AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 somewhere over the rainbow (ravewin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning

staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 891
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: somewhere over the rainbow (ravewin)   Sam 16 Juin - 16:10

somewhere over the rainbow
@Raven Fawley & @Oswin L. Feuerbach


Extrait du Year Book d'Os. a écrit:

elle s'est ramenée un matin d'été, comme ca, avec les clés d'une bagnole moldue - m'disant qu'elle voulait s'tirer de là. J'ai pas résisté, j'sais pas pourquoi. Peut être parce que ensorceler une voiture d'moldue pour s'mettre à tailler la route m'semblait un défis convenable. Ou peut être parce que nous avions quatre jours d'liberté, et qu'on pouvait en faire c'qu'on voulait.  taken by Oswin Feuerbach

T'pensais pas te retrouver dans cette position c'matin, pourtant t'changerait les choses pour rien au monde. Tu t'trouve là, assis dans une voiture d'moldu, avec tes lunettes noires sur les yeux, tes cheveux qui s'foutent en l'air sous le vent, et ta tenue d'été - une chemise blanche ouverte sur ton torse halé, et un pantalon en toile coloré pour terminer avec des chaussures blanches. Typiquement moldu - après tout tu veux t'fondre dans le paysage. Quand Raven s'est arrêtée devant chez toi c'matin t'as pas beaucoup eut à réfléchir avant de la suivre pour cette aventure. S'tirer avec une voiture, sur les routes, sans savoir où vous arrêter. Vous roulez devant un moment, et tu t'demandes ce que ca couterait d'faire passer ce bijou de l'autre côté d'la Manche. Tu voudrais l'amener en France, en Italie, en Europe - t'sais pas combien de temps vous partez, t'as quelques jours de repos avant de devoir retourner au Ministère, et Regulus qui est prit par des obligations familiales.
T'es tout à Raven, et ca t'convient parfaitement comme tu as l'sentiment qu'elle en a autant besoin que toi. Tu roule - alors - t'es au volat, l'toit ouvert, et l'vent dans votre gueule. Tu roule depuis longtemps - tu veux voir la mer avant toute chose. T'veux voir ca, et faire la fête. T'veux vivre comme un adolescent, comme il n'y a que Raven qui te donne envie parfois t'perdre ton sérieux pour être juste toi. « On va arriver à Torquay, my queen. » Qu'tu dis en voyant l'panneau et la ville au bord d'mer s'offrir à votre regard. « Parait qu'il s'trouve un casino gigantesque sur l'bord de mer - j'veux t'amener là c'soir ca t'dit ? En attendant - »  T'laisse ta phrase en suspens avant d'faire rouler la voiture jusqu'au bord de la Manche. Y a pas grand monde - t'dois être dans un coin calme d'la ville. Quelques villa, pas d'moldu outre quelques enfants et leurs ballons, et tu arrêtes la voiture les roues dans l'sable, avant d'couper le moteur, t'mettant assis sur l'haut du siège pour regarder les vagues aller et venir.

« Faut qu'on s'fasse une liste - une liste d'trucs qu'on ose pas tester mais qu'on voudrait faire quand même. Ca t'dit ? On jouerait les ados imprudents durant cet été. Rien n'est interdit - au contraire. »

_________________

obliviate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   Ven 29 Juin - 15:00

somwhere over the rainbow - Ravewin

@Oswin L. Feuerbach


Si sage, si douce et pourtant parfois elle se trouvait touchée comme d’un coup de folie. Ses parents gardaient dans un garage une voiture moldue, c’était un vieux modèle décapotable et couvert de poussière. Raven l’avait déjà observée du coin de l’œil quand parfois elle s’égarait jusqu’à l’endroit où elle se trouvait entreposée. Elle se demandait si ce serait difficile de la sortir du garage, si elle roulait et comment la faire démarrer. Un jour que ses parents se trouvaient absent, elle s’était glissée dans le garage avec ses sœurs et elles avaient réussi à en sortir la voiture. Ce n’était pas si compliqué à faire fonctionner bien que ça ait demandé aux trois sœurs quelques essais, elles avaient évidemment ranger l’bolide avant le retour des parents se promettant de réessayer. Les voitures ça ne servait pas à grand-chose, c’était moldu et c’était sans doute pour ça qu’elle prenait la poussière depuis tant de temps.

Le soleil pointait son nez, c’était le début des vacances et les parents s’étaient à nouveau absenter pour quelques semaines – comme à leur habitude, ils n’avaient même pas un semblant de fibre parentale en eux. Raven avait jeté des affaires dans un sac, elle avait enfilé un short en jean déchiré, une brassière noire et un chemisier qu’elle pourrait laisser ouvert à sa guise puis elle avait glissé ses pieds dans ses baskets avant d’attraper sa baguette et elle était partie au trot jusqu’au garage. Elle avait un peu galéré à l’en faire sortir mais ça lui revenait finalement vite, il lui faudrait trouver la route la plus moldue que pour arriver à destination – pas question de transplaner, il faudrait faire fonctionner ce tas de métal.

C’était ainsi qu’elle s’était retrouvée fièrement assise sur le capot devant la porte des Feuerbach tenant les clés dans les mains, un sourire immense étirant ses lèvres. « On se tire ? » qu’elle avait dit à son meilleur ami qui n’avait pas attendu son reste avant d’attraper les clefs. Non mécontente de lui abandonner le volant jouant à la co-pilote en faisant glisser ses doigts sur le bouton pour trouver de la musique – un vrai bordel. Ils roulaient, Raven les cheveux dans l’vent, une paire de lunette glissant sur le bout de son nez « On va arriver au Troquay, my queen. » elle relevait les lunettes sur son nez pour apercevoir à son tour le panneau « Sont méticuleux les moldus. » qu’elle commentait appréciant de voir les routes si bien indiquées. « Parait qu’il s’trouve un casino gigantesque sur l’bord de mer – j’veux t’amener là c’soir ça t’dit ? En attendant – » et Raven hochait la tête à l’affirmative approuvant le plan d’Oswin dans son intégralité.

Y’avait la mer, le sable, quelques villas probablement pas encore habitée, c’était parfait « Faut qu’on s’fasse une liste – une liste d’trucs qu’on ose pas tester mais qu’on voudrait faire quand même. Ça t’dit ? On jouerait les ados imprudent cet été. Rien n’est interdit – au contraire. » les yeux de la brune s’arrondissaient de plaisir « Chic chic chic… » qu’elle disait avec une voix d’enfant surexcité avant de se relever dans la voiture pour regarder les vagues se ramener sur le sable. « Je suis partante, partante pour tout ! » qu’elle complétait en riant à présent. Elle reposait son regard sur les villas inoccupées avec un regard avide et amusé. « Tu crois qu’on pourrait leur emprunter des serviettes d’bain ? Puis on a b'soin d'papier pour cette liste! » petit clin d’œil en direction de son meilleur ami, prête à littéralement jouer aux vandales.

_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning

staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 891
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   Ven 29 Juin - 22:54

somewhere over the rainbow
@Raven Fawley & @Oswin L. Feuerbach


Extrait du Year Book d'Os. a écrit:

on s'est retrouvé sur cette plage d'Torquay, avec juste l'soleil, les vagues, et l'sable pour compagnie - qu'nous deux, ignorant l'reste autour, et c'était parfait. Comme sous l'regard fou, et insolent d'cette Raven libre, y a rien qui n'soit important. Rien d'autre qu'elle, elle et son foutu sourire qui m'offrait l'monde à c'moment précis taken by Oswin Feuerbach

Tu vois les kilomètres qui passent sous les roues d'la voiture, et tu goutes à une nouvelle forme de liberté que tu pensais pas tant apprécier. T'as déjà vu une voiture comme une part d'ta famille est moldue - ta mère en conduisait une lorsque que tu étais encore enfant, et tu t'en souviens plus ou moins. Assez pour être sûre d'pouvoir t'occuper de celle-ci qu'Raven t'as ramené avec un sourire fier. La vitesse t'fait battre le coeur plus vite. Si la sensation d'voler sur un balais t'rend ivre de liberté, c'est la même chose au volant d'ce bijou, et tu t'mets à vouloir n'jamais arrêter le moteur. Pourtant quand vous arrivez à votre destination tu penses qu'il est plus temps pour toi de tergiverser. T'as promis à Raven d'profiter de ces jours loin d'tout, et tu compte bien lui offrir d'quoi n'plus penser au drame qui l'attendent une fois qu'elle remettra un pied à Londres. Adriel et Corban sont loin d'vous à ce moment-là, et tu veux Raven qu'à toi. « Sont méticuleux les moldus. » T'peux pas dire le contraire quand vous passez à côté du panneau avec l'nom de la ville qui s'étale comme une nouvelle promesse pour tous les deux.
T'finis par trouver un coin de plage où tu arrête la berline, et t'tourne vers elle. Tu t'sens l'esprit léger, et c'est trop rare pour que t'en profite pas. T'es mature et réfléchi depuis longtemps - ton père t'a appris à user de ta tête plutôt qu'tes émotions, et t'as suivi cette enseignement à la lettre. Jusqu'à ce premier baiser avec Regulus y a six mois - dés c'moment t'as une chose en toi qui a implosé. Un millier d'possibles qui ont fait d'toi un être plus libre, aussi. T'es amoureux - tu t'sens pousser des ailes. Puis t'as l'sentiment de pouvoir tout faire c'week end. « Chic chic chic… » T'souris en te tournant vers ta meilleure amie - la voir si enthousiaste t'fait un bien fou. « Je suis partante, partante pour tout ! » « Ca laisse un foutu panel d'possibilités alors ! »  Qu'tu rétorque, sachant qu'il s'trouve bien peu de choses qu'vous avez essayé tous les deux. Outre l'sexe où t'es plus connaisseur qu'Raven, t'es certain qu'vous êtes autant innocents l'un que l'autre. T'es pas un fin buveur, t'as jamais touché une drogue ou une cigarette, t'as jamais pris d'bain de minuit, ou jouer des jeux d'argent. T'as jamais embrassé d'inconnu, ou fait l'amour à une fille - pas qu'tu le veuilles vraiment. T'as jamais pris l'temps de définir ta sexualité non plus - t'sais pas, ca t'semble pas une mauvaise idée en somme. « Tu crois qu’on pourrait leur emprunter des serviettes d’bain ? Puis on a b'soin d'papier pour cette liste! » Tu cherche pas à lui répondre, tu quitte la voiture pour t'mettre en route vers les villas - les volets sont fermés mais peut être qu'les moldus aiment autant n'pas avoir le soleil sur eux. Tu sonnes, tapes à la porte aussi - mais rien. Pas l'moindre bruit, et tu t'tourne vers Raven. « T'es d'jà rentrer chez quelqu'un qu'tu connais pas ? » Qu'tu demande en sortant ta baguette. « Alohomora. » Tu l'énnonce, et un bruit d'serrure t'prouve que tu peux rentrer à présent. Tu fais un pas dans la maison avant d'te tourner vers Raven - « Après toi - prends c'qu'il te faut. » Qu'tu propose avant d'la suivre pour prendre serviette, papier, et stylo - que d'choses moldus qui t'font battre le coeur à folle vitesse.

« T'as pris un maillot au fait ? Ou t'veux emprunter ca aussi? J'connais un sort pour les faire à ta taille. » Qu'tu propose finalement quand t'as pris soin d'emprunter des lunettes d'soleil que tu trouve à ton gout.


_________________

obliviate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   Dim 1 Juil - 16:54

Extrait du YB de Raven Fawley a écrit:

On the run, on arrivait à notre première destination et tu me demandais si j'voulais faire une liste de toutes ces choses que je rêvais de faire, de celles que je gardais dans un coin de ma tête sans même oser les dire à voix haute. Tu me regardais et je savais que j'aurais probablement pu braquer Gringrotts avec toi si tu me l'avais demandé. - By Raven

somwhere over the rainbow - Ravewin

@Oswin L. Feuerbach


Ils étaient restés derrière eux tous les soucis s’amassant pour former leur vie, ils étaient deux adolescents normaux et ils découvraient le parfum que pouvait avoir la liberté – ils avaient balancé leur sac à l’arrière de cette antiquité qui leur servait de moyen de locomotion, troquant les sorciers pour des moldus – ou presque. Raven s’émerveillait de voir à quel point les moldus étaient capables de se montrer astucieux, pas qu’elle en ait réellement douté juste qu’elle ne s’était jamais trouvée à voyager en voiture. Ils étaient arrivés à leur première destination et voilà qu’Oswin lui proposait déjà un plan plus fou qu’elle n’aurait pu l’imaginer ; une liste et pas n’importe laquelle. Ils feraient la liste de toutes ces choses qu’ils rêvaient de faire sans oser ne serait-ce que l’imaginer et encore moins le dire. L’idée lui plaisait foutrement et elle était prête à être wild, à être une adolescente normale de dix-sept ans qui se découvre. La Raven un peu trop sage était restée gentiment dans un placard à la maison et c’était à présent Rav qui était au commande – une version bien plus cool, on s’en doutait.

C’était donc sans aucun étonnement qu’elle acceptait la proposition en renchérissant « Ça laisse un foutu panel d’possibilités alors ! » elle en était venue à sous-entendre qu’il serait d’bon ton d’aller visiter l’une des villas pour quelques emprunts qu’elle jugeait plus que nécessaire – c’était probablement mieux que d’admettre sa curiosité d’aller visiter des maisons moldues. Il n’en avait pas fallu plus à Oswin pour sortir de la voiture et accompagné de sa meilleure amie de se diriger vers l’une des maisons. « T’es d’ja rentrée chez quelqu’un qu’tu connais pas ? » qu’il lui avait demandé ce à quoi elle avec secoué la tête négativement. Après une inspection méticuleuse pour vérifier que personne ne serait surpris de leur visite impromptue, Oswin avait sorti sa baguette « Alohomora » ce sortilège de première année qui s’avérait un des plus utiles – pas de doute là d’ssus. « Après toi – pends c’qui te faut. » qu’il lui avait dit la laissant entrer dans la maison. Il y faisait sombre, assurément personne n’y vivait actuellement et pendant qu’elle sortait sa propre baguette pour ouvrir les volets et rideaux pour y faire plus de lumière, Oswin lui, cherchait le fameux stylo pour faire une liste.

« T’as pris un maillot au fait ? Ou t’veux emprunter ça aussi ? J’connais un sort pour les faire à ta taille. » mais Raven était déjà à l’étage entendant la voix d’Oswin comme un écho alors qu’elle farfouillait dans les armoires des habitants absents. Cela devait être un couple plus qu’aisé à qui devait appartenir la villa parce que dans le dessing – immense – elle trouvait des robes et chemises, tout lui paraissait très beau mais son regard s’était posé sur ce qu’elle cherchait : un bikini tout ce qu’il y a de plus simple. « Je pense que c’est à ma taille, viens voir ! » qu’elle criait en passant sa tête par la porte. « Y’a plein de trucs marrants ! » qu’elle ajoutait en posant sur sa tête un immense chapeau d’paille puis en chaussant sur son nez des lunettes. Il ne lui restait plus qu’à penser à cette fameuse liste, toutes ces choses qu’elle rêvait d’faire


:ha::
 

_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning

staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 891
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   Ven 20 Juil - 1:43

somewhere over the rainbow
@Raven Fawley & @Oswin L. Feuerbach


Extrait du Year Book d'Os. a écrit:

un moment, puis deux, puis trois. Il était facile d'oublier le temps qui passe et d'être que nous deux. L'soleil qui descend et une bouteille trouvée dans un coin - on te tenait plus à ce moment précis, et t'as appris que Carpe Diem était une promesse plutôt parfaite taken by Oswin Feuerbach

C'était exaltant de ne pas suivre les règles. T'as été l'exemple de l'autorité pour ta maison depuis les deux dernières années, et même avant cela t'as toujours fait en sorte de suivre la loi. Tu veux pas d'anarchie, tu crois vraiment que la loi doit être suivie pour assurer la survie de l'espèce humaine - elle est faite de chaos après tout, et plus prompt à se détruire qu'à être en harmonie avec le reste de l'humanité, ou du monde pour ce que ca vaut. T'as été de ceux à dénoncer les révoltés - ceux qui faisaient le murs, ou s'prenaient pour des adultes avant l'heure. Ceux qui sortaient leurs baguettes magiques pour se défendre d'être des idiots, ou ceux se pensant meilleurs que le règlement intérieur. T'as aussi appris à faire dans l'exception pour sauver ta vie, ou t'mettre une existence plus facile - faut dire que tu sais l'importance des relations après tout, et surtout avec les sangs purs. T'sais détourner le regard quand c'est pour ton propre bénéfice - plus encore quand il s'agit de celui de Regulus. T'as appris à t'faire un lot de connaissance et des services rendus pour le protéger du Destin qui va irrévocablement le rattraper. La loi tu la laisse alors de côté - pour l'homme que t'aime t'es prêt à t'oublier, après tout.
C'est bien la première fois qu'tu fais ce genre de choses sans raison autre que pour t'amuser. T'as l'sourire jusqu'aux oreilles quand tu entre pas effraction chez les moldus, et tu découvres leur maison avec curiosité - tu connais pas mal d'choses moldues grâce à ta mère, mais t'y as pas souvent donner d'importance. Pas autant que Maemi, ta soeur étant plus attachée à cette racine non-magique que toi. Tu reconnais pas mal d'choses et d'instrument surtout dans la cuisine - tu passais du temps avec ta mère aux fourneaux quand tu étais plus jeune, avant de venir en Angleterre. Mais c'pas ce que tu préfère chez eux.

Tu lance plutôt Raven au défis d'trouver de quoi s'mettre comme maillot - tu veux t'baigner après tout, et vous l'pouvez pas nus en plein jour. D'autant que tu sens qu'vous avez pas fini de découvrir d'belles merveilles dans le coin. Si t'en crois par les expressions d'RAven quand elle trouve le dressing, t'es certain qu'il y a des trésors. Alors t'y cours à ton tour pour la voir entourer d'vêtements magnifiques. « Je pense que c’est à ma taille, viens voir ! » Tu viens, découvrir l'bikini noir qu'elle a trouvé et reste la bouche ouverte. T'as pas pour habitude d'la voir ainsi Raven - prête à s'montrer en femme plutôt qu'dans ses robes de Serdaigles. Tu la vois sage, bien plus qu'Hazel que t'as pas de mal à deviner dévergonder et séductrice. Sans doute qu'elle ferait un couple électrique avec Regulus, si tu l'avais pas eut avant elle. T'aurais pas d'mal à les imaginer. Au contraire, t'as du mal à imaginer Raven être intime avec quiconque. T'as pas encore eut l'occasions de briser son image d'enfant, mais assurément que dans c'bikini ca arrivera bien vite. « Y’a plein de trucs marrants ! » « Passe l'bikini et j'fouille pendant ce temps-là. » Qu'tu décrète en la poussant pour qu'elle s'rende plus loin pour se mettre en tenue. T'es pas long à trouver aussi un maillot vert avec d'belles fleurs jaunes et oranges qui t'arrive aux cuisses. Tu t'mets torse nu, et ôte ton pantalon pour l'mettre à ton tour - sans prendre l'temps de vérifier si Raven est là pour pas. Tu vois alors des lunettes - t'en mets une paire après l'autre pour en trouver la parfaite - et tu vois aussi un truc qu'tu sais pas tant identifiée. Un carton avec une forme d'Cygne dessus qui flotte sur l'eau. Fronçant les sourcils tu ouvres l'truc pour trouver un plastique flasque qui tombe - « Hey Rav, j'crois que j'ai trouvé un cygne en kit. » Qu'tu réponds avant de faire l'tour sur toi même. « J'crois que les moldus ont une piscine - j'crois. Ca fait pas d'sens sinon. Et c'bikini ? »



_________________

obliviate
Revenir en haut Aller en bas
avatar
head girl, serdaigle ◊ witty, creative

head girl, serdaigle ◊ witty, creative


Messages : 390
Date d'inscription : 09/01/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   Lun 1 Oct - 16:39

somwhere over the rainbow - Ravewin

@Oswin L. Feuerbach


Elle n’avait jamais été de ceux qui enfreignent les règles démontrant tout au long de sa vie une sorte de passivité, elle la laissait lui filer entre les doigts, incapable de la saisir comme si elle tentait d’attraper d’l’air avec ses mains. Raven avait toujours craint de froisser les gens autour d’elle, préférant s’plier en quatre pour contenter tout le monde à son détriment. Loin de ces adolescents rebelles, elle avait toujours été ce qu’on attendait d’elle tentant d’exceller dans tous les domaines, de collectionner les meilleures notes ce qui faisait d’elle une élève brillante mais une jeune femme pour le moins invisible. Sa vie n’avait rien de passionnant ou de trépident, elle avait un goût prévisible et même si elle avait fini par y trouver une certain tranquillité d’esprit elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander à quoi ressemblait la vie des autres. Elle lisait bien trop pour son propre bien et même si elle vivait à travers les personnages de ses livres parfois, elle imaginait ce que sa vie pourrait être «si ».

Si elle pénétrait par effraction dans une maison en bordure de plage avec son meilleur ami, si ils se promettaient d’faire une liste de toutes ces choses qu’ils rêvaient de faire, si elle montait à l’étage et qu’elle s’mettait à fouiller à travers le dressing, si elle trouvait un bikini et qu’elle l’enfilait… Ce n’était plus une possibilité et même si elle n’avait pas encore la certitude de ne pas être dans un rêve elle se sentait libre, elle se sentait terriblement vivante. « Passe l’bikini et j’fouille pendant ce temps-là. » qu’il avait dit à la jeune femme alors qu’elle agitait sa trouvaille avec fierté. Raven s’était éloignée dans la chambre à coucher se laissant tomber quelques instants sur le lit King size, elle fixait le plafond étonné d’y trouver son reflet « Pourquoi des gens mettraient un miroir sur un plafond ? » qu’elle avait marmonné pour elle-même contemplant l’image qu’il lui renvoyait. Les draps étaient doux et le matelas était moelleux et confortable, tout était d’une perfection presque exubérante.

Elle avait fait glisser sa petite robe d’été à fleurs le long de son corps s’trouvant en culotte dans cette chambre qui n’était pas la sienne puis, elle avait enfilé le haut du bikini et enfin le bas laissant sa robe traîner sur le sol. « Hey Rav, j’crois que j’ai trouvé un cygne en kit. » c’était la voix d’Oswin qui s’échappait du dressing. Elle avait arqué un sourcil, curieuse et elle avait reposé la photo qu’elle tenait en main – un jeune couple souriant – se dirigeant vers la voix de son meilleur « En kit ? » qu’elle avait dit en passant sa tête dans l’embrasure de la porte ouverte, Oswin avait enfilé un short de bain et il était la définition du mot divin. La jeune femme n’avait vu que très peu d’hommes dénudés et son regard s’était attardé sur le dos musclé de son meilleur ami. C’était étrange de le voir sans ses vêtements bien qu’il ait un goût certain pour s’habiller. « J’crois que les moldus ont une piscine – j’crois. Ça fait pas d’sens sinon. Et c’bikini ? » elle passait la porte rejoignant complètement Oswin « Je crois que tous les moldus qui vivent au bord d’la plage ont une piscine… Même s’ils ont la mer littéralement à côté. » qu’elle avait commenté en haussant les épaules. « Le bikini est ok, je crois. J’aime bien ton short… » avait-elle dit en pointant du doigt l’vêtement en question avant d’enfoncer un peu plus sur sa tête l’immense chapeau profitant d’avoir des lunettes de soleil pour ne laisser rien paraître de ce qui pouvait s’agiter dans sa tête.

Sortant du dressing, elle avait attrapé deux immenses serviettes de plage puis, elle avait descendu les marches retournant vers la cuisine. Dans un placard se trouvait un pack de bouteille de bière, faudrait les rafraîchir mais pourquoi pas, après tout elle n’avait jamais bu que de la bièraubeurre alors, elle avait sorti sa baguette qu’elle avait calé entre sa hanche et l’élastique de la culotte de son bikini pour refroidir les bouteilles. « La piscine du coup ? Pour commencer en tout cas… » qu’elle avait dit en tendant à son meilleur ami l’une des bières à présent fraîche.


_________________
Pure Perfect Pretty Girl (in appearance only)

MEward :32::
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning

staff & head boy & Serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 891
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   Sam 6 Oct - 17:22

somewhere over the rainbow
@Raven Fawley & @Oswin L. Feuerbach


Extrait du Year Book d'Os. a écrit:

c'était une forme mythique d'héroïne abandonnée. D'cette beauté parfaite qui faisait bondir l'coeur des hommes - sans doute ne se verrait-elle jamais de la sorte, mais je ne m'y trompais pas : Raven Fawley était parfaite.  taken by Oswin Feuerbach

Tu découvres un monde que tu connais en théorie , ayant l'sentiment de vivre comme l'avait fait ta mère dans son enfance. Avant de découvrir ton père, et le monde magique, de se marier et d'avoir deux enfants aux pouvoirs exceptionnels. Elle devait vivre ainsi, dans des maisons silencieuses et immobiles - t'ignores si tu trouve cela inquiétant ou non. Tu l'observes simplement, comme tu découvre la majorité des choses qui t'entoure. Avec assez de recul pour que ton coeur perde pas la cadence - souvent tu t'sens vidé d'toute émotion, ton esprit seul tournant à plein régime pour comprendre l'monde autour de toi. Tu penses pas avec ton coeur, tu l'fais taire la majorité du temps pour être sûre de ne pas voir les choses sous l'couvert de l'envie, d'la jalousie, ou du fantasme. Tu veux voir les choses pour ce qu'elles sont, et rien d'plus. Et pour une fois que tu es dans une maison entièrement moldu, tu veux juste comprendre les choses pour ce qu'elles sont. Tu tentes d'voir tout cela d'un oeil objectif.
Et il se trouve des dizaines de choses étranges qui t'entourent. T'en prends quelqu'uns que tu tente de porter - t'es sûr que les moldus ne font rien par hasard, et qu'il se trouve une raison d'être à tout ce qu'ils ont chez eux. « Pourquoi des gens mettraient un miroir sur un plafond ? » Elle t'interpèle, ta meilleure amie, et c'est pas long avant qu'tu te mette à ses côtés sur les draps pour observer l'grand miroir au plafond. T'ouvres la bouche - tentant d'trouver une raison - quand ca t'fait frémir d'partout à l'idée qu'peut être tu pourrais t'trouver une miroir pour l'lit qu'tu partage avec Regulus dans l'dortoir. C'rare - mais t'as du rouge qui t'monte sur les joues à l'idée. « J'ai bien une idée mais j'doute que tes oreilles chastes puissent l'entendre. » T'réponds avec un sourire en coin avant d'te tourner vers elle et d'lui offrir un clin d'oeil. « Ca ... ouvre les perspectives. » T'saurais pas le dire mieux - et pour une fois tu penses qu'ils sont pas si idiots les non-magiques. Ils font avec c'qu'ils ont, et ils manquent pas d'pensés impurs ou d'fantasmes.

Tu devrais penser à discuter plus souvent avec ta mère.
Mais pour l'heure t'es loin d'ta maison et de ton quotidien. T'peux découvrir un monde où tu t'permets tout, et où tu vois Raven s'laissait aller d'la même manière. C'est agréable d'savoir qu'vous vous jugerez pas l'un et l'autre, et qu'vous pouvez simplement être vous. C'est trop rare qu'tu te laisse aller à n'pas réfléchir pour agir, et tu comptes bien en profiter d'telle sorte que tu t'souviendras toujours d'ces vacances. « Je crois que tous les moldus qui vivent au bord d’la plage ont une piscine… Même s’ils ont la mer littéralement à côté. » « Ca a pas d'sens. Pourquoi vouloir une piscine alors qu'ils peuvent s'baigner dans une étendue infinie ? » Tu t'demandes avant qu'vous mêmes n'vous prépariez à profiter de la dite-piscine.
Tu t'sens pas tant à l'étroit dans l'maillot, te félicitant d'tout le sport que tu peux faire en c'moment. Entre le Quidditch et Regulus, c'rare que tu passe pas une journée sans t'mettre à transpirer. T'attends juste la belle Fawley pour t'mettre à marcher dans la direction de la piscine. « Le bikini est ok, je crois. J’aime bien ton short… » Tu la regarde et t'mets à sourire - le bikini lui va foutrement bien, et une fois encore si t'avais eut l'moindre sentiment pour les courbes d'femme tu doute pas qu'tu aurais eut tout l'amour du monde pour Raven. Elle a l'naturel séduisant qu'tu trouve qu'il manque à beaucoup de filles - elle l'porte avec tant d'simplicité qu'tu trouverais mille raisons à vouloir l'embrasser ou la désirer. « T'es très mignonne. »  Assures-tu en passant une main amusée sur le chapeau qu'elle a trouvé avant d'te mettre en marche.

Tu t'retrouve rapidement dans la partie avec la piscine, l'truc à la main qu'tu tiens encore trouvant malgré tout une ouverture où tu places ta baguette pour lancer de l'air - Aerio - et tu vois qu'la forme se gonfle. Rapidement tu découvre un cygne, avec un trou au milieu. Un truc assez immense, qu'tu bouche quand Raven revient dans ton dos. « La piscine du coup ? Pour commencer en tout cas… » « Avec des bières ? »  Tu demandes en voyant qu'elle t'tend une des bouteilles. « On laisse nos inhibitions dehors alors ? C'parti. » Décides tu en foutant l'truc gonflé dans l'eau - qui s'met à flotter - prenant la bouteille qu'tu tend à tes lèvres pour boire une gorgée, puis en t'approchant de l'eau. « Ca serait quoi l'truc le plus fou qu'tu te sentirais capable d'faire si t'avais l'occasion ? »





_________________

obliviate
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: somewhere over the rainbow (ravewin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
somewhere over the rainbow (ravewin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liquid Rainbow...♪ |libre|
» Rainbow Quest
» [LAN] Rainbow Six Vegas 2
» Un chanteur de poids à redécouvrir
» Event !! Tournoi, premier tour [The Rainbow's Girls VS Sadique Empire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde moldu :: Around the world-
Sauter vers: