AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Jeu 9 Nov - 3:38


Teenagers memories


Pas correct, c'est le moins qu'on puisse dire. Zelda n'a jamais voulu prendre l'apparence d'une tiers personne déjà existante : quand elle fait une bêtise, c'est sous son visage et au pire, elle assume les retombées. Se faire passer pour une autre, ce n'est pas une chose qui l'intéresse, elle n'en apprécie pas vraiment l'idée. A moins que ce ne soit dans une optique précise : oeuvrer pour une cause qui lui semble juste et donc devoir obtenir des informations... dans ce rare cas, ok, peut-être. Pour une blague, non, ça ne vaut pas le coup aux yeux de la jeune femme. Ce n'est pas question de doutes concernant la réalisation de la potion qu'elle sait être capable de préparer et elle est sans doute plus prudente qu'avant. Elle peut être distraite mais c'est presque impensable que ce soit le cas quand elle touche à la botanique ou aux potions, surtout ce dernier domaine. Question de sécurité : on ne peut pas être inconsciente dans tous les domaines ! Elle préfère donc voir Emrys hausser les épaules alors qu'elle lui donne une petite tape amicale, geste réflexe et lui réponds Bien sûr que j'ai raison ! . Il aura tout le loisir de s'amuser, à la place, avec ses charmants élèves et non derrière leur dos. Il paraît d'ailleurs y réfléchir un moment en jetant un oeil à la salle de classe. Elle se demande ce qu'il peut visualiser ainsi mais elle est certaine qu'il est du genre à avoir des tas d'idées dans un coin de sa caboche. Elle fronce brièvement les sourcils quand il parle de l'aide qu'elle a dit pouvoir lui apporter : il a l'air plongé un instant dans ses pensées et un peu sérieux. Il a l'air impliqué dans son rôle de professeur et ça a quelque chose de motivation du point de vue de Zelda Ok ça marche monsieur le professeur ! souligne-t-elle en claquant des mains. Ah ça, elle n'aurait jamais cru qu'elle irait appeler son ancien camarade, professeur. Elle ne s'est jamais vraiment penché sur le futur de cette manière là. Elle a toujours pensé à ce qu'elle pourrait faire elle et les buts qu'elle voulait atteindre mais le reste était relativement secondaire.

Aborder le sujet de la magie dans une famille largement plus sorcière que la sienne rend Zelda un peu curieuse. C'est vrai qu'elle peut difficilement imaginer les détails qui changent, les habitudes que cela peut amener mais d'être bercé dans ce monde doit pas mal faciliter les choses. Naître sorcier dans une famille moldue et ensuite le découvrir est un choc, une incompréhension sur le moment et elle aurait très bien pu rejeter cette part d'elle à cause du contexte familial, environemental. Qui sait ? Elle aurait pu garder un souvenir un peu plus négatif de ce jour qui a tout changé. C'est un changement qui lui a finalement ouvert des portes, qui l'a peut-être même sauvé d'une vie qui aurait été bien différente. Il faut aussi avouer que Poudlard a immédiatement eu un impact positif et libérateur sur la demoiselle. Elle remercie la magie d'avoir pointé le bout de son nez. L'ancienne Serpentard écoute Emrys lui parler des siens, elle essaie de faire passer le fait que parler d'elle n'est pas aussi facile. Elle trouve intéressant et touchant de savoir que lui et sa famille son proche et elle se montre souriante à cette idée. Elle, elle commence tout juste à être plus naturelle en famille. Elle a toujours aimé sa mère, admirer la volonté de cette femme à se battre pour élever sa fille, été heureuse de la voir trouver un homme aimant, lui a toujours été reconnaissante de l'avoir protégée alors que la magie avait été un choc mais... malgré tout l'amour qu'elle a toujours eu pour elle, elle a toujours eu un comportement assez passif avec sa mère. Par mimétisme avec son enfance en allemagne sans doute. Elle s'est plus facilement ouverte à Poudlard, avec ceux de son âge puis depuis qu'elle est revenue et que Donovan a grandi. Malheureusement, sa mère n'en a pas tellement profité. Elle n'est pas triste et ça l'amuse même d'entendre l'ancien Poufsouffle parler de la sienne. C'est marrant de se dire que lorsqu'on invite quelqu'un du sexe opposé chez ses parents, ils peuvent tout de suite se faire des idées. Zelda s'entendait bien avec pas mal de monde pendant sa scolarité, des gars comme des filles, alors elle se demande ce qu'en aurait pensé sa mère si elle en avait amener un chez eux. Son beau-père a bien tenté plusieurs fois de lui dire que ses amis étaient les bienvenu pendant les vacances scolaires mais elle n'aimait pas inviter les autres. Son ancien camarade précise que ça ne l'ennuie pas du tout et en profite pour faire des flatteries. Donc tu es en train de me dire que tu laisserais ta mère penser qu'il y a un truc entre nous ? Tu sais que le contraire de déranger, c'est arranger quand même... ?. Elle s'installe tranquillement sur la chaise. C'est bizarre de prendre le thé dans une pièce du cinquième étage originellement une salle de cours. C'est marrant dans un sens. Je crois que j'ai connu plus dérangeant niveau relation supposée... mais c'est que tu es presque doué dans la flatterie mon cher Emrys !

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Dim 12 Nov - 22:23


Le retour du Jeudi

Oui oui elle avait raison et je ne comptais pas m’étaler plus sur cette idée des plus vaseuses. Puis surtout que l’entendre m’appeler professeur me donnait quelques petites sensations amusantes ! C’était limite presque un rôle érotique à mon oreille lorsque je me rappelais soudainement que oui c’est vrai, je suis réellement professeur… Je n’avais pas encore l’habitude de ce titre je l’avoue ! Je lui fis alors un certain sourire. Le genre de sourire qui ne met pas du tout en confiance il faut dire. Limite un brin pervers même. Mais que je rassure, elle me connaissait assez pour savoir que je jouais que trop mal la comédie, quand je le voulais.

- Oh oui joue mon élève le temps d’une nuit !

Un léger silence un peu gêné de ce que je venais de dire. Moi même je me rendit compte de ma connerie.

- Eum ca sonnait plus drôle et moins bizarre dans ma tête…

Fort heureusement il y avait le sujet de ma famille qui me sauvait bien la mise. Je débitais à la seconde afin de me sauver un peu la mise je l’avoue. Il fallait bien que je m’en sorte non ? Mais il est vrai que je doute que le sujet de ma mère soit vraiment une bonne idée. Elle se faisait justement beaucoup d’idées pour pas grand chose au final. Mais c’était drôle de la laisser croire quoi que ce soit. Limite je trouvais ça assez amusant de jouer de sa naïveté. Par contre ses punitions étaient des plus sévères… Au final c’était Papa le plus amusant dans l’histoire. Un peu cliché quand j’y pense, c’est toujours le père qui a le rôle du papa cool et la mère la sévère. Etrange mais je me dis que cela doit dépendre du caractère. Les femmes de ma famille en on beaucoup, du caractère. Et il ne fallait pas se frotter à elles en duel de sorcier. D’ailleurs il me semble que c’est après avoir mit mon Père au sol dans un duel de sorcier qu’ils se sont rencontrer… Dans un festival il me semble, ou ils proposaient de faire un tournoi amical. Je rêvais d’y aller un jour.

Enfin bref je divaguais un peu trop dans mon propre esprit. Elle me demandait même si j’allais vraiment laisser ma mère croire une chose pareil. En sous entend même que cela m’arranger. J’eu un léger sourire sur le coup et me tournait vers elle avec un petit clin d’oeil rempli de malice je dois bien l’avouer.

- C’est pour cette raison que je ne démentira pas…

Puis elle s’installa comme prévu et je lui servis de l’eau chaud en faisant voler à nous la boite de thé. Je souriais même à sa remarque lorsque je me mis à ma place juste en face d’elle.

- Je suis doué pour d’autres choses tu sais… Si dire que tu es ma compagne ne te déplait pas alors cela ne me dérange pas d’en faire une réalité, qui sait peut être qu’avec le temps on prendra ça au sérieux ?

Un jeu qui me semblait bien amusant personnellement…

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 48
Date d'inscription : 19/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Lun 4 Déc - 7:25


Teenagers memories


Zelda ne voit aucun double sens possible dans ses paroles, elle n’a pas d’arrières-pensées vis-à-vis d’Emrys quand elle l’appelle professeur. C’est le rôle qu’il a désormais au sein de l’école et elle le voit encore tout simplement comme un vieux camarade. Sans doute est-ce cette camaraderie qu’elle lui porte et le manque d’habitude à l’entendre faire des vannes dans ce style qui pousse la sorcière à ne pas se douter qu’il puisse tourner les choses autrement. Aussi reste-t-elle un instant perplexe devant le regard douteux qu’il montre avant de lever les yeux au ciel en faisant le rapprochement avec ses précédentes paroles. Elle sait bien que ce n’est qu’une plaisanterie de plus mais ces retrouvailles commencent à être drôlement ponctuées de plusieurs taquineries audacieuses si elle y réfléchit un peu. Même sans que ce soit bien méchant et même si elle est capable de voir qu’il s’agit d’une simple comédie, c’est une part de lui qui reste encore un peu brumeuse pour la jeune femme. Ce n’est pas simple de concilier l’image qu’elle a du jeune homme d’avant avec celle d’un homme. Peut-être parce qu’avant, elle ne l’a jamais vu comme un homme, du fait qu’ils n’aient jamais cherché à se séduire déjà… et du coup, l’image du gamin d’avant persiste encore une fraction de seconde. C’est sans doute pour ça qu’elle n’envisage pas qu’il fasse de telles plaisanteries mais alors elle se rappelle que de l’eau a coulé sous les ponts et qu’elle a bien un homme en face d’elle et non plus un ado. Elle en est parfaitement consciente - attention !- surtout quand il prend son air pensif et presque sérieux. Il a alors l’air bien plus mature. Elle le regarde sans dire le moindre mot suite à ses paroles. Elle se contente de le fixer, laissant suggérer qu’elle le questionne mentalement sur le fait qu’il veuille vraiment lui avoir dit ça. Elle le laisse mijoter dans sa propre gêne et quand il finit par se rendre compte de ses inepties, elle lui adresse un sourire parfaitement moqueur. Ah c’est certain, elle ne va pas oublier avoir retrouvé ce bon vieux Emrys ! C’est magnifique, t’es quand même capable de reconnaître quand tu dis des trucs malsains ! T’es pas totalement désespérant pour un Poufsouffle !

Faut croire que pour une fois, il y a réellement une part de gêne dans ses propos parce qu’il s’empresse de passer à autre chose dès qu’il le peut et ça, ça met vraiment Zelda d’humeur très guillerette pendant quelques minutes. Elle a toujours un sourire malicieux d’afficher quand ils parlent famille. Enfin surtout lui parce que l’assistante est loin d’avoir envie de faire part de sa vie privée même à un vieil ami. De toute façon, le sujet n’a rien de bien passionnant et il ne reste que des branches ajoutées dans la vie de l’allemande. Elle n’a pas honte de cette part de sa famille, qu’elle considère finalement plus comme la sienne que les branches de bases mais c’est un sujet qu’elle n’aime pas. Pourtant elle aime entendre les autres parler des leurs de famille. Elle aime écouter Emrys évoquant sa mère et elle sent bien l’attachement qui le lui aux siens. Elle se demande alors si sa propre mère s’est jamais sentie aimée par sa fille mais les moments passés avec elle lui paraissent dissimulés derrière de la grisaille sans qu’elle sache pourquoi. Elle ne creuse pas dans ses souvenirs, peut-être qu’elle s’est fermé sur ce sujet depuis sa mort, plus qu’elle ne l’imagine. Elle n’arrive pas à se remémorer pourtant son beau-père lui a déjà fait remarquer qu’elle se comporte avec son petit frère comme sa mère se comportait apparemment avec elle. En partie du moins. Zelda s’amuse un instant de cette absurde idée de ne pas dire la vérité à sa mère si jamais elle croit que son fils et elle soient en couple mais voilà qu’à l’idée que cela soit arrangeant, il suggère presque que ce soit le cas. Pourquoi ? Ta mère se préoccupe trop souvent de tes relations amoureuses à ton goût ? . Elle ne notifie pas le clin d’oeil du professeur et c’est simplement question de curiosité. Personnellement, le côté intrusif, qu’il soit paternel ou maternel, elle ne connaît pas. On ne lui a jamais demandé si elle sortait avec qui que ce soit et encore heureux pour elle. Elle aurait sans doute méchamment éludé le sujet ou menti largement si c’était inévitable.

Prenant place, elle regarde l’eau couler dans une tasse en songeant qu’ils sont un peu dans une bulle hors du temps actuellement. Sauf qu’il ne faudrait pas oublier le temps qui défile mine de rien. Elle observe la boîte à thé, n’hésite pas vraiment quant au choix puis fait la moue avant de farfouiller dans ses poches. Oh il doit rester un paquet de patacitrouilles à défaut de gâteau. Un paquet fait maison évidemment. Elle finit par trouver ce qu’elle veut et pose sur la table une petite boîte de fer. Elle souligne le discours d’Emrys d’un “hum hum” un brin dubitatif quand il dit savoir faire d’autres choses. La tentation serait grande de lui demander quoi mais elle se doute que le sujet peut très vite dériver. Ce qui est déjà le cas sans qu’elle n’y mette son grain de sel, car le sorcier lui parle soudainement d’une réalité et de sérieux qui font soudainement froncer les sourcils de Zelda. Elle n’est pas sûre de comprendre la blague cette fois. Tu es doué en sortilèges, pour dire des conneries aussi … je sais ! Elle a un peu plus de mal à répondre à la suite. Au fond, ça ne la dérange pas de laisser supposer un moment quelque chose qui n’est pas, elle peut jouer un rôle sans problème mais elle a moins envie de continuer la supercherie sur du long-terme. Elle n’a aucune envie de faire croire éternellement à la mère de cet homme aux jeux débiles qu’ils jouent -ça c’est leur choix de s’embarquer l’un l’autre dans des stupidités pareilles- alors que cette femme se fait déjà des films toute seule. Que tu es un mauvais fils ! lui balance-t-elle en ricanant. Ce n’est pas bien méchant mais bon ça peut prendre une sacré tournure. Elle se moque puis son sourire s’adoucit inconsciemment parce qu’elle est contente d’avoir retrouver ce gars là, de voir qu’ils peuvent encore s’entendre. Après, le mot sérieux n’est pas vraiment ce qu’elle imagine dans ce qui les lie tous les deux. C’est pas exactement ce que j’ai dit : j’ai dit que j’avais connu pire. Ne prends pas ça immédiatement comme un accord. Toi tu veux vraiment m’embarquer dans tes histoires ouais… Zelda lui tend la boîte qu’elle a sorti de sa robe. Je ne te pensais pas si désespéré Emrys.

©️ charney
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 56
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   Dim 14 Jan - 10:35


Le retour du Jeudi

Quoi ? On n’avait pas le droit de parler d’une relation professeur à élève sans que cela en devient du sous entendu bien étrange ? Remarque si c’était dit par un professeur un peu plus sérieux cela se passerait vraiment autrement. Mais moi… Que puis je dire pour ma défense ? Je ne suis pas l’exemple même de l’assiduité et je pense que vu la maison d’ou je viens cela semblerait logique pour tout élève de Poudlard passé, futur ou présent. Mais je m’étais quand même repris ! Même si cette petite chocogrenouille en face de moi en riait vraiment de mon piètre choix de mots. Je fis même une fausse mine boudeuse devant elle, comment ça ‘’pour un Poufsouffle’’ ? Non mais oh ! Elle voulait vraiment déclarer la guerre à ce Poufsouffle ?!

- Ne me cherche pas le Serpent ! Ne me cherche pas !

Pour ce qui était de ma mère… Comment dire ? Je ne sais pas très bien ce qu’on pourrait dire à son sujet. C’est une femme forte qui soutient ses enfants peut importe ses choix. Au grand désaroie de mon Père qui est tout de même un brin plus strict et a cheval sur certains sujets. Même si avec le temps il était devenu le Papa amusant qu’on connait aujourd’hui. J’ai envie de dire qu’il avait ce petit stresse de mal faire les choses alors quand j’étais gosse il était plus dur. Mais il s’adoucit de plus en plus qu’a présent c’était Maman la plus strict. Comme quoi.

- Disons que ma Mère se préoccupe surtout de son envie d’être grand mère et que je suis le plus apte à lui fournir ce qu’elle désir. Vu que les deux autres sont encore élèves ici même !

Venant alors l’heure du thé comme je le disais si bien je fis en sorte qu’elle soit bien servit dans les règles de l’art. Franchement pour un gars qui a des racines Américaines je trouve que j’étais vachement bien british non ? En tout cas durant le service elle me balancait alors que j’étais un mauvais fils, bien sur je sentis cette once de ricannement qu’elle fit, qui était assez étrange d’ailleurs. Je sais pas pourquoi son rire me faisait rire, mais cette fois ci je me retenais ! Mais Aouch quand même ! Elle touchait un point sur ce coup. Je souriais un instant a ses paroles. Moi désespéré ? Non… J’aurais plutot dit maudit. Cette idée m’offrait un sourire plus nostalgique sur le visage. Et lorsque mon regard se portait à nouveau sur Zelda j’eu l’impression de voir le visage d’Elizabeth une fraction de seconde. Je restais un brin bouche bée devant cette vision, elle lui ressemblait tellement. Mais je repris bien vite mes esprits en choisissant un thé.

- Oh non ! Il faut dire que je ne cherche pas non plus une nouvelle histoire depuis.

Arretant net ma phrase je n’osais dire la raison ni même ce qu’il c’était passé avec ce “depuis”. Parfois lorsque j’en parle cela jette un froid dans la pièce et les gens voient le vrai Emrys ronger par les remords et non pas celui que j’aimerais être. Celui qui joue, danse et s’amuse avec tout le monde. Le bon rieur d’autre fois, celui de Poudlard avec sa robe dorée.

©️ charney

_________________
if you love me let me go
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serpentard Serpentard Broie pas du noir ! [ZelKa oups non Zelda 8D]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #4 - SERPENTARD vs GRYFFONDOR
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Match #1 - POUFSOUFFLE vs SERPENTARD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Cinquième étage :: Salles de classe vides-
Sauter vers: