AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 55
Date d'inscription : 16/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Mer 16 Mai - 19:47


 
Sia Ange Weasley
 let the wolrd end in ashes


 

 

 
Pseudo
: C'est un vrai mystère  :siffle:  
Âge
: Encore 27 ans pour quelques mois :ha:
Comment as-tu connu le forum ?
  :hip:  
As-tu des remarques à faire ?  
 :sex:  
Fréquence de connexion :
  :uhu: /7 jours
un dernier mot ?  
 :han:

 
Code:
[b]Katherine McNamera[/b] - Sia A. Weasley

 
crédit gif/avatar
:  Moi ? :ha:

 

 
Carte d'identité
Prénom
: Sia, parce que ça sonnait si doux et si léger à l'oreille de ses parents, Ange c'était peut-être plus un espoir qu'autre chose, elle a le démon au corps alors c'est à s'demander...
Nom
: Weasley, chevelure flamboyante & taches de rousseur, aucun doute là-dessus contrairement à son cadet.
Date de naissance
: 2 mai
Nationalité
: Anglaise, l'accent qui va avec.
Statut de Sang
: N'en déplaise au reste du club, elle se trouve être une sang-pur mais elle ne pourrait pas plus s'en foutre comme de son premier amant
Métier/Maison
: Les lions qui rugissent, parce qu'elle sait gueuler comme personne, tenace et loyale à ce qu'elle croit. 
Orientation sexuelle
: Elle aime les courbes harmonieuses, elle aime les regards qui brûlent sa peau, elle se sent comblée par l'un comme l'autre.

  Un brin de magie :
Votre Epouvantard
Un tas d'cendres
Votre Patronus
 Une abeille  
Votre baguette
Bois d'chêne rouge, souple de 22 cm, en son cœur une épine de monstre du fleuve blanc.  
L'amortencia :
L'parfum des cookies de sa maman, l'odeur de Rowen lorsqu'il n'était qu'un bébé. 
Particularité magique
 Métamorphomage 


 
Caractéristiques
Caractère
:  Sia, Sia pourquoi tu gueules toujours si fort même quand le monde autour de toi s’fait silencieux ? Sia, Sia pourquoi t’as toujours la rage au ventre même quand tout semble s’apaiser ?

Féroce, elle l’est comme une lionne ; prête à sortir les griffes à la moindre occasion, au moindre regard de travers posé sur son cadet – parce qu’elle sait ce qu’ils se disent parce qu’un jour elle-même l’a pensé. Qui c’est ce môme qui ressemble en rien au restant de sa famille et pourquoi est-il si étrange ? Depuis elle a grandi, depuis elle sait ce que ça signifie mais ça n’a fait que renforcer l’amour tenace et infini qu’elle ressent pour lui. Alors, quand par malheur elle surprend un regard déplacé elle n’hésite pas à emplâtrer l’innocent voyeur dans le mur – pas sous les yeux de son cadet évidemment, loin d’elle le désir de le faire paniquer. Elle s’était toujours montrée protectrice, attentive et attentionnée et c’était pareil avec son aînée, elle avait beau être la plus grand ça n’empêchait jamais Sia de prendre sa défense ou de rentrer dans le tas. Elle avait l’habitude des remarques, ils étaient les Weasley ; la représentation même du déshonneur des sans-purs et merlin que ça l’amusait. Parce qu’elle rit de tout, à gorge déployée lorsqu’elle se fait traiter d’honte à son sang. Personne ne la mariera de force elle, personne ne lui dira jamais quoi dire, quoi faire ou qui être ! Elle avait un droit qui n’appartenait qu’à elle : elle pourrait être sa propre personne et s’façonner comme bon lui semble et au diable les origines.

C’est sur sa main que se trouve son cœur et elle la tend avec un sourire étirant ses lèvres, elle aide quand elle le peut. Ne jamais laisser quelqu’un derrière, this is how i roll. C’est un esprit libre qui se cache derrière cette façade de fille dure à cuir. Elle aime la vie et elle n’a pas peur de vouloir la vivre à deux cent à l’heure au grand damne de ses parents qu’elle peut effrayer parfois. Sia c’est une boule d’énergie à l’état pure et c’est parfois de colère qu’elle s’enflamme – tempérament d’feu pour une crinière aussi rougeoyante. Elle s’laisse parfois guider par ses émotions et ça ne finit pas toujours bien et pourtant elle n’abandonne jamais. Elle est loyale, l’avoir dans son camp est un atout infini. Même si elle ne le laisse pas voir – préférant s’cacher pour étudier – c’est une sorcière brillante, elle sait qu’un sort bien maîtrisé peur faire la différence en combat singulier et elle n’est pas prête à mettre son éducation d’côté. Têtue, évidemment et c’est sans doute ce qui provoque tant d’étincelles entre les deux sœurs Weasley, elles s’aiment infiniment mais ne sont que trop rarement d’accord.

Elle semble n’avoir peur de rien ni de personne mais ce n’est pas l’entière vérité – bien sûr qu’elle craint la mort, qu’elle craint de perdre ceux lui étant importants. Sia préfère juste s’donner des airs de fille forte et ne s’effondre que dans l’intimité de sa solitude parmi les étoiles. Elle n’veut s’attacher à personne – parce qu’elle n’est pas prête, elle veut goûter à tout et elle ne se retient pas d’varier les parfums. Elle s’plait à se découvrir, la personne qu’elle est mais aussi son corps, y’a pas d’pêché que celui de renoncer à une part de son humanité. Depuis le temps elle a conscience que la vie n’est pas quelque chose d’acquis, elle ne veut pas perdre une seule minute à jauger chacun de ses choix pour savoir si elle a fait le bon.

Sia, Sia ne t’arrête pas de vivre parce que tout peut s’arrêter du jour au lendemain.
Sia, Sia regarde le monde avec tes grands yeux avant qu’il ne disparaisse.


 
Allégeance
: C'est pour l'Ordre que son cœur bat surtout depuis qu'elle a été attaquée durant la nuit Pourpre. Elle veut sa vengeance et qu'importe que le sang des ennemis coule pour assouvir son désir. Sia a été trop longtemps traumatisée, dévorée par la peur mais elle s'est reprise en main parce qu'elle ne veut pas d'un monde comme celui-là. 


 


Dernière édition par Sia A. Weasley le Dim 10 Juin - 3:38, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 55
Date d'inscription : 16/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Mer 16 Mai - 19:48


Il était une fois
une citation rapide

Un, deux et trois. Le premier tant attendue, le second qui complète et le troisième qu’on chérit ; ça c’était toute sa vie à Sia. Un, deux et trois bons en arrière dans le passé pour retrouver la petite rousse qui répondait au prénom d’Sia Ange. Son père l’appelait mon ange, sa mère tentait en vain d’coiffer sa tignasse rousse comme la majorité des membres de sa famille. Un, deux et trois baisers avant d’fermer les yeux pour rejoindre l’monde des rêves.

Des yeux en amandes qui s’ouvraient pour la première fois sur le monde, tout lui paraissait flou, un brouillard de formes se bousculant autour d’elle. Les yeux s’fermaient à nouveau pour replonger dans un sommeil sans rêve et puis cette lumière qui n’avait de cesse de revenir. Elle n’était plus au même endroit, blottie dans des bras – elle se repérait aux parfums, odeurs et bruits pourtant elle reconnaissait cette forme douce et agréable à l’aura rougeoyante : un jour elle l’appellerait maman. Le bruit ne cessait que rarement autour d’elle, elle s’étirait dans son berceau observant le module au-dessus d’elle, elle en aimait la musique – elle la berçait. Attraper ses pieds, enfoncer son petit poing dans sa bouche lorsque la faim venait s’faire ressentir mais jamais longtemps. Finalement, les formes devenaient plus claires, elle commençait à reconnaître les trois visages qu’elle voyait le plus souvent. Une pouponne aux joues rondes et à la chevelure d’feu mais plus clair que celle de sa mère et son père avec cet étrange objet posé sur son nez – elle essayait toujours de l’agripper de ses petites mains maladroites et ça faisait rire son papa.

Ramper, explorer, attraper tout ce qui lui tombait sous la main et l’porter à sa bouche – que c’était agréable et fabuleux d’explorer le monde. Tout lui paraissait excitant et amusant, une aventure interminable et elle possédait la meilleure partenaire de jeu, cette autre gamine qui s’asseyait à ses côtés un peu maladroitement en tentant d’partager ses jouets. Sia, elle la regardait avec de grands yeux émerveillés, elle était belle comme un cœur avec ses grands yeux et ses mains toutes douces. Parfois, assise dans sa chaise haute elle regardait par la fenêtre avec curiosité, attendant patiemment la prochaine fois que la chaise à roulettes ferait son apparition pour l’emmener en balade.

Première chute, premiers pas, maladroitement les mains tendues vers ses parents qui l’encouragaient en criant ce qu’elle avait associé à son prénom. « Allez ! Sia ! » elle mettait maladroitement un pied l’un devant l’autre, petite perte d’équilibre et c’était parti qu’elle marchait sur le tapis du salon un sourire béat étirant ses petites lèvres roses. A présent, elle marchait à côté de la poussette refusant de monter dedans avant de finir épuisée et endormie dans celle-ci. Déjà têtue, lorsqu’elle avait une idée en tête c’était bien impossible de lui en sortir. Après la poussette, c’avait été le tour de la cuillère et les choses s’étaient naturellement enchaînées. Pourtant un jour, la routine avait à nouveau changé pour la famille Weasley ; sa chambre n’était plus la sienne, un autre petit être se trouvait dans le berceau. Il était étrange celui-là, elle n’comprenait pas d’où il venait et d’où ses parents l’avaient ramené. Elle observait son aînée dans l’espoir de comprendre un peu plus ce qu’il se passait mais elle semblait aussi perdue qu’elle.  

Un, deux et puis trois. Rowen était là. Grandir avec une sœur et un frère si proche en âge donnait l’impression aux enfants d’être des triplés et ils étaient rapidement devenus inséparables. Ils jouaient ensemble, préparaient des farces ensemble et quand ils s’faisaient prendre ils plaidaient non coupables ensemble. Rien ne pourrait jamais les séparer pas même un brin d’jalousie. C’était quand Sia croisait d’autres petits garçons qu’elle réalisait que son petit frère n'était pas comme les autres. Sur les photos de famille, Rowen paraissait différent du reste des Weasley – sa chevelure brune parmi les roux ressortait comme une anomalie étrange qu’elle était bien prompte à éluder par de petites blagues. Elle surprenait parfois un regard sur Rowen comme un rappel de sa différence et ça avait fini par l’agacer. Elle le sentait fragile, émotif, dans sa bulle ; du genre qui n’se dissipait qu’en présence des siens et elle était à lui comme il était à elle.

« C’est étrange, les yeux de Sia sont verts. »
c’était la voix surprise de son père la fixant avant de lever les bras au ciel en se jurant qu’ils étaient bruns la veille. « Qu’as-tu fait aux cheveux de ta sœur ? » que disait sa mère prête à réprimander une petite Queenie qui jurait son innocence alors que les cheveux de sa cadette oscillaient entre le bleu et le vert. Ils avaient vaguement entendu parler des métamorphomages et il semblait à la mère de Sia qu’une grande tante à elle en était une mais par précaution ils l’avaient emmenée à Sainte-Mangouste, juste pour être certain – parce qu’ils étaient comme ça les Weasley ; ils prenaient grand soin de leurs enfants.

Dans les rayonnages du magasin, elle se laissait guider par sa curiosité, soulevant un objet puis un autre avant de le reposer. « Arrête de tout tripoter. » que Queenie lui avait dit alors qu’elle tenait elle-même un étrange objet jaune en plastique. « Toi, arrête de tout tripoter. » qu’elle répétait avant de tirer la langue à son ainée, ses cheveux prenant une couleur jaune comme le canard en plastique. « Arrête ça Sia t’es un bébé ! » mais la petite Sia un sourire étirant ses lèvres répétait « C’est toi le bébé ! » avant de partir s’aventurer plus loin dans les rayons et de retrouver Rowen installé dans un coin « J’suis pas un bébé… » qu’elle avait dit une moue boudeuse sur le visage alors qu’elle se laissait tomber à côté de son cadet, il avait tourné la tête vers elle attrapant d’ses doigts maladroits une mèche de cheveux jaune « Non, t’es un drôle de soleil. » et c’était le rire de Queenie qui résonnait alors qu’elle s’installait à côté de Sia laissant tomber sa tête sur son épaule – tout revenait à la normale.

D’un œil curieux, elle avait observé sa sœur découvrir sa magie en lui envoyant dans la figure de l’eau – elle était émerveillée et ne pouvait qu’être impatiente que son tour vienne. Grandissant, sa relation avec Queenie venait à changer, évoluer et c’était probablement la vie qui voulait ça. Elle l’aimait son aînée, elle l’adorait même mais elle était bien incapable d’être d’accord avec elle sur quoi que ce soit ce qui menait inévitablement à des querelles à répétition. Pourtant ce qui les rapprochait c’était Rowen, elles étaient unies contre vents et marées quand il s’agissait de leur cadet.

C’était un jour d’hiver où assise devant la cheminée, Sia avait regardé les buches dans la cheminée – éteinte avec une tristesse non-dissimulée, c'était ce jour-là qu’une braise était apparue dans l’âtre sous les yeux d’une rouquine émerveillée. Elle se trouvait folle de joie de savoir qu’elle retrouverait bientôt sa sœur à Poudlard et le temps lui avait paru affreusement long s’ajoutant à ça la boule au ventre à l’idée de quitter Rowen pendant une année. Ils avaient promis de s’écrire, elle lui raconterait, elle lui décrirait tout comme ça il aurait l’impression de pouvoir visiter un Poudlard sans l’angoisse de découvrir un nouveau monde, une foule de gens et un rythme de vie diamétralement différent.

« Gryffondor. » après tout pourquoi pas, elle regardait sa sœur alors qu’elle s’installait à son opposé, une fois de plus. Pourtant, Sia, elle avait trouvé sa place parmi les lions – c’était une fille un peu excentrique qui ne manquait pas d’occasions de se faire remarquer formant rapidement une bande d’amis solides autour d’elle. Elle ne se serait jamais qualifiée d’populaire mais c’était peut-être ce qu’elle était, elle profitait de cette vie faite de libertés, traversant les couloirs de Poudlard avec les couleurs rouges et ors. C’était avec le Quidditch qu’elle avait ressenti une vraie liberté et c’était tout aussi aisément qu’elle avait rejoint l’équipe en tant que poursuiveuse. La vie, elle la croquait à pleines dents et elle n’avait pas l’intention de s’arrêter-là.

Sa sœur en troisième, elle en seconde et lui enfin en première. Elle le regardait avec ce même air de lionne prête à s’en prendre à quiconque viendrait toucher un cheveu de sa charmante tête. Poufsouffle, un crêve-cœur de le voir s’éloigner, les triplés se trouvaient définitivement séparés. Pas question de la quitter des yeux, toujours passer du temps avec lui et Queenie et si un regard inopportun venait se poser sur lui elle attendrait sagement que son cadet s’éloigne pour aller recadrer l’élève en question – qu’importe les retenues. Ils étaient soudés, une équipe et ils traversaient les années ensemble, leur scolarité et le restant de leurs vies.

Un évènement vint néanmoins changer la vie de Sia à tout jamais, la nuit pourpre. Les cris, les pleurs, l’affolement dans les couloirs du château et l’cœur battant elle était partie à la recherche de son frère et de sa sœur – elle avait besoin qu’ils soient réunis. Elle était tombée nez à nez face à une ombre au visage masqué et il l’avait regardé laissant échapper un ricanement sombre, une voix qu’elle ne reconnaissait pas. Elle n’avait pas vu l’sortilège mais elle s’était retrouvée au sol parcourue d’une douleur insoutenable à en souhaiter n’jamais avoir vu le jour puis plus rien – l’obscurité absolue. La lionne s’était réveillée à l’infirmerie, sa vision floue, elle retrouvait une forme qu’elle reconnaissait « Queenie ? » qu’elle marmonnait sentant tout son corps douloureux. « Tu as été attaquée mais tu vas bien. » les traits de son aînée apparaissaient progressivement. « Rowen ? » qu’elle avait à nouveau murmuré dans un souffle « Il va bien, je ne lui ai rien dit. » soulagement.

Cette nuit-là avait éveillé en elle une haine qui résidait encore en elle aujourd’hui. Elle voulait devenir une meilleure sorcière, plus jamais personne ne la blesserait comme ça, elle refusait. Les entraînements réguliers l’avaient menée à rencontrer d’autres personnes dans la même situation et lentement mais surement à côtoyer des membres de l’Ordre – elle n’en était pas officiellement membre ou peut-être que si elle n’en savait trop rien. Sia avait réalisé à quel point la vie n’était pas un acquis et qu’elle ne pouvait pas la laisser lui échapper.

Elle voulait reprendre le contrôle sur son corps, sur sa vie. Les fêtes se succédaient, les relations charnelles aussi jusqu’à ce qu’elle le rencontre lui pendant les vacances. L’alcool coulait à flot et elle dansait sur la piste de danse, se sentant observée elle avait tourné la tête vers lui plongeant ses yeux dans les siens. Un sourire étirant ses lèvres elle avait passé une main dans sa chevelure violette avant de se diriger vers lui – ils n’avaient pas vraiment parler ou alors c’était leurs corps qui avaient fait toute la conversation. Ils étaient électrifiés, il lui plaisait plus qu’aucun garçon avant et la nuit qu’ils avaient passé ensemble était restée dans son esprit – douce rêverie. Pour une fois, elle s’était même endormie à coté de quelqu’un d’autre appréciant la chaleur de son corps blotti contre le sien. Sia s’était même perdue dans la contemplation du jeune homme encore endormi avant de finir par se lever prête pour la première fois à laisser un mot mais en posant le papier sur sa table de nuit elle avait vu les boutons de manchette et elle avait reconnu les écussons comme ceux d’une famille de sang-pur pro-mangemorts. Ses cheveux étaient instantanément redevenus roux Weasley et elle avait attrapé sa baguette prête à lui faire subir le même sort pourtant elle restait à le fixer – idiote qu’elle était se contentant d’écraser le papier, d’attraper ses vêtements de quitter la chambre.

Se maudire n’effacerait pas le souvenir du regard du jeune homme, se laver pour faire partir de sa peau son parfum non plus pourtant elle l’avait fait. Elle faisait enfin les liens dans son esprit, c’était un élève de Poudlard – elle le savait parce qu’elle l’avait déjà aperçu ce stupide troll et un serpentard de surcroît – parce qu’elle n’était plus à un cliché près. La fin d’année ne tarderait pas arriver et elle ne le croiserait probablement plus et il ne se souvenait probablement pas d’elle. Tant mieux qu’elle se disait pour se rassurer et récupérer un peu de contenance. C’était mieux d’oublier et de prétendre que le trouble qui l’agitait n’était lié qu’au dégoût de sa propre personne et non à l’envie de goûter à nouveau sa peau.





Dernière édition par Sia A. Weasley le Jeu 17 Mai - 19:05, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité




MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Mer 16 Mai - 20:30

Re-bienvenue little sister !!   on va s'amuser toutes les deux tu vas voir  :culotte:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
gryffondor ◊ bold, honourable

gryffondor ◊ bold, honourable


Messages : 410
Date d'inscription : 22/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Mer 16 Mai - 21:38

:red::red::red::red:
KAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT :baave: j'aime pas Clary mais Kat est géniale - et ta Sia a l'air d'l'être aussi, j'ai hâte d'en savoir plus
REBIENVENUUUUUUUUUUUUUE :alice:

_________________

faith a. thornton
Even if we wander in unfamiliar places, even if we get lost I’ll follow my heart that’s more honest than anyone else’s Because I can’t resist your quiet movements that strike me, and your sharp and soft gaze..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4585
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Mer 16 Mai - 21:44

IL MANQUAIT KAT POUR LE SH CAST :fan::fan::fan:
T'es grave sex :ha:
Hâte d'te convaincre de me laisser abuser ton frère :perv:

_________________



let's face your deamon
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 252
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Jeu 17 Mai - 2:22

Re-Bienvenue ma belle :ha:

_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 86
Date d'inscription : 14/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Jeu 17 Mai - 14:39

JE T'AIME MAIS TELLEMENT. :fan: :omg: :fan: :omg:
genre c'début de personnage -je te l'aie dit hier mais j'me répète- j'adooooooooooore. elle va être parfaite ta Sia, puis l'pseudo en totalité je suis in love.
je t'aimeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee (je l'aie dit que j'me répétais)
trop hâte de dévorer la suite puis d'jouer avec mes sœurs parfaites d'amour. :calin: :han:
(re)bienvenue chez toi. :perv:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 86
Date d'inscription : 14/05/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   Jeu 17 Mai - 19:34


Félicitation, tu es validé(e) !

je - :baave::baave::baave: j'adore Sia. :red: j'ai dévoré ta fiche, j'm'attendais à dévorer ta fiche et découvrir un nouveau personnage merveilleux d'ta part et j'suis pas déçue. j'trop ravie que ça soit la peau d'ma soeur que tu prennes cette fois. :perv: j'ai rien du tout à redire sur ta fiche et j'te fais pas attendre plus longtemps - j'te fous ta couleur LIVE LOVE. :45: :fear:

Bravo, tes efforts sont récompensés et tu rejoins désormais la belle communauté de Maraudeur's Era! L'équipe t'a rajouté au groupe GRYFFONDOR et est curieux de voir ce que tu vas faire désormais. Maintenant que tu es des nôtres, tu peux donc librement aller ouvrir ta fiche de liens afin de recenser toutes tes relations, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Bien entendu, nous savons que tu auras de nombreuses histoires parmi nous, penses donc aussi à ouvrir ton journal de bord, et à le tenir à jour, ce qui te sera très utile pour avoir un Double-Compte plus tard. Enfin, si tu es un sorcier - ou que tu as un lien avec le monde magique - tu peux tout à faire posséder une chouette/un hibou qui délivrera mots doux et autres colis à vos destinataires. Les étudiants de Poudlard peuvent aussi - et c'est même conseillé - rejoindre un club/association pour passer le temps et s'éclater.

Une fois encore, bravo pour ta validation, et nous te disons à très vite, au détour de tes aventures! Bien entendu, si tu as la moindre question, le STAFF attend tes MPs et y répondra au plus vite .



_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw   

Revenir en haut Aller en bas
 
S'il le faut je renaîtrais des cendres de mes ennemis - saw
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?
» le défaut d'une maquette...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Chaudron aux personnages :: Le livret de Famille :: Les sorciers admis-
Sauter vers: