AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Dim 22 Oct - 13:29


Le retour du Jeudi

Ce jour là était assez particulier pour moi. Je ne saurais dire pourquoi mais j’étais d’une humeur assez guillerette. En fait en y réfléchissant bien c’était même un trait de caractère assez dominant chez moi non ? Enfin j’étais à Poudlard depuis presque un an déjà et je m’amusais comme un petit sorcier vierge au milieu de vélanes en période de reproduction. Enfin c’était quelque chose d’assez spécial il faut l’avouer. J’avais fait un cours magistrale ou j’avais eu le plaisir de faire une démonstration de force avec une tel grâce qui laissait bouche bée mes élèves. J’avais aussi arranger un conflit entre deux d’entre eux qui se disputaient dans un couloirs plus bas dans Poudlard. Et à présent j’avais le reste de l’après midi pour moi même. Et quel meilleure idée que de se rappelait les doux souvenirs de son enfance à Poudlard ? En vrai ce n’était pas mon idée première !

J’étais venu dans le Cinquième étage pour un but assez précis en fait. Je venais cherchait une salle vide, l’étage des fantomes houuuuuu, pour faire un cours purement expérimental. En fait je voulais essayer d'ensorceler la pièce pour la rendre plus grand qu’il n’y parait. Déjà juste pour le plaisir de voir l’interrogation et jeune qui se dise ‘’ hé mais c’est plus grand à l’intérieur ! ‘’ puis aussi pour créer une sorte de simulation. Créer plusieurs petites pièces et faire une sorte d’escape romm de cette salle mais version sortilège. Ou chaque énigme devrait être résolu uniquement avec le bon sortilège et bien utilisé évidemment. Ajoutant à ça aussi quelques petits pièces ou si on reçoit une peinture éphémère sur soit on est alors Hors Service et considérer comme mort dans le jeu ! Ce qui pourrait ajouter une dose de stresse. Car après tout on n’utilise pas toujours la magie dans un état purement scolaire, parfois il faut réussir à lancer un sort même en état de panique pour survivre !

Enfin bref je divague n’est ce pas ? Car ce jour là je n’avais certainement pas prévu cette rencontre. Je savais qu’il y avait une nouvelle parmis les enseignants, enfin une assistante. Mais je n’en savait pas plus. Sauf que lorsque je vis une brune assez petite de dos j’ai eu comme un retour en arrière. Je me voyais encore à Poudlard avec ma robe aux couleurs de Poufsouffle. Puis je me voyais aussi courire vers une jeune Serpentard et lui ébouriffer les cheveux en m'écriant ‘’ Broie pas du noir Serpentard ! ‘’. Ce n’était pas méchant mais juste une vanne qui ne faisait absolument pas rire tous les Serpentard. C’était une sorte de vanne qu’on utilisait souvent avec mes potes Gryffondor juste pour le plaisir de les voir pester après nous. Parfois même certains nous coursaient mais, pour ma part, je faisais partit des plus grand en tailles et donc je distancais facilement les plus petits que moi. Du coup en voyant cette petite brune à nouveau devant moi je ne pu me retenir de refaire la même connerie. Accélérant vers la jeune femme, femme dont je n’étais absolument pas sur de son identité, je la découffait avec talent en sortant alors.

- Broie pas du noir Mini Serpentard !

©️ charney


@Zelda Wolffhart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Dim 22 Oct - 21:39


Teenagers memories

Tu dois bien le reconnaître, tu n'es pas la meilleure des sorcières quand il s'agit de sortilèges et d'enchantements. C'est suffisant pour se défendre mais si jamais les choses tournent vraiment mal avec les événements actuels, il serait temps que tu te dépasses un peu.

Depuis qu'elle est venue se perdre de nouveau dans les couloirs de Poudlard, elle reçoit régulièrement du courrier de sa famille. Elle sait que c'est triste à dire mais c'est la mort de sa mère qui a créer un véritable lien entre la jeune femme, son beau-père et son demi-frère. Elle se dit parfois qu'adolescente, elle a été un peu ridicule d'avoir cherché à éviter ses derniers quand le petit est né. Aujourd'hui, Donovan a dix ans et il a beau grandir, il continue de lui envoyer des lettres. Parfois son beau-père y joint un message avec quelques photos qu'elle garde soigneusement et précieusement dans ses affaires. Elle se dit souvent que son jeune frère aurait pu, pourrait hérité de gènes de sorciers lui aussi et être un né-moldu comme elle. Il se retrouverait là au milieu des autres élèves... elle s'imagine de moins en moins ne pas veiller sur eux et repartir avec cette pensée qui persiste mais surtout parce qu'un écho du passé est endormi quelque part en elle. Retrouver Poudlard, c'est comme rentrer à la maison et très vite, elle reprend de vieilles habitudes de quand elle était une petite vert et argent entre ces murs. Elle est retournée faire un tour assez rapidement du côté de la bibliothèque, pour plonger son intérêt dans des bouquins qui jusque là n'avaient jamais éveillé sa curiosité plus que de nature. Elle en a profité pour gratter des notes sur un long parchemin, ne souhaitant pas rester des heures à écrire. Il faut optimiser les temps libres qu'on possède en dehors des heures de cours et ses recherches-ci sont en supplément de ce qu'elle est venue chercher ici de base. Elle sait que si elle reste trop longtemps dans le coin, elle va finir par aller embêter les autres élèves. Par curiosité la plupart du temps ou pour les sortir un peu de leurs révisions. C'est important certes mais il faut savoir lever la tête des cours de temps en temps. Parfois, il lui arrive même de donner un coup de main là où elle peut aider.  Plus jeune, elle venait au début pour emmagasiner des informations qu'elle a depuis complété avec ses voyages et ses expériences. Elle a fait du chemin depuis tout ce temps et elle sait qu'elle peut se servir de tout ce qu'elle a apprit dans de nombreux domaines mais parfois... tout ça ne lui suffit pas et elle se retrouve alors à farfouiller dans la bibliothèque puis à arpenter les couloirs, direction le cinquième étage.

C'est un coin relativement calme quand les préfets ne sont pas dans les parages car la plupart des autres salles sont relativement vides. Zelda en sait quelque chose pour le nombre de fois qu'elle est venue s'y perdre dans sa scolarité, parfois simplement quand elle voulait avoir un peu la paix, parfois pour s'entraîner aux potions sans avoir les autres serpentards dans les pattes, parfois pour d'autres raisons... Elle se souvient surtout du fait que ce soit assez peu fréquentés et donc le coin idéal quand on a besoin de ne pas être dérangée et c'est exactement ce point qui intéresse l'assistante actuellement. Elle veut pouvoir s'entraîner à l'abri des regards et notamment pour lancer des sorts, parce que c'est là que ça pêche pour elle. Ou du moins, elle veut améliorer ce qu'elle sait faire et essayer plus que ce qu'elle connaît. C'est pour ça qu'elle a noté une liste de sorts sur ce morceau de parchemin dans les poches de sa robe et qu'elle déambule pensivement dans les couloirs du cinquième étage. Elle s'arrête devant une salle n'ayant pas entendu qu'elle n'était pas seule dans le couloir, elle ne s'attend pas du tout à ce qu'on lui ébourriffe les cheveux de la sorte. Elle a l'impression de retourner à ses années d'école et c'est vrai qu'elle n'est pas très grande pour une adulte mais elle a un léger rictus qui se dessine lorsqu'elle entend une voix parler derrière son dos. Si elle a bonne mémoire, c'est pas la première fois qu'elle entend cette phrase et combien de fois, elle a dû leur courir après pour rire. Oui pour rire, contrairement à d'autres. Oh elle ne les rattrappait quasiment jamais mais elle se vengeait toujours plus tard. Comme d'habitude en somme. Elle se tourne vers la voix pour lever les yeux vers le grand brun Je vois que les Poufsouffle ne mûrissent jamais Elle a assez bonne mémoire pour ce rappeler de cet homme. Un de ses aînés qu'elle a dû embêter à répétition mais c'était un jeu. Elle passe une main dans ses cheveux pour se recoiffer doucement Tu sais que tu le paieras plus tard Emrys, n'est-ce pas ? J'aurais jamais cru que quelqu'un comme toi puisses se trouver dans l'équipe enseignante de Poudlard...

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Dim 22 Oct - 22:29


Le retour du Jeudi

Finalement c’était un peu ironique avec cette jeune fille. Elle ne broyait jamais du noir. Du moins je ne l’avais jamais vu déprimée et toujour avec un large sourire au visage. J’appréciais cette petite, car oui elle était une petite pour lui à l’époque. N’empêche que j’étais en quatrième ou cinquième année à cette époque et j’aimais bien l’embêter surtout avec ses réactions presques immédiates et des courses poursuites dans tout Poudlard. Elle n’avait peur de rien, du moins c’est toujour l’impression qu’elle me donnait et je l'adorais un peu en un sens. Elle n’avait pas eu la chance de tomber chez les Serpentards alors que pour moi elle était une Gryffondor dans l’âme. Alors la retrouver ici c’était une vrai bouffée d’air fraiche. C’est vrai quoi je ne pouvais même pas me retenir de lui refaire cette petite blague totalement puérile.

Alors lorsqu’elle se tournait vers moi je ne pu m’empêcher à nouveau de la prendre dans mes bras de manière assez amicale, comme quand on retrouve un vieux potes à la gare. Elle me menaçait même mais je trouvais ça au combien amusant et cela me fit rire, je n’attendais que ça ! Histoire que la guerre puisse recommencer à nouveau !! D’ailleurs elle doutait même de mes capacités d’enseignants mais j’étais fier de mon poste, d’autant plus que je n’étais pas qu’un simple professeur de Poudlard j’étais.

- Directeur de Poufsouffle ! S’il vous plaît Mademoiselle Wolffhart !

Dis je avec un faux air de noble, comme si c’était mon genre. Ils sont tellement ridicule ces gens là à se prendre la tête pour une histoire de sang. D’ailleurs la preuve que c’était ridicule car en face de moi se tenait une extraordinaire sorcière et très douée en potion d’après mes souvenirs. Du coup ceci me fit tilt à l’esprit, c’était elle la nouvelle assistante de Botanique ? Étrange… J’aurais cru en potion. Mais pourquoi pas ! Je la prit alors par le bras et entra dans une salle vide avec elle, sans me soucier de ce qu’on pourrait croire en cet instant. Faisant comme si elle avait un programme bien prévu aujourd’hui je ne lui laissais pas vraiment le choix en fait, elle venait avec moi et me ferait la discussion pendant que je travail un point c’est tout.

- C’est donc toi l’assistante du Professeur de Botanique ? Je ne l’aurais jamais cru ! Tu es du genre patiente pour l’enseignement toi ? J’haussais alors les épaules d’un air taquin avant de reprendre. Remarque vu ta taille tu peut jouer les espionnes parmis les élèves si tu vole une cape de Poufsouffle, ca t’irait si bien le jaune.

Je lui fis un clin d’oeil alors que d’un revers de main je donnais l’illusion que la salle s’allongeait presque indéfinimément.

©️ charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 23 Oct - 0:31


Teenagers memories

Il y a  des visages comme ça, tu t'en souviens plus facilement que d'autres mais en général, tu as bonne mémoire pour les gens.

Elle n'a jamais vraiment eu d'avis tranché sur les maisons, de préjugés en somme mais elle adore en jouer s'il le faut. Elle aimait bien taquiner les Poufsouffle parce qu'on les dit patient... mais jusque quel point exactement ? Une question qui mérite qu'on fasse une petite expérience sur un groupe d'invidus appartenant à la dite maison puis à comparer avec les autres groupes afin de voir si c'est définitivement une qualité qui est itérative chez les jaunes. Ce n'est pas une nouveauté, Zelda est toujours aussi sceptique sur le système de maisons. L'envie d'appartenir à un groupe, c'est plaisant mais c'est aussi entrer dans une case prédéfinie. Être cataloguée Serpentard, pour la brune, au départ ça l'aidait pas trop. Elle a déjà entendu plusieurs fois, après coup, qu'elle n'était pas vraiment un serpent mais au fond, elle n'est pas d'accord. Elle s'est toujours sentie appartenir à sa maison même si elle n'aime pas l'admettre pleinement. C'est contraire à son opinion sur les clans. Ce qui ne veut pas dire qu'elle s'entendait avec ses camarades de maison, malheureusement. A quelques exceptions près. Puis les cachots, c'est sympa : ambiance glauque, bonjour ! C'est vrai que de ce point de vue, elle aurait sans doute préféré la salle commune des Poufsouffle, correspondant un peu plus à ce qu'elle apprécie.

C'est dommage que devenir adultes signifie ne plus courir dans les couloirs... Zelda accueille cette acolade amicale. Elle est un peu rouillée de ce côté là : elle a passé pas mal de temps à se plonger dans tout un tas de connaissances, théories et découvertes pour cultiver son intellect sur des points précis mais côté social, elle a perdu un peu de son âme à ce moment là. C'est pour ça que revenir à Poudlard lui fait un bien fou. Elle a l'impression de redevenir vivante malgré l'actualité. Bon, elle ne dit pas qu'elle ne côtoyait plus personnes, qu'elle s'exilait totalement dans son monde de recherches mais elle y consacrait une importance éphémère, volatile. Secondaire en fait. A force de bouger régulièrement, on apprend à vivre au fil du temps sans trop s'arrêter. Elle observe Emrys et se dit que physiquement, au moins, elle reconnaît encore parfaitement ce jeune homme d'avant. Il a l'air de beaucoup s'amuser de la voir ici et comme au bon vieux temps, les menaces de Zelda ne lui font pas peur. Cependant, elle est parfaitement sérieuse dans l'idée de se venger ultérieurement. Il est très probable qu'il se retrouve un jour avec des cheveux rose pendant un moment. Elle sait qu'il est bien plus doué qu'elle pour les sorts alors elle trouvera bien quelque chose dont il ne peut pas se débarasser si facilement. Espérons qu'elle reste assistante assez longtemps, avant qu'on ne décide qu'elle n'est pas faite pour les responsabilités... Elle ricane quand il précise qu'il est directeur de Poufsouffle. Elle plaint les pauvres gamins qui sont dans cette maison. Ach, rien que ça, Herr Lowliett. Comme quoi t'as vraiment fini par faire quelque chose de ta vie ! Ils devaient être désespérés pour te coller à ce poste.

Elle se moque gentiment de lui mais elle sait bien qu'il a parfaitement le niveau. Ils ont beau ne pas toujours avoir été des élèves très modèles, l'un comme l'autre se débrouille à merveille dans leur domaine. Rien à voir avec la noblesse du sang, que les deux n'ont pas de toutes les manières. Elle n'a pas prévu de passer son temps libre à discuter avec un collègue et ancien camarade mais Emrys semble bien décidé à l'entraîner avec lui dans sa petite ballade en la tirant par le bras dans la salle devant laquelle elle se trouvait. Elle jeta un dernier coup d'oeil dans le couloir : personne. Attends, pourquoi t'es au cinquième ? mais déjà il est reparti dans sa discussion et lui demande si c'est elle l'assistante de botanique, en profitant pour lui lancer quelques piques au passage. Elle a presque envie de lui tirer la langue mais se retient. Ah ça c'est vrai que par rapport à lui, elle mesure pas grand chose mais de là à passer pour une élève. On en est loin. Tu devrais le savoir que je peux être très patiente... La vengeance est un plat qui se mange froid et pour le pire, glacial. C'est tellement plus efficace quand on ne s'y attend pas. Oh c'est une idée... mais je ne porterais pas les couleurs de ta maison. Ce serait... ach... j'ai peur de pas m'en remettre Elle l'observe jeter un sort et regarde la pièce s'allonger. Une chose qu'elle est parfaitement incapable de faire et encore moins sans baguette... Elle réalise qu'elle ne cherche pas forcément de la bonne manière, pour s'améliorer. Joli... c'est pour faire quoi au juste ?

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 23 Oct - 1:26


Le retour du Jeudi

Oh de l’allemand ! Voilà bien longtemps que je n’avais pas entendu cette langue, surtout venant d’une si charmante petite bouche. Et je ne pouvais me retenir de lui rendre avec le sourire. C’était presque impossible pour moi. Comme ça elle pensait qu’ils étaient désespérer parce qu’ils m’avaient collés au poste de Directeur de maison ? Je me disais aussi qu’elle aussi elle était ici par chance ? Enfin ca me brulait tellement des lèvres que je lui demandais directement, histoire d’enfoncer le clou avec sa petite taille.

- Si moi c’est pas désespoir alors que devrais je dire de toi ? D’ailleurs comment ca se fait que tu es ici ? J’ai cru comprendre que tu n’avait pas terminée ton parchemin et que tu est ici pour une sorte de stage ou prise d’expérience c’est ça ?

Oui il fallait que je sois un peu sérieux. Du moins j’avais la curiosité de savoir pourquoi elle était ici. Ce n’était tout de même pas parce que j’étais présent à Poudlard non ? Enfin elle n’était pas ici pour mon charme ? Quoi que, cette idée me faisait sourire et peut être rougir même. C’était une femme brillante et surtout ses connaissances en plantes étaient tellement hautes que je lui demandais des conseils pour mes cours de potions parfois. Je me dis même que je n’aurais sans doute pas eu la partie Potion et Botanique de mes B.U.S.E. sans elle…

Je commençais déjà mon petit travail qu’elle me posait une question, sans même m’en rendre compte et ce quasi au même moment j’avais repris la parole. Alors avant de continuer encore plus dans cette voix je lui répondis brièvement.

- Je cherchais une salle pour créer une salle de torture à élève indiscipliné, comme toi. Tu veux être mon cobaye ?

Certes elle est patiente et alors ? Je n’attendais vraiment que ça. Ce petit jeu me manquait et sans doute que si elle était a mes côtés tout ce temps alors je me dis que les choses seraient sans doute assez différentes non ? Qui sait ! On ne peut refaire le passé, a moins d’avoir un retourneur de temps du futur, je dirais même du 20eme siècle au vu de l’évolution par année de cette technologie. Enfin bref ! Je n’ai pas non plus une boite bleu magique, m’enfin. Elle osait même dire qu’elle était pas du tout prête psychologiquement à porter les couleurs de Poufsouffle ? M’ouais. Moi je pensais tout le contraire justement. Et je comptais bien lui faire comprendre aussi.

- Je pense tout le contraire, tu serait so sexy avec une de mes vieilles robes de Poudlard ! Car oui je les aient encore.

M’amusant alors a faire quelques modifications dans la salle je fis voler les tables et chaises dans tous les sens, histoires de faire un peu de ménage et aussi j’eu un léger sursaut lorsque je vis un fantome sortir d’une table.

- Oh ! Excusez moi Sir Nicholas !

Il me souriait et fit un signe de tête avant de repartir au travers du mur, il semblait venir du quatrième étage. Puis ma charmante compagnie se demandait ce que je faisais ici. Et cette fois ci je lui offrit une réponse un peu plus sérieuse, il en fallait par moment non ?

- En vrai de vrai ? J’essaie juste de rendre un cours de sortilège plus ludique en créant des énigmes grandeurs natures !

Puis reposant un peu le meublier je me tournais vers la demoiselle.

- Et toi, que fais tu dans cet étage ? Je peux t’aider peut être ? Ou tu es venu ici pour un peu de fumette en cachette ?

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 23 Oct - 6:08


Teenagers memories

Tu ne parles plus trop allemand mais tu gardes certaines expressions de ta langue natale et ton accent revient parfois quand tu parles trop vite. Il t'arrive aussi de revenir à cette langue quand tu as particulièrement envie qu'on ne te comprennes pas...

Maintenant qu'elle y pense, elle tente de se rappelle quels professeurs de son époque ont été ses directeurs de maison mais non, des comme Lowliett, elle a du mal à imaginer. Sans doute parce qu'il s'agit d'un ancien camarade qu'elle connaît quand même un minimum et c'est donc plus délicat de l'imaginer dans ce rôle. Peut-être que les boutades n'arrangent rien à cette image. Déjà parce que dans ces souvenirs personnels, elle ne les a jamais trouvé très marrants les fameux directeurs de maisons...mais on peut difficilement le leur reprocher. En fait, elle imagine très mal Emrys être autoritaire, elle doit bien l'avouer mais elle n'en sait rien. Ce n'est qu'une impression basée uniquement sur ce qu'elle sait de lui, mais après toutes ces années, les choses ne sont plus les mêmes pour aucun d'eux sans doute. Il marque des points quand il lui demande ce qu'elle, elle fait ici. Le mot stage n'est carrément pas adapté, parce qu'elle n'a aucun maître de stage ou bien si on considère qu'elle ait eu un mentor, il n'est plus à ses côtés depuis un malencontreux incident alors, non plus. Quant à la prise d'expérience, elle se démène très bien dans son domaine, c'est pas vraiment de ce côté qu'elle a besoin de réviser ses classiques. Sinon ce n'est pas vraiment qu'elle n'a pas terminé son parchemin : elle est parfaitement incapable de s'en tenir à un seul parchemin en réalité. Elle pourrait avoir fini depuis longtemps et se poser définitivement dans une conclusion, la menant vers un métier défini mais ce n'est pas ce qu'elle veut. Elle a encore des choses à mettre au point. Bref la question d'Emrys l'ennuie légèrement pour le coup. Dis directement que ça t'ennuie de me savoir là ! Oui et non... ? Je veux pouvoir poser à plat mes recherches, les compléter mais je me voyais mal ne pas me rendre utile pendant ce temps là. Quoi de mieux qu'un endroit remplit d'enseignants et avec une bibliothèque qui est pas si mal... et ça me permet d'élargir mes projets. Notamment apprendre à mieux se servir de sa baguette et rester pour veiller sur les élèves. Un projet qu'elle ne tient pas à dire à haute voix.

Elle n'est pas revenue pour les autres dans un premier temps. La connaissance avant tout, ainsi que le goût de prendre part à la vie du château mais parfois les plans changent et elle aime partager ses connaissances avec les autres. Elle a parfaitement sa place ici, peu importe son rôle dans l'équipe d'adultes en charge de l'éducation magique. C'est sûr qu'elle n'est pas professeur mais ce n'est pas l'objectif qu'elle s'est fixé. Elle n'en a pas envie, pas pour le moment se répète-t-elle tandis qu'il transforme cette salle et marque une pause pour répondre à la question qu'elle lui a posé. Interrogation qu'elle pensait s'être noyé dans son discours à lui. Une salle de torture pour les élèves qui ne lui obéissent pas ? Très peu crédible dans sa bouche. Elle le regarde d'un air sceptique avant de réaliser le "comme toi" et de croiser les bras. Elle secoue la tête négativement : autant ne pas lui donner l'occasion d'être un cobaye pour quoi que ce soit. Sauf que je ne suis plus une élève et à l'époque t'étais pas toujours un modèle non plus. Ah et ... non ! Zelda suppose vaguement qu'Emrys prendrait à la rigolade des chamailleries entre eux, comme à l'époque de leurs études. Ce qui est moins sûr, c'est la crédibilité auprès des élèves mais surtout le regard des autres professeurs. Autant que si elle se met à porter les vieilles robes d'Emrys et la couleur jaune des Poufsouffle. Déjà qu'une née-moldue à Serpentard pour certains ça fait tâche mais là, ce serait donner un coup de poignard dans le dos de Salazar. Ce qui peut-être jouissif dans un sens... mais ô combien cruel et traître ! Elle n'a pas non plus l'intention d'être -comment dit-il- sexy ? Même pas en rêve. Pourquoi tu gardes ça ?

Elle l'observe faire du rangement dans la pièce, chose qui ne lui est pas du tout familier. Il déloge un des fantômes du château sursautant et faisant rire la brune tandis qu'elle salue Sir Nicholas de la main avec un grand sourire. Elle obtient enfin une réponse sur ce que trafique le professeur dans les parages et le fixe un moment en imaginant la chose. Des énigmes pour apprendre en s'amusant, c'est vrai que ça peut fonctionner. Elle doit bien reconnaître qu'elle admire l'idée. Elle a déjà joué à un jeu grandeur réelle, elle aussi mais avec une immersion particulièrement violente dans la réalité et qui pouvait avoir une fin tragique : ça s'appelait devine l'anti-poison ! Pas applicable avec des élèves sans doute... Un cours participatif en somme. De la pratique plus que de la théorie. Pas mal... Elle regarde l'espace dégagé de tout meubles, ça paraît soudainement bien plus grand que prévu. Elle tourne la tête vers ce grand homme et paraît brièvement songeuse. Elle plonge ses mains dans sa robe de sorcière cherchant son parchemin avant de le lui tendre. Peut-être, effectivement. Je suis moins douée avec une baguette qu'avec potions et plantes si tu te souviens bien et ça n'a pas trop changé... Elle sait reconnaître qu'elle a besoin d'un coup de main dans ce domaine même si elle n'apprécie pas l'idée. Hé, c'était toi qui venait fumer !

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 23 Oct - 20:24


Le retour du Jeudi

Son idée n’était absolument pas bête. Elle était donc ici dans l’unique but de pouvoir se poser un instant le temps de mettre sur parchemin ses recherches en cogitant le mieux du possible. Ce n’était pas con comme idée. Elle avait un domaine de prédilection plutôt compliqué dont je ne pourrais jamais y mettre les pieds. Enfin je connais juste les bases qu’on m'a enseigné à poudlard, enfin si je m’en souviens encore… Une période très… fumante pour moi ! Puis elle n’avait pas tort, la bibliothèque de Poudlard était certainement la meilleure du monde des sorciers pour moi. Surtout qu’au vu de nos grades nous avons accès à la partie interdite aux élèves et a des grimoires plus sombre et plus dangereux. Dont un sur les sortilèges qui était une perle pour la défense et l’attaque. Mais oh combien dangereux si on rate ces derniers ! Pour ce qui était de son petit pique pour le fait que ça m’ennui qu’elle soit là. Disons que…

- Non bien au contraire. Ta présence me fait énormément plaisir et j’espère pouvoir passer plus de temps avec toi qu’à l’époque ! Oh et tu a parfaitement raison, je te conseil d’aller vite voir la section des livres interdits. En tant que personnel de Poudlard tu y a le droit de jeter un oeil et je pense que tu trouvera ton bonheur.

Ce que je ne savais pas à l’époque c’était qu’elle me cachait encore bien des choses la petits, surtout sur ce qui lui était arrivée depuis tout ce temps. Ou était elle et que faisait elle ? Oh puis dommage après tout cela ne me regarde pas. Mais ce qui était le plus triste dans l’histoire c’est qu’elle ne voulait pas jouer les cobayes pour moi. C’était un petit soucis en somme, car je comptais vraiment sur un avis extérieur pour mon petit jeu. Enfin ce n’était pas pour de la torture mais ça elle allait l’apprendre plus tard dans le temps. A cette remarque j’haussais simplement les épaules d’un air qui disait ‘’dommage’’ puis tout en gardant le sourire je continuais ma petite affaire.

Surtout qu’on eu un sujet un peu plus drôle, parler du bon vieux temps et tout. Mais elle fut surprise que j’avais toujours mes robes de Poudlard. Là je m’arretais net et me tournait vers elle en l’observant comme si elle était un hibou à qui on avait lancer un sortilège de métamorphose raté.

- Attend tu va me dire que tu n’a pas garder tes robes ?! Mais c’est collector ces trucs là ! Que le baron sanglant me vienne en aide… !

Je feintais un air de perte d’esprit, enfin un petit jeu avec elle quoi. Elle est une née moldu et je ne pouvais pas lui en vouloir. Quasiment tous les sorciers gardaient leurs robes de Poudlard, certains même qui n’avaient pas assez d’argent les revendaient ou les donnaient à leurs héritiers. Mais moi j’étais assez fier de mes tenues et elles sentaient encore la fumette, une odeur assez agréable malgré le poison que c’était ce machin. Du coup je m’approchais d’elle avec un air de scientifique qui observait un questionnement de l’univers.

- Tu aimait si peu Poudlard pour avoir bazardé tes robes ?

Car oui cela me perturbait énormément ! Mais lorsque je retournais à mes moutons je lui dis fièrement mon projet pour cette salle. Son approbation me fit sourire, j’étais content que l’idée lui plaise. Mais je tenais quand même à ajouter alors.

- Tu veut m’aider ? Ca serait cool qu’on pourrait mettre un peu de tes cours dedans histoire de les destabiliser un peu.

Puis avant même qu’elle puisse me répondre elle me fit bien comprendre que sa baguette et elle ce n’était pas une grande histoire d’amour. Cela tombait bien pour moi. Je donnais déjà des petits cours pour une autre Prof née moldue qui elle n’aimait pas la magie, alors une élève motivée ce serait que mieux ! Puis je ne pu même pas me retenir de lui afficher un immense sourire.

- Dans ce cas je te réserve cette pièce pour que je puisse t’entrainer si tu le désir. Dis je en lisant sa liste. Des sortilèges de niveau bien au dessus de ce qu’on pouvait apprendre à Poudlard. Je fus étonner, car la plupart c’était des défensifs en cas d’invasion, elle prenait sans doute son travail d’assistante bien au sérieux. Alors je repris. Je vois que tu veux apprendre à mieux protéger les élèves je me trompe ? Mais je suis d’accord, cette idée me plait et encore plus si tu paie mes cours en nature !

Je riais à ma petite vanne en fin de phrase puis on abordait alors le temps ou je fumais. Enfin je fume encore mais uniquement a de très rares occasions, je ferais peut être à nouveau partager la demoiselle ? M’avancant alors vers elle avec un petit sourire taquin je prit ma robe de sorcier, qui ressemblait plus à un long manteau très britannique et cachait le visage de la jeune femme avec le miens sous mon manteau, ce qui offrait une certaine proximité je dois dire. Et dit alors à voix basse.

- Tu te souviens du jour ou je te fais partager ma fumée de cette manière ? Je voulais voir si tu résistait bien…

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 23 Oct - 22:47


Teenagers memories

Elle a feuilleté de nombreux ouvrages dans des bibliothèques de différents pays mais elle n'a pas passé la majeure partie de son temps le nez plongé dans des bouquins. Quel intérêt de voyager si elle se contente de sédentariser dans ces lieux. Elle a été recueillir des échantillons, fait des tests dessus. Il est grand temps de mettre tout ça au clair, d'en tirer des conclusions. Poudlard est le meilleur endroit pour ça, avec une bibliothèque à disposition. Rester à gratter du papier n'étant pas une option assez nourrissante, elle est parfaitement à sa place dans ce lieu et ce rôle. En plus, elle n'est pas si loin de sa famille pour une fois. Si jamais, il y a un souci, elle sera à proximité. Un détail moins négligeable qu'auparavant dans l'esprit de la jeune femme. Elle reporte vaguement son attention sur le sorcier quand il dit être content de la revoir, pourtant eux n'ont pas spécialement gardé le contact quand il a quitté l'école. Elle n'a pas non plus cherché à avoir de ses nouvelles mais c'est vrai qu'il fait partie de ceux qu'elle ne regrette pas d'avoir connu, de recroiser sur sa route. A l'époque, Zelda papillonnait pas mal en amitié : elle s'entendait bien avec beaucoup de monde mais ça ne voulait pas forcément dire que c'était des amis à part entière. Elle avait quoi ? Trois d'écart environ avec Emrys donc ils avaient chacun des amis différents mais mine de rien, ils ont passé pas mal de temps à se croiser. Un aîné pas trop moralisateur, forcément, elle l'aimait bien. Oui, ça me fait plaisir aussi. ajoute-t-elle en souriant. Quant aux livres, elle est déjà allée en lire quelques uns dès qu'elle en a eu l'occasion. C'est presque une étape obligatoire dans le cheminement de la jeune femme Oh pas besoin de me le dire, c'est déjà chose partiellement faite. Ce serait une hérésie pour moi de ne pas profiter de la bibliothèque. Déjà pendant sa scolarité, elle était une sacré lectrice bien qu'on puisse penser le contraire quand on la voyait courir partout. Elle avait plus l'air sportive qu'intellectuelle.

Il semble vaguement déçu qu'elle n'accepte pas de jouer les cobayes mais Zelda n'est pas venue pour s'amuser avec lui, ni pour discuter à la base. Elle reporte donc ces objectifs temporairement. Croiser un camarade, c'est un imprévu et elle ne va pas lui faire faux bond comme ça. Ce n'est pas comme si elle n'avait pas le temps de se trouver un autre créneau horaire. Surtout quand on débat d'un sujet aussi important que de garder ses robes d'adolescents. Elle a l'impression de lui avoir annoncé que Pré-au-lard a été rasé de la carte tant sa réaction paraît exagérée à la jeune femme. Elle ne voit pas l'intérêt de collectionner ces morceaux de tissu parfois imprégné d'odeurs de plantes odorantes, de vieux parchemin brûlé... et autres aléas de sa vie de jeune sorcière. Elle n'y attache aucune valeur sentimentale ni autre, ce qui compte ce sont ses souvenirs. C'est l'essentiel et donc elle ne comprend pas trop Emrys. Allons, ce ne sont que de vieux vêtements qui ne me servent plus à rien aujourd'hui. N'en fais pas tout un drame. Elle doute fortement que le fantôme des Serpentard écoute le verbiage d'un Poufsouffle... Emrys s'approche, l'observant comme une soudaine curiosité. Elle lui jette un regard blasé quand il prétend qu'elle n'aimait pas son école Et je l'aime tellement peu que j'y remets les pieds. répond-t-elle en lui donnant une petite tape sur le bras. Elle n'a pas besoin de ça pour savoir qu'elle a une affection particulière pour ce château.

Elle constate qu'Emrys est un professeur intéressant, qui cherche vraiment à s'investir pour ses élèves et ça amuse Zelda de le voir sous cet angle-ci. Il a de l'imagination à revendre en tout cas et c'est vrai qu'on se souvient plus facilement de tout ce qui est pratique plutôt que de la théorie en général. Elle ne peut qu'approuver l'idée du coup mais elle penche la tête sur le côté quand il parle d'aide. Mélanger de la botanique avec son cours de sortilèges, pour semer brièvement le trouble. Oui pour les plus doués, ça peut-être une bonne chose de les ralentir un peu... Pourquoi pas ! Tu peux toujours voir s'ils sont capable de différencier deux plantes qui se ressemblent... Elle peut éventuellement y réfléchir et lui trouver deux trois trucs à intégrer à son mini-projet. Concernant ce qu'elle, elle vient faire ici, elle finit par le lui dire. C'est pas qu'elle avait de mauvaises notes en cours à l'époque mais c'était assez fluctuant, elle n'allait jamais plus loin que niveau correct. Elle n'a pas non plus pris le temps de s'entraîner depuis qu'elle a eu ses diplômes. Elle n'a donc pas particulièrement améliorer tout ça. Elle observe Emrys sourire tandis qu'il lit tranquillement les mots griffonnés sur le parchemin de la jeune femme. Pour une fois que c'est à peu près lisible. Elle ne sait pas si s'entraîner autre que seule lui convient mais elle a plus de chances de faire des progrès avec quelqu'un de qualifié. Oui...soupire-t-elle à l'idée qu'il l'entraîne. Elle aurait préféré qu'il évite les commentaires par la suite, concernant son envie de protéger les élèves. C'est mieux une adulte qui sait un minimum protéger les autres, non ? Evitons de parler précisément de ses raisons. Il devrait se contenter du fait que l'idée lui convient et pour ce qui est de ces honoraires Par nature, j'espère que tu sous-entend que tu veux que je t'offres des plantes. Ce qui serait un peu plus dans mes cordes !

Bien sûr qu'elle se souvient de l'avoir vu fumer à Poudlard, ce qui explique qu'elle n'a pas une image entièrement sérieuse du directeur des jaunes. Elle ne fumait pas, malgré toutes les conneries qu'elle pouvait faire. Elle était un peu jeune encore à ce moment là. Elle ne sait plus pourquoi elle se trouvait là, elle avait peut être encore mis quelque chose dans le verre d'Emrys pour lui faire dire des bêtises pendant le repas... Elle s'éclipsait souvent jusqu'à ce qu'on s'en rende compte. Ce qui ne gênait pas temps sa propre maison d'ailleurs. Zelda se retrouve plongée sous le manteau d'Emrys, toujours suffisamment grand pour la surplomber. D'un point de vue extérieur, la scène pourrait avoir l'air très étrange mais ça fit surtout rire Zelda qui oui, se souvenait parfaitement de s'être retrouvée sous sa cape quand ils étaient plus jeunes et qu'il lui avait soufflé sa fumée au visage. J'ai passé l'heure de cours d'après à rire toute seule et je me suis mangé une retenue... Tu voulais voir si je résistais ? Toi aussi tu faisais des tests ?    

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 23 Oct - 23:32


Le retour du Jeudi

Zelda était comme une simple connaissance du passé avec qui je rigolais bien de temps en temps. Mais je ne savais rien d’elle dans le fond, je savais vaguement qu’elle avait eu un frère mais je ne savais pas si c’était son frère ou son demi frère. Qu’importe je pense pas que cela change une relation fraternel dans le fond. Mais je n’avais jamais vu sa famille ou même su ou elle habitait. En fin de compte tout ce que je savais c’était qu’elle était cool pour une nouvelle à Poudlard, pas trop stressée ou pas trop sérieuse. Loin du genre des Serdaigles coincés lorsqu’ils sont en premières années. Non elle elle était une Serpentard unique, une Serpent dont on pouvait compter dessus en cas de pépin. Du moins je ne la connais pas assez pour lui confier ma vie. Mais pour me couvrir si jamais j’ai besoin de partir à l’improviste comme à l’époque ou je séchais les cours, j’avais toujours un élève plus sérieux que moi, qui ne ratait jamais ses cours a qui je pouvais lui demander de me couvrir. Rien de bien méchant en sommes. Mais je savais que elle, c’était une fille intelligente, même si ce n’était pas sorcier de pensé à la bibliothèque lorsqu’on étudie quelque chose, elle avait au moins pensé avant même de faire quoi que ce soit à Poudlard. Je me demandais même si ce n’était pas sa raison première dans sa venue ici. C’est vrai quoi, j’avais surtout l’impression qu’elle ne voulait pas parler de ses raisons pour sa venu ici.

Mais bon je préférais surtout porter mes taquineries sur la perte de ses robes. C’est vrai que c’était dommage qu’elle ne les aient plus. Mais ma réaction était à la limite de la caricature tellement j’en faisais trop parfois. Et c’était parfaitement voulu même. Puis sa tape et son ironie me faisait rire, elle était toujours aussi drôle en faite.

- Bon ça va, t’a de la chance que je sois gentil. Mais la prochaine fois que tu jette un truc collector je te fais manger des boules de furoncles !

Aaah les farces et attrapes sorciers ! Tout un art de vivre cet univers là. J’espère qu’un jour un élève aura la brillante idée de faire péter des feux d’artifices sorciers dans le château, et que j’aimerais voir ça aussi ! Mais je ne pense pas qu’avoir ce genre de pensées soit très ‘’prof’’’. Puis en lui demandant des idées pour mon projet je vis que cela l’intéressait alors je me disais que je n’étais pas si mal que ça comme Professeur non ? Enfin j’étais relativement fier d’avoir eu pas mal d’amélioration en sortilège dans mes classes ! Mais l’idée de Zelda me plaisait vraiment. Jouais sur les différences des plantes, c’était pas mal ça. Comme pour détourner leurs attention ou les déstabiliser en pensant que l’épreuve serait uniquement sur les Sortilèges… Je lui fis alors un large sourire, j’adorais sa brève idée.

- Oh oui ils vont totalement paniqués à l’idée de se retrouver dans une situation inconnue. Dis je en jouant un rire diabolique avec un bon jeu d’acteur d’ailleurs.

Puis par la suite je compris très bien qu’elle ne voulait pas parler de sa réelle raison de son entrainement personnel. Je sentais qu’elle ne me mentais pas mais qu’elle ne me disait pas tout non plus. Comme une vérité déguisé. C’était troublant, je ne la connaissait pas beaucoup mais juste assez pour comprendre que là il ne fallait pas faire trop d’humour au risque d’en être totalement lourd. Du coup je riais simplement et de bon coeur à sa magnifique répartie, ça m’avait manqué ça d’ailleurs.

- Des plantes… Ouiiii c’est exactement ça. Des plantes exotiques même ! Dis je sur un ton parfaitement ironique.

Ah et l’histoire de la fumée ! Une belle anecdote ça pour moi. J’aimais enfumer les gens pour qu’ils soient totalement stones. Surtout avec des gens qui ne fumait absolument pas eux ! Du coup connaitre la réaction de Zelda lorsque je lui avait fait le coup me faisait bien rire mais je ne perdais pas notre cachette pour autant. Et alors que, sans m’en rendre compte, mon visage s’approchait lentement du sien.

- Tu souhaite retenter l’expérience ? J’aime mettre les gens dans l'embarras navré, ce jour là c’était toi. Comme je savais que tu ne fumait pas j’en ai profité un peu…

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mar 24 Oct - 1:04


Teenagers memories

Chacun son jardin secret...

L'ancienne Serpentard est toujours la même quand il s'agit de parler d'elle-même. Elle déteste partager sa vie personne avec les autres, que ce soient de simples camarades ou des amis. Peu importe l'affection qu'elle leur porte, elle est toujours réticente quand on touche à des questions trop personnelles. Elle n'aime pas s'épancher sur ce genre de sujet mais laisse volontiers les autres le faire s'ils en ressentent le besoin et parfois il peut arriver qu'une information s'échappe malencontreusement de la bouche de Zelda mais c'est loin d'être volontaire. Difficile parfois d'expliquer pourquoi elle n'aime pas s'ouvrir aux autres dès qu'on s'approche un peu trop, elle n'a jamais trouvé de raison valable à fournir en réponse. Pourtant, ce n'est pas parce qu'elle ne se confie pas qu'il faut la croire distante mais certaine personne quand elles sont proches se sentent parfois blessée, exclue et elle ne sait pas toujours quoi répondre dans ces moments-là. Elle élude. Elle n'était pourtant pas la dernière à rendre des services aux autres, parfois quitte à s'attirer des ennuis tant que ça ne jouait pas sur ses notes. Ah ça, elle restait quand même une bonne élève la plupart du temps, ça rattrapait son comportement en dehors de la classe. Elle se comportait toujours admirablement bien dans la bibliothèque d'ailleurs : jamais une bêtise quand elle entrait dans ce lieu. Seulement quand les portes étaient franchies... Non elle aime bien trop les livres, ce lieu de savoir pour risquer de s'en faire exclure, de causer du tort dans cette pièce. Elle a des limites tout de même : elle est une personne cultivée capable de se tenir correctement quand il le faut, de se concentrer sur des thématiques. C'est juste qu'au bout d'un moment, c'est parfois épuisant d'être trop calme... et ennuyeux. Non, honnêtement, Poudlard est et restera toujours le lieu où elle s'est découvert de l'audace et un intérêt dans l'avenir. Comment pourrait-elle ne pas aimer le château de tout son coeur ? ... mais garder des vieilleries, non. Elle est déjà assez bordélique comme ça. Emrys sur-réagit mais elle lui en veut pas, il est comme ça le pauvre garçon : hé, c'est un poufsouffle... il est loyal même à ses fringues. En revanche, elle prend la menace de lui faire avaler des trucs très au sérieux : ce ne serait que justice après ce qu'elle leur a fait parfois fait boire. Bah oui, t'es un ancien jaune ! J'y songerais à deux fois alors, quoique... c'est pas comme si ça m'inquiétait vraiment. C'est marrant l'inventivité de ces farces pour sorciers. Quand il s'agit de faire des blagues aux autres, c'est fou comme les gens peuvent se révéler inventifs en matière de sorcellerie. Quelque chose qui la fascine.

Un peu comme le projet d'Emrys en fait. Elle qui n'est pas très douée ni même fascinée par les sorts, cette approche lui semble parfaitement innovante et intéressante. Ce n'est pas son domaine mais elle imagine les possibilités. Elle est sûre que les élèves s'en donneront à coeur-joie. Quand on trouve autre chose que les cours ennuyeux à lire les bouquins et tenter de reproduire les effets, il y a de quoi se réjouir. On devrait faire pareil pour l'histoire de la magie parce que c'est assomant en général mais depuis peut-être que ça a changé... peut-être. Elle est pas allée jeter un oeil. Zelda évoque une petite idée pour Emrys, sa manière à elle de lui dire qu'elle aime son travail en somme et qu'elle approuve l'idée d'y ajouter un plus extérieur aux sortilèges. Elle acquiesce avec un sourire en coin pour le petit côté déroutant : oh elle aime bien voir la tête des élèves quand ils ne s'attendent pas à quelque chose en particulier mais le rire du professeur, c'est un peu trop. Arrêtes, tu vas avoir envie de les aider si tu vois qu'ils sont paniqués !   Elle ne prétend pas qu'il n'est pas crédible dans son rôle de méchant au rire diabolique mais bon... elle a du mal à envisager le professeur ainsi. Une image qui ne colle pas vraiment à ce qu'elle imagine de lui. Enfin qui sait. Ceux qu'on soupçonne le moins sont parfois les pires.

Zelda évite le sujet, sans vraiment s'en cacher. Elle ne cherche pas à monter un mensonge et se cacher derrière mais elle n'a pas l'intention de répondre au sujet. C'est une serpentard, parfois elle se dit qu'elle doit avoir un peu de leur fierté enfouie quelque part. Rien à voir évidemment avec la noblesse de certains. Heureusement, Emrys n'insiste pas, préférant dériver directement sur la partie la moins sérieuse de leur conversation. Le paiement en nature : dans la bouche de Zelda, des plantes évidemment avec un immense sourire moqueur. Oh mais oui ne t'en fais pas, je devrais pouvoir t'en trouver qui te feront rougir. Au sens propre. Rien de dangereux cependant. Elle a retrouvé un sourire qui date presque de ses années d'élèves et l'anecdote ne l'aide pas non plus à se replonger dans son rôle d'adulte responsable. Dire qu'il avait osé enfumer une plus jeune que lui : pas très bon modèle comme aîné. Doucement, un petit rire secoua ses épaules en y repensant : cette fois, les professeurs l'avaient vraiment tués et elle avait fait perdre des points aux Serpentard. C'était fréquent ça, repense-t-elle encore enveloppée par le manteau d'Emrys. Pour me faire virer parce que je suis irresponsable, ahah, non merci. Ce serait une raison parmi tant d'autres sans doute. Tu te rends compte que c'est pousser une cadette dans la drogue ? Tu devrais avoir honte !  J'aurais pu mal tourner à cause de toi...    

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mar 24 Oct - 1:56


Le retour du Jeudi

Je n’ai jamais su si pourquoi les farces magiques étaient plus présente en Angleterre. C’est vrai que tout ce qui était farce et attrape était fabriqué dans notre pays. A croire que le légendaire humour anglais faisait surface même chez les sorciers. D’ailleurs même des choses des plus basiques étaient parfois des blagues pour certains. Comme les Chocogrenouilles, les cartes de sorciers éphémères ou encore les dragées surprises… Un vrai poison ce machin. J’ai mangé une fois de ces dragées et je suis tomber sur le goût savon qui m’avait totalement prit la bouche si bien que je ne pouvais plus rien avaler sans avoir la saveur savon dans le palais. C’était juste horrible, rien que d’y penser j’en pouvait grimacer si je ne faisais pas attention à ne pas avoir l’air plus idiot que d’habitude. Mais même après cette menace elle avait l’audace de me faire front à nouveau ? C’est qu’elle cherchait les ennuis la petite !

- Dis donc toi, ne me cherche pas. Tu sait très bien que j’ai encore un mauvais souvenir de ton dragée surprise hein !

Car oui c’était elle qui me l’avait fait manger. Pas de mon plein grès, je connaissais la rumeur de ces bonbons et je suis trop fan de la nourriture pour la gacher avec ce genre de choses. Mais la petite allemande en avait décidée autrement… En cachant ce jolie petit dragée dans ma nourriture… Enfin c’était du passée et lorsque je grimaçait j’avais bien remarqué qu’elle se marrait bien sur mon compte, c’était donc évident que seule elle était au courant de ce que j’étais en train de bouffer. Et depuis je n’avais toujours pas pris ma revanche. Tiens maintenant que j’y pense je devrais peut être la prendre cette fois ci… Mais… Pour ce qui était des élèves elle n’avait pas tord. Elle tapait si bien dans le mille que je l’observais avec une bouche si béante qu’un troupeau de mouche pouvait y faire une visite.

- Comment tu sais que je céderais à leurs petites bouilles en panique ?!

A croire que le fait que je sois un Professeur Poule soit visible à des kilomètres à la ronde. Ou alors ça serait mon appartenance à Poufsouffle qui me duperait ? Possible ! Je ne voyais rien de plus sinon ! Pour ce qui était de faire rougir j’étais un peu déçu sur le moment. Mais elle jouait un peu avec mes nerfs sur le coup et je trouvais ça assez excitant en fait. Cela faisait un long moment que je n’avais pas eu une conversation aussi légère avec une femme. C’était plaisant en un sens. Alors je ne pouvais qu’aller toujours plus dans ma connerie.

- Oh mais tu n’a pas besoin de plante si tu cherche à me faire rougir…

Ajoutant à cette phrase un petit clin d’oeil histoire d’enfoncer un peu plus le côté vicieux de ma phrase. Puis bon ce n’est pas avec un peu de fumette qu’elle tournerait mal. Après tout j’étais un bon consommateur et je m’en porte pas plus mal aujourd’hui. Et au vu de sa résistance je pense qu’elle aurait mieux fini que moi ! Car moi on peut croire que la fumée a touchée quelques parties de ma caboche, mais sans plus quoi. Alors qu’elle, elle bosse avec des plantes milles fois plus dangereuses que ça et c’est pas pour autant qu’elle en est morte. Tiens d’ailleurs à ce propos…

- Oh s’il te plait, tu manipule des plantes pires que ça. Je sais que tu tiendrait bien mieux aujourd’hui et ca te détendrait un peu ! Et ici il n'y a que nous, alors on risque rien, on peut faire ce qu'on veut. Tout ce qu'on veut...

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mar 24 Oct - 5:14


Teenagers memories

Trick or treat ? Quitte à choisir, tu penches pour la farce plus que la friandise.

Avant qu'elle ne se lance dans les expériences culinaires, Zelda  se souvient avoir souvent trouvé un moyen d'avoir des trucs à manger avec elle. Souvent des patacitrouilles, puisque c'est ce qu'elle préfère. C'est l'une des premières friandises qu'elle a tenté de refaire par elle-même ensuite. Les chocogrenouilles sont assez populaires depuis longtemps mais elle n'a jamais compris l'intérêt -encore une fois- de collectionner des cartes. Ce ne sont que des représentations de sorciers célèbres, le seul intérêt est de connaître les noms et savoir qui ils sont. Par contre, elle a toujours trouvé très marrant de jouer à la roulette russe avec les berties crochues et souvent au détriment des autres. Bon avec un peu de chances, ils tombaient sur un goût parfaitement banal et ô combien ennuyeux mais manque de pot pour Emrys, elle se souvient bien qu'il est tombé sur une saveur vraiment désagréable et apparemment, il s'en souvient à merveille. Elle aussi parce qu'elle a beaucoup ri de la tête qu'il a fait sur le moment mais il a bonne mémoire le bougre. Aussi elle se retient encore de se moquer de lui à l'instant présent quand il lui dit de ne pas le chercher. ... mais c'est toi qui m'a menacé ! Ach, pauvre chaton, un gâteau pour me faire pardonner ? Promis, un vrai gâteau. Elle ne cherche pas réellement à se disculper quoiqu'elle en dise, parce qu'elle est toujours très amusée par la situation mais elle aime cuisiner pour les autres, tout simplement. C'est comme les potions, faut respecter les doses et parfois on teste de nouvelles idées, quitte à prendre quelques risques. Des fois, ça paie.

Zelda se plaît bien dans ses souvenirs joyeux d'une époque plutôt légère, sans grandes responsabilités. Bon elle ne dit pas que c'était tous les jours facile avec sa tenue vert et argent, qu'elle n'a pas eu des jours moins énergiques et qu'elle n'a jamais regretté de jouer au Quidditch mais ce sont des détails qui ne prennent pas tant d'importance par rapport au reste au final. L'allemande regarde Emrys, perturbé par ce qu'elle vient de lui dire. Ce n'est pourtant pas vraiment une nouveauté qu'elle ne le croit pas capable de méchanceté mais il semble surtout s'arrêter sur le fait qu'elle souligne son amour pour ses pauvres petites âmes en détresse : les élèves. Non elle ne l'a pas deviné comme ça en claquant des doigts parce qu'elle est loin d'être médium. Premièrement, les Poufsouffles sont rarement des personnes qui tournent mal même si rien n'est exclu en effet. Deuxièmement J'ai toujours les oreilles qui traînent et tu m'as dit que tu es le directeur des Poufsouffles : je suppose que tu es donc adorablement attendri devant tes petites têtes blondes. C'est trop mignon... et il y en a quelques uns qui profitent de ça pour attendrir monsieur le professeur. Notamment ceux qui n'ont pas pu réviser les derniers sortilèges. Elle aimerait bien voir comment il se comporte avec ses élèves pendant ses cours. Personnellement, l'expérience serait sans doute amusante et instructive. Dommage qu'elle n'ait pas que ça à faire. Elle est là pour la botanique elle ! Une chose qui ne semble pas tant passionner l'ancien poufsouffle qui se détourne de ce domaine-ci pour en faire une blague. Le pauvre perd la tête. Peut-être, mais ça ne durerait pas assez longtemps ... répond-t-elle avec un fin sourire. Tu veux tenter ?

La sorcière ne lui fait pas de vrai reproche, elle le taquine juste un peu. C'est comme si elle disait qu'elle avait attendu qu'on lui offre une bièraubeurre pour finalement se dire qu'elle devrait aller au stade supérieur et tester le whisky pur feu. Elle n'a pas mal tourné, elle suppose que non vu le résultat aujourd'hui et même si c'était le cas, ce serait loin d'être la faute de cet homme. Elle ne pense donc pas un mot de ce qu'elle dit. Manipuler des plantes, fabriquer des potions, il a raison, c'est parfois largement pire niveau danger. Toxiques, mortelles, de vraies perles. Tja*, tu as raison sur ce point. mais pour le reste... elle lève les yeux vers lui et lui donne une petite pichenette sans trop de force sur le front. O Mann** ... c'est pour améliorer tes cours ou pour autre chose que tu traînes au cinquième ? Je commence à avoir quelques doutes sur ton sérieux encore une fois. Alors... tu me dis que ? ce que tu veux c'est fumer ?

* Tja = ma foi
** O Mann = eh ben


©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mar 24 Oct - 20:47


Le retour du Jeudi

La menace ? Non je vois pas. Tout ce que j’entendais c’était le mot gâteau. Oui j’avais un petit creux et lorsqu’elle parlait de gâteau mes oreilles se titillent comme si c’était un doux son de cloche. Je lui fit même un léger sourire avec les yeux assez brillant, quoi c’était du gâteau après tout !

- J’espère que ce soit vraiment un vrai de vrai de vrai de gâteau ! Je compte sur toi hein.

Et j’espère qu’elle soit bonne cuisinière car je serais vraiment déçu si c’était un gâteau juste acheter et non fait maison. Après tout étant totalement nul en cuisine et en potion je me demandais parfois si les choses étaient liés. Après tout ce n’était qu’une question de bon mélange, avec des couples plus ou moins précises et des doses horribles difficiles lorsqu’on avait deux mains gauches. Surtout qu’en étant un fumeur c’était difficile d’être précis sans avoir un léger tremblement. Puis… Quoi ? Je ne comprenais pas vraiment là. Comment pouvait elle déduire qu’un directeur puisse être gage de ses élèves ? Ce n’était pas tous non ? Je doute que le Directeur de Serpentard ou de Serdaigle soit du même avis qu’elle sur ce coup. Et cela me fit rire, elle trouvait ça mignon, c’était déjà ça.

- Pas tous les Directeurs sont ainsi. Et c’est pas assez cliché de penser ça des Poufsouffles ?

Pour ce qui était de rougir elle se moquait clairement de moi. Et j’haussais alors un sourcil, elle ne me connaissait pas sous cette angle, à l’époque c’était plus bizarre, les différences d’âges sont énormes quand on est jeunes. Sauf qu’en prenant de l’âge les différences se resserre et ça n’apparait plus si étrange que ça certains mélanges… Du coup je plissais doucement les yeux en sa direction et dit sur un ton très provoquant.

- Ca tu ne sait pas. Je suis quelqu’un d’endurant… Alors si tu veux qu’on règle ça j’installe la pièce hein !

Malgré tout j’aimais ce petit jeu avec elle. J’avais l’impression de rajeunir et au combien j’en avais besoin, je m'approchais trop vite de la trentaine et en un sens cela me faisait clairement flipper. Puis elle se dévalorise trop elle, alors en plus de flatter mon âge avec de doux souvenirs je me sentais obliger de remonter son estime de sois à cette petite. Après tout c’est bizarrement monnaie courante dans Poudlard ce genre de chose. L’échec scolaire peut vraiment détruire moralement les jeunes enfants aux émotions très exacerbés parfois. Puis j’ajoutais surtout ma petite touche personnel. C’était tellement mieux ainsi non ? C’était plaisant de tenter quelque chose. Il faut dire aussi que cette idée ne me déplairait certainement pas, bien au contraire. Elle était devenu sacrément mignonne la petite botaniste ! Alors je tenais simplement position, dans ce faux endroit clos sous mon manteau.

- Arrete de pensé comme une adulte coincée… Ce que je veux c’est juste m’amuser, pas toi ? Et si tu le veut je pourrais être ton professeur particulier, très particulier… Dis je avec un clin d’oeil.

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mer 25 Oct - 0:13


Teenagers memories

La nourriture semble avoir un effet tout particulier sur le sorcier qui oublie soudainement le reste et se focalise sur cette histoire de gâteau. Voilà qui lui donne même le sourire : il ressemble soudainement à un enfant a qui l'on promet de faire un cadeau. Zelda veut bien croire que l'ancien Poufsouffle soit quelqu'un de gourmand mais ça l'amuse de le voir si enjoué pour de la pâtisserie. Simplement de la pâtisserie. Si c'est si simple de faire plaisir à des amis, alors elle devrait pouvoir s'en sortir correctement. En plus, c'est quelque chose qu'elle aime faire. Elle se sent toujours parfaitement calme et il lui arrive de chantonner quand elle fait la cuisine. Ce n'est pas si éloigné de ce qu'elle fait d'habitude mais là, c'est un loisir plus qu'un choix dans son avenir. Alors oui, elle lui fera un vrai gâteau si ça le fait sourire comme ça. Comment refuser ? Ouiii promis : un vrai gâteau avec de vrais ingrédients et mangeable en plus. annonce-t-elle presque moqueuse. C'est pas de sa faute à elle si il s'est exprimé comme un enfant, en plus d'avoir une bouille de bébé quand il sourit. Elle note donc dans un coin de sa tête, de ne pas oublier mais elle suppose qu'il saura lui rappeler si jamais elle est trop prise par le reste.

Elle est un peu consternée par la façon dont le directeur de maison interprète ses paroles suivantes et le lui fait comprendre en le fixant d'un air blasée. Elle ne parle pas des directeurs de maison par rapport à leurs élèves en général. Ce serait un peu approximatif de sa part de supposer sans savoir ce qu'elle raconte. Ce n'est pas du tout ce qu'elle a voulu lui dire mais au moins il rigole quand elle dit qu'elle trouve ça mignon sauf que des explications s'imposent. Non... en fait j'avais entendu des élèves dire que tu étais un vrai nounours. Sans savoir encore que c'était toi mais il n'y a mille directeur de Poufsouffle. ... C'est ce qu'elle voulait dire par avoir les oreilles qui traînent. Elle a encore la fâcheuse habitude d'écouter les conversations des autres. Comment veux-tu que je fasse dans le cliché alors que je suis déjà pas la plus classique des Serpentard ? rétorque-t-elle. Pas son genre de réellement s'enfoncer dans les préjugés, elle qui a passé sa scolarité à fréquenter toutes les maisons sans faire de préférences. Oui, des fois, il lui arrive de traiter les Gryffondors de sans-cervelles qui foncent dans le tas mais elle ne le pense pas. Ce serait bête de résumer chaque élève aux seuls caractéristiques de sa maison mais c'est marrant de s'en servir à bon escient. Comme pour embêter Emrys dont les blagues ont changé de registre depuis tout ce temps. Ils étaient taquins mais ça n'avaient jamais rien de tendancieux. Il faut dire qu'à douze ans, lui en avait déjà quinze et elle avait plus l'air d'une petite soeur un peu chiante sur les bords. Elle n'est donc pas tellement habituée à ce qu'il lui fasse de blagues de cette nature. Pas de sa part. Elle lui tapote le bras doucement Mais oui je te crois, te vexes pas... Bien sûr qu'elle ne sait pas. Elle a beau être curieuse, elle s'est jamais questionné sur l'endurance de son ancien camarade. Ce serait assez étrange comme comportement. Tu veux pas être jaloux d'une plante quand même ? Je te savais pas si susceptible Même si, Zelda peut se montrer parfois étrange. Elle reste parfaitement dans la norme.

Combien de temps depuis qu'ils sont réfugiés sous son manteau comme deux enfants qui se cachent sous un drap pour se faire une sorte de cabane ? Aucune idée, ils sont un peu dans leur bulle entre le passé et le présent. Entre les souvenirs adolescents et les retrouvailles de deux adultes. Elle ne sait pas si elle est plus coincée qu'avant mais en tout cas, elle a grandi. Cela implique sans doute des changements quoi qu'on en dise alors elle hausse doucement les épaules à cette remarque. Oui, peut-être et alors ? C'est quand même pas lui qui va lui faire la morale sur ce qu'elle est aujourd'hui, si ? C'est mieux que je pense comme une gamine dévergondée ? Quitte à jouer sur les extrêmes. Elle a bien compris que l'amusement avait une certaine place dans la vie du sorcier. Il semble avoir partiellement grandi, avoir gardé un peu son âme d'enfant. D'accord. Si en quelques sortes Chasser l'ennui est toujours une préoccupation importante surtout dans une période qui ne s'avère toujours joyeuses par la suite. Tu es déjà très particulier Emrys... il est très rare que je discute sous le manteau d'un autre sorcier...

©️ charney
[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mer 25 Oct - 1:07


Le retour du Jeudi

Peu avant ma naissance il y eu un film d’animation moldu qui me faisait un peu peur étant petit. Mais c’était avec humour qu’Oncle Llowliett disait que c’était ainsi que j’allais devenir sorcier, enfin comme la belle mère de Blanche Neige ouais ! Ce vieil oncle aimait faire des blagues douteuses, j’y peut rien si j’ai un peu hérité de ça de lui… Alors intérieurement lorsqu’elle me dis qu’elle ferait un parfait gâteau pour moi je l’imaginais comme la Princesse brune de ce compte, chantant avec les oiseaux. Cette image me fait drôlement rire même, voir beaucoup. C’était original comme idée ! Puis un gâteau quoi ! Qui passerait à côté d’une occasion d’une patisserie maison ? Certainement pas moi non.

- J’y compte bien, je te ferais du bon vieux thé anglais aussi si tu le souhaite. La combine parfaite en somme non ? Et on fêtera notre non anniversaire !

Enfin du moins j’espérais que cette fois ci elle tient parole, surtout en ce qui concernait la partie mangeable en fait… En revanche j’avais pas du tout compris les choses sous cet angle. Elle ne faisait absolument pas d'amalgame des Poufsouffles mais plutôt des rumeurs qu’elle avait pu entendre à mon sujet avant même de connaître le nom de ce dit Directeur. J’haussais un sourcil, cela me surprenait que les élèves parlent de moi. Enfin non pas vraiment, il faut dire que mes méthodes n’étaient pas très orthodoxes non plus. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’un jour je puisse savoir ce qu’ils se disent sur moi. Ce fut à ce moment là que j’ai eu un peu la grosse goutte en repensant à tout ce que j’ai pu dire comme mauvaise blagues sur mes anciens professeurs… Et s’ils avaient su mes paroles ?! Oh la honte… ! Mais elle avait raison. J’avais mal interprété, c’était entièrement ma faute. Puis j’aurais pu deviner qu’elle ne ferait pas un cliché des maisons au vu de son parcours de vie très peu Vert et Argent au final.

- Hannn d’accord ! Ouais je comprend mieux maintenant.

Maiiis … la je ne comprenais absolument pas ce qu’elle voulait dire. Jaloux d’une plante ?! Il semblerait que j’ai poussé la blague si loin que j’en avait totalement oublier ce dont elle me parlait à la base… Je me sentais horriblement idiot sur le coup mais c’était assez drôle, surtout d’un point de vue extérieur elle devait bien se marrer à voir ma tête en plein bug. Grimaçant et cherchant à comprendre le sens de sa phrase.

- Jaloux .. d’...une .. plante ?! Je suis totalement perdu là. De quoi tu parle ?!

Puis le moment suivant était… puissant. Ce moment de nostalgie, d’un petit jeu qui pourrait presque nous emporter loin dans nos esprits. Cette proximité, je l’avoue, était assez plaisante. Surtout que son parfum me montait au nez et j’avais l’impression de reconnaitre certainement plante mélanger à sa propre odeur. Je pense qu’en bossant avec des plantes on n’a pas forcément besoin de parfum non ? Enfin chaque humain avait sa propre odeur. Mais là c’était… Particulier et vraiment agréable. Mais sans m’en rendre compte je gachais un peu ce moment non ? Enfin mes blagues c’était peut être trop parfois. Mais sa réponse ne pouvait retenir un léger sourire intéresser.

- Gamine non. Mais dévergondée… tu es du genre dévergondée toi ? Je t’aurais cru plus sage… Genre la fille toute mignone qui faisait des bétises car elle était juste loin de ses parents !

Mais les paroles de la jeune femme, additionnée à cette proximité très intime me fit peut être un peu tourner l’esprit non ? Enfin elle me dis que j’étais très particulier… Mais sur un ton qui me donnait le doute… Etait ce dit sur de l’humour, de la sincère amitié ou plus…? Je ne savais pas comment le prendre et j’avoue que cela me flattait beaucoup mon égo et j’envisageais peut être une nouvelle porte s’ouvrir. Une porte que je gardais enfermée depuis bien trop longtemps. Masquée par mon humour désastreux et une sexualité débridée je m’approchais doucement d’une vieille porte en bois ou il y était gravée le prénom ‘’Elizabeth’’. Je serrais un peu les dents, j’avais peur de l’ouvrir et de tourner enfin la page. Mais cette femme devant moi me troublait énormément sur le moment. Je me trouvais même front à front avec elle, sans savoir quoi dire, la gorge un peu sèche. Perturbé par les souvenirs du passés et du présent. J’eu enfin un léger sourire et lui dit alors d’un air très calme et serein.

- C’est que tu pourrait m'ensorceler avec ce genre de paroles…

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mer 25 Oct - 15:54


Teenagers memories

Elle ne comprend pas trop ce qui l'amuse avec cette histoire de gâteau : est-ce que c'est si marrant que ça de l'imaginer faire de la cuisine ? La plupart de ceux qui la connaissent un minimum savent qu'elle retient aisément des recettes et que suivre des instructions précises est dans ses cordes. Maintenant qu'elle a dit qu'elle s'en chargerait, elle doit réfléchir au contenu tandis qu'Emrys propose de servir le thé. Elle acquiesce doucement à cette idée : pour une personne qui se targue de s'y connaître en botanique, elle boit pourtant assez peu de thé. Plutôt du café pour les journées parfois interminables qu'elle a pu passé.Bien, ça ne se refuse pas un thé anglais ! Un non-anniversaire... si tu veux...Elle ne connaît pas le roman de Lewis Carrol, elle a plutôt grandi avec la littérature enfantine allemande évidemment et ensuite, en grandissant et en arrivant ici, elle a lu des livres différents. Rarement de la littérature classique anglaise. Elle ne s'est jamais penchée dessus et ce n'est pas dans ses projets à venir pour le moment. Les bouquins en sa possession sont rarement autres que des documentaires, des références imprimées. Rien de très divertissant quand on est pas passionné par le sujet.

Zelda observe la réaction du professeur tandis qu'elle lui explique que ce n'est pas question d'amalgames si elle devine qu'il est totalement gaga avec ses élèves. Elle a l'air surpris qu'elle puisse l'avoir entendu de la bouche des jeunes mais ça toujours été le cas dans Poudlard. Limite faire un classement des professeurs qu'on préfère ou qu'on déteste le plus peut faire une discussion entière. Elle doit bien avoir du imiter les professeurs de nombreuses fois quand elle était plus jeune mais ces derniers devaient bien le savoir. C'est simplement bizarre de réaliser que maintenant c'est d'eux que les jeunes parlent et va savoir ce qu'il peut se dire parfois. La sorcière a un petit sourire malicieux quand elle se dit que certaines doivent pas trpop écouter les cours s'il se montre trop gentil et trop souriant pendant ses leçons. Ah ça la ferait sans doute pas mal rire de voir ça. C'est assez marrant de se rappeller sa jeunesse et de se dire qu'avant c'était nous les jeunes et qu'à l'époque, on se dit pas forcément qu'on aura à enseigner à d'autres. . Ah tu n'imagines pas tout ce qu'on peut entendre quand on prête attention à ceux qui croit qu'on entend pas lui soufflet-elle malicieusement. Et à l'avenir, il se peut qu'elle apprenne d'autres choses sur lui ou d'autres...C'est ce qu'elle suggère en tout cas. Zelda est de relativement bonne humeur, comme très souvent, même si les blagues d'Emrys sont un peu spéciales par moment. Il a d'ailleurs un peu l'air perdu alors que c'est lui qui a commencé à la taquiner alors elle ne peut s'empêcher de rire devant cete grimace. Pauvre Emrys. Toujours de rougissement et d'endurance, mais tu fais concours d'efficacité contre une plante.

L'ex-Serpentard apprécie de remonter dans ses souvenirs avec lui, de retrouver de la complicité avec un ancien camarade. Ainsi certaines choses paraissent presque éternelles. Une impression relativement agréable. Zelda ne se formalise pas de la proximité entre eux, elle a toujours aimé être proches des autres mine de rien. Chercher leur compagnie, leur présence et rarement rester seule sauf pour lire tranquillement. Même si elle n'aime pas avoir une autorité au-dessus d'elle, elle n'aurait sans doute pas apprécier de voyager seule, de se retrouver face à elle-même. A Poudlard, il fallait bien compenser la solitude au sein de sa maison. Elle interroge Emrys du regard un instant quand il répète le mot dévergondée. Le terme est sans doute trop connoté quand elle y réfléchit bien. Elle ne peut pas vraiment se considérer comme une personne se comportant de manière libertine et ceux sans remords. Oui mauvais vocabulaire Zelda ! Parce qu'au fond, elle n'a pas non plus envie parler de sa vie amoureuse avec un ancien camarade, ni des meilleurs coins du châteaux pour embrasser quelqu'un... c'est déplacé comme conversation. ... Non t'as raison, mieux vaut considérer que je suis sage. En revanche, elle n'est pas certaine d'apprécier la suite de son discours. Notamment parce que ça parle de sa famille mais aussi parce qu'il dit qu'elle faisait des bêtises car loin des siens et ça c'est un jugement. Elle grimace légèrement ... si tu le dis peu certaine de vouloir approfondir le sujet. Elle n'aime pas parler d'elle et c'est sûr que le milieu familial était plus calme. Pas de frères et soeurs avant un moment, pas le même contexte. On ne se comporte jamais de la même manière avec sa famille qu'avec un groupe de jeunes. C'est donc irrecevable. Elle préfère ne pas trop continuer à parler de ce point et passe rapidement à autre chose. D'ailleurs, elle ne sait pas comment ça se fait qu'ils se retrouvent front contre front. Sans doute parce qu'ils sont toujours sous son manteau donc penché l'un vers l'autre en quelque sorte. Quand elle lui dit qu'il est spécial, c'est sans arrières-pensées mais elle pense ce qu'elle dit. Elle le trouve particulier mais sa réponse à lui la fait rire doucement Méfie-toi des paroles des Serpentard Emrys...


©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mer 25 Oct - 16:38


Le retour du Jeudi

Elle semblait plutot ouverte à du thé avec son gâteau. En revanche il est vrai que j’avais absolument pas pensé qu’elle ne serait pas du tout au courant de cet histoire de non anniversaire. Elle est allemande et donc ne connait pas forcément toute la littérature anglaise. C’est juste qu’on parlait des élèves de Poufsouffle alors forcément je pensais à ma petite Gaia qui avait un léger souci psychologique… Enfin elle n’était pas méchante, mais touchante. Elle se prenait beaucoup pour Alice en fait. Et croyais dur comme fer qu’elle était la petite blonde du livre. M’enfin étrange mais amusant et vu qu’elle était assez fragile sentimentalement parlant il fallait prendre avec des pincettes cette jeune fille. Et donc le thé forcément ça me faisait penser au Chapelier. M’enfin je devais peut être lui expliquer, un jour.

- Oh excuse moi, tu parle si bien anglais que j’oublie d’ou tu vient et que tu ne connait pas forcément mes références. Alice au pays des merveilles, ils fêtent le Non-Anniversaire dedans, des personnages assez loufoque comme je les aime !

Oui j’aimais ce qui sortait de l’ordinaire, mais je crois que ca se voyait assez ça. En revanche je ne m’attendais pas ce qu’elle puisse apprendre des choses sur voit via des élèves. Et lorsque je réalisais ça elle s’amusait même à en ajouter un nouvelle couche ! La bougre. Elle ne savait pas à qui elle avait a faire ? Elle devait au moins me connaitre sur ce sujet depuis les années Poudlard ou on se cherchait mutuellement ! Mais je me devais alors de lui envoyer un pique une fois encore.

- C’est sur qu’avec une taille de seconde année on peut même participer aux conversations sans éveiller les soupçons ! Profite en pendant qu’ils ne connaissent pas tous ton visage.

Parfois je me perd dans ma propre tête. Heureusement que je me perd pas dans Poudlard depuis le temps, mais ça aurait pu. Et ça pourrait encore, qui sait. Mais là elle m’avait totalement perdu. Je ne savais plus quel était le sujet principale et elle se moquait bien de moi. Après elle me rappelait enfin le sujet mais j’avais du mal à voir ou il y aurait de la concurrence avec une plante. On parlait de me faire rougir non ? Alors techniquement c’est elle ou sa plante qui devrait me faire rougir si je me trompe pas. Donc c’était elle en concurrence avec sa plante en fin de compte…

- Hmm n’est ce pas toi ou ta plante qui doit me faire rougir ? Donc c’est ton concour pas le miens non ?

Par contre qu’elle soit une fille sage… Si je m’attendais à ça. Je me moquais un peu d’elle, la taquinait et jusqu’à présent elle faisait en sorte de revenir à la charge. Sauf que cette fois ci elle faisait totalement l’inverse et j’ai bien vu à son visage que le sujet de ses parents n’était peut être pas une bonne idée en fait. Du coup je fis un simple sourire, je ne voulais pas rendre cette retrouvaille plus douloureuse pour elle. Déjà qu’elle devait subir mon humour et ma présence alors si en plus je lui offrais de mauvais souvenirs… Du coup ce fut sur une tout autre ambiance que notre rapprochement se fit. Je ne savais pas bien comment prendre la chose et du coup je me demandais jusqu’ou cette situation aller nous mener. En tout cas ma langue un peu trop leste laisser sortir une supposition un peu étrange en un sens. Mais même si j’avais peur qu’elle le prenne d’une manière différente alors elle jouait à nouveau le jeu. Donc j’avais bien compris la fois précédent, éviter le sujet famille ! En tout cas sa répartie m’amusait beaucoup et sans bouger plus je lui répondit avec un léger sourire.

- Et méfie toi à qui quel Poufsouffle tu adresse ces paroles… Il pourrait le prendre pour une invitation, Zelda.

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mer 25 Oct - 19:10


Teenagers memories

Elle était encore jeune quand elle est arrivée sur le sol anglais mais elle ne parlait pas encore très bien la langue. Sa mère travaillait beaucoup pour qu'elles puissent s'en sortir et toute seule, la fillette à l'époque n'arrivait pas encore à lire des livres en langues étrangères. Alice au Pays des Merveilles auraient sans doute paru très compliqué avec ses histoires assez bizarres pour une fillette qui aurait déjà eu du mal à comprendre intégralement une histoire bien plus classique. Les histoires des frères Grimm seraient plus dans ses cordes éventuellement, puisqu'ils sont allemands et donc à sa portée. Son accent est moins prononcée que lorsqu'elle a franchi les portes de la Grande Salle la toute première fois. Cela fait environ dix-huit années près qu'elle a appris l'anglais et même si elle se souvient de sa langue natale, elle l'utilise moins souvent. Elle ne parle pas de l'Allemagne mais quand on sait l'accent qu'elle avait avant et les mots qui lui reste, on devine aisément d'où elle vient. Actuellement, il est possible qu'elle paraisse trop britannique d'ailleurs aux yeux des germains, surtout si elle s'amuse à prendre le thé avec quelqu'un. C'est bien plus fréquent dans ce royaume-ci. Oui, ça ne m'évoque rien du tout cette Alice ! Ils ont l'air d'avoir des idées assez étranges dans ce pays des merveilles, je me doute que ça te plaise. Il a l'air d'aimer ce qui n'est pas si commun. Il faut dire qu'il ne l'est pas lui-même. Elle aurait déjà pu l'affirmer, il y a des années et elle peut le confirmer encore aujourd'hui quand elle le voit débarquer au cinquième étage de Poudlard, lui faire ses blagues et aggrandir d'un sort une salle de classe. Il est un personnage à lui seul. Normal qu'elle ait entendu parler de lui avant de pouvoir mettre un nom dessus.

Les informations viennent d'élèves mais les propos auraient pu être tenus par des collègues qui parlent du travail des autres. Il suffit juste d'être présent dans une même pièce parfois pour entendre parler d'autrui. Maintenant qu'elle sait qu'Emrys est ce fameux professeur, c'est même encore plus simple. Elle tire la langue quand il lui fait remarquer sa petite taille : l'écart en centimètres entre eux deux est toujours aussi flagrant. Chose qui n'a pas changé mais de là à la confondre avec une deuxième année, c'est poussé la vanne un peu loin et elle n'a plus un visage d'adolescente, contrairement à lui qui a parfois des traits très juvéniles. Alors qu'une grande asperge comme toi passe pas inaperçu, mais t'as encore une bonne bouille d'adolescent. Eh bien quand ils se seront habitués je pourrais leur raconter les mésaventures de ta jeunesse mais niveau crédibilité, il y perdrait beaucoup trop en autorité pendant ses cours et ce n'est pas l"effet voulu par la jeune femme. Continuer de le taquiner à l'heure actuelle, oui, mais parler du passé, pas une bonne idée. Elle n'est donc pas sérieuse. Elle préfère trouver de nouvelles idées pour l'embêter à l'avenir. Elle parle d'un plante, de rougissements avec lui : est-ce elle qui finit par perdre le fil ? Elle acquiesce pour confirmer les déductions d'Emrys mais elle n'est pas d'accord sur ses propos finaux Que ce soit moi ou la plante, on en revient à la question de durée et donc ... ton endurance ou l'efficacité de la plante sur la longueur ? Hm ? Elle lui laisse le loisir de se poser la question.

Question sagesse, elle ne refuse pas de discuter du sujet mais question famille, non. Elle ne veut pas jeter un froid mais si le sujet devient plus sérieux, elle finira par s'en détourner aussitôt. Elle pense qu'il le comprend assez vite à son expression brièvement refermée, pourtant elle ne croise pas les bras, ne prends pas de recul avec lui mais sa réponse est évasive. Elle n'en veut pas à l'ex-Poufsouffle, elle reprend vite le sourire et passe sans probème à un autre sujet comme si de rien était.Zelda ne s'attarde que peu sur ce qui n'aiguise pas son intérêt mais elle s'amuse volontiers des paroles du sorcier. Oh ça... ce n'est pas vraiment de ma faute si un Poufsouffle interprète à sa guise mes paroles.

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Mer 25 Oct - 22:13


Le retour du Jeudi

What ? Sous entendait vraiment ce que je pense qu’elle sous entend ? Non parce que si elle sous entend ce que je pense qu’elle sous entend alors elle sous entend peut être que trop bien. Et ca serait vexant d’être percer à jour aussi facilement… Trop facilement même. Oui je pouvais apparaître comme quelqu’un d’étrange même parmis les sorciers. Et elle semblait bien le comprendre. Surtout que je comprenne, moi, parfaitement pourquoi elle trouvait Alice si bizarre. Elle n’avait absolument pas la même culture et je dois avouer que la caricature de l’Allemagne c’est un pays plus festif ou plus strict. Plus réaliste ? Car les anglais sont aussi connu pour leurs humours décalés et un léger grain de folie qu’on ne trouve que chez nous ! Mais après tout je ne pouvais lui en vouloir de ne pas connaître. Et je ne peux certainement pas lui en vouloir de ne pas vouloir connaitre. C’était si spécial Alice… Sans doute le compte le plus étrange que je puisse connaitre.

- Oui et il faut avoir l’esprit bien ouvert pour lire ce truc. Et si tu le lit dans un état second alors ça te fait un de ces délires… !

Oui, décidément lire Alice aux pays des merveilles n’était pas une bonne idée après une petite cigarette personnelle. En tout cas moi j’étais fier de ma vanne. Elle me tirait la langue et venant d’elle c’était plutôt mignon en fait. Ca donnait envie de lui faire un calin dégoulinant de tendresse, de quoi faire pâlir des Serpentards classiques. Surtout si c’est fait par un Poufsouffle. Mais avec elle c’était tout autre, c’était plus léger, détendu et cool. Elle n’était pas comme les autres en fin de comptes. Elle était unique oui. Puis pour ce qui était de la vanne elle avait du répondant et oh que j’aimais ça ! Elle voulait donc raconter à mes élèves mes histoires de jeunesses ? Je pense que la plupart se doute que je ne suis pas un Saint… Surtout un certain Serpentard qui aimait les duels de sorciers, un peu trop rigide sur les bords je lui ai conseillé de se détendre avec certaines substances que je consommais beaucoup à l’époque… Rien de bien conventionnel mais je pense que si c’est maîtrisé ça ne devient pas dangereux. Donc je sais à qui je dois parler de tel ou tel chose. Je fais toujours attention à ce que ce ne soit pas une personne beaucoup trop influençable par exemple.

- Oh je pense que je n’ai pas besoin de toi pour ça… Ils doivent se douter que je suis pas un exemple et je leurs dis souvent d’ailleurs… ! Puis j’ai aussi quelque dossier sur toi tu sait…

Ah ! Et cette histoire de plante. Je me perdait totalement mais une fois les choses mis à plat je comprenais un peu mieux d'où nous venions. Ce n’était pas compliqué en fait. Et par simple provocation je ne comptais pas parler de sa plante. Il fallait que je me mette en valeur non ? Bon c’est vrai que j’en abusait un peu, un petit peu... ?

- Oh mon endurance tiens très bien la route. Et comme je te l’ai déjà dis je t’attend pour la prouver !

Pour ce qui était de l’interprétation là elle me mettait de plus en plus le doute. Avait elle une réelle arrière pensée ou est ce moi qui espère tellement qui voit des signes partout ? Enfin si la porte était ouverte alors je l’ouvrirais avec grand plaisir ! Zelda est une fille qui me correspond je trouve. Enfin elle saurait contenir ma folie tout en me laissant m’exprimer. Puis elle était à mon goût autant physiquement que psychologiquement. Alors je ne savais pas très bien quoi dire. Mais il fallait que j’en sache plus non ? Je souhaitais connaitre la fin du mot et découvrir si elle aussi apprécierait plus de détail à cette possible relation.

- Dans ce cas comment le Poufsouffle pourrait connaître la véritée ? Et s’il désirait en apprendre plus sur la Serpentard en tout bien tout honneur ou plus intimement … ? Que pourrait il faire ? Hm ?

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Ven 27 Oct - 6:11


Teenagers memories

Pour la née-moldue, la magie est déjà tout un univers à part entière, doté de multiples possibilités mais elle s'y accoutume plutôt bien. Elle a rapidement adopté ce monde comme étant le sien, une part de sa vie et ce serait sans doute difficile de vivre sans désormais mais même dans ce monde déjà très particulier, Zelda a toujours trouvé que certaines personnes sortent encore du lot. Pour elle, Emrys fait partie de ces gens un peu fou mais qu'elle apprécie, de ce qu'elle peut en juger et qu'il aime des livres qui puisse paraître un peu bizarre n'est pas une énorme surprise. Personnellement, elle n'est pas la plus grande des lectrices en matières de romans, peu importe qu'il soit fantastique, romantique ou encore comique. Elle n'a jamais gardé de temps libre pour des lectures de ce genre, préfèrant consacrer son temps libre à d'autres loisirs qui lui paraissent plus utiles sur le moment.Elle pourrait trouver intriguant cette histoire apparemment marginale, c'est le détail qui pourrait la pousser à lire, surtout qu'elle a eu le temps de se faire pleinement à la langue anglaise pour comprendre même les textes plus complexes. Peut-être même plus que l'allemand depuis le temps. Seulement, elle n'a pas l'envie de prendre le temps de se pencher sur ce genre de lecture pour le moment. Elle ne pense pas manquer d'ouverture d'esprit pour le lire, ce n'est pas comme si elle avait des idées arrêtées sur beaucoup de sujets. Pour ce qui est de l'état second, ça, c'est tout à faire le genre du Emrys pendant sa scolarité. Puisque tu me dis ça, c'est que tu sais sans doute de quoi tu parles ! Même l'histoire la plus banale pourrait devenir soudainement hilarante alors un récit un peu farfelu l'est sans doute bien plus. Ah elle n'a pas vraiment besoin d'histoires dans ce genre pour la faire vraiment rire. Cette simple rencontre, ces retrouvailles l'amusent déjà beaucoup. Parfois les élèves l'amusent aussi et si elle déprime trop un jour, elle devrait pouvoir se servir de la magie pour rire un peu.
Zelda n'a rien contre sa taille en vérité, elle ne s'est jamais sentie lésée à cause de ça mais comme son ancien camarade le lui fait un peu trop remarqué, elle fait mine de faussement se vexer. Elle n'a aucune raison de prendre à coeur ce qui n'est pas dit méchamment, elle n'est susceptible que quand on cherche à la blesser. Susceptible et rancunière, deux traits de caractères qui ne font pas toujours bon ménage ensemble mais qui lui ont permis aussi de ne pas se laisser marcher sur les pieds à Poudlard. En somme, sans ça, elle aurait eu beaucoup de mal à survivre chez les Serpentard. La sorcière réfléchit doucement aux paroles d'Emrys : elle le croit sans douter quand il rétorque que la plupart doivent se douter qu'il n'est pas des plus communs, qu'il n'a pas été l'élève le plus modèle de son époque mais miss Wolffhart ne se départit pas de son sourire. Même quand il balance qu'il a des dossiers sur elle, ce qui a plutôt tendance à éveiller la curiosité de celle-ci. Pas un exemple, c'est assez évident en effet mais y a tant à raconter... Ohhh, c'est presque un honneur que tu aies des dossiers sur moi mais comme toi, je doute que ça ai beaucoup d'impact sur moi.. Elle n'est pas là depuis très longtemps mais elle n'est déjà pas l'une des figures d'autorité qui sévissent dans les couloirs, elle ne fait pas la morale à tout bout de champ non plus. Elle aurait plus tendance à être celle qui apporte des gâteaux pour les révisions ou à les faire sursauter juste parce que c'est amusant surtout si ce sont des élèves de Serpentard. Son influence sur les cours est secondaire alors ce qu'elle a pu faire à Poudlard, à leurs âges, n'a rien d'important.

Pas besoin d'une réponse de la part du directeur des Poufsouffle pour savoir ce qui tient le mieux la route : un corps humain est sujet à la fatigue alors qu'un organisme végétal peut avoir des effets qui perdurent longtemps et en l'occurence, plus qu'une quelconque endurance physique. Que monsieur Lowliett veuille à tout prix prouver sa virilité et Zelda va finir par se demander si elle ne touche pas un point sensible à ce train là. D'ailleurs son sourire en dit beaucoup sur cette envie de rire qui la démange mais elle croise les bras pendant son discours et fait en sorte le fixer avec un air moqueur. Il peut lui dire ce qu'il veut, pour elle, on dirait qu'il défend une bataille déjà perdue. Pour ce qui est de vérifier qu'humainement, il est en bonne santé, elle a beau adorer les défis et apprécier Emrys, elle va passer son tour. Je te ferais remarquer que je n'ai jamais clairement dit que je doutais de ton endurance c'est TOI qui t'acharnes à vouloir me le prouver à tout prix.. Elle souligne sa phrase d'un large et fin sourire à son intention. L'équivalent de ses clins d'oeil qu'elle lui rend ainsi. En revanche, la situation prend une tournure plus spéciale par la suite que Zelda tente de comprendre sans que ce soit elle, qui interprète cette fois. Sa mémoire ne lui fait pas défaut, elle ne pense pas se tromper en affirmant qu'entre eux, l'ambiance a toujours été bon enfant dans leur jeunesse, sans jamais passer au-delà mais depuis de l'eau à couler sous les ponts certes. Est-ce qu'ils se comprennent autant qu'ils auraient pu à l'époque ? Difficile à dire, il faut avoir les bons sorts entre les mains je suppose. Ou aussi du Veritaserum mais là, c'est carrément un autre niveau. En tout bien tout honneur, ils peuvent prendre le thé et le gâteau déjà. Et il me semble qu'on dit que les Poufsouffle font preuve de patience sinon... Ils ne se connaissent que du passé, ils ne se sont pas reparlé depuis et ne savent rien de la vie de l'un ou de l'autre après Poudlard. Elle a consacré énormément de temps à sa passion plus qu'aux autres : que ce soit sa famille, ses amis ou ses amours. Elle a fait une pause en partant voyager... presque.

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Sam 28 Oct - 0:42


Le retour du Jeudi

Oh que oui je connaissais bien le sujet. Il m’est arrivé un soir ou je pensais avoir vu Absolem partir en direction des cuisines. Et ce fut en sortant de Poudlard, après l’avoir poursuivi dans tout le château hein, que je me rendis compte que je délirais totalement sous l’effet de l’herbe. C’était assez étrange… Mais en un sens je comprends parfaitement une certaine élève de ma maison. Une jeune fille très perturbée qui se prenait pour Alice, m’enfin bon. Je n’allais pas lui raconter qu’un soir j’étais persuadé d’avoir vu Absolem sinon ca la conforterait dans son délire et ce n’était pas bon pour elle. Du coup je ne pouvais que faire un grand sourire à Zelda à ce propos. Le genre de sourire qu’offre un gamin quand il est fier de sa connerie. Car oui je ne regrettais pas cette belle époque. Même si ce n’était pas bien ce genre de produit j’avais quand même passé une agréable scolarité à Poudlard.

- Oooh oui…

Par contre j’étais assez déçu que mes dossiers sur elle ne comptaient pas vraiment… C’était comme si j’avais une arme pas chargé, comparaison très moldu d’ailleurs. Mais il faut dire aussi que ma naissance était si proche d’une grande guerre moldu que j’en avait forcément parler. Contrairement aux jeunes d’aujourd’hui qui vivent dans une époque un peu plus serreine… Ou pas. Ces histoires de mangemorts et du nouveau grand mage noir… C’était grisant. Du coup je faisais toujours en sorte de divertir mes élèves. Que lorsqu’ils sont dans mon cours ils puissent apprendre des choses sans se prendre la tête et en s’évadant un peu. Ca les aide à oublier toute la bouse d'hippogriffe qu’il y avait en dehors de Poudlard. Tout le danger que l’ont pouvait ressentir en ce monde magique pouvait être très pesant pour des jeunes enfants en pleine croissance émotionnel. Je me disais parfois que j’avais eu de la chance durant mon époque avec Poudlard… Du coup c’était assez logique que je passais parfois pour un fou aux yeux de mes élèves.

- Dommage alors, ce n’est pas le genre de bataille qui serait passionnante pour nous. Trouvons autre chose pour nous chamailler !

Le genre de délire entre prof’ ou seuls eux comprennent vraiment ce qu’il se passe. Cela pouvait être drôle de retrouver cette complicité d'antan. Puis là elle n’était pas vraiment drôle ! Faut dire aussi que je voulais tellement la charié que j’en oubliais les limites et puis… Au diable les limites ! Je ne savais même pas ce que c’était d’ailleurs. Ou sont elles ?! Mais j’en sais riennnn ! Du coup ca n’avait même plus bon goût de l’embeter sur ce sujet bien précis. Alors j’haussais simplement les épaules d’un air totalement déconcerté.

- Si tu le dis, on va pas y passé toute la journée dessus donc bon !

Puis la situation suivante était plus… intime. Plus proche physiquement déjà mais aussi plus franc et sérieux dans nos paroles, du moins pour ce qui était mon cas. Je voulais apprendre à la connaitre plus. A savoir quel genre de femme elle était devenue avec le temps. J’avais la curiosité de découvrir ce qui lui était passée depuis tout ce temps. Je riais plus sincèrement à ses paroles. Je pris même le temps de faire une petite remarque d’ailleurs.

- Le poufsouffle ne va quand même pas ensorceller une amie…

Mais l’idée du thé et d’une situation plus posée était déjà plus correct et envisageable. Par contre pour ce qui était de la patience ca l’était moins. J’avais vraiment du mal avec ça. Je voulais que le temps aille plus vite des fois. Du coup je me demandais… Et si on j’apprenais déjà à la connaitre ? Je nous remis alors dans une position plus correct, remettant mon manteau en place tout de même.

- Dans ce cas on peut prendre le thé maintenant si tu veut ? Et dis moi, qu’a tu fait depuis Poudlard alors ? Je veux apprendre à te connaitre du coup, jeune serpent énigmatique !

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Sam 28 Oct - 7:25


Teenagers memories

Il lui confirme et elle l'imagine parfaitement sous l'effet de cette drogue, à voir des choses qui n'existent pas, sorties tout droit d'un bouquin. Emrys avait sa façon de s'amuser à l'époque et ça passait par la fumette, ce que Zelda ne connaissait pas vraiment avant que son aîné décide que ce serait marrant de lui montrer. Poudlard était plein de surprises pour les jeunes, pleins de rencontres qui vous apprennent un tas de découvertes en tous genre en pleine période de construction sociale.Le temps des faux-pas, des tests loin des yeux de l'autorité parentale. L'internat permet de se sentir encore plus immergé dans cette bulle : ils grandissent un peu là-bas. Elle n'a rien à ajouter face au sourire du sorcier : ce sont des bons souvenirs et ils n'ont pas à se les reprocher. Ni lui pour ses herbes, ni elle pour ses propres bêtises. Elle n'a jamais porté de jugement moralisateur sur ça, ni sur la boisson et ça aurait été particulièrement malvenu de sa part. Du coup, elle sourit aussi, presque complice. Elle sent cependant une pointe de déception quand ils en viennent à parler dossiers de l'un sur l'autre. Elle n'y peut rien, autant être honnête, ce n'est pas ça qui mettra la jeune femme mal à l'aise. Elle assume ce qu'elle a fait durant sa jeunesse même si tout n'y est pas toujours très glorieux.
Elle hausse les épaules en l'entendant prononcer un dommage qui fait écho chez la jeune femme. Ce serait bien triste qu'ils en viennent à balayer entièrement le passé et que leurs nouvelles occupations les poussent à se côtoyer comme deux adultes responsables. Actuellement, cette image ne leur correspond pas et fait même un peu peur à la née-moldue, qui trouve que les mots "pas passionnante" sonnent parfaitement exacts. Elle ne veut pas se montrer formelle avec lui et se froissera sans doute si lui le fait. Les événements actuels sont déjà suffisamment angoissants pour y ajouter une ancienne camaraderie qui s'étouffent dans le solennel. Du coup, elle est en total accord avec lui : il va falloir qu'ils trouvent un nouveau terrain de jeu à l'avenir. Elle a bien l'intention de l'embêter de toute façon... Oui... à défaut, ce seront des souvenirs et on a tout Poudlard pour écrire de nouvelles histoires. Elle voudrait retrouver ce qui à l'époque les a rapproché. Même si les années ont passées, elle veut croire qu'il y a toujours un quelque chose qu'il fait qu'ils peuvent partager de nouveau une camaraderie. Ou presque. Elle l'espère fortement mais elle ne peut pas prédire.

Surtout s'ils ne se comprennent pas... elle ne prétend pas être aussi marrante que dans sa jeunesse, ni être en permanence dans l'amusement. Il lui faut un temps pour tout et puis, il abuse un peu aussi. Il a presque l'air de bouder avec ces histoires mais il ne peut pas lui reprocher de ne pas être exactement comme avant, si ? Elle croise les bras en réponse à son haussement d'épaules et ne voit pas vraiment l'intérêt de répondre à ces paroles. C'est sans doute mieux que le sujet soit clos sans doute. Pourtant, ils ne vont pas se tourner le dos, bien au contraire. La discussion paraît plus posée soudainement et les moqueries en suspens même si Zelda préfère la légereté, les discussions sans un fond trop profond. Elle a presque l'espoir un instant que ça ne tourne pas trop sérieux quand même. Elle ne dit pas qu'elle ne veut pas savoir ce qu'est devenu monsieur Lowliett après tout ce temps mais elle n'est pas certaine de vouloir parler de sa vie si ça implique qu'elle parle de la sienne aussi. Une petite point d'inquiétude commence à poindre. Finalement, peut-être qu'un ensorcellement la sauverait de cette situation ou avaler une plante poison. Un peu trop extrême sans doute pour des banalités... Elle songe à répondre un instant si à la suggestion du sort mais en réalité, s'il fait ça, elle lui fait avaler pire que des berties goût savon. Oui... là c'est elle qui pourrait se méprendre ensuite... Prendre ça comme une attaque en sorte. Elle à l'impression que la pièce est soudainement très lumineuse quand Emrys se redresse, relevant le manteau de dessus leurs têtes. Elle cligne doucement des yeux et observe le sorcier sans vraiment réagir tout de suite à l'annonce d'un thé. Elle n'a rien contre une boisson chaude mais cet après -midi commence à être un peu trop désordonné pour les objectifs de l'ancienne serpentard. Il veut prendre le thé à l'improviste et elle balaie la pièce d'un geste de la main pour signifier qu'il a qu'à mettre de quoi s'installer pour dans la pièce. Elle ne se sert pas de la magie dans ce sens. Elle se sent cependant un peu prise au piège avec sa question. Elle pourrait lui répondre qu'elle a continuer des recherches et puis c'est tout en gros mais elle doute qu'il prendrait cela pour un semblant de communication. Il lui fout une angoisse, elle pourrait le tuer. ... de nombreux voyages pour récolter des échantillons de plantes et autres produits pour mes recherches personnelles et professionnelles. Tu te rends compte que le miel est un aliment totalement impérissable ? On peut s'en servir pour cicatriser et soigner des plaies en plus. On devrait toujours en avoir sur soi. C'est super utile en fait... mais il vaut mieux qu'il soit garder au frais pour le coup. Ils s'en sont souvent servi pendant les guerres sur les soldats. Elle continue de parler, ne semblant pas vouloir s'arrêter. Elle ne veut pas qu'Emrys lui en veuille qu'elle ne lui parle pas d'elle alors ça la stresse et quand elle panique, elle est capable de parler de tous les trucs plus ou moins inutiles qu'elle connaît.

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Sam 28 Oct - 22:39


Le retour du Jeudi

Ce qui était rassurant c’est qu’on avait la même vision de l’amitié. Enfin je sais pas trop si c’était vraiment rassurant dans le fond. Je ne comprenais pas bien pourquoi on s’était éloigné à l’époque… Je sens qu’on aurait pu faire un duo de choc si nous avions était dans la même année. J’imagine déjà les Serpentard en train de pleurer dans les robes des Professeurs pendant que nous on ne puisse pas se retenir d’exploser de rire à chaque fois qu’on croise leurs regard. Cette idée me plaisait bien mais on ne pouvait pas vraiment l’appliquer de nos jours. Vous imaginez vous deux membres du corps enseignants embêter et se moquer des élèves ? Bonjour la crédibilité pour l’avenir dans l’enseignement. Maiiiis cette idée me plaisait tellement… Peut être un sortilège de métamorphose ? Certes ce n’était pas ma spécialité mais c’était faisable… Ou encore le dégueulasse polynectar. Mais je n’ai jamais goûter à ça… Et j’ai eu la chance de sentir son odeur que cela m’a suffit à m'ôter l’idée de tremper ma langue dans ce genre de liquide… Quoi que.

- Le Polynectar ! On se fait passer pour des élèves pour leurs jouer des tours ?!

Je ne me rendais pas forcément compte sur le moment mais c’était une idée totalement stupide. Si stupide que ca m’enchanter encore plus que n’importe quoi. Mes yeux devaient très certainement briller comme des gosses pour avoir l’espoir de pouvoir faire ça un jour avec elle. J’étais tellement dans le dénie de mon idée de bouse d'hippogriffe que j’avais limite envie de le faire là maintenant tout de suite.

Mais cette histoire de sortilège était un peu extrême quand même. Se moquer des gens ou les découvrir d’une manière différente que les habitudes sociales humains ok ! Mais de là à ensorceler les gens… Professeur de Sortilège que j’étais n’était absolument pas pour cette idée. Malgré ma matière je n’aimais pas trop ensorceler les gens. Même si avec ça on faisait des duels et que c’était assez passionnant je l’accorde. Mais de à a faire du mal avec une baguette… M’enfin c’était cette même raison de mon abandon de ma baguette également… Mais ca c’est une autre histoire, beaucoup plus sombre d’ailleurs. Alors il comprenait parfaitement sa réponse. Oui elle pourrait se méprendre mais en même temps c’était assez normal dans ce genre de cas de figure. Pour découvrir la vérité rien ne valait mieux que de tisser un lien de confiance et qu’on ne le brise surtout pas évidemment.

- Surtout que le Poufsouffle n’est pas pour de la magie abusive sur autrui… !

En retirant notre petite cachette je me remis un peu plus à la décoration, faisant voler les objets dans la pièce je fis aussi apparaître des cloisons, des portes et aussi quelques meubles. Faisant apparaitre une longue table nappé d’un linge blanc éclatant digne du chapelier je me tournais vers elle avec un sourire. Ses paroles me rappelait une petite histoire qui m’avait fait toujours sourire à l’époque.

- Mon grand père à voyager dans le continent peu avant ma naissance. Il m’a raconté qu’il a vu des soldats moldus, qui rentraient du front, se guérir avec du miel. Il c’était moqué d’eux et avait continué son chemin. Sauf qu’il a trébuché et s’est écorché le genou. L’un des soldats a rit et s’est moqué de lui en lui prouvant que le miel était très éfficace. Depuis on en rit toujours lors des repas de famille. Je pense qu’ils devraient te plaire, ma famille. Quoi que peut être trop sorciers ? Enfin je ne sais pas si tu es déjà entrée dans une maison de sorcier, faut faire attention à ta tête des ustensibles vols de partout ! Sinon à part le miel tu a fait des découvertes en plantes magiques ? Je suis curieux de ton travail tout d’un coup… Tu bosse sur quoi ? Si c’est pas indiscret bien sur !

Vraiment je voulais en savoir plus sur elle et surtout sur ce qu’elle aimait. Donc je m’intéressais à son travail, qui était tellement passionnant en même temps. La nature était surprenante parfois.

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 30 Oct - 0:48


Teenagers memories

Zelda ne sait pas pourquoi elle n'a pas gardé le contact avec Emrys : sans doute parce qu'il était plus vieux qu'elle, qu'il est donc parti de Poudlard avant et que l'un comme l'autre n'ont pas cherché plus loin. Contrairement à d'autres qu'elle a fini par perdre de vue avec le temps et dont elle est certaine de ne plus avoir de nouvelles, elle se dit que c'est peut-être une erreur de parcours de ne pas avoir contacté ce sorcier-ci. Elle se demande ce que ça aurait donné s'ils avaient été dans la même année avec les cours en communs. Elle aurait peut-être été bien moins sérieuse alors finalement c'est pas plus mal qu'ils ne soient pas du même âge. Actuellement, elle se demande en revanche lequel des deux est le plus raisonnable... La jeune femme aimerait redevenir l'adolescente se moquant éperdumment de l'avis de sa maison, qui courrait à droite et à gauche pour s'incruster un peu partout. Celle qui n'avait pas peur de se mettre à dos des sorciers qui avaient baigné dans la magie dès leur plus jeune âge alors qu'elle, elle était née sans aucune connaissance de cet univers. Elle ne dit pas qu'elle n'a pas fini plusieurs fois à l'infirmerie : elle a du encaisser parfois mais sans se plaindre et en continuant de se venger jusqu'à ce qu'on finisse par lui foutre la paix. Elle n'a jamais été demander de l'aide à qui que ce soit, se débrouiller par elle-même est une sorte de fierté en somme. Elle jette un regard étrange quand Emrys balance soudainement le mot Polynectar. Elle ne voit pas vraiment où il veut en venir tout de suite avec une potion pour changer d'apparence. Quel idée a-t-il derrière la tête. ? Surtout qu'elle, elle n'a pas trop envie d'en boire. C'est vrai que c'est une potion super efficace mais la transformation est suffisamment douloureuse pour y réfléchir à deux fois déjà et puis ça signifie obligatoirement prendre l'apparence de personnes existantes ! C'est sûr que ça peut paraître très amusant mais... J'avoue que c'est très tentant de te voir boire ça... mais tu es sûr de vouloir tromper la confiance que tes élèves placent en toi ? Pas besoin de changer d'apparence pour les charrier tes chères têtes blondes. Il est professeur de sortilèges et d'enchantements alors il est censé avoir de la ressource, non ? Parce que là, l'idée présente va surtout leur attirer des ennuis et l'antipathie des autres professeurs sans doute ainsi que de la direction. Et pour le redire : elle n'a vraiment pas envie de boire ça, à moins d'avoir une vraie raison. Commence déjà par piéger ceux qui ont mal appris tes cours dans ton projet interactif. Pour ça, je peux t'aider. Ce n'est qu'une suggestion mais après tout, ils avaient qu'à réviser ces petits chenapans... Quant à retrouver la complicité entre eux, promis, elle ne va pas le laisser tranquille de sitôt mais bon, ils viennent de se revoir après des années. Un peu de patience monsieur Lowliett !

Elle ne désire pas parler d'ensorceler réellement les gens, ça reste une simple moquerie comme les précédentes. Zelda se sert d'ailleurs très peu de sa baguette sur les autres, ce n'est pas son fort donc les duels, elle les a souvent évité. Elle est pas spécialement dans l'offensive directe, ni spécialement violente et puis elle aurait tendance à avoir des réflexes plus ... nés-moldus ? Non, si elle s'est déjà mangé des sorts, elle a rarement balancé sur les autres. Que des personnes ne l'appréciant pas lui lancent des sorts ne seraient pas une nouvelle mais de la part d'un camarade qu'elle apprécie... c'est une toute autre histoire. Surtout qu'elle ne saurait pas répliquer aussi bien que lui, chose qui la dérange un peu dans un sens. Jusque là, elle n'en a pas trop eu l'utilité mais les temps changent et se défendre contre des adolescents n'a rien à voir avec des menaces d'une plus grande envergure. Elle a besoin de repenser ses priorités actuelles : elle a toujours réussi à atteindre ses objectifs jusque là, espérons que c'est toujours le cas. Concernant Emrys, elle a beau ne pas l'avoir vu depuis longtemps, elle a un minimum de confiance en lui. Elle n'irait pas jusqu'à dire entièrement mais elle espère ne pas se tromper en pensant qu'il est quelqu'un de bien. Ses propos auraient tendance à la conforter dans cette idée mais quelque chose l'ennuie un peu. Qu'est-ce qu'il entend par magie abusive ? et il a bien raison sur ce point ! ajoute-t-elle avec un sourire. C'est bien mieux d'être soudainement capable de transformer la pièce en salon de thé. L'allemande observe faire et applaudit le résultat avec un émerveillement presque enfantin mais la discussion à vennir l'enchante moins. La refroidirait presque. Elle parle trop pour que ce soit presque naturel et quand elle marque une pause pour reprendre son souffle, Emrys en profite pour en placer enfin une. Brièvement soulagée, elle écoute son récit en acquiescant doucement. Période de crises, les soldats faisaient avec ce qu'ils avaient sous la main. L'ambiance dans sa famille semble être assez sympathique, songe-t-elle. Elle n'a pas d'attaches aussi profondes avec les siens. Elle ne connaît pas vraiment le côté de son père biologique et du côté de sa mère, ceux qui restent, vivent encore en allemagne. Elle ne les connaît quasiment pas. Zelda n'est pas compliquée et ne déteste pas les gens sans raisons alors elle ne doute pas qu'elle aimerait sans doute bien sa famille si ce sont des bons vivants. Quant aux sorciers... eh bien, après tout, elle en est une non ? A moins que sa famille ne soit pas très tolérante et n'aime pas les nés-moldus, elle, elle n'a aucune raison de s'effrayer à la vue de plusieurs sorciers. Bon par contre, c'est vrai qu'elle est pas très habituée à voir des ustensiles voler dans une pièce. Elle ouvre un instant la bouche puis la referme parce qu'il n'a pas fini. Il veut en savoir plus sur ses découvertes et ce n'est pas qu'elle n'aime pas parler botanique mais ça touche à des recherches personnelles et oui elle a découvert des tas de trucs plus ou moins bien pour elle. La curiosité du sorcier l'ennuie un peu, surtout si ça signifie qu'il ne compte pas la lâcher sur le sujet. Une bonne leçon de vie... ta famille a l'air sympathique. Tu es proche d'eux ? Je ne suis pas allergique aux sorciers tu sais, sinon Poudlard m'aurait paru un enfer mais c'est vrai que je ne suis jamais entrée dans une maison de sorciers. J'ai pas l'habitude de surveiller les trucs qui flottent autour de moi... Ce serait possible qu'elle se mange quelque chose en pleine tête par inattention d'ailleurs. Oui... hum...principalement des plantes médicinales Emrys. La belladone est une plante poison mais qui peut s'avérer être un puissant anti-douleur, sauf que mal dosé c'est un poison. Je cherche des associations pour potions, ou des baumes. Elle se retient en cachant ses mains dans ses poches et en pinçant les lèvres de proférer d'autres paroles. Elle pourrait raconter tout un flot de truc inutiles pour noyer ce qu'elle vient dire. Non vraiment, elle n'est pas à l'aise avec ce qui la touche de près.

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Dim 5 Nov - 10:29


Le retour du Jeudi

Elle n’avait absolument pas tord. Mon idée de polynectar était beaucoup trop tordu en fin de compte. Vu sous cet angle ce n’était pas quelque chose de correct pour un Professeur et même si j’aimais beaucoup m’amuser en toute circonstance, faire ce genre de chose n’était pas du tout quelque chose de moral. Qu’importe les besoins il ne faudrait jamais prendre cette potion. Surtout si on ne sait pas la préparer. Imaginez que les choses dérapent et que vous restez coincé dans cette apparence ? Surtout que cette potion est faite pour devenir une autre personne, une personne déjà existante. Du coup c’est un peu comme si il y avait deux fois la même personne, comme des jumeaux qui ne l’étaient pas à la naissance. Alors même si j’avais confiance aux dons de la jeune femme pour cette potion je ne voulais pas faire d’erreur sur le coup. J’haussais alors doucement les épaules.

- Tu a raison, ce n’est pas… Correct !

Mais elle avait raison pour le cours. Je devais me concentrer sur mon projet et j’observais un instant la pièce alors que tout se dessinait dans mon esprit. Elle voulait donc m’aider et c’était parfait, j’aurais bien besoin de quelques coups de baguettes en plus avec moi.

- Ton aide me sera précieuse pour ce coup…

Cette phrase sortit de nul part. Comme si je n’avais pas contrôler celle ci. D’ailleurs elle me fit sourire lorsqu’elle disait que le Poufsouffle avait raison. Même si elle ne semblait pas avoir entièrement bien comprises mes paroles d’ailleurs. Surtout qu’en y réfléchissant j’avais sans doute mal sortit mes mots. Je disais magie abusive dans le sens ou on peut user de magie sur quelqu’un mais uniquement pour son bien, comme pour réparer un nez cassé ou alors pour le sortir d’un sortilège aussi. La magie n’était pas que offensive, elle pouvait tellement être plus que ça. C’était quelque chose de tout à fait à part dans le monde sorcier et même dans le monde entier. La magie c’était un tout et non pas qu’une seule case qu’on pouvait lui octroyer en fin de compte. En tout cas le sujet suivant est plus… intime. Et elle semblait curieuse d’en savoir plus sur la vie des sorciers et ça me faisait plaisir en un sens, j’aimais parler de ma famille. Même si je remarquais que elle, elle n’était pas très à l’aise avec tout ça. Du moins avec mes questions, je compris donc bien vite que ce n’était pas encore temps d’en savoir plus sur elle, du moins sur son histoire, car en fin de compte ce qui m’intéresse chez les gens est surtout le présent, pas le passé, sinon je serais aussi retardée que ces pro sangs purs. Du coup même si elle me parlait de la belladone je ne voudrais pas insister plus, laisser un climat plus serrein et léger entre nous. Du coup je me mis à parler de ma famille.

- Oui très proche même. Je pourrais t’inviter à diner mais ma mère risquerait de penser qu’il y a quelque chose entre nous. Donc si t’es prête à assumer ça… Car moi ca ne me dérange pas, au contraire ! Accompagné d’une si charmante demoiselle qui dirait non ?

Je lui fis un petit clin d’oeil alors que je tirais une chaise pour l’inviter à prendre le thé du non anniversaire, enfin surtout le thé de nos retrouvailles !

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #4 - SERPENTARD vs GRYFFONDOR
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Match #1 - POUFSOUFFLE vs SERPENTARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Cinquième étage :: Salles de classe vides-
Sauter vers: