AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mar 1 Aoû - 22:45

Remus, Remus…
La saveur des baisers de son amant le faisait vibrer. Des soupirs de plaisir lui échapper en litanie furieuse, les yeux fermés pour que le reste de ses sens soient plus éveillés. Il ne contenait aucune réaction, entièrement soumis aux caresses de l’amant passionné qui savait faire chanter son corps mieux que quiconque. Remus. Il sentait la langue taquine qui glissait sur son corps, traçant les courbes de ses abdos et terminant sur la toison du sexe fièrement dressé et dur. Terriblement dur- autant que celle qui glissait près de ses fesses.
C’est un gémissement plus fervent qui lui échappe alors quand cette ingénue s’amuse a l’écarter. Un sourire qui apparaît sur son visage extatique d’être aussi bien entouré. Et il glisse son bras vers l’arrière rencontrant la chevelure défaite de son nouvel allié de jeu. James

Le réveil se fait avec la sensation familière d'un sexe gorgé de sang. Les effluves de l'érotisme rêve encore présents autour de lui d'autant avec le corps nu de Remus contre le sien. La peau jonchée de cicatrices et de morsures violettes de passion de la veille. Il sourit avant de lui embrasser le cou, glissant hors des draps du lit de fortune pour trouver de quoi calmer sa faim.
Sauf qu'il sait quelque part qu'aucun gâteau ou fruits ne pourront rien y faire. Qu'il est affamé d’autre chose de plus scandaleux sans doute. Il ressentait encore la force de l'étreinte de James sur sa peau, l'idée de ses baisers… l'image de son visage déformée par le plaisir sous les coups de hanches de Remus. Depuis quelques semaines à présent ce genre de rêves habitaient ces nuits. Il ne les avait pas tu a Remus. Préférant les tourner au ridicule pour ne pas s'y attarder davantage. Mais il arrivait depuis que son regard s'attarde plus sur James, et sans qu'il s'en étonne qu'il lui trouve plus de charme que la majorité des autres garçons de Poudlard. Rien de surprenant à son succès sans doute et du reste Sirius le savait curieux. Un mélange de penses qui n’aidait pas à annihiler la présence de ces rêves bien au contraire.

Les vacances étaient enfin arrivées, Sirius et Remus se trouvant dans la nouvelle maison que le Black avait offert aux maraudeurs à Noël. Ils avaient passé la veille à peindre et décorer, s’amusant comme des gamins avant que les jeux de mains ne deviennent plus. Pourtant il semblait que l’insatiable appétit du Black soit bien éveillée. Et bien qu'il sache que James ne tardera pas à les rejoindre, il se gênait pas pour attraper Remus contre lui lorsque ce dernier entra dans la cuisine à son tour.
« Bon matin, Amour. J’espère que tu t'es reposé… » glissa t il d'une manière suggestive tout en faisant de même avec sa langue dans la bouche de son amant avant de venir poser ses mains sur son corps si séduisant. Lui même ne portait qu'un boxer qui ne cachait rien de son état d’excitation et les images de ses rêves ne l'aidaient nullement à avoir le contrôle. Sans doute que rien ne pouvait le maintenir en place, pas même l’arrivée soudaine d'un visiteur par cheminette au milieu de la pièce.

Il se tourna cependant pour accueillir James d'un sourire radieux- et plus lubrique sans doute qu'il le voudrait- sans pour autant se détacher de Remus. « T'es la bien tôt James. On t’offre un truc à déjeuner ? » qu'il demande avant de claquer un baiser contre la nuque de son amant, d'une humeur fermement affamée.

HJ. Mise en page plus tard :32:

_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mer 2 Aoû - 6:52


Tes doigts s’serrent sur l’drap déjà froissé t’avoir vu bougé toute la nuit- ou du moins la partie d’la nuit où t’as été victime d’tes rêves érotiques. Y’a tes lèvres sèches qui s’séparent  pour laisser sortir un gémissement, ton autre main s’glissant contre ton bas-ventre pour rejoindre ta verge dure d’plaisir, qu’tu commences à frotter contre l’drap inconsciemment- et t’gémis encore. C’derrière tes paupières closes qu’l’intéressante action s’déroule, l’même genre qui t’hante d’plus en plus au fil des dernières semaines. Car s’t’as l’habitude d’faire d’chauds rêves, l’fait qu’ça soit sur tes deux meilleurs amis t’dérange un peu plus. Qu’ils soient les deux présents partout autour d’toi comme ton rêve du moment, ou qu’t’aie l’sentiment d’tout vivre d’la perspective d’Sirius, t’sais pas comment gérer l’fait qu’ça t’excites autant. T’essaie pas d’trouver un sens à tout ça, t’balais l’tout d’une douche glacée pour tenir tes hormones déréglées sous contrôle. La dernière chose qu’tu voudrais, c’est d’mettre en péril une d’ses deux amitiés pour d’stupides envies d’adolescent. Bien qu’une part d’toi soit convaincu qu’ça pourrait pas arriver -ni aujourd’hui ou un autre jour, jamais- puis, seul un aveugle remarquerait pas l’charme et la beauté s’échappant autant d’Padfoot qu’Moony, chacun à leur manière, mais pas l’un moins que l’autre. Certainement pas en c’moment, quand ta main accélère ses mouvements et qu’tes hanches bougent pour l’accompagner, qu’dans ta tête t’fais qu’entendre vos bruits à tous les trois, vos corps qui dansent en harmonie et-
« James, chéri, voudrais-tu prendre un petit-déjeuner avant d’rejoindre Remus et Sirius? » qu’interroge soudainement ta mère de l’autre côté d’ta porte, sa voix résonnant cependant dans ta chambre- car en vrai c’sortilège est la seule chose qui permet d’réveiller sans qu’elle n’aille pas à rentrer et t’trouver dans une situation compromettante. Après quelques incidents, elle a insisté pour s’principe, et n’ouvre jamais tant que tu l’y as pas invité. T’relevant brusquement dans ton lit, t’lâche un juron avant d’acquiescer d’un oui plus qu’enroué, avisant qu’t’vas prendre une douche avant descendre. Et oui, une foutue douche glacée.

C’pas dans tes habitudes, mais t’as presque pas mangé avant d’annoncer que t’allais rejoindre l’couple à la maison d’Londres, cadeau d’Sirius qui t’avais fait illuminer l’visage d’mille feux. T’sais qu’ils y ont passé la soirée d’la pour aménager l’endroit, et t’as hâte d’voir c’qu’ils ont l’temps d’faire avant d’se tomber dans les bras pour baptiser la maison d’la meilleure manière qui soit. T’devrais pas être surpris en débarquant en plein milieu d’la cuisine grâce au système d’cheminée, donc, d’tomber sur les deux hommes en train d’s’embrasser à pleine bouche, habillés rien d’autre qu’une paire d’boxer. Sauf qu’au vue d’ton rêve insatisfait d’un peu plus tôt, t’peux qu’figer sur place en retenant difficilement ton regard d’descendre voir plus bas.
« T'es la bien tôt James. On t’offre un truc à déjeuner ? » La voix d’Sirius t’amène à avancer pour rejoindre un comptoir où t’prends appuie, trouvant difficile d’pas regarder l’expression particulière étampée sur l’visage d’Padfoot- il a une lueur dans l’regard, presque affamée mais comme il parle d’déjeuner t’pense pas à plus. T’gratte quand même la gorge avant d’parler, passant une main rapide dans les cheveux au passage. « Ouais, les parents m’ont sortit tôt du lit et j’ai pas vérifier l’heure avant d’débarquer. J’vous dérange pas dans votre sport matinal j’espère? » qu’tu réponds d’une voix qu’tu veux légère, regardant Sirius embrasser l’cou d’Remus, et par conséquent, t’as les yeux qui s’perd ensuite sur son torse finement musclé, rayé d’cicatrices sans qu’ça lui enlève d’son charme, et quelques marques visiblement récentes, et t’as pas d’mal à imaginer qu’se sont les dents et la bouche d’Sirius qui s’est amusé. T’passes une langue sur les lèvres avant d’relever vite les yeux vers leur tête. « Qu'est-ce qui a sur le menu pour l'petit-dej? » qu'tu lâches pour t'concentrer à converser sainement avec les deux presque nus sous ton nez.

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mer 2 Aoû - 21:57

Threesome. Dictomancie.
Il somnole plus qu'un véritable sommeil. Il ne parvient pas à se réveiller car simplement il en fait pas l'effort d'ouvrir réellement les yeux. Alors il reste simplement allongé sur le ventre, les fesses couvertes par un drap blanc et se reposant sur ce lit de camp qu'ils ont montés la veille à la va-vite. Il faut dire qu'ils n'ont pas vraiment pris le temps de regarder les meubles alors ils ont seulement empilés deux matelas, rajoutés un drap ainsi que des coussins et voilà qu'ils ce sont couvert d'un morceau de tissu. Il faut dire que Remus est littéralement bouillant et qu'il libère assez de chaleur pour que son homme dorme nu et sans rien. Et nu, le lycan doit avouer qu'il le sent bien alors que Sirius est collé à lui et qu'il ressent très précisément, une partie basse de Sirius se réveiller et se frotter contre sa peau. Il en pousse un râle d'envie en tendant les hanches mais son amant semble vouloir se calmer tout seul, sans aide, si bien qu'il se lève de leur lit et laisse à Remus une impression de froid qui l'englobe. Il souffle fortement mais son homme est déjà loin et ne peut pas se rendre compte qu'en se retournant, Remus est déjà foutrement excité. Alors lui aussi se lève et enfile un caleçon avant d'aller se passer de l'eau sur le visage et dans la nuque, pour calmer le début d'érection qui menace de tendre son sous-vêtement mais bien vite, il reprend ses esprits et se retrouve enfin présentable. Surtout que James ne devrait plus tarder maintenant. James... Si il savait la nature des pensées de Sirius le concernant, il en serait rouge de honte, de gêne et en rigolerait sans doute. Rien d'étonnant à cela pour des garçons qui ont passés sept années les une avec les autres, partageant leurs fantasmes, leurs envies et bien souvent les premières expériences. Sans parler des premières caresses intimes dans leur lit le soir alors que tout le monde semble dormir, et que seul le rideau de leur lit cache la nature de leurs gestes. Ils ont appris à ne plus avoir honte mais tout ceci a fait naître en Sirius un désir pour James que Remus n'ignore pas et qui le fait sourire, lorsque Sirius rouge de gêne tente de tourner cela à la rigolade. Il sait que les rires cachent quelque chose de sérieux et ne s'en offusque pas, ne s'en vexe pas. James est un garçon magnifique il ne faut pas mentir et même Remus se prend souvent à le regarder plus que de raison. Mais pour le moment il parvient à seulement regarder, viendra un moment où ses regards seront plus appuyés.

Pour le moment il quitte la salle de bain et rejoint la cuisine où son homme, aussi peu habillé que lui vient l'embrasser et le prendre contre lui. « Bon matin, Amour. J’espère que tu t'es reposé… » « Pas assez... Et j'aurais aimé un réveil plus... Câlin ! » Qu'il dit d'une mine boudeuse avant d'embrasser son homme puis de faire comme si il ne voyait rien de son état d'excitation. Il se tourne et se dirige vers une poche contenant quelques courses de la veille pour en sortir une boite de thé, une de café, du chocolat, et une bouteille de lait ainsi que plusieurs paquets de biscuits et de viennoiseries en tout genre. On est loin des repas de Poudlard mais pour un premier jour ça devrait aller. C'est là qu'un bruit de cheminette se fait entendre et qu'il se tourne pour voir le Potter arriver, dans sa crinière folle qui ne fait aucun doute sur un réveil récent. « T'es la bien tôt James. On t’offre un truc à déjeuner ? » « Salut Jamesie ! » Qu'il dit dans un sourire avant d'aller s'approcher, de glisser ses mains sur ses épaules et d'ôter sa veste. Il lui dépose aussi un baiser sur le front, comme ils en ont l'habitude tous les matins depuis sept années maintenant. En oubliant qu'il est tout aussi nu que son homme et que son boxer cache à peine la naissance de ses fesses. James - « Ouais, les parents m’ont sortit tôt du lit et j’ai pas vérifier l’heure avant d’débarquer. J’vous dérange pas dans votre sport matinal j’espère? » « Non, j'ai été largué par l'objet de toutes les convoitises. » Qu'il lâche en jetant un regard à son amant avant d'aller sortir trois bols. James - « Qu'est-ce qui a sur le menu pour l'petit-dej? » « Thé, café ou chocolat ? Et des gâteaux. On a encore rien installé donc là c'est un petit déjeuner de fortune. » Qu'il dit en regardant simultanément James et Sirius, attendant de savoir ce qu'ils prennent.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Sam 5 Aoû - 23:22


dictomancie
Wolstarbuck (hot - threesome)

Il peut pas ôter les images de son esprit, incapable de calmer les battements de son coeur, ou le sang qui pulsait vers la zone la plus au sud de son anatomie - rien ne pouvait y faire, prisonnier de son propre désir sans pouvoir ni le cacher ni le calmer. A force d'y penser, les rêves qui le perturbaient étaient devenues des obsessions qu'il ne savait pas comment gérer. Incapable de ne pas juste culpabiliser à l'idée d'avoir ce genre d'envies et de penser pour James - il pensait plutôt à céder à la tentation. A dire vrai, il n'y avait pas de tentation à laquelle Sirius ne cédait pas, et il était de ceux qui aimaient ne rien se refuser pour n'avoir rien à regretter. Et s'il n'avait pas remarqué les regards insistants de Remus sans doute aurait-il oublier malgré tout cette nouvelle idée. Sauf qu'il ne manquait jamais une occasion d'observer son petit ami, assumant qu'à défaut de le faire parler, le regarder agir était la meilleure des manières de savoir ce qu'il pensait - ou ce qu'il aimait. Il savait que Remus assumait sa bisexualité autant que lui - et que contrairement à lui il n'avait pas eut d'attirance pour un seul homme auparavant. Qu'il n'était pas non plus totalement obtus, reconnaissant le charme de James Potter - qui ne le pourrait pas ?
remus - « Pas assez... Et j'aurais aimé un réveil plus... Câlin ! » Il fut sortit de ses pensés par l'arriver de son amant, lui souriant pour se coller contre lui et lui voler un baiser plus langoureux - puisqu'il râlait de n'avoir pu en profiter plus avant lorsqu'ils se trouvaient dans leur lit de fortune. L'arrivée de James les arrêta en élan - ou pas vraiment - et ne fit que prouver que Sirius avait bien fait de se lever plutôt que de réveiller Remus avec du sexe qui ne serait sans doute pas terminé à présent. Bien qu'en réalité James ne devrait pas se trouver là si tôt.
james - « Ouais, les parents m’ont sortit tôt du lit et j’ai pas vérifier l’heure avant d’débarquer. J’vous dérange pas dans votre sport matinal j’espère? »
remus -  « Non, j'ai été largué par l'objet de toutes les convoitises. »
sirius - « Des tiennes autant que de celles de James de convoitises, Moony ? Ne prends pas cet air déçu, tu sais que je me ferai pardonner bien assez tôt. » assura-t-il avec un sourire malicieux, et un regard brûlant vers son amant, ne manquant pas - quand même - d'avoir du mal à garder ses mains pour lui avec un Remus à moitié nu si proche. Et il lui était impossible de ne pas être à moitié dur à cette vision - évidemment. Pas qu'il tentait de le cacher de toute façon. « et puis nous avions un invité à accueillir n'est-ce pas ? Je pense que James en a assez entendu de nos gémissements sans être témoin de tout le reste en prime. » Dit-il avec un regard vers son meilleur ami - un regard qui ne cachait rien de l'ambiguité de sa déclaration qui sonnait plus - étrangement - comme une invitation.  

Il se demandait un instant s'il était le seul conscient de la tension qui régnait autour d'eux, ou s'il s'agissait uniquement des restes de ses rêves dont il ne pouvait faire disparaitre les traces dans son esprit. Il vit Remus lui échapper pour préparer de quoi déjeuner -
james - «  Qu'est-ce qui a sur le menu pour l'petit-dej?  » 
remus - « Thé, café ou chocolat ? Et des gâteaux. On a encore rien installé donc là c'est un petit déjeuner de fortune. » il entendit - lui - les traces de lubricité dans la voix de James, de ce quelque chose que le Potter était incapable de contenir, et qui lui envoya des frissons. Et l'innocence de la réponse de Remus ne fit que le faire tomber amoureux du lycan une fois encore, s'approchant de lui en faisant signe à James de les rejoindre près de la cuisine. Il se glissa derrière son amant, collant son torse au dos de ce dernier, pour embrasser son cou - après tout il devait se faire pardonner son abandon.
sirius — « à moins qu'autre chose te fasse envie, Jamesie. Tu sais qu'il suffit de demander. » déclara-t-il avec de tirer une chaise pour que Remus puisse prendre place, se décidant à lui servir son chocolat chaud qu'il dosa en sucre.  « Rien installé mais on a repeint pas mal de pièces. Il faudra faire un tour vers les magasins de meubles, mais il reste plus grand chose à faire. On pourra t'faire visiter après. » dit-il pour continuer sur les paroles de Remus avant de se tourner vers son meilleur ami. « qu'est-ce que je te sers ? » 


_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Lun 4 Sep - 5:11

 
La vue est belle quand t’débarques à la maison, ton regard figé sur la vision d’tes deux meilleurs amis plutôt qu’cette nouvelle maison dans laquelle tous les Maraudeurs vont déménager à la fin de l’année. C’est une cadeau splendide d’la part de Sirius, cadeau que t’étais impatient d’découvrir – dans quelques minutes peut-être, quand t’arriveras à décrocher ton regard du duo tout aussi magnifique qu’ils forment tous les deux. T’essaie d’pas repenser à c’chaud rêve qu’t’as pas pu terminer c’matin, mais quand ils finissent par s’séparer c’vers toi que Remus s’dirige sans sourciller. « rem – Salut Jamesie ! » qu’il t’accueille tout sourire, glissant ses mains sur tes épaules pour t’débarrasser de ta veste, ton regard glissant à nouveau sur lui alors qu’tu l’aides à t’déshabiller. Sauf qu’tu relèves les yeux quand tu l’vois s’approcher pour apposer sa bouche contre ton front, habitude qu’tu n’peux qu’prendre avec un sourire et en fermant tes paupières une seconde ou deux avec un grognement satisfait dans la gorge.
T’essaie d’garder tes yeux en haut, t’sentant comme c’gars qui arrivent pas à regarder une fille dans les yeux, y’a qu’son décolleté dans l’champ d’vision. T’parles à la place, t’concentrant sur la jolie gueule du couple alors qu’ils t’répondent. « rem – Non, j'ai été largué par l'objet de toutes les convoitises, » qu’lâche Moony avec une déception dans la voix, c’qui t’fait sourire. « siri – Des tiennes autant que de celles de James de convoitises, Moony ? Ne prends pas cet air déçu, tu sais que je me ferai pardonner bien assez tôt. » T’claques ta langue contre ton palais avec un rire suivant doucement après, alors qu’tu jettes un regard vers Sirius. « Absolument qu’t’es au centre d’toutes mes convoitises aussi, Padfoot, » qu’tu places avec un brin d’sarcasme amusé. Ton regard s’tourne à nouveau vers Remus qui lui-même a tourné son attention sur c’qui va vous servir d’petit-déjeuner. « siri – et puis nous avions un invité à accueillir n'est-ce pas ? Je pense que James en a assez entendu de nos gémissements sans être témoin de tout le reste en prime. » Cette fois t’sens un frisson t’glisser l’long d’ta colonne tandis qu’Sirius ramène ton attention droit sur lui, à temps pour qu’t’attrapes son regard qui fait qu’confirmer l’invitation qu’tas cru déceler dans l’ton d’sa voix. « J’vous aie vu nus un nombre incalculable de fois et j’ai entendu vos gémissements tout autant d’fois – c’est surprenant en fait que j’sois jamais tombé sur vous pendant, quand on y pense. J’pense pas qu’en être témoin serait si perturbant, » qu’tu lui réponds d’un ton qui s’veut similaire au sien.

T’demandes ensuite c’qui a sur le menu pour déjeuner, glissant une main dans tes cheveux déjà en bataille – t’as pas passé tant d’temps devant la glace c’matin, après ta douche glacée tout c’que tu voulais c’est enfiler quelques vêtements. « rem – Thé, café ou chocolat ? Et des gâteaux. On a encore rien installé donc là c'est un petit déjeuner de fortune. » Tu t’approches du duo, t’glissant à leurs côtés tandis qu’Padfoot fond dans l’dos d’Moony comme un affamé, et t’laisses ton regard glisser sur les choix avant d’revenir sur eux. « C’parfait, merci, » qu’tu lui dis avec un sourire.
« siri – à moins qu'autre chose te fasse envie, Jamesie. Tu sais qu'il suffit de demander. » T’clignes une, puis deux fois des yeux, glissant ta langue une nouvelle fois sur tes lèvres tandis qu’Sirius s’retourne pour préparer une chaise et du chocolat pour son petit-ami. Toi t’fais dos à la nourriture pour l’regarder faire. « Y’a certaines choses qui vaut mieux pas t’demander, même si on en a vraiment envie, » qu’tu réponds les yeux sur Sirius, regard appuyé mais interrogatif tout à la fois. T’as vu l’lion draguer un tas d’filles, et t’aurais presque envie d’dire que c’est c’qu’il fait en ce moment avec toi – clairement, c’est les séquelles d’ton rêve qui t’as laissé frustrer, right?
Tu t’tournes à nouveau, attrapant l’épaule de Remus au passage alors que l’autre attrape un biscuit qu’tu fous complètement dans ta bouche. « siri – Rien installé mais on a repeint pas mal de pièces. Il faudra faire un tour vers les magasins de meubles, mais il reste plus grand chose à faire. On pourra t'faire visiter après. » « J’y compte bien. Et j’ai rien d’prévu d’la journée, s’vous voulez, j’peux venir vous aider pour l’choix des meubles, » qu’tu proposes en lâchant le comptoir pour faire quelques pas vers Padfoot, qui reprend la parole pas longtemps après. « siri – qu'est-ce que je te sers ? » « Café, noir, et au moins une pâtisserie de chaque, » qu’tu répliques en faisant danser tes sourcils. S’tu pas nourrir tous tes appétits, t’es aussi bien d’remplir ton estomac pour compenser.

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Sam 16 Sep - 1:50

Threesome. Dictomancie.
C'est qu'il ne voit pas, ne comprend pas tout de suite les sous entendus que Sirius lance. Faut dire qu'il vient de se réveiller et comme à chaque fois, comme tous les matins Remus est dans le pâté. C'est peu de le dire, surtout lorsqu’il t'a pas été réveillé avec des bisous et des câlins comme il aime, ainsi se retrouver seul dans son grand lit froid éveille en lui le côté grognon et de mauvaise foi qui lui va si bien parfois. Il fait une petite mine en retrouvant son meilleur ami et son amant, peinant pendant quelques secondes à s'habituer à cette lumière du soleil qui agresse son regard devenu rouge. sirius - « Des tiennes autant que de celles de James de convoitises, Moony ? Ne prends pas cet air déçu, tu sais que je me ferai pardonner bien assez tôt. » Qu'il lui dit le fourbe, faisant grogner Remus une réponse qu'il ne comprend pas lui même. Il hausse les épaules en venant embrasser James pour lui dire bonjour, comme tous les matins depuis le milieu de leur première année. Au début c'était pour l'faire criser, maintenant c'est devenu un rituel dont ils ne peuvent plus se passer. Et si Remus n'a pas le temps ou bien si il oublie, alors il sait qu'il passera une mauvaise matinée et qu'il lui manquera quelque chose. Il entend la réponse de James mais déjà il est retourné auprès de la table à manger et il sert de quoi déjeuner.

Parce que quand le loup a faim, le loup doit manger. « Avoir une faim de loup... J't'en foutrais des faims d'loup... » Qu'il grommelle dans sa barbe en repensant à ce que Sirius lui dit, presque tous les soirs au moment de passer à table. Puis il s'éveille et son humeur change un peu, alors qu'il lève la tête vers James pour lui demander ce qu'il lui ferait plaisir. « C’parfait, merci, » Non ça l'est pas vraiment mais bon ils sont habitués aux plans qui tournent pas comme ça devrait et aux petits déjeuners de fortune. C'est pas rare pour eux d'avoir mangé un morceau à l'infirmerie le lendemain des pleines lunes ou bien dans l'parc, le matin à six heures après une nuit blanche. James - « Y’a certaines choses qui vaut mieux pas t’demander, même si on en a vraiment envie, » « Toujours demander, même au risque de froisser. Tu sais jamais, les gens à qui tu d'mandes pourraient dire oui. » Qu'il dit dans un haussement d'épaule avec un petit sourire. Puis il se passe la main sur le visage et dans les cheveux pour arranger sa coiffure mais aussi sa gueule cassée. James propose un coup de main pour le choix des meubles à venir et Remus hoche vivement la tête.

« Ca c'est une idée et pas la plus mauvaise ! » Qu'il dit avant de commencer à servir dans des mugs, trois cafés avant d'en tendre un à James et un à son amant. Puis il attrape une jolie petite assiette laissée sur l'évier et pose dedans, un assortiment de petits gâteaux, de muffins et de pâtisseries à la crème. C'est que comme toujours il sait pas faire dans la finesse, dans la dentelle et dans la sagesse lorsqu'il s'agit de nourriture. Il prend, il achète tout ce qu'il passe et se dit que de toute façon ça sera mangé. Ils vont bientôt accueillir Peter et il sait comme son meilleur ami est gourmand, il sait que le petit Queudver ne peut pas résister à un mini éclair au chocolat ou bien à un muffin à la framboise. C'est une question d'habitude, après tout sept ans qu'ils se connaissent maintenant. Et puis il faut entretenir les petites joues rondes de Peter, à grand coup de pâtisseries et de sucreries. D'fromage aussi, c'pas pour rien que son patronus c'est un rat. Mais il a toujours pas réussi à faire goûter à James de l'herbe pour savoir si lui aussi, aime ça en rapport avec Cornedrue. Il réussira un jour, juré sur les maraudeurs ! Ses pensées le quittent alors qu'il attrape un petit muffin et vient le tremper dans con café pour l'engloutir aussi sec, alors que sa main droite se pose sous la table sur la cuisse de Sirius. Une main légère, qui se veut innocente. Mais il ne sait pas encore quel type de pensées a son homme et surtout, il ne voit pas la lueur dans le regard de James. Sa naïveté le perdra.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Dim 17 Sep - 21:31


dictomancie
Wolstarbuck (hot - threesome)

Il a le coeur qui bat vite - l'adrénaline et le désir qui brûlent ses veines alors qu'il se trouve dans une posture presque rêvée. Rêvée - c'est exactement ce que c'est. Il compte plus le nombre de ses rêves qui ont commencé de la sorte, son esprit lui offrant un Remus sauvage et un James taquin. Il peut pas l'empêcher, bien qu'il se sente parfois perdu, honteux mais plus qu'excité une fois qu'il se réveille au matin. Il peut pas cacher l'effet que ca lui fait de s'imaginer ainsi avec les deux autres Maraudeurs. Pas qu'il s'étonne de retrouver l'étreinte de Remus même lorsqu'il glisse dans les bras de Morphée. Il l'avait dans la peau, son amant, le ressentant dans chaque fibre de son être qui l'étreint et le réchauffe. Il était une morsure, lui brûlant les veines pour le rendre accroc - et il pouvait plus s'imaginer aimant une autre âme que celle-ci. Mais James - James c'était un interdit délectable. Une âme qui ressemblait à la sienne, qu'il comprenait sans forcer. C'était son âme soeur - littéralement. La même que lui, fraternelle, un jumeau d'un autre sang, un esprit similaire - alors il le ressent presque battre dans sa main le coeur de James. Celui qui bat trop vite d'être en présence des autres maraudeurs à moitié nus.
James - « Absolument qu’t’es au centre d’toutes mes convoitises aussi, Padfoot, » Il l'entend - cette pointe de chaleur dans la voix de James. Il la ressent qui trésaille d'impatience, de désir qu'il exprime pas autrement qu'ainsi. Et il suffit d'un regard de Sirius pour qu'ils sachent. Qu'ils partagent les mêmes pensés à ce moment précis - ce moment où ils sont qu'eux deux, que Remus est juste le naïf innocent témoin de cette échange qu'il saisit pas. Remus - dont le corps musclé se trémousse devant les yeux gourmands de Sirius. Il peut pas nier être affamé - mais il est pas si sûr que ca soit le déjeuner qui soit au centre de sa convoitise.

Et il peut pas s'empêche de chercher James - plutôt - te voir combien il peut être brûlant ou impatient de vouloir les sentir sous son toucher. Une autre âme aurait sans doute vu la porte se refermée sur un Sirius jaloux. Mais il s'agissait de sa propre envie, en réalité. De ce fantasme qui se rejoue depuis trop longtemps. Nuit, après nuit, après nuit - alors il pouvait toujours se convaincre qu'il était encore endormi. Que ce moment suspendu était juste dans sa tête. Celui où il pourrait toucher James ainsi .
James - « J’vous aie vu nus un nombre incalculable de fois et j’ai entendu vos gémissements tout autant d’fois – c’est surprenant en fait que j’sois jamais tombé sur vous pendant, quand on y pense. J’pense pas qu’en être témoin serait si perturbant, » Il arque un sourcil, un sourire en coin habitant ses lèvres. Celui du séducteur, du Black en chasse - celui qui flirt, drague et se soumet à ses seules envies.
Sirius - « Si tu peux accepter d'être juste témoin... » Dit-il avec une question dans la voix, un regard qui cache pas le défis qu'il lance à James d'oser - oser demander, oser exiger, oser prendre ce qu'il veut sans qu'il l'admette. Ce qu'ils veulent tous les deux - en réalité. Et il sent qu'il perd le contrôle à mesure du temps qui passe. Que son esprit rejoue les images érotiques de ses rêves, et qu'il peut plus s'en défaire. Ou cacher l'effet que ca peut avoir sur son anatomie.
Sauf qu'il est caché sous la table à présent qu'ils sont prêts à déjeuner.
Remus - « Avoir une faim de loup... J't'en foutrais des faims d'loup... » Il se tourne vers Remus, le voyant qui se sert une assiette de nourriture énorme, et peut pas s'empêcher de ricaner alors qu'il préfère son café noir - et propose à James de demander ce qu'il veut. Vraiment.
James - « Y’a certaines choses qui vaut mieux pas t’demander, même si on en a vraiment envie, »
Remus - « Toujours demander, même au risque de froisser. Tu sais jamais, les gens à qui tu d'mandes pourraient dire oui. »
Sirius - « Clairement, Prongs, il faut toujours oser demander. Mieux vaut les remords que les regrets - tu peux avoir de belles surprises. » Dit-il en appuyant les propos de Remus pourtant offerts en toute innocence. Il le remarque - il connait assez son amant pour être conscient que lui est pas conscient de l'échange muet qui se jouet entre James et Sirius. C'est peut être trop souvent que les choses se passent ainsi - muet. Entre les deux sangs purs qui se connaissent bien trop pour avoir besoin de parler parfois. Ou peut être parce que leur esprit est connecté par cette magie qu'ils apprennent - la dictomantie.
James - « Café, noir, et au moins une pâtisserie de chaque, » Au moins - Sirius sent alors la main de Remus sur sa cuisse, et peut pas empêcher un frisson délicieux de lui remonter le long du dos. Ou ses yeux de s'assombrirent souvent, son coeur de battre plus fort, et sa main - à lui - se retrouver contre celle de Remus pour le guider plus haut - où il est sûr de pas pouvoir cacher son état .
Sirius - « Tu sais, je doute que tu sois le seul avec une faim de loup. » Dit-il en se tournant vers Remus. « Dis moi Jamesie, t'es sûr de vouloir fouter à toutes les gourmandises ? Je te connaissais pas insatiable. Mais tu aurais tord de t'en privé. » Dit-il alors qu'il s'approche de Remus, s'approchant de son visage pour y glisser une langue taquine qui descend sur son cou, qu'il vient embrasser.
Sirius - « Surtout s'il suffit de demander... » Rajoute-t-il en se tournant vers James, lui offrant un clin d'oeil lubrique - toujours caressant; touchant le visage de Remus, la main volant contre sa joue, descendant frôler son cou, sa nuque. « Savais-tu que James était du genre Curieux, Moony ? Je doute pas qu'il regrette de nous avoir jamais surpris finalement. Qu'il serait plutôt du genre à vouloir... gouter. » Termina-t-il avant de fondre encore sur le cou de Remus, se délectant de son parfum qui le faisait gémir de satisfaction.


_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Lun 2 Oct - 5:02


dictomancie
remus lupin & sirius black & james potter (wolfstarbuck)
Tu devrais pas, sauf que c’est tout ce que tu veux. C’que tu vois et t’entends et qu’tu ressens une fois qu’la nuit tombe – sauf qu’le soleil est bien haut dans l’ciel. C’est l’matin, et ça a beau être un nouveau décor, une maison qu’vous serez quatre à partager bien assez vite, ça change pas qu’tu devrais pas. Et y’a rien de l’accueil d’tes meilleurs amis qui finit pas par t’renvoyer droit dans tes rêves.
C’dur de garder l’contrôle aussi quand t’vois les regards qu’te lances Sirius, et les notes chaudes d’ta voix qu’tu peux pas retenir chaque fois qu’il est question d’sous-entendus. Entre vous deux y’a Moony qui suit pas, sauf qu’c’est facile de l’excuser quand on vous connaît. Tu donnerais ta vie pour chaque Maraudeurs sans un instant d’seconde sauf qui a c’lien particulier entre Padfoot et toi, une connexion que très peu d’personnes peuvent s’vanter d’avoir avec un autre être vivant. C’te connexion, tu dis qu’elle a pas l’choix d’être la base d’ce désir non? T’es constamment avec lui, et maintenant il hante tes rêves, amenant également son amant avec lui- ton autre meilleur ami qu’tu serais con d’prétendre n’pas voir aussi magnifique qu’Padfoot. Ils sont splendides ensembles, t’as la chance d’profiter d’leur bonheur sur une base régulière, ça t’tue cependant d’les voir s’perdre autour d’toi -nus- dans tes rêves.

L’Black fait rien pour t’aider à t’calmer, et t’commence à douter être l’seul dans c’te situation. En fin d’compte ça serait pas surprenant, plutôt soulageant. Même si y reste qu’Remus, aveugle au petit jeu qui s’dessine tranquillement entre l’chien joueur et l’cerf curieux.
Il devient clair que tu as manqué d’peu l’droit à un tout autre genre d’accueil, c’qui aurait pas déplut Remus au vue d’son air déçu. Comme l’fait remarquer Padfoot, c’toi qui aurait eu droit à un tout autre spectacle s’il avait pas quitté la chambre. Une première qu’tu t’surprends à être triste d’avoir manqué, alors qu’tu commentes que c’est surprenant que ça ne soit jamais arrivé avant. En relevant les yeux, t’tombe vite sur c’sourire qu’tu reconnais sans mal, quoique c’est la première fois qu’il tourne c’regard séducteur vers toi. « pads – Si tu peux accepter d'être juste témoin... » Ces mots t’confirme qu’tu rêves pas, qu’passer la plaisanterie y’a vraiment un feu d’défi et d’envie dans les prunelles du Black. Ton sourire est lent mais il vient étirer ta bouche également, s’gênant pas pour miroiter l’air charmeur étampé sur sa gueule. « Ça commence avec un témoin, qui sait comment ça finit. » Pour accompagner ta réponse y’a ta langue qui s’glisse lentement sur tes lèvres, d’un geste qui s’veut autant séduisant qu’c’est une manière d’les humidifier- parce que t’arrives pas à rester insensible devant les commentaires et regards d’Padfoot d’moins en moins subtil.

« moony – Avoir une faim de loup... J't'en foutrais des faims d'loup... » Voilà qui a Remus qui grommelle doucement, attirant votre attention à tous les deux. T’souris, l’remerciant d’ce qu’il t’remet et ce que t’espères va réussir à rassasier ta propre faim d’loup- t’as bien l’intention d’bouffer infiniment pour compenser.
« moony – Toujours demander, même au risque de froisser. Tu sais jamais, les gens à qui tu d'mandes pourraient dire oui. » Il hausse les épaules sans s’douter d’quel genre de oui t’rêverais d’entendre en ce moment- sans s’douter d’rien en vérité. « pads – Clairement, Prongs, il faut toujours oser demander. Mieux vaut les remords que les regrets - tu peux avoir de belles surprises. » « Surtout quand il est question d’transformer certains rêves en réalité. » Qu’tu ne peux qu’approuver, jetant un coup d’œil à Sirius c’moment-là, car certainement il devrait savoir d’quel rêve tu parles. Tout part d’ce lien trop étroit, celui qui rend les lignes d’amitié et d’désir flou.
« moony – Ca c'est une idée et pas la plus mauvaise ! » Qu’il te répond quand tu t’proposes par la suite pour le magasinage de meubles. Tu clapes tes mains ensembles en t’habillant d’un sourire ravi. « Excellent, on va transformer c’maison en palace les gars, ça va être magnifique. » Tu parles avec enthousiasme, une étincelle dans l’fond des yeux qui fait rapidement l’tour d’la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

Après ta commande exagérée d’trucs à manger pour le petit-déj, Remus t’tend une tasse de café et tu le remercie chaudement, entourant la mug chaude d’tes doigts – t’as pas vu, naturellement, l’mouvement d’Sirius sous l’couvert d’la table. « pads – Tu sais, je doute que tu sois le seul avec une faim de loup. Dis moi Jamesie, t'es sûr de vouloir fouter à toutes les gourmandises ? Je te connaissais pas insatiable. Mais tu aurais tord de t'en privé. » « Avoir autre chose à m’mettre sous la dent, je serais pas déçu de m’en priver. » T’bouges même pas pour prendre une bouchée d’quoi que se soit, t’regarde la langue du Black qui s’glisse contre la mâchoire d’son petit-ami, s’troquant contre sa bouche quand il arrive dans son cou. T’manques rien, rien du tout.
« pads – Surtout s'il suffit de demander...  » Clin d’œil aguicheur dans ta direction tandis qu’la main du Gryffondor s’fait caresse sur la peau offerte. « pads – Savais-tu que James était du genre Curieux, Moony ? Je doute pas qu'il regrette de nous avoir jamais surpris finalement. Qu'il serait plutôt du genre à vouloir... gouter. » Tu déglutie, les derniers mots prononcés Padfoot fond sur la nuque d’Moony à nouveau. Y’a ton cœur qui s’accélère devant l’brun qui abandonner toute subtilité pour mettre les cartes sur table, et t’peux que suivre leur suggestion d’tout à l’heure, d’demander pour avoir c’que tu veux.
Si Sirius l’veut aussi, alors c’est qu’ça doit pas être des pensées inacceptables. « J’ferais pas mon hypocrite en prétendant qu’non. On peut pas m’blâmer, tomber sur vous deux pour satisfaire sa curiosité serait loin d’être déplaisant. » T’penches la tête légèrement sur le côté tout en bougeant un peu dans ta chaise afin d’retrouver une position confortable. « Définitivement, goûter et toucher pour satisfaire c’appétit serait un plus indiscutable. » Ta voix s’fait plus rauque maintenant, y’a tes yeux qui s’nourrissent d’ce qu’ils voient et ton esprit qui complètent en s’perdant dans une chaude imagination- d’ce qu’vous pourriez faire tous les trois, si -ou quand?- c’déjeuner entre amis venait à déraper.

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mar 3 Oct - 23:01

Threesome. Dictomancie.
Il est sans doute naïf, oui ça doit être ça, mais il entend pas tout de suite les sous-entendus qu'ils se lancent les deux faux frères. Faut dire qu'il a l’habitude, Sirius a toujours joué au gros dragueur même avec les maraudeurs parfois, même si il doit reconnaître qu'il avait souvent un coup dans le nez pour se permettre de jeter des œillades qui en disent long. Sauf que ce matin, combiné à un réveil et la faim qui lui tiraille le ventre il met longtemps avant de saisir et de sentir la tension qui se libère dans la pièce. Il a le nez plongé dans son café et pendant un moment il répond simplement à James et à Sirius, sans relever la tête et donc sans voir les regards lourds de sens qu'ils se jettent l'un sur l'autre. Sirius - « Tu sais, je doute que tu sois le seul avec une faim de loup. Dis moi Jamesie, t'es sûr de vouloir fouter à toutes les gourmandises ? Je te connaissais pas insatiable. Mais tu aurais tord de t'en privé. » Jams - « Avoir autre chose à m’mettre sous la dent, je serais pas déçu de m’en priver. » C'est là qu'il relève la tête et continue de mâcher doucement sa viennoiserie, avant de regarder James et Sirius après cela. Il ne comprend pas le sous-entendu et un instant il se dit qu'il devrait même pas chercher à comprendre, car les deux amis ont parfois des délires qu'ils comprennent juste entre eux. Sauf que là ça va plus loin que le simple délire et la petite voix dans son esprit lui dit d'observer. C'est là que Sirius s'approche et commence à l'embrasser dans le cou, sur sa peau sensible et qu'il sent une boule de nerf monter dans son bas ventre et irradier dans chacun de ses membres. Sirius - « Savais-tu que James était du genre Curieux, Moony ? Je doute pas qu'il regrette de nous avoir jamais surpris finalement. Qu'il serait plutôt du genre à vouloir... gouter. » Il déglutit et avale son morceau de viennoiserie avant de la lâcher et de tourner la tête pour regarder son amant. C'est que son homme a son sourire, son regard brûlant, ses gestes qui appellent et hurlent au sexe comme à chaque fois qu'il a envie. Sauf que c'est pas comme d'habitude cette fois-ci car il y a un invité ce matin. James - « J’ferais pas mon hypocrite en prétendant qu’non. On peut pas m’blâmer, tomber sur vous deux pour satisfaire sa curiosité serait loin d’être déplaisant. » Et il comprend.

Les regards, les sourires, la tension qui est sexuelle dans l'air alors que les deux meilleurs amis semblent se tourner autours. Remus comprend et un instant il garde la bouche ouverte, presque choqué maintenant que la lumière se fait. Il déglutit doucement, difficilement alors que la vague dans son bas ventre ne cesse de grossir toujours plus. James - « Définitivement, goûter et toucher pour satisfaire c’appétit serait un plus indiscutable. » « Attendez attendez... » Il lève ses deux mains devant lui et regarde simultanément Sirius et James, comme un poisson sorti de l'eau, la bouche ouverte et l'air surpris. « Si j'comprends bien vous... Vous cherchez c'est ça ? » Qu'il dit en désignant de son index droit, les deux jeunes hommes. Et tout bouillonne dans son esprit, entre la tension qui pèse sur la pièce, les regards lourds et son envie qui ne cesse de grimper alors que Sirius parvient à le toucher là où il faut, Remus reconnaît qu'il se met à douter. Et si... ? « Tu... Tu es à moi toi, tu l'sais n'est-ce pas ?! » Et il tourne son visage pour croiser celui, enflammé de son amant. Son regard brillant, son sourire aguicheur, ses gestes qui sont un appel à la luxure et à la débauche la plus perverse. Et Remus sent en lui quelque chose fondre. Alors il tourne son visage et découvre un James tout autant retourné, avec les joues rouges et l'regard qui hurle au sexe. C'est qu'il est beau son Jamie. « On peut pas laisser James dans cet état après tout... » Qu'il dit en se mordillant la lèvre avant de se lever d'un geste souple, sans rien cacher de son corps qui répond déjà aux phéromones que les deux garçons lui envoient. Il s'approche de James et avec douceur, il lui prend la main pour le faire se relever et le regarder une seconde, détaillant son visage et son regard où perce une lueur d'envie qu'il n'avait jamais vu auparavant. Puis là sans prévenir il se penche et vient déposer, sur la bouche de son meilleur ami, un baiser chaud et timide.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Dim 8 Oct - 2:20


dictomancie
Wolstarbuck (hot - threesome)


Il a le corps brûlant, l'échine enflammé, le coeur en ébullition, les pensés qui s'évade vers ailleurs - vers un rêve érotique qui étouffe le reste de ses pensés pour qu'il ne voit qu'une chose. Le regard de James passant de Remus à lui, s'arrêtant sur ses lèvres, celles du Lycanthrope qui bougent doucement. De cette langue taquine qui humectent sa lèvre inférieure quand il découvre l'alléchant déjeuner. Et leurs corps trop proches, à moitiés nus. Les corps saillants, que JAmes ne découvrait pourtant pas. Après tout, vivre dans un dortoir avec les mêmes garçons durant sept ans laissait peu de place à l'intimité. Encore moins à l'imagination. Pourtant jamais James ou Peter n'avaient eut le malheur - ou pas vraiment - de surprendre le couple dans une posture compromettante. Pas que cela aurait dérangeait le Potter, cela dit. Et plus le temps passait, plus les allusions se faisaient insistantes, de même que les regards, et ce dialogue muet qui se tissait entre eux.
james - « Avoir autre chose à m’mettre sous la dent, je serais pas déçu de m’en priver. » Cette fois c'est à Sirius de se mordre la lèvre, de venir contre Remus, et attaquer sa peau sensible pour y laisser une trainée de baisers humides et gourmands. La peau de Remus, encore salée et épicée - il ne pouvait pas se satisfaire du gout de sa peau. Ni de quoi que ce soit le concernant - et étrangement l'idée de James les observant ne faisait qu'intensifier les battements de son coeur et son incapacité à penser à autre chose. S'il se trouvait une personne dont il était assez proche pour partager ce genre de choses c'était James - assurément Remus était ce qu'il avait de plus précieux, il ne prendrait pas le risque de le perdre dans les bras d'un autre, ou de le voir blesser. Mais c'était James - James savait combien Remus pouvait compter pour lui, d'autant qu'il était aussi son meilleur ami.
Et Sirius était loin d'ignorer le charme évident de James Potter.

Il ne pensait plus coheremment, et ce repas n'avait plus aucun intérêt pour lui alors que sa main se baladait sur la cuisse de Remus, l'invitant plutôt à imaginer James comme un curieux parfaitement consentant.
james- « J’ferais pas mon hypocrite en prétendant qu’non. On peut pas m’blâmer, tomber sur vous deux pour satisfaire sa curiosité serait loin d’être déplaisant. »
sirius - « Autant pas laisser le choix au hasard dans ce cas. »  Qu'il glisse en même temps que sa langue vient suivre la veine battante dans le cou de son petit ami qu'il sentait se tendre contre lui. Sans doute alors que la réalisation faisait marcher son cerveau plus rapidement. Sans doute alors qu'il revivait cet étrange accueil, et le comportement plus qu'insistant des deux autres Maraudeurs.
James - « Définitivement, goûter et toucher pour satisfaire c’appétit serait un plus indiscutable. » Cette fois il se redresse à peine pour capter un regard brûlant de James sur eux, et il mentirait en disant que cette image - de voir James si touchait par leurs rapprochements - ne le rendait pas terriblement tendu lui aussi. Il retint à peine à grognement.
remus - « Attendez attendez... » Il se releva, afin de porter son attention sur Remus cette fois. Remus - son magnifique et parfait petit ami. Dans toute sa gloire, avec un corps musclé et dur, sa pomme d'Adam bougeant à chaque mouvement dans une danse hypnotique.
remus - « Si j'comprends bien vous... Vous cherchez c'est ça ? » Il peut pas s'empêcher de rire, adorablement touché par la naïveté de la remarque de Remus - tout autant que l'effet qu'une telle innocence lui causait. Il pouvait pas le nier- il était terriblement excité. Mais le regard de Remus sur lui lui fait perdre l'envie de rire, son souffle se coupant dans sa gorge.
remus - « Tu... Tu es à moi toi, tu l'sais n'est-ce pas ?! »
sirius - « Corps et âme, je pourrais jamais l'oublier. » Répondit-il en frôlant la marque laissée dans son cou comme pour assurer Remus que rien ne changeait. Qu'il lui restait dévoué. Qu'il n'était amoureux que de lui. Lui et uniquement lui. Mais James était curieux, et il serait idiot de perdre une telle opportunité de lui faire découvrir le véritable plaisir.
remus - « On peut pas laisser James dans cet état après tout... » Une fois encore, étonné mais agréable surpris il arqua un sourcil avant de voir Remus se lever pour venir prendre les lèvres de James contre la sienne, l'embrassant presque trop tendrement - la vision envoya une décharge électrique à Sirius qui fut pas long à se lever à son tour, encerclant les hanches de Remus pour embrasser son cou, le réclamant comme sien - jalousie et excitation mêlées, lui faisant perdre la tête.

Il grogna, avant de qu'une main il atteigne la joue de James, comme pour avoir son attention, l'attirant cette fois contre lui pour l'embrasser avec plus de sauvagerie, au-dessus de l'épaule de Remus. Ses lèvres goutant à celles de James, le coeur battant à tout rompre, et le corps tendu comme un arc - geignant contre les lèvres, avant de le lâcher pour venir ravir les lèvres de Remus, souriant contre la bouche familière de son amant, où il engouffra sa langue pour danser avec la sienne, et le réclamer comme sien.
sirius - « On doit lui expliquer les règles, Amour. » Rappela-t-il alors qu'il prenait la main de Remus, le regard vers James l'invitant à les suivre jusqu'au canapé qu'il changea en lit d'un coup de baguette - impossible pour lui de s'imaginer faire cela dans la chambre qu'il partageait avec Remus, c'était leur pays aux merveilles. Leurs intimités.
Mais il n'eut aucun remord à faire tomber James contre ce lit-là, de fortune, et de lui sourire, se positionnant devant lui, avec un sourire en coin.
sirius - « Tu peux toucher, mordre, lécher tout ce que tu veux, sans inquiétude aucune. On va te faire découvrir des choses que t'as pas même pu imaginer dans tes rêves Jamesie. Mais pour ca faudra que tu sois un bon garçon. » Dit-il joueur en attirant Remus contre lui, le tenant par les hanches pour le serrer contre lui, embrassant sa bouche, se perdant dans son regard. « Règle de base : interdiction de prendre Moony. Notre alpha n'aime pas se soumettre, et tu ne voudrais pas être blesser n'est-ce pas... ? » Dit-il avec un sourire en coin, s'attaquant au cou de Remus, oubliant rapidement le fil de ses pensés.

_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mar 31 Oct - 5:24


dictomancie
remus lupin & sirius black & james potter (wolfstarbuck)
Un rêve, c’est tout c’que c’était ce matin, un rêve qui revient trop souvent, qui t’laisse en sueur et inconfortable, l’cœur battant et l’souffle haché. C’désir qui t’scie en deux chaque fois qu’tu poses les yeux sur Sirius ou Remus, ou qu’tu les fermes pour la nuit et qu’ils sont. toujours. là. T’cherches pas à les éviter toutefois, t’pourrais pas t’passer d’leur compagnie même s’tu sais pas quoi faire d’ce feu qui t’crame de l’intérieur. Il t’consume, sauf qu’tu t’rends compte que t’es pas l’seul dans c’te situation. Alors les remarques fusent, et une fois installé à la table vous vous faites d’moins en moins subtil. C’est qu’vous vous connaissez assez bien pour analyser les regards qu’vous vous jetez sans douter des messages qui s’y glissent.
Sirius glisse son visage dans l’cou de Remus quand t’dis qu’tu serais ravi d’te mettre autre chose sous la dent qu’les viennoiseries, et qu’ce dernier continue d’vous regarder sans qu’son esprit fasse l’déclic sur c’qui s’passe vraiment. Mais Pads n’lâche pas son cou, et ton regard lâche pas d’les observer, la température d’ton corps augmentant tranquillement. T’étais affamé, t’avais hâte d’goûter aux pâtisseries, sauf qu’tu ne leur porte plus aucune importance, continuant d’jouer avec Sirius jusqu’à le déclic s’semble s’faire dans l’esprit d’son petit-ami. « moony – Attendez attendez... » Levant les mains comme pour mettre tout ça sur pause, t’tournes ton regard brûlant vers Remus, avisant son air surpris et pouvant pas retenir un sourire amusé. « moony – Si j'comprends bien vous... Vous cherchez c'est ça ? » Là il pointe un doigt vers toi, puis vers Sirius qui lâche un rire canin.
Aucun d’vous deux n’a besoin d’répondre, et d’toute manière t’peux qu’regarder la suite, voyant un flash d’possessivité briller dans l’regard du lycan. « moony – Tu... Tu es à moi toi, tu l'sais n'est-ce pas ?! pads – Corps et âme, je pourrais jamais l'oublier. » Ils sont beaux ensembles tes deux meilleurs amis, et s’tu t’sens privilégier d’être là, maintenant, t’ferais jamais rien pour les voir un jour s’séparer. Au contraire, t’les trouve parfaits ensembles et t’manquera pas d’engueuler l’un ou l’autre qui doutera un jour d’leur authenticité, ou d’réduire en bouillie qu’quiconque voudra s’mettre entre eux.

« moony – On peut pas laisser James dans cet état après tout... » Ton sourire s’fige quand t’vois l’regard enflammé qu’te lances Remus avant d’se lever, s’mordillant la lèvre et t’faisant déglutir sans trop d’subtilité. En vrai, c’était facile d’jouer la carte d’drague avec Padfoot, sauf qu’tu dois avouer qu’t’as pas pensé à plus. Ou peut-être que si, sans t’douter que ça pourrait arriver pour vrai. T’doutais pas du tout en t’levant ce matin qu’ton rêve deviendrait réalité- ça s’pourrait qu’tu sois encore en train d’dormir d’ailleurs.
C’est qu’tu résistes pas quand ton meilleur ami t’attrape la main pour qu’tu lèves à ton tour, t’approchant d’lui tout en observant ton visage tout autant qu’tu fais avec l’sien. Ton palpitant fait qu’battre plus vite à chaque seconde, alors qu’tu devines dans les traits d’Moony l’même désir qu’sur celui d’Pads, et c’probablement à c’moment-là qu’t’as compris que c’était réel- et qu’t’es sur le point d’satisfaire ta curiosité avec tes deux meilleurs amis.

Après y’a un gémissement qui t’échappe, étouffé par la bouche d’Remus qui recouvre soudainement la tienne. C’tranquille pour commencer, mais plus les secondes passent et plus t’as l’impression d’perdre la tête, la sentir qui tourner et tourne encore- puis quand vous cessez d’vous embrasser, t’sens une main contre ton visage et t’penches dans cette direction, avant d’sentir cette fois la bouche d’Sirius t’envoyer une décharge électrique dans tout l’corps. T’as une main ouverte collée contre l’torse d’Moony car t’es pas certain autrement qu’tu pourrais tenir droit.
Quand t’ouvres les yeux, c’pour voir l’couple qui s’embrasse, ta langue qui s’glisse sur tes lèvres rougies, chaudes des baisers qu’tu viens d’échanger avec eux. « pads – On doit lui expliquer les règles, Amour. » « Les règles? » qu’tu souffles en écho, avançant derrière l’couple alors qu’Padfoot les mène au salon, transformant l’canapé en lit- lit sur lequel tu t’retrouves rapidement alors qu’le Black t’y pousse. « pads – Tu peux toucher, mordre, lécher tout ce que tu veux, sans inquiétude aucune. On va te faire découvrir des choses que t'as pas même pu imaginer dans tes rêves Jamesie. Mais pour ca faudra que tu sois un bon garçon. » Sans même y penser t’hoche la tête d’haut en bas, les yeux qui s’agrandissent doucement aux paroles d’Sirius. T’en doutes pas qu’t’as aucune idée d’ce qui t’attends, si ce n’est des fameux rêves qui te hantent dernièrement t’as jamais essayé avec un garçon- alors d’en avoir deux d’un coup, eux en particulier… « J’veux bien faire l’effort d’être un bon garçon, ouais. » qu’tu parviens à déglutir, essayant d’trouver d’la salive dans ta bouche à avaler pour humidifier ta gorge sèche.

L’Black embrasse son copain, et toi t’avances sur l’coin du lit pour t’rapprocher, levant tes mains pour venir les poser chacune sur un des lions debout devant toi, après tout on t’as donné l’droit d’toucher et t’peux tout simplement pas t’en empêcher. « pads – Règle de base : interdiction de prendre Moony. Notre alpha n'aime pas se soumettre, et tu ne voudrais pas être blesser n'est-ce pas... ? » Cette fois c’est d’gauche à droite qu’tu secoue la tête, relevant tes mains pour rejoindre l’haut d’leur boxer et glisser un d’doigt dessous. « Alors on prendra les dispositions qui faut pour contenter l’alpha. » qu’tu souffles chaudement, tirant juste un peu sur les bouts d’tissu pour qu’les deux Maraudeurs viennent plus près d’toi.

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Jeu 9 Nov - 21:19

Threesome. Dictomancie.
C'est vrai que son regard a déjà dévié sur James, simplement car son meilleur ami fait tourner toutes les têtes, autant les garçons que les filles. James est du genre beau garçon au charisme imposant, qui laisse un souvenir impérissable même après avoir quitté la pièce. Le Potter on s'en souvient en bien ou en mal mais on ne peut pas rester indifférent face à lui. Entre la chevelure du lion, le regard de braise et le corps taillé à la serpe par Zeus en personne, Remus aussi avoue bien volontiers que lorsqu'il était plus jeune il laissait ses yeux divaguer lorsque James sortait de la douche à moitié nu et qu'il prenait du temps pour s'habiller, se préparer. Rien d'étonnant quand plusieurs garçons passent plus de 7 ans ensembles, ils découvrent leur corps et bien évidemment ils ont envie un instant d'en faire de même avec les autres. Remus n'aurait jamais pu faire quoi que ce soit avec James car c'est un véritable sentiment amical qu'il ressent pour lui mais surtout parce qu'il sait que son meilleur ami n'a d'yeux que pour la belle rousse. Pourtant elle est loin la rousse aujourd'hui alors que son regard s'enflamme sous la vision d'un Sirius embrassant Remus avec envie alors que ce dernier marque un temps d’arrêt. De la gêne, une seule seconde de gêne qui vient torturer son esprit avant qu'il ne pose ses yeux sur son meilleur ami.

Et il comprend que l'envie est partagée, qu'il n'a pas de honte à avoir et que James ne va pas s'enfuir le rouge aux joues, demandant au couple de se trouver un coin d'intimité pour assouvir leurs pulsions. Il a envie lui aussi et cela ne fait qu'augmenter le désir de Remus qui se lève, pour venir embrasser son meilleur ami et goûter sa bouche. Il a les lèvres douces James et fermes, il a la bouche qui a le goût du sucre et des canard en marshmallow qu'il avale très souvent. Sirius vient l'embrasser ensuite avec cette même possessivité qui le laisse pantelant avant qu'il n'annonce qu'il y a des règles. Et le loup garou hoche vivement la tête avec un sourire en coin. Puis ils s'approchent du canapé et son amant change le canapé en lit avant de pousser dessus le leader des maraudeurs qui tombe, gracieux, entre les coussins. Sirius - « Tu peux toucher, mordre, lécher tout ce que tu veux, sans inquiétude aucune. On va te faire découvrir des choses que t'as pas même pu imaginer dans tes rêves Jamesie. Mais pour ca faudra que tu sois un bon garçon. » Il sent son épiderme s'échauffer en imaginant James toucher, lécher et mordre sa peau mais il refoule l'idée en déglutissant et en tournant son visage vers son homme. James - « J’veux bien faire l’effort d’être un bon garçon, ouais. » « Tu sais que tu seras récompensé en conséquence... » Qu'il murmure d'une voix chaude en glissant sa main droite derrière son amant, venant caresser ses fesses à travers le tissu qui le dérange.

Mais il ne pas l'ôter tout de suite, il veut prendre le temps de voir un James aux joues rouges, suppliant pour être libéré e ses barrières synthétiques. James s'approche d'eux et Remus vient se placer en face du lit, frissonnant lorsque le Potter touche l'élastique de son boxer et glisse un doigt dessous. Sirius - « Règle de base : interdiction de prendre Moony. Notre alpha n'aime pas se soumettre, et tu ne voudrais pas être blesser n'est-ce pas... ? » Il lâche un grognement en hochant la tête de gauche à droite, c'est que lui non plus ne voudrait pas blesser ses hommes. James - « Alors on prendra les dispositions qui faut pour contenter l’alpha. » « Il est déjà satisfait de ce qu'il voit. » Qu'il répond comme un écho avant de se laisser tomber à côté de James lorsque ce dernier tire sur les deux amants. Remus s'approche du cou de son meilleur ami et pose ses lèvres dessus avant de s'agenouiller au dessus de James, une des jambes de ce dernier entre ses cuisses. Là, avec son équilibre, il laisse ses mains se poser sur le tee-shirt de l'animagus pour caresser sa peau à travers le tissu. Trop vite, ce dernier devient encombrant et tout en lâchant un grognement, il vient glisser ses mains dessous pour le toucher à même la peau.

Il pousse un couinement d'envie lorsque enfin ses doigts rentrent en contact avec l'épiderme chaud de son meilleur ami. « C'est qu'il en a envie Jamesie... » Dit-il d'une voix chaude alors que sa tête vient remplacer ses mains et que tout en relevant son tee-shirt, il dépose des baisers sur chaque coin de peau qu'il peut atteindre. « Tu sens l'sexe James... » Qu'il murmure en faisant rouler sur sa langue le prénom de son meilleur ami. Puis évidemment pour éviter la moindre jalousie, il laisse sa main vagabonder sur son homme, caressant son dos et glissant enfin vers les fesses rebondies de Sirius qu'il vient tâter avec un petit rire étouffé, lorsque sa bouche se repose encore sur le ventre de James.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Sam 11 Nov - 20:54



Dictomancie
Remus Lupin & James Potter & Sirius Black
Il est brûlant d'une envie qui le rend dur - il cherche pas même à le cacher, loin d'être pudique ou timide. L'idée était inscrite dans son esprit depuis quelque temps, se glissant insidieusement dans ses rêves, avant de venir habiter son esprit parfois. Parfois - à certains moment alors qu'il glissait son regard vers James il se mettait à y penser. Il y pensait au corps musclé de son meilleur ami, à sa capacité à faire tourner les têtes, à sa réputation de tombeur, presque aussi désirable que la sienne. Il se disait qu'ils feraient des étincelles, tous les trois. Des étincelles, mais c'est dans son regard que tout brille de milles désirs enflammés. James, assis devant eux, et sa dureté qu'il peut pas cacher alors qu'il porte qu'un bout de tissu encore serré - il peut que se féliciter de pas avoir pris le temps de s'habiller pour l'accueillir James ce matin. Ni lui, ni Remus, et d'un coup d'oeil il peut percevoir que l'idée ne déplait pas à son petit ami - c'était visible.
James - « Les règles? » Ils étaient des Maraudeurs, allant à l'encontre des règlements et des limites - mais quand il s'agissait de Remus, et de James, Sirius ne pouvait être que trop prudent. Sans doute - parce qu'il connaissait Remus, et sa nature mieux que quiconque. Parce qu'il voulait éviter de voir James blessé à cause d'erreurs de débutants. Et que pour sa part, il savait combien il était difficile de résister à l'envie de vouloir Remus ainsi. Mais l'Alpha était le sien, lui appartenait entièrement depuis qu'il avait apposé sa marque dans son cou, le mordant au sang. Et il le voulait toujours ainsi, jalousement. Alors James devrait être un bon garçon -
James - « J’veux bien faire l’effort d’être un bon garçon, ouais.  »
Remus - « Tu sais que tu seras récompensé en conséquence...  » Il sourit, se tournant vers Remus pour croiser son regard enflammé. Récompensé - c'était un fait - et même lui sentait déjà son épiderme brûler de l'envie qu'il avait de toucher, lécher, caresser. Il en avait envie, sentant son esprit et son corps divaguer déjà à l'idée de ce qui s'en venait.
Sirius - « La meilleure des récompenses... » souffla-t-il avant de les imposer ses règles - sa règle en réalité. Parce qu'il s'agissait d'offrir à James un plaisir dont il ne soupçonnait pas l'existence. De voir les images fantasmées, rêvés, qui l'obséder depuis des jours et des jours, devenir une réalité. Sous son toucher, impatient et désireux, il se voyait déjà découvrir le corps nu de James, et le voir s'abandonner sous les caresses des amants - il l'imaginait, et se sentait perdre le souffle à cette simple idée.

Il sourit, avant de voir James se pencher vers Remus - le plaisir partagé, comblant l'alpha de son désir de dominer. Et les désirs de soumis de Sirius le faisait déjà se glisser au pied du lit. Aux pieds de James.
James - « Alors on prendra les dispositions qui faut pour contenter l’alpha. »
Remus - « Il est déjà satisfait de ce qu'il voit.  » La voix de Remus était roc, et il savait que son petit ami perdait pied déjà - qu'il laissait son envie prendre le dessus. Il l'observait, un sourire en coin, adorant ce côté animal, passionné et indomptable de Remus. Sans doute n'en avait-il pas conscience, mais il se mouvait déjà avec souplesse, et force - avec cette indescriptible capacité à posséder tout ce qu'il touchait.
Sirius - « Et te contenter toi, Jamesie. Alors n'hésites pas à l'dire ce que tu veux, Prongs. Si c'est pas assez, ou si c'est trop pour toi. » Souffla-t-il alors qu'il laissa Remus prendre le partie de venir s'approcher de James, inspirant son parfum avec ce quelque chose d'animal qui pouvait rendre Sirius totalement fou.
Remus - « C'est qu'il en a envie Jamesie... »
Sirius - « Autant qu'toi, Moony »  Souffla-t-il en réponse, venant frôler l'érection évidente de Remus, avant de venir se placer de l'autre côté de James, quand son petit ami vient caresser ses fesses délicieusement.
Remus - « Tu sens l'sexe James...  » Impatient, le Black, il l'était autant qu'il était soumis, aimant se mettre à genoux ou laisser les autres - Remus jusqu'alors - faire de lui ce qu'il désirait. Il sentait son envie décupler par la présence de James. L'envie d'assouvir ses désirs, son désir, le leurs - sa tête tourner d'idées et d'envie. Et il souriait - félin et charmeur. Ravi et passionné. Impatient. Alors il vit Remus faire remonter le t-shirt de James pour dévoiler son ventre, prit le temps de venir ôter le t-shirt pour dévoiler le torse et venir voler un baiser au Potter par la même occasion, avant de glisser vers son pantalon pour venir l'ouvrir aussi.
Sirius - « Tu veux sentir à quel point il nous désire, Moony ? » demanda-t-il, complice, avant de faire glisser le pantalon - les chaussures, les chaussettes également - pour mettre James dans le même état qu'eux. Avant de faire remonter sa main entre les cuisses de James, sa bouche venant frôler l'épiderme pour venir sur son bas-ventre - dur. « Tu veux y gouter ? » Souffla-t-il avant de libérer le membre de James, glissant le dernier morceau de tissu - le désir lui coupant le souffle, et les idées s'envolant sans logique, avant qu'il ne vienne en embrasser la tête, sa main glissant contre les côtés et la peau chaude de Remus.



_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Dim 10 Déc - 22:08


dictomancie
@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black & James Potter (wolfstarbuck)
C’bien les rêves érotiques, ça semble si réel, parvenant grâce au seul ressenti d’amener quelqu’un au bord d’un précipice de plaisir. Sauf qu’on s’réveille pantelant, pas vraiment assouvit ou satisfait- frustré plutôt, d’voir que tout ça, c’est n’est rien d’plus qu’un rêve. Ceux qui s’passent éveillés sont plus facile à contrôler, et s’ils sont tout aussi agréables, ils sont loin d’être aussi intenses. Puis y’a la réalité, la vive, l’irrésistible réalité qui relègue les rêves au statut de rien. Car rien d’tes songes t’as préparé à c’moment, aucun t’as fais flamber les tripes comme c’simple baiser qu’tu partages en premier avec Remus, puis avec Sirius. C’assez pour t’faire tourner la tête, et t’laisser pantelant pour plus- bien plus.
Il forme tous les deux un couple exquis, car ils tous les deux magnifiques- c’pas rare d’entendre les gloussements ou voir les petits sourires des autres étudiants quand ils sont aperçu dans les bras l’un de l’autre. T’es naturellement leur premier admirateur, qui a vu son engouement d’meilleur ami s’développer en violent désir qui est devenu impossible à ignorer.

Pourtant ils sont là, en chaire et en os devant toi, à moitié habillés et autant motivés à rendre c’fantasme réel. Y’a qu’des règles, une règle, qui faut qu’tu respectes- alors qu’importe qu’vous préférez habituellement les transgresser, c’soir faut qu’tu sois un bon garçon s’tu veux avoir droit à ces choses qu’Pads t’promets, ces choses qu’tes rêves t’ont pas offert jusqu’à maintenant. « moony – Tu sais que tu seras récompensé en conséquence... » Sa voix chaude t’fait frissonner, t’fait rapprocher doucement sur l’matelas d’fortune sur lequel Pads t’as poussé. « pads – La meilleure des récompenses... » L’un bouge puis l’autre dans une harmonie qu’tu veux pas cesser d’regarder. « J’pas d’mal à croire ça. » qu’tu murmures en t’laissant prendre par un sourire déjà conquis.
Tu portes attention à chaque parole qu’prononce Padfoot, cependant, même en laissant tes yeux vagabondés partout- t’acquiesces à la fin. « moony – Il est déjà satisfait de ce qu'il voit. » Ton sourire s’agrandit avant qu’Rem s’laisse tomber à tes côtés. « Sentiment plus que partagé. » qu’tu réponds en t’lichant lentement les lèvres. Ta main bouge pour s’poser sur sa cuisse alors qu’sa bouche vient s’réfugier dans ton cou. Tes phalanges s’serrent sur sa peau, sur la hanche d’Padfoot qui n’vous a pas encore rejoint.

Il bouge, installant une jambe d’chaque côté d’l’une des tiennes, t’penche la tête doucement vers l’arrière. « pads – Et te contenter toi, Jamesie. Alors n'hésites pas à l'dire ce que tu veux, Prongs. Si c'est pas assez, ou si c'est trop pour toi. » T’sais qu’il n’y a rien qu’tu vas trouver d’trop, t’en es convaincu. Y’a trop d’feu qui t’coule dans les veines, alors y’a qu’ses mains qui s’glissent sur ton t-shirt, la barrière d’tissu t’semblant d’trop- t’veux sentir plus, maintenant. « La seule chose d’trop c’tous ces vêtements. » qu’tu souffles avant qu’tu entendes Remus grogner, glissant ses mains sous l’tissu, visiblement sur la même longueur d’onde qu’toi.
T’sens qu’le matelas s’affaisse de l’autre côté d’toi alors t’ouvres les yeux qu’t’avais même pas remarqué avoir fermé pour les tourner vers ton meilleur ami, frissonnant sous les doigts brûlants du lycan sur ton estomac. « moony – C'est qu'il en a envie Jamesie... » T’réponds d’un mhmh tremblotant, n’faisant pas confiance à ta voix quand sa bouche s’pose contre ton ventre aussitôt qu’elle termine d’parler. « pads – Autant qu'toi, Moony. » T’glisses ton regard sur les mains du couple qui bougent sur l’corps de l’autre tandis qu’ils s’rapprochent d’toi, qu’t’es là et qu’tu dis qui faudrait qu’tu fasses autre chose qu’glisser et serrer tes phalanges là où elles sont sur la peau d’tes amis- sauf qu’t’arrives qu’à les regarder faire, laisser l’désir grimper en flèche.

« moony – Tu sens l'sexe James... » T’peux l’sentir rouler ton prénom dans sa bouche comme elle tout contre toi encore. Y’a ça qui t’fait frissonner, ses mots qui t’font mordre ta lèvre- t’sais qu’il a l’odorat plus qu’développé. C’de leur faute à eux d’toute façon, c’eux qui t’font perdre la tête et qui t’font transpirer d’envie avant même qu’le vrai fun soit commencé. « C’que j’vous désire un peu trop, en c’moment. »
Sauf qu’vous y êtes presque, tu l’sais. C’t-shirt qu’Rem remonte en grognant, Sirius est là pour l’retirer, t’volant un baiser qu’t’accueille avec plaisir -t’pensais pas prendre goût à les embrasser si vite, mais l’fait est là, ils embrassent très bien, et c’rien pour t’aider à rester sage- pendant qu’il ouvre ensuite ton pantalon. Il lâche tes lèvres au moment qu’tu gémis devant la pression qui s’allège pour l’voir après qui s’dirige vers son petit ami. « pads – Tu veux sentir à quel point il nous désire, Moony ? » T’vois l’regard complice qu’ils partagent, ta respiration s’fait plus rapide avant qu’les mains t’retirent ta prison d’vêtements. « pads – Tu veux y gouter ? » qu’il dit encore, sa main qui remonte entre tes cuisses. Tout c’que t’entends là c’le boom boom boom d’ton cœur dans tes oreilles-

Puis t’es complètement nu, exposé entre tes deux meilleurs amis qu’sont penchés sur c’désir érigé, impossible à ignorer. Il pulse douloureusement, désireux d’avoir droit à toutes les promesses qu’énumérait Padfoot tout à l’heure. « Oh- Merlin. » qu’tu grognes quand t’sens cette fois sa bouche qui s’referme sur l’haut d’ton sexe. Si t’as trouvé ton lot d’plaisir avec la gente féminine, les yeux toujours braqués sur une certaine rouquine depuis trop longtemps, t’as jamais expérimenté avec un garçon malgré ta grande curiosité. C’bien curieux qu’t’ailles pas essayé avant, certes, là, maintenant, t’es bien heureux d’pouvoir la satisfaire en leur présence- qu’ça soit pour la première fois ou bien la seule.
T’gémis un peu plus fort en sentant la bouche d’Sirius qui s’active sur ta longueur, ou bien c’est peut-être Remus, t’as beau garder ton attention sur eux t’as l’impression qu’être une boule d’sensations, électrifié à chaque touché d’tes meilleurs amis. Y’a ta main qui glisse plus loin entre les cuisses d’Moony, t’restes surpris en réalisant qu’l’autre est déjà sur l’boxer d’Pads, c’est qu’tu veux toucher, toi aussi. T’comptes bien profiter d’ce droit, l’seul problème c’est que ton cerveau est court-circuité, t’as du mal à faire quoi que soit d’autre qu’gémir d’plaisir avec leur bouche qui t’font doublement perdre l’cap. « S’vous.. arrêtez pas… j’tiendrais pas. » qu’tu parviens à murmurer, fermant brusquement les yeux et t’mordant la lèvre inférieure dans l’vain essaie d’ravaler un nouveau gémissement. C’pas que t’as vraiment envie qu’ils arrêtent quoi qu’se soit, en fait, pas alors qu’tu glisses tes mains sous leur dernière barrière d’vêtement. Qu’t’essaie ensuite d’les toucher comme tu peux dans la position qu’vous vous trouvez, t’forçant à ouvrir les yeux d’nouveau pour les regarder. Les regarder pour finir d’perdre pied. À t’imaginer leur faire la même chose, et plus encore. « Rem… Siiri. » qu’tu siffles entre tes dents serrés, tes mains s’glissant avec plus d’fermeté autour d’leur virilité.


note du jour:
 

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mer 13 Déc - 22:22

Threesome. Dictomancie.
James - « La seule chose d’trop c’tous ces vêtements. » Qu'il dit alors que Remus lâche un grognement presque animal, bougeant des hanches en rythme pour guider la main de James sur lui. Il veut l'sentir sur lui et ça deviendrait presque douloureux, il en perdrait la tête si la bouche de son homme n'était pas là pour constamment le rappeler à la réalité, à l'instant. Il ne perd pas pied mais à la place c'est les vêtements de James qui se perdent, alors que le couple déjà en boxer, met à égalité leur meilleur ami. Remus prend le temps d'embrasser chaque parcelle de peau qu'il peut atteindre, voulant faire monter la pression auprès de son meilleur ami qui ne cesse maintenant de lâcher des sons en guise de réponse. Il ne semble pas être capable de faire mieux et bientôt, c'est ses yeux que Remus perd, alors qu'un sourire naît sur sa bouche et qu'il croise le regard de son amant. Pour ne pas le délaisser, il vient laisser sa main droite s'aventurer sur le corps de Sirius, pour passer dans son dos, sur son torse avant de s'arrêter sur sa belle paire de fesses rebondies, qu'il malaxe un bon moment alors que sa bouche s'affaire toujours à goûter le corps du Potter.

Sirius - « Tu veux sentir à quel point il nous désire, Moony ? » Il hoche la tête doucement alors que son amant vient faire glisser sur les longues jambes de James, le boxer devenu encombrant. Et le loup garou se lèche les lèvres lorsqu'il voit le membre s'agiter devant eux, tremblant, frémissant de la caresse fraîche d'un courant d'air qui passe entre eux mais qui ne semble pas toucher leur corps brûlant. Sirius - « Tu veux y gouter ? » « Après toi, j'te laisse l'honneur... » Qu'il murmure alors que sa main vient se fourrer dans la chevelure de son homme, l'incitant par la même occasion à venir attraper dans sa bouche chaude, la tête du membre brillant. Remus regarde la scène comme fasciné et, dés que James en lâche un râle de plaisir, il vient aussi poser ses lèvres sur le membre, avant que sa langue ne vienne chatouiller les bourses. Il joue avec les deux petites billes, les suçotant comme il le ferait avec une boule de glace d'un parfum délicieux, passant encore et encore sa langue dessus avant de les englober dans sa bouche.

James - « S’vous.. arrêtez pas… j’tiendrais pas. » Mais il n'incite pas le couple à arrêter lorsqu'il part à la recherche de leur membre, venant glisser ses mains dans les caleçons de Sirius et de Remus, pour saisir leur érection douloureuse. Remus en pousse un râle de plaisir avant de relever les yeux vers James et de lui sourire. « Alors ne te retiens pas Prongs' » Qu'il répond d'une voix tout aussi chaude. Il ne pensait pas un jour pouvoir laisser tomber ses barrières mentales aussi facilement, lui qui est possessif avec Sirius, jaloux et agressif lorsqu'on l'approche, il n'y a vraiment qu'avec James qu'il peut se permettre de partager un peu de son amant, ne serais-ce qu'un instant. Son amant si sensuel, parfait, que Remus vient observer une seconde pour lui réclamer de l'attention avec un baiser. Il vient embrasser son amant avant que sa main gauche ne rejoigne celle de James, qui cesse de s'affairer dans le caleçon sombre du Black. Puis sa bouche repart à l'assaut des bourses pleines de son meilleur ami, jouant avec pendant quelques secondes avant que sa langue, joueuse et chaude, ne glisse plus bas et ne vienne se déposer sur l'ouverture encore vierge de son meilleur ami.

Un premier coup de langue avant qu'il ne relève la tête, pour voir si James c'est tendu, dérangé ou encombré par le geste mais il semble tellement au bord de l'explosion, entre ses joues rouges et son souffle court, que Remus doute qu'il puisse arrêter les deux Gryffondors pour le moment. Satisfait, le lycan hoche la tête et repart embrasser les deux globes de chair avant d'y placer sa langue et de le préparer comme il se doit. Sa main gauche ne cesse de caresser son homme en même temps que celle de James, attrapant contre sa poigne le membre tremblant et brûlant. Il en sent l'odeur jusque là, guidé par ses sens de loup il pourrait reconnaître le parfum de son amant lorsque ce dernier est plein de désir. Un parfum puissant et musqué, fort et violent comme toute cette violence qui peut émaner de son amant parfois. James a un parfum bien plus sucré, comme une sorte de fondant du chaudron et ce parfum rappelle à Remus les longues soirées à grignoter des tablettes de chocolat Honeydukes. Il pousse un râle sous cette idée, fermant les yeux alors que sa langue s'affaire à préparer son meilleur ami, trouvant l'instant terriblement érotique alors que son excitation monte encore d'un cran. Si c'est possible, car il ne lui semblait pas avoir eu la tête qui tourne de cette façon depuis longtemps, comme si sa raison elle même pouvait l'abandonner.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Dim 17 Déc - 20:27


Dictomancie
Remus Lupin & James Potter & Sirius Black
Eperdu, entravé par les sensations en oubliant tout ce qu'il pouvait avoir de raison ou de retenu - il soufflait sur la peau sensible de James, admirant les frissons qui s'agitait à la surface de son épiderme, avant d'y poser ses lèvres brûlantes. Brûlantes de l'envie d'y gouter, de cette gourmandise délicieuse - délectable. Il observait, Remus jouant avec les tissus pour les faire disparaitre, venant glisser les doigts sur le corps encore immaculé - pas que James fut prude, mais c'était indéniablement nouveau d'être ainsi à la merci de ses amis - de garçons à plus forte raison.  
Un gout d'interdit délectable, il ne pouvait nier que franchir la ligne avait quelque chose d'inquiétant, et d'infiniment excitant. Et il ne pouvait plus revenir en arrière, se retenir de dépasser le rêve pour venir gouter à l'incroyable réalité. Les lèvres de James s'offrant aussi bien que l'excitation de Remus devenait une bosse plus qu'évidente à travers son boxer - une chose que Sirius nota sans pour autant s'y arrêter. Pour le moment. Il se baissait plutôt à la hauteur de l'érection offerte de son meilleur ami, y découvrant le parfum subtile du sexe - ou pas si subtile comme il envahissait l'air autour d'eux pour devenir une chaleur insoutenable. Et si James ne cachait pas son désir, Sirius avait sur l'eau à la bouche de pouvoir y poser la langue - le gouter, le découvrir, lui faire sentir comme c'était bon d'être touché ainsi.

Profondément soumis, quand il s'agissait du sexe, il quémanda à Remus l'autorisation de défaire leur ami de son dernier barrage de tissu.
Remus - « Après toi, j'te laisse l'honneur... » Il sourit, en coin, avant de mettre Prongs à nu, et de venir lécher la tête de l'érection dure. Découvrant la peau fragile avec sa langue, lentement - douce torture - avant qu'il ne vienne le prendre en bouche, sentant toujours des mains le faire chavirer, lui faisant tourner la tête. Il ressentait la douceur des gestes de Remus, cette possessive étreinte le quémandant comme sien - et il s'y abandonnait, roulant des hanches pour l'inviter à venir saisir ses fesses offertes. Il avait ce besoin, ce désir irrépressible qui montant en flèche, le faisant gémir autour de la verge tendue de Remus.
James - « Oh- Merlin. » Il laissa sa main partir à la découverte des corps l'entourant - l'une d'elle partant sur le dos musclé de Remus, pour le caresser doucement, laissant ses ongles griffer la peau à mesure qu'il sentait le désir devenir un feu ardent entre eux trois. Il fermait les yeux, sentant le souffle de Remus pas loin de lui - sa présence, à ses côtés, jouant avec les bourses pleines de James, avant de descendre près de son intimité immaculée.
James - « S’vous.. arrêtez pas… j’tiendrais pas. »
Remus - « Alors ne te retiens pas Prongs' »
Pour toute réponse il se met à aller plus vite, sur le sexe offert, jouant de sa langue pour le prendre en entier - faisant en sorte de détendre sa gorge pour prendre l'impressionnant sexe dans sa bouche. Pas qu'il puisse faire la comparaison avec Remus - mais il ne pouvait pas trouver de quoi rougir de James.

James - « Rem… Siiri. » Ouvrant enfin les yeux, il trouva Remus affairer à préparer leur ami - y trouvant dans ce spectacle une excitation qui le fit rouler des hanches - jusqu'à ce que la main de James ne le trouve, le faisant mordiller sa peau tendre sous la surprise et l'intense plaisir qu'il en ressentit. Se faisant prestement pardonner en salivant pour pouvoir le sucer plus rapidement encore, sa main trouvant toujours à caresser Remus à ses côtés. Et il continua ses mouvements, jusqu'à sentir James prêt de venir - ne le lâchant que lorsqu'il reçut le gout de son plaisir sur la langue - un rire dans la gorge à le vouloir ainsi s'abandonner dans les bras de ses amis - et laissant un temps James reprendre ses esprits, se tournant vers Remus pour l'embrasser avec passion.
Sirius - « J'veux te sentir, Moony… »  Glissa-t-il, avec un regard enflammé avant de se tourner vers James, se mordant la lèvre, quittant son boxer pour se présenter nu, et fier devant le corps offert de son ami - prêt, excité, luisant d'excitation. Et après avoir mis Moony aussi nu qu'eux deux, il se tourna vers James, embrassant son cou, le couvrant de son corps, roulant des hanches pour offrir à Remus le spectacle de sa propre envie.
Sirius - « Arrête moi si c'est trop douloureux, Prongs…. » Souffla-t-il, avant de venir se serrer contre son antre étroite, poussant doucement, étirant son intimité - une vague électrique le tendant d'anticipation et d'envie; d'un désir si intense qu'il sentait sa tête le tourner - tenant les jambes de James contre son torse pour profiter d'un angle moins douloureux possible, il prit son temps pour le prend entièrement - la sensation étrange mais non pas désagréable, de posséder un autre que Remus - mais ce qui le rendait fou, sans aucun doute, c'était l'idée de sentir Remus s'enfoncer en lui en même temps.


_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Lun 22 Jan - 3:44


dictomancie
@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black & James Potter (wolfstarbuck)
Tu croirais presque être d’retour dans un d’tes rêves mouillés, mais les bruits d’succions, les gémissements qui résonnent jusque dans ton membre tremblant, les odeurs d’sexe, ton plaisir qui s’fait si intense… qu’tu sais que c’est vrai. T’as l’regard qui tombe sur tes deux meilleurs amis qui s’affairent entre tes jambes, t’laissant pantelant devant c’nouveau plaisir auquel t’as droit. Ils usent de leur bouche, d’leur langue juste là où il faut- t’as à peine le temps d’penser à c’que tu aimerais qu’ils l’font déjà. Et d’les regarder, en plus d’les sentir partout autour d’toi, c’est assez pour t’faire tourner la tête, assez qu’tu viennes à t’demander s’tu vas pas perdre connaissance si ça continue. Tu frissonnes à toute seconde, glissant tes mains sous les caleçons d’tes confrères pour travailler tes mains autour d’leur verge, pouvant pas retenir ton basse d’donner des coups comme pour s’plonger davantage dans leur bouche offerte. Y’a Moony qui s’descend plus bas, toi qui avertit qu’s’ils continuent comme ça, tu n’tiendras pas. « moony – Alors ne te retiens pas Prongs' » T’en gémis plus fort, car avec la remarque de Remus dite avec une voix si chaude, vient aussi sa langue qui pousse contre ton anneau d’chaire, y appliquant un mouvement d’va-et-vient qui s’marrie trop bien avec la bouche de plus en plus insistante d’Padfoot. T’essaie d’écarter un peu plus les cuisses, c’est à peine s’tu touches encore le matelas pour faciliter la tâche à Remus- celle qu’tu veux pas du tout qu’il arrête.
L’monde continue d’tourner autour d’toi alors qu’tu deviens plus bruyant, tremblant. T’as du mal à garder un rythme régulier dans leur boxer, serrant tes doigts plus fort quand Pads t’mordille – par accident ou pas ça n’a pas d’importance comme il s’met à t’sucer délicieusement dans un rythme appliqué. C’est leur nom qu’tu murmures en boucle, une litanie qui ne cesse qu’une fois que tout devient trop, qu’tu perds pied et qu’tu viens. Un tsunami de plaisir qui se déverse dans tes veines, l’bout d’tes membres qui s’engourdissent, l’air qui t’manque, c’est si bon que t’en as mal.

Aussitôt qu’ton orgasme s’évapore, toute ton énergie s’efface et ton corps s’laisse tomber vers l’arrière, sur l’matelas présent pour l’occasion. T’as le sentiment de flotter sur un nuage, essayant d’garder tes yeux focus sur les deux Maraudeurs au-dessus d’toi. « C’était… woah. Vraiment, woah. » qu’tu expliques intelligemment, un sourire idiot s’pointe sur tes lèvres à c’moment-là, ta langue s’glisse sur tes lèvres quand t’vois Sirius s’pencher pour lui donner un baiser brûlant. Ton estomac s’tourne d’façon délicieuse en t’disant qu’ils doivent te goûter dans la bouche de l’autre. « pads – J'veux te sentir, Moony… » L’invitation est là, tu l’entends, mais tu l’sais surtout parce que t’as l’même désir dans les tripes. T’es presque dur une nouvelle fois, et t’as envie d’sentir c’que ça fait, toi aussi. Pads s’tourne vers toi, semblant entendre c’qui se passe dans ta tête. Ton cœur accélère, la nervosité s’installe- tu tentes d’rester détendu, regardant plutôt Sirius se déshabiller, puis faire subir l’même traitement à son petit ami. C’pas la première fois que tu les vois nus, c’la première fois, cependant, qu’tu regardes avec appétit.
L’animagus retourne son regard de prédateur vers toi, recouvrant ton corps du sien, dissimulant son visage dans ton cou pour en embrassant la chaire. Tu tournes la tête pour lui laisser un meilleur accès, braquant tes yeux sur Moony qui s’approche derrière Sirius. Tu gémis en voyant la suite des choses se dessiner, sentant Sirius qui s’place et voyant Remus faire d’même. « pads – Arrête moi si c'est trop douloureux, Prongs…. » « M’kay » Son souffle contre ton oreille t’fais frissonner, alors qu’tu le sens qui commence à pousser. T’attrapes aussitôt ses épaules, ayant l’réflexe d’te tendre en sentant l’intrusion, t’inspires, expire, ouvrant tes paupières pour oublier le mal, t’concentrant plutôt sur tes meilleurs amis et c’que les voir ainsi provoque dans ton bas-ventre.

T’lâches la chaire d’Pads quand il relève tes jambes, t’plaçant dans une position qui fait s’estomper un peu ton inconfort. « Ça va. T’peux continuer Padfoot. » qu’tu lui dis rapidement, une fois qu’tu t’sens bon pour l’prendre plus. Il y va doucement, sans presse, t’en est reconnaissant mais tu t’attendais à rien d’autre d’la part d’un ou l’autre du couple. À force, tu te détends, laissant l’brun s’enfoncer complètement en toi, troublé par l’mélange qu’fais le plaisir et la douleur en toi. « Vas-y, bouge Pads, prend-moi. » insistes-tu ton meilleur ami quand t’en veux plus, allant même jusqu’à bouger des hanches pour finir t’empaler sur lui.
Puis il commence à bouger, t’laissant déchiré mais excité, geignant car c’est bon, tout en faisant mal. T’veux pas que ça s’arrête par contre, surtout pas en regardant les deux garçons qui bougent, dansant presque au-dessus d’toi dans une harmonie qui finit par t’faire ignorer la douleur, ou peut-être que tu t’y es accoutumé. « Z’êtes- tellement beaux. » qu’tu gémis à un moment, t’laissant emporter quand Sirius t’donne un nouveau coup d’rein, frappant ton point d’non-retour.
Et y’en a pas, d’retour possible, l’excitation qui revient partout dans tes veines, t’peux pas revenir- t’pourras juste venir une deuxième fois.

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Dim 4 Fév - 20:05

Threesome. Dictomancie.
Il en a la langue rappeuse et la gorge sèche, sous la vision qui se mouve devant lui. Son regard ne cesse d'accrocher le visage de James, pour imprimer sur sa rétine chacune des réactions du maraudeur qui semble perdu dans un flot d'émotions. Plusieurs fois c'est son regard qui dérive sur son amant qui, lui aussi, a les joues rouges d'une excitation mal contenue. Il sait reconnaître lorsque Sirius a envie, lorsque le désir est trop fort et qu'il lui fait tourner la tête. Il sait que son amant n'est plus capable de simplement réfléchir lorsque le désir monte en lui, qu'il focalise entièrement sur ce qu'il veut et plus sur le reste. Pour preuve son regard enflammé lorsqu’il le pose sur James, qui est entièrement soumis à ce que veulent les deux amants. C'est comme si ils étaient tous les trois dans une sorte de rêve, à part de leur vie ou de leur histoire, dans une dimension qui n'existe pas et qui gardera secret cet instant de perdition, comme un doux souvenir réchauffant leurs pensées mais dont ils ne reparleront plus, car ce sera l'instant de folie qu'ils auront partagés ensembles. Il sait bien Remus que ce n'est qu'un instant de perdition et qu'il ne devrait pas recommencer, sauf sans l'avis des deux autres, c'est sans doute pour cela qu'il se laisse si facilement aller. Ca et les odeurs des deux hommes, qui ne cessent de lui balancer des phéromones par vague. C'est pas comme si déjà il n'avait pas de quoi faire, avec sa propre envie qui ne cesse de monter jusqu'à son crane pour lui faire tourner la tête. Alors le mélange, ça lui donne l'impression de perdre le sens et la réalité avec ce qu'il entoure parfois. Ca ne dure pas longtemps, seulement une ou deux secondes mais il s'abandonne d'une telle façon, qu'il n'est pas sur de pouvoir décrire cette séance à trois dés qu'elle sera terminée.

Il revient à lui lorsque James écarte plus fort les cuisses et que le lycan glisse ses mains sous le fesses du maraudeur, pour en apprécier leur fermeté mais aussi le petit creux qui se dessine sur les deux globes de chair, signe que le Quidditch ça paye et que les filles qui bavent sur son passage ont bons goûts. Il vient jouer plus fort avec sa langue, préparant l'anneau qui semble de plus en plus s'ouvrir à mesure que James se laisse aller, à gémir plus fort et plus violemment. C'est avec un râle d'envie que Remus observe l'animagus cerf venir dans un gémissement plus fort que les autres, alors qu'il serre son membre déjà dur et serré dans son boxer. D'envie et d'douleur, mais après tout il y a une forme de plaisir dans le fait d'avoir mal alors il ne voit pas l’intérêt de râler ou de souffler. Lentement et avec un petit sourire, il abandonne sa besogne pour venir observer le visage de James, avant de passer à celui de son amant au regard de braises, beauté sauvage du Black qui émane à chacun de ses gestes. Il se penche et vient embrasser Patmol, pour l'goûter délicieusement alors que le parfum de James imprègne la bouche de son homme, c'qui le rend plus fou encore si ce n'est possible.

Sirius - « J'veux te sentir, Moony… » Ce dernier hoche la tête avant d'ôter son boxer, lorsque Sirius est déjà au dessus du maraudeur, pour se glisser en lui avec la promesse de s'arrêter si il lui cause une douleur. Remus regarde la scène en se mordillant la lèvre, tout en glissant sa main sur lui et en se mettant à caresser son membre qui tremble dans sa main bouillante. C'est qu'il ne se souvient pas d'avoir vu une scène plus sensuelle, que les hanches de Sirius bougeant délicieusement dans un appel à la domination et à la luxure la plus totale. James - « Ça va. T’peux continuer Padfoot. » Il sourit doucement, venant glisser sa main gauche dans le dos de son amant pour caresser sa peau, avant que ses doigts ne se frayent un chemin sur les fesses qu'il pelote avec envie. « Va-y Pad's, montre lui comme c'est bon de te sentir... » Qu'il murmure avant de venir se placer derrière son amant lui aussi et de l'attraper par les hanches, avant de guider son membre contre l'antre de son amant qui s'ouvre tout doucement sous l'intrusion. Il ferme les yeux sous le plaisir d'être si bien enserré, alors qu'un râle lui échappe. James - « Z’êtes- tellement beaux. » Il sent un petit rire lui échapper, alors que sa main droite vient se fourrer dans la chevelure courte de son homme pour le relever jusqu'à lui et embrasser sa nuque, ses épaules.

Il en profite pour mordre la peau tendre de son cou avant de glisser jusqu'au lobe de son oreille. « T'es tellement bon babe... Tellement chaud. » Qu'il murmure dans l'oreille de Sirius, avant de laisser son regard dériver sur le corps de James, qui bouge en rythme avec les mouvements de l'animagus chien. Il croise le regard de son ami, amant d'un soir et lui lance un petit sourire brûlant. « T'beau James. » Qu'il lâche dans un souffle, avant de fermer les yeux et de lâcher son amant, pour bouger plus fort en lui et répercuter ses mouvements jusqu'au corps soumis, parfait, transpirant du maraudeur aux cheveux bouclés.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Dim 11 Fév - 1:21


Dictomancie
Remus Lupin & James Potter & Sirius Black
Il était tendu, douloureux et sensible - l'esprit incapable de s'arrêter ailleurs que sur ses amants. Un sourire, un bruissement d'air, une goutte de sueur tombant sur la peau crémeuse - il était incapable de voir autre chose, de se souvenir de quoi que ce soit. Incapable - il n'était que sensation et désir, le sexe tendu d'attente, et d'envie. il voulait plus, insatiable et affamé - l'impression de vivre un de ces rêves avec les sensations de la réalité lui faisait tourner la tête. Des rêves irréels - du reste - fantasmes qu'il ignorait posséder, incluant James dans cette posture soumise. Il était à sa merci, à celle de Remus, et un sourire ravie barra le visage du Black. Il aimait prendre le contrôle - parfois - pas autant qu'il aimait se soumettre aux mouvements puissants de Remus cependant. Il le sentait, son petit ami, qui marquait la peau de ses hanches d'une étreinte possessive. Il voulait l'avoir plus proche - son parfum musqué l'envahissait, sa présence le rendait hypersensible. Il voulait l'avoir pour lui, en lui, autour de lui - il voulait que le loup-garou le proclame comme sien. Parce qu'il l'était - qu'importe James - il appartenait à Remus. Entièrement. Pour toujours.
Irréel - pourtant le corps de James s'arquant sous le sien était bien là - tendu sous se doigts, leurs intimités se frôlant jusqu'à le rendre fou. Dur à nouveau, qu'importe leur jouissance récente - il était bien incapable de s'imposer le repos. Pas alors que l'odeur de sexe et de sueur semblaient le posséder. Alors il se positionna - sentant l'anneau de chair de James contre la tête de son sexe tendu -
James - « Ça va. T’peux continuer Padfoot. » Il ouvrit la bouche - se rendant compte de sa gorge sèche quand il sentit un geste aérien sur son dos, descendant vers ses fesses et lui arrachant un gémissement - pitoyable sans doute, comme il aurait souhaité que Remus prenne pitié de lui et le possède déjà. Sans douceur - qu'il le fasse sien déjà.
Remus- « Va-y Pad's, montre lui comme c'est bon de te sentir... » Il gémit de nouveau à la voix séduisante, souriant en tournant son regard vers Remus.
Sirius - « Comme tu voudras, Moony… » Souffla-t-il avant de s'enfoncer plus profondément en James -
James - « Vas-y, bouge Pads, prend-moi. » Et sentant le sexe de Remus l'écarter - la sensation familière de son intimité écartelée et la brûlure l'accompagnant qui ne manquait pas de le rendre plus dur encore. Enserré, de toute façon - il était pantelant, ignorant s'il pouvait être capable de tenir longtemps - il fermait les yeux, tentant de calmer le souffle erratique qui lui échapper. Il avait chaud, il était brûlant de toute façon - et c'est les mouvements de Remus qui le firent bouger à son tour, pour taper dans l'intimité de son meilleur ami. De leur meilleur ami.

James - « Z’êtes- tellement beaux. » Il ouvrit les yeux - son regard gris devenu orageux à présent qu'il était l'esclave de ses passions. Celle qui le faisait se sentir complet, ainsi appartenant à ses deux amants, bougeant des hanches comme Remus, écho aux mouvements qui le faisaient posséder James - une danse érotique qui lui faisait tourner la tête. D'une main il attrapa le cou de Remus, le collant contre lui si c'était possible - plus étroitement encore. De l'autre tenant une des jambes de James pour qu'il garde sa pose soumise - et subisse le rythme imposé par le loup-garou. Il était liquide - totalement échauffé - incapable de penser ou du moindre mouvement. Son corps était à la merci de ses amants. Entièrement.
Remus- « T'es tellement bon babe... Tellement chaud. »
Sirius - « C'est --- je… Rem. j'peux pas… Tenir. » Pantelant, le Black jeta sa tête en arrière pour la poser sur l'épaule de Remus - toujours bougeant comme il pouvait pour faire sentir à James comme il était bon de le sentir. C'était le but après tout - et soudainement lâchant Remus il vient trouver le sexe esseulé de James pour le caresser à son tour, des mêmes mouvements irréguliers mais puissants.
Remus - « T'beau James. » -- et soudainement c'est plus. Remus accentuant les vas et vients - arrachant un cris de surprise et de plaisir à Siris qui se sent partir en avant, se retenant à James pour taper profondément en lui également. Les yeux fermés à nouveau - une boule enflammée dans son bas ventre se logeant rapidement dans son bas-ventre.
Sirius - « Vous êtes - Fuck… Vous m'rendez dingues je… »  Beaux - c'était en-dessas de la vérité. Ils étaient scandaleux - littéralement. Ainsi soumis et dominé, ainsi l'entourant de tant de désir qu'il en avait perdu l'esprit. Sentant qu'il se contenait plus - le rythme le menait à son paroxysme sans qu'il puisse rien faire pour l'empêcher. « J'viens je --- Fuck. » Soudainement ca explose en milliers de couleurs - la jouissance le terrasse avec violence, le faisant hurler à plein poumons, et se arquer contre son petit ami - pour venir dans l'étroitesse de son meilleur ami - éperdu.

Abandonné. Il met du temps à retrouver son souffle, avant de se déloger, et de voir ses membres l'abandonner. S'effondrant sur le lit près de James, face contre le matelas, et un sourire glorieux sur les lèvres quand il se tourne vers Remus.
Sirius - « Vous êtes scandaleusement séduisants. » Et avec ca il se pensait pas sûre d'en avoir assez - regardant le sexe encore tendu de Remus vers lequel il manque pas de faire un mouvement. « Besoin d'aide avec ca Moony ? »




_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Lun 12 Mar - 2:57


dictomancie
@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black & James Potter (wolfstarbuck)
T’es plus seul, t’es même plus accompagné qu’Pads dans ta tête, toi dans la sienne, vous êtes trois en un. C’fou c’que tu brûles, pouvant pas t’empêcher d’te tendre même après avoir dit à Sirius d’continuer- ça fait mal, alors pourquoi ça fait autant d’bien? C’que t’as pas d’mal à redevenir dur, tes yeux entrouverts qui peuvent pas s’détacher d’tes deux meilleurs amis. Y’a Moony qui s’glisse en son petit ami, qui s’glisse en toi doucement, t’laissant l’temps de t’habituer à c’nouvelle sensation. D’avoir leurs bouches sur ton intimité était quelque chose, mais ça, ça t’fait perdre la tête, jusqu’à te laisser sensations. Qu’une extension des corps d’tes amis, d’tes amants, alors qu’t’es cloué contre le matelas à subir un rythme qui t’rend tranquillement fou. T’écoutes qu’les respirations haletantes, les gémissements exquis, t’regardes qu’les bassins qui dansent, les mains qui pétrissent les chaires- et t’as la tête qui tourne. 
T’es curieux depuis un sale temps, ouais, t’étais convaincu pendant un bout qu’malgré ça t’aurais jamais d’expériences homosexuelles- un sacrifice acceptable pour avoir Lily Evans. Ou plutôt, tenter d’avoir Lily Evans. Cependant, jamais t’aurais imaginé d’retrouver dans cette position, et ce, malgré les récents rêves qui ne cessent d’te hanter. Et t’es loin, très loin d’te plaindre- car les plaintes qui t’quittent en c’moment n’ont rien à voir avec l’déplaisir. 

T’sais même plus c’que t’entends, c’que tu dis. Parce que y’a Sirius qui frappe un point en toi, un qui t’fait voir des étoiles, d’un coup. « r – Va-y Pad's, montre lui comme c'est bon de te sentir... » Siri lui dit qu’il le fera, et Siri l’fait très bien. T’es content d’être couché, autrement t’pourrais pas t’tenir, y’a tous tes membres qui sont engourdis, chaque fois qu’il frappe ta prostate. Chaque. Fois. 
« r – T'es tellement bon babe... Tellement chaud. » C’même pas à toi qu’il s’adresse pourtant tu t’cambres, essayant d’permettre au Black d’atteindre encore mieux. « s – C'est --- je… Rem. j'peux pas… Tenir. » Les entendre, les voir, alors qu’il y a toi, là, mais ça les empêche pas d’se compléter. Ça rend l’moment plus vibrant, intense, t’amenant droit aux portes d’la jouissante une nouvelle fois. « r – T'beau James. » qu’lâche Moony tandis qu’Pads il enroule sa main autour d’ton sexe, t’faisant perdre tout sens des mots pour qu’tu perdes dans un flot d’gémissements. T’es pas en train d’venir, pourquoi? C’trop, c’foutrement trop en ce moment…  « s – Vous êtes - Fuck… Vous m'rendez dingues je… » Tu peux pas l’dire, sauf qu’tu ressens pareil, t’es plus rien d’autre qu’un amas d’plaisir, et c’parfait comme ça. T’relèves les doigts pour les toucher, pour les sentir qui viennent et vont l’un contre l’autre, contre toi, un rythme effréné qui t’fait venir- t’serrant autour d’Sirius juste avant qu’il perdre pied lui aussi. 

T’sais plus, t’cris, Sirius hurle- Rem aussi? Sauf qu’le rythme relâche, y’a d’puissants coup d’reins qui t’font profiter ton deuxième orgasme jusqu’à la dernière goutte. Puis tout mouvement cesse, bien qu’personne n’bouge. T’reste là, t’forçant à ouvrir les paupières pour voir une dernière fois l’couple au-dessus d’toi, avant qu’Sirius s’laisse mollement tomber près d’toi, t’laissant étrangement froid et vide. Tu l’sens qu’il s’tourne vers son petit-ami d’nouveau, avisant l’sourire immense plaquer sur ses lèvres. « s – Vous êtes scandaleusement séduisants. » T’as un sourire semblable, un peu fatigué, qui tire les tiennes alors qu’tu t’laisses encore retrouver ton souffle. « Ça n’a fait qu’me confirmer qu’vous êtes parfaits ensembles tous les deux- j’pu l’voir d’toutes les façons à présent. Puis fuck que c’était bon. » qu’tu murmures, encore sur l’high d’ton double orgasme. T’leur présente quand même un clin d’œil amusé à la fin d’ta première remarque. 
« s – Besoin d'aide avec ca Moony ? » Y’a une vague de chaleur qui t’prend -encore- quand tu descend son regard sur l’érection toujours bien dure d’Remus. Tu t’passe inconsciemment la langue sur tes lèvres sèches devant la vision, hésitant au final qu’une seconde avant d’te relever sur tes coudes, jetant un regard incertain d’Rem à Siri. « J’peux… m’en occuper? » qu’tu demandes avant d’te mettre à genoux, continuant d’les regarder sans t’retenir d’avancer cependant. « Vous aurez qu’à m’dire si j’m’y prends mal. » qu’tu murmures en t’arrêtant à quelques centimètres d’son imposant membre, retenant d’justesse un regard paniqué vers un d’tes meilleurs amis. À la place, tes lèvres s’ouvre pour laisser ta langue rose s’poser sur la tête dure, ta langue puis tes lèvres, ta bouche, montant tes doits pour les poser sur sa base, espérant t’donner une certaine stabilité alors qu’ton cœur bat rapidement dans ta cage thoracique. 
 

_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Sam 17 Mar - 15:21

Threesome. Dictomancie.
Il ne peut pas dire qu'il a été infidèle même avec les yeux Remus, car depuis que Sirius a posé sa bouche sur la sienne, il ne veut et ne voit que lui. Faut dire pourtant, qu'il y en a du beau monde dans les couloirs de cette école. Il suffit qu'il jette quelques regards vers les serpents, pour s'assurer que des spécimens comme Regulus, Oswin et même Mallory sont carrément canon et donnent envie d'porter le blason des serpents pour une nuit, si ça permet de se rapprocher d'eux. Pourtant même si il lui est arrivé souvent de regarder avant Sirius, depuis qu'il s'affiche au bras du Black plus rien n'a d'interet pour lui. Il a laissé tomber la moindre tentation, même celle que Oswin pouvait représenter et qu'ils ont assouvis dans les douches après un Quidditch particulièrement salissant. Pourtant si il ne voit que son amant, il a toujours reconnu le charme et le charme de James, c'est évident que le chevelu ne laisse personne indifférent. Et si au début ce n'était qu'un regard traînant sur le corps de son ami, il reconnaît que cela a rapidement enflammé ses sens. Et qu'il ne s'attendait pas à ce que cela prenne une telle proportion.

Il est bien trop tard pour tout arrêter de toute façon et puis il ne le veut pas, ça lui arracherait un frisson d'agacement et une grimace de frustration si l'un des deux hommes devant lui devait mettre le haut là aux baisers qu'ils s'échangent et aux caresses qu'ils partagent. Il ne l'veut pas et il ne se souvient pas d'avoir désiré un jour quelqu'un comme cela, outre Sirius lui même c'est un fait. Mais James, il a tout son attention ce matin et c'est sans doute un peu à cause des phéromones qu'ils lui balancent dans des vagues chaudes et odorantes, au parfum d'sexe, de transpiration et de savon pour les cheveux et l'corps. L'parfum des hommes, de ses hommes l'espace d'un instant. C'plus son ami James, c'est l'gars qu'il désire là et l'idée lui balance encore une décharge d'excitation dans les hanches. Il n'est plus qu'une boule de désir qui se laisse aller, qui embrasse, mord et lèche chaque coin qu'il peut atteindre et bientôt, c'est les épaules de son homme qui en font les frais lorsqu'il vient se glisser en lui, alors que ce dernier est déjà bien logé dans l'corps du chevelu. Sirius - « C'est --- je… Rem. j'peux pas… Tenir. » « Alors tiens pas... » Qu'il lâche dans un murmure, en venant tenir son amant par les hanches, pour bouger un peu plus contre lui. C'est que c'est bon d'être logé en lui comme ça, mais c'est encore meilleur des les voir prendre du plaisir d'la sorte. Ils s'abandonnent et la vision est plus érotique que le reste, c'est certain.

Voir Sirius qui perd pied et James qui devient une boule d'envie, juste bon à pousser des râles alors qu'il subit les délicieux assauts d'son homme ça le rend plus violent Moony, alors qu'il se met à bouger plus fort dans l'corps tout chaud de son amant. Ce dernier perd la tête en retour et se met à murmurer des choses, d'plaisir sans doute, alors que Remus le fait remonter jusqu'à son torse pour qu'il tourne sa tête et qu'il puisse l'embrasser. Il lâche sa bouche lorsque son amant a besoin de pousser un râle, en venant se délivrer dans l'corps du meilleur ami qui cède lui aussi. Remus se tend mais l'plaisir ne monte pas, pas alors qu'il est concentré sur les deux et la vision divine qu'ils lui offrent. Mais c'rien, juste quelque chose de minime comparé aux hurlements de délivrance et de plaisir pur qu'ils lui offrent. Satisfait il laisse son amant remonter sur le corps de James, alors que ce dernier peine aussi à reprendre son souffle. Ca l'fait sourire au loup garou et bien vite ses mains retrouvent leur chemin de l'torse de Sirius mais aussi de James, pour en caresser les abdos dessinés dans des gestes aériens. Sirius - « Vous êtes scandaleusement séduisants. » « J'vous retourne le compliment. » Qu'il dit avec un sourire, avant de se pencher pour voler un baiser à son amant. Sirius - « Besoin d'aide avec ca Moony ? » « Tiens, j'l'avais presque oubliée... » Qu'il dit en se relevant un peu, avant d'croiser tout à tour le regard amusé et lumineux de son homme, mais aussi celui excité et curieux de son ami et amant d'un soir.

James - « J’peux… m’en occuper? » Il tourne ses hanches vers le curieux, offrant la vision d'son excitation qui n'est toujours pas redescendu, qui reste luisante de plaisir sous les regards gourmands. « J'serais fou de te dire non Jamie... » Qu'il dit en se mordillant la lèvre lorsqu'il le voit s'approcher et s'humecter les lèvres, dans un geste qui l'rend tout tremblant au loup garou, alors qu'il a le souffle qui se coupe lorsque son esprit s'échauffe et lui donne un aperçu de ce qu'il va bientôt subir. James -« Vous aurez qu’à m’dire si j’m’y prends mal. » Il hoche la tête alors que la bouche chaude s'pose sur lui et qu'il en pousse un râle de plaisir. Bien vite rejoint par la langue et les doigts de son ami, Remus fini par laisser tomber sa tête en arrière tout en fermant les yeux, alors que sa main droite s'fourre dans les cheveux de l'ami qui lui offre tant de plaisir. Un instant il ouvre les yeux pour croiser le regard de son amant et lui faire signe de s'approcher. « Viens m'embrasser Siri... J'ai envie d'te sentir. » Qu'il lâche avant de se mordiller la lèvre plus fort, lorsqu'il sent qu'il s'approche de la zone de non retour.


_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 3932
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Mer 28 Mar - 22:24


Dictomancie
Remus Lupin & James Potter & Sirius Black
Allongé, épuisé, étendu sur les draps chaotiques, il peut pas s'empêcher de sourire, tentant de reprendre son souffle. Le corps en feu - le sexe devenu moue de nouveau, bien que son excitation semblait elle insatiable - il avait envie de plus, salivant devant la beauté presque irréelle de son meilleur ami, et animale de son petit ami. Il ne pouvait pas y résister, en rêvait depuis des semaines sans chercher à comprendre pourquoi. Avant Remus, aucun garçon n'avait eut droit à ses oeillades, et James moins que les autres encore. Il ne pouvait pas prétendre ne pas remarquer son physique ravageur - mais il était James, après tout, alors avant d'être séduisant, il était son frère de coeur. Son sauveur. Son tout.
Il n'était plus capable de le voir - à présent alangui sur les draps, il était un pêcher de gourmandise qu'il ne pouvait pas se refuser. Il était magnifique - le regard brillant de Remus semblait gueuler la même chose, et son érection fièrement tendue en était un témoin de plus.
J. - « Ça n’a fait qu’me confirmer qu’vous êtes parfaits ensembles tous les deux- j’pu l’voir d’toutes les façons à présent. Puis fuck que c’était bon. »
S. - « Comme si t'avais b'soin de confirmation pour savoir qu'on est fait pour être ensemble, Rem et moi. » Lance-t-il avec le palpitant qui bat plus vite. Parce que ca change rien - il pense pas infidélité, alors qu'ils jouaient à trois. Il pense pas aimer James comme il est amoureux de Remus - c'était différent, et il faisait la part des choses. James était un jeu de séduction, un instant passager de délire érotiques. Mais Remus était absolument tout ce qu'il avait rêvé d'avoir - et l'aimer était si simple qu'il en était parfois terrifié. Le perdre serait rendre la raison pour la pure folie - l'perdre le rendrait ivre de rage. Envers lui, envers l'monde - mais jamais envers Remus. Il ne pourrait le haïr, l'aimant bien trop pour cela.

Et le voir encore tendu, bien que son corps semblait exiger le repos, lui donnait de nouvelles idées en tête qu'il ne voulait pas ignorer.
R. - « Tiens, j'l'avais presque oubliée... » La voix joueuse et mesquine de son petit ami, lui envoya des frissons dans le corps entier. Il se redressa comme il pouvait, le corps tendu et marqué par la passion de leur précédente étreinte. Ainsi comblé de toute part, il avait vu les étoiles, et le moindre mouvement lui donnait la tête qui tourne.
J. - « J’peux… m’en occuper? » Il se tourna vers James, qui faisait un geste tentateur vers le phallus du lycanthrope - et Sirius aurait pu brûler de jalousie pour cela. Avec tout autre, sans doute. Mais l'idée de James prenant soin de Remus ainsi le brûlait - il n'était qu'érotisme et passion, après tout.
R. - « J'serais fou de te dire non Jamie... »
J. - « Vous aurez qu’à m’dire si j’m’y prends mal. »
S. - « Evite les dents, et n'tente pas de le prendre entier d'un coup. Faut être foutrement relaxé et entrainé pour ca. »  Dit-il pour seul conseil, sachant comme l'désir d'avoir Remus en bouche, entièrement, était tentant. Lui-même en ayant envie - souvent. Mais la longueur et la grosseur du Lycanthrope était un challenge de taille - c'était le cas de le dire - et sans entrainement il serait sans doute difficile de satisfaire cette envie.

Pour se part, Sirius ne manquait pas un détail de ce spectacle, se sentait épris d'une envie de participer, sans que son corps ne puisse réagir. Son esprit conscient de tous les détails, et son corps exigeant le repos. Le repos serait pour demain- ou jamais.
R. - « Viens m'embrasser Siri... J'ai envie d'te sentir. » Il croisa le regard de son amant, ignorant un moment James qui s'enroulait autour de son amant, pour venir glisser vers ce dernier, et approcher sa bouche de la sienne. L'embrassant - avec passion et envie. Glissant sans langue dans la sienne et dansant avec lui. Doucement - puis plus sauvagement.
S. - « Est-ce que c'est bon, Rem ? » Demanda-t-il en désignant James, avant de venir se placer derrière son homme, embrassant son cou, son dos, avant de descendre sur ses fesses - et si le sexe du Black était encore au repos du fait de ses précédents élans, sa langue taquine vint trouver le trou étroit de Remus et le lécher délicieusement - avant qu'un doigt taquin le rejoint pour frotter contre la prostate de son petit ami.




_________________
see all my dark
Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 1175
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Jeu 19 Avr - 1:09


dictomancie
@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black & James Potter (wolfstarbuck)
« S – Comme si t'avais b'soin de confirmation pour savoir qu'on est fait pour être ensemble, Rem et moi. » T’secoue la tête comme tu peux comme elle est enfoncée dans l’oreiller, les yeux à demi fermés. « Bien sûr qu’non. Mais j’croyais pas voir par moi-même votre chimie sexuelle. » qu’tu veux expliquer, battant l’air d’ta main pour signifier que c’pas important. T’pas certain d’vouloir -ou pouvoir- utiliser ta cervelle en c’moment comme t’essaie encore d’te remettre d’cet orgasme. Différent, fort, qui t’laisse troublé d’toute part. Entre tes paupières cependant, t’as pas d’mal à voir Moony qui s’avance vers vous, glissant ses phalanges doucement contre la peau d’ton ventre, d’celui d’Sirius. T’frissonnes, ouvrant les yeux plus grand quand t’entends la voix d’Pads. « R – Tiens, j'l'avais presque oubliée... » Tes yeux descendent, avisant l’généreux sexe au garde-à-vous d’ton meilleure ami. T’relèves la tête aussitôt pour croiser l’regard d’Remus… et t’demande s’tu peux t’en charger. « R – J'serais fou de te dire non Jamie... »
T’souris, un peu, tout en t’glissant vers lui, leur demandant d’te mentionner si jamais t’fais quelque chose qui faudrait pas. « S – Evite les dents, et n'tente pas de le prendre entier d'un coup. Faut être foutrement relaxé et entrainé pour ca. » T’quitte c’nouveau défi, c’plaisir que t’as hâte de goûter l’temps d’regarder Sirius et enregistrer ses conseils d’un hochement d’tête entendu. T’attends pas après, préférant passer à l’action, laisser ton instinct prendre le dessus plutôt qu’penser trop loin et genre, faire c’qui faut pas.

T’attrapes la tête entre tes lèvres, la base avec tes doigts, l’entourant doucement. T’fermes les yeux pour laisser ta bouche s’accompagner d’ta langue pour descendre sur l’plaisir tendu d’Moony. T’écoute aussi, essaie d’enregistrer c’qui semble lui faire l’plus de bien- t’fais c’que t’aime pas qu’on t’fasse, aussi, disant que c’est peut-être ta première fois à l’faire, mais t’as regardé assez d’filles t’le faire pour avoir une bonne idée. Y’a la main du brun qui attrape tes mèches folles et ça t’encourage, l’enveloppant davantage d’ta bouche tout en faisant attention d’pas t’aventurer trop loin.
« R – Viens m'embrasser Siri... J'ai envie d'te sentir. » Tu vois pas, t’entend, t’sens Padfoot qui bouge, rejoint son petit ami et l’bruit d’leur baiser- au-travers du bruit qu’tu fais en suçant avec application Remus. « S – Est-ce que c'est bon, Rem ? » T’espères. T’espères qu’tu t’débrouilles bien, car c’loin de te déplaire. T’prends un peu plus d’assurance, accélérant tes mouvements par moment, surtout quand t’sens qu’Sirius fait autre chose à Moony qui semble augmenter son plaisir- t’doutes pas que c’bon, comme Pads t’as fait voir des étoiles avec ses coups d’reins.

Y’a l’cœur qui t’lève presque, quand t’veux trop t’donner, mais tu t’reprends et t’fais attention, bougeant ta bouche et ta langue et tes doigts sur le même rythme- un peu plus vite, avec ta tête qui tourne d’oublier d’respirer, trop t’concentrer sur c’plaisir qu’vous lui procurez, Sirius et toi, d’pas t’retirer quand t’sens qu’il tient plus. T’prends tout, comme t’peux, t’fronces les sourcils mais t’le laisse venir, profiter d’son orgasme avant d’reculer, d’tout avaler d’un coup incertain, sans remarquer que t’en as un peu sur l’coin d’la bouche.
T’regarde tes deux meilleurs amis tour à tour, petit sourire aux lèvres, avant qu’tes prunelles bleues s’arrêtent sur ton entrejambe. T’es à moitié dur, épuisé, l’cœur battant, mais excité de l’expérience. « J’peux pas cacher que ça m’a plu. » qu’tu dis avec un petit rire, t’laissant à nouveau tomber sur l’matelas d’fortune. « Alors, si j’étais un mec que t’avais rencontré dans la rue et qui t’avais fait une gâterie dans une rue sombre, tu m’aurais demandé mon numéro pour remettre ça? » qu’tu demandes avec un sourire d’idiot sur la gueule. T’espère pas avoir trop nul, mais en vrai, t’doute avoir l’occasion d’recoucher avec bien des gars dans ta vie- y’a ta Lily qu’tu dois épouser. Qu’importe cette matinée absolument mind blowing, ton cœur est ailleurs, autant qu’pour c’couple à tomber, t’es qu’un plaisir partagé. Et ça t’va, car t’seras à jamais un fervent défenseur d’l’amour entre l’chien et l’loup-garou.
C’juste que toi, dans la vie, t’auras perdue ta virginité anale avec tes deux meilleurs amis et ça, y’a pas grand monde qui peut dire pareil.



_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2569
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    Aujourd'hui à 16:00

Threesome. Dictomancie.
Il respire fort et vite, a en avoir mal aux poumons et à la gorge tant il cherche l'air. Sature d'odeur de sexe, d'hormones et de puissance masculine, le parfum qui flotte dans la pièce est véritablement délicieux. Ca ne fait qu'augmenter son excitation qui est déjà au summum, il a l'impression qu'il pourrait en perdre la tête si seulement il ne se raccrochait pas au crane de James, lui prodiguant la plus délicieuse des caresses qui existe. Il bouge des hanches doucement en fourrant sa main dans la chevelure de James, sa bouche parfaite lui arrachant des frissons de plaisir et des râles plein de luxure. Il est parfait, délicieusement parfait son amant d'un instant. S. - « Est-ce que c'est bon, Rem ? » Il en pousse un râle en guise de réponse alors que la bouche le prend plus fort encore et qu'il ferme les yeux. Il cherche la bouche de son amant pour l'embrasser encore et encore, mais l'amant le lâche au bout d'un moment pour venir couler sur son corps. Et sa bouche qui s'fait une place sur son intimité, pour venir la laper avant qu'un doigt joueur ne vienne taper sur son point sensible. Remus en lâche quelques cries de plaisir et de surprise, lorsque la boule dans ses hanches grossit, encore, encore, encore jusqu'à atteindre une taille tellement grande qu'il ne la maîtrise plus. Et qu'il vient dans un hurlement de pure extase, alors que la bouche accueille son plaisir et le fait disparaître sans rechigner.

Il en a des étoiles devant les yeux et l'esprit embrumé, lorsque Sirius revient vers lui et que James se laisse tomber sur le lit de fortune. Remus prend quelques secondes, car tout tourne autours de lui et qu'il a l'impression qu'il pourrait s’effondrer à tout moment. J - « J’peux pas cacher que ça m’a plu. » Remus ouvre les yeux et les pose sur l'membre de James, a demi dur alors qu'il a son corps parfait allongé dans les couettes. « J'vois ça... » Qu'il dit doucement avant de rire et de se rapprocher. Il attrape la main de Sirius au passage et le tire vers lui, pour qu'ils viennent se perdre dans le lit. J - « Alors, si j’étais un mec que t’avais rencontré dans la rue et qui t’avais fait une gâterie dans une rue sombre, tu m’aurais demandé mon numéro pour remettre ça? » « Ton numéro et ton adresse, pour t'suivre afin de t'offrir plus qu'une gâterie... » Qu'il dit avant de prendre son homme contre lui, contre son dos. Et Remus pose sa tête sur le torse de James puis, d'un mouvement, il rabat la couette sur eux. Là il vient doucement frotter sa tête contre la peau chaude du Potter, avant de sombrer lentement dans l'sommeil. Plus tard ils se réveilleront, plus tard ils repenseront à ce qui vient de se passer. Pour l'moment il faut juste profiter.


FIN

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Dictomancie. (threesome hot- Wolfstarbuck)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Londres Moldu-
Sauter vers: