AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ride on me (starbuck)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2662
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ride on me (starbuck)   Mer 8 Nov - 21:06


La fumée disparait dans la nuit, formant des cercles ou des animaux fantastiques. Il inspire, laisse l'impression de chaque membre se relaxant sous l'effet nocif de la nicotine - avant de lâcher dans l'air des vagues de formes blanches abstraites. Assis - sur le perron de la maison des Maraudeurs, dans le Nord de Londres, il savoure le calme ambiant. Mais il déteste le Silence - Sirius Black - presque autant que l'ennui. Les deux sont souvent liés, lui rappelant constamment que la vie peut pas être constamment exaltée. Mais il la veut - l'exaltation - il veut sentir le sang qui boue dans ses veines, et son coeur battre vite. Trop vite. Plus vite. Il veut avoir l'électrique adrénaline dans chaque parcelle de son corps, et jouir de ses dix-huit ans. Avoir Dix-huit ans, encore - avant d'être un soldat. Avant d'être mort.
Il la voit, l'ombre qui s'étend - il l'a vu dans le regard de Regulus qui lui revient parfois dans ses rêves. Il le renvoie dans le fond de son esprit, et il savoure. Il savoure les moments perdus avec Remus. Il savoure chaque matin passé à déjeuner avec James, Peter et Rhaegar à sa table. Il savoure, de découvrir le Londres moldu qui les entoure. Il savoure d'être libre - souriant avec machiavélisme. La liberté avec un coup de purfeu.

Remus était sorti, ce soir-là, préférant la présence d'Alix à la sienne. Pas qu'il s'en plaigne, il savait qu'il aurait le droit à une nuit ou une matinée - plus vraisemblablement - de belles retrouvailles. Et de toute façon il avait d'autres projets, qui ne pouvaient être que mieux savourer si le plus sage d'entre eux se trouvait loin pour la nuit. Il n'avait pas encore eut la joie de profiter de Londres comme il l'entendait : de nuit, avec James.
Un nouveau terrain de jeu, et entre ses mains, un nouveau jouet. Il se tourna vers la belle, luisante sous la lumière du croissant lunaire. Elle brillait, noire étincelantes - le nom Marauder sur le côté qu'il avait peint avec l'aide et les conseils de Rhaegar. Il était doué en dessin - Sirius - et il aimait le travail manuel. Il avait presque terminé - ou du moins il pensait avoir terminé de travailler sur la belle bécane moldue pour en faire un monstre de fourberies. Il était excité, et il n'attendait qu'une chose - c'est qu'il rentre James. Qu'il revienne à la maison -

Ca ne tardera pas - il était soudainement devant Sirius, rentrant de sa journée - avec Harry ? Avec Lily ? Avec sa mère ? Sirius avait du mal à s'en souvenir, ayant passé le plus clair de son temps le nez sous la jolie moto, comme Remus avait sa meilleure amie, Peter son petit ami, et James mieux à faire. Pas qu'il s'en plaigne - il savait que James ne lui refuserait pas une soirée à deux.
Sirius - « Prends le temps de te changer, et de te faire beau et irrésistible. On va jouer ce soir. » Qu'il déclare avec un sourire en coin. Lui-même portait un pantalon de jean noir, serré et déchiré aux genoux. Un t-shirt des Rolling Stones à la langue rouge, et une veste en cuir avec clous pour décoration. Un look que Marlène lui avait choisit avec soin, déclarant qu'il était parfait pour cela - après avoir découvert un Punk moldu à Candem. Il avait poussé le vice jusqu'à mettre du crayon pour souligner son regard gris - sachant comme Remus avait apprécié quand il avait fait ca la dernière fois.
Sirius - « On va faire vo-rouler Marauder. Puis on a pas eut l'temps de profiter de Londres nocturne tous les deux. J'suis sûr qu'il y a plus à voir et à faire qu'à Godric's Hollow. » Décida-t-il avant de se pousser - à peine - pour laisser à James la place pour retourner dans la maison pour se préparer. « J'te veux parfait, Prongs. » Lâcha-t-il en claquant le fessier de son meilleur ami quand il passa près de lui, terminant tranquillement sa cigarette.


_________________

Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 149
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ride on me (starbuck)   Dim 10 Déc - 22:07


ride on me
@Sirius O. Black & James Potter (starbuck)
T’es pas déménagé avec les autres Maraudeurs depuis longtemps, t’es pas surpris cependant que ta mère t’réclame autant. C’pire en c’moment et t’doutes pas qu’au fil du temps, elle va s’habituer à ton absence. Ça doit être difficile car il y avait également Sirius depuis son départ du Square qui s’trouvait dans la maison, et à vous deux vous étiez tout sauf tranquille. Heureusement que Harry est de retour pour palier à votre double départ – c’bien la seule raison du pourquoi t’as pu partir c’soir, d’ailleurs. T’crois que s’il n’avait pas été à la maison, Maman se serait arrangée pour qu’tu n’quittes que demain matin, même après avoir indiqué que Sirius était probablement seul dans votre nouvelle maison. T’es presque certain, en fait, et la vérité c’est que t’as bien envie d’passer du temps avec ton âme-sœur, à profiter d’ce nouveau souffle de liberté qu’apporte cette maison dans l’Londres moldu, un avant goût d’ce que sera votre vie à tous les jours une fois que l’école sera terminée. T’sais que ça va être difficile d’dire adieu à Poudlard pour toujours, qu’vous y avez trouvé un foyer avec des amis qui sont devenu des frères.
C’donc les mains pleines de victuailles et objets plus ou moins utiles pour votre maison qu’tu dis au revoir à tes parents et Harry, espérant qu’ce qui n’est pas d’la bouffe trouvera son utilité. T’as pas osé retenir l’élan émotif d’ta mère, voyant son regard s’remplir de larmes et celui plus dur d’ton père. Lui aussi il est affecté par c’départ, bien qu’il l’camoufle bien.

T’as pas d’mal à tout transporter comme t’as l’droit d’transplaner- et une chance, car t’doute d’avoir pu transporter ça sans problème par poudre d’cheminette. En apparaissant devant la maison, t’es accueillit par la belle gueule d’la moto d’Padfoot et Padfoot lui-même, une clope au bec. « Prends le temps de te changer, et de te faire beau et irrésistible. On va jouer ce soir. » Y’a ton visage qui s’brise d’un grand sourire, alors qu’tu hoches la tête avec enthousiasme. « T’as lu dans mes pensées, Pads! J’suis déjà irrésistible alors ça devrait pas être trop long. » qu’tu lâches d’une voix enjouée. Arriver à la maison et t’faire offrir une soirée jeu sur l’échiquier du Londres moldu, t’pourrais pas demander mieux.
« On va faire vo-rouler Marauder. Puis on a pas eut l'temps de profiter de Londres nocturne tous les deux. J'suis sûr qu'il y a plus à voir et à faire qu'à Godric's Hollow. » Et là, il parvient à t’accrocher deux fois plus. Clair qu’Sirius sait depuis qu’il a décidé d’cette soirée qu’tu vas accepter- c’pas pour rien qu’vous avez c’fort lien entre vous. « Rouler ET voler, right? Si on veut bien connaitre c’terrain d’jeu, faudra aller tripper dans tous ses coins. » qu’tu enchaines en sentant l’engouement qui fait frétiller tes nerfs. T’as hâte, et t’glisse un regard conquis sur la belle moto. « T’as réussi à faire d’elle une ride parfaite? » qu’tu demandes, curieux d’savoir si effectivement, Pads est parvenu à faire une bonne job d’réparation sur la Marauder.

Il s’tasse tout juste qu’tu puisses passer près d’lui, alors tu t’avances car mine d’rien, c’que t’as entre les mains commence à s’faire lourd. « J'te veux parfait, Prongs. » Ainsi tu n’peux rien faire contre la main qui s’abat soudainement contre ton fessier. « Faudrait qu’tu m’donnes un défi plus grand qu’celui d’être parfait, Padfoot. » qu’tu soupires avec un sourire, avant d’lui faire un clin d’œil et d’rentrer à l’intérieur.
Une fois en-dedans, tu déposes l’paquet d’cadeau d’ta mère sur la table et lance un sortilège pour que l’tout s’range tout seul. T’préfères mettre ton énergie à trouver d’beaux vêtements pour accompagner Sirius et sa bécane dans les rues d’Londres. T’enfile une chemise rouge par-dessus une camisole blanche et trouée, col qu’tu remontes derrière ta nuque. T’as un jeans foncé qui s’délave et s’use par endroit, et s’il est pas déchiré a d’nombreux endroits c’est sur le point. Pour accompagner l’tout tu t’glisses aussi une sublime veste en cuir noir. Deuxième arrêt dans la salle d’bain pour qu’tu puisses faire une retouche à tes cheveux, puis t’regardes ton reflet avec un sourire satisfait.

En repassant dans la cuisine tu remarques qu’tout s’est rangé alors t’attrapes la boîte d’carton pour la jeter en ressortant dehors, avant d’te tourner vers ton meilleur ami, l’regarder d’la tête aux pieds pour tenter d’voir où il foutu son paquet d’clopes. Au final il attrape celle qu’il a entre les lèvres pour tirer sur l’bâton d’nicotine. « Maintenant que j’suis parfait, on y va? » qu’tu demandes en t’approchant d’la moto, prenant une nouvelle bouffée d’la cigarette- c’que tu fumes jamais chez tes parents. « J’imagine qu’en m’attendant, t’as eu l’temps d’penser à quel coin t’veux découvrir en premier? Ou on laisse Marauder nous mener à notre destination? » qu’tu dis en t’tournant vers Pads, c’limite si tu sautilles pas sur place d’excitation.
T’sais qu’votre soirée sera enflammée, qu’importe ce qui s’y passera. Avec Sirius Black et James Potter, ça n’peut après tout pas en être autrement.


_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF.  - bold, honourable, strong-willed

STAFF. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 2662
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Sirius O. Black le Ven 22 Déc - 0:39, édité 1 fois
MessageSujet: Re: ride on me (starbuck)   Ven 22 Déc - 0:38


Il le voit arriver dans une prestance chevaleresque - James Potter - cette aura sublime de héros l'entourant, lumineuse présence qui peut pas arrêter un sourire moqueur de venir se glisser sur le visage de Sirius. Il ignore quand est-ce qu'il est devenu si dépendant de la présent de James dans sa vie - il ignorait qui il était sans James, se souvenant comme d'un rêve ancien de son enfance avant de voir le Potter entrer dans le Poudlard Express à sa suite, lui demandant de virer du milieu ou de l'aider à tenir sa valise qui semblait décider à l'abandonner là. Après avoir finalement dompter la valise récalcitrante, ils se sont retrouvés à rire, stupidement, du reste du monde - comme s'ils se connaissaient depuis toujours. Et si Sirius avait été surprit d'entendre le son de son propre rire - il avait accepté James dans son existence avec une simplicité déconcertante.
Il n'avait pas eut besoin de gagner sa confiance, il avait apporté à Sirius la sienne. Il lui avait appris à être lui, à se redresser pour sortir de l'ombre du Black pour devenir - un Maraudeur, un ami, un allié. James était la meilleure part de lui-même, et il n'existait plus un monde dans lequel ils n'étaient pas inséparables.
James - « T’as lu dans mes pensées, Pads! J’suis déjà irrésistible alors ça devrait pas être trop long. » Levant les yeux au ciel non sans pouvoir empêcher un ricanement de lui échapper, le Black désigne sa moto dont il ne cachait pas sa fierté. Et s'il avait passé des jours à travailler dessus il était à présent plus qu'impatient de l'essayer. Le dernier voyage en compagnie de Remus avait été parfait - ils n'avaient fait que rouler cependant, mais il avait déjà ressenti cette vague de liberté, cette électricité s'envoyant dans chaque part de son corps. Il en voulait encore, il en voulait plus.
James - « Rouler ET voler, right? Si on veut bien connaitre c’terrain d’jeu, faudra aller tripper dans tous ses coins. »  
Sirius - « Et Londres a assurément un milier de coins pour tripper. » Ajouta-t-il en se tournant vers son compagnon pour la soirée - et son impatience devint une véritable trépignation, incapable, presque, de se contenir de se lever et d'emporter James dés à présent sur la Moto. Se fichant de prendre le rsique de la faire voler pour la première fois ainsi - sans préparation. Après tout il fallait bien une première fois, n'est-ce pas ?  
James - « T’as réussi à faire d’elle une ride parfaite? »
Sirius - « Elle était déjà parfaite. » Dit-il en arquant un sourcil, usant des mêmes mots que James pour désigner sa moto devenue une part de son existence - son obsession devenue passionnelle le rendant aveugle à ses imperfections. Elle était - de fait - parfaite à ses yeux, bien qu'elle passait pour un tas de rouilles pour les connaisseurs. Il avait travaillé en usant des livres de mécaniques prêtés par Andromeda, Lily, Remus et Rhaegar - ne sachant se contenir quand il s'agissait de ce qu'il aimait.
James -  « Faudrait qu’tu m’donnes un défi plus grand qu’celui d’être parfait, Padfoot. »
Sirius - « Comme celui de devenir modeste ? » Demanda-t-il en claquant la fesse de son meilleur ami quand il passa à côté de lui, le laissant se préparer le temps de rallumer une cigarette comme James l'avait allègrement privé de la sienne.  

Et il mit pas longtemps - en effet - le Potter pour rejoindre son frère de coeur, habillé avec toute sa luminescence. Et ils sembleraient être de parfaits frères jumeaux pour le reste du monde - d'autant avec des tenus qui se ressemblaient parfaitement.
James - « Maintenant que j’suis parfait, on y va? » Avisant la cigarette qui se trouvait dans la bouche de James, Sirius se leva finalement et prit les clés de la moto qu'il avait gardé dans sa poche - il pourrait totalement la faire démarrer d'un coup de baguette, mais quel charme y aurait-il à cela ?
Sirius - « Ah, Jamesie, que diraient tes parents s'ils te savaient cette vilaine habitude ? » demanda-t-il en désignant le bâtonnet moldu, avant d'atteindre la moto, et d'y monter, proposant à James de passer derrière lui - et oubliant d'être prudent et de mettre des casques par la même occasion.
James -  « J’imagine qu’en m’attendant, t’as eu l’temps d’penser à quel coin t’veux découvrir en premier? Ou on laisse Marauder nous mener à notre destination? »  
Sirius - « On pourrait se perdre à Candem, ou découvrir Soho - il parait qu'il s'y joue de la musique moldue délirante. Et c'est assez loin pour pouvoir y voler . »  Proposa-t-il et sans attendre la réponse de James, plaça la clé pour démarrer le moteur, et fit vibrer le moteur de la belle bécane - se mettant à rire d'excitation joyeuse. Avant de lancer les rues sur l'alphase et se mettre à rouler sur la route déserte du quartier encore calme où ils vivaient.  
Sirius - « Tu t'sens prêt, Prongs ? » Demanda-t-il avant d'actionner le sortilège de vol -

(oui : la moto s'envole sans encombre, et ils se mettent à traverser le ciel jusqu'à Soho.
non : la moto s'envole, puis crashe des flammes, et finalement ce sont eux qui se crashent - droit dans la Tamise.)



_________________

Love brings up emotions that run the gamut from agony to ecstasy. Love can inspire us to accomplish some of the craziest and most amazing feats. Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

STAFF — compte fondateur


Messages : 1315
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ride on me (starbuck)   Ven 22 Déc - 0:38

Le membre 'Sirius O. Black' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 149
Date d'inscription : 20/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ride on me (starbuck)   Lun 22 Jan - 3:46


ride on me
@Sirius O. Black & James Potter (starbuck)
La dernière fois qu’vous avez passé un long moment en tête-à-tête, il avait l’âme peinée, ton frère d’cœur. Après avoir perdu son frère de sang, encore une fois, après avoir reçu les coups sans qu’ils puissent les comparer à celles laissées sur l’esprit. Sauf qu’il fort, Sirius Black, il accumule les cicatrices sans les laisser l’arrêté, s’relevant coup après coup- et t’seras là toujours pour l’épauler. Vous êtes fiers tous les deux, arrogants, vous levez l’nez et laissez personne voir vos faiblesses. Comme tout le monde vous avez vos peurs, vos doutes. Comme tout le monde, il est parfois plus facile d’les laisser prendre le dessus, même si la façade souriante tient toujours. La vérité, c’est qu’vous restez forts car vous êtes ensembles. Les quatre Maraudeurs, Padfoot et toi. T’fais sortir l’meilleur de lui, sauf qu’il fait la même chose avec toi. C’est l’rôle de l’amitié vraie, après tout, d’faire ressortir le meilleur chez l’autre, ou lui rappeler quand il traverse une période noire.
La dernière fois t’as fini par l’faire sourire malgré son coup d’blues, c’soir t’arrives à la maison et il t’accueille en joie et en beauté, près à farfouiller la ville pour y découvrir tous ses trésors- que tous les deux. « Et Londres a assurément un milier de coins pour tripper. » « J’espère, autrement, quelle aurait été l’intérêt de s’y installer? » qu’tu demandes en t’approchant, tes mains pleines ne t’empêche pas d’lui flasher un sourire moqueur.

En l’regardant comme il faut et t’approchant davantage, t’as l’impression d’le voir tressauter sur place. Mais quand tu l’vois roder autour d’Marauder, qui elle est brillante sous toute les coutures, tu comprends vite pourquoi. C’l’heure de la sortir. « Elle était déjà parfaite. » Presque parfaite, comme il a dû investir bien du temps pour la rendre fonctionnelle- il n’y a qu’une seule façon de s’en assurer. « Ça, on l’verra si on parvient à rester dans les airs tout à l’heure. » Ta voix s’fait taquine, bien que c’est qu’tu souhaites, qu’elle vole et prouve sa perfection.
« Comme celui de devenir modeste ? » Tu t’arrêtes alors pour lui jeter un regard incrédule, avant qu’ton visage s’fasse pensif. Regardant vers les étoiles quelques secondes t’finis par approuver d’un signe de tête, un rictus amusé faisant lentement sa place sur ton visage. « J’avoue qu’ça, ça serait un défi d’taille. » Tu reprends ta route là-dessus, cul claqué quelques secondes après sans qu’tu puisses rien n’y faire- pas qu’tu t’en insultes, ou qu’tu puisses y faire quoi que se soit avec les réserves digne d’une fin du monde qu’t’as gavé ta mère.

Ça ne prend pas trop d’temps à t’préparer, comme t’as autant hâte qu’Sirius te retrouver sur sa splendide bécane, entre les nuages et les étoiles. T’enfiles une tenue qui s’agence très bien avec la sienne, n’oubliant pas l’incontournable veste d’cuir avant d’le rejoindre, clope au bec. « Ah, Jamesie, que diraient tes parents s'ils te savaient cette vilaine habitude ? » Y’a un râle amusé qui t’échappe, entrainant la fumée blanche d’ta dernière bouffée dans l’vent. « Ils seraient pas dupes et crieraient ton nom, pour t’demander des explications. Certain qu’ils sauraient que c’est une de tes mauvaises habitudes. » Pas qu’Sirius soit vraiment responsable, il t’as quand même pas foutu les cigarettes au fond d’la gorge jusqu’à c’que tu puisses plus t’en passer. À tout coup c’des commentaires pour vous prendre affectueusement la tête, vous perfectionner ensembles afin d’être toujours à votre meilleur pour emmerder l’reste du monde.
Avant d’prendre place derrière Sirius et t’passer tes bras autour d’lui pour pas craindre d’foutre le camp en bas d’Marauder une fois qu’elle aurait démarrée, t’prends l’casque qu’il t’tend et t’attends pas avant de l’enfiler. Même les Maraudeurs savent être prudents, quand la situation le demande. Ou plutôt, qu’il trouve que la situation le demande, selon les critères maraudiens. « On pourrait se perdre à Candem, ou découvrir Soho - il parait qu'il s'y joue de la musique moldue délirante. Et c'est assez loin pour pouvoir y voler. » qu’il t’répond pendant qu’tu t’installes en arrière d’lui, s’penchant pour démarrer la moto à la moldue et tourner la clé dans l’contact. « J’te suis partout tant qu’on peut voler, capitaine! » qu’tu beugles par-dessus l’fort ronronnement qui s’échappe alors d’la belle Marauder.

L’rire libre d’Sirius est contagieux, et c’pas long qu’tu te joignes à son éclat alors qu’il s’engage sur la route. « Tu t'sens prêt, Prongs ? » « Toujours, Pads, fait-moi ronronner c’joujou! » qu’tu réponds et aussitôt, il actionne l’enchantement et la moto décolle. Vous montez vers le ciel, l’vent s’fait plus froid, et t’peux qu’ouvrir les bras avant qu’Sirius prenne trop d’vitesse, t’prenant pour un oiseau avec un cri d’victoire aux lèvres-
La joie est d’courte durée cependant, y’a soudainement la bécane qui s’met à cracher des flammes. T’as tout juste l’temps d’te raccrocher à Padfoot qu’Marauder crache puis descend d’un mètre, puis deux, puis- puis y’a la foutue Tamise, juste sous vos pieds. « Hé merd- » qu’tu commences à sortir, mais une seconde après t’prends un bouillon quand vous crevez la paisible surface de l’eau. Z’êtes creux, mais pas assez pour perdre de vue la moto quand tu t’en retrouves éjecté- possiblement Pads aussi. T’as l’réflexe de sortir ta baguette, heureusement vous étiez pas assez haut pour qu’un d’vous trois subisse d’vrais dommages, les plus à risques sont les moldus qui vous ont possiblement vu crashés, qui s’demandent maintenant s’ils sont pas rendu fous.

Grâce à un sortilège d’lévitation, c’toutefois possible d’ramener la moto sans vous noyer au passage. Une fois sur la berge, tu te laisses tomber à côté d’Pads, qui s’laisse tomber à côté d’sa belle mouillée. L’souffle court, tu tournes ta tête d’façon à regarder l’brun, roulant des muscles pour t’assurer que t’as rien d’cassé. « Tu disais qu’elle était parfaite, Black? Tu m’as pas dit qu’t’avais installé un sortilège pour qu’elle puisse aller sous l’eau- on vient d’voir que c’est réussit. » Tu chignes mais t’as un sourire énorme sur l’visage, clairement amusé par toute c’te situation. T’es déçu qu’elle ait pas volé, la petite, sauf qu’vous aurez juste à réessayer. Avec un peu d’amour, tout est possible. « On réessaie, ou on la laisse reposer l’temps d’un verre à Camden? » Vous avez la nuit, après tout, pour parvenir à voler jusqu’à Soho et découvrir les folies d’ce quartier moldu.

l'dé est roi :lala: :
 


_________________

tous pour un & un pour tous
a warning to the people, the good and the evil, to the soldier, the civilian, the martyr, the victim. this is war. it's the moment of truth and the moment to lie, and the moment to live and the moment to die. the moment to fight, to fight to the right to the left. we will fight to the death, to the edge of the earth. it's a brave new world.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

STAFF — compte fondateur


Messages : 1315
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ride on me (starbuck)   Lun 22 Jan - 3:46

Le membre 'James Potter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ride on me (starbuck)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ride on me (starbuck)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» ( Dimitri ) Just ride
» Bumpy ride (+) William
» RIDE OR DIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Londres :: Londres Moldu-
Sauter vers: