AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Premiers ordres (wolfstar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Premiers ordres (wolfstar)   Dim 22 Juil - 16:33

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


Il tentait de se concentrer sur sa respiration, accélérant l'allure alors qu'il se trouvait à deux blocs de la maison qu'il partageait avec les maraudeurs. Dans sa tête pulsait des musiques qu'il avait appris par coeur, à force de les entendre tourner dans les studios photo depuis une semaine. Ses pieds frappaient le sol à rythme soutenu, son torse découvert et musclé luisait d'une fine couche de sueur. Il sentait ses muscles se tordre sous l'effort - une douleur agréable dont il ne pouvait pas se passer. Voila quelques jours qu'il se mettait au sport comme les moldus courant dés que le soleil baissait dans le ciel pour se libérer de quelques tensions - pour ne pas penser à Remus qui enchainait les missions. Il ne pouvait pas y penser, risquant de devenir fou, ou de trouver un sortilège pour suivre son petit ami à la trace et finir par le suivre comme son ombre, quitte à choisir la forme canine de Padfoot pour être certain de passer inaperçut. Il ne pouvait pas s'empêcher d'être inquiet, étrangement son instinct lui hurler de rentrer au plus vite, de s'assurer que Remus allait bien. Il ne pouvait pas faire taire cette voix qui s'agitait dans son esprit depuis le départ de Moony au matin. Il avait tenté de se distraire pourtant - jusqu'à ce que la morsure finisse par le brûler, la cicatrice en forme de lune sur son épaule s'éveillant soudainement sans qu'il ne puisse l'expliquer.
Ou plutôt, instinctivement il savait que c'était la preuve que son Alpha était mal, et accéléra encore pour arriver plus vite à la maison. Elle était vide pourtant, à l'exception de Nuctos qui se trouvait sur la table de la cuisine, et l'accueilli d'un hululement agacé. « T'attends depuis longtemps ? » demanda-t-il à l'oiseau qui lui tendit une lettre - il en reconnut le sceau de Dumbledore, ce qui ne signifiait qu'une chose : la première mission de l'Ordre pour lui. Il ne perdit pas de temps pour ouvrir la lettre, non sans gratifié son hibou de quelques friandises pour le remercier de sa patience. Il découvrit alors qu'il partait deux jours plus tard pour une mission de reconnaissance dans le nord du pays - profitant de ses connaissances dans le monde des sangs purs pour aller rencontrer quelques anciens alliés des Black. Il soupira, bien que l'excitation lui étreint l'estomac.

Il ne perdait pas sa gêne et son angoisse pour autant, restant un moment dans la cuisine, avant de plier la lettre pour la faire voler dans la chambre qu'il partageait avec Remus - il était de plus en plus agité, marchant jusqu'à la cuisine pour prendre une bouteille d'eau qu'il vida en quelques gorgées. Il la remplit de nouveau, et se déplaça avec. Il tenait encore son jogging léger, ses baskets, et son torse nu, passant une main dans ses cheveux - ils commençaient à pousser et à former quelques noeuds qui accrochaient ses doigts. Il soupira lourdement. Il devait voir Remus - il commençait à faire nuit, et il n'aimait pas cela. Il savait que Peter était avec Rhaegar pour la fin de semaine, James sans doute avec Lily - ou ses parents, qu'importe. Mais Remus - il avait une mission avec le ministère, ayant promis à Sirius qu'elle serait facile. Evidemment - Sirius avait voulu le croire. Il voudrait le croire, penser que Remus ne serait que sur de simples missions d'accompagnement. Mais les risques existaient. Il finit par aller se prendre une douche - le temps passant de manière de tortueuse. Il essaya de fermer son esprit, de rester calme, se savonnant pour relaxer ses muscles - sortant dans une paire de pyjama aux couleurs de Gryffondor. La porte claqua alors - et il ne fallut qu'une seconde pour qu'il se retrouve dans l'entrée, devant un Remus tout aussi agité que lui. « Moony. » souffla-t-il, se sentant un désir impérieux de toucher son amant, d'être contre lui, de s'assurer qu'il allait bien - mais Remus était ailleurs, il était différent. « Que s'est-il passé, Remus ? » demanda-t-il en essayant de rester calme, s'approchant avant de prendre doucement sa main, essayant de ne pas faire de mouvements brusques - sentant son coeur accélérer dés qu'il touchait son compagnon, son alpha, sa moitié.


_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 2932
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Ven 3 Aoû - 0:34

Premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black



Sa baguette tourne dans un geste gracieux alors qu'un sort de couleur rouge s'envole. Et en quelques le Bombarda s'envole, vient s'écraser contre le torse d'un homme masque qui s’effondre contre un mur douloureusement, en poussant un râle alors que quelque chose dans son corps semble se briser. Remus reste sans bouger pendant quelques secondes, avant de comprendre que l'ennemi ne bouge plus et ne bougera plus. Un silence angoissant monte dans la chambre des parents de cette maison abandonnée. Hewan est couché dans un coin, à moitié endormie, un peu de sang coulant de sa tête alors qu'il a pris un sale coup et qu'il en a été désarçonné. Remus se tourne vers lui et aussitôt l'aide à se relever en le prenant à moitié sur son épaule. Et en se concentrant il parvient à transplaner jusqu'à une ruelle proche de St Mangouste. Là et après avoir donné le mot de passe il entre dans l'immense hôpital, alors que deux gardes s’approchent pour récupérer Hewan qui reprend conscience petit à petit. « On devait patrouiller dans une maison au nord mais elle était occupée par deux mangemorts. Un a prix la fuite l'autre... Est mort. Hewan a pris un sale coup et un Endoloris. » Les deux gardes font appel à un médecin qui transfère l'auror dans le bon service alors que Remus le regarde partir, ancieux et tremblant. Il donne l'adresse de la maison des maraudeurs a un des gardes en lui demandant de le tenir au courant. Et en une seconde il se retrouve hors de l'hôpital, seul.

Il devrait rentrer au ministère pour faire un rapport et prévenir mais... Il sent que ça peut attendre demain. Il le sent, car lui même sent que demain sera un autre jour. La pluie commence à tomber sur lui alors qu'il marche dans les ruelles pour rentrer chez lui. Mais ses pas le guident dans une mauvaise direction, il faut dire qu'il a l'esprit ailleurs. Le mangemort qu'il a attaqué il l'a tué et cela hante son esprit. Il a distinctement entendu quelque chose se briser, tel que la nuque sans doute. Et il sent encore l'odeur de mort qui flottait dans la pièce, ne laissant aucune place au doute concernant l'issue du combat. Remus ne voit pas où il va mais lorsqu'il lève la tête il est dans une boutique, une boulangerie Française comme il en existe deux dans Londres. La vendeuse semble attendre sa réponse alors qu'il ne l'a même pas entendue lui parler. « Donnez moi... Ca et puis ça. Merci. » Il pose sur le comptoir un flot de pièces et quitte déjà la boutique, sans entendre la vendeuse qui lui réclame de reprendre sa monnaie. Non il est déjà loin et trempé, lorsqu'il arrive devant l'appartement des maraudeurs.

Il grimpe les escaliers avant de passer la porte d'entrée. L'odeur chaleureuse met un peu de baume sur son cœur mais ce n'est pas assez, rien ne semble être assez là. Il entend son prénom et relève la tête. Sirius est déjà là, lui tenant la main. « Que s'est-il passé, Remus ? » « J'ai acheté ça. » Qu'il dit en relevant la poche en plastique qu'il a dans la main qui contient des viennoiseries françaises, du pain et apparemment des gâteaux au chocolat. « Il y avait des mangemorts... Hewan est à St Mangouste avec les médecins, il a pris un sale coup. » Qu'il dit en déposant la poche dans les mains de son petit ami avant de se diriger vers le canapé et de se laisser tomber. « J'ai tué un Mangemort... J'ai lancé un Bombarda et ça lui a brisé la nuque. »

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Ven 3 Aoû - 17:10

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


 Quelque chose n'allait pas. Il le sentait - un instant étrange et impérieux qui exigeait la présence de son amant, de son petit ami, de son alpha . Il ne l'avait encore jamais ressenti de la sorte, mais il savait que Remus avait besoin de lui. Il savait qu'il devait être à ses côtés. Sa cicatrice le brûlait presque - il posait une main tentatrice sur le croissant de lune mais n'en trouva pas ses mains maculées de sang. Il aurait pensé cela possible - comme le jour où Remus l'avait mordu, scellant leurs vies en une seule destinée. Il le ressentait, parfois, quand ses émotions prenaient le dessus - souvent durant l'amour, ayant cette impression de ne faire plus qu'un avec lui. De lui appartenir parfaitement. Mais cette fois c'était différent. Il était perdu - il angoissait sans savoir pourquoi, ne relâchant un souffle que lorsque Remus apparut devant la porte.
Il ne fit aucun geste pour assurer avoir vu Sirius - ce qui ne fit qu'inquiéter ce dernier plus encore, appelant son amant pour avoir son attention. Pour toute réponse, le lycanthrope lui tendit un sachet que Sirius prit avec perplexité. « J'ai acheté ça. » Sirius opina avant de voir son petit ami faire le chemin vers le salon, ouvrant le sachet pour découvrir des viennoiseries et du pain. Remus avait pris en affection une boulangerie française - elle était cependant à plusieurs kilomètres de chez eux, et ils y allaient souvent sur le dos de Marauder. Pourquoi y était-il allé seul ? Et pourquoi ramener des viennoiseries le soir ? Sirius sentait son palpitant perdre le rythme - écho de celui de Remus. Il alla cependant dans la cuisine, et n'attendit pas pour mettre les sucreries sur une assiette et dans un bol du lait et du chocolat qu'il fit chauffer d'un coup de baguette. Avant d'y ajouter de la cannelle, et du sucre - comme Remus l'aimait.

Il rejoint le salon et posa le tout sur la table basse à côté de lui avant de s'y assoir pour faire face à Remus - qui se mit à parler - « Il y avait des mangemorts... Hewan est à St Mangouste avec les médecins, il a pris un sale coup. » Il serra les dents - observant le corps de Remus à la recherche d'une blessure ou du sang - se retenant de se changer en Padfoot pour cela. L'odorat du chien était toujours meilleure que la sienne pour ce genre de blessure - « J'ai tué un Mangemort... J'ai lancé un Bombarda et ça lui a brisé la nuque. » Sa voix était blanche et perdue - pas que Sirius comprenne vraiment pourquoi. Il avait - « Tu as tué un Mangemort ? Je - Whoa. »  S'exclama-t-il, ressentant une fierté étrange et sombre à l'idée que son amant soit capable de cela - soit capable de tuer l'ennemi, d'un sortilège pourtant inoffensif au départ. « Les Aurors doivent se féliciter de t'avoir dans leurs rangs. Hewan n'a rien de trop grave ? »  demanda-t-il avant de prendre une viennoiserie qu'il coupe en deux - ignorant son ventre qui se contracte d'angoisse encore et encore - et la manger d'une bouchée. « Tu as été blessé toi ? » demanda-t-il tout de même en faisant un geste vers le visage de son amant - pour le toucher, le sentir, être contre lui - sentant toujours ce besoin d'être contre lui, mais aussi une vague d'rouge colère, d'une chose qu'il ne peut pas contrôler, et qui s'échoue contre sa raison.



_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 2932
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Dim 5 Aoû - 21:22

Premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black



Il sent l'odeur de son amant dés qu'il pose un pied dans l'appartement. Les autres ne sont pas encore là, ils ne sont que tous les deux et Remus préfère cela, il n'est pas sur de pouvoir supporter ce soir les questions de James et les félicitations de Peter, car nul doute qu'ils vont être fier d'apprendre qu'il a battu un mangemort. Non pas battu, tué est plus juste. Il a tué et il ne parvient pas à savoir si il doit être fier, mortifié ou simplement continuer sa vie en se disant que c'est son métier, que c'est comme ça. Ouais il devrait faire ça mais Remus a de l'empathie, il est quelqu'un d'altruiste et parfois cela lui joue des tours, comme là alors qu'il se demande si finalement il n'est pas devenu aussi monstrueux que les monstres qu'il traque avec acharnement. « Tu as tué un Mangemort ? Je - Whoa. » Whoa ? Il relève brièvement la tête pour voir son amant et son éclat de fierté dans le regard, ce qu'il ne supporte pas. Alors il baisse aussi vite la tête en serrant les dents, refusant de voir autre chose que du dégoût pour lui qui vient de prendre la vie d'un d'autre être humain. Même si sous le masque, on se demande si il y encore de l'humanité en eux. « Les Aurors doivent se féliciter de t'avoir dans leurs rangs. Hewan n'a rien de trop grave ? » « Quelques côtes cassées... Rien de plus. » Qu'il dit simplement en le voyant se servir d'une viennoiserie. Et là il se rend compte que devant lui des gâteaux sont disposés ainsi qu'un bol de chocolat. Mais il n'a pas faim, il repousse le tout d'un petit geste. « Merci pour l'attention. » Qu'il parvient à dire, sentant la nausée le prendre à l'idée de manger comme si rien n'était. « Tu as été blessé toi ? » Il secoue la tête de gauche à droite pour toute réponse, ayant l'impression de ne pas pouvoir parler sans se mettre à pleurer ou hurler. Mais c'est un autre sentiment qui perce dans sa voix lorsqu'il ouvre la bouche. « J'ai tué quelqu'un Sirius. Et ça t'choque pas ? » Qu'il lui dit en relevant la tête, observant son amant comme lorsqu'on regarde quelqu'un de travers, un être hostile. « Comment tu peux en être fier ? Comment tu peux... J'ai tué quelqu'un et j'sais pas si j'dois être mortifié ou simplement indifférent ! »

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Jeu 9 Aoû - 21:27

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


 Il voudrait l'approcher, se sentant cependant incapable de faire le moindre mouvement vers lui. Il reste là, figé devant son petit ami sans savoir quoi faire - sans comprendre les méandres des émotions qui traversent le visage de Remus. Calme - trop calme, alors qu'une tempête éclate dans son regard vibrant. Il le connait assez bien pour savoir qu'il est perdu - la dernière fois que son regard avait été hanté de la sorte, Sirius s'en souvenait avec culpabilité. Le lendemain de la pleine lune qui avait failli couter la vie à Severus. Le calme de Remus n'avait fait que cacher le tumulte de son palpitant et de ses émotions devant un Sirius tout aussi honteux et perdu - le silence avait régit leur soirée ce jour-là.
Pas ce soir cependant. Sirius ne fut pas long à savoir ce qu'il était arrivé, ne pouvant contenir l'élan de fierté qui l'envahit à l'idée que son petit ami avait tué un mangemort. D'un sortilège pourtant inoffensif - un coup de chance, ou un coup de maitre. D'autant avec un mentor à terre. « Quelques côtes cassées... Rien de plus. » Il opina, rassuré malgré tout d'apprendre que l'Auror en charge de la formation de son petit ami n'avait rien de grave. Il était assez rare de trouver des esprits assez intelligent pour ne pas faire d'amalgame et faire de Remus un paria - alors qu'il méritait sa place, et qu'il le prouvait.

Un talent pour la justice que Sirius ne manqua pas de féliciter - se demandant tout de même pourquoi Remus ne semblait pas si extatique - après tout, c'était pour ce genre de choses qu'il avait voulu devenir Auror non ? « J'ai tué quelqu'un Sirius. Et ça t'choque pas ? » Pour réponse, il trouve un air colérique, répondant par un mouvement de recul mais un froncement de sourcil. Perplexe - « Ca devrait ? »  Demanda-t-il sans pour autant faire preuve d'hésitation. La question était rhétorique - il ne doutait pas que Remus reviendrait avec ce genre de nouvelle en intégrant ce corps de métier en temps de guerre. Et en rejoignant l'Ordre, il ne doutait pas de revenir les mains tachées de sang un jour.
Pas qu'il voulait y penser. Dés qu'il s'agissait de sa haine envers les sangs purs, ou les mangemorts, il devenait déraisonnable, et il le savait - la folie qui traversé les veines de Black pourrissait son esprit pour en faire un fou. « Comment tu peux en être fier ? Comment tu peux... J'ai tué quelqu'un et j'sais pas si j'dois être mortifié ou simplement indifférent ! » « Tu as tué un mangemort. » Dit-il avec une voix plus dure - marquant le dernier mot avec gravité. Comme s'il importait plus que le reste - comme s'il signifiait montre plutôt qu'humain. « N'est-ce pas pour cela que tu souhaite devenir Auror Remus ? Pourquoi sembles-tu si... Perdu ? Tu as fait preuve d'une réactivité et d'un pouvoir que d'autres mettent des années à maitriser. Pourquoi ne serais-je pas fier de toi pour cela ? »



_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 2932
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Dim 12 Aoû - 22:19

Premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black



Il a la tête qui bouillonne et son cœur qui bat trop vite, il a l'impression que le loup lui même vient se fracasser contre les parois de son crane, lui arrachant des grimaces de douleur alors que la migraine augmente d'un cran encore. Mais ce n'est rien, ce n'est qu'une image pour expliquer les doutes qui viennent de tous les côtés dans son esprit. Il va devoir sans doute se calmer avec un peu de méditation, comme Oswin lui avait expliqué il y a quelques mois lorsqu'ils faisaient encore de l'hypnose pour connaître, pour apprendre à maîtriser le loup. Oui de la méditation avec une pierre de lune lui fera sans doute du bien. Mais pas pour l'instant, il serait capable de la briser la pierre à force de la serrer dans sa main. « Ca devrait ? » « Oui ça devrait. » Qu'il répond simplement, se retenant de grogner d'agacement en voyant que son homme ne saisit pas tout le sens de ses mots. Il a tué quelqu'un, un être humain. Et il ne sait pas si il doit avoir honte, si il doit simplement relativiser ou si il doit se dire qu'il est un monstre, aussi dangereux que les mangemorts eux même. « Tu as tué un mangemort. » « J'ai tué un homme. Un être humain qui avait sans doute une famille. » Qu'il répond cette fois-ci en se tournant vers Sirius, le regard noir, la lueur brillante dans ses yeux alors qu'il sent la colère qui vient lui faire grincer les dents.

« N'est-ce pas pour cela que tu souhaite devenir Auror Remus ? Pourquoi sembles-tu si... Perdu ? Tu as fait preuve d'une réactivité et d'un pouvoir que d'autres mettent des années à maîtriser. Pourquoi ne serais-je pas fier de toi pour cela ? » Il se lève en poussant un soupir d'agacement. « Pourquoi j'essaye de te parler ?! Tu serais prêt à tuer le moindre sang-pur croisant ta route de toute façon... C'est inutile d'essayer de te parler, tu ne comprendras pas. Tu es buté et borné comme toujours ! Je parlerais à James ou Peter, eux essayeront de me comprendre sans me dire que tout ce foutu monde de pureté devrait disparaître dans un brasier et que c'est bien fait pour eux ! » Qu'il dit en agitant ses bras, rendu plein de colère et de ressentiment cette fois-ci, en voyant que son homme lui même ne le comprend pas et n'essaye pas de faire le moindre effort pour le comprendre. « J'ai tué un homme et je ne sais pas si je dois simplement continuer de vivre ou être rongé par la culpabilité. Ce que j'ai toujours évité sous Dante a fini par arriver, j'ai pris la vie d'un être humain. » Qu'il laisse échapper en venant s'adosser contre un mur, soupirant de fatigue, d'une journée trop longue, trop éprouvante, trop angoissante.

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Lun 13 Aoû - 21:11

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


Les Black étaient éduqués pour ne pas craindre la mort, préférant être effrayés par l'oubli. Ne plus exister aux yeux du monde, perdre cette notoriété, cette réputation - la dynastie s'effondrant dans l'ignorance la plus totale. Mais la mort ? Elle n'était qu'une suite logique, un but pour les héros - une tragédie pour leurs ennemis. Ils donnaient peu d'importance à la vie des impurs, batards, et traitres , alors ils n'étaient pas habitués à s'émouvoir de leur disparition. Sirius avait appris à les aimer, à les défendre, et se battre pour ces êtres que ses parents détester. Mais comme il l'avait appris très jeune : la vie de ses ennemis n'avait pas d'importance. « J'ai tué un homme. Un être humain qui avait sans doute une famille. » « Un mangemort, Remus. » Répéta-t-il, borné et idiot, refusant de penser en terme d'humanité quand il pensait à ces êtres masqués. Il avait été torturé par Voldemort et ses sbires, il les avait croisé à nouveau lors de la Nuit Pourpre, tuant et massacrant tout ce qu'ils croisent à Pré-au-Lard. Remus et James s'étaient retrouvés à l'hôpital pendant un temps. Il avait bien pu les perdre - et il avait tant d'inquiétude pour ceux qui comptaient pour lui, qu'il se fichait de la vie de ses ennemis. Evidemment, ils étaient les pères, fils, ou frères de quelqu'un - mais il n'avait pas assez d'altruisme pour s'en soucier. Ils étaient l'ennemis - il ne pensait pas plus loin.

Une chose qu'il ne partageait pas avec Remus. Sirius n'avait jamais tenté de ravaler cette part sombre de son être, celle qui exigeait le sang de ceux qu'il haïssait, qui le motivait à intégrer l'Ordre et à se battre sans se soucier des règles du Ministère. Il refusait l'autorité, se sachant incapable de suivre des ordres qu'il trouverait idiot - la preuve en était de son comportement entre les murs de Poudlard. Ils étaient bornés - les amants grognant et se redressant soudainement lorsqu'une vague de colère électrique les foudroya de plein fouet. « Pourquoi j'essaye de te parler ?! Tu serais prêt à tuer le moindre sang-pur croisant ta route de toute façon... C'est inutile d'essayer de te parler, tu ne comprendras pas. Tu es buté et borné comme toujours ! Je parlerais à James ou Peter, eux essayeront de me comprendre sans me dire que tout ce foutu monde de pureté devrait disparaître dans un brasier et que c'est bien fait pour eux ! » Il lâcha un ricanement mesquin - un de ceux qui rappelait sa naissance et son ascendance. « Et penses-tu qu'ils ne désirent pas la même chose ? Cette pureté n'a aucun sens, et lorsqu'elle traine masquée dans les rues pour tuer elle mérite de flamber ! Penses-tu qu'ils se soucient que leurs victimes aient une famille ou des amis ? Qu'ils soient aimés ou ne reviennent jamais chez eux ? Le crois-tu Remus ? S'il t'avait tué cette nuit, aurait-il regretté que tu ne sois pas revenu chez toi ? Jamais. A aucun foutu moment - alors pourquoi devrais-tu te torturer toi ? « Répondit-il sur le même ton enflammé - refusant de reconnaitre ses tords, ou son incapacité à penser en homme de bien.

« J'ai tué un homme et je ne sais pas si je dois simplement continuer de vivre ou être rongé par la culpabilité. Ce que j'ai toujours évité sous Dante a fini par arriver, j'ai pris la vie d'un être humain. » « Ca n'a rien à voir avec Dante. » Répondit-il, fronçant les sourcils et haussant les épaules dans un comportement profondément agacé - il ne pouvait pas toujours tout ramener au Loup-garou comme si c'était un fardeau constant. Il se contrôlait, n'avait jamais attaqué quiconque, et l'appel du sang ne le rendait pas fou. « Tu as pris la vie d'un ennemi : tué ou être tué, c'est ainsi que se déroule les guerres. Ouvre les yeux Remus, il ne s'agit pas d'un meurtre de sang froid, ou d'une boucherie parce que tu ne peux pas te contrôler : tu es humain, tu es un Auror. Combien de vies aurait-il pris si tu ne l'avais pas tué cette nuit ? Une vie de meurtrier pour des dizaines d'innocents, ce n'est pas si chère payée, si ? » 


_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 2932
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Mer 29 Aoû - 4:05

Premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black



« Et penses-tu qu'ils ne désirent pas la même chose ? Cette pureté n'a aucun sens, et lorsqu'elle traine masquée dans les rues pour tuer elle mérite de flamber ! Penses-tu qu'ils se soucient que leurs victimes aient une famille ou des amis ? Qu'ils soient aimés ou ne reviennent jamais chez eux ? Le crois-tu Remus ? S'il t'avait tué cette nuit, aurait-il regretté que tu ne sois pas revenu chez toi ? Jamais. A aucun foutu moment - alors pourquoi devrais-tu te torturer toi ? » Il se tourne vers son amant avec un brasier à la place des yeux. Il le foudroie du regard, sentant la colère faire presque trembler ses mains alors que son cœur lui ne cesse pas de tambouriner contre son torse. « Je ne te parle pas de mangemort je te parle d'humain. J'ai tué un humain. Et James ou Peter auraient essayé de ne me comprendre, de me rassurer sans pour autant être buté sur leur jugement. Pas comme tu peux le faire toi à cet instant. » Dit-il en serrant les dents, sachant qu'il se fait du mal pour rien. Sirius ne comprend pas, ne comprendra de toute façon jamais et c'est peine perdue d'essayer de discuter avec lui. Autant parler devant un mur, ce sera plus utile. Pourtant Remus a l'espoir de discuter avec son amant, simplement, sans que cela ne parte dans une grande dispute mais c'est peine perdue, car il n'est pas capable de refouler ses sentiments lorsqu'il ce sent aussi incompris par l'homme qu'il aime le plus au monde. « Ca n'a rien à voir avec Dante. » « Bien-sûr que si. » Qu'il répond en refusant de regarder son amant, en refusant de croiser son regard et d'y voir la fureur du Black, d'y voir le sang-pur qui de toute façon a été élevé dans l'optique que l'ennemi doit être réduit à néant avant qu'il ne puisse lever sa baguette.

« Tu as pris la vie d'un ennemi : tué ou être tué, c'est ainsi que se déroule les guerres. Ouvre les yeux Remus, il ne s'agit pas d'un meurtre de sang froid, ou d'une boucherie parce que tu ne peux pas te contrôler : tu es humain, tu es un Auror. Combien de vies aurait-il pris si tu ne l'avais pas tué cette nuit ? Une vie de meurtrier pour des dizaines d'innocents, ce n'est pas si chère payée, si ? »  « Je sais tout cela. Je conçois que c'était la meilleure solution, car ça lui évitera de faire plus de victimes encore. Mais ça restait un être humain et je suis partagé entre la fierté d'avoir pu sauver des vies qu'il aurait sans doute pris dans les jours à venir, et l'horreur d'avoir tué quelqu'un. Je ne peux pas Sirius, je suis incapable de rentrer chez nous avec le sourire en t'annonçant joyeusement que j'ai pris une vie. Toi tu le peux peut-être, pour moi c'est au dessus de mes forces. » Dit-il en croisant les bras sur son torse, baissant les yeux sous le regard de son amant qu'il ne veut toujours pas croiser. Il essaye de s'expliquer mais c'est difficile de mettre des mots sur ce qu'il ressent, surtout lorsque son cerveau est tiraillé de la sorte. « Je voulais simplement parler calmement avec mon amant, qu'il me rassure et qu'il apaise ma culpabilité pour ce soir. Mais laisse tomber, comme toujours lorsque ça concerne tes ennemis tu n'es pas capable de refréner la moindre haine. Même pour moi. » Il hausse les épaules et s'éloigne doucement. « Le sujet est clos, je vais prendre une douche. N'en parlons plus. » Dit-il en quittant le salon pour arriver dans la salle de bain. Épuisé par sa journée, par ce qu'il a vécu et par cette brève explosion, il a simplement envie de s'allonger dans un coin et de dormir. Il n'a pas faim, pas soif, il veut simplement oublier qu'il a pris une vie. Car même si c'était un mangemort, le pire de tous peut-être, ça restait une vie. La première vie qu'il a pris et pas la dernière sans doute. Mais c'est la première et ça fait quelque chose, une chose d'horriblement désagréable. Alors pour oublier un instant il ôte ses vêtements et se glisse sous le jet brûlant en fermant les yeux, essayant tant bien que mal de penser à autre chose.

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Jeu 30 Aoû - 20:21

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


La guerre était foudroyante, broyant les convictions et les certitudes. Elle appelait la mort, le meurtre justifié par des allégeances. Tué ou être tué ne fait que des criminels - finalement - pourtant il était incapable de se voir ainsi. Il était incapable de voir l'homme qu'il aimait ainsi. Il avait tué - pour sauver. Une vie contre des dizaines d'autre. Une vie qui n'avait pas tant d'importance. « Je ne te parle pas de mangemort je te parle d'humain. J'ai tué un humain. Et James ou Peter auraient essayé de ne me comprendre, de me rassurer sans pour autant être buté sur leur jugement. Pas comme tu peux le faire toi à cet instant. » Il ouvrit la bouche, ne trouvant pas les mots, le silence pour seule réponse bien que son coeur basculait dans la vexation. Il n'était pas si mauvais - vraiment - même s'il avait du mal à comprendre pourquoi Remus le vivait si mal. C'était son travail. C'était sa mission. Il ne s'agissait pas d'une vie humaine, mais d'un mangemort. Il ne s'agissait plus d'un être humain, et ce n'était pas une perte. C'était une chance pour le reste de leur monde que Remus ait levé sa baguette cette nuit. Sirius en restait persuadé, buté, borné et campé sur ses jugements et ses positions. Il ne comprenait pas - bien qu'il aurait aimé sans doute pouvoir essayer.
Il reconnaissait cependant la flamme dans le regard de Remus - cette conviction qui hurlait monstre et s'auto-flagellant. Pourtant cela n'avait rien à voir avec sa nature. « Bien-sûr que si. » Levant les yeux au ciel, le Black n'arrivait pas à contenir son agacement. « Tu ne peux pas simplement tout ramener à ta nature, Remus. »  Siffla-t-elle entre ses dents, refusant d'entrer une fois encore dans cette discussion.

Il n'était pas raisonnable. Des quatre maraudeurs il était celui qui prenait les décisions les plus idiotes, qui se comportait comme un enfant capricieux, et qui refusait de changer d'opinion, s'arrêtant sur des préjugés et des détails. Il était déraisonnable, se soumettant à ses instincts et ses premières impressions avant de réfléchir - quand il se prenait à vouloir réfléchir. Il tentait de garder son calme, parlant d'une voix chaude de colère mais sans vibrer dans les aiguës. « Je sais tout cela. Je conçois que c'était la meilleure solution, car ça lui évitera de faire plus de victimes encore. Mais ça restait un être humain et je suis partagé entre la fierté d'avoir pu sauver des vies qu'il aurait sans doute pris dans les jours à venir, et l'horreur d'avoir tué quelqu'un. Je ne peux pas Sirius, je suis incapable de rentrer chez nous avec le sourire en t'annonçant joyeusement que j'ai pris une vie. Toi tu le peux peut-être, pour moi c'est au dessus de mes forces. » Il comprenait cela - il entendant les tiraillements de tristesse et de perdition dans la voix de son petit ami. Il sentait les échos de son palpitant dans ses veines, il sentait son désarroi et sa colère envers lui par le lien qui s'était tissé entre eux. Il avait envie de le prendre dans ses bras, réagissant enfin aux mots de Remus - sans que cela ne soit utile. Son amant s'éloignait déjà, le foudroyant d'un regard noir et colérique qui le fit rester muet. « Je voulais simplement parler calmement avec mon amant, qu'il me rassure et qu'il apaise ma culpabilité pour ce soir. Mais laisse tomber, comme toujours lorsque ça concerne tes ennemis tu n'es pas capable de refréner la moindre haine. Même pour moi. » Il prit la remontrance comme un coup, ouvrant la bouche sans être capable de lâcher un mot - une fois encore. « Le sujet est clos, je vais prendre une douche. N'en parlons plus. » Il n'eut pas le temps de réagir que Remus était déjà à l'étage, se changeant sans doute pour entrer sous le jets d'eau.

La culpabilité le frappa de plein fouet. Remus avait raison - comme toujours - et lorsqu'il s'agissait des mangemorts, Sirius perdait tout sens d'humanité. Il pensait en ennemi, en guerre, en tuerie. Pas en homme. Inspirant profondément, il monta à son tour, laissant ses vêtements dans leur chambre avant de se glisser dans la salle de bain et dans la cabine de douche, rentrant doucement pour être certain de ne pas surprendre Remus - et lui laissait l'occasion de le mettre dehors au besoin. Il enroula ses bras autour de lui et embrassa son cou. « Excuses moi Rem... t'as raison, j'agis comme... Ca fait pas de toi un monstre. Le fait que tu t'interroge, que tu n'arrive pas à accepter la mort même celle d'un ennemi, ca prouve que tu es toujours toi. Tu es toujours humain, capable de sensibilité, d'altruisme, de sentiments... »  souffla-t-il en posant ses mains sur les hanches de Remus, doucement. « Ces sentiments que tu as... ne les refrène pas... Jamais. »


_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 2932
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Sam 1 Sep - 2:38

Premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black



« Tu ne peux pas simplement tout ramener à ta nature, Remus. » Il grogne dans sa barbe en refusant d'observer ou d'accorder le moindre regard à son homme. Il ne sait pas Sirius ce que c'est de vivre avec le loup en lui, il lui dit de ne pas tout ramener à sa nature mais elle est là sa nature, en lui et il ne pourra jamais changer cela. Elle fera toujours partie de lui et il est obligé de tout ramener à elle, car c'est ce qui est et qui il est. Alors oui peut-être qu'il ne devrait pas se traiter de monstre qui a pris un vie, peut-être qu'il ne devrait pas voir ça comme un agissement de Dante, le loup qui menace a tout moment de sortir et pourtant c'est ainsi, il le prend comme si c'était le lycan qui avait pris une vie, comme si la bête avait réussi enfin à assouvir ses pulsions meurtrières. Et ça personne ne peut lui comprendre, même si on lui dit souvent de ne pas tout ramener à la bête. Il sent que toute cette discussion prend une mauvaise tournure et ne veut pas continuer, car il ne veut pas voir le regard de son amant s'illuminer encore de cette folie propre à ceux qui deviennent dangereux lors de la guerre, qui ne font plus la différence entre les ennemis et les amis, qui tuent en mettant cela sur la défense. Il a parfois l'impression que son homme pourrait perdre pied si Remus n'était pas là, qu'il pourrait faire autant de victime que les mangemorts eux même tout en se cachant derrière la cause, derrière les idées. Il ne veut pas y penser ce soir, il a déjà l'esprit à l'envers et le cœur retourné en même temps que son estomac. Il veut juste... Se reposer et ôter de son corps cette odeur de sang, de cadavre et d'explosion, celle qu'il a sur lui et qui témoigne de la mort qu'il a causé il y a quelques heures. Alors il monte l'étage et trouve la salle de bain avant de se déshabiller et de se glisser sous la douche, sous le jet qu'il a réglé sur bouillant afin de se changer les idées, de tout oublier.

Et alors que la vapeur envahit doucement la cabine de douche, l'odeur de son homme se fait plus puissante, signe qu'il n'est pas loin et qu'il s'approche. Remus se tend aussitôt lorsqu'il entend la porte de la salle de bain s'ouvrir avant que son homme n'entre et ne vienne lui aussi dans la cabine de douche. Apparemment ce n'est pas pour reprendre leur dispute, c'est toujours ça. Remus attrape le shampoing au lait d'amande et s'en verse dans la main avant de commencer à savonner sa chevelure sombre, avec un petit soupir de plaisir. Masser son crane le détend à chaque fois. « Excuses moi Rem... t'as raison, j'agis comme... Ca fait pas de toi un monstre. Le fait que tu t'interroge, que tu n'arrive pas à accepter la mort même celle d'un ennemi, ca prouve que tu es toujours toi. Tu es toujours humain, capable de sensibilité, d'altruisme, de sentiments... » Il met sa tête sous le jet d'eau pour effacer les traces de savon de ses cheveux et enfin, se tourne pour faire face à son homme. Il soupire, doucement, avant de glisser ses mains sur le torse de son amant. « Ces sentiments que tu as... ne les refrène pas... Jamais. » « Je ne veux pas devenir un auror sans sentiments, qui est juste bon à tuer et qui au final devient aussi dangereux et imprévisible que les mangemorts. Je veux rester humain, même si ce sont nos ennemis et qu'ils n'hésiteraient pas à me tuer. Je n'hésite pas tu sais, lorsque je dois lever ma baguette. Mais je ne veux pas oublier que ce sont des humains. Est-ce que leur idéologie pardonne mon geste ? A partir de combien de victimes cela les rend monstrueux et donc mon geste est considéré comme bénéfique ? » Dit-il doucement avant d'attraper la bouteille de gel douche et d'en mettre une dose généreuse entre ses mains. Puis sans cesser de poser des questions, il commence à savonner son amant avec douceur, son torse et son dos, s'attardant pour le masser quelques fois. « Mais au final le fait de tuer ne me rend pas tout autant critiquable qu'eux ? » En proie a ses angoisses, il a conscience qu'il pose peut-être des questions bêtes mais il a besoin d'avoir des réponses, même si c'est pour qu'on lui dise qu'il ne devrait pas angoisser. « Et si je ne suis pas fautif, pourquoi j'ai ressenti du soulagement à l'idée de prendre sa vie ? »

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Dim 2 Sep - 20:15

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


Il refusait de voir Remus s'éloigner - l'angoisse lui étreint la gorge alors que son amant disparait dans le couloir. Figé, soudainement incapable de penser il se focalisait sur la seule idée de le retrouver. De se faire pardonner son incapacité à penser en être humain - à voir le monde en noir et blanc, considérant qu'il se trouvait des êtres à tuer pour survivre. Deux seules réponses à une existence belliqueuse qu'il menait depuis qu'il avait décidé de quitter sa famille. Il vivait en tension, persuadé qu'un jour ce passé reviendrait pour le tuer - se persuadant qu'il devrait être prêt à tuer le premier. Alors il ne pensait plus en terme d'humain ou de famille - ils étaient des ennemis masqués à faire disparaitre de la surface de la terre s'il voulait voir le monde s'illuminer à nouveau. Il ne voulait pas penser à qui se trouvait sous le masque, ou s'ils étaient sûrs de faire le bien. Eux.
Ils étaient le mal, ils étaient l'ennemis, ils devaient mourir. La logique de cette pensée ne trouvait aucune résistance dans son esprit. Aucun écho à quelques empathie ou compassion humaine. Ils mourront - parce qu'il n'avait aucune envie d'être celui qui rendrait son dernier souffle.

Mais Remus était un être empathique et compatissant. Il voyait toujours le meilleur chez les autres, se souvenant qu'il brillait une lueur d'humanité en chacun. Il le voyait - se disant lui même monstre tout en étant le meilleur d'entre eux. Il voyait et pardonnait les erreurs et les violences de Sirius, en voyant une lumière chez lui que le Black ne voyait pas lui même. Alors il comprit - ou se décida enfin à tenter de voir le monde par le regard de son amant. Il le rejoignit dans la douche, se serrant contre lui en parlant d'une voix faible et peu assurée. « Je ne veux pas devenir un auror sans sentiments, qui est juste bon à tuer et qui au final devient aussi dangereux et imprévisible que les mangemorts. Je veux rester humain, même si ce sont nos ennemis et qu'ils n'hésiteraient pas à me tuer. Je n'hésite pas tu sais, lorsque je dois lever ma baguette. Mais je ne veux pas oublier que ce sont des humains. Est-ce que leur idéologie pardonne mon geste ? A partir de combien de victimes cela les rend monstrueux et donc mon geste est considéré comme bénéfique ? » Il voudrait répondre - mais ces questions il ne se les ait jamais posé. Il ne voulait pas penser autant, il ne voulait pas se mettre à réfléchir aux vies et aux pensés de ses ennemis. Il ne voulait pas les comprendre ou les justifier. Il se le refusait - tout comme il refusait de penser à son enfance heureuse, ou aux pensés qui étaient les siennes en rentrant à Poudlard. Ce qu'il prenait pour logique et normale - de se méfier des nés moldus, et de détester les créatures. Il ne le voulait pas, mais lorsque Remus se tourna vers lui, il n'eut d'autres choix que de se perdre dans son regard, et dans ses inquiétudes. « Mais au final le fait de tuer ne me rend pas tout autant critiquable qu'eux ? » Il secoue la tête en réponse, refusant de voir les choses ainsi sans risquer de devenir fou. Remus n'était pas critiquable, ni condamnable. C'était une chose dont il était certain. « Et si je ne suis pas fautif, pourquoi j'ai ressenti du soulagement à l'idée de prendre sa vie ? » « Parce que tu sais au fond de toi que c'est la chose à faire. » répondit-il sans l'ombre d'un doute. « Et parfois la bonne chose à faire n'a rien d'agréable ou de facile. Et ca demande du courage pour le faire malgré tout. »  Continua-t-il en passant une main sur le visage de Remus.

Il sentait les doigts de son amant passer sur son corps nu et mouillé, la mousse se formant entre eux. Il le laissa faire, sachant que la distraction lui était bénéfique. Il attendit que Remus termine pour en faire de même, prenant une noisette de gel douche pour venir caresser tendrement le corps de Remus, le lavant de ses inquiétudes et de sa fatigue. « Tu es quelqu'un de bien Remus. Tu sais voir le meilleur chez les autres, ce qu'ils manquent de voir bien souvent. Tu sais voir au-delà du masque et des actes répréhensibles pour comprendre pourquoi. Et ca fait de toi quelqu'un de bien. Mais parfois... Parfois il est impossible de sauver ceux qui se trouvent en face. Il est impossible d'ôter l'emprise de la magie noire sur leur esprit, et leur envie de sang. Alors la mort est la seule option - et là encore tu as le courage de lever ta baguette pour faire ce qui doit être fait. »  Dit-il doucement, avant d'arrêter tout mouvement et de fixer son petit ami dans les yeux. « C'est cela qui te différencie des autres, de tes ennemis. Toi, tu les vois comme des êtres humains. »



_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 2932
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Mar 4 Sep - 1:39

Premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black



« Parce que tu sais au fond de toi que c'est la chose à faire. » « J'sais pas. » Qu'il répond, ne voulant pas voir que son amant a raison ou tord peut-être. Il fait ce qui doit être fait, sans se demander si c'était la chose à faire et si il a une excuse pour faire cela. Pourtant ça n'apaise pas ses angoisses de se dire qu'il a peut-être sauvé indirectement des vies, qu'il a peut-être fait quelque chose de bien. Il a tué, indirectement et c'est tout ce qu'il regarde Remus. Ouais son formateur est en vie, lui aussi, des gens qui auraient été la victime de ce mangemort ne seront pas touchés peut-être. Mais c'était une vie et personne n'est dans l'esprit de Remus pour comprendre ça, pour saisir la portée de cette pensée dans l'esprit du loup garou. Une vie en vaut elle une autre ? Dans ce cas là oui sans doute, la vie d'un mangemort dangereux vaut moins qu'un sang-mêlé qui n'a rien demandé. Mais le meurtre est autant condamnable. « Et parfois la bonne chose à faire n'a rien d'agréable ou de facile. Et ca demande du courage pour le faire malgré tout. » « J'sais pas si c'est du courage ou du masochisme. » Qu'il dit simplement en poussant un soupir, avant de se laisser aller au bien être de la douche, au calme que l'eau chaude lui apporte. Et lorsque son amant vient caresser sa peau pour le laver, détendant chacun de ses muscles, Remus se laisse aller à poser sa tête contre la parois de la douche pour se laisser masser. Il a besoin de ça, de sentir qu'il n'est pas seul et qu'il peut aborder le sujet avec son amant, sans avoir l'droit à des compliments alors qu'il n'y a rien d'admirable à avoir fait ça.

« Tu es quelqu'un de bien Remus. Tu sais voir le meilleur chez les autres, ce qu'ils manquent de voir bien souvent. Tu sais voir au-delà du masque et des actes répréhensibles pour comprendre pourquoi. Et ca fait de toi quelqu'un de bien. Mais parfois... Parfois il est impossible de sauver ceux qui se trouvent en face. Il est impossible d'ôter l'emprise de la magie noire sur leur esprit, et leur envie de sang. Alors la mort est la seule option - et là encore tu as le courage de lever ta baguette pour faire ce qui doit être fait. » « Pourtant tuer quelqu'un brise l'âme non ? Ca rend fou, surtout lorsqu'on tue avec l'aide la magie. C'est connu, c'est ce qu'on nous explique à Poudlard. Pourquoi moi aussi je ne tomberais pas dans la folie alors, si l'meurtre est un tel danger ? » Qu'il demande en se laissant masser doucement, venant bouger des épaules sous les doigts de son homme pour faire craquer ses muscles. Ca fait du bien, ça l'aide à parler plus calmement et à essayer de comprendre les troubles dans son esprit. « C'est cela qui te différencie des autres, de tes ennemis. Toi, tu les vois comme des êtres humains. » « T'crois que ça va durer ? Moi aussi je pourrais prendre goût au meurtre tu crois ? » Il l'sait, il en a entendu parler. « Il y a des aurors qui deviennent des dangers tu sais. » On le lui a dit, ce n'est pas un secret en plus, que des aurors prennent goût au combat, au meurtre, au danger et qu'ils en deviennent des ennemis du ministère ou de la sécurité. Et si lui aussi ça lui arrivait ? Il se rince enfin et sort de la douche après avoir déposé un baiser sur la bouche de son amant. Il s'enroule dans une serviette et se laisse sécher naturellement, ayant envie de rester en serviette même si la magie aurait pu l'aider à sécher plus vite. Il aime garder ses habitudes de moldu parfois. « Ca t'dis qu'on mange dans le petit bistrot en bas de la maison ? J'ai envie de m'faire une belle part de haggis. »

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4341
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   Dim 9 Sep - 14:39

premiers ordres

@Remus D. Lupin & @Sirius O. Black


 L'eau était brûlante sur sa peau froide, mais moins que la paume de Remus qui passait sur ses muscles. Il le regardait, savourant ce moment qui n'appartenait qu'à eux, ce sentiment d'apaisement qui l'étreignait chaque fois qu'il se retrouvait dans les bras de son amant. Cette évidence qu'il lui appartenait, et que Remus était à lui, uniquement. Cette dépendance qui le rendait fou et ivre d'émotions, pouvait le montrer stupide et intransigeant. Il était terrifié à l'idée de le perdre, et ne pouvait vivre sans lui. Jamais. Remus était une part de lui, et sans aucun doute la meilleure. S'il était capable de le décevoir, parce qu'il restait un Black, épris de magie noire et de colère, il tentait constamment d'être meilleur pour lui. D'être l'homme que Remus méritait d'avoir - parce qu'il était aussi bien trop égoiste pour risquait qu'il trouve ce bonheur dans les bras d'un autre. Il voulait être son homme parfait.
Il cherchait les mots pour l'apaiser, pour comprendre sa douleur et ses peurs. Il cherchait les mots, le tenant contre lui sous l'eau chaude, se laissant être vulnérable, et protégeait Remus de ses propres peurs. « J'sais pas si c'est du courage ou du masochisme. » « Un peu des deux peut être. » dit-il avec un ton plus moqueur et amusé. Il ne doutait pas du courage de Remus, de sa capacité à voir les choses telles qu'elle était, et à faire ce qu'il fallait. Pas parce que c'était facile, mais bien parce que c'était ce qu'il fallait faire. C'était la preuve qu'il était un homme bien, malgré ce qu'il en disait lui-même. Il doutait, parce qu'une fois par moi il était capable de tuer quiconque croisait son chemin. MAis le loup ne définissait pas l'humain - c'était une chose que Sirius avait appris il y a longtemps déjà.

« Pourtant tuer quelqu'un brise l'âme non ? Ca rend fou, surtout lorsqu'on tue avec l'aide la magie. C'est connu, c'est ce qu'on nous explique à Poudlard. Pourquoi moi aussi je ne tomberais pas dans la folie alors, si l'meurtre est un tel danger ? » « Parce que tu ne tue pas pour le plaisir. Tu l'as dit toi-même : c'était un accident. Tu ne jouis pas de ce pouvoir sur les autres, tu ne laisse pas la magie emporter ton esprit et dévorer ton âme. » Dit-il doucement, passant tendrement une main sur le torse de Remus, recherchant constamment son regard, essayant de l'apaiser. « T'crois que ça va durer ? Moi aussi je pourrais prendre goût au meurtre tu crois ? » « Jamais. Je l'ai déjà vu, ce gout du sang assombrir l'âme d'un sorcier. Et tu n'as rien de sombre Moony. Je ne laisserai pas cela arriver, je te le promets. Tu es... »  Il inspira profondément, posant son front sur celui de son amant. « Tu es plus fort que tu ne le crois. Tu es le meilleur d'entre nous, Rem. »  Assura-t-il d'une voix qui ne supporterait pas d'être contredite. « Il y a des aurors qui deviennent des dangers tu sais. » « Pas tous. Pas toi. »  Dit-il encore, en se penchant sur les lèvres de Remus pour l'embrasser tendrement.
Sa proximité lui faisait de l'effet, mais il contint son désire pour être simplement contre lui. Pour être là pour lui, jouer son rôle de petit ami à la perfection, plutôt que de se monter les tours, et de n'écouter que sa folie. « Ca t'dis qu'on mange dans le petit bistrot en bas de la maison ? J'ai envie de m'faire une belle part de haggis. » Il sourit, passant une main sur la joue de Remus avant de couper l'eau et de sortir de la cabine. « Mieux que ca : on va chercher du haggis et on le mange devant la télévision ? »  Proposa-t-il avant de passer une serviette autour du corps de Remus, préférant profiter de sa chaleur qu'user de la magie avant de le sécher. Profitant de lui, simplement. Et de ces moments qui n'appartenaient qu'à eux.



_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers ordres (wolfstar)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers ordres (wolfstar)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» A vos ordres mon général !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde magique :: Butterbeer Cork-
Sauter vers: