AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ice and fire (eleana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ice and fire (eleana)    Dim 20 Aoû - 12:12

ice and fire

C'est à nouveau là qu'je me trouve. A regarder la gare où filent les voyageurs toujours plus nombreux, s'pressant contre les portes, s'poussant sans aucune douceur pour être sûr d'pas manquer leur voyage - un beau ballet qui m'fait tourner la tête. J'beau chercher, aujourd'hui il s'trouve pas d'beaux étudiants en robe noir d'sorciers, ou aux vêtements moldus étranges, aux couleurs qui s'accordent pas au temps. Pas d'sociers - en même temps c'est les vacances alors j'vois pas à quoi j'pouvais m'attendre de différent. Peut être la possible chance d'voir quelque chose d'fantastiques pour m'sortir de la monotonie d'une nouvelle journée dans c'monde qui m'donne aucune excitation. J'repars - l'skate sur l'sol, et j'avance rapidement en filant entre les rues et les voitures - ignorant les gueulards qui m'trouvent dangereuses. J'envoie l'majeur dans leur direction, et pousse plus vite du pied. Avec autour d'la tête un casque, et l'lecteur d'cassettes à la ceinture pour profiter d'un peu d'musique et oublier l'bruit constant d'la ville.
C'comme ca que je me retrouve à filer toujours plus loin - dans l'métro quelque temps - avec dans l'sac à bandouilière des bombes d'peintures à foutre sur l'mur. J'prends quelques métros, m'perds parmi les rues pour être pas loin du Londres sorciers - c'toujours là qu'Anaël m'dit que s'trouve l'entrée mais seule j'ai jamais pu m'y retrouver. Et comme il s'trouve encore une fois pris dans les entrainements qu'notre père lui oblige à prendre me voila seule. encore - pas qu'ce soit un mal en somme. J'me retrouve rapidement à Candem town, et y a l'ciel qui tourne plus sombre.

C'la pluie qui tombe drue sur les toits d'la ville, et moins trempée dans le grand sweet blanc d'Anaêl et un jean noir qui m'sert trop à présent. Des converses où percent l'eau - et en vrai j'men fous. En vrai j'reste là à regarder l'ciel et j'me souviens - l'flash d'un souvenir d'une nymphe fantastique qui m'revient à chaque averse. La belle qui dansait avec la pluie. J'ai toujours l'carnet de croquis dans l'sac, et l'envie d'la retrouver pour l'immortaliser. mais l'souvenir se tarie avec l'temps laissant que l'impression d'frustration d'pas trouver l'exacte impression ressenti à c'moment. D'la voir si belle qui tournoyait avec les gouttes d'pluie.
Sourire aux lèvres, agacée d'pas être si douée que j'pensais pour tout garder à l'esprit j'vois alors qu'la rue est moins pleine. mais qu'pas loin de l'entrée des sorciers s'trouve une ballerine - une ballerine aux cheveux bruns qui tournoient encore - encore et encore. Dans un ballet qui fait parte mon coeur plus fort. Au rythme des mouvements gracieux. J'm'approche - croyant pas ma chance, et j'souris alors qu'je me retrouve pas loin.
leana — « j'pourrais t'regarder danser durant des heures. » Qu'je lance alors que j'suis pas si loin. C'la première fois depuis plus d'trois mois. D'puis Noël où j'l'ai vue pour la première fois. La première fois qu'je me retrouve à ses côtés, et j'ai l'coeur en fête. L'excitation d'la voir d'nouveau m'rendant extatique. « J'pensais qu't'étais une illusion ou un truc du genre. Mais en vrai t'bien réelle. Et plus jolie que j'ai pu l'voir la première fois, belle nymphe. » Qu'je sors avec révérence, avant d'voir que j'suis trempée jusqu'à l'os et qu'elle non - elle est parfaite en vrai. Et ca m'frappe d'voir comment elle reste parfaite même sous la pluie torrentielle.
leana — « est-ce que toi aussi t'es une magicienne ? »

_________________
love for two witches
my heart just sings badoum badoum - love for you both, dear witchs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 181
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Mer 23 Aoû - 15:00

ice and fire
Eleana/div>

Cachée sur un gros pull noir à capuche épais trop large pour elle, prêté par Oswin pour qu'elle puisse passer inaperçue dans le monde des sorciers. Elle a revêtu un de ces collants opaques d'hiver aussi, ainsi qu'une paire de bottine. Inaperçue, elle passera inaperçue. Elle voulait voir le monde de moldus, seule, voir tout de ses propres yeux dans la vision biaisée de son frère. Oswin la couvre auprès d'Evan, elle l'a tellement remerciée avant de partir, avant de prendre ce passage soit disant secret qui mène à un quartier du Londres moldu. Oswin lui a tout expliqué des objet moldus, il lui en montrer des dizaines et des dizaines pendant une journée entière. Elle est prête, prête à voir le monde. Elle suit les instructions d'Oswin et rapidement, elle se retrouve du côté des moldus. Et il pleut des cordes. A croire que la pluie est un signe distinctif du Londres moldu et du Londres sorcier. Elle s'avance dans la rue, sur le trottoir, tout en restant près de l'entrée pour rejoindre son monde. La capuche du pull d'Oswin est rabattue sur sa tête, elle ressemble à tous les autres. Elle observe le monde autour d'elle. Ces façades colorées, ces personnes extravagantes avec les cheveux relevés, colorés, aux habits étranges. Elle les observe tous, elle voudrait prendre des photographies avec ses yeux, elle voudrait se souvenir de tout, de tout le monde. Et sentant la pluie tomber sur elle, Elena ne peut s'empêcher de danser. Elle commence à tournoyer, elle recommence son ballet aquatique. Certains lui jettent des pièces moldues, elle s'en fiche. Elle danse juste, comme si elle était seule. Elle danse sans remarquer les gouttes en apesanteur autour d'elle, les gouttes qui dansent elles aussi. Elle est dans son monde, personne ne la remarque sauf ceux qui s'arrêtent un instant pour lui jeter quelques pièces.  Mais soudain, alors qu'on lui parle, la magie cesse et les gouttes retombent mais pas sur elle. Elle s'est créée une espèce de bouclier, elle évite les gouttes alors qu'elles les chérit.  Elle sourit devant l'inconnue, la trouvant magnifique, sous la pluie.

"Et moi, je pourrais danser pendant des heures."

Elena lui sourit. L'inconnue, qui a l'air de l'âge d'Elena, fait une révérence avant de lui dire qu'elle est bien réelle, qu'elle n'est pas une illusion, avant de lui dire qu'elle est jolie. La jeune Rosier rougit en baissant la tête dans un sourire avant de relever les yeux vers l'autre demoiselle, ses joues toujours colorées d'une teinte rosée.

"Nous sommes nous déjà vues quelque part ? Est-ce que l'on se connaît ? Je ne me rappelle pas avoir vu telle beauté auparavant"

Elle lui sourit en faisant une révérence à son tour. La moldue lui demande ensuite si Elena est elle aussi une magicienne et elle reste perplexe face à cette question. Elle est courant de mon existence ? De notre existence ? Elle laisse les gouttes lui tomber dessus, elle sent son collier battre contre sa poitrine, sous son pull.

"Une magicienne ? Qu'est-ce qui te fait dire ça ?"

Elle lui sourit, elle veut savoir pour elle a demandé ça, elle veut savoir si elle est au courant. Elle ne doit pas révéler l'existence des sorciers, elle ne doit rien dire.

"Comment tu t'appelles sinon ? Oh attend je vais deviner. Je suis sûre que tu t'appelles ... Lisa ? Ou ... Kathy ?"

Elle rit doucement, un rire cristallin. Elle ignore la pluie, elle ignore les passants, elle ignore tout et se concentre juste sur la petite moldue devant elle.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Dim 27 Aoû - 22:46

ice and fire

Elle tournoie dans l'vent et la pluie qui fouettent son visage d'poupée - elle sourit comme une folle, comme si c'tait pas si grave d'être trempée. Ca change d'tous les gens qui lui tournent autour sans la voir, qui s'focalisent sur leur seule existence sans voir qu'ils passent à côté d'la vraie beauté - c'est c'qu'elle est. D'trop de beauté qui m'foudroie sur place et j'vois plus qu'elle. Elle est aveuglante d'magnifiques mouvements, ample et gracieuse, la danseuse qui rendaient la pluie amoureuse. C'une nymphe - de celles qui ont l'pouvoir de protéger la nature, et d'la plier à leurs désirs. Non pour en faire une arme, mais pour la savourer dans toute sa puissance. Pour faire corps avec elle, la rendre indocile et puissante. Elle est plus qu'beauté, d'gouttes de pluie salées. Magnifique - et j'reste là à la contempler, jusqu'à ce que je puisse plus la fermer et qu'elle voit l'monde tomber d'nouveau droit sur l'sol. La magie s'envole pour laisser place à un regard qui m'foudroie sur place.
Elena — « Et moi, je pourrais danser pendant des heures. » J'doute pas d'sa - ca semble être une seconde nature, d'danser sous la pluie pour la jeune femme. Elle s'trouve à peine mouillée, ou alors c'que sa s'voit moins sur elle. Et j'souris comme une idiote à sa réponse et sa voix fluette d'enfant.
Elena — « Nous sommes nous déjà vues quelque part ? Est-ce que l'on se connaît ? Je ne me rappelle pas avoir vu telle beauté auparavant »
Leana — « Que d'beaux compliments - j'les accepte volontier. En vrai j't'ai déjà vu à la sortie d'King's Cross à Noël, mais j'doute que tu m'ai remarqué. » Je l'avoue - ca fait partie d'ces souvenirs qui sont devenus d'beaux dessins immortalisés sur papier glacé. La Nymphe - elle a d'beau cheveux aux reflets d'feu, et un sourire qui illumine l'ciel pour l'faire pleurer d'bonheur. La pluie a rien d'triste avec elle - elle en fait des gouttes d'crystals gelées qui s'amuse à éclater avec les doigts. Ca a duré qu'une seconde la dernière fois - c'tait suffisant pour qu'son visage se grave durablement.

C'étrange, d'voir comment tout d'vient magique quand on voit l'monde à travers l'regard d'un sorcier. J'regarde tout depuis le beau regard d'Anaël, depuis qu'j'ai été arraché à mon monde d'platitude moldu. Depuis que j'me retrouve l'étrange prisonnière d'un monde qui veut pas d'moi - ou j'me cache et m'fait passer pour folle pour pas être exécutée. J'sais que j'ai Anaël pour m'protéger - mon beau chevalier - mais dés qu'je sors dans l'monde, y a la magie qui m'rattrape. Comme si l'savoir attirée l'objet du savoir.
Elena — « Une magicienne ? Qu'est-ce qui te fait dire ça ?  »
Leana — « T'fais voler la pluie et danser les nuages. T'es une magicienne ou une nymphe au choix. Trop d'beauté pour que ce soit pas l'cas. » J'dis sans même ciller d'la voir qui s'étonne. C'vrai que c'est un secret - Père m'le répète sans arrêt. Mais quand on s'fait enfermer entre quatre murs parce qu'on vous pense tarée - ou qu'on vous l'fait croire - alors pourquoi pas jouer l'rôle jusqu'au bout , et assumer qu'le monde c'pas celui qu'je peux croire. Qu'c'est un monde avec d'belles princesse qui font danser l'feu, et des nymphes qui font perler la pluie.
Elena — « Comment tu t'appelles sinon ? Oh attend je vais deviner. Je suis sûre que tu t'appelles ... Lisa ? Ou ... Kathy ? » J'reste perplexe, l'tête sur le côté à l'observer qui s'débat pour m'trouver l'meilleur nom qui soit.
Leana — « Tu lis pas dans les esprits toi, c'sûr maintenant. Pourquoi un nom comme ça ? C'pas si loin d'la vérité, mais c'pas trop ça encore. » Qu'je dis avec amusement, croisant les bras pour lui laisser d'quoi trouver d'plus logique encore comme prénom pour moi - Kathy « Ca sonne comme des noms d'danseuses de nuit. » Qu'je sors avec perplexité, avant d'plutôt m'tendre vers l'ciel et d'me dire qu'elle a peut être l' nom d'une déesse de l'eau grec - ou peut être pas.
Leana — « J'te donne mon vrai prénom, s'tu me donne le tiens. »

_________________
love for two witches
my heart just sings badoum badoum - love for you both, dear witchs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 181
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Sam 2 Sep - 22:55

ice and fire
Eleana/div>

Il y a des rencontres imprévues, des rencontres auxquelles on ne s'attend pas, des rencontres qui peuvent changer une vie. Lorsqu'elle voit cette fille, cette jeune moldue, venir face à elle, la regarder danser avec la pluie, Elena sait qu'elle restera dans sa vie et qu'elle risque d'y faire un bon bout de chemin. Elle le sent au plus profond d'elle et elle ne peut que sourire à cette idée. Alors elle commence à lui parler, elle veut la connaître, alors que la pluie recommence à tomber sur elle. La magie est terminée, elle n'est plus imperméable, elle ne danse plus avec les gouttes. C'est juste elle et cette fille. Elle lui confie qu'elle pourrait danser des heures sous la pluie avant de lui demander si elles se sont déjà vues quelque part, avant de la complimenter. Elle la trouve jolie, cela ne fait aucun doute. Mais elle est une moldue, elle ne fait pas partie de son monde, elle ne doit même rien y connaître. La jeune moldue lui dit alors qu'elle l'a déjà vu à King's Cross à Noël, mais qu'Elena n'a pas dû la voir. Il y a tellement de monde à la gare à Noël, qu'effectivement, la jeune Rosier ne l'a pas vu.

"Je suis désolée de ne pas t'avoir remarqué. Je devais sûrement être avec mon frère, qui devait me presser pour rentrer. Tu étais sur quel quai ?"

Elle n'a pas pu être de son côté, sur le neuf trois-quart, ce n'est pas possible. Elle n'est pas de son monde, elle sait qu'elle n'est pas une sorcière, il n'y a pas de magie en elle. Pas de magie au sens premier du bouse d'hippogriffe dirons nous. La jeune femme dit ensuite ensuite qui fait tilter Elena. Elle parle de magicienne, Elena se demande finalement si elle ne connait pas un peu son monde. Elle l'interroge, d'un air rieur au cas où ça serait une blague, ou une taquinerie du même genre. La jeune moldue lui répond qu'elle danse avec la pluie et les nuages, qu'elle est soit une nymphe, soit une magicienne. Elena rit doucement, de son rire enfantin, innocent.

"Il faudrait cesser de mon complimenter, mes chevilles vont finir par enfler. Qu'as-tu vu en me regardant ?"

La jeune Rosier est curieuse, cette fille attise sa curiosité plus qu'elle ne le devrait. Elle finit par lui demander comment elle s'appelle, avant de tenter de deviner son prénom devant son air perplexe. La moldue la taquine en lui disant qu'elle ne lit certainement dans les esprits. C'est vrai, c'est loin d'être son dos à Elena.

"Ce sont les premiers prénoms qui me sont venus à l'esprit. Et puis si je suis pas loin de la vérité,
c'est déjà ça, non ? "


Elle lui sourit, avant de rire plus franchement à la remarque de la fille sur les prénoms de danseuses de la nuit.

"Tu trouves ? Ce sont des prénoms plutôt courants je trouve"

Finalement, la moldue lui dit qu'elle lui donnera son prénom si, et seulement si, Elena lui donne le sien. Elle est dure en affaire. Elle lui tend finalement sa main, un sourire aux lèvres :

"Elena, Elena Rosier."

Soudainement, la pluie cesse et le ciel commence doucement à se découvrir. Elena s'avance un peu plus vers la jeune fille devant elle, réduisant l'écart entre elle deux.

"Je ne connais pas cette ville, encore moins ce quartier ... atypique. Tu me fais visiter ?"

Elena a envie de passer du temps avec elle, d'apprendre à la connaître. Elle sait très bien qu'Evan n'approuvera pas, encore moins le patriarche. Mais elle s'en fiche à cette heure-ci, elle veut juste passer du temps du côté des moldus, découvrir leur monde, la découvrir elle. Avant de partir, elle remarque l'objet, la planche que tient la petite moldue.

"C'est quoi la planche avec des roulettes que tu tiens ?"

Pur sûr qu'il n'y a pas ça chez les sorciers, c'est un drôle d'objet.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Dim 10 Sep - 19:09

ice and fire

elena - « Je suis désolée de ne pas t'avoir remarqué. Je devais sûrement être avec mon frère, qui devait me presser pour rentrer. Tu étais sur quel quai ?" » Elle a des yeux qui pétille de quelque chose que j'vois rarement - comme si c'était une fumée magique d'paillettes bleus qui rendent son regard plus brillant que celui des simples mortels. Elle est magique, la nymphe de l'eau, celle qui fait danser la pluie. La pluie amoureuse d'ses courbes et de son sourire - j'peux le deviner, et comprendre pourquoi. C'est rare d'voir de si jolies filles. J'pas mon temps à regarder le monde à la recherche d'cette chose si rare, finalement. Et j'le trouve juste là - encore et encore - auprès des magiciens. Cette excitation, cette beauté qui va au-delà des mots. Même l'terme de beauté est pas assez acceptable, mais c'tout ce que je trouve pour le désigner. Ce qui les rends si attrayant, m'rendant incapable de me satisfaire du monde moldu auquel j'appartiens plus. Si comptait que j'ai pu y appartenir un jour - arraché depuis les premiers temps, m'faisant croire que comme mon frère l'sang qui coulait en moi avait un don magique. Pas d'magie - juste l'erreur de deux parents qui s'aimaient plus.
leana - « J'étais près du 9 3/4 pour attendre mon frangin. » J'dis comme si c'était l'évidence, et pour une fois j'ai trouvé une famille d'sorcier prête à m'faire passer la barrière. Une belle jeune femme, venue trouver deux terreurs d'une beauté sans pareil - aussi. Mais j'ai peu de regard pour les garçons, depuis longtemps déjà. C'que les filles ont cette grâce qui les rende lumineuse - j'peux pas me lasser de les voir qui bougent, s'mettent à rire, et gueulent leurs sentiments. Y a rien de plus satisfaisant qu'une femme au fond.

elena - « Il faudrait cesser de mon complimenter, mes chevilles vont finir par enfler. Qu'as-tu vu en me regardant ? »
leana - « j'ai vu qu'tu savais t'faire aimer d'la pluie pour qu'elle danse pour toi. tu l'as séduite, alors elle t'fait tourner la tête, et j'crois que tu peux faire tourner la tête d'n'importe qui en fait. » J'raconte en ignorant l'fait de pas la complimenter. J'vois pas l'intérêt d'garder pour moi c'qui tient de l'évidence, et j'suis trop émerveillée pour feindre l'indifférence. J'le suis jamais - indifférente - devant la beauté sauvage des magiciennes. Elles ont une chose en plus que j'trouve chez aucune fille que j'ai pu croiser à l'internat moldu d'où j'ai été virée. J'sais juste qu'elles sont stupides - elle - d'croire qu'elles sont c'qu'il y a d'mieux dans c'monde. Sauf qu'il y a des choses tellement plus surprenante ailleurs. Des choses qu'je me lasse pas d'découvrir toujours.
elena - « Ce sont les premiers prénoms qui me sont venus à l'esprit. Et puis si je suis pas loin de la vérité, c'est déjà ça, non ? » J'arque un sourcil, joueuse devant la nymphe qui m'cherche un prénom et reste plus ou moins loin du compte. J'préfère - plutôt - demander l'siens et m'rendre après cela comme pour cadeau à son aveu. Alors elle tarde pas à me le donner - finalement - semblant tout aussi intriguée que j'le suis à la découvrir.
elena - « Elena, Elena Rosier. »
leana - « Leana, Leana Grimaldy. » J'réponds avec l'même ton. D'jouer avec le prénom en premier, l'nom qui vient ensuite comme un pseudo-suspens. Rosier - ca m'dit un truc comme si mon frère l'avait déjà dit quelque part. Une grande famille - quelque chose comme ca. « T'es d'la royauté des Magiciens non ? » j'demande avec un soupçons d'émerveillement encore à m'trouver devant une vraie princesse. Pas que ca m'soit jamais arrivée - mais Elena c'une princesse qui tend à être reine d'un palais d'sang pur. Sauvage c'une princesse indomptable, qui vit d'la nature cruelle. C'une princesse louve - qui s'dompte pas. Elena c'une nymphe qui fait s'aimer d'la pluie; deux beautés d'pareil perfection.

elena - « Je ne connais pas cette ville, encore moins ce quartier ... atypique. Tu me fais visiter ? » j'opine - en m'disant pourquoi pas. Après tout c'pas tous les jours j'imagine qu'elle peut s'enfuir d'son palais pour découvrir c'monde-là. Père cesse pas d'dire qu'il manque d'intérêt, qu'il y a rien qui soit digne d'être vu ou montré chez les moldus. Pas même chez moi - du coup il m'regarde plus et ca m'arrange pour faire d'ma vie ce que j'entends bien faire.
leana - « S'tu veux. J'connais bien l'coin, mais j'sais pas trop c'que tu voudrais découvrir. » Tout - peut être. Même s'il s'trouve pas de dragons ou d'feu follets dans le coin. Y a toujours de danseurs de rue, des taggueurs, d'grands magasins, ou encore d'belles façades d'monuments historiques. Peut être un peu tout cela - j'sais pas ce qui émerveillent les magiciens en vrai. Peut être juste c'que je tiens à la main et sur quoi elle tombe son regard intrigué.
elena - « C'est quoi la planche avec des roulettes que tu tiens ? » J'lui tends le skate et l'pose entre nous.
leana - « C'un skate, t'veux essayer ? J'te montre si tu veux. » J'dis avant de prendre l'temps de me mettre sur l'objet, d'me mettre à rouler plus vite, avant d'sauter pour l'faire tourner, et prendre plus d'vitesse - demi-tour, j'reviens vers elle, j'm'arrête d'un coup et l'fait voler pour l'rattraper d'ma main. « On a pas d'balai alors j'me promène avec ca dans la rue. Ca va plus vite que marcher. » J'dis avant de le mettre à terre et d'lui tendre la main pour l'inviter à monter - et la soutenir pour pas qu'elle s'mette à voler dans les airs d'un coup.

_________________
love for two witches
my heart just sings badoum badoum - love for you both, dear witchs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 181
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Jeu 14 Sep - 14:39

ice and fire
Eleana/div>

Elle est curieuse Elena, de plus en plus curieuse. Elle se demande qui est cette jeune fille devant elle, au beau milieu de Londres, au beau milieu des moldus qui se pressent parce qu'ils n'aiment pas la pluie. Mais elle, l'adore la pluie, elle la chérit, elle l'adule. Et la petite moldue l'a bien remarqué alors qu'elle l'observait faire danser la pluie et les gouttes autours d'elle. Mais la moldue la connaissait déjà, Elena, et elle ne sait pas où elle a bien pu la voir, la remarquer. Elena apprend alors qu'elle l'a vu sur le quai neuf trois/quart. Elena écarquille les yeux, la bouche entrouverte. Le quai neuf trois-quart ? Elle papillonne des yeux pour reprendre conscience.

"Le ... Le quai neuf trois-quart ? Du côté des sorciers ? Comment ? Qui est ton frère ?"

Tant de questions qui se bouscule dans sa tête, questions dont elle ignore les réponses. Elle ne sait pas comment cette petite moldue s'est retrouvée dans son monde, elle ne sait pas comment cela est-ce possible, ce n'est pas logique, les moldus ne savent pas où se trouve l'entrée du quai des sorciers. Et c'est certainement pour tout cela qu'elle est extraordinaire, qu'elle n'est pas comme les autres. Elena l'aime déjà, elle a l'air d'être aussi rebelle qu'elle, aussi folle, aussi avide de liberté. La jeune Rosier lui dit ensuite d'arrête de la complimenter, ce n'est pas bon pour ses chevilles mais excellent pour son égo. Elle lui demande aussi ce qu'elle a vu réellement en la regardant danser sous la pluie. Leana lui raconte alors ce qu'elle a vu et Elena ne peut s'empêcher de sourire. Et de rougir aussi, au dernier compliment.

"C'est donc à ça que je ressemble, je comprends pourquoi la comparaison avec une nymphe. Et ...
encore une fois merci pour le compliment, j'espère bien faire tourner la tienne"


Dit-elle avec un sourire en coin, décidant de jouer le même jeu que la petite jeu, d'être dans la drague elle aussi. Elle est jolie, elle ne peut pas le nier, elle est même à couper le souffle. Elena a toujours aimé la beauté des moldus, elle les trouve fascinant, incroyable et tellement plus avancés que les sorciers. Elle tente ensuite des prénoms, en vain, avant de se présenter pour connaître le prénom de la demoiselle devant elle. Leana Grimaldy, prénom presque similaire au sien si l'on mélange les lettres, prénom aussi beau qu'elle est extraordinaire. Leana lui demande ensuite si elle est de la royauté. Elle lui sourit doucement avant d'hausser les épaules.

"De la royauté je ne sais pas, mais j'ai soit disant un sang-pur oui, bien que ça n'ait aucune importance pour moi. Je me fiche des noms à vrai dire"

Elle lâche un petit rire. Elle n'a rien des autres Elena, elle n'est pas de ceux qui croient en la pureté du sang et à son excellence. Enfin, supposé existence. Elena s'entend bien avec les autres, les autres s'entendent bien avec elle, elle vit comme ça. Elena, curieuse, demande ensuite à la jeune Leana de lui faire visiter ce quartier de la ville qu'elle trouve atypique, magnifique, incroyable. Elle aime les moldus et leur façon de voir le monde et de le concevoir. La moldue acquiesce, ce qui fait s'agrandir le sourire d'Elena. Elle lui demande ensuite ce qu'elle voudrait voir. Elena réfléchit un instant avant de lancer comme si c'était une évidence :

"Je veux tout voir, je veux connaître ton monde, montre le moi"

Enthousiaste, impatiente, elle veut découvrir le monde des moldus, tout savoir d'eux, apprendre ce qu'ils font, comment ils le font. Elle remarque finalement l'étrange planche à roulette de Leana et la questionne à ce sujet, elle est curieuse, elle veut savoir, voir leurs objets. Elle lui dit alors ce que c'est avant de lui montrer et de le poser par terre entre elles. Elle lui demande ensuite si elle veut essayer, Elena secoue la tête vivement dans un rire.

"Oh non, je risque de tomber, ce n'est pas mon domaine, c'est le tien. Alors montre moi comment tu ... roules ?"

Et sur ses mots, la jeune Leana se met à faire une démonstration devant une Elena ébahie et impressionnée. Elle revient finalement vers elle, avant de lui tendre la main pour l'inviter à monter, disant qu'ils n'ont pas de balais, alors ils roulent avec ça.

"Tu veux dire que tout le monde roule avec un ... skate ? Incroyable"

Elle se décide finalement à se prêter au jeu et saisit la main de Leana avant de poser un pied sur la planche à roulette. Elle hésite, elle n'ose pas poser le deuxième.

"Tu me tiens, tu me le promets ? Tu ne me laisseras pas tomber ?"

Elle la regarde, avant de se cramponner encore plus à son bras et de poser l'autre pied sur le skate. Elle est à peu près stable grâce à Leana qui la maintient mais lorsqu'elle se penche un peu en avant, elle manque de tomber alors elle s'appuie encore plus sur Leana en riant, peu rassurée.

"Je ne vais jamais y arriver, je vais tomber ! Comment on fait ?"

Elle rit d'avantage avant de tourner la tête vers sa petite moldue, se sentant désormais heureuse, à sa place.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Mar 26 Sep - 0:00

ice and fire

C’un mur qui les sépare – les moldus et les magiciens. Un mur simple dans un coin de la gare King’s Cross. Un mur où s’lance des jeunes sorciers pour rejoindre leur école. Et les moldus aveugles à tout c’qui est pas eux voient pas. Ils voient jamais ceux qui s’lancent contre le mur pour s’échapper ailleurs. Dans un autre monde interdit et si proche à la fois. L’interdit c’pas une chose que j’ai souvent accepter apprenant rapidement que c’là que se trouvait c’qu’il a de plus intéressant finalement. Le quaie 9 ¾, c’là qu’Anaël disparaît chaque année, à chaque vacances. C’pas souvent que j’ai pris le courage de venir l’y retrouver, trouvant d’beaux magiciens pour m’aider à traverser le mur – parce que seule j’peux pas prétendre avoir la magie pour le faire. Et un mur reste un mur – avec d’belles briques pour d’briser le nez si tu y fonce dedans pour le traverser.
Elena – « Le ... Le quai neuf trois-quart ? Du côté des sorciers ? Comment ? Qui est ton frère ? » J’lâche un rire à la voir si confuse et perdue. C’fou, comme parler du monde magique à un moldu ca m’fait passer pour folle. En parler à un magicien ca m’rend plus intéressante. Y en a aucun qui m’ait foutu à Sainte-Mangouste ou qui m’ait envoyé m’faire oter l’tout de la mémoire. Ils m’posent juste des questions, affamés de comprendre – comme j’suis affamée de les connaître.
Leana – « Anaël, c’mon frère, il est à Gryffondor. J’suis venue le chercher une fois, alors une famille m’a aidée à passer l’mur. » j’explique non sans exaltée de fierté d’me savoir assez dévouée pour faire c’genre de choses totalement folles.

Et on s’met à se parler, ignorant le mouvement de la pluie ou des moldus autour de nous. Y a qu’elle, et son regard océan, ses lèvres fines, son sourire ravi – elle est foutrement belle cette nymphe des eaux. J’peux pas regarder ailleurs, pas l’envie ou l’intérêt. C’elle qui a attrapé le miens, avec ses réactions que j’attendspas et ses rougissements qui m’font bondir le cœur plus vite. Elle ressemble à aucune autre fille que j’ai pu rencontrer – elle est unique, et bien plus jolie vraiment. Alors j’peux pas ne pas douter qu’elle soit d’sang royale.
Elena – « De la royauté je ne sais pas, mais j'ai soit disant un sang-pur oui, bien que ça n'ait aucune importance pour moi. Je me fiche des noms à vrai dire »
Leana – « T’as la beauté des princesses, surtout. » j’dis sans me soucier de ces histoires de pureté. Mon Père en parle comme un guerreier et m’envoie dans ma chambreparce que j’suis pas concernée. Après tout j’suis juste une humaine alors il y a pas de raison pour que je me soucie de ce genre de choses. A la place j’suis là à passer mon temps à les peindre et les dessiner ces magiciens d’sang royal.

Sauf que l’intérêt que j’ai pour les magiciens, elle, elle semble l’avoir pour mon monde à moi. Et c’est assez nouveau pour que je me sente prêteà tout lui montrer – même si en vrai j’vois pas ce qu’il y a de si incroyable dans le monde des moldus. L’intérêt à ce monde-là je l’ai perdue à force d’en découvrir plus sur les magiciens, et d’en découvrir de nouveaux chaque fois que j’ai la chance d’me perdre à Londres. Alors j’oublie ce qu’il y a de beau à vivre comme une non magique.
Elena – « Je veux tout voir, je veux connaître ton monde, montre le moi » Ok – bien. J’opine, et j’souffle d’aise quand elle semble prendre de l’intérêt pour mon skate – ca c’une chose qui a d’bien dans ce monde là au moins. Parce que outre ces choses qui font lever les yeux des adultes, j’vois pas quoi montrer d’autres. Les voitures, les bus, les fringues où y a tout qui a été figé. Peut être l’amener jusqu’à Camden ou Picadilly Circus pour la perdre dans c’qu’il y a de plus touristique à Londres. Ou monter jusqu’au National Gallery, et lui montrer qu’la beauté chez nous c’dans l’art qu’elle s’trouve.
Elena – « Oh non, je risque de tomber, ce n'est pas mon domaine, c'est le tien. Alors montre moi comment tu ... roules ? » J’ris – avant d’offrir une courte démonstration d’mon talent sur quatre roues. J’tourne, virvolte, sautille sur l’skate avant de venir m’perdre à côté d’elle dans un dérapage contrôlé, l’sourire sur les lèvres qui cache pas mon sentiment de fierté.
Elena – « Tu veux dire que tout le monde roule avec un ... skate ? Incroyable »
Leana – « Non, seulement les gens cools. Les adultes préfèrent les voitures, les vélos, ou les bus. Certains préfèrent des vélos. Ou des rollers – les Rollers c’cool tu devrais essayer. Surtout si t’aime le skate. » J’explique sans prendre vraiment conscience qu’elle sait sans doute pas tout ce que c’est – ces choses moldus qui m’sont familières. Et j’me demande si les magiciens volent tous en balais. Ou à travers la cheminée aussi – j’ai vu mon frère le faire une fois. « Vous utilisez quoi vous pour vous promenez ? Le balai ? » J’demande avec cette même faim d’apprendre plus sur l’monde de la magie.

Et bientôt elle se retrouve à s’mettre un pied sur le skate, moi la tenant – et ayant foutrement chaud qu’une fille si jolie s’trouve si proche.
Elena – « Tu me tiens, tu me le promets ? Tu ne me laisseras pas tomber ? » J’lâche un rire avant d’opiner et d’lui offrir un sourire ravi – et malicieux j’le cache pas aussi.
Leana – « T’vas tomber. Tout l’monde tombe au début, faut apprendre. Mais j’te promets de toujours t’aider à te relever. » J’dis plutôt parce que ca serait mentir d’dire qu’elle tombera pas – au contraire vaut mieux savoir s’foutre la gueule sur le sol avant de remonter en scelle. Et elle s’met les deux pieds sur l’skate, essayant d’trouver l’équilibre snas y parvenir. Mais retombe sur le sol avec un air angoissé qui m’fait sourire.
Elena – « Je ne vais jamais y arriver, je vais tomber ! Comment on fait ? »
Leana – « Tomberas pas de très haut au pire des cas. Mais c’qu’il faut c’que tu mette un pied dessus et tu t’pousse avec l’autre. Une fois qu’t’as pris un peu d’élan tu te mets dessus et t’cherche ton équilibre pour rester en place. Essaie, t’inquiète pas. »



_________________
love for two witches
my heart just sings badoum badoum - love for you both, dear witchs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 181
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Mer 11 Oct - 16:46

ice and fire
Eleana/div>

Elena n'avait jamais eu la chance de rencontrer un moldu. Bien sûr il y avait les nés-moldus, mais elle les considérait comme ses égaux. Mais des moldus, sans pouvoirs, qui n'ont jamais réellement vu le monde magique, c'est la première que ça lui arrive. Et quelle première fois. elle reste un instant interdite, émerveillée devant la jeune moldue qui se trouve devant elle, qui la regarde, la surprend. Elle la trouve jolie, elle ne peut pas le nier. La jeune moldue lui confie qu'elle a déjà été du côté des sorciers, sur le quai pour retrouver son frère. Elena apprend alors que son frère est Anaël et elle sourit à ce prénom en se souvenant de cette nuit où il l'a protégée contre le loup-garou dans la forêt interdite.

"Oh Anaël est ton frère ? Je l'aime bien, il m'a protégée un soir. Mais c'est une histoire trop longue.
J'ignorais cependant que les moldus pouvaient passer de notre côté"


Elle rit doucement, elle se rend compte qu'elle ignore beaucoup de chose du monde moldu. Elle ignore qu'ils pouvaient venir du côté sorcier, elle ignore tout de leurs inventions, de leurs moeurs, de leurs vies. Et elle est intriguée, car elle est attirée par l'impossible. Evan lui a interdit de nombreuses fois de passer de leur côté car ils pourraient l'enfermer. Mais elle ne s'en préoccupe pas, pas aujourd'hui, pas alors qu'elle se trouve devant une moldue qui l'intrigue, l'attire, qui est époustouflante. Les présentations se font alors, Elena se justifie sur le fait qu'elle n'est pas de la royauté, qu'elle ne le voit pas comme ça du moins. Pour elle, son nom est important mais elle ne se croit pas supérieure, elle ne se croit pas au dessus de tous. Mais Léana la compliment, lui dit qu'elle ressemble à une princesse, ce qui fait sourire et rougir la jeune Rosier plus que de raison.

"Oh c'est parce que tu viens seulement seulement de me rencontrer. J'ai plus du gueux que de la princesse en réalité"

Un rire cristallin s'échappe de ses lèvres, son sourire ne quitte pas ses lèvres. Elle est intriguée par cette jeune fille, elle veut en savoir plus sur elle, elle veut apprendre à la connaître, à connaître son monde. Elle veut franchir les interdictions parce que c'est tout ce qu'elle sait faire au fond. Elle ne respecte les règles, elle est rebelle, au grand damne de sa famille et sûrement de ses ancêtres qui doivent se retourner dans leurs tombes. L'héritière des Rosier s'intéresse alors à l'objet que tient la jeune Léana. Elle lui demande de lui montrer, elle ne veut pas essayer, elle risquerait de se rompre le cou. La moldue rit doucement avant de faire une démonstration, qui impressionne Elena. Alors elle,
elle est incroyable.
Elle n'avait jamais rencontré de fille comme celle-ci, jamais elle n'avait été subjuguée à ce point, et cela l'effraie autant que cela la fascine. Elle revient à ses côtés, laissant Elena impressionnée. Elle lui demande si tout le monde roule avec ça, avant de jeter un regard aux autres passants. Elle lui parle alors de voiture et d'autres choses qui font froncer les sourcils de l'innocence Elena. Elle jette un regard derrière Léana, elle remarque que la chaussée est remplie de ce qui doit être des voitures et des vélos. Elle ne les avait pas réellement remarqué avant, s'amusant avec la pluie avant de s'enfermer dans une bulle avec Léana.

"Des voitures ? Des vélos ? Que c'est fascinant ! Nous n'avons qu'un bus de notre côté, pour les sorciers en perdition soit disant. Mais il est bien différent de vos bus rouges"

C'est au tour de la jeune moldue de poser des questions à Elena sur leurs moyens de locomotion. Elle réfléchit un instant, se rendant compte qu'il ne font que marcher. Ou voler. Ou le réseau de cheminettes. Ou le transplanage. Elle ne sait pas par où commencer.

"Pour aller d'un point à un autre on peut utiliser le réseau de Cheminées, ou le transplanage pour les sorciers les plus compétents. On a aussi des portauloin que nous pouvons créer. Mais une fois en ville,
on ne fait que marcher."


Elle aime parler de son monde, elle ne la cache pas. Elle voudrait lui apprendre des choses comme elle, elle le lui en apprend. Puis une idée folle lui parcoure l'esprit. Elle veut essayer ce skateboard finalement. Alors elle met un pied dessus, faisant jurer à Léana de la tenir et de ne pas la lâcher. Mais la moldue lui dit qu'elle tombera forcément. Un regard apeuré parcourt son visage mais elle met finalement les deux pieds sur la planche à roulettes. Alors elle lui dit qu'elle n'y arrivera jamais, elle ne sait pas comment faire. Léana lui explique calmement, Elena tente de visualiser le tout dans sa tête. Elle se voit tomber. C'est inévitable.

"Et si je me fais mal ? Je ne pourrais pas me soigner à l'aide de la magie ici. Et je n'ai pas de potion.
J'ai une meilleure idée"


Qu'elle lâche en souriant alors qu'elle repose ses pieds à terre avant de s'asseoir sur le skateboard. Elle regarde Léana d'en haut, un sourire enfantin sur son visage.

"Voilà, je suis assise et toi tu te mets debout derrière pour nous faire rouler. Ça sera mieux et je suis sûre que j'aurais plus de plaisir"

Elle rit doucement, se cramponnant à la planche de toutes ses forces. Assise, elle a plus d'équilibre. Et c'est moins dangereux pour elle. Elle sent alors Léana venir derrière elle et s'accrocher à ses épaules.

"Je suis prête !"

Elle ne se préoccupe pas des patients qui passent en les regardant étrangement, elle ne se préoccupe pas de ceux qui râlent en les voyant au milieu du trottoir, de ceux qui sont pressés, des enfants qui eux aussi roulent sur des planches. Elle ne se préoccupe que de Léana, de la pression qu'elle exerce sur ses épaules, de son coeur qui bat un peu plus vite. Jamais elle n'avait ressenti ça un jour.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Dim 29 Oct - 17:39



Ice and fire
Elena Rosier & Leana Grimaldy
Brillante, aux yeux constellés d'étoiles - elle est douce, la nymphe, elle a cette voix mélodieuse qui attire les coeurs curieux. Mon coeur, qui bat plus fort au rythme de ses paroles, et j'ai juste d'envie de la faire parler encore - toujours. La faire parler de tout, de n'importe quoi, de découvrir plus d'elles. Plus de mélodie, d'intonations, de paroles insensées - de ce qui fait dire impossible aux adultes qui ont perdu leur croyance aux fées. Peter Pan qui s'efface dans la mémoire des Anglais, quand ils en viennent à se répéter les fées n'existent pas tuant leur enfance en même temps que la magie. Elle s'cache la magie, s'rend invisibles aux sceptiques terre à terre qui veulent juste vivre pour travailler - travailler pour vivre - le quotidien se répétant constamment dans les mouvements habituels. Ennuyeux - j'préfèrerai mourir qu'oublier que l'impossible c'est juste une excuse pour pas vivre d'aventures.
L'aventure, elle s'joue entre les bras de ces beautés irréelles - j'crois pas avoir jamais vu une fille qui ait ce bord de reine, et la curiosité pour le reste du monde - elle regarde partout autour d'elle comme s'il y avait quelque chose de magique, alors qu'la véritable magicienne c'elle. C'pour ca que je décroche pas mon regard d'sa carrure princière, et sourit d'la voir qui s'intéresse à moi sans savoir c'que j'ai pu faire pour cet honneur.
Elena - « Oh Anaël est ton frère ? Je l'aime bien, il m'a protégée un soir. Mais c'est une histoire trop longue. J'ignorais cependant que les moldus pouvaient passer de notre côté » Au nom d'mon frère j'ai les yeux qui brillent - m'souvenant d'une histoire qu'il racontait brièvement en rentrant d'son école. D'lui qui sauve une d'ses camarades une nuit d'cauchemars. J'doute pas de l'héroïsme dont peut faire preuve mon ainer - il est pas mon beau chevalier pour rien.
Leana - « Mon jumeau - oui - et il m'a parlé de toi en effet. Le beau prince sauvant une dame en détresse. J'suis ravie de rencontrer la belle demoiselle de son histoire du coup. » Dis-je en penchant la tête d'côté, lui accordant plus d'intérêt encore si c'possible. Plus d'intérêt, et une attention particulière, surtout quand elle montre autant d'désir de découvrir l'monde autour d'elle, qu'moi d'rester à ses côtés.

Et j'ai toujours l'coeur qui échauffe mon coeur d'envie qu'je veux pas comprendre. J'pas ressenti ca depuis que j'ai quitté l'île des Dragons, et étrangement Sauvage s'trouve loin de mes pensés, remplacée par l'doux rire d'Elena. L'nom s'inscrit dans mon esprit et j'souris de pouvoir l'faire glisser entre mes lèvres avec révérence.
Elena - « Oh c'est parce que tu viens seulement seulement de me rencontrer. J'ai plus du gueux que de la princesse en réalité »
Leana - « L'seul moyen pour moi d'le découvrir c'est de passé l'plus de temps possible avec toi. » Dis-je en m'approchant encore - presque sans vraiment l'vouloir, instinctivement voulant effacer cette distance entre nous - celle d'la méfiance, d'l'intriguante nouveauté qu'on doit encore dompter. « C'est finit, t'es condamnée à devoir m'voir te suivre partout. » Rajoutais-je avec un clin d'oeil amusé, complice - ou avec autre chose qu'je sais pas maitrisé. Pas qu'je veuille foutre des mots dessus, en vrai comme toujours j'suis juste mon inclination. Et l'reste - l'reste c'est pas si important. C'est l'instant qui compte plus qu'le reste. L'instant, et l'sourire de la jolie princesse.
Elena - « Des voitures ? Des vélos ? Que c'est fascinant ! Nous n'avons qu'un bus de notre côté, pour les sorciers en perdition soit disant. Mais il est bien différent de vos bus rouges » Un bus d'sorciers en perdition - soudainement j'me demande si j'pourrais avoir la chance d'voir ca. J'imagine l'engin immense aux couleurs du ciel, qui roule plus vite qu'tout pour pas s'faire réparer. Avec dedans des centaines d'étages, avec lits, restaurants, et couchettes - d'quoi accueillir ceux qui savent pas où aller. Ceux qui veulent juste toujours être en mouvement, et pas vivre dans l'même lieux, et l'même temps constamment.
Leana - « C'le moins amusant, mais peut être qu'si un jour on se recroise j'pourrais te montrer un vélo. Ou t'faire monter dans une voiture. » J'repense à tout c'que j'ai pu voir arriver dans les voitures d'Candem au soir tombée - et j'ai l'idée d'voir soudainement Elena allongée dans c'genre de situation.
L'ventre en feu sans pouvoir l'arrêter. J'secoue la tête, m'tourne vers elle, et j'tombe le regard sur ses lèvres. Pas même une heure qu'je la connais, et déjà j'ai l'esprit hypnotisé. C'doit être ce pouvoir d'magicien qui ont causé les tueries de Salem - l'impossibilité d'pas pouvoir s'empêcher d'vouloir plus. D'vouloir des choses insensées. Pas qu'je me refuse quoi que ce soit - cela dit - mais j'ai c'désir de savourer ces sensations qui m'sont pas si habituelles.

J'ai un faible pour les belles magiciennes - j'peux pas l'nier -
Elena - « Pour aller d'un point à un autre on peut utiliser le réseau de Cheminées, ou le transplanage pour les sorciers les plus compétents. On a aussi des portauloin que nous pouvons créer. Mais une fois en ville, on ne fait que marcher. » J'me concentre sur c'qu'elle me dit soudainement, et j'opine - m'émerveillant d'autant d'détails et d'choses que j'apprends d'son monde. J'm'accroche à ses lèvres, à ses mots, et j'imagine tout cela - comme notre monde mais en plus brillant. En plus vibrant d'beauté, d'la magie qui reste dans l'air en suspend comme des promesses d'possibles. D'possibles à inventer, juste l'esprit pour arrêter les idées des magiciens. J'vois tout cela, dans mon esprit, m'promets de trouver l'temps de me poser pour l'dessiner - plus tard - continuant l'projet de roman graphique entamée à la rencontre de Sauvage. J'ai l'livre dans mon sac - mais pour l'moment c'est mon skate qui s'trouve au centre d'toutes les pensés.
Elena - « Et si je me fais mal ? Je ne pourrais pas me soigner à l'aide de la magie ici. Et je n'ai pas de potion. J'ai une meilleure idée »
Leana - « Ca m'aurait donné une excuse pour t'soigner comme une moldue. » Mais j'doute qu'elle s'soit faite mal à c'point, cela dit j'trop intriguée pour l'arrêter - pour l'moment j'la vois qui s'met assise sur l'skate et rit d'la voir avec son visage d'enfant heureuse. D'enfant - femme enfant aux lèvres trop pourpres, aux lèvres qui m'donnent envie d'me pencher juste pour gouter.
C'pas l'genre de choses qu'on fait à une quasi-inconnue j'imagine. Alors j'préfère pour l'heure juste la regarder et tenter d'm'ôter ces idées d'la fête.
Elena - « Voilà, je suis assise et toi tu te mets debout derrière pour nous faire rouler. Ça sera mieux et je suis sûre que j'aurais plus de plaisir » Plaisir - l'mot reste dans ma tête en écho soudain et j'me demande si c'ca - l'plaisir. L'désir. Sans qu'ca soit trop d'mots romantiques en parlant d'Coup d'foutre, ou d'soudain grand amour rencontré et reconnu d'un regard - peut être c'la dit, mais j'suis pas connue pour être romantique. J'me connais assez pour savoir qu'il s'trouvera toujours qu'une fille pour m'faire divaguer à c'point.
Leana - « J'suis prête à tout pour t'faire plaisir alors. J'ai jamais fait ca, j'promets pas qu'ca sera parfait. » Ou peut être qu'si juste parce qu'je pourrais jouir d'me retrouver contre elle. Peut être.
Elena - « Je suis prête ! » Moi aussi - ou peut être pas - c'pas un souci comme j'me retrouve contre le corps d'ma belle princesse, à m'tenir sur ses épaules un peu trop étroitement. J'me mets en route alors, poussant sur mon pied pour prendre de l'élan - m'mettant dans l'sens d'une petite descente pour voir qu'le skate prend d'la vitesse. Et soudainement - soudainement j'm'accroupis contre elle, passe mes bras autour d'son cou, et - fuck. - j'ai son parfum qui m'fait vibrer l'esprit. J'ferme les yeux un court instant - pendant c'moment j'reconnais la fleur sauvage, l'odeur d'la pluie d'été, j'ai d'désir d'rester là.
Sauf qu'je perds l'contrôle, j'vois qu'on roule trop vite - et qu'il s'trouve un poteau -
Leana - « Fuck ! Tiens toi bien ! » Ca sert à rien - j'donne un coup avec un pied qui m'fait déraper, j'tombe en tentant d'la tenir - la tenir pour pas qu'elle s'blesse et pour la protéger. Et j'sais pas comment, j'me retrouve à moitié contre elle, sur l'sol emmêlé, et l'nez contre l' sien - la bouche sur la sienne. Et l'coeur qui bat trop vite pour avoir l'idée d'me bouger d'là.


_________________
love for two witches
my heart just sings badoum badoum - love for you both, dear witchs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 181
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Lun 30 Oct - 21:29

ice and fire
Eleana/div>

Elle ignore ce qu'est la sensation qu'elle ressent. Elle a le coeur qui bat trop vite, les mains moites, les jambes flagellantes. Elle est déstabilisée face à la moldue mais Merlin que c'est une sensation agréable. Elle la trouve jolie, tellement jolie. Elle aime ce qu'elle dégage, une partie rebelle cachée sous des airs de princesse. Elle n'a rien à envier aux autres filles, Elena la trouve magnifique, superbe, divine. La seule fois qu'elle a ressenti ça pour une fille, c'était pour Light. Et Light, elle l'a perdue de vue, elle a l'impression qu'elles ne se voient plus assez souvent. Mais Leana devant elle lui plait, elle ne peut pas le nier, ni le cacher. Et elle se fout qu'elle soit une moldue, elle dégage quand même une part de magie, une part qui attire Elena plus que de raison. Elles en viennent à parler d'Anael, douce coïncidence qu'il soit son frère et qu'il l'ait aidée dans cette nuit de terreur, de folie. Il est son jumeau, et il lui a déjà parlé d'elle. Elle lui lance qu'elle est ravie de la voir, et la jeune lui fait une révérence, un grand sourire sur les lèvres.

"Je suis flattée qu'il t'ait parlé de moi. Effectivement j'étais la demoiselle en détresse, il faudra que je pense à le remercier encore une fois"

Leana ne cesse de la compliment, ce qui fait rire Elena. Elle n'a rien d'une princesse en réalité. Elle n'attend pas après le prince charmant mais plutôt après une autre princesse. Elle n'est pas si distinguée que ça, elle se rappelle de la première rencontre avec Oswin, où elle était amer, acerbe, sans aucune distinction ou retenue. Elle n'aime pas les conventions sociales Elena, elle n'aime pas qu'on lui dicte des règles. Et comme elle le dit à la moldue, elle tient plus du gueux que de la princesse en réalité. Leana rétorque que pour qu'elle le découvre, elle va devoir passer plus de temps avec elle. Son coeur a un raté. Passer plus de temps avec elle ? Elle en crève déjà d'avance. Leana continue en lui disant qu'Elena est condamnée à la voir partout derrière elle.

"C'est une douce condamnation, j'accepte la sentence avec plaisir"

Qu'elle lance en souriant, la voix légèrement plus grave qu'habituellement. Elles en viennent ensuite à parler du monde moldu, monde qui fascine Elena, qui l'attire, lui tend les bras. elle veut tout savoir d'eux, c'est pour cela qu'elle est venue ici, couverte de l'autre côté par Oswin. Leana lui parle des moyens de locomotions, elle n'y comprend rien la Rosier mais elle écoute attentivement, elle pose des questions, avide de savoir. La jeune moldue lui dit alors qu'un jour elle lui montrera un vélo et la fera monter dans une voiture. Elle sourit grandement, avant d'acquiescer vivement de la tête.

"Cela signifie qu'il y aura une prochaine fois, j'ai déjà hâte de voir ce jour arriver"

Elle la drague, al cherche autant qu'elle le fait. C'est une sensation tellement exquise qu'Elena ne peut s'en lasser ou faire sans. C'est alors au tour de la sorcière de lui expliquer comment les sorciers se déplacent dans son monde. Des moyens beaucoup plus rapides que ceux des moldus. Leana semble émerveillée, ça ravit Elena qui si dit qu'elle devra lui montrer tout ça un jour. Puis la Rosier a une idée pour faire du skate sans risquer de se faire mal. Et même si sa moldue avait pour idée de la soigner comme les moldus les font, elle préfère s'asseoir sur sa planche à roulettes et elle expose ses idées à Leana. Pour elle, ça sera plus amusant, elle n'en doute pas une seule seconde. Elle a un grand sourire sur le visage, elle rit comme une enfant, toujours ivre de découvrir de nouvelles expériences. Et celle-ci risque de la marquer, de lui rester en tête un bon bout de temps. Cependant, la petite moldue la met en garde, elle lui dit qu'elle n'a jamais fait ça. Elena fait un geste de la main.

"Ne t'inquiète pas, on ne risque pas de se faire mal. Je me tiens bien, promis"

Et elle s'exécute, s'accrochant fermement aux rebords du skate-board. Elle lance qu'elle est prête, alors Leana vient derrière elle, elle s'accroche à ses épaules. Elle frissonne, tout son corps est en ébullition, elle n'avait jamais ressenti ça. C'est électrisant, incroyable, elle a l'impression de brûler, d'être incandescente sous son toucher, sous ses mains. Son contact l'apaise autant qu'il la brûle, au dessus du gros pull d'Oswin. Elle le sent dans tout son corps, elle ferme les yeux, et Leana commence à les faire rouler. Elle sent le vent dans ses cheveux et soudain, elle vient plus près d'elle, enroulant ses bras autours de son cou. Elena reste les yeux fermés, elle détache ses mains du skate pour venir les placer sur celles de sa moldue. Équilibre parfait. Mais lorsqu'elle rouvre les yeux, elle voit un poteau devant elles, elle entend Leana qui lui dire de bien se tenir, elle ferme de nouveau les yeux, s'accrochant toujours à la Grimaldy. C'est la chute, le dérapage. Lorsqu'elle rouvre grand ses yeux, elle se retrouve à moitié sur Leana qui l'a protégée de la chute, contre son visage, contre ses lèvres. Elle ne bouge pas, elle n'ose pas, elle ne veut pas casser ce moment. Alors avec tout le courage qui lui reste, elle fait claquer ses lèvres contre les siennes avant de se relever et de lui tendre sa main pour l'aider à la relever.

"Merci d'avoir amortie ma chute, Leana. Tu n'as pas trop mal ?"

Elle s'inquiète en fronçant les sourcils, l'examinant rapidement. Puis elle se baisse pour ramasser la planche à roulettes maudite et de la tendre à sa propriétaire, un grand sourire.

"Je crois que ce n'est décidément pas fait pour moi, je te le rends."

Son sourire ne la quitte pas, elle se sent vibrer, elle se sent merveilleusement en vie, pleine de vie, pleine de joie. Cependant, elle baisse les yeux et voit que son pantalon est déchirée et qu'elle saigne du genou. Aïe. Elle relève le regard vers Leana et lance :

"Je crois bien que tu vas devoir me soigner finalement."

Elle rit doucement, parce qu'elle n'a pas si mal que cela. Ça saigne, mais ce n'est rien. Ce n'est rien parce que jamais elle n'avait eu une expérience pareille, et pour sûr qu'elle s'en souviendra longtemps de sa première rencontrer avec Leana. Elle lui tend alors la main avant de lancer :

"Montre moi plus de choses. Je te suivrais dans ton monde, dans un autre, partout"

Parce qu'elle a l'impression que du moment qu'elle est là, elle pourra aller partout, faire ce qu'elle veut, sans règles, sans contrainte. Du moment qu'elle est à ses côtés.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 87
Date d'inscription : 30/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    Dim 12 Nov - 17:22


Ice and fire
Elena Rosier & Leana Grimaldy
Elena - « Je suis flattée qu'il t'ait parlé de moi. Effectivement j'étais la demoiselle en détresse, il faudra que je pense à le remercier encore une fois »
Leana - « S'tu veux j'te donne notre adresse comme ca t'pourras le remercier en personne. » Qu'je lance en la caressant du regard - la princesse en détresse. Pas tant une princesse selon ses propres mots, parce qu'elle s'voit - elle s'voit comment en vrai ? Comme une d'ces aventurières qui aiment voir dans l'monde moldue plus d'choses fantastiques qu'il s'en trouve vraiment ? J'suis pas sûre d'voir ce que les magiciens voient chez nous d'si fantastiques - mais assurément quand j'ai cette chance d'jouir de la présence d'une si belle magicienne j'peux pas la faire disparaitre. et même, quand j'vois une magicienne avec un regard si pétillant, j'me dis juste qu'elle a trop d'beautés pour l'gâcher en tournant l'dos et en partant dans l'autre sens.
Elena - « Cela signifie qu'il y aura une prochaine fois, j'ai déjà hâte de voir ce jour arriver »
Leana - « Ca peut être tous les jours qu'tu veux tu sais. J'suis souvent dans l'coin, t'auras qu'à passer par hasard. » Qu'je dis avec cette forme d'promesse dans la voix - qui cache pas de l'impatience et de l'espoir. D'vouloir la voir, la revoir, la voir encore - j'sais pas. Elle a cette présence pour le moins plaisante, et j'peux pas nier qu'elle soit jolie, la magicienne. Vraiment jolie.

Alors j'vais pas lui refuser de la prendre sur mon skate pour la faire descendre dans les rues de Londres. Encore moins si j'peux user d'cette excuse pour être proche d'elle - et s'lancer dans une aventure avec une nouvelle alliée c'pas si mal. J'sais pas d'quoi sont faites ses aventures, en général, mais apparemment l'fait de voler sur un skate ca la rend déjà extatique. Totalement extatique. Sauf que rapidement j'perds le contrôle du stake - et on s'retrouve emmêlée. Par terre. Sa bouche contre la mienne - et fuck elle a des lèvres au gout d'fraise. Et soudainement elle appuie avant d'partir - et j'reste un moment perplexe, assise sur l'sol à avoir la tête qui tourne. Et j'sais pas si j'pas mal - mal au coude, ou l'épaule ou j'sais pas. C'pas inhabituelle en vrai.
Elena - « Merci d'avoir amortie ma chute, Leana. Tu n'as pas trop mal ? »
Leana - « J'crois que j'ai mal, mais je saurais pas dire où. T'as les lèvres douces. » J'dis en me redressant du mieux que je peux, essayant de ne pas m'retrouver par terre, comme j'ai la tête qui tourne. Qui tourne vite, et la sensation encore des lèvres sur les miennes. Ca doit être ca qu'il se passe quand les adultes s'accusent d'tomber sur la bouche des autres- ou quelque chose des autres. J'crois que maman a gueuler ca un jour - j'crois. Mais j'aime pas y penser à maman. Pas alors qu'la journée est si belle.
Et j'suis chaque geste de la jeune femme quand elle va pour reprendre le skate et m'le tend avec un sourire d'exucse. J'le prend sans trop y réfléchir, remarquant déjà qu'il a rien d'cassé.
Elena - « Je crois que ce n'est décidément pas fait pour moi, je te le rends. »
Leana - « T'peux pas décider ca après un seul coup d'essaie. Mais j'vais tâcher d'te trouver des protections pour ré-essayer la prochaine fois. Comme ca t'auras moins peur d'te faire mal - comme t'es pas assez courageuse pour t'jeter dans l'vide. » Qu'je lâche avec un rire dans la voix. C'pas grave - si la princesse joue l'aventurière en restant une princesse. C'pas grave, j'crois avoir entendu dire qu'les filles elles aimaient pas s'salir et s'mettre des écorchures de partout. Puis si elle sort de son château dorés, alors elle doit apprende c'que c'est une vie d'aventures pas vrai ?

Elena - « Je crois bien que tu vas devoir me soigner finalement. » J'reprends pied pour voir qu'son pantalon est déchiré, et qu'elle a l'genoux qui saigne. Alors j'opine, et j'sors de mon sac qu'j'ai sur le dos de quoi faire - en vrai sur moi j'pas grand chose. Juste de quoi désinfecté et un pansement.
Leana - « T'bouge pas, je m'occupe de ca. » J'dis en sortant le tout, pour venir y mettre de quoi m'occuper d'elle - et ca pique sans doute mais j'oublie d'lui dire. J'oublie parce que j'pense jamais à ce genre de chose. Avant de finalement y mettre le pansement quand tout est partie et qu'il resta qu'son écorchure. « Ca va aller t'penses ? » J'demande avant d'me redresse et d'mettre mon skate dans mon sac - par la même occasion.
C'la qu'elle me prend la main et j'reste interdite un moment - un court moment.
Elena - « Montre moi plus de choses. Je te suivrais dans ton monde, dans un autre, partout » J'me mets à rire, avant d'prendre le chemin d'Picadily Circus.
Leana - « Il a quoi d'si fantastique c'monde-là pour toi, Princesse ? Soit, j'vais t'montrer un truc cool. » Dis-je avant d'la faire marcher puis vite, ignorant qu'moi-même j'ai l'coude qui saigne. J'le sens déjà plus comme j'la fais marcher vite dans les rues d'LondreS. Jusqu'à un p'tit magasin avec des jeux d'toutes les couleurs.

Des flippers - clignotants de tous les côtés, avec des jeunes autour qui s'excitent de voir les ballets tomber dans les trous. Ou pas - justement - les scores s'élevant d'plus en plus haut, et rendant l'ambiance électrique.
Leana - « J'adore v'nir ici quand j'ai du temps. Viens, j't'offre un milk-shake, puis j'te fais jouer ca t'dit ? »



_________________
love for two witches
my heart just sings badoum badoum - love for you both, dear witchs.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ice and fire (eleana)    

Revenir en haut Aller en bas
 
ice and fire (eleana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Fear To Fire II
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Londres Moldu-
Sauter vers: