AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 872
Date d'inscription : 06/08/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Mer 5 Juil - 19:14

Etre vert et voir de travers
Triss && Kimmy && Ysolte

Au-delà de l’odeur des détergents, t’arrives à sentir des effluves de lavande, de baies de gui et de pâquerettes. Effluves discrètes et volatiles, elles saturent pourtant l’espace – t’en aurais presque l’estomac au bord des lèvres. A vrai dire, tu l’as déjà, cette envie de vider tes trippes, de trembler jusqu’à ce que le sommeil ne t’emporte, de vaciller d’un délire à un autre. La raison : l’adoptée des MacFusty, Kimmy, qui est venue te contaminer sans le savoir, sans le vouloir, avec son énergie solaire. La maladie : la dragoncelle. Cette foutue dragoncelle qui avait mis fin aux rêves de grandeur de Fergus, l’empêchant de tenir son balai trop longtemps, l’empêchant de rejoindre l’équipe des « Pride of Portree ».

Fergus. Fergus. Fergus. Son prénom résonne dans ton esprit, coule lentement sur tes lèvres comme dans un écho, et tu te plais à penser que t’aimerais bien qu’il soit là, à tes côtés. A vos côtés. Faut dire qu’il connait les symptômes, le Gus : il les a étudiés, il les a ressentis, il les a vécus. Il les a vaincus, à coup de potions et de patience. La patience, tu ne l’as pas ; tant bien que mal, tu te redresses, tremblante comme une feuille dans la fraicheur de mars. Tu sais que Kimmy et Triss doivent être dans le coin. Entre deux étincelles, entre deux sommeils, tu les as entendues marmonner. Tu les as entendues discuter, échanger quelques mots … à moins que ça ne soit l’infirmière et d’autres malades.

Et ça t’emmerde, que t’ait la dragoncelle. Passé le fait que tu sois malade, tu sais très bien ce que les autres étudiants doivent penser et murmurer à voix basse : que c’est de la faute des MacFusty, de ces sauvages qui trainent à côté des dragons, mettant en avant leur côté rustre plutôt que leur intelligence. Ce genre de commentaires, t’en as l’habitude – et si tu passes généralement outre, aujourd’hui, ils t’agacent. Tu passes la main dans tes cheveux, pour les décoller de tes tempes, remarquant au passage que t’as encore la chevalière du clan aux doigts, celle-là même que Rosier avait retrouvé. T’avais tenté de l’envoyer à Aodhann mais ton hibou avait fait retour à l’envoyeur, sans arriver à destination.

« Kimmy ? Triss ? », interroges-tu, peu certaine qu’elles soient vraiment là. Te penchant en avant, tu tends le bras pour tirer le rideau blanc qui sépare ton lit de ton voisin – de ta voisine – et t’as tôt fait de poser tes yeux sur une chevelure blonde. Un rapide sourire vient fleurir sur tes lèvres ; avant que tu n’envoies des étincelles, éternuant.
« Kimmy … Tu vas bien ? », demandes-tu malgré toi, connaissant la faible constitution de la demoiselle. Faut dire que depuis que tu l’as connait, elle a tendance à chopper toutes les conneries qui passent dans le coin … conneries comprises. Tu ne te souviens pas d’un été, pas d’un mois où elle était à 100% de sa forme. Dans l’ombre, tu sais que son anorexie la guette, prête à venir planter ses canines acérées dans une chaire qu’elle ne veut pas.
« J’ai cru entendre Triss, j’me trompe ? » rajoutes-tu à son attention, pointant du doigt l’autre rideau pour qu’elle l’ouvre.

Dans ta gorge, des milliers d’épines – parler te donner soif. T’attrapes le pichet d’eau et un verre, tous deux déposes sur la table de chevet, avant de t’en enfiler un verre. Puis un deuxième. Arquant un sourcil en direction de l’autre Aiglonne, tu lâches finalement :
« T’en veux aussi ? Un verre d’eau, j’veux dire ? »

Made by Neon Demon

_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2728
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Jeu 6 Juil - 19:18





Ysolte & Triss & Kimmy



Etre vert et voir de travers

Allongée sur le ventre, l’oreiller sur la tête et un œil partiellement ouvert, Kimmy n’arrive pas à s’endormir. Sa tête la tiraille, son ventre se contracte et sa peau est parsemée de pustules dégueulasses. Bref, elle a la dragoncelle. fesse de griffon ! A chaque fois qu’une bactérie ou un sale microbe traine dans le coin, c’est pour sa poire. Marre d’avoir une faible constitution. Mais revenons à la source. Après tout, elle n’arrive pas à dormir et essaye de se remémorer la soirée précédente…
 
La Saint Patrick. Cette fête où le vert et la bière sont à l’honneur. Où pour la première fois de sa vie Kimmy avait consommé de l’alcool. Bien sûr, elle n’était pas seule, la soirée s’était faite en compagnie de Fergus et de Triss. Ce premier s’était incrusté au château pour passer la soirée avec les deux aigles. Alors comment… sans sortir du batiment… elle avait pu chopper cette maladie qui la clouait au lit ?
 
Fergus…
 
Marmonna-t-elle en réinstallant l’oreiller sur sa tête afin de parer les rayons lumineux qui s’abattent sur ses yeux et renforcent son mal de tête. Le jeune adulte MacFusty était donc bien la cause de tout ce bordel. Elle se rappelle Kimmy. Elle se rappelle – sous l’emprise de l’alcool – avoir bu une des potions du dresseur de cracheur de feu. Pour sûr, c’était une potion à base de dragon… et ce dragon-là devait pas être dans une forme olympique.
 
L’idiot
 
Ce mot est à peine audible alors qu’elle ferme les yeux en essayant de se concentrer sur la suite. Elle se revoit vaciller et crier dans le couloir menant à la salle commune des aigles, avec Triss qui la soutenait - étrangement elle n'était pas pétée elle. Elle se revoit aussi sortir Ysolte de son sommeil – ou peut être qu’elle était réveillée, Kimmy sait plus – et lui faire un calin en la serrant aussi fort que possible en disant qu’elle tient fort à elle. Et enfin, elle se souvient se caler dans un lit, contre sa grande sœur de cœur et fermer les yeux. La suite… c’est le flou. Jusqu’à il y a quelques secondes, minutes, ou heures. Où elle s’est réveillée et a comprit – d’après l’odeur - qu’elle se situait dans l’infirmerie. Les voix du personnel vint à ses oreilles et elle réalisa que Triss et Ysolte se trouvaient pas loin. Elle parla à voix basse un instant avec cette première avant de la laisser sombrer dans le sommeil. La préado s'ennuyait mais avait trop mal partout pour relever la tête et chercher à les réveiller. Ho ça oui.
 
Une voix connue parvient finalement à ses oreilles et elle sourit. Elle entend le rideau se tirer et hôte son coussin de la tête pour ouvrir un œil et regarder celle qui l’appelait.
 
Hmm ?
 
Oui c’est bien Ysolte, et elle fait des étincelles en éternuant. Pour sûr, tu l’as bien contaminé Kimmy. Pourtant elle est solide Ysolte. Pour sûr, elle mettrait la raclée à Aby. En règle générale en tout cas, parce que là… Le sourire de la préado s’élargie alors qu’Ysolte lui demande comment elle va.
 
Aussi bien que toi apparemment. Le vert ça t’vas pas au teint Yso. J’te promets. Faut pas que t'essayes d'imiter Aby comme ça. C'est un échec.
 
Rire malgré la maladie, c'est s'aider à lutter. Sa grande sœur se redresse et parle de Triss en indiquant du doigt le rideau qui est de l’autre côté du lit de Kimmy, celui qui la sépare de sa voisine et sœur de cœur. Levant la tête et plaçant le coussin dessous, la préado ne bouge pas plus et parle un peu plus fort d’une voix roque.
 
Elle est là oui j’crois. Tu te trompes rarement. C’est pour ça que t’es préfète non ?
 
Tirage de langue avant de lancer à son tour des étincelles. Et lancer sa peluche contre le rideau qui la sépare de Triss. Mauvaise idée, maintenant elle peut plus récupérer son doudou. L’action demande trop d’effort. Mais au moins, ça a dû attirer l’attention de Triss.
 
Trissou ? t’es pas morte ?
 
Sur ces paroles, elle ricane et se tient le ventre avant de fixer de nouveau Yso qui a trouvé de l’eau. Elle l’observe attentivement et souhaite silencieusement en obtenir un verre. Ses pensées arrivent au cerveau de sa grande sœur et préfète qui lui propose de boire à son tour. Elle acquiesça du regard et se redressa avant de demander à Triss.
 
Tu peux me ramasser Neau s’il te plait ?
 
Ben ouais, c’est le nom de son dragon en peluche ça. Neau pour Dragonneau. Subtil non ? Mais bien vite, elle se recule dans son lit. Elle a vu un truc au sol. Un truc ressemblant à un crocodile de deux mètres de long et portant un chapeau de pirate. Mais il a disparu bien vite. Alors, elle cherche du regard Ysolte et Triss avant de tendre sa main pour récupérer le verre.
 
Non Triss le ramasse pas tu vas te faire bouffer ! Vous l’avez vu hein ? Non ? Mais si hein, vous l’avez vu.
 
La fièvre ? Réalité ? Si c’est son esprit qui lui joue des tours à cause de la maladie, ceux des deux ainées ne risquent-ils pas en faire de même ? Foutu dragoncelle…
(c) black pumpkin


_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est les MacFusty du bonheur.

La River suit son cour

Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1675
Date d'inscription : 15/10/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Jeu 13 Juil - 11:40



“... A l'abordage, moussaillons...”




Ysolte & Kimmy & Triss




 
T’as passé deux jours des plus mouvementé, entre la Saint Patrick avec Gus dont tu te rappelles pas grand-chose, évidement, t’as bu quand même, pour ne pas éveiller les soupçons. T’as été idiote, réellement. Quoi que, t’es même pas sûre d’être en cloque, alors tu préfères même pas penser aux conséquences. Puis le lendemain, tu apprends que ton père, c’est pas ton vrai père, que ta mère n’est pas celle que tu croyais, bref, que t’as été adoptée. Que ton véritable père est ton professeur de magie blanche. Ça avait de quoi vous retourner. T’avais pas réellement envie d’en parler, sauf peut-être à Darius, parce qu’après tout, il reste la personne à qui t’as envie de parler quand ça ne va pas, chez qui t’iras toujours pour retrouver le sourire.

Le matin-là, t’as passé la nuit dans son lit. Juste à dormir, parce que t’étais arrivé à un point de non-retour, que t’avais besoin d’une présence, tu ne voulais pas alerter Kimmy. Tu te redresses doucement, mais t’es prises d’un mal de ventre terrible. « - Darius j’me sens… Buurp… » T’as juste le temps de te pencher sur le côté du lit pour ne pas vomir sur lui. T’es juste horrifié, toi qui as toujours fais en sorte qu’il te voit au mieux de ta forme, là il vient de te voir vomir. Génial. Si t’étais pas toute verte, tu serais rouge de honte. Tu attrapes ta baguette fébrilement, tu nettoies le sol, puis tu te rallonges sur le côté laissant tomber ta baguette sur le sol, tremblotant dans tous les sens. Toi qui, la veille, voulait parler à Darius de ta probable possibilité de porter la vie, tu te retrouves pliée en deux dans son lit avec des nausées pas possible, et Kimmy de l’autre côté qui semblait tout aussi mal que toi. Parce que oui, si t’avais pas pu lui parler, c’est parce que Kimmy avait eu la même idée que toi la veille, dans un but certes différent. « - Kimmy ? Kimmy dis-moi que ça va… » Seront tes derniers mots à ce moment-là, parce que tu te sens partir, sombrer, tu t’évanouis dans le lit.

Tu te réveilles en sursaut et en sueur, cherchant du regard ceux qui ont partagé ta nuit. Tu t'rappelles de ta matinée, tu t'parles assez fort à toi même d'ailleurs. « - Par Merlin, j’ai failli vomir sur Darius ce matin, la honte… ». Tu cherches ta baguette dans le lit, quand tu vois un truc faire bouger ton rideau. Un truc en forme de dragon. Ta vision déformé de la chose te fait croire à un dragon qui t’attaque, du coup tu te mets à crier « - UN DRAGON DANS L’INFIRMERIE !!! » avant d’ouvrir le rideau et de voir Kimmy et Ysolte. « - Ah non, mais j’te jure, on aurait dit qu’il m’attaquait. » Tu te recouches un moment en fermant les yeux. Tu poses ton regard sur Yso, lui adressant un fin sourire comme tu le peux. « - Ca va toi ? Le vert ne te va vraiment pas au teint ! Kimmy a raison pour une fois… » Tu tires la langue d’un air enfantin. Tu poses ton regard sur Kimmy enfin. « - Et toi ? Ca va ? Tu te rappelles comment on a atterrit ici ? »

Kimmy te réclame sa peluche, tu te penches pour la ramasser, mais elle te crie soudain que non, que tu vas te faire bouffer. T’hausses un sourcil, puis tu la ramasse quand même. « - Il n’y a rien sur le sol Kimmy. Par contre, faudra dire aux pirates qui dansent derrière le bureau de Saddler qu’il pourrait partager leur rhum, j’en ai marre de boire que de l’eau… » Tu lances la peluche sur Kimmy, tu ne te rends même pas compte de l’absurdité de tes paroles. D’ailleurs tu sens ton lit tanguer, en fait c’est toi qui a la tête qui tourne, puis tu te mets frénétiquement à mettre ta main sur le matelas. « - Mon bateau fuit ! J’fais quoi maintenant ? »  





par humdrum sur ninetofive

_________________
...
Why so Serious ?...
I believe whatever doesn't kill you, simply makes you stranger
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 872
Date d'inscription : 06/08/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Dim 20 Aoû - 16:23

Etre vert et voir de travers
Triss && Kimmy && Ysolte

C’est bien elle, c’est bien elle, que tu te répètes, couvant Kimmy du regard. C’est bien elle, c’est bien elle, que tu répètes comme un mantra, pour rester ancrer dans ce monde – dans ton monde. Au début, t’étais pas certaine – t’avais seulement semblé reconnaître sa voix. Mais maintenant que t’y penses, maintenant qu’elle est devant tes yeux, t’arrives plus à l’entendre. A croire que t’as échangé l’ouïe pour la vue. La préadolescente bouge les lèvres sans qu’aucun son ne te parvienne ; pour toute réponse, tu te contentes d’hocher la tête, qu’importe ce qu’elle raconte. Tu t’marres un peu, lorsqu’elle lance des étincelles. Et tu te marres un peu plus, lorsqu’elle balance sa peluche sur le rideau de Triss.

« Neau ? », que tu demandes, déphasée, alors que tu captes des bouts de phrase. Tu jettes un regard sur la peluche, avant de regarder le verre d’eau. Veut-elle de l’eau ? Ou veut-elle Neau ? T’en sais trop rien ; et dans le doute, tu ne fais rien. L’inaction, comme la fuite, est salutaire. Mais celle que tu salues, à présent, c’est l’autre blonde de Serdaigle qui vient pointer le bout de son nez. T’en souris, tu lui souris … te demandant comment ça se faisait que vous étiez toutes les trois à l’infirmerie. Tu t’apprêtes à ouvrir la bouche, avant que Triss ne se mette à parler. Là encore, t’accroches ses lèvres, tentant de déchiffrer ce qu’elle veut bien dire. Tout ce que tu sais, c’est qu’elle a l’air à l’ouest … tandis que Kimmy a l’air paniqué.

« Pirate ? Rhum ? » Et dans le jeu de carte des sept familles, chez les animaux, le perroquet est demandé. T’es pas certaine de comprendre ce qu’il se passe, t’es pas certaine de comprendre pourquoi Triss s’imagine pirate. Malgré toi, tu te marres, lâchant des étincelles çà et là – de son côté, Kimmy bat des bras, ce qui te fait encore plus marrer. Bientôt, c’est au tour de ta meilleure amie, qui décide de battre frénétiquement le matelas du poing. Et à ton rire, gras, de repartir de plus belle.
« Ton bateau ? Ton bateau fuit ? », que tu demandes, hilare. Tu secoues négativement la tête, plissant les yeux, avant que ton rire ne reparte de plus belle. N’importe quoi, n’importe quoi que tu penses, classant tes amies comme définitivement folle. Dans ton monde, il n’y a pas de bateau, pas d’pirate et pas de rhum. J’suis un rhume agaçant, qui te serre le cerveau. T’as l’impression que quelqu’un te le comprime ; t’as l’impression que l’autre barbu semble vouloir attenter à ta vie. Arrêtant soudainement de rire, tu prends un air grave, avant de répondre d’un ton aussi grave :
« Mais t’as raison d’partir à la dérive, Barbe Noire voulait aussi ta tête. ». En plus de la tienne. Barbe Noir : c’gars, ce pirate-là, tu n’l’aimes pas. D’autant plus que sa barbe, ce sont autant de Noir des Hébrides miniatures. Des Noirs des Hébrides, gigotant, près à cracher du feu dès que l’monsieur ouvre la bouche.

« Il est là ! », que tu t’exclames, d’une voix rauque, d’une voix que t’as pas l’impression de posséder. Cette voix, elle ne te ressemble pas – elle t’est étrangère, bien que ce soit bien la tienne. Tu pointes du doigt une ombre, dans le dos de Triss. L’ombre, c’est certainement celle d’un visiteur de l’infirmerie, de l’autre côté du rideau. Mais dans ta tête, il s’agit bien de Barbe Noire, pirate légendaire à la barbe de Dragon, dont le bateau peut aussi voler. Pirate qui semble bien déterminé à vouloir ta tête, tout comme Abigaëlle semble bien déterminée à te virer du clan. Instinctivement, tu recules dans ton lit, froissant les draps avant de venir t’éclater contre le froid du sol.

« J’vais m’noyer ! », cris-tu, battant des bras pour que l’une de tes coéquipières te jettent une bouée, dans l’espoir que tu n’meurs pas de froid. Car l’eau est glaciale ; tellement glaciale que t’en tremble encore, que t’en tremble toujours.
Quoique… il s’pourrait bien que le tremblement soit du à la dragoncelle …


Made by Neon Demon

_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2728
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Mer 23 Aoû - 18:06





Ysolte & Triss & Kimmy



Etre vert et voir de travers

Elle rigole Kimmy quand Triss s'écrit en voyant la peluche s'abattre sur le rideau. Elle en rigole à en avoir mal au crane. Il faut dire que cette maladie toute pourrie joue du tamtam dans sa tête. Se laissant retomber sur son oreiller, la préado passe une main sur son front avant de demander à sa soeur de coeur de récupérer son dragon en peluche.  Puis, se tournant vers Ysolte, elle arque un sourcil.

Ben oui mon doudou, Neau quoi.

Décidément, depuis que Kimmy s'est réveillée, elle trouve que sa grande soeur est étrange. Elle parle peu et semble... à l'ouest. Mais elle s'attardera la dessus une fois que son dragon serait de nouveau dans ses bras. Dragon qui n'était en fait qu'un gros crocodile qui allait manger Triss alors qu'elle essayait de le toucher. Kimmy cria pour que Triss stoppe son geste, mais son ainée s'empara du crocodile et le balança sur une Kimmy qui se mit à pousser un cri de panique. Au bout de quelques instants, elle s'en empara et le regarda dans tous les sens. Il était mort en fait le crocodile - normal puisque c'était Neau la peluche. 

Ca vous a pas suffit la St Patrick ? Arrêtez de penser à l'alcool bande d'alcooliques.

Tout en baillant, elle se pencha vers le sol pour se persuader que les paroles de Triss étaient juste, qu'aucun crocodile ni autre animal ne s'y trouvait. Mais la maladie prenant le dessus, la préado voyait des vagues d'eau s'abattre contre les bateaux - aka les lits. Par contre, le pirate elle ne le trouvait pas.

T'es pas bien dans ta tête Trissou, y a pas de pirates à Poudlard.

Et de l'autre côté c'est Ysolte qui rigole de sa voix rocailleuse. Décidément, les trois font la paire. Triss commence à paniquer à cause des fuites dans son navire. Là encore, Kimmy ne suit plus, elle voit le bateau de Triss mais aucun trou. 

Viens sur le miens, il est normal au moins. 

Egard doux avant de se mettre à éternuer et envoyer des étincelles. Puis vint le mal de mer, la nausée qui prend de l'ampleur. Voila que Kimmy se penche en bordure de son embarquation et lache un paté dans la mer. 

J'veux descendre de ce navire. C'est quand qu'on fait escale ? Comment on s'est retrouvées ici ?

Et là, voila qu'Ysolte commence à faire peur à la préado en lui parlant d'un pirate du nom de Barbe Noire. Horrible personnage. Kimmy en frissonne et sursaute quand sa grande soeur informe l'équipage que l'homme se trouve là, derrière le rideau. Faut dire que sa voix à Ysolte n'est en rien rassurante en plus. Bondissant de frousse, Kimmy saute sur le lit de la fanatique de dragons et s'agrippe à elle comme pour avoir une protection. Mais Ysolte tombe du navire et coule dans les profondeurs de la mer. Vite ! Il faut agir. 

Attrape Yso !

Et voila que la préado lui lance une bouée - un oreiller - et cherche une solution pour la tirer de nouveau à bord du bateau. Mais que ce passe-t-il au loin ? Un groupement de pirates s'approchent d'eux. Si si si, un équipage complet - ou alors des infirmiers ou des élèves qui regardent le spectacle. Kimmy s'empare du sabre qui flotte dans les airs - la baguette d'Ysolte posée sur sa table de nuit. Mais quelle idée de laisser leur baguette aux étudiants malades - et la dirige vers les pirates. L'agitant de droite à gauche, des étincelles en sortent.

Capitaine Triss, sauvez Ysolte s'il vous plait. J'veux pas qu'elle meurt. J'essaye de retenir les pirates mais... j'tiendrais pas longtemps. A l'aide ! 

Sur la fin, sa voix se veut forte mais est à peine audible. A croire qu'elle va finir aphone. En tout cas, c'est parti pour.
(c) black pumpkin


_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est les MacFusty du bonheur.

La River suit son cour

Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 1675
Date d'inscription : 15/10/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Jeu 26 Oct - 11:13

Triss E. Morgan a écrit:


“... A l'abordage, moussaillons...”




Ysolte & Kimmy & Triss




C'est que t'as eu peur quand t'as vu l'dragon arriver sur toi, alors qu'en fait, c'était qu'une peluche. Tu as déjà des hallucinations un pe ugrave, mais ça te passeras, t'espères, tu pries pour. Parce qu'en plus d'avoi l'impression que quelqu'un te fracasse la tête contre un mur, t'as ton mal d e ventre qui te reprends, mais pas aussi fort que d'habitude. Sûrement parce que t'es blindés de potion apaisante. Tu t'redresses, papillonnant des yeux pour t'habituer à la lumière de l'infirmerie, puis posant ton regard sur tes deux comparses, tentant d'oublier la bande de pirates qui dansent et picolent sans toi.

Mais c'est que ton lit, enfin ton navire tu sais plus trop, commence à prendre l'eau. Quelqu'un a fait des trous dedans. "- Oui du rhum, j'veux du rhum, j'suis en manque de rhum. Le rhum, c'est la vie." Alcoolique va, si ton père t'entendait. Mais il n'est pas là, toi t'es juste là sur ton lit d'infirmerie qui fuit, a essayer d'enlever l'eau avec tes mains - faisant donc de magnifique mouvement avec de l'air. "- Bordel elle est froide cette eau !" Elle vont loin quand même tes hallucination, t'en vient à imagine rla température d'une eau qui n'existe pas. "- Ysolte MacFusty, arrête de te foutre de moi, j'te dis que mon bateau va couler !" et Kimmy t'rappelles que y'a pas de pirates ici. "- Mais j'suis pas aveugle, regarde près du bureau, ils attendent que ça, que j'coule pour m'enlever et demander une rançon à mon père, juste parce qu'il est riche."

Sauf que dans ta tête fièvreuse, c'est la panique, c'est que tu te mets debout dans ton bateau-lit, et que t'écoutes ton p'tit Pimousse, enjambant la mer, ainsi que le crocodile qui donnait l'impression d'attendre que tu tombes dans sa gueule. Tu t'places en face de Kimmy, prenant place en tailleur. "- Fiouf, encore un peu et j'me retrouvais comme le capitaine Crochet."

C'est que tu t'y croirais, sur un bateau, parce que tu t'sers d'une de tes couvertures pour faire une grande voile. Tu veux que ton navire soit le plus rapide pour trouver Tortuga. "- Un peu de courage moussaillon, Tortuga n'est pas si loin." T'éternues, t'envois des étincelles, t'écarquilles les yeux d'un air étonné. "- Bizarre ça, encore un coup de la sorcière des mer j'parie." T'en tiens une couche sur les pirate quand même. Tu te sers de ta main comme Longue vue, tu grimaces doucement. "- Terre en vue, mais la mer sera sinueuse. Calypso ne nous a pas à la bonne. Et mon compas n'indique plus le Nord." Et la t'entends Ysolte, capitaine du navire a côté- navire ami - parler de Barbe Noire. "- Barbe Noire... La terreur des Mer. Mais il n'y a aucune trace du..." Quoi ? Tu le vois là devant toi, le Queen Anne's Revenge, navire du dit pirate.

Et Ysolte qui tombe à la mer, c'était la cata. C'est qu'tu sors ton sabre aussi, enfin ta baguette, puis tu lances le drap qui t'servais de grande voile en guise de corde. "- Rejoins notre navire, on est bien, on a des cookies." N'importe quoi. Tu te lèves sur le lit, avant de tendre ta main vers. Vous allez vous retrouver à trois sur le navire de la pauvre Kimmy, en route pour Tortuga. "- Captain Morgan te laissera pas tomber."  T'as tête est lourde, tu commence à te sentir tournoyante. "- Olala, j'ai la tête qui tourne..."



par humdrum sur ninetofive
[/b]

_________________
...
Why so Serious ?...
I believe whatever doesn't kill you, simply makes you stranger
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 872
Date d'inscription : 06/08/2016
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Ysolte MacFusty le Jeu 4 Jan - 18:33, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Jeu 4 Jan - 18:31

Etre vert et voir de travers
Triss && Kimmy && Ysolte

Dans les airs, il y a ce rire.

Il y a ce rire profond, qui vient de tes entrailles, et qui ricoche contre les murs de l’infirmerie. Il est tenace, ce rire, même si tu ne sais pas vraiment pourquoi il est là. Pourquoi ne le serait-il pas ? Même ça, tu n’es pas certaine d’en connaître la réponse – y avait-il seulement une question ? Dans le doute, tu continues alors de te marrer : t’es étrangement hilare, contrairement à Kimmy qui semble rester de marbre. Clignant des yeux, tu la dévisages, avant de lâcher :
YSO –  « Neauquoi ? » - parce que Neau, tu le connais : c’est le dragon de l’île, celui qui garde le trésor final. Mais Neauquoi, lui, t’en as strictement aucune idée.

KIMMY –  « Ca vous a pas suffit la St Patrick ? Arrêtez de penser à l’alcool, bande d’alcooliques »
YSO – « J’suis pas alcoolique, j’suis une MacFusty » que tu rétorques à la gamine, hochant la tête de gauche à droite, tandis que Triss râle vouloir du rhum. Pauvre d’elle, c’est pas du rhum qu’elle a, mais un véritable rhume. Un rhum avec un ‘e’, un rhum sans ‘o’.
TRISS – « Bordel, elle est froide cette eau ! » ajoute ta meilleure amie – et à toi de penser que l’o du rhum s’était fait la malle pour tomber dans l’eau. T’en rigoles, t’en rigoles de plus belle avant de te pencher en avant, et te caresser la surface imaginaire des flots. Un signe de tête pus tard, et tu le confirmes : cette eau est glaciale.

KIMMY – «  T’es pas bien dans ta tête Trissou, y’a pas de pirates à Poudlard »
YSO – « Si y’a du rhum, c’est qu’il y a des pirates. »
TRISS – « Mais j’suis pas aveugle, regarde près du bureau, ils attendant que ça, que j’coule pour m’enlever et demande une rançon à mon père, juste parce qu’il est riche. » ne tarde-t-elle pas à ajouter, alors que tu regardes le bur‘o’ … et te demandant tout bas ce que vient faire un bureau au milieu des flots. Ca n’a aucun sens, cette histoire n’a aucun sens. C’est une histoire sans sens, où t’as l’impression d’être sens dessus dessous. Sans aucun doute, t’as été monté à l’envers : les pieds en premier, et la tête en dernière. Parce que ta tête, elle est à des lieux de là … si bien que t’écoutes à moitié Kimmy qui vante les mérites de son rafiot.  T’écoutes à moitié Triss qui parle de Tortuga, de sorcière des mers et de Calypso. Pas de navire, et encore moins d’escale : mais où va le monde ?

En attendant, tu tombes à l’eau. Tu viens t’éclater le menton contre le sol froid de l’infirmerie, et y’a cette panique qui vient t’habiter. A l’aide, à l’aide – que t’as envie de crier. Mais l’aide prend la forme d’une bouée, et c’est un oreiller que tu reçois en pleine tête.
KIMMY – « Attrape Yso ! »
YSO – « J’l’ai raté ! » que tu lâches dans les airs, paniquée. L’oreille n’est pas si loin : au mieux, il est à un bras de là. Mais il te semble à des années lumières, il te semble si loin, si loin. Tu le regardes alors partir à la dérive, lorsque tu le pousses du pied par erreur – satanée vague.
TRISS –  « Rejoins notre navire, on est bien, on a des cookies » Sans attendre, elle te lance une corde – ce qui est 100000 fois mieux (au moins) que la triste bouée de Kimmy. L’attrapant, tu tires et tires. Puis tu rampes, et rampes sur le sol, jusqu’à attraper la main du Capitaine Morgan. La main libre, du moins, parce qu’elle a un sabre dans l’autre.

KIMMY – « Capitaine Triss, sauvez Ysolte s’il vous plait. J’veux pas qu’elle meurt. J’essaye de retenir les pirates mais … j’tiendrais pas longtemps. A l’aide ! » Et alors que tu viens de rejoindre le bateau du capitaine Kimmy, tu tournes la tête vers elle : la gamine a, elle aussi, un sabre entre ses doigts. Tu jettes un coup d’œil menaçant en direction de la menace (c’te blague), tapotant ta ceinture à la recherche d’un sabre : rien. Et, pour cause, c’est Kimmy qui a ta baguette. De son côté, t’entends Morgan qui commence à gémir :
TRISS – «  Olala, j’ai la tête qui tourne… »

Tu blémis en la voyant, et décide de l’aider à s’assoir. Et parce qu’elle t’a sauvé d’une mort certaine, tu reprends :
YSO – « Soyez sans crainte, Cap’tain Morgan. J’me charge de défendre le rafiot, » C’est que … ça a l’air d’aller mieux, non ? Définitivement : non. Tu nages en plein délire. Et si t’es habituée à perdre pied avec la réalité, à cause de tes visions, rien n’a jamais été pire que l’instant. Une hallucination globale, t’as jamais rêvé … mieux. Et parce que t’as décidé de sauver le navire, tu prends la situation en main – ou, plutôt, tu récupères la baguette de Triss, avant de te remettre debout.
« On arrivera à rien avec des sabres … et le vent est contre nous. Moussaillons ! Sortez l’artillerie. Et FEEEEEEU ! » que tu hurles, imaginant les canons valser contre les proches de Barbe Bleu/Blanche/Noire/Rousse. Ce que t’as pas prévu, c’est d’avoir murmuré un doux YSO – « Incendio » a demi-mots. Une chance que t'ais raté ton sortilège, en auquel cas t'aurais pu mettre le feu à toute l'infirmerie.

« Les canons ont pris l'eau! On va tous mourir! »



Made by Neon Demon

_________________
MEAWARDS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

STAFF — compte fondateur


Messages : 1349
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Jeu 4 Jan - 18:31

Le membre 'Ysolte MacFusty' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Votre baguette' :

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - witty, creative, accepting

STAFF. - witty, creative, accepting


Messages : 2728
Date d'inscription : 28/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   Lun 8 Jan - 18:51





Ysolte & Triss & Kimmy



Etre vert et voir de travers

Faible immunité qui fait tomber malade la benjamine du trio au moins une fois par mois. Faible immunité qui l'a empêché de passer au travers de la dragoncelle qui sévit en ce moment à Poudlard. Hors cette fois ci elle n'est pas seule cantonnée à l'infirmerie. Les deux serdaigle qu'elle préfère sont à ses côtés toutes aussi délirantes que la préado.

Une Ysolte à la mer. Tombée de son lit, la demoiselle MacFusty a l'impression de se retrouver dans les vagues et de couler peu à peu. Réaction de sa cadette, laisser une bouée - ou plutot son oreiller  pour la sauver. Mais la vision de Kimmy est tout sauf nette et le coussin atterri plus loin que prévu. Heureusement que Triss eut l'idée de la corde avant de parler de... cookies.

Ho non parle pas d'cookies j'ai le mal de mer.

Ou plutot l'estomac retourné par la dragoncelle et l'instant suivant, Kimmy se penche de l'autre coté du navire pour vomir dans l'eau. Saleté de mal de mer. Le bateau tangue - sa tête tourne disons - et son estomac n'est pas au mieux de sa forme. La capitaine Morgan de son côté sauvait enfin Ysolte, mais des pirates s'approchaient de leur navire avec un air menaçant. Il allait falloir se défendre. Sauf que la capitaine a la tête qui tourne. Mais quel bordel comment s'en sortir ? 

Yso vas y explose les tous !

A coup d'artillerie ça devrait fonctionner. Lors de la mise à feu, Kimmy se bouche les oreilles mais... rien. Ha si, les ennemis s'étaient écartés un instant mais revenaient aussi vite.

Mais t'es pas bien aussi, t'allumes le canon avec ton sabre toi. Faut le faire avec une baguette magique on est des pirates des temps modernes.

D'un geste d'artefact qui n'est pas à elle, Kimmy tente de lancer - dans un moment de semi lucidité - un incendio sur le coussin restant qui est en fait pour elle le dernier canon utilisable. Sauf que... Sauf que c'est un periculum qui sort de sa baguette et vient s'abattre non pas sur le coussin mais sur l'un des pirate.

En plein dans le mille ! J'suis trop forteeee

Et voila, la voix la quitte enfin alors qu'elle saute de joie sur le lit. Pas longtemps puisque sa tête et la fièvre reviennent aussi sec et la font tourner de l'oeil. La préado s'écrase sur le lit et ce n'est que quelques secondes plus tard qu'elle rouvre les yeux. Tout tangue plus que précédemment alors que son ouïe n'est pas encore de retour. Ysolte est toujours là, Triss aussi. Ouf, pas de perte. Kimmy puise dans ses force pour se redresser et constate que son sabre se situe toujours dans le creux de sa main. Enfin, elle pointe du doigt une silhouette de capitaine pirate qui s'approche dangereusement de leur rafiot. Tendant son sabre droit devant elle, elle tape de sa main libre dans le dos de Ysolte et Triss pour leur montrer le monstre - aka un prof/infirmier qui vient les soigner. Pour sûr il va les tuer. Il faut agir mais comment ? Kimmy s'apprête à mordre s'il le faut.


(c) black pumpkin


_________________

Rêve ta vie en couleur,  c'est les MacFusty du bonheur.

La River suit son cour

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre vert et voir de travers (kimmy&&triss&&ysolte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marche à travers les ténèbres de la Jungle
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Un retour dans le passé (pv)Korîs
» LE POUX VOIR EST SI DOUX ..JE PREFERE D ETRE ALLENDE OU LIEU DE LE QUITTER...
» Etre de garde, c'est tout naze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Premier Etage :: L'infirmerie-
Sauter vers: