AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Corbeau & Le Serpent #Corven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 280
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Le Corbeau & Le Serpent #Corven   Sam 5 Aoû - 3:10

Bon comme vous le savez je crois maintenant tous, moi petite Raven suis le scénario du tout premier Corban sur le forum. J'avais commencé une fiction sur leur histoire/relation et maintenant je vous la partage. Libre à vous de commenter ou non, je posterais la suite lorsqu'elle sera écrite #kek

Je vais essayer de mettre des couleurs pour que ce soit un minimum plus frais :3



Le Corbeau & Le Serpent

L’été touchait à sa fin et une jeune femme au teint légèrement halé lézardait au bord d’une piscine. Elle gardait ses paupières closes tout en se laissant porter par la légère brise qui venait délicatement rafraîchir sa peau chauffée par l’astre solaire. Dans un jour elle retournerait à l’école et pour une fois dans sa vie elle n’était pas pressée de retrouver le château, ses banquets, sa bibliothèque et ses amis. Cette année elle aurait préféré se terrer dans un trou et oublier les terribles nouvelles qu’elle avait apprises ces deux derniers jours. La jeune femme aurait voulu d’une manière ou d’une autre trouver la possibilité de mettre son univers en pause…

Un bruit provenant de la bâtisse lui fit soudainement prendre conscience qu’elle n’avait définitivement pas réussi à presser le bouton pause et contre toute attente elle décida d’ouvrir les yeux tout en se relevant sur ses coudes en scrutant le manoir pour voir d’où provenait exactement ce bruit. La jeune femme repéra au loin une silhouette familière ; sa sœur Reagan. Elle sentit son regard lui bruler la peau malgré qu’elle ne soit qu’une forme lointaine. Sa sœur leva le bras et lui fit signe :

« Raven ! » cria-t-elle.

La concernée soupira tout en se relevant de son transat et attrapa sa robe et l’enfila pour rejoindre sa sœur qui l’appelait à nouveau. Elle ignorait ce qu’elle lui voulait et n’avait pas spécialement envie de discuter avec elle mais elle savait pertinemment que sa jeune sœur n’était pas du genre à abandonner et à tourner les talons. Raven traîna donc sa carcasse encore brûlante des effets du soleil jusqu’à la terrasse principale de la propriété rejoignant sa cadette.

« Oui Reagan » dit-elle d’une voix emprunte de lassitude. « Qu’y-a-t-il ? »
Sa jeune sœur la détailla avec un regard inquisiteur. Reagan semblait agacée du ton qu’utilisait son aînée pour s’adresser à elle mais Raven n’en avait cure, Reagan se lança :
« Père a demandé à ce que nos valises soient prêtes ce soir pour Poudlard. La mienne évidemment est déjà close mais je suppose que tu n’as encore rien préparé ! » Dit-elle d’une voix froide et accusatrice que Raven ne connaissait que trop bien.
« Je le ferais… » Soupira l’aînée tout en se remettant en route dépassant sa sœur en entrant par la porte fenêtre menant au salon.

Elle semblait agacée, être rappelée à l’ordre était une chose mais que cela vienne de Reagan c’en était une autre. Sa petite sœur avait ce côté lèche-botte envers leur parent tout à fait insupportable comme un constant rappel qu’elle était la meilleure des deux enfants de la famille. Elle continua sa traversée en direction des escaliers de marbre et monta les marches deux par deux pour arriver au premier étage où se situait sa chambre. Raven poussa la porte et pénétra dans son antre, le seul endroit de la maison qu’elle appréciait car elle avait pu en choisir chaque centimètre carré. Le papier peint sur les murs avait une couleur douce et crème, contre le mur face à la porte se trouvait un grand lit moelleux et accueillant tout l’opposé du reste de la bâtisse qui était froide et morne. Contre les murs se trouvaient plusieurs étagères emplies de livres ; c’était sa collection personnelle de tous les livres qu’elle chérissait au point de ne pouvoir s’en séparer, évidemment il y avait dans le manoir une bibliothèque d’une taille conséquentes mais rien comparé à sa chambre dans laquelle elle se sentait si bien.

La jeune femme se laissa tomber sur son lit et fixa les murs un léger sourire aux lèvres en regardant le cadre photo contenant les visages animés de ses amis lui faisant des signes, elle eut un instant envie de leur faire signe en retour et puis il y avait la bannière de Serdaigle ; son autre maison. Raven tourna ensuite la tête vers l’énorme malle qui siégeait à côté de son lit constant rappel qu’il fallait qu’elle la remplisse de ses affaires scolaires pour la nouvelle année. Elle en avait presque oublié son absence d’envie de retourner à Poudlard. Elle se releva brusquement en entendant les bruits de pas de sa sœur dans le couloir ce qui la poussa à s’affairer à préparer son retour à l’école.

Elle rassembla sur son bureau les divers parchemins des devoirs qu’elle avait eu à effectuer durant les vacances ainsi que ses plumes et son encrier. Ensuite, elle se dirigea vers sa garde-robe et prépara plusieurs tas de vêtements pour l’année, elle prit l’intégralité de ses divers uniformes adaptés aux différentes saisons et ne pris que très peu des vêtements de ville car même durant les week-end elle préférait l’uniforme aux tenues de tous les jours. Une fois la pile de vêtements, de livre, de parchemins et autres affaires enfournées dans la malle la jeune femme soupira de soulagement, elle tourna sur elle-même deux fois pour être certaine de n’avoir rien oublié et son regard se posa sur la lettre posée en évidence sur son bureau. Cette maudite lettre. Le constant rappelle de son devoir en tant que Sang-pur. Elle soupira à nouveau mais cette fois de désarroi… La jeune femme prit l’enveloppe et l’ouvrit à nouveau, la lettre était là, pliée méticuleusement comme la narguant. Non sans râler, Raven sortit la lettre de son enveloppe et la déplia pour en relire les mots.

Raven savait que ce jour viendrait, le jour d’accepter son statut de « noblesse » et d’être comme d’autres jeunes filles sang-pur de son âge, fiancée contre son gré mais pour l’honneur. Elle l’avait toujours su que ce jour viendrait, mais elle avait rangé cette idée dans un coin de sa tête préférant s’enfermer dans son monde de conte de fées. Dans son monde à elle, celui de ses livres elle rencontrerait un jour le grand amour, l’attraction serait inexorable et à deux ils seraient capable d’affronter vents et marrées. Mais elle n’était plus une petite fille, c’était une jeune femme que son reflet dans le miroir semblait lui renvoyer. Des longues boucles brunes recouvraient ses jouent jadis d’enfant, celles-ci avaient laissé place à un visage aux traits plus fins et délicats : celui d’une jeune femme. Ses yeux verts noisettes semblaient l’interroger et elle se surprit à froncer les sourcils et de ses lèvres délicates former une petite moue boudeuse. En effet l’enfance semblait bien loin. Elle repensa à sa sœur, décidemment tout semblait les opposer. Non seulement physiquement l’une était blonde aux yeux bleus et l’autre brune aux yeux verts mais même leurs personnalités divergeaient. Reagan était incapable de tenir en place et cherchait constamment l’approbation parentale alors que Raven vivait dans ses livres et avait un tempérament bien plus calme, cela ne l’empêchait pas d’être une jeune femme pleine de contradictions. Têtue comme une mule et pourtant si douce, studieuse mais impatiente… Elles n’avaient rien en commun mise à part leur nom de famille : Fawley.

Elle resserra sa main sur la lettre qui s’en trouva chiffonnée et la laissa tomber par terre. Le contenu de la lettre n’ayant que peu d’importance en comparaison avec sa symbolique. La privation de liberté, son droit de choisir la personne avec qui elle allait passer le restant de sa vie. Le plan était simple : Elle serait fiancée durant sa dernière année à Poudlard et à l’obtention de son diplôme elle se marierait. Au fond d’elle Raven savait que c’était pour le bien de sa famille mais elle ne pouvait s’empêcher de ressentir au fond de sa gorge un goût amer. La jeune femme savait bien que le manque de position de sa famille dans les projets du Seigneur était un problème et que cette alliance avec une autre famille assurerait la pérennité et la sécurité de sa famille. Mais cela ne changeait en rien la souffrance que pouvait éprouver la jeune femme, elle se sentait piégée.

Le pire à ses yeux restait évidemment le choix de son fiancé, un garçon qu’elle n’avait jamais porté dans son cœur. Chaque fois qu’ils s’adressaient la parole ça finissait en joute verbale et en injures. Ce n’était pas qu’elle ne l’appréciait pas ; elle le détestait. Et c’était un mot fort pour la jeune femme qui était l’amie de tous. Raven était en effet une jeune femme qu’il était difficile de ne pas aimer, elle était toujours polie et aimable mais aussi serviable et à l’écoute. Sa passion pour les livres et l’avance qu’elle prenait plaisir à avoir en cours étaient sans aucun doute des atouts de poids quand il s’agissait de faire du tutorat pour des camarades en retard. Elle aimait aider et le tutorat était la meilleure façon pour elle d’assister ses amis. Elle ne s’attachait pas trop aux étiquettes des maisons et n’avait aucun souci à être l’amie d’un Serpentard ou d’un Gryffondor. Elle se considérait en tant que Serdaigle en terrain neutre. Sa sœur quant à elle avait rejoint la maison Serpentard et avait décidé de le faire sentir à tout le monde Raven y compris. À l’école les deux sœurs ne s’adressaient pas la parole et Reagan avait fâcheuse tendance à lancer à son aînée des regards assassins pour tenter de la provoquer.

Elle repensa à son « fiancé » et ne put s’empêcher de grimacer, ils étaient de la même année et s’étaient rencontrés à leur premier cours de potions. Le jeune homme en question appartenait à la maison de Serpentard et il était le parfait cliché associé à sa maison. Froid, manipulateur et hautain… Elle se souvenait très bien avoir été couplée à lui pour la création de sa première potion, il s’était comporté comme un parfait crétin, toujours à remettre en question chacune de ses décisions et l’agaçant à chaque opportunité. Durant l’intégralité de l’heure de cours les mains de la Serdaigle avaient tremblé de colère mais elle s’était contenue, elle réalisait bien que son agacement ne faisait qu’accroître le plaisir du Serpentard à la tourmenter. Depuis ce jour ils n’avaient eu cesse de se chamailler et ils avaient entretenu cette relation sans aucun manquement. Évidemment elle n’était pas aveugle, c’était un garçon séduisant et Raven voyait bien les regards des autres élèves se poser sur lui mais elle s’était toujours contentée de lever les yeux au ciel et de prétendre que ce n’était qu’un crétin hautain et que les filles s’y intéressant n’étaient que des idiotes écervelées. Et maintenant elle allait devoir passer sa vie dès sa sortie de Poudlard avec lui. Elle ne put s’empêcher de grommeler tout en vérifiant une dernière fois qu’elle n’avait rien oublié.

Raven détourna son regard de sa malle vers la grande horloge accrochée au mur au-dessus de son lit et constata qu’il était bientôt l’heure du souper. Elle troqua sa robe de piscine pour quelque chose de plus classique bien que les deux sœurs soient seules dans l’immense propriété la jeune femme ne pouvait s’empêcher d’être présentable. Tout en soupirant à l’idée de partager un repas avec sa cadette la jeune femme quitta le calme et la sérénité de sa chambre pour rejoindre la salle à manger et retrouver sa sœur déjà attablée.

« Prends ton temps surtout Rav’…. » Dit la cadette en lançant un regard noir à son ainée.

Raven décida de l’ignorer et se dirigea vers sa place à table alors que les plats commençaient déjà à apparaitre sur la table en provenance directe de la cuisine ou les elfes de maison s’affairaient. Elle prit place face à sa sœur non sans lui rendre son regard sombre. Les deux sœurs mangèrent en silence, Raven n’avait aucune envie de se lancer dans une dispute si proche de leur retour à Poudlard.

Le repas fut de courte durée et les deux sœurs rejoignirent leur chambre respective tout en s’ignorant royalement.

La jeune femme décida de prendre une douche avant d’aller se coucher afin de se rafraîchir de cette journée ensoleillée. Elle se glissa dans la pièce attenante à la sienne qui était sa salle d’eau personnelle, ici rien de bien spécial mise à part une baignoire faisant aussi douche et un évier surmonté d’un miroir. Le chemisier et le jean de Raven tombèrent délicatement au sol bientôt rejoint de ses sous-vêtements et la jeune femme se glissa sous l’eau tiède. Elle se délecta de la sensation de l’eau coulant à travers ses cheveux sur son corps encore brûlant, délicatement elle prit le shampoing sur le bord de la baignoire et savonna sa chevelure et finit par se savonner aussi le corps. Elle ne put s’empêcher de repenser à cette journée, à la lettre et tout ce qu’elle signifiait et puis au garçon si détestable. C’était si difficile pour elle de s’imaginer fiancée ou mariée alors qu’elle n’avait jamais vraiment entretenu de relation avec un garçon auparavant. Elle avait eu un petit ami l’année précédente mais c’était plus pour suivre le mouvement qu’autre chose. Toutes ses amies et amis semblaient s’être mis en couple autour d’elle alors quand Alec l’avait embrassée au Pré-Au-Lard elle s’était laissée faire, cela ne lui avait pas semblé désagréable et elle s’était étonnée quand elle avait rendu son baiser. Ils avaient passé la fin de l’année ensemble mais ce n’était pas vraiment une relation sérieuse, cela consistait à quelques baisers maladroits et à se balader parfois main dans la main. Elle ne lui avait pas écrit cette été et n’avait pas guetté son hibou, elle n’était pas amoureuse d’Alec et contrairement à certaines de ses amies elle n’avait jamais couché avec un garçon et n’en avait jamais eu l’envie avec Alec. Quant à lui il lui avait envoyé trois hiboux durant les vacances, le premier pour prendre de ses nouvelles et les deux suivants s’interrogeant de son absence de réponse. Elle n’avait pas eu le cœur à lui dire qu’elle ne ressentait pas la même chose que lui bien qu’elle ne sache pas vraiment s’il l’aimait.

Elle se mordit la lèvre à cette pensée, était-ce si terrible qu’elle ne soit jamais tombée amoureuse ou qu’elle n’ait jamais couché avec un garçon ? Quand elle écoutait ses amies en parler cela semblait être des étapes si importantes. Pourtant Raven ne ressentait pas ce désir ou ce besoin envers Alec au point de se demander si elle était normale et si elle n’idéalisait pas trop tout ce qu’elle avait pu lire sur l’amour.

Raven soupira et sortit de ses pensées en coupant l’eau de la douche mettant fin à sa douche. Elle sortit et s’enroula dans une serviette moelleuse lilas puis se dirigea encore humide vers sa chambre. Elle s’installa devant sa coiffeuse et commença le démêlage de sa tignasse brune. Elle termina son travail en faisait de sa chevelure une longue tresse qu’elle scella d’un élastique. Elle finit de se sécher correctement et enfila une chemise de nuit. Encore troublée par ses pensées elle se glissa sous les couvertures et tenta de trouver le sommeil mais ses pensées semblaient la ramener au garçon, son fiancé : Corban Yaxley.



_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 318
Date d'inscription : 09/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le Corbeau & Le Serpent #Corven   Dim 6 Aoû - 1:30

Spéciale dédicace à @Kimmy River l'éternelle enfant, à @Ysolte MacFusty , @Pandora L. Sutherland & @Darius Sutherland , @Oswin L. Feuerbach , @Regulus Black & @Harper Gaunt je vous aime :love: :cute:

Note : J'ai modifier quelques détails d'âge and co. mais du reste j'espère être assez fidèle à vos magnifiques personnages lorsqu'ils seront évoqués voire plus si affinité. :45:


Sur le quai de la gare une tête blonde et l’autre brune côte à côte attendaient le train patiemment. Un lourd silence ponctué des soupirs de Reagan, impatiente de monter dans le train mais surtout de se débarrasser de son aînée. Les parents des deux adolescentes ne s’étaient même pas donnés la peine de patienter avec elles, les laissant à l’entrée de la gare afin de retourner à leurs activités. Depuis le décès du plus jeune Fawley, le seul garçon, ils avaient cessé d’attendre le train ; la seule raison pour laquelle ils le faisaient c’était parce que Reilly insistait jusqu’à ce que ses parents cèdent, il adorait voir le train arriver en gare mais surtout pouvoir serrer une derrière fois de ses petits bras ses deux aînées.

Raven pensait souvent à son petit frère, particulièrement le jour de la rentrée et si elle avait avec les années accepté son absence ce n’était jamais un moment facile pour elle de voir le quai de gare disparaître sans pouvoir apercevoir Reilly sur le quai lui faisant de grands signes un immense sourire aux lèvres à l’idée qu’un jour, à son tour il irait à Poudlard. Il n’avait jamais eu cette chance, il ne monterait jamais dans le Poudlard Express, on ne poserait jamais sur ses cheveux ébouriffés le choixpeau et il ne crierait jamais le nom de sa nouvelle maison d’adoption. Son cœur se serrait à chaque fois qu’elle pensait à lui et elle ressassait alors la nuit où il avait perdu la vie. Il voulait jouer dans la clairière un peu plus longtemps et la nuit commençait à tomber, ses parents lui avaient sommé de rentrer. Reilly têtu comme sa sœur avait fait mine de rentrer avant de rebrousser chemin et ils ne l’avaient plus jamais revu. Après une année d’absence il avait été déclaré mort parce qu’un si jeune enfant n’aurait jamais pu survivre dans la forêt.

Une locomotive, le bruit strident du train, il arrivait en gare, Reagan lança un regard entendu à sa sœur et traînant sa lourde malle derrière rejoint ses camarades de Serpentard. Raven quant à elle scrutait la foule afin de retrouver quelques visages amicaux, absorbée dans sa contemplation elle fut saisie en sentant des bras passer autour de son cou pour l’enserrer, puis un visage s’enfoncer dans son cou pour lui poser un baiser. Le parfum lui était familier mais elle avait bien trop envie de se retourner pour à son tour le serrer dans ses bras. Oswin Feuerbach. Son meilleur ami depuis la première année, un magnifique asiatique aux yeux de chat et au nom de famille aussi Allemand que ses origines. Il était toujours habillé de manière pour le moins original, un pantalon de cuir, une chemise à moitié débraillé et une bague sur la moitié de ses doigts. C’était quant à lui un Serpentard mais ils n’en étaient pas moins inséprables.

Elle enfouit son visage dans le torse de son meilleur ami, il lui avait tant manqué et il ne pouvait même pas imaginer à quel point. Oswin sentait toujours divinement bon et il était toujours mieux maquillé que Raven, c’en était presque râlant. Aussi loin qu’elle pouvait se souvenir, il avait toujours été là pour elle, ils s’étaient trouvés sans trop savoir comment. Lors de l’un de ses tutorats, elle l’avait observé de loin se rapprocher pour écouter d’une oreille curieuse et puis, à la fin il était resté s’étant assis sur une table de manière tout à fait nonchalante et ils étaient restés à bavarder des heures durant. C’était le genre de garçon en marge, il gênait certain de par son accoutrement mais en impressionnait d’autres par son intelligence et sa répartie hors du commun ; c’est qu’il ne se laissait pas marcher sur les pieds Oswin, rusé et futé il ne manquait jamais d’imagination et il était pour Raven l’indispensable à sa vie.

« Tu m’as manqué Os’, je sais qu’on s’est vu cet été mais c’était long. » Avait-elle laissé échapper dans un long soupire de bonheur.

La Serdaigle avait passé un long week-end de quatre jours en compagnie de son meilleur ami et du petit ami de celui-ci, Regulus Black. Elle adorait traîner avec ces deux-là, ils étaient pour elle l’exemple de l’amour, un objectif à atteindre et qu’à présent elle le savait n’obtiendrait jamais. Regulus était grand lui aussi, la chevelure brune et les yeux noisettes, un jeune homme un peu plus sombre de par les responsabilités familiales qui lui tombaient dessus depuis la fuite précipitée de son aîné mais il n’en était pas moins un rayon de soleil pour la jeune femme. Elle avait adoré se balader sur la plage entourée de ses deux gardes du corps et amis, faire les idiots dans l’eau salée et lézarder sur le sable tout en observant du coin de l’œil Oswin faire les yeux doux à sa moitié. Ils étaient son monde.

Oswin lui avait offert son plus beau sourire puis, il s’était penché pour ajouter à sa charge la lourde malle de la Serdaigle afin de les charger dans le train à présent arrêté au quai. Ils furent rapidement rejoints par Regulus qui en présence de sa famille maintenant une distance des plus respectables vis-à-vis d’Oswin, il embrassa malgré tout Raven sur les deux jours et déposa à son tour sa malle avant de monter dans le train non sans leur faire un clin d’œil.

« Ça, ça veut dire qu’il nous garde des places dans le wagon ma petite Raven. » Avait-dit Oswin en prenant la main de la jeune femme pour l’entrainer dans le train à la suite de Regulus.

Ils traversaient à deux un compartiment après l’autre croisant d’autres visages connus ; Kimmy River et Ysolte MacFusty étaient assises à deux dans un compartiment et Raven leur fit un signe tandis que Kimmy assise en tailleur semblait absorbée par le décompte de ses bonbons, Ysolte lui lança un regard désolé ainsi qu’un petit signe de main. Toutes deux étaient des camarades de classe de la jeune femme, de la maison Serdaigle également. Kimmy était comme une petite sœur pour Raven, un petit poussin dont on ressent immédiatement le besoin de prendre soin quant à Ysolte, elle était une amie fidèle et sincère sur laquelle Raven avait toujours pu compter et auprès de qui elle s’était confiée un nombre de fois incalculable.

Elle dépassa ensuite un compartiment de Serpentards dans lequel se trouvait Harper, son amie d’enfance mais elle n’eut pas le temps de lui signifier sa présence que déjà Oswin l’entrainait plus loin s’engouffrant dans le compartiment suivant où se trouvait déjà Regulus. A côté de Regulus était assise une blonde à la chevelure dorée et brillante et dont les yeux bleus se posèrent sur la Serdaigle. D’une beauté exceptionnelle, arborant un sourire immense elle tendait les bras à Raven et la jeune femme ne se fit pas attendre se jetant dans les bras de son amie, sa meilleure amie.

« Pandora ! » Laissa-t-elle échappé tout en tentant de recracher les cheveux blonds de sa bouche.

Raven se laissa tomber à côté de Pandora et posa sa tête sur l’épaule de celle-ci. Au même titre qu’Oswin leur amitié s’était fait tout naturellement et elles étaient devenues inséparables allant même jusqu’à passer les vacances de Noël dans la famille de Panda, plutôt que chez elle avec sa sœur et ses parents. Pandora était une jeune femme merveilleuse pour qui la vie n’était pas particulièrement facile, ou pas comment on pourrait l’entendre. Vélane, elle ne savait jamais si les garçons l’aimaient pour elle ou s’ils n’étaient attirés que par son physique et le sang qui coulait dans ses veines. Elle avait un frère tout aussi beau répondant au prénom de Darius, ils formaient à deux les Sutherland.  Un duo inséparable tempérament de feu.

« Cette année, c’est la dernière alors on va la faire compter. » Avait lancé Oswin d’un ton enjoué ouvrant son sac à dos pour montrer à ses amis son contenu ; quelques bouteilles de wisky pur-feu.

« A ce train-là, l’année on la finira pas du tout Os’ » Avait répondu Regulus un doux sourire aux lèvres.

La Serdaigle était enjouée, excitée à l’idée de passer une nouvelle année avec ces trois-là. Tentant d’effacer de son esprit le souvenir de la lettre qu’elle avait laissée chiffonnée dans la poubelle de sa chambre, au manoir. Ils étaient ensemble et rien ne pourrait rien y changer pas vrai ? Elle n’avait pas envie de penser à Regulus et ses propres fiançailles, ni à Pandora et sa quête de l’amour sincère. Ils seraient une dernière fois des étudiants, ils vivraient une nouvelle année avec tous les espoirs et les rêves qu’elle pourrait leur apporter.

« Le train ! Il s’en va ! »

Raven releva la tête de l’épaule de Pandora pour voir le quai s’éloigner mais son regard se posa sur le visage de Regulus, son visage se détendait, voyant le quai disparaitre, il avait alors tourné la tête vers Oswin et avait discrètement frôlé sa main. Ils n’avaient pas le droit d’être ensemble et vivaient dans une torture constante à l’idée d’être démasqué. Tout dans leur relation soulèveraient des questions et des sourcils, Reg était un sang-pur alors qu’Oswin non, sans parler du fait qu’ils soient tous les deux des hommes. Raven, elle se moquait bien de ce genre de choses, ils étaient parfaits l’un pour l’autre, elle n’avait aucun doute là-dessus. Elle reposa alors sa tête sur l’épaule de Pandora et se laissa porter par le bruit du train.

_________________
Parfait-en-Chef & Manwhore à plein temps

Why is everything so heavy
I don’t like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there’s comfort in the panic. And I drive myself crazy, thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy. 'Cause I can’t escape the gravity

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 684
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le Corbeau & Le Serpent #Corven   Dim 6 Aoû - 10:41

J'me permets de commenter à la suite - parce qu'en vrai j'sais plus si j'ai fait une partie 'commentaire' pis j'voulais quand même ouvrir ma tronche :v:
J'ADOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORE :red::red::red: j'l'impression de lire une fanfiction sur ME :rire::rire: j'trouve ca génial :ha: on retrouver tous nos copains :red:
Pis Osulus it's life :zad: alors j'suis happy d'les voir en Fanfic :ha:
HATE D'LIRE LA SUITE :red:

_________________

all i care about is how you feel
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 318
Date d'inscription : 09/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le Corbeau & Le Serpent #Corven   Sam 19 Aoû - 19:40



Merci mon petit Oswin d'amour  :fan:  j'ai juste tellement peur de pas être dans l'alignement de vos personnages, j'écris un peu comme je les perçois plus qu'autre chose du coup s'pas évident mais ils sont tellement géniaux, je les aime, je vous aime :caalin:


La nuit commençait à tomber, le train filait dans l’obscurité. Les conversations étaient animées et on pouvait entendre les rires résonner à travers les couloirs du train. Raven avait besoin de se dégourdir les jambes après l’avoir signifié à ses amis et malgré le fait qu’ils soient presque à Poudlard, elle se leva et ouvrit la porte du compartiment. Elle marchait silencieusement dans le long couloir profitant d’un petit moment de solitude pour remettre de l’ordre dans ses idées, moment qui prit fin brutalement lorsque perdue dans ses pensées elle rentra de plein fouet dans un autre élève et tomba brutalement au sol. Raven secoua la tête prenant quelques secondes pour réaliser ce qui venait tout juste de se passer puis releva la tête, surprise et croisa le regard de celui qu’elle avait percuté, Corban Yaxley, il était là face à elle. Il avait déjà son sourire en coin et lui tendait la main pour l’aider à se relever, Raven l’attrapa et se remit sur ses pieds marmonnant un « merci » entre ses dents. Il était bien plus grand qu’elle et après tout ce n’était pas vraiment difficile, ses boucles brunes tombaient harmonieusement sur sa tête et ses yeux gris perçant la fixaient comme dans l’attente d’une réaction quelconque de sa part. Elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle pourrait bien lui dire, elle n’avait pas prévu cette rencontre surprise et l’angoisse commençait à l’étreindre. Si l’année précédente elle l’aurait raillé d’une réplique acerbe, aujourd’hui elle n’avait juste rien en elle.

« La fiancée. » Avait-il lâché son sourire toujours vissé aux lèvres.

« Yaxley. » Aussi sèchement que possible, elle sentait déjà ses mains trembler.

« Je suis ravie de voir que mon nom te plaise d’autant qu’il sera bientôt le tien, il me semble. » Avait-il répondu.

Il s’appuya contre la vitre d’un compartiment et observa sa fiancée, Raven ne savait que dire ou faire, elle s’était préparée à de nombreux scénarii mais pas à celui-là. Prise au piège, elle se sentait prisonnière du train ne pouvant le fuir à moins de rebrousser chemin et de lui claquer la porte de son compartiment au nez mais elle doutait que ce soit du meilleur effet.

« C’est tout ce que tu as à me dire Raven ?  Un été sans me voir et pas une étreinte ni un baiser pour me dire bonjour ? »

Sa voix puait l’ironie et plus les secondes passaient plus l’envie de lui effacer son petit sourire moqueur travaillait la Serdaigle. Elle passa machinalement sa main sur la poche arrière de son jean à la recherche du contact rassurant du bois de cerisier dont était constitué sa baguette mais elle n’était pas là. Elle pouvait parfaitement la visualiser posée sur la petite tablette à côté d’une Pandora vaguement endormie. Raven ne voulait pas partir perdante de leur première confrontation mais elle ne pouvait pas s’éterniser non plus ne s’étant pas encore changée alors que Corban lui arborait déjà les couleurs de Serpentard à sa cravate et son blason sur sa chemise.

« Je t’aurais bien serré dans mes bras mais j’aurais trop peur de ne pas pouvoir contenir ma joie et de finir par t’envoyer mon poing dans la figure. » Avait-elle balancé, un vague sourire aux lèvres.

Elle tourna les talons et commença à s’éloigner mais fut bien vite arrêtée par la main de Corban sur son bras la forçant à se tourner vers lui. Elle le savait, il n’avait jamais supporté son impertinence et si en règle général il tolérait le petit jeu qui s’était installé au fil du temps entre eux, la situation était à présent bien différente. Son regard était pourtant neutre, le calme avant la tempête probablement, il la regardait avec une certaine curiosité comme s’il tentait de s’imprégner du visage de la Serdaigle puis, sans prévenir il relâcha son étreinte, la libérant. La jeune femme ne se fit pas prier et tourna une dernière fois les talons pour s’éloigner de son fiancé.

Elle retourna à la hâte dans son wagon et attrapa ses affaires afin de se changer mais son bras fut saisit une nouvelle fois, Pandora à moitié éveillée. La blonde la regardait avec ses grands yeux clairs et le cœur de la Serdaigle se réchauffa instantanément dans sa poitrine, Panda avait cet effet sur elle, un sentiment de bien-être, elle se sentait en sécurité, comprise. Le regard de la Poufsouffle l’interrogeait voyant l’état encore agité de Raven, elle ne pouvait pas lui cacher la situation et s’installant au fond de son siège, elle prit une profonde inspiration.

« Yaxley et moi on est fiancé. »

Oswin releva la tête brusquement, Regulus pencha la tête sur le côté comme pas certain de comprendre quant à Pandora elle fut instantanément réveillée. Elle agrippa le bras de Raven avec inquiétude pour être certaine que son amie ne se jouait pas d’elle mais Raven hocha la tête pour appuyer son propos. Le wagon était soudainement devenu silencieux et la jeune femme n’avait pas le courage d’ajouter quoi que ce soit alors elle croisa le regard d’Oswin espérant qu’il prenne la parole.

« Y f’rait mieux d’pas t’faire carotter . »

Elle s’était attendue à une blague brisant la tension mais il n’avait aucune envie de faire de l’humour. Il avait toujours su que sa meilleure amie serait fiancée tôt ou tard mais il ne s’était jamais imaginé que ça puisse devenir aussi réel et encore moins à Corban Yaxley, le garçon avec qui sa meilleure amie se prenait la tête au quotidien. Regulus regarda Oswin et approuva son propos suivi de Pandora offrant à Raven un léger sentiment de sécurité qui n’allait probablement pas durer. Ils ne seraient pas toujours là pour la protéger et il faudrait qu’un jour ou l’autre elle apprenne à gagner ses propres batailles.

« On va bientôt arriver et je dois me changer, d’ailleurs… Vous aussi. »

Raven attrapa le premier uniforme qui lui tomba sous la main tandis que Pandora tirait le rideau du wagon, la plupart des étudiants faisaient la file devant les toilettes pour se changer alors qu’eux n’en avaient pas la moindre intention. Un méli-mélo de vêtements s’opéra, Pandora était débout sur la banquette ne portant que sa jupe et son soutien-gorge à la recherche de sa chemise dans son sac tandis qu’Oswin fermait les boutons de la chemise d’un Regulus tentant en même temps de serrer le nœud de cravate autour du cou de son cher et tendre. Un joyeux bordel en somme entrecoupé du freinage en douceur du train. Ils étaient prêts, ou presque car la blonde n’arrivait pas à remettre la main sur sa cravate alors Raven lui fit don de l’une des siennes non sans discrètement lui jeter un sort afin qu’elle prenne les couleurs de Poufsouffle.

« Tête en l’air que tu es. »

Elle serra sa meilleure amie dans ses bras alors que le train amorçait son freinage final. Ils attrapèrent leurs affaires respectives et Raven souleva la cage de son corbeau encore endormi par la route, Bliss somnolait et elle ne doutait pas qu’il soit ravi de retrouver sa liberté une fois arrivé au château rejoignant à la volière les chouettes et autres volatiles. Raven avait trouvé Bliss un matin d’hiver, il n’était qu’un oisillon et ne ressemblait à pas grand-chose, elle l’avait couvert de ses petites mains et l’avait emporté avec elle dans la chaleur de sa chambre l’emmitouflant dans une vieille taie d’oreiller. Elle s’était attachée au volatile et il ne l’avait plus jamais quittée alors elle l’avait emmené avec elle à Poudlard et il était devenu l’équivalent d’un hibou pour d’autres sorciers, n’était-ce pas le plus étrange des hasards…

Ils quittèrent le train dans un brouhaha général s’agglutinant entre les wagons en direction des sorties les plus proches. Les premières années se regroupant sur le quai dans un coin alors que les plus âgés connaissaient déjà bien trop la routine annuelle. Raven resta à proximité de ses amies cherchant du regard d’autres têtes familières ce qui ne manqua pas lorsqu’elle croisa le regard de Siobhan ; sans hésiter elle fit de grands signes à la brune qui avec un grand sourire aux lèvres traversa la foule sans ménagement poussant sur son passage les autres élèves.

« Sio ! »

Elle agrippa le bras de sa cousine pour l’attirer vers elle et écraser sur sa joue un baiser. Siobhan c’était un peu la sœur que Reagan n’était pas, elles étaient cousines et avaient pour ainsi dire grandi ensemble cependant ces derniers temps elle ressentait de la part de sa cousine une certaine froideur, une étrange distance qu’elle avait bien l’intention de parcourir.

« T’es prête Fawley ? » lui lança sa cousine avec un clin d’œil qui sembla apaiser pour un court moment les inquiétudes de Raven.

Raven hocha la tête, elle se demanda si elle s’était trompée ou si sa cousine ne se contentait pas uniquement de maintenir les apparences. Elle décida de reporter l’affrontement avec la brune pour une autre fois, pour l’heure ils allaient pénétrer dans le château et assister à leur denier banquet à leurs tables respectives.

Pandora leur fit un immense sourire tout en rejoignant son meilleur ami Rhaegar sur qui elle se jeta littéralement de joie. Oswin, Regulus et sa cousine s’en allèrent rejoindre les Serpentards quant à elle, elle marcha d’un pas assuré vers les Serdaigles déjà attablés s’installant entre Kimmy et Ysolte. En face de Raven était installée une jeune fille que Raven ne connaissait que trop bien ; la tête dans les nuages, la cravate déjà dénouée et sa chemise attachée étrangement. Même pour le commun des sorciers elle paraissait étrange et pourtant Raven s’était attachée à elle, si fragile elle semblait toujours complètement à côté de son balai.

« Hé, Ebony ! »

« Elle te répondra pas ! » Lui lança Kimmy tout en lui assénant un coup de coude dans les côtes.

« Ça fait dix minutes qu’on essaye de lui parler, elle est juste ailleurs. » Complèta Ysolte en haussant les épaules.

Ils avaient l’habitude d’Ebony Rowle, toujours perdue dans un monde parallèle. Ils s’étaient tous accommodés de ses bizarreries. Raven n’insista pas laissant sa camarade à ses rêveries et se tourna vers Kimmy pour passer autour de la jeune Serdaigle des bras affectueux. Kimmy aussi était ce qu’on pourrait qualifier de décalée, elle était plus jeune qu’Ysolte et elle mais pouvait faire preuve d’une maturité étonnante par moment puis finissait par retomber dans l’enfance ce qui avait pour effet de troubler ses camarades.

« Tu vas nous manquer l’année prochaine Kimmy-chat. »

« J’suis pas un chat, j’suis un dragon. » Asséna la blondinette avec un immense sourire.

Kimmy vivait dans la famille d’Ysolte, le clan MacFusty avait recueillie la jeune fille après la disparition tragique de ses parents. Les MacFusty étaient en plus d’être les cousins d’Oswin, des éleveurs de dragons féroces dont la fierté ne faisait aucun doute. Raven les trouvait fascinant mais ce qui l’intriguait encore plus c’était les petits dragons miniatures qu’ils semblaient tous avoir comme animaux de compagnie. Ils étaient tout aussi impressionnants qu’inoffensifs.

Ils écoutèrent silencieusement le long discours du directeur, observant d’un œil distrait la cérémonie de répartition leurs estomacs criant famine. Le premier banquet était toujours un moment magique, le bonheur des retrouvailles, les rires, les exclamations, c’était probablement l’un des préférés de la Serdaigle, entourée de ses amis. La nourriture fit enfin son apparition alors, les voix se dissipèrent pour laisser place au bruit des fourchettes des élèves affamés.

Pouvant enfin remplir son estomac la jeune femme se retourna malgré tout et regarda en direction de la table des Serpentards croisant à nouveau le regard de Corban. Ils étaient entourés de ses amis, ou de ce qu’il qualifiait d’amis, elle connaissait vaguement leurs noms pour les avoir côtoyés dans les cours qu’ils avaient en commun. Elle lui lança un regard noir et se retourna vers son assiette écoutant d’une oreille distraite les conversations qui fusaient à sa table. Il n’allait pas s’en tirer aussi facilement.




_________________
Parfait-en-Chef & Manwhore à plein temps

Why is everything so heavy
I don’t like my mind right now, stacking up problems that are so unnecessary. Wish that I could slow things down, I wanna let go but there’s comfort in the panic. And I drive myself crazy, thinking everything's about me. Yeah, I drive myself crazy. 'Cause I can’t escape the gravity

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Corbeau & Le Serpent #Corven   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Corbeau & Le Serpent #Corven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Enfin ! Baptême Petit Saule / Petit Corbeau
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» La chasse au serpent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie de Bombabouses! :: Pottermania :: Fanarts et Fanfictions-
Sauter vers: