AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 If I seemed dangerous, would you be scared ? [ft. Abigaëlle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
ADULT  - the war is here

ADULT - the war is here


Messages : 135
Date d'inscription : 03/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: If I seemed dangerous, would you be scared ? [ft. Abigaëlle]   Dim 31 Déc - 2:27


If I seemed dangerous, would you be scared ?
I've turned into a monster, A monster, a monster, And it keeps getting stronger...
Lucian détestait la pleine lune. C’était la nuit du mois qu’il détestait le plus. En plus d’éprouver des réminiscences de douleur physique dans ses cicatrices, il était sur les nerfs, tous ses muscles semblaient se tendre comme ceux d’un prédateur et il ne pouvait pas dormir. Quand il n’était pas en mission, il se gavait de potions antidouleurs et de somnifères pour passer un semblant de bonne nuit, mais là, son sens aigu du devoir l’interdisait de prendre une nuit de congé. Surtout maintenant qu’il était chargé de faire des rondes pour protéger Poudlard et ses élèves. Mais il avait tout de même pris des dispositions pour cette nuit : après sa ronde, il n’irait pas auprès d’Arès, il ne voulait pas faire passer une mauvaise nuit à son amant. Le jeune homme l’avait déjà vu après une pleine lune, épuisé et à fleur de peau, Lucian ne se sentait pas encore prêt à lui montrer ce côté de sa personnalité.

Il avait donc pris un bon dîner, était aller passer des vêtements plus confortables – pas la peine de s’encombrer de vêtements très classieux, puisque de toutes manières, il finirait sans par s’écrouler sur son lit sans se changer à la fin de sa ronde – et était parti patrouiller dans le château. Comme à l’ordinaire, il dut aller réveiller des directeurs de maisons pour signaler que certains élèves n’avaient pas respecté le couvre-feu. Certes, il s’agissait plus du travail des préfets, mais quand ils n’étaient pas dans les parages, il pouvait bien donner un coup de main.

Il sentit bientôt les effets de la lune sur son corps. D’abord son cœur s’accéléra légèrement, faisant pulser le sang dans ses veines, puis il sentait la légère brûlure familière se répandre dans ses cicatrices. À ce moment-là, il prit une grande inspiration et essaya de se calmer. Il savait que l’énervement ne ferait qu’accélérer le processus et il ne voulait pas se retrouver à grogner comme la dernière fois avec l’élève qu’il avait surpris à l’extérieur du château.

Mais en passant devant une fenêtre, la douleur se fit plus intense et ses yeux le brûlèrent aussi. Il poussa un grognement rauque et se précipita hors du rayonnement de la lune. Que s’était-il passé ? Il avait vraiment mal partout et ses yeux le brûlaient atrocement. Il comprit quand il croisa son regard dans un miroir ouvragé :  ses yeux étaient devenus jaunes, comme ceux que Gabriel avait posé sur lui près de douze ans auparavant.


« - Non… non pas ça… » supplia-t-il en couvrant ses yeux de ses mains.



_________________

Guilt
When you experience loss, people say you’ll move through the five stages of grief….
Denial, Anger, Bargaining, Depression, Acceptance
….. What they don’t tell you is that you’ll cycle through them all every day.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 SERPY. - ambition, cunning, adaptable

SERPY. - ambition, cunning, adaptable


Messages : 1773
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Poudlard

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: If I seemed dangerous, would you be scared ? [ft. Abigaëlle]   Ven 5 Jan - 19:40

Pour toi errer dans les couloirs est devenu une habitude, même si durant quelques semaines tu as cessé de le faire par peur de croiser Mallory dans le château endormi. Tu sais qu'il lui arrive de baffouer le couvre-feu durant ses insomnies, et pendant un temps tu as craint de le croiser en pleine nuit, seule avec tes angoisses. Pas que ces dernières se soient envolées, mais tu as décidé d'éradiquer toute cette faiblesse qu'il avait fait naître en toi. Tu ne peux pas être faible, pas en étant une MacFusty, pas après avoir survécu à tout ce que tu as affronté. Il n'y a pas que les dragons qui sont dangereux dans le monde des sorciers, mais pour toi ils sont la preuve que tu peux survivre à tout, et surtout à une peine amoureuse. T'as la fougue de ton clan dans ton sang, et la rage d'une dragonne dans le cœur – y'a rien qui peut t'arrêter. Alors ce soir tu es sortie, pour la première fois depuis que tu as appris pour ta grossesse. T'as le palpitant relativement calme, simplement bercée par cette adrénaline qui te rappelle que tu n'es plus faible, parce que tu n'aurais jamais dû l'être. C'est comme si tu revivais, même si tu n'avais pas prévu de faire une rencontre si étrange.

Au début, tu n'as entendu qu'un grognement. Rauque, contraint, féroce – tu ne saurais comment le décrire. Doucement, tu as avancé encore, persuadée d'entendre quelques pas rapides. Comme si quelqu'un s'éloignait de quelque chose, sans que tu ne saches de qui ou de quoi il s'agissait. Tu t'es simplement rapprochée un peu plus, jusqu'à remarquer une silhouette à quelques mètres de toi. Immédiatement tu t'es dissimulée dans un angle, même si la personne ne semblait pas se soucier de toi. L'observant de loin, tu le vois qui reprend sa marche un instant, tentant de reconnaître qui il est sans savoir. Tu as simplement l'impression d'apercevoir quelque chose de jaune sur son visage, sans réaliser que ce sont des iris. Soudainement il s'arrête, plaquant ses mains contre ses yeux que tu ne vois dès lors plus. Ainsi immobile, tu crois reconnaître un adulte, peut-être un Auror qui fait sa ronde. Qu'est-ce qui peut bien lui prendre ? « Non... non pas ça... » Les sourcils arqués, tu ne comprends pas de quoi il s'agit, entendant simplement son ton suppliant qui t'inquiète. Tu n'es peut-être pas la plus compatissante de ces lieux, mais tu doutes de la présence de l'infirmière pour l'aider à une heure si tardive. Elle doit être dans ses appartements, comme tout le monde, ainsi tu es peut-être la seule à pouvoir lui venir en aide, sans pour autant savoir ce qui ne va pas. « Monsieur, » lances-tu alors d'une voix calme, le palpitant qui s'accélère tandis que tu t'approches de lui. « Je peux vous aider ? Dites-moi ce qu'il vous arrive. » T'as beau être douée pour parler, aider les autres ce n'est pas ton fort non plus. Tu es bien plus talentueuse lorsqu'il s'agit de se jouer d'eux, les embobinant sans grande difficulté. Pourtant aujourd'hui tu vas vraisemblablement faire ta bonne action du mois, sans trop comprendre encore ce qu'il se passe vraiment.

@Lucian A. Putnam

_________________
Like a small boat on the ocean sending big waves into motion, like how a single word can make a heart open, I might only have one match but I can make an explosion. And all those things I didn't say, wrecking balls inside my brain, I will scream them loud tonight. Can you hear my voice this time ? This is my fight song, take back my life song, prove I'm alright song. My power's turned on, starting right now I'll be strong. I'll play my fight song and I don't really care if nobody else believes 'cause I've still got a lot of fight left in me.

Revenir en haut Aller en bas
 
If I seemed dangerous, would you be scared ? [ft. Abigaëlle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» DANGEROUS LIAISONS.
» Somethin’ ‘bout you makes me feel like a dangerous woman.
» Dangerous Woman Tour - 19/01 au 03/02
» Max • Damaged people are dangerous, they know they can survive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Le Premier Etage-
Sauter vers: