AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Heal me ♦ Winfred & Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 86
Date d'inscription : 18/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Heal me ♦ Winfred & Eden   Mer 4 Oct - 22:58

heal me
Winfred &
Eden

Postée à la fenêtre du petit bureau qu'elle a su récupérer même si elle n'est qu'une professeur à temps partiel, elle observe les étudiants dans le parc. Ce soir c'est la vacances et ils sont tous, sans exception, heureux de quitter le château pour deux semaines. Elle, elle a dispensé son dernier cours de la période il y a à peine quinze minutes. Elle s'évade dans le paysage qui s'étend à ses pieds, perchée au septième étage. Elle se remémore un cours instant son adolescence à elle, elle tente encore de comprendre comment tout a pu chambouler si rapidement. Non. Il ne faut pas qu'elle y pense. Elle sait qu'elle pense trop. Alors elle quitte la fenêtre, elle se dirige vers son bureau en chêne, elle cherche dans sa besace une fiole qui contient de la poudre. Elle a besoin de ça. C'est un besoin vital. Alors la vide la fiole sur son bureau, elle tente de faire des rails de ses mains tremblantes. Bordel. Lorsqu'elle obtient quelque chose d'à peu près potable, elle se penche et sniffe un rail, puis deux et elle s'arrête là. Ce n'est rien, juste assez pour revenir sur terre, pour ne pas sombrer. Pas maintenant, elle le fera ce soir, quand elle sera seule, quand elle pourra s'effondrer loin du monde, loin des regards, loin de tout.

Alors non, elle ne doit pas sombrer, pas maintenant, pas tout de suite. Mais ça tête tourne, elle a prisé la poudre trop vite, ça ne va pas. Elle s'affale dans son fauteuil, elle tente de reprendre constance, elle tente de revenir. Elle revient rapidement. C'était une dose trop forte. Elle s'en fiche. Tant mieux. Elle se concentre. Elle doit voir Winfred bientôt, l'élève autiste pour qui elle s'est prise d'affection. Elle est là pour lui, elle lui parle toutes les semaines, elle l'aide pour ses cours, pour ce qu'il ne comprend pas, elle l'écoute lui parler durant des heures. Il l'apaise, il la passionne d'une certaine façon. Ces rendez-vous du vendredi soir sont ce qui égaye sa semaine, elle est heureuse de le voir. On toque à sa porte, elle se relève doucement. Elle s'avance vers la porte, elle tente de garder l'équilibre sur ses talons. Un pas après l'autre. Elle atteint la porte, elle l'ouvre avec ce faux sourire flanqué sur ses lèvres. Faux sourire qu'elle a depuis qu'elle l'a perdu, l'amour de sa vie.

"Winfred, je suis heureuse de te voir ! Entre, je t'en pris, tu connais mon bureau maintenant"

Elle s'était résignée à le tutoyer il y a quelques semaines. Il se voit si régulièrement que c'est venu naturellement pour elle. Et puis il n'ont pas tant d'écart que ça, ça lui convient, il lui change les idées, il lui montre le monde à sa façon. Et elle a besoin de ça. Elle attend alors qu'il s'installe sur le canapé qu'elle a installé et elle s'assoit à ses côtés. Elle préfère le canapé, les chaises ce n'est pas le mieux pour elle pour parler à un élève, pour parler à Winfred. Il est comme son petit frère, celui à qui elle donne son amour depuis qu'Ode a changé. Radicalement changé.

Alors dis moi, comment tu vas ? Les cours se sont bien passés ?"

Elle sort une boite de friandise de la petite étagère à côté du canapé et la pose entre Winfred et elle. Elle lui sourit, l'invitant à prendre un gâteau, lui laissant le temps de répondre. Puis elle poursuit :

"Quoi de prévu pour tes vacances ?"

Elle lui sourit, un sourire plus franc. Il la détend, elle ne sait pas pourquoi. Il est le calme, alors qu'à l'intérieur d'elle gronde une tempête, un ouragan.

Made by Neon Demon

_________________
From dusk till dawn

'Cause I wanna touch you, baby, I wanna feel you, too I wanna see the sunrise and your sins, just me and you. Light it up, on the run, let's make love tonight. Make it up, fall in love, try
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 66
Date d'inscription : 07/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   Jeu 5 Oct - 12:31


qui soigne qui ?

Les cours à Poudlard ce n’était vraiment pas difficile. Enfin j’avais une très grande facilité d’apprentissage même si la pratique c’était tout autre. En fait mes lacunes c’était surtout dans les relationnels. Surtout lorsqu’en histoire de la magie on parlait des raisons des conflits, je ne comprenais rien. Pourquoi se battre ? Je n’en voyais absolument pas l'intérêt. Le mal être et le bien être sont des notions tout à fait abstraite pour moi. Je ne voyais que la vie comme un fil fin rouge et en une simple ligne droite. Ce fut pour cette raison que je ne comprenais pas les histoires scandaleuses des politiciens et de ce qu’on appelait des célébrités. D’ailleurs je pouvais comprendre qu’on soit célèbre pour de la musique, un livre ou ce que les moldus appel un film. Mais être célèbre pour… Rien ? Enfin tout ça parce que les gens se montre beaucoup ils deviennent célèbres parfois. Le scandale est une chose inutile qui cache un mal être.

Mais la le mal être je le sous entendais comme un synonyme de tristesse. La tristesse je pouvais en avoir et cela provoquait chez moi des crises plus ou moins dangereuses. Généralement pour les autistes moldus les crises ce n’est juste un état choquant qui peut faire peur aux autres. Mais chez un sorcier c’est dangereux. Lorsque j’étais petit il fallait parfois me mettre sous sédatif car tous les objets autour de moi volèrent et tourner de plus en plus vite tout autour de moi. Si bien que parfois personne ne pouvait m'approcher sans risques. Alors la solution était la parole. Parler à quelqu’un afin d'extérioriser mes émotions et ne pas tout enfouir en moi au risque d’exploser tôt ou tard. L’avantage à Poudlard c’était qu’en cas de crise les Professeurs créent autour de moi une bulle protectrice et insonorisée afin qu’il n’y ait pas d’incident. Puis j’ai au moins 24 h de comatage. Comme si j’étais ailleurs, dans un autre monde. Ou je me cache sous ma capuche de ma robe aux dorures bleus et argent en position foetus dans mon lit. Généralement dans ce moment là ils sont obligés d’appeler ma soeur ou Raven pour me faire sortir de cet état.

Et Eden arriva. Enfin je veux dire que le professeur Shacklebolt arriva dans ma vie. Professeur de la magie élémentaire, une matière très apaisante pour ma part. Jouer avec la nature comme le faisait les vieux sorciers celtes qu’on appelait des Druides à l’époque. De toute l’histoire de l’Homme je crois que les Druides sont les premiers sorciers qui furent accepter par les moldus. Enfin aujourd’hui j’avais, comme chaque semaine, un entretien avec le Professeur Shacklebolt. Un jour que j’appréciais particulièrement même. Entrant alors dans son bureau je sentais toujours ce parfum délicat qu’elle portait toujours. Je ne sais pas si c’était un parfum qu’elle mettait ou alors son odeur naturel mais c’était vraiment plaisant et j’aimais beaucoup cette odeur même je n’arrivais pas à y mettre un nom dessus. Me posant alors sur le canapé habituel et au combien confortable je répondis alors à ses premières questions.

- Bonjour, oui ca va parfaitement Professeur. Il y a peu j’ai eu les résultats très favorables d’un devoir de Sortilège alors je suis apaisé pour la journée je dois l’avouer.

Je pris alors un gâteau qu’elle m'offre et le grignotait tranquillement tel un petit écureuil avec sa pomme de pin. Quand soudain elle me posa la question pour les vacances. Je fronçais les sourcils car… Quels vacances ? Soudain mon esprit se réveilla et on pu voir sur mon visage que j’avais compris ses paroles. En fait j’avais surtout totalement oublié les vacances. Sur le moment je me pensais la fin de la semaine comme à mon habitude. Mais lorsqu’elle me remit les idées en place avec cette question je me demandais ce que je faisais ces vacances. Puis je me suis rappelais que j’avais annoncé à maman que je restais pour quelque chose qui me tenait à coeur.

- Je vais rester au château. Maintenant que je suis préfet je souhaite aider les premières années dans le besoin pour leurs devoirs pendant les vacances et aussi les aider à ne pas se perdre avec les escaliers qui n’en font qu’a leurs têtes.

Dis je avec un sourire. J’étais fier de mon parcour et je pense que j’avais de quoi avec mon léger handicap social. Mais tout à coup mon regard fut attiré par une tache à peine visible sur le visage du Professeur Shacklebolt. Comme de la poudre ? A l’époque je ne pensais jamais rencontrer ce genre de chose dans ma vie. J’étais sans doute trop innocent pour croire que la drogue touchait même les sorciers. Je pensais que c’était un truc de moldu et je me doutais pas une seule seconde de la détresse et la tristesse de cette charmante femme devant moi.


©️ charney

_________________

Serdaigle


Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 86
Date d'inscription : 18/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   Ven 13 Oct - 23:45

heal me
Winfred &
Eden

Elle a souvent du mal à s'apaiser Eden, à revenir à un état stable. La plupart du temps elle était perdue, dans un nuage sombre, un nuage dont elle ne peut s'échapper. Light est son rayon de soleil, mais elle ne la voit pas assez. Ode, elle ne voit plus assez. Elle voudrait le retrouver, c'est impossible pour elle, plus les jours plus il s'éloigne. Il y a Zack qui l'aide parfois, il la fait rire, mais il n'est pas toujours là. Elle est seule le soir, elle n'a personne, elle n'a plus personne. Elle se sent seule, horriblement seule et elle n'arrive pas à s'en remettre. Elle ne s'en remettra sûrement jamais. Pas temps qu'elle ne pourra pas le tenir dans ses bras. Pas tant qu'il ne sera pas contre elle, pas tant qu'elle n'aura pas retrouver sa chaleur. Mais quand vraiment ça ne va pas, elle sait qu'elle retrouve Winfred. Il est un de ses élèves et il a un étrange pouvoir sur elle. Il l'apaise lorsqu'il lui parle de lui, de sa vie, elle adore son point de vue sur les choses qui l'entourent. Alors les vendredis, elle se sent mieux parce qu'elle sait qu'elle le verra le soir.

Alors comme tous les vendredis, elle se prépare à le recevoir. Comme tous les vendredis elle vérifie qu'elle a tout ce qu'il faut, des gâteaux, à boire. Elle cache sa drogue, il ne doit pas la voir, il poserait des questions, il ne doit pas savoir. Personne ne doit savoir à part Ode et Light. Pas qu'elle l'ait dit clairement à sa soeur mais Ode a dû le faire et elle a dû le remarquer à son teint et à ses mouvements plus lents quand elle a consommé. Winfred arrive enfin, elle l'accueille avec un sourire franc. Il est comme un petit frère pour elle. Elle le laisse entrer, il s'installe comme à son habitude. Et elle aime voir qu'il a ses habitudes propres, qu'il sait où il doit s'installer. Elle lui demande alors comment il va, si les cours se passent bien pour lui. Il lui annonce qu'il a eu des résultats favorables pour ses test, elle lui sourit encore plus. Il mange un gâteau, elle lui répond alors de sa voix douce :

"Bien, je suis heureuse pour toi alors. Je n'ai jamais douté de tes capacités. Tu es un excellent élève et je crois en toi pour la suite de tes études"

Elle le regarde manger avec un air attendri sur le visage. Elle lui demande ensuite ce qu'il va faire de ses vacances et il semble surpris de la question. Elle rit doucement lorsqu'elle voit sur son visage qu'il comprend que c'est les vacances. Il lui dit alors qu'il va rester au château pour aider les plus jeunes, pour son rôle de préfet.

"C'est très noble de ta part de rester ici pour aider les plus jeunes. Et entre les escaliers et les devoirs, je ne sais pas réellement ce qui est le plus important"

Elle rit de nouveau, elle se sent plus légère, elle se sent mieux. Il se met ensuite à fixer le visage d'Eden. elle se doute qu'il y a quelque chose. Alors elle se l'essuie d'un air innocent, comme si ça la grattait, tout simplement. Elle tente alors de faire oublier ça à son élève, même si elle sait qu'il oublie rarement quelque chose.

"On ne t'embête pas j'espère ? Tu m'assures que tout va bien ?"

Elle est inquiète pour lui, parce qu'il est soit disant différent. Mais elle, elle le trouve tout simplement incroyable, génial.
Made by Neon Demon

_________________
From dusk till dawn

'Cause I wanna touch you, baby, I wanna feel you, too I wanna see the sunrise and your sins, just me and you. Light it up, on the run, let's make love tonight. Make it up, fall in love, try
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 66
Date d'inscription : 07/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   Dim 22 Oct - 13:05


qui soigne qui ?

Ce rendez vous hebdomadaire était assez spécial pour moi. Grâce à cela maman n’avait même plus besoin de payer un psychomage uniquement pour moi. Tant que je parlais a une adulte responsable et qui me guide sans être m’influencer dans une quelconque direction cela lui convenait. Puis parfois il arrive que les parents rencontres les Professeurs et je sais que maman vient souvent à Pré-au-Lard après tout. Donc qui sait, peut être qu’elles se connaissent ? Du moins cela ne me regardait absolument pas et dans le fond, je m’en moquait un peu aussi. Puis je préférais largement parler de ma vie à Poudlard que de ma famille. C’était sans doute trop intime pour moi de parler de ma famille. Inconsciemment je voulais les protéger de Poudlard ? Etrange ce ressentiment, je devrais sans doute le noter quelque part.

Mais lorsque je parlais de cours avec le Professeur Shacklebolt je me sentais appaisé et beaucoup mieux. Elle me soutenait et m’encourageait même si elle n’avait aucun doute sur mes capacités. Il est vrai qu’être moi a un certain avantage. J’aime tellement la connaissance que cela n’était pas difficile pour moi d’avoir des notes plus que favorables. Ce fut sans doute pour cette raison que la direction à eu assez de confiance en moi pour me placer Préfet de ma maison. Et justement, ce fut en dégustant un petit encat que je lui parlait aussi de mon travail de préfet, comme quoi je restais ce week end pour aider les retardataires. Pas que la courses aux sabliers annuelles m’intéressait mais vu que j’étais Préfet je ne voulais pas que ma maison ai une mauvaise réputation. Je voulais qu’elle garde le prestige de l’élite intellectuelle de Poudlard. Je lui souriais alors, elle avait fait une bonne blague, enfin si c’était réellement une blague. Elle avait raison, les escaliers pouvaient être tout aussi redoutable que les devoirs. D’ailleurs ça me rappel une anecdote à ce propos.

- C’est exacte, une fois, en sortant de diner j’ai même croisé un petit garçon Gryffondor qui pleurait seul dans un coin des escaliers, vu qu’il n’y avait personne d’autre je l’ai aider et depuis il m’appel Monsieur.

Une appelation dont j’avais encore un peu de mal, même si j’avais bientot fini Poudlard je ne voyais pas pourquoi on m’appelait ainsi. Enfin je ne comprenais pas ce qui pouvait faire de nous des jeunes hommes ou des monsieurs. Qu’est ce qui change ? On n’est que nous qui évoluons tout au long de notre vie. Donc a partir de quel stade on change ? Cette quesiton me perturbait un peu et je fronçais les sourcils. Sortant de mon esprit à la question du Professeur je relevais le regard vers elle d’un air curieux.

- Qu’on m’embête ? Pourquoi on ferait ça…?


©️ charney

_________________

Serdaigle


Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 86
Date d'inscription : 18/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   Lun 30 Oct - 14:58

heal me
Winfred &
Eden

Winfred est un garçon étonnant, Eden l'a toujours su, elle l'a vu dès leur première rencontre. Il a cette part d'innocence qui la touche, cette part de fragilité cachée sous des allures de grand bonhomme. Il est courageux, très intelligent, mais elle décèle quand même cette certaine fragilité et c'est ce qui la pousse à le protéger, à avoir ces rendez-vous hebdomadaire avec lui pour s'assurer que tout va bien. Il lui rappelle sa part d'enfance, longtemps disparue chez elle, elle aime être avec lui. Il la détend, l'apaise et elle sait bien que pour lui elle n'est qu'une simple professeur parmi les autres. Mais pour elle, il est bien plus qu'un simple élève. Il lui parle de ces cours, elle l'écoute attentivement, un sourire sur les lèvres lorsqu'elle le voit manger. Et elle sourit d'avantage lorsqu'il lui parle de son nouveau rôle de préfet. Il est fait pour ça, elle le sait, et il prend son rôle très à cœur. Elle l'écoute attentivement lui raconter une de ses anecdotes à propos d'un jeune Gryffondor, avant de rire lorsqu'il lui dit qu'il l'appelle désormais Monsieur.

"Monsieur ? Vraiment ? Et bien tu es un grand garçon maintenant, ou plutôt un homme devrais-je dire. Et dire que je t'ai connu lorsque tu n'étais qu'en quatrième année, le temps passe à une vitesse"

Elle le regarde avec un sourire nostalgique, à la limité amusé. Il grandit vite, comme touts les autres élèves. Et elle se rend compte qu'elle vieillit aussi, et qu'elle passe beaucoup de temps avec ses élèves. Elle les voit grandir, changer, et bien que Winfred grandit, elle ne le trouve pas changer. Il est toujours le même, le petit garçon qu'elle a pris sous son aile à son arrivée à Poudlard, quand elle était perdue, quand elle a retrouvé l'école pour son nouveau travail. Elle s'est toujours inquiétée pour lui, et elle s'inquiétera toujours pour lui. Elle lui demande alors si on l'embête et il la regarde, perplexe, en lui demandant pourquoi on ferait lui ça. Elle le regarde en souriant.

"Parce que je sais que certains élèves peuvent être méchants avec les autres et je sais aussi qu'il n'est pas facile d'en parler. Je vois souvent certains élèves venir à moi pour ce genre de problème"

Elle sirote son thé tranquillement. Elle aime la conversation de Winfred, elle le trouve plus mature que les autres élèves de son âge, et il dit les choses simplement sans se poser de questions, sans trop réfléchir. C'est pour cela qu'elle aime parler avec lui.

"Mais je ne doute pas que tu sais te défendre si jamais on venait à t'embêter. Tu veux encore des gâteaux ?"

Elle lui met alors la boite à gourmandises devant lui, pour qu'il puisse se servir à son aise, à sa guise.
Made by Neon Demon

_________________
From dusk till dawn

'Cause I wanna touch you, baby, I wanna feel you, too I wanna see the sunrise and your sins, just me and you. Light it up, on the run, let's make love tonight. Make it up, fall in love, try
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
SERDY. - witty, creative, accepting

SERDY. - witty, creative, accepting


Messages : 66
Date d'inscription : 07/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   Mar 7 Nov - 15:32


qui soigne qui ?

Je suis un grand garçon… Je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête ce n’était absolument pas sérieux du tout. En fait j’avais l’impression que c’était le genre de mots qu’on utilise pour se moquait un peu des gens. Je ne savais pas si je devais bien le prendre ou pas. Mais elle fit alors une nouvelle phrase qui me semblait d’une banalité assez surprenante. Comme si elle ne savait pas quoi dire de plus que ça. En même temps que dire ? Il est vrai que certaines personnes ont peur de me vexer mais il y a quelque fois des limites. Enfin je ne vais pas m’offensé si elle trouve cela amusant alors je souriais simplement car son rire était tout de même plaisant à entendre.

- Cela dépend de comment on voit les choses. Si on mesure le temps en seconde je dirais que non il est très long. Mais en heure déjà cela nous parait moins long et plus rapide. Enfin c’est surtout une question de numérotation plus légère. Vous imaginez si on donnait que les minutes ? Pour dire qu’il est 8 h du matin on dirait qu’il est 480 minutes !

Je me mit à rire car cette connotation était tellement ridicule qu’elle me faisait marrer. Mais peut être que cet humour n’était sans doute pas bien perçu par tous. Et lorsqu’une chose me faire rire généralement cela met les autres mal à l’aise… Je ne dois pas avoir le même humour que les autres apparement. Par contre ce qu’elle disait n’était pas totalement faux. Il est vrai que lorsque je suis arrivé à Poudlard je subissais quelques moqueries. Mais à présent j’avais un énorme bouclier autour de moi. Déjà j’étais plus vieux que la majorité des élèves, donc les années plus jeunes n’osent pas se moquer des plus anciens. Puis j’avais surtout ce petit badge à ma poitrine qui faisait vite calmer les gens.

- Oh ! Une fois un Gryffondor de 6eme année se moquait d’un Poufsouffle plus jeune. Je lui ai donc demandé de lui faire ses excuses et de lui demander pardon. Alors qu’il allait me répondre sèchement, je suppose, son visage s’est vite adoucit lorsque son regard c’est posé sur mon badge de préfet. Donc j’en conclu que les gens n’osent plus m’embêter depuis… Et j’aime bien avoir ce pouvoir sur les autres d’ailleurs. J’ai l’impression d'oeuvrer pour le bien.

Puis mon regard se posa sur la boite avec une légère envie mais je me seccouais légèrement la tête, ce n’était pas raisonnable.

- Non merci c’est gentil mais je risque de pas manger ce soir après… En tout cas vous, vous êtes toujours gentille avec moi.

©️ charney

_________________

Serdaigle


Revenir en haut Aller en bas
avatar
STAFF  - the war is here

STAFF - the war is here


Messages : 86
Date d'inscription : 18/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   Lun 20 Nov - 15:59

heal me
Winfred &
Eden

Elle apprécie Winfred pour ses conversations, pour son intelligence, sa maturité. Lorsqu'elle lui parle du temps qui passe, il commence à débat qui la fait sourire. Elle aime débattre avec lui, parce qu'il trouvera toujours quoi dire pour enchérir, pour avoir le dernier mot. Il est intéressant, elle voudrait que tous les élèves soient comme lui, à être attentif pendant les cours, à défier le professeur quelques fois, en lui disant qu'il se trompe certainement. Elle aime ça Eden, elle ne doit pas être comme les autres professeurs. Alors oui, il lui parle de sa vision du temps qui passer, il lui montre sa vision des choses, sa vision de la vie. Elle l'écoute attentivement, elle n'en perd pas une miette, pendue à ses lèvres.

"C'est une façon très intéressante de voir les choses, Winfred. Préfères tu compter en minutes plutôt qu'en heures ? Mais je suis d'accord avec toi, le temps qui passe n'est qu'une question de perception des choses"

Elle a un petit sourire franc devant lui, heureuse de retrouver en quelque sorte un genre de relation grande-sœur - petit-frère qu'elle n'a plus avec Ode, qu'elle a peur de ne plus avoir. Elle lui demande ensuite s'il va bien, si personne ne le malmène. Parce qu'elle sait que les élèves peuvent être durs avec ceux qu'ils considère comme différent. Winfred est pour Eden quelqu'un de normal, d'exceptionnel et elle ne laissera personne lui faire du mal. Il est un de ses protégés. Il poursuit en lui raconter une de ses autres anecdotes. Elle l'écoute avec attention, sans le quitter des yeux, souriant à la fin de cette histoire.

"Oh Winfred, je suppose donc que tu es aussi un héros. Tu utilises ton rôle de préfet à bon escient et j'en suis heureuse. Mais n'oublie pas ce que je t'ai déjà dit : riposte si jamais on ose te dire quelque chose de mal. Et rend les coups. Je te défendrais derrière"

Qu'elle lance avec un un clin d’œil et un sourire. Elle lui demande ensuite s'il veut encore des friandises et son regard se pose sur la boite aux merveilles. Mais il secoue la tête avant de refuser poliment et de lui dore qu'elle a toujours été gentille avec lui. Elle lui sourit, attendrie.

"Arrête, tu vas me faire rougir. Merci de ce compliment, je suis touchée"

Qu'elle répond en mettant une main sur son cœur. Pour un professeur, elle pense qu'il n'y a pas meilleur compliment. Il est de son devoir d'être gentille, avec tous ses élèves. Elle remballe alors sa boite de friandises, la mettant dans le meuble près du canapé là où est sa place. Elle reporte ensuite son attention sur Winfred.

"Tu sais, je suis heureuse de ce rituel que nous avons de se retrouver tous les vendredis. Ça me fait tout autant de bien qu'à toi, je suis ravie que tu ne t'en lasses pas."
Made by Neon Demon

_________________
From dusk till dawn

'Cause I wanna touch you, baby, I wanna feel you, too I wanna see the sunrise and your sins, just me and you. Light it up, on the run, let's make love tonight. Make it up, fall in love, try
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heal me ♦ Winfred & Eden   

Revenir en haut Aller en bas
 
Heal me ♦ Winfred & Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Septième étage-
Sauter vers: