AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 109
Date d'inscription : 03/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)   Mer 27 Déc - 23:43


In learning you will teach and in teaching you will learn
Lucian & Oswin
Cela faisait quelques semaines que Lucian avait pris son poste à Poudlard. Le travail était relativement calme comparé à celui qui était le sien en temps normal. Le jeune Auror suspectait ses supérieurs d’avoir voulu l’écarter de trop d’action, le voyant sombrer de plus en plus. Il ne les blâmait pas : un Auror au bord de l’épuisement physique et mental risquait de compromettre sa mission. Et puis, ce n’était pas comme si on l’avait remisé aux archives ou dans un bureau. Il faisait un travail réellement utile, il veillait sur les jeunes sorciers, les protégeait. Il se sentait bien dans les couloirs de Poudlard, les arpentant avec assurance, saluant les élèves et les professeurs qu’il croisait et essayant d’éviter toute rencontre impromptue avec Peeves.

Durant une de ses rondes, il avait eu le plaisir de croiser l’un des préfets de Serpentard, Oswin Feuerbach. Il l’avait accompagné et tous deux avaient eu une longue conversation sur la rivalité entre les Maisons, puis sur les Animagus. Le garçon était intéressé par cet apprentissage et Lucian lui avait proposé de lui apprendre ce qu’il savait. Il avait donc demandé l’usage d’une salle de classe vide au directeur Dumbledore pour une heure par semaine où le préfet n’avait pas cours, puis était allé à la bibliothèque chercher quelques livres.

Le soir de leur premier cours, Lucian se rendit à la salle en question avec ses livres et sa baguette. Il n’était pas rare que des Epouvantards viennent se réfugier dans les salles inutilisées et Lucian ne voulait pas de mauvaises surprises.

La salle qu’on lui avait attribuée était assez grande et possédait une fenêtre donnant sur la cour intérieure. En plus des quelques tables et chaises, il y avait quelques meubles de rangements poussiéreux, quelques étagères et un gros coffre qui semblait s’agiter. Poussant un soupir de lassitude, l’Animagus posa son sac de livres sur le bureau et sortit sa baguette en crispant un peu sa main dessus. Il n’avait plus affronté d’Epouvantard depuis bien des années et il n’avait aucune idée de ce qu’il verrait. La première fois qu’il s’était retrouvé devant ce genre de créatures, il s’était retrouvé devant son père avec sa ceinture et tout ce qu’il avait eu à faire avait été d’imaginer son père avec un tutu de danse et tenant une anguille verte.


« - Alohomora ! » incanta-t-il en direction du coffre.

Le coffre s’ouvrit à la volée et Lucian se crispa sur sa baguette. Il s’imagina quelque chose qui rendrait n’importe quoi drôle, prit une grande inspiration et attendit. Mais personne n’aurait pu le préparer à ce qu’il vit : Gabriel, couvert de sang et en haillons, sortit du coffre en se tordant de douleur et en grognant. La main de l’Auror se mit alors à trembler et il eut le souffle coupé.


« - Ri… Ridikk… Ridikkulus… »

Rien ne se passa. Gabriel continua à s’avancer vers lui en se tordant et en grognant comme un Loup-Garou. Des larmes se mirent à couler sur les joues de Lucian qui essayait tant bien que mal de chasser l’Epouvantard avec un sortilège de Ridikkulus.


_________________

Guilt
When you experience loss, people say you’ll move through the five stages of grief….
Denial, Anger, Bargaining, Depression, Acceptance
….. What they don’t tell you is that you’ll cycle through them all every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)   Sam 30 Déc - 0:46


In learning you will teach and in teaching you will learn
Lucian & Oswin
T'es curieux, et tu ne t'en cache pas - appréciant les conversations érudites, les heures passées à discuter de tout et de rien, surtout de tout ce qui n'intéresse personne en théorie. Tu passe les discussions sur le maquillage, les coiffures, ou les rumeurs - ou plutôt tu garde cela pour tes moments avec Hazel et Morgan. Mais le reste du temps, tu te permets d'avoir d'autres centres d'intérêt. Passant de la divination, à la botanique, avant de rejoindre les dernières recherches scientifiques, la technologie moldue ou les sortilèges. L'avenir te semble bien moins intéressant que tout ce que t'as à apprendre au présent - sauf s'il s'agit d'en savoir toujours plus. Alors tu te refuse rien, et quand t'as appris qu'il se trouver un animagus parmi les Aurors t'as pas résisté à l'envie de lui demander de t'en apprendre d'avantage.
Tu t'entends plutôt bien avec Lucian Putnam, et faut dire qu'il est de ces personnes qui ne manquent pas d'intérêt. Pas qu'il soit particulièrement loquace, mais au moins il perd pas son souffle en paroles inutiles. Le genre de chose que t'aime particulièrement - ne pas perdre ton temps en banalités ou en choses inintéressantes. Alors tu vois la perspective d'apprendre tout ce que tu peux sur les animagus comme une chance surtout avec un tel professeur - sans doute une plus grande que de devoir demander à ton actuel professeur de métamorphose. Pas qu'il soit nul - bien au contraire - mais t'as envie d'autres horizons. Et peu de questions, ce qui est parfait.

C'est comme cela que tu te trouves le jeudi à faire ton chemin hors de la salle commune où t'as laissé Regulus à ses révisions, pour rejoindre une salle de classe libre. Lucian t'as fait parvenir le jour et le lieu du rendez-vous par hibou y a quelques jours, et tu trépignes littéralement d'impatience à l'idée de t'y retrouver. Tu attends pas, portant encore ta tenue de cours, et ton insigne de préfet, pour rejoindre la pièce. Cependant y a pas grand chose qui te préparer à ce que tu y vois - Lucian est bien là, tremblant presque avec une baguette qui pend au bout de son bras, face à un autre homme tremblant. Et grognant. Le corps qui se disloque.
Il te faut une minute pour comprendre qu'il s'agit d'un épouventard, et sans que tu réfléchisse plus, pour que tu te mette en travers des deux êtres - alors l'épouvantard se tourne vers toi, sauf que t'es prêt.

T'es prêt à voir ce qu'il va suivre, à voir ton cauchemars devenu réalité. T'es prêt, et quand l'épouvantard prend la forme de Regulus tu bronche pas. Pas plus que devant l'habit de mangemort qu'il arbore - ou le masque qu'il tient dans la main. Avant de t'offrir un regard aussi indifférent que dans ton souvenir - et t'as le coeur qui bat trop fort, la vue qui se brouille, et la gorge qui se sert. Tu sais que tu dois le retenir, trouver le moyen qu'il t'abandonne pas à nouveau. Tu le sais - tu sais que c'est une illusion. Secoue la tête. Tu sais que Regulus est dans la salle commune. Tu sais qu'il t'y attend. Tu sais que ce soir il sera tiens si tu le voulais. Qu'il sera toujours tiens.
Oswin - « Ridikkulus ! »  Tu gueules d'un coup, avant qu'le sortilège frappe l'épouvantard, et que Regulus se retrouve affublé d'une magnifique tenue de chat. Un chat, avec de belles oreilles, une queue, des moustaches, et un ventre rond et blanc - qui t'arrache un rire avant de le trouver juste adorable. Et quand la créature est incapable de bouger à nouveau, et s'enfuit tu te tourne vers ton professeur. « Tout va bien ? »


_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 109
Date d'inscription : 03/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)   Sam 30 Déc - 1:50


In learning you will teach and in teaching you will learn
Lucian & Oswin
Voir le corps de Gabriel se disloquer encore sous la transformation tandis que le jeune homme hurlait de douleur et de terreur avait atteint Lucian droit au cœur. Il ne pouvait plus bouger, plus détourner le regard. Son cerveau essayait désespérément de lui dire que ce n’était pas son grand amour qui se trouvait devant lui, mais une créature cruelle, cependant son cœur saignait et des larmes l’aveuglaient comme douze ans auparavant. En moins d’une seconde, il était redevenu ce garçon terrifié de dix-huit ans qui ne désirait rien de mieux que se laisser déchiqueter par l’homme qu’il aimait, qui priait de toute son âme d’avoir la force de lui accorder le soulagement qu’il demandait.

Le bruit de l’ouverture de la porte le sortit de la spirale de désespoir qui l’avait pris et les tremblements de sa main s’atténuèrent un peu. Il essuya ses larmes en voyant le jeune préfet de Serpentard et tenta de reprendre un minimum de contenance. Il savait néanmoins qu’il n’arriverait pas à penser à quelque chose de drôle. Il regarda l’Epouvantard prendre la forme d’un jeune homme que Lucian ne connaissait pas, mais qui arborait l’habit des Mangemorts. Oswin connaissait-il un Mangemort ou craignait-il qu’un être cher en devienne un ? L’Auror n’aurait su le dire.

Quand la créature disparut, l’Animagus retrouva quelques couleurs, mais il dut s’asseoir et serrer les poings pour calmer ses tremblements. Il n’avait pas anticipé que l’Epouvantard prendrait cette forme. Il n’était pas prêt, ne s’était pas préparé à cette éventualité. Quel idiot il avait été. Son père ne lui faisait plus peur depuis bien longtemps et il ne ressentait que peu de culpabilité de l’avoir tué. Mais le cauchemar qui le réveillait encore aujourd’hui était bien la transformation de Gabriel, sa douleur, sa peur, ses supplications, ses prières qu’on mette fin à ses tourments.

Avant de répondre au jeune homme qui venait de le tirer de ce mauvais pas, Lucian sortit un morceau de chocolat de sa poche et croqua dedans. C’était en général ce qu’il utilisait après les rares visites qu’il faisait à Azkaban, mais cela marchait aussi pour les mauvaises expériences. Comme sa mère le lui avait dit, le chocolat était le meilleur antidépresseur du monde et il avait l’avantage de ne pas être très onéreux.

Une fois les battements de son cœur revenus à la normale, il se tourna vers son élève et lui offrit un sourire peu convaincant.


« - Oui, oui, tout va bien… merci, Oswin. Je n’avais pas affronté d’Epouvantard depuis bien des années et celui-ci m’a surpris. Et vous ? Voulez-vous un morceau de chocolat ? »



_________________

Guilt
When you experience loss, people say you’ll move through the five stages of grief….
Denial, Anger, Bargaining, Depression, Acceptance
….. What they don’t tell you is that you’ll cycle through them all every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 STAFF. - ambition, cunning, adaptable

STAFF. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 736
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)   Dim 14 Jan - 21:51


In learning you will teach and in teaching you will learn
Lucian & Oswin
Tu tâches de te rattacher à la réalité, d'assumer que Regulus s'trouve en sécurité, dans votre dortoir, et que sans doute il t'attend. Qu'il va bien, porte pas de sombres destinés sur ses épaules - qu'il est pas encore condamné à ce futur-là. Qu'tu le perdras pas si soudainement, qu'tu le perdras jamais. Tu t'concentre sur la conviction que tu pourras le sauver de lui-même pour pas flancher et voir ton monde s'effondrer en même temps que tu perdras Regulus Black. Ton Sir. Ton amant. Ton Seigneur. T'es perdu sans lui - comme t'es éperdu face à lui. Totalement inamouré, incapable d'penser à autre chose. Le centre de ton existence, et durant un temps tu réalise pas qu'il s'trouve un Auror à tes côtés - un chasseur de mage noir.
Tu relève pas, quand l'épouvantard s'terre dans un coin et disparait. Tu reste un moment à reprendre ton souffle, avant de faire face à ton professeur exceptionnel - celui qui t'apprendra à devenir Animagus. T'inspire, tâchant d'faire bonne figure sans avoir peur qu'il interprète mal ton épouvantard. Tu refuse de donner du crédit aux paroles de ta soeur qui est persuadée que Regulus ne pourra pas échapper à ca - alors tu doute pas que ton épouvantard deviendra pire, tes sentiments pour le Black te rendant vulnérable. Tu dois pas y penser maintenant, cependant.

Tu vois plutôt l'Auror à terre, qui prend du chocolat pour le dévorer. Tu reste perplexe - ayant jamais vu d'Auror terrassé de la sorte par leur peur. Mais encore tu penses pas devoir le juger - après tout il semble retourné, et c'est pas dans ton intérêt de te le mettre à dos alors que tu attends autant de ces rencontres.
Lucian - « Oui, oui, tout va bien… merci, Oswin. Je n’avais pas affronté d’Epouvantard depuis bien des années et celui-ci m’a surpris. Et vous ? Voulez-vous un morceau de chocolat ? »
Oswin - « J'ai pu m'entrainer, durant la fête des Fondateurs. »  Que tu réponds juste pour expliquer que tu sois pas tant étonné de voir ta peur face à toi - tu prends le chocolat tout de même pour le mettre en bouche et savourer l'odeur sucré. « Merci. » Dis-tu avant de tenter un semblant de sourire - pas que tu sois assez à l'aise pour être aussi pétillant qu'avec tes proches, et montre la salle vide.
Oswin - « Vous vous sentez tout de même de ... discuter ? Ou vous préférez mettre cela à un autre jour ? »


_________________

your golden heart
Vous êtes deux gamins d'seize ans, dix-sept ans, au début d'votre vie d'adultes, à pouvoir encore être brûlant d'désirs qu'il vous faut pas combattre. Pourquoi les combattre quand c'si bon d'y céder. Quand vous faites d'mal à personne, et à vous moins qu'au reste du monde - c'est si bon de t'oublier, d'laisser parler tes envies, et d'pas te poser trop de questions. C'pas toi - et pourtant tu t'es jamais si bien sentie d'ta vie. D'm'être ton esprit si off et juste profiter. carpe diem, damn it.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
In learning you will teach and in teaching you will learn (ft. Oswin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In learning you will teach, and in teaching you will learn • ft Miso
» South Africa learning from Venezuela's initiatives - Mbeki
» I'll teach you the art of being a doll ♥ [Finiiiiie :D]
» La Nouvelle Recrue [Pv : Marshall D. Teach]
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Cinquième étage :: Salles de classe vides-
Sauter vers: