AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 1103
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 6 Nov - 5:35


spilled blood on white streets
adriel mulciber, evan rosier & regulus black (evadrilus)
Ta baguette tourne entre tes doigts, ton autre main dissimulée dans la poche d’ton jeans foncé. Avec ça t’porte un pull noir avec une capuche qui recouvre pour l’instant ta tête, afin d’passer incognito dans l’quartier c’moldu où t’devais rejoindre Adriel et Evan. T’es un peu à l’avance, alors t’marches tranquillement dans la ruelle sombre, l’visage inexpressif. L’tout contraire d’feu qui t’consume depuis des jours, et qu’tu fous rien d’autre qu’broyer du noir seul dans ta chambre. Sans même Oswin qu’t’as foutu à la porte d’mots haineux, t’ravalant depuis ta colère jusqu’à la visite surprise d’Allegra. Elle t’as fait sortir du Square sans s’préoccuper qu’t’en ailles envie ou pas. En bout d’ligne t’es pas déçu d’l’avoir laisser t’traîné. Ça t’as fait du bien d’mettre le nez dehors, d’parler avec elle aussi et d’te rappeler qui tu es, c’que tu vaux aussi. Plus, en tout cas, qu’ce jeune adolescent en proie d’ses propres sentiments.
« Héé, l’jeune, t’as l’air un peu con avec ton bout d’bo- » « Fous-le camp. » qu’tu feules aussitôt qu’ton regard s’arrête sur c’vieux moldu sortant d’nulle part. Il s’approche encore en riant, titubant et essayant d’prendre une gorgée dans sa bouteille déjà vide. « On t’as jamais appris les bonnes manières? » Roulant des yeux, t’tournes un regard agacé en direction du sale impur bourré dont t’as pas envie d’te préoccuper. « Stupéfix! » Tu l’avais prévenu, il a pas écouté, c’donc dans l’mur d’briques qu’il termine sa course. T’regarde sa carcasse inconsciente qui retombe contre le sol, un filet d’sang coulant l’long d’son visage.
Tu t’sens pas moins à cran, mais l’espace d’quelques secondes ça fait du bien.

Tu regardes l’moldu itinérant une minute, ou deux, avant d’entendre du bruit derrière toi. Un bruissement, et avant même d’tourner les talons pour marcher dans c’te direction tu sais qu’la compagnie est arrivée. « Salut les gars. » qu’tu les salue, un sourire en coin étirant tes lèvres rosées.
La vérité c’est qu’tu sais pas du tout à quoi t’attendre d’cette soirée, t’connais pas Adriel ni Evan tant qu’ça malgré qu’vous faites partit d’la même équipe, d’la même maison, du même camp- Adriel est l’nouveau fiancé d’Raven, Evan t’as un jour surpris dans la douche avec Os. Sauf que t’es content d’les voir, t’sais qu’la soirée risque d’être bonne, et c’l’occasion d’changer ça.
« J’avais pas d’plan particulier à vous proposer, outre emmerder les moldus du coin. » qu’tu ajoutes en jetant un regard vers ton impur assommé, bien qu’ils ont peut-être pas vu ton manque d’impatience à son égard. Qui sait, l’idée pourrait les intéresser, puis ça t’changerais les idées.



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 431
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 6 Nov - 19:27



Spilled blood on white streets
Regulus, Adriel, Evan.
Ce matin ses parents sont allés rendre une petite visite aux MacMillan, pour présenter leurs condoléances avec des paroles de miel, des gestes tendres et surtout un panier de biscuits, gâteaux et plats cuisinés par sa propre mère. C'est un peu une tradition, une habitude chez les Rosier, lorsqu'une famille amie perd un enfant ou un proche, les Rosier lui offrent de la nourriture que la mère de famille cuisine elle même, refusant que pour une fois ce soit les elfes de maison qui fassent le travail. Une façon de prouver aux autres qu'on partage leur douleur et qu'on met du cœur à l'ouvrage, que ça a été fait avec amour en somme. Ainsi sa mère a apportée un tas de gâteaux pour la famille de la jeune fille et son père, a longtemps discuté avec le père d'Averill tout en buvant des verres d'alcool fort, partageant sa douleur, sa peine, son chagrin. Evan ne connaissait pas très bien Averill c'est vrai mais elle reste une sang-pure et c'est une tragédie pour la famille et pour leur monde. Les MacMillan étaient des soutiens de la cause et surtout, elle était une jeune fille féconde, qui aurait du apporter une nouvelle génération de Black. Mais elle ne verra pas tout de suite le jour et dans ce contexte de guerre c'est une désolation. Sans parler du nombre de familles qui existent, relativement réduit si on compte ceux qui sont des traîtres à leur sang, ceux qui ne s'engagent pas auprès du maître et ceux qui n'ont que des filles pour prendre la relève. Leur nom se perdra, tout simplement. Ainsi la perte d'une MacMillan est un fardeau pour la famille certes mais pour l'équilibre qu'ils défendent.

C'est en rentrant que ses parents lui ont annoncés qu'il devait rendre visite à Regulus pour le faire sortir de sa cachette, le fiancé de la belle vivant très mal ce décès. Evan a demandé si il pouvait inviter Adriel évidemment avant que ses parents n'acceptent et qu'il contacte son meilleur ami, en lui donnant l'heure du rendez-vous qui allait se dérouler le soir même. Une heure passe avant qu'il ne s'habille d'une tenue sombre composée d'un simple jean et d'un pull vert sombre, étrange qu'on le voit autrement qu'en costume d'ailleurs. Mais si ils se font remarquer il doit pouvoir se cacher et un de ses costumes hors de prix serait mal venu d'ailleurs. « Je vais rejoindre Adriel et Regulus. Ce dernier n'a pas encore l'age d'utiliser la magie comme bon lui semble, vous devrez faire en sorte qu'il ne soit pas embêté par le ministère. » Qu'il lance à son père en attrapant une pomme rouge dans laquelle il croque. « Je m'en occupe dés ce soir. Amusez vous bien, je compte sur toi Evan. » Ce dernier hoche la tête, vient embrasser son père, sa mère et sa sœur Mary, la seule restant car Elena est apparemment sortie. De toute façon elle aurait refusée son baiser, elle lui fait toujours la tête. Puis il quitte le manoir des Rosier et rejoint le lieu de rendez-vous où apparemment, il n'est pas le premier. « Bonsoir Regulus ! » Qu'il lance joyeusement au jeune Black. Il ne le connaît pas bien c'est vrai, il est un collègue, un joueur et un camarade mais pas un ami. Longtemps Evan a vu Regulus seulement comme un suiveur, un gamin lâché dans un rôle d'héritier qu'il n'avait pas préparé. Et il se rend compte qu'il avait tord, que le jeune Black a plus de cran que son frère aîné. Il est loyal envers les siens, il mérite d'être traité comme un égal.

Là il s'approche et pose sur l'épaule de Regulus une main chaude, amicale. « Mes plus sincères condoléances. Si besoin, ma porte te sera toujours ouverte. » Qu'il dit en hochant la tête avant de voir son meilleur ami suivre derrière lui, non loin. Regulus - « J’avais pas d’plan particulier à vous proposer, outre emmerder les moldus du coin. » C'est là qu'il voit le moldu assommé et qu'il se met à sourire, levant vers lui sa baguette pour lancer un oubliette. Puis il se tourne vers Adriel. « Mon frère, as-tu une idée, une envie ? Tu es le meilleur quand ça concerne les mauvaises choses. » Qu'il ajoute avec un sourire avant de venir offrir à Adriel une brève étreinte pour le saluer.



_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 158
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Ven 17 Nov - 22:39

spilled blood on white streets
Evadrilus

Marchant dans son manoir, il atteint finalement l'entrée et prend sa cape sur le porte-manteau pour l'enfiler. Sa mère arrive vers lui, le visage inquiet alors que son père se trouve dans son bureau. Ce soir il sort, avec Evan et Regulus. C'est Evan qui l'a prévenu, et il n'a pu qu'accepter. Il embrasse sa mère sur la joue une dernière fois avant de sortir, lui disant qu'il dormira sûrement chez Evan. Elle lui dit d'être prudent, de ne rien faire qui pourrai nuire à sa réputation. Il se retourne une dernière fois vers elle en lui souriant, avant de fermer la porter. Sa mère, la femme de sa vie, elle est tout pour lui. Alors il marche dans les rue du Londres Sorcier, avant de transplaner vers le Londres Moldu. Il arrive peut de temps après Evan, et salue son frère de coeur d'une accolade fraternelle, avant de serrer poliment la main à Regulus.

"Regulus, ravi de te voir en cette soirée. Mes condoléances pour ta fiancée."

Il lâche ensuite sa main et remarque le moldue à terre, immobile, stupéfié. L'héritier des Black lance qu'il n'a pas de plan en particulier, qu'il veut juste emmerder les moldus du coin. Adriel ricane, son meilleur ami oubliette le vieux moldu à terre. L'hériter des Rosier lui demande ensuite ce qu'il propose, parce qu'il est le meilleur dans le domaine.

"Ne me flatte pas tant mon frère, tu me ferais presque rougir"

Qu'il lance en ricanant avant de s'agenouiller près du vieux moldu qui semble un peu perdu. Il le touche du bout de sa baguette, il est crasseux, et il mettra surement son mal de crâne sur la faute de l'alcool. Mais Adriel a bien envie de jouer avec lui.

"J'ai envie de jouer avec lui pour commencer. Et j'propose de la torture physique pure et simple. On le soignera si jamais il sombre. Pour recommencer de plus belle. Et on ira dans une rue passante ensuite"

Un sourire mauvais étire ses lèvres alors qu'il lance cordis mori sur le moldu à terre. Et il compte dans sa tête, dans jamais le quitter des yeux. A cent-vingt, il arrête le sortilège et se relève.

"L'art de la torture, c'est de faire en sorte qu'ils nous supplient de mourir. Et de ne pas leur donner cette chance. Regulus, mon ami, à ton tour de jouer"
Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 1103
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Jeu 4 Jan - 5:13


spilled blood on white streets
adriel mulciber, evan rosier & regulus black (evadrilus)
En d'autres circonstances, t'aurais probablement anticipé cette rencontre. Tu t'apprêtes, après tout, à passer la soirée avec deux Mangemorts donc la fidélité n'est pas à prouver, au contraire de toi. « evan – Bonsoir Regulus ! » T'contentes d'laisser ton difficile sourire s'agrandir, alors qu'Adriel s'avance à son tour. « adriel – Regulus, ravi de te voir en cette soirée. Mes condoléances pour ta fiancée. » Tu lui sers la main, avant d'te tourner vers ton capitaine d'Quidditch quand t'sens sa main sur ton épaule. « evan – Mes plus sincères condoléances. Si besoin, ma porte te sera toujours ouverte. » « Merci à tous les deux. J'garde cette proposition en tête mais franchement, j'ai assez broyé de noir, c'est l'temps de passer à autre chose. » Ça peut sonner sans cœur, sauf qu't'imagines si y'a des gens qui t'jugeront pas sur ton désir d'avancer, c'bien deux compères Serpentard. Et c'pas comme si t'avais pas tenter d'faire ton deuil seul dans ta chambre pendant des jours- Allegra a allumé la lumière dans c'sombre bordel, alors maintenant, maintenant faut que tu avances.

Leur attention s'tourne vers l'moldu assommé, qu'Evan oubliette sans plus attendre. C'probablement mieux ainsi, surtout qu'il sait pas encore qu'il a pas finit d'avoir mal, l'soulard. « evan – Mon frère, as-tu une idée, une envie ? Tu es le meilleur quand ça concerne les mauvaises choses. adriel – Ne me flatte pas tant mon frère, tu me ferais presque rougir. » T’as l’coin d’la bouche toujours étiré dans un sourire alors que t’observes l’court échange entre les deux meilleurs amis, avant qu’Adriel s’dirige vers ton moldu. Une fois agenouillé tout près d’lui, sa baguette s’arrête quelques fois sur le vieux qui n’semble pas sur l’point d’revenir à lui. « adriel – J'ai envie de jouer avec lui pour commencer. Et j'propose de la torture physique pure et simple. On le soignera si jamais il sombre. Pour recommencer de plus belle. Et on ira dans une rue passante ensuite. » Tu t’approches tandis qu’il parle, notant l’engouement dans sa voix alors qu’il planifie avec autorité votre plan d’soirée. La torture c’est un truc que t’as jamais fait, y’a une première fois à tout et la vérité c’est que ça t’déplairait pas- il t’as monté au nez aussitôt qu’tu l’a croisé.
Il s’réveille l’moldu quand y’a son cœur qui s’tord douloureusement dans sa poitrine, tu manques rien du deux minutes qu’ton aîné fait durer l’sortilège, puis s’relève. « adriel – L'art de la torture, c'est de faire en sorte qu'ils nous supplient de mourir. Et de ne pas leur donner cette chance. Regulus, mon ami, à ton tour de jouer. » T’passe lentement ta langue entre tes lèvres avant d’hocher la tête. « Pour doublement de torture, en somme. J'peux pas prétendre être un expert dans c'domaine, mais faut bien débuter quelque part. » qu'tu dis avant d'te pencher à ton tour, observant curieusement l'soulon qui essaie d'reprendre ses esprits. T'pointes ta baguette sur un premier doigt, levant les yeux pour regarder son visage avant d'ouvrir la bouche. « Ossifragus. » Crac, il gémit fortement, tu passes au doigt suivant- quand t'auras terminé, il pourra plus tenir de bouteilles d'alcool. Une fois fait, t'tourne la tête vers Evan, incapable de mettre un mot sur le sentiment qui t'habite. « J'imagine que c'est ton tour? »



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 431
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Mar 16 Jan - 2:12


Spilled blood on white streets
Regulus, Adriel, Evan.
Seize ans. Seulement seize hivers, étés, années sur terre et il semble déjà avoir vécu le pire. Evan n'aime pas cela, pas soutien tout d'abord car Regulus reste un sang-pur et pas le plus idiot, mais aussi parce malgré qu'il ce soit bercé d'illusions, Averill risquait de ne pas s'en sortir. De base il ne comprend pas pourquoi son parrain a accepté ces fiançailles, en sachant la jeune fille malade. Et lorsqu'ils l'ont su, pourquoi ne pas avoir brisé tout cela ? Des questions qui n'ont besoins d'aucune réponse, car la jeune fille en question est maintenant absente de leur monde, passée de l'autre côté comme la victime d'une triste maladie, réduisant à néant une branche d'une famille pure déjà douloureusement touchée. Mais Regulus s'approche vite et s’intéresse vite, après avoir fait part de son désir de vivre car malgré tout, sa vie à lui continue quoi qu'il arrive. Et c’est sans doute la vie du saoulard qui est maintenant en danger, alors que Adriel se penche au dessus de lui avec ce sourire dangereux que Evan lui connaît bien. Ça le fait doucement sourire au Rosier, qui croise les bras en attendant d'en savoir plus sur les plans de celui qu'il voit comme son frère. Adriel - « L'art de la torture, c'est de faire en sorte qu'ils nous supplient de mourir. Et de ne pas leur donner cette chance. Regulus, mon ami, à ton tour de jouer. » « Un fin connaisseur n'est-ce pas ? » Qu'il dit avant de tourner son visage vers Regulus et de le regarder, lorsqu'il brise les doigts de l'ivrogne qui ne pourra plus tenir sa bouteille correctement. Regulus - « J'imagine que c'est ton tour? » Evan hoche la tête et sort sa baguette. Pendant quelques secondes il regard le vieil homme au sol, se demandant bien ce qu'il va pouvoir lui faire.

« Horrendus Somnium ! » Qu'il ordonne alors que l'homme se met à pousser quelques cries étouffés face à ses pires cauchemars qui apparaissent devant ses yeux. Mais Evan baisse bien vite sa baguette. « Ca n'a rien d'amusant, il est à peine conscient. Que diriez-vous en revanche... » Il s'arrête avec un air mystérieux et leur fait un signe de main. « J'ai entendu parler d'une maison non loin de là, où vivent une petite famille de cracmols et de moldus. Ce serait comme une chasse au trésor, d'entrer sans se faire repérer et de donner une bonne correction à cette famille. Les rumeurs disent que le père, cracmol, prend ouvertement position contre le maître. » Et avec un sourire il remonte sa capuche sur son visage, avant de se détourner de l'ivrogne qui combat encore ses peurs. Puis il se met à marcher avant de prendre Regulus par le cou, comme il le ferait avec un bon ami. « Tu l'as rencontré n'est-ce pas ? Le maître. Il a une prestance folle tu ne trouves pas ? Il sera si fier quand il apprendra que tu étais avec nous pour défendre son honneur... Sache qu'il sait récompenser ses fidèles combattant, tu ne seras pas déçu après cette soirée. Rien de mieux qu'un petit combat pour se changer les idées ! » Et voilà qu'il se tourne vers Adriel. « Et toi, laisse nous en ! Je sais que lorsque tu commences, tu n'arrêtes plus mais pense aux copains ! » Dit-il en tapant l'épaule de son meilleur ami, tout en montrant du doigt la maison qui se dessine devant eux. Les lumières sont éteintes, signe que tout le monde dort vu l'heure tardive.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 158
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Sam 24 Fév - 18:44

spilled blood on white streets
Evadrilus

Adriel sent qu'il peut trouver un bon partenaire et un bon mangemort en la personne de Regulus Black. Le nom n'est plus à faire, si on oublie ce traître de Sirius. Mais il l'aime bien le cadet d'Orion, il est sûr qu'il est plein de potentiel. Regulus remercie les deux mangemorts pour leurs mots de condoléances et enfin ils en viennent au vif du sujet : la torture, l'activité qu'Adriel préfère et de loin. Il explique sont point de vue sur la question, sur le fait que les victimes doivent supplier d'avoir la Mort mais qu'ils ne l'auront pas. Evan approuve les dires de son meilleur ami qui fait une révérence avant de s'exécuter et de laisser la place à Regulus, qui se contente d'un Ossifragus. Adriel approuve d'un hochement de tête et c'est au tour d'Evan, qui fait vivre les pires cauchemars de l'homme avec un Horrendus Somnium. Mais il en plus à Evan et à Adriel aussi, qui commence à se lasser de cet ivrogne complètement saoule. L'héritier des Rosier évoque alors une maison de cracmols et de moldus.

"Mon cher Evan, c'est une excellente idée. Nous te suivons, allons les corriger un peu ces impurs"

Adriel remet sa capuche, comme le fait son meilleur ami puis ils se mettent en route. Evan demande au jeune Black s'il a rencontré le Maitre avant de faire ses éloges. Adriel approuve à chaque parole.

"Le Maitre sera fier de toi Regulus et puis comme l'a dit Evan, tu es avec nous alors tu risques rien et tu ne manqueras pas d'être récompensé"

Evan dit ensuite à Adriel de leurs en laisser, en évoquant la torture. Il lâche un rire franc avant de répondre :

"Ne vous inquiétez pas, je vous en laisserais. Il faut toujours en laisser pour les copains n'est-ce pas"

Ils se rapprochent de plus en plus en la maison et une fois devant la porte, Adriel l'ouvre d'un alohomora basique.

"Il faut éviter de faire du bruit et les surprendre dans leur sommeil. Il faut bloquer les issues pour qu'ils ne puissent pas s'enfuir. Et ensuite, le jeu pourra commencer"

Qu'il lance avant de lâcher un ricanement. Une fois qu'ils sont rentrés, Mulciber bloque la porte d'entrée et la porte qui donne sur le jardin avant de bloquer aussi les fenêtre du bas. Il tend le bras vers les escaliers avant de lancer doucement :

"Messieurs après vous"
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 1103
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 12 Mar - 3:17

 
spilled blood on white streets  
adriel mulciber, evan rosier & regulus black (evadrilus) 
La torture. Impossible pour toi d’prétendre que t’es doué dans l’domaine devant les deux Mangemorts, alors tu ne le fais pas. Faut bien débuter quelque part, et t’es bien décidé à profiter d’leur présence pour voir c’que tu vaux. Des os brisés, ceux des mains, avant que tu t’effaces pour laisser place à Evan. Lui, c’est d’cauchemardesques visions qu’il place devant l’regard du soulard, qui n’trouve plus pied dans la réalité. Tu souris, imperceptiblement mais quand même, en l’regardant se torde de peur, puis de douleur. 
Sauf que tout ça devient rapidement ennuyant, et l’attention s’détourne du moldu quand Rosier propose un nouveau divertissement. « e – Ca n'a rien d'amusant, il est à peine conscient. Que diriez-vous en revanche... » Il cesse d’bouger, s’faisant intriguant avant d’finalement vous parler d’une famille de traites vivant non loin d’là. T’hoche lentement la tête, tandis que Adriel partage son engouement, attendant qu’Evan ouvre le pas. Ce qu’il fait, t’attrapant par la nuque au passage pour qu’tu marches à ses côtés, ton regard planté sur lui et l’geignard soulard déjà oublié. « e – Tu l'as rencontré n'est-ce pas ? Le maître. Il a une prestance folle tu ne trouves pas ? Il sera si fier quand il apprendra que tu étais avec nous pour défendre son honneur... Sache qu'il sait récompenser ses fidèles combattant, tu ne seras pas déçu après cette soirée. Rien de mieux qu'un petit combat pour se changer les idées ! » Adriel en rajoute aussi, pas que t’aie besoin d’plus de motivation mais c’tout de même bien à entendre- gagner la confiance du Maître est définitivement à ton avantage. « Oui, par deux fois. J’aurais pas pu trouver mieux qu’prestance folle, j’crois pas pouvoir oublier ça d’si tôt. » qu’tu confirmes d’une voix dans laquelle tu glisses plus de passion que t’en ressens vraiment. 

Car la vérité, c’est qu’il t’as terrifié. Tu frissonnes encore à y penser, bien que t’espère qu’avec le temps, tu t’accoutumeras à sa… prestance, comme l’a si bien décrit ton camarade un instant auparavant. Tu t’concentres d’nouveau sur les Serpentard quand Evan s’tourne pour s’adresser cette fois à son meilleur ami, l’intimant d’vous en laisser également. « a – Ne vous inquiétez pas, je vous en laisserais. Il faut toujours en laisser pour les copains n'est-ce pas. » T’hoche la tête pour montrer que t’es d’accord avec ça. « Partager juste assez pour que tout l’monde s’amuse. » qu’tu dis avec un rictus amusé, bien décidé à écouter l’conseil d’Evan et bien profiter d’cette violente visite. 
« a – Il faut éviter de faire du bruit et les surprendre dans leur sommeil. Il faut bloquer les issues pour qu'ils ne puissent pas s'enfuir. Et ensuite, le jeu pourra commencer. » qu’explique Adriel après avoir ouvert la porte d’une sort. « C’bien compris. » Puis vous rentrez à l’intérieur, glissant silencieusement d’une pièce à l’autre pour s’assurer qu’aucune issue ne persiste- au cas où une petite souris parviendrait à vous glisser entre les doigts. 

« a – Messieurs après vous. » Tu te tournes vers l’escalier, laissant ton regard s’rendre jusqu’en haut, là où il fait tout noir et tout silencieux… pour l’instant. C’toi qui monte en premier, avisant aussitôt la lumière tentant de s’échapper sous une porte. T’jette un rapide regard par-dessus ton épaule pour voir qu’Evan et Adriel t’ont presque rejoint, revenant vers la lumière à temps pour voir la porte s’ouvrir. 
C’là que quelque chose s’ferme dans ton esprit, qu’ton regard rencontre celui du -visiblement- père de maison, regard terrifié dans l’tien, inexpressif. Puis y’a ta bouche qui s’tord dans un sourire, et t’rejoins l’homme en trois longues enjambées. « L’maître de maison, j’présume? On doit t’parler… ou peut-être pas tant parler qu’ça. » Il ouvre la bouche, et tu t’arranges pour qu’il n’ait pas l’temps d’placer un mot- tu lui fous ton poing droit dans la gueule. Avant qu’il tombe tu l’attrapes et l’appuie avec force contre le mur, lui frappant la tête au passage. « J’espère que c’est acceptable d’y aller avec l’inspiration du moment. » qu’tu dis en entendant les gars s’approcher, jetant un regard vers eux avant d’retourner ton poing dans l’visage du traitre. 
 

_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 431
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Sam 17 Mar - 15:28


Spilled blood on white streets
Regulus, Adriel, Evan.

Ca ne met qu'une seconde avant qu'il ne se décide, tous les trois, à quitter le soûlard pour rejoindre une grande maison dans quelques ruelles de là. Après tout c'est plus drôle lorsque les cibles sont mouvantes et qu'on peut les chasser, les traquer et pas juste frapper sur quelqu'un qui ne réagira pas. L'moldu ivre retombe comme un sac, bien vite oublié alors que les trois garçons prennent la route dans les ruelles, en riant et en se comportant comme si la ville était à eux, ainsi que tout ce qui s'y trouve. C'le cas, rien n'arrête trois sang-purs à la recherche d'une grande aventure après tout. Regulus - « Oui, par deux fois. J’aurais pas pu trouver mieux qu’prestance folle, j’crois pas pouvoir oublier ça d’si tôt. » Ca le fait éclater de rire Evan Rosier, alors qu'il lâche le cou de Regulus avec un sourire rayonnant. Le maître, il n'a que du respect pour lui, et ça se voit dés qu'il en parle tant ses yeux deviennent brillant d'admiration. La maison fini par se rapprocher et bien vite, Adriel ouvre la porte après avoir signalé qu'il allait en laisser pour les copains. C'est presque obligatoire, mais il est satisfait de voir que son meilleur ami le dit tout haut. C'est que Mulciber se laisse facilement prendre par l'instant, lorsqu'il est question de défendre l'honneur du maître.

Rapidement les portes et les fenêtres sont verrouillées avec quelques sorts de magie noire, de quoi empêcher tout l'monde de s'enfuir. Il sourit alors que son meilleur ami montre les escaliers, laissant Regulus monter en premier. Il veut voir si il ne se dégonfle pas le jeune Black. Ainsi il suit après avoir sorti sa baguette, la mettant devant lui, prêt à envoyer l'moindre sort pour se protéger et pour en faire de même avec ses frères d'coeur, pas d'sang malheureusement. Il n'est pas déçu lorsqu'il arrive au bout du couloirs, lorsqu'il voit que Regulus est droit et fier devant ce qui semble être l'homme de la maison. « Hé, ton masque. » Qu'il murmure à Adriel, avant de lâcher un sort en direction de son visage pour qu'un masque temporaire n’apparaisse. Il s'approche sans attendre, pour voir le jeune Black frapper le maître des lieux. Regulus - « L’maître de maison, j’présume? On doit t’parler… ou peut-être pas tant parler qu’ça. » Il éclate de rire lorsqu'il voit l'coup assommer l'homme, qui tombe par terre sans grâce, avant d'être rattrapé par Regulus. « Attend ! » Qu'il dit avant de s'approcher et d'agiter sa baguette devant le visage du Black, pour qu'un masque apparaisse sur lui aussi. « Oubliettes ! » Qu'il ordonne vers le visage de l'homme qui un instant a le regard dans l'vide, avant qu'il ne se rende compte qu'il a bien des hommes masqués devant lui. Regulus - « J’espère que c’est acceptable d’y aller avec l’inspiration du moment. »

« C'parfait. Un peu salissant, mais si ça t'amuse comme cela fais toi plaisir ! » Qu'il dit avant de rentrer dans ce qui est apparemment la chambre des parents. Aussitôt il voit devant lui un jet de lumière bleu arriver et d'un coup de baguette, il le fait disparaître. « Bonsoir ! Nous ne serons pas très long, nous voulons simplement remettre à leur place les infidèles qui osent s'en prendre à notre très saint maître, j'ai nommé Lord Voldemort. » Un instant elle claque des dents, mais alors qu'elle s'apprête à relever la baguette pour attaquer encore, c'est un endoloris qu'il balance vers la malheureuse qui s’effondre en poussant un hurlement de bête. « Je ne me lasserais jamais de voir la vermine reprendre sa place. » Qu'il dit vers Regulus et Adriel, avant de désigner l'corps de la jeune femme qui peine à s'remettre debout. C'est là qu'il entend un couinement venir du bout du couloirs ainsi que des pleurs. Il tourne son visage et alors que la mère parvient à se mettre à genoux pour lui sauter dessus, il balance un autre sort. « Stupéfix ! » Qu'il dit, alors qu'elle retombe dans un bruit sourd. « Il y a des gamins. » Il sort de la chambre des parents pour se diriger vers une autre pièce. Il en ouvre la porte d'un coup de pied, faisant hurler deux petits garçons qui se trouvent dans un coin de la pièce, tenant entre leur bras des peluches. « Il faut toujours que les blattes se reproduisent ! » Qu'il lâche dans un soupir, avant de lever son visage vers les deux autres garçons. « Que fait-on ? »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 158
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Mer 2 Mai - 17:42

spilled blood on white streets
Evadrilus

Adriel laisse Regulus et Evan parler, il avait déjà parlé à Regulus avant, pendant de brèves minutes le matin dans la salle commune. Il voit beaucoup de potentiel en lui et il sait qu'il est capable de beaucoup de choses et qu'il ne décevra pas le maître. Il pourrait aussi très bien être accepté dans le groupe très fermé de mangemorts dont Evan et Adriel font partie. Le jeune Black confirme qu'il a bel et bien vu le Maître, deux fois même, et Adriel ne peut s'empêcher de penser à sa première rencontre avec le Lord. Il était si impressionnant que ce souvenir est marqué pour toujours dans son esprit. Ils arrivent finalement à la maison et avant qu'Adriel ne rentre en scène, Evan le rattrape pour lui mettre son masque. Il le remercie d'une sourire et d'une tape sur l'épaule et ils entrent. Ils bloquent les issues, les mêmes sourires malsains et mauvais sur le visage. Une fois tout ceci terminé, Regulus tombe sur le maître de maison et lui met un coup de poing en plein dans le visage. Evan rit et peut de temps après, Adriel aussi, avant de rejoindre Regulus et sa victime. Mais il avait oublié son masque le jeune Black et rapidement, l'héritier des Rosier corrige le tir.

"T'inquiète pas Black, comme t'as pu le remarquer moi aussi j'oublie souvent mon masque. Y'a qu'Evan pour y penser"

Il rit doucement et le jeune Black demande si c'est acceptable, un bon coup de poing plutôt que de la magie. Evan répond que c'est bien, mais salissant.

"Je suis d'accord avec Evan, si t'aimes te salir les mains tabasses autant que tu veux."

Il se penche vers l'homme à terre et lance un cordis mori pour que l'homme finisse par succomber d'une crise cardiaque. Ils continuent leur avancée dans la maison et arrive dans la chambre parentale où une femme tente de lancer un sortilège. Evan la salue, Adriel fait une révérence avant d'ajouter.

"Voyons, nous voulons juste vous faire payer pour votre insolence. Rien de bien grave, toutes les erreurs méritent d'être corriger"

Il laisse Evan s'occuper d'elle, et il se met à attendre du bruit au bout du couloir. Fait carotter , des gamins. Ils laissent la femme stupéfixiée et se dirigent vers la chambre des enfants où deux petits garçons pleurent dans un coin. Rosier demande ce qu'ils font.

"Laisse moi faire, je gère ça"

Il enlève son masque d'un coup de baguette et s'approche des enfants. Ils s'agenouillent devant eux et lance :

"Bonsoir, nous ne vous voulons aucun mal. Mais vos parents ont fait quelque chose de très mal, vous comprenez ?"

Les garçons sèchent leurs larmes, un semblant apaisés par la voix douce qu'emploie Adriel. Il se tourne vers ses compères, un sourire sur le visage avant de poursuivre:

"Alors vous allez retourner dans vos lits et vous endormir, d'accord ?"

Les petits garçons acquiescent avant de retourner dans leurs lits. Une fois qu'ils ont les yeux fermés, Adriel lance :

"On peut pas les laisser comme ça, ils vont tout balancer. Soit on les tue, soit on les oubliette et on les envoie dans un orphelinat moldu. Regulus, que conseilles-tu ?"
Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 1103
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Mer 18 Juil - 7:00


spilled blood on white streets
adriel mulciber, evan rosier & regulus black
Un coup, puis deux, ton regard fixé sur l’sang qu’tu fais s’échapper d’visage du maître d’maison. T’es pas encore Mangemort, tu craignais un peu de t’engager dans c’chemin, incertain d’ce que tu devrais faire exactement. S’introduire chez les traites pour leur donner une leçon, faire couler du sang et insuffler la peur dans les cœurs- ça évacue ta rage, alors t’peux pas t’en plaindre, n’est-ce pas?
« e – Attend ! » Tu tournes ta tête vers Evan, suspendant un nouveau coup pour qu’il s’approche et fasse apparaitre un masque sur ton visage. Derrière, tu souris, certain qu’ainsi l’maître maintenant oubliété d’toute manière s’souvienne d’aucun d’tes traits physiques. « a – T'inquiète pas Black, comme t'as pu le remarquer moi aussi j'oublie souvent mon masque. Y'a qu'Evan pour y penser. » « J’retiens d’jamais oublier Evan pour une mission, histoire qu’il pense à habiller nos beaux visages. » qu’tu réponds avec un petit rire.
« e – C'parfait. Un peu salissant, mais si ça t'amuse comme cela fais toi plaisir ! » Commentaire qu’Adriel acquiesce également, c’qui est parfait. La magie fait des miracles, vidant également ta rage car tu la sens sous ta peau, qui frappe contre sa cible- sauf qu’foutre directement son poing dans la gueule c’différent. Y’a l’coup contre tes jointures qui les blessent également, donner et recevoir une petite dose d’mal en échange, c’plus grisant.

Tandis qu’tu entends Evan entrer dans la chambre principale, t’regardes Adriel s’pencher sur l’homme qui n’essaie même plus d’bouger pour lui souffler un sortilège de mort. Au lieu d’être instantané cependant, elle l’fera souffrir. « a – Voyons, nous voulons juste vous faire payer pour votre insolence. Rien de bien grave, toutes les erreurs méritent d'être corriger. » T’as qu’un poing douloureux, gardant ta baguette serrée dans l’autre tandis qu’tu regardes la femme s’torde de douleur sous l’traitement d’doloris d’Evan. « e – Je ne me lasserais jamais de voir la vermine reprendre sa place. » Dernier commentaire avant qu’votre attention soit attirée ailleurs. Vous n’êtes pas seuls, mais les bruits n’peuvent pas provenir d’adultes. Quand l’Rosier confirme ce que tu penses, des gamins, t’as l’cœur qui fige. « e – Que fait-on ? » C’que tu t’demandes précisément.

« a – Laisse moi faire, je gère ça. » Tu n’dis rien mais t’approches dans un coin d’ombre pour observer Adriel qui enlève son masque puis s’penche vers les gamins, leur expliquant doucement c’qui se passe, puis les renvoyant au lit. T’es presque surpris d’voir l’si sanglant Mulciber agir ainsi avec des enfants, mais vous êtes tous doués pour jouer des rôles, après tout. L’sentiment d’surprise disparait, puis t’es plutôt soulagé que ça s’termine si simplement avec les petits. « a – On peut pas les laisser comme ça, ils vont tout balancer. Soit on les tue, soit on les oubliette et on les envoie dans un orphelinat moldu. Regulus, que conseilles-tu ? » C’était trop facile, naturellement, t’sais aussi qu’vous pouvez pas laisser les gamins ici. Où le pouvez-vous? T’restes silencieux une minute avant d’enlever ton masque à ton tour. T’veux pas les tuer, mais t’essaie d’penser avec l’esprit d’un Mangemort… puis passant ton regard d’Evan à Adriel, tu dis c’que tu penses.
« Dans un orphelinat moldu, il y a trop de risques qu’ils développent leurs pouvoirs en s’entichant d’ceux avec qui ils vivent, non? Malgré l’risque, j’irais avec c’option car… » Tu marques une pause, regardant les gamins en fronçant les sourcils. « Tuer des enfants- même d’traites- » t’secoues la tête puis t’hausses les épaules. « C’un truc qu’vous faites souvent? » qu’tu demandes finalement en abandonnant les gosses pour s’concentrer d’nouveau sur les serpentards- c’pas en fixant les victimes endormies qu’tu sauras chercher un minimum d’motivation en toi pour leur faire quoi que se soit d’mal.



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 431
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 30 Juil - 20:17


Spilled blood on white streets
Regulus, Adriel, Evan.

Adriel - « T'inquiète pas Black, comme t'as pu le remarquer moi aussi j'oublie souvent mon masque. Y'a qu'Evan pour y penser. » Regulus - « J’retiens d’jamais oublier Evan pour une mission, histoire qu’il pense à habiller nos beaux visages. » Il laisse un rire lui échapper sous son masque, sachant qu'avec ce nouveau visage son rire doit être légèrement effrayant pour ceux qui n'ont pas l'habitude. Mais ouais il sera disposé à les suivre au besoin pour leur rappeler que leur force et leur réussite dépend de leur discrétion et de leur capacité à attaquer là où on ne les attend pas. C'est ainsi qu'ils agissent et surtout ils doivent ne jamais se faire reconnaître, car sinon le maître perdra son armée aussi vite qu'il n'a crée, tout ses mangemorts allant purger des peines pour divers crimes commis. Dont ce soir d'ailleurs, ils pourraient être punis pour cette effraction et cette agression mais ils ne s'en formalisent pas, conscient que si de toute façon ils commencent à avoir peur des conséquences alors ils ne feront plus rien. Et grisé par les coups qu'ils viennent de porter, par la magie noire coulant dans leurs veines, par la violence qui règne dans la maison ils sont prêt au pire en arrivant dans la chambre des gamins qui tremblent, pleurent et qui demandent grâce aux trois monstres masqués. Evan ne se laisse pas attendrir, il y a bien longtemps qu'il c'est fait une raison, la vermine doit être exterminée afin de lui faire comprendre où est sa place. A savoir au milieu des rats, dans les bas fonds d'une ville. Adriel « On peut pas les laisser comme ça, ils vont tout balancer. Soit on les tue, soit on les oubliette et on les envoie dans un orphelinat moldu. Regulus, que conseilles-tu ? » Il tourne son visage vers le Black en question. Maintenant que les gamins sont au lit, les sanglots étouffés dans un coussin ils peuvent discuter.

Regulus - « Dans un orphelinat moldu, il y a trop de risques qu’ils développent leurs pouvoirs en s’entichant d’ceux avec qui ils vivent, non? Malgré l’risque, j’irais avec c’option car… » Il s'arrête le Black alors qu'Evan fronce les sourcils, attendant la suite. Regulus - « Tuer des enfants- même d’traites- C’un truc qu’vous faites souvent? » Evan - « Ca dépend de ce que veut le maître. » Qu'il répond simplement Evan derrière son masque car il est bien le seul à l'avoir gardé. Evan - « Jouons sur leur psychologie. Les envoyer dans un orphelinat ne serait pas très utile car ils ont du sang magique et malheureusement, la magie finira par sortir d'elle même. Oubliettons les pour leur faire oublier notre visage et laissons les dans la peur. Ainsi après la raclée imposée aux parents et la peur des enfants, ils n'oseront plus jamais parler en mal du seigneur des ténèbres et deviendront des moutons bien dociles, prêt à suivre ce qu'on leur dira de faire afin de ne plus jamais souffrir. » Dit-il en tournant le visage vers les gamins dans leurs lits. Evan - « Faisons preuve de clémence, ils ont du sang sorcier en eux et ce serait dommage de gâcher cela. Dans quelques années nous pourrons les asservir comme il se doit. »


_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
mangemort ◊ soldat

mangemort ◊ soldat


Messages : 158
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 27 Aoû - 22:58

spilled blood on white streets
Evadrilus

Ils se retrouvent devant des gosses apeurés et si ça ne tenait qu’à lui, Adriel les aurait déjà tués. Mais il ne prend pas les décisions tout seul ce soir et il veut voir ce que Regulus a dans le ventre, de quoi il est capable. L’héritier Mulciber propose alors deux choix : soit abandonner les mioches dans un orphelinat moldu soit les tuer. Regulus commence alors par dire que dans un orphelinat c’est risquer parce qu’il pourrait développer leur pouvoir. C’est la réponse qu’il attendait, il sourit mais perd son sourire quand le jeune Black insinue que tuer des enfants c’est quand même affreux, et il demande s’ils le font souvent. Evan répond en premier, en disant que cela dépend du Maître.

« On l’a déjà fait, si c’est la question que tu te poses Regulus. »

Adriel hausse les épaules, il s’en moque de tuer des enfants, des femmes, ou qui que ce soit en réalité. Si le Maître le veut, alors il le veut aussi. Evan poursuit en disant qu’il faut jouer sur la psychologie des enfants. Ils les oubliettent, les laisse dans la peur après avoir torturer les parents. Après ils seront dociles, et ne diront plus jamais d’obscénité.

« La torture ce n’est pas seulement physique, mais on joue beaucoup sur la psychologie aussi. C’est fou ce que le cerveau peut faire … Ou ce qu’on peut faire au cerveau »

Il ricane et se tourne vers les gosses. Evan lance qu’il faut être cléments, qu’ils ont du sang magique dans leurs veines, leurs âmes pourraient être noircies.

« On viendra les chercher quand ils seront en âge. Regulus, tu t’occupes de les oublietter ? On ira torturer les vieux après et ça s’annonce incroyable. »

Il sort ensuite de la chambre des enfants rejoint les parents, assommés sur le palier. Il les attache à l’aide d’incarcerem et il est bientôt rejoint par ses deux confrères.

« On va tellement vous faire souffrir que vous nous supplierez de vous tuer. cordis mori »

Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   

Revenir en haut Aller en bas
 
spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décors officiels!
» Un quartier de Mordheim
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Young Haitian MD named White House fellow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Retourneur de Temps :: Les RPs Vifs-
Sauter vers: