AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 cartes sur table (osfaith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 290
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: cartes sur table (osfaith)   Mar 21 Nov - 9:58


cartes sur table
oswin & faith
T’sors de l’infirmerie le matin avant la finale, frustrée. Frustrée parce que t’as passé une semaine à rien faire avec des nuits à souffrir à cause du Poussos et en résultat, tu peux même pas te venger des Batteurs qui t’ont mise dans un sale état. Bras cassé, côtes cassées aussi et muscles froissés – t’as grimacé pendant toute une semaine à la suite du dernier match, et la finale tu l’as passée dans les gradins à gueuler pour ton équipe au lieu de participer. T’crevais d’envie de faire pareil en voyant Alice voler, et t’rêvais juste qu’un des Batteurs la fasse s’écraser au sol elle aussi, grognant intérieurement. Seul avantage, t’étais à côté de Chester dans les gradins, il s’était assis entre Meghan et toi pour éviter un accident au milieu du match. C’est que les affrontements entre toi et ta jumelle peuvent être violents parfois, et c’est pas rare qu’elle veule utiliser son don pour t’griller une bonne fois pour toutes. Suffit que tu l’appelle pyromane pour qu’elle sorte de ses gonds, et suffit de savoir courir assez vite pour lui échapper.
C’est facile, mais moins quand t’es clouée dans un lit, bloquée sans pouvoir bouger alors qu’elle vient te narguer quand personne n’est là pour t’sauver d’elle.
T’as finalement été vite remise sur pied, mais faut croire que Selwyn t’as gardée à l’infirmerie juste pour la chose, argumentant que tes muscles doivent s’en remettre alors que tu pouvais marcher et voler sans problème.
En attendant, t’broie du noir en marchant dans les couloirs, direction une des salles de classe vide que les profs ont prêtée pour les 6e année qui doivent s’entraîner en Sortilèges. Ou toutes les années en général – et cette fois t’y vas avec le sourire parce que c’est Feuerbach qui est ton binôme depuis le début de l’année dans cette matière. Sans mentir, t’aurais préféré Black, mais l’avantage de devoir s’approcher d’Oswin c’est que tu peux le faire péter un câble en bavant sur Regulus à côté. Et si il pète un peu trop un câble ensuite et que Regulus en a marre de ses crises de jalousie un jour, t’as peut-être une chance de pouvoir t’en approcher. C’est un rêve qui n’arrivera jamais – malheureusement – comme le rappelle Meghan en permanence, mais t’as le droit d’imaginer ça, right?
T’avance avec un livre sous le bras – Livre des sorts et enchantements, niveau 6 – et t’finis par arriver vers la salle où t’dois voir Oswin en quelques minutes.
T’espère que t’auras pas à attendre, parce que si t’es du genre ponctuelle, tu déteste attendre, et te foutre en boule en ce moment c’est pas vraiment une bonne idée.
T’pousse la porte, en croisant les doigts pour qu’il soit déjà là – mais c’est pas encore le cas, et tu te rends compte que t’es en avance. T’hausse les épaules, avant de t’asseoir sur une table, baguette en main, feuilletant le bouquin sans vraiment prêter attention aux instructions. C’est juste pour trouver la bonne page en attendant que le temps passe, et t’balance tes jambes dans le vide, impatiente.
Tu tiens déjà à moitié en place, t’as envie de voler un peu pour voir si une semaine sans entraînement avec Bella gêne la maîtrise de ton don, sauf que c’est pas le moment.
C’est ton secret, secret familial et en dehors des Thornton, seule Echo est au courant. Et c’est hors de question qu’Oswin le sache – alors t’as qu’à prendre ton mal en patience pour survivre aux minutes qui restent.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Mar 21 Nov - 10:46


cartes sur table
oswin & faith
Oswin - « J'dois rejoindre Thornton, pour ce foutu devoir d'Sortilèges. »
Regulus - « T'dois vraiment ? Maintenant ? Parce que t'sais qu'on a l'dortoir pour nous seuls... »
Oswin - « Y a rien qui m'tenterait plus qu'ça, Lieben. D'autant que si elle doit encore avoir des coeurs dans les yeux en parlant d'toi j'suis pas sûre de pouvoir m'contenir longtemps. » T'vois qu'il est gêné, grimaçant avant d'éviter ton regard - mais t'peux pas t'empêcher. Quand il s'agit d'Faith t'as pas beaucoup d'capacité à contenir tes grognements. Pas qu'tu puisse vraiment l'expliquer - elle a juste une manière d'agir qui t'rend agressif, et t'as du mal à passer du temps avec elle. Sauf qu't'as pas le choix - depuis le début d'année vous travaillez à deux en Sortilèges, et t'as la joie d'te retrouver avec elle. En théorie t'es pas contre, parce qu'elle est loin d'être nulle dans la matière, et t'aime pouvoir compter sur tes binômes pour avoir d'bonnes conversations. En général. C'pas le cas avec la Gryffondor, et t'essaie de l'éviter la majorité du temps. Tu l'peux pas - aujourd'hui - alors t'quitte la salle commune après un dernier regard, et un sourire prometteur vers Regulus. T'feras en sorte d'pas rentré trop tard, puis peut être que ce soir il sera pas contre t'accompagner dans ta ronde. C'sur cette idée - comme t'peux pas lui ravir la bouche au milieu des autres étudiants - qu'tu quitte finalement la pièce. T'as enchainé les cours, jouissant juste de quelques minutes avec Regulus pour déposer tes affaires avant d'prendre de quoi travailler avec Faith. T'as pas eut l'choix - elle te l'a pas laissé pour te dire qu'vous deviez vous retrouver à ce moment-là pour votre devoir.

Les maléfices - c'un sujet qui manque pas d'intérêt, et t'as lu tout ce que tu pouvais sur ca depuis qu'le professeur vous l'a annoncé. Quelques ouvrages qui s'trouvent près de ton lit, ou dessus - comme tu recommences à dormir avec Regulus en temps normal. Depuis qu'il a attrapé l'Vif d'or, tu arrêtes plus de l'en féliciter. T'arrêtes plus non plus d'sourire, et d'être plus enthousiaste, souriant, et d'faire des trucs stupides. C'pas rare que tu t'retrouves avec des cigarettes dans la poche maintenant, ou que tu t'laisse à aller dans les soirées illégales tenues par les autres étudiants. T'sais que la vie est plus si sombre - ou qu'vous faites tout pour oublier qu'elle l'est.
T'arrive pile à l'heure devant la salle où Faith elle t'attends. C'est assez étonnant - en vrai - qu'elle t'sorte par les yeux. T'as jamais fait attention à elle, ni à aucune fille qui semblaient s'intéresser à Regulus. Mais quand il a cessé d'te parler, après t'avoir presque embrassé, t'as commencé à t'sentir agacée de les voir lui tourner autour. Maintenant quand Faith en parle avec fascination, d'Regulus, t'as juste envie d'la faire taire pour toujours.
Oswin - « J'vois que tu es en avance, j'espère que je t'ai pas fait trop attendre. » T'dis en entrant dans la pièce - avec dans ton sac un parchemin, une plume, ton bouquin. T'porte un pantalon serré bordeaux, un t-shirt blanc avec des arabesques, et ton maquillage - comme toujours. « J'propose qu'on perde pas trop d'temps. On doit choisir quelques maléfices à développer mais s'fait une partie sur ce qu'est un maléfice - évidemment. » T'dis en t'glissant sur la table en face d'elle.
Oswin - « T'veux qu'on se concentre sur quoi ? »
 


_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 290
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Jeu 23 Nov - 15:23


cartes sur table
oswin & faith
T’as pas attendu longtemps avant qu’il ne se pointe, ton partenaire du moment. T’attends jamais vraiment longtemps avec Oswin Feuerbach, t’as la chance qu’il soit du genre ponctuel quand il le veut. Sinon t’en aurais vite marre – ça t’es déjà arrivé de repartir travailler en solo à la bibliothèque quand l’binôme tardait à arriver. Ou plutôt à aller squatter le terrain de Quidditch vide, parce que tu préfère largement voler plutôt qu’étudier. C’est beaucoup plus intéressant et ça te permet de te dépenser en plus d’essayer de maîtriser ton don.
T’fais d’une pierre deux coups, et tu compte plus les fois où t’as séché les cours pour aller retrouver ton balai et le vent. C’est que t’as le mal de terre, des fois, et que c’est souvent handicapant.
C’est notamment pour ça que tu t’es assise sur la table au lieu de sur une chaise. Une table c’est en hauteur et t’peux bouger les pieds comme tu veux sans toucher le sol, alors qu’une chaise c’est tout le contraire.
Pour une fois, t’as bossé avant de devoir travailler avec quelqu’un. D’habitude tu laisse les autres tout faire en période de Quidditch, parce que c’est pas en étudiant qu’tu pourras atteindre ton rêve – jouer dans une équipe de niveau professionnelle après Poudlard. Comme Chester a eu la chance de le faire, et t’peux plus attendre de savoir si t’as le niveau ou pas.
T’as patienté entre le moment où t’as passé la porte et celui de l’arrivée du serpent en t’amusant à essayer de voler un peu – c’est par réflexe que tu t’es foutue en tailleur sur la table, te vidant la tête pour t’élever d’un ou deux centimètres.
T’ferme les yeux à chaque fois, alors tu peux pas savoir ce que ça fait, et c’est limite frustrant.
T’sais pas combien de temps t’es restée à voleter au dessus de la table, mais quand t’as entendu des pas dans le couloir, tes yeux tu les as ouverts directement et pour une fois, tu t’es pas écrasée sur la table en manquant de tomber.
T’es assise comme avant qu’tu ferme les yeux quand ton binôme arrive, et tu le salue d’un sourire – pendant qu’ton cerveau mal foutu de rouge et or se met en rogne parce qu’Oswin s’entend bien avec Regulus et pas toi.  Tu vérifie que tes affaires sont sorties, histoire de pas passer pour une flemmarde – et quand tu vois que c’est le cas t’arrive à te détendre. Et t’souris, encore. Même si au fond t’as envie de l’étrangler, des fois.
OSWIN – « J'vois que tu es en avance, j'espère que je t'ai pas fait trop attendre. »
Tu secoue la tête, en essayant de pratiquer ton don t’as tout fait sauf perdre ton temps.
FAITH – « Rassure toi, c’pas le cas. J’ai pas eu le temps d’attendre, » que tu réponds pour le rassurer. Parce que c’est vrai – quand tu ferme les yeux t’perds facilement la notion du temps.
OSWIN – « J'propose qu'on perde pas trop d'temps. On doit choisir quelques maléfices à développer mais s'fait une partie sur ce qu'est un maléfice – évidemment. T'veux qu'on se concentre sur quoi ? »
FAITH – « Faudrait qu’on fasse d’abord la définition d’un maléfice avant d’en choisir quelques uns, parce que j’crois me souvenir que selon l’effet du sort c’est pas souvent considéré comme un maléfice. Ou l’intention d’la personne qui l’a lancé. J’sais plus. En parlant de l’attention – on devrait faire une partie sur la pratique des maléfices qu’on aura choisis, aussi. D’où vient la formule et comment il faut faire pour l’utiliser et le maîtriser, et tout. S’tu vois ce que je veux dire. »
Même si t’as pas passé des heures à la bibliothèque à y réfléchir avant de venir, t’es pas venue sans avoir d’idées, et t’es plutôt fière de celles que tu viens de lister.
 


_________________

faith a. thornton
Even if we wander in unfamiliar places, even if we get lost I’ll follow my heart that’s more honest than anyone else’s Because I can’t resist your quiet movements that strike me, and your sharp and soft gaze..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Ven 1 Déc - 20:56


cartes sur table
oswin & faith

T'as pas envie de perdre de temps, et t'as encore moins envie d'être là. Dés que t'entre dans la pièce pour voir que Faith Thornton s'y trouve déjà tu sens une pointe d'agacement te faire grimacer - tu veux pas laisser tes émotions te contrôler, et t'es plutôt doué pour jouer à être indifférent au monde. En général - sauf avec elle et t'sais pas pourquoi. Ou si tu le sais, tu veux pas y réfléchir. Peut être si - après tout ca n'a rien de logique tes réactions, t'en est parfaitement conscient, et tu sais pas comment les comprendre, ni encore comment les contrôler. Tu le sais pas - t'as vu Regulus tourner autour des filles de l'école durant des mois et des mois - tu les as vu quitté l'dortoir avec les cheveux défaits, et le sourire idiots aux lèvres. Tu l'as vu aussi s'montrer trop entreprenant avec d'autres garçons avant toi, et t'as jamais ressenti ca. Cette colère, cette envie de frapper quelqu'un, ou juste de lui gueuler des insanités à la tronche sans aucune raison. SAns aucune logique - répéter à Faith qu'elle peut baver sur Regulus il en a rien à foutre d'elle. T'sais que ca servirait à rien, mais t'es presque sûr que ca te ferait un bien fou d'pouvoir le dire.
Sauf qu'ut sais que tu le peux pas. T'peux pas te le permettre - au nom de quoi après tout ? C'pas comme si Regulus t'avait promis quoi qu'ce soit - ou qu'il t'appartenait, ou c'genre de chose. Tu préfères penser que c'est parce qu'il est un Black, un sang pur fiancé - de plus - à une d'tes proches amies, et qu'voir Faith lui tourner autour ca fait juste l'effet qu'elle s'fiche de savoir ca. Il est d'sang pur, elle a rien à faire autour d'lui. N'est-ce pas ?

Mais pour l'heure il s'agit pas d'Regulus, mais juste d'vous deux et de votre devoir à rendre. C'pour ca que t'es là, alors tu perds pas vraiment d'temps avant de te conduire jusqu'à une chaise où tu t'pose en sortant tes affaires pour travailler.
FAITH – « Rassure toi, c’pas le cas. J’ai pas eu le temps d’attendre, »
Oswin - « Parfait. » Tu cherches tout de suite à vous mettre dans le travail. T'es pas le genre d'étudiant qui aime perdre du temps en babillage inutile histoire de de mettre dans l'ambiance. Tu pense plutôt que plus vite t'as fini, plus vite t'seras dehors pour profiter au mieux de ta soirée. Mieux qu'avec la demoiselle. mais pour l'moment tu tente plutôt de rester concentré, d'voir ce que tu peux tirer de cette nouvelle collaboration entre vous. En général vous travaillez pas trop mal - surtout parce que vous vous retrouvez pas pour travailler, juste pour vous distribuer les taches à faire.
FAITH – « Faudrait qu’on fasse d’abord la définition d’un maléfice avant d’en choisir quelques uns, parce que j’crois me souvenir que selon l’effet du sort c’est pas souvent considéré comme un maléfice. Ou l’intention d’la personne qui l’a lancé. J’sais plus. En parlant de l’attention – on devrait faire une partie sur la pratique des maléfices qu’on aura choisis, aussi. D’où vient la formule et comment il faut faire pour l’utiliser et le maîtriser, et tout. S’tu vois ce que je veux dire. » T'opine en l'écoutant parler, prenant ta plume pour lui faire gratter l'papier de tout ce que vous pouvez dire d'intéressant.
Oswin - « C'pas dur de voir c'que tu veux dire. » T'peux pas t'empêcher, tu l'voudrais, mais tu peux pas. Et si tu réussissais à t'montrer un peu sympathique peut être que les gens t'aimeraient plus facilement. Pas que ca t'inquiète, en vrai, tu t'fiche d'être apprécié ou pas. « L'terme Maléfice vient d'deux termes latins : malus qui signifie mal et facio qui veut dire faire. L'intention, c'bien ca qui fait d'un maléfice un maléfice - c'un sort visant à nuir à la personne en face de soi. » Tu l'dis avec nonchalance, comme pour lui assurer que t'as fait des recherches, et qu'tu as une belle idée d'quoi vous aller devoir parler.
Oswin - « T'veux t'attaquer à tes maléfices de quel genre ? Si tu veux qu'on en présente l'utilisation peut être n'pas choisir des impardonnables. Histoire qu'on use d'la pratique pour mieux écrire nos théories ? » T'demande, avec l'idée que peut être l'usée comme cobaye pour votre devoir c'pas plus mal comme idée.

 


_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 290
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Lun 4 Déc - 15:59


cartes sur table
oswin & faith
T'as pour principe de ne jamais arriver en retard même au rendez-vous le plus quelconque. Parce que si les retards des autres t'insupportent, t'as pas envie d'infliger ce sentiment d'attente inutile et frustrante aux autres - alors depuis le jour où t'as réalisé ça, t'as décidé d'arriver cinq, ou dix minutes en avance. Ça dépend de la personne, d'ton humeur, et de la possibilité de le faire.
Oswin a juste mérité cinq minutes de ton temps - et cinq minutes c'est pas ce que t'appelle beaucoup.
C'est pour ça qu'tu lui réponds qu'attendre, t'en as pas eu le temps. En vrai t'as juste eu le temps d'ouvrir les yeux avant d'oublier le reste du monde comme à chaque fois que tu t'entraîne, avant qu'il découvre ton secret. T'as l'coeur qui bat un peu trop vite - et si ça ne s'était pas passé comme prévu, t'ose même pas imaginé ce qui aurait pu arriver. Ce qu'il aurait pu en faire, de cette information - t'grimace quand il a le dos tourné parce que ton cerveau a beaucoup trop d'imagination.
T'as pas envie de passer beaucoup de temps à faire semblant d'être gentille avec Oswin, alors t'es plutôt heureuse qu'il arrête là les mondanités et de constater qu'il a l'air d'être sur la même longueur d'onde que toi : se mettre à bosser le plus vite possible pour être débarrassé de l'autre ensuite.
OSWIN - « Parfait. »
T'ose lui faire un sourire, une réaction qu'tu juge normale. C'est le jeu du chat et de la souris entre vous deux, en permanence, alors que toi tu rêve que de lui poser des questions sur son meilleur ami pour l'connaître un peu mieux, Regulus Black. T'as le coeur qui s'emballe dangeureusement quand tu le croise dans les couloirs, ce qui est totalement incompréhensible vu que t'as récemment constaté que tu le connais aussi peu que Meghan - c'est dire que la situation est désespérée. T'penses pas à mal quand t'imagine ça, et t'as toujours ce foutu espoir qu'il veuille bien t'en parler un jour, le Feuerbach, sauf que t'es au courant que ça arrivera jamais.
OSWIN - « C'pas dur de voir c'que tu veux dire. »
T'lève le plus discrètement possible les yeux au ciel. T'es loin d'être idiote, et si il y a une chose facile à interpréter c'est qu'il vient pas de parler de maléfice. T'décide de pas répondre, n'ayant absolument aucune envie de te prendre le chou avec Oswin ajourd'hui, même si t'sais que ça arrivera - forcément. « L'terme Maléfice vient d'deux termes latins : malus qui signifie mal et facio qui veut dire faire. L'intention, c'bien ça qui fait d'un maléfice un maléfice - c'un sort visant à nuir à la personne en face de soi.T'veux t'attaquer à tes maléfices de quel genre ? Si tu veux qu'on en présente l'utilisation peut être n'pas choisir des impardonnables. Histoire qu'on use d'la pratique pour mieux écrire nos théories ? »
T'hoche la tête, contente de voir que malgré tout, Oswin continue à jouer au partenaire de boulot prenant son rôle au sérieux. T'as pas chaumé aussi, même en étant coincée à l'infirmerie t'as réussi à obtenir de Donna qu'elle aille te chercher des bouquins pour t'aider à survivre et pas perdre le fil des cours. Un truc presque choquant venant de toi - vu la façon dont ta soeur t'as regardée, t'es sûre qu'elle a cru que c'était pas à toi qu'elle parlait, mais à une fausse Faith Thornton et quelqu'un d'autre sous polynectar.
FAITH - «Ça t'déçoit de pas pouvoir choisir d'impardonnables, hein ?» T'regrette pas une seconde ce que tu viens de dire - jouer avec le feu des autres c'est une habitude dont tu peux pas te passer. «J'pensais même pas s'intéresser à des maléfices. Mais montrer comment des sorts tous simples peuvent devenir des maléfices.»
T'penses à Chester en disant ça - t'as aucune idée de ce qu'il a pu subir, mais l'intention fait tout, et t'as pas de doute qu'un simple wingardium leviosa lancé pour balancer quelqu'un contre un mur et le laisser pour mort, ça en fait un maléfice. «Genre, j'suis sûre que des gens ont déjà eu l'idée d'utiliser le sortilège de lévitation pour balancer leur victime sur le sol depuis la Tour d'Astronomie.»
T'viens peut-être de lui donner une idée, à Oswin, mais c'est loin de te passer par la tête au moment où t'explique l'idée que tu viens d'avoir. Et qu'tu penses être pas mal exploitable. 


_________________

faith a. thornton
Even if we wander in unfamiliar places, even if we get lost I’ll follow my heart that’s more honest than anyone else’s Because I can’t resist your quiet movements that strike me, and your sharp and soft gaze..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Lun 4 Déc - 21:22


cartes sur table
oswin & faith
Au moins vous semblez vous entendre sur l'rythme à adopter pour vous sortir le plus rapidement de cette pièce qui devient sordide. Tu te vois pas y passer de longues heures à tâcher de terminer ce devoir - t'es presque certain que tu préfère même voir avec elle ce que vous devrez écrire chacun de votre côté avant de vous mettre en commun avant le rendu. Presque - sauf que t'as besoin de notes excellentes pour terminer au Ministère comme tu le prévois, alors tu peux pas prendre le risque de pas savoir exactement ce que ta partenaire entend écrire sur son parchemin. T'veux être certain - alors tu te retrouves à te répéter que t'as rien contre Faith, ou qu'elle devra pas te mettre autant sur les nerfs. Respire, Feuerbach, respire. Tu t'gêne pas de faire une remarque moqueuse - surtout que t'es pas friand de tes camarades qui te parlent comme si tu étais abruti, ou que t'avais du mal à les suivre. C'pas si compliqué, de voir où vont leurs pensés, et t'as la prétention d'te croire brillant. Tes notes parlent pour toi, puis c'pas tous les étudiants qui peuvent s'targuer d'avoir eut un stage réussi aux côtés d'Orion Black. T'as beau être proche de son fils - ce qui explique que t'ai eut l'stage en premier lieu - il a fallu que tu t'illustre pour garder ta place durant une semaine. Et terminer avec un presque-sourire d'Orion c'était suffisant pour t'convaincre de faire d'autant plus attention à tes études.
Ce qui reste difficile quand c'est avec cette fille-là que tu dois te retrouver à travailler.
Faith - « Ça t'déçoit de pas pouvoir choisir d'impardonnables, hein ? »  T'arques un sourcil à la réponse - t'disant que c'était pas si triste pour toi comme t'as déjà usé de deux d'entre eux auparavant. Et que t'es pas le dernier pour en utiliser d'autres lors de tes séances d'entrainement dans la forêt avec Maverick Rowle. Mais pour l'moment tu te vois pas le jeter à la tête de la Thornton, te contentant d'un sourire pour l'moins hypocrite.
Oswin - « Oh, j'aurai de toute façon pas su par l'quel commencer. » Qu'tu réponds avec un ton mielleux - mais emprunt de sarcasme. Comme pour lui ravaler que sa question était idiote. T'sais pas trop où elle veut en venir - sans doute que t'es pas doué pour cacher ta colère envers elle. Sans doute - mais ca te fera pas changer pour autant. Tu t'fiche de ce qu'elle pense de toi, n'est-ce pas, alors pourquoi te mettre à enfiler des gants pour t'comporter avec elle. Tu l'feras pas - comme tu le fais pas avec ceux qui t'agacent. T'es diplomate, quand tu le veux, l'plus souvent pour ton rôle de préfet. L'reste du temps tu préfère être une garce qui s'illustre pas par son coeur d'guimauve. Plutôt par son palpitant en pierre.
Faith - « J'pensais même pas s'intéresser à des maléfices. Mais montrer comment des sorts tous simples peuvent devenir des maléfices. »  Tu t'tournes vers elle - avec d'te sentir plus que perplexe par sa proposition. Tu reconnais cependant bien là ses couleurs - y a bien qu'un lion pour s'mettre à se lancer dans l'mur en sachant qu'il va s'cogner mais espérer qu'il pourra le briser. Sauf que tu peux pas t'permettre d'être stupidement téméraire. Pas cette fois. Mais avant qu'tu puisse en placer une elle reprend avec un sourire moqueur qui t'fait dresser les cheveux sur la tête - ce qu'elle a l'don de t'énerver.
Faith - « Genre, j'suis sûre que des gens ont déjà eu l'idée d'utiliser le sortilège de lévitation pour balancer leur victime sur le sol depuis la Tour d'Astronomie. »  T'reste un moment la bouche ouverte, à la fixer avec d'plus en plus d'incrédulité. D'abord elle t'parle du regret d'pas user d'impardonnable, puis de jeter des gens par la Tour d'Astronomie - t'es pas sûr de vouloir comprendre les mécanismes d'la pensée de la jeune femme. T'es encore moins sûr de vouloir continuer cette séance de travail, mais t'as pas l'choix de toute façon.
Oswin - « T'as des pensés plus qu'sordides à regretter d'pas lancer d'impardonnable, avant d'vouloir jeter des gens de la tour d'Astronomie. Tu devrais t'questionner sur ta propension à vouloir l'mal des autres, hm. » Qu'tu dis avec un air pour l'moins sérieux, avant de secouer la tête, et d'te repencher sur tes notes.
Oswin - « Et j'vois pas comment éviter le hors sujet par ton approche. Pas contre en usant de l'histoire des sortilèges pour expliquer comment les maléfices en sont justement devenus - ou pour voir s'ils étaient d'simples sorts à la base - on pourrait être dans l'sujet et se ramasser une note prodigieuse. » T'dis avec l'plus de naturel que tu l'peux - tout en ayant assez d'confiance en toi pour lui montrer que ton esprit est plus affûté. Peut être aussi cette rivalité avec les Gryffondors qui t'donne l'envie de lui montrer qu'en tant qu'Serpentard t'fait plus d'étincelles qu'elle. « T'devrais moins réfléchir à user de ta baguette, et du mal qu'tu pourrais engendrer avec. Avoir de l'esprit ca pourrait t'être plus utile à la place. » 
 


_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 GRYFFY.  - bold, honourable, strong-willed

GRYFFY. - bold, honourable, strong-willed


Messages : 290
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Sam 16 Déc - 17:34


cartes sur table
oswin & faith
Quelque part, t’savais que ton idée, il n’allait pas aimer. Tu sais pas vraiment d’où elle vient, cette idée d’essayer de comprendre l’essence d’un maléfice sans utiliser de maléfice – et tu t’sens idiote rien qu’en le disant à haute voix. Idiote idiote idiote, t’es bien une rouge et or pour le coup, à pas réfléchir avant de parler. Sauf qu’avant ça te paraissait logique, presque logique, et ça te fait peur. T’sais pas ce qui se passe dans ta tête pour avoir des idées pareilles, et t’as aucune envie de le savoir, en vrai. C’est assez flippant de te rendre compte de l’énormité de la chose pour analyser ça ensuite après. T’es toujours assise sur ta table, et cette fois t’regarde le plafond, les sourcils froncés pour essayer de comprendre – sauf qu’après deux secondes t’arrête. Manquerait plus qu’il te croie folle, Oswin, à avoir des idées bizarres et des moments d’absence en plus. Ca aiderait, vraiment. T’soupire un coup, réfléchissant le plus vite que tu peux pour essayer de rectifier le tir. T’sais pas vraiment comment faire, mais t’as plus qu’à essayer, au moins, et tu l’écoute pour essayer de trouver un échappatoire qui accélère le temps pour que tu puisse quitter la salle et aller rejoindre le terrain de Quidditch le plus vite possible.
OSWIN –  « Oh, j'aurai de toute façon pas su par l'quel commencer. »
T’hausse les épaules – tu le comprends, tu serais pareille au moment où tu croise enfin les tortionnaires de Chester. Sauf que tu préfère pas le dire à haute voix. Trop dangereux, ça, et t’décide de rien répondre. Juste sourire – anyway.
T’souris pour faire semblant que tout est normal alors qu’à l’intérieur t’en es à te demander si Meghan n’a pas raison, qu’l’air te fait perdre la boule à force de voler dans tous les sens. Oswin se remet à parler, et t’fais tout pour rester concentrée et l’écouter pour pas refaire de boulette. Sauf qu’ta concentration, elle n’est pas vraiment au rendez vous ajourd’hui, et tu t’mords les lèvres parce que ça te rend idiote.
OSWIN – « T'as des pensés plus qu'sordides à regretter d'pas lancer d'impardonnable, avant d'vouloir jeter des gens de la tour d'Astronomie. Tu devrais t'questionner sur ta propension à vouloir l'mal des autres, hm. »
Tu lève les yeux au ciel et secoue la tête – c’était pas ça que tu voulais dire, m’enfin. Tant pis.
FAITH – « J’ai pas dit que c’tait moi qui regrettait ça, » t’réplique directement parce que c’est la vérité — à moins qu’encore une fois t’ait pas été ultra compréhensible. Et t’ignore la question d’vouloir faire du mal aux autres – même si tu sais qu’Oswin a raison, et que ça te fait flipper.
OSWIN – « « Et j'vois pas comment éviter le hors sujet par ton approche. Pas contre en usant de l'histoire des sortilèges pour expliquer comment les maléfices en sont justement devenus - ou pour voir s'ils étaient d'simples sorts à la base - on pourrait être dans l'sujet et se ramasser une note prodigieuse. »
FAITH – « T’as raison, j’m’en suis rendu compte au moment où je l’ai dit. Mais ça pourrait être utilisé en simple exemple si on s’concentre sur l’intention d’un maléfice à un moment, » t’réponds en revenant pas que tu viens de baisser les bras devant un serpent – surtout Feuerbach. Et t’grimace, t’as encore plus de mal à comprendre ce qui se passe dans ta tête après ça.
Génial. Peut-être que Meghan a raison au final – l’absence de Chester t’a fait tourner folle et voilà le résultat.
OSWIN – « T'devrais moins réfléchir à user de ta baguette, et du mal qu'tu pourrais engendrer avec. Avoir de l'esprit ca pourrait t'être plus utile à la place. »
T’hoche la tête, peu convaincue. Certes t’devrais arrêter, sauf que t’as du mal à t’en empêcher.
FAITH – « Certes, mais j’dois pas être la seule à qui ce sujet donne des idées bizarres. » 


_________________

faith a. thornton
Even if we wander in unfamiliar places, even if we get lost I’ll follow my heart that’s more honest than anyone else’s Because I can’t resist your quiet movements that strike me, and your sharp and soft gaze..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   Mar 26 Déc - 19:36


cartes sur table
oswin & faith
T'es pas du genre à t'arrêter à la maison, ou aux couleurs de tes camarades pour juger de leurs capacités intellectuelles - à dire t'as une assez basse opinion de la majorité d'entre eux, et tu cherches pas même à être diplomate. C'est une perte de temps que tu te permets pas, de faire attention à l'orgueil ou aux sentiments des autres. Pour ta part, tu penses qu'une honnêteté directe et blessante à préférable à une hypocrisie qui pousse à la flemmardise. Tu peux pas t'empêcher de rouler des yeux, ou de souffler lourdement quand t'es témoin de la stupidité de ceux qui t'entoure - tout comme à l'opposé tu recherches constamment la présence et la conversation de ceux qui font preuve d'une véritable érudition. Tu peux pas t'en empêcher, comme t'as été élevé dans une bibliothèque immense, à dévorer tous les ouvrages que tu pouvais trouver, qu'importe qu'ils soient des romans ou des leçons d'histoires. T'as toujours été bon pour être curieux de tout - t'as aussi l'affligeante espérance de trouver la même passion chez les autres. T'es souvent déçu, de voir combien les autres peuvent être égocentrique, ou s'appliquant à trouver de l'intérêt dans un sujet ou deux sans plus.
Alors ce n'est pas parce que Faith Thornton est une Gryffondor que tu lèves les yeux au ciel - mais bien parce qu'elle t'exaspère. Tu pense de plus en plus qu'elle est douée. Dans certains domaines, mais cherche souvent pas plus loin que ce qu'elle doit étudier pour garder des notes acceptables. Voir plus loin n'semble pas l'intéresser, et t'es presque sûr qu'outre le Quidditch elle doit pas avoir nombres de sujets de conversation. En somme une nouvelle déception.

D'autant qu'elle s'trouve être sacrément agaçante, dardant sur toi un regard que tu sais pas interpréter. T'préfères faire preuve de sarcasme, ou de simples moqueries pour lui faire entendre ton désenchantement. Prendre l'excuse de cet exposé pour user de magie c'est pas une mauvaise idée, mais t'es pas pour le moins vorace d'user de ta baguette. Tu l'as jamais été, encore moins pour des sortilèges impardonnables - et l'idée même d'en faire l'exercice sur ta binôme t'a pas traversé l'esprit. C'est elle - à vrai dire - qui t'met d'étranges images en tête, faisant preuve d'une agressivité dans ses propos que tu sais pas comment comprendre.
FAITH – « J’ai pas dit que c’tait moi qui regrettait ça, » T'arque un sourcil, t'demandant si tu dois te sentir offusqué par ses sous-entendus. Ou si elle cherchait à te faire passer un message qui restait pour le moins incompréhensible à tes yeux.
OSWIN - « Et j'crois pas me souvenir de l'avoir dit non plus. Sauf peut être sur le ton de l'humour mais je doute que tu en possèdes de l'humour. » Dis-tu avec un air indifférent - profondément indifférent. Tu veux pas te prendre la tête avec Faith, tant qu'elle reste concentrée sur ce que vous devez faire - ici. Votre devoir va pas s'écrire tout cela, et t'es presque sûre que c'est un travail qui peut être fait rapidement. Si tu peux faire entendre raison à ta binôme.

FAITH – « T’as raison, j’m’en suis rendu compte au moment où je l’ai dit. Mais ça pourrait être utilisé en simple exemple si on s’concentre sur l’intention d’un maléfice à un moment, » T'opines cette fois, plutôt ravie de voir que vous pouvez trouver un terrain d'entente - et qu'elle cherche pas à être bornée comme la majorité des gens de sa maison. Tu l'en remercierais presque, à dire vrai, mais tu te contente de sortir ton parchemin et tes recherches pour trouver comment commencer - pouvant pas t'empêcher une remarque tout de même à son égard. Etrangement tu sais pas contenir ta verve assassine à ses côtés, et t'cherche pas même à t'expliquer pourquoi. Elle te rend dingue cette fille-là, alors tu vas pas faire semblant de l'apprécier.
FAITH – « Certes, mais j’dois pas être la seule à qui ce sujet donne des idées bizarres. »  Une fois encore l'sous-entendu te vient dans la tête, et t'lâche un énorme soupire - te tournant vers elle totalement, et lâchant ta plume et ton parchemin.
OSWIN - « T'as quelque chose à me reprocher ou à me dire, Thornton ? Arrête donc tes sous-entendus, et parler franchement; parce qu'à défaut d'être lassant, ton comportement devient agaçant. »  Dis-tu en la fixant droit dans les yeux. T'sais pas ce qu'elle voit chez toi qui lui donne l'impression que t'es un mauvais gars - t'as pas dans l'idée d'faire du mal aux autres, bien que tu réfléchis à changer d'plus en plus à mesure de cette discussion.
OSWIN - « J'crois pas avoir jamais été violent envers toi, mais t'semble t'attendre à ce que ca arrive. T'as fait un truc qui pourrait me mettre hors de moi ? »

 


_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cartes sur table (osfaith)   

Revenir en haut Aller en bas
 
cartes sur table (osfaith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Cartes sur table", nouveau magasin de jeu de société sur Auxerre
» ME | Cartes sur table | 3 avril 125 | Saül
» les debut de ma table de jeu .
» Projet table de jeu
» Les bonnes manières de table

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Cinquième étage :: Salles de classe vides-
Sauter vers: