AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 401
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Mar 2 Jan - 17:30












• Never forget this cruel evening •

Entrainement de Quidditch terminé, Lysie déprimée. Elle se sentait toujours aussi nulle mais au moins se donnait à fond -espérait aussi secrètement que Raven remarquait sa détermination. M'enfin c'était fini et elle se dirigeait rapidement vers son dortoir afin de prendre une bonne douche et de se débarrasser de la sueur -et de ses mauvaises pensées avec.

A peine arrivée, elle sentit comme une atmosphère lourde et malsaine dans la chambre. Sur ses gardes, avançant à pas de loup, elle observa le moindre recoin de la pièce et ne trouva rien d'inhabituel. Elle s'aventura finalement dans la salle de bain et découvrit une Cassiopée en état de transe. Ni une ni deux, Lysie la rejoignit et posa ses deux mains sur ses épaules, la retenant au passage de tomber si jamais elle perdait le contrôle total de son corps.

« Cassio ? Est-ce que tu m'entends ? Qu'elle demanda d'une voix douce, sereine, qui tranchait avec son teint devenu livide à cause de son inquiétude. »

Ce n'était pas la première fois que Lysie assistait à l'une de ses visions, cependant elle ne savait toujours pas comment réagir, si elle devait tenter de la réveiller où la laisser voir. Et dans cet instant précis, Lysie ne pouvait que la maintenir debout, avec quelques difficultés.


_________________

"I'm always overthinking."

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 84
Date d'inscription : 17/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Mer 3 Jan - 15:19


Lysie & Cassiopée
⚜️  Never forget this cruel evening ⚜️

T’as toujours du mal à savoir quand ça arrive — mais quand c’est le cas, un coup t’es dans un endroit, un coup tu t’retrouve dans un autre, sans pouvoir bouger. Gelée, comme si t’étais victime d’un Stupéfix ou Petrificus Totalus particulièrement efficace. Sauf que le plus terrifiant c’est pas le changement de lieu soudain, mais le fait que tu puisse rien faire pour empêcher ce qui se passe. Et là, c’est pas un inconnu que tu vois, mais ta cousine. Une de tes nombreuses cousines — t’reconnais la silhouette de Grace et t’as envie de hurler avec elle. T’le fais, d’hurler intérieurement parce que c’est la seule chose que tu peux faire, en vrai. Tu reste bloquée sur place sans pouvoir bouger, comme à chaque fois. Comme pendant chaque vision — t’peux même pas fermer les yeux pour ne pas voir ce qui se passe. T’sais pas si ils t’entendent, dans le monde réel, si il t’entendent crier ou pas, tu sais pas, et en vrai t’as pas envie de savoir. En attendant t’es là, à lutter pour te réveiller. Ca faisait longtemps que t’avais pas eu une vision aussi violente — encore plus longtemps qu’une vision concernant quelqu’un que tu connais.
T’sens quelque chose qui te tire en arrière, pourtant, et t’essaie de t’y accrocher. T’essaie d’ouvrir les yeux — et soudain c’est plus la voix de Grace qui résonne dans tes oreilles. Une autre qui te sort de là, que tu reconnais à peine. Et t’finis par les ouvrir, les yeux, en tremblant comme une feuille à cause de ce que t’as vu.
CASSIO — « C’est Grace… elle a un problème, » t’murmure sans vraiment réaliser ce qui se passe. Ou ce qui va se passer — ou ce qui vient de se passer. T’es impuissante, ici, incapable de pouvoir sortir, incapable d’en savoir plus. Et y’a rien que tu déteste plus que ça.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 401
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Mer 3 Jan - 17:52












• Never forget this cruel evening •

Elle sentit sa cousine partir en arrière mais la retint tandis que cette dernière ouvrait les yeux. Sur le visage d'enfant de Cassiopée, Lysie pouvait y lire toute la terreur de sa vision, son corps même témoignait de l'horreur qu'elle venait de voir et la plus jeune pris peur.

« C’est Grace… elle a un problème. »

Incapable de bouger, ni même de parler, y a des éclairs dans la tête de Lysie. Elle parlait de Grace. De Grace. Et juste associé son prénom à l'air grave et apeuré de Cassio, Lysie comprenait que sa cousine, sa meilleure amie, allait... Elle n'y pensa pas.

« Elle... quoi ? Qu'est-ce que tu as vu ? »

Sa gorge se ressaierait, l'empêchait de parler, sa respiration se coupait, reprenait soudainement, son cœur battait à tout rompre, la faisant souffrir. Son imagination partait dans tout les sens et son visage se déforma en une terrible grimace ; c'était le début d'une crise d'angoisse. Elle ne pouvait accepté que sa plus proche amie, l'une des personnes qui comptait le plus pour elle, est un problème si grave que Cassio' ait tant de mal à lui expliqué la situation.

« Il faut la prévenir, fût tout ce que Lysie parvient à articuler convenablement. »


_________________

"I'm always overthinking."

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 84
Date d'inscription : 17/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Lun 26 Fév - 21:34


Lysie & Cassiopée
⚜️  Never forget this cruel evening ⚜️

T’suffoque. Prise dans le moment de terreur partagé avec Grace, tu sais déjà plus si tu le voyais de ses yeux à elle, ou en spectatrice, mais t’arrive pas à t’en remettre. Tu tremble comme une feuille et t’as qu’une envie : disparaître. Ou voir Dylan – pour lui demander si c’est possible de faire disparaître ce foutu Troisième Oeil. T’en as marre, de ton don, tu rêve juste qu’il disparaisse et te laisse vivre en paix. T’as plus envie de savoir ce qui va arriver aux autres, et de pas pouvoir l’empêcher. Parce qu’une fois que tu l’as vu, le futur est fixe, et tu peux plus rien y changer. Parce qu’à chaque fois que t’as essayé de changer tout, t’as juste pas pu le faire. C’était écrit, gravé dans le marbre. Et inchangeable. Et perturbant aussi au point de mettre des jours à  t’en remettre – pour aujourd’hui t’es déjà certaine que ça ne passera pas facilement.
En attendant t’es là, bloquée dans la salle de bain et c’est difficilement que tu perçois la présence de Lysie. Lysie, pas Dylan, ça te fout les larmes aux yeux et serre la gorge. C’est Dylan que t’as envie de voir – ou Amaury. Mais pour le moment, ton cousin a toujours été pris dans des occupations et t’as l’impression qu’il t’oublie. C’est que tu l’as pas vu depuis longtemps, Dylan, et que ça t’inquiète. T’sais pas si il est encore pris dans ses stupides idées de marché noir alors que tu l’as suivi en Angleterre juste pour ça – pour le surveiller et faire en sorte qu’il arrête de faire n’importe quoi et de se mettre en danger.
T’grimace, soupire de soulagement. T’es contente d’avoir Lysie près de toi, et que ce ne soit pas quelqu’un d’autre. Un instant t’imagine ce que ça aurait pu avoir comme conséquences qu’une autre Serdaigle soit témoin de la situation. A part Ysolte, tu sais pas comment les autres pourraient réagir, et ton don ça reste secret.
T’frissonne mais tu te sens mieux. Un peu. Lysie est là et elle te parle, essaie de te faire parler – c’est le meilleur moyen pour que tu retrouve le monde réel et elle le sait. T’essaie de te concentrer sur elle, et de pas bouger. De pas penser à autre chose – sauf que c’est difficile à cause des questions qu’elle pause. Questions auxquelles t’as pas envie de répondre. Savoir que Grace vient de se faire violer sous tes yeux, c’est pas quelque chose qui fera du bien à ta cousine. Et t’as vraiment pas envie d’en parler, parce que ça le rendra encore plus réel.
LYSIE – « Elle... quoi ? Qu'est-ce que tu as vu ? » T’secoue la tête, lèvres fermées. T’as pas envie de raconter. Tu veux pas qu’elle sache, et elle ne saura pas. A part quand ça arrivera vraiment. Si ça ne s’est pas déjà passé. Et au fond, tu sens que c’est le cas. « Il faut la prévenir »
Tu te tourne vers Lysie, tremblante, en essayant de te calmer. Et de pas laisser sortir les larmes qui menacent de se pointer.
CASS – « Tu sais bien qu’on peut rien faire. Ca se trouve, ça a déjà eu lieu. Et une fois que je l’ai vu, c’est écrit, et ça aura forcément lieu. » A moins de savoir vraiment jouer avec les arcanes, mais tu doute que quelqu’un en soit capable – et t’fais confiance en Dylan quand ça concerne ce qu’il te dit sur ton don, parce que pour la Legilimancie, il avait raison.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 401
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Sam 10 Mar - 18:57












• Never forget this cruel evening •

Lysie était affolée déjà de voir sa cousine dans cette état, mais à l'entente du nom de son autre cousine, de sa meilleure amie, de la seule à qui elle n'avait jamais rien caché, ni de ce qu'elle ressentait, ni de ce qu'elle pensa, elle sentit son cœur se fendre. Pas que toutes les prémonitions de Cassiopée étaient horribles, annonçaient des évènements catastrophiques, mais la tête de la bleue en face d'elle témoignait de quelque chose de... Elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait pas savoir. Elle ne voulait pas savoir. Et pourtant, c'était de Grace qu'il s'agissait et juste pour ça, elle se devait de savoir. Alors elle demanda à la plus vieille ce qu'elle avait vu. Tremblante, plus pour elle qu'autre chose, elle voulue prévenir la Raye encore en France.

« Tu sais bien qu’on peut rien faire. Ca se trouve, ça a déjà eu lieu. Et une fois que je l’ai vu, c’est écrit, et ça aura forcément lieu. »

Non ! Non ! Non ! Et re non !

« Ce n'est peut-être pas trop tard, on peut peut-être encore l'éviter. Si elle le sait... »

Incapable de finir sa phrase, Lysie, les larmes dévalant ses joues rosies alors qu'elle-même de savait pas encore ce qu'il allait advenir de sa cousine, imaginant le pire seulement, elle se leva et couru jusqu'à son bureau afin de se saisir d'un parchemin et d'une plume. Mais rien ne vient. Quoi lui dire ?

« Cassio' ! Qu'elle cria presque, la voix chevrotante, en revenant vers elle. Dis-moi, s'il te plaît ! Dis moi... »

Les larmes affluaient de plus en plus, la bleue était incapable de les contrôler, encore plus de les retenir. Le visage décomposée de la danseuse ne faisait qu'accentuer le malaise et la peur de la plus jeune.

« Cassio', supplia-t-elle, dis... moi. Elle ne va pas... ? »

Mourir. Mais le mot était trop dur à dire.


_________________

"I'm always overthinking."

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 84
Date d'inscription : 17/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Lun 12 Mar - 10:21


Lysie & Cassiopée
⚜️  Never forget this cruel evening ⚜️

Dylan avait eu raison – il avait toujours raison, comme il aime le dire. Et t’regrette de pas avoir assez souvent suivi ses conseils. T’es du genre à être beaucoup trop tête brûlée pour qu’ton espérance de vie s’allonge, et si ça continue, si t’arrive toujours pas à maîtriser ton don, ça se passera mal. Il te manque, Dylan. Amaury aussi te manque, et maintenant t’as que Lysie sur qui t’appuyer. Pas que ça te dérange, mais t’aurais aimé avoir les autres aussi. Les deux hommes de ta vie comme t’aime le dire, toi, sauf que tu peux pas nier que ta cousine, tu l’adore. T’peux tout lui dire même si certaines choses tu les garde pour toi – ou pour Dylan. Tu te sens trembler, encore, et c’est loin d’être agréable, mais ça se calme.
Doucement.
Tu te concentre sur l’image de ton cousin, celle de ton frère et celle de Lysie, et la terreur finit par s’en aller, un peu. Petit à petit.
Pas assez vite à ton goût.
Tu regrette de pas avoir été seule au moment de ta vision. Tu l’aurais gardé pour toi – ou du moins t’en aurais pas informé Lysie. T’sais combien elle est proche de Grace, et tu donnerais n’importe quoi pour ne rien lui dire. Pour qu’elle reste dans l’ignorance, sauf que c’est pas dans la nature de ta cousine d’abandonner quand on lui cache quelque chose, alors tu te force à te calmer pour essayer de minimiser la chose.
Parce que ça finira par arriver, de toute façon.
C’est écrit, maintenant, et vous ne pouvez rien faire pour empêcher ça.
LYSIE – « Ce n'est peut-être pas trop tard, on peut peut-être encore l'éviter. Si elle le sait... »
Tu secoue la tête. Impuissante. Et tu t’laisse glisser contre le mur, pour t’asseoir sur le sol et t’y recroqueviller sur toi même. T’veux Dylan. Il saura quoi faire, lui. Sauf qu’il est porté disparu depuis quelques temps.
CASS – « On peut pas, je t’ai dit ! »
Tu ne crie pas, en disant ça. Parce que c’est inutile, aussi inutile d’essayer de prévenir Grace.
LYSIE – « Cassio' ! Dis-moi, s'il te plaît ! Dis moi.. Cassio', dis... moi. Elle ne va pas... ? »
Oh non. Non, c’est loin d’être ça – à ton avis c’est pire. Mais t’espère la calmer, Lysie. Et t’vas faire ce que tu peux pour que ça arrive sans avoir à lui dire ce que t’as vu.
CASS – « Non, » t’réponds sans mentir, vu que c’est pas le cas. CASS – « Elle est juste tombée, et j’ai eu peur. »
Parce que t’as le vertige, en plus du reste, et une peur panique de tomber. Ou simplement de voler – t’as jamais compris l’amour de Lysie pour le Quidditch, et t’fais toujours tout pour éviter les matchs. Le pire c’était le carrosse de Beauxbâtons, et sincèrement t’es heureuse d’être partie à Poudlard, juste pour ça.
Mais ça te fait mal de mentir.
Même si t’y es obligée.
CASS – « C’est rien. Désolée si je t’ai fait peur. »
T’as honte, vraiment honte de mentir comme ça. Sauf que c’est pour préserver Lysie. Alors tu te permets de le faire, en espérant qu’elle ne se doute de rien.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 401
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Mar 13 Mar - 14:52












• Never forget this cruel evening •

Elle ne savait plus. Lysie ne savait plus ce qu'elle devait faire. D'abord déterminer à prévenir Grace du possible malheur qui allait s'abattre sur elle, avant de retourner auprès de Cassiopée, recroquevillée. Le papier froissé, mouillé par des larmes qu'elle ne contrôlait pas -dont elle n'avait même pas la force de s'inquiéter, entre ses mains tremblantes. D'abord têtue, puis suppliante, Lysie se perdait petit à petit dans ses propres pensées, incapable de se calmer.

« Elle est juste tombée, et j’ai eu peur. »

Le cœur de Lysie s'apaisa quelques instants, parce que c'était à ces seules paroles qu'elle pouvait -devait- se raccrocher. Mais tout paraissait faux. Et elle se ressentit plonger un peu plus en enfer, sa tête tambourinant. Le seul avantage, c'est que ses larmes ne coulaient plus.

« Cassiopée. »

Juste son prénom, en entier, parce qu'elle était incapable d'en dire moins ou d'en dire plus. Mais y avait tellement de sentiment dans ce simple mot qu'elle était persuadée que sa cousine avait comprit.

« Dis-moi juste la vérité. »

Elle le supportera. Lysie le supportera parce qu'elle n'avait pas le choix. Si c'était si grave pour que Cassio' n'en parle pas, si grave que Grace n'en mourrait pas mais n'y survivrait pas non plus, alors Lysie, elle, elle prendrait sur elle et elle les supporterait, les protégerait. Du moins tenterait. Pour ceux qu'elle aimait, elle aurait été prête à ne plus écouter son cœur et seulement s'inquiéter de leur sort.

« Chère Grace... Lysie commença à rédiger très calmement sur le papier froissé tout en lisant à haute voix ce qu'elle écrivait. Je suis désolée de ne pas prendre le temps de te demander comment ça va, mais il s'est passé quelque chose. »

Elle releva la tête, insistante.

« Si on ne peut pas l'empêcher, alors montrons lui au moins qu'on est là pour elle. »


_________________

"I'm always overthinking."

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 84
Date d'inscription : 17/12/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Dim 25 Mar - 13:33


Lysie & Cassiopée
⚜️  Never forget this cruel evening ⚜️

T’en es encore tremblante, de ce que tu viens de voir. Qui ne le serait pas en même temps, à part des psychopathes ? Tu peux pas fermer les yeux alors que c’est un moyen de te calmer – à chaque fois que tu baisse les paupières t’as toute la scène qui défile de nouveau. T’en as déjà eu, des visions violentes, mais pas autant que celle-là, et quand c’est quelqu’un que tu connais, ça n’a rien à voir avec les autres. Surtout que personne n’est au courant pour ton don, à part Dylan, Amaury, tes parents et Lysie, et t’as aucune envie que le nombre des connaisseurs s’étende. C’est pour ça que tu rechigner à tout raconter à Lysie, contrairement à d’habitude quand elle est témoin d’une vision et que t’as besoin de parler pour te calmer. Tu veux pas que ton don devienne connu de tous, c’est une des choses qui te terrifient encore plus que certaines visions.
Parce que qui sait comment les autres pourraient te considérer après. Tu deviendrais sûrement la folle à lier de la famille – encore plus que maintenant – et t’as pas du tout envie que ça arrive.
 « Cassiopée. Dis-moi juste la vérité. »
T’inspire profondément – peut-être que parler ça aidera à ce que t’aille mieux. A ce que tu fasse le tri et que Lysie aussi se sente un peu mieux, même si t’en doute. T’as pas envie de rester sans rien dire, en tout cas, parce que t’as pas envie de te disputer avec ta cousine alors que c’est pas le moment que ça arrive.
Alors tu raconte. Tout – sans rentrer dans les détails. Tu raconte ce que t’as vu, ce que t’as entendu, que non, t’as pas vu le visage de l’agresseur, tu raconte de quel point de vue tu voyais la scène. Pendant que tu parle l’effet que t’attendais arrive – ça te calme. Doucement, mais sûrement, et t’arrive de nouveau à respirer correctement. Mais t’ose pas regarder Lysie. T’ose pas par peur de voir sa réaction, qu’elle change d’avis sur toi, parce que vous ne pouvez rien fiare – tu le répète encore une fois pour conclure ta tirade. T’as la gorge sèche à la fin, et t’as qu’une envie, c’est de voir Dylan ou ton frère et de te cacher contre eux pour aller vraiment mieux. Sauf qu’ils ne sont pas là – Amaury en France et Dylan, t’as absolument aucune idée d’où il se trouve, encore.
T’écoute Lysie hésiter sur les mots à utiliser pour écrire à Grace – et tu serre les poings d’avance.
« Si on ne peut pas l'empêcher, alors montrons lui au moins qu'on est là pour elle »
« Lui dis pas, s’il te plaît. Elle est pas au courant pour mon don, j’ai pas envie que tout le monde le sache, c’est censé être un secret, » tu réponds à ta cousine avec une voix suppliante.
Tu veux pas – c’est une question de vie ou de mort. T’as pas envie que les autres soient au courant, rien que l’idée te donne des cauchemars parfois.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serdaigle ◊ witty, creative

serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 401
Date d'inscription : 11/07/2017
Localisation : Perdue entre la sécurité des songes et la beauté du vrai

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   Mar 17 Avr - 17:14












• Never forget this cruel evening •

Parchemin et plume en main, Lysie attendit patiemment que Cassiopée lui raconte. Elle s'attendait au pire mais était parée à toutes éventualités. Prête à porter sur ses épaules le fardeau de ses cousines. C'était à ça que servait la famille non ? Un pilier pour soutenir les murs, un ami pour aider les proches. Lysie lui demanda alors la vérité. Juste la vérité.  Puis l'étoile dansante ce mit à tout décrire. Des sueurs froides s'emparaient alors de la plus jeune, mais elle resta forte, ne pleura pas, prit même Cassiopée dans ses bras.

« Merci. Souffla-t-elle. »

Et elle se mit à écrire sur le parchemin. Elle n'en voudrait jamais à Cassio' de l'avoir vu. Elle ne lui en voudrait jamais d'avoir mis tant de temps à lui dire. Au contraire, tu l'en remerciais, parce que grâce à ça, tu pourrais au moins comprendre la douleur de Grace, peut-être même l'aider.

« Lui dis pas, s’il te plaît. Elle est pas au courant pour mon don, j’ai pas envie que tout le monde le sache, c’est censé être un secret.
- Et elle le saura pas, ok ? Ça restera un secret. On a juste besoin de lui dire qu'on est avec elle. Pas besoin d'expliquer comment on l'a su, d'accord ? Et si elle demande, on dira qu'on a croisé un voyant fou. »

Elle voulait pas non plus que le monde soit au courant pour Cassiopée, elle voulait pas blessée sa cousine, au contraire, elle se devait de la protéger. Elle trouverait une excuse. Un ou une autre voyante pour expliquer. Y avait bien cette Tiffany qui se faisait connaître en plus ces derniers temps. Mais là n'était pas la priorité. Elle raya les premiers mots sur le parchemin, en pris un autre et recommença.

« Chère Grace,
J'ai appris à l'instant l'horreur qui s'est produite. J'en suis encore tremblante et déboussolée tout comme Cassiopée. Mais sache que nous sommes là pour toi.
»

Ses mots pesaient lourds et résonnaient trop fort dans son cœur. Elle sentait le carrelage froid à travers le tissus qui l'en protégeait, glaçant chaque parcelle de sa peau. Puis quelque chose la frappa encore. Cassiopée. Elle aussi devait être traumatisée

« Cassiopée ? Ne t'inquiète pas, d'accord ? Tout ira bien. Tout ne peut pas être pire que maintenant alors après ça ira. Ça va aller. Ça va aller. »

Sans avoir si elle répétait ses mots pour elle ou pour sa cousine, elle continuait d'écrire sa lettre jusqu'au dernier point, la signant à peine et la scella dans une enveloppe.

_________________

"I'm always overthinking."

Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: • Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978   

Revenir en haut Aller en bas
 
• Never forget this cruel evening • Calys, Dortoire des Serdaigles, 09 Mai 1978
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Retourneur de Temps :: Les RPs Vifs-
Sauter vers: