AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 751
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 6 Nov - 5:35


spilled blood on white streets
adriel mulciber, evan rosier & regulus black (evadrilus)
Ta baguette tourne entre tes doigts, ton autre main dissimulée dans la poche d’ton jeans foncé. Avec ça t’porte un pull noir avec une capuche qui recouvre pour l’instant ta tête, afin d’passer incognito dans l’quartier c’moldu où t’devais rejoindre Adriel et Evan. T’es un peu à l’avance, alors t’marches tranquillement dans la ruelle sombre, l’visage inexpressif. L’tout contraire d’feu qui t’consume depuis des jours, et qu’tu fous rien d’autre qu’broyer du noir seul dans ta chambre. Sans même Oswin qu’t’as foutu à la porte d’mots haineux, t’ravalant depuis ta colère jusqu’à la visite surprise d’Allegra. Elle t’as fait sortir du Square sans s’préoccuper qu’t’en ailles envie ou pas. En bout d’ligne t’es pas déçu d’l’avoir laisser t’traîné. Ça t’as fait du bien d’mettre le nez dehors, d’parler avec elle aussi et d’te rappeler qui tu es, c’que tu vaux aussi. Plus, en tout cas, qu’ce jeune adolescent en proie d’ses propres sentiments.
« Héé, l’jeune, t’as l’air un peu con avec ton bout d’bo- » « Fous-le camp. » qu’tu feules aussitôt qu’ton regard s’arrête sur c’vieux moldu sortant d’nulle part. Il s’approche encore en riant, titubant et essayant d’prendre une gorgée dans sa bouteille déjà vide. « On t’as jamais appris les bonnes manières? » Roulant des yeux, t’tournes un regard agacé en direction du sale impur bourré dont t’as pas envie d’te préoccuper. « Stupéfix! » Tu l’avais prévenu, il a pas écouté, c’donc dans l’mur d’briques qu’il termine sa course. T’regarde sa carcasse inconsciente qui retombe contre le sol, un filet d’sang coulant l’long d’son visage.
Tu t’sens pas moins à cran, mais l’espace d’quelques secondes ça fait du bien.

Tu regardes l’moldu itinérant une minute, ou deux, avant d’entendre du bruit derrière toi. Un bruissement, et avant même d’tourner les talons pour marcher dans c’te direction tu sais qu’la compagnie est arrivée. « Salut les gars. » qu’tu les salue, un sourire en coin étirant tes lèvres rosées.
La vérité c’est qu’tu sais pas du tout à quoi t’attendre d’cette soirée, t’connais pas Adriel ni Evan tant qu’ça malgré qu’vous faites partit d’la même équipe, d’la même maison, du même camp- Adriel est l’nouveau fiancé d’Raven, Evan t’as un jour surpris dans la douche avec Os. Sauf que t’es content d’les voir, t’sais qu’la soirée risque d’être bonne, et c’l’occasion d’changer ça.
« J’avais pas d’plan particulier à vous proposer, outre emmerder les moldus du coin. » qu’tu ajoutes en jetant un regard vers ton impur assommé, bien qu’ils ont peut-être pas vu ton manque d’impatience à son égard. Qui sait, l’idée pourrait les intéresser, puis ça t’changerais les idées.



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 342
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Lun 6 Nov - 19:27



Spilled blood on white streets
Regulus, Adriel, Evan.
Ce matin ses parents sont allés rendre une petite visite aux MacMillan, pour présenter leurs condoléances avec des paroles de miel, des gestes tendres et surtout un panier de biscuits, gâteaux et plats cuisinés par sa propre mère. C'est un peu une tradition, une habitude chez les Rosier, lorsqu'une famille amie perd un enfant ou un proche, les Rosier lui offrent de la nourriture que la mère de famille cuisine elle même, refusant que pour une fois ce soit les elfes de maison qui fassent le travail. Une façon de prouver aux autres qu'on partage leur douleur et qu'on met du cœur à l'ouvrage, que ça a été fait avec amour en somme. Ainsi sa mère a apportée un tas de gâteaux pour la famille de la jeune fille et son père, a longtemps discuté avec le père d'Averill tout en buvant des verres d'alcool fort, partageant sa douleur, sa peine, son chagrin. Evan ne connaissait pas très bien Averill c'est vrai mais elle reste une sang-pure et c'est une tragédie pour la famille et pour leur monde. Les MacMillan étaient des soutiens de la cause et surtout, elle était une jeune fille féconde, qui aurait du apporter une nouvelle génération de Black. Mais elle ne verra pas tout de suite le jour et dans ce contexte de guerre c'est une désolation. Sans parler du nombre de familles qui existent, relativement réduit si on compte ceux qui sont des traîtres à leur sang, ceux qui ne s'engagent pas auprès du maître et ceux qui n'ont que des filles pour prendre la relève. Leur nom se perdra, tout simplement. Ainsi la perte d'une MacMillan est un fardeau pour la famille certes mais pour l'équilibre qu'ils défendent.

C'est en rentrant que ses parents lui ont annoncés qu'il devait rendre visite à Regulus pour le faire sortir de sa cachette, le fiancé de la belle vivant très mal ce décès. Evan a demandé si il pouvait inviter Adriel évidemment avant que ses parents n'acceptent et qu'il contacte son meilleur ami, en lui donnant l'heure du rendez-vous qui allait se dérouler le soir même. Une heure passe avant qu'il ne s'habille d'une tenue sombre composée d'un simple jean et d'un pull vert sombre, étrange qu'on le voit autrement qu'en costume d'ailleurs. Mais si ils se font remarquer il doit pouvoir se cacher et un de ses costumes hors de prix serait mal venu d'ailleurs. « Je vais rejoindre Adriel et Regulus. Ce dernier n'a pas encore l'age d'utiliser la magie comme bon lui semble, vous devrez faire en sorte qu'il ne soit pas embêté par le ministère. » Qu'il lance à son père en attrapant une pomme rouge dans laquelle il croque. « Je m'en occupe dés ce soir. Amusez vous bien, je compte sur toi Evan. » Ce dernier hoche la tête, vient embrasser son père, sa mère et sa sœur Mary, la seule restant car Elena est apparemment sortie. De toute façon elle aurait refusée son baiser, elle lui fait toujours la tête. Puis il quitte le manoir des Rosier et rejoint le lieu de rendez-vous où apparemment, il n'est pas le premier. « Bonsoir Regulus ! » Qu'il lance joyeusement au jeune Black. Il ne le connaît pas bien c'est vrai, il est un collègue, un joueur et un camarade mais pas un ami. Longtemps Evan a vu Regulus seulement comme un suiveur, un gamin lâché dans un rôle d'héritier qu'il n'avait pas préparé. Et il se rend compte qu'il avait tord, que le jeune Black a plus de cran que son frère aîné. Il est loyal envers les siens, il mérite d'être traité comme un égal.

Là il s'approche et pose sur l'épaule de Regulus une main chaude, amicale. « Mes plus sincères condoléances. Si besoin, ma porte te sera toujours ouverte. » Qu'il dit en hochant la tête avant de voir son meilleur ami suivre derrière lui, non loin. Regulus - « J’avais pas d’plan particulier à vous proposer, outre emmerder les moldus du coin. » C'est là qu'il voit le moldu assommé et qu'il se met à sourire, levant vers lui sa baguette pour lancer un oubliette. Puis il se tourne vers Adriel. « Mon frère, as-tu une idée, une envie ? Tu es le meilleur quand ça concerne les mauvaises choses. » Qu'il ajoute avec un sourire avant de venir offrir à Adriel une brève étreinte pour le saluer.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 135
Date d'inscription : 01/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Ven 17 Nov - 22:39

spilled blood on white streets
Evadrilus

Marchant dans son manoir, il atteint finalement l'entrée et prend sa cape sur le porte-manteau pour l'enfiler. Sa mère arrive vers lui, le visage inquiet alors que son père se trouve dans son bureau. Ce soir il sort, avec Evan et Regulus. C'est Evan qui l'a prévenu, et il n'a pu qu'accepter. Il embrasse sa mère sur la joue une dernière fois avant de sortir, lui disant qu'il dormira sûrement chez Evan. Elle lui dit d'être prudent, de ne rien faire qui pourrai nuire à sa réputation. Il se retourne une dernière fois vers elle en lui souriant, avant de fermer la porter. Sa mère, la femme de sa vie, elle est tout pour lui. Alors il marche dans les rue du Londres Sorcier, avant de transplaner vers le Londres Moldu. Il arrive peut de temps après Evan, et salue son frère de coeur d'une accolade fraternelle, avant de serrer poliment la main à Regulus.

"Regulus, ravi de te voir en cette soirée. Mes condoléances pour ta fiancée."

Il lâche ensuite sa main et remarque le moldue à terre, immobile, stupéfié. L'héritier des Black lance qu'il n'a pas de plan en particulier, qu'il veut juste emmerder les moldus du coin. Adriel ricane, son meilleur ami oubliette le vieux moldu à terre. L'hériter des Rosier lui demande ensuite ce qu'il propose, parce qu'il est le meilleur dans le domaine.

"Ne me flatte pas tant mon frère, tu me ferais presque rougir"

Qu'il lance en ricanant avant de s'agenouiller près du vieux moldu qui semble un peu perdu. Il le touche du bout de sa baguette, il est crasseux, et il mettra surement son mal de crâne sur la faute de l'alcool. Mais Adriel a bien envie de jouer avec lui.

"J'ai envie de jouer avec lui pour commencer. Et j'propose de la torture physique pure et simple. On le soignera si jamais il sombre. Pour recommencer de plus belle. Et on ira dans une rue passante ensuite"

Un sourire mauvais étire ses lèvres alors qu'il lance cordis mori sur le moldu à terre. Et il compte dans sa tête, dans jamais le quitter des yeux. A cent-vingt, il arrête le sortilège et se relève.

"L'art de la torture, c'est de faire en sorte qu'ils nous supplient de mourir. Et de ne pas leur donner cette chance. Regulus, mon ami, à ton tour de jouer"
Made by Neon Demon

_________________

MAD AS A HATTER



Anyway, you have to seriously get over it and start behaving like a human. Stop walking around like a fucking cliche.©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 751
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Jeu 4 Jan - 5:13


spilled blood on white streets
adriel mulciber, evan rosier & regulus black (evadrilus)
En d'autres circonstances, t'aurais probablement anticipé cette rencontre. Tu t'apprêtes, après tout, à passer la soirée avec deux Mangemorts donc la fidélité n'est pas à prouver, au contraire de toi. « evan – Bonsoir Regulus ! » T'contentes d'laisser ton difficile sourire s'agrandir, alors qu'Adriel s'avance à son tour. « adriel – Regulus, ravi de te voir en cette soirée. Mes condoléances pour ta fiancée. » Tu lui sers la main, avant d'te tourner vers ton capitaine d'Quidditch quand t'sens sa main sur ton épaule. « evan – Mes plus sincères condoléances. Si besoin, ma porte te sera toujours ouverte. » « Merci à tous les deux. J'garde cette proposition en tête mais franchement, j'ai assez broyé de noir, c'est l'temps de passer à autre chose. » Ça peut sonner sans cœur, sauf qu't'imagines si y'a des gens qui t'jugeront pas sur ton désir d'avancer, c'bien deux compères Serpentard. Et c'pas comme si t'avais pas tenter d'faire ton deuil seul dans ta chambre pendant des jours- Allegra a allumé la lumière dans c'sombre bordel, alors maintenant, maintenant faut que tu avances.

Leur attention s'tourne vers l'moldu assommé, qu'Evan oubliette sans plus attendre. C'probablement mieux ainsi, surtout qu'il sait pas encore qu'il a pas finit d'avoir mal, l'soulard. « evan – Mon frère, as-tu une idée, une envie ? Tu es le meilleur quand ça concerne les mauvaises choses. adriel – Ne me flatte pas tant mon frère, tu me ferais presque rougir. » T’as l’coin d’la bouche toujours étiré dans un sourire alors que t’observes l’court échange entre les deux meilleurs amis, avant qu’Adriel s’dirige vers ton moldu. Une fois agenouillé tout près d’lui, sa baguette s’arrête quelques fois sur le vieux qui n’semble pas sur l’point d’revenir à lui. « adriel – J'ai envie de jouer avec lui pour commencer. Et j'propose de la torture physique pure et simple. On le soignera si jamais il sombre. Pour recommencer de plus belle. Et on ira dans une rue passante ensuite. » Tu t’approches tandis qu’il parle, notant l’engouement dans sa voix alors qu’il planifie avec autorité votre plan d’soirée. La torture c’est un truc que t’as jamais fait, y’a une première fois à tout et la vérité c’est que ça t’déplairait pas- il t’as monté au nez aussitôt qu’tu l’a croisé.
Il s’réveille l’moldu quand y’a son cœur qui s’tord douloureusement dans sa poitrine, tu manques rien du deux minutes qu’ton aîné fait durer l’sortilège, puis s’relève. « adriel – L'art de la torture, c'est de faire en sorte qu'ils nous supplient de mourir. Et de ne pas leur donner cette chance. Regulus, mon ami, à ton tour de jouer. » T’passe lentement ta langue entre tes lèvres avant d’hocher la tête. « Pour doublement de torture, en somme. J'peux pas prétendre être un expert dans c'domaine, mais faut bien débuter quelque part. » qu'tu dis avant d'te pencher à ton tour, observant curieusement l'soulon qui essaie d'reprendre ses esprits. T'pointes ta baguette sur un premier doigt, levant les yeux pour regarder son visage avant d'ouvrir la bouche. « Ossifragus. » Crac, il gémit fortement, tu passes au doigt suivant- quand t'auras terminé, il pourra plus tenir de bouteilles d'alcool. Une fois fait, t'tourne la tête vers Evan, incapable de mettre un mot sur le sentiment qui t'habite. « J'imagine que c'est ton tour? »



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 342
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   Mar 16 Jan - 2:12


Spilled blood on white streets
Regulus, Adriel, Evan.
Seize ans. Seulement seize hivers, étés, années sur terre et il semble déjà avoir vécu le pire. Evan n'aime pas cela, pas soutien tout d'abord car Regulus reste un sang-pur et pas le plus idiot, mais aussi parce malgré qu'il ce soit bercé d'illusions, Averill risquait de ne pas s'en sortir. De base il ne comprend pas pourquoi son parrain a accepté ces fiançailles, en sachant la jeune fille malade. Et lorsqu'ils l'ont su, pourquoi ne pas avoir brisé tout cela ? Des questions qui n'ont besoins d'aucune réponse, car la jeune fille en question est maintenant absente de leur monde, passée de l'autre côté comme la victime d'une triste maladie, réduisant à néant une branche d'une famille pure déjà douloureusement touchée. Mais Regulus s'approche vite et s’intéresse vite, après avoir fait part de son désir de vivre car malgré tout, sa vie à lui continue quoi qu'il arrive. Et c’est sans doute la vie du saoulard qui est maintenant en danger, alors que Adriel se penche au dessus de lui avec ce sourire dangereux que Evan lui connaît bien. Ça le fait doucement sourire au Rosier, qui croise les bras en attendant d'en savoir plus sur les plans de celui qu'il voit comme son frère. Adriel - « L'art de la torture, c'est de faire en sorte qu'ils nous supplient de mourir. Et de ne pas leur donner cette chance. Regulus, mon ami, à ton tour de jouer. » « Un fin connaisseur n'est-ce pas ? » Qu'il dit avant de tourner son visage vers Regulus et de le regarder, lorsqu'il brise les doigts de l'ivrogne qui ne pourra plus tenir sa bouteille correctement. Regulus - « J'imagine que c'est ton tour? » Evan hoche la tête et sort sa baguette. Pendant quelques secondes il regard le vieil homme au sol, se demandant bien ce qu'il va pouvoir lui faire.

« Horrendus Somnium ! » Qu'il ordonne alors que l'homme se met à pousser quelques cries étouffés face à ses pires cauchemars qui apparaissent devant ses yeux. Mais Evan baisse bien vite sa baguette. « Ca n'a rien d'amusant, il est à peine conscient. Que diriez-vous en revanche... » Il s'arrête avec un air mystérieux et leur fait un signe de main. « J'ai entendu parler d'une maison non loin de là, où vivent une petite famille de cracmols et de moldus. Ce serait comme une chasse au trésor, d'entrer sans se faire repérer et de donner une bonne correction à cette famille. Les rumeurs disent que le père, cracmol, prend ouvertement position contre le maître. » Et avec un sourire il remonte sa capuche sur son visage, avant de se détourner de l'ivrogne qui combat encore ses peurs. Puis il se met à marcher avant de prendre Regulus par le cou, comme il le ferait avec un bon ami. « Tu l'as rencontré n'est-ce pas ? Le maître. Il a une prestance folle tu ne trouves pas ? Il sera si fier quand il apprendra que tu étais avec nous pour défendre son honneur... Sache qu'il sait récompenser ses fidèles combattant, tu ne seras pas déçu après cette soirée. Rien de mieux qu'un petit combat pour se changer les idées ! » Et voilà qu'il se tourne vers Adriel. « Et toi, laisse nous en ! Je sais que lorsque tu commences, tu n'arrêtes plus mais pense aux copains ! » Dit-il en tapant l'épaule de son meilleur ami, tout en montrant du doigt la maison qui se dessine devant eux. Les lumières sont éteintes, signe que tout le monde dort vu l'heure tardive.


_________________

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)   

Revenir en haut Aller en bas
 
spilled blood on white streets (evadrilus, un quartier d'londres moldu, spring 78)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décors officiels!
» Un quartier de Mordheim
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Young Haitian MD named White House fellow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Retourneur de Temps :: Les RPs Vifs-
Sauter vers: