AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Deux écorchés vifs - Reguvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 406
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Deux écorchés vifs - Reguvan   Mar 16 Jan - 2:18

Reguvan
Deux écorchés vifs.  

Il repousse un peu le corps nu brûlant d'Allegra, qui dort contre lui. Lui ne trouve pas le sommeil, l'esprit encore troublé par le visage de sa petite sœur qui défend farouchement les moldus et leurs idées. Alors ce soir encore, il est presque minuit passé alors que la maison des Rosier dort et que lui tourne en rond. Il se lève de son lit, laissant voir le tatouage sur son avant-bras et s'approche, nu et magnifique dans sa jeunesse, de la fenêtre de sa chambre. De là il voit le manoir Mulciber, Selwyn et même Black. D'ailleurs son regard est attiré par la fenêtre de Regulus d'où perce un peu de lumière, signe que si il dort, il a bien laissé la lampe allumée. Alors il attrape un bout de parchemin et griffe quelques mots avant d’appeler sa chouette qui somnole, en lui demandant d'aller porter le mot. Il attend un peu, enfilant un pantalon noir et une chemise de la même couleur qu'il retrousse sur ses avant-bras alors que sa chouette revient, portant la réponse signée de la signature du jeune Black. L'invitation à sortir dans la ruelle et faire quelques pas, pour deux jeunes gens qui ont été abandonnés par Morphée. Il hoche la tête, attrape une de ses capes à la longue capuche qui cache son visage ainsi que sa baguette. Puis il laisse un mot à Allegra pour lui dire qu'il revient bientôt, qu'il avait besoin de prendre l'air. Enfin il s'arrête dans le salon familial et trouve deux bouteilles de pur-feu, des années 1845, qu'il attrape avant de quitter sa maison et de verrouiller la porte d'entrée. Il marche un peu jusqu'à atteindre le manoir des Black et pendant quelques minutes, il attend assis sur les marches. L'air frais, pur, lui fait du bien, le calme est troublé au bout d'un moment par l'immense porte du manoir qui s'ouvre, dévoilant un Regulus Black à la mine fatiguée lui aussi. « Bonsoir Regulus. Comment vas-tu ? Dure nuit n'est-ce pas ? » Qu'il dit en se levant et en lui offrant un sourire. Puis il lui tend une des bouteilles, sans cesser de sourire. « Qu'est ce qui t'empêche de trouver le sommeil ? »  

_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 952
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   Dim 11 Fév - 23:56


deux écorchés vifs
@Evan K. Rosier & Regulus Black
C’avec un soupir d’soulagement qu’tu laisses choir sur ton lit, n’prenant même pas l’temps d’enlever tes robes. T’es épuisé de la soirée sauf que tu sais que t’es pas prêt de dormir. Impossible de dormir dans un lit si froid, alors que t’es habitué d’pouvoir te lover dans l’dos d’Os quand vous fermez enfin les yeux pour l’reste de la nuit. Longue ou courte tu te réveilles toujours revigoré, sachant qu’tu vas le retrouver le soir. Plus depuis Berlin, depuis la mort d’Averill- alors bien qu’tu dors pas moins, t’es plus exténué.
T’sais pas combien d’temps passe tandis qu’tu fais rien de bien passionnant, à un certain moment des coups d’becs contre ta fenêtre t’fais sortir d’ta trance. Sourcils froncés tu t’approches, ouvrant pour laisser l’hibou entrer, le laissant faire le tour de ta chambre une fois que t’es parvenu à attraper le parchemin. Y lisant une invitation d’Evan à tuer le temps dehors, ta bouche s’étire d’un sourire alors que t’attrapes une plume pour y répondre aussitôt par l’affirmative. Puis tu renvoie l’volatile à son propriétaire avant d’enlever ta robe, gardant qu’ton pantalon noir et ton pull gris, avant d’remettre ta longue cape qui cachera main et visage au besoin.

Quand enfin tu sors à l’extérieur pour rejoindre Evan, tu le vois installé tranquillement dans les marches. « Bonsoir Regulus. Comment vas-tu ? Dure nuit n'est-ce pas ? » Il s’lève tout en parlant, t’offrant un sourire qu’tu lui retournes sans attendre. « Outre Morphée qui m’fait la gueule, ça peut aller. Et toi-même? » qu’tu réponds une fois la porte fermée derrière toi, passant une main rapide dans tes cheveux déjà en bataille. « Longue nuit, dure nuit, elles se font trop souvent comme ça dernièrement. »
Belle surprise qu’il t’offre en tendant dans ta direction une bouteille de whisky, en gardant une autre dans sa main. « Oh. T’sais comment prendre un gars par les sentiments, merci. » qu’tu dis sans attendre avant de l’ouvrir et prendre une gorgée. « Qu'est ce qui t'empêche de trouver le sommeil ? » La question t’laisse interdit, car t’sais pas comment y répondre exactement. T’sais qu’Evan est au courant, pour Oswin et toi- il vous a surpris en flagrante action dans les douches après tout. « J’dors mieux à Poudlard. J’dors pas beaucoup en général mais au moins là-bas la compagnie est bonne. » qu’tu réponds, un nouveau petit sourire au coin des lèvres et la main qui s’glisse dans tes cheveux dans un mouvement nerveux. « Qu’est-ce qui te tient réveillé toi? » qu’tu demandes alors qu’vous descendez les marches pour débuter votre promenade, whisky en main.



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 406
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   Jeu 22 Fév - 23:42

Reguvan
Deux écorchés vifs.  

Il ne met qu'une seconde avant de se lever, délaisser le lit bouillant dans lequel sans fiancée dort encore. En sentant le corps d'Evan quitter sa couche, elle bouge un peu et vient le chercher dans son sommeil mais ne trouvant que le vide, elle se tourne en râlant avant de se rendormir. Il sourit, remonte la couette sur elle et part se préparer pour cette petite virée sauvage qu'il va s'offrir avec un des héritiers les plus observées de leur monde. Tout le monde guette Regulus, dans l'attente d'un faux pas mais il est certain que pour l'instant, le gamin fait tout comme il faut. Il ne met qu'une ou deux minutes à enfiler une tenue correcte, avant de quitter sa chambre et de rejoindre le salon. Il pique deux bouteilles à son père qui de toute façon ne lui e voudra pas, avant de sortir de chez lui et d'aller s'asseoir sur les marches de l'immense demeure des Black. Bien vite, il entend du bruit et voit apparaître un jeune homme des plus sombres, autant que le nom qui l'accompagne d'ailleurs. « Ca va aussi, du mieux qu'on peut. » Il l'entend dire que la nuit est longue, dure et il hoche la tête pour appuyer cela. De toute façon si ce n'était pas le cas ils n'en seraient pas là tous les deux, à se regarder dans le blanc des yeux alors que la nuit les accueille. Puis il prend les deux bouteilles et en donne une au jeune homme, avant d'ouvrir la sienne et d'entamer un geste pour trinquer. « A défaut de pouvoir t'aider à dormir, je t'aide à oublier. » Qu'il dit avec un petit rire, avant de prendre une première gorgée qui brûle sa gorge.

« J’dors mieux à Poudlard. J’dors pas beaucoup en général mais au moins là-bas la compagnie est bonne. » Il se met à sourire et lui partage son rictus, sachant de qui il parle en faisant référence à cette bonne compagnie. Il est vrai que dormir avec quelqu'un comme Oswin doit être agréable, Evan l'imagine bien. Même si il n'a pas à se plaindre, dormir toutes les nuits avec Allegra est un cadeau qu'il ne pensait pas avoir un jour. Ainsi il se lève et commence à marcher, non loin de Regulus. La nuit est calme, douce, fraîche et troublée seulement par le bruit des pas. « Qu’est-ce qui te tient réveillé toi? » « Ma sœur. Elle fricote avec le monde des moldus et prend leur défense. Depuis la mission dans la forêt, elle me traite de monstre et dit qu'elle ne me reconnaît pas. Elle ne m'adresse plus la parole et fait comme si je n'existais pas. Ca me tape sur les nerfs. » Dit-il avant de prendre une autre gorgée et de tourner son visage vers le plus jeune. « Et toi alors ? Qu'est ce qui t’empêche de passer une bonne nuit ? »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 952
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   Lun 9 Avr - 7:48


deux écorchés vifs
@Evan K. Rosier & Regulus Black
T’as été surprise d’recevoir le hibou de Evan, mais en bout d’ligne c’est une surprise agréable. T’es loin d’être contre passer plus d’temps avec lui, t’as passé une excellente soirée avec Adriel et lui l’autre fois et t’es pas contre d’réitérer l’expérience- pas ce soir, pas sur des gosses, sauf qu’ce soir, c’pas question d’tout ça. C’est juste Morphée qui refuse d’venir vous chercher, chacun garder éveillé pour diverses raisons. Y’a pas grand-chose à faire quand on attend simplement qu’les heures noires tombent jusqu’à ce que le matin revienne.
« A défaut de pouvoir t'aider à dormir, je t'aide à oublier. » Tu partages son rire, puis sa gorgée, avant qu’vos pas vous dirige plus loin dans la nuit. « Avec un peu d’chance ça aidera pour fermer les yeux quelques instants avant l’aube. » qu’tu réponds, espérant tout de même que ça soit l’cas.

Quand t’parle d’Poudlard, t’peux voir que c’est pas long qu’Evan comprenne à quoi tu fasses référence. C’est qu’il vous a surpris Oswin et toi dans les douches, mais jamais votre secret a été révélé. T’sais qu’il n’y a rien d’gratuit dans la vie, surtout pas dans votre monde, et qu’Os a beaucoup à faire là-dedans… il va marier Elena, qui s’intéresse aux hommes autant qu’Oswin l’fait avec les femmes. « Ma sœur. Elle fricote avec le monde des moldus et prend leur défense. Depuis la mission dans la forêt, elle me traite de monstre et dit qu'elle ne me reconnaît pas. Elle ne m'adresse plus la parole et fait comme si je n'existais pas. Ca me tape sur les nerfs. » T’hausse les sourcils, t’étais pas au courant d’ce situation, et à voir l’expression d’Evan, tu doutes pas d’son honnêteté. « En gros, elle a pris peur en voyant c’que ça impliquait, d’être Evan Rosier? Elle a de l’orgueil, probablement qu’elle a été refroidie d’cette nuit difficile- puis si elle fricote avec des moldus… t’as l’intention d’la laisser faire ou intervenir pour qu’elle comprenne que c’pas acceptable? »

Evan fait passer l’tout d’une gorgée, avant d’tourner son visage vers toi. « Et toi alors ? Qu'est ce qui t’empêche de passer une bonne nuit ? » T’grimace, mais avant d’prendre ta gorgée- c’plus l’alcool fort qui t’fait grimacer maintenant, plutôt tenter d’géré tes émotions. « Revenir d’Berlin pour apprendre qu’Ave était sur son lit d’mort… la voir mourir devant moi… J’pas eu d’mal à torturer ces traites et l’soulard l’autre soir mais ça… c’était différent. Quand j’ferme les yeux trop longtemps, y’a son visage pâle, mourant, qui vient m’hanter. C’cruel de dire que j’ai juste hâte qu’elle disparaisse d’mon esprit? » qu’tu demandes avant d’manquer t’étrangler avec ta gorgée qu’tu tentes d’boire trop vite.



_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 406
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   Mer 18 Avr - 2:40

Reguvan
Deux écorchés vifs.  

« Avec un peu d’chance ça aidera pour fermer les yeux quelques instants avant l’aube. » Sans doute, car c'est à ça qu'elle va ressembler leur nuit. Quelques heures de sommeil avant de devoir se lever, se doucher et enfiler le costume du parfait petit sang-pur, de l'héritier adoré qu'on adule parce qu'il fait l'avenir de la maison, presque de la nation. Regulus partage le même devoir que lui, il sait au moins qu'il peut le comprendre. Et nul doute qu'il dormira encore moins maintenant qu'il a parlé de sa petite sœur et que sa colère remonte, par vague, en plus d'un agacement certain qui l'fait grimacer. « En gros, elle a pris peur en voyant c’que ça impliquait, d’être Evan Rosier? Elle a de l’orgueil, probablement qu’elle a été refroidie d’cette nuit difficile- puis si elle fricote avec des moldus… t’as l’intention d’la laisser faire ou intervenir pour qu’elle comprenne que c’pas acceptable? » « J'toucherais jamais un cheveu d'ma sœur. J'peux torturer qui on veut mais pas les miens, pas ma famille ni ma future femme. » Qu'il dit avec un sourire contrarié. C'est qu'il a des sentiments Evan, même si on l'oublie un peu trop souvent car il a le masque de froideur constamment sur son visage. « Allegra dit qu'elle ouvrira les yeux toute seule. J'espère, parce que pour l'instant elle est du côté d'la sous race. Je l'ai trop protégée et choyée Elena, ça a fait d'elle une gamine capricieuse qui vit dans l'monde magique des elfes de maison. Et ça n'a rien d'bon, c'est aussi d'ma faute. » Qu'il dit en haussant les épaules. « Elle finira par s'faire prendre pour un centaure et elle reviendra en pleurant. On peut pas attendre mieux venant d'la vermine et ma sœur en fera les frais, ça lui fera une leçon acceptable. » Qu'il dit en hochant la tête, sur de lui et de ce qu'il dit. Il fera rien lui même, il va laisser la vie remettre sa sœur sur le bon chemin. « Revenir d’Berlin pour apprendre qu’Ave était sur son lit d’mort… la voir mourir devant moi… J’pas eu d’mal à torturer ces traites et l’soulard l’autre soir mais ça… c’était différent. Quand j’ferme les yeux trop longtemps, y’a son visage pâle, mourant, qui vient m’hanter. C’cruel de dire que j’ai juste hâte qu’elle disparaisse d’mon esprit? » « C'cruel mais trop vrai. T'as 16 ans Regulus, t'as une vie devant toi et tu peux pas, t'as pas l'droit de te laisser bouffer. Excuse pour c'que j'te dis, Orion est mon parrain mais il a fait d'la bouse avec Averill. Il aurait pas du vous fiancer, pas avec la maladie qu'elle avait en elle. C'était vous faire souffrir tous les deux et vous donner de l'espoir alors qu'on sait qu'avec cette maladie il y en a quasiment pas. » Il prend la bouteille et avale une autre gorgée en remontant son col vers son visage. L'vent est froid ce soir. « Revenir d'Berlin où t'as vécu l'grand amour, où t'as vécu... Pour être confronté à la mort d'une gamine innocente... Ouais j'peux comprendre que tu sois chamboulé. » Et il se tourne vers Regulus pour lui sourire. « Te fait pas d'mauvais sang pour Berlin, j'sais pour Os et toi. Je m'en fou, sincèrement. C'est pas mon problème. » Et ça l'sera jamais, alors il voir pas l’intérêt de venir juger par dessus. « Tu l'aimais à Averill ? C'pour ça que tu as tant d'mal ? »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 952
Date d'inscription : 30/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   Jeu 3 Mai - 2:11


deux écorchés vifs
@Evan K. Rosier & Regulus Black
« J'toucherais jamais un cheveu d'ma sœur. J'peux torturer qui on veut mais pas les miens, pas ma famille ni ma future femme. » T’es pas l’gars l’plus violent, étant tout neuf à cette histoire d’torture, d’infliger du mal aux autres, mais pas déplut de l’expérience. T’as pu voir l’autre soir qu’Adriel et Evan n’ont aucune limite, mais t’trouve ça bien d’voir même c’sombre Mangemort avoir un semblant d’principes. « Les nôtres sont sacrés. » qu’tu confirmes tout en levant ta bouteille pour en prendre une gorgée. Ceux qu’on décide d’voir sauf coûte que coûte.
Evan reprend pour t’expliquer c’qui en est avec Elena, t’laissant grimacer en voyant l’portrait. T’as pu t’faire une courte idée du peu d’temps que t’as passé avec elle, sachant aussi que Oswin y est attaché, mais t’réalises comme t’sais peu d’choses sur elle en vérité. « Elle finira par s'faire prendre pour un centaure et elle reviendra en pleurant. On peut pas attendre mieux venant d'la vermine et ma sœur en fera les frais, ça lui fera une leçon acceptable. » T’fais une moue affirmative, hochant d’la tête d’un même mouvement. Les moldus sont une abomination, d’surcroit, en les côtoyant directement ça devrait pas être long pour qu’Elena l’réalise- et qu’elle tourne sa veste exactement comme vous. Logique… si tout s’passe comme prévu. « Et j’ne doute pas que ça va arriver bientôt- du moins avant ton mariage avec Allegra. C’quand la date exacte déjà? » Ton but ici c’pas d’voir le prince des serpentards s’remplir d’rage à nouveau, mais plutôt d’le voir s’apaiser et relaxer grâce à ta présence et celle du whisky dans ses veines- c’que t’essaie d’faire après tout.

« C'cruel mais trop vrai. T'as 16 ans Regulus, t'as une vie devant toi et tu peux pas, t'as pas l'droit de te laisser bouffer. Excuse pour c'que j'te dis, Orion est mon parrain mais il a fait d'la bouse avec Averill. Il aurait pas du vous fiancer, pas avec la maladie qu'elle avait en elle. C'était vous faire souffrir tous les deux et vous donner de l'espoir alors qu'on sait qu'avec cette maladie il y en a quasiment pas. » « Il voulait briser les fiançailles, c’moi qui voulait plus. J’me suis… attaché à elle, et on su après l’annonce qu’elle était malade. J’ai seize ans comme tu dis, j’me donnais droit d’croire à l’impossible mais j’crois que j’ai compris maintenant. » Qu’tu fais mieux d’garder les pieds sur terre, Regulus Black, s’tu veux pas t’faire manger tout rond. D’prince héritier tu t’dois de t’élever, pour montrer qu’t’es plus un gamin. T’présente donc un sourire assuré à Evan, car s’tu t’sens pas tout à fait d’attaque sans Oswin à tes côtés, t’es bien déterminé à l’y revoir briller constamment. Faudra qu’tu mettes la main sur lui, et vite.
« Revenir d'Berlin où t'as vécu l'grand amour, où t'as vécu... Pour être confronté à la mort d'une gamine innocente... Ouais j'peux comprendre que tu sois chamboulé. » T’figes, essayant d’pas l’laisser paraître sauf qu’tu tournes un regard confus vers lui. Certes il vous a surpris une fois dans la salle d’entrainement sous la douche, mais t’savais pas qu’il en savait… davantage. « Te fait pas d'mauvais sang pour Berlin, j'sais pour Os et toi. Je m'en fou, sincèrement. C'est pas mon problème. » Et étrangement, tu le crois. Tu t’surprends à apprécier la compagnie du serpent, d’pas trouver désagréable d’lui parler plus… sincèrement qu’tu ferais avec d’autres. Surtout quand ça concerne ta relation avec Oswin. « C’juste- j’oublie qu’il y a beaucoup d’personnes au courant, pour nous deux… c’presque surprenant qu’ça soit resté secret si longtemps. » qu’tu t’exprimes maladroitement avant d’prendre une longue rasade, brûlant ta gorge.

« Tu l'aimais à Averill ? C'pour ça que tu as tant d'mal ? » Perdu dans tes pensées sur Oswin, c’te relation qu’vous avez et l’acceptation qui s’dessine autour d’vous des personnes au courant… les sorciers commencent à s’ouvrir d’plus en plus, malheureusement, les sang-purs n’avancent pas, eux. T’secoue la tête doucement, penchant la tête vers l’arrière juste assez pour observer les étoiles. « Non- mais j’ai respecté aucune des promesses que j’lui aie faite. Les sentiments que j’ressens pour lui… j’doute d’pouvoir les ressentir pour quelqu’un d’autre, et elle l’voyait. J’me suis sentit coupable sur l’coup, là, j’suis surtout vide d’tout. » Ou presque. Tu saignes Os, il t’manque, bien plus qu’Averill. Sauf qu’tu refuses d’te sentir coupable, faut qu’t’arrêtes avant d’perdre la tête.


_________________

osulus
love can touch us one time, last for a lifetime and never let go till we're gone. you're here, there's nothing I fear. and I know that my heart will go on. we'll stay forever this way. you are safe in my heart and my heart will go on and on.


ME's awards. an un. :fan2::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 406
Date d'inscription : 04/09/2016
Localisation : Ici et là

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   Dim 6 Mai - 1:17

Reguvan
Deux écorchés vifs.  

« Les nôtres sont sacrés. » Il hoche la tête doucement et la tourne vers l'héritier. « C'pour ça qu'on la porte, la marque. Bientôt pour toi, si l'seigneur noir le veut. » Qu'il dit en levant sa bouteille vers Regulus, bien enchanté d'être avec lui ce soir. C'est comme une bouffée d'air frais que d'être auprès de lui ce soir, il se sent apaisé dans la nuit noire qui accompagne les deux saoulards qui ont désertés leur lit. Les bras de sa fiancée pour Evan, la chaleur d'un corps ou d'une couette pour Regulus. C'est qu'il a tout pour remplir son lit si il le veut. « Et j’ne doute pas que ça va arriver bientôt- du moins avant ton mariage avec Allegra. C’quand la date exacte déjà? » Après la fin des examens, sans doute début juillet. On est pas fixés sur la date, Allegra vérifie la météo sur plusieurs semaines avant de fixer la date, elle refuse un mariage pluvieux. » Dit-il dans un petit rire, avant de se mettre à sauter sur un banc sur lequel il fait quelques pas avant de sauter et d’atterrir par terre, d'un geste souple. Puis il avale une gorgée d'alcool, tout en revenant auprès du Black. « Il voulait briser les fiançailles, c’moi qui voulait plus. J’me suis… attaché à elle, et on su après l’annonce qu’elle était malade. J’ai seize ans comme tu dis, j’me donnais droit d’croire à l’impossible mais j’crois que j’ai compris maintenant. » Il hoche la tête et tape sa bouteille contre celle de Regulus. « Désolé pour toi, t'as pas été lâche sur ce coup là. C'est tout à ton honneur. » Qu'il dit avec un sourire, croisant le regard assuré du jeune Black lorsqu'il parle du fait d'avoir grandi. Enfin, ils grandissent trop vite dans ce monde.

Assez pour tomber amoureux de la sorte, assez pour que Evan le voit et le lui dise sans détour. « C’juste- j’oublie qu’il y a beaucoup d’personnes au courant, pour nous deux… c’presque surprenant qu’ça soit resté secret si longtemps. » « C'juste que je regardais Allegra de la même façon que tu regardes Oswin. Ca ne se voit pas tant que ça, c'juste que... Moi j'le vois. » Dit-il pour le rassurer alors que le jeune Black semble être devenu livide, ce qui est assez étonnant quand on connaît le teint clair qu'il arbore déjà Regulus. « Non- mais j’ai respecté aucune des promesses que j’lui aie faite. Les sentiments que j’ressens pour lui… j’doute d’pouvoir les ressentir pour quelqu’un d’autre, et elle l’voyait. J’me suis sentit coupable sur l’coup, là, j’suis surtout vide d’tout. » « Pourquoi tu t'sent vide ? » Demande Evan avant d'avaler une longue gorgée qui brûle sa gorge et le fait grimacer. Puis au détour d'une ruelle il la voit, l'enseigne illuminée qui clignote dans la nuit. « Viens, j'ai faim, pas toi ? » Demande le sang pur avant de lui faire signe et de rentrer dans l'épicerie de nuit moldu où un vendeur somnole devant ce qui semble un écran qui diffuse des images. « Fascinant. Et primitif. » Dit-il en jetant un coup d’œil à l'objet. Puis il se dirige vers les rayons et attrape ce qui semble être de la viande séchée, ainsi que plusieurs paquets de chips. « Je ne sais même pas ce que c'est, mais la couleur est jolie tu ne trouves pas ? » Demande Evan avant de s'esclaffer, alors que les effets de l'alcool se font sentir dans son sang. « Dis moi jeune fripon, combien coûte cette... Chose ? » Qu'il dit en montrant une barquette contenant un plat de traiteur avec ce qui semble être des pommes de terre et du poulet. « 2 livres. » Evan fronce les sourcils et se tourne vers Regulus. « Ca fait combien en mornilles ça ? » Puis il n'attend pas la réponse et repart chercher de quoi se remplir la panse, en prenant tous les paquets de biscuits qui attirent son œil. Une fois les bras pleins, son panier aussi qu'il a chipé au passage, il dépose le tout sur le comptoir prés du vendeur. « Tu veux quelque chose ? Prend à manger Regulus, tu dois grossir, t'es encore tout maigre. Allez, fais toi plaisir, j'offre ce soir ! » Qu'il dit en sortant une toute petite bourse, qu'il ouvre et qui contient des livres sterling. « Mon père m'a appris à toujours en avoir sur moi, au cas où je me retrouve dans ce monde un jour. Astucieux non ? » Dit-il en vidant la bourse sur le comptoir, incapable de dire exactement combien ça fait, car il ne sait pas compter en argent moldu.

_________________



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux écorchés vifs - Reguvan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux écorchés vifs - Reguvan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Retourneur de Temps :: Les RPs Vifs-
Sauter vers: