AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes! - Willow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 138
Date d'inscription : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes! - Willow   Dim 9 Juil - 17:36

Je me retrouve à arpenter les couloirs de l'école perdu dans mes pensées. Non d'un Botruc ! Depuis, la dispute qui avait éclaté dans le couloir avec Charles, Adonis et Willow... je ne parvenais pas à ne pas y  songer régulièrement. Je soupire alors que je regardais par la fenêtre du 6ème étage. J'avais été voir Lysander pour faire une petite expérience de potion entre autre, mais je n'étais pas assez concentré et par peur de faire une connerie, j'avais fini par prendre congé. Je ne désirais pas prendre de risques inutile. Je me retrouvais donc au milieu du couloir à observer l'extérieur quand je vis des élèves sur les balais sur le terrain de Quidditch. Je souris en coin en me disant que ça m'occuperait un peu de voir un match d’entraînement. Je traverse le couloir et descends les escaliers jusqu'au rez-de-chaussée pour me rendre à l'extérieur. Arrivé sur place, je m'installe dans un gradin. J'observe les élèves qui s’entraînent et constate qu'il s'agit de la maison Gryffondor. Bouse d'hippogriffe !

Ce n'est pas la meilleure idée pour me faire oublier Willow... puisqu'elle jouait dans l'équipe. Je me surprends à la chercher du regard parmi les joueurs. Je les observe en silence et tâche de ne pas trop fixer Willow plus que les autres. IL ne faut pas que je me fasse prendre à fixer une élève. Déjà qu'il y avait des rumeurs sur nous. Rumeurs fausses cela dit... et j'étais déçu que Charles ait pu croire que c'était vrai... qu'il puisse penser que je saute tout ce qui bouge... Je ne dis pas non plus que je suis un ange mais tout de même... je me suis calmé. Soit, je me disais que je ferais bien de filer d'ici mais mon corps ne semblait pas en accord avec mon esprit. J'étais incapable de bouger et je restais donc jusqu'à la fin. Alors que les élèves sont sur le point de se rendre aux vestiaires, je me retrouve en moins de deux sur le terrain et remarque la silhouette de Willow juste devant moi. « Salut Willow... » dis-je l'air de rien, me mettant une gifle mentale en l'ayant appelé par son prénom .
« Je ne savais pas que tu étais si douée... au Quidditch  » ajoutais-je, un sourire en coin. Alors que je l'observe, je réalise que je me sens comme attiré vers elle. Je détourne le regard, l'air de rien. Je ne peux pas croire que je puisse avoir une attirance envers elle. Je disjoncte complètement. Ça ne peut pas être autrement... Je dois seulement être en manque... et Charles a sans doute raison, dans le fond. Je suis un malade qui couche avec tout le monde. Non, sinon, j'aurais déjà eu plein de conquêtes depuis mon réveil et c'était loin d'être le cas ! Charles avait eu cette chance parce que dans le fond, il m'a toujours plu et c'était uniquement parce qu'Adonis avait été d'accord. Façon de tourner la page et de faire plaisir à Charles une dernière fois. Depuis, j'avais pas eu tant de relations d'un soir et ce malgré mon manque. Je me perds à nouveau dans les  yeux de Willow alors que je me bats contre moi-même. « Tu vas bien depuis l'autre jour ? J'espère que je ne t'ai pas attirée plus d'ennuis avec Charles... je tenais à m'excuser. » Enfin... ai-je vraiment envie de m'excuser pour ce baiser ? Pas totalement... car j'ai mes yeux qui s'arrêtent sur ses lèvres et j'ai envie d 'y goûter à nouveau, je me mords la langue pour me remettre les idée en place. Non mais, ressaisis-toi Arès, il s'agit d'une élève et de la sœur de Zonko.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 62
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes! - Willow   Mar 11 Juil - 10:39

A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes !
arillow
••••

Deux heures.
Deux heures qu’on est en plein entraînement, Gryffondor jusqu’au bout parce que Potter, le capitaine le plus cruel de Poudlard a l’air d’avoir décidé de nous pousser à bout. Ça change pas de d’habitude, mais on dirait qu’il profite qu’on bouillonne d’énergie, Remus et moi – autre effet secondaire de la pleine lune, après avoir dormi une journée et une nuit ensuite, on a besoin de bouger – pour pouvoir s’entraîner un maximum. Il a pas digéré notre défaite contre Poufsouffle et moi non plus, pareil pour le reste de l’équipe.
Globalement la séance se passe bien. Pas de dispute intempestive. Pour ma part j’essaie d’éviter un maximum de perdre le contrôle comme je l’ai fait hier, au milieu des couloirs, prise au piège entre Charles, et les Travers. Je pouvais difficilement faire autrement mais maintenant, je fais en sorte de ne crier sur personne à moins d’y être obligée.
Bon, à cause du vent d’enfer on doit crier pour se faire entendre et James a carrément utilisé un Sonorus, le sortilège qui transforme la voix en micro moldu. Comme ça il se fait entendre sans avoir besoin de hurler, le chanceux.
Je passe ces deux heures – au moins, en l’air je perds la notion du temps – à esquiver les Cognards, essayer des figures et faire encaisser des buts à Elsie. Je suis déchaînée, j’en profite.
L’avantage que j’ai c’est qu’avec mon apparence de fille frêle, personne s’attend à ce que je joue, ce qui perturbe les autres – d’après Potter. Moi je dis surtout que c’est mon statut de garou qui me permet d’être infatigable, comme si j’avais utilisé du dopage moldu.
Une fois que je vole j’oublie tout, même les cris des autre lors des matchs alors qu’ils font un boucan de dingue qui détruirait mes oreilles trop sensibles à cause des sens aigus du garou. Le revers de la médaille en quelque sorte.
Je remarque jamais qu’il y a quelqu’un pour nous regarder voler, et aujourd’hui ne fait pas exception à la règle. J’aurais dû être déstabilisée j’imagine, si j’avais vu Arès s’asseoir dans les gradins.
Surtout avec ce qui s’est passé dans les couloirs.
Mais je le vois pas, je suis concentrée sur le Souafle et déçue quand on finit par tous avoir les pieds sur terre.
J’ai encore la balle sous le bras quand je le vois arriver.
Et que mon coeur s’affole.
Génial. Un instant, je me dis que c’est la faute au reste d’adrénaline de l’entraînement – de la pleine lune ? – qui le fait battre, mais j’écarte l’idée, ça ne sert à rien de nier.
Et encore moins de chercher à reculer vu qu’il se dirige vers moi et marche trop vite pour que je fasse semblant de rejoindre les autres. Je lâche un  «j’arrive » peu convaincant aux filles, et je finis par me détacher du groupe.

ARES – « Salut Willow... Je ne savais pas que tu étais si douée... au Quidditch. »

On se tutoie, maintenant ? Je lui offre un sourire, pour la peine.

WILLOW – « Ça surprend tout le monde, on dirait. T’étais pas là au dernier match ? Quand les  Poufsouffle nous ont écrasés. »

Ok, je viens de dire ça avec un ton amer dans la voix, mais c’est pas de ma faute, personne n’aime perdre et encore moins supporter la mauvaise humeur de son capitaine qui s’est fait aplatir par sa cousine – entre autres.

ARES – « Tu vas bien depuis l'autre jour ? J'espère que je ne t'ai pas attirée plus d'ennuis avec Charles... je tenais à m'excuser. »

Je hausse les épaules.
Cette histoire, c’est rien par rapport à la vraie raison pour laquelle il me fait la gueule. Mais ça, Arès n’a pas à le savoir.

WILLOW – « Non. C’est silence radio depuis. Enfin ça ne m’étonne pas, je commence à avoir l’habitude… il finira par revenir. »

Sauf que j’en suis pas si sûre. Et ça fait mal au cœur de s’en rendre compte.

••••

by Wiise

_________________
WILLOW ZONKO  
If I told you what I was, Would you turn your back on me? And if I seem dangerous, Would you be scared? I get the feeling just because, Everything I touch isn't dark enough If this problem lies in me. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 138
Date d'inscription : 11/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes! - Willow   Mar 11 Juil - 11:30

Je me retrouve sur le terrain de Quidditch en face de Willow et vu les regards lancés par les filles du groupe. Je me sens un peu gêné. J'espérais que le baiser ne s'était pas ébruité dans l'école sinon j'allais avoir de sacrés ennuis. Surtout que je l'avais fais dans le but d'ennuyer Charles. Je vois la jeune Gryffondor sourire alors que je l'interpelle. « ça surprend tout le monde, on dirait. T'étais pas là au dernier match ? Quand les Poufsouffle nous ont écrasés. » Je hausse les épaules. « Disons que tu sembles tellement fragile au premier abord... mais ce n'est pas une critique... Et non, je n'étais pas là... je ne suis pas la majorité du temps ce qui se passe au sein de l'école. » Je suis vraiment pas un exemple. Je passe une main dans ma nuque. Je ne prête pas attention au fait qu'elle m'ait tutoyé. J'ai tendance à provoquer cela chez les élèves et tant qu'il y a le respect, ça me gêne pas tant que cela.

Je préfère lui demander comment elle allait car j'imagine que j'ai dû aggraver la situation avec Zonko en ayant l'idée stupide de l'embrasser. Je souris en coin tout de même. Je sais pas pourquoi, je ne peux m'empêcher de lui sourire. Je me mords la lèvre alors qu'elle m'informa que c'était silence radio avec son frère. Je soupire. «  S'il est venu à l'école.. c'est qu'il ne compte pas rester à l'écart.. et surtout vu ce qu'il a dit. Il était simplement en colère la dernière fois. Je pense que c'est normal. Après tout, il veut bien faire avec toi mais il ne sait visiblement pas s'y prendre de la bonne manière. Donc, je pense qu'il reviendra vers toi. Les choses devraient s'arranger entre vous deux. »Je me perds à nouveau dans les yeux de la jeune fille.. son regard est comme hypnotisant et ça me déstabilise l'espace d'une seconde. Je déglutis et me dit qu'il faudrait que je cesse de faire ça.

«  Charles est quelqu'un de bien. Je ne peux pas croire que vous restiez en conflits tous les deux. Et puis, je me serais bien passé de son moment de... folie.. si je puis dire. IL a déballé des choses devant toi que tu n'aurais pas dû savoir. » C'était déjà assez compliqué d'avoir trahi mon frère et  moi qui avait eu la brillante idée d'évoquer que je m'étais envoyé son frère après ma période de coma. Ce n'était vraiment pas mieux. On avait agit comme de parfaits idiots !  Et, je battais les records niveau stupidité... je ne savais toujours pas ce qui m'avait pris de l'embrasser et je devrais me sentir d'autant plus gêné ce qui est un peu le cas, et en même temps, je ne l'étais pas tant que ça. Depuis, je n'arrêtais pas de songer à elle. Et j'ignorais pourquoi... Mon combat intérieur continuait et  je me sentais subitement perdu. Je me contente de m'excuser, mais dans le fond, je ne suis pas désolé. Non bien au contraire... et je me surprends à vouloir l'embrasser une nouvelle fois. Je jette un œil autour de nous. On est totalement seuls sur le terrain de Quidditch. Pas vraiment rassurant car je pourrais être tenté d'en profiter. Arès, ma parole va t'en, Charles va me tuer si je la touche. Enfin, il croit déjà que c'est fait vu que je lui avais balancé à la figure..  mais elle était jeune et élève de Poudlard et j'étais son prof. Je ne pouvais pas me permettre de déraper. « Vous jouez contre quelle maison au prochain match ? » demandais-je, à nouveau, histoire de changer de sujet. Et aussi de faire un peu la conversation avant que je ne cède à mes idées malsaines. « Je ne veux pas te retenir davantage... tes ami(e)s doivent t'attendre et le repas doit être servi ou presque. » Je me sens ridicule et je semble incapable de faire la conversation avec Willow. Ça ne me ressemblait pas. Je ne pouvais pas croire que je devienne ainsi et devant une élève.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes! - Willow   

Revenir en haut Aller en bas
 
A force de jouer, on finit par s'y brûler les ailes! - Willow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» à trop jouer, on se brûle les ailes. w/ talya
» A trop jouer avec le feu, l'aigle va se brûler les ailes [Sawyer&Cassie]
» Candice E. Connell - A force de jouer avec le feu, tu vas finir par te brûler !
» A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts- PV La Reynie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Parc :: Terrain de Quidditch-
Sauter vers: