AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 You're my fairy best friend - Ravora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: You're my fairy best friend - Ravora   Sam 17 Mar - 18:23


You're my fairy best friend
@Pandora L. Sutherland
« Woah ! Je vais être à la bourre, stupide, stupide ! » qu’elle gémissait pour elle-même alors qu’elle enfilait sa jupe bleue par-dessus ses collants et ses bottines déjà nouées. C’était le week-end, une semaine avant le bal et Raven avait prévu de rejoindre Pandora dans le Hall de Poudlard pour se rendre avec elle au Pré-au-lard et tenter de trouver des robes pour le bal en espérant que toutes les plus jolies n’aient pas déjà toutes été arrachées des rayons par d’autres adolescentes plus pressées. Raven et la mode ça faisait deux et elle espérait que les conseils de Panda puisse la guide dans son choix et ne pas paraître totalement à coté de ses chaussures de soirées. Rien que pour sortir de Poudlard elle n’était pas capable d’enfiler autre chose que son uniforme et le reflet que lui renvoyait le miroir semblait bien plus moqueur qu’à l’ordinaire alors elle se débarrassa de sa stupide jupe d’tous les jours et enfila une robe qui trainait au fond d’un tiroir. Elle était verte striée de lignes noires et elle s’évasait lorsqu’elle passait les hanches de Raven, elle enfila un gilet noir parce qu’elle craignait toujours d’avoir froid qu’importe que le soleil brillait dehors. « Bon, je pense pas pouvoir faire mieux et je vais partir avant d’complètement empirer la situation. » qu’elle murmurait pour elle-même sans réaliser qu’elle avait à présent une audience. Elle secoua la tête en lançant des regards de biche blessée à ses camarades « M’jugez pas ! » avant de dévaler les escaliers maladroitement et de les remonter aussitôt et d’attraper son sac oublié sur son lit.

Les couloirs semblaient toujours terriblement plus longs lorsqu’elle se trouvait en retard et elle détestait l’être, ce n’était pas dans sa nature. Plein d’pensées traversaient son esprit tandis que ses pas résonnaient sur la pierre froide ; elle avait dans son sac la lettre qu’Adriel lui avait envoyée l’invitant au bal et elle voulait absolument la montrer à Pandora pour avoir son avis mais surtout trouver le temps de lui parler de la conversation qu’elle avait eu avec lui dans le train, elle aurait probablement une opinion plus éclairée, elle espérait que ses petits tracas ne l’embêtent malgré tout pas trop avec tout ce qu’elle se trouvait à traverser en ce moment. Evidemment, elle pensait souvent à la situation de Pandora mais elle la savait bien plus forte qu’elle ne le serait jamais et pour ça, elle l’admirait énormément. Alors qu’elle s’inquiétait de la réaction de Corban quant au fait qu’elle se rende au bal avec Adriel, Panda elle devait penser à l’avenir qui ne comportait pas qu’elle mais l’arrivée d’une nouvelle vie et ça devait représenter énormément de pressions.

Arrivée dans le hall elle n’avait pas eu d’mal à reconnaître la chevelure blonde de sa meilleure amie « Oh Panda, j’espère que je ne t’ai pas trop fait attendre, désolée ! » qu’elle avait lancé avec les yeux brillants et une moue pleine d’excuses. « J’espère qu’on arrivera pas trop tard pour trouver des robes et je t’avoue que dans mon esprit c’est une terrible corvée, j’ai tellement des goûts douteux en matière de mode, Hazel s’arracherait littéralement les orbites si elle devait me laisser choisir quoi que ce soit. » le bras enroulé autour de celui de sa meilleure amie elles se dirigeaient vers la sortie du château en route vers le pré-au-lard. « Wow, il fait terriblement bon, je m’y habitue toujours pas… » qu’elle avait murmuré en regardant le soleil dans le ciel bleu surplombant le château.


_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 383
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Dim 18 Mar - 20:25


You're my fairy best friend
@Raven Fawley
J'lis - encore et encore et encore. J'lis, les mots de Cassian s'retrouvant sur le papier, le parchemin froissé à force d'être pris entre mes paumes de plus en plus dures - fermés en poings.
J'sais pas réfléchir. J'sais pas quoi en penser. A côté d'moi un parchemin vierge, et une plume qui attendent que je me décide à donner ma réponse. La tête et le coeur - mon coeur qui gueule d'vouloir le croire innocent, qu'il a rien à voir dans le meurtre d'un étudiant de Poudlard, même si les rumeurs cessent pas de le désigner. Qui serait assez bête pour laisser son nom sur le lieu du crime après tout ? Et de l'autre la tête - qui s'dit qu'après tout Eliot il a été vidé de son sang, et que j'sais pour sûr qu'il se trouve deux vampires à Poudlard. Vilde, et Cassian - alors c'est l'un des deux. Sauf que Vilde était ailleurs ce soir-là, et Cassian… Cassian j'sais pas. J'ai pas pu sortir pour le feu de Bel, j'sais juste qu'un étudiant a pu voir Vilde danser avec les autres. Cassian - Cassian - sauf que j'ai le coeur qui bat vite, et la rondeur qu'je peux plus cacher de mon ventre allourdissent mes sentiments. Alors j'prends la plume - il me reste que cinq minutes avant d'rejoindre Raven alors j'dois prendre ma décision. J'tire deux trois lignes, acceptant de le voir l'soir du Bal. Et s'il me vide de mon sang à mon tour - tant pis. Mais j'en doute. J'doute qu'il me ferait ca. Qu'il nous ferait ca.

Alors j'me lève finalement, ma tunique blanche coulant autour de moi, mon leggings jaune sur les jambes et des baskets pour parfaire le tout. Pas de désir d'être plus féminine, surtout pas pour faire le tour des magasins. Un maquillage pour l'moins discret, et mes cheveux lâchés. J'rejoins le hall de Poudlard, où je sais que la Serdaigle va me retrouver bientôt. Elle est pas là pour le moment, cependant, ce qui me laisse du temps pour penser encore. Cassian - j'tourne en boucle, oubliant le reste du monde. J'aime pas être égocentrique, cela dit, alors j'vais plutôt me concentrer pour rester là pour Raven. Pas qu'elle ait une vie plus simple elle - avec Corban et Adriel qui s'tapent sur la gueule pour sa main; sa famille, ses obligations et la fin de son année.
« Oh Panda, j’espère que je ne t’ai pas trop fait attendre, désolée ! » J'sursaute, n'ayant pas entendu la demoiselle arriver, et lui flashant mon plus beau sourire quand elle s'tient devant moi. J'perds pas le moment pour la prendre dans mes bras, oubliant la rondeur d'mon ventre qui frappe contre elle. J'dois m'habituer - l'sentiment qu'il grandit plus vite qu'il devrait me quitte pas. Peut être j'devrais revoir Aasen pour en parler. Après tout, il a bien promit d'être là tout l'long de la grossesse.
« T'en fais pas, j'pas attendu plus de deux minutes. » J'admets finalement en la relâchant un peu pour voir qu'elle a préféré sa tenue d'écolière à autre chose pour sortir. Ce qui ne manque pas de me faire sourire.
« J’espère qu’on arrivera pas trop tard pour trouver des robes et je t’avoue que dans mon esprit c’est une terrible corvée, j’ai tellement des goûts douteux en matière de mode, Hazel s’arracherait littéralement les orbites si elle devait me laisser choisir quoi que ce soit. »
« Promis j'serais pas aussi autoritaire que ta cousine ! On trouveras une tenue parfaite, surtout qu'avec le corps que tu as ca va pas être difficile - j'suis censée portée quoi à part un sac à patates ? » demandais-je en montrant l'ronflement qui se cache à peine sous ma tunique, un sourire cependant magnifique sur les lèvres.

J'ai beau être encore perdu avec Cassian, j'vais pas m'faire regretter de vouloir ce bébé. Alors on s'enfuit, finalement, passant la porte pour rejoindre Pré-au-Lard avec d'autres étudiants qui ont la même visée que nous.
« Wow, il fait terriblement bon, je m’y habitue toujours pas… »
« C'profondément agréable de pouvoir profiter du soleil à nouveau. » J'dis avec la même grimace ravie sur la gueule. Et j'prends son bras pour me tenir contre elle au plus proche, avant de finalement voir Pré-au-Lard qui est pas si loin. « Alors, c'bal, il se présente comment ? » demandais-je finalement, sachant que la question pouvait finir en drame, mais qu'on serait deux pour l'combattre ensemble - et c'était moins terrifiant à partir de là.



_________________

this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée. castiel sutherland-aquila

Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Mar 27 Mar - 23:50


You're my fairy best friend
@Pandora L. Sutherland
Partagée entre la joie de retrouver sa meilleure amie – en si peu de temps, parce que la fin de l’année amenait des emplois du temps chargés – et l’appréhension à l’idée de choisir une robe – il était à présent évident que ce n’était pas le domaine de prédilection de Raven, elle retrouvait enfin la jolie blonde à l’entrée du château, s’excusant malgré tout de son retard et espérant ne pas l’avoir trop fait patienter. « T’en fais pas, j’pas attendu plus de deux minutes. » lui avait-elle dit avant de sonder discrètement la tenue de l’aiglonne un petit sourire aux lèvres, de ceux qui en disaient long. Pandora connaissait l’incapacité de Raven à trouver des vêtements ou en tout cas son désintérêt de la mode et il venait principalement du fait qu’elle savait que ses choix étaient pauvres en la matière. Pandora quant à elle resplendissait quoi qu’elle porte et pour la journée elle portait une tunique et des leggings jaunes, Raven n’aurait jamais osé porté du jaune et pourtant sur Panda c’était une fois de plus parfait.

Raven avait dit à Pandora qu’elle espérait qu’elles trouveraient quelques choses mais surtout qu’elle comptait sur Panda pour ne pas être aussi autoritaire que sa cousine Hazel. « Promis, j’serais pas aussi autoritaire que ta cousine ! On trouvera une tenue parfaite, surtout qu’avec le corps que tu as ça va pas être difficile – j’suis censée porté quoi à part un sac à patate ? » Raven avait ri avec un petit sourire aux lèvres « Peu importe la robe que tu choisiras, on pourra y faire des altérations pour que tu sois tout aussi divine que d’habitude Pandora. » Elle avait remarqué que Panda semblait déjà bien arrondie par rapport au temps de sa grossesse mais elle ne savait pas si c’était un sujet dont son amie souhaitait parler.

La Serdaigle était toujours inquiète pour le monde entier mais surtout ça lui permettait de ne pas penser à sa propre existence et à la vie qui serait bien trop tôt la sienne. C’était donc tout naturellement qu’elle marchait bras-dessus bras-dessous avec sa meilleure moitié en direction des magasins du Pré-au-lard. Elles n’étaient pas seules et ça la rassurait de savoir que d’autres se trouvaient dans une situation similaire d’achat de tenue de soirée de dernière minute. « C’profondément agréable de pouvoir profiter du soleil à nouveau. » Raven hochait la tête à l’affirmative, c’était un foutu bonheur d’avoir le soleil lui réchauffant la peau et elle laissait son esprit divaguer à l’été qui ne tarderait pas à arriver, elle pouvait planifier un road trip avec ses amis, voir du pays… Après tout, ses parents ne seraient probablement pas trop présents et ça lui permettrait de s’échapper loin de leurs regards plein de jugement. « Alors c’bal, il se présent comment ? » lui avait demandé Pandora ce à quoi Raven avait glissé une main dans sa poche tendant un parchemin à Pandora comme preuve des propos qu’elle allait lui tenir « Figure-toi que j’ai été invitée par Adriel et je pense qu’il n’aurait pas été de bonne augure de refuser puis j’ai été surprise du ton qu’il a employé comme s’il me détestait un peu moins. » avait-elle dit un peu confuse « Je ne te l’avais pas dit parce que j’doutais de la signification mais aux dernières vacances, avant le tournoi de Quidditch on a pris le train du retour ensemble. Enfin. On s’est retrouvé coincé dans les toilettes à deux pendant une partie du trajet donc on a parlé. » avait-elle continué en haussant les épaules « Je ne sais pas ce que lui a dit sa cousine Allegra mais il avait l’air calmé, alors soit il prépare un mauvais coup soit… J’en sais rien, tout ce que je sais c’est que je doute que Corban voit ça d’un très bon œil. » qu’elle avait terminé alors qu’elles arrivaient devant la boutique.

Elle avait tenu la porte à Pandora alors qu’elles rentraient dans le magasin « Et toi, c’est baby daddy qui t’emmène au bal ? » qu’elle lui avait dit un sourire aux lèvres curieuse d’en savoir un peu plus sur le fameux bibliothécaire. « Je sous-entends par-là, qu’est-ce qu’il se passe entre vous ? - si tu veux en parler évidemment...» Elles étaient dans un rayonnage loin des oreilles de la vendeuse furetant entre les robes. Raven n’voulait pas que Pandora se trouve seule à élever son enfant mais si Cassian s’avérait être une pourriture elle serait sans doute l’une des premières à enfoncer un clou dans son cercueil.



_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 383
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Mer 28 Mar - 21:37


You're my fairy best friend
@Raven Fawley
Si tôt elle apparait que tout semble si simple - ca reprend sa place et j'peux de nouveau n'être qu'une adolescence. Pas que je puisse oublier le renflement de mon ventre, mais c'est moins effrayant. Parce qu'elle se trouve là - et j'ai la certitude naïve des enfants, de penser qu'elle pourra toujours l'être. Qu'importe son futur mariage, ou ses responsabilités de Fawley - de sang pur - elle sera là pour moi. J'peux pas l'imaginer autrement, comme j'ai fini par la croire une constante dans ma vie. Comme Rhaegar, finalement, elle est une part de moi aussi lumineuse que rassurante, et sans cela j'serais plus si équilibrée. J'veux pas croire un moment où Raven serait plus là, pour moi. J'dis pas qu'on sera toujours si proches, à pouvoir se voir constamment, mais j'veux croire que même le silence nous fera pas disparaitre. Qu'il existera toujours ce "nous".
En attendant c'est un jour parfait pour être deux adolescentes, ne pensant à rien de plus que le bal de fin d'année - une belle promesse pour ne penser à rien d'autre qu'à faire du shopping. Pas qu'elle en raffole Raven, mais c'était sans doute à cause de sa tyrannique cousine.
« Peu importe la robe que tu choisiras, on pourra y faire des altérations pour que tu sois tout aussi divine que d’habitude Pandora. » J'souris - j'veux croire que je pourrais être si magnifique que d'habtiude - j'voudrais vraiment, n'pas avoir le sentiment de devoir le cacher mon ventre. J'voudrais. Mes parents seront bientôt au courant, comme on va rentrer à la maison. Et qu'en réalité j'ai de plus en plus de mal à le cacher. Sans comprendre pourquoi c'est si rapide - ca devrait pas l'être au bout de trois mois - ou quatre. J'sais pas y penser - vraiment. En réalité, j'dois admettre que c'est cette histoire avec Cassian qui m'donne le sentiment que j'suis pas prête à le montrer fièrement.
J'devrais peut être. J'sais pas.

J'sais pas alors j'change de sujet pour me concentrer sur Raven plutôt, et alors qu'on marche vers Pré-au-Lard, elle me passe un parchemin à moitié tordu.
« Figure-toi que j’ai été invitée par Adriel et je pense qu’il n’aurait pas été de bonne augure de refuser puis j’ai été surprise du ton qu’il a employé comme s’il me détestait un peu moins. » J'lis alors. Chaque ligne me faisant lever les sourcils de plus en plus haut. De ce que j'en sais, Adriel Mulciber est un être abjecte et sans émotion - le genre de sorcier qui s'est noyé enfant dans la magie noire, pour naitre sans âme. En théorie. Le voir de la sorte proposer cadeau et instants privilégiés avec sa fiancé me laisse perplexe - rien de moins.
« Je ne te l’avais pas dit parce que j’doutais de la signification mais aux dernières vacances, avant le tournoi de Quidditch on a pris le train du retour ensemble. Enfin. On s’est retrouvé coincé dans les toilettes à deux pendant une partie du trajet donc on a parlé. » Nouvelle surprise, et cette fois j'me tourne vers elle en essayant de lire son expression. Sauf qu'elle s'trouve aussi perdue que moi - ses sourcils froncés et ses lèvres pincées le prouvent. J'la laisse continuer - même si j'ai des commentaires qui m'brûlent les lèvres.
« Je ne sais pas ce que lui a dit sa cousine Allegra mais il avait l’air calmé, alors soit il prépare un mauvais coup soit… J’en sais rien, tout ce que je sais c’est que je doute que Corban voit ça d’un très bon œil. »
« Tu vas pas t'arrêter de vivre selon le bon vouloir de Corban Yaxley. » J'dis en sifflant - m'souvenant qu'il la mise à terre au tournoi de Quidditch, et n'ayant pas plus d'estime pour l'Yaxley que pour Mulciber. Pas qu'il se trouve un homme assez bien pour Raven, de toute façon. « Ni pour Mulciber en fait, mais il a l'air… J'sais pas. Je dirais pas "humain" mais au moins aimable. »  Proposais-je avant de lui rendre la lettre, me mordant la lèvre en croisant son regard. « Il va pas… te faire regretter de ne pas être allé chercher ta robe avec lui n'est-ce pas ? J'veux pas que tu ai des ennuis à cause de moi. » Demandais-je avec un air plus attristé - inquiète aussi.
J'veux pas être à l'origine d'ennuis pour elle. J'veux pas la voir blessée de nouveau parce qu'elle a décidé d'passer du temps avec son "impure" de meilleure amie plutôt que son si parfait fiancé. Ou ex-fiancé. Qu'importe - pas qu'il s'trouve un sang pur plus arrogant pour en sauver un autre qui l'est tout autant.
« Tu vas à la soirée avec Adriel alors ? Comment… tu t'sens par rapport à ca ? »  J'demande - parce qu'il y a rien qui compte plus qu'elle - elle, et elle encore. Au feu les attentes et exigences des autres, après tout.

Et quand elle ouvre la porte du premier magasin, j'rentre avec un sourire pour les vendeuses - et leur regard scrutateur qui s'froncent devant mon ventre. J'soupire, avant de me tourner vers Raven encore, la faisant circuler vers les robes de soirée.
« Et toi, c’est baby daddy qui t’emmène au bal ? » J'fige sur place, restant un moment à grimacer sans savoir plus quoi dire pour répondre à cette question.
« Je sous-entends par-là, qu’est-ce qu’il se passe entre vous ? - si tu veux en parler évidemment...»
« J'suis jamais contre t'en parler, tu le sais bien. » J'réponds d'une voix qui cache rien d'mon palpitant qui sait plus qui croire - ou n'pas croire. « T'as entendu pour Eliott - l'pauvre Serdaigle retrouvé vidé d'son sang ? Il y avait… Une lettre. Signée du nom d'Cassian près… Près d'son corps. » La révélation m'brûle la langue - elle sonnait fausse. Tellement fausse que j'peux que m'exaspérait de ne pas comprendre pourquoi. Pourquoi les choses sont pas plus simples.
« Tu sais… J'ai cette impression que je veux pas être ailleurs qu'avec lui. Mais que chaque fois qu'on trouve… Un moment d'équilibre, ou tout semble avoir trouvé sa place, y a le monde extérieur qui s'en mêle et tout semble… chaotique. »  dis-je en redressant la tête vers elle - lui gueulant silencieusement de m'aider à y voir plus clair. « J'voudrais que ce soit lui. Le bon. Le grand amour avec un A majuscule. Celui qui se meurt jamais - mais… mais si ca devait être lui, tout ne serait pas si compliqué si ? L'destin… chercherait pas constamment à s'mettre entre nous ? Maintenant il y a le ministère, et les rumeurs sur son compte, et il devra sans doute quitter Poudlard, et… comment mes parents pourraient accepter un tueur présumé comme père d'mon enfant ? C'est… De pire en pire. »  J'dis - sentant soudainement un trait d'froide larme qui me coule sur la joue, n'ayant pas cherché à les retenir. N'ayant pas réussi à penser à l'faire. J'reniffle, avant de lâcher un rire triste, et de m'essayer les joues avec le revers de la main.




_________________

this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée. castiel sutherland-aquila

Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Lun 9 Avr - 2:48


You're my fairy best friend
@Pandora L. Sutherland
Raven c’était pas une fille contraire, elle avait cette sale manie de vouloir contenter tout le monde quitte à ne pas l’être elle-même, elle souriait parce que c’était plus fort qu’elle, elle représentait aisément l’idée qu’on pouvait se faire du mot : innocence. Cela s’accompagnait hélas de nombreuses désillusions et trahisons, elle s’était laissée agripper dans les filets de Corban Yaxley venant même à s’en enticher et à accepter les fiançailles parce qu’elle en était amoureuse. C’aurait pu être un foutu conte de fée ; celle qui tombe amoureuse de fiancé qu’on lui force. Certes, Corban et elle avaient un passé compliqué datant de l’enfance mais elle avait trouvé en lui ce qu’elle ignorait chercher. Pourtant, il n’y avait pas de fin heureuse et elle se trouvait maintenant lié à un autre qui avait pris un malin plaisir à lui faire savoir qu’il ne voudrait jamais d’elle. L’innocence se trouvait à présent dans une situation malsaine, fiancée à Adriel elle continuait à voir Corban en secret et ça la tourmentait. Raven n’avait jamais été de ceux à garder des secrets, à trahir, à mentir, la fourberie ne faisait définitivement pas partie d’elle et ça la rendait nerveuse et honteuse.

Retrouver Pandora c’était retrouvé un peu de légèreté d’esprit, sa meilleure amie ne la jugerait jamais sur ses choix, elle ne lui reprocherait pas, elle lui donnerait une opinion éclairée sur la situation. Panda la guidait, la rassurait et allégeait sa conscience même si ce n’était que pour quelques heures. La voir dans l’entrée du château avait réchauffé le cœur de l’aiglonne et elle s’était dirigée vers elle un sourire aux lèvres s’excusant de son retard et s’étonnant silencieusement de l’apparition de son petit ventre de femme enceinte. Elles s’étaient mis en route pour le pré-au-lard et Raven lui avait donné la lettre froissée envoyée par Adriel – elle avait tant eu envie d’en parler avec Pandora dès que le corbeau d’Adriel s’était posé devant elle. « Tu vas pas t’arrêter de vivre selon le bon vouloir de Corban Yaxley. » qu’elle lui avait dit quand Raven avait évoqué la réaction de celui-ci au fait qu’elle aille au bal en compagnie de son fiancé. « Tu sais bien que c’est pas aussi simple que ça… » qu’elle lui avait répondu en secouant la tête le cœur gros « Ni pour Mulciber en fait, mais il a l’air… J’sais pas. Je dirais pas « humain » mais au moins aimable. » qu’elle lui avait proposé en lui rendant la lettre que Raven rangea rapidement au fond de son sac en bandoulière. « Adriel est un type étrange, je ne sais jamais s’il joue un double jeu ou non. » qu’elle avait complété à son amie. « Il va pas… te faire regretter de ne pas être allé chercher ta robe avec lui n’est-ce pas ? J’veux pas que tu aies d’ennuis à cause de moi. » qu’elle avait dit un triste sur le visage mais Raven ne l’entendait pas de cette oreille et passant son bras autour des épaules de Pandora pour déposer un baiser sur sa joue « Non, je me suis déjà engagée à aller chercher ma robe pour le mariage de sa cousine avec lui, limitons le shopping avec Adriel au minimum ou il risquerait de découvrir qu’en plus d’être une fille qu’il ne veut pas épouser j’ai des goûts douteux en matière de mode. » qu’elle avança tentant de voler un sourire à sa meilleure amie. « Tu vas à la soirée avec Adriel alors ? Comment… Tu t’sens pas rapport à ça ? » et à vrai dire Raven n’en savait trop rien, elle craignait plus la réaction de Corban la dispute qui en découlerait que la soirée en elle-même. « Oui, j’ai accepté l’invitation parce que je pense que c’est ce qui est attendu de moi, ce serait stupide de fâcher mes parents ; si proche des vacances scolaires, j’ai aucune envie de rester coincer chez moi tout l’été ou en tout cas de leur donner des munitions. » qu’elle avait commencé en penchant la tête sur le côté les yeux perdus dans les vagues, souvenir de l’océan. « Pour ce qui est de comment je me sens. Je suis confuse, je m’imaginais encore il y a quelques mois y aller avec tu sais qui… » évitant de prononcer le prénom de Corban devant la jolie blonde « et maintenant tout a changé. Je risque pas grand-chose, on sera au milieu d’une foule toute la soirée… Il m’a fait une drôle de confidence dans le train du retour – pas que ça excuse son comportement – mais je crois que son père a la main plutôt lourde avec lui. » qu’elle avait terminé de dire presque en chuchotant l’air un peu triste.

Le magasin était là devant elles et Raven en poussa la porte laissant Pandora entrer avant de l’entraîner vers les rayons de robes sans réaliser les regards que les vendeuses posaient sur le ventre de Pandora. Innocente, une fois de plus elle ne pouvait s’imaginer qu’on puisse murmurer quoi que ce soit sur le passage de sa meilleure amie et pourtant. Alors, à son tour elle lui avait demandé qui l’accompagnerait au bal – se permettant de l’appeler affectueusement baby daddy après tout c’était ce qu’il était et elle ne savait pas trop comment l’nommer. « J’suis jamais contre t’en parler, tu le sais bien. » et Raven sentait que quelque chose perturbait Panda alors elle reposa une robe et se tourna vers elle attendant la suite « T’as entendu pour Eliott – l’pauvre Serdaigle retrouvé vidé d’son sang ? Il y avait… Une lettre. Signée du nom d’Cassian près… Près d’son corps. » La serdaigle croisait à présent ses bras sur sa poitrine – interdite. « Tu sais… J’ai cette impression que je veux pas être ailleurs qu’avec lui. Mais que chaque fois qu’on trouve… Un moment d’équilibre, ou tout semble avoir trouvé sa place, y a le monde extérieur qui s’en mêle et tout semble… Chaotique. » à l’écouter elle l’entendait presque décrire sa relation avec Corban, lorsqu’ils pensaient enfin avoir trouvé un moment d’paix tout avait littéralement foutu le camp les envoyant valser à des kilomètres de la relation qu’ils entretenaient. « Panda, tu penses quoi de cette lettre ? Je veux dire, tu penses que Cassian est impliqué ? » ça lui faisait mal au cœur d’évoquer Eliott parce que même s’ils n’avaient jamais été proche – pour cause c’était un adolescent aux tendances voyeuristes – cela ne l’empêchait pas de ressentir une profonde tristesse. Ils étaient de la même maison, elle le croisait régulièrement mais évidemment elle ne pouvait pas prétendre à la peine des amis proches de l’étudiant. « J’ai entendu dire qu’il avait été vidé de son sang… » qu’elle avait fini par dire en chuchotant presque.

C’était de la folie, Cassian c’était un bibliothécaire agréable, aimable même mais pas du genre à saigner un étudiant entre deux livres et une tasse de thé. Pourtant une voix dans la tête d’Raven lui murmurait qu’il ne serait pas le premier à s’habiller des apparences dans un but précis. « Je voudrais que ce soit lui. Le bon. Le grand amour avec un A majuscule. Celui qui se meurt jamais – mais… mais si ça devait être lui, tout ne serait pas si compliqué si ? L’destin… chercherait pas constamment à s’mettre entre nous ? Maintenant il y a le ministère, et les rumeurs sur son compte, et il devra sans doute quitter Poudlard, et… comment mes parents pourraient accepter un tueur présumé comme père d’mon enfant ? C’est… De pire en pire. » comme une explosion, le cœur de Raven s’fendait en deux alors qu’une larme roulait sur la joue de Pandora. N’écoutant que son instinct de protection, Raven attrapa la première robe qui glissa sous sa main et le bras de Pandora et l’entraîna dans une cabine dont elle ferma la porte – personne pour venir laisser trainer une oreille. « J’vais te dire quelque chose que tu m’as dit un jour, ou bien était-ce Oswin ? Va savoir vous êtes tous les deux d’bon conseil vous devriez trainer ensemble plus souvent. C’est plus simple de tomber amoureux de la personne avec qui on se trouve lié, toi et Cassian vos vies sont liés à tout jamais par ce petit bout de chou. Ce serait plus simple, ce serait plus beau si tout était parfait – crois-moi je sais de quoi je parle je suis devenue une experte dans le domaine. C’est pas parce que le destin ou je ne sais quoi vous met des bâtons dans les roues que c’en est moins vrai. Maintenant, je pense que tu l’aimes vraiment alors y’a pas milles solutions Panda : Il faut que tu découvres la vérité. » Inspecteur Raven au rapport « Je vais t’aider si cela peut t’offrir ne serait-ce qu’un peu de la légèreté que tu me donnes au quotidien. » qu’elle lui avait assuré en attrapant les mains de sa meilleure amie. « Tu as une liberté que je n’ai pas Panda, celle de choisir et je ne laisserais personne te l’enlever, si tu veux te battre pour Cassian, qu’importe le ministère, tes parents. Tu es une bonne juge de caractère et si tu le penses innocent, moi aussi. » avait-elle ajouté en écrasant un baiser sur la joue de la jolie vélane. « Toi et moi contre le monde entier bébé. » avait-elle dit avant de la serrer dans ses bras affectueusement.



_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 383
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Mar 10 Avr - 21:32


You're my fairy best friend
@Raven Fawley
« Tu sais bien que c’est pas aussi simple que ça… » Mais que ca devrait l'être - l'sentiment de déjà vu m'fait me taire, parce que j'sais qu'elle l'entend, l'écho d'autres conversations. C'pas la première fois que l'amour est au centre d'nos discussions, et qu'le diagnostique est le même : c'une chose bien cruel que l'amour. L'amour c'pas contrôlable, ca prend l'coeur pour l'tirailler entre la raison et la passion. C'est bien lorsque les deux vont de paires, mais dans c'monde-là c'est rarement le cas. Il se trouve toujours une obligation pour s'mettre entre le désir et les convictions. Raven en est l'bel exemple, à vouloir complaire à son nom qu'elle aime tant, et vivre l'amour d'une romantique adolescente. J'doute pas qu'elle soit romantique - c'est une chose qu'on a en commun. D'vouloir rêver du grand amour pour qu'il soit encore mieux en vrai finalement. Puis - les choses s'sont compliqués, et à présent elle s'trouve fiancé à Adriel Mulciber - « Adriel est un type étrange, je ne sais jamais s’il joue un double jeu ou non. » « Ce type pourrait jouer un triple ou quadruple jeu pour ce que j'en sais - j'ai pas confiance en lui. »  J'dis avec une mine boudeuse. Ca changera rien - cela dit. Ca changera rien, et ca sera pas plus simple pour Raven. mais j'peux pas m'taire, lui cacher ce que je ressens pour lui - ou si d'habitude j'fais preuve de plus de tact, j'ai tendance à n'plus contrôler pensés et paroles ces derniers temps. C'pas un mal - peut être. Ou peut être que ca finir par lui faire mal. C'que je veux pas. J'voudrais jamais.
Qu'importe la manière - même si c'est pour un caprice de la voir choisir sa robe de bal avec moi - J'la veux juste heureuse Raven. Toujours. « Non, je me suis déjà engagée à aller chercher ma robe pour le mariage de sa cousine avec lui, limitons le shopping avec Adriel au minimum ou il risquerait de découvrir qu’en plus d’être une fille qu’il ne veut pas épouser j’ai des goûts douteux en matière de mode. » J'lâche un rire cette fois - j'peux pas l'empêcher, le ton est pas si dramatique, et ca prouve juste qu'elle restera toujours Raven. Et que clairement - la mode c'est pas là qu'elle brille le mieux. Faut bien un peu des défauts pour compenser la tonne d'qualités qui la font briller aux yeux du monde. Faut bien ca pour qu'on s'sente moins larguées à côté d'ce magnifique bout de femme. « Dans c'cas, j'vais tenter de te donner quelques trucs et astuces facile pour pas t'rendre ridicule. » J'décrète, en enroulant mon bras au sien, durant notre marche vers Pré-au-Lard. « Oui, j’ai accepté l’invitation parce que je pense que c’est ce qui est attendu de moi, ce serait stupide de fâcher mes parents ; si proche des vacances scolaires, j’ai aucune envie de rester coincer chez moi tout l’été ou en tout cas de leur donner des munitions. » J'comprends - c'une autre preuve que c'pas si simple - ca le sera jamais. « Pour ce qui est de comment je me sens. Je suis confuse, je m’imaginais encore il y a quelques mois y aller avec tu sais qui… » J'opine - j'sais, et c'est pas besoin de retourner le couteau dans la plaie. Même si en parler d'vive voix, c'est toujours mieux que de tout garder en dedans. Elle dit ca - maman - elle dit qu'en gardant tout, on s'crée des monstres qui nous mangent de l'intérieur. Alors vaut mieux les faire sortir par la bouche, leur faire preuve le soleil pour qu'ils soient moins grands et n'foutent pas trop d'ombres. « et maintenant tout a changé. Je risque pas grand-chose, on sera au milieu d’une foule toute la soirée… Il m’a fait une drôle de confidence dans le train du retour – pas que ça excuse son comportement – mais je crois que son père a la main plutôt lourde avec lui. » « Oh... »  S'il s'trouve une chose que j'peux pas éviter, c'est de compatir à c'genre d'expérience. J'ai eut la chance d'avoir des parents qui n'brillaient pas par leur autorité - j'peux pas comprendre qu'on s'en prenne d'la sorte à son enfant. Et l'fait d'porter le miens aide sans doute pas. « J'suis désolée pour lui - j'veux dire... J'comprends pas qu'on puisse être ainsi avec son gamin. Ca pardonne pas - mais ca explique sans doute. Peut être - j'sais pas - peut être que tu lui feras du bien, tout compte fait. »  J'sais pas pourquoi j'dis ca - mais fuck - y a pas plus grande bonté qu'Raven, alors, avec l'âme déchirée, c'est facile de la laisser nous soigner. « Puis, ouais, il tentera sans doute rien dans une salle pleine d'autres étudiants. Espérant que tu sais qui n'fasse rien pour foutre de l'huile sur l'feu. »

C'trop complexe - l'amour ca devrait pas être si complexe. Vraiment. Ca devrait être simple, mais y a rien qui l'est. Pour elle, comme pour moi - et j'ai l'coeur qui bat fort, douloureusement quand il s'agit d'Cassian. Comme j'sais plus quoi penser, comme j'sais plus quoi faire. J'reste là, une fois encore, dans l'expectative, après le meurtre d'Elliot. « Panda, tu penses quoi de cette lettre ? Je veux dire, tu penses que Cassian est impliqué ? » Oui - c'une conviction que j'ai peur de dire. J'ai peur comme j'sais pas dans quel monde elle va m'enfoncer. J'sais qu'il est un vampire, j'pensais pas être confronter à c'sombre fait avant longtemps. Avant de l'avoir décidé, ou de pouvoir être contre lui. Mais meurtrier - ca sonne faux qunad même. « J'pense qu'il est impliqué. J'sais juste pas quel rôle il a joué. »  j'avoue - et c'est terrifiant. Vraiment. « J’ai entendu dire qu’il avait été vidé de son sang… » Oui - J'sais plus si elle sait, RAven, mais j'crois pas. J'crois pas - et j'tourne vers elle un regard qui gueule la panique; « Comme une attaque d'vampires. Oui. »

Ca fait mal - ca fait mal parce que j'veux pas avoir à m'poser autant de question. J'voudrais que ca soit simple, d'pas me voir de nouveau douter. J'veux pas douter de lui - jamais. J'veux pouvoir juste écouter mes tripes, qui m'balancent de lui sauter dans les bras. D'pas faire attention à ce qui se racontent - mais ma tête s'refuse à aimer un meurtrier. Présumé - mais si jamais il l'était. Si jamais - des si qui m'torturent, me font voir le monde en noir. J'veux pas - puis y a Raven qui m'prend contre elle, et j'vois plus que ses brillantes iris de couleurs. « J’vais te dire quelque chose que tu m’as dit un jour, ou bien était-ce Oswin ? [...] Maintenant, je pense que tu l’aimes vraiment alors y’a pas milles solutions Panda : Il faut que tu découvres la vérité. » J'écoute, et ca fait écho à mes pensés réelles. Ca m'réveille un truc - une conviction, un courage. Ca m'réveille, en vrai. J'sors de mon état pétrifiée pour m'tenir debout, une main sur mon ventre enflé, et un sourire qui s'tisse un chemin sur mes lèvres. « T'as raison. J'veux le garder, cet homme. Alors j'laissera rien m'arrêter pour savoir l'fin mot de cette histoire. »  Dis-je avec plus d'force de convictions dans la voix, cette fois. Plus de force, sans savoir où m'lancer dans cette bataille. « Je vais t’aider si cela peut t’offrir ne serait-ce qu’un peu de la légèreté que tu me donnes au quotidien. » « Tu m'dois rien, Rav, j'suis ravie d'être ta légèreté. Surtout qu'au vue d'comment je grossis j'vais pas restée légère longtemps. » J'dis en riant - vraiment. La légèreté est revenue - c'comme ca qu'elle est magique Raven. Parce que c'est toujours une question de simplicité avec elle. « Tu as une liberté que je n’ai pas Panda, celle de choisir et je ne laisserais personne te l’enlever, si tu veux te battre pour Cassian, qu’importe le ministère, tes parents. Tu es une bonne juge de caractère et si tu le penses innocent, moi aussi. » Innocent - Innocent, j'sais pas si vraiment, vraiment il peut l'être. Y a des zones d'ombres que j'peux pas saisir dans cette histoire. J'le voudrais cependant, et y a qu'une seule personne pour m'les mettre en lumière. « Il est innocent, j'sais juste pas jusqu'à quel point. »

« Toi et moi contre le monde entier bébé. » C'une promesse qui m'fait naitre des larmes d'joie dans les yeux - fuck fuck fuck - foutue émotions qui m'partent en vrille, m'font faire n'importe quoi. Soudainement j'ai les bras autour d'Raven et j'pleure dans ses cheveux. Fuck fuck. « Pardon pardon - c'est juste que je t'aime tellement, et que - fuck - j'peux pas me contrôler quand tu m'fais de si beaux discours. C'est trop beau, t'es trop belle, et moi j'suis foutue d'en dedans. »  Dis-je en reniflant, avant de me redresser, et d'prendre un pan de ma robe pour m'essuyer les larmes. « C'foutu grossesse - j'crois que j'ai atteint le moment où j'décide plus mes réactions. Bref - faut qu'on s'trouve nos robes, alors go ! »



_________________

this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée. castiel sutherland-aquila

Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Mer 30 Mai - 18:35


You're my fairy best friend
@Pandora L. Sutherland
Son amie avait occupé nombreuse de ses pensées récemment, elle n’avait aucun doute concernant sa capacité à prendre son rôle de mère avec brio, non, ce qui l’inquiétait c’était qu’elle se retrouve seule – abandonnée du père parce que la relation qu’ils avaient était tout sauf commune. Y’avait plus d’un mystère entourant le bibliothécaire de Poudlard et pour Raven les secrets étaient le poison des relations. Elle ne voulait pas que sa douce meilleure amie se retrouve à souffrir, elle ne voulait pas voir ses joues couvertes de larmes. Elle méritait le bonheur, la sérénité et la joie que cette grossesse devrait lui apporter – si ce n’est la difficulté de savoir comment elle terminerait ses études. Malgré tous les troubles qui auraient pu ou dû agiter la blonde, elle arrivait encore à s’inquiéter pour Raven lui proposant peu de temps avant de casser littéralement la gueule à Corban et Raven n’avait aucun de doute : elle pourrait aisément le faire, enceinte ou non elle était tout ce qu’il y a de plus redoutable. Quant à Adriel, il n’avait qu’à bien se tenir lui aussi, cette idée amusait la Serdaigle, elle se sentait toujours en sécurité au bras de Panda, le monde ne pouvait pas leur résister.

« Ce type pourrait jouer un triple ou un quadruple jeu pour ce que j’en sais – j’ai pas confiance en lui. » que Panda lui avait dit affichant une moue boudeuse et Raven de son côté hochait la tête soucieuse. Pandora n’avait pas tort, Adriel jouait peut-être aux gentils garçons pour planter plus facilement un couteau dans son dos au moment où elle s’y attendrait le moins « Tu as raison, je vais rester sur mes gardes. » elle était toujours de bon conseil et Raven pouvait s’estimer heureuse de la compter parmi ses amis. Raven avait par la suite évoqué l’engagement qu’elle avait pris d’aller acheter sa robe pour le mariage d’Allegra et Evan avec Adriel – confessant une fois de plus son absence de bon goût ce qui avait eu pour effet d’arracher un rire à la Poufsouffle « Dans c’cas, j’vais tenter de te donner quelques trucs et astuces faciles pour pas t’rendre ridicule. » Pandora attrapait le bras d’une Raven souriante et soulagée de par cette promesse. « Je te souhaite bonne chance. » qu’elle lui avait dit solennellement.

Raven avait confié l’aveu d’Adriel concernant son père arrachant à son amie un « Oh… » probablement parce qu’il n’y avait pas grand-chose à dire dans ce genre de situation. « J’suis désolée pour lui – j’veux dire… J’comprends pas qu’on puisse être ainsi avec son gamin. Ça pardonne pas – mais ça explique sans doute. Peut-être – j’sais pas – peut-être que tu lui feras du bien tout compte fait. » Raven qui s’apprêtait à hocher la tête en signe d’approbation l’avait relevée croisant le regard de Panda ; elle ne s’attendait pas à entendre de sa meilleure amie des paroles faisant écho à celles d’Allegra Greengrass. « C’est marrant, la cousine d’Adriel, Allegra, tu sais cette grande brune aux yeux… Gosh elle a des yeux qu’on oublie pas – bref, elle m’a dit quelque chose d’assez similaire, elle espère ou imagine que j’aurais un effet positif sur Adriel – d’apaisement ? » qu’elle avait terminé par dire en haussant les épaules alors que son amie reprenait « Puis, ouais, il tentera sans doute rien dans une salle pleine d’autres étudiants. Espérons que tu sais qui n’fasse rien pour foutre de l’huile sur le feu. » elle ne pouvait qu’approuver les paroles de la vélane « Je crois qu’il ne viendra pas au bal, c’est sans doute un soulagement ça évitera un trop plein de drama. Je crois que je ne saurais pas où me mettre si je sentais son regard sur moi. » elle n’avait pas envie de penser à la sensation désagréable que ça lui provoquerait de savoir Corban dans un coin la surveillant alors qu’elle se trouverait en compagnie de son nouveau fiancé. Elle ne pouvait s’empêcher de transposer à la situation inverse – ça lui crèverait le cœur de le voir avec une autre fille.

C’était une incompréhension totale dans la tête de l’adolescente, l’amour ne devrait pas être aussi douloureux, valait-il la peine qu’on se batte pour lui alors que jusqu’à présent il n’avait été que souffrance pour elle. Elle commençait sérieusement à douter de ses propres sentiments, étaient-ils biaisés par son désir d’une romance épique ou étaient-ils vrais et pures comme elle les imaginait ?

Elles parlaient à présent des derniers évènements ayant touché leur monde et de son camarade de Poudlard ; Elliot. « J’pense qu’il est impliqué. J’sais juste pas à quel rôle il a joué. » Raven, elle hochait la tête en écoutant la voix de Pandora sans arriver à mettre de l’ordre dans ses propres pensées. La Serdaigle avait alors évoqué le sang, tout ce sang perdu, ce n’était pas juste anodin « Comme une attaque d’vampires. Oui. » Raven avait alors écarquillé les yeux, son cœur battant à tout rompre dans sa poitrine, les liens s’faisant petit à petit. Si elle imaginait que Cassian était impliqué et qu’elle parlait de vampire, cela voulait-il dire que Cassian était ? « Panda… » qu’elle avait dit en déposant la pile de robes qu’elle tenait dans ses bras « Ce que tu essayes de me dire… » elle jouait avec une de ses mèches de cheveux en continuant de secouer la tête comme une idiote « Tu le savais ? Avant tout ça ? Avant Elliot ? » elle n’était pas particulièrement proche du Serdaigle mais elle le connaissait, elle se souvenait des traits d’son visage et de son sourire de crétin lorsqu’elle l’avait surpris dans les vestiaires des filles. « Merlin… » la bouche tordue d’une grimace à ne pas savoir ce qu’elle devait ou pouvait bien penser de tout ça puis son regard se posa quelques secondes sur le ventre de Pandora.

Pourtant, qu’importe sa réelle identité, si sa meilleure amie le pensait innocent, alors elle aussi « T’as raison. J’veux le garder cet homme. Alors j’laisserais rien m’arrêter pour savoir l’fin mot de cette histoire. » elle comprenait son besoin de savoir – elle avait ressenti ce besoin elle aussi de comprendre pourquoi ses fiançailles avaient été brisées mais elle n’avait aucune idée des manipulations de pouvoir ou si cela avait été un simple et terrible accident. « Tu m’dois rien, Rav, j’suis ravie d’être ta légèreté. Surtout qu’au vue d’comment je grosses j’vais pas restée légère longtemps. » arrachant un rire à l’aiglonne et la libérant une nouvelle fois de ses sombres démons « Légère ou non, t’es une jolie bulle d’savon. » qu’elle lui avait répondu avec un clin d’œil, c’était fou ce qu’elle était belle Pandora avec son ventre arrondi.

Voilà que maintenant Raven arrachait quelques larmes à sa meilleure amie et elle la regardait à moitié paniquée à l’idée de lui avoir dit quelque chose de blessant – parce qu’elle craignait toujours de ne pas dire les bonnes choses « Pardon pardon – c’est juste que je t’aime tellement, et que – fuck – j’peux pas me contrôler quand tu m’fais de si b eaux discours. C’est trop beau, t’es trop belle et moi j’suis foutue d’en dedans. » Pandora dans les bras, Raven l’étreignant avec tendresse passant une main délicate dans sa chevelure dorée. « C’foutue grossesse – j’crois que j’ai atteint le moment où j’décide plus de mes réactions. Bref – faut qu’on se trouve nos robes alors go ! » que Pandora lui avait dit et Raven approuvait avant de dire « Je vais retourner chercher les robes que j’ai abandonnées ! » elle quittait la cabine d’essayage quelques secondes avant de revenir avec une pile immense et une démarche mal assurée. « En réalité, je crois que j’ai déjà vu la robe la plus parfaite ! » avec une moue gênée elle avait haussé ses épaules avant d’attraper la robe en question et de jeter sur le sol ses vêtements pour l’enfiler. « Bon… T’as un total droit d’véto ! » la robe était fluide longue et noire, ses longues manches de dentelles sombres comme tant de roses noirs mais ce qui en était la pièce centrale était le décolleté plongeant jusqu’à son sternum – avait sa petite poitrine elle pouvait se permettre ce genre de pièce mais elle n’aurait probablement jamais osé la prendre dans le rayonnage si elle n’avait pas été en compagnie de Panda « On sort en même temps et tu me montres la tienne ! »



_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 383
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Mer 20 Juin - 18:51


You're my fairy best friend
@Raven Fawley
« Tu as raison, je vais rester sur mes gardes. » J'voudrais pas la voir sombrer - Raven - parce qu'elle est trop lumineuse pour mériter ca. Dés l'premier jour, bien qu'timide et réservée, elle avait cette capacité à m'foutre un sourire immense sur le visage. L'premier jour de notre rencontre, quelques semaines après notre première rentrée, lorsque pour une fois notre cours de soins s'est déroulé dans la forêt interdite - pas totalement dedans, mais assez pour que l'ambiance m'fasse monter des frissons et m'hérisse les poils. Assez pour que je trébuche et m'prenne un tronc d'arbre dans le visage - assez pour que cette gamine se propose pour m'accompagner à l'infirmerie, m'laissant m'accrocher à son bras pour n'pas tomber dans les pommes. J'oublie pas - j'sais pas si elle y repense aussi parfois. Peut être comme c'était tant naturel pour elle de prendre soin des autres, d'se faire passer en second, puis d'pas penser à les voir reconnaissant, que j'ai été une parmi les autres, avant d'juste revenir à sa table le lendemain en m'fichant d'être une Poufsouffle parmi les aiglons, et de lui proposer un chocolat pour aller avec son toast. Elle m'a aidée, c'moi qui me suis accrochée. Parce que j'pouvais pas laisser partir la fille qui était restée auprès de mon lit le temps de prendre les potions et de subir les sortilèges pour me réparer la gueule. Parce qu'elle est restée silencieuse, mais quand l'sort m'a assez surprise pour m'faire crier, elle a attrapé ma main. Parce qu'elle est Raven Fawley, après tout - lumineuse, comme une lueur salvatrice de printemps après un hiver trop longtemps. « C’est marrant, la cousine d’Adriel, Allegra, tu sais cette grande brune aux yeux… Gosh elle a des yeux qu’on oublie pas – bref, elle m’a dit quelque chose d’assez similaire, elle espère ou imagine que j’aurais un effet positif sur Adriel – d’apaisement ? »  « Je suis pas étonnée. C'est ce que tu es, Rav. C'est ce que tu fais aux gens autour de toi... »  Dis-je avec une évidence dans la voix qui souffrirait pas d'être contredite. J'la fixe dans les yeux, avec un doux sourire sur les lèvres, passant une main vers la mèche qui lui tombe devant le visage pour la mettre derrière son oreille. Elle est belle, la jeune Serdaigle, et si Allegra a cette beauté frigide et charismatique qui rend muet, la beauté solaire d'Raven fait sourire. « Tu as cette capacité à rassurer, et à soigner les maux des gens autour de toi. Si quelqu'un peut rendre les gens meilleurs, c'est toi. »  Qu'je dis aussi avec plus de tendresse, finissant par claquer un baiser sur sa joue avant de continuer notre pèlerinage non sans continuer à parler de son fiancé. Et si j'suis pas ravie de la voir aux bras de Mulciber, j'reste tout de même confiante sur l'incapacité de ce dernier - ou de Yaxley - à faire une esclandre durant le bal de promo; « Je crois qu’il ne viendra pas au bal, c’est sans doute un soulagement ça évitera un trop plein de drama. Je crois que je ne saurais pas où me mettre si je sentais son regard sur moi. » « T'aurais à t'mettre nul part, juste à briller comme tu le fais toujours. »  J'dis pour finir avant - avant qu'la conversation vienne sur moi.

C'est étrange comme sont faites les choses parfois. J'ai toujours pensé un jour tomber amoureuse pour rendre mon existence plus lumineuse encore - pouvoir m'promener sur la place main dans la main, ou aller au parc pour jouer au Quidditch, ou encoer juste passer des heures à s'fixer dans les yeux, en riant d'la mièvrerie de la situation. J'y croyais, comme les gamines trop romantiques qui s'font des films - mais depuis qu'j'ai le coeur battant, il m'semble n'avoir jamais traversé autant d'tourments et d'eaux troubles. « Panda… » L'aveux m'écorche la gueule, bien qu'il se fasse qu'à moitié. Mais Raven est à Serdaigle, c'pas pour rien - elle devine et voit entre les mots et les tremblements que j'arrive pas à stopper. Cassion, Eliot - tout ca s'mélange et j'peux pas réfléchir. C'trop, en réalité, que de penser qu'il a à voir avec le meurtre d'un des notres. « Ce que tu essayes de me dire… » Rien. J'essaie pas d'dire quoi que ce soit parce que j'peux pas. C'trop dur - j'la fixe cependant avec cette panique qui m'étreint et m'ferait perdre pied. « Tu le savais ? Avant tout ça ? Avant Elliot ? » « Oui - »  J'souffle dans l'air, l'mot qui m'assèche la gorge et m'fait voir à l'envers. Je savais - j'ai rien dit pourtant, parce qu'il le fallait. Parce qu'il l'faut pour protéger Cassian. Puis j'me rends compte que - « Tu dois rien dire Raven, promets le moi ! »  l'cris m'échappe dans un élan protecteur - qu'importe ce qu'il est advenu, si la nature d'Cassian est apprise c'pas seulement moi qu'il va abandonner, mais c'bébé, notre avenir - l'futur qui semblait presque prometteur, s'réduisant à une île mortifère gardée par des monstres. « Il est innocent, j'le sais, il... Il peut pas l'avoir tué. J'dois tiré ca au clair mais... Mais j'ai peur d'la vérité. » J'admets finalement - avant d'avouer qu'il reste c'que je veux. C'que je veux pour moi, pour notre bébé, pour tout ce qui va advenir dans les mois, les années, les décennies à venir - « Légère ou non, t’es une jolie bulle d’savon. » « Jusqu'à ce que j'explose ? » J'demande en passant d'nouveau ma main sur mon ventre rebondit - qui semble gonfler trop vite, presque à vue d'oeil.
Ou alors c'est moi - ou peut être qu'Raven pourrait me le dire ? J'sais pas - pour l'moment on est là pour une seule et unique raison.

Nos robes pour le bal. J'suis pas certaine de pouvoir passer inaperçue, encore moins avec ce que j'ai dans le ventre. J'pense pas - vraiment j'en doute - alors qj'me concentre surtout sur Raven, et passe les prochaines minutes à chercher un modèle pour elle, plus qu'pour moi. « Je vais retourner chercher les robes que j’ai abandonnées ! » J'opine avant d'en trouver une qui s'trouve pas si mal - j'suis pas certaine qu'arriver avec mon évidente grossesse dans la salle de bal soit du meilleur gout - encore moins si j'suis pas accompagnée. « En réalité, je crois que j’ai déjà vu la robe la plus parfaite ! » J'souris, arquant un sourcil perplexe quand on s'rentre dans les cabines, et que j'me déshabille pour passer une robe jaune et blanche, qui n'faisait pas tant soirée que cela - mais qui était assez bouffante pour cacher mon ventre. « On va voir ca ! »  « Bon… T’as un total droit d’véto ! » J'en doutais pas, levant les yeux au ciel avant d'soupirer - peu convaincue pour ma part d'ma tenue. Bien que je savais que le jaune était ma couleur. « On sort en même temps et tu me montres la tienne ! » « 1. 2. 3 - »  J'ouvrais la cabine, avant d'me tourner vers la sienne, la découvrant dans une robe noir, qui dévoilait plus qu'elle cachait - une femme, elle était une femme Raven et c'était étrange. Fronçant les sourcils, j'restais cependant perplexe. Elle était canon - c'était un fait - mais c'était si peu... Elle. Finalement. « J'dois dire qu'elle te va bien, vraiment. Mais chérie... C'est si peu toi. »  L'aveux sortit avec toute ma sincérité - j'tais pas capable de lui mentir après tout, m'mordant tout de même la lèvre inférieure parce que j'suis pas ravie d'faire ce genre de remarque. « C'notre fête de fin d'année - évite le noir, préfère lui le Bleu, c'est ta couleur après tout. Et même si ta une poitrine rêvée, le décoletée... Tu essaie de briser ton image de jeune fille sage, Raven ? Tu espère quoi de ta soirée exactement ? Je devrais savoir quelque chose ? »  demandais-je sans la moindre animositée cependant, plutôt taquine que juge - pas que j'pourrais la juger de toute façon.
Quant à moi - « C'la dit j'ai pas fait mieux que toi. J'sais pas... J'sais pas si c'est judicieux que je vienne à ces soirées. Qu'importe ce que je vais porter, j'pourrais pas éviter le jugement des autres. » 


_________________

this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée. castiel sutherland-aquila

Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Ven 29 Juin - 13:43


You're my fairy best friend
@Pandora L. Sutherland
Parfois, Raven se prenait à observer Pandora du coin de l’œil et elle retournait dans le passé ; elle revoyait cette petite blonde qui semblait bien plus à l’aise et dans son élément qu’elle ne serait jamais, elle la regardait s’avancer à l’orée de la forêt interdite avec insouciance ou c’est ce qu’il semblait à Raven. Le choc et l’arbre dans la figure, le sang d’Raven n’avait fait qu’un tour et elle s’était emparée de la jeune fille comme si c’était un oisillon tombé du nid ou la chose la plus précieuse au monde. Elle l’avait relevée, enroulant son bras autour du sien avant d’annoncer qu’elle la conduirait à l’infirmerie défiant quiconque de son regard de tenter de lui prendre cette place qu’elle trouvait déjà si privilégiée. C’était ce qu’on pourrait qualifier de coup d’foudre amical, au premier regard posé sur elle, Raven avait su qu’elle avait besoin d’une personne comme elle dans sa vie et le destin et l’arbre avait scellé le deal. Pourtant, Raven avait craint intérieurement que ce ne soit juste qu’un bout de route en direction de l’infirmerie et Pandora lui avait prouvé le contraire en venant s’imposer parmi quelques aiglons outrés. Leur amitié avait commencé pour n’faire que grandir dans le cœur de Raven, elle n’oublierait jamais la blonde maladroite, elle chérirait toujours ce souvenir dans son esprit, sa première vraie amie. « Je suis pas étonnée. C’est ce que tu es, Rav. C’est ce que tu fais aux gens autour de toi… » elle relevait alors la tête sortie de ses pensées un léger sourire étirant ses lèvres roses. Elle trouvait ça terriblement flatteur d’entendre sa meilleure amie parler d’elle ainsi. « Oh… » qu’elle avait répondu ses lèvres formant la lettre o avant de retrouver son sourire. « Tu as cette capacité à rassurer, et à soigner les maux des gens autour de toi. Si quelqu’un peut rendre les gens meilleurs, c’est toi. » son esprit partait dans tous les sens, elle espérait du fond du cœur que les paroles de Pandora dépeignaient la réalité et qu’elle pourrait avoir un effet positif sur Adriel ou même Corban bien qu’elle commençait à sérieusement en douter. « Tu peux parler pour toi, tu passes ton temps à me remettre sur pieds ! » qu’elle avait dit avec une petite bourrade tendre. Raven accueillait les lèvres de sa meilleure amie avec un sourire enchanté ses joues prenant une couleur rosée. L’aigle avait évoqué son espoir de ne pas voir Corban débarquer pendant le bal ajoutant qu’elle ignorait comment elle réagirait si c’était l’cas « T’aurais à t’mettre nulle part, juste à briller comme tu le fais toujours. » arrachant un petit rire de Raven « Arrête d’me flatter comme ça, c’pas bon pour mes chevilles ! » qu’elle lui disait toujours rougissante comme l’adolescente qu’elle était.

Pourtant, la conversation était devenue soudainement plus lourde et plus sombre et le cœur de Raven s’était mis à battre plus fort dans sa poitrine. Elles évoquaient les évènements récents à Poudlard et la mort d’un étudiant de Serdaigle et parce que Pandora sous-entendait que le père de son enfant à venir y était peut-être lié cela inquiétait malgré tout un peu Raven, enfin, un peu c’était un euphémisme. « Oui – » comme un terrible aveux traversant les jolies lèvres de la blonde. Son cœur ratait un battement et elle posait sa main sur le mur comme pour s’assurer que le monde ne tanguait pas. « Tu dois rien dire Raven, promets-le-moi ! » comme un cri s’échappant des lèvres de Pandora. Raven lançait des regards à droite et à gauche mais elles étaient seules et c’était pour le mieux parce qu’elle ne voulait pas risquer de mettre en danger qui que ce soit pas même un vampire puisse qu’il était celui que le cœur de Panda avait choisi. « Je te le promets. » qu’elle lui disait en la regardant avec toujours autant d’inquiétude. Elle ne dirait rien c’était évident, jamais elle ne trahirait sa meilleure amie et sa promesse était implicite, elle faisait partie du contrat qu’elle avait signé en devant sa meilleure amie – bien qu’il n’y ait pas vraiment eu de signature, évidemment, ce serait étrange. « Il est innocent, j’le sais, il… Il peut pas l’avoir tué. J’dois tiré ça au clair mais… Mais j’ai peur d’la vérité. » et la Serdaigle hochait frénétiquement la tête parce que si Panda le pensait innocent, elle aussi, pas question de remettre ça en doute. Raven avait ouvert son cœur à sa meilleure amie lui assurant sa dévotion et l’appliquant même au père de son enfant. « Jusqu’à ce que j’explose ? » ça détendait peut-être un peu l’atmosphère « Tu sais bien que c’est pas comme ça qu’on accouche. » qu’elle avait répondu à sa meilleure amie avec un petit clin d’œil. « Ceci dit, il faut que tu retournes voir quelqu’un à Sainte-Mangouste. Ça va pas t’plaire mais je crois que c’est pas une grossesse ‘normale’… Ça m’parait rapide, pas toi ? J’y connais pas grand-chose ceci dit. » qu’elle avait fini par dire en se grattant le crâne. Elle ne voulait pas insinuer que Pandora était trop ‘grosse’ parce que seul son ventre semblait prendre de la place, si ce n’est la grossesse elle gardait un corps fin et délicat comme si la grossesse l’épargnait du restant du corps.

Elles étaient rentrées dans leurs cabines respectives pour essayer des robes et étaient sorties simultanément au décompte de Pandora. « 1. 2. 3. – » et voilà qu’elles se faisaient face se détaillant l’une l’autre avec l’œil critique d’une amitié longue de six années. « J’dois dire qu’elle te va bien, vraiment. Mais chérie… C’est si peu toi. » Raven contemplait à présent la robe dans le miroir, elle avait voulu trouver un look différent de la fille sage qu’elle était, se sentir un peu plus femme et moins enfant. « C’notre fête de fin d’année – évite le noir, préfère-lui le bleu, c’est ta couleur après tout. Et même si ta une poitrine rêvée, le décolleté… Tu essayes de briser ton image de jeune fille sage, Raven ? Tu espères quoi de ta soirée exactement ? Je devrais savoir quelque chose ? » elle hochait la tête sans trop savoir que penser, certes le bleu c’était la couleur de ses yeux et ça la mettrait peut-être plus en valeur. « J’espérais être plus… moins enfant ? » qu’elle avait dit en arquant un sourcil avant de secouer la tête. « J’attends rien de la soirée, je pense pas être prête pour ça et encore moins avec Adriel, crois-moi. » c’était probablement son problème à Raven, elle idéalisait tout et elle estimait que sa première fois devait être avec l’homme de sa vie sauf qu’elle commençait à avoir des doutes sur son identité. « C’la dit j’ai pas fait mieux que toi. J’sais pas… J’sais pas si c’est judicieux que je vienne à ces soirées. Qu’importe ce que je vais porter, j’pourrais pas éviter les jugements des autres. » Raven avait quitté son reflet dans le miroir pour reporter son attention sur son amie qui semblait désemparée. « Panda. » qu’elle avait commencé en soupirant. « Personne n’évite les jugements mais qu’importe les jugements de gens, tu peux pas passer à côté de ta vie pour quelques idiots qui passent plus de temps à émettre des avis sur les autres qu’à vivre leur propre vie. » qu’elle lui disait estimant que sa meilleure amie n’avait pas à se priver des expériences adolescentes de sa vie, enceinte ou non. « Je te trouve si belle et ta grossesse ne te rend à mes yeux que plus belle. Je ne sais pas trop ce que ça vaut dans la balance de ta décision d’aller à cette soirée ou non mais sache que je te trouve rayonnante Pandora. » qu’elle lui disait en s’avançant vers sa meilleure amie pour glisser ses bras autour de son cou et la serrer contre elle. « Je t’aime, je t’aime très fort. » qu’elle lui murmurait dans le creux de l’oreille en la berçant presque dans ses bras.



_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 383
Date d'inscription : 11/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   Ven 20 Juil - 0:45


You're my fairy best friend
@Raven Fawley
Nous étions des enfants - c'était encore étrange de le penser de la sorte, mais nous étions des enfants. Pas encore diplômée, pas encore adulte, pas encore responsable - nous n'avions pas même le droit d'utiliser la magie en dehors de l'école. En théorie - pas que quiconque faisait en sorte de respecter la loi. Nous n'étions pas majeures - pas encore. Il y a six mois, nous parlions des joueurs de Quidditch que nous soutenions, espérant un jour être à leur place. Le monde s'était effondré en six mois, pourtant elle se trouvait toujours là, et quelque part j'avais cet espoir fou qu'elle le serait jusqu'à la fin. Mais je savais que rien n'était jamais certain - je pouvais aimer Raven avec tout mon coeur, si elle devait être mariée, et moi cachée à cause de l'enfant que je portais, qui pouvait dire que cette amitié n'en pâtirait pas. Je ne voulais pas y croire - je voulais restée une enfant, et penser que l'amitié ne pouvait pas crever de la distance. Que si je voulais l'avoir pour toujours, alors il serait facile de l'avoir pour toujours. Avoir toujours ses bras autour de moi, son sourire, et son inquiétude - parce qu'elle m'aime autant que je l'aime moi.
Je sais qu'elle me fait confiance, qu'elle ne brûle d'aucun jugement sur mes choix - sur Cassian, ce bébé, pour quand j'avoue qu'il est lié au meurtre d'un étudiant. Mais que ce n'est pas lui. C'est impossible - je ne peux pas croire que mon coeur batte pour un meurtrier. « Ceci dit, il faut que tu retournes voir quelqu’un à Sainte-Mangouste. Ça va pas t’plaire mais je crois que c’est pas une grossesse ‘normale’… Ça m’parait rapide, pas toi ? J’y connais pas grand-chose ceci dit. » Je baisse le regard sur mon ventre, le touchant doucement - remarquant qu'il a grandit, encore. Qu'il grandit sans cesse - j'me sens fatiguée la majorité du temps mais n'en montre rien. Parce que tout ira bien - et je veux que tout aille bien. « Tu as remarqué toi aussi. C'est rapide, mais j'ai le sentiment que ce genre de grossesse n'est pas très… habituel. Et je ne veux pas allée à Sainte Mangouste et risquer de ne pas en sortir. Je veux dire… Je suis pas sûre de pouvoir leur faire confiance. Tu comprends ? » demandais-je en me tournant vers elle - espérant qu'elle comprendras. Après tout j'étais une presque vélane pure et Cassian un vampire - cet enfant était unique, et le Ministère n'était pas totalement friand des exceptions. Comme Cassian l'avait dit - il était impensable d'être une expérience.

Puis nous sommes des adolescentes - c'est rassurant de pouvoir jouer à essayer des robes encore, à faire les belles devant les miroirs, et d'essuyer les critiques. Notre année touchait à sa fin et nous allions avoir le droit à une fois pour nous - une soirée pour danser, rire, et être insouciants encore une fois. Encore un peu. SAuf que Raven se retrouve avec une robe sexy - trop sexy. C'est comme un choc - comme un cri pour hurler j'suis une femme à présent. « J’espérais être plus… moins enfant ? » « C'est réussi mais j'ignore quel genre d'adulte tu veux être, Chérie. » Dis-je avec un sourire en coin - pas méchant, pas moqueuse, juste amusée vraiment. C'est comme essayer d'être une autre sans savoir comment faire. @ « J’attends rien de la soirée, je pense pas être prête pour ça et encore moins avec Adriel, crois-moi. » « Alors tu devrais en mettre une autre, parce qu'avec la tête dans ta poitrine toute la soirée je doute que lui pense à autre chose. » dis-je en posant une main sur son bras avant de me croiser dans le miroir.
Le ventre rond - impossible à ignorer. Et soudainement je réalise que si Raven veut paraitre moins enfant, personne ne doutera que moi je ne le suis plus. Ou que j'en ai un qui me grandit dans le corps. « Panda. » J'ai le coeur qui bat vite, de la difficulté à reprendre mon souffle, à réfléchir avec cohérence. « Personne n’évite les jugements mais qu’importe les jugements de gens, tu peux pas passer à côté de ta vie pour quelques idiots qui passent plus de temps à émettre des avis sur les autres qu’à vivre leur propre vie. » C'était des paroles avisées, je pouvais entendre sa sagesse dans ces mots - je pouvais les comprendre comme cela, comme de bons conseils. Je n'étais juste pas certaine de vouloir les croire, ou d'être prête. « Je te trouve si belle et ta grossesse ne te rend à mes yeux que plus belle. Je ne sais pas trop ce que ça vaut dans la balance de ta décision d’aller à cette soirée ou non mais sache que je te trouve rayonnante Pandora. » Elle glisse ses bras autour de moi, et je souris - me laissant aller contre son corps chaud, et sa tendresse. « Je t’aime, je t’aime très fort. » « Et je t'aime plus encore, Rav. » Dis-je en lui posant un baiser sur les cheveux, humant son délicat parfait. Elle était douce, tendre et si - si parfaite, Raven. Elle l'était telle qu'elle, comme elle devait l'être. « Tu sais quoi - on va déjà te trouver une robe pour toi. Pour ce qui me concerne, je pense que je saurais quand je trouverais la robe parfaite. Après tout mon gout est inchangé et plus certain que le tiens. » Dis-je avant de retourner dans la cabine pour reprendre mes affaires, laissant la robe sur un cintre magique qui se chargea de la ranger - et sortant pour trouver parmi les tissus de quoi rendre Raven moins enfant - et moins femme.

Elle devait être Raven avant tout - alors parmi les robes d'un bleu électrique, je cherchais de quoi la mettre en valeur, tout en gardant ce qu'elle était - Raven : tendre, douce, souriante. Je cherchais un moment, trouvant plusieurs modèles bien qu'aucun ne semblait vraiment convenir, et les lui apportant près des cabines. « Essaie celles-ci, hop hop. »


_________________

this is our light in the darkness
les vélanes ne tombent amoureuses qu'une fois, avec tant de ferveur qu'elles en meurent d'être abandonnées. et quand l'éternité est promise au coeur d'une vélane, elle devient une amante fidèle et passionnée. castiel sutherland-aquila

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You're my fairy best friend - Ravora   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're my fairy best friend - Ravora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partenariat Fairy Tail After ?.
» Goodbye my old friend...
» Natsu D. Fairy !!![en cours]
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-Au-Lard :: Au fil extrême-
Sauter vers: