AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Memories on the beach ♦ Cassene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 851
Date d'inscription : 08/09/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty


Dernière édition par Cassandra Avery le Mar 30 Oct - 23:19, édité 1 fois
MessageSujet: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyMar 28 Aoû - 18:38



Memories on the beach
Cassene


L'été est arrivé, et avec lui les vacances tant attendues. Pour toi, c'était comme si quitter Poudlard durant deux mois allait retirer un immense poids de tes épaules : Jolene. Fuir est peut-être lâche, mais tu considères ta résistance lors de votre dernière discussion comme une victoire. Un problème demeure cependant : elle n'a pas lâché l'affaire. Elle ne veut pas abandonner, et ce malgré tout ce que tu lui as dit ce jour-là. Tu vas devoir te marier et fonder une famille, et ce ne sera pas avec elle. Tu lui as dit, répété même, pourtant elle ne veut rien entendre. Elle prétend t'aimer, elle te l'a dit, mais cet amour n'est qu'une souffrance qu'elle t'impose car tu sais que cela ne mène rien. Votre histoire n'a pas lieu d'être, et tu n'aurais jamais dû accepter qu'elle existe. Mais Jolene a été ta faiblesse, et à présent tu dois tourner la page. Tu ne peux plus lui céder. Tu n'as plus le droit d'être faible.

Le mois d'août est arrivé, et avec lui la semaine de vacances que tu t'étais prévue en solitaire. Dans un coin tranquille de ton Angleterre natale, proche du château de Bamburgh, tu séjournes chez une amie que tu as connue à Poudlard. Elle n'est pas là, te faisant suffisamment confiance pour te laisser la maison sans crainte. Tu es déjà venue non loin d'ici avec Jolene, lorsque vous vous cachiez des regards pour profiter d'instants à deux. Sur les falaises, les herbes sauvages, le sable fin, vous profitiez, à l'abri du reste du monde. Toi, tu y retournes aujourd'hui en espérant que tu seras capable d'oublier. Tu veux tourner la page, refusant d'associer tout ce que tu vois à des souvenirs de vous deux. Alors, une robe enfilée par-dessus ton maillot de bain et ton sac sur l'épaule, tu rejoins la plage où il se trouve en général peu de monde. Et c'est le cas aujourd'hui, alors que tes pieds s'enfoncent dans le sable. T'essaies de te vider l'esprit, de ne penser ni au destin des Avery ni au fiancé que l'on veut t'imposer, regardant plutôt l'eau qui s'agite avec de grandes vagues qui se fracassent non loin de toi.

Les yeux plongés dans la houle, tu marches simplement, appréciant la sensation du sable sous tes pieds. Jusqu'à ce que tu heurtes quelqu'un, grognant de mécontentement, ton regard se faisant plus agressif. « Strangulot, » pestes-tu avant de relever la tête. Avant de reconnaître son visage. Jolene. « Qu'est-ce que tu fais là ? » demandes-tu sèchement, n'aimant pas l'idée de te retrouver à nouveau face à elle. Tu devrais t'en aller. Maintenant, sans demander ton reste – partir là où elle n'est pas. Pourtant tu es là, devant elle, la mâchoire plus serrée que tu ne le voudrais.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
@Jolene Potter-Prewett

_________________

I can't love you as a lover.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyMar 30 Oct - 20:59

memories on the beach
Cassene

Les rayons de soleil lui brûle la peau et le sable, sous elle, la brûle aussi. Allongée sur la plage en contrebas de la maison de vacances de sa famille, elle profite de cette chaude journée d'été pour tenter de donner une couleur hâlée à son corps. Elle a quitté ses cheveux blonds pour une crinière brune qu'elle arbore fièrement. Ouais, c'est l'été des changements et elle a besoin de changer. Besoin d'oublier, de s'oublier. C'est pour ça qu'elle boit, beaucoup, les soirs autours d'un feu de camps improvisé sur la plage avec ses amies d'enfance, ses amies de vacances. Elle ne les voit que pendant l'été et pourtant, c'est comme si elles ne se quittaient jamais. Ses amies là, elles sont partie en vadrouille en ville chercher de quoi boire et manger ce soir. Elle, elle avait décidé de rester ici. Elle se redresse et place ses lunettes de soleil sur son crâne. Elle observe la mer calme et paisible devant elle, cette mer où elle a temps nagé avec Cassandra quand elles venaient se perdre ici. Les souvenirs de son ancienne amante la submerge, faut dire qu'elles ont passé de longues ici sur cette plage, à se faire oublier du monde et à se construire une bulle. Elle soupire et se lève pour manger et vider son esprit des images de Cassandra qui l'assaillent.

Elle marche les pieds dans l'eau, elle laisse ses pieds s'enfoncer dans le sable humide. Ses longs cheveux bruns s'agite sous la brise marine. Elle se met à sourire comme une idiote en repensant à Cassandra qui se plaignait toujours de ses cheveux. elle se revoit lui faire des nattes pour dompter sa crinière, pour ne pas que ses cheveux la dérange. Non Jo, pense plus à elle, ça sert à rien. Elle marche tête baissée, elle pense à des tas de choses, à tout et n'importe quoi. Elle pense à sa prochaine rentrée, à la masse de travail qui l'attend en septième année, à James, sont cousin qu'elle adore et qui lui manque, à Harry qui est bien de retour dans leur vie. Elle sait pas encore assimilée tout ça. Et soudain, elle repense à un de ses rêves. Elle s'est vue elle et Cassandra ici, sur cette plage. Elle s'est vue l'embrasser doucement, timidement, elle s'est vue la prendre dans ses bras et se perdre dans son odeur. Elle a pensé à un souvenir passée, sauf qu'elle avait les cheveux bruns, dans son rêve. Elle sait pas ce que ça signifie, elle commence à perdre pieds et boom. Elle percute quelqu'un, ce quelqu'un jure et le son de cette voix lui fait perdre pied. Elle ose pas relever la tête mais elle le fait quand même et voit Cassandra, son amour, la personne qui hante ses nuits et ses jours, devant elle, la mâchoire serrée. Ok Jo c'est pas l'moment d'flancher, tu gardes la tête haute. Elle lui demande ce qu'elle fait là, elle ricane.

"Dois-je te rappeler que ma famille a une maison ici et que j'y viens tous les étés ?"

Elle ricane et un sourire moqueur étire ses lèvres alors qu'elle dévisage Cassandra de haut en bas. Bordel, toujours aussi sublime"

"Et toi alors ? Tu es venue dans l'espoir de me voir ? Ou tu voulais te rappeler le bon temps quand on était ensemble à faire l'amour sur cette plage certains soirs ?"

Elle veut la déstabiliser et elle va y arriver.
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 851
Date d'inscription : 08/09/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyVen 2 Nov - 15:43



Memories on the beach
Cassene


Tu devais passer une semaine en solitaire, loin de tout, loin du monde, loin des problèmes. Loin de Poudlard où Jolene t'a prouvé qu'elle n'avait pas été capable de tourner la page. Tu la connais, et cette seule discussion t'a suffi à comprendre qu'elle n'allait pas te laisser tranquille de si tôt. Pourtant, tu n'as pas cessé de lui répéter que ce n'était pas possible, que tu allais te marier et que ce ne serait pas avec elle, que tu allais fonder une famille loin d'elle. Que tu devais te construire une vie sans elle, car à ses côtés c'est trop difficile de mentir. De faire semblant d'être heureuse alors que tu ne l'es plus depuis votre rupture.

Tu as choisi de faire ce sacrifice. Tu es prête à ne pas être heureuse si c'est pour honorer ta famille. Mais tu refuses que Jolene te rende la tâche plus difficile qu'elle ne l'est déjà. Malgré le masque qui se fond sur tes traits glacés, la vérité c'est que cette situation te fait trop souffrir pour que tu puisses l'admettre. A croire que cette douleur est le prix à payer pour être une digne Avery. Et tu es prête à le payer, ce prix. La seule chose que tu ne veux pas, c'est que ton ancien amour ravive cette souffrance encore et encore, et te rappelle constamment tout ce à quoi tu as renoncé pour faire honneur à ton nom.

Alors cette semaine tu voulais oublier, t'isoler de tout, vider ton esprit. Marcher pieds nus dans le sable sans te soucier de tout ce qui t'entoure, au point de te heurter à quelqu'un, balançant une injure d'agacement. Tu aurais voulu que cette plage soit totalement vide aujourd'hui. Qu'il n'y ait personne d'autre que toi. Et plus que tout qu'il n'y ait pas Jolene. Sauf que c'est elle qui te fait face, avec son visage toujours aussi beau, et sa chevelure devenue brune depuis votre dernière rencontre. Ce qui la rend d'autant plus magnifique, même si ça te tue intérieurement de l'admettre. « Dois-je te rappeler que ma famille a une maison ici et que j'y viens tous les étés ? » Elle ricane, la fourbe – serpent caché sous la poufsouffle. Tu aurais dû y penser, mais ça ne t'est pas venu à l'esprit. Tu aimes tellement cet endroit loin de tout, pourquoi faut-il qu'elle y soit elle aussi ? « Et toi alors ? Tu es venue dans l'espoir de me voir ? Ou tu voulais te rappeler le bon temps quand on était ensemble à faire l'amour sur cette plage certains soirs ? » « Arrête Jolene, ça ne sert à rien, » rétorques-tu sèchement, alors que ton regard se fait furieux face au sien qui, narquois, te dévisage quelques instants. Il faut qu'elle arrête.

Il faut que cela cesse. « Pourquoi tu fais tout ça ? Pourquoi tu n'es pas capable d'accepter que c'est terminé, et que ça ne peut pas recommencer ? » Tu soupires un instant, ton masque de glace se fissurant légèrement pour laisser entrevoir un profond agaçant. Reculant d'un pas, tu passes tes deux mains dans tes cheveux que tu rabats en arrière, avant de plonger ton regard dans le sien, l'air tout ce qu'il a de plus sérieuse. « Sérieusement Jolene, je ne vois pas comment je pourrais être plus claire. J'ai des obligations que je me dois de respecter. Je dois me marier et avoir des enfants, et ça ne sera pas avec toi. Tu ne peux rien y faire, il faut juste l'accepter, c'est comme ça. » Pas que tout ceci t'enchante, mais tu n'as simplement pas le choix. Et elle ne l'aura pas non plus : elle va devoir s'y faire.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I can't love you as a lover.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyVen 23 Nov - 18:25

memories on the beach
Cassene

Cette plage, cette île, elle adore être ici. Elle adore ça parce que partout, tout autours elle, y'a Cassandra dans l'air. Des souvenirs dansent dans sa tête, elle s'revoit avec son amante sur cette plage le jour, le soir. Le jour à bronzer, à se jeter dans l'eau, à s'éclabousser, à s'aimer pendant chaque seconde qui passait. La nuit à danser autours d'un feu d'camp, à faire l'amour sur le sable, à rire à en perturber les étoiles au dessus d'elle. Etoiles qu'elles observaient, qu'elles admiraient. Oh comme elles auraient être libres, être dans le ciel, être qui elles étaient vraiment. Cassandra lui manque plus que de raison et elle sait encore comme elle va réussir à vivre sans elle. C'est encore trop dur et même si elle se console dans les bras d'autres, elle tente d'oublier mais elle y arrive pas, c'est impossible, elle est l'amour de sa vie et elle le sait. Elle est revenue ici cette année officiellement parce que sa famille a une maison sur cette île. Officieusement parce qu'elle voulait revoir ses souvenirs dans sa tête encore et encore.

Alors elle se retrouve sur cette plage, à marcher la tête dans les nuages. Et elle fonce dans quelqu'un. Et ce quelqu'un s'avère être Cassandra. Elle revient pas, elle y croit pas, elle s'dit que c'est pas possible, que c'est un rêve, une vision à la limite. Elle revêtit son masque Jolene, son masque de fille distante, son masque de "j'm'en fous de toi j'suis passée à autre chose". Elle lui lance que sa famille a une maison ici, la belle Avery ne répond pas. Un point d'gagner, j't'ai pas suivi Cass. Toi en revanche... Elle lui demande alors clairement si elle, elle est venue dans l'espoir de voir la Potter, dans l'espoir de revivre leurs souvenirs. Cassandra lui dit d'arrêter, elle lui dit que ça ne sert à rien. Elle s'avance d'un pas vers elle, un grand sourire sur ses lèvres.

"Arrête quoi, Cassandra ?"

Lui demande-t-elle avec un sourire sur son visage, un sourire joueur. Elle la provoque, elle s'arrêtera pas de la provoquer. Cassandra reprend, lui demandant pourquoi elle n'est pas capable d'accepter que c'est terminer. Un nouveau sourire, elle ne se recule pas.

"Oh mais j'accepte que c'est terminé, je le vis bien, je m'éclate dans ma vie mais toi en revanche..."

Elle rit doucement, c'genre de rire moqueur quand elle repense à la vie que mène Cassandra. C'est pas elle, elle le sait. l'Avery recule d'un pas avant de soupire. J'vais gagner, tu vas craquer Cassandra" Elle continue en lui parlant de ses obligations, de son futur mariage, de ses futurs enfants, blablabla. Jolene s'avance d'un pas.

"Oh mais je sais tout ça Cassandra, mais ce n'est pas ce que tu veux. Ce que tu veux c'est..."

Elle s'avance de nouveau jusqu'à se retrouver à quelques centimètres d'elle, encore un peu et elle pourrait coller son front au sien. Elle replace une mèche de ses cheveux derrière son oreille et caresse doucement sa joue.

"Ce que tu veux, c'est d'vivre libre, c'est de ressentir encore et encore ce que je t'ai fait ressentir. Ce que je te fais encore ressentir"

Elle plonge ses yeux dans les siens, lui souriant doucement avant d'enlever sa main de sa joue. Elle mémorise les moindres détails de son visage si parfait.

"T'es pas faite pour la vie là mais tu peux toujours essayer de t'en convaincre"
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 851
Date d'inscription : 08/09/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyDim 25 Nov - 1:16



Memories on the beach
Cassene


C'est toujours le même refrain avec Jolene. Elle prétend t'aimer au point de vouloir te récupérer, pourtant tout ce qu'elle fait c'est te rappeler à quel point tu as dû te détruire toi-même pour feindre d'avoir tourné la page. Ton cœur déjà en lambeaux, elle le piétine dans le simple but de se le réapproprier, et ce qu'importe toute la douleur que tu peux ressentir. Mais derrière ce masque de glace tu hurles de rage, toute ta souffrance devenant une obsession qui te brise plus encore, toi qui n'es déjà plus celle que tu étais. Ton palpitant arraché par tes propres mains pour essayer d'oublier, parce que tu te dois d'être plus forte que cela. Tu n'as pas le droit de pécher, alors que tant d'autres devoirs t'incombent. Il faut qu'elle arrête, qu'elle cesse de jouer avec toi, de te narguer, de te torturer. Ça ne sert à rien, tu veux t'en convaincre, encore et encore. « Arrête quoi, Cassandra ? » Tu ne réponds pas vraiment, renchérissant avec des questions Tu n'es plus capable de le supporter, c'est trop pour toi, et elle le sait. Tu es fatiguée, au fond, lassée et en colère – un état aussi indéfinissable que douloureux. Tu devrais être passée à autre chose pourtant, alors pourquoi est-elle toujours là, constamment dans ton esprit ? Et pourquoi ne te laisse-t-elle pas tranquille, plutôt que raviver constamment ta douleur ? « Oh mais j'accepte que c'est terminé, je le vis bien, je m'éclate dans ma vie mais toi en revanche... » Aucune réponse. Tu n'en as pas, ou plutôt la seule que tu pourrais donner tu ne la dis pas à haute voix. Elle résonne simplement dans ta tête, en boucle : si tu n'es pas heureuse aujourd'hui, c'est parce que Jolene est toujours là, à te rappeler à quel point tu l'étais à ses côtés.

A bout, tu n'as pas le droit de l'être, tout comme tu ne peux pas la laisser gagner. Pourtant ton masque se fissure lorsque tu soupires, parce que tu désespères face à ta propre incapacité à oublier. Et tu recules, tes mains dans tes cheveux que tu plaques en arrière pour essayer de retrouver une certaine contenance. Honnête à moitié, tentant de la convaincre, encore, mais cela ne l'empêche pas de faire un nouveau pas vers toi, narquoise. Est-ce si plaisant à ses yeux de te faire souffrir à en perdre la raison ? « Oh mais je sais tout ça Cassandra, mais ce n'est pas ce que tu veux. Ce que tu veux c'est... » Et elle s'approche de nouveau, proche, si proche. Tu sens son souffle sur ton visage, te crispant malgré toi alors que tu délires déjà, revivant vos baisers avec douleur. Tu dois reculer. Il faut que tu recules, pourtant sa main est déjà dans tes cheveux, puis sur ta joue. Comment un cœur déjà arraché peut-il être si douloureux ? « Ce que tu veux, c'est d'vivre libre, c'est de ressentir encore et encore ce que je t'ai fait ressentir. Ce que je te fais encore ressentir. » Tout ton corps s'est tendu petit à petit pendant qu'elle parlait, comme si tu devais employer toute la force qui se trouve en toi pour ne pas bouger – ne pas faire l'erreur stupide d'avancer. Pourtant, ses yeux dans les tiens, tu en as des frissons tout le long de la colonne vertébrale, et les paumes de tes mains sont rouges tant tu y as enfoncé tes ongles pour te contenir. Mais elle ne recule toujours pas, ôtant simplement sa main de ton visage alors qu'elle ne cesse de te contempler. Elle est encore si proche... « T'es pas faite pour la vie là mais tu peux toujours essayer de t'en convaincre. » Elle ne bouge pas, comme si elle appréciait sentir vos visages si proches sans le moindre mouvement de l'une ou de l'autre. Elle veut que tu craques, tu le sais, et au fond tu en meurs sans doute d'envie. Mais tu n'as pas le droit. « Qu'importe ce que je veux Jolene, c'est ce que je dois faire, ça s'arrête là, » lâches-tu alors, aussi sèchement que possible alors que tu tentes de reprendre le contrôle de ton corps et de ton esprit.

C'est comme s'ils étaient paralysés dans une hallucination obsédante, et qu'ils ne t'appartenaient plus. Ton esprit vogue dans tes souvenirs douloureux, toutes les sensations te revenant de manière incontrôlable, et ton corps refuse de répondre aux demandes de ton cerveau en détresse. Il faut que tu recules, ça en devient presque vital. Tu ne peux pas céder, pas maintenant, pas après tous tes efforts. Tu refuses de lui faire ce plaisir, tout comme tu t'interdis d'être aussi faible que tu l'as été autrefois. Tu t'es tant battue pour être plus forte, plus froide, plus insensible, tu ne peux pas tout abandonner maintenant uniquement pour ses beaux yeux. Et ses lèvres, sa bouche, ses cheveux, ses épaules, ses seins, ses hanches, son corps. Merlin, il faut que tu recules. Incapable de parler pour lui dire de reculer – d'autant plus qu'elle ne le ferait pas, tu en es persuadée –, tu parviens enfin à connecter ton corps et ton esprit encore flou, lui ordonnant de reculer. Mais tout est vaporeux, si trouble, si instable... Tu ne dois pas y penser, chassant tes souvenirs pour simplement convaincre ton corps douloureux de reculer. Il faut que tu t'éloignes d'elle, ne serait-ce que d'un pas.


OUI : Cassandra réussit à reculer de deux pas, toujours aussi tendue cela dit, et l'esprit encore dans la brume.
NON : L'esprit encore trop embrumé, elle trébuche contre le pied de Jolene qu'elle embarque dans sa chute : allongée dans le sable, la Poufsouffle couchée sur elle.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I can't love you as a lover.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Le Miroir du Rised

STAFF — compte fondateur


Messages : 1745
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyDim 25 Nov - 1:16

Le membre 'Cassandra Avery' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Memories on the beach ♦ Cassene 21jqb8p_th

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty


Dernière édition par Jolene Potter-Prewett le Dim 9 Déc - 11:05, édité 1 fois
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyDim 9 Déc - 11:02

memories on the beach
Cassene

Jolene aime tout le petit jeu qu'elle est en train de mettre en place entre elle et Cassandra. Enfin, ce jeu est mis depuis leur séparation et les règles sont siennes, elle est la seule à pouvoir jouer et elle voit bien qu'elle déstabilise Cassandra. Elle est tendue, elle serre les poings et la mâchoire, Jolene n'en est que plus heureuse. L'héritière des Avery ne lui répond pas, elle reste silencieuse à ses avances, elle se fiche quand la jeune Poufsouffle s'approche d'elle pour replacer une mèches de ses cheveux. Jolene maudit tous ces sang-pur et leurs règles à la con, elle maudit cette foutue société qui l'empêche d'être avec celle qu'elle aime. Alors elle joue avec elle, elle tente de l'approcher, elle veut ressentir son contact, sa peau, encore et pas, elle ne veut plus jamais être séparée d'elle, elle ne veut pas avoir à vivre sans la femme qu'elle aime, la femme qui hante ses nuits et ses jours. Son corps se tend de plus en plus, Jolene réussit à merveille dans ce petit jeu.

« Qu'importe ce que je veux Jolene, c'est ce que je dois faire, ça s'arrête là, » Jolene ricane. Ah Cassandra, la parfaite petite sang-pur. Elle se recule, ses pas sont assez maladroits et pendant un instant Jolene se dit qu'elle va tomber sur le sable. Mais non. Le souffle de Cassandra est haletant même si elle tente de le cacher, la Potter a réussi son coup, tout ce qu'elle a pu dire a eu l'effet escompté. Elle veut que Cassandra pense à elle comme elle, elle veut qu'elle ait l'esprit a
embrumé et embrouillé par la simple pensée de son prénom, elle veut qu'elle rêve d'elle comme elle. Oh ses rêves, ses rêves dont elle se force à s'extirper, ses rêves qui la hante, elle ne veut plus avoir à rêver de Cassandra, le retour à la réalité au petit matin est de plus en plus difficile chaque jour. Elle se ravance vers son ancienne amante, comblant de nouveau l'écart entre elles.

"Tu ne peux pas me fuir Cassy. Enfin si tu pourrais juste partir mais non tu restes ici, avec moi."

Elle lui caresse la joue du bout des doigts, son sourire sur les lèvres. Elle veut l'embrasser, elle veut briser cet écart une bonne fois pour toute et revivre encore cette sensation d'extase, de bonheur.

hj : oui : elle réussit à l'embrasser
non : elle décide de ne pas le faire et continue ce petit jeu de séduction


Jolene n'en peut plus, elle ne peut plus résister plus longtemps. Elle prend son visage entre les mains et plonge ses yeux dans les siens. Bordel ce qu'elle l'aime, elle veut la faire sienne encore et encore, elle veut sentir ses lèvres sur les siennes. Elle n'attend pas plus longtemps pour briser l'écart entre elle et poser ses lèvres contre les siennes. Dans son baiser elle tente de faire passer tout un tas d'émotions. La frustration, l'amour, la passion, la colère, le manque. Cassandra est sa drogue.

"je t'en supplie ne me résiste pas"

Qu'elle murmure contre ses lèvres, chercher de ses yeux son regard.


Spoiler:
 
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Le Miroir du Rised

STAFF — compte fondateur


Messages : 1745
Date d'inscription : 16/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyDim 9 Déc - 11:02

Le membre 'Jolene Potter-Prewett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :
Memories on the beach ♦ Cassene 21jqb8p_th

_________________
votez pour maraudeurs era

maraudeur 039 eratopsite des jeux role par forummaraudeur 039 era
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 851
Date d'inscription : 08/09/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptySam 5 Jan - 21:43



Memories on the beach
Cassene


L'espace que tu tentes d'instaurer entre vous, Jolene n'a aucune pitié à le briser, renforçant ta colère contre cette démone qui refuse de laisser ton esprit en paix. Tu t'es détruite toi-même pour l'oublier, broyant de tes propres mains ton palpitant affolé après que tu l'aies quitté, plongeant dans la magie noire pour ne plus penser à combien tu étais bien lorsque tu étais contre elle, mais elle n'en a que faire. Tout ce qu'elle veut c'est te reconquérir égoïstement, ruinant tous tes efforts sans remord. Elle te veut autant que tu la veux, mais toi tu n'y as pas le droit, et tu le sais. C'est interdit, tu dois t'éloigner d'elle. Mais elle s'en moque, encore – et la voilà de nouveau si proche de toi, te caressant la joue. « Tu ne peux pas me fuir Cassy. Enfin si tu pourrais juste partir mais non tu restes ici, avec moi. » Ses doigts sur ta joue, l'odeur de sa peau, les frissons qui parcourent ta colonne vertébrale, tout te fait tourner la tête. Tu es entre le cauchemar et le rêve, à ne pas savoir si tu veux que cela continue ou que cela cesse tout de suite car tes hantises te submergent. Elle est face à toi, si proche, si belle, si démoniaque. Elle sait qu'elle t'a piégée, qu'elle a réussi, qu'elle te manque à t'en briser le peu de cœur qu'il te reste. Elle est persuadée d'avoir gagné, et toi tu es prise dans ses filets, faible comme tu l'étais à l'époque dans ses bras, et le peu d'esprit qu'il te restait s'envole lorsque ses lèvres rencontrent les tiennes.

Tu ne sais pas combien de temps cela dure. Les yeux écarquillés, ton visage dans ses mains, tes lèvres prisonnières des siennes, tu restes immobile, à subir toutes les émotions qui traversent votre union d'un instant. Puis cela cesse, brutalement, et tu ne sais plus où tu te trouves. « Je t'en supplie ne me résiste pas. » Son murmure contre tes lèvres, le goût du baiser, la douceur de ses mains sur tes joues... Tu perds la tête. Tu es en colère, furieuse contre Jolene qui refuse de te laisser tranquille, d'écouter la raison pour ne pas te torturer plus que tu ne souffres déjà. Ton cœur se tord, creux, vide, pourtant il bat si fort quand elle est là. « Arrête, arrête, arrête. » Tu grognes, une rage sourde dans ta voix tremblante, comme si tu allais la frapper pour que cela cesse. Tu as envie de la pousser loin de toi, de la détruire avant qu'elle ne te fasse tout perdre, de la faire disparaître. Tu ne peux pas céder, tu t'es trop battue pour être plus forte, pourtant ton seul réflexe c'est d'attraper fermement sa nuque et de l'embrasser à ton tour, parce qu'elle est trop proche pour que tu y résistes, et que cette sensation t'a trop manqué. C'est bon, trop bon, trop interdit. C'est trop, tu dois t'arrêter. « Je te déteste, » pestes-tu avant de capturer une deuxième fois ses lèvres exquises. T'es plus capable de t'en détacher. La diablesse t'a trop manquée, et elle le sait tandis que tu mords sa lèvre de frustration, une de tes mains se glissant intuitivement dans son dos pour la serrer plus fort contre toi.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I can't love you as a lover.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyDim 3 Fév - 15:36

memories on the beach
Cassene

Faut pas longtemps que Cassandra succombe à la tentation qu'est Jolene. Lorsque leurs lèvres se retrouvent, Jolene en perd la raison. Elle sait plus son nom, elle sait plus où elle est, le jour, l'année, la saison, elle sait plus rien. Il n'y a qu'elle et Cassandra sur cette plage, elle et Cassandra dans une bulle incommensurable de bonheur, de passion, de retrouvailles passionnées. Son contact lui avait tellement manqué, elle voudrait plus jamais être séparée d'elle, elle pourrait pas y survivre. Jolene se recule doucement et c'est son amante qui reprend ses lèvres, d'un geste brusque mettant sa main sur sa nuque pour la rapprocher au plus proche d'elle. Jolene place ses mains sur ses hanches, elle y enfonce ses doigts. Casssandra se recule, lui disant qu'elle la déteste et alors qu'elle allait répondre, l'espace entre elles-deux est de nouveau comblé. Elle intensifie encore plus le baiser, faisant danser sa langue avec la sienne. La poufsouffle se recule pour reprendre son souffle et lance contre son oreille :

"Tu m'détestes autant que tu m'aimes, tu peux pas l'nier Cass"

Elle lui suçote doucement le lobe puis descend dans son cou où elle y dépose des baisers mouillés. La température monte trop rapidement, Jolene doit s'arrêter, maintenant. Mais elle est attirée à Cassandra comme un aimant. Elle capture de nouveau ses lèvres dans un baiser passionnel, elle se dit que ça sera certainement le dernier, que Cassandra va la foutre misère et partir, encore, comme elle le fait à chaque fois. Elle met toute son âme dans son baiser et quand elle se recule, à bout d'souffle, elle prend le visage de Cassy en couple pour la regarder dans ses yeux. elle voudrait la toucher, partout, tout l'temps, vivre l'restant d'ses jours avec elle.

"J'veux plus jamais être séparée d'toi Cassandra Avery. Mais j'sais que tu vas repartir, te maudissant encore d'avoir succomber. J'te connais par coeur"

Elle rit tristement et replace une mèche de cheveux de son amante derrière son oreille, un sourire sur ses lèvres.

"Mais tu peux pas nier cette tension et cette passion entre nous. Ça restera à jamais ça, même si tu m'tourne le dos encore une fois."
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Avery
poudlard & mangemort

poudlard & mangemort


Messages : 851
Date d'inscription : 08/09/2017
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene EmptyMer 27 Fév - 12:55



Memories on the beach
Cassene


Elle a gagné, et une rage folle t'emplie soudainement. Tu la détestes – elle t'a rendu faible. Tu te détestes – tu as cédé. Tu détestes le monde entier – pourquoi fallait-il que ce soit vous ? « Tu m'détestes autant que tu m'aimes, tu peux pas l'nier Cass. » Et tu sens qu'elle joue avec toi, embrassant ton cou comme elle sait que cela fonctionne si bien sur toi. Ton ventre se tord d'envie, te brûlant dangereusement alors que ton épiderme se fait sensible et tremblant malgré toi. Merlin, tu n'as plus aucun contrôle sur ton corps. C'est de sa faute, et elle le sait – c'est ce qu'elle veut. Puis elle t'embrasse de nouveau, ton palpitant hurlant d'autant plus fort dans ta poitrine que votre passion se propage dans chacune des cellules de ton corps. Et lorsque cela s'arrête, c'est comme si tout était flou pendant quelques instants, comme si tu perdais bien dans toutes ces envies qui te submergent de l'avoir eu si longtemps loin de toi alors que vos corps semblent faits pour se rencontrer encore et encore. « J'veux plus jamais être séparée d'toi Cassandra Avery. Mais j'sais que tu vas repartir, te maudissant encore d'avoir succomber. J'te connais par cœur. » Son rire, son geste pour replacer tes cheveux, son sourire... « Mais tu peux pas nier cette tension et cette passion entre nous. Ça restera à jamais ça, même si tu m'tourne le dos encore une fois. » Elle dit vrai, mais tu ne peux pas accepter de céder ainsi. Tu dois réussir à reculer, à dire non, à partir. Plus jamais, tu te l'étais promis. Plus jamais, pourtant tu as craqué. Plus jamais, pourtant tu as été incapable de lui résister.

Mais l'idée de ne pas en être capable fait naître un feu ardent dans tes veines. Tu ne peux pas accepter de considérer cette possibilité comme l'unique réponse à ton problème. Tu ne peux pas échouer. Tu dois y arriver, réussir à l'oublier, par tous les moyens. Et tu te sens qui l'attrape par les épaules et la pousse si violemment qu'elle bascule dans le sable. C'est comme si tu ne contrôlais plus ton corps, que tu te trouvais au-dessus de la scène, à l'observer. A t'observer faire ce que tu aurais dû faire déjà à l'époque. Tu te vois sortir ta baguette et la pointer vers celle que tu as tant aimée. Aimer à en mourir, à t'en détruire, à en réduire à néant ton propre cœur pour accomplir ton devoir. Pourtant, malgré toute cette douleur que tu t'es infligée pour te forcer à tourner la page, Jolene n'en a pas été capable. Alors elle est là à présent, face à toi, à raviver tous ces souvenirs, cette douleur, cet anéantissement de l'avoir perdu pour quelque chose que tu sais plus grand que vous deux. Mais tu ne peux pas accepter qu'elle fasse voler ainsi en éclats tous ces efforts que tu as faits pour passer à autre chose. Passer outre cette erreur de passage, car c'est tout ce qu'elle est censée être à présent. Un pas de travers que tu dois oublier.

Personne ne doit savoir.

Pourtant tu n'en es pas capable. Aucun mot ne s'échappe de tes lèvres, aucun sort ne quitte ta baguette, aucune malédiction ne la frappe pour t'avoir fait cela. Rien, mais la seconde d'après tu as disparu. Transplanage, et te voilà de retour dans la maison de ton ami. A hurler si fort que tu sens tes cordes vocales sur le point de rompre, agressées par toute cette rage que tu laisses échapper. Contre elle, contre toi, contre le monde entier. Tu hurles, renversant deux chaises, brisant un vase – ça n'a plus de sens. Tu hurles à en mourir, comme t'as aimé à en perdre la raison cette même femme qui est en train de te tuer. Tu vas devenir folle. Elle va te rendre folle.


The end

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________

I can't love you as a lover.
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Memories on the beach ♦ Cassene Empty
MessageSujet: Re: Memories on the beach ♦ Cassene   Memories on the beach ♦ Cassene Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Memories on the beach ♦ Cassene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sunset Beach
» Venice Beach !
» Aquarius Memories — Licorne
» HUNTINGTON BEACH - RPG
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde moldu :: L'Angleterre-
Sauter vers: