AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 (-18) Dangereuse promenade | Kalaran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyLun 9 Juil - 15:20


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Encore une nuit sans sommeil. Non pas à cause de Jenna qui ne dort pas non plus, mais à cause de ce sorcier qui court toujours dans la nature. Adam Roy. Il tuera d’autres humains si Joran ne l’arrête pas. Il essaie de réfléchir à un plan pour le choper chaque nuit, mais à chaque fois, il se trouve lui-même une faille. C’est tout inégale comme combat, ils ont la magie, ce n’est pas le cas de Joran. Il soupire, alors qu’en se tournant dans son lit, il entend les pleurs de la petite princesse qui occupe ses nuits. Il se lève et va chercher Jenna trainant des pieds, fatigué tout de même. En ouvrant la porte, il sourit et attrape le bébé.

« Salut ma belle. Je te manquais ? »

Il sourit et lui dépose un baiser sur le front avant de descendre les escaliers pour l’emmener prendre son biberon, puisqu’elle ne semblait pas à être changer. Il lui prépare son biberon, toujours préoccupé par le sorcier qu’il a dans le viseur. Il donne le biberon au bébé et lui affiche un sourire. Lorsque Jenna finit son biberon, elle baille et commence à se rendormir, alors Joran la remonte dans sa chambre et la recouche doucement.

« Allez, on dort jusqu’à l’aube maintenant. »

Il reste quelques minutes, la regardant dormir avant de sortir de la chambre et de fermer la porte doucement pour qu’elle reste endormi. Quand il arrive dans sa chambre, ses yeux se posent sur un bâton brisé en deux. La baguette de Kalanisse. Il la conserve. Pourquoi ? Il soupire à la vu du bâton et les récupère dans ses mains. Situation particulière, qui a valut la mort de Shiera. Peut-être que leur amour pourrait mettre aussi en danger Kalanisse ? Il secoue la tête, et lance les deux morceaux de bois sur le meuble en fronçant les sourcils.

« Elle m’a trahis, elle est comme les autres. »

Elle lui voulait du mal. C’est ce qu’il essaie de se persuader, et pourtant, il se sentait bien avec elle. Il se sentait apaiser. Il se sentait en sécurité, il avait le réconfort et l’amour qu’il n’avait pas eu depuis si longtemps. Les poings de Joran sont serrés. C’était la première fois qu’une fille jouait avec son cœur, et ça fait mal, très mal. Il s’assoit sur son lit et attrape une télécommande avec un bouton sur lequel il appuie dessus. Un placard pivote, laissant place à une immense pièce dissimulé, remplie d’arme. L’arsenal de Joran. Le trentenaire rentre dans la pièce et observe chacune de ses armes obtenus dans chacun des pays qu’il a fait. Il appelle une amie chasseuse, lui demandant de venir garder Jenna qui accepte. Bien sur quand elle va arriver, il sera déjà parti chasser. Il attrape une ceinture d’explosif, une grosse arme à feu et quelques couteaux avant de refermer la pièce secrète et de partir de chez lui direction le monde magique.

Une fois sur place, Joran se fait discret, et cherche un sorcier potentiellement dangereux. Dans la pénombre des rues, il se dissimule. Jusqu’à ce qu’une scène le trouble. Un sorcier vêtu de noir, dont la lumière n’éclaire que sa marque sur l’avant bras, semblait menacer une autre sorcière qui essayait de se débattre. Des conflits entre eux ? Intéressant. Comme quoi, même chez les monstres il y a des problèmes. Joran sort un de ses couteaux, voulant attendre que l’homme s’en aille pour le choper discrètement, et pourquoi ne pas choper la gonzesse derrière. Mais, l’homme semble dépasser les bornes.

« Allez, si tu me satisfais, peut-être que je peux jouer en ta faveur. »

Joran écarquille les yeux. La jeune femme semblait se débattre et tenter de le repousser, pourtant, il semblait vouloir bien plus qu’un petit bisou de la demoiselle. Une demoiselle en détresse, même sorcière, comment Joran pouvait reculer ? Peut-être même qu’elle serait suffisamment reconnaissante pour lui soutirer des informations sur Adam Roy. L’homme baffe la blonde, et semble se reculer pour pointer sa baguette sur elle, surement pour lancer se fameux sort qui vous oblige à faire ce que le lanceur veut que vous fassiez…

« Imper… »

Le sort n’eut pas le temps de se finir, vu qu’une lame vient couper en deux la baguette du sorcier. Joran affiche un sourire avant de planter son couteau dans l’abdomen du sorcier, et de le retourner pour lui couper la gorge. Le corps tombe lourdement sur le sol, alors que le chasseur se tourne vers la demoiselle en détresse.

« Vous me devez… »

Il s’arrête de parler quand il voit enfin le visage qu’il venait de sauver. Petit visage d’ange. Kalanisse. Un piège encore ? Pourquoi elle, comme de par hasard ? Elle était si belle… Joran tient fermement son couteau, prêt à la tuer si elle fait le moindre geste à ne pas faire.

« Comme de par hasard. Toi. C’était un piège encore, hein. »

Ce n’était pas une question, mais plutôt une affirmation, qu’elle n’admettra jamais.



Dernière édition par Joran Wood le Dim 9 Juin - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyLun 6 Aoû - 23:49

if i'm lucky i'll meet ya
feat Joran Wood
Dans sa vie, Kalanisse prend très à coeur chacun des évènements de sa vie. Chaque mort qu’elle a retiré, chaque acte qu’elle a accompli ou même chacun de ses choix. C’est pour cela que sa rupture avec Joran l’avait énormément affectée. Cette rupture avait été la fin inévitable au vu des choix qu’elle a pris. Il ne l’aurait sans doute pas rejetée si elle n’avait été qu’une sorcière, cependant elle avait rejoint un groupe pour son travail, afin de pouvoir mieux agir mais aussi, et surtout, afin de pouvoir sauver un maximum de vies. Néanmoins Joran ne lui avait pas laissé le temps ou bien même le choix de s’expliquer. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle se serait sans nul doute elle-même chassée si elle avait été à la place de Joran. Ne pouvant se fier à personne en dehors d’Ophir et de son grand frère, Hewan, elle devait présentement débrouiller pour rester en vie.

Néanmoins, cette nuit-là, Kalanisse n’arrivait pas à dormir. Elle culpabilisait et se rapprochait tous les faits auxquels elle avait assisté. Si sa baguette avait été cassée, il n’y avait aucun autre coupable qu’elle. Si elle avait pu tout dire à Joran peut-être l’aurait-il accepté. Si elle n’avait pas gaffé avec Hewan peut-être ne se sentirait-il pas obligé de la protéger à ce point. Et si elle n’avait pas accepté cette fichue mission d’agent double, peut-être aurait-elle pu avoir une vie plus tranquille avec Hewan et Joran dans sa vie. Mais au fond d’elle, elle avait l’impression que Joran l’aurait rejeté même si elle n’avait pas infiltré les Mangemorts, sa nature de sorcière était amplement suffisante, il n’avait jamais eu besoin de plus pour en être certain. Elle savait à quoi elle se risquait en ne lui disant pas la vérité. Elle savait qu’elle devrait lui dire tôt ou tard et elle savait également, au fond d’elle-même qu’il était mieux pour lui de l’avoir découvert ainsi. Jamais Kalanisse n’aurait pu lui dire la vérité pour la simple et bonne raison qu’elle refusait de le perdre. Pourtant c’était ce qui était arrivé. Et elle n’avait rien pu faire pour empêcher cela. Elle ne lui en voulait pas au fond. Elle savait que ça se serait fini un jour.

Puis le jour se leva, laissant place un nouveau Londres plus agité que jamais. Elle pria d’ailleurs pour qu’aucun crime sur des sangs-mêlés, nés moldus ou encore même des moldus n’aient été commis. Elle en avait vu pas mal depuis son infiltration, même plus que si elle n’avait pas été infiltrée. Elle ne s’était toujours pas faite à cela et elle savait que tôt ou tard on lui demanderait de piéger quelqu’un de ce type de sang. Elle savait qu’elle n’y couperait pas et c’était ce qui l’effrayait. Bien que ça ne l’effrayait pas plus que d’avoir un tatouage de mangemort sur le bras. Elle savait également que si ça arrivait alors elle ne pourrait plus reculer en arrière, qu’elle devrait prendre une décision rapide et efficace. Surtout maintenant qu’elle n’avait plus de baguette puisque la sienne avait été cassée récemment. Elle n’avait plus de moyen de défenses contre les sorciers.

La journée se passa comme toutes les autres. Au boulot afin qu’elle change les éléments de certains dossiers et qu’elle envoie des membres de son équipe vaquer à des tâches qui pourraient l’aider pour sa mission. Puis, le soir même, un de ses collègues lui arrangea, bien que dans son dos, un rendez-vous avec un ami. Cependant elle n’apprit ce piège qu’une fois arrivée dans un bar. Elle avait bu un verre peut-être et elle avait décidé de s’éclipser. Cependant il ne voulut pas laisser tomber l’affaire. Le sorcier la suivit jusqu’à la coincer dans une ruelle tandis que Kalanisse tenta de lui échapper. Elle n’avait plus de baguettes et il le savait, sinon elle l’aurait sorti bien avant. Il le savait et elle était actuellement comme un lapin entre les griffes d’un renard. Elle commença à paniquer. Allait-il vouloir la tuer ? Apparemment non, il voulait juste avoir un coup. La blonde tenta de se défendre mais si elle avait su qu’il savait comment contrer des attaques, elle n’aurait jamais accepté le rendez-vous piégé de son collègue. Il commença à se coller sur elle, lui agirpant la jambe afin de la lever. des larmes coulaient sur le visage de la blonde, prêt à hurler pour ue quelqu’un vienne la sauver, ou du moins si quelqu’un voulait bien l’aider. Cependant elle n’eut pas à le faire puisqu’un homme vint à son secours. La blonde manqua de tomber lorsque l’homme se chargea de cet homme bien qu’elle ne s’attende pas à ce qu’on le tue et encore moins à ce que ce soit Joran qui le fasse. Les larmes coulaient toujours le long des joues de la jeune femme, les yeux rougis par la peur et le mal qu’elle ressentait en voyant Joran. Elle n’avait toujours pas tourné la page et cela lui faisait tellement de mal de le revoir, elle s’en voulait tellement. Elle fut cependant blessée lorsqu’il l’accusa d’un piège.

— Tu crois réellement que je me serais abaissée à un viol Joran sérieusement ?! J’ai des tas de gens qui veulent ma mort donc te coincer serait le dernier de mes soucis si on me le demandait. Donc non ce n’était pas un piège parce que je ne t’aurais jamais piégé au risque de tuer un innocent. 
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyVen 17 Aoû - 22:45


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Il fixe le mort et essuie sa lame sur l’habit du corps inertes. Il s’accroupit et ferme les yeux de sa victime. « Va en enfer, en-foiré. » a-t-il chuchoté avant de se relever écoutant Kalanisse geindre. Il range sa lame et se tourne vers elle. C’est ainsi qu’il pose son regard sur la beauté qu’elle était. La lune brillait sur sa peau, et le cœur de Joran était prêt à chavirer encore une fois. Jamais, il n’avait aimé quelqu’un aussi fort. Il regardait chaque centimètre de sa peau, chaque parcelle, chaque… frémissement que faisait ses cheveux à chaque fois qu’elle expirait. Joran était pendant quelques secondes totalement ensorcelé par elle. Jusqu’à ce qu’il revienne à lui et reprend son visage de garçon fermé.

« Ouais, et maintenant tu vas jouer la carte de la femme en danger en continue, puis tu vas me dire que c’est pour ça que tu m’as caché la plus grande partie de toi, que tu m’aime et que t’es désolée. Navré Princesse, mais ça prend pas avec moi. »

Blessé, petit cœur brisé, monde écroulé. C’était ça depuis que Joran avait découvert la baguette de Kalanisse dans ses affaires. Depuis qu’il avait compris qu’elle lui avait menti. Il en devenait paranoïaque. Sa souffrance était si grande que son cerveau soignait ça en faisant en sorte qu’il la déteste à chaque fois qu’il y pense. Il s’était même promis de la tuer la prochaine fois qu’il la verrait, mais, alors qu’elle est là, en face de lui, Joran n’y arrive pas. Son couteau à la main, son arme à feu non loin de son autre main, il pourrait mettre fin à ses jours, là, tout de suite. Il l’aimait tant, c’était sa faiblesse, finalement, c’est elle qui pourrait le tuer par un tour de passe-passe. Il commence à repartir voulant s’éloigner d’elle le plus vite possible, il était incapable de la tuer toute façon. Mais, elle semble suivre baratinant tout un tas de mot qu’il s’efforce de pas entendre pour ne pas s’arrêter et l’écouter, et peut-être tomber dans le panneau. Au bout d’à peine une dizaine de pas, Joran s’agace et la plaque contre un mur, couteau sous la gorge fine de la blonde.

« Arrête ton cinéma, Kalanisse. »

Le regard sombre, on pouvait y voir toute la souffrance du monde. Il avait vécu tellement de chose et tellement souffert. Il avait perdu son calme, et en tant normal, il aurait tranché la gorge de Kalanisse, il l’aurait coupé en deux sans le moindre regret. Mais, là, son corps se battait son cerveau, son cœur se battait avec sa raison. Il était en conflit intérieur. Son cerveau lui disait de la tuer, mais son corps était comme coincé dans cette position. Sa raison aussi lui disait de la tuer, mais son cœur insistait sur le fait de ne pas le faire. Il finit par succomber et de lâcher le couteau, passant sa main sur sa joue et de l’embrasser tendrement. Tout un frisson parcours l’échine du chasseur qui passe sa vie à haïr les sorciers, et pourtant ce soir, il en embrasse une, il est même tombé amoureux de l’une d’elle. Il savait qu’il devrait faire en sorte qu’il l’oublie autant qu’elle devait le faire. Après tout, tout se mélanger dans sa tête, il admettait peut-être qu’elle l’aimait, du moins, il s’y plaisait à y croire. Mais… Joran n’était sur de rien, et il devait faire en sorte de s’éloigner d’elle, il rompt le baiser et recule, secoué par tout ça.

« Je… »


Il la fixe, il était complètement hypnotisé, elle lui avait tout pris, du cœur jusqu’à l’âme. A croire que plus, il l’embrassait, plus il succombait, et se baiser était sans doute la baiser de trop. Peut-être était-il prêt à remettre tout son apprentissage en question ? Le conflit interne reprenait et Joran ne savait plus quoi faire, il se contentait de rester là, à la fixer, en face, réfléchissant à une potentielle porte de sortie face à un dilemme si crucial.


Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyDim 16 Sep - 18:51

if i'm lucky i'll meet ya
feat Joran Wood
Dans une bouse d'hippogriffe noire. Voici dans quel pétrin Kalanisse se retrouvait actuellement. Pas concernant Joran, bien qu’il y était lié, mais bel et bien de mort gisant à terre. Elle ne savait pas réellement pourquoi tout ceci s’était passé. Cependant Joran marquait un point, tout ceci semblait tellement cliché mais il s’agissait de la vérité. Néanmoins, vu le ton sarcastique qu’il employait, elle ne pourrait pas lui dire que c’était le cas. De toute manière cela ne changerait pas grand chose et la situation resterait la même. Jamais encore elle n’avait eu à gérer ce genre de situation en dehors d’avec Hewan, son frère aîné. Elle était consciente que le tout serait délicat et ce bien avant qu’il ne l’apprenne. Cependant elle ne savait pas comment le gérer avec lui parce quelle ne savait tout simplement pas où elle allait. Chaque pas qu’elle effectuait était un pas hasardeux. Elle se demandait même si elle aurait, un jour, une journée où elle n’aurait pas à se dire qu’elle mourrait. Sauf que le fait que son frère soit un mangetout changeait totalement la donne là-dedans. Tout le monde doutait d’elle à présent à cause de ce fait. Ceux en qui elle devait avoir confiance ne la croyait pas parce qu’il se trouve qu’elle a un deuxième frère qui se trouve être un mangetout tandis que ses ennemis doutaient d’elle parce que son frère n’était pas un mangemorts et défendait même les « sangs impurs ». Tout ceci était complexe et elle ne pouvait rien dire à Joran pour la simple et bonne raison qu’elle ne le pouvait simplement pas. Tout d’abord parce que cela le mettrait en danger et ensuite parce que toute la vérité ne pouvait être révélée à n’importe qui, c’était son contrat en tant qu’agent double dans cette guerre où elle devenait de plus en plus neutre, ne voulant plus en faire part, presque fatiguée de vivre tout simplement. Puis Joran commença à partir et Kalanisse ne pouvait se résoudre, étrangement, à le laisser s’en aller. Elle pris alors lq décision de le suivre, tentant de lui expliquer sans trop trahir ce qu’elle avait et s’était promis.

« Joran si j’avais seulement pu, je t’aurais tout dit. Mais sincèrement est-ce que tu ne m’aurais pas tué si tu avais su que j’étais une sorcière depuis le début ? Il y a un tas de choses que je ne peux te dire et je le voudrais sauf que… »

Elle ne put pas continuer son début d’explications sauf qu’il la plaqua contre le mur le plus proche. Elle se retrouvait alors dans le piège le plus inattendu vu les évènements. Elle se retrouvait avec un couteau sous la gorge. Cependant elle n’avait pas peur. Pas parce qu’elle savait qu’il ne la tuerait pas, elle était même persuadée qu’il la haïssait assez pour le faire. Elle n’avait pas peur uniquement parce qu’elle préférait qu’il la tue plutôt qu’un sorcier. Elle avait toujours cette certitude qu’elle ne tiendrait pas jusqu’à la fin de la guerre, elle en était sûre et certaine. Elle n’avait donc pas la peur de mourir aujourd’hui parce qu’elle savait qu’elle vivrait moins douloureux que si cela serait fait par une baguette magique et un sortilège. Son frère la détesterait s’il l’entendait penser actuellement. Elle savait qu’elle ne devrait pas penser ou agir e la sorte vis à vis de lui parce qu’il ne survivrait pas à une seconde perte, ou une troisième si l’on comptait leur frère dans le lot, mais elle avait cette certitude qu’elle finirait tuer. Kalanisse sursauta lorsqu’elle entendit le bruit du couteau tomber sur le sol, elle ne comprit pas réellement ce qu’il était en train de se passer, elle ne put faire quoi que ce soit d’autre qu’il l’embrassa. La jeune femme n’avait jamais oublié ce sentiment lorsqu’ils s’embrassaient, cependant elle ne s’était pas permise d’y repenser depuis qu’il l’avait chassé. Les baisers du blond lui avaient manqué, elle ne pouvait le nier. À présent la jeune femme se retrouvait dans une autre bouse d'hippogriffe noire et il se trouverait lui aussi dans une bouse d'hippogriffe noire s’il ne cessait pas de l’embrasser. Cependant elle ne put s’empêcher de lui rendre ce tendre baiser bien qu’elle savait qu’elle ne le devait pas, pour sa protection, pour qu’elle soit certaine qu’il soit en sécurité. Cependant elle ne pouvait pas rester auprès de lui, elle ne le pouvait pas. Ce serait totalement égoïste et elle le perdrait sans aucun doute.

« Je suis sincèrement désolée mais je ne peux pas te faire ça Joran. »

Elle aurait pu faire en sorte qu’il croit qu’elle ne l’a jamais aimé et qu’elle ne l’aimerait jamais mais elle n’avait pas la force de lui mentir. Elle commença alors à partir en détournant le regard. Elle ne pouvait pas lui faire espérer qu'ils vivraient heureux et ce pour toujours alors qu'elle risquait à tous moments de mourir et qu'il risquerait de mourir s'il entrait dans sa vie.
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyDim 14 Oct - 14:05


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Les yeux dans le vide, du moins, c’est ce qu’on pourrait croire. En réalité, Joran se remettait en question en fixant du regard la femme qu’il aime. Il est brisé en deux. Brisé entre deux mondes. Il fixe la jolie blonde qui a un sacré pouvoir sur lui. Tout s’entrechoquait dans sa tête. Il n’arrivait plus à avoir une pointe de lucidité sur ce qu’il est et ce qu’elle est. Il savait qu’il devait la tuer, que toute sa race n’est que fourberie et manipulation, pourtant… En la regardant, il a énormément de mal à se dire qu’elle fait partie de ses gens fourbes, manipulant les gens de son espèce à lui pour les tuer. Il aimait croire qu’elle l’aimait autant qu’il l’aimait. Pourtant, les seuls mots que lui sort cette bouche délicate sur laquelle il avait déposé la sienne, ne plait pas à Joran. Son cœur se brise d’avantage. Elle l’aimait, en la regardant, et prenant du recul, il le voyait. Et pourtant, cela pouvait faire partie de son rôle de manipulation pour mieux l’assassiner ensuite. Mais au fond, peut-être qu’il préférait mourir que de vivre dans un monde ou son amour pour elle n’est pas réciproque.

En soit, il était piqué. Mais, rien ne ferait qu’il ne cesse de l’aimer. Il a essayé. Il a essayé de la haïr, même de se résoudre à la tuer pour qu’elle sorte de sa tête, mais rien n’y a fait, alors elle n’y parviendra pas non, sauf avec un sort peut-être. Il rattrape son poignet avec délicatesse mais force à la fois, il ne la laisserait pas partir comme un sale con, pas cette fois. Il plonge son regard dans le sien. Quelques choses avait changé. Il y a quelques temps, ils couchaient ensemble, ils s’aimaient aux yeux de tous, rien ne lui disait qu’elle ne pouvait pas être avec lui, sauf le jour où il a découvert qu’elle lui avait caché sa nature. Aujourd’hui, elle annonce ne pas pouvoir. Ce qu’il ne comprenait pas vraiment. Etait-ce une fourberie ? Il s’en fou, il fronce les sourcils, passant sa main sur sa joue en regardant chaque recoin de son visage pâle.

« Qu’est ce qui a changé, Kala ? Quand nous étions ensembles tu te posais pas de question avant que je le fasse. Une erreur, probablement. Mais… de ton coté qu’est ce qui a changé depuis cette nuit-là ? »

Joran faisait référence à la nuit où il a cassé la baguette de Kalanisse sous la colère et qu’il lui a ordonné de partir de sa vie. Pourtant, aujourd’hui, chaque mot, il les regrette amèrement. Après tout, sa fille adoptive est le fruit d’une créature et d’une chasseuse… Jenna était la preuve que le véritable entre deux mondes différents existaient. Il se rapproche encore d’elle. Son cœur battait rapidement. Il avait de nouveau cette envie de l’embrasser mais il lutte pour reprendre.

« Je suis désolé, Princesse. Je t’ai fais du mal, autant que je m’en suis fait. Mais, laisse-moi te protéger maintenant, laisse-moi t’aider. »

C’est sans doute, le retournement de situation que personne s’attendait à voir. Mais Kalanisse avait ce don de faire perdre pied à Joran, de complétement le rend béat et lui redonner espoir. C’était surement à cause de ça qu’il l’a viré de chez lui avant même qu’elle n’ait eu le temps de s’expliquer. Aujourd’hui, pour ce que Jenna représente, il était peut-être prêt à franchir le pas.



Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyVen 26 Oct - 3:19

Dangereuse promenade
Patronyme 1
feat.
Dénomination 2


 

 



 

 

Dangereuse promenade idyllique, que va-t-il advenir de nous ?

Kalanisse ne pensait  pas que reprendre cette relation serait une bonne idée. Ce n’était pas parce quelle pensait que Joran le regretterait non, elle savait qu'il était à fond dedans. Elle aurait pu être à fond dans cette relation, de se mettre à fond dedans. Son visage était si pâle depuis quelques temps et ce n’était pas à cause du mauvais temps. Elle s’en voulait, dans un sens, d’avoir fréquenté Joran, d’avoir fait qu’il est très certainement amoureux d’elle si ce n’est plus que ce terme. Tout pourrait être parfait entre eux et pourtant… La jeune femme ne pouvait se résigner au fait que le brun puisse souffrir, être blessé ou pire : être tué. Elle s’en voudrait jusqu’à la fin de ses jours si une seule chose de cette énumération advenait.

Bien qu’il insista, Kalanisse était déterminée à être bornée cette fois-ci, pour son bien. Qu’est-ce-qui avait changé cette nuit-là ? Il avait cassé sa baguette. Tout ceci pouvait paraître ridicule mais sans une baguette adéquate soit la sienne elle ne pouvait se battre de manière égale. Elle était comme une biche face à un chasseur dont le fusil était armé. Elle n’avait aucune chance de s’en sortir de manière égale. Il n’y avait qu’une seule et unique baguette qui pourrait lui correspondre et bien quelle s’en était procurée une nouvelle, rien ne pourrait remplacer l’ancienne actuellement inutilisable. Elle n’en voulait pas à Joran non, mais il avait fait la meilleure chose pour se protéger en somme. La jeune femme ne pouvait plus se reposer sur cette baguette, se disant qu’ils seraient en sécurité non. Cette nouvelle baguette ne l’écouterait pas forcément et, aussi triste que cela puisse paraître, cela ne pouvait que protéger Joran dans un sens mais pour cela elle devait le convaincre qu’ils ne devaient pas se revoir.

— Veux-tu réellement me rendre heureuse Joran ? Veux-tu réellement me protéger ? Alors tu as deux choix qui se présente à toi. Soit tu prends la décision de mettre fin à mes jours, soit tu continues à me haïr comme tu le faisais parfaitement jusqu’à présent et tu restes très loin de moi.

La jeune femme le supplia du regard de ne rien compliquer. Elle ne pouvait pas lui faire subir ce qu’elle subissait déjà. Certes s’il décidait de la tuer cela anéantirait Hewan, son grand frère. Pourtant elle savait, au fond d’elle, qu’il n’accepterait peut-être aucun des deux choix qu’elle lui avait donné. Sans doute à cause de leur proximité qui donnait à la blonde l’irrésistible envie de déposer ses lèvres contre celles du chasseur. Pourtant elle se retenait, elle savait que si elle craquait ils se retrouveraient dans une bouse d'hippogriffe noire et Joran ne viendrait pas à prendre une décision. Pourtant elle savait qu’il n’en prendrait pas. Ou alors elle lui briserait le coeur. Elle préférait le savoir avec le coeur brisé plutôt que de le savoir blessé ou mourant. Elle souhaitait qu’une seule chose : qu’il soit en sécurit. Et en bonne santé.
©️ Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyMar 1 Jan - 11:26


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Il a surement été très con, plus qu'il ne le pense, d'avoir brisé la baguette de Kalanisse, son cœur avec et de l'avoir rejeter. Il est certain que Joran a aussi perdu une partie de son cœur ce jour-là. L'ultimatum de Kalanisse ne plait pas au moldu chasseur de sorciers. Lui, qui remet tout en question, elle n'avait pas le droit de tout foutre en l'air comme lui l'avait fait. Il savait qu'elle lui cachait quelques choses, et lui, en tant que moldu ne pouvait absolument rien deviner, il ne savait rien, absolument rien de ce qu'il se passait dans le monde sorcier, comprenant déjà que depuis peu que tous les sorciers ne sont pas des monstres. Joran la fixait sans rien dire, essayant de comprendre rien qu'avec le regard de la blonde, les réponses à ses questions. Pourtant, il restait dans une grande ignorance. Il se contente alors d'attraper sa main et la caresser de son pouce, il se penche et dépose un baiser sur le front de celle qu'il aime et qu'il a fallu d'une malheureuse soirée pour lui ouvrir les yeux.

Joran n'est pas probablement pas l'homme le plus intelligent que Kalanisse rencontrera, lui-même le sait qu'il manque de jugeotte, déjà concernant ses sentiments avec Kalanisse, aveuglé par la haine de ceux qui ont tué sa famille et son mentor, mais aussi son amie et à cause de qui il se retrouve avec une enfant mi-humaine, mi-creature sur les bras. Pourtant, plus courageux, ça serait difficile. Joran venait de se promettre de la protéger quoiqu'il arrive et quelques choses lui disait que Kalanisse n'était pas en sécurité au quotidien. Il reste silencieux un long moment.


- Je ne pourrai continuer de te haïr et encore moins te tuer. C'est pas parce que j'ai été con, débile, enfin tout ce que tu veux, que je vais continuer maintenant que je comprend que sans toi je suis absolument rien.

Il hausse les épaules et soupire légèrement avant de glisser ses doigts entre ceux de Kalanisse. Il attrape la seconde main, remontant doucement sa propre main le long de son bras et venant caresser la joue de la blonde. Il effectue un demi sourire.

- Je crois que… je suis prêt à comprendre ton monde, à t'écouter me dire les bons cotés, m'expliquer ses problèmes, m'expliquer tes problèmes. Je suis pas stupide, je vois bien que tu tente de m'éloigner de toi. Pourquoi ?

Il essayait de démontrer ce qu'il était prêt faire par amour pour elle. Et que ce soit tuer, s'ouvrir à un monde qu'il a appris à haïr depuis tout petit, ou encore… non, malheureusement, la laisser partir ne ferait pas partie des choses dont est capable Joran, surtout, si sa vie est en danger.

Soudain, un bruit se fait entendre derrière lui. Joran pose sa main sur son arme à feu à la ceinture et se retourne ne lâchant pas la main de la blonde mais prenant une position de défense. Il fronce les sourcils et sort son arme de son étui à la ceinture, il la pointe sur un homme qui finit par se montrer. Joran ne l'avait encore jamais vu pourtant il remarque qu'il porte la même marque que Adam Roy, et il appelle Kalanisse par son prénom. Joran fait tout un cheminement dans sa tête.

- Bellatrix va être heureuse d'apprendre que tu laisse un moldu trempé son biscuit entre tes jambes, Kalanisse Taylor.

Joran lâche la main de Kalanisse et se pose en position de défense. Pourtant, d'un coup de baguette le sorcier le désarme et l'envoie valser dans la ruelle, il s'écrase contre un mur. Joran suppose avoir un os cassé, l'épaule, peut-être simplement un bras, l'omoplate, c'était difficile à dire, mais il ne crie pas ayant surement vécu pire. Il tente de faire abstraction de sa douleur, il la trouve quand le sorcier se rapproche de la blonde. Il attrape son poignard caché dans sa chaussure. Ne comprenant pas vraiment ce que disait ce sorcier portant la même marque qu'Adam Roy. Joran lance la lame, qui se plante directement dans la côte du sorcier. Il se tourne vers le moldu et retire la lame de sa côte.

- Ce n'est pas ce qui va me t....

Alors que le sorcier change de couleur, devenant vert-violet, Joran affiche un sourire.

- La lame était empoisonnée… je crois que…

Le sorcier s'effondre avant même qu'il puisse finir sa phrase. Il se lève rapidement, se faisant mal au bras au passage, grimace, mais ne s'arrête pas pour autant sans être suffisamment proche de Kalanisse, se tenant le bras, il s'effondre contre le mur en grimaçant d'avantage à quelques centimètres d'elle.

- Dis-moi que tu vas bien et que tu as rien...

Rectification, il avait peut-être les trois endroits cassés.


Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyMer 30 Jan - 18:57

Dangereuse promenade
Patronyme 1
feat.
Dénomination 2


 

 



 

 

Dangereuse promenade idyllique, que va-t-il advenir de nous ?

Kalanisse aurait été la première à accepter que les choses roulent de nouveau entre elle et Joran. Pourtant les choses étaient plus compliquées. Sa baguette était cassée. Bellatrix le savait et était présentement une menace pour la jeune femme. La dangereuse femme avait également demandé à la blonde de se débarrasser du chasseur qui avait détruit sa baguette, Joran donc. Qui plus est, à cause de cette baguette cassée, elle devrait tuer son grand frère avant la fin de l’année ou alors la famille Taylor s’éteindrait définitivement. C’était ce que Joran ne comprenait pas. Ce n’était pas un jeu, loin de là. Pourtant il avait pris sa demande à la légère, comme si elle avait fait cette proposition à la légère. La mort n’était pas un sujet léger et ne le serait jamais pour la jeune femme, jamais. Un baiser sur le front. Elle avait envie de le frapper et de l’insulter de tous les noms mais aucun son ne sortit de sa gorge. L’envie ne lui manquait pas. Par ailleurs, elle avait l’impression qu’il le faisait exprès bien qu’au fond d’elle, elle le savait sincère. Puis il prononça quelques mots finalement. Bien entendu il ne pouvait plus la haïr. Elle se détestait de l’avoir convaincu qu’elle ne l’avait pas suivit. Elle aurait dû le convaincre du contraire et sa famille ne serait plus en danger, Joran non plus d’ailleurs. Ce dernier n’avait aucune idée de toute cette guerre qui se déroulait dans le dos des Moldus. Une guerre qui allait tuer beaucoup de monde que ce soit d’un côté comme de l’autre. Kalanisse eut envie de hurler sur le brun lorsque celui-ci lui confia qu’il était prêt à en apprendre plus sur son monde. Il état clair et net qu’il ne l’écoutait pas ou du moins pas dans le sens où elle le voudrait. Elle prit une grande inspiration avant de commencer à parler.  

« Écoutes Joran tu es très gentil mais moins tu en sais, mieux on se portera l’un comme l’autre. » commença la jeune femme mais elle continua, sachant que ça ne suffirait pas au jeune homme. « Tu as brisé le seul espoir de protection qui existait sur Terre. »

La blonde était très sérieuse dans ses propos. Il n’y avait qu’une seule baguette dans le monde qui pouvait lui convenir et en la brisant toute la magie avait disparu. Il li état donc impossible de survie si l’on prenait en compte son travail et son quotidien. Elle allait mourir à un moment donné et si cela n’arrivait pas alors elle serait grandement chanceuse et pourrait alors vivre sereinement jusqu’à la fin de ses jours. Et juste à ce moment-là Joran pourrait parler d’une éventuelle continuité de relation. Elle se retourna à son tour en entendant un bruit. Elle se maudit elle-même et son teint devint blanc lorsqu’il prononça le nom de Bellatrix. Elle était morte ainsi que Hewan et Santorini, c’était officiel. Elle n’eut pas le temps de réagir, sans doute trop effrayée pour cela, que le jeune homme vint sauver sa princesse. Bien entendu qu’il n’allait pas aller bien après, il avait trop fait. Elle soupira, sachant qu’elle ne pourrait pas le laisser ainsi. Elle sortir sa baguette et pria pour ne pas qu’elle leur fasse faux-bond puisqu’elle n’était pas compatible avec la blonde.  

« Ne bouges pas d’un millimètre. »

Elle leva sa baguette et marmonna quelques mots avant qu’elle ne les fasse transplanter jusque chez elle. Elle savait que Joran ne se sentirait pas très bien, voire même nauséeux mais elle avait de quoi le soigner ou du moins de réparer ses membres cassés. Elle savait qu’ils étaient cassés, elle savait lire dans le regard du brun mais elle l’avait supposé surtout. La jeune femme partit vers une petite armoire et sortit un flacon, elle prit un verre et en versa un peu dedans et le tendit au brun. Elle savait que le sort l’avait soulagé mais qu’il lui afudrait plus pour pouvoir se sentir mieux et que ça se soigne plus aisément.

« Bois-moi ça. »

©️ Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyMar 5 Fév - 18:01


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Tout se passe assez rapidement. Il sentait ses os fracturés, la douleur le lançait, mais il serrait des dents. Il s'apprêtait à dire à Kalanisse de se barrer de là avant que d'autres reviennent que la douleur se dissipe légèrement  la rendant plus supportable. Kalanisse faisait des miracles, du moins pour Joran c'en était un, il était loin de se douter que la magie pouvait être utilisé à bon escient. Puis, en un clin d'œil, il se trouve dans un endroit qu'il connaissait, avec une envie de vomir. Il voulait s'asseoir sur les chaises de la cuisine mais l'envie de vomir fu plus grande et il se jette dans l'évier. Bien évidement ça avait tiré sur les os fracturés et Joran s'effondre sur une chaise dans la seconde d'après en grimaçant.
La blonde lui tend quelques choses à boire, il ne se fait pas attendre avant de le prendre et de le boire, posant le verre à coté de lui.

Il regarde Kalanisse essayant de trouver une position convenable en se tenant les côtes. Elle était magnifique, sublime, et une vague de remord l'envahis. Il était évident qu'elle ne voulait plus de lui. A cette pensée le cœur du chasseur se brise en deux, il a tout fait foirer, absolument tout. Il soupire et décide enfin de prendre la parole.

"Je suis désolé."

Qu'est ce qu'il pouvait lui dire d'autres après tout ? Il la regarde dans les yeux et pose sa main sur sa joue avant de la poser sur la table. Juste un dernier contact physique. Il tapote la table avec ses doigts, baissant le visage et fermant les yeux comme pour trouver une force afin de sortir ce qu'il avait à dire.

"Si tu veux vraiment plus de moi, je vais partir, et tu me reverras plus, je te le promet."

La gorge du jeune homme se serre. Il était évident que c'était difficile pour lui d'admettre une telle chose, mais il se voyait pas devenir un de ces abrutis qui harcelaient la femme qu'ils aiment jusqu'à ce qu'elle succombe. Elle succombera pas de toute manière, elle avait autre chose à penser qu'à eux.

"Si je pouvais revenir en arrière, et éviter de péter ta baguette, je le ferai, Kala. Je n'avais aucune idée de l'importance que ça avait, sache le."

Il tente de se relever. Afin de la laisser là. Après tout, il venait dire qu'il allait partir, et elle lui avait fait comprendre qu'entre eux c'était vraiment fini. Il avait mal partout, ses os le faisaient souffrir, mais autant qu'il rentre chez lui, quitte à s'effondrer dans la rue, plutôt que d'être ici sans pouvoir la toucher, ou lui dire qu'il l'aime, c'était bien trop compliqué. Mais, à peine a-t-il fait quelques pas, que le jeune chasseur canadien s'effondre sur le sol. Une énorme grimace se forme sur son visage. Il partirait pas d'ici de ci-tôt malheureusement pour son petit cœur.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyVen 19 Avr - 23:47


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Oh oui elle voulait encore de lui. Revenir vers le brun serait comme si elle commettait un suicide aux vues de sa situation. Elle n’aurait jamais pensé à le repousser avant que Bellatrix ne lui rende visite. Elle avait su, lors de leur fréquentation, que Kalanisse prenait un risque mais elle avait surtout réalisé qu’elle n’avait plus aucune arme et ça Joran ne semblait pas l’assimiler. Il semblait assimiler son rejet pour une rupture. Non elle ne rompait pas ou du moins pas volontairement. Elle aurait eu envie de l’embrasser à cet instant pour lui prouver le contraire mais elle ne le pouvait pas. Elle ne pouvait pas lui faire cela, elle n’avait pas le droit d’être égoïste. Pourtant ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Cependant elle avait également sa famille à protéger, elle ne pouvait pas protéger autant de personne. Actuellement elle ne savait même pas si elle vivrait après la fin de cette année. Elle priait chaque jour pour que cette guerre se finisse avant le 1er janvier. Mais Joran ne savait rien de tout cela et la blonde ne savait même pas s’il pouvait comprendre les raisons de cette guerre au sein du monde magique qui empiétait peut-être sur le monde moldu si tout ceci n’était pas arrêté à temps.

Puis il s’excusa et il tenta de faire ce dont elle n’avait pas la force : s’éloigner. Néanmoins elle voyait bien que cette idée ne l’enchantait pas, qu’elle lui brisait le coeur à cet instant, brisant le coeur de la jeune femme aux longs cheveux blonds au passage. Bien entendu qu’il ne pouvait savoir que briser sa baguette était signer son arrêt de mort… Il nient avait foutrement aucune idée. Pourtant la jeune femme devait se montrer forte et acquiescer avec la phrase du brun, cela devait cesser. Pas parce qu’elle en avait l’envie, au contraire, mais plutôt pour le protéger. Plus il était loin d’elle plus il avait de chance de vivre. Même si cela ne se cachait pas pour leur relation, Joran finirait par être détruit par sa mort. Kalanisse était lucide, elle savait quelle ne tiendrait pas jusqu’à la fin de cette guerre. Elle savait quelle serait incapable de tuer son frère alors son destin était déjà dessiné alors il était hors de question que l’homme qu’elle aime souffre encore plus qu’en ce moment.

« Je sais que tu n’en avais aucune idée mais c’est ainsi je n’ai plus d’arme. Je me débrouillerais ainsi, je n’ai pas vraiment d’autre choix… »

Kalanisse avait hésité à lui avouer qu’elle allait mourir présentement sans aucune arme. Elle avait décidé de ne pas lui dire, sachant pertinemment qu’il souhaiterais la protéger et jamais elle ne pourrait le savoir en sécurité. Sa sécurité importait avant toute chose, tout comme sa santé et actuellement le brun n’était pas en état de se déplacer et maintenant qu’elle l’avait emmené ici elle veillerait sur lui, le temps qu’il se sente mieux. Alors que Joran venait de s’effondrer sur le sol, la blonde l’aida à se relever et à s’asseoir.

« Tu vas rester ici le temps que tu ailles mieux, tu peux à peine marcher. Tu resteras dans ma chambre, dans mon lit et je dormirais dans le salon. N’essayes même pas de m’en dissuader, il te faut un véritable lit pour que tu puisses guérir. »

Sur ces mots, la jeune femme partit jusqu’à sa chambre afin de préparer un lit digne de ce nom. Elle rangea quelques unes de ses affaires d’un coup de baguette magique bien que certaines ne se rangèrent pas où elle le souhaitait. Le lit, par contre, se fit avec une formule sans aucune encombre. Kalanisse ne comprenait pas vraiment sa baguette et elle ne savait pas si elle souhaitait la comprendre pour le moment. Par la suite elle revint dans le salon et commença à relever le brun pour l’emmener jusqu’à sa chambre.


Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyVen 10 Mai - 14:27


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
L'amour qu'il avait pour Kalanisse était bien plus pur que ce que vous pourrez trouver. S'il pouvait revenir en arrière et la garder auprès de lui, il le ferait sans doute. Mais, Joran, il est très impulsif, et sa haine envers les sorciers l'a forcé à rompre avec la femme qu'il aime pour un tel mensonge et à faire la pire erreur de sa vie qui pourrait lui coûter la vie, à Kalanisse. Il s'en voudra sans toute sa vie et donnerait tout pour se racheter, et il ne doute pas que Kalanisse le sait ça. Il l'aime de tout son cœur, de toute son âme. Il mourrait qu'elle le maintienne loin d'elle, il le sait, il ne peut vivre sans elle, c'est une évidence à présent. Alors qu'elle le rassoit sur la canapé, elle le force à rester chez elle et à prendre son propre lit. Cependant, il n'eut pas vraiment le temps de dire quoique ce soit, puisqu'elle profite qu'il gémisse de douleur pour s'évaporer dans la chambre afin de faire le lit. Mais, Joran fronce les sourcils, une pensée lui vient en tête : Jenna.

« Fais carotter ... »

Il devait donner des nouvelles à sa collègue chasseuse qui prend soin de Jenna quand il est pas là, il devait lui annoncer qu'il était blessé et qu'elle devait s'occuper de Jenna pendant quelques jours, mais comment faire ça sans demander à Kalanisse d'envoyer la lettre ? Il n'avait de toute façon, pas assez de temps pour écrire une lettre dans le dos de Kalanisse actuellement, il le ferait sans doute le temps qu'elle parte faire des course ou peu importe, il utiliserait un hibou aussi, après tout, ils sont là pour ça chez les sorciers, peut-être qu'il pourrait se faire respecter par ses rapaces ? Ou peut-être que ce que lui a donné Kalanisse allait faire effet dans la nuit et qu'il pourrait partir le lendemain matin. Bien qu'il resterait se faire chouchouter par elle pendant des jours s'il le pouvait. S'il n'y avait pas Jenna.

Puis, Kalanisse revient le chercher. Il grimace en passant son bras sur les épaules de la blonde et marchant jusqu'à la chambre. Il gémit de douleur par ci par là, il avait été salement amoché quand même. Elle l'allonge sur son lit refait alors qu'il grimace encore se positionnant de manière à ne pas sentir la douleur. Cependant, il attrape la main de la blonde et ne compte pas la laisser partir de cette pièce. Et s'ils passaient juste une dernière nuit ensemble ? Juste une nuit où ils s'enlacent l'un et l'autre, où il peut simplement la sentir contre lui. Il tousse un peu et la regarde avec amour avant de proposer ce qu'il avait en tête.

« Reste avec moi s'il te plait... Si je ne peux pas contester d'être dans ton lit, joins-toi au moins à moi... »

Il la regardait dans les yeux, ses yeux qui lui font vriller le cerveau. Il resserre ses doigts autour des siens espérant qu'elle ne refuse pas, il espérait qu'elle dise oui, il se comportait presque comme un enfant qui vient de faire un cauchemar et qui avait besoin d'une présence maternelle, sauf que là c'était bien différent. Il avait juste besoin de sa présence à elle, de sentir son odeur, sentir son cœur battre contre le sien, à l'unisson. Il grimace de douleur après avoir légèrement bouger en se crispant avant de la regarder de nouveau, ne lâchant toujours pas sa main.

« Quand je partirai d'ici je te laisserai vivre ta vie, faire ce que tu veux, je reviendrai plus si c'est ce que tu souhaite, mais accorde juste une nuit avec toi... Juste une... »

Comme si c'était la nuit qu'ils allaient passer en amoureux avant de mourir, ses os craquaient comme s'ils se remettaient en place, ce qui fait un mal de chien, il finit par lâcher sa main et grimace fortement lâchant un cri de douleur malgré lui. Joran souffrait physiquement, mais c'était rien comparer à son cœur, son ame qui se déchirait à l'idée de ne plus la revoir après cette nuit.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyVen 17 Mai - 22:02


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Kalanisse prenait soin de Joran, il fallait être aveugle pour le voir. Il fallait être aveugle pour ne pas remarquer l’amour quelle lui portait. L’égoïsme ne faisait pas partie d’elle oh ça non et jamais Joran ne pourrait lui donner ce trait de caractère puisque même lui, au fond de lui, savait qu’elle faisait tout cela pour lui et uniquement pour lui. Elle serait incapable de faire cela pour ses frères, sans doute qu’elle pense encore que cela vaut mieux pour eux et pas pour Joran… N’avait-elle pas assez de personne qu’elle devait protéger durant cette guerre ? Apparemment le réponse est négative.  Elle devait se préoccuper, actuellement, de Joran et qu’il ne se fasse pas tuer. La soirée prouvait que ce n’était pas gagné, absolument pas gagné. Pourtant que pouvait-elle faire autrement que de l’éloigner. Pourtant elle sait ce que son père lui aurait sans nul doute dit : débarrasses-toi de lui avant que ce secret ne te trahisse, il n’est pas fait pour toi, il va causer ta perte. Pourtant elle n’était pas certaine de pouvoir se débarrasser du chasseur. Elle en était indéniablement éprise.

Pour le moment la jeune femme ne pensait qu’à une chose : Joran devait se reposer. Bien entendu elle ne lui avait rein donné pour le faire dormir, se disant que les évènements de la soirée lui suffiraient pour qu’il se repose et qu’il dorme. Pourtant ce ne fut pas le cas. Il la retint, la faisant jurer intérieurement. Même si il lui brisait le coeur, elle ne pourrait se défaire de cet amour. Elle ne pourrait s’empêcher de vouloir de son amour. Même après ce qu’il lui avait fait. Elle l’aimait tellement. C’était pour cette raison qu’elle devait le repousser. Il faudrait quelle soit cinglée, voire même suicidaire, pour qu’elle veuille ne pas le repousser. Cependant elle était incapable de le regarder droit dans les yeux et de lui mentir en refusant sa demande bien qu’elle le devrait. Elle avait toujours été incapable de mentir sauf si un mensonge cachait une part de vérité mais elle ne pouvait pas lui dire droit dans les yeux qu’ellee souhaitait ne plus jamais le revoir, ne plus jamais que leurs routes se croisent et ce à jamais. Elle mentirait et elle en était incapable en sa présence. Avec Bellatrix, des Mangemorts ou encore des collègues bien sûr mais pas Joran ou sa famille. Il avait autant d’importance que sa famille et elle sait pertinemment qu’elle ne pourra jamais faire machine arrière peu importe ce quelle lui dirait.

Puis il décida de bouger à nouveau. Le cri de douleur du brun était insoutenable pour la blonde. Elle détestait le savoir dans cet état, surtout par sa faute. C’était précisément pour cette raison qu’il ne devait plus l’approcher avant la fin de cette guerre. Après peut-être pourraient-ils être ensemble si elle n’était pas trop brisée pour cela… Face à ce crainte douleur qui déchirait Kalanisse en deux, elle se rua pour l’aider à bien se placer, afin qu’il n’ait plus mal.

« D’accord, tu as gagné. Je vais rester mais s’il te plaît arrêtes de bouger et de te faire mal. »

La jeune femme s’empêcha de l’embrasser bien qu’elle en ait eu l’envie, Peut-être aurait-il eu moins mal ? Se demanda-t-elle soudainement. Peut-être que cela aurait été une bonne idée sur le moment mais elle savait que si elle craquait elle ne pourrait plus faire machine arrière. Pourtant elle lui prouvait qu’elle tenait encore beaucoup à lui, assez pour souhaiter qu’il ne souffre pas. Le regard de la bonde délai sur les lèvres du brun et en remarquant ce geste elle se releva rapidement.

« Je reviens je vais te chercher un verre d’eau tu dois en avoir besoin. Une serviette mouillée aussi. »

La blonde n’attendit pas une réponse de Joran et sortit de la pièce, se ruant presque dans la cuisine. Elle s’adossa contre le mur. Le produit qu’elle lui avait donné devrait faire effet d’ici quelques heures, pas plus de cinq selon l’état du corps du moldu. Elle ferma les yeux, toujours adossée au mur, tentant de calmer ses pensées concernant les lèvres du brun. Elle ne devait pas craquer, pas maintenant qu’il était persuadé de pouvoir la laisser tranquille. Après un court instant, elle prit un verre pour le remplir d’eau et humidifia une serviette avant de revenir en direction de la chambre. En direction de Joran qui la rendait cinglée.

Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyMar 21 Mai - 12:28


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Tu souffre. En fait, tu essaie de te concentrer sur ta souffrance physique qui te fait hurler de douleur malgré toi, toi qui subit généralement sans broncher. Mais, là, fallait avouer que le simple fait de bouger te faisait souffrir, meme s'il n'y a pas que ça hein, Joran ? Ouais, je me doute, tu souffre de devoir te séparer d'elle pour toujours, tu lui as promis. Mais, tu as gagné, elle va rester avec toi toute la nuit, tu vas humer son parfum toute la nuit, la savourer jusqu'au bout. Elle t'aide à te replacer, et vos lèvres ne sont pas passées loin de l'une des autres. Tout ton corps te criait de l'embrasser, mais tu refusais, tu refusais par respect pour elle, pour votre rupture définitive. C'est ironique, quand on sait qu'il y a quelques temps, c'est toi qui rompait avec elle, et qu'aujourd'hui, comme un idiot tu regrette. L'ironie dramatique, mon vieux.

Elle s'éclipse prétextant d'aller te chercher un verre d'eau ainsi qu'une serviette mouillée. Tu es donc tout seul dans cette chambre, pendant un moment et tu repense à tout ça. Le nom de cette sorcière qui veut la mort de ta bien aimée, tu la compris, t'es pas stupide, cette Bellatrix, tu lui feras la peau, tu te le promet. T'observe la chambre de la blonde. Cette chambre où vous aviez passé des moments bien torrides ensemble, quand t'y repense, tu te dis que tu as vraiment été con de l'avoir viré de ta vie, tu l'aime et tu l'aimeras sans doute pour toujours. Mais, son bonheur compte bien plus que le tien et si elle veut plus te voir, t'abdique. Puis, elle revient te voir. Tu essaie de redresser, tu grimace. Faut dire que tu as sûrement pas mal d'os brisés, sans compter les froissements de muscles. Tu as pris cher ce soir. D'habitude, tu fais attention, mais là, il s'agissait de la vie de celle qui fait battre ton cœur, la prudence on repassera... Elle te réprimande, parce que tu grimace, elle t'ordonne d'arrêter de bouger, ça t'agace un peu, mais tu sais qu'elle a raison alors tu laisse couler.

Tu la regarde longuement alors qu'elle s'occupe de toi, déposant le verre d'eau sur la table de nuit à ta droite, et la serviette sur ton front d'abord, puis elle éponge chaque goutte de sueur qui coule sur ton visage à cause de la douleur. Ton corps déclenche une fièvre et c'est normal, il se bat avec la potion pour remettre tes os en place et soigner tes muscles. Tu vois flou un peu, mais tu lutte contre la fatigue pour la regarder. Tu lutte autant que tu peux. Tu veux la regarder aussi longtemps que tu peux et puis.... tu t'endors.

Tu te réveille dans la nuit, ou du moins une vive douleur te réveiller. Tes os claquent, tes muscles se contracte. Tu hurle de douleur et tu te tortille de douleur jusqu'à tomber sur le sol. La potion fait effet, et on peut dire que tu le sens passer. Tu tape sur le sol avec ta main et tente de te relever en grimace et criant de douleur. Puis, d'un coup ça s'arrête, d'un coup la douleur s'efface. Tu t'allonge sur le dos à même le sol en regardant le plafond, en reprenant ta respiration. Tu reste sur le sol un court instant, comme si tu avais peur qu'en bougeant, la douleur revienne. Tu as jamais eu aussi mal de ta vie en douleur physique, jamais. Mais, c'est fini, bien que t'en sois pas encore sur.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyMer 22 Mai - 18:52


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Oh oui Kalanisse aimait Joran de tout son coeur. Si Hewan lui avait dit un peu plus tôt pour tout ce qu’il lui dirait plusieurs semaines plus tard, sans doute que le chasseur et la sorcière seraient actuellement en train de régler cette histoire dans le lit, de manière torride. Pourtant les choses n'étaient apparemment pas aussi simples, au contraire. La blonde s'empêchait de craquer même si elle ne rêvait que d’une chose : embrasser l’amour de sa vie, lui montrer tout l’amour qu’elle avait pour lui. Néanmoins elle n’avait qu’une seule manière pour le faire : lui apporter un verre d’eau et lui éponger les gouttes de sueurs qui perlaient sur son front. Même dans cette situation le jeune homme restait craquant, indéniablement craquant. Bien entendu il tenta de se relever alors la jeune femme s’agaça, lui ordonnant à nouveau d’arrêter de gigoter bien qu’en employant un ton plus ferme. Elle ne le suppliait plus mais lui ordonnait réellement de ne plus bouger cette fois-ci. Cela n’avait pas eu l’air de lui plaire mais apparemment il savait que son ex-petite-amie avait raison puisqu’il l’écouta sagement.

Le brun sembla s’être endormi depuis quelques minutes. La blonde murmura son prénom afin d’en être certaine. Il dormait paisiblement et il en avait bien besoin. Le soleil commençait à se coucher, il était temps pour le brun de faire pareil dans le but de guérir. Il le fallait même si la blonde ne souhaitait pas qu’il parte, sachant que cela mettrait fin à leur histoire dans le cas contraire. Au fond, elle attendait cela depuis des semaines : revoir son amour. Et maintenant qu’il était là et que Bellatrix était passée entre temps, elle devait l’éloigner d’elle même si cela devait lui briser le coeur. Le laissant un peu tranquille, elle décida de lui susurrer un je t’aime suivi d’un baiser sur sa tempe avant de se relever afin de se mettre en pyjama. Elle aussi exténuée par sa journée, elle souhaitait dormir et quoi de mieux que de le faire en humant le parfum de Joran. Ce doux parfum qui lui avait tant manqué depuis ces semaines d’absences. Une fois un débardeur et un short de mis, Kalanisse s’allongea aux côtés du brun tout en faisant attention de ne pas lui faire mal. Elle se blottit contre lui en évitant de s’appuyer contre lui. Il était beaucoup trop adorable lorsqu’il dormait pour être réveillé. La blonde hésita à l, embrasser durant son sommeil mais elle se retint, de peur de le réveiller.

Puis un bruit sourd la réveilla en sursaut. Elle ne vit Joran nul part. Totalement en panique elle se releva d’un coup et fut, en partie, soulagée lorsqu’elle le vit simplement par terre. Elle l’entendit hurler de douleur, ce fut à ce moment-là qu’elle se mit à sa taille sans savoir quoi faire réellement. Elle tenta de le consoler à coup de caresses et de câlins sur le dos. Elle lui embrassa la tempe à nouveau.

« Ça va aller ? Ça s’est calmé ? »

Si la douleur s’était définitivement calmée alors cela voudrait dire qu’il était gu.ri au grand désarroi de la jeune femme sinon le moment de calme ne serait sans doute pas pour tout de suite…

Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyJeu 23 Mai - 21:03


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Tu as plus mal, c'est comme si ce sorcier t'avais jamais fais mordre la poussière. T'es surpris de l'efficacité, mais t'es encore sous le choc de la douleur. T'ose pas bouger d'un cil. T'es sur le dos, sur le sol, alors que Kalanisse est à coté. Elle s'est couché à coté de toi, comme promis, et ça t'en es ravi, et t'es sur que ça veut dire qu'elle t'aime encore. Tu veux pas lâcher. Pourtant, t'a promis, mais quelques part, tu espère qu'elle te dise qu'elle veut revoir après cette nuit là. Tu la regarde, attrapant sa main dans la tienne, ce fut ton premier geste. Tu n'as pas eu mal. Cela te réconforte à l'idée de bouger un peu plus. Tu garde sa main dans la tienne et tu t'assois t'adossant au lit. Tu la regarde dans les yeux, tu hoches la tête avant de répondre.

« Vous êtes des grands malades, c'est efficace mais ça fait un mal de chien. »

Tu le pense vraiment. T'avais jamais eu aussi mal, et tu le diras jamais assez. Tu incline la tête à gauche puis à droite laissant tes cervicales se replacer et tu cligne des yeux deux ou trois avant de te concentrer sur son visage. Elle souriait légèrement parce que tu venais de dire. Mais, tu allais mieux, et tu devais partir maintenant. Pourtant, tu bouge pas de là pendant un moment, gardant la main de Kalanisse dans la tête sur ton torse, t'étais encore habillé d'ailleurs, comme quoi tu avais vraiment mal. Tu la regarde longuement, avant de tirer sur son bras avec ton autre main lui faisant perdre l'équilibre sur toi. Tu réceptionne son visage avec cette même main que tu as remonté sur sa joue et tu écrase tes lèvres contre les siennes. Tu lui offre le meilleur de tes baisers. Elle avait rien demandé à part que tu la laisse tranquille, et toi, tu l'embrasse comme si c'était nécessaire. Tu l'embrasse comme si c'était la dernière fois que tu embrasserais une femme, que l'embrasserait de toute ta vie, comme si tu voulais qu'elle se souvienne de toi pour toujours, et crois-moi, elle se souviendra de toi pour toujours.

Tu finis par rompre le baiser, la libérant de ton emprise. Tu baisse le visage et te racle le gorge, tu sais que tu n'aurais pas du faire ça. Tu te relève et te pinçant les lèvres. Tu évite son regard, parce que ce que tu t'apprêtes à faire, ça te fait mal et que tu veux pas ne pas tenir ce que tu lui avais promis : celui de partir.

« Je... j'aurai pas dû faire ça, je m'en vais. Excuse-moi. »

Tu replace ta veste en cuir qui te donne ce coté... bad boy si sexy. Tu lui lance un regard mi-triste mi-heureux. T'étais triste de la quitter à jamais comme tu veux l'a promis, mais t'es heureux de l'avoir revu et qu'elle sache tes sentiments. Ceci, elle t'a dit de rester pour la nuit, tu pourrais jouer sur les mots, mais tu veux pas non plus abuser de son hospitalité, puis tu garantis quand dormant dans le même lit tu déborderas pas avec elle. Et puis.... y'a Jenna... Bon, elle est sous surveillance d'une proche, et ta confiance, il lui arrivera rien, mais quand même, tu l'aime comme ta fille cette princesse, parce qu'elle est comme telle. Tu veux pas parler de son existence à Kala, tu as peur qu'elle s'imagine que tu as eu quelqu'un dans ta vie en même temps qu'elle, vu l'age de la petite. Tu lui caresse la joue et tu pars comme si de rien était, comme si vous aviez rien vécu, tu te force à agir ainsi, pourtant Kala a bien du voir que ça te faisais souffrir, énormément souffrir.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptySam 25 Mai - 23:34


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Kalanisse resta un moment, inquiète de savoir ce qu’il allait lui répondre. Elle se sentait en partie coupable de savoir qu’il puisse s’agir de sa faute s’il souffrait autant. Elle ne regrettait qu’à moitié de lui avoir donné cette potion. Si l’on regarde le côté positif c’est qu’il guérira rapidement, côté négatif est qu’il partira dès qu’il sera soigné et sans doute que leurs chemins se sépareront. Au fond, elle ne souhaitait pas qu’il guérisse entièrement et qu’il reste plus longtemps auprès d’elle, qu’elle puisse humer son parfum. Pourtant il la fit sourire face à son commentaire. Oui peut-être que la douleur était un peu grande sur le moment mais au moins il allait mieux, il faisait un peu d’humour au moins. La blonde restait à ses côtés cependant, elle ne bougea pas. Elle replace même une des mèches de cheveux du jeune homme avant de vouloir se relever. Cependant Joran ne lui en laissa pas l’occasion puisqu’il la tira contre lui. Sans même s’y attendre elle tomba sur lui et les leurs lèvres se rencontrèrent. Kalanisse pouvait le dire : il s’agissait du meilleur baiser que le blond pouvait lui offrir.

Ce baiser la jeune femme n’aurait jamais voulu qu’il se finisse. Elle était indéniablement amoureuse de son ex petit-ami et peut-être qu’il n, attendait que cela : la rendre folle de lui. Pour la torturer. Pourtant elle aimait lorsqu’il faisait cela bien quelle appréciait un peu moins lorsque le jeune homme venait à se reculer pour s’en aller. Ce qu’il faisait. Kalanisse menait une bataille psychologique pour savoir ce qu’elle devait faire. Sa conscience voulait quelle le rattrape mais sa raison lui hurlait de rester dans ce lit. Les jambes de la jeune auror se déplacèrent jusqu’à atteindre le brun. Il était proche de la porte alors elle se plaça devant celle-ci, juste devant lui. Elle ne savait pas quoi lui dire vraiment. Au fond elle devait lui dire de partir mais elle ne souhaitait qu’une chose : qu’il reste. Elle devait cependant lui trouver une autre raison que de l’embrasser toute la nuit pour qu’il reste. Pour qu’elle reste censée bien qu’elle savait qu’il était un peu tard pour cela.

« Tu ne peux pas partir maintenant et si tu n’étais pas guéri ? Nous avions conclu tous les deux que tu resteras te reposer une nuit dans mon lit et c’est ce que tu vas faire. »

La blonde avait raison en somme. Oui bon elle jouait sur les mots mais après tout le soleil n, allait pas se lever tout de suite. Il pouvait rester ici selon ce qu’ils avaient conclu. Elle n’avait aucune idée de ce qui l’attendait chez lui et cela l’avait surprise. Cette hâte qu’il avait de rentrer chez lui, comme si il lui manquait quelque chose. Ça Kalanisse l’avait remarqué mais elle décida de laisser cette impression de côté. Il fallait qu’il reste absolument ou du moins elle essayait de se convaincre qu’il avait rester uniquement à cause de sa blessure qui avait apparemment guérie.

Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyDim 26 Mai - 16:07


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
T'allais sortir de cette chambre, limite tu prenais tes jambes à ton cou. Pourtant, elle se glisse juste devant toi, au milieu de la porte. Tu t'arrête net et tu la fixe, qu'est ce que tu fais si elle te demande de rester ? Tu sais pas toi-même, ce qui est sur, c'est que tu prendrais ça comme un acte d'amour, que tu prendras ça comme le fait qu'elle t'aime encore. Si tu n'étais pas guéri ? Attend, elle s'fiche de toi ? Tu vas encore devoir supporter cette douleur qui t'étais insupportable il y a quelques minutes ? Tu tire une tronche bizarre. Cependant, t'ose même pas répondre, parce qu'elle te donne carrément un ordre. Tu vas dormir dans cette chambre, le reste de la nuit, un point c'est tout. Tu souris en coin, car c'est à ce moment là que tu retrouve la femme que tu aime. Tu enlève ta veste de tes épaules et la laisse tomber le long de tes bras avant de la rattraper avec ta main droite, et de la poser sur le siège à coté de toi. Tu affiche un sourire et tu te tourne vers le lit, quitte à dormir autant être un peu à l'aise. Tu te glisse dans le lit, là où tu avais dormit qu'elle minutes plus tôt pour quelques heures. Puis, tu la fixe faire le tour du lit et tu la laisse se placer à l'autre bout du lit. Tu sais pas, toi qu'elle a dormis contre toi juste avant. Vous vous fixez dans le blanc des yeux pendant quelques minutes. Puis tu te mets sur le coté face à elle, te rapprochant petit à petit venant l'embrasser. C'est à coup sur une mauvaise idée ce que tu fais. Tu vas quand même pas coucher avec elle avant de la quitter encore une fois, si ? Tu vas refaire ça ? Vraiment ? T'es bien parti pour en tout cas, tu l'embrasse de plus en plus passionnément posant ta main sur ses hanches et la collant à toi. Tu rompt le baiser plongeant ton regard dans le sien.

« Je t'aime, Kala. »

Et c'est plus que vrai.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyDim 26 Mai - 18:42


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Kalanisse lui avait menti et elle se sentait légèrement coupable de lui avoir fait croire qu’il pouvait encore souffrir. Il n’était pas un sorcier, il n’avait aucune connaissance en potions et ignorait qu’il pouvait ne plus avoir mal peu importe ce qu’il avait. Elle faisait cela uniquement pour le garder auprès de lui et ça marchait. Pourtant il fit quelque chose qui l’avait toujours énervé comme avant donc elle eut la même réaction qu’avant : elle râla.

« Le porte-manteau c’est pour le chat que je n’ai pas c’est ça ? »

Elle soupira en le voyant aller dans la chambre tout de même. Il la rendait folle mais elle l’aimait plus que tout. Elle prit sa veste qui traînait sur ce fichu siège et la posa sur le porte-manteau. Par la suite elle soupira, prenant la manche de la veste du jeune homme entre ses doigts. Cette veste lui avait manquée et elle aimerait la garder si jamais Joran repartait définitivement. Elle aimerait humer son odeur quand il lui manquerait. Puis elle secoua la tête, tentant d’enlever cette image de sa tête. Elle fit demi-tour avant de retrouver le blond jusque dans la chambre de la blonde. Elle l’observa, accoudée contre l’encadrement de la porte.

« Tu sais très que ça me rend folle quand tu fais ça. »

Elle en était encore à cette histoire de veste. Elle ne le lâcherait pas avec cela. Elle fit le tour du lit, elle sentait son regard sur elle. Elle s’allongea sur le lit à son tour, se mettant sur le dos puis se mit à le regarder. Tout comme le blond, la jeune femme se mit sur le côté et sans savoir comment elle se rapprocha de lui, comme hypnotisée par les yeux de son ex petit-ami. Une chose en entraînant une autre, ils s’embrassèrent. Elle participa à ce baiser bien entendu. Une fois le baiser rompu, Kalanisse plongea son regard dans les yeux du blond.

« Moi aussi Joran, moi aussi… »

Elle replaça une mèche qui tombait sur son front avant de l’embrasser tendrement. Puis elle s’écarta, elle ne pouvait pas lui faire ça, lui imposer sa situation. Elle ne se le pardonnerait jamais si jamais il arrivait quelque chose à Joran, elle avait déjà du mal à se pardonner qu’il se soit fait blesser par sa faute.

« Mais je ne peux pas te faire ça Joran, rien que ce soir tu as été grièvement blessé, imagines si ça avait été pire ? On ne peut pas. »

Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyLun 27 Mai - 11:40


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
C'est plus fort que toi, ce porte-manteau, tu l'oublie à chaque fois. Du coup, tu fais engueuler pour la énième fois à cause de ce fameux porte-manteau et de ta veste que tu pose à coté. Mais, d'un coté, ça t'avait tellement manqué que au lieu de lever les yeux au ciel et de lui dire que c'est pas un drame tu t'es contenté de sourire. Un sourire amusé que tu as sur ton visage d'ange. Ange. T'es pas un ange, du moins, tu ne l'es plus depuis longtemps. Oh, quand t'étais petit, tu étais un vrai petit ange qui ne ferait pas de mal à une mouche contrairement à ta famille. T'avais d'ailleurs des conflits avec tes parents et ta fratrie à cause de ça, tu refusais de faire du mal à qui que ce soit, ou quoique ce soit qui respire. Puis, quelqu'un t'a arraché ta famille tout entière, un sorcier. Et là, tu as changé.

Cependant, tu rechange en présence de Kalanisse, si au départ tu pensais qu'elle te voulait du mal, tu te rend compte que tu as été con. Que finalement, ils ne sont peut-être pas tous horrible. Toutefois, pas sur que Kalanisse sache pour quoi tu hais les sorciers ainsi, tu lui en as sûrement jamais parlé. A quoi bon, hein ? Puis, tu lui dis que tu l'aime, c'est la vérité, et tu veux qu'elle le sache, parce que pour toi, ça pourrait tout changer. Surtout qu'elle te dit qu'elle aussi, et tu souris. T'es fier, tu te dis que vous pourrez repartir ensemble. Elle et toi. Qui reformeras un « nous ». C'est tout ce que tu veux. Mais, elle s'écarte de toi, tu perds instantanément ton sourire et elle t'explique que c'est pas possible, qu'elle veut pas que tu meurs à cause de votre relation. Tu soupire et tu remets sur le dos, regardant la plafond. Un silence s'impose entre vous, puis tu prend la parole.

« Tu te souviens quand je te disais que j'avais perdu mes parents dans un accident de la route et que j'étais fils unique ? »

Ouais, tu mentais. A quoi bon dire la vérité a une femme qui était sensé être une moldue ? Elle t'aurait pas cru et tu voulais pas la mêler à tout ça. Tu continue de fixer le plafond.

« Eh bien je t'ai menti. »

Tu marque un temps d'arrêt, puis tu tournes le visage vers elle.

« J'ai eu un frère et une sœur. »

Tu relève le visage vers le plafond et tu reprend ton récit.

« Je suis d'une famille de chasseur de sorcier. Descendant de Salem. Cependant, quand j'étais petit je tenais tête à mes parents, je voulais pas tuer d'être vivant, peu importe ce qu'ils avaient pour moi, il méritait simplement de faire face à la justice. Puis, un soir, mes parents ont emmené mon frère et ma sœur chasser les sorciers. Ils sont tombés sur un sorcier particulièrement puissant. Ma sœur a tenté de courir jusqu'à notre maison pour me prévenir, mais il l'a tué juste devant la porte d'entrée. J'ai toutefois pu me cacher. La seule chose que je me souviens, c'est de son visage, sombre bien qu'il avait la peau blanche, brun, yeux marron, inerte d'expression. »

Tu inspire pour continuer ton histoire.

« Puis, j'ai été dans un orphelinat. Je fuguais. Lors d'une de mes fugues, j'ai rencontré un ami de mon père. J'avais soif de vengeance. Je voulais venger mon frère et ma sœur, ainsi que mes parents. Il l'a vu, et il m'a appris les bases d'un chasseur, il m'a même presque tout appris. J'avais 17 ans, quand il est mort, tué par le même sorcier qui a assassiné ma famille. Cette fois, je me souviens en plus d'une marque sur son avant bras. Un crane et un serpent. »

Plus tu parles, plus ta mâchoire se contracte, tu as la rage quand tu parle de lui.

« C'est aussi le jour où je suis parti du Canada. A sa recherche. J'ai suivi chaque piste, jusqu'à arriver ici. Si je suis en Angleterre, ce n'est pas pour rien Kalanisse, c'est qu'il est ici. J'ai même son nom, ainsi que le nom du groupe de sorcier et son chef pour qui il bosse. Ce fameux Voldemort et ses mangemorts. »

Cela tu dis, merci à Lilith, la vampire qui a failli te tuer et qui s'est abandonné de le faire, mais qui t'a promis que la prochaine fois elle le ferait. Tu tourne le visage vers Kalanisse.

« Tout ça pour dire que, de toute façon, je risquerai ma peau quoiqu'il en coûte. Que je sois avec toi, ou pas. Tu pourras toujours me protéger. Je me suis promis de lui faire payer ce qu'il a fait à ma famille, et je compte bien tenir cette promesse. La seule chose qui m'arrêtera c'est que je perde la vie avant, ou que tu sois en danger. »

Façon de dire que tu la passeras avant tout, même ta propre vengeance. Tu lui offre un sourire.

« Je t'aimerai toujours, Kalanisse, toujours. »

Ça aussi, ça avait un sens pour toi. Tu lui disais simplement que tu ne l'oublierai jamais et que si elle choisissait tout de même de t'écarter de sa vie, tu l'aimeras toujours, parce que tu sais que c'est elle, la femme de ta vie.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptySam 8 Juin - 18:27


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Si Joran avait voulu faire craquer la blonde alors elle craquerait. Elle tentait de se contenir mais elle avait du mal à le faire. Elle avait envie de l’embrasser encore et encore. Il pouvait arriver plus même si cela venait à arriver d’une manière ou d’une autre. Pourtant elle ne pouvait se le permettre même avec ce qu’il viendrait à lui dire. Ou du moins c’est ce dont elle se persuadait. Il avait commencé à parler après quelle lui ait annoncé pourquoi leur histoire était impossible durant ces temps sombres. Bien entendu elle se souvenait qu’il avait dit être fils unique, elle s’était sentie désolée face à cette information. Il était vrai qu’elle avait toujours eu ses deux frères dans sa vie. Qui plus est, elle savait qu’elle mourrait sans nul doute si elle les perdait. Elle pouvait donc comprendre ce qu’avait pu ressentir le blond concernant la perte de son frère et sa soeur. Elle décida de le prendre dans ses bras avant même qu’il lui eut expliqué concernant la mort de sa famille. Il avait employé le passé en parlant de son frère et sa soeur. La blonde savait qu’ils étaient morts ou du moins c’était ce qu’elle en avait déduit. Pourtant, bien qu’elle l’avait pris dans ses bras, elle continuait de l’écouter tout en le regardant. Elle le laissa continuer.

La blonde aurait pu se vexer en apprenant qu’il lui avait menti sauf qu’elle avait fait de même, pour exactement les mêmes raisons alors elle comprenait pourquoi il l’avait fait. La marque du Seigneur des Ténèbres, déjà à l’époque il l’avait connu. Heureusement pour elle, elle avait réussit à passer outre ce marquage. Puis il finit par lui avouer qu’il finirait par se faire tuer avec ou sans elle. Elle savait quelle aurait du mal à vivre sans lui, elle avait peiné depuis la dernière fois. Elle repensait sans cesse à eux, même lorsqu’elle était avec Hewan. Même lui ne savait rien et elle sen voulait de ce point précis mais elle se disait qu’il n’avait pas besoin de savoir tout de suite, que moins il en savait moins il aurait de problèmes. Elle avait gardé la même optique pour Joran. Moins il en sait mieux il se porterait.

« Je suis désolée pour ta famille chaton… Vous ne méritiez pas ça. »

Chaton… Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas appelé ainsi. Depuis la dernière nuit qu’ils avaient passé ensemble. Depuis la dernière fois où ils s’étaient vus. La dernière fois qu’ils avaient couché ensemble. La fois où il avait cassé sa protection, sa baguette. Il a fallut qu’il se confie un peu plus de la sorte pour qu’elle tombe un peu plus amoureuse de lui. Elle était à deux doigts de craquer, elle se retenait en fixant les lèvres du blond. Elle se persuadait qu’elle pouvait résister puis elle le regarda dans les yeux et elle craqua totalement lorsqu’il lui dit à nouveau qu’il l’aimait et l’aimerait pour toujours. Elle passa sa main sur la joue du jeune moldu, caressant sa joue. Elle l’embrassa à nouveau bien que plus passionnément que tous les autres baisers de cette journée. Puis elle s’arrêta à nouveau.

« Je t’aime Joran. »

Puis elle l’embrassa à nouveau, en passant par dessus lui. Elle continua de l’embrasser encore, n’ayant plus aucune volonté de lui résister. Au fond elle le savait que cela devait arriver. Elle l’avait su à partir du moment où elle avait décidé de le retenir dans cet appartement bien quelle l’avait nié à pied ferme. Une chose était certaine : l’embrasser ainsi lui avait manqué.

Revenir en haut Aller en bas
Joran Wood
conformiste & moldu

conformiste & moldu


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyDim 9 Juin - 16:29


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Chaton. Cela faisait un moment que tu ne l'avais pas entendu ce surnom, et mine de rien, il te fait du bien. Tu souris timidement d'ailleurs, en finissant ton discours. Elle t'avait pris dans ses bras entre temps, et ça aussi ça t'avait fait du bien. Puis, là, elle t'embrasse et tu perds pied. Ce baiser, il était bien mieux que tout ceux qu'ils s'étaient échangés ce soir, même celui que tu lui avais fait en guise d'au revoir quelques minutes plus tôt. Puis, elle te dit ce que tu veux entendre depuis le début. Ton cœur rate un battement, et tu n'as pas le temps de l'assimiler, qu'elle t'embrasse de nouveau. T'es heureux, tu la retrouve, tu veux plus la lâcher après ça. Elle passe par dessus toi, assise sur toi, toi mi-assis, mi allongé dans le lit, tu répond à ses baisers aussi passionnément qu'elle. Tu t'abandonne à elle, passant ta main derrière sa nuque ayant ton pouce sur joue en l'embrassant. Ta seconde main passe sous son haut et dans son dos. Tu sens ton membre durcir, tu attrape même la lèvre inférieure de Kalanisse entre tes dents, plongeant ton regard dans le sien.

Tu savoure le moment, tu l'échangerais pour rien au monde, non, aucun. Tu t'assois un plus, le dos contre le mur avant de libérer tes mains d'enlever ton haut, te retrouvant torse nu face à elle. Enfin, presque nu, puisqu'il est recouvert de tatouage en tout genre. Tu la regarde avec tendresse avant de venir l'embrasser de plus belle, tu l'incite à bouger les hanches sur ton membre tout en l'embrassant. Quand tu te décale de ses lèvres ses courts, mais juste le temps d'enlever son haut à elle. Tu la colle contre toi, t'es plus grand qu'elle en temps normal, mais dans cette position, tu as le visage en face du sien, ce qui te permet d'apprendre chaque parcelle de ce visage, chaque perfection, même ses imperfections sont parfaites à tes yeux. Tu sens l'excitation montée en toi, tu t'abandonne à elle, mais toujours en lui donnant l'opportunité de t'arrêter et de te mettre dehors, si elle voulait rien, mais comme avant, tu prend le geste qu'elle monte sur toi, comme une autorisation à coucher avec elle, à vous unir encore.


_________________

être père est avoir la responsabilité d'une destinée.
 
Revenir en haut Aller en bas
Kalanisse L. Taylor
conformiste & espionne les mangemorts

conformiste & espionne les mangemorts


Messages : 62
Date d'inscription : 22/04/2018

Voir le profil de l'utilisateur

(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran EmptyHier à 22:18


Dangereuse promenade
Kalanisse | Joran
Kalanisse ne cessait d’embrasser le blond, ce dernier ne stoppait pas ces baisers non plus. Au contraire, il allait même jusqu’à les intensifier même. Ils semblaient être sur la même longueur d’onde cette fois-ci, pas comme lors de leur rupture. Ils n’étaient pas vraiment ensemble, enfin Kalanisse ne saurait pas dire ce qu’ils sont actuellement. Elle sait juste qu’elle a besoin de ce genre de moment torride en sa compagnie, qu’elle besoin d’évacuer tous ses soucis puisque bien d’autres allaient arriver bien qu’elle l’ignorait totalement. Puis au fond ils savent tous les deux qu’ils s’aiment mutuellement bien qu’il y ait des complications concernant la possibilité d’une relation sérieuse entre eux. Le problème se posait à partir de la relation non-sérieuse aussi d’ailleurs… Pourtant il s’agissait là de relations sexuelles, relations sexuelles que Bellattrix aura fortement désapprouvée, elle les aurait sans doute tué sur le champ d’ailleurs. Pourtant même si Kalanisse devait se montrer raisonnable et repousser Joran, elle ne le fit pas. Elle alla dans le sens du blond et continua de l’embrasser.

Tandis que l’excitation montait chez les deux amants, la blonde savourait elle aussi ce moment, persuadée qu’ils n’auraient peut-être pas l’occasion que cela se reproduise avant un bon moment. Sous l’incitation du blond, elle commença à onduler ses hanches contre celles de son amant, se trouvant en dessous d’elle. Tous les deux torses nus, la jeune femme se décala quelques instants afin de retirer le bas du brun et son bas à elle aussi. À ce moment-là ils savaient tous les deux qu’il était trop tard pour stopper cela même si ils l’auraient voulu, ils allaient coucher ensemble et rien ne les arrêterait sauf si le destin en décidait autrement. Une fois complètement nus, Kalanisse déposa à nouveau ses lèvres sur celle de son amant, s’abandonnant contre ses lèvres. Elle s’arrêta quelques instants avant de sortir un préservatif du tiroir de sa commode avant de l’enfiler sur le membre dressé de Joran et qu’elle fasse en sorte qu’ils aient une réelle relation sexuelle, une réelle pénétration et qu’elle commence des mouvements de vas et viens.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




(-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty
MessageSujet: Re: (-18) Dangereuse promenade | Kalaran   (-18) Dangereuse promenade | Kalaran Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
(-18) Dangereuse promenade | Kalaran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenade de digestion. (Pv Samia)
» Une promenade [Pv Souffle Mortel]
» Promenade dans les sous-bois
» La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
» [Libre] Une promenade mouvementée !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pré-Au-Lard :: Rues et ruelles-
Sauter vers: