AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Accident de parcours [Gawain/Happy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
poudlard ◊ l'éducation avant tout

poudlard ◊ l'éducation avant tout


Messages : 334
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Happy K. Lacroix le Ven 23 Fév - 16:12, édité 1 fois
MessageSujet: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Mer 21 Fév - 13:27

Accident de parcours

Gawain & Happy


I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, « Please stop, you're scaring me ». I can't help this awful energy. God damn right, you should be scared of me. Who is in control ?
Happy n'aime pas la magie. Elle n'y comprend rien, à ses yeux c'est un mélange de gestes confus et de phénomènes illogiques qui ne veulent pas la laisser tranquille, et ce depuis qu'elle a huit ans. Elle l'a toujours repoussée, l'éloignant d'elle autant qu'elle le pouvait, et avec – de manière plus symbolique qu'autre chose – sa baguette. Sauf que cela ne plaisait pas forcément à ceux qui l'entouraient, et c'est encore le cas aujourd'hui. Son père était le premier à désapprouver son attitude qui, qui plus est, l'inquiétait énormément. Il craignait qu'elle ne puisse jamais être en paix avec son don, même s'il ne réalisait pas à quel point elle souffrait. D'être une sorcière, une orpheline, une surdouée – une personne différente. Il ne voyait pas tout, mais il voulait l'aider. Tout comme Toby, qui tente de lui faire comprendre qu'elle n'a pas à être comme les autres, qu'être différente n'est pas un mal. Il y a aussi Arès qui joue avec ses nerfs pour faire d'elle une demoiselle plus sociable, même si au fond il a surtout pour objectif de lui trouver un petit-ami – ridicule. Ils veulent l'aider, tous, chacun à leur manière. Comme si elle en valait la peine.

Emrys, lui, essaie de l'aider à accepter sa magie, même si ce n'est pour l'instant pas une réussite. Il lui a montré quelques sorts de base, ceux que l'on est censé apprendre dès la première année à Poudlard, et qu'elle a quant à elle appris à l'étranger. Elle les connaissait, ces sorts, mais, à force de ne pas s'entraîner, tout semble s'être effacé dans son esprit. Elle se souvient des noms, mais en général cela ne va pas plus loin. Alors il lui a conseillé de s'entraîner, de profiter d'être encore au château pour s'exercer et combler ses lacunes. Ce n'est peut-être pas le terme qu'il a employé, mais Happy sait pertinemment que c'est celui qui convient. Elle est très mauvaise, c'est certain, et elle-même le sait. Pathétique – c'est le terme qu'elle aurait employé, mais elle ne le dit que dans sa tête, étrangement.

La magie n'a rien de logique, pourtant Happy essaie d'y trouver une certaine forme de mathématiques, et notamment dans les mouvements qu'il faut effectuer avec sa baguette. Pas que ce soit très efficace, mais elle y trouve un aspect rassurant car plus pragmatique que l'instinct dont parlent la plupart des sorciers. Ce soir c'est ce qu'elle voulait faire : s'entraîner. Alors elle a pris sa baguette, et elle a visé la porte de sa chambre. Mauvaise idée – mais elle avait un peu d'espoir en débutant –, d'autant plus qu'elle n'a pas pensé au fait que tu pouvais être là. Elle a essayé, oui, un simple « Collaporta » qui, accompagné d'un jet coloré, a eu un effet immédiat. La porte a explosé. D'un coup d'un seul, un « BOOM » retentissant a éclaté avec une discrétion toute relative. Aucune discrétion. Tétanisée, elle n'a pas réussi à bouger avant ton arrivée, alors que des fragments de flammes naissaient déjà en bas de la porte détruite. Seul son esprit s'active malgré son corps figé, et un millier d'insultes – toutes dirigées vers elle-même – le traverse à cause de son erreur qui ne fait que prouver ses bien faibles capacités magiques.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 608 MOTS.



_________________

What if I don't understand ?
ANAPHORE


Go big or go home pissou !

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 159
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Ven 23 Fév - 10:48

Au beau milieu d'un couloir désert, Gawain soupira avec peu de discrétion. Il n'aimait pas faire des choses inutiles. Naturellement, il ne considérait pas que de garder un collège plein d'enfants plus ou moins innocents comme étant inutile, mais pour ce qui était de faire des rondes la nuit... C'était une autre histoire.

Mais Gawain était un homme compliqué. Solitaire, presque asociale d'ailleurs, il n'aimait ni la foule ni le bruit qu'elle provoquait. Il n'aimait rien de mieux que d'être tout seul dans le calme... Mais la nuit il aimait la passer dans son lit à dormir, pas à crapahuter dans des couloirs venteux en quête de fauteurs de troubles ou de quelques mangemorts. Si seulement il avait put faire ses rondes dans la journée et dans le silence, ça aurait été parfait, mais il ne pouvait pas tout avoir.

Alors il se contentait d'essayer de penser aux bons côtés plutôt qu'aux mauvais. Pourtant, là tout seul dans les courants d'air et le noir, ça n'était pas une chose évidente. Pourtant il savait qu'il ferait son travail, même si ca ne lui plaisait pas forcément. Au moins il ne risquait pas la migraine et puis quand il aurait terminé de faire le tours du château il pourrait aller dormir tout le reste de la nuit.

Il avait déjà fait les cachots, les premiers étages et rôdé pas mal de temps dans le hall et la grande salle. C'était tout de même là qu'était l'entrée principale. Il aurait put aller dehors par acquis de conscience, mais il pleuvait des cordes et il n'avait pas franchement envie d'en profiter. Pour compenser, dès qu'il passait près d'une fenêtre, il jetais un coup d'oeil à l'extérieur. Mais il fallait croire que ce serait un soir calme, même les élèves les plus téméraires semblaient préférer la chaleur de leurs lits plutôt que le froid encore bien présent des couloirs la nuit. C'était tout le drame de ces grandes bâtisses en pierres moyenâgeuses... Impossible à chauffer convenablement, même l'été.

Il avait déjà atteint les étages les plus élevés, la ronde était bientôt terminée et alors qu'il bénissait Merlin de devoir marcher pour faire son travail - ce qui lui évitait de s'endormir purement et simplement - il entendit un gros boum qui le sortit de sa rêverie dans un sursaut bien peu viril. Son premier réflexe fut de prendre sa baguette magique en main puis il se dirigea tout naturellement vers la source du bruit. Il aurait fallut être idiot pour la louper vu le vacarme que ça avait produit. Préférant attendre d'en savoir plus avant d'ameuter les autres aurors et les professeurs du château pour un élève maladroit, il se teint prêt à envoyer un patronus, au cas où.

Il était plutôt doué dans son métier, mais pas prétentieux au point de croire qu'il pourrait stopper un assaut de mangemorts à lui tout seul. Cependant, la logique aurait voulu que les mangemorts soient plus discret que ça jusqu'à ce qu'ils se soient occupés de leurs adversaires principaux. Il avançait donc sans trop d'inquiétude et il compris bientôt qu'il avait eut raison de ne pas trop se faire de soucis. Il ne s'agissait pas de mangemorts mais d'une porte qui avait visiblement explosé et qui commençait sérieusement à cramer.

- Aquamenti !

Il maintint le sortilège jusqu'à ce qu'il ne reste que de la fumée et plus de flammes. Heureusement, il n'était pas trop loin et il avait put prendre ce début d’incendie avant qu'il ne prenne trop d’ampleur. Sinon ça n'aurait surement pas suffit. Bon à présent il fallait qu'il trouve ce qui avait causé cette explosion.

- Y a quelqu'un ?

Il attendit un instant, toujours prêt à répondre à la moindre attaque, mais personne ne semblait sur le point de l'assommer. Il s'avança donc pour voir de plus près et il trouva une jeune femme sur le sol.

- Ca va ? Pas de casse ?

Elle semblait quand même un peu sonnée.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
poudlard ◊ l'éducation avant tout

poudlard ◊ l'éducation avant tout


Messages : 334
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Ven 23 Fév - 17:59

Accident de parcours

Gawain & Happy


I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, « Please stop, you're scaring me ». I can't help this awful energy. God damn right, you should be scared of me. Who is in control ?
Happy voulait simplement fermer la porte. Elle voulait s'entraîner, comme Emrys lui a conseillé la dernière fois qu'ils se sont vus. Elle n'avait aucune mauvaise intention, mais une nullité à toute épreuve que cet incident n'a fait que prouver. La porte a explosé de manière retentissante, alors ce n'est pas étonnant que tu aies entendu ce vacarme, et que tu sois venu pour voir ce qui l'a causé. C'est elle qui en est responsable, à présent par terre et sonnée à cause de l'explosion, à tel point qu'elle ne fait rien lorsque des flammes naissent sur les bribes de la porte détruite. Elles sont encore minimes lorsque tu arrives, mais qui sait ce qu'il se serait passé si tu t'étais trouvé au premier étage durant l'explosion ? Elle aurait peut-être fini par réagir... ou pas du tout. « Aquamenti ! » Elle le connaît ce sort, elle s'en est même déjà servie. Alors pourquoi elle n'a pas été capable de s'en servir ? Tétanisée à cause de l'explosion, elle n'arrive pas à bouger, simplement à regarder le jet d'eau que tu as créé éteindre les flammes qui ont commencé à naître à cause de sa bêtise. Elle n'aurait jamais dû faire ça, elle est trop mauvaise en sortilèges pour cela. Faire exploser une porte au lieu de la fermer, si ça ce n'est pas une preuve de son faible niveau. Elle est trop mauvaise pour tout, en réalité. « Y a quelqu'un ? » Sa bouche s'entrouvre mais aucun son n'en sort. Oui, il y a quelqu'un, mais une bien piètre sorcière qui aurait dû savoir se débrouiller toute seule. Un quart de siècle dans les pattes, et pas capable de lancer un sortilège de cinquième année. Elle va avoir l'air stupide lorsque tu vas entrer dans la pièce, c'est évident. C'est habituel, surtout.

Par terre, Happy n'a plus rien d'une menace, ou même d'une personne prête à attaquer. Déjà qu'elle n'en serait pas capable en tant normal, en plus sa baguette est à un mètre d'elle, alors à part avec les poings elle ne pourrait pas se battre. Cela dit, elle se bat sans doute mieux en tant que moldue qu'en tant que sorcière, ce qui est d'autant plus ridicule. Pourtant ce n'est pas du tout son but aujourd'hui, après tout elle voulait simplement s'entraîner. Pour s'améliorer, il paraît, sauf qu'elle commence de zéro. Elle commence par terre, là où elle est maintenant, là où tu la trouves lorsque tu entres. « Ça va ? Pas de casse ? » L'esprit encore embrumé, elle lève les yeux vers toi puis hoche doucement la tête. « Oui je... » Elle sait que tu es un Auror, même si elle n'a aucune idée de ton nom. Encore confuse, elle essaie de se justifier, de t'expliquer ce qu'il s'est passé. « Je suis désolée, je voulais pas faire exploser la porte. Emrys m'avait dit que ça fermerait la porte, c'était pas censé exploser. Je suis désolée, je voulais inquiéter personne. Je voulais juste m'entraîner, pas faire exploser cette porte. » Elle parle, beaucoup, trop à n'en douter. Elle se répète, se sentant idiote d'avoir à ce point raté son sort. Elle finit par s'arrêter parce qu'elle a l'impression de s'enfoncer, comme d'habitude. Elle ne sait pas quoi faire face à d'autres personnes, encore moins lorsqu'elle vient de faire exploser une porte comme la pire des idiotes. Alors elle essaie de se lever, s'appuyant contre le mur avant de se frotter les yeux pour sortir de cet état d'incapacité insupportable. Elle voudrait s'excuser à nouveau, mais elle l'a déjà tellement fait qu'elle se sent encore plus stupide.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 661 MOTS.


_________________

What if I don't understand ?
ANAPHORE


Go big or go home pissou !

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 159
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Mar 27 Fév - 10:55

Gawain observait la scène. Il ne savait pas encore ce qu'il s'était passé par là, mais la jeune femme semblait être seule et de ce qu'il voyait, malgré son air totalement déboussolée, elle ne semblait pas être blessée. Pourtant, il ne pouvait en être totalement certain pour le moment, il y avait des blessures qui n'étaient pas forcément visibles à l'oeil nu. Enfin, elle n'avait pas perdu connaissance, c'était plutôt bon signe. Elle semblait quand même relativement sonnée et il préféra ne pas la brusquer, lui laisser le temps de réagir à son rythme. Elle devait se trouver tout près quand l'explosion avait eut lieu, c'était sans doute la raison de son manque de réaction la porte avait dût exploser quand elle se trouvait à côté.

« Oui je... Je suis désolée, je voulais pas faire exploser la porte. Emrys m'avait dit que ça fermerait la porte, c'était pas censé exploser. Je suis désolée, je voulais inquiéter personne. Je voulais juste m'entraîner, pas faire exploser cette porte. »

Bien elle n'avait pas l'air blessée.. Maintenant il devait lui demander avec qui elle se disputait pour qu'une porte vienne à exploser, mais il n'en n'eut pas le temps comme, très surpris, elle confessa être l'auteur des dégâts et surtout l'avoir fait en s'entraînant et pas en espérant faire exploser quelqu'un à la place. Fort heureusement pour lui, de par une aptitude innée et plusieurs années d'ancienneté en temps qu'auror, Gawain savait garder un visage de marbre lorsqu'il était surpris et il ne montra donc rien de son étonnement à la brune encore assise par terre.

Alors qu'il analysait encore les informations, elle entrepris de se relever et bien qu'il aurait put l'aider à le faire, Gawain préféra la laisser se débrouiller seule pour voir si elle n'était réellement pas blessée. Parfois - et il faisait partit de cette catégorie de gens - on taisait sa douleur par pure fierté mal placée. Cependant, elle réussit à se mettre debout toute seule même si elle eut besoin du mur pour garder les pieds sur terre. Elle tenait sur ses jambes, elles n'étaient donc pas cassées et surtout elle tenait debout. Sa tête tournait surement un peu, d'où le fait qu'elle se maintienne au mur, mais pas au point qu'elle tombe dans les pommes.

- Peut-être devriez-vous vous asseoir... C'est votre chambre ?

Il attendit qu'elle confirme avant d'entrer un peu plus et s'avancer vers elle. En chemin, il avait rangé sa baguette magique, s'il avait bien compris, elle n'avait pas attaqué face à un danger, mais elle avait raté un sortilège ce qui arrivait à tout le monde. Une fois à sa hauteur, il lui tendit la main en un geste amical.

- Je peux vous aider à trouver un fauteuil si vous voulez...

On ne savait jamais comment réagiraient les gens. Aussi, surtout depuis qu'il côtoyait Severus, il faisait attention à ne jamais toucher quelqu'un sans son consentement. Elle aurait put être peu friande des contacts physiques si minimes soient-ils tout comme son protégé et lui il n'avait pas franchement envie de prendre une baffe alors qu'il tentait de se rendre serviable.

- Vous savez, si les sortilèges ne sont pas votre tasse de thé, vous devriez peut-être envisager de trouver un professeur pour progresser... Il n'y a aucune honte à vouloir devenir meilleur.

Personne n'était doué partout, lui compris. Mais bon, ça n'était qu'un conseil, elle en ferait bien ce qu'elle voulait. Il n'était pas là pour se moquer ou l'obliger, après tout elle ne faisait pas partit des élèves et lui, il n'était pas son père... Il attendit donc sagement de voir si elle voulait de son aide pour se déplacer ou bien si elle choisirait de le faire seule, et dans ce cas, il respecterait son choix, se tenant malgré tout prêt en cas de chute.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
poudlard ◊ l'éducation avant tout

poudlard ◊ l'éducation avant tout


Messages : 334
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Mar 27 Fév - 23:00

Accident de parcours

Gawain & Happy


I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, « Please stop, you're scaring me ». I can't help this awful energy. God damn right, you should be scared of me. Who is in control ?
Tout tourne encore autour de Happy, elle en verrait presque des étoiles si seulement elle croyait à cette illusion stupide. Elle perçoit plutôt des tâches là où elle regarde, lui brouillant la vision au point qu'elle se frotte les yeux pour essayer de s'échapper de cet état de confusion. Comment a-t-elle fait pour faire exploser une porte avec un sortilège censé être complètement inoffensif ? Collaporta, un sortilège que l'on apprend en cinquième année à Poudlard, c'est-à-dire l'année où elle est entrée dans le château. Dix ans plus tard, elle est incapable de l'utiliser correctement, c'est ridicule. Alors la voilà qui se lève en s'appuyant contre le mur, sentant que sans cela elle s'effondrerait à nouveau. Mais elle ne veut pas avoir l'air stupide devant toi, alors elle essaie de tenir toute seule, sa main ne quittant pourtant pas le mur. Sa tête ne cesse de tourner, mais elle veut tenir debout. Peut-être par fierté, ou alors simplement parce qu'elle est idiote – va savoir. « Peut-être devriez-vous vous asseoir... C'est votre chambre ? » « Oui, » qu'elle répond, retenant de justesse un « je crois » parce qu'avec toutes les tâches dans son regard elle ne reconnaît qu'à peine l'endroit. « Je peux vous aider à trouver un fauteuil si vous voulez... » Elle croit voir ta main bouger, peut-être se rapprocher d'elle parce que tu la lui as tendue, mais ne sait pas quoi faire, et puis si elle tente de l'attraper, la chute sera inévitable – ridicule. « Ça va aller, » affirme-t-elle alors que cela tourne encore et qu'elle aurait mille fois eu besoin de s'asseoir.

Au moins, tu n'as pas la mauvaise idée d'essayer d'attraper son bras ou quoi qu'est-ce, parce que si elle n'aurait pas eu la force de te mettre une gifle – ou plutôt la précision pour viser ta joue, soyons honnêtes –, elle aurait assurément eu le réflexe de te repousser loin d'elle. Au fond, elle a eu de la chance de tomber sur un auror comme toi, même si pour l'instant elle se sent surtout stupide et incapable à côté de quelqu'un qui sait sans nul doute envoyer des sortilèges bien plus compliqués qu'un Collaporta. « Vous savez, si les sortilèges ne sont pas votre tasse de thé, vous devriez peut-être envisager de trouver un professeur pour progresser... Il n'y a aucune honte à vouloir devenir meilleur. » Et si on est pas capables de s'améliorer ? Certaine d'être trop mauvaise pour avoir un jour un niveau correct en magie, Happy se demande encore pourquoi elle a eu cette stupide idée que d'essayer de lancer un sortilège. Même simple, elle l'a raté, c'est vraiment pathétique. « Emrys m'a montré comment on fait, mais j'ai dû mal faire le mouvement, je sais pas. » Ou alors elle a juste tout raté, et ça ne serait même pas étonnant. « C'est le professeur de sortilèges du château... euh... » Et la voilà qui cherche le nom de famille de l'enseignant, mettant quelques secondes à le retrouver. « Emrys Llowliett. Il m'a montré quelques sortilèges la dernière fois mais... je suis vraiment mauvaise, » qu'elle soupire, avec ce mauvais réflexe de passer sa main sur son visage avec une mine désespérée par la catastrophe qu'elle est. Sauf qu'elle n'a plus aucun appui, et il ne lui faut pas plus d'une seconde pour basculer en arrière, incapable de retrouver son équilibre déjà précaire sans se tenir au mur le plus proche. Par chance, tu as eu le bon réflexe de la rattraper pour qu'elle ne s'écrase pas de tout son long contre le sol, ce qui se serait sans nul doute passer si tu n'avais pas été là. Evidemment elle ne te repousse pas, après tout ce serait complètement absurde – sans toi elle ne tient absolument pas debout toute seule. « Je veux bien un fauteuil finalement, s'il vous plaît, » avoue-t-elle alors, comme un aveu de faiblesse parce qu'elle est bien forcée de cesser de faire semblant de pouvoir s'en sortir toute seule.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 734 MOTS.


_________________

What if I don't understand ?
ANAPHORE


Go big or go home pissou !

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 159
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Jeu 1 Mar - 14:05

Elle avait l'air plutôt d'accord pour aller s'asseoir sur quelque chose de plus confortable que le sol de pierres froides et il avait eut raison de ne pas se précipiter pour l'aider car elle refusait son offre. Apparemment elle faisait partit des gens qui n'étaient pas très friands des contacts physiques, ou bien elle n'aimait pas se retrouver en position de faiblesse, c'était aussi possible. Quoi qu'il en soit, pour le moment, elle n'avait pas l'air décidée à bouger de son coin de mur.

Loin de vouloir la presser, Gawain attendait patiemment qu'elle se sente prête à essayer d'avancer toute seule vers un fauteuil quelconque. Surement le premier qu'elle trouvera et Gawain serait sans doute moins tendu une fois qu'elle aurait moins de chance de tomber et de se blesser. Afin de lui faire malgré tout garder un pied dans la réalité, il lui fit remarquer, avec le peu de délicatesse qu'il possédait, que si elle souhaitait s'améliorer en sortilèges, elle devrait songer à demander à un professeur de l'aider à progresser.

« Emrys m'a montré comment on fait, mais j'ai dû mal faire le mouvement, je sais pas. »

Elle semblait malgré tout plutôt sonnée, elle cherchait ses mots et n'avait toujours pas quitter son pan de mur, surement pour rester encrée à la réalité.

« C'est le professeur de sortilèges du château... euh... Emrys Llowliett. Il m'a montré quelques sortilèges la dernière fois mais... je suis vraiment mauvaise, »

Mauvaise ? Peut-être pas à ce point là. On ne pouvait pas être bon partout mais de là à se penser mauvaise... Non elle ne pouvait pas tout prendre sur elle... Ce professeur était bien gentil de lui avoir montré des sorts, mais le mieux était encore de les lui faire pratiquer en sa présence pour palier aux accidents comme celui-ci plutôt que de la laisser se débrouiller seule et au beau milieu de la nuit...

Finalement elle semble réussir à rassembler assez de courage pour se détacher du mur et tenter quelques pas. Mais l’initiative n'est pas forcément une réussite et il en fallut de peu pour qu'elle ne perde l'équilibre. Heureusement, Gawain se tenait à l'affut et réussit à la maintenir debout sur ses pieds, craignant malgré tout de s'en prendre une au passage car elle avait, de prime abord, refusé son aide.

« Je veux bien un fauteuil finalement, s'il vous plaît, »

Ah finalement il n'allait pas se prendre une baffe pour l'avoir aidé, c'était une bonne nouvelle de son point de vue et il ne refusa pas son aide à présent qu'elle admettait qu'elle n'allait peut-être pas aussi bien qu'elle voulait bien l'espérer. Alors il la conduisit lentement mais surement vers le premier fauteuil qu'il trouva et s'assura qu'elle soit bien assise avant de s'éloigner un peu. Il n'allait pas empiéter sur son espace privé non plus, déjà que lui-même il n'aimait pas ça.

- Vous êtes sur que vous ne voulez pas passer par l'infirmerie pour être sur que tout va bien ? Je peux faire venir l'infirmière si vous préférez... Ca serait quand même moins délicat d'ailleurs.

Mais il ne voulait pas l'obliger à se rendre à l'infirmerie si elle était capable de décider par elle-même. Il l'aurait trouvé inconsciente, il n'aurait pas hésité à faire appeler une personne compétente. Lui il était auror, pas médicomage et même s'il avait quelques notions pour réparer de menues blessures en cas d'urgence... Enfin il savait où s'arrêtaient ses compétences.

- Vous ne croyez pas qu'il serait tout de même préférable de vous entraîner en présence du professeur de sortilèges ? Si vous le faites seule, vous ne pourrez pas comprendre ce que vous ne faites pas correctement.

C'était sa logique. Il ne voulait pas blesser l’ego déjà bien malmené de la jeune femme, mais il ne pouvait pas la laisser penser que tout était de sa faute.

- Enfin ça n'est que mon point de vue... Vous voulez boire quelque chose ?

Parfois boire un bon verre d'eau ça faisait du bien.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
poudlard ◊ l'éducation avant tout

poudlard ◊ l'éducation avant tout


Messages : 334
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Ven 2 Mar - 23:30

Accident de parcours

Gawain & Happy


I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, « Please stop, you're scaring me ». I can't help this awful energy. God damn right, you should be scared of me. Who is in control ?
Happy n'aime pas embêter les autres, elle déteste être un poids pour d'autres personnes alors qu'elle en est déjà un pour elle-même. Alors elle veut se débrouiller seule, comme une adolescente trop fière pour reconnaître qu'elle a besoin d'aide, qui refuse d'avouer ses faiblesses. Dans son cas, c'est plutôt une réaction de défense, de protection – d'elle, mais aussi de toi. Elle ne veut pas te déranger plus qu'elle l'a déjà fait en faisant exploser une porte et en engendrant un début d'incendie qui aurait sûrement dégénéré si tu n'étais pas arrivé pour l'éteindre. Elle tente de se tenir droite en s'appuyant contre le mur, de s'en sortir sans ton aide dont elle aurait pourtant bien besoin. Sauf que cela ne dure pas, parce que lorsqu'elle veut enfin se détacher du mur pour faire quelques pas, elle perd complètement l'équilibre. C'est toi qui la rattrape, parce que tu ne vas pas la laisser tomber par terre alors que tu es juste à côté d'elle, et qu'importe si elle n'apprécie pas les contacts. Elle en vient à te demander un fauteuil, ravalant sa volonté de ne pas être aidée parce qu'elle est bien forcée d'admettre qu'elle n'y arrivera pas seule. Cette situation l'agace, parce qu'en plus de se sentir infiniment mauvaise en sortilèges, elle se sent comme une enfant que tu es obligée de conduire jusqu'à un fauteuil de sa propre chambre. C'est vraiment pathétique, elle en est persuadée. « Vous êtes sur que vous ne voulez pas passer par l'infirmerie pour être sur que tout va bien ? Je peux faire venir l'infirmière si vous préférez... Ça serait quand même moins délicat d'ailleurs. » « Je voudrais pas la déranger pour une broutille pareille. C'est sans doute rien. » Elle n'est sans doute que sonnée, ça ne va pas durer. « Si j'avais réussi mon sortilège, ça aurait causé moins de problème. » Soupir agacé, parce qu'en voulant s'entraîner elle a fait absolument n'importe quoi.

Pourtant Emrys l'a aidée, ou en tout cas c'est lui qui lui a montré certains sortilèges la dernière fois qu'ils se sont vus. Elle avait donc – d'après elle – tout ce qu'il lui fallait pour réussir : gestuelle et formule. Toutes les cartes en main pour y arriver, mais elle a échoué, et le pitoyable état de la porte pourrait sans mal servir de témoin. Cela dit, tu ne sembles pas de cet avis. « Vous ne croyez pas qu'il serait tout de même préférable de vous entraîner en présence du professeur de sortilèges ? Si vous le faites seule, vous ne pourrez pas comprendre ce que vous ne faites pas correctement. » Ce que tu dis est tout à fait recevable, mais demander à Emrys de rester avec elle pour l'aider à s'améliorer ne lui serait pas venu à l'esprit, avec son habituelle peur de déranger. « Enfin ça n'est que mon point de vue... Vous voulez boire quelque chose ? » C'est désespérant de voir dans quelle situation l'a menée un simple Collaporta, même si elle reste persuadée que son état n'est pas suffisamment grave pour s'inquiéter. Cependant, boire ne peut que l'aider, alors elle accepte ta proposition en tentant d'esquisser un sourire maladroit. « Je veux bien oui, merci. » Le verre d'eau dans ta main, tu avales une ou deux gorgées avant de reprendre, tentant de t'expliquer par rapport à ta mauvaise idée de lancer tes sortilèges toute seule dans ta chambre en pleine nuit. « Je suis désolée d'avoir essayé toute seule, c'était définitivement pas une bonne idée. J'me suis juste dit que... Il a sans doute mieux à faire qu'aider une adulte de vingt-cinq ans en sortilèges. Il doit déjà s'occuper de ses élèves qui ont tout à apprendre, si en plus je lui fais perdre son temps parce que j'en ai pas été capable à leur âge. » T'aurais peut-être mieux fait de faire une insomnie classique, finalement. « J'ai l'impression d'avoir dix ans de retard en magie. Non, en réalité j'ai dix ans de retard en magie. C'est navrant, » qu'elle soupire, réalisant alors que tu dois la voir comme quelqu'un de très étrange – ou une incapable.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 760 MOTS.


_________________

What if I don't understand ?
ANAPHORE


Go big or go home pissou !

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 159
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Ven 9 Mar - 17:27

Elle avait finalement refusé son offre de faire venir l'infirmière jusque dans ses appartements et il ne comptait pas insister. Après tout elle était adulte et certainement assez intelligente pour ne pas mettre sciemment sa vie en danger. Bon d'accord, en se faisant exploser une porte à la figure, elle avait mis sa vie en danger, mais elle ne l'avait pas fait exprès. Elle voulait la fermer cette porte, pas essayer de se suicider avec. Il partait donc du principe que si elle n'allait réellement pas bien, elle n'aurait pas refusé qu'il fasse venir quelqu'un de compétent pour la soigner. Elle était surement juste un peu étourdie par son échec et l'explosion. Il changea donc de sujet, sachant parfaitement qu'il était généralement très exaspérant de voir son interlocuteur insister pendant des plombes alors qu'on avait déjà refusé. Il en revint à sa tentative échouée et lui expliqua un peu maladroitement qu'à son avis, la progression n'aurait pas lieu si elle s'entraînait seule.

Elle disait elle-même qu'elle n'était pas douée et si c'était le cas à son âge, c'était certainement parce qu'elle ne savait pas réellement faire correctement et comme tout ceux qui passait par l'apprentissage des sortilèges, il savait bien que la théorie et les explications c'étaient bien joli mais que rien ne valait la pratique et la bonne pratique. Hors, si elle ne faisait pas correctement depuis le départ, elle ne risquait pas de faire bien avec seulement quelques explications. Certaines personnes avaient besoin de données académiques pour réussir, d'autres avaient besoin d'entendre et d'autres encore de voir ou bien de pratiquer souvent pour parvenir à de bons résultats. Miss Lacroix était peut-être de ceux avec qui tout passait par la pratique et donc le mimétisme... Cependant, sans bon exemple à imiter, elle ne risquait pas d'y arriver.

Mais comme Gawain ne se prenait ni pour un exemple parfait, ni pour un professeur, il précisa cependant que ça n'était que son avis et qu'elle pouvait bien en avoir un tout à fait différent ou trouver ce qu'il venait de dire de parfaitement ridicule. Il enchaîna en lui demandant si elle voulait boire quelque chose. Peut-être que ça l'aiderait à reprendre pied avec la réalité.

« Je veux bien oui, merci. »

Bien elle acceptait de boire, il ne faisait donc pas choux blanc sur toute la ligne. Mais qu'allait-il lui proposer ? Il ne la connaissait pas et à son sens, à part peut-être quelques salutations de politesses au passage, ils ne s'étaient encore jamais adressé la parole. Il n'avait aucune idée de ses goûts... Préférerait-elle du chaud ou du froid ? Il ne proposerait pas d'alcool ça c'était certain, il n'y touchait plus depuis plusieurs années et puis ça ne ferait quand même pas très sérieux... Alors il partit pour le plus simple et remplit un verre d'eau bien fraîche avant de le lui apporter.

Il fallait croire qu'il avait visé juste puisqu'elle le pris et commença à boire lentement sans rechigner. Bon, au moins elle n'avait pas idée de tout boire d'une traite au risque de tout vomir aussitôt ou bien de tomber dans les pommes. Elle ne se plaignait pas non plus du contenu de son verre, même s'il aurait été relativement facile pour Gawain de remédier à cet inconvénient d'un coup de baguette, mais il n'avait pas à le faire et c'était aussi bien.

« Je suis désolée d'avoir essayé toute seule, c'était définitivement pas une bonne idée. J'me suis juste dit que... Il a sans doute mieux à faire qu'aider une adulte de vingt-cinq ans en sortilèges. Il doit déjà s'occuper de ses élèves qui ont tout à apprendre, si en plus je lui fais perdre son temps parce que j'en ai pas été capable à leur âge. »

Gawain fronça légèrement les sourcils et bien malgré lui, sans même y penser, il intervint à la première seconde de silence.

- Ne jamais s'excuser... C'est un signe de faiblesse.

Il fit un vague signe de la main pour lui signifier que ça n'était rien. Après tout il était là pour veiller à la sécurité du collège et pour une fois sa ronde n'aurait pas été totalement veine.

« J'ai l'impression d'avoir dix ans de retard en magie. Non, en réalité j'ai dix ans de retard en magie. C'est navrant, »

Cette fois-ci, il haussa un sourcil, surpris et intrigué par une telle affirmation. Elle n'avait vraiment pas une haute opinion d'elle-même en ce qui concernait la magie apparemment... Pourtant elle avait réussit à devenir professeur, ça n'était pas une mince affaire...

- On peut pas être doué partout... Et puis peut-être que si vous n'avez pas réussit il y a dix ans ... Peut-être que c'était parce que vous n'aviez pas le bon professeur.

Il n'avait jamais été très doué dans la communication, même s'il trouvait qu'il s'était amélioré depuis qu'il avait ces entrevues régulières avec Severus. Mais il fallait admettre que de réussir à faire parler le Serpentard n'était surement pas un exercice d'une grande facilité.

- En tout cas une chose est certaine... Vous ne pouvez pas savoir si ça l'embête tant que vous ne lui aurez pas pausé la question... Apprendre en privé, en tête à tête avec un vrai professeur de sortilèges, ça n'a rien à voir avec le fait de devoir essayer devant toute une classe d'adolescents qui s'y prennent mieux que vous.....

Elle se sentait surement mal à l'aise à l'époque de sa scolarité parce qu'elle craignait de se tromper devant tous les autres élèves et le professeur, qui à ce moment là avait plus d'une vingtaine d'élèves à contenir, n'était pas nécessairement un incompétent, mais n'avait surement pas trouvé le temps de se rendre compte du malaise d'une élève de la classe qui faisait certainement son possible pour se faire oublier.

- Ne le prenez pas mal... J'ai souvent du mal à exprimer correctement le fond de ma pensée... Ce que je veux dire c'est que le regard des autres est toujours difficile à supporter, encore plus quand on a peur de se tromper.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
poudlard ◊ l'éducation avant tout

poudlard ◊ l'éducation avant tout


Messages : 334
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Mer 14 Mar - 23:47

Accident de parcours

Gawain & Happy


I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, « Please stop, you're scaring me ». I can't help this awful energy. God damn right, you should be scared of me. Who is in control ?
Depuis des années déjà Happy a l'impression de traîner derrière elle un boulet, voire d'en être un elle-même. Sa peur de la magie a fait d'elle une bien piètre sorcière, à tel point qu'elle est incapable malgré ses vingt-cinq années d'existence de lancer des sortilèges étudiés à Poudlard sans provoquer une catastrophe. Elle s'agace elle-même, à dire vrai, parce qu'elle se trouve minable à côté du reste du monde. Son statut de professeur n'a rien arrangé à cela puisqu'à présent elle côtoie presque quotidiennement des adolescents bien meilleurs dans ce domaine qu'elle, bien qu'indéniablement insupportables. Pour la majorité en tout cas, parce qu'il en existe sans doute des comme elle – ceux qui ont peur. De leur don, de leur magie, de ce qu'ils sont – parce que leur pouvoir à tous est dangereux s'il n'est pas maîtrisé. L'ayant déjà expérimenté enfant puis adolescente, aujourd'hui elle a fait explosé une porte simplement en prononçant un mot – le bâton de bois appelé baguette aidant. La magie est puissante autant qu'elle est une menace à ses yeux, une menace qu'elle essaie pourtant d'apprivoiser depuis quelques temps. Poussée, certes, mais au moins elle a la volonté de le faire, même si c'est peut-être plus pour les autres que pour elle-même. Sauf que cette fois elle a raté, alors elle s'excuse – se dénigrant une fois de plus. Elle ne veut pas qu'Emrys perde son temps avec elle, après tout si elle a dix ans de retard c'est uniquement de sa faute. Le pauvre n'a pas mérité de traîner à son tour le boulet qu'elle est, elle en est persuadée. « Ne jamais s'excuser... C'est un signe de faiblesse. » Elle est faible, Happy, elle le sait. C'est pas une femme forte, au fond, simplement un être brisé qui fait semblant, qui se construit des masques, qui feint une absence totale de sentiments. Devenue mécanique à force de vouloir se protéger, pourtant ses rouages sont trop souvent enrayés par certaines personnes. Son père, Toby, Lysie, Hestia – à cause d'eux elle ressent des émotions qu'elle voudrait ne pas éprouver. A cause d'eux elle est humaine, mais ce n'est pas ce qu'elle veut être.

C'est trop douloureux d'être humain, trop pénible parce que l'on doit se conformer à des milliards de variables, trop flou parce que ce n'est pas mathématique. Trop incertain surtout, parce que les hommes le sont tous. Aucun n'est constant, fiable, stable – aucun calcul ne fonctionne pour prévoir ce que vont faire les humains. Il faut juste les comprendre, et ça elle en est bien incapable. Tout comme elle n'est pas capable de voir son retard magique autrement qu'une aberration liée à son niveau médiocre, d'autant plus accentué par la faible estime qu'elle a d'elle-même. Sa baguette peut-elle vraiment lui obéir si sa détentrice n'y croit pas ? « On peut pas être doué partout... Et puis peut-être que si vous n'avez pas réussit il y a dix ans ... Peut-être que c'était parce que vous n'aviez pas le bon professeur. » Tu n'es peut-être pas le plus à l'aise pour ce qui est de discuter, mais cela ne fait aucune différence aux yeux de Happy. A ses yeux, tu communiques aussi bien que les autres – sûrement parce qu'elle non plus n'est pas des plus doués pour cela. « J'ai eu le même professeur que mes camarades, et il ne me semble pas qu'ils aient tous échouer ainsi, » qu'elle objecte, rationnelle. S'ils ont tous eu le même enseignant et qu'elle ait la seule à avoir un tel niveau aujourd'hui, c'est bien que c'est elle le problème. Une constante et une variable : un calcul pragmatique, où elle est la variable défectueuse. « En tout cas une chose est certaine... Vous ne pouvez pas savoir si ça l'embête tant que vous ne lui aurez pas pausé la question... Apprendre en privé, en tête à tête avec un vrai professeur de sortilèges, ça n'a rien à voir avec le fait de devoir essayer devant toute une classe d'adolescents qui s'y prennent mieux que vous..... » Tous, ils s'y prenaient tous mieux qu'elle, ou en tout cas elle en avait l'impression. Elle était si ridicule devant eux durant sa cinquième année, et encore son niveau parvenait à rester constant, bien qu'assez faible. Mais la sixième année fut celle de trop, celle où tout déraya, et s'ils réussissaient mieux qu'elle c'est sans doute parce qu'ils faisaient les exercices, et ne se faisaient pas virer de classe pour avoir refusé de lancer un sortilège. Ce qu'elle a fait toute la fin de sa sixième année, malgré les grognements des enseignants. Quant à sa septième année, elle la passa à fuir sa baguette magique dès les salles de cours quittées, alors ce n'était pas brillant non plus. « Ce sont les mêmes sorts pourtant. » A dire vrai, elle s'estime trop peu pour percevoir la partie de ta phrase qui aurait pu blesser une personne lambda. Elle sait qu'elle est mauvaise, alors elle n'a pas d'excuse pour le justifier. « Ne le prenez pas mal... J'ai souvent du mal à exprimer correctement le fond de ma pensée... Ce que je veux dire c'est que le regard des autres est toujours difficile à supporter, encore plus quand on a peur de se tromper. » « Je ne l'ai pas mal pris. » Elle préfère te le dire, n'aimant pas l'idée que tu puisses te sentir mal à l'aise en pensant l'avoir blessée. Si elle était vraiment un robot, alors elle n'aurait pas à craindre cela. De souffrir, d'être blessée, d'avoir mal – tant de contraintes supprimées. « Vous pensez que ce n'est que le regard des autres ? » qu'elle demande alors, un sourcil arqué. Elle n'y croit pas vraiment, elle, mais puisque tu sembles disposer à argumenter, elle pense utile de t'écouter. Bien que convaincue par sa propre médiocrité, elle n'est ni stupide ni fermée d'esprit, alors peut-être que tu pourrais l'aider à entendre raison.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 1093 MOTS.


_________________

What if I don't understand ?
ANAPHORE


Go big or go home pissou !

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 159
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Lun 19 Mar - 10:28

Bien qu'il ait eut beaucoup d'entraînement grâce à ses nombreuses discussions avec Severus, Gawain n'était toujours pas des plus à l'aise pour réconforter les gens, particulièrement les gens qu'il ne connaissait pas plus que ça. Il ne connaissait rien à la vie de ce professeur, ni actuelle, ni passée. Il ne savait rien sur elle si ce n'est son nom et sa fonction. A son sens, c'était tout ce qu'il avait besoin de savoir pour faire son métier et elle n'était pas dans les dossiers du ministère comme potentielle mangemort alors il n'avait jamais creusé plus loin. Il n'hésitait jamais à fouiller pour le travail, mais il n'était pas du genre à décortiquer la vie des gens pour faire soi-disant trop de zèle, à son sens c'était très mal poli car lui aussi, il y avait des sujets qu'il préférait ne pas aborder avec n'importe qui. Cependant, partant du principe de bien faire son travail jusqu'au bout, il tenta malgré tout de remonter le moral de la professeur et il devait bien admettre que ça n'était pas une grande réussite.

« J'ai eu le même professeur que mes camarades, et il ne me semble pas qu'ils aient tous échouer ainsi, »

Tout le monde ne fonctionnait pas de la même façon... Certains étaient plus à l'aise que d'autre en société. Il y avait ceux qui n'avaient même pas besoin d'apprendre pour connaitre, ceux qui galéraient et ne réussissaient jamais à retenir quoi que ce soit, ceux qui aimaient les études ou encore ceux qui préféreraient pouvoir déjà travailler... Peut-être qu'il aurait fallut une autre méthode d'apprentissage pour miss Lacroix ou peut-être que la raison était toute autre et remontait à un quelconque traumatisme enfantin... Il n'aurait pas sut le dire, il n'avait rien d'un psychologue.

Mais plutôt que d'essayer d'aborder des sujets trop privé pour lui. Gawain essaya d'expliquer à Happy que peut-être, le regard des autres n'aidait pas à ce qu'elle se sente à l'aise dans le fait d'essayer de progresser. Après tout, elle ne semblait vraiment pas avoir confiance en elle en ce qui concernait les sortilèges, alors le fait de se retrouver à la vue de jugements n'aiderait surement pas à ce qu'elle ait confiance et pour réussir ses sorts, à son sens, il fallait avoir confiance en ses capacités à le lancer correctement.

« Ce sont les mêmes sorts pourtant. »

Oui bien sur, il n'y avait pas trente-six façons de lancer un collaporta... Mais il ne suffisait pas de savoir le sortilège et le mouvement de la baguette... Si elle partait du principe qu'elle allait échouer, elle se mettait elle-même des bâtons dans les roues.

- La confiance en soit fait aussi partie intégrante du fait de devoir lancer un sortilège. Remarqua-t-il à voix haute.

Puis il se rendit compte qu'il y était peut-être été un peu fort dans le jugement pour cette fois-ci et peut-être aussi les fois d'avant. Aussi, il pris sur lui de s'excuser de sa façon un peu trop abrupte de s'exprimer et il reformula le fond de sa pensée.

Mais à sa plus grande surprise, elle ne s'était pas vexée de ses remarques, c'était presque comme si elle les trouvait normale. Pourtant, plus d'un aurait put très mal prendre le fait qu'il sous-entende qu'elle n'avait pas confiance en elle et en ses capacités... Mais Happy, non ... Peut-être que Gawain avait tapé dans le mille finalement.

« Vous pensez que ce n'est que le regard des autres ? »

Curieusement, elle a l'air plutôt intéressée par l'hypothèse émise par l'auror. Lui pour ce qu'il en sait... Et bien en fait pas grand chose car il ne connaissait pas la jeune femme ni son passif, ni sa façon de réagir à certaines situations. Mais peut-être qu'effectivement, le regard, la crainte d'être jugée, moquée, pouvait la bloquer dans sa réussite. Quand il était petit, il avait entendu dire un jour qu'à force de s'entendre dire qu'on était idiot, on finissait par y croire... D'ailleurs, il l'avait réentendu cette phrase, quand il avait finalement suivit sa thérapie après son divorce, mais ça sonnait plutôt comme "si tu te vois comme un alcoolique incapable, tu resteras un alcoolique incapable"... Il en avait donc conclu que cette remarque s'appliquait à tout et bien entendu à la confiance que l'on pouvait mettre en soit.

- Ca fait peut-être partit du problème... Peut-être que c'est le seul problème ou bien peut-être que ça ne fait que le renforcer... Mais peut-être que c'est aussi une question de confiance.

Elle n'avait vraiment pas l'air d'avoir une bonne image d'elle-même en ce qui concernait ses capacités magiques, mais il préféra ne pas le faire remarquer à haute voix et retourner le couteau dans la plaie. Elle semblait assez abattue comme ça.

- Ollivander... Le fabriquant de baguettes... Il dit que la baguette choisit son sorcier et non l'inverse... Je sais pas vous, mais il a bien mis une heure à trouver la mienne à l'époque... Enfin tout ça pour dire que s'il a raison et que les baguettes sont un peu comme un cheval sauvage qu'on veut pas effrayer... Bah peut-être qu'elle sent que vous n'avez pas encore assez d'assurance... Pour les sortilèges en tout cas.

A la réflexion, son discourt était peut-être un peu trop décousu, mais il espérait qu'elle en retiendrait le principal, à savoir que peut-être, le fond du problème venait de son manque de confiance en elle.

_________________





Revenir en haut Aller en bas
avatar
poudlard ◊ l'éducation avant tout

poudlard ◊ l'éducation avant tout


Messages : 334
Date d'inscription : 09/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Mer 18 Avr - 16:48

Accident de parcours

Gawain & Happy


I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, « Please stop, you're scaring me ». I can't help this awful energy. God damn right, you should be scared of me. Who is in control ?
Happy n'a jamais été très douée pour discuter avec d'autres personnes, bien qu'elle s'y tente parfois parce qu'elle sait que cela devrait être normal. Sauf que pour elle cela n'a rien de naturel, elle qui ne sait jamais quoi dire, ou quoi faire. Te trouvant bien plus à l'aise qu'elle dans cet exercice, elle ne se doute pas que tu n'es pas non plus un habitué des grandes conversations. A dire vrai, elle est presque étonnée de te voir qui tente ainsi de lui redonner confiance. Elle se trouve si pitoyable en toute circonstance qu'elle s'est toujours considérée comme une moins que rien. Une incapable avec dix ans de retard en sortilèges, ce que prouve l'explosion de la porte qu'elle a provoquée en tentant de simplement la verrouiller. Au lieu de la condamner face à son échec, tu essaies d'y trouver des explications. De trouver pourquoi elle n'est pas capable de lancer un sort aussi simple qu'elle aurait dû apprendre à Poudlard déjà. Tu parles notamment du fait qu'elle ait pu ne pas avoir un bon professeur. Peut-être était-ce le cas, mais à ses yeux cela reste illogique. Si l'enseignant qu'elle avait eu était si mauvais que cela, alors ils devraient être une plus grande proportion d'élèves à avoir échoué suite à cela. Ayant l'impression d'être seule dans ce cas parmi tous les élèves de sa classe, elle se dit que cela ne doit pas être cela. Que ce n'est pas non plus à cause de la manière dont on lui a enseigné tous ces sortilèges, parce qu'ils sont toujours les mêmes, et que c'est uniquement de sa faute. C'est elle qui n'est pas capable de les lancer. Elle n'a pas osé demander à Llowiett de l'aider plus que ce qu'il a déjà fait pour elle, ayant peur de le déranger, d'être à nouveau un poids dans la vie de quelqu'un. Elle n'y croit pas, tout simplement. Elle ne croit pas en elle, en ses capacités, tout simplement parce qu'elle a toujours été celle qui échoue, qui blesse, qui fait mal les choses. Pourquoi cela changerait ? « La confiance en soit fait aussi partie intégrante du fait de devoir lancer un sortilège. » Peut-être oui, mais comment croire en soi si l'on échoue perpétuellement ? C'est un cercle vicieux, comme un mécanisme fait pour tourner en rond. Un rouage en entraînant un autre, et finalement le dernier de la chaîne a pour seul but d'entraîner à son tour le premier – en vain. Elle n'a pas confiance en elle, non, parce qu'elle est la seule responsable de tout ce qui lui est arrivé, sans doute. De tous ses échecs dans le monde sorcier, à tel point qu'elle ne peut plus croire en celle qu'elle est devenue.

C'est ce que tu sous-entends à plusieurs reprises, avant de finalement t'excuser en pensant l'avoir blessée. Ce n'est pas ton but, assurément, mais de toute façon ça ne l'a pas atteinte. Parce que tu dis vrai, et qu'elle n'est pas de ceux qui s'opposent à la vérité. Sa pensée se base sur des faits, et tu n'as fait que lui décrire des faits. Pourquoi aurait-elle dû être vexée ? Elle ne l'est pas, finalement bien plus intéressée par ton hypothèse que par le reste. Elle voudrait être comme les autres, Happy, et si tu as raison alors elle pourra peut-être se rapprocher de ce que l'on appelle la normalité. Arrêter d'être cette femme différente des autres que l'on ne comprend pas, et qui ne comprend pas le reste du monde. S'améliorer, peut-être – il y a tant de personnes pour qui elle aimerait être meilleure. « Ça fait peut-être partit du problème... Peut-être que c'est le seul problème ou bien peut-être que ça ne fait que le renforcer... Mais peut-être que c'est aussi une question de confiance. » Tu es peut-être loin de réaliser à quel point tu as tapé dans le mille en supposant cela, qu'importe que tu ne sois pas psychiatre. Toby lui aurait sans doute dit la même chose, mais face à lui elle aurait maugréé, parce qu'elle a toujours l'impression qu'il parle dans un jargon psychologique insupportable pour l'embobiner. Mais ce n'est pas ton cas, alors elle t'écoute simplement, ayant petit à petit repris ses esprits durant votre conversation. « Ollivander... Le fabriquant de baguettes... Il dit que la baguette choisit son sorcier et non l'inverse... Je sais pas vous, mais il a bien mis une heure à trouver la mienne à l'époque... Enfin tout ça pour dire que s'il a raison et que les baguettes sont un peu comme un cheval sauvage qu'on veut pas effrayer... Bah peut-être qu'elle sent que vous n'avez pas encore assez d'assurance... Pour les sortilèges en tout cas. » Léger hochement de tête, la mine de Happy fait montre de toutes les pensées qui lui passent par la tête. Elle se sent un peu perdue – idiote surtout. « Donc il faudrait que j'ai plus d'assurance pour y arriver... Mais comment je peux avoir de l'assurance si... si j'arrive pas à lancer de sorts au départ ? C'est comme un cercle vicieux, sans aucun moyen d'en sortir. » Pessimiste serait pas un terme erronée pour la qualifier, au fond, mais puisqu'elle ne croit pas en ses propres capacités, ce n'est pas très étonnant. Elle ne se sent pas capable de réussir à se sortir de ce mécanisme infernal, comme des rouages qui ne cesseront jamais de tourner et contre lesquels elle ne pourra lutter.

code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 999 MOTS.




_________________

What if I don't understand ?
ANAPHORE


Go big or go home pissou !

Revenir en haut Aller en bas
avatar



Messages : 159
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   Lun 14 Mai - 10:31

Gawain n'avait jamais été très doué pour la pédagogie, mais c'était peut-être parce qu'il n'avait jamais réellement fait l'effort de s'y intéresser. Après tout, il était célibataire, sans enfants et il ne comptait pas en avoir pour le moment. Mais miss Lacroix était chanceuse d'une certaine façon parce qu'il fut une époque pas si lointaine où il aurait tout simplement passé son chemin en vitesse après avoir vérifié que tout allait bien physiquement. Il aurait même surement râlé après elle pour la forme parce qu'il n'était pas franchement réputé pour son caractère jovial et sociable. Mais depuis que Severus avait croisé son chemin, il faisait de gros efforts sur lui-même. C'était un gamin en détresse et il avait sut toucher l'auror au point que ce dernier cesse de se cacher derrière sa carapace pour montrer au jeune Serpentard que ça n'était pas la bonne solution. Pour essayer de faire changer les mauvaises habitudes de quelqu'un il fallait commencer par montrer l'exemple, surtout quand on avait les mêmes mauvaises habitudes. Alors il s'était un peu plus ouvert au monde et ça ne lui avait pas fait de mal, au contraire, on le regardait moins souvent de travers. Parfois même il entendait un "bonjour" jovial sur son chemin alors qu'avant on essayait plutôt de l'éviter et quand on y arrivait pas on passait vite fait à côté en espérant ne pas être vu. A parler de lui comme ça on aurait presque l'impression d'entendre parler de Vous-savez-qui.. Mais heureusement, malgré son sale caractère, il n'en n'était pas arrivé à son stade...

Enfin... Plutôt que de laisser la professeur se débrouiller toute seule après avoir vérifié qu'elle n'était pas blessée et surtout avoir évité l'incendie dans tout le château - quoi qu'il aurait été plutôt sympathique de faire un exercice incendie à cette heure ci... Comme dans les écoles moldues... Il se serait bien marré dans le fond de les voir grelottant en pyjama dans le parc à observer le château qui ne flambait pas... Mais non... Dumbledore n'aurait surement pas apprécié l'initiative... Mais il faudrait qu'il songe à le proposer pour l'année prochaine... Peut-être pas en pleine nuit, mais entraîner les élèves à bien réagir en cas d'attaque extérieur ne serait surement pas une mauvaise idée.

Mais pour le moment il essayait désormais de remonter un peu le moral de la brune en lui expliquant que peut-être, tout venait d'un manque de confiance en ses capacités... Malgré tout il restait intimement persuadé que le travail et l'entraînement restaient les meilleures solutions. Mais ça ne fonctionnait pas nécessairement sur tout le monde de la même manière.

Il expliquait donc à la jeune femme encore un peu retournée par son explosion que peut-être, son manque de confiance était ressentit par la baguette et qui sait, peut-être que sans s'en rendre compte elle sabotait elle-même ses efforts en partant du principe qu'elle n'y parviendrait pas. Un peu de positivité ne faisait pas de mal.

« Donc il faudrait que j'ai plus d'assurance pour y arriver... Mais comment je peux avoir de l'assurance si... si j'arrive pas à lancer de sorts au départ ? C'est comme un cercle vicieux, sans aucun moyen d'en sortir. »

En effet, c'était peut-être aussi et surtout un manque de confiance en soit son histoire... Mais pour ça, il faudrait peut-être qu'elle aille voir un psychomage... Cependant il n'était pas certaine qu'elle prenne bien l'idée s'il la lui sortait comme ça de but en blanc. Certaines personnes prenaient comme un échec personnel le fait de demander de l'aide pour se comprendre soit-même... Peut-être qu'elle ne faisait pas partie de cette catégorie de gens, mais vu qu'elle en était à s'entraîner toute seule au milieu de la nuit, il ne parierait pas là dessus. Il réfléchit un instant à une meilleure façon d'amener l'idée puis il se lança d'une voix calme et pausée.

- Ah... Apprendre a avoir confiance ne soit ne se fait pas du jour au lendemain.... Accorda-t-il. A une certaine époque, j'ai dut faire ce travail sur moi-même... Pour un autre problème que les sortilèges... Mais comme je suis du genre trop pessimiste... J'ai finalement décidé d'aller en parler à un psychomage... J'étais plutôt rétissant au début et je dois bien lui tirer mon chapeau parce qu'il était mal barré avec moi, mais finalement ça m'a bien aidé à aller de l'avant... Faudra que je pense à aller le remercier un jour... Ca lui fera surement plaisir.

Oui forcément, vu comme il avait galéré au début avec un sorcier qui affirmait qu'il venait de lui-même pour se sortir de ses problèmes de boissons mais qui refusait tout net de lui parler de choses un tant soit peu privées... Mais c'était un bon psy parce qu'il avait fini par le mettre en confiance et le comprendre sans le juger... C'était grâce à lui qu'il s'était finalement rendu dans un groupe de parole moldu pour lutter contre son alcoolisme.

- Je ne suis malheureusement pas psychomage et je n'ai certainement pas leur patience, ni leurs connaissances... Mais pour avoir confiance en soit, il faut commencer par arrêter de se focaliser sur ce qu'on ne sait pas faire... Et plutôt se rappeler tous les jours tout ce qu'on réussit... Ca fait du bien au moral... Et puis un jour à force de se forcer à le faire, on finit par le faire sans y penser.

Il ne voulait pas lui suggérer l'idée de rencontrer un professionnel, ça n'était pas à lui de faire ça et puis il ne voulait pas non plus lui mettre dans la tête qu'elle n'était pas capable d'y arriver toute seule si elle s'en sentait capable elle-même. Mais au moins il avait parlé de sa propre expérience concluante et peut-être qu'un jour elle se dirait que c'était peut-être à tenter...

- Avez vous besoin d'autre chose ? Demanda-t-il finalement au bout d'un instant. C'était qu'il était sensé faire sa ronde lui et qu'il devrait fatalement y retourner à un moment donné. Mais il ne voulait pas la presser.



_________________





Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accident de parcours [Gawain/Happy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accident de parcours [Gawain/Happy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Les Hauteurs de Poudlard-
Sauter vers: