AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 dancing in the dark ~ Vilian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 107
Date d'inscription : 03/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: dancing in the dark ~ Vilian   Jeu 29 Juin - 18:59

Dancing in the dark
Cassian &
Vilde

Lorsque le sang entre en contact avec ses lèvres, elle ne peut retenir un râle de plaisir. Ces poches de sangs donnaient par Cassian sont son petit plaisir de fin de journée et elle n'attend que ça, lorsque le dernier cours se termine. Plus d'élèves. Plus de cours à donner. Elle peut profiter d'être qui elle est vraiment, pas seulement l'enseignant d'Histoire de la Magie. Elle termine sa poche rapidement avant d'aller s'essuyer les lèvres devant son miroir. Ses yeux sont plus foncés lorsqu'elle se nourrit, ce qui lui donne un côté plus sombre, plus animal. Elle ouvre légèrement sa bouche pour apercevoir ses crocs. Ils sont bien là, les deux, pointus, couverts de sang comme le reste de sa bouche. Bientôt, il n'y a plus aucune trace de sang, ses yeux redeviennent d'un bleu clair perçant, ses crocs se rétractent. De nouveau parfaite. Elle regarde l'heure à la pendule de son bureau, il est temps d'y aller. Aujourd'hui, elle doit voir Cassian. Cela fait un peu plus d'une semaine qu'elle lui a parlé ce soir-là, à la bibliothèque. Depuis, ils se voient souvent, se parlent et elle se sent terriblement mal de lui mentir. Elle se sent bien avec lui, il est comme elle après tout. Ils sont frère et soeur, ils ont la même créatrice. En parlant de créatrice, elle regarde la lettre qu'elle venait de recevoir. Elle décide de ne pas y répondre, elle ne veut pas y répondre.

Vilde sort alors de son bureau, de sa salle de classe puis elle prend les escaliers pour descendre dans le hall du château. Les élèves sont en train de prendre leur dîner, personne ne les verra sortir. Dumbledore est au courant, c'est le principal. Ce soir, Cassian va apprendre à la norvégienne à être une vraie vampire, il va lui montrer tout ce qu'elle peut faire. Elle est assez excitée à cette idée, elle se dit qu'elle sera enfin comme les autres vampires, elle ne sera pas désavantagée. Elle sent tout son pouvoir rugir en elle, près à s'exprimer. Lorsqu'elle sort du château, le soleil commence lentement à se coucher. Quelques rayons persistent encore néanmoins. Elle se dépêche de traverser le parc du château et par se réfugier dans la forêt interdite. C'est sa place à ce que l'on dit, la place des monstres, des espèces comme elle. Il est vrai qu'elle s'y sent bien. Il fait plutôt sombre, sa vue s'adapte. Puis elle attend Cassian, qui ne devrait plus tarder maintenant.

Elle s'est assise au pied d'un arbre mais le craquement d'une branche la fait se relever en vitesse. Elle écoute, observe, tendue. Mais elle se relâche aussitôt lorsqu'elle voit que Cassian approche vers elle. Elle lui sourit avant de lancer :

"Cassian ! J'ai été surprise ! J'ai d'abord pensé à un monstre alors que bon, j'en suis un moi aussi"

La blonde rit doucement, riant d'elle-même, et se redresse, elle se tient debout, droite, les mains jointes devant elle. Un sourire étire ses lèvres et elle lance à son nouveau mentor :

"On commence par quoi ?"

Elle a hâte de découvrir ce qu'elle pouvait faire, Cassian est en train de briser ses chaînes petit à petit. Bientôt elle se rebellera contre Lilith, elle lui montrera qu'elle n'a plus le pouvoir. Elle attend ce jour avec impatience, elle n'en peut plus de cet esclavage et elle veut se venger des années passées.

Made by Neon Demon

_________________
just a monster
I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. A monster, a monster, I've turned into a monster and it keeps getting stronger •• ALASKA  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 134
Date d'inscription : 15/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: dancing in the dark ~ Vilian   Sam 15 Juil - 20:24


Bien qu’t’aie été impatient de te rendre à la fin de cette longue journée, elle est passée plus rapidement qu’tu l’croyais au départ. Habituellement, quand un moment particulier est attendu, l’temps semble ralentir au point d’ne plus avancer du tout. T’as beau être un vampire et n’pas être affecté par l’temps qui s’écoule, à jamais figé dans ta présente gueule, il t’arrive de t’ennuyer comme n’importe qui, l’sentiment doublé avec cette puce prisonnière d’ta tête, t’empêchant d’vivre comme tu l’entends. Et si au départ tu croyais qu’ton temps à Poudlard ne serait intéressant et magique qu’un moment, l’temps que tu t’perdre dans les corridors sans fin et que tu t’y remémores les souvenirs d’tes propres années en tant qu’étudiant. Sauf qu’t’as été surpris par c’que tu préfères dans cette vie : des blondes. Une trop jeune étudiante qui t’fait pourtant perdre la tête, et une collègue vampire qu’tu t’surprends à apprécier trop rapidement. Si sur le coup tu t’es montré suspicieux, ça ne t’as pas pris de temps avant de baisser ta garder devant l’minois d’Vilde, et son manque de connaissances envers ce qu’elle est- mais son visible désir d’apprendre, une lueur bien présente dans l’regard. Elle veut apprendre, et ça t’as fait en vérité plaisir d’pouvoir lui montrer c’que tu sais. Deuxième fois que tu joue l’rôle du professeur en secret parmi les murs d’ce château, et ça n’te déplait pas. T’aurais peut-être pas été un mauvais enseignant, et ça aurait pu être franchement amusant d’voir les élèves réagir à tes cours avec les rumeurs circulant sur ton compte. T’connaissant, même si l’un d’eux aurait été suffisamment courageux pour t’interroger un peu plus personnellement, t’aurais en rien aider à les démentir – un peu comme tu fais en ce moment, bien qu’l’effet de masse est parfois plus divertissant qu’une rencontre one on one.

C’est sans compter l’épisode avec Darius Sutherland de la veille, où il a débarqué dans la bibliothèque tout feu tout flamme pour t’balancer son poing dans la gueule devant tout le monde. T’peux pas avoir l’air autrement qu’découragé avec tes sourcils relevés en repensant à la scène. Ça avait été plus qu’imprudent d’la part d’un étudiant d’la maison des bleus et argents. T’sais que cette histoire pourrait t’mettre dans d’beaux draps, et qui vaudrait mieux pour toi commencer à chercher un plan d’rechange si tu devais réellement t’faire mettre à la porte de Poudlard. Qu’importe si Dumbledore t’as appuyé devant le Ministère, si la nouvelle se répand comme quand tu as couché avec une étudiante, c’ta tête sur un piquet qu’on demandera. Ta réputation, comme tu l’as dit à Darius, t’en as franchement rien à battre. T’as l’reste de l’éternité pour voir mille et une réputations t’coller à la peau, et celle-ci serait certainement pas la pire. Mais l’idée de perdre Pandora t’es bizarrement trop difficile à concevoir pour qu’tu puisses vouloir y penser, en plus d’cette puce qu’t’ignores comment t’débarrasser si c’n’est grâce à c’gouvernement que tu es loin d’chérir. T’promettant d’y réfléchir plus amplement, tu lèves les yeux vers une fenêtre pour voir l’ciel s’peindre d’un peu plus d’rouge et oranger, signe qu’la journée touche finalement à sa fin. Fermant d’un mouvement sec le grimoire entre tes mains, tu le déposes sur le comptoir avant d’te lever et t’diriger vers la sortie. Là, tu t’immobilises un moment, un immense sourire prenant place sur ton visage. Tu risques d’être partit une bonne partie de la nuit, et tu n’voudrais pas t’faire voler trop de bouquins pendant c’temps. Sortant ta baguette magique, tu prends quelques minutes pour balancer un ou deux sortilèges – dont un ayant été inspiré par Abigaëlle MacFusty, et la peur irrationnel qu’on trop souvent les gens concernant les arachnides. Satisfait, tu tournes enfin les talons.

Tu marches rapidement dans les corridors, trop rapidement quand t’es certain que personne t’regarde. Habituellement, quand tu t’évades dans la Forêt Interdite, la nuit est tombée depuis longtemps, alors une fois que tu rejoins l’extérieur tu grimaces avant d’rejoindre le arbres du parc t’offrant un minimum de protection. Tu jettes ensuite un regard autour d’toi et quand t’vois personne, tu t’mets derrière un tronc pour disparaitre de la vue du château avant de courir à toute vitesse jusqu’à la forêt, sans jamais quitter les ombres.
Tu ralentis quand les arbres épais et rapprochés des bois dissimulent presque en totalité les rayons, poussant un soupir d’soulagement. T’as beau adorer le soleil et être peiné de n’pouvoir en profiter plus souvent, t’trouver directement dessous les rayons n’est pas des plus agréables, surtout quand t’es affamé. Et depuis qu’tu n’peux plus t’mettre d’humains sous la dent, t’es jamais complètement rassasié. « Cassian ! J'ai été surprise ! J'ai d'abord pensé à un monstre alors que bon, j'en suis un moi aussi, » qu’rit Vilde quand tu arrives devant elle, et tu lui rends un sourire tout aussi amusé. « Tu n’as pas tout à fait tord comme on partage la même génétique- si l’on puisse dire ça ainsi, » qu’tu répliques, faisant quelques pas pour t’rapprocher avant de t’immobiliser. Deux monstres qui ont parfaitement leur place dans c’sombre bois, et vous risquez de perturber la tranquillité des environs. Ça n’serait pas une mauvaise idée de s’éloigner plus creux, s’assurer ainsi d’pas perturber d’éventuels sorciers, dont les aurors patrouillant le terrain de l’école. « On commence par quoi ? » C’comme si elle lisait dans tes pensées, posant la question qui t’amène à répondre ce à quoi t’es en train de penser. « Et si on commençait par une course? Il y a une grande clairière à environ cent kilomètres d’ici, t’as qu’à me suivre et faire le même chemin que moi- on verra si t’as d’bons réflexes, » qu’tu dit avec un sourire qui n’fait que s’allonger.

Puis, tu recommences à courir en lançant un dernier regard entendu à Vilde. T’as bien l’intention d’lui rendre la tache compliquée, bien qu’tu n’doutes pas qu’elle saura très bien se débrouiller. Vos instincts sont aussi solides que vos carcasses, Vilde, habituée ou non, s’prendre peut-être quelques branches ou débarques, mais elle risquait d’bien s’amuser en bout d’compte.
Un rire dans la voix, tu tournes brusquement à gauche, avant d’remonter vers le haut. Tu sautes d’une branche à l’autre, grimpe un arbre avant d’te laisser retomber jusqu’au sol. T’jettes souvent des regards par-dessus ton épaule, voyant l’propre sourire de Vilde sur son visage- même quand elle est un peu éloignée. T’essaie d’la semer en la laissant t’retrouver en ralentissant soudainement, profitant du vent et des bruits alentours pour laisser ton esprit s’calmer, s’apaiser. Y’a qu’le bois qui peut rendre aussi paisible, quand on a pas besoin d’se soucier d’se faire soudainement bouffer par un monstre. Vous faites partit du lot, comme l’a mentionné la blonde plus tôt.

Quand t’arrive dans la clairière qu’tu lui as mentionné, l’ciel est bleu-gris, endormit qu’est maintenant l’soleil, bien qu’il laisse apercevoir d’sa lumière presque toute fadée contre l’horizon. Sauf qu’il est plus assez présent pour être dérangeant, c’qui t’fait t’arrêter en son centre en attendant l’arrivée de Vilde. « C’était pas si mal? J’adore courir ainsi dans la Forêt, elle est immense et on manque jamais d’faire d’nouvelles découvertes. »
T’tapes ensuite dans tes mains, une lueur d’feu brillant soudainement dans tes yeux. « Prête pour la prochaine étape? »

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 107
Date d'inscription : 03/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: dancing in the dark ~ Vilian   Mar 1 Aoû - 16:59

[quote="Vilde A. Sørensen"]
Dancing in the dark
Cassian &
Vilde

Vilde, vampire depuis quatre-vingt ans. Et pourtant, elle ne sait rien de sa nature. Elle ne sait pas ce dont elle est capable, elle ne sait pas l'étendue de ses capacités, elle ne sait rien. Lors des premières années de sa vie en tant que suceuse de sang, elle était enchaînée, emprisonnée, elle ne pouvait rien faire. Sa créatrice ne voulait pas qu'elle se rebelle, de peur qu'elle finisse comme Cassian, son enfant rebelle. Elle la traitait comme un jouet, un esclave, qu'elle ridiculisait aux yeux de sa cour de vampires. Ils étaient hilares et Vilde elle, tapie dans son coin, elle ne disait rien. Elle ne faisait rien, elle récupérait les restes des autres dès que les fêtes étaient terminées. Alors oui, une partie d'elle déteste Lilith, sa créatrice, mais une autre partie est complètement soumise à elle et à ses bons vouloirs, à son pouvoir. C'est certainement cette partie qui a accepté de se soumettre au ministère pour entrer à Poudlard et pour piéger et espionner Cassian. Cassian. Elle a trouvé un ami précieux en lui, comme un frère. Il la comprend et il est gentil avec elle, vraiment gentil. Tous les jours elle se sent mal de le trahir, elle ne veut plus jouer à ce jeu, elle veut juste redevenir elle-même. Il est contribue déjà, rien qu'en lui parlant. Mais aujourd'hui, il va libérer ses chaînes. Elle le lui dira un jour, avant que Lilith apparaisse à Poudlard pour venir rechercher sa protéger. Elle le lui dira, et elle se rebellera contre sa créatrice. Elle veut rester avec Cassian parce qu'avec lui, elle a l'impression d'être pleinement en sécurité.

Le soleil est encore présent dans le ciel lorsque la norvégienne sort du château pour retrouver la forêt interdite, là où elle se sent le mieux à vrai dire. Elle se sent à sa place dans l'obscurité de ces bois. Et puis le soleil ne tiraille sa peau si pâle sous les feuillages, c'est plus agréable. Le soleil lui manque à vrai dire, cela lui manque de ne plus se prélasser sous ses rayons qui réchauffe et apaise. Mais elle s'y est habituée, en quelque sorte. Une fois bien à l'abris dans les bois, elle attend Cassian impatiemment. Elle a hâte de découvrir ce qu'il lui a préparer et elle a hâte de découvrir l'étendue de ses pouvoirs de ce qu'elle peut faire. Et finalement il arrive, la faisait légèrement sursauter. Elle lui dit qu'elle a d'abord pensé à un monstre, tout en précisant qu'elle en est un elle aussi. Il lui dit qu'elle n'a pas tord. Il a un sourire amusé, elle aussi. Elle a l'impression de voir son reflet chez lui. Le même teint pâle, les mêmes cernes sous les yeux.

"C'est vrai tu as raison. Mais nous sommes des monstres gentils"

Elle rit doucement, d'un rire cristallin qui contraste avec la noirceur du lieu. Impatiente, de plus en plus, elle lui demande par quoi ils vont commencer ce soir. Il lui sourit en lui proposant une course de cent kilomètres. Elle ouvre la bouche de stupeur. Cent kilomètres ? On peut faire ça ? Vraiment ? elle s'apprête à répondre mais voilà que Cassian commence à courir, en lançant un dernier regard à la blonde.

"Eh ! C'est de la triche ! T'es parti avant moi !"

Elle ne sait pas si il l'a entendue. Elle ne sait même pas comment s'y prendre pour courir vite. Elle ferme les yeux, elle respire un bon coup. Elle laisse ses instincts prendre le dessus. Elle peut le faire. Alors elle se propulse en avant, commence à courir et est surprise de la vitesse à laquelle elle va. Elle s'arrête grâce à un arbre, stupéfaite. Je peux faire ça moi ? Sans plus attendre, elle recommence avec la ferme intention de rattraper le bibliothécaire. Elle court à une vitesse folle, elle rit, elle prend du plaisir à faire ça. Elle évite les branches, les pierres, tout autre obstacle. Elle s'éclate, elle ne s'est jamais autant amuser. Puis elle se met à faire comme Cassian, à monter aux arbres, à sauter de branches en branches. Liberté. Elle s'autorise quelques figures acrobatiques lorsqu'elle est dans les airs, c'est extatique. Finalement elle aperçoit la clairière mentionnée par Cassian plus tôt, avec lui en son centres. Elle s'arrête grâce un arbre, arrêt plutôt violent, avant de marcher vers son ami. Le soleil a disparut, ils peuvent profiter du ciel nocturne à présent. Elle n'est pas essoufflée, pas même un peu. Elle vient de faire cent kilomètres à travers cette forêt. Elle sourit, elle sourit tant elle aime la liberté qu'elle vient de retrouver. Il lui demande comme c'était, en lui confiant que lui adore courir à travers la forêt.

"C'était tout simplement ... incroyable, génial, extatique. Je n'avais pas conscience que je pouvais courir autant, aussi vite. Et maintenant, nous pourrons courir à deux et je pourrais te battre"

Elle rit, elle se sent enfin bien, prête à accepter ce qu'elle est, sa nature. Sa véritable nature. Il lui demande si elle est prête pour la prochaine étape et elle hoche vivement la tête.

"Plus que prête Capitaine ! Après la vitesse vient quoi ? La force ?"

Elle sait qu'elle est douée de force extraordinaire mais là encore, elle ne sait pas comment l'utiliser, ou comment l'exploiter. Elle demande ensuite, excitée comme une enfant le jour de Noël :

"Je peux soulever quoi ? Un arbre ? Une grosse pierre ? Encore plus lourd ?"

Elle trépigne d'impatience Vilde mais pour la première fois depuis quatre-vingt ans, elle découvre et déguste le goût de la liberté.

Made by Neon Demon

_________________
just a monster
I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. A monster, a monster, I've turned into a monster and it keeps getting stronger •• ALASKA  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 134
Date d'inscription : 15/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: dancing in the dark ~ Vilian   Lun 4 Sep - 5:48


De toute ton éternité, tu n’as offert ta confiance trop vite qu’à Lilith, fatale offrande qui t’as mis par la suite sur une constante méfiance. Tu t’es juré prudence après ça, et voilà que par deux fois tu as brisé cette promesse, bien que tu n’arrives pas à l’regretter. Pandora, qui anime de vie chaque centimètre de ta carcasse morte, cette jeune femme qui t’fait perdre toute notion de bon sens. Car tout ce que tu veux, c’est elle. Et puis après, il y a ta présente compagne des bois, Vilde, également employée à Poudlard comme professeur d’histoire. Une récente surprise que tu as tenté d’te méfier, mais que trop rapidement tes mauvaises impressions se sont mises d’côté, quelques rencontres suffisant à t’rendre attaché à la blonde.
C’est ainsi qu’tu te transformes en professeur d’capacités de vampire, t’faisant un devoir d’montrer à la sublime créature tout ce qu’elle est capable de faire. C’est un crime que sa créatrice n’aie jamais pris la peine de lui montrer ne serait-ce que les bases de ce qu’est être un vampire. Tu n’as pas interrogé Vilde à ce sujet, t’ignores comment le début de son éternité a débuté, mais t’doutes que ça n’aie été facile pour elle. Vos expériences sont différentes, tu n’en doutes pas, mais comment rester insensible à cela alors que Lilith t’en as fait voir de toutes les couleurs? Pas même l’affection qu’elle semblait nourrir pour toi ne t’as épargné, et c’est peut-être pour ça que tu peux deviner le chemin difficile de Vilde. « C'est vrai tu as raison. Mais nous sommes des monstres gentils, » que lâche en riant, et tu ne peux qu’approuver d’un hochement d’tête souriant. Monstres gentils, voilà un terme qui ne te déplait pas, bien que gentil n’ait jamais été un terme que tu te sois affublé depuis ta mort.

« Eh ! C'est de la triche ! T'es parti avant moi ! » qu’elle t’lance la vampire quand tu pars à la course. Tu lui réponds d’un ricanement porté par le vent, avant que la poursuite ne débute réellement. T’es heureux d’constater qu’elle s’en amuse autant que toi, et ces cent kilomètres s’effacent si vite que même toi t’es surpris d’te retrouver déjà au centre d’la clairière. T’retournes comme elle arrive, et aussitôt tu lui demandes comment elle a trouvé cela, rajoutant dans un élan d’enthousiasme que c’est une activité qui t’plait, d’courir ainsi. Et d’avoir pu partager c’moment avec un autre vampire, un que tu aimes bien de surcroit, laisse encore une trace d’adrénaline qui t’rend impatient d’lui faire découvrir le reste. « C'était tout simplement ... incroyable, génial, extatique. Je n'avais pas conscience que je pouvais courir autant, aussi vite. Et maintenant, nous pourrons courir à deux et je pourrais te battre. » T’claques ta langue contre ton palais face au défi dégoulinant autant des paroles qu’du ton de sa voix. Ton sourire devient joueur et t’penches un regard qui l’est tout autant vers la blonde. « T’auras intérêt à courir plus que vite s’tu veux arriver à m’battre, petite. Je suis pas facile à détrôner, j’ai des siècles de victoires derrière moi, » qu’tu assures d’une voix assurée. « Mais on se fera une nouvelle course bientôt, c’est certain, » qu’tu rajoutes cette fois avec excitation. Tu n’pourrais pas demander mieux que d’courir un peu plus souvent, et c’est doublement plus intéressant en bonne compagnie.

T’lui demandes si elle est prête pour la suite, voyant ses prunelles s’allumer aussitôt puis hoche la tête avec énergie. « Plus que prête Capitaine ! Après la vitesse vient quoi ? La force ? » T’peux pas ignorer la joie qu’elle ressent, son visible envie d’apprendre, d’enfin apprécier ce qu’elle. Elle a dû en souffrir d’sa nouvelle vie alors qu’elle ignore tout de ce qu’elle représente, ça t’sers les trippes juste une seconde avant qu’ton propre plaisir reprenne le dessus. « Je peux soulever quoi ? Un arbre ? Une grosse pierre ? Encore plus lourd ? » Elle trépigne sur place à force de s’exciter elle-même sur la prochaine étape, et t’rigole avant d’poser une main affectueuse sur son épaule. « Si c’est ta force que tu veux mettre en pratique, alors allons-y. T’vois le gros rocher, là? » qu’tu dis en pointant ladite pierre du doigt. « T’as qu’à l’prendre et l’balance contre un arbre à l’orée de la forêt. Avec un peu de chance, tu parviendras à le déraciner un peu, et t’pourras terminer de l’arracher de terre par la suite, » qu’tu l’invites à faire en laissant tes mains retomber le long de ton corps. T’as un sourire immense toujours placarder sur le visage, curieux d’voir Vilde se débrouiller avec une lourde pierre et un arbre à arracher d’ses profondes attaches à la Terre. Une tâche qu’tu sais qu’elle parviendra à faire sans problème, mais c’est son expression émotive qu’t’es impatient d’découvrir. T’aurais pas pensé qu’ça serait aussi amusant d’enseigner, bien qu’au vu d’ton affection pour la blonde ce n’est pas surprenant qu’tu t’amuses.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 107
Date d'inscription : 03/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: dancing in the dark ~ Vilian   Dim 17 Sep - 22:37

Dancing in the dark
Cassian &
Vilde

Lilith, elle pouvait la sentir. Elle sentait qu'elle était au-dessus d'elle, qu'elle la surveillait, qu'elle la jugeait de son regard. Vilde lui est soumise, complètement soumise, elle ne connaîtra jamais la liberté. Elle sera toujours enchaînée à sa créatrice, elle ne pourra pas se défaire d'elle. Enfin ça, c'est ce qu'elle pensait avant. Depuis que Cassian est entré dans sa vie, elle a l'impression de se sentir un peu plus libre, de plus en plus libre. Il lui laisse être qui elle est, il lui laisse apercevoir une once de liberté après des années à être enchaînée. Cassian est la lumière, Lilith est la nuit. Et Vilde elle ne supporte plus la nuit. Elle veut vivre selon ses propres choix, elle veut être libre, elle veut devenir un véritable vampire et pas un vulgaire jouet, un esclave, un animal que l'on nourrit quand on y pense, elle ne veut plus que l'on joue avec elle, qu'on la malmène. Elle brisera ses chaînes, Cassian les brisera avec elle, elle en est convaincue. Pour l'heure, il doit lui apprendre à être un vampire, il doit lui montrer ce dont elle est capable. Alors il commence par une course, elle rit de bon coeur. En réalité, elle ne se rappelait pas avoir rit pour de vrai. Ça fait du bien, elle se sent revivre, elle se sent de nouveau heureuse. Une fois arrivée, peu de temps après Cassian, elle aurait pu le battre, elle lui fait part de son ressenti. Elle n'est pas essoufflée, elle se sent vivante. Malgré tout oui, elle se sent vivante, pleinement vivante. Sûr de lui, avec un faux air supérieur, il lui dit qu'elle à intérêt à s’entraîner si elle veut gagner, qu'il est plus vieux qu'elle, avant de lui promettre une autre course. Elle croise les bras en le regardant, le défiant du regard, un sourcil arqué.

"Bien, Monsieur Aquila-C'est-Moi-Le-Plus-Fort, on verra bien qui gagnera la prochaine course. Je suis encore une jeune vampire, toi tu commences à te rouiller"

Un sourire taquin étire ses lèvres. Elle est joueuse Vilde, avec son air enfantin et ses cheveux blonds qui  la rende angélique. Elle n'a pas peur des défis, elle est prête à se donner à cent pour cent pour battre Cassian et intérieurement, elle se promet de le battre à plate couture. Il ne sait pas à qui il a lancé ce défi, il risque d'être surprise. Une fois qu'elle contrôlera toutes ses capacités, elle le battra à chaque fois et elle lui rappellera bien ce moment-là. Mais elle est désireuse d'apprendre encore plus pour le moment, alors elle lui demande ce qui vient après, excitée, impatiente, on dirait réellement une enfant. Au fond c'est ce qu'elle est, elle n'a jamais grandi, elle ne grandira jamais. Elle est innocente, tellement innocente Vilde, on ne dirait pas à la voir qu'elle a souffert tout sa chienne de vie. Voyant que Cassian ne répond pas, elle enchaîne en demandant ce qu'elle peut soulever. Il lui montre un gros rocher, elle lance :

"Le petit caillou là ? C'est tout ?"

Qu'elle lance en le taquinant, non sans pouffer de rire pour se moquer de lui. Il lui dit ensuite de la prendre et de le balancer pour déraciner un arbre. Elle fait la fière comme ça, mais c'est un gros rocher. Elle ne montre rien.

"Bien, je vais le déraciner ton arbre, je vais déraciner ce chêne là"

Qu'elle lance sûre d'elle en montrant l'arbre en question, un grand sourire sur les lèvres. Elle se dirige vers le rocher, non sans un regard de défie en arrière vers Cassian qui la regarde en souriant. Elle se concentre. Elle se remémore les paroles de Lilith quand elle parlait d'elle à d'autres. Les jeunes vampires sont les plus forts, les plus assoiffés, les plus rebelles. Si je la contrôle, si je l'enchaîne, elle sera à jamais mienne. Elle secoue la tête pour faire disparaître ces pensées, mais cela lui rappelle ce qu'elle est. Un jeune vampire même pas un siècle à son compteur. Alors elle se saisit du rocher avec un peu de mal mais elle se fait finalement au poids. Elle fixe le chêne, imagine Lilith devant elle. Alors elle lance le rocher avec une telle force qu'il se déracine complètement, soulevant une grosse motte de terre. Elle reste bouché bée, bouche ouverte, telle une carpe. Elle se tourne vers Cassian.

"T'as vu ça ? T'as vu Cassian ? "

Puis l'excitation, elle se met à sauter sur place avant de courir jusque Cassian pour lui sauter dans les bras dans un geste fraternel. Elle le remercie en quelque sorte. Ils sont là-dedans ensemble maintenant.

"Non sans rire, je .... J'ai autant de force que ça ? Mais regarde ce chêne ! Je n'en reviens pas !"

Son sourire fier ne quitte pas ses lèvres, on dirait véritablement une enfant qui aurait réussi son premier sort. Elle se sent envahit d'un sentiment de confiance en elle soudain, agréable. Elle sent l'emprise de Lilith disparaitre. Elle devint plus forte, elle devient incontrôlable. Si sa créatrice savait.

"A ton tour maintenant ! Je veux voir si tu sais faire pareil, ce dont je doute"

Elle défie Cassian du regard, un sourire taquin sur les lèvres. Elle renaît.
Made by Neon Demon

_________________
just a monster
I'm only a man with a candle to guide me, I'm taking a stand to escape what's inside me. A monster, a monster, I've turned into a monster and it keeps getting stronger •• ALASKA  

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: dancing in the dark ~ Vilian   

Revenir en haut Aller en bas
 
dancing in the dark ~ Vilian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: La forêt interdite-
Sauter vers: