AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 little talk and smoke (rhaerius)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2411
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: little talk and smoke (rhaerius)   Sam 26 Aoû - 19:01

little talk and smoke

Il serra plus fort le corps chaud de Remus contre le siens. Nus tous les deux, ils s'étaient couchés quelques heures plus tôt, profitant de l'intimité de leur chambre pour s'adonner à des activités érotiques en ignorant la présence des autres garçons dans la maison. Les quatre chambres se trouvaient dans le même couloir à l'étage, et Sirius n'avait pas souvenir d'avoir pu poser des sortilèges de silence. Remus l'avait fait - peut être. Et du reste il ne s'en souciait pas vraiment, savourant simplement la passion constante qui les animaient tous les deux. Mais si le sommeil avait été venir cueillir Remus rapidement après la fin de leurs étreintes, lui était resté éveillé, à l'observer s'endormir sur son torse, un bras entourant le corps du bellâtre. Il bougeait dans son sommeil, Sirius suivant ses mouvements naturellement - mais la nuit était tombée depuis longtemps, et ne sentant pas l'envie de dormir le prendre il se décida finalement à quitter le lit pour aller fumer une cigarette. Il s'extirpa de l'étreinte, Remus bougeant pour se détourner, et s'allonger sur le côté - en chien de fusil. Sirius le regarda, attendri avant de mettre un bas en jean noir qui trainait et de sortir de la chambre en tâchant de ne pas faire trop de bruit.
Il descendit l'escalier, rejoignant la cuisine où s'ouvrait une porte sur un petit jardin - une table, quelques chaise, un arbre, rien de plus. Suffisant pour qu'il puisse profiter de la fraicheur nocturne, ignorant le froid mordant la peau nue de son torse. C'était revigorant quelque part, lui donnant l'occasion de focaliser ses pensés sur autre chose que les souvenirs qu'il repoussait comme il pouvait depuis des jours.

Les vacances lui avaient permis de se sortir Regulus de l'esprit, après avoir ignoré la présence de ses parents à la sortie du Train. Partir à Londres avec Remus, pour découvrir et s'occuper de la maison était une chance, et ils n'avaient pas quitté Londres depuis. James les avait rejoint, pour un moment de perdition qu'il avait encore du mal à comprendre, mais qu'il assumait avec amusement. Et enfin, Peter et Rhaegar avaient fait leur entré la veille, offrant une soirée des plus délectables aux quatre amis dorénavant réunis. Tout était parfait après tout - alors pourquoi se sentait-il ainsi ?
Sa poitrine serrait rendait sa respiration difficile et il combattait ses pensés pour resté focaliser sur le moment présent. Il prit un paquet de cigarettes laissé dehors sur la table négligemment jeté. Il en sortit une, ainsi que le briquet que Marlène lui avait offert, avant de l'allumer, et d'inhaler la fumée. Il vit alors le poste de radio que Rhaegar avait ramené pour leur offrir - assurant que c'était de coutume chez les moldus. Alors il prit sa baguette et sans bouger de sa chaise en actionna le mécanisme pour entendre des musiques moldus au rythme lancinant. Il évita de mettre le son bien trop fort, mais en profita pour se vautrer plus profondément dans le siège, et d'observer le ciel où peu d'étoiles étaient visibles tout en fumant tranquillement.

Jusqu'à ce que la porte du jardin s'ouvre de nouveau, et qu'il soit surpris de voir se tenir une autre silhouette - à plus de trois heures du matin.
Sirius — « Rhaegar - j'espère que la musique t'a pas réveillé. » Dit-il avec un sourire contris en voyant l'amant de Peter faire son entrée dans le jardin. Il fit signe cependant au Poufsouffle de venir prendre place avec lui, prenant le dossier d'une chaise pour la faire glisser vers lui. « Insomnie ? » demanda-t-il avec quelque chose de plus chaleureux qu'il n'offre que rarement en dehors des Maraudeurs. Marlène a bien le droit parfois à un traitement de faveurs, mais Rhaegar c'était nouveau. Rhaegar avait été honnête, sincère, et prévenant avec Peter - outre cela il le rendait heureux et plus sûr de lui. Sirius était pas aveugle - pas quand cela concernait ses amis. Et s'il voyait que Lily était pour l'heure une sangsu dans la vie de James, le réduisant à être abruti; il voyait aussi que Rhaegar était un souffle d'air pour Peter, l'empêchant de constamment douter de lui. Alors il ne pouvait que l'apprécier.
Sirius — « C'est cool que tu sois venu avec Peter. J'ignorais que vous deviez passer les vacances ensemble. J'imagine que c'est plus officiel entre vous ? Pete est pas du genre loquace sur ce genre de choses. »


_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 114
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Lun 28 Aoû - 0:35

Little talk and smoke
Rhaerius
Il se réveille alors que le corps nu et chaud de Peter éveille en lui des petits frissons. Il se laisse aller contre le dos de son amant et embrasse sa nuque, alors que ce dernier soupire et se laisse tomber sur le côté pour terminer sa nuit. Rhaegar sourit doucement, c'est encore une chose qu'il apprend sur Peter, que ce dernier aime dormir et qu'il ne faut pas le réveiller lorsque Morphée a décidé que c'était le moment. De toute façon il meurt de soif alors autant se lever. Doucement il s'extirpe du lit et enfile son caleçon, arraché trop vite hier et jeté dans un coin de la pièce. Puis, se disant qu'il ne devrait croiser personne il quitte la chambre et rejoint le salon pour attraper un verre laissé sur l'évier, et boire deux longues gorgées. Mais un bruit, une musique attire son attention alors qu'il se tourne vers le petit jardin et remarque que derrière une fumée de cigarette, un Sirius Black dans la même tenue que lui prend l'air. Rhaegar reste surpris et se demande un instant si il ne devrait pas remonter, mais il n'a plus vraiment sommeil et qu'un peu d'air frais lui ferait du bien. Alors il ouvre le frigo et en sort deux bouteilles de Cacolac, contenant un liquide chocolaté moldu que les sang-purs n'ont pas osés tenter hier soir. Seul Remus a avalé une bouteille avec plaisir, se rappelant que pendant son enfance sa mère lui faisait boire ça. Il ouvre alors la porte du jardin et sourit lorsque Sirius se tourne vers lui. « Rhaegar - j'espère que la musique t'a pas réveillé. » « Pas du tout, je peux venir ? » Demande le Poufsouffle poliment, ne voulant pas déranger le sang-pur si il voulait rester seul mais Sirius ne semble pas contre, alors il s'approche, referme la porte et s'assoit sur une chaise à côté du Black. « Insomnie ? » « Soif. Et puis Peter irradie littéralement de chaleur, ça me réveille. » Dit-il avec un petit sourire avant de lever la tête et de profiter de la fraîcheur du soir, de la nuit qui se présente devant eux. Il ouvre les deux bouteilles et en tend une à Sirius, avec une lueur de défis dans le regard. « Allez tu devras bien essayer. Tu ne peux pas prétendre connaître le monde moldu tant que tu n'auras pas essayé ça. » Dit-il avec un petit rire.

Il aime l'idée de se retrouver qu'avec des sang-purs, il va pouvoir leur faire goûter des aliments improbables qu'il emportera de son monde. « Et toi pourquoi tu ne dors pas ? » Qu'il demande le petit Poufsouffle en tournant son visage vers le Black. Il se souvient à Poudlard tout ce qu'on lui a dit sur Sirius, tout le portrait de jeune homme arrogant, fier, cassant et piquant qu'on pouvait lui avoir décrit. Il a devant lui un jeune bien loin de cette image qu'on lui a donné ou alors, c'est juste qu'avec Rhaegar ça passe mieux. « C'est cool que tu sois venu avec Peter. J'ignorais que vous deviez passer les vacances ensemble. J'imagine que c'est plus officiel entre vous ? Pete est pas du genre loquace sur ce genre de choses. » « Peter est un timide mais... Oui c'est officiel entre nous. On a commencé à sortir ensemble trois jours avant les vacances, puis je suis venu chez lui il y a quelques jours avant qu'il décide de venir vous voir. J'imagine que votre approbation est une façon de rendre la chose officielle non ? » Demande le tatoué avant de prendre une gorgée de son cacolac. « Les vacances ensembles c'était pas vraiment prévu mais vu que je ne rentre plus chez mes parents, que je n'avais rien à faire et lui non plus on a décidé de rester ensemble. On veut en profiter avant qu'il ne quitte l'école. » Ils ont encore quelques mois mais ce moment arrivera vite et même si entre eux l'histoire est encore jeune, ils savent que cela durera. Ce sera difficile c'est vrai, mais ça tiendra. « Tu écoutes The Police... C'est pas mal ça. J'ignorais que tu aimais la musique moldu... » Qu'il dit en désignant le poste alors que Roxanne se termine et que Sting chante les dernières notes.

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2411
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Sam 2 Sep - 23:57

little talk and smoke

La lune luisait au-dessus de Londres, baignant le quartier dans une lueur apaisante. Sirius aurait aimé se faire bercer par l’atmosphère qui régnait alors, la maison silencieuse et personne aux alentours pour lui dicter sa conduite ; Il était libre, parfaitement. Libre d’être ce qu’il voulait, d’être avec qui il voulait. Il avait désiré cela toute sa vie, rêvant dans son enfance d’un jour où il ne subirait plus le courroux et les obligations de son nom pour simplement être lui-même. Mais si à l’époque il rêvait de sucrerie à gogo, et de jeux dans les ruelles moldus, il ignorait aujourd’hui ce qu’il pouvait bien faire de cette liberté. Et il ne pouvait pas ignorer ce qu’il avait sacrifié aussi pour finalement en jouir.
Il ne pouvait pas l’empêcher. Dés qu’il tentait de fermer les yeux, son esprit lui faisait revivre sa dernière altercation avec Regulus, et lui rappelait les paroles trop sages de Remus. Il regretterait ce qu’il mettait tant d’énergie à haïr et renier. Il regrettera un jour, de ne pas avoir donné sa chance à son passé, qui n’était pas si sombre qu’il voulait bien l’admettre. Sauf qu’il combattait ces démons depuis si longtemps qu’il ne les voyait que monstrueux.

Alors il se plongeait dans la nuit, trouvant là un réconfort, et un apaisement qu’il était loin de ressentir, et profitant d’être seul pour simplement allumer une cigarette et écouter la radio moldue. Sauf que c’est pas long, avant que soudainement la porte s’ouvre sur le jardin, et qu’une tête connue ne vienne s’y glisser. Rhaegar – qu’il espère ne pas avoir réveillé.
Rhaegar – « Pas du tout, je peux venir ? » Pour toute réponse, il opine, présente la chaise près de lui, et laisse à Rhaegar le soin de s’asseoir ; lui demandant ce qui lui vaut la présence d’un compagnon d’infortune, combattant aussi Morphée pour pas le laisser gagner ce soir.
Rhaegar - « Soif. Et puis Peter irradie littéralement de chaleur, ça me réveille. » Sirius peut pas empêcher un sourire amusé et pervers de naître sur son visage.
Sirius – « C’est qu’il doit être bouillant notre cher Peter… » murmure-t-il sans que le sous entendu ne perde en subtilité. Pas qu’il doutait que Peter et Rhaegar avaient passé ce stade là dans leur relation. Ils étaient tous les deux trop fiévreux dans chaque regard et chaque geste pour qu’il en doute un instant. Du reste, s’ils n’avaient rien dit, Remus avait clairement eut ce sourire en les voyant arrivé qui ne pouvait signifier qu’une seule chose : sexe.

Mais au lieu de plonger dans le sujet, Rhaegar lui offre plutôt une bouteille moldue qu’il a ramené plus tôt. Sirius reste un moment interdit à regarder la bouteille de chocolat, arquant un sourcil interrogateur. S’il n’y avait pas touché, c’était au plaisir de voir Remus en prendre plus que de raison, admirant toujours cette gourmandise que son amant avait pour le chocolat.
Rhaegar - « Allez tu devras bien essayer. Tu ne peux pas prétendre connaître le monde moldu tant que tu n'auras pas essayé ça. » Il lâche un rire canin avant de prendre la bouteille et de la monter à ses lèvres, répondant au défis de Rhaegar avec un sourire moqueur.
Sirius – « Au vue de combien Remus en a bu hier, j’peux assumer que ca doit pas être mauvais. » Dit-il avec un rire dans la voix, buvant une gorgée pour sentir le chocolat lui envahir la bouche d’un gout sucré. Il lâche un gémissement content, avant de poser la bouteille et de reprendre sa cigarette entre ses lèvres.

Rhaegar - « Et toi pourquoi tu ne dors pas ? » Il soupire lorudement, espérant que son problème soit simplement d’avoir besoin de boire – avant de retourner contre le corps chaud de Remus. Mais il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas fermer les yeux simplement, et fermer son esprit aux souvenirs qui le torturaient depuis des jours.
Sirius –« Trop de choses dans la tête, des choses désagréables que j’ai pas envie d’affronter pour le moment. Alors je viens ici plutôt que de rester plongé dans le noir. Au moins je risque moins de réveiller Remus. » Dit-il avec ce qu’il espère ne pas être une voix trop dramatique.
Il n’était pas homme à se confier sur ses ennuis, sauf à Remus et James éventuellement. Peter à moindre degrés, appréciant le fait que Peter le réconforte, sans chercher à en savoir plus. Jamais. C’était sans nul doute le parfait ami – de ceux qui n’ont pas besoin de mot pour comprendre, agisse toujours pour le mieux.

Alors il ne peut qu’être ravi de voir que Peter a trouvé quelqu’un poru l’aimer pour lui. Quelqu’un qui cherche pas à l’atteindre lui ou James. Quelqu’un qui voit vraiment que Peter était quelqu’un de bien, qui méritait tout autant qu’un autre Maraudeur d’être vu comme un foutu héros.
Rhaegar - « Peter est un timide mais... Oui c'est officiel entre nous. On a commencé à sortir ensemble trois jours avant les vacances, puis je suis venu chez lui il y a quelques jours avant qu'il décide de venir vous voir. J'imagine que votre approbation est une façon de rendre la chose officielle non ? » Il peut pas s’empêcher de sourire. Sortir avec un Maraudeur c’était sans doute passé par l’épreuve du feu en rencontrant les trois autres. Pas que déjà cette situation se soit présenté. Les anciennes copines de Sirius n’en étaient pas vraiment. Remus s’était préservé pour lui. Et James ne parlait que de Lily. Alors Rhaegar était le premier à devoir se confronter à cette amitié entre les quatre garçons.
Sirius – « J’imagine que oui. Tu es le premier à être présenté de la sorte dans notre groupe. Remus et moi avons trouvé le moyen de détourner cette épreuve, et James… Et bien James vole encore en solitaire pour le moment. Pas trop d’angoisse ? » demanda-t-il comme s’il n’était pas évident que Rhaegar avait déjà leur approbation. A voir Peter aussi heureux et confiant, il était évident qu’aucun de ses amis ne se mettraient contre son histoire.
Rhaegar - « Les vacances ensembles c'était pas vraiment prévu mais vu que je ne rentre plus chez mes parents, que je n'avais rien à faire et lui non plus on a décidé de rester ensemble. On veut en profiter avant qu'il ne quitte l'école. »
Sirius – « Je ne comprends cela que trop bien. Profitez vraiment, et tu sais que tu pourras venir ici aussi souvent que tu voudras. » Dit-il sans chercher à rebondir sur ce souci familiale. Pas qu’il soit de ceux qui veulent pas écouter, mais il n’était pas de ceux qui posaient des questions indiscrètes. Sans doute parce qu’il ne voudriat pas y répondre lui même. « C’est vrai que tu es en sixième année encore. Une année loin de Peter donc… Tu sais… J’suis content qu’il t’ait trouvé. Qu’il ait enfin quelqu’un qui voit pas en lui un substitu ou un moyen de nous attendre James, ou moi. » Rajouta-t-il avec franchise, prenant une autre gorgée du chocolat froid.

Rhaegar - « Tu écoutes The Police... C'est pas mal ça. J'ignorais que tu aimais la musique moldu... » Il lâche un rire, avant de se tourner vers la radio.
Sirius – « J’en écoute depuis pas mal de temps. Mon oncle Alphard m’avait offert une radio quand j’avais douze ans. Et écouter de la musique moldue c’était un bon moyen de faire enrager mes parents, alors je m’en privais pas. Après c’est juste… C’est juste plaisait je trouve. Les moldus ont des mots et des manières de dire les choses qui sont magiques. » explique-t-il avec un sourire sur les lèvres, écourant les paroles qui perdent pas de poésie avant de se tourner de nouveaux vers Rhaegar.
Sirius – « C’est cool aussi d’avoir un né moldu dans la bande. Tu vas pouvoir nous apprendre plein de choses ! »




_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 114
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Mer 6 Sep - 1:45

Little talk and smoke
Rhaerius
C'est qu'il a toujours eut le sommeil léger Rhaegar et que le moindre bruit, le plus petit changement de température le fait se réveiller avec une migraine terrible. Ainsi lorsque Peter se colle à lui avec son torse chaud et son corps aussi brûlant qu'un radiateur un soir de noël, et bien il se réveille et se retrouve obligé d'aller faire un tour. Bien-sûr il a pensé un instant à réveiller son homme avec une petite gâterie comme il se doit mais Peter dort si bien, avec sa bouille de bébé et ses mèches rebelles tout autours de son visage. On dirait un ange au repos, il ne pouvait décemment pas briser cette vision divine et se l'ôter de l'esprit pour la remplacer par une image lubrique. Ainsi il a préféré se lever et venir gambader dans la maison étrangement calme, pour boire un peu et redescendre la chaleur qui irradie de sa peau à lui aussi. C'est bizarre de voir l’appartement apaisé comme ça, rare aussi d'après la bouche de Remus car apparemment il y a toujours quelqu'un éveillé dans ces murs et il n'est pas rare de croiser un maraudeur au sommeil léger. C'est un véritable coin de paradis cet appartement, une zone de protection alors que tout s'effondre dehors et qu'ils ne sont pas sûr d'affronter la guerre à venir. Qu'ils ne savent pas si ils en auront la force surtout, si ils seront assez pour combattre sans juste se faire engloutir sous le poids des ennemis trop nombreux. Peut-être pas, pour l'instant il ne veut pas y penser au risque de s'ôter définitivement le sommeil et se faire angoisser pour la rentrée de sa 7eme années, quand il ne lui restera que Pandora et quelques amis pour affronter les sang-purs qui veulent lui faire la peau.

Au moins Mulciber ne sera plus là, c'est toujours ça. « C’est qu’il doit être bouillant notre cher Peter… » Qu'il lui dit Sirius lorsque Rhaegar lui fait part de sa difficulté pour dormir. « Je prendrais cela au sens premier alors en effet, sa température corporelle est supérieure aux autres. » Dit-il avec un sourire sans relever le côté lubrique de Sirius ni son regard plein de sous entendus. Sans parler du sourire qu'il a sur les lèvres, comme si Rhaegar avait le mot sexe gravé sur le front. Peut-être, il jurerait que le suçon qu'il a dans le cou est gros comme la place rouge. Pour le moment il tend une bouteille à Sirius qui fini par goûter avant de lâcher un son ravi, faisant sourire le Poufsouffle quand il remarque que l'autre aime le goût. Parfait, il n'aura de cesse de leur ramener des aliments moldus pour tout leur faire goûter à présent. « Trop de choses dans la tête, des choses désagréables que j’ai pas envie d’affronter pour le moment. Alors je viens ici plutôt que de rester plongé dans le noir. Au moins je risque moins de réveiller Remus. » Il hoche la tête et n'en demande pas plus car Rhaegar n'est pas du genre intrusif. Il attend qu'on lui parle si on a besoin mais si on ne le fait pas alors il ne s'en offusque pas. Lui même n'aime pas qu'on le cuisine non plus, c'est quelque chose qu'il refuse de faire en retour alors. « J’imagine que oui. Tu es le premier à être présenté de la sorte dans notre groupe. Remus et moi avons trouvé le moyen de détourner cette épreuve, et James… Et bien James vole encore en solitaire pour le moment. Pas trop d’angoisse ? » « Pour James ça ne durera pas si j'ai bien compris ! » Qu'il dit en croisant les doigts car comme tout le monde, il a plusieurs fois été témoin des actes de James Potter pour séduire la belle Lily Evans. Et comme tout le monde il a parié sur cette 7eme années, la der des ders.

« Je reconnais que j'étais angoissé si... Peter vous admire tellement, vous êtes si soudés les uns avec les autres. Rater l'épreuve des maraudeurs c'est encore pire qu'un repas détestable en compagnie de la belle famille ! » Qu'il dit avant de boire une autre gorgée de son cacolac et de s'adosser dans le siège. « Je ne comprends cela que trop bien. Profitez vraiment, et tu sais que tu pourras venir ici aussi souvent que tu voudras. » Il sourit et hoche la tête doucement, remerciant Sirius au passage pour sa gentillesse. « C’est vrai que tu es en sixième année encore. Une année loin de Peter donc… Tu sais… J’suis content qu’il t’ait trouvé. Qu’il ait enfin quelqu’un qui voit pas en lui un substitu ou un moyen de nous attendre James, ou moi. » « Il en a beaucoup souffert n'est-ce pas ? D'être vu comme juste un suiveur. Pourtant... » Il s'arrête et sourit dans le vide, le regard brillant et le cœur battant plus vite dans sa poitrine. « Peter est tellement gentil, bon, charitable... C'est un excellent combattant et élève quand on l'encourage un peu. Il cache beaucoup mais on gagne tellement à vouloir le découvrir tel qu'il est. Et concernant notre éloignement... Je sais même pas si il va durer. » Dit-il en faisant un vague geste de la main. Puis il se lève et s'approche de la radio pour regarder le modèle et pour écouter un peu plus la musique qui passe sur les ondes.

C'est qu'il connaît tout cela, le père Sutherland écoute pas mal de musique moldu et pour avoir passé tous ses étés chez eux, il en a profité plus que de raison. « J’en écoute depuis pas mal de temps. Mon oncle Alphard m’avait offert une radio quand j’avais douze ans. Et écouter de la musique moldue c’était un bon moyen de faire enrager mes parents, alors je m’en privais pas. Après c’est juste… C’est juste plaisait je trouve. Les moldus ont des mots et des manières de dire les choses qui sont magiques. » Il sourit et tourne son visage vers Sirius. C'est bien la première fois qu'il entend un sorcier, sang pur, dire que son monde a quelque chose de magique. « C’est cool aussi d’avoir un né moldu dans la bande. Tu vas pouvoir nous apprendre plein de choses ! » « J'ai déjà prévu de vous faire goûter des spécialités de chez moi et de la nourriture typiquement moldu ! D'ailleurs si je te ramène un téléviseur tu penses pouvoir lui faire capter les ondes moldus ? » Qu'il dit avant de venir se rasseoir.

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2411
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Dim 10 Sep - 22:48

little talk and smoke

Bonheur - il régnait une atmosphère chaleureuse, apaisée, heureuse dans la maison des Maraudeurs. La soirée qu'ils avaient passé tous ensemble avait été parfaite, teintée de blagues, de rires et de cette chaleur qui ne prend le coeur que lorsqu'ils sont avec les personnes qui comptent vraiment. Et Sirius ne pouvait pas rêver mieux que de voir les visages de ses chers Maraudeurs rayonnait de cette joie de vivre - oubliant qu'au dehors c'est l'orage qui gronde. Plus de disparition, de combat, de désertion - de cette chose qui grogne, qu'ils nomment la guerre. Oubliant les combats, les blessures, les pertes, la peur. Il n'y avait qu'eux à ce moment-là. Eux et les coeurs amoureux qui s'enhardissent d'être aimé. Il avait passé la soirée collé à Remus, comme toujours, caressant toujours distraitement son petit ami comme pour être assuré qu'il pouvait à présent jouir de Remus ainsi. Qu'il n'avait plus à ravaler ses sentiments, à les cacher sous des comportement puérils et stupides. Il avait vu Rhaegar et Peter, ne cessaient d'échanger regard et sourire. Et James, avec cette fierté fraternel de voir son monde aussi vibrant de joie.
rhaegar - « Pour James ça ne durera pas si j'ai bien compris !  » Sirius ne put empêcher une grimace de venir, à l'idée des paris et autres espoirs qui se forgeaient autour de James et Lily. Espoirs qu'il ne partageait pas - craignant ce que la jeune femme pourrait faire au coeur de son meilleur ami.
sirius - « Et je suis pas vraiment sûr de m'en réjouir ou pas. » Grogna-t-il presque en reprenant entre ses lèvres sa cigarette, incapable de partager l'enthousiasme des autres concernant la belle Gryffondor. Préférant aussi parler plutôt de l'histoire entre Peter et Rhaegar - qui avait eut son estime en protégeant le Pettigrow sans même être de ses amis.
rhaegar - «  Je reconnais que j'étais angoissé si... Peter vous admire tellement, vous êtes si soudés les uns avec les autres. Rater l'épreuve des maraudeurs c'est encore pire qu'un repas détestable en compagnie de la belle famille ! » Il ne put s'empêcher de rire à cette comparaison. Il ne doutait pas qu'être accepté des Maraudeurs était une étape importante pour ceux qui se retrouvait à tomber amoureux de l'un d'eux. Mais Rhaegar n'avait aucune inquiétude à se faire - contrairement à d'autres sans doute.
Sirius - « Surtout que la famille de Peter est pas la plus agréable. Elle refuse d'nous voir Remus et moi - un sang mêlé et un traitre c'est mauvais pour leur image. Alors t'angoisse pas de les rencontrer, vraiment. J'doute que leurs opinions changent celle de Peter à ton sujet. » Dit-il, se sureprenant lui-même de vouloir rassurer le né moldu à ce sujet. D'autant qu'il doutait que la famille de Peter fasse un repas pour rencontrer le petit ami de leur fils. Et il espérait que la confiance qui brillait dans les yeux de Peter serait assez pour qu'il ne s'offusque pas de voir sa famille le dénigrer plus encore.
rhaegar - «  Il en a beaucoup souffert n'est-ce pas ? D'être vu comme juste un suiveur. Pourtant... [...] Et concernant notre éloignement... Je sais même pas si il va durer. »
Sirius - « Tu tiens vraiment à lui hein ? Pourquoi ca durerait pas ? Tu entends quitter Poudlard pour le rejoindre et vivre votre histoire comme des moldus bohèmes ? »  demanda-t-il avec un rire dans la voix, bien qu'il y avait une réelle interrogation dans la question.

Il aimait faire la connaissance de Rhaegar, pouvoir lui parler et jouir de sa présence en tête à tête. Il aimait discuter avec les nés moldus, en général, mais pour la première fois il avait le sentiment qu'il pouvait parler de tout, et dire des choses dont il ne parlait pas habituellement.
rhaegar - « J'ai déjà prévu de vous faire goûter des spécialités de chez moi et de la nourriture typiquement moldu ! D'ailleurs si je te ramène un téléviseur tu penses pouvoir lui faire capter les ondes moldus ?  » Ouvrant de grands yeux, et bombant le torse Sirius opina vigoureusement.
Sirius - « Si tu me connaissais mieux tu poserais pas la question. » dit-il avec un sourire en coin sur les lèvres, presque machiavélique. « Un téléviseur : ma cousine en avait un dans sa maison. Ca serait parfait d'en avoir un ici aussi ! Et j'suis assez doué pour ensorceler les objets moldus - une chose qui reste entre nous n'est-ce pas ? Tu veux voir ? »  demanda-t-il avec cette fierté qu'il tâche pas de cacher avant de sortir de sa poche un couteau qu'il tend au né moldu avec un sourire énigmatique sur les lèvres.


_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 114
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Sam 16 Sep - 1:02

Little talk and smoke
Rhaerius « Et je suis pas vraiment sûr de m'en réjouir ou pas. » Il n'en demande pas plus, se disant que cela concerne sans doute James et la Lily en question. Comprenant que tout n'est pas tout rose dans le meilleur des mondes, Rhaegar se dit que Sirius doit avoir ses raisons si justement il n'est pas enchanté concernant James et son béguin de toujours. Car tout le monde le sait que malgré son côté dragueur et blagueur, James Potter n'appartient qu'à une seule femme et que seule sa chevelure rousse peut faire chavirer son cœur. C'est mignon autant d’attention après plus de sept ans, Rhaegar admire un peu cela au fond de lui même. Cet acharnement, après tous les râteaux qu'il a pu prendre, rester avec cette idée fixe et continuer à lui courir après. Beaucoup auraient lâchés l'affaire depuis longtemps d'ailleurs. « Surtout que la famille de Peter est pas la plus agréable. Elle refuse d'nous voir Remus et moi - un sang mêlé et un traitre c'est mauvais pour leur image. Alors t'angoisse pas de les rencontrer, vraiment. J'doute que leurs opinions changent celle de Peter à ton sujet. » Il hausse les épaules et accepte d'un signe de tête. « Je ne m'en offusquerais pas. Je ne suis qu'avec Peter de toute façon, l'avis des autres sur ma personne me laisse de marbre. » Dit-il d'une voix assurée. « Bon sauf les maraudeurs, mais vous êtes l'exception. » Qu'il dit avec un petit sourire accompagné d'un rire. Le regard des autres, voilà quelque chose dont il ne s'occupe plus, car il change si facilement. Quelqu'un vous adore et la seconde après il vous déteste au plus profond de lui même, Rhaegar ne se préoccupe plus de cela. Il a été déçu pas trop de monde pour continuer à s'occuper de ce qu'on peut penser de lui.

« Tu tiens vraiment à lui hein ? Pourquoi ca durerait pas ? Tu entends quitter Poudlard pour le rejoindre et vivre votre histoire comme des moldus bohèmes ? » Il rougit fortement et baisse la tête avant de répondre d'un petit oui étouffé. « Je tiens beaucoup à lui. Et je pense terminer ma 7eme années loin de Poudlard. Seulement passer mes examens... Car... Enfin ça commence à être dangereux pour moi dans l'école. » Qu'il rajoute avec un geste de la main, ne voulant pas s’épancher sur ses problèmes. Tout va bien, il n'a aucune raison de se plaindre ou de dire que sa vie ne lui convient pas. Si il y a bien avec Pandora que les choses ne sont pas toute rose, mais il prend sur lui de toute façon. Et si elle a besoin de son frère dans sa vie pour être heureuse, et bien il laisse sa place. Il ne veut pas lui causer de tord, il ne veut pas qu'elle choisisse entre l'un et l'autre de toute façon. Le sujet dérive sur une possible modification d'un objet moldu, car il sait qu'il peut en faire passer même dans ce monde. Il n'aura aucun mal à ça. « Si tu me connaissais mieux tu poserais pas la question. » La remarque le fait éclater de rire alors qu'il reprend une gorgée de sa boisson chocolatée. « Un téléviseur : ma cousine en avait un dans sa maison. Ca serait parfait d'en avoir un ici aussi ! Et j'suis assez doué pour ensorceler les objets moldus - une chose qui reste entre nous n'est-ce pas ? Tu veux voir ? » « Promis ce sera notre secret. Et va-y montre moi ! » Dit-il en prenant le couteau suisse que Sirius lui tend. Il le regarde, le retourne dans tous les sens pendant un moment tout en buvant de sa boisson. « Il peut faire quoi ? » Dit-il après un moment avant de le rendre à son propriétaire. « Ce qui serait cool c'est d'en faire un qui peut tout couper ! Le métal, le bois... Tiens c'est une idée ! » Dit-il en se mettant à réfléchir un peu avant de revenir s'asseoir à sa place.

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2411
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Dim 17 Sep - 23:22

little talk and smoke


C’était assez exceptionnel de voir quelqu’un avoir la confiance de Sirius en si peu de temps. Cétait un exploit évident qui avait laissé les autres maraudeurs sans voix lorsque Sirius s’était littéralement jeté au cou de Rhaegar quand il était arrivé avec Peter. Ignorant presque son ami au profit du Poufsouffle qu’il était plus que ravi de retrouver. Pendant un moment, sa ressemblance avec Patmol avait été flagrante – selon James – et il n’était pas si difficile de l’imaginer japper joyeusement autour de l’invité. Il ne pouvait pas nier qu’il avait une véritable affection pour le jeune homme, lui souriant sans mal et l’incluant dans les conversation alors qu’il était souvent plus distant et sarcastique que les autres Maraudeurs avec ceux qui tentaient de se faire une place dans leur groupe. Même Marlène n’avait pas eut cette chance d’être présentée aux Maraudeurs, alors qu’elle avait sans doute était la seule « relation » de Sirius. Mais il ne supportait pas de devoir partager ce monde-là. Son monde – ses amis étaient tout ce qu’il avait de plus précieux. Les personnes qu’il préférait et il pouvait tout faire pour eux. Il se sacrifierait sans même y penser à deux fois, ne regrettant jamais de les faire passer avant lui-même. Alors il était comme un chien de garde, aboyant et mordant les intrus.
Mais pas Rhaegar. Ce dernier avait su se faire une place auprès du Black sans le moindre effort. Sans doute parce qu’il était plus qu’évident que ses sentiments pour Peter étaient réels. Et si même Sirius l’avait remarqué c’est que ce devait être une chose plutôt évidente.
Rhaegar - « Je ne m'en offusquerais pas. Je ne suis qu'avec Peter de toute façon, l'avis des autres sur ma personne me laisse de marbre. »
Sirius – « Que de paroles avisées. » Dit-il alors que lui-même ne cherchait pas à plaire à quiconque quand il se promenait dans les couloirs en tenant Remus par la main. Ignorant les regards noirs de son passé – qui ne pouvaient que siffler de mécontentement de voir le traitre Black se foutre dans plus de honte encore en aimant un sang mêlé. Alors parfois il riait en s’imaginant gueuler qu’il était de plus un loup-garou, juste pour voir leurs visages perdre toute leur couleur.
Rhaegar - « Bon sauf les maraudeurs, mais vous êtes l'exception. »
Sirius – « Bien évidemment. » Rajouta-t-il avec un air qui ne cachait pas son manque de modestie. Il était ravi que Peter voit à quel point les Maraudeurs comptaient. Il doutait que tout le monde puisse vraiment accepter une amitié si présente dans la vie des quatre garçons. Ils étaient inséparables, liés par quelque chose qui ressemblait plus à de la dépendance qu’à une amitié simple et normale. Ils avaient besoin les uns des autres. C’était rare – vraiment – que de trouver quelqu’un qui saurait accepter que si jamais un Maraudeur avait besoin de Peter, il laisserait tout en plan pour son ami.
Rhaegar - « Je tiens beaucoup à lui. Et je pense terminer ma 7eme années loin de Poudlard. Seulement passer mes examens... Car... Enfin ça commence à être dangereux pour moi dans l'école. » Sirius ne pouvait que le comprendre – après tout il l’avait sauvé des griffes de Mulciber quand ils s’étaient rencontré la première fois.
Sirius – « T’as eut d’autres problèmes avec les Serpentards ? » demanda-t-il d’une voix presque grondante de mécontentement à cette idée. A présent que Rhaegar était avec Peter il pouvait jouir de la protection du Black. Et il était le plus vindicatif des Maraudeurs à n’en pas douter.

Pour le moment cependant il préfère changer de sujet, profiter de la présence de Rhaegar pour faire plus ample connaissance et se vider l’esprit de tout ce qui le maintient éveillé à cette heure de la nuit. Alors il lui montre une des choses qu’il a pu ensorcelée puisqu’ils parlent d’objets moldus.
Rhaegar - « Promis ce sera notre secret. Et va-y montre moi ! » IL tarde pas avant de mettre le couteau entre les mains du sorcier.
Rhaegar - « Il peut faire quoi ? »
Sirius – « T’as qu’à deviner. » Dit-il avec un air de défis, terminant sa cigarette en quelques bouffées d’une fumée blanche qui disparaît dans les airs.
Rhaegar - « Ce qui serait cool c'est d'en faire un qui peut tout couper ! Le métal, le bois... Tiens c'est une idée ! » Il opine doucement à l’idée, après tout c’est vrai que c’était pas idiot – bien qu’en général il utilisait le sortilège de découpe pour cela. Mais peut être que parfois ca pouvait être utile d’avoir un objet magique à la place.
Sirius – « On pourra en faire un ensemble si tu veux pour ca. Mais celui-la il coupe rien à part des choses normales pour un couteau. » Dit-il en haussant les épaules. « Il ouvre toutes les portes cependant. Tu le glisse dans une serrure et elle s’ouvre. Je l’ai ensorcelé il y a quelques années. Il nous sert pour pas mal de nos farces depuis. » Dit-il non sans cacher sa réelle fierté devant ce qu’il considérait être du géni.
Sirius – « On aime bien ca ensorceler des objets moldus avec James. Alors on va peut être te demander de nous aider pour les prochains. »



_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 114
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Dim 24 Sep - 21:51

Little talk and smoke
Rhaerius
« Que de paroles avisées. » Il n'est pas avisé, pas vraiment mais il a appris avec le temps à ne plus s'arrêter sur l'avis des gens. De toute façon tant que cela n’impacte pas sa relation avec Peter et bien il s'en moque. Il est là pour le maraudeur et pas pour autre chose alors si les parents Pettigrow n'acceptent pas et que Peter le vit bien, Rhaegar ne dira rien. Tant que son homme ne souffre pas, c'est tout ce qu'il demande, tout ce qui compte pour ce jeune homme fou amoureux. Alors le reste lui passe au dessus, faut dire qu'il a été obligé de penser comme ça si il voulait continuer de vivre à son entrée à Poudlard. Entre le véritable abandon venant de ses parents et les regards à cause de son statut de né moldu, il a été obligé de continuer en gardant la tête haute même si cela rendait Mucliber fou de colère, allant jusqu'à tenter toutes les méthodes possibles pour faire mordre la poussière à Rhaegar alors qu'il n'avait rien demandé. Pour le simple fait d'être un né moldu. Il reconnaît qu'il c'est pendant un moment braqué et qu'il c'est fait une idée sur les sang-purs, se disant qu'ils sont tous pareil. Avant de savoir que Peter en était un aussi et de se dire, que ce jeune homme était la plus précieuse de toutes les merveilleuses de sa vie. Et d'apprendre que James et Sirius sont aussi de sang bleu, Sirius qui l'a accueilli comme un membre du petit groupe sans poser plus de question. Sirius qui lui parle, le traite comme son égal, comme si tout avait été naturel entre eux. Ca lui fait drôle à Rhaegar mais il reconnaît qu'il aime ça. « T’as eut d’autres problèmes avec les Serpentards ? » Il se met à rire doucement et hausse les épaules avant de tourner son visage vers Sirius, pour l'observer. « Je suis une sorte de créature, un sang-mêlé et un Poufsouffle, j'ai toujours des problèmes avec les Serpentards ! » Dit-il avec un geste de la main signifiant que ce n'est rien de toute façon. Il a l’habitude, vraiment, pas de quoi s'inquiéter ou s'faire des cheveux blancs. Il sait se défendre le Holloway et Mulciber lui fait plus peur depuis qu'il a étudié ce livre de magie gentiment prêté par Sirius.

C'est là qu'un objet étonnant lui arrive dans les mains et qu'il en vient à le tourner dans tous les sens en l'observant. Il se gratte la tête en demandant ce que c'est mais la réponse ne l'aide pas plus alors qu'un sourire vient fleurir sa bouche. « On pourra en faire un ensemble si tu veux pour ca. Mais celui-la il coupe rien à part des choses normales pour un couteau. » Alors il continue de le regarder encore et encore. Mais rien ne lui vient, du moins la lumière ne se fait pas tout de suite dans son esprit. Heureusement la réponse ne tarde plus. « Il ouvre toutes les portes cependant. Tu le glisse dans une serrure et elle s’ouvre. Je l’ai ensorcelé il y a quelques années. Il nous sert pour pas mal de nos farces depuis. » « Ingénieux ! » Qu'il dit en ouvrant le couteau pour le regarder de plus prés. Il le referme et le rend à Sirius avec un sifflement admirateur. « Et sans doute très utile ! Je comprends mieux que vous puissiez vous faufiler dans tout le château ! » Car les exploits des maraudeurs ne sont plus à faire dans l'école maintenant et qu'ils se retrouvent toujours à faire les meilleurs farces et à entrer dans des endroits impossibles. Rhaegar comprend et sourit d'être mis dans la confidence. « On aime bien ca ensorceler des objets moldus avec James. Alors on va peut être te demander de nous aider pour les prochains. » « Ho oui bien-sûr avec plaisir ! Si vous avez également besoin de potion où quoi n'hésitez pas, j'ai un stock assez conséquent. Et puis j'imagine que vous ne pouvez pas quitter Poudlard sans la farce ultime, non ? » Dit-il en souriant de plus belle, ayant hâte comme tous les autres étudiants de voir de ses propres yeux le dernier coup des maraudeurs, l’ultime moment, la dernière farce avant le grand départ. Car ce sera mémorable c'est sur. « Tu as déjà une idée de ce que tu voudrais ensorceler ? » Qu'il demande en terminant sa bouteille de chocolat froid, avant de la poser dans un coin et de noter de ne surtout pas oublier. « Tu crois que... Tu pourrais me renseigner sur une forme de magie ? »

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2411
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Mar 26 Sep - 0:11

little talk and smoke

Rhaegar - « Je suis une sorte de créature, un sang-mêlé et un Poufsouffle, j'ai toujours des problèmes avec les Serpentards ! » Fixant le bellâtre devant lui, Sirius resta silencieux. Peut être que la question était stupide tout compte fait, mais il ne pouvait pas prétendre savoir ce que cela pouvait faire d’être à la place du Poufsouffle. Parce qu’il avait beau être un « traitre à son sang » il n’en restait pas moins un Black. Il avait passé son enfance avec ces serpentards, les menant à la baguette comme un futur souverain. Il avait grandit avec le poids de la couronne, se plaçant comme un héritier d’une des plus grandes familles de sang pur. Après tout il n’était pas n’importe qui - il était Sirius Black. D’un nom aussi sombre qu’il était puissant. Et qu’il quitte le Square Grimmaurd ne changeait rien – il restait dangereux, indomptable et puissant. Il restait un adversaire de taille, et peu se trouvaient être les sangs purs qui pouvaient prétendre lui faire le moindre mal. Il n’hésitait pas à faire preuve d’autant de cruauté ou de fourberie qu’eux – finalement – alors il ne pouvait pas en être la victime. D’autant qu’il portait fièrement son rôle de traitre.
Alors il ne pouvait pas prétendre comprendre ce que vivait Rhaegar, ou pouvoir se mettre à sa place. De ce qu’il en avait vu, les sangs pur ne se gênaient pas pour le remettre à sa place. Et sans doute sa relation avec Peter ne ferait qu’aggraver cette situation déjà déplaisante. Si les Maraudeurs le laissaient seul – mais Sirius était un chien de garde avec la rage au ventre. Il ne permettrait pas qu’une chose déplaisante n’arrive au copain d’un de ses meilleurs amis. Alors il se promit – silencieusement – de s’assurer que jamais plus Rhaegar ne soit vraiment inquiété dans les couloirs de l’école.

Mais pour l’heure, Sirius n’avait pas l’esprit à s’inquiéter de ce qu’il pouvait gronder hors de la maison des Maraudeurs, appréciant plutôt de discuter avec Rhaegar. Discuter de farces, d’inventions moldus, ou de sortilèges – il se plaisait à voir combien il était facile de passer du temps avec le jeune homme, et il était fier de lui montrer l’une de ses créations. Le sifflement respectueux du Poufsouffle ne fit qu’augmenter le sourire sur ses lèvres. Il sentait déjà ses pensés s’envoler, incapable de penser à ce qui le torturait assez pour se trouver ici au milieu de la nuit plutôt que dans son lit avec son petit ami.
Il s’amusait à dire vrai, à la recherche constante de divertissement pour que son esprit ne soit pas envahit par les milles et une pensés qu’il ne contrôlait pas. Il ne pouvait pas les contrôler, en vrai – c’était le lot d’une mémoire eidétique. Ne rien oublier, pour se faire torturer des milliers de détails de chaque souvenirs qu’il revivait encore et encore – pourvoir divertir son esprit était un bon moyen de ne pas être la victime de ses pensés, et en ce moment il en ressentait grandement le besoin. Et rien n’était plus divertissant que de parler de farces.
Rhaegar - « Ho oui bien-sûr avec plaisir ! Si vous avez également besoin de potion où quoi n'hésitez pas, j'ai un stock assez conséquent. Et puis j'imagine que vous ne pouvez pas quitter Poudlard sans la farce ultime, non ? » Les potions – Sirius se souvint alors que c’était Rhaegar qui donnait à Remus quelques potions anti-douleur pour les lendemains de pleine lune, lorsque même l’infirmière ne semblait pas pouvoir soulager ses peines ou ses cauchemars. Il avait déjà remercié le Poufsouffle pour cela – ne manqua pas de promettre de se montrer reconnaissant à ce sujet.
Sirius – « Je doute pas que l’on viendra te demander des potions. James et moi on a pas la patience pour cela, même s’il est plus doué que moi devant un chaudron. Et Remus refuserait sans doute – dans sa grande sagesse – de nous laisser seuls faire nos expériences au risque de voir le château exploser. » Dit-il en se souvenant de cette tentative de créer une potion pour faire les cheveux rouges qui avait finit par faire fondre le chaudron et le sol – laissant un trou qu’ils n’avaient pas pu cacher à leur directrice de maison. « Quant à cette farce ultime – je n’avouerai rien. » Rajouta-t-il avec un sourire en coin, avant de se tourner vers le ciel pour y voir les quelques étoiles qu’il pouvait discerner. Rien de bien incroyable cependant.
Rhaegar - « Tu as déjà une idée de ce que tu voudrais ensorceler ? »
Sirius – « Avec James et Remus on travaille sur une moto. Elle se trouve dans le garage en bas. Si tu veux bien peut être que tu pourrais y jeter un œil ? On veut la faire voler » Dit-il avec une excitation qu’il ne cherche pas même à réfréner dans la voix. Il était amoureux de cette bécane – le fait que Remus la lui avait offert ne gâchait rien – et il pouvait passer des heures à mettre les mains dessus pour la réparer ou la modifier pour que la magie opère. Il ne s’en lassait pas – ne pourrait sans doute jamais s’en lasser. Et il avait hâte de la sortir pour la conduire dans Londres, ou plus loin encore. Rouler avec Remus contre lui, tant que la route était droite devant eux.

Il fut sortit de sa rêverie par le raclement de gorge de Rhaegar, se tournant à nouveau devant lui et trouvant un visage plus inquiet.
Rhaegar - « Tu crois que... Tu pourrais me renseigner sur une forme de magie ? » C’était un sujet pour le moins inattendue, mais Sirius ne se laissa pas surprendre plus que cela, appréciant le changement pour opiner simplement.
Sirius – « Forme de magie comme dans magie de l’eau ou du feu ? Je m’y connais un peu. Dans les anciennes familles de sang pur c’était une tradition de trouver la sensibilité magique des jeunes sorciers. Il y a plusieurs siècles de cela – ca s’est perdu depuis. Mais j’ai pas mal lu sur le sujet. Poses tes questions. »




_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 114
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Jeu 28 Sep - 22:50

Little talk and smoke
Rhaerius
« Je doute pas que l’on viendra te demander des potions. James et moi on a pas la patience pour cela, même s’il est plus doué que moi devant un chaudron. Et Remus refuserait sans doute – dans sa grande sagesse – de nous laisser seuls faire nos expériences au risque de voir le château exploser. » Il éclate de rire et hoche la tête, c'est qu'il en a déjà entendu parler des prouesses des deux maraudeurs qui apparemment, pourraient faire sauter le pays à tous les deux. Leur potion qui a mal tournée lui est revenue jusqu'aux oreilles alors que le chaudron a fondu, ainsi que le carrelage, le sol et la poutre dessous. Sans l'intervention de McGonagall apparemment c'est la tête de l'élève dessous qui aurait été aussi réduit en bouillie. Ca le fait rire Rhaegar mais il comprend, que sa matière fétiche ne soit pas toujours appréciée à sa juste valeur. Elle est compliquée pour tout dire mais lui, ça lui rappelle la cuisine que faisait sa mère lorsqu'il était enfant. Elle passait des heures à cuisiner divers plats pendant que son fils, le dernier donc, la regardait avec des grands yeux brillants et la faim lui tordant le ventre. Il a partagé ça avec sa mère pendant longtemps, bien avant que leurs rapports ne s’effritent et que la rancune se mette entre eux. C'était une cuisinière exceptionnelle sa mère, une moldue qui voulait tout faire elle même et qui refusait l'aide magique de son époux. Ainsi Rhaegar a toujours assimilé la potion à cela, ajouter les ingrédients, surveiller, prendre soin, écouter le bruit de l'eau qui boue et qui annonce l'étape suivante.

Cela nécessite une patience que les sorciers n'ont pas souvent, car la cuisine c'est quelque chose qu'ils ne font pas eux même. Souvent ils quémandent l'aide de plusieurs sorts et si c'est vrai, qu'on ne peut pas faire apparaître de la nourriture, ils ne se gênent pas pour se faire aider autant qu'ils le peuvent par leur baguette. Ainsi lorsqu'ils se retrouvent devant un chaudron, à devoir écouter, suivre les instructions et tout faire eux même et bien ils perdent vite patience. Rien de compliqué dans la potion, seulement une pratique accrue de ce qui est important. « Quant à cette farce ultime – je n’avouerai rien. » Il lève les deux mains comme si il ne voulait pas en entendre plus. Il veut garder la surprise c'est vrai, de découvrir en même temps que les autres cette farce qui sera plus grande, plus belle et plus inoubliable que toutes celles qu'ils ont pu faire dans cette école. Alors il se tait et ne relance pas, car ce serait se gâcher le plaisir que de découvrir le visage amusé des 4 garçons, après une énième farce qui restera gravée dans la roche du château. « Avec James et Remus on travaille sur une moto. Elle se trouve dans le garage en bas. Si tu veux bien peut être que tu pourrais y jeter un œil ? On veut la faire voler » Il se gratte le menton et prend le temps de réfléchir, de chercher dans son esprit ce qu'il sait sur les enchantements moldus. Il en connaît un peu c'est vrai, surtout parce que son père s'amusait à le faire avec l’électroménager de sa mère. Pour lui faciliter la vie soit disant mais au final ça devenait une catastrophe et ça ne fonctionnait jamais correctement. « Tu dois inverser leurs atomes pour que ça fonctionne. Les atomes moldus sont neutres, les atomes sorciers sont plus positifs que neutres. Tu dois tout inverser, tu dois réécrire l'essence de cet objet si tu veux qu'il fonctionne dans ce monde. » Dit-il en terminant sa bouteille et en la posant entre ses jambes, à ses pieds. Il regarde Sirius et lui sourit.

« J'vais y arriver ! C'est long, ça demande de la patience et de travail mais rien n'est impossible ! Puis la potion demande tout autant de rigueur alors je ne serais pas dépaysé. » Qu'il dit en faisant un geste de la main comme si ce qu'il disait coulait de source. C'est vrai, il se souvient d'avoir vu sur le chemin de traverse un bouquin parlant des enchantements, il devrait pouvoir trouver ça et se débrouiller pour bien avancer la moto, afin qu'elle s'envole un jour. Puis le calme de la soirée, l'apaisement de la nuit le pousse à demander à Sirius quelque chose, une question qui lui brûle littéralement les lèvres depuis quelques semaines. « Forme de magie comme dans magie de l’eau ou du feu ? Je m’y connais un peu. Dans les anciennes familles de sang pur c’était une tradition de trouver la sensibilité magique des jeunes sorciers. Il y a plusieurs siècles de cela – ca s’est perdu depuis. Mais j’ai pas mal lu sur le sujet. Poses tes questions. » Il opine d'un geste avant de regarder ses mains et de se décider à parler. Il est évident que seul Sirius peut connaître cela, car venant d'une grande famille de sang-purs il en a entendu parler, forcément. « J'ai apparemment... Quelques affinités avec la magie du feu. Hors j'aimerais le travailler mais je ne sais pas comment. Je dois plutôt chercher un professeur ou l'aide d'un bouquin sera suffisant tu crois ? »

Qu'il demande en se passant une main dans les cheveux. « T'es le premier à qui j'en parle, ces magies rares sont un peu... Oubliées et moquées parfois. Puis j'avoue que ma meilleure amie n'y comprend rien et mes parents... » Il fait un geste de la main encore une fois. De toute façon il ne comptait pas leur reparler avant longtemps, avant qu'ils ouvrent les yeux sur ce qu'ils lui ont fait. « J'arrive à dompter quelques flammes et à jouer avec. J'ai trouvé quelques conseils dans les livres mais... Rien qui me permet de vraiment l'utiliser comme je le pourrais. »

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2411
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Sam 30 Sep - 23:39

little talk and smoke

Sirius était un enfant curieux, qui ne se satisfaisait pas du peu que pouvait lui enseigner ses précepteurs. Il passait le plus clair de son temps à leurs poser des questions qui souvent les embarrasser, principalement sur les enfants qu'il voyait passer sous les fenêtres du Square Grimmaurd. Des enfants qui jouaient à des choses qu'il ne comprenait pas, portaient des vêtements, et avaient des objets pour le moins étonnants. Assez pour que Sirius ne puisse détacher son regard d'eux, les fixant durant des heures pour s'imprégner d'eux. Pour s'imaginer être avec eux- ou eux simplement. Mais cela donnait lieux à une curiosité qu'il n'avait pas le droit d'avoir, bien qu'il ne l'ait jamais perdu. Avec le temps il avait appris à ravaler ses questions, se contentant de glisser dans la bibliothèque familiale pour trouver de quoi se satisfaire. Puis il avait pu profiter de Poudlard, du cours d'étude des moldus, et le la présence de Remus pour lui en apprendre plus. Son amour pour les moldus, et sa curiosité n'en avait été que plus délirante encore. Et encore aujourd'hui il ne pouvait pas s'empêcher de passer des heures dans Londres à observer les moldus, et à se comporter comme eux. Prétendre en être un, ou du moins pouvoir les comprendre mieux que quiconque, et pouvoir faire comme s'il était l'un d'eux. Mais rien n'était plus satisfaisant que de jouer avec leurs objets, de jouer avec ce qu'ils savaient faire, avec ce qu'ils avaient créé de plus divertissant.
De plus, Sirius avait une allure incroyable sur sa moto, ce qui ne gâchait rien. Alors s'imaginer sur cette moto, dans le ciel londonnien était comme un rêve de gamin.
Rhaegar - « Tu dois inverser leurs atomes pour que ça fonctionne. Les atomes moldus sont neutres, les atomes sorciers sont plus positifs que neutres. Tu dois tout inverser, tu dois réécrire l'essence de cet objet si tu veux qu'il fonctionne dans ce monde. » Il leva un regard brillant vers Rhaegar. Il connaissait cette théorie - il la connaissait parce que depuis le temps il avait pu étudier cela autant qu'il pouvait. Il était loin d'être aussi stupide et impulsif que tout Poudlard pouvait le croire. Il lisait beaucoup, en réalité - ou avait beaucoup lu - et le fait de ne rien oublier était une chance dont il savait profiter. Il ne révisait pas, parce qu'il lui suffisait d'entendre une leçon une fois pour la connaitre par coeur.
Sirius – « Pour des objets simples c'est assez rapide, mais une moto c'est un ensemble de composant tout à la fois autonome et dépendants les uns des autres. Alors je sais que la moindre erreur peut tout faire exploser. Mais je ne suis pas sûre de tout connaitre parfaitement. Et je suis pas vraiment patient... » Avoue-t-il, d'autant plus extatique de pouvoir discuter avec Rhaegar, qu'il sentait que ce dernier le comprenait. Qu'il savait de quoi il parlait, et qu'il ne prenait pas Sirius pour un foutu original.
Rhaegar - « J'vais y arriver ! C'est long, ça demande de la patience et de travail mais rien n'est impossible ! Puis la potion demande tout autant de rigueur alors je ne serais pas dépaysé. »Sirius laissa échapper un rire. Il était ravi de trouver l'enthousiasme de Rhaegar, et il entendait bien en profiter. Assez pour l'emporter avec lui dans le garage dés le lendemain. Sans doute Remus l'anéantirait d'apprendre qu'il a osé faire travailler leur invité au milieu de la nuit.
Sirius – « J'étais pas mauvais en potions, mais je ne voulais pas être l'un des trophées de Slugorn. » Dit-il avec une grimace - sachant que Rhaegar était doué en potion; mais sa naissance l'empêchait sans doute d'entrer dans le club si sélectif du professeur. Ou peut être si - aucune idée. Pour ce qui le concernait, il avait sans doute perdu de sa patience pour la potion. Mais pour sa moto, il pouvait sans doute souffrir d'attendre un petit peu. « On va pouvoir travailler sur ca ensemble alors ! » Rajouta-t-il en tapant dans ses mains, comme un gamin au matin de noël.

Puis l'ambiance devient étrangement sérieux. Et alors que jusqu'à présent Rhaegar était souriant, et sûre de lui, il devenait soudainement inquiet et hésitant. Ce que Sirius- étrangement - ne manque pas de remarquer. PAs qu'il était doué pour lire dans les réactions des autres en général. Sauf les MAraudeurs. Sans doute parce qu'il se fichait du reste du monde finalement. Mais pour Rhaegar il tâchait d'être rassurant, lui offrant son attention totale.
Rhaegar - « T'es le premier à qui j'en parle, ces magies rares sont un peu... Oubliées et moquées parfois. Puis j'avoue que ma meilleure amie n'y comprend rien et mes parents... » Il fronça les sourcils, se penchant un peu plus vers Rhaegar et opinant pour l'encourager à continuer.
Rhaegar - « J'arrive à dompter quelques flammes et à jouer avec. J'ai trouvé quelques conseils dans les livres mais... Rien qui me permet de vraiment l'utiliser comme je le pourrais. » La magie du feu. Il découvrait alors une chose que tout le monde ignorait sur Rhaegar - et il était touché que ca soit lui qui soit son confident. Mais l'inquiétude sur le visage du né moldu lui laissait croire qu'il était véritablement pris de court, et qu'il i'gnorait comment réagir à cela.
Sirius – « Ces magies sont ni ignorées ni moquées, Rhae. Bien au contraire - c'est souvent la jalousie qui fait dire tout et n'importe quoi aux sorciers. Pour ce qui me concerne je trouve ca fascinant. » Dit-il avec un sourire en coin, avant de prendre sa cigarette pour en tirer une bouffée, incapable de s'arrêter ce soir, enchainant les cigarettes sans se soucier d'embêter son nouvel ami. « Mon cousin par alliance maitrise la magie du feu. Ted Tonks. C'est vraiment impressionnant. Il a enflammé sa maison pour empêcher des mangemorts de s'en prendre à sa fille. » Raconta-t-il en se perdant une fois encore dans la pénombre environnant. « C'est une question de concentration et de maitrise des émotions. Comme la magie instinctive. Je sais que Ted a fait beaucoup de méditation enfant, et qu'il le ressentait... Tu peux essayer ca. Remus pourrait t'apprendre deux ou trois choses sur la... maitrise de soi. Il est plus doué plus doué que quiconque. J'sais que certaines pierres peuvent t'aider à développer tes capacités, ou à te recentrer sur toi-même. J'peux te trouver ca si tu veux. »




_________________

you see all my lights and love all my dark
wolfstar



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF. - dedicated, loyal, patient

STAFF. - dedicated, loyal, patient


Messages : 114
Date d'inscription : 24/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   Lun 9 Oct - 1:32

Little talk and smoke
Rhaerius
« Pour des objets simples c'est assez rapide, mais une moto c'est un ensemble de composant tout à la fois autonome et dépendants les uns des autres. Alors je sais que la moindre erreur peut tout faire exploser. Mais je ne suis pas sûre de tout connaitre parfaitement. Et je suis pas vraiment patient... » « Moi j'le suis, alors on va pouvoir bidouiller quelque chose. » Qu'il dit avec un geste de la main. C'est le maître mot de sa maison mais aussi de son caractère, la patience. C'est pour cela qu'il fait un potionniste exceptionnel qui est capable de faire des potions aussi longues que complexes. Et il sait, il reconnaît que cette vertu n'est pas présente chez les Gryffondor, ils aiment que les choses aillent vite et que leur vie bouge rapidement, bien loin de l'attente et du calme qui caractérise les jaunes et noirs. Rhaegar n'est pas avare de compliments quand il s'agit de parler de sa maison, des siens, qu'il considère comme une véritable famille tant les étudiants sont soudés les uns envers les autres.

C'est une des règles imposées en début d'année, ils ont l'obligation de faire une grande soirée pour que tout le monde apprenne à se connaître. Si les Poufsouffle sont les plus braves du château ils sont aussi les plus fêtards, malgré ce que les Gryffondor disent trop souvent. Ce ne sont pas eux les rois de la fête, les rois des meilleurs soirées données dans le château mais bien les jaunes et noirs. Lorsque ces derniers organisent quelque chose, les étudiants se pressent pour venir voir car si ils sont vus comme les loyaux, les gentils, les patients, ils n'en restent pas moins ceux qui ont les meilleures idées pour animer une fête comme il se doit. Les Gryffondor boivent beaucoup et leur soirée finissent en beuverie, chez les Poufsouffle c'est s'assurer de passer un moment mémorable avec des gens tout aussi aimables et un bon repas festif. Après tout ils vivent derrière les cuisines il ne faut pas l'oublier.

« Ces magies sont ni ignorées ni moquées, Rhae. Bien au contraire - c'est souvent la jalousie qui fait dire tout et n'importe quoi aux sorciers. Pour ce qui me concerne je trouve ca fascinant. » Il sourit doucement et hausse les épaules, le croyant pas vraiment qu'une simple magie puisse fasciner un sang pur qui vient d'une famille aussi grande et puissante que les Black. Mais ça le touche qu'il dise ça, pour le rassurer aussi. « Mon cousin par alliance maitrise la magie du feu. Ted Tonks. C'est vraiment impressionnant. Il a enflammé sa maison pour empêcher des mangemorts de s'en prendre à sa fille. » Il relève la tête et le regarde, surpris d'entendre que cette magie est utilisée par d'autres sorciers et qu'elles ne sont pas entrain de se perdre comme les rumeurs le racontent un peu partout. C'est qu'il a essayé de se renseigner mais il c'est heurté à des murs d'indifférence et même un de ses professeurs lui a éclaté de rire au visage, avant de lui dire que ces magies n'existaient plus. « Crois-tu que je pourrais le contacter, si cela ne le dérange pas ? » Dit-il avec des étoiles dans les yeux. « C'est une question de concentration et de maitrise des émotions. Comme la magie instinctive. Je sais que Ted a fait beaucoup de méditation enfant, et qu'il le ressentait... Tu peux essayer ca. Remus pourrait t'apprendre deux ou trois choses sur la... maitrise de soi. Il est plus doué que quiconque. J'sais que certaines pierres peuvent t'aider à développer tes capacités, ou à te recentrer sur toi-même. J'peux te trouver ca si tu veux. »

Il hoche la tête vivement et note dans son esprit d'aller demander à Remus dés le lendemain. « Merci, je veux bien un peu d'aide car les grimoires que j'ai trouvé ont quelques siècles et que rien n'a été écrit sur ces magies depuis longtemps. » Dit-il avec un sourire. Puis il lève son poignet droit devant ses yeux et remarque qu'une bonne heure est passée, depuis le moment où il c'est levé. « On devrait aller retrouver nos moitiés tu ne penses pas ? » Qu'il demande avant de se lever et de prendre la bouteille vide de Sirius, pour aller tout poser sur la table afin de les jeter dés demain. « Merci pour ton aide... J'espère que tu arriveras à dormir maintenant. » Il se tourne et regarde le sang-pur avant de hocher la tête. « Bonne nuit Sirius ! » Avant de disparaître dans les escaliers pour rejoindre le corps chaud de Peter et terminer sa nuit.

FIN

_________________
code by lizzou
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: little talk and smoke (rhaerius)   

Revenir en haut Aller en bas
 
little talk and smoke (rhaerius)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» I smoke a cigarette and hush ▬ [ 29/05 - 21h35 ]
» ROLL ONE, SMOKE ONE ~ 13 MARS, 05H31
» How to talk with me.
» I want smoke with you, please Can I? PV Hiroto Nokubura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Londres Moldu-
Sauter vers: