AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au fond des bois • Oswin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 114
Date d'inscription : 21/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Au fond des bois • Oswin   Lun 4 Sep - 12:55




Au fond des bois
Oswin & Mav'

Assis près du lac, à observer des élèves de première année se chamailler, tu penses à Effie, ta sœur aînée. Tu te demandes comment elle va, même si ce n’est pas dans tes habitudes de te poser ce genre de question. Étrangement, elle te manque, ce petit bout de femme sans jugement. Ça fait longtemps que tu ne lui as pas parlé en dehors des soirées de la haute société. Ça fait longtemps aussi que tu ne l’as pas regardée droit dans ses iris bleues –ou le blanc de ses yeux- lui racontant toutes tes peines. Parce que ça fait longtemps que t’es plus un enfant Maverick. T’as plus besoin qu’on te cajole, qu’on te console. T’es un grand garçon maintenant, qui sait lui même gérer ses chagrins et ses haines. Tu te bats contre toi-même, tu te fatigues à mener des batailles intérieures, tu t’épuises contre des pantins de fer dans la salle de duel. Aujourd’hui t’es au grand air, à contempler la nature et le petit monde qui la peuple. Bientôt tu seras en enfer, accompagné d’un autre élève, à manier une magie trop noire pour votre jeune âge –mais dont tu ne peux plus te passer. C’t’enfer, il se trouve loin dans les profondeurs de la forêt aux abords de Poudlard. Dans une petite clairière, éloignée de la civilisation. T’l’as découverte y a quelques années déjà, alors tu tentais d’échapper au démon qui te poursuivait, un vide sans foi ni loi, te privant de tes sens, de tes repères, te maudissant, t’emprisonnant dans une terreur plus sombre encore que les sorts qu’tu utilises. T’en doutes pas, c’que tu fais, c’est pas glorieux, c’est la facilité –enfin si prendre le risque de se paumer entre folie et réalité c’est chose aisée- plutôt que le chemin sinueux pour devenir un homme de bien. T’es pas un mauvais homme Mav’, enfin, t’es pas le pire de ton espèce, regarde ce Mulciber, qui pour le coup ne pense pas à oublietter ces pauvres faux sorciers. Toi, au moins, quand il te prend l’envie d’en tourmenter un, t’oublies pas d’lui effacer sa jolie mémoire. T’es peut-être pas le plus malin, mais t’es pas non plus le plus crétin.

T’finis bien par te relever, marchant de-ci de-là, faisant mine de t’intéresser à la beauté du décor qui s’offre à toi. La vérité c’est qu’tu fais surtout attention aux regards indiscrets qui s’informent sur la nature de ta direction. Assuré qu’tu n’es plus la source de réflexion, tu pénètres dans le bois aux arbres noirs et malveillants. Connaissant le chemin presque par-cœur à présent, t’entames un petit footing jusqu’au point de rendez-vous, lieu témoin de tes crimes les plus odieux. Zigzagant entre les végétaux et leurs racines, contrôlant ta respiration et tes moindres mouvements, t’arrives bien vite là où tu lui as dit de venir. Dans cette mini plaine où l’herbe manque à l’appel, perdue entre l’obscurité angoissante de la forêt. Bon sang ce que tu te sens bien après un pas dans ton antre ! Tu te vois déjà expérimenter de nouveaux sortilèges, peut-être même une nouvelle magie, jetant avec grâce et puissance ton bras en direction d’un chêne, baguette illuminée d’une couleur violacée au bout de ce dernier ! Voir des flammes voltiger dans l’air frais de la soirée ! Il manque plus qu’une chose pour que tes vœux se réalise. Oswin. Un gars d’une année ton cadet, qu’t’admires pour son ingéniosité –bien qu’ça soit un impur, tu l’respectes pour pas mal de ses qualités. C’est un chic type, qu’t’as accepter d’entraîner –tu vantes pas trop de tes capacités, mais les autres ont des yeux et savent bien à quel point t’es doué dans ton art. En échange de quoi, il te trouve pas mal de sorts sympas. C’cool, cette relation basée sur l’échange. T’entends du bruit derrière toi, tu t'retournes pour faire face à l’asiat’. « S’lut Feuerbach. » T’le jauge rapidement du regard, vérifiant si sa tenue est adaptée, puis t’lui offres quand même un p’tit sourire plutôt gentil, l’air de dire qu’t’es content de le voir ici. « Tu me ramènes quoi d’intéressant ce coup ci ? » Pas le temps de tergiverser, z’avez des choses plus importantes à faire qu’de demander des nouvelles, vous avez des amis pour ça t’façons. T’sors ta baguette, vérifies une dernière fois son état –c’est plus fort que toi, tu détestes avoir un objet souillé entre tes mains, encore moins qu’ta baguette le soit. T’es prêt, t’lances à regard à ton élève afin de t’assurer qu’c’est bien son cas aussi.




[/font][/font]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au fond des bois • Oswin   Mer 6 Sep - 22:09

Tu t'perds de plus en plus en bibliothèque ces derniers temps. Si c'pas pour rechercher de quoi soigner Averill du mal qui la ronge de l'intérieur, c'est pour échanger quelques idées sur la magie du sang ou la magie noire avec Anaël Grimaldy. T'aimes lire, alors c'pas vraiment un problème pour toi d'être enfermé durant des heures dans l'immense pièce, sous le regard scrutateur du discret Cassian Aquila. C'que le bibliothécaire à quelque chose d'inquiétant dans le regard, mais en règle générale t'y fais pas attention. T'es pas le genre d'étudiant qui manque de respect aux ouvrages, bien au contraire. Tu les traites toujours avec révérences, et t'laisse pas quiconque faire c'qu'il veut avec quand tu peux l'empêcher. Faut dire que t'as aussi ton insigne de préfet qui t'donne le droit de faire la loi quand y en a qui s'amuse à la bafouer.
Une fois encore tu t'trouve là - donc - et c'est ici qu't'as ton hibou qui vient t'trouver pour te porter un message. C'pas rare que les étudiants s'envoient d'petits mots hors du temps de réception du courrier, alors tu t'en afflige pas - même si la présence de l'oiseau a tendance à faire grincer quelques dents. L'volatile fait que déposer son présent, de toute façon, avant de repartir à tir-d'aile sans attendre son reste. T'le remercie dans ta langue maternelle, avant d'ouvrir le courrier. T'es surpris de voir qui t'écrit - en bien cela dit. Parce que chaque fois qu'Maverick Rowle t'a proposé d'le voir t'en ai ressortir courbaturé mais plus grand - en quelque sorte.

T'as commencé à lui demander de t'entrainer quand tu l'as surpris un soir lors d'une ronde. Tu l'as surpris qui s'amuser à lancer d'sombres sortilèges sur une statue d'entrainement de la salle sur demande - quelque chose dans ce gout-là - et t'as été impressionné. C'rare que ca t'attire - en général t'es du genre à rester stoïque devant les prouesses de tes semblables, et il en faut pour t'faire mettre bouche-bée. Mais Maverick a une manière d'se mouvoir qui t'met dans un état extatique. T'as juste l'envie d'le regarder durant des heures. Et t'as pas été long à lui demander d'te prendre en étudiant, lui prouvant qu't'avais la connaissance mais que tu manquais d'pratique. Faut dire que t'as toujours mis beaucoup de sérieux à apprendre la théorie, et à dévorer des livres de sorts - mais que t'es pas l'plus assidûe quand il s'agit d'se battre. Peut être parce que t'es non-violent quand faut sortir sa baguette, t'as plus l'réflexe de balancer quelques termes éloquents pour mettre ton ennemi plus bas qu'terre.
Mais avec Maverick t'es toujours ravi d'faire un duel, et t'prends gout à des sorts noirs que tu pensais jamais pouvoir maitriser. Alors c'pour ca qu'après être passé au dortoir déposer tes livres, et t'assurer qu'Reg avait d'quoi s'occuper pour sa soirée, t'prends la route de la forêt interdit. Tu portes un pantalon serré qui t'tient convenablement, et une tunique d'sorcier aux couleurs flamboyantes. T'as pas manqué d'toujours avoir ton attirails d'paillettes et d'maquillage - c'qui t'a pas quitté de la journée faut dire. Tu t'sens à l'aise ainsi, et tes mouvements seront pas entravés par c'que tu porte.
maverick - « S’lut Feuerbach » T'es pas long à trouver ton mentor, dans une clairière qu'il affectionne - c'là que vous vous retrouvez à présent à chacune d'vos rencontres, et t'es ravi de l'y retrouver.
oswin - « bonsoir Rowle. » Qu'tu réponds avec plus d'douceur que lui encore, prenant l'sac que tu tiens avec toi, et l'livre qu'il y a dedans, et qu'tu présente au bellâtre. C'Anaël qui t'a donné l'envie d'ressortir le sombre ouvrage des Black. Celui qui contient la magie noire qu'la famille a créé. T'as demandé à Reg d'te le ramener - Orion a été plus qu'ravi de voir son fils s'y intéresser d'plus près.
maverick - « Tu me ramènes quoi d’intéressant ce coup ci ? »
oswin - « C'un ouvrage qui s'trouve plus nul part qu'au Square Grimmaurd. L'sombre grimoire d'la famille Black. » Qu'tu dis avec un sourire en coin. T'le laisse pas au Rowle cela, tu t'contente d'sourire, et d'ouvrir à une page qu'tu regarde un moment. « il s'y trouve des sortilèges de contrôle des ombres, qui permettent d'saisir son ennemi pour lui faire subir quelques méfaits. J'me disais qu'tu pourrais trouver ca intéressant. » Qu'tu dis finalement en t'tournant ton regard vers le Rowle, le caressant d'cette admiration que t'as pour lui.

_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 114
Date d'inscription : 21/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au fond des bois • Oswin   Jeu 4 Jan - 12:24




Au fond des bois
Oswin & Mav’

T’as un p’tit sourire à la vue d’Oswin, toujours paré de milles couleurs et paillettes, maquillé d’extravagances et de bizarreries. Mais t’peux pas lui en vouloir d’être bien tel qu’il est : la vérité, c’est qu’t’admires un peu c’te liberté qu’il prend en divergeant de la norme. Tu l’salues, lui demandes rapidement ce qu’il a trouvé d’intéressant –ce que vous allez passer des heures à étudier ici-même, dans cette partie là d’la forêt qui est interdite aux élèves. « C'un ouvrage qui s'trouve plus nul part qu'au Square Grimmaurd. L'sombre grimoire d'la famille Black. » Tu hausses un sourcil à l’entente du nom, te questionnes deux secondes sur le comment il s’est procuré le livre –t’es pas au fait de tout dans c’t’école et pourtant c’est pas comme si on pouvait y être discret (entre les tableaux et les fantômes)- puis tu te dis qu’tu veux pas savoir. Moins t’en sais, mieux tu t’portes. « Il s'y trouve des sortilèges de contrôle des ombres, qui permettent d'saisir son ennemi pour lui faire subir quelques méfaits. J'me disais qu'tu pourrais trouver ça intéressant. » Tu te rapproches de lui à pas de loup, baissant ton regard sur le vieux bouquin qu’ton camarade tient entre ses mains, la page ouverte sur le sort en question. Tu restes sceptique quelques secondes avant d’lui offrir un radieux sourire, bien éloigné de ce qu’tu donnes habituellement. « Intéressant, c’est peu de le dire. Et ça fonctionne comment ? » T’attends qu’il t’explique le geste, la pensée qui s’y accompagne et tout le nécessaire pour commencer à vous entraînez. T’es un peu impatient, t’sens qu’aujourd’hui tu vas pouvoir atteindre le summum du bien être, le bonheur ultime après t’être vider de tes forces. C’est qu’t’as plus beaucoup l’occasion de sortir t’entraîner, de batailler contre des pantins articulés, entre les examens et ton rôle de chef de famille, quand t’as plus rien à faire, t’as qu’une envie, c’est dormir.

« Y a un autre sort que j’aimerais testé aussi, après celui-la. » T'en dis pas plus, t'laisses durer le suspense. Dans le fond, t'sais que t'es un peu fou d'vouloir aussi tester cette magie là, t'sais que le sort entraine souvent des dégâts -pour pas dire qu'il est presque incontrôlable- mais c'est cette difficulté justement qui t'attire Maverick. T'as besoin de dépasser tes limites, toujours, et c'est pourquoi ce sortilège il est parfait pour toi. « Feudeymon. » Qu'tu lâches en t'éloignant d'Oswin, un petit regard malicieux, attendant sa réaction. T'sais qu'c'est un peu fou, mais tu doutes pas que le Feuerbach en face de toi partage cette même folie -quoique peut-être a-t-il une certaine limite que toi-même tu ne t'imposes plus. T'es en quête de pouvoir, de puissance interne. T'as pas besoin de la reconnaissance des autres, c'est toi-même que tu veux impressionner en maitrisant un sort noir que même les plus grands sorciers ont du mal à utiliser. T'veux être fort, Maverick, c'est tout. « Mais nous n'en sommes pas encore là. On va commencer plus calmement, veux-tu ? Et le sort des Black m'a l'air très bien. » Pas de doute que d'ici une heure ou deux vous pourrez vous en servir comme de vrai professionnel d'la magie, avec un entrainement intense comme tu les aimes. « Bon, Feuerbach, c'est pas tout, mais on a pas mal de trucs à faire ! »





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Au fond des bois • Oswin   Dim 14 Jan - 19:29


au fond des bois
Maverick Rowle & Oswin Feuerbach
T'as toujours été attiré par la connaissance. D'un naturel curieux, t'as dévoré les ouvrages de la bibliothèque familiale dés que t'as appris à lire - et t'as pas cherché à préférer un sujet plutôt qu'un autre. Aisément tu passe de la politique à l'histoire, sans oublier les moldus ou les sorciers - t'as pas de préférence, pas plus que t'aime à t'empêcher d'explorer l'inconnu. Alors quand tu t'es retrouvé devant la magie noire, tu l'a étudiée comme le reste - avec curiosité. T'as pas sombré, l'esprit totalement obstrué par le pouvoir qui pouvait se trouver entre tes mains. T'es trop terre à terre pour cela - t'use de ce qu'il t'est utile, mais tu cherche pas plus loin que cela. C'est un outil - et dans la guerre qui se prépare, un outil qui sera utile. Ca explique ta présence avec Maverick. Le fait qu'il soit de plus intéressant et se montre aussi curieux que toi sur le sujet te donne que l'envie de le retrouver pour passer du temps à vous entrainer. Bien qu'user de ta baguette ne soit jamais aussi facile que pour d'autres - t'es pas un duelliste après tout.
Maverick - « Y a un autre sort que j’aimerais testé aussi, après celui-la. » Tu penche ta tête de côté, laissant à Maverick le loisir de se défaire de toi pour faire face au vide sombre de la forêt interdite. Tu l'observe - et tu trouve plus de grâce dans ses gestes que chez la majorité des autres étudiants. T'aime à les observer durant les cours de duel - mais chez les Sangs purs il se trouve cette aisance que tu remarques chez nul autre.

Evidemment il se trouve pas de sang pur qui te fascine plus que Regulus - et tu te lasse jamais de le voir se battre ou s'entrainer; ou de le voir dans d'autres situations mais c'est sans doute pas le temps d'y penser maintenant. Secouant la tête, tu préfère te concentrer sur le Rowle qui a accepté d'être ton mentor en matière de magie noire - tu veux pas enfoncer Regulus dans plus de ténèbres encore, mais tu veux pas le voir sombrer sans toi non plus. Alors autant être prêt.
Maverick - « Feudeymon. » Tu souris - et tous les sortilèges, celui-ci n'est sans doute pas celui que tu crains le plus. Après tout, ton nom te vient des flammes, alors un sortilège de feu magique n'est pas ce que tu as le plus peur d'apprendre. Tu reste - tu mentirais en disant que t'as jamais essayer de le lancer toi-même.
Oswin - « Un choix judicieux, mais le lancer au milieu de la forêt interdite l'est peut être moins. Je doute que le bois qui nous entoure y survive. » Lâche-tu avec un sourire en coin, regardant votre coin d'entrainement avec un air entendu. Du reste, il serait probablement compliqué d'expliquer cela aux professeurs du château - être discret sera impossible.

Maverick - « Mais nous n'en sommes pas encore là. On va commencer plus calmement, veux-tu ? Et le sort des Black m'a l'air très bien. »
Oswin - « Plus calmement, c'est parfait. »  Dis-tu finalement en le voyant se tourner vers toi.
Maverick - « Bon, Feuerbach, c'est pas tout, mais on a pas mal de trucs à faire ! » L'enthousiasme de ton mentor te fait sourire - et tu manque pas de prendre ta baguette à ton tour.
Oswin - « Le sortilège est assez ancien, alors les textes explicatifs sont obscures. En somme, il permet de contrôler les ombres environnantes pour en entourer ta victime et le contraindre à l'immobilité… Pour commencer. » Dis-tu avec calme, et le plus de sérieux que tu peux offrir. Avant d'inspirer, et de faire un geste complexe avec ta baguette. « Tu dois faire ce mouvement de poignet en prononçant captionem ombris. » 



_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au fond des bois • Oswin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au fond des bois • Oswin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous aimons vivre au fond des bois aller coucher sur la dure !!!
» Quelques questions sur les hommes bêtes
» se grav se meme tre grav (L'industrie de la peche agonise)
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» Une fabrique de jouets en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: La forêt interdite-
Sauter vers: