autre de la magie métallique qui coule dans ses veines –, son père décide de l'inscrire dans un club moldu afin qu'elle cesse de s'isoler en permanence. Alors qu'elle parvient petit à petit à s'y faire, un garçon croit judicieux de la provoquer, l'énervant à tel point que son don se déclenche pour envoyer un stylo droit dans la tête du fautif. Quoiqu'ils ne la dénoncent pas, les autres enfants du club sont jaloux de ne pas pouvoir faire de même, s'en prenant donc à celle qui est différente. Harcelée, la fillette ne se plaint pas, et encore moins face à son père qu'elle refuse d'inquiéter. Sorcière, surdouée, associable, elle comprend petit à petit qu'elle n'a rien de normal et le supporte de plus en plus mal, se maudissant à mesure que le temps passe. Cet enfer cesse lorsqu'elle frappe un gamin qui a insulté son père et qu'elle rentre chez elle avec un coquard. Elle lui explique tout, et finalement il la retire de ce club en pensant que sa douleur cessera dès lors. Suite à cela, Happy rentre à l'école de magie de Mahoutokoro où elle demeure seule afin de se protéger du reste du monde. A onze ans, elle obtient une baguette qu'elle craint néanmoins, et entre pour la seconde fois dans l'école de sorcellerie japonaise. Les cours ne sont pas toujours sont forts mais elle survit, se réfugiant dès qu'elle le peut dans les livres pour qu'on lui fiche la paix.
1964 - 1966
La Russie, pays magnifique que rejoignent les Lacroix après quelques années en terre japonaise. Happy entre à Koldovstoretz, immense édifice où elle se fait invisible parmi des milliers d'ouvrages, entre des murs glacés par les hivers trop rudes de cet endroit. Elle s'y trouve en paix, personne ne venant l'embêter tandis que son don se calme, qu'elle commence à mieux le maîtriser. A l'apprivoiser, tant bien que mal tout du moins.
1966 - 1970
Comme un retour aux origines puisque c'est sur cette terre qu'elle est née, ils partent pour l'Angleterre. Dernier voyage, un retour définitif, du moins c'est tout ce qu'ils envisagent pour l'instant. Répartie sans grande surprise à Serdaigle, elle se passionne pour les étoiles qu'elle admire depuis le parc ou du sommet de la tour d'Astronomie – parfois même sous prétexte d'insomnies –, passant le reste de son temps à la bibliothèque. Elle obtient ses BUSE, globalement dans la moyenne de par ses difficultés pour ce qui concerne la pratique, se sentant enfin à peu près normale. Entrant en sixième année, elle commence à faire des recherches plus approfondies sur la magie, se rendant compte que tous ses aspects néfastes qui commence à l'inquiéter. Elle fait une mauvaise rencontre lorsqu'un vert et argent tente de lui voler ses devoirs et qu'elle se défend, l'attaquant par réflexe lorsqu'elle se sent menacée par la baguette de son adversaire. Electro, le premier sort qu'elle jette, et qui foudroie son adversaire avec une telle force qu'elle se rend soudainement compte qu'elle aurait pu le tuer. Terrifiée, elle s'enfuie, partant pleurer dans les couloirs de l'école, seule. Évitant le renvoi car elle voulait se défendre et non attaquer gratuitement son adversaire, elle n'approche plus sa baguette jusqu'à la fin de l'année, malgré les exclusions de cours, les colères de ses professeurs et les réprimandes de son père. Lorsqu'elle retourne chez elle pour les vacances, elle fait un pacte avec son père : elle sera libre dès sa majorité à condition qu'elle reprenne les cours normalement et obtienne ses ASPIC avec des notes convenables. Elle entre donc en septième année et, bien qu'harcelée des camarades de sa victime de l'année précédente, est déterminée à l'achever pour être indépendante. Prise en grippe par une bande de sangs-purs, elle est d'abord frappée mais, puisqu'elle se défend assez violemment, ses bourreaux préfèrent utiliser les mots. Rabaissant tous les aspects de l'adolescente, ils dénigre sa magie, son apparence, son psychisme jusqu'à ce qu'elle ne soit plus rien, pour finalement l'accuser d'être responsable de la mort de sa propre mère. Brisée, elle obtient néanmoins ses ASPIC et, une fois ses résultats montrés à son père, elle l'embrasse et part pour le monde moldu le jour-même.
1970 - 1977
Abandonnant la magie, cachant sa baguette magique pour ne plus avoir à l'approcher, dissimulant son génie, Happy se fond dans ce monde d'une banalité réconfortante, avec son petit appartement, ses petits boulots, son petit train de vie digne d'une parfaite moldue. Elle finit par trouver un emploi stable dans un garage, menant une existence simple mais qui lui convient parfaitement. Son père est le seul avec qui elle garde contact, elle fête ses anniversaire avec lui en souvenir de son enfance pour ensuite disparaître à nouveau, profitant de cette soudaine normalité pour se reconstruire. Apaisée, elle semble l'être, évoluant petit à petit pour s'ouvrir aux autres. Ce n'est pas facile pour elle, mais elle sait qu'elle doit y parvenir, alors elle fait l'effort.
1978
Alors que tous fêtent le Nouvel an un peu partout en Angleterre, le Ministère de la Magie, où une grande fête a lieu pour l'occasion, est attaqué, créant un véritable chaos dans le monde des sorciers. Disparitions, morts, l'angoisse grandit dans le cœur de chacun et le père de Happy la fait revenir dans cet univers qui est – devrait être – le sien, le leur. Elle commence à travailler à Book Wizz, utilisant le moins possible sa magie, avec l'espoir fou que plus rien de tel n'aura lieu et qu'elle pourra reprendre son train de vie moldu sous peu. Force est de constater qu'elle s'est voilée la face puisque, deux mois plus tard, une nouvelle attaque a lieu. Beaucoup plus de morts, de blessés, le monde moldu lui aussi attaqué, cette fois-ci son père n'y tient plus et veut qu'elle aille s'abriter à l'intérieur de Poudlard, quand bien même l'école ait été attaquée elle aussi. Face à l'inquiétude qu'elle lit dans ses yeux, elle accepte, devenant professeur d'Astronomie un peu après la fameuse nuit pourpre.
Aujourd'hui
Professeur dans l'immense château où elle a étudié trois années, Happy est loin d'être apaisée. Depuis quelques semaines, elle fait des rêves étranges, tous semblables, lui montrant une femme qu'elle ne connaît ni ne reconnaît, penchée au-dessus d'un berceau. Il y a aussi cette odeur qui l'obsède et qui semble l'entourer dès qu'elle se réveille de ces étranges songes. Elle est loin de se douter de qui est cette personne, se pensant simplement folle, ou maudite, elle ne sait quel terme employer. Elle ne sait pas encore que son existence toute entière, elle l'a construite sur un mensonge qui risque d'exploser du jour au lendemain. Elle ne voit pas ce regard braqué sur elle lorsqu'elle quitte Poudlard, ni le regard inquiet de son père lorsqu'il songe à la naissance de sa fille en réalité adoptive. Neutre dans une guerre qu'elle ne comprend pas, perdue entre cœur et raison, elle se pose des questions à en perdre la tête, à la recherche d'un passé qu'elle ignore depuis bientôt vingt-six années.

Recherches de liens
Et si la vérité éclatait ?
(F/M) : La vie de Happy est une énigme qu'elle n'a pas encore résolue, ne connaissant qu'une infime partie de sa réelle histoire. Vous êtes de ceux qui l'aideront – intentionnellement ou non – à découvrir la vérité, que ce soit pour son bien ou au contraire pour la blesser. Je n'ai pas d'idée précise, cela dépendra de vous, de ce qui vous semble cohérent. Les liens de ce genre sont importants pour l'histoire d'Happy et très modulables, donc n'hésitez pas :love:
Anciens persécuteur
(F/M) : Durant sa septième année, Happy a été harcelée par un groupe de sangs-purs qui voulaient – du moins c'est ce qu'ils disaient – venger l'honneur de leur camarade qu'elle avait blessé l'année précédente. Tous les coups étaient permis, quoiqu'ils favorisaient les mots aux coups puisqu'elle était du genre à répliquer physiquement. Cette période de sa vie étant passée, la jeune femme n'est plus du genre à se laisser faire, ainsi des évolutions sont possibles, positives comme négatives.
Rencontre chez les moldus
(F/M) : Happy a vécu pas moins de sept années dans le monde moldu, y travaillant comme si elle ne possédait aucun pouvoir magique et vivant comme si elle ne connaissait pas l'existence de la magie. Elle a pu vous rencontrer durant cette période, alors que vous vous trouviez dans le monde moldu pour une quelconque raison.
Tentatives avortées
(M) : Happy n'a jamais eu de relations amoureuses, néanmoins il est toujours possible que vous ayez tenté votre chance. Peut-être lui en voulez-vous, ou alors avez-vous passer l'éponge sur son refus sans doute froid et catégorique, tout dépend.
Tout ce qui vous passe par la tête
(F/M) : Je suis ouverte à toutes les propositions, alors n'hésitez pas à proposer quelque chose, même une idée qui vous semble étrange. Je pars du principe que plus c'est bizarre et plus c'est intéressant à jouer. So... Aucune hésitation à avoir, foncez :love:



_________________
I need a doctor to bring me back to life ☽ Happy & Toby
I don't think you realise what you mean to me, not the slightest clue, Cause me and you were like a crew, I was like your sidekick. You gon either wanna fight me when I get off this fuckin' mic, Or you gon' hug me, but I'm outta options, there's nothin' else I can do cause... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 43
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Happy K. Lacroix le Ven 21 Juil - 19:50, édité 6 fois
MessageSujet: Re: You'll never be loved till you make your own ✗ Pika   Dim 25 Juin - 22:28

Les femmes
You'll never know the top till you get too low


 

Au choix Yaxley
Mère disparue




Sa fille, elle l'aime plus que tout, pourtant elle ne sait même pas qu'elle est en vie. Elle comprend parfaitement qu'Armant ait prétendu à sa mort, néanmoins elle souffre de ne pas exister pour sa fille. Elle l'observe depuis quelques semaines, hésitant à aller la voir. Elle devra le faire, supportant de moins en moins de l'avoir si loin d'elle même si elle doit garder enfoui leur lourd secret.

 

 

Lysie Raye
Comme une fille

Tu n'aurais dû être qu'une élève parmi tant d'autres, une Serdaigle intelligente et attentive qui suit les cours d'Astronomie de manière suffisamment appliquée pour qu'Happy n'ait pas à se plaindre. Pourtant, lorsqu'elle a appris que tu venais de France, que tu avais changé d'école, que tu n'avais plus aucun repère, elle a voulu t'aider. Elle s'est reconnue en toi comme jamais ça ne lui était arrivé, parce qu'elle a voyagé de pays en pays durant toute son enfance, avant d'arriver à Poudlard pour sa cinquième année – exactement la même année que toi. Elle ne sait plus vraiment comment tout ceci a commencé, peut-être lorsque tu es venue dans son bureau pour te confier à elle alors que Dieu sait qu'elle est loin d'être affable, Happy, en apparence distante et glaciale, bien moins humaine que d'autres enseignants. Pourtant, c'est vers elle que tu t'es tournée, à elle que tu as voulu parler, en elle que tu as trouvé une seconde mère. Tu as su trouver cet aspect compatissant et compréhensif qu'elle cache au monde entier, ces émotions qu'elle refuse d'éprouver, ce cœur qu'elle cache sous un masque de glace et une froideur extrême. Au début, elle t'a repoussée, moins par éthique que pour t'aider de loin. Elle préférait cela à une relation plus rapprochée, loin d'être habituée à cela. Mais tu es revenue, encore et encore, insistant sans t'en rendre compte, au point de faire s'écrouler toutes ses barrières. Tu es devenue sa protégée, comme la fille qu'elle n'a jamais eue mais qu'elle veut protéger à tout prix. Si tu as besoin de parler, elle est capable de t'écouter sans te juger, de te comprendre lorsque tu lui confies tes chagrins, de te soutenir malgré tes peines. Même si elle n'est pas des plus douée pour réconforter, elle est là, et elle sera toujours là pour toi.

 

 

Aubrey Pettyjohn
Amie abandonnée

Happy et toi, vous vous êtes rencontrées à Poudlard il y a des années. Âgée de deux ans de plus qu'elle, tu étais en septième année lorsqu'elle est arrivée à Poudlard et a rejoint ta maison – celle des aigles. Tu l'as approchée malgré sa froideur, et c'est en voyant en toi une innocence indéniable qu'elle a décidé de ne pas te repousser et de te parler. Vous avez rapidement sympathisé, vous trouvant divers points communs qui ont fait de vous des amies malgré quelques différents, notamment à propos de la magie. Si tu voyais cela comme un miracle, pour Happy c'était un fardeau dont elle ne voulait pas, même si tu tentais de la convaincre du contraire. Tu voulais qu'elle accepte sa magie, qu'elle ne la voit plus comme le mal incarné, qu'elle profite de ce don dont vous aviez hérité. A la fin de l'année, tu as quitté Poudlard, mais vous avez gardé contact, continuant à vous voir, notamment durant les vacances. Vous étiez proches, du moins autant que l'on peut être proches de Happy, pourtant, durant sa septième année, elle a gardé sous le silence le harcèlement qu'elle subissait, profitant de ta vision trop optimiste des choses pour ne rien t'avouer. Puis elle a disparu, subitement, du jour au lendemain. Sans rien te dire, elle s'est volatilisée, et tu l'as très mal pris. Au début, tu as pensé qu'elle reviendrait, qu'elle te dirait quelque chose, pourtant pendant sept longues années elle ne t'a donné aucune nouvelle. Aujourd'hui, elle revient à Poudlard pour y enseigner – pas qu'elle soit faite pour cela cependant, ou même qu'elle l'ait souhaité – sans se douter que c'est ce que tu fais depuis bien plus longtemps. Elle voudrait que tu lui pardonnes, mais comment s'excuser d'avoir délaissé – abandonné – une amie durant sept ans ?

 



 

Leana Grimaldy
Protégée délaissée

description du lien en quelques phrases

 

 

pseudo du perso
lien avec le votre

description du lien en quelques phrases

 

 

pseudo du perso
lien avec le votre

description du lien en quelques phrases

 

_________________
I need a doctor to bring me back to life ☽ Happy & Toby
I don't think you realise what you mean to me, not the slightest clue, Cause me and you were like a crew, I was like your sidekick. You gon either wanna fight me when I get off this fuckin' mic, Or you gon' hug me, but I'm outta options, there's nothin' else I can do cause... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 43
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Happy K. Lacroix le Ven 21 Juil - 19:41, édité 4 fois
MessageSujet: Re: You'll never be loved till you make your own ✗ Pika   Dim 25 Juin - 22:29

Les hommes
No lies and no deceiving, man is what he loves


 

Armant Lacroix
Père adoptif

Son père, Happy l'aime plus que tout. Elle pense qu'il est aussi son géniteur, et même si ce n'est pas le cas, il est tout à ses yeux. Il est celui qui l'a élevée, aimée, protégée même lorsqu'elle prétendait ne pas en avoir besoin. Même si elle accorde énormément d'importance à son indépendance et sa liberté, elle tient bien plus à son père qu'à tout le reste, et c'est pour cela qu'elle a accepté de revenir dans le monde magique, puis pour travailler à Poudlard. Elle a toujours voulu le rendre fier, et fera tout pour ne jamais le décevoir, même si elle doit lui mentir.

 

 

Tobias (Toby) Curtis
Amour véritable




Happy, c'est l'amour de sa vie, il le sait et n'en a jamais douté un seul instant depuis qu'ils se connaissent. Il est fou d'elle, et tente de la convaincre que c'est réciproque. Elle a beau le repousser et se plaindre du grand enfant qu'il est, elle aussi l'aime. Sauf qu'elle a peur que cela ne fonctionne pas, elle a peur d'être blessée et abandonnée, alors elle se refuse à essayer. Pourtant, il semble de plus en plus proche de son but, parce qu'elle ne peut nier son amour pour lui.

 

 

Zack Aasen
Mentor enseignant et ami

Il a fallu que Happy se blesse durant le peu de temps qu'elle passait dans le monde magique et finisse à Ste-Mangouste pour rencontrer l'homme qui sera plus tard son mentor – toi. C'est toi qui l'a soignée, d'ailleurs elle ne peut nier tes talents en tant que médicomage – même si elle te dit médecin, le mot lui paraissant bien plus naturel après sept ans chez les moldus –, et de fil en aiguille vous avez discuté. De tout et de rien, des méthodes que vous utilisez dans l'hôpital où tu travailles à la manière dont vous devez procéder avec des êtres sans magie, pourtant vos conversations lui ont semblé suffisamment intéressantes pour qu'ça l'intéresse, et toi t'as pu que remarquer qu'elle était plus intelligente que la norme. Pas qu'elle s'en vante, mais des connaissances médicales elle en a plus qu'elle veut bien l'admettre, et ces heures que vous avez passées à parler l'ont suffisamment marquée pour qu'elle reconnaisse immédiatement ton visage et ta voix en arrivant à Poudlard. Elle s'est tournée instinctivement vers toi, comme si tu étais son seul repère dans un univers où elle était perdue – l'enseignement. T'es devenu son mentor, celui qui l'aide à ne pas dépasser les bornes, à rester dans les règles, à être un tant soit peu pédagogue – même si c'est pas facile tous les jours, faut le reconnaître. T'es plus qu'un ami pour elle, t'es celui qui la guide dans ce bordel dans lequel son père l'a fourré afin qu'elle ne fasse pas tout exploser parce que ce monde ne lui convient pas.

 



 

Aniel Locksley
Meilleur ami à Poudlard

Vous vous êtes rencontrés à Poudlard, peu après l'arrivée de Happy dans le château en cinquième année. Deux amoureux de la solitude qui passaient leur temps dans la bibliothèque, vous ne pouviez que vous entendre. Tu la considérais comme ta meilleure amie, une personne qui comprenait ta passion pour les livres et la connaissance et qui ne cherchait pas à te changer, et elle t'appréciait pour les mêmes raisons. Avec toi, elle pouvait être elle-même, elle n'avait pas à se forcer à sourire ou à faire semblant d'aimer la magie. C'est sans doute pour cela qu'elle t'a envoyé une lettre après avoir rejoint le monde moldu. T'es l'un des seuls avec qui elle a gardé contact en disparaissant, sans doute parce qu'elle savait que tu ne lui reprocherais pas son départ. Tu as respecté son choix et vous avez conservé une correspondance durant les sept années qu'elle a passées parmi les moldus. Puis, lorsqu'elle est revenue à Poudlard après la nuit pourpre, vous êtes devenus collègues, en plus d'être amis. Professeur de soin aux créatures magiques, tu essaies de la convertir à cet amour que tu éprouves pour ces bêtes alors qu'elle préfère ne pas les approcher parce qu'ils ne respectent aucune des lois de la science, et tu fais face à une professeur d'astronomie passionnée par les étoiles qui y trouve un indéniable réconfort depuis qu'elle est enfant. Ainsi, cela fait presque un mois que vous essayez chacun de convertir l'autre à votre science de prédilection durant votre temps libre, avec de grandes discussions qui plaisent toujours autant à Happy, lui rappelant avec plaisir celles que vous aviez à Poudlard.

 

 

Lysander Rosebury
Collègue explosif

description du lien en quelques phrases

 

 

pseudo du perso
lien avec le votre

description du lien en quelques phrases

 

_________________
I need a doctor to bring me back to life ☽ Happy & Toby
I don't think you realise what you mean to me, not the slightest clue, Cause me and you were like a crew, I was like your sidekick. You gon either wanna fight me when I get off this fuckin' mic, Or you gon' hug me, but I'm outta options, there's nothin' else I can do cause... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 43
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You'll never be loved till you make your own ✗ Pika   Dim 25 Juin - 22:40

A vous :red:

_________________
I need a doctor to bring me back to life ☽ Happy & Toby
I don't think you realise what you mean to me, not the slightest clue, Cause me and you were like a crew, I was like your sidekick. You gon either wanna fight me when I get off this fuckin' mic, Or you gon' hug me, but I'm outta options, there's nothin' else I can do cause... × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You'll never be loved till you make your own ✗ Pika   

Revenir en haut Aller en bas
 
You'll never be loved till you make your own ✗ Pika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» 'Till I Collapse ▬ Megan
» you make me shine ▲ shane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue à Poudlard :: Mes amis, mes amours, mes emmerdes... :: Les Relations-
Sauter vers: