AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 You are the light in the darkness ♦ Oslena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 129
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: You are the light in the darkness ♦ Oslena   Ven 15 Sep - 17:05

You are the light in the darkness
Oslena

Cachée sous la capuche de sa cape alors qu'il fait chaud dehors, Elena déambule sur le chemin de Traverse, la tête basse. Elle n'a pas le droit d'être ici, elle est partie en douce du Manoir Rosier, mais elle étouffait. Enfin depuis quelques temps elle étouffe. Elle ne se sent plus à sa place nulle part, elle ne sait jamais où aller, qui voir, elle n'a plus confiance en personne. Elle n'a plus confiance en Evan, parce qu'il lui a caché tout ce qu'il faisait, parce qu'il ne l'a pas protégée, parce qu'il a changé à ses yeux. Elle n'a plus confiance en ses parents, parce qu'ils l'ont trop préservée, parce qu'ils lui ont tout cachée aussi. Elle n'a plus confiance en Mary, parce qu'elle se dit qu'elle est la même qu'Evan, qu'elle a les mêmes idées. Elle n'a plus confiance qu'en Oswin. C'est ironique en un sens parce que lui aussi était là cette nuit-là. Mais il l'a protégée, il n'est pas aussi investi, elle croit en lui. Ça n'aurait pas dû se passer comme ça, elle n'aurait pas dû recevoir cette lettre, elle n'aurait pas dû y aller. Mais elle y est quand même allée et a découvert un Evan sombre, au regard noir, qu'elle n'avais jamais vu auparavant.

Alors elle en est là, sur le Chemin de Traverse, ne sachant plus trop le lieu de rendez-vous fixé par Oswin dans les lettres échangés le matin même. Lui aussi est mal, lui aussi est plus bas après une dispute avec son amant. Ils se sont bien trouvés au fond, deux êtres déchirés, perdus, ça ne pouvait pas en être autrement. Elle fonce dans la foule, elle s'excuse vaguement, elle ne regarde pas ceux qu'elle percute de son épaule. Elle ne veut pas personne, juste Oswin, retrouver sa voix réconfortante, sa chaleur, son charisme. Elle est en sécurité avec lui, elle le sait. Elle arrive finalement devant le Chaudron Baveur, elle se dit même qu'elle y dormira ce soir, elle ne veut pas retourner au Manoir. Elle se fiche d'inquiéter ses parents, Evan, Mary, elle s'en fiche. Elle arrive finalement devant l'auberge, le restaurant et elle attend. Elle attend son fiancé, le seul qui pourra lui montrer une once de lumière. Ce n'est pas de l'amour, ça va au-delà. L'amour c'est trop compliqué, alors qu'avec Oswin tout est si simple. Elle le voit finalement à quelques mètre d'elle, portant sur son visage le contre-coup de la dispute. Il a les même traits fatigués qu'elle. Alors elle ne réfléchit pas, elle se met à courir vers lui et saute dans ses bras. Elle l'étreint, lui montre qu'elle est là pour lui comme il est là pour elle. Elle reste un instant accrochée à son cou, elle retrouve de la chaleur humaine, elle se sent en sécurité. Elle se décroche finalement, les yeux rougis des larmes qu'elle tente de retenir. Elle ne veut pas pleurer.

"Oswin, je suis si heureuse de te voir. J'avais besoin de toi. Comment ça va ?"

Sa voix est éraillée, sa gorge est serrée, mais elle parle pour la première fois depuis quelques jours. Elle lui caresse doucement la joue dans un geste affectueux, elle lui sourit, elle lui montre qu'elle sera toujours à ses côtés. Ils vont se le promettre de toute façon.

"On rentre à l'intérieur ? J'ai réservé une chambre ce matin, on sera plus tranquille pour parler."

Encore un sourire avant qu'elle ne lui prenne le bras pour rentrer au Chaudron Baveur. Elle est là, elle sera un de ses piliers s'il faut. Ils s’entraideront, ils se soutiendront. Eux, contre le reste de ce monde qui sombre dans une guerre sans nom.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 605
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You are the light in the darkness ♦ Oslena   Sam 16 Sep - 1:57

you are the light in the darkness
elena rosier & oswin feuerbach T'peux plus respirer, penser correctement, ou juste voir l'monde autour d'toi. Y a tout qui est pris dans une brume épaisse, et t'reste apathique à pas savoir qui y faire ou quoi penser. T'agis plus - t'reste là à fixer l'vide, assis sur l'haut d'ta fenêtre, un pied dans l'vide. T'préfère le calme de la bibliothèque familiale en général - en général - mais d'resté enfermé ca t'rend fou maintenant. T'peux plus, tu suffoque, et tu arrive pas à arrêter ton esprit une seconde pour t'focaliser sur quoi que ce soit. T'as tout qui tourne autour de toi, t'reste en suspens. A pas savoir quoi faire, comment agir, ou quoi dire. Tu reste là, l'regard dans le vide et la respiration laborieuse, à t'répéter le même mantra constamment - Averill est morte, Averill est morte.
T'as pas su la sauver. T'as pas su offrir c'te bout de liberté à Regulus. T'as pas su t'prouver qu'tu pouvais faire l'impossible juste parce que tu l'voulais. Que tu voulais t'persuader d'être capable de tout si c'tait pour lui - pour lui qui est ton tout. Pour lui - qu'tu ressens encore son regard glacé et les durs mots qu'vous vous êtes envoyés à la gueule. T'grinces les dents, contenant la vague douloureuse qui étreint ta poitrine. T'veux pas y penser - c'pour ca que tu finis par prendre une plume et un parchemin et par écrire à la seule personne qu't'as envie de voir.
Ca t'étonne qu'ca soit pas Raven, finalement. Peut être parce que Raven t'ferait voir les choses avec plus d'recul, et d'innocence, et t'donnerait à croire qu'il suffirait qu'tu arrive au Square pour que tout soit comme avant. Sauf qu'tu veux pas voir l'monde au travers du regard naïf et lumineux de Raven. T'veux pas qu'elle soit tendre avec toi, ou qu'elle soit désolée d'cette situation. Tu veux pas d'pitié ou d'compassion - t'sais pas ce que tu veux. Peut être quelqu'un qui saura juste resté ce qu'elle est sans s'soucier d'agir pour t'plaire. Dans ce rôle-là t'vois pas mieux qu'Elena - ta fiancée. Et c'presque ironique finalement, qu'lorsque la fiancée d'Regulus cesse son combat, c'vers la tienne qu'tu pense trouver c'que tu recherches.

La vie est une foutue chienne parfois. Mais t'peux pas l'empêcher. Tu supportes plus l'silence, et t'entends qu'Maemi elle a des invités. Alors t'vas pas t'imposer ou supporter leurs bruits à eux qui vont t'donner l'envie de meutre - le vrai cette fois. Alors t'finis par envoyé ta lettre, et partir te préparer en attendant de savoir si Elena serait libre pour t'croiser au Chaudron baveur plus tard. T'prends une douche, en attendant, t'trouve des vêtements propres qu'tu veux les plus voyants possibles - étrangement. Alors t'prends un pantalon bleu cuir, une chemise blanche et argentée avec d'belles étoiles qui brillent dessus. Et t'relève tes cheveux dans une coupe déjantée, avec une mèche qu'tu rends blanches. Le maquillage s'fait plus voyant qu'à l'accoutumé et tu lésine pas sur les paillettes. T'as envie d'briller, d'pas passer inaperçut ou juste d'plus avoir c'froid qui te gèle sur place. Un instant tu t'arrêtes, ton regard tombe sur les runes d'Serviteur qui sont tracés sur la peau d'ton poignet, et t'soupire lourdement.
C'que les mots d'la dispute te résonnent dans la tête comme un condamnation. Alors t'perds pas de temps pour sortir d'la demeure sans demander ton reste - t'prends la poudre de cheminette. T'arrive comme ca au chemin de Traverse qui est bondé de monde. T'traverse la foulue jusqu'au lieu de rendez-vous, et à peine tu rentre qu'soudainement t'es pris dans une embrassade fulgurante. T'as chaud - soudainement. T'as chaud d'sentir un corps qui s'presse contre le tiens et qui cherche pas à pas te faire mal - bien au contraire. Ca t'coup le souffle, et t'as l'dos qui craque, mais t'sers Elena avec la même intensité.
oswin — « Elena. » Qu'tu souffle avant qu'elle t'relâche et presse sa paume sur ton visage. T'sais pas pourquoi - ca t'fait voler des papillons dans l'ventre d'la voir si proche. Alors t'la sers et un moment tu t'perds dans le parfum d'son shampoing qui t'terrasse. Et t'as l'coeur qui s'agite - tout c'que tu voudrais pas avoir en sa présence. Mais ca t'fait déjà un bien fou d'pouvoir avoir Elena contre toi.
elena - « Oswin, je suis si heureuse de te voir. J'avais besoin de toi. Comment ça va ? »
oswin — « Plaisir partagé; j'avoue que tu m'as manqué. » Qu'tu dis en omettant la dernière phrase - t'veux pas avoir à y répondre parce que quelque part t'sais pas si t'as l'droit d'ressentir quelque chose. T'sais pas c'que tu voudrais avoir à ressentir après tout c'qu'il s'est passé - t'concentre plutôt sur la main d'Elena qui t'quitte pas, t'caresse avec tendresse t'faisant fermé les yeux. T'as l'visage qui recherche sa paumee, et t'pause ta main sur la sienne sans sourire.
elena - « On rentre à l'intérieur ? J'ai réservé une chambre ce matin, on sera plus tranquille pour parler » T'as l'coeur qui bondit - t'arrive pas à calmer tes émotions sans qu'tu puisse savoir pourquoi et t'opine juste pour la suite.

T'la laisse récupérer la clé ou - t'sais pas quoi - à la réception avant d'la suivre dans les étages. T'attends qu'elle t'ouvre la chambre, d'rentrer à sa suite, avant d'poser ton regard sur la fenêtre. Juste là. Avant d'finalement t'tourner vers ta fiancée et d'prendre sa main. Tu l'attire vers l'seul lit de la pièce, et sans un mot d'plus tu t'allonge gardant sa main pour l'attirer avec toi. T'la fait s'allonger contre toi, la prend dans tes bras pour lui caresser les cheveux doucement. Ca t'calme d'faire ca. T'pas de ceux qui aiment être tendre et calin, mais là t'en as foutrement besoin.
oswin — « Raconte moi, j'suis là pour toi. »


_________________

i don't think i can leave without you, anymore
Gotta get away, gotta escape from the daylight. I can see the way painted beneath the moon. Hold on for dear life, until it's all gone, we'll come alive, and set fear on fire. Awaken in the dark with me. We're taking over, feel the rush feel this. Well at least like animals unleash

Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 129
Date d'inscription : 06/04/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You are the light in the darkness ♦ Oslena   Hier à 20:52

You are the light in the darkness
Oslena

Elle ne peut plus respirer. Elle n'arrive plus. Elle suffoque. Elle suffoque dans ce monde qu'elle ne reconnaît plus. Dans ce monde qui n'est plus le sien. Tout à changer autour d'elle. Tout se passe trop vite. Tout tourne trop vite. Beaucoup trop vite. Elle n'arrive pas à suivre. Son innocence lui a été arracher cette nuit là. Quelque chose s'est éteint en elle. Elle n'a plus ce regard pétillant. Elle a le regard vide. Elle n'en revient pas. Elle veut respirer. Elle n'y arrive pas. Elle a le souffle court. Elle veut Oswin, elle veut qu'il soit là avec elle. C'est pour ça qu'elle a fuit à Londres, c'est pour ça qu'elle a fugué du manoir. Elle se sentait opprimée, elle n'en pouvait plus. Elle voulait de l'air frais, elle voulait respirer, être loin de ceux qu'elle chérie, être loin de tout, penser par elle-même. Et en ce moment, étrangement, elle a l'impression que seul Oswin peut la comprendre. Il a accepté de la rejoindre. Lorsqu'elle le voit dans la rue du Chaudron Baveur, elle lui court dans les bras, elle a plus de souffle, elle s'en fiche. Il dit son nom, elle se sent désormais en sécurité. Elle aime ce sentiment, elle a l'impression qu'il la comprend mieux que quiconque. Elle lui demande comme elle va, il ne répond pas à la question, se contentant juste de dire qu'elle lui a manqué. Elle lui sourit doucement.

"tu m'as manqué aussi, j'ai l'impression que ces vacances ne se finissent pas, elles sont trop longues"

Elle veut retourner à Poudlard, elle ne veut plus rester au Manoir, elle ne peut plus. Elle étouffe, elle suffoque, elle manque d'air. Il vient à poser sa main sur la sienne, qui se trouve sur sa joue. Ce n'est pas de l'amour, elle le sait, elle ne ressent rien de ce genre pour Oswin. Mais ça lui fait du bien, elle a l'impression de se retrouver. Elle lui demande ensuite de rentrer à l'intérieur, qu'elle a réservé une chambre. Elle compte reste ici quelques temps, une nuit ou deux. Elle ne sait pas encore. Evan pourrait débarquer à tout moment pour la ramener. Mais elle ne se pose pas la question trop longtemps et rentre au Chaudron Baveur. Elle récupère la clé. L'homme derrière le comptoir leur lance un sourire entendu. Elle arque un sourcil avant de rouler des yeux. Pervers. Elle monte la première les escaliers branlant de l'auberge. Peu rassurant. Ils arrivent au dernier étage, elle l'a demandé. Le plancher grince encore plus à cet étage. Des bruits étranges de grognement et de dispute se font entendre, elle les ignore. Arrivée devant la porte, elle l'ouvre et laisse entrer Oswin. Elle referme la porte avant de jeter un sort à la chambre. Eux deux, seuls, contre le reste du monde. Parce qu'elle sent qu'Oswin aussi a besoin de parler, de s'éloigner, de respirer. Il l'entraîne finalement sur le lit, il s'allonge, elle fait de même. Ils sont proches mais elle trouve ça plaisant. Il n'y a aucune ambiguïté, elle peut être comme ça qu'avec lui. Evan n'a plus le temps pour elle maintenant. Il lui caresse les cheveux, elle aime qu'on lui fasse ça. Elle a l'impression de redevenir la petite fille que son grand frère consolait après un vilain rêve. Il la prend sans ses bras, elle se laisse faire, elle se met à pleurer. C'est trop pour elle, trop pour une gamine de seize ans, elle arrive plus en encaisser, elle arrive plus à tout garder. Elle pleurer contre son torse, son corps secoué de sanglots. Fragile Elena, si fragile. La guerre l'a brisée, elle ne se reconnait plus, elle ne reconnait plus rien. Mais Oswin est là, il la console, elle se calme doucement. Quand il lui demande ce qu'elle a, elle s'écarte de lui pour le regarder dans les yeux.

"Cette nuit-là, dans la forêt. J'ai vu le vrai visage d'Evan, j'ai vu qu'il était à la tête de tout ça. Je ...."

Un nouveau sanglot qu'elle calme aussitôt. Elle respire un bon coup.

"Je pense que je me voilais la face depuis tout ce temps, je refusais de voir la vérité en face. Mais là,
la vérité m'a fait me fracasser à terre, j'me suis cassée la gueule quand j'ai réalisé."


Elle se tait un instant avant de terminer, la voix éraillée, la gorge serrée en y repensant :

"Et il ne m'a pas protégée. Il n'a pas été là, il a préféré les autres."

Elle essuie ses yeux et elle remarque ceux d'Oswin qui sont éteints eux aussi. Elle fronce doucement les sourcils, elle ne sait pas ce qui le tourmente. Alors c'est à son tour de le prendre dans ses bras. Elle se redresse et l'amène contre elle dans une étreinte presque maternelle. Elle passe une main dans ses cheveux avant de lui demander, le menton posé sur le haut de son crâne :

"Et toi Oswin ? Quel combat tu mènes intérieurement ?"

Sa voix est douce, basse, comme un murmure. Ils vont se jurer protection dans un futur plus ou moins proche, mais elle commence dès maintenant. Elle le protégera, tout le temps, contre tout le monde. Il fait partie de sa famille maintenant.
Made by Neon Demon

_________________
N'oubliez jamais qui nous sommes.

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You are the light in the darkness ♦ Oslena   

Revenir en haut Aller en bas
 
You are the light in the darkness ♦ Oslena
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Le Chemin de Traverse :: Le Chaudron Baveur-
Sauter vers: