AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 heal me (dormi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: heal me (dormi)   Dim 22 Juil - 16:37


Tu te souviens, je pensais qu'il existait un paradis et un enfer. Qu'au paradis irait les gens bien, et qu'en enfer se retrouvait les méchants - ce sont ceux qui font du mal, qui détruisent, et qui tuent. Je pensais que c'était normal et facile. Mais à présent je doute même qu'il existait autre chose que l'enfer.

C'est la douleur qui la réveilla en premier. Elle se tordit d'inconfort alors que sa jambe lui semblait incroyablement lourde. Sa tête frappa en second - ses pensés se répercutant comme dans une cage à se renvoyer encore et encore sans qu'elle puisse les retenir. Elle grimaça, geint de cette douleur qui grandissait à mesure qu'elle reprenait conscience. Elle essaya de comprendre où elle se trouvait, s'éveillant dans un lieu qu'elle ne reconnaissait pas à priori mais qui lui était familier. Incapable de réfléchir, elle ferma les yeux de nouveau, voulu bouger son bras qui était aussi lourd que le reste de son corps. Elle devait pouvoir faire un mouvement, essaya encore, et lourdement fit monter sa main jusqu'à son visage pour frotter ses yeux et reprendre un peu connaissance.
Elle se souvenait être partie travailler au Trois Balais, comme toujours dés que les vacances commençaient. Elle se souvenait d'un service pour le moins calme, de clients adorables, et de bons pourboires. Puis - puis elle marchait dans la rue, sentait la douleur lui disloquait les yeux, et rien de plus. Rien de plus qu'à présent son esprit embrumé.

Elle avait mal - et ouvrant encore les yeux elle était décidé à découvrir où elle se trouvait et ce qu'il était advenue. Il lui fallut une minute de plus pour sentir les méandres d'un souvenir lui revenir. « Maemi. » Souffla-t-elle en se souvenant que la chambre dans laquelle elle se trouvait, était celle de sa petite amie. Elle la reconnaissait à présent, avec ses teintures, et ses rideaux d'belles couleurs, sa décoration si elle, et son balai dans un coin. Elle se retourna pour se découvrir seule dans les draps cependant, et une potion sur le côté avec un mot - bois moi - entouré d'un coeur tracé à la main. Elle se fit pas prié, fit quelques efforts pour boire le dit breuvage et se sentit plus légère soudainement. La douleur disparut, et elle se sentit prête à sortir du lit, se découvrant en boxer, et en débardeur - des vêtements qui ne lui appartenaient pas, mais elle n'avait pas envie de trouver autre chose. Elle savait que le manoir des Feuerbach était immense, sortant de la pièce, elle se retrouva dans un couloir. « Maemi ? Tu es là ? » Appela-t-elle encore en s'avançant pied nu, le coeur battant, et l'impatience de retrouver sa petite amie et d'avoir des réponses à ses questions, lui faisant oublier comment rejoindre le salon ou la cuisine de là où elle se trouvait - encore désorientée, elle pouvait mettre moins de deux minutes à se perdre.

_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Ven 3 Aoû - 0:29

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



C'est avec des cauchemars agités qu'elle a pu fermer les yeux. Le corps incapable de s'apaiser, la douleur dans sa poitrine lui vrillant le corps, c'est comme si même son cœur avait été trop fatigué et trop effrayé pour simplement battre correctement et que lui aussi avait trop donné. La peur et l'angoisse de se dire que peut-être le diagnostic aurait pu être plus dangereux, plus violent que celui-ci. Mais Oswin l'a aidée lors des soins, il l'a aidée à faire avaler des potions à sa petite amie endormie, avec l'idée que ce sommeil ne serait pas pour toujours. Les pires douleurs seront psychologies apparemment, c'est du moins ce que ce frère a dit lorsqu'il a eut terminé de recoudre l'arcade sourcilière de sa petite amie. Et une fois que les os semblaient repousser, que le sommeil était bien là et qu'il allait lui permettre de récupérer, ils ont finis par aller au lit. Oswin jurant qu'il ne quitterait pas la maison et Maemi déclarant que de toute façon, elle ne parviendrait pas à dormir correctement. Alors elle a trouvée refuge sur un fauteuil à côté du canapé où reposait Dorcas. Et là, le corps recroquevillé elle a pu trouver quatre heures de sommeil. Avant de se réveiller en sursaut, le front trempe de sueur et le cœur prêt à sortir de sa poitrine. Un cauchemar, le corps de sa petite amie se tordant de douleur sous des sorts, des tortures diverses. Et comprenant qu'elle ne pourrait plus se rendormir elle a décidée d'accompagner Dorcas dans une pièce plus intime alors, avec un sort pour faire doucement léviter le corps de sa petite amie, elle l'a emmenée jusqu'à son lit avant de poser à côté d'elle une potion avec un petit mot. Enfin elle a rejoint la salle de bain au bout du couloirs pour se faire couler un bain chaud. Hors entre la chaleur, les bulles de savon magique et l'épuisement il ne lui a pas fallu plus de quelques minutes avant de se rendormir une fois encore, le corps immergé dans un grand bain bien chaud.

Réveillée quelques heures après par un appel, elle en sort la tête de l'eau avec hâte avant de sortir de la baignoire, manquant de glisser et de s'ouvrir le crâne. Dorcas la cherche, elle entend sa voix anxieuse dans le couloir et elle ne doit pas la laisser plus de quelques minutes seule, au risque qu'elle panique. Alors elle enfile un peignoir aussi vite que possible et ouvre la porte de la salle de bain pour tomber sur sa petite amie, de dos, pieds nues et le corps portant divers bandages. « Do' je suis là ! » Et elle s'approche, les mains en avant en signe de paix afin qu'elle ne panique pas. « Comment tu te sent ? Tu as pris la potion ? » Qu'elle lui demande enfin en venant glisser ses mains sur ses hanches, observant son visage pour déceler la moindre trace de douleur ou autre chose. « As-tu faim ? »


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Jeu 9 Aoû - 21:12

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, j'ai rêvé une fois que je savais voler. Je passais au-dessus des villes et des maisons qu'on habitait - dans mon rêve t'étais avec moi, parce que tu l'as toujours été. C'est là ta place, avec moi dans le ciel. A voler au-dessus du monde, pour que rien ne puisse nous atteindre.

Elle marche, ignorant où ses pas la mènent. Elle est perdue, reconnaissant des lieux sans savoir où elle est. Elle est chez Maemi - elle le sait, mais se trouve pas capable de savoir où. Où. Pourtant elle a traversé ses couloirs des centaines de fois depuis qu'elle est enfant - les Feuerbach ont jamais eut de mal à la laisser entrer chez eux dés lors qu'elle a fait apparaitre une fleure dans les mains de leur fille - dés lors qu'elle a prouvé être comme eux. Sorcière. Ce pouvoir qui lui glisse dans les veines et la fait grimacer aujourd'hui.
Elle marche bien nue, et le sol est froid sous ses pieds, mais elle le sent à peine - parce que le reste de son corps hurle et exige le repos. Son esprit est pas capable de se poser, cela dit. Elle a besoin - elle veut - elle doit - Maemi. Elle doit trouver Maemi, s'assurer qu'elle aille bien. Elle le doit - son palpitant réclamant d'avoir les battements jumelles contre sa peau. Elle marche, l'appelle en se souvenant pourquoi elle est ici. Le temps passe, le silence pour réponse est rompu par des bruits de bas rapides puis une porte - « Do' je suis là ! » - elle se retourne et fais cent mètres pour retrouver l'origine de la voix.

Elle est là. Elle est là. Dans un peignoir, l'air fatigué, et inquiet. Pourquoi inquiet ? Elle voudrait ouvrir la bouche pour la rassurer mais ne trouve rien à dire - elle a la gorge sèche, en réalité. Et mal partout - absolument partout. « Comment tu te sent ? Tu as pris la potion ? » « La potion ? » Qu'elle demande en fronçant les sourcils, trouvant pas de logique à cette question. Quelle potion ? Elle voit Maemi s'approcher en levant les mains, se sent l'envie de pleurer l'envahir sans comprendre. « As-tu faim ? » Elle secoue la tête, les mains de sa petite amie sur elle sont tendres mais hésitantes, et elle sait pas le comprendre. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je - je me suis réveillée seule, je sais pas pourquoi je suis là ? » Demanda-t-elle en déglutissant difficilement. Elle essaie de faire un pas de plus mais sa jambe finit par lâcher et elle se raccrocher aux épaules de son amante, un sanglot lui échappant. « J'ai mal partout. Maemi - pourquoi j'suis recouverte de bandage ? Pourquoi ... ? » 


_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Dim 12 Aoû - 20:07

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



L'eau est glacée lorsqu'elle saute de la baignoire, là où elle c'était endormie. Elle ne sent pas le froid qui englobe son corps, elle a simplement le cœur qui bat trop vite, elle a ses joues qui s'éveillent et son souffle qui devient plus rapide, n'y croyant pas lorsqu'elle entend la voix de sa petite amie qui l'appelle. Elle veut la voir, elle veut la rassurer, elle veut s'assurer que Dorcas va bien et entendre cette voix est déjà un bon début. En espérant que ça ne soit pas encore un de ses cauchemars qui cherche à la torturer, en espérant que ça ne soit pas l’illusion d'un cerveau fatigué et d'un esprit tiraillé par le stress, la faisant entendre ce qu'elle désire le plus à savoir, la voix de la femme qu'elle aime. Lorsqu'elle ouvre la porte et qu'elle la voit, debout et mal en point mais surtout debout elle s'empresse de courir vers elle, manquant de glisser et de s'ouvrir le crane. Et aussitôt ses mains se placent sur les pansements, comme si elle pouvait par ce toucher apaiser les hématomes qui salissent la peau de celle qu'elle aime. « La potion anti-douleur. » Qu'elle lui répond doucement, comprenant qu'elle ne l'a pas prise alors. Ce n'est pas grave, rien n'est grave maintenant que Dorcas est debout. « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je - je me suis réveillée seule, je sais pas pourquoi je suis là ? » « Viens avec moi... Je vais t'expliquer. » Qu'elle dit mais le pas est trop difficile et la jambe de sa petite amie semble lâcher. « J'ai mal partout. Maemi - pourquoi j'suis recouverte de bandage ? Pourquoi ... ? »  Heureusement elle la rattrape et doucement, en la portant le plus possible et en faisant surtout attention aux endroits où elle pose ses mains elle la guide vers le salon, avant de l'installer dans le canapé moelleux. Elle va répondre mais son corps est épuisé, elle doit de ce fait s'installer confortablement afin de minimiser ses efforts. « Allonge toi Do'... S'il te plaît obéis moi pour une fois. » Lui dit-elle avec tendresse et douceur, glissant sa main sur la joue de sa petite amie pour la câliner.

« Tu as été attaquée hier soir par des mangemorts. Sans doute deux ou trois... Tu allais travailler quand ils t'ont attrapés non loin du bar. Heureusement que je ne vis pas loin, tu t'es traînée jusqu'à chez moi avant de t'effondrer dans mes bras. Avec Os' nous avons soignés tes blessures, bandés tes plaies et nous t'avons donné des potions. Tu as quelques côtes fêlées et beaucoup d'hématomes... Tu as pas mal saignée du nez et de la tête aussi. Comment tu te sent ? » Lui dit-elle en prenant le petit flacon de potion et en l'ouvrant, avec un petit pop alors que le bouchon en liège saute dans sa main. « Allez avale ça, ça te fera passer la douleur. Tu veux boire ou manger quelque chose Do ? » Lui propose Maemi avec douceur, ne pouvant cacher le tremblement de sa voix de voir sa petite amie ainsi. « Tu te souviens de quelque chose ? »


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Dim 26 Aoû - 17:26

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, j'ai eut peur de mourir. J'ai toujours su que j'avais peur de mourir - après tout c'est une peur logique - mais à voir la mort de si près, la sentir me lécher les os et chaque parcelle de mon corps, j'ai eut peur. Parce que je savais que je n'allais pas survivre, et que je ne pouvais rien faire pour l'empêcher.

« La potion anti-douleur. » Elle ouvrit la bouche sans qu'aucun son n'en sortent. Son esprit était embrumé par les tiraillements de son corps - elle était incapable de penser avec cohérence, ou de trouver le moindre sens à ce qu'il se passait. Elle essayait de dissiper les brumes de son esprit malade, mais ne trouvait rien pour se raccrocher à la réalité. Sauf Maemi - Maemi était devant elle, enroulée dans une serviette épaisse, et la regarder avec un air insondable. C'était nouveau, elle avait l'air perdue elle aussi - perdu et inquiète, et Dorcas détestait sentir que c'était de sa faute. « Viens avec moi... Je vais t'expliquer. » Elle opina - se laissant faire - bien que rapidement ses jambes lâchent la faisant se raccrocher aux épaules de sa petite amie dans un cri de surprise. Elle sentait son regard se brouiller de larmes - ne sachant plus comment réagir ou que faire. Quoi penser.
Maemi la porta à moitié jusqu'au salon qu'elle reconnut difficilement, la plaçant près d'un des canapés moelleux de Feuerbach. « Allonge toi Do'... S'il te plaît obéis moi pour une fois. » Elle n'eut pas la force d'aller à l'encontre de sa petite amie, se laissant glisser sur les coussins, et trouvant une position d'où elle ne souffrait pas trop. Elle resta là à reprendre son souffle alors que d'un geste tendre Maemi lui caressait le visage.

Elle sentait encore les méandres de la panique, l'inquiétude qui lui serrait le ventre, et la peur de chaque mouvement ou bruit qu'elle ne s'expliquait pas. « Tu as été attaquée hier soir par des mangemorts. Sans doute deux ou trois... Tu allais travailler quand ils t'ont attrapés non loin du bar. Heureusement que je ne vis pas loin, tu t'es traînée jusqu'à chez moi avant de t'effondrer dans mes bras. Avec Os' nous avons soignés tes blessures, bandés tes plaies et nous t'avons donné des potions. Tu as quelques côtes fêlées et beaucoup d'hématomes... Tu as pas mal saignée du nez et de la tête aussi. Comment tu te sent ? » « Avec Os ? »  Demanda-t-elle, perplexe à l'idée de voir sa petite amie être aidée de son frère. Pour ce qu'elle savait ils se détestaient ou préféraient jouer à la guerre froide plutôt que de passer du temps ensemble. Peut être dormait-elle encore ? « J'ai mal. Partout. Je crois. » Dit-elle avait de voir Maemi lui tendre un flacon et de reconnaitre l'horrible potion anti-douleur. Elle l'avait déjà expérimentée suite à une mauvaise chute dans les escaliers de Poudlard. Mais ne trouva rien à redire quand sa petite amie le lui plaça dans les mains. « Allez avale ça, ça te fera passer la douleur. Tu veux boire ou manger quelque chose Do ? » Elle opina, prenant son courage à deux mains pour boitte la potion entièrement et ravaler la nausée qui la saisit immédiatement. « Un truc qui fera passer l'gout s'il te plait… » Dit-elle d'une petite voix, bien qu'elle ne se trouvait pas affamée. Elle ne savait pas si elle serait capable de manger quoi que ce soit, mais elle était prête à essayer pour ne pas garder le gout immonde dans la bouche. « Tu te souviens de quelque chose ? » Elle secoua la tête, inspirant profondément et essayant de faire disparaitre la brume dans son esprit.

« Je sortais du bar pour rentrer. J'marchais je… Je crois que je suis passée par l'allée des Embrumes. Faut pas mais - mais j'avais hâte d'revenir ici. Et là - »  Elle parlait lentement, essayant de retrouver les brides de souvenir, bien que la migraine lui frappait contre le crane durement. « Y avait des sorcières - deux ou plus je… J'sais pas… »  Elle sentait son coeur se mettre à battre plus vite, et l'air commençait à lui manquer. Alors seulement elle se rendit compte qu'elle était en train de pleurer. « J'sais pas - j'sais pas c'que j'ai fait mais elles étaient… en colère ? J'ai rien fait d'mal Mae… J'te jure. »


_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Sam 1 Sep - 2:47

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



Oswin l'a aidée hier soir. C'est assez fou pour qu'elle croise le regard de sa petite amie et qu'elle lise l'étonnement dans ses yeux. Mais c'est un fait, son frère l'a aidé à soigner, laver et prendre soin de sa petite amie. Comme un grand frère voulant aider la petite amie de sa sœur, sans que cela ne finisse en guerre froide ou carrément en conflit dans toute la maison. C'est déjà arrivé mais hier soir, ni l'un ni l'autre ne semblait avoir envie de se battre et de se lancer des injures. Et c'est apaisant de se dire que lui sait pour son couple, qu'il ne juge pas et que peut-être leur relation va s'apaiser assez pour qu'elle retrouve un semblant de bonne entente avec son frère aîné. Et hier soir son aide a été précieuse et ça l'a touchée à Maemi, assez pour qu'elle lui souhaite sincèrement de passer une bonne nuit et qu'elle le remercie avec le sourire, lorsque son frère a décidé de monter. Il voulait rester mais ses yeux se fermaient à cause de la fatigue, elle a été obligée de batailler pour qu'il rejoigne son lit et qu'il ne reste pas à dormir par terre. Elle ira le reveiller tout à l'heure pour lui donner des nouvelles mais pour l'instant, il a besoin de se reposer. Lui aussi a de la fatigue psychologique qu'il doit apaiser. « Un truc qui fera passer l'gout s'il te plait… » Elle hoche la tête et appelle l'elfe de maison, avant de lui demander un petit déjeuner complet pour deux personnes. Pas sure qu'elles touchent grand chose mais il devrait y avoir sur les plateaux de quoi faire passer la nausée de sa petite amie. Et si elle a mal partout, la potion devrait quand même apaiser ses douleurs diverses. C'est toujours ça. L'elfe de maison revient dans un petit bruit de cloche, tenant dans chaque main un plateau qu'il dépose sur la table basse. « Qu'est ce qui te ferait envie ? » Qu'elle demande avant d'attraper un verre de jus d'orange et de le tendre à sa petite amie. « Ca te fera passer le goût. » Qu'elle lui dit en l'incitant à boire avec un petit sourire, sentant tout de même qu'elle est soulagée de la voir réveillée.

« Je sortais du bar pour rentrer. J'marchais je… Je crois que je suis passée par l'allée des Embrumes. Faut pas mais - mais j'avais hâte d'revenir ici. Et là - »  Et là l'attaque sans doute, en tout cas elle a le regard dans le vide et la voix tremblante de ceux qui se souviennent de quelque chose d'effrayant. « Y avait des sorcières - deux ou plus je… J'sais pas… » Elle lui pose la main sur le bras et commence à la câliner avec douceur. « Calme toi Dorcas, tu ne risques rien ici. Tout est fini, ils ne te toucheront plus... » Qu'elle lui dit en cherchant son regard, venant effacer les larmes qui sillonnent maintenant le visage pourtant doux de son amante. « J'sais pas - j'sais pas c'que j'ai fait mais elles étaient… en colère ? J'ai rien fait d'mal Mae… J'te jure. » « Bien-sûr que t'as rie fait d'mal Do... J'le sais. T'as juste été la victime de deux barges qui voulaient t'punir pour quelque chose dont tu n'es pas responsable. A savoir ton admission à Poudlard et ton statut de sang. » Qu'elle lui dit en se rapprochant d'elle pour lui apporter un peu de chaleur humaine, de douceur et de réconfort. Lentement, pour ne pas effrayer sa belle lionne. « Tu t'souviens d'un visage ou d'un prénom ? De quelque chose, comme un détail particulier ? » Murmure la jeune Serpentarde, voulant savoir si quelque chose pour lui permettre de découvrir l'identité de ceux qui ont fait ça. Elle se vengerait c'est un fait ouais et nul doute qu'elle prendrait des risques, mais on a touché la personne qu'elle aime le plus au monde et ça, elle ne peut pas simplement vivre avec sans se venger.


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Sam 8 Sep - 14:31

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, notre enfance me manque parfois. Lorsque la seule inquiétude que nous avions c'était d'être certaine qu'il fasse beau pour passer notre temps dehors. Pouvoir courir, et profiter de la chaleur pour trouver un coin d'herbe et voir les fleurs pousser sous nos paumes brûlantes.

Elle essayait de retrouver ses esprits, combattant la migraine qui vraillait sa tête et lui donnait envie de rester allongée. Ce ne fut pas long avant que Maemi ne lui trouve une place sur le canapé, et ne lui laisse aucun autre choix que de se laisser tomber dessus, délicatement. Elle y restait, la saveur âpre de la potion anti-douleur lui donnant la nausée malgré tout. « Qu'est ce qui te ferait envie ? » Elle ouvrit la bouche sans trouver de quoi répondre. Elle avait envie de dormir, ou de se réveiller dans les bras de Maemi. Certainement pas seule, et blessée dans la chambre d'ami de sa petite amie. Elle voulait se souvenir, bien qu'une peur lascive lui étreignait la poitrine. Elle voulait oublier le gout de la potion, mais n'avais pas assez faim pour réclamer quoi que ce soit. Alors c'est Maemi qui choisit un jus d'Orange qu'elle prit machinalement. « Ca te fera passer le goût. » Elle but à grandes gorgées le verre jusqu'à ce qu'il n'en reste rien, soupirant d'aise de sentir le gout de la potion disparaitre pour l'acidité sucrée du fruit.

Elle devait retrouver ses esprits, s'obligeant à retrouver un semblant de sensation pour dire à Maemi ce qu'il s'était passé. Mais son coeur perdit le rythme, et elle se retrouva à perdre le souffle, la vision troublée par des émotions qu'elle n'arrivait pas à contrôler. « Calme toi Dorcas, tu ne risques rien ici. Tout est fini, ils ne te toucheront plus... » Elle chercha la main de Maemi, l'attirant contre elle pour se perdre dans son parfum. Elle ne risquait plus rien, tout allait bien, elle était en sécurité. Elle s'obligeait à respirer profondément pour reprendre le contrôle sur les sanglots qui risquaient de l'assaillir. Elle se souvenait de la douleur, de l'attaque soudainement, mais elle était incapable de comprendre pourquoi. Pourquoi ? Qu'avait-elle fait de mal pour mériter cela ?
Soudainement Maemi prit son visage en coupe, et elle se perdit dans les orbes familières, retrouvant un semblant de pleinitude. « Bien-sûr que t'as rie fait d'mal Do... J'le sais. T'as juste été la victime de deux barges qui voulaient t'punir pour quelque chose dont tu n'es pas responsable. A savoir ton admission à Poudlard et ton statut de sang. » Elle ouvrit la bouche, mais ne fit sortir d'un bruit étrangler. Elle ne pensait pas être victime de ces mangemorts. Elle en avait entendu parler, dans des rumeurs, mais rien de plus. Elle avait toujours mis un point d'honneur à se faire discrète, à rester à sa place, à se faire oublier. ET à présent elle était une victime. Et ignorait comment elle devait réagir. « Pourquoi moi... ? C'était... c'est injuste. C'est... »  Immorale, immuable. Elle ne trouvait pas les mots. Simplement.

« Tu t'souviens d'un visage ou d'un prénom ? De quelque chose, comme un détail particulier ? » Elle ferma les yeux, attirant Maemi sur le canapé à ses côtés, et se laissa tomber en boule contre elle. Elle voulait la sentir proche, fermant les yeux pour tenter de retrouver des brides de souvenirs. « Elles... Elles étaient masquées. Au début - je crois. Mais j'les connaissais pas. Les voix, tout ca... Ca m'disait rien. »  Admit-elle au bout de plusieurs minutes, la respiration laborieuse, et l'esprit apaisé par la potion. « C'tait noir je... J'crois qu'elles ont utilisé... un sortilège impardonnable sur moi. J'sais pas - j'me souviens pas... »


_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Dim 23 Sep - 1:00

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



Ca la tue de la voir dans cet état sa petite amie, de la voir avec des plaies, des bandages, de la douleur qui fait grimacer son visage. Ca tue le cœur de Maemi et elle pourrait hurler de rage pour ça, elle pourrait partir combattre le mangemort sans même hésiter si seulement Dorcas n'avait pas tant besoin d'elle. Elle sait qu'elle a promis hier à son frère de ne pas prendre de risque, dans cette guerre. Car il semblait vraiment touché Oswin par l'optique qu'elle ne soit attaquée ou blessée suite à une mauvaise rencontre. Mais sa petite amie elle ne peut pas simplement la regarder partir au combat sans la suivre, c'est au dessus de ses forces. Et puis Dorcas irait sans réfléchir, Maemi doit être là pour surveiller ses arrières au risque de se retrouver face à une catastrophe. Et même si elle a promis, elle sait que le tempérament de sa petite amie va la pousser a vouloir se venger et Maemi la suivra, comme toujours, au bout du monde si il le fallait. Mais là pour le moment, elle doit juste se reposer et Maemi veille, qu'elle n'use pas trop ses maigres forces et qu'elle laisse les potions agir. Elle serait bien capable de bouger maintenant, si seulement la main autoritaire de la Serpentarde ne la dissuadée pas à faire un quelconque mouvement. « Pourquoi moi... ? C'était... c'est injuste. C'est... » « Oui c'est injuste... Calme toi Dor', tu as besoin de calme... » Qu'elle lui dit avec douceur, ne pouvant nier cela et étant impuissante devant le ton suppliant de la femme qu'elle aime. C'est horrible, injuste, fourbe et malhonnête mais c'est ainsi que se passent les guerres. Les innocents sont toujours les premières victimes de la guerre et Dorcas n'est pas une exception.

« Elles... Elles étaient masquées. Au début - je crois. Mais j'les connaissais pas. Les voix, tout ca... Ca m'disait rien. » Elle hoche la tête et pose sa main sur elle, pour s'excuser de lui faire revivre cet instant douloureux, difficile et surtout traumatisant. Mais elle devait savoir si quelque chose pouvait l'aider à en savoir plus, à deviner qui aurait pu l'attaquer. « Je pense... Que tu ne les connaissais même pas. Je doute que ça soit une vengeance ou quelque chose comme ça. C'est juste que c'était toi... Ca aurait pu être quelqu'un d'autre mais ce soir là, c'était toi. » Lui dit-elle en s’approchant d'elle encore, essayant de lui transmettre un peu de force par son contact. « Et je suis désolé pour ça. Si un jour je sais qui t'a fait ça Dor'... Tu seras vengée. » Qu'elle lui dit comme une promesse, ayant dans les yeux une lueur qui brille, celle de ceux qui traqueront sans relâche ceux qui ont causés du mal. « C'tait noir je... J'crois qu'elles ont utilisé... un sortilège impardonnable sur moi. J'sais pas - j'me souviens pas... » « Au moins tu es toujours vivante... Et c'est le plus important... Tu veux te reposer ? Prendre une douche ? » Dit-elle en ne voulant pas imaginer sa petite amie subir des Endoloris, mais se doutant que cela a été fait sinon elle ne serait pas dans cet état. « Je peux t'aider à te lever si tu veux. »


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Lun 15 Oct - 14:34

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, j'ai toujours le coeur qui bat plus fort quand je suis avec toi. Le coeur qui s'excite, et va plus vite, le rythme devenant langoureux, lancinant, prometteur. Mais là, c'était la première fois qu'il battait douloureusement. Et que je souhaitais qu'il cesse sa course effrénée.

Elle tentait de se souvenir - son esprit tournant dans le noir en espérant trouver un sens à tout cela. Pourtant tout lui avait semblé si normal. Une journée comme les autres, à aller travailler avant de se rendre chez sa petite amie, pour la retrouver. Mais elle n'y était arrivée qu'inconsciente, le coeur décousu et le coeur en miette. Elle cherchait la logique - qui ? pourquoi ? comment ? - les sortilèges de magie noire lui faisaient encore mal au muscle, et elle avait envie de hurler mais se retrouver sans voix. « Oui c'est injuste... Calme toi Dor', tu as besoin de calme... » La main de Maemi et sa voix autoritaire la gardèrent dans la raison. Elle chercha ce regard familier, aimant, doux - et s'y accrocha à la manière d'une naufragé. Elle ouvrit la bouche mais ne trouva rien de plus à dire. Pendant un moment elle resta ainsi, terrifiée, pétrifiée - cherchant le réconfort dans la présence de Maemi. Elle était encore en vie, et ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi.

Tout cela n'avait pas de sens. Elle avait entendu les rumeurs sur une guerre, et avait subit quelques remarques racistes dû à son sang - mais ce n'était rien comparé à cela. C'était des gamineries d'enfants abrutis par les discours de leurs parents extrémistes. Mais hier soir - c'était une guerre, vraiment, dont elle était victime. Une guerre où elle n'avait pas eut de désire de combattre pourtant. « Je pense... Que tu ne les connaissais même pas. Je doute que ça soit une vengeance ou quelque chose comme ça. C'est juste que c'était toi... Ca aurait pu être quelqu'un d'autre mais ce soir là, c'était toi. » Elle tentait de trouver quelque chose à dire - mais sa voix était bloquée et ses idées figées. C'était un hasard, la simple excuse d'être au mauvais endroit au mauvais moment après tout. « Et je suis désolé pour ça. Si un jour je sais qui t'a fait ça Dor'... Tu seras vengée. » « Ne fais rien. » souffla-t-elle en se tournant vers sa petite amie. Son coeur battant durement dans sa poitrine - tendant une main pour rattraper celle de Maemi, elle voulait la garder avec elle. La simple idée qu'elle ressente cela - elle en perdait le souffle. « Prends pas de risque... Je t'en pris Mae... » Sa voix se faisait terrifiée - dans un souffle qu'elle ne contrôlait pas.

Elle avait mal - elle avait mal partout sans savoir où exactement, le moindre mouvement lui tirant grimace et souffle dur. « Au moins tu es toujours vivante... Et c'est le plus important... Tu veux te reposer ? Prendre une douche ? » « Une douche... ouais. Quelque chose comme ca. »  Elle ignorait cependant si elle pourrait se tenir debout - « Je peux t'aider à te lever si tu veux. » - opinant à la proposition de sa petite amie et passant un bras autour de ses épaules pour quitter le canapé. « Un bain plutôt - j'suis pas sûre de tenir... Tu sais. » Elle fit un geste vers son corps, et se tournant vers elle encore elle remarqua les marques sous ses yeux. « T'as l'air épuisée... »



_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Dim 28 Oct - 0:51

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



Elle est dans un mauvais état sa petite amie et ça lui brise le cœur, mais lorsqu'elle lui demande de ne rien faire alors Maemi prend le temps de réfléchir. Elle grince presque des dents mais hoche doucement la tête finalement, comprenant qu'il ne vaut mieux pas aller à l'encontre de ce qu'elle veut. Et si Dorcas lui dit ça c'est sans doute car elle sait ce dont ils sont capables. Mais elle se vengera si elle le peut, si un jour elle se retrouve face à celui qui a fait ça elle ne le laissera pas partir sans lui avoir fait passer l'envie de s'en prendre à celle qu'elle aime. C'est ainsi, Maemi agit avec son cœur et ça ne va pas changer maintenant de toute façon. Surtout alors qu'on touche a la femme qu'elle aime, son petit rayon de bonheur dans une vie dans l'ombre à cause d'un frère puissant et charmeur. Elle n'aurait pas pu survivre si il lui était arrivé un malheur plus grave que celui-ci. Elle ne veut pas y penser mais à chaque fois qu'elle pose ses yeux sur elle, elle se rend compte comme Dorcas est fragile, comme tout peut s'envoler en un claquement de doigt finalement. Comme leur bonheur est éphémère, par simple idiotie venant d'un camp extrémiste.

« Un bain plutôt - j'suis pas sûre de tenir... Tu sais. » Elle lève les yeux et hoche la tête devant sa petite amie avant de se lever et de l'aider à en faire de même. Un bain sera sans doute mieux en effet, surtout dans son état. Elle ne doit plus penser au pire mais elle n'y arrive pas, elle sent une rage violente gronder en elle. Comme une sorte de hargne qui ne cesse de grossir et qui menace de ravager son esprit. Elle ne sait pas ce qui la retient de sortir pour envoyer ses sorts sur ceux qu'elle croisera. Si, le regard de sa petite amie la retient. C'est la seule chose. « T'as l'air épuisée... » Elle le croise le regard de Dorcas et elle lui offre un petit sourire. « Ce n'est pas important. » Qu'elle lui dit avant de l'aider à se diriger vers la salle de bain qui heureusement n'est pas loin. D'un coup de baguette elle ouvre le robinet afin de préparer le bain. Puis elle agite encore sa baguette et plusieurs sels de bain viennent s'immerger dans l'eau, dégageant une bonne odeur de pèche et d'abricot dans l'air. « Assied toi ici. » Qu'elle lui dit en lui installant une chaise. Puis là et avec des gestes d'une douceur extrême, elle ôte lentement les affaires de sa petite amie. Le tee-shirt propre qu'elle lui a enfilée hier soir après l'avoir soignée mais aussi cet espèce de pantalon en toile trop grand, que Dorcas adore lui piquer lorsqu'elle vient. Une fois nue elle l'aide en la tenant le plus possible et enfin, parvient à l'allonger dans la baignoire. « C'est trop chaud ? Tu as besoin que je rajoute de l'eau froide ou du savon ? » Lui demande Maemi en s'installant par terre à côté de la baignoire. « Demande moi tout ce que tu veux Dorcas... Tout... » Murmure Maemi, se sentant impuissante en voyant sa petite amie dans cet état.


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Mer 31 Oct - 22:22

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, je voudrais me réveiller tous les jours dans tes bras. M'y réveiller et m'y endormir, sans me soucier de savoir si mes rêves seront un jour réalité. Parce que si j'arrivais un jour à rester dans tes bras, constamment, alors je serais que je vis un rêve éveillé.

Tout était brouillé, sauf la main chaude et rassurante de Maemi dans la sienne. Elle s'y raccrochait, serrant peut être trop fort de peur de la perdre. De peur de se perdre, de laisser les souvenirs l'éprendre une fois encore, et de ne plus être capable de ne pas y penser. Elle ne voulait pas en être prisonnière, se laissant guider à travers les couloirs familiers, faisant confiance à Maemi. Il n'y avait qu'elle qui gardait sa confiance. Qu'elle - elle placerait sa vie entre ses mains plutôt deux fois qu'une. Si comptait qu'elle réussisse à rester en vie encore longtemps. L'idée était terrifiante - la seule raison était sa naissance, et elle ne pouvait pas s'en excuser. Elle n'avait pas choisie d'être moldue. Pas plus qu'elle n'avait désiré être sorcière. C'était un cadeau - un don miraculeux qu'elle ne pouvait pas refuser. Le Tout Puissant ne commettait jamais d'erreurs pour ses créatures, et s'il l'avait voulue magique il devait y avoir une raison.
La douleur était simplement trop grande pour qu'elle puisse y penser à présent, autrement qu'en désirant que tout cela ne soit qu'un cauchemars dont elle pourrait se réveiller.

Elle croisa le regard de Maemi, et lui trouva les traits tirés et des marques noires sous les yeux, preuve que le sommeil l'avait abandonné. « Ce n'est pas important. » Caressant la joue de sa petite amie, et elle tenta de lui sourire - bien que cela ne devait ressembler qu'à une pauvre grimace. « Tu seras toujours importante. » Répondit-elle avec honnêteté, et un peu trop d'émotions dans sa voix qui se brisée. Mais elle n'avait pas la force de se battre, laissant Maemi prendre soin d'elle, se laissant bercer par sa présence chaleureuse et tendre. « Assied toi ici. » Elle s'exécuta, se retrouvant assise, avec en fond le bruit de l'eau qui coule dans la baignoire. Elle avait été souvent dans la salle de bain des Feuerbach, mais avait toujours du mal à accepter qu'elle soit si grande et luxuriante. SAns doute parce que le frère de Maemi aimait à prendre soin de lui, et qu'il devait avoir fait le caprice d'avoir une pièce aussi grande. Sans doute - ou peut être pas. Mais elle aimait bien ce lieu. Et elle aimait s'y trouver avec sa petite amie. Elle aimait se trouver avec sa petite amie qu'importe où, de toute façon.
Elle se trouvait nue soudainement ,refusant de croiser le regard de Maemi. Refusant de regarder son reflet dans le miroir qu'elle savait être à sa droite. Elle avait encore mal partout - bien que la douleur la plus grande était partie. Elle se laissa couler dans l'eau et s'assit une fois qu'elle fut presque entièrement recouverte. « C'est trop chaud ? Tu as besoin que je rajoute de l'eau froide ou du savon ? » « Non, c'est parfait. » Elle tremblait mais nullement de froid. Elle se trouvait dans un cocon, mais Maemi en était la couche protectrice - elle sentait ses muscles qui n'arrivaient pas à se détendre malgré la chaleur, et se pencha plutôt pour croiser le regard de sa petite amie, son coeur battant fortement dans sa poitrine. « Demande moi tout ce que tu veux Dorcas... Tout... » « Raconte moi une histoire. » demanda-t-elle sans réfléchir. « Un de ces contes sorciers, que tu as dans le livre à côté de ton lit. Je retiens pas le titre. »



_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Ven 23 Nov - 22:07

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



« Tu seras toujours importante. » Elle sent son cœur rater un battement alors qu'elle croise le regard de sa petite amie qui lui fait une déclaration si belle. Mais comment peut-elle faire cela, être dans cet état et surtout lui dire quelque chose de si beau, si doux et si tendre alors que c'est elle qui devrait être enroulée dans un cocon de douceur et de protection. Comment peut-elle faire passer autant d'émotion dans une simple phrase, aussi petite soit dit en passant. Comment peut-elle tant l'aimer, alors qu'elle ne pensait jamais pouvoir ressentir ça pour quelqu'un. Il a raison Oswin quand il le lui dit parfois, l'amour qu'elle ressent pour Dorcas va la perdre, car les Feuerbach ne peuvent aimer qu'en s'oubliant et en offrant leur vie à l'autre. Lui c'est Regulus qui va le tuer, elle c'est Dorcas qui va sans doute l'emporter un jour. C'est effrayant d'aimer autant, car elle a l'impression que ça ne connaît pas de fin et qu'un jour elle va se consumer. Alors ne trouvant rien d'intelligent a dire à cela, elle vient embrasser sa main doucement et lui sourit, sentant la tension quitter son être maintenant que sa petite amie est réveillée. Elle est là, elle est sortie de sa prison de potions et elle et bien vivante. C'est tout ce qui compte, mais elle a besoin de soin et de réconfort, que seul un bain pourra lui apporter. Alors Maemi lui en prépare un et l'aide à se glisser dans l'eau, après que la jeune sorcière n'ai jetée un sort pour réchauffer la pièce. Pour éviter qu'en plus de cela, Dorcas n'attrape une violente grippe.

« Raconte moi une histoire. » « Une histoire ? » Qu'elle demande, surprise en sortant un peu de potion pour masser sa petite amie. Elle se glisse derrière elle et entreprend de lui masser les épaules, le haut du corps et le ventre. Mais doucement, passant outre les petites plaies pour l'aider à se détendre. « Un de ces contes sorciers, que tu as dans le livre à côté de ton lit. Je retiens pas le titre. » « Les contes de Beedle le Barde. Je vais t'en offrir un exemplaire. » Dit-elle en se souvenant que sa petite amie est de naissance moldue et que ces contes là, elle n'a pas grandi avec. Puis alors elle cherche dans son esprit une des 5 histoires à raconter, avant de jeter son dévolu sur Le Sorcier et la Marmite sauteuse. Puis elle commence a raconter, tout en massant lentement et sans appuyer les épaules de sa petite amie. Elle raconte l'histoire de ce sorcier pro-moldu aidant les paysans de son village, mourant et laissant à son fils une marmite sauteuse et un chausson. Puis elle raconte comment le fils a envoyé sur les roses les paysans ayant besoin de son aide, ce qui a déclenché la fureur de la marmite sauteuse qui c'est mise à faire du bruit et à laisser échapper les plaintes et les râles d'agonies des paysans se mourant dans le village à côté. A la fin elle raconte le changement du sorcier, aidant les paysans pour enfin voir la marmite se taire. Elle n'oublie pas de parler du chausson, mis à l'unique pied de la marmite pour qu'enfin ses sauts ne fassent plus de bruit. Et lorsqu'elle a terminée elle revient s'asseoir à côté de la baignoire de sa petite amie, avant d'attraper une éponge et de mettre un peu de savon dessus pour entreprendre de la laver. « On adorait ce conte lorsqu'on était petit. Vous avez quoi comme conte dans le monde moldu ? » Demande Dorcas en passant l'éponge douce sur la peau hâlée, en faisant attention à ne pas appuyer. « Tout à l'heure j'irais demander a tes parents si tu peux passer une nuit ou deux en plus chez moi. Comme ça on dormira ensemble et je pourrais continuer à te soigner, cela te convient ? »


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Mer 5 Déc - 22:02

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, je pourrais passer des heures à écouter ta voix. Simplement à rester allongée et t'écouter parler. C'est dans ces moments là que je tombe amoureuse de toi, encore et encore. Et il ne se trouve aucun mot pour le dire...

Elle tremblait, l'eau chaude l'entourant et caressant les plaies de son corps endoloris et terrifier. Elle n'avait pas froid, tremblant nullement des frissons de fraicheur qui auraient pu la parcourir. C'était autre chose - une chose à présent encrée en elle qu'elle ne pouvait pas ignorer, dont elle ne pouvait pas se défaire. Elle ne voulait pas y penser, son esprit tentant vainement de replacer les évènements sans qu'elle ne le veuille. Elle voulait oublier, ravaler son sentiment de faiblesse et d'impuissance pour pouvoir être au présent. Elle était perdue. Elle était brisée.
Il lui restait cependant Maemi, sa belle petite amie se trouvant à ses côtés, et la fixant d'un air désolé. Elle s'en voulait - Dorcas le devinait facilement mais ne trouvait pas la force d'en parler. Elle voulait entendre autre chose que les craintes et les angoisses. Elle voulait parler d'autre chose, comme s'il ne s'était rien passé. « Une histoire ? » Elle opina, désireuse d'entendre la voix de Maemi - c'était bien la seule réalité à laquelle elle pouvait se raccrocher. Elle se savait en sécurité tant que les bras de sa petite amie se trouvaient autour d'elle. Tant que sa voix résonnait à son oreille. Elle se laissa aller contre elle quand elle prit les potions pour la masser, attendant sagement qu'elle entame son histoire. « Les contes de Beedle le Barde. Je vais t'en offrir un exemplaire. » Alors elle écoute l'histoire de la Marmitte, se perdant rapidement dans le timbre de voix de Maemi, la laissant la transporter ailleurs. Lui faire penser à ailleurs - là où elle ne risquait rien, imaginant sans peine les personnages et leurs hurlements, leurs dialogues, leurs battements de coeur, alors que la marmite continuait de danser.
Elle imaginait, se sentant mieux soudainement, dans cette imaginaire qui lui semblait trop incroyable - la magie était ainsi, bien trop exceptionnelle pour qu'elle croit encore qu'elle est réelle parfois. Elle s'attendait à se réveiller, comme si sa vie était un rêve qui un jour prendrait fin.

« On adorait ce conte lorsqu'on était petit. Vous avez quoi comme conte dans le monde moldu ? » Elle réouvrit les yeux et se perdit un moment dans le regard de Maemi, lui offrant un petit sourire. « On a les contes de Perault et des Frères Grimm. On a les contes d'Hauffman aussi - mais ils sont terrifiants. Peut être était-ce un sorcier. » Dit-elle en fronçant les sourcils, avant de se laisser aller contre la baignoire, tremblant beaucoup moins à présent, et profitant de l'effet de la chaleur sur son corps. « J'aimais les contes avec des héroïnes - Cendrillon, la belle au bois dormant, Blanche-neige, le chaperon rouge... » dit-elle avec un sourire en coin. Sa mère lui racontait souvent ces histoires, et elle possédait de beaux livres de conte chez elle. « Je devrais t'apporter mes livres, tu pourrais les découvrir ? »  Proposa-t-elle, heureuse d'avoir le droit à ce sujet de distraction.
« Tout à l'heure j'irais demander a tes parents si tu peux passer une nuit ou deux en plus chez moi. Comme ça on dormira ensemble et je pourrais continuer à te soigner, cela te convient ? » Elle opina, l'idée d'être loin de Maemi lui était insupportable pour le moment. « Je crois que Père doit se rendre dans la famille quelques jours. Peut être devrais-je leur dire que je souhaite rester ici ? Je veux pas... être loin de toi. Pour le moment. Ou peut être jusqu'à la rentrée. Je sais pas... Je voudrais pas déranger tes parents. »



_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & serpentard

staff & serpentard


Messages : 71
Date d'inscription : 29/08/2017
Localisation : Dans le lit de Dorcas

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Sam 15 Déc - 18:54

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach



Elle termine son histoire et pendant une seconde, ses derniers mots flottent dans l'air. La salle de bain est saturée d'humidité, par le bain mais aussi le chauffage que Maemi a enclenchée en venant déshabiller sa petite amie pour un bain bien mérité. L'air est bouillant et elle a l'impression un instant d'être enfermée dans un bulle de bien être, comme si ici rien ne pouvait leur arriver aux deux jeunes filles. C'est le cas, personne n'osera entrer dans cette maison, pas alors que les Feuerbach ont tant de pouvoir et que le père Feuerbach a une place aussi enviée et enviable dans son travail. Et puis ce n'est pas comme si Dorcas était traquée, elle a été la victime malheureuse d'un jeux, d'une envie de torturer sans pour autant aller plus loin. Ce n'est même pas une vengeance c'est pire encore, c'est autre chose. L'envie de faire mal et c'est sans doute ça le plus effrayant, car les combattants de cette guerre ne défendent plus une idéologie maintenant, ils veulent juste faire des victimes. C'est une boucherie et ça ne va pas s'arranger, c'est certain. « On a les contes de Perault et des Frères Grimm. On a les contes d'Hauffman aussi - mais ils sont terrifiants. Peut être était-ce un sorcier. » « Tu crois ? » Mais elles peuvent encore se perdre dans un monde où tout ceci n'existe pas, l'angoisse et la peur d'une guerre, où tout termine bien. Où chaque histoire a une fin heureuse et joyeuse, sans que la guerre ne l'emporte jamais. Elle veut y croire, elle veut encore rêver. « J'aimais les contes avec des héroïnes - Cendrillon, la belle au bois dormant, Blanche-neige, le chaperon rouge... Je devrais t'apporter mes livres, tu pourrais les découvrir ? » « Oui avec grand plaisir. » Qu'elle lui dit doucement, sentant un sourire revenir sur sa bouche maintenant que sa petite amie semble plus apaisée, plus calme dans l'eau du bain bien chaude. Elle a jetée un sort pour la garder à bonne température.

« Je crois que Père doit se rendre dans la famille quelques jours. Peut être devrais-je leur dire que je souhaite rester ici ? Je veux pas... être loin de toi. Pour le moment. Ou peut être jusqu'à la rentrée. Je sais pas... Je voudrais pas déranger tes parents. » Elle sourit et vient glisser sa main sur la joue de sa petite amie, la regardant avec des yeux tendres et un fin sourire sur les lèvres. « Tu ne déranges pas mes parents, tu sais que tu es toujours la bienvenue ici. » Qu'elle lui dit avec douceur. « Reste tout le temps que tu voudras, ce sera un plaisir de t'avoir avec nous. Et ça me rassure que tu sois avec moi... Je peux prendre soin de toi au moins. Ce que tu ne sais pas faire toute seule. » Qu'elle lui dit avec un petit rire dans la voix, faisant référence au fait que sa petite amie ne prend pas ses potions lorsqu'elle est malade par exemple. « Tu veux qu'on aille se coucher ? Ca te fera du bien de dormir je pense. »


_________________
M E M O R I E S ~ "Et dans un dernier souffle, je comprends tout: que le temps n'existe pas, que la vie est notre seul bien, qu'il ne faut pas la mépriser, que nous sommes tous liés, et que l'essentiel nous échappera toujours." (+) AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & gryffondor

staff & gryffondor


Messages : 86
Date d'inscription : 03/09/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: heal me (dormi)   Hier à 21:18

Heal me

@Dorcas Meadowes & @Maemi A. Feuerbach


Tu sais, il y a un monde dans lequel tout est possible, même l'impossible. Où il n'y a de limite qu'à l'imagination, et où on ne meurt pas. Parce que la mort a quitté ces lieux pour lui préférer la réalité. Et c'est pour cela que j'aime tant lire, et que je passerais des heures à me perdre dans des pages de roman.

Elle se sentait apaisée, l'eau chaude lui déliant les muscles et la faisant soupire d'aise. Elle inspira profondément, se laissant aller à la douceur de ce moment, la voix de Maemi la berçant doucement alors qu'elle oublia un moment ce qui lui était advenu. Elle ne voulait pas y penser, craignant de fermer les yeux pour revivre le moment, et laissant l'angoisse lui serrer la gorge. Elle préférait encore parler de contes et de princesses, penser qu'elle pourrait peut être convaincre Maemi de chercher un de ces livres dans l'immense bibliothèque des Feuerbach pour le lui prêter, qu'elle se perde entre les pages pour les jours à venir. Qu'elle puisse échapper à la réalité, et ne plus penser au fait qu'elle avait sans doute frôlé la mort, s'en sortant presque indemne sans comprendre pourquoi.
Ou sans vouloir admettre que la peur était à présent encrée dans ses veines, et qu'elle n'en réchapperait pas tant qu'il y aurait cette guerre grondant à l'extérieur. Elle préférait rester au manoir, craignant même de traverser la rue pour convaincre ses parents de la laisser passer du temps ici. Ils étaient habitués à la voir chez les Feuerbach - après tout - et elle doutait qu'ils viendraient la chercher ici même si ce soir elle ne donnait pas de nouvelles. « Tu ne déranges pas mes parents, tu sais que tu es toujours la bienvenue ici. » Elle aimait à le croire, à penser qu'elle aurait toujours une place chez les Feuerbach - elle appréciait la mère de Maemi, connaissait peu son père finalement, et encore moins son frère si ce n'était de vue. « Reste tout le temps que tu voudras, ce sera un plaisir de t'avoir avec nous. Et ça me rassure que tu sois avec moi... Je peux prendre soin de toi au moins. Ce que tu ne sais pas faire toute seule. » « J'suis pas si horrible... mais je vois que ca te ravie, alors comment te refuser cela ? » demanda-t-elle en laissant un sourire flotter sur ses lèvres au ton moqueur de sa petite amie. Et elle voudrait bien la laisser jouer les médicomage si cela pouvait la rassurer - elle ne nierait pas qu'il en était de même pour elle. « Tu veux qu'on aille se coucher ? Ca te fera du bien de dormir je pense. » Elle opina, bougeant alors pour se lever dans la baignoire, laissant le froid lui ronger la peau, et tremblant de la sensation - il ne faisait pas froid dans la pièce, mais il restait une différence entre l'eau et l'air. « Tu me passe une serviette ? »  demanda-t-elle avant que Maemi ne l'aide à se sécher, justement, et ne la fasse sortir de la baignoire. « Et surtout, n'me quitte pas. » demanda-t-elle en la laissant l'habiller et l'emporter dans sa chambre, où elle resta le temps de sa convalescence.

the end.




_________________
you're quite magical
s'ouvrant uniquement une nuit dans l'année, les fleurs de lune étaient d'une beauté inouïe. Elles s'offraient à la lune, pour une nuit entière, donnant au monde un instant de pure magie. Un moment, éprit dans le regard des chanceux. Ma chance, c'est d'exister dans ton regard, ma fleur de lune.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: heal me (dormi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
heal me (dormi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loni - Malfrat Heal 55
» Frodon • It is useless to meet revenge with revenge: it will heal nothing.
» Equi Malfrat Heal
» Hurlelune : Erudit Heal, pour un poste de touriste
» Photismos : Erudit Heal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde magique :: Victory Snitch-
Sauter vers: