AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Matthew P. Selwyn le Mer 11 Oct - 23:02, édité 2 fois
MessageSujet: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Mer 4 Oct - 12:10



Un beau noeud papillon : check. Un costard bien repassé : check. Une coupe de cheveux à peu près normale : check. Un parfum envoûtant : check. Relativement stressé, je faisais les cents pas autour de la table de restaurant ronde que la salle sur demande me proposait suite à la soirée qui m’attendait. J’avais osé inviter Melicent à dîner, puisque nos attirances mutuelles avaient été révélées lors de notre dernière rencontre, même si à ce moment-là son départ précipité m’avait laissé quelque peu perplexe.

Il y a quelques jours, je l’avais croisée au premier étage. S’en était suivie une discussion dans mon bureau, où j’avais fini par lui demander si elle voulait démarrer notre relation sur une base solide, d’où mon stress pour ce dîner ce soir. Oui, stress, car je n’avais pas pu oublier son absence d’engouement face à mon invitation, même si sa réponse avait été positive. Melicent était ensuite partie rapidement et soudainement, me saluant avant même que je ne puisse dire quoi que ce soit. Pourquoi ? Étais-je allé trop loin en l’invitant à dîner ?

J’avais tout de même envoyé la chouette de ma soeur déposer une lettre à son intention, mais je n’avais aucune idée de si elle comptait vraiment venir ou pas. Alors, j’attendais dans la salle sur demande, autour de cette table aux chandelles, avec un bouquet de fleurs dans mes mains. J’avais demandé aux elfes de maison du chateau de me préparer un petit repas, et je l’avais placé à côté de la table, où je vérifiai pour la millième fois que je n’avais rien oublié. Car oui, je voulais que cette soirée soit parfaite. Je voulais qu’on discute, qu’on apprenne à se connaitre en partant de la case départ, même si nous avions déjà goûté au désir charnel, même si nous devions sûrement aussi discuter de son rôle naissant dans la guerre entre les mangemorts et l'ordre du phénix.

Pourtant, j’avais peur. Je voulais être vraiment sincère avec elle - et j’attendais la même chose de sa part -, ce qui voulait dire que j’allais devoir lui parler de mon double-jeu. J’avais terriblement peur de sa réaction, mais je savais au fond qu’elle n’allait jamais me trahir et me dénoncer. Melicent me comprenait, et vivait une chose similaire à mon quotidien. Je ne savais pas comment, mais je le savais. D’où mon attirance pour elle ?

Je sentais que j’en avais fait un peu “too much”. Mais il était trop tard pour changer quoi que ce soit, l’heure de rendez-vous imposée à Melicent approchant à grand pas. D’ailleurs, la porte s’ouvrit justement derrière-moi, mais je n’entendis rien, trop stressé et pensif quant à notre situation et la presque réticence de la jeune serpentarde.

_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Mer 4 Oct - 18:07

Melicent se regardait une dernière fois dans le miroir, soupirant. Elle avait tenté de s'habiller de façon convenable, élégante sans trop en faire afin de ne pas perturber son entourage, et surtout, ne pas avoir à demander à ses parents de lui envoyer quelque chose. Il ne valait mieux pas : quelle excuse, là-aussi,  aurait-elle pu leur dire. Berner ses parents avec des mensonges, ce n'était pas simple : mieux valait la jouer subtile avec eux.  A vrai dire, elle était tout de même parvenue à se faire une belle tenue de soirée avec ce qu'elle avait déjà dans ses affaires, faisant même quelques modifications ici et là. Après tout, c'est le minimum qu'une jeune fille de bonne famille puisse faire. Cette dernière passe son regard une dernière fois sur la lettre qu'elle avait reçu de Matthew, où il lui indiquait le moment exacte du dîner qu'ils allaient partager. Elle était vraiment partie en catastrophe la dernière fois, ne lui ayant même pas laissé le temps d'en placer une. Peut être y avait-il quelque chose qu'il l'avait effrayé , venant d'elle-même. Elle avait eut besoin de rapidement faire le point. Peut-être réfléchissait-elle trop. Stupide Jaslyn. Pourquoi ne savait-elle pas tout prendre de façon détachée comme le faisait la vraie Melicent ? Elle n'en savait rien. Du moins, elle ne savait pas comment elle n'y parvenait pas avec l'héritier des Selwyn.

Elle se décide enfin à enfiler sa cape par dessus sa tenue, quittant le dortoir vide avec la lettre fermée en main. Tout était vide, la salle commune des verts était plongée dans la solitude, permettant à Melicent de jetter la lettre au feu. Elle avait même le temps de vérifier que tout disparaisse en cendre avant de quitter les lieux et se rendre dans la salle sur demande, là où on l'attendait. Chose bien vraie, vu que lorsque la demoiselle entra sans la salle, l'infirmier était déjà là, l'air anxieux... A tel point qu'il ne sembla même pas la remarquer.
Melicent respire profondément tout en déposant sa cape avant de venir se placer devant le sang-pur dans un petit sourire.

- J'ai la tête qui tourne à force de te voir tourner en rond comme ça. elle marque une pause, regardant plus en détail les lieux. - Eh bien, moi qui pensait que les petits enfants ne savaient pas organiser quoi que ce soit. Je vois que tu n'as rien oublié !

Peut-être tentait-elle de se calmer avec cette petite remarque sarcastique qui lui rappelait tant cette soirée passée avec lui il y a plus de deux semaines. Aux yeux de Melicent, ce comportement avait pourtant quelque chose qui la mettait à l'aise, ou du moins qui la mettrait à l'aise si seulement elle ne pensait pas à d'autres choses. C'était comme si elle avait une personne proches de son âge en face d'elle, sans pour autant faire oublier qu'il était adulte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Matthew P. Selwyn le Ven 6 Oct - 18:46, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Mer 4 Oct - 23:59

Et si elle ne venait pas ? Et si j’avais fait une erreur ? Et si… Et si...
Je me torturais bêtement l’esprit avant même de savoir si mes craintes étaient justifiés. Je trouvais cela dingue, l’effet que Melicent avait sur moi. D’habitude, j’étais quelqu’un de discret, plutôt froid et relativement mystérieux. Je n’aimais pas spécialement le contact avec les gens, préférant simplement me plonger dans un bouquin ou me consacrer pleinement à mon objectif de toujours : délivrer Silent de sa malédiction. Mais avec la serpentarde, j’avais l’impression d’être une personne complètement différente, comme si elle avait été capable de révéler ce que j’avais enfouis au plus profond de moi ; l’ancien moi.

Justement, est-ce qu’il était bon pour elle de rester avec moi ? C’était une chose pour moi de vouloir être avec elle, mais je ne pouvais pas être égoïste. Ne serait-il pas trop dangereux pour elle de me fréquenter ? La peur me prit soudainement à la gorge alors que j’avais imaginé Melicent souffrir à cause de moi - ou pire, se faire tuer. Ce repas était peut-être une très mauvaise idée. Peut-être était-il encore temps pour nous de faire marche-arrière, de nous éloigner. Mon coeur savait qu’il était trop tard, même si ma conscience tentait constamment de me résonner. Est-ce que je pouvais encore annuler cette soirée ?

Au moment où je me faisais cette réflexion, Melicent apparut soudainement devant moi. Je sursautai légèrement, de tout mon corps et de tout mon coeur - surtout de tout mon coeur. Son sourire avait effacé tous mes doutes en à peine une seconde : mon corps reçut enfin sa “dose” grâce à la présence de la jeune serpentarde, il m’était du coup impensable de m’imaginer me battre contre le manque de ce qu’elle dégageait quand je la regardais. Et justement, je la regardais bien. Elle aussi avait fait un effort pour la soirée, ayant sûrement dû user de stratagèmes afin de venir dans la salle sur demande à une heure si tardive pour une étudiante. Mais elle l’avait fait, elle était là, et sa voix malicieuse gagna mes oreilles.

Se moquant d’abord de moi et de mon agitation, elle avait ensuite relevé le fait que mon organisation était visiblement sans failles, bien que je ne sache plus agir correctement en sa présence. Un sourire décora alors mon visage, même si je sentais une légère angoisse palpable flotter dans les airs.
Ca me touche de voir la confiance que tu me portes ! D’ailleurs, c’est pour toi.

Je tendis maladroitement la main qui tenait un joli bouquet de fleurs dans sa direction - merci les élèves qui plantent de belles choses en cours de Botanique - tout en conservant mon sourire. Mon regard ne pouvait se détacher de Melicent, mais je ne pouvais m’empêcher de ressentir quelque chose que je n’avais pas senti lors de nos dernières rencontres, quoique peut-être à la fin de notre dernière entrevue. Mon sourire s'effaça alors pour laisser place à de l’inquiétude.
Tout va bien, Melicent ? Tu sembles … préoccupée. J’en fais trop, c’est ça ?

Je me retins de toute mes forces pour ne pas m’emballer, mais mon esprit ne put se contenir. “Je le savais, j’ai tout gâché. Elle ne veut plus rien, j’ai complètement dépassé les bornes. C’est une élève en plus, quel idiot. Et comment est-ce que je vais faire pour la former maintenant ?” Mes pensées se succédaient à toute vitesse, alors que mon regard ne s’était toujours pas détaché de Melicent. Sauf que cette fois-ci, mes yeux laissaient clairement transparaître mes doutes et mes angoisses. Je sentais mon corps tout entier me demander de rejoindre celui de ma jeune amante, ne serait-ce que pour la frôler ou pour sentir son parfum caresser mes narines ; comme il y a deux semaines dans mon lit, où mes draps se souviennent encore de son passage.

_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Jeu 5 Oct - 1:24

Vider son esprit. Voilà tout ce que Melicent avait besoin de faire, juste faire le vide complet afin de mieux avoir les idées claires. Depuis son invitation, la jeune sang-pur ne cesse de se demander quelle était la meilleure chose à faire , quel était le choix le plus adapté à la situation. Comment avait-elle  fait pour retrouver dans cette histoire ? Comment avait-elle fait pour en arriver là. Elle commençait à croire que jouer le rôle de sa moitié lui avait détraqué l'esprit, lui avait retourné les idées... Que quelque chose chez elle s'était déclenché de façon à prendre tout ce qui lui apporterait de l'aide.Son esprit criait "au secours", réclamait de l'aide, l'aide qui lui avait tant manqué depuis déjà si longtemps. Qu'était-elle censée faire ? Accepter cette perche que lui tendait Matthew ou mettre ses distances ? Une partie d'elle lui criait de ne pas supporter plus que nécessaire,plus qu'elle ne faisait déjà.  Mais une autre part d'elle lui murmurait qu'elle avait peut-être besoin de ce soutient, de cette personne qui pouvait la comprendre. C'est dans ce genre de pensées que Melicent s'était perdue dans toutes autres questions : devait-elle jouer franc jeu ? Révéler au sang-pur ce qui provoque son plus grand malaise ?

Il fallait qu'elle s'éloigne de ces mauvaises pensées, encore pendant un moment, assez pour pouvoir installé un cadre qui lui permettra de mieux savoir ce qu'elle allait faire. C'était cela qui l'avait finalement poussé à plaisanter un peu, à se moquer gentiment du comportement si anxieux du jeune Selwyn alors qu'elle, elle était en réalité tout aussi nerveuse, pour ses raisons.
Pendant un instant, elle se concentre plus sur sa façon d'agir que le reste, chose qui se stoppe à l'instant où des fleurs apparaissent sous son nez.
Elle entrouve la bouche, sans qu'aucun sons ne sortent, saisira délicatement le bouquet sans le lâcher des yeux. C'était vraiment pour elle ça ? Elle sent son coeur se serrer, et pourtant, parvient à afficher un sourire en direction du jeune homme.

-Merci, elles sont magnifiques...


Elle replace son regard sur les fleurs. Tout ça juste pour elle. Quelque chose était dur là-dedans, quelque chose qu'elle ne savait expliquer. Non enfaite, elle savait parfaitement d'où ça venait,elle commençait à clairement s'en douter et malgré elle,son sourire disparaît, attristée par la dure réalité qui lui faisait face.Et ce sentiment ne dit que s'atténuer lorsque la voix de l'infirmier résonna dans les oreilles attentives , bien que légèrement distraites, de Melicent.
En faire trop ? C'était là la question. On en fait jamais assez, dans le fond, mais une menteuse comme elle qui a fait souffrir plus d'une personne autour d'elle méritait-elle vraiment tout ça ?
Elle relève la tête vers son interlocuteur, déposé doucement les fleurs sur le coin de la table et enroule ses bras autour du cou du brun.

-Non, c'est... C'est juste moi.

Elle lui adresse un petit sourire, dépose ses lèvres sur celles du jeune homme avent de les retirer. Un geste qui ne dure que quelques petites secondes, mais qui révélait une grande douceur.

- Il faut que je te parle... dit-elle tout en récupérant, non sans regret, ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Matthew P. Selwyn le Ven 6 Oct - 18:49, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Jeu 5 Oct - 12:39

Je la regardai saisir délicatement le bouquet de fleurs que je lui offrais, détectant que cette attention de ma part lui avait quand même plu ; ce qu’elle confirma en affirmant que les fleurs étaient magnifiques. J’étais ravi de voir que ce cadeau plaisait à Melicent, mais ma joie fut de courte durée. Son sourire s’était effacé, laissant place à une expression plutôt mélancolique de sa part. Il était maintenant clair que quelqu’un chose ne tournait pas rond, alors j’attendais avec impatience sa réponse à ma question.
Non, c’est… C’est juste moi.

Ses bras s’étaient placées autour de mon cou, et pendant un instant, j’oubliai que quelque chose tourmentait la jeune fille. Je profitai simplement de pouvoir sentir ses douces lèvres rejoindrent les miennes, comme si elle voulait me dire bonjour proprement. Malheureusement, ce frisson de bien-être se termina rapidement - trop rapidement - laissant de nouveau place à la tourmente qui semblait faire souffrir l’élève.
Il faut que je te parle…

Alors que mon coeur battait rapidement de la voir si près de moi, celui-ci s’arrêta brusquement, laissant une peur bleue me parcourir le corps, se logeant dans mon estomac. Ce genre de phrase ne laissait jamais rien présager de bon, surtout qu’elle s’était éloignée de moi. Je savais que quelque chose n’allait plus depuis notre dernière rencontre, même si elle avait accepté de dîner avec moi. Alors que faire ? Que dire ? Mon regard laissait clairement transparaître la panique qui me traversait ; Melicent me faisait perdre tous mes moyens.
Je … euh … D’accord. Prends place, je t’en prie.

Il était temps que j’agisse comme l’adulte que j’étais censé représenter. Je passai derrière elle afin d’atteindre sa chaise, pour la tirer respectueusement afin de permettre à Melicent de s’asseoir. Même si le futur proche allait être relativement sérieux, je ne voulais pas que cette soirée perde son romantisme. Après qu’elle se soit assise, je passai de l’autre côté de la table, tout en attrapant une bouteille de vin que je gardais précieusement dans mon bureau, attendant de la sortir pour une belle occasion ; ce que je pensais de ce soir, du moins pour l’instant. Je servi doucement Melicent, avant de remplir mon propre verre et de m’asseoir en face d’elle.
J’espère que tu aimes le vin rouge…

Plaisantais-je, tentant désespérément de me détendre. Je levai mon verre afin de trinquer avec elle, laissant mes yeux lui communiquer à quel point j’étais reconnaissant de sa présence autour de notre table. J’avais expressément besoin d’un bon petit verre pour me détendre, en attendant la discussion fatidique.
Et bien … je t’écoute …

Mon coeur battait la chamade ; j’avais l’impression qu’il allait me lâcher avant même qu’elle ne puisse en placer une.

_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Jeu 5 Oct - 19:30

Pas rassurante. Dans le genre remarque stressante, on ne fait définitivement pas mieux. Melicent ne savait pas si elle se maudissait plus pour son mensonge ou son entrée en scène. Elle avait eut l'impression de gâcher dès le départ la bonne ambiance, alors qu'à son arrivée, c'était justement ce qu'elle avait voulut éviter. Si elle le pouvait, sans avoir l'air d'une grande demeurée, elle se serait frappée jusqu'à ce que son corps soit à l'image de ce qu'il a déjà été, ou plutôt, de ce qu'on prétend qu'il a été. Ensanglanté, décorés de coups, de griffures à côtés desquelles on ne pouvait pas passer. Limite, elle aurait été moins effrayante ainsi. Son but premier était pourtant loin  de rendre Matthew si nerveux, si perdu. Et comme si ce sentiment avait fait ricochet sur elle, la jeune Beurk prenait place sur une chaise fébrilement, remerciant l'infirmier pour sa galanterie.
Elle allait vraiment en arriver là, dès le début de cette soirée, à jouer franc jeu et à révéler la plus grande cause de son mal-être mais aussi de son comportement actuel, de ce qu'elle est aujourd'hui et depuis bientôt une année. Comment allait-il réagir ? Comme Matthew allait la voir à présent ? Quand elle y pense, elle aurait pu persister dans sa comédie quotidienne, dans son mensonge, ça aurait été bien plus simple en réalité. Mais la vérité, c'est qu'elle se sentait incapable de continuer sur de cette façon avec Matthew. Aussi étrange que cela puisse paraître, la jeune fille avait développé un immense sentiment de culpabilité qui avait définitivement trouvé sa place en elle lors de sa dernière rencontre avec l'infirmier.

- Oui, évidement...

Un petit sourire, une main levée pour trinquer. Invitée à dire ce qui la perturbait, Melicent boit une première gorgée de son verre, espérant misérablement que cela lui suffira à être plus à l'aise. Vaine tentative. De toute façon, elle savait parfaitement que ce geste ne servirait à rien mais  au moins, elle  était parvenue à étrangement calmer sa nausée. Comment introduire ce qu'elle avait à dire ? Elle ne savait pas du tout comment procéder mais elle devait tenter d'atténuer le choc...Son propre choc, sa propre émotion, chose qui s'avère loin d'être évidente.
Elle repose le verre devant elle, le fixant comme si elle y cherchait ses mots.

-Je voulais te raconter une petite histoire sur un cas familial que j'ai connu. elle marque une pause, cherche une dernière fois ses mots.- il y a de cela encore un an,  la famille en question comptait deux jumelles. L'une était l'héritière parfaite, la fille rêvée tandis que l'autre était aux yeux de ses parents une honte, tout ça à cause de son ouverture d'esprit. Celle-là n'avait pas le côté meneur, profiteur, sociable , réaliste et manipulateur de sa soeur , elle n'avait rien de l'héritière dont la famille avait besoin.


Melicent joue avec ses doigts, son verre, cherchant de quoi se détendre et retenir les éventuelles émotions que tous ses souvenirs du passé pouvaient lui procurer. Elle ne devait pas céder, pas maintenant et surtout elle ne pouvait plus faire marche arrière.

- Un soir, les deux jeune filles  étaient parties dehors dans les sentier non loin de chez elles. Évidemment, elles en avaient l'habitude, elles étaient vraiment très proches malgré leurs différences et connaissaient les lieux à la perfection. Seulement ce soir là, la lune était pleine, et quelque chose qui n'était déjà plus humain s'est attaqué aux deux filles. L'une a alors poussé sa soeur, pétrifiée, à courir, suivant le pas  mais, pendant que l'autre s'était brisé la voix à appeler ses parents, l'autre se l'ai brisé en poussant un tout autre cri. Le reste fût rapide et très vite,l'une des deux jumelles était perdue à jamais.


Melicent se décide alors enfin à tourner la tête vers Matthew, afin de le regarder dans les yeux.

-Il se trouve que celle qui est morte, c'était justement celle dont la famille avait le plus besoin. Et c'est pour ça que la famille a prit un choix qui allait changer encore plus la soeur restante : elle allait devoir abandonner ce qu'elle était, pour devenir la moitié qu'elle avait perdu.

Elle garde alors le silence, s'accordant du reprit pour elle mais aussi pour le jeune Selwyn. Son cœur, malgré elle, battait autant qu'il semblait éteint. Éteint à ce souvenir, battant par peur de la réaction de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Matthew P. Selwyn le Sam 7 Oct - 7:42, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Ven 6 Oct - 23:57

Quand je voyais Melicent goûter goulument à son vin, j’avais l’impression de me trouver en face d’un miroir puisque j’avais fait de même, mais pas seulement. Avec cette première gorgée, nous nous donnions le courage nécessaire pour affronter la discussion qui était sur le point de commencer. Ses yeux rivés sur son verre posé sur la table, je l’écoutais de me parler de son histoire. Pour une raison que je ne comprenais pas encore, elle parlait de sa famille comme si elle n’y faisait pas partie, comme si c’était elle la spectatrice, et non un des personnages principaux de son récit. Elle me décrivit le ressenti de ses parents face au caractère si différent des jumelles, même si je ne voyais pas du tout où elle voulait en venir. Je connaissais vaguement l’histoire des Beurk, juste ce qu’il fallait pour être un bon petit sang-pur dans ma jeunesse. Il n’était facile de deviner de quelle jumelle elle parlait ; la soeur parfaite c’était elle, forcément.

Je sentis que l’histoire touchait Melicent, mais je préférai ne rien dire avant d’entendre la fin de son histoire. Inutile de la couper et de la perturber encore plus qu’elle ne l’était déjà. Son récit dériva ensuite sur cette horrible soirée où la jeune serpentarde avait tragiquement perdu sa soeur Jaslyn ; Un loup-garou avait croisé leur chemin et s’était attaqué à la jeune jumelle, laissant Melicent la seule héritière de la famille. Malheureusement, je n’arrivais toujours pas à comprendre où mon amante voulait en venir. Ses yeux viennent - enfin - rejoindre les miens, où je profitai pour lui lancer un regard de compassion. Je ne pouvais imaginer qu’elle pourrait être ma douleur si je perdais Silent un jour. J’étais admiratif de voir que Melicent tenait toujours debout face à cette tragédie ; je n’étais pas sûr d’être capable de faire de même sans ma soeur, ma moitié, ma vie.

Cependant, la suite de son récit me laissa sans voix. D’après elle, et je ne doutais pas de sa parole, ce n’était pas la jumelle la moins “méritante” qui était décédée. Je n’y comprenais plus rien. Melicent ne correspondait pas du tout à la description de la “honte” de la famille. Et là une pensée me traversa l’esprit : en fait, je ne connaissais rien d’elle. J’avais simplement goûté à son corps nu collé contre le mien, mais nous n’avions jamais vraiment discuté ensemble.

Quand sa phrase se termina, un silence trop lourd se posa sur nos épaules. Ma tête était remplie de questions sans réponses, me laissant dans un brouillard trop dense pour que je puisse y voir clair. Qu’est ce que Melicent essayait de me dire ? Quelle message tentait-elle de me faire passer ?
Attends, tu … je comprends pas ce que tu veux dire.

En fait, je comprenais complètement : l’évidence venait de me frapper. C’était plutôt une déclaration rhétorique, comme pour lui signifier que je n’arrivais pas à le croire, comme si ce n’était pas possible. Est-ce que j’avais vraiment bien compris ce qu’elle tentait de me dire ? Melicent ressemblait clairement à la fille “dont la famille avait le plus besoin”. Donc, elle avait dû devenir sa moitié, devenir Melicent ? Est-ce que ca voulait dire que je parlais en fait avec … Jaslyn ?

Ma vue commencait elle aussi à se brouiller, alors que je n’arrivais même plus à soulever mon verre pour le porter à mes lèvres, tentant désespérément de trouver un moyen d’avaler la nouvelle plus facilement.
J-j-Jaslyn … ?

Ma voix s’était brisée alors que je prononçais son véritable prénom. Ce n’était pas Jaslyn qui était décédée, mais bien Melicent. La famille Beurk avait besoin de celle-ci, et Jaslyn se devait de remplir ce rôle au quotidien. J’avais eu souvent raison de penser que nos vies se ressemblaient finalement ; nous jouions tous les deux un rôle qui ne nous appartenait pas. Je me levai alors de ma chaise, écoutant mes jambes qui me criaient de marcher un peu. Je fis quelques pas pour m’éloigner de la table et je me tournai dos à elle. Ma main trouva refuge sur mon front où mes doigts appuyaient sur ma peau, comme si je cherchais à soulager mon esprit de la nouvelle.
Je ne sais pas quoi dire …

Et c’était vrai : la jeune fille m’avait complètement perdu, mes émotions se mélangeant en moi. J’étais dégouté de voir à quelle point la famille Beurk s’attachait aux apparences. J’étais triste de voir Melicent - non Jaslyn du coup - souffrir tous les jours pour satisfaire ses parents. Je me sentais perdu et trahi malgré moi, comme si tout ce qui était arrivé entre la jeune élève et moi était un mensonge aussi gros que sa vie. J’étais heureux de voir qu’elle me faisait confiance au point de me révéler son plus grand secret, qu’elle veuille jouer franc-jeu avec moi. Ce mélange d’émotions m’empêchait d’en dire plus pour le moment alors qu'une question résonnant plus fort que les autres ne me laissait plus réfléchir : est-ce que notre histoire faisait aussi partie de ce que "Melicent" aurait fait ? Est-ce que c'est cela qui pouvait expliquer son comportement si étrange dernièrement ?

_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Sam 7 Oct - 2:02

Évidement que le message était passé, évidement qu'il avait comprit. Cette pensée traversa en boucle l'esprit de la jeune fille qui tentait tant bien que mal de ne pas céder à la panique qui l'animait. Les dés étaient définitivement lancés, même quasi arrêtés tout comme le temps. Il lui laissait justement choisir ce qu'elle allait dire et faire et pourtant, elle n'y parvenait pas. Non, Melicent ou plutôt Jaslyn, ne parvenait pas à savoir quel comportement adopté à présent. Ça devenait interminable et ce n'est pas elle qui brisa le nouveau silence qui c'était installé. Jaslyn. Voilà là quelque chose qui confirmait l'idée que le sang-pur avait bien comprit la situation, même s'il avait clairement du mal à tout saisir et accepter.
Et malgré ça, la jeune fille ne pu qu'hocher la tête pour approuver,confirmer sa véritable identité. Son cœur cessa de battre un instant, lorsque cette réalité lui fit un sacré coup. Elle préférait ne rien dire, laisser l'héritier des Selwyn digérer la nouvelle ou du moins essayer. Il devait se sentir perdu, trahi, embrouillé. La verte comprenait tellement cette réaction : elle même avait eut l'impression  qu'elle lui mentait et ce n'était pas totalement faux.

-Matthew... dit-elle d'une vois suppliante tout en se levant à son tour.

Elle restait toutefois placée au milieu des lieux, entre la table et son amant qu'elle observait sans rien rajouter. Non, elle ne savait pas quoi faire sur l'instant, avait du mal à penser qu'il pouvait s'en éloigner. Elle ne supportait pas cette idée, ne voulait pas le voir la fuir. C'était la première fois depuis si longtemps qu'elle n'avait pas fait face à quelqu'un avec qui elle pouvait être elle-même. Elle même, terme bien amusant vu la situation : Melicent était-elle vraiment Melicent ? Jaslyn était-elle vraiment Jaslyn ? Elle n'en savait plus rien, elle s'était perdue dans son rôle malgré elle et pourtant, en compagnie de l'infirmier, elle a l'impression de redevenir celle qu'elle était sur certains aspects. Qu'est ce lui pouvait dire ? Elle n'en savait elle-même pas. Mais il fallait bien que quelqu'un dise quelque chose,n'importe quoi.

- Tu as le droit de m'en vouloir, tu as le droit de te sentir trahi. Je le sais mais, je ne supportais déjà plus de te mentir de la sorte sur celle que j'étais...


Non, elle ne voulait pas, c'était pesant. Bien avait prit l'habitude de jouer de la sorte,Matthew lui avait enlevé cette envie, face à lui en tout cas. Mais elle craignait sa réaction finale, ce qu'il allait faire de son cas.

- Mais,je voulais aussi que tu saches que les autres fois,j'étais sincère, autant que je viens de l'être aujourd'hui.

Elle n'avait pas bougé, s'accordant à elle mais aussi au sang-pur du répit, de l'air qui ne pouvait que le apaiser d'une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Sam 7 Oct - 15:21

Sa voix résonnait dans mes oreilles. Melicent – ou devrais-je dire Jaslyn ? – s’était levée de sa chaise, je l’avais entendue. Mon nom avait été prononcé, comme pour me ramener à la réalité d’un seul coup. Sa voix semblait tout aussi tourmentée que la mienne quelques instants plus tôt. Son cœur devait battre aussi vite que le mien, et nous subissions tous les deux le silence assourdissant qui nous entourait, jusqu’à ce que la jeune serpentarde se décide à le briser. Heureusement, parce que je ne l’aurais pas fait.
Tu as le droit de m’en vouloir, tu as le droit de te sentir trahi. Je le sais, mais je ne supportais déjà plus de te mentir de la sorte sur celle que j’étais…

Est-ce que je lui en voulais vraiment, alors que je me trouvais dans une situation similaire à la sienne ? Je mentais aussi quotidiennement à mon entourage entier, à mes ennemis, à moi-même… Seule la jeune élève me permettait de me sentir vraiment entier et de retrouver celui que j’étais auparavant. Il était donc évident que je n’avais pas le droit de lui en vouloir. De toute façon, ce n’était pas du tout ce que je ressentais. Je ne me sentais pas non plus trahi, du moins pour l’instant. Tout ce que je voulais savoir, c’était si notre relation était, elle aussi, bâtie sur des mensonges. Et c’est justement à cet instant qu’elle répondit à cette question sans même que je ne doive en parler.

Le poids que j’avais sur l’estomac commençait doucement à me laisser respirer, au fur et à mesure qu’elle me disait qu’elle était sincère sur tout ce qu’elle avait dit depuis notre première rencontre. Je me retournai alors pour la regarder, guidé par mon corps sans que ma tête n’ait eu son mot à dire. Mes yeux lui parlaient, ils lui transmettaient la tristesse que je ressentais. Tristesse d’avoir été berné ? Non. Plutôt la tristesse de voir ce qu’elle devait subir pour que la réputation de sa famille tienne debout. Sans un mot, je me dirigeai vers elle, me plaçant juste en face d’elle. Ma main caressa doucement sa joue avec autant de compassion que j’étais capable de ressentir, alors que je cherchai les bons mots pour lui parler.
Ecoute, J-Jaslyn … Je ne t’en veux pas. Juste, merci… Merci de me l’avoir dit.

Ma main passa alors derrière sa nuque, pour la tirer doucement vers moi avant que je ne l’enlace. Mes bras la serraient, sans trop forcer, juste assez pour qu’elle sente que mon soutien envers elle était infaillible. En si peu de temps, la jeune fille avait pris énormément de place dans mon cœur. Même si cela me faisait bizarre de l’appeler par le nom de celle que je croyais décédée, j’avais toujours la même personne en face de moi, et ce n’était pas négligeable, peu importe son histoire. Nous restâmes ainsi presque une minute, avant que nos corps ne s’éloignent à nouveau.
Peu importe ce que tes parents ont pu dire sur toi. Tu n’es pas une honte, au contraire. A mes yeux, tu es juste … une des meilleures personnes que je n’ai jamais rencontrée.

J’avais délibérément utilisé le même terme qu’elle avait cité en me racontant son histoire, la « honte ». Même si je ne la connaissais que depuis quelques semaines à peine, j’avais l’impression de la comprendre entièrement. Malheureusement, j’étais plus doué pour lancer des méchancetés aux gens plutôt que de les rassurer. Je ne savais plus quoi pour la rassurer, la protéger. Et j’avais toujours ce poids sur le ventre, parce que moi aussi, je gardais un secret depuis bien trop longtemps …
Comment pourrais-je t'en vouloir ? Je … Je ne suis pas non plus celui que tu crois.

Une de mes mains descendit pour attraper la sienne, que je serrai doucement tout en la caressant de mon pouce. J’étais toujours en face d’elle, et mes yeux se dirigèrent vers le sol, trop honteux pour pouvoir la regarder en face à nouveau. Incapable de trouver le courage d’en dire plus, je laissai juste le silence nous écraser encore une fois.

_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Sam 7 Oct - 21:10

Ce regard, elle l'avait déjà vu, plusieurs fois même. Elle s'y était habituée depuis le temps que sa soeur était décidée dans de telles circonstances. Mais parfois, ça sonnait faux, hypocrite. Mais quand il s'agissait de Matthew, il semblait bien plus vrai, comme s'il comprenait parfaitement ce que c'était de jouer un rôle, d'être quelqu'un que l'on est pas. Voir qu'il ne lui en voulait pas la rassurait, du moins selon ses dires et en partie ses gestes. Melicent ne répondait rien, se contentant d'accepter l'étreinte que le jeune homme lui offrait. Elle passe ses mains autour de lui, le sert légèrement comme pour s'assurer qu'il ne parte pas, qu'il ne disparaisse pas.

-Si Jalsyn te perturbe, tu peux continuer à m'appeler Melicent... dit-elle en gardant sa tête enfouie contre son torse.

Après tout, qu'est ce que son nom changeait ? Elle était perdue dans son rôle, ne savait plus qui elle était réellement, si elle se rapprochait plus de celle qu'elle était avant ou de sa soeur. Elle se sentait devenir instable, savait qu'elle sombrait de plus en plus vers quelque chose qui lui faisait peur. A qui la faute ? Est ce à elle qui aurait dû faire plus attention à sa soeur et intervenir à l'instant où elle a poussé un cri ? Ou doit-elle uniquement en vouloir à ses parents ? Car elle s'en voulait à elle même, elle s'en voulait de ne rien avoir su faire pour sauver sa moitié qui était parvenue à trouver le courage de les faire filer. Elle se sentait pathétique à côté de ce qu'était la vraie Melicent, elle avait l'impression de n'être rien à côté d'elle. Et évidemment, ses parents ne l'ont pas aidé avec ce sentiment, c'était même tout le contraire. Elle ne savait plus qui elle était, ce qu'elle valait, ce qu'elle voulait. A part peut-être la présence du jeune Selwyn. En peut de temps, cet homme qui quittait déjà ses bras , peut-être trop vite, était parvenu à se faire une place auprès d'elle, une place bien particulière que personne ne savait expliquer. Une bonne personne : en était-elle une ? Elle n'en savait rien mais le jeune Beurk était contente, malgré elle, d'avoir un tel statut aux yeux de l'infirmier. Peut importe qu'il soit plus âgé : c'était bien trop tard pour s'en soucier.

Un nouveau silence prit place alors que l'héritier des Selwyn venait à son tour d'avouer qu'il n'était pas celui qui paraissait être, qu'il ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Étonnement, aucune surprise ni aucune peur ne s'était emparé de la verte qui serra sa main autour de celle du jeune homme. Elle place alors sa main sur sa joue, comme pour lui demander de la regarder mais sans forcer ou quoique ce soit d'autre.

- Tu as confiance en moi ?

Elle le regarde droit dans les yeux. Elle, elle avait eut assez confiance en lui, assez pour lui avouer son plus grand secret. Elle ne sait pas d'où venait cette confiance mais elle était là et il n'y avait rien  d'autre à faire . Melicent espérait juste que lui aussi pourrait lui offrir la confiance qu'elle elle lui offre.


-Alors dis-moi ce qui pèse sur tes épaule. Dis moi qui tu es...

Elle était sûre, décidée. Elle était prête à entendre beaucoup, peut importe de quoi il s'agissait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Dim 8 Oct - 0:11

Comment devais-je l’appeler ? Melicent ou Jaslyn ? J’en avais aucune idée. Surtout que ses bras autour de moi, mes serrant légèrement, me faisaient perdre mes moyens. Je me sentais aussi léger qu’un nuage, mais avec le cœur aussi lourd qu’un dragon. Son annonce n’était pas anodine à mes yeux, et j’avais encore légèrement du mal à m’en remettre. Mais la suite ne s’annonçait pas de tout repos pour moi. En effet, je lui avais dit qu’elle n’était pas la seule à cacher un secret à son entourage, à jouer un rôle au quotidien. D’abord loin de moi, la main de Jaslyn vint rejoindre ma joue, et mon regard se dirigea alors naturellement vers son visage, où mes yeux se plongèrent dans les siens. Sa main qui me serrait me donnait du courage, et la douceur de sa peau calmait mon cœur.
Tu as confiance en moi ?

Ses yeux perçants regardaient droit dans mon cœur, du moins c’était l’impression que j’avais. Si j’avais confiance en elle ? Il était évident que oui, et ce n’était clairement pas ça qui m’empêchait de lui avouer ma double-vie. L’idée d’en parler oralement me faisait peur. Déjà, je ne voulais pas risquer de la mettre en danger juste parce que je n’étais pas assez fort pour vivre avec ce secret sur le cœur. Ensuite, j’avais peur d’admettre que je ne savais plus qui j’étais. Il était difficile pour moi de concilier au quotidien ma vie de mangemort et ma vie d’infirmier à Poudlard.
Alors dis-moi ce qui pèse sur tes épaules. Dis-moi qui tu es…

Ma main lâcha celle de Jaslyn, et mon visage s’éloigna de sa douceur, comme si j’avais besoin d’être en parfait contrôle de mon corps. Je fis quelques pas en arrière, presque par peur de sa réaction. Finalement, je ne savais pas vraiment quel était son avis par rapport à la guerre en cours. Sauf qu’une voix dans ma tête me criait qu’elle allait être de mon côté, peu importe la réponse que j’allais lui donner.
Je ne suis pas vraiment un mangemort, au contraire …

Comment lui dire que je faisais partie du côté contre lequel elle allait bientôt se battre ? Est-ce qu’elle allait devenir mon ennemi ? Cette soirée ne se déroulait définitivement pas comme je l’avais imaginée.
Je suis membre de l’ordre du phénix, et j’œuvre pour eux au sein des mangemorts. Et aussi pour ma sœur …


_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Dim 8 Oct - 13:04

La confiance. C'était là l'une des choses qu'il était le plus difficile d'accorder lorsqu'on jouait double jeu. On ne savait plus toujours qui étaient nos amis, qui étaient nos alliés autant qu'il est difficile de savoir si nous sommes les seuls à jouer à un jeu de rôle. Au quotidien, chacun portait un masque dans le fond mais la plupart du temps, c'était négligeable, une simple façon de ne pas montrer nos faiblesse ou loisirs si l'on estime que les autres se vont se moquer de nous. Puis il y a ceux dont le masque est leur façon de continuer à vivre, du moins d'apparence. Quand on se perd dans son rôle, peut-on dire que la personne que l'on était vit encore ? Jaslyn estimait que ce n'était pas tellement le cas, elle sentait qu'une marche arrière était impossible, qu'elle s'était trop imprégnée de certains traits de Melicent. Le pire, c'est que tout en se portant mal, elle était mieux, avait l'impression de ne plus être cette fille qui restait à l'écart de tout, était finalement à l'aise en société. Parfois, il lui arrivait de se demander ce qui de cachait au plus profond de sa soeur. Elle avait beau savoir tout d'elle, il lui arrivait encore de remettre ses connaissances en question, peut-être parce qu'elle réfléchit encore trop par rapport à elle.

Le sang-pur s'éloigne un peu, comme par peur de ce qui allait se passer, chose qui perturba assez la nouvelle Melicent. Qu'est ce qu'il allait lui dire réellement ? Son secret était-il si pesant et inquiétant que ça ? Elle avait beau être prête à entendre beaucoup de chose, cette réaction fit toutefois un peu monter son inquiétude malgré elle. Pourtant, elle attendait calmement qu'il lui dise ce qui le perturbait tant que, en quoi lui mentait à son entourage. Elle ne réagit pas à la première approche du jeune homme, attendant qu'il s'explique un peu plus.. Chose qu'il ne tarde pas à faire. Et la verte sentit la pression redescendre d'un coup, comme si elle l'avait toujours su, depuis leur première rencontre.

-Je vois. Quand je disais que tu n'avais pas l'air d'un mangemort...

Évidement, elle avait comprit d'où venait le problème : Matthew était du côté de l'Ordre,jouait dans leur camp. Mais Melicent, elle,elle était plongée dans les ténèbres de son nom, dans ceux des mangemorts. Allait-elle un jour devoir lui faire face ? Si elle avait pu garder son ancienne identité, la jeune fille n'aurait jamais rencontré un tel problème, non seulement parce qu'elle n'en avait rien à faire de ses idéaux familiaux, mais aussi parce qu'elle n'aurait peut-être jamais eut à faire face au jeune Selwyn.

Elle réfléchit un instant, cherchant une façon d'exprimer ce qu'elle avait à dire. Elle ne voulait pas avoir à l'affronter, à risquer un face à face avec lui mais avaient-ils vraiment le choix. Si durant une guerre, ils devaient se retrouver en tant qu'ennemis,  pourraient éviter une quelconque confrontation. Elle voulait lui dire de ne pas s'en faire, que si cela devait arriver, de ne pas retenir son coup ... Elle en ferait tout autant. Peut-importe le sortilège qui devra être utiliser dans les deux sens. Mais comment exprimer ça sans qu'il ne croit que ce soit réellement ce qu'elle souhaitée, comment exprimer ça tout en lui disant qu'elle préférait éviter ce genre de chose ? Et puis, était-elle vraiment disposée, dans le fond, à lui faire du mal. Du talent, elle en avait mais son coeur ne l'empêcherait-il pas de risquer quelque chose qui pourrait blesser Matthew ou pire encore, le tuer ? Ce serait mal placé de sa part de lui dire de ne pas hésiter si elle même le ferait et qu'elle sait qu'il en serait de même pour lui. Une seule phrase voulut traverser ses lèvres «Si je venais à me perdre de trop, tue moi». Mais elle ne parvenu pas la lui dire, sentant son coeur se serrer.  Alors tout ce qu'elle trouve à dire avec ses yeux humides, c'était ;

-Sois prudent...

Juste ces deux-mots... Car échapper aux mangemorts en cas de trahison, c'est certainement l'une des choses les plus risquées qui soient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Dim 8 Oct - 22:59

Je vois. Quand je disais que tu n’avais pas l’air d’un mangemort …

Evidemment que je n’en avais pas l’air, surtout face à elle. D’habitude, il m’était facile de berner tout mon entourage et de paraître froid, sans cœur, et surtout d’avoir l’air d’un criminel. Finalement, j’en étais même un, puisque j’avais dû faire des choses dont j’étais peu fier. Seules deux personnes m’empêchaient de jouer mon rôle parfaitement : ma sœur, et maintenant Jaslyn. Face à Silent, mon cœur se réchauffait et je redevenais le grand frère que j’avais toujours été pour elle.  Pour Jaslyn, c’était complètement inattendu, et c’était arrivé lors de notre première rencontre, ici-même – enfin, dans la salle sur demande. Seulement, c’était une parfaite inconnue, et je m’étais toujours demandé pourquoi est-ce qu’elle arrivait à briser ma glace si facilement. Vu la tournure chez choses entre nous, j’avais rapidement arrêté de me poser la question.

Je souris doucement face à sa déclaration. J’étais soulagé de voir qu’elle ne m’avait pas – encore – sauté à la gorge. Il était clair qu’il allait être maintenant plus facile de devenir son mentor, puisque je n’aurais pas besoin de jouer au vilain méchant avec elle. Et surtout, j’allais pouvoir la protéger. Enfin, jusqu’au moment où nos deux camps allaient se retrouver face à face. J’essayai brusquement de chasser cette pensée de mon esprit. Inutile de me torturer avant même que le moment n’arrive. Je trouverais le moyen de la protéger.
Sois prudent …

Ces deux simples mots me tirèrent de mes pensées sordides pour attirer mon attention sur celle qui les avait prononcés. Sauf que je m’attendais à beaucoup, mais pas à ça. Les yeux de la jeune serpentarde semblaient se noyer, et sa voix tremblait. Peut-être que la nouvelle que je sois un mangemort ne la touchait pas plus que ça, en revanche l’idée que je puisse être blessé – ou pire – ne la laissait clairement pas indifférente. Et moi, le fait de la voir ainsi me brisait le cœur.
Ne t’en fais pas pour moi. Et si nous profitions de cette soirée avant de penser au pire ?

Je laissai mon corps se retrouver près du sien. Ma main passa sur sa hanche et mes lèvres rejoignirent les siennes, comme pour sceller un pacte entre nous : je ne la laisserais jamais, peu importe son véritable prénom. Je senti mon cœur essayer de se lier au sien, et surtout un désir incontrôlable monter moi. Conscient que la situation ne se prêtait pas à mes différentes idées peu conventionnelles pour un premier rendez-vous, je m’éloignai du visage de Jaslyn pour la regarder et lui sourire.
On passe à table … ?


_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Lun 9 Oct - 22:15

De l’anxiété. Voilà ce qu’elle ressentait à cet instant précis face à la nouvelle que venait de lui annoncer le jeune homme. Melicent savait comment fonctionnait le monde des mangemorts, savait parfaitement  le danger qu’il représentait si jamais quelqu’un tentait de le trahir. Evidemment, il y a toujours moyen de passer entre les mailles du filet, de trouver une solution afin de pas s’attirer les foudres des mages noirs. Mais ce n’était jamais sans prix, sans risque que le présent ou le passé nous rattrape à un moment ou à un autre. Les deux sang-pur étaient malheureusement dans le même bateau : tous les deux devaient se mêler à un clan qui ne leur correspondait pas, à un clan  qui avait tout pour devenir un ennemi… Ennemi bien redoutable.  

Evidemment,  personne ne savait changer quelque chose à la sensibilité de Jaslyn, même si aujourd’hui, elle ne sait plus vraiment dire qui elle est vraiment. Le simple d’imaginer cet homme  blessé ou même tué l’effrayait derrière son air calme, peut-être même trop. Comment est-ce possible de se sentir aussi attachée à une personne que l’on connait depuis si peu de temps, à une personne avec qui la relation n’a pourtant pas débuté sur une note festive ou même distinguée ?  Melicent ne savait déjà même plus ce qu’elle ressentait pour le jeune Selwyn, quel sentiment pouvait vraiment justifier une telle inquiétude.

Ses pensées de bousculèrent dans son esprit, jusqu’à ce que la verte sente à nouveau la chaleur de l’infirmier, ses lèvres sur les siennes qui semblaient presque vouloir l’apaiser, accompagner ses précédents mots. Comme pour se faire une promesse, les deux sorciers utilisait se baiser pour tout se dire, rassurer l’autre, lui dire qu’ils seront présents pour l’autre. Oui, Melicent était prête à assumer cet élément supplémentaire, ce secret qui venait s’ajouter au sien comme s’il était aussi insoutenable que bienvenu. Pour une fois depuis longtemps, la jeune fille avait l’impression d’avoir trouvé quelqu’un pour elle, en plus de Winfred, une personne qui fera la différence à sa façon.
Hochant la tête, la jeune Beurk répond au sourire  qui lui était adressé, comme si elle était déjà pleinement apaisée.

-Ce sera avec plaisir ! dit-elle tout en retournant à la table avec son interlocuteur.

Prenant une nouvelle gorgée de son vin, comme si de rien n’était, elle tourne alors le regard vers son partenaire du soir, geste naturel et nullement  provoqué par une quelconque angoisse, même soudaine.

-Tu fais souvent ce genre de chose ? demande-t-elle en faisant allusion au repas.

C’était sans arrières pensées, sans chercher  à attendre une réponse particulière de sa part, ou en tout cas, pas une qui aurait pour but de le piéger. Le truc, c’est qu’elle n’avait jamais été invitée à un face à face de la sorte, pas Jaslyn en tout cas, mais Melicent ne s’en serait pas privée elle. C’est peut-être pour ça qu’elle n’est pas stressée à cette idée.

-En tout cas,  je te remercie pour l’invitation …

C’était toujours mieux que de s’enfermer dans son dortoir avec ses nouvelles amies, parfois réellement cool, parfois plus compliquées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 120
Date d'inscription : 06/09/2017
Localisation : Dans son bureau à Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Mar 10 Oct - 21:22

La véritable soirée commençait au moment où nous étions retournés autour de la table. Plus légers, plus sereins, nous étions enfin prêts à profiter du moment dans cette salle sur demande. Evidemment, nos deux révélations n’étaient pas à prendre à la légère, mais pour l’instant, nous avions besoin de penser à autre chose qu’à tous les malheurs qui nous pesaient tant. Et justement, quand j’étais avec Jaslyn, je me sentais beaucoup plus léger, comme si elle effaçait toutes les horreurs qui occupaient constamment mon esprit. Comme elle, je pris une nouvelle gorgée de mon vin, en essayant cette-fois ci de l’apprécier à sa juste valeur. Il me semblait bien meilleur que la première fois où je l’avais gouté.

Puis, Jaslyn me demanda si je faisais souvent ce genre de choses. Je n’arrivais pas à savoir s’il s’agissait d’une simple question pour détendre l’atmosphère, ou si elle tentait d’en savoir plus sur mes différentes conquêtes. Il y avait bien eu une fille, oui. Une autre sang-pur, de Gryffondor, avec qui j’avais également été intime. Cependant, cela faisait un moment que je n’avais pas eu de ses nouvelles, et puis je ne me rappelais même plus si notre relation avait été autre chose que du sexe. J’avais essayé de l’aider, d’être là pour elle, mais comme d’habitude, nous nous éloignions avant de nous rapprocher plus fort. Entre ses obligations et les miennes, rares étaient les moments où nous pouvions nous voir. Si je la revoyais, est-ce que nous finirons encore notre discussion dans un lit, ou est-ce que je n’en aurais pas envie par respect pour Jaslyn ? De toute façon, elle n’était pas là pour l’instant.
C’est la première fois, ça se voit non ?

Je souris de façon gênée. J’avais peur de faire n’importe quoi et de passer pour un enfant alors que j’étais censé représenter un adulte. Pourtant, c’est ce que j’étais d’habitude. La jeune serpentarde avait un effet étrange sur moi, et je me sentais perdre plusieurs années. D’ailleurs, elle me remercia ensuite pour l’invitation.
Je te remercie d’être venue surtout ! Je t’avoue que je n’étais pas sûr que tu te montres…

Le dîner démarra enfin. Nous discutions de tout et de rien pendant que la nourriture volait à nous – grâce aux mouvements de ma baguette. Enfin, nous faisions connaissance, nous apprenions à nous connaitre plus que dans les grandes lignes. On parlait de nos familles, de nos quotidiens ; moi de mes journées à l’infirmerie, elle de ses journées dans les salles de classe. Je serais incapable de dire combien de temps était passé. Nous avions terminé de manger depuis un petit moment, et un silence s’installa alors, où je pris un instant pour profiter de cet instant avec Jaslyn. Je posai alors ma main sur la table, paume au-dessus. Il s’agissait d’un message pour elle ; mon corps était resté trop loin du sien et réclamait sans repos sa chaleur. J’attendais donc qu’elle la saisisse.
Je suis bien avec toi...

Ces mots m’avaient complètement échappés, comme la rougeur qui venait se placer dans mes joues.

_________________



Si les mots sont pioches, c'est ma tombe qu'ils creusent. ▵


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 58
Date d'inscription : 15/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   Mer 11 Oct - 20:24

L’atmosphère s’était soudainement détendue, à l’instant-même où le jeune Selwyn avait proposé de retourner à table pour profiter de repas soigneusement préparé par les elfes du château. Il faut avouer que ces petites créatures font du bon boulot et l’air de rien, Melicent avait beaucoup de respect pour la plupart d’entre eux… La nouvelle comme la vraie. Leur elfe de maison était d’ailleurs l’une de leur toute première bonne connaissance, voit presque une sorte d’ami, chose malheureusement peu commune.

La jeune fille se sentait beaucoup mieux, avec un sacré poids en moins sur les épaules. Bien-entendu, les problèmes des deux sang-pur n’étaient pas des moindres et étaient toujours bien présents, peu négligeables voir pas du tout mais il fallait avouer qu’avoir pu en parler avait été largement apaisant. La jeune fille se sentait plus légère, plus à l’aise, rassurée à l’idée que le jeune homme n’éprouve pas de rancune particulière envers elle suite à son aveu. Etonnement, apprendre le secret de ce dernier n’avait causé un grand effet de surprise, Melicent l’avait bien fait comprendre. Limite, ça l’apaisait d’une certaine manière.

L’adolescente s’était permise de demander à son interlocuteur s’il avait l’habitude de ce genre de chose, question innocente, pour finalement avoir une réponse qui la fit sourire. Non pas un sourire traduisant un « Ah tant mieux » mais plutôt une sorte d’amusement lorsqu’elle remarquait son petit sourire gêné. C’était presque étrange de voir à quel point Matthew était tel un adolescent maladroit face à elle. Lorsqu’elle l’avait revu la dernière fois, il avait tant bien de mal tenté de conserver une apparence digne d’un adulte de son rang, professionnelle comme ce devait de l’être un infirmier au sein d’une école. Quand elle le voyait ici, à cette table, La jeune Beurk constatait qu’il n’abordait pas du tout le même genre, la même façon d’être. D’une part, elle se sentait bien face à ce comportement, car elle avait l’impression d’avoir un pouvoir sur lui. Dit comme ça, on pourrait facilement croire que la demoiselle aime l’idée qu’elle pourrait le manipuler mais, là n’était pas son but, nullement. Si elle ne voulait déjà pas lui mentir sur ses véritables origines, alors le manipuler serait complètement déplacé.
Elle ne pouvait que le remercier pour le repas, pour tout même, et profiter de cette soirée.

-Je ne vois pas pourquoi je ne serais pas venue. J’ai accepté, je tiens parole ! dit-elle dans un sourire.

Melicent était bien aux côtés du jeune sang-pur. Elle était parvenue à passer un temps indéterminé à discuter de diverses choses avec lui, à plaisanter ici et là, à faire véritablement connaissance. Son regard se pose sur la main qui s’était présentée à elle, alors qu’elle place la sienne dessus afin de pouvoir la serrer avec délicatesse. Ce simple petit geste eut pour effet de la réchauffer plus qu’elle ne l’était déjà face au comportement si adorable de son interlocuteur qui parvenait encore à la faire sourire avec son visage rougit suite à ses paroles si naturelles.

-Vraiment ? Ca me rassure … dit-elle sur un ton à la fois doux et joueur.

Evidemment s’était réciproque, s’était sous-entendu dans ses paroles mais elle n’était pas parvenue le dire clairement. Le duo discuta encore quelque temps, avant de s’apercevoir qu’il serait peut-être temps pour eux de se séparer, Melicent devant tout de même éviter de rentrer trop tard, aussi bien pour son dortoir que pour les cours qui allaient suivre le lendemain.
C’est donc avec regret que la brune s’était avancée avec son amant vers la sortie, se stoppant juste devant celle-ci. Doucement, elle avait déposé un baiser sur la joue du jeune homme, avant de le remercier pour cette soirée dans un murmure près de son oreille. Puis elle déposa un dernier baiser sur ses lèvres, délicatement, le rompant avant que son envie d’avoir à nouveau Matthew pour elle durant une nuit ne monte. Enfin, elle quitte la salle sur demande en première, retournant à son dortoir comme si de rien n’était…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Even though the future seems far away, it is actually beginning right now. [ft. Melicent Beurk] [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» Scratch Built - Future Wars
» Haiti must decide Haiti's future
» Top50 des meilleurs prospects 2008-2009 selon Hockey Future!!
» P'tite question d'une future élève (;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Septième étage :: La salle sur demande-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: