AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 23 Sep - 1:36


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Une dernière fois il vérifie que son sac soit parfait. Il n'a rien oublié, son maillot et ses différentes tenues mais aussi de quoi se couvrir. Car il sait que parfois les nuits peuvent être froides, ça arrive les chutes de température. Et puis Clyde est devenu un véritable frileux depuis son séjour à Azkaban, les geôles humides et mal entretenues de la prison n'ont fait que lui donner froid et depuis, même en été lorsque les températures sont hautes il dort avec un petit drap fin. Satisfait en voyant son sac et son contenu, il vérifie aussi le sac de Sarah une dernière fois. Il sait qu'il ne devrait pas mais il ne veut pas que son amie oublie quelque chose, au pire ils pourront acheter sur place mais bon, si ils peuvent simplement profiter tous les deux du paysage et de l'ambiance du village dans lequel ils vont aller, ce sera tout aussi bien. Il hoche la tête une dernière fois et pense à cacher dans une petite mallette, quelques armes dont il ne sépare jamais même en déplacement. Quelques poignards, un ou deux shuriken et plusieurs potions. On ne sait jamais, si ils se font attaquer il aura au moins de quoi se défendre. Enfin, prenant son sac en cuir sur l'épaule et celui blanc, de grande marque de son amie, il se dirige vers la cheminée et attrape un peu de poudre rosée. Il entre dans la cheminée, salut ses parents avec un sourire et leur souhaite bon week-end avant d'arriver, dans un nuage de fumée verte, au ministère qui grouille comme toujours, de sorciers. Il n'y a pas un moment de la journée où cet endroit est vide, c'est presque fascinant.

Le rendez-vous est donné devant la station de voyage internationale. Elle sort du bureau et, pensant qu'elle aura peut-être faim il pense à lui acheter un muffin à la myrtille et un thé chai à la cannelle, de quoi se donner un coup de fouet pour leur voyage. Ca ne va pas durer bien longtemps, le plus long sera de vérifier les transports et les bons de sorties du territoire, c'est que depuis quelques temps les voyages sont vérifiés à la loupe. Alors, attendant que la file avance un peu il commence à avaler un beau de son thé glacé au sirop qu'il c'est acheté aussi, en guettant d'un œil l’ascenseur par lequel elle va sortir. Et lorsqu'il la voit, il lui fait signe avec un sourire. « Voici des forces pour l'avocate la plus douée du ministère ! » Dit-il en lui tendant le muffin et le thé. « Comment tu vas ? Ta journée n'a pas été trop longue ? » Qu'il demande en attrapant les deux sacs et en continuant d'avancer dans la file.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 23 Sep - 2:18


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Le temps passe affreusement lentement - sans doute parce que tu ne peux pas détacher ton regard de la pendule s'trouvant dans ton bureau. Tu la quitte pas des yeux, ton coeur battant aussi vite qu'elle s'déroule lentement. Tu peux pas croire qu'ta dernière journée avant l'grand départ en vacances s'trouve si ennuyeuse. Tu as un procès - il arrivera pas avant un moment, puis tu devras te battre contre le magenmagot pour un d'tes soldats tatoués. Tu les sauve alors qu'Gideon Prewett s'bat pour les faire condamner. Un jeu entre vous qui le fait te détester plus que quiconque - tu continue d'lui dire que t'aime juste pas l'injustice, ou qu'tu fais ton boulot. Mais aucun d'vous n'est assez idiot pour croire à ces balivernes. T'aime juste à l'rendre dingue, et à voir qu'tu gagnes chaque fois. L'procès se fait aussi long que le reste, et tu savoure pas tant la victoire.
Tu penses qu'à Clyde - à l'penser ainsi t'as le coeur qui s'emballe et tu ravale les souvenirs d'la soirée de mariage de sa soeur. Tu veux pas y penser, y voir autre chose que les agissements de l'alcool dans votre organisme. Parce que t'as aimé chaque foutue seconde de cet échange, et c'est trop tôt pour ton coeur brisé. T'es pas prête à faire tomber ton masque de reine des glaces. T'es pas prête à n'plus jouer ton rôle de veuve épleurée après la mort d'Théodore, ou l'départ de Cosimo (que tout l'monde ignore sauf Clyde alors avec lui t'as pas à prétendre quoi que ce soit). T'es perdue, et pourtant tu peux pas t'empêcher d'attendre, et d'vouloir qu'il soit déjà là.

Quand cinq heures sonnes t'es déjà sur tes talons, à sortir du bureau sans un regard en arrière, pour le retrouver dans l'coin des voyageurs vers l'internationale. Le fait de partir en Espagne est un plus - t'as hâte comme une gamine au départ des vacances de Noël ou d'été qui sait pas ce qu'elle va devenir. Et peut à peine attendre pour le découvrir. Tu trépigne littéralement, et quand tu le vois dans la foule tu attends pas pour lui foncer dessus en sentant un sourire prendre sa place sur ton visage. « Voici des forces pour l'avocate la plus douée du ministère ! » « Et pour moi t'as rien pris ? » Demandas-tu avec un brin d'amusement, recevant pas l'compliment qui te fait quand même rougir. Tu prends l'thé et le gâteau et mords dedans sans attendre - t'avais faim sans t'en rendre compte. Faut dire que manger a pas été ta priorité aujourd'hui. « Merci, c'est adorable. » « Comment tu vas ? Ta journée n'a pas été trop longue ? » Tu peux pas empêcher tes yeux de s'écarquiller - désespérée au souvenir de cette journée à rallonge. « J'ai cru que j'arriverais jamais à bout. Il est rare que je m'ennuie autant mais aujourd'hui a été horrible. J'suis pas mécontente que ce soit fini. » Dis-tu avec plus d'enthousiasme, buvant ton thé, avant de voir qu'votre voyage est appelé pour vérifier vos papiers. Tu fais signe à Clyde alors. « Et toi ? T'as bien tout pour c'week end ? Lunette de soleil et maillot ? Je sais toujours pas ce que tu as prévu : tu comptes me garder la surprise ? »


_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 23 Sep - 22:01


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
La file avance doucement et heureusement, il sait qu'elle ne va pas tarder mais il préfère qu'elle puisse se poser quelques secondes avant que le voyage ne commence. Ca ne sera pas long c'est un fait, mais il se doute qu'après une journée de boulot elle sera sans doute fatiguée. Ou impatiente de partir, sans doute car son amie lui a bien dit que ça faisait des années qu'elle ne c'était pas accordée des vacances. C'est le bon moment pour briser le quotidien et simplement profiter l'un de l'autre. Et puis quoi de mieux qu'un bon moment avec la bonne personne. Il refuse de penser au fait qu'elle soit la bonne personne, de ce genre là du moins. Il ne veut pas penser au baiser échangé dans le jardin de la demeure Greengrass, il ne veut pas s'accorder cela car il s'imaginerait des choses, il s'inventerait des doutes et des angoisses dont il n'a pas besoin. L'alcool et la fatigue d'une grosse soirée oui, c'est pour ça que Sarah a répondue à son baiser avec tant d'ardeur et de passion. Rien de plus, après tout les mariages sont connus pour éveiller les sensations et les envies. Il n'a plus le temps de penser lorsqu'elle arrive, magnifique et rayonnante au milieu d'une foule sombre et épuisée par une journée de travail. Il lui sourit et lui donne de quoi manger un morceau, se doutant qu'elle doit avoir les crocs et voulant qu'elle soit en forme pour leur escapade. Mais aussi pour découvrir l'endroit qu'il a réservé pour eux. « J'ai cru que j'arriverais jamais à bout. Il est rare que je m'ennuie autant mais aujourd'hui a été horrible. J'suis pas mécontente que ce soit fini. » Lui dit-elle en mordant dans le muffin, il l'observe satisfait de voir qu'il n'a pas oublié que la myrtille, c'était ce qu'elle aimait le plus. En attendant il sirote son thé au sureau tout en tenant d'une main ferme les deux sacs. « C'normal c'est le début des vacances ! » Qu'il dit en avançant encore en souriant, excité à l'idée de prendre le portoloin international. Ca fait longtemps qu'il n'a pas quitté l'Angleterre. « Et toi ? T'as bien tout pour c'week end ? Lunette de soleil et maillot ? Je sais toujours pas ce que tu as prévu : tu comptes me garder la surprise ? » « Oui tu verras quand on arrivera. Allez encore un peu de patience ! » Dit-il en la suivant lorsque leur destination est appelée.

Ils donnent les passeports et bientôt l'un des hommes lance un sort sur le portoloin. Il jette sa boisson maintenant terminée et se tourne vers Sarah avant de lui tendre la main. « Prête ? » Qu'il demande avant de caler le sac dans le creux de son bras et de poser la main sur le portoloin en forme de porte. Lorsque son amie touche sa main, ils s'envolent dans un souffle alors que le ministère s'efface pour ressembler à un simple tourbillon sombre. Ca ne dure que quelques secondes avant que leurs pieds se posent sur une surface plate et qu'ils soient accueillis par une jeune femme au sourire rayonnant. Clyde lui donne l'autorisation de voyage comportant également l'adresse de leur maison qu'il a loué pour le week-end. « Le ministère Espagnol... Il est plus lumineux que le notre n'est-ce pas ? » Murmure le sang-pur avec un sourire en regardant autours de lui, tout en suivant la jeune fille qui leur fait signe de prendre une cheminette blanche où elle a, au préalable donné l'adresse de cette petite maison louée dans un village sorcier du sud de l'Espagne. « Après toi Sarah, je te laisse découvrir l'endroit. » Lui dit-il en lui souriant, ayant hâte de voir si ça va lui plaire.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Lun 24 Sep - 16:18


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Dés que tu le trouves dans la foule, t'offrant d'quoi manger et boire, t'oublie la fatigue de ta journée. Ton corps souffre encore de ton manque d'activité, mais tu peux te relaxer et penser qu'pour les quelques jours à venir tu auras rien d'autre à penser qu'à vous. Tu vas pouvoir profiter, boire des cocktails, et te prélasser au bord de la piscine - tu sais que t'es pas du genre à rester immobile, alors sans doute tu vas demander une aventure ou deux. Mais du moins t'auras pas la tête prise par tes affaires, ou les Mangemorts. Tu pourras être toi, et t'sais pas quand c'est arrivé la dernière fois.
Avec Clyde avec toi tu sens qu'tu vas pouvoir profiter, et t'as hâte. Tu t'sens excitée comme une gamine au matin d'son anniversaire et savoure la sensation. Tu aimes d'pouvoir être avec Clyde sans te poser plus de question, que tout soit simple entre vous. Que t'ais pas à t'questionner sur votre avenir - vous êtes amis. T'penses pas à votre baiser, tu veux pas en parler. Tu veux juste être à c'moment présent avec lui. « C'normal c'est le début des vacances ! » Tu tapes dans tes mains, présente tes papiers et t'prépare aux départ, bien que tu sache pas exactement où tu vas mettre les pieds. T'es pas une fan des surprises - bien que tu doute pas que t'aimeras toutes celles que Clyde t'a préparé. « Oui tu verras quand on arrivera. Allez encore un peu de patience ! »   « J'suis pas patiente. » Grommelle-tu bien que tu joue le jeu, et te laisse prendre par l'enivrement de ce début de vacances. Tu vois que votre portoloin est une porte et t'y accroche avant de prendre la main de Clyde, d'te perdre dans son regard et avoir l'coeur qui bat fort.

Quand vous atterrissez t'as la tête qui tourne, mais t'raccroche au bras de ton ami pour tenir debout. Alors tu vois qu'le monde autour de vous est lumineux - fait d'rouge, de jaune et d'couleurs de tous les côtés. D'fleurs qui t'font pousser un sourire sur les lèvres, et d'gens à la peau hâlés qui vous accueillent en souriant - t'parle assez bien espagnol pour les gratifier d'une phrase d'salutation. « Le ministère Espagnol... Il est plus lumineux que le notre n'est-ce pas ? » « Et coloré. C'est magnifique. » Dis-tu avant d'le laisser t'emporter pour t'montrer où vous allez passer vos vacances. D'un coup d'cheminette tu te retrouve dans une maison que tu connais pas - et t'as des étoiles dans les yeux.

 « Après toi Sarah, je te laisse découvrir l'endroit. » Alors tu passes, tu dis l'adresse, et tu apparais. Et c'est comme te trouver dans un rêve. C'est pas si grand que cela - assez pour deux, pour rester proche en ayant son espace. Tu devine une cuisine - qu'vous toucherez sans doute pas parce qu'il s'y trouve un elfe de maison qui ose pas t'approcher. Une salle de vie - un jacuzzi avec une vue sur la plage pas si loin. Tu devines aussi la piscine - et un - « C'est un bar que j'vois ? » Qu'tu demande en sortant pour profiter de la vue. L'air marin t'fait frémir et tu t'approche pour voir le bar extérieur - remplie d'alcool sorcier et moldus. C'qui te pousse à t'tourner vers Clyde. « Tu vas vraiment me faire des cocktails au bord de la piscine alors ? » 




_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Ven 28 Sep - 22:29


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
L'Espagne, il ne pensait jamais venir ici avec une autre personne qu'Eden. Il faut croire que la vie change et qu'elle réserve des surprises. Pourtant, il est enchanté d'être ici avec Sarah. Son cœur se gonfle de joie lorsqu'il pense à son amie qui est avec lui, dans cette maison louée pour six jours de vacance loin de tout. De l'Angleterre qu'il adore, mais qui est parfois trop grise à son goût. Là ils n'auront rien d'autre à faire que profiter du soleil, du repos et du fait d'être ensemble. Le programme l'enchante et l'angoisse un peu aussi, car depuis qu'ils ce sont embrassés chez lui ils n'ont pas parlés du baiser. Et si il a pensé un instant que Sarah l'avait oubliée ou qu'elle avait mis cela sur le compte de l'alcool, il a compris qu'elle s'en souvenait lorsqu'il a croisé son regard et son sourire le lendemain matin, au petit déjeuner. Mais ils n'en ont pas parlés, ils n'en ont pas vraiment eu le temps en plus. Il a laissé son amie travailler toute la semaine afin qu'elle ne soit pas en retard pour partir en vacance, de ce fait ils ne ce sont pas retrouvés en tête à tête depuis la soirée du mariage. Ou si peu, pas assez. Ici peut-être qu'ils pourront aborder le sujet. Ou recommencer, ce n'est pas comme si l'idée de l'embrasser lui causait la moindre gêne. Au contraire.

Il se dit que l'Espagne était une destination rêvée, lorsqu'ils entrent dans la maison qui est magnifique et qu'ils observent la vue en arrivant sur la terrasse. Clyde pose les sacs dans un coin avant de donner un coup de baguette, alors que les affaires partent se ranger dans les deux chambres séparés. « C'est un bar que j'vois ? » « Tu m'l'avais demandée non ? » Qu'il dit avec un sourire avant de s'approcher de la piscine, de se pencher et de plonger sa main dans l'eau chaude. « J'pense enfiler mon maillot et piquer une tête, pas toi ? » Dit-il avant de se relever et d'observer le jacuzzi non loin, offrant une vue superbe sur la plage devant eux. C'est parfait comme endroit. « Tu vas vraiment me faire des cocktails au bord de la piscine alors ? »  « Avec le petit parasol dans le verre. Oui c'est prévu. » Qu'il lui dit en riant avant d'entrer dans la maison et de se diriger vers sa chambre. Là il se déshabille et enfile son maillot rouge avant de revenir jusqu'à la piscine. Il commence à tremper ses pieds dans l'eau, s'immergeant doucement. « Alors que penses-tu de cette maison ? Elle te plaît ? » Qu'il demande, espérant ne pas avoir fait la moindre bourde. « Apparemment il y a un petit restaurant proche d'ici. Ca te dirait d'aller manger là bas ce soir ? »


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Sam 29 Sep - 2:18


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
C'est comme un rêve d'où tu veux pas t'réveiller. T'es tombée dans l'paradis, et tu comptes bien en profiter jusqu'à oublier le monde extérieur. Le retour aux habitudes sera sans doute cruel mais pour l'moment t'as jamais été aussi loin d'cet instant, et tu refuse d'y penser. T'es en vacances - qu'importe ce que cela signifie vraiment - et t'es avec la meilleure des compagnies. Pour toi - il s'trouve pas meilleur collègue que Clyde pour profiter de ce moment loin de Londres. Faut dire que tu t'laisse pas souvent aller à penser à autre chose qu'au travail ou aux missions des Mangemorts - c'est ce que tu maitrise, qu'tu contrôles assez pour n'pas être effrayée à l'idée d'pas pouvoir agir comme tu le souhaiterais. T'es en terre inconnue à c'moment précis, et t'ignore où tout cela va te mener. Clyde t'as pas donné beaucoup d'indices sur ce qu'il attendra de toi - mais étrangement tu l'crains pas.
Etrangement tu t'sens même excitée à l'idée de tout ce qu'il te prépare de surprenant. Peut être parce que depuis votre baiser t'as encore la tête pleine d'étoiles, d'pensées positives et agréables. T'es souriante, découvrant votre nouvel univers avec toutes ses promesses - et c'bar au bord de l'eau qui te donne l'impression d'pouvoir décompresser totalement. « Tu m'l'avais demandée non ? » « C'est vrai. Et avoue que c'était une demande légitime pour une semaine de vacances réussie. »  dis-tu sur l'ton de la plaisanterie. Avant d'te retourner vers lui - accroupis au bord d'la piscine, tu laisse ton esprit divaguer un moment. L'imaginant qui s'met dans l'eau, à l'aise, laissant son corps musclé s'détendre… « J'pense enfiler mon maillot et piquer une tête, pas toi ? » « Je …. Ouais. Ouais bien sur. » Tu l'vois déjà partir, et reste un moment - figée. Mais avant - surtout - tu veux t'assurer qu'tu vas avoir ton cocktail. « Avec le petit parasol dans le verre. Oui c'est prévu. » « Parfait. » Ton esprit divague trop rapidement, et tu sais pas comprendre tout ce qu'il se passe dans ta tête. Mais t'aime l'idée d'Clyde en maillot - et d'toi aussi dans cette piscine. C'est sans plus réfléchir qu'tu fais ton chemin vers ta chambre. Tu dois pas trop réfléchir, au risque d'rester figée.

Tu veux pas penser - tu t'mets nue plutôt et cherche l'maillot que tu avais préparé pour l'occasion. L'deux pièces t'recouvre bien tout - simplement noir, il a rien d'profondément original, mais t'vas assez bien pour t'donner l'air féminine. Tu sors d'la chambre avec un paréo et des lunettes de soleil, rejoignant à nouveau la piscine pour y recouvrir Clyde - torse nu, avant rien d'mieux que son maillot. Et t'peux pas douter qu'il soit beau. Il l'est - vraiment. Et musclé - t'as jamais vu d'torse mieux dessiné. « Alors que penses-tu de cette maison ? Elle te plaît ? » « Comment j'pourrais me plaindre ? T'as vu cette maison ? »  Qu'tu demande effarée, en secouant la tête pour l'rejoindre dans l'eau - tu prends ton temps pour apprécier l'liquide qui t'recouvre, sentant ta magie qui boue en toi et s'éveille. L'eau t'as toujours faite sourire, tu t'sens presque chez toi quand tu es submergée. Y a rien que t'aime plus qu'ca - vraiment. « Apparemment il y a un petit restaurant proche d'ici. Ca te dirait d'aller manger là bas ce soir ? » « Ca fait partie de ton enseignement sur comment être en vacances ? Manger hors d'la maison, n'pas s'inquiéter des horaires, ou d'ce qu'on va manger, c'est l'idée ? » Demandas-tu avant d'te laisser submerger complètement, profitant de l'eau autour de toi - t'garde les yeux ouverts sous l'eau, et l'vois lui, son corps - son foutu corps magnifique, qui t'fait battre le coeur vite.

Tu secoue la tête avant d'remonter, t'retrouvant à un mètre de lui pas plus. « Tu dois déjà l'avoir entendu : mais t'es plus musclé que j'pensais. C'est genre… tes activités d'chasseurs qui font ca ? »



_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Sam 29 Sep - 3:03


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
« C'est vrai. Et avoue que c'était une demande légitime pour une semaine de vacances réussie. » Il lui jette un regard amusé avant d'aller se changer, restant un instant surpris alors qu'elle semble être ailleurs. Elle doit sans doute penser à la maison ou aux vacances à venir, il ne veut pas se dire que ça peut être autre chose. Il espère juste qu'elle va se changer les idées et passer du bon temps ici, qu'elle oubliera tout ce qui peut l'agacer ou tout ce qui peut prendre son esprit lorsqu'elle est sous le ciel sombre de l'Angleterre. Il est comme ça Clyde, il aime prendre soin des gens qu'il aime, qui comptent pour lui. « Comment j'pourrais me plaindre ? T'as vu cette maison ? » Comme offrir des belles vacances. Ca l'fait sourire, fier lorsqu'il entend ça. Puis il se tourne vers la piscine et commence à s'mettre dans l'eau, maintenant que son corps ne porte que son maillot et que sa peau aspire déjà les rayons bouillant du soleil au dessus d'eux. Il va revenir bronzé et frais, il en est sur. Il l'observe qui rentre dans l'eau, laissant un instant son regard glisser sur son cou, le chemin entre ses seins mais aussi son ventre plat, parfait et bien dessiné alors que ses hanches forment une magnifique courbe. Puis il détourne les yeux, gêné d'avoir laissé ses pensées dériver de la sorte. Ce n'est pas convenable, mais malheureusement pour lui demander qu'ils ce sont embrassés, il rêve littéralement de recommencer. Au moins une fois, pour voir si ce n'était pas que l'effet de l'alcool, qui a rendu ce baiser si intense et bon.

« Ca fait partie de ton enseignement sur comment être en vacances ? Manger hors d'la maison, n'pas s'inquiéter des horaires, ou d'ce qu'on va manger, c'est l'idée ? » « Carrément. C'est ça les vacances, tu te lèves quand tu veux, tu manges ce que tu veux. Et si pendant la semaine tu veux qu'on mange dehors tous les jours et qu'on s'hydrate de champagne alors ça m'va ! » Qu'il dit avant qu'elle ne plonge et qu'il se laisse aller en arrière dans l'eau, immergeant son corps sauf sa tête qui reste dehors, alors que l'eau fraîche vient rafraîchir sa peau et le faire soupirer de bien être. « Tu dois déjà l'avoir entendu : mais t'es plus musclé que j'pensais. C'est genre… tes activités d'chasseurs qui font ca ? » « Je suis entraîné depuis mes sept ans. Ca m'a forgé un corps assez résistant et solide ouais... » Dit-il en baissant les yeux et en observant une seconde son torse, qui porte la marque des Aquila, ayant brûlé sa peau sur son pectoral gauche. Il relève les yeux et croise le regard de Sarah, se rendant compte qu'un petit mètre les sépare. Alors doucement, en un mouvement de jambe il s’approche d'elle. « Pourquoi cette question ? Tu veux t'assurer que c'est pas de la gonflette ? » Qu'il dit en souriant. Et avec un air de défis il rajoute. « T'peux toucher si ça t'amuse. » C'est dit sur le ton de l'humour et pourtant, il ne cesse d'être proche d'elle, sentant bientôt que leur corps sont très proches l'un de l'autre à force d'être rapproché par le mouvement de l'eau.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 30 Sep - 0:00


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
C'était agréable, de se retrouver au bord de la piscine, sous l'soleil d'Espagne, la chaleur te piquant la peau délicieusement, et les pensés divaguant sans raison. Sans pression - tu sentais déjà le stress quitter ta peau pour faire détendre la moindre partie de ton coeur. T'étais rendue liquide par le simple fait de se retrouver si loin de Londres. Si loin de tout - et de ne pas avoir à t'inquiéter d'être contacter par quiconque. Tout le monde ignorait où tu te trouvais, et tu ne voulais pas être dérangée. Tu voulais ton moment dans un coin de paradis, avec Clyde, et uniquement lui. « Carrément. C'est ça les vacances, tu te lèves quand tu veux, tu manges ce que tu veux. Et si pendant la semaine tu veux qu'on mange dehors tous les jours et qu'on s'hydrate de champagne alors ça m'va ! » Tu sens les joues qui te chauffent à l'idée de boire du champagne - encore une fois. Tu as pas oublié ce qu'il est advenu la dernière fois que vous avez partagé une bouteille tous les deux. Tu regrettes pas non plus - étrangement - et en figeant un moment en l'observant tu te demande si tu pourrais le faire à nouveau ? Si tu pouvais t'accrocher à lui une fois encore pour frôler ses lèvres.
Sans aucun doute. « Et tu sais à quel point j'aime le champagne n'est-ce pas ? » Demandas-tu finalement avant de te glisser dans l'eau pour le rejoindre.

Elle était fraiche contre ta peau brûlante et tu savourais l'impression d'être rafraichie. Tu t'laisse immerger un moment avant de ressortir pour être plus si loin de lui, et savourer l'image de son corps dur et musclé - tu manque pas d'ailleurs de t'en étonner. « Je suis entraîné depuis mes sept ans. Ca m'a forgé un corps assez résistant et solide ouais... » Sept ans - jeune, bien trop jeune dans ton esprit pour pouvoir aller tuer des créatures. Celles qui habitent les histoires qu'on te lisait dans l'enfance, qui t'ont toujours semblé trop forte, trop rapide, trop cruelle pour qu'un enfant puisse les détruire. Ca t'fait peur - tu sens ta gorge se serrer à cette idée. Un moment - un court moment avant qu'il t'fasse revenir à toi. « Pourquoi cette question ? Tu veux t'assurer que c'est pas de la gonflette ? » T'arques un sourcil alors qu'il s'approche de toi avec un air amusé. « T'peux toucher si ça t'amuse. » Tu lâches un rire - « Comment refuser une telle proposition ? » Demandas-tu avant que ta main ne vienne trouver son pectoral droit - tu l'tate un moment avant de lâcher un bruit appréciatif, et de passer au gauche, puis de déplacer ta main vers ses bras qu'tu pince un peu pour sentir le muscle durcir - et de venir vers ses abdominaux parfaitement dessiné. Tu restes un moment là - l'coeur qui bat fort avant de relever le regard vers lui.

Proche - bien trop proche. Ca t'coupe le souffle et tu te souviens ce soir-là. « Tu sais... » Commence-tu quand ton regard tombe sur ses lèvres. « Ce baiser entre nous, le soir du mariage. Je le regrette pas. »



_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 30 Sep - 1:35


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
« Et tu sais à quel point j'aime le champagne n'est-ce pas ? » Le clin d’œil à leur dernière soirée en compagnie d'une bouteille le fait sourire. Il sait comme elle aime ça en effet et comme ça lui fait perdre la tête. Mais cette fois-ci il ne comptera pas sur de l'alcool pour poser sa bouche sur celle de son amie. Amie ? Flirt ? Qu'est ce qu'ils représentent l'un pour l'autre depuis ce baiser ? Il n'en sait rien et ne veut pas savoir, il veut simplement vivre ce qu'elle accepte de lui offrir, il ne veut pas chercher des problèmes ou de quoi troubler son esprit et ces vacances. Il veut simplement que ça soit agréable pour tous les deux et si baiser il doit y avoir à nouveau, et bien il l'offrira avec plaisir. Sans doute plus vite que prévu, si il en croit les regards qu'ils se lancent et la façon qu'ils ont de se chercher. Il ne peut s'empêcher, une fois dans la piscine complètement immergé, de lui lancer un petit défis. Il a envie de voir jusqu'où elle ira, jusqu'où elle ira le courage de s'approcher de lui sans avoir peur de se brûler à la flamme qu'il représente. « Comment refuser une telle proposition ? » Il a un sourcil qui se lève, amusé en voyant qu'elle s'approche, bien décidée à ne pas refuser un tel défis. Elle touche son torse alors qu'il sent un violent frisson monter le long de sa colonne vertébrale. Ca fait quatre années qu'une femme ne l'a pas touché, frôlé de la sorte, du bout des doigts avec la timidité et la prudence d'une première découverte. Ca fait longtemps et c'est agréable, il pourrait presque y prendre goût. Elle glisse ses mains sur ses bras qu'il contracte, avant d'en venir à ses abdos qui aussitôt, se durcissent alors qu'elle le chatouille. Elle reprend bientôt la parole alors qu'il a le souffle coupé d'avoir été découvert de la sorte.

« Ce baiser entre nous, le soir du mariage. Je le regrette pas. »
« Moi non plus... » Qu'il lâche dans un souffle avant de s'approcher d'elle, de la faire reculer jusqu'au bord de la piscine. Et là lorsqu'elle est coincée entre le mur en béton et le torse de Clyde, il penche sa tête vers elle et enfin, pose délicatement sa bouche sur celle de son amie, pour venir goûter à ses lèvres tentatrices. Ses mains ne restent pas inactives, il vient lentement découvrir ses hanches alors que ses doigts se glissent sur sa peau douce. Et d'abord timidement il vient quémander l'accès à sa bouche pour approfondir le baiser, craignant d'être trop rapide mais ayant l'envie impérial de la découvrir plus encore. Sa main droite se glisse dans le dos de Sarah pour venir chatouiller et câliner du bout des doigts le creux de sa colonne vertébrale. Sans aller plus loin, ne se permettant jamais d'être si entreprenant. Et enfin lorsque le souffle semble leur manquer, il vient doucement mettre fin au baiser, tout en restant proche d'elle. Il veut la garder dans ses bras une seconde de plus. « Alors, il rivalisait avec celui de l'autre soir ? » Qu'il demande avec un petit sourire, avant que sa bouche ne vienne se glisser dans le cou de Sarah, pour déposer un baiser sur sa peau, suivi d'un autre et un autre encore.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 30 Sep - 2:20


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
T'as le coeur qui s'emballe dés que vous vous retrouvez proches l'un de l'autre. Pas que tu sois gênée, cependant, pas cette proximité - pourtant il se trouve peu de personne contre lesquels tu te laisserais attirer sans ressentir le besoin de t'échapper. Tu supportes mal le contact des autres, te sentant rapidement éprise dans un étau que tu n'sais pas qualifier. L'angoisse étreignant ta poitrine pour t'empêcher de penser à autre chose qu'au désir d'être ailleurs. Loin des bras t'encerclant et des visages trop proches - t'as besoin de te protéger des autres, manquant cruellement de confiance en eux. Mais Clyde, tu lui offres ta confiance aveuglément - tu as appris à le connaitre mieux que quiconque, et tu aimes à en découvrir toujours plus à son sujet. Depuis deux mois, il se passe pas une journée sans que vous échangiez quelques mots, ou un whisky purfeu, et tu trouve rien à redire à cela. C'est agréable, d'apprendre à l'apprécier, d'le voir comme un ami, et de te rendre compte qu'il te juge pas - jamais. Qu'importe ce qu'il apprend sur toi, il ne fait que te sourire et accepter.
T'aime cela, être avec lui. Contre lui. Sentir ses muscles qui se contractent sous tes doigts fins et joueurs. Puis t'as la voix qui se coupe de sincérité, avouant que le baiser entre vous t'as pas de raison de le regretter. « Moi non plus... » Tu souris, le laissant t'entrainer sans pouvoir quitter son regard - ou ses lèvres parce que tes yeux font des allers-retours entre ces deux points précis. T'es soudainement en cage dans ses bras et tu l'vois qui se penche vers toi.

Tu sais ce qui va suivre, et tu sens ton coeur qui bat encore et encore - badoum badoum - quand les lèvres de ton ami se posent sur les tiennes. Il t'a laissé le choix de t'échapper mais t'en as rien fait. T'as envie de les sentir encore contre toi, et tu aime avoir ses mains qui te tiennent délicatement. Bien que l'avoir qui t'parcourt le corps plus avant t'fait naitre un brin d'panique - que sa bouche délicate fait taire rapidement. Tu as les nerfs à vif, c'second baiser semblant plus réel encore que le premier, et plus tendre à la fois. Peut être parce que cette fois vos esprits sont éveillés parfaitement. Tu manque d'air quand il s'recule, et chasse ses lèvres avant de réouvrir les yeux. « Alors, il rivalisait avec celui de l'autre soir ? » Tu sens tes joues qui sont devenues rouges, et tes yeux pétillants. « Aucune rivalité, celui-ci était bien meilleur. » Dis-tu avec sincérité, caressant doucement la joue de Clyde. Etrangement, pour le moment, tu ressens pas d'grand feu de passion, ou de désire d'être nue et contre lui. Ca n'a rien d'aussi violent et exigeant que tes émotions pour Cosimo - c'est étrange et rassurant à la fois. L'embrasser à nouveau t'fait envie, ses mains sur toi s'égarent pas trop - c'qui te rappelle qu'il s'agit de Clyde et qu'il abuserait jamais de toi. C'ton ami après tout, et ta confiance il l'a gagné à la loyal. « Est-ce qu'on doit... en parler ? Ou juste s'embrasser comme deux adolescents en se fichant de savoir ce que ca signifie ? » Demandas-tu avec plus de plaisanterie dans la voix que d'agacement. « Pas que ca me dérange. C'est un truc qu'on fait en vacances non ? Embrasser un beau garçon dans la piscine. »




_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 30 Sep - 23:13


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Pour une fois il écoute ses désirs et le regard de son amie, qui semble l’appeler pour un baiser plein de sensualité. Il écoute leurs envies, il s'approche et vient lui voler un baiser auquel elle répond sans broncher. Il n'a pas cessé d'y penser depuis la dernière fois, il n'a pas cessé de se dire qu'il aurait aimé recommencer et qu'il espérait que cela ne serait pas mis sur le compte de l'alcool. Elle n'a pas oubliée cette soirée ni ce baiser, lui non plus. Ca n'a cessé de brûler ses souvenirs et ses pensées pendant tout ce temps. « Aucune rivalité, celui-ci était bien meilleur. » Qu'elle lui dit lorsqu'il s'éloigne d'elle et lui sourit. Flatté et fier il n'est, mais plus encore il est heureux de voir qu'elle ne l'a pas repoussée comme elle aurait eu le droit de le faire. Il est resté sage, ses mains posées doucement sur les hanches et dans le dos de son amie pour câliner sa peau du bout des doigts. La découvrir elle, pour la première fois autrement que comme une simple amie. Toucher sa peau, car il ne se voyait pas simplement l'embrasser sans que ses doigts ne viennent la chatouiller. « Est-ce qu'on doit... en parler ? Ou juste s'embrasser comme deux adolescents en se fichant de savoir ce que ca signifie ? » « Ca dépend ce que tu veux dire. » Qu'il répond avec un sourire, restant prés d'elle, les mains chastement posée sur ses hanches maintenant qu'il a fini d'explorer son dos.

« Pas que ca me dérange. C'est un truc qu'on fait en vacances non ? Embrasser un beau garçon dans la piscine. » « Mais souvent le beau garçon n'est qu'une rencontre de passage, non ? » Qu'il murmure, se souvenant qu'il va rentrer avec elle et qu'il ne veut pas qu'une sorte de malaise persiste entre eux. « Voudrais-tu en parler un peu ? Qu'est ce que ça veut dire pour toi Sarah ? » Qu'il demande, sans vouloir lui mettre la pression mais il veut être sûr de ce qui va se passer entre eux. Si ce n'est qu'un bisou comme ça sans arrière pensée il veut le savoir, tout comme si ça doit être le prémisse de quelque chose de sans doute bien et de nouveau entre eux. C'est tôt en effet pour se projeter mais Clyde ne veut pas se mettre dans une histoire ou s'investir dans quelque chose cette semaine, pour qu'au final on lui annonce qu'il se trompait sur toute la ligne. « Je ne cherche pas à te mettre une quelconque pression, ne t'angoisse pas. »


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Lun 1 Oct - 20:08


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Tu voudrais rester là longtemps - t'as rarement été aussi bien qu'à c'moment précis. Avec Clyde contre toi, l'mur de la piscine qui t'fait froid dans le dos mais son corps qui est brûlant. Et ses lèvres sur les tiennes qui bougent doucement, te caressant avec une forme d'prudence qui t'fait accélérer le palpitant. Tu veux pas qu'il se recule, tu veux pas qu'il arrête. Tu t'mets à bouger avec lui, inspirant par l'nez pour te faire envahir de son parfum. Il sent divinement bon - vraiment, l'odeur musquée et virile te faire tourner la tête et te donne envie de sourire. Doucement - comme tu as rarement sourit. Avec ce sentiment que tout va bien, que ton esprit s'apaise des tourments que tu t'inflige depuis si longtemps. T'es en sécurité - simplement.
Quand il s'échappe c'est pour reprendre son souffle - tu t'rends compte que tu en manques également, mais que tu veux pas qu'il s'arrête. Aussi. Ca t'fait peur, et t'rassure à la fois - t'as jamais été aussi terrifiée, ni aussi confiante. T'ouvre les yeux pour croiser les siens, et tu parles en sachant que ce que tu dis peut briser cette bulle autour de vous. « Ca dépend ce que tu veux dire. » Rien - ou tu le sais pas vraiment. Tu sais pourtant qu'il faut en parler, ca te semble évident. Surtout si vous vous retrouvez à vous embrasser plus souvent. C'est pas un accident, t'es certaine qu'il le veut autant que toi. T'es certaine que c'est pas la passion qui t'rend idiote ou celle qui te brûlait d'impatience comme avec Cosimo - tu peux pas t'empêcher d'le comparer mais t'as connu que ca avant.

« Mais souvent le beau garçon n'est qu'une rencontre de passage, non ? » « Comment le saurais-je ? Je n'ai jamais été en vacances avant. » Rappelle-tu avec un petit sourire. Ca t'fait mal au coeur, cependant, de penser que ce soit que de passage. Le sentiment qui t'envahit tu veux pas le perdre - pas plus que tu veux voir Clyde s'échapper. Tu voudrais le garder là - comme il est à présent. Tu flambe pas de l'envie de l'avoir nu, de cette impatience de le posséder, mais l'embrasser, l'avoir contre toi - ca t'fait sourire à l'idée que tu puisse profiter encore de ca. « Voudrais-tu en parler un peu ? Qu'est ce que ça veut dire pour toi Sarah ? » T'ouvres la bouche mais rien ne vient. Tu veux en parler, alors tu opines, mais ce que cela signifie pour toi ? Tu l'ignores parce que t'as jamais connu cela. Et l'amour, les sentiments, le couple, c'était pas une conversation chez toi. Ton père te voulait Mangemorte pour le pouvoir - il t'a appris à aimer ton sang pur, et à vouloir le préserver. Mais jamais il t'a parlé de mariage, ou d'enfant. Il t'a laissé libre de tes sentiments. « Je ne cherche pas à te mettre une quelconque pression, ne t'angoisse pas. » « J'angoisse pas avec toi. Jamais. » Réponds-tu rapidement, lui caressant le visage, dans une envie de le rassurer lui. Tu souris un peu, prenant le temps de trouver la parole. « Il faut qu'on en parle, je crois que c'est le mieux si ca doit continuer ca entre nous : s'embrasser. Et j'ai pas envie que ca s'arrête. » Admets-tu, finalement, parfaitement honnête avec lui et toi-même surtout. « J'ai envie de t'embrasser encore. J'ai envie aussi de... de profiter vraiment, de pas me poser trop de questions et de prendre mon temps. D'apprendre à te connaitre encore, te connaitre mieux. » Continues-tu. T'as peur - faut dire. T'as peur comme souvent t'as vu dans l'regard des yeux rien d'mieux que le désire. T'as été brisée en suivant l'cours de tes passions, et tu sais qu'il a été vidé d'ses joies par ses années à Azkaban.

Vous êtes brisés, mais t'aime à penser qu'vous deux ensemble c'est un moyen de soigner vos plaies. « Si tu le veux toi aussi. Je veux pas... te forcer à faire ce que t'as pas envie de faire. »





_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Mar 2 Oct - 22:18


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
« Comment le saurais-je ? Je n'ai jamais été en vacances avant. » C'est vrai, elle ne l'a jamais été avant cela. Et ça lui fait plaisir de se dire qu'elle est en vacance avec lui, qu'elle a fait une petite exception pour passer du temps avec lui et pour enfin essayer quelque chose qu'elle ne connaissait pas, à savoir les vacances et le fait de se détendre. Il jure intérieurement de lui faire passer les meilleures vacances possibles, surtout si les prochaines ne seront pas avant longtemps, très longtemps. Et les bonnes vacances commencent avec un bisou dans une piscine, sous un soleil brûlant et sous une brise assez fraîche pour rendre le ciel Espagnol plus supportable. Si il n'y a pas au moins un baiser, un amour juré qui vivra toute une vie mais qui ne dure que le temps des vacances et un soir arrosé d'un peu trop d'alcool alors les vacances ne sont pas totalement réussis. Mais l'amour juré qui ne dure qu'une semaine ou deux ils n'en ont plus vraiment l'age, surtout ils seront emmenés à se recroiser un jour. Et il veut savoir si ce qui se passe ici doit rester ici, ou peut-être emporté en Angleterre sans que ça soit dérangeant. « Il faut qu'on en parle, je crois que c'est le mieux si ca doit continuer ca entre nous : s'embrasser. Et j'ai pas envie que ca s'arrête. » « Moi non plus. » Qu'il avoue, étant parfaitement honnête avec elle parce qu'elle l'est aussi, elle ne cache rien et ça lui fait plaisir pour tout dire. Il n'y a pas de honte, de gêne entre eux et même ses années à Azkaban n'ont pas changées cela. Il ne veut pas qu'on le voit changé, il veut juste qu'on continue de lui parler sans détour.

« J'ai envie de t'embrasser encore. J'ai envie aussi de... de profiter vraiment, de pas me poser trop de questions et de prendre mon temps. D'apprendre à te connaître encore, te connaître mieux. » Il hoche la tête en venant nager doucement, laissant son corps flotter même si sa tête est hors de l'eau. Il voit ce qu'elle veut dire, il partage la même envie. « Si tu le veux toi aussi. Je veux pas... te forcer à faire ce que t'as pas envie de faire. » « Non j'en ai envie aussi ! » Dit-il un peu vite, pour lui ôter tout doute qu'elle pourrait avoir. « J'ai envie d'profiter d'être avec toi aussi. Et... De voir où ça nous mène sans se mettre la pression. On a pas envie tous les deux de... Se causer du soucis. Alors ouais, embrassons nous à chaque fois qu'on en aura envie et ça m'convient. » Qu'il dit en se remettant debout dans l'eau. Il s'approche d'elle et alors qu'il se penche comme si il allait lui voler un baiser, il l'attrape d'un coup sous les cuisses et dans le dos pour la porter comme une mariée. Là, sans prévenir et se doutant bien qu'elle va râler, car les filles ne supportent pas d'avoir les cheveux mouillés, il la jette plus loin dans l'eau, pour qu'elle retombe dans la piscine et s'immerge totalement. Riant comme il ne l'avait pas fait depuis longtemps, il sort de la piscine et s'approche du bord, attendant que Sarah sorte la tête hors de l'eau. « Ca va tu n'as pas trop chaud ? » Qu'il demande en riant, avant de prendre de l'élan et de plonger dans la piscine en faisant une bombe, pour l'arroser mais aussi pour faire comme lorsqu'il était enfant, au temps de l'insouciance.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Sam 6 Oct - 20:39


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
C'est bien la première fois que t'as l'sentiment de te mettre à nue de la sorte. Vulnérable, de quelques mots que tu lances à Clyde pour tenter d'ouvrir ton coeur. Tu pensais pas qu'il pouvait encore battre autant - si vite que pendant un instant tu peux plus rien entendre si ce ne sont les battements dans ta tête. Le sang qui afflue de partout pour t'faire perdre le fil de tes idées. Tu tentes de ne pas avoir l'air idiote à parler comme une adolescente. T'as jamais eut ce genre de discussion auparavant, ca t'semblait cependant logique et urgent de l'avoir maintenant. Avant que tu n'sois plus capable de discuter, que tu t'jette aux bras de Clyde et sente l'angoisse t'étreindre encore. T'es bien dans ses bras, tu veux pas que ca change. Tu veux pas connaitre des instants de doute, de questionnements inutiles, ou d'angoisse à pas t'sentir prête à lui accorder ce qu'il attend. A attendre ce qu'il refuse de t'accorde.
Avec Cosimo t'as jamais eut à t'poser de question - c'était viscéral, le besoin de lui te broyant l'esprit, et la raison abandonnant toute logique. Tu savais votre histoire impossible, le laissant te consumer pour qu'il ne reste rien de toi - tu vivais au présent sachant qu'il se trouverait pas d'avenir entre vous. Mais Clyde - Clyde est une brise d'été, apaisante et doucereuse, et tu refuse de briser cela pour une passion dévorante. Tu la ressens pas - la passion - elle te rend pas dingue cette fois. Peut être as-tu grandit, changeant l'amour fougueux et adolescent pour une sagesse adulte finalement.

Puis t'as le sentiment que vous pourriez être bien tous les deux - s'il le désirait également. Et si jamais il devait en venir à t'dire que tu te trompais tu l'accepterais également - « Non j'en ai envie aussi ! » Tu t'surprends à le voir se défendre si rapidement cela dit, et lui offre un sourire immense à l'idée. Qu'il le veut aussi. Il le veut aussi et t'as le coeur qui tambourine à nouveau dans ta cage thoracique à cette idée. Tu t'es pas sentie si craintive et bien à la fois depuis des années. « J'ai envie d'profiter d'être avec toi aussi. Et... De voir où ça nous mène sans se mettre la pression. On a pas envie tous les deux de... Se causer du soucis. Alors ouais, embrassons nous à chaque fois qu'on en aura envie et ça m'convient. » « Ca me semble une bonne idée. »  dis-tu avec une sourire ravie sur les lèvres - le voir aussi vulnérable que toi te tord la gorge en émotions. Ca faisait longtemps que tu avais pas ressenti tant de choses - et tu laisse ton palpitant prendre le dessus cette fois. C'est étrange d'être envahie de cette chaleur douce, mais tu tente de savourer sans t'mettre à flipper.
C'est agréable - l'fait de perdre l'interdit te fait profiter de chaque instant, et tu l'vis véritablement. Tu vis véritablement pour la première fois depuis longtemps.

Il t'approche à nouveau, et tu manque pas de rire quand il t'prend dans ses bras, ne pensant pas un moment au coup qu'il te prépare. T'es heureuse - souriant comme une princesse dans les bras d'ce bellâtre. Il t'amène dans l'eau et tu fermes les yeux un moment jusqu'à ce que - t'sente soulevée hors de la piscine pour faire un plongeon droit dans l'eau. Tu retiens pas un cri qui s'perd dans les vagues que tu crées et t'avale une gorgée qui t'fait rire encore avant de remonter à la surface. « Ca va tu n'as pas trop chaud ? » « Je m'inquiète plutôt pour toi. »  Répondis-tu au bout de quelques secondes, faisant une brasse ou deux dans sa direction, sondant son regard avec un sourire immense. Tu t'concentre - tu sens l'eau autour de toi, ses vibrations, sa présence, cette enveloppe familière - ta magie qui s'éveille à son contact comme lorsque tu étais enfant. Il t'faut qu'un instant pour en ressentir toutes les particules, l'avoir qui s'insinue dans ta tête, tes doigts sensibles à son contact. Tu t'concentre pas plus de vingt secondes avant qu'un sourire s'glisse à tes lèvres.
T'es proche de Clyde - « Il faudrait peut être calmer tes ardeurs ? » Proposes-tu avant qu'un clin d'oeil tu fasse tomber la boule d'eau qu'tu formais en extension au-dessus de sa tête - l'trempant à son tour.




_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Mar 9 Oct - 1:32


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Une fois la discussion passée, le calme envolée alors ils peuvent s'amuser comme ces vacances vont le leur permettre. Certes ils devaient en parler, savoir où ils allaient l'un avec l'autre et surtout savoir si ces baisers n'allaient pas dépasser la frontière Espagnole, si tout ce qui allait se passer ici devait rester dans le domaine des vacances et ne pas en sortir. Il veut être sur de lui, car Clyde a besoin des règles, il aime ça et ça le rassure maintenant. Il ne veut pas se torturer l'esprit a se demander si il va trop loin ou si ce début de relation n'en est pas vraiment une. Principalement car il a déjà des souvenirs en tête, des images douloureuses et il ne veut pas en plus s'empêcher de dormir à se torturer avec des questions sans réponse. Et nul doute que Sarah ressent la même chose, avec l'histoire qu'elle vient de passer avec Cosimo elle aussi a besoin de savoir où elle va et avec qui elle y va. Maintenant que tout est clair il vient la taquiner, l'air frais et le soleil brûlant au dessus d'eux émerveille son visage et lui donne envie de rire, de jouer et de venir embêter son amie qui n'est pas totalement immergée dans l'eau. Mais c'était en oubliant que l'eau c'est son élément et qu'elle la ressent, bien plus que lui. « Je m'inquiète plutôt pour toi. » En effet, il sourit en se demandant comment elle va se venger. Puis il voit la boule d'eau se former et reste émerveillé en l'observant, fasciné de voir cette magie magnifique de peu de sorciers maîtrisent. Sauf qu'il n'avait pas vu qu'elle allait lui arriver dessus et alors qu'elle s'approche, Clyde ne bouge pas, subjugué par cette masse d'eau mouvante qui le captive. « Il faudrait peut être calmer tes ardeurs ? » Et alors qu'il baisse les yeux pour observer Sarah, elle fait un mouvement et la boule d'eau lui tombe sur la tête, le trempant totalement alors qu'il éclate de rire. « Bien fait pour moi, je dois le reconnaître. » Dit-il en agitant sa tête pour ôter l'eau de ses cheveux. Puis lorsque c'est fait il s'approche d'elle et sans prévenir plonge, avant de se glisser entre ses cuisses et de les caler sur ses épaules. D'un mouvement ample il se relève, Sarah sur les épaules, la tenant hors de l'eau de toute sa hauteur. « Dis que tu regrettes ou j'te lâche encore ! » Dit-il en riant mais, n'ayant pas les excuses assez vite il se laisse tomber en arrière dans le centre de la piscine, emportant son amie avec lui. Et avant qu'elle ne sorte de l'eau il remonte pour quitter la piscine, secouant encore sa tête jusqu'à avoir les cheveux en bataille. Beau comme un dieu sous le soleil brûlant, il marche au bord de la piscine pour s'approcher du bar et commence à faire deux cocktails, tout en observant Sarah en riant dans sa barbe, fier comme un gamin de l'avoir mise à l'eau. « Je ne suis pas totalement sur que tu mérites ton cocktail. Ta petite boule d'eau, c'était déloyal car j'étais désarmé. » Dit-il avec un air à faire pleurer dans les chaumières. Puis il s'approche de la piscine en tenant les deux verres contenant un cocktail à la pèche, à la vodka surprise et au sucre de canne. Il s’assoit sur les marches de la piscine et lui tend un verre, avant de le reprendre aussitôt. « Je n'ai toujours pas eu mes excuses pour cette attaque que je qualifierais de fourbe... » Qu'il murmure en approchant son visage d'elle, sans doute pour quémander un baiser.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Mar 9 Oct - 22:13


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Tu perds un moment le sens des réalités, son regard brillant et malin te faisant sourire à ton tour. Tu l'as pas vu si lumineux depuis qu'vous vous êtes retrouvés. T'as pas souvenir non plus qu'il ait été un jour un type si flamboyant - peut être parce qu'après avoir vécu dans le noir durant des années, tout devait sembler plus intense. Tu l'imagines - tu pouvais pas prétendre avoir été à sa place, après tout, mais t'imagines que ca doit faire ca te sortir du noir. Ca t'fait battre le coeur plus vite de le voir ainsi avec toi - d'le voir joueur et puéril. Ca t'fait du bien, aussi, de t'autoriser à l'être à ton tour. « Bien fait pour moi, je dois le reconnaître. » Tu pouvais pas dire le contraire - après tout il t'avait foutu à l'eau en premier, et tes cheveux étaient à présents trempés - tu doutais pas qu'ils se mettraient bien vite à faire des boucles. Sauf que - ca n'allait pas s'arrêter, et d'un coup de brasses tu te retrouves sur ses épaules, t'accrochant comme tu peux à son front. « Qu'est-ce que tu fais ?! »  demandas-tu entre la panique et le rire, le sentant qui te rendait vulnérable encore - à la merci de sa volonté. « Dis que tu regrettes ou j'te lâche encore ! » « Jamais ! Je ne regrette rien ! » répondis-tu en criant lorsqu'il te fait partir en arrière une fois encore.
Tu t'retrouves sous l'eau, t'laisse aller au fond de la piscine, savourant la friction des gouttes sur ton corps, cette impression d'être immergée dans un endroit sûr et familier. Tu t'oublies, un moment. Tes mouvements se font plus lents pour disparaitre, et tu disparais. Tu disparais, avant de sourire pour remonter à la surface et le trouver qui quitter l'eau. PAs que tu en ais envie pour ta part - alors tu nageais simplement jusqu'au bord pour le voir préparer vos cocktails. Il était beau. Tu t'en rendais pleinement compte à présent - et mettais cela sur le compte de quelques hormones idiotes. Il était beau. « Je ne suis pas totalement sur que tu mérites ton cocktail. Ta petite boule d'eau, c'était déloyal car j'étais désarmé. » « Admets que c'était aussi impressionnant. » Dis-tu avec un brin d'orgueil - tu usais rarement de tes capacités avec la magie de l'eau en face des autres. C'était ton secret - ta part d'intimité où tu te réfugiais lorsque les émotions se faisaient trop violentes. Mais tu avais appris à faire avec cette part de toi - cette magie qui t'étais propre. Et dans les moments difficiles, c'est là que tu te perdais.

Tu étais ravie d'avoir le droit à ton verre malgré tout, et en reniflait le parfum - il était la promesse d'un gout sucré, ce que tu ne pouvais qu'apprécier. « Je n'ai toujours pas eu mes excuses pour cette attaque que je qualifierais de fourbe... » Tu te tournais alors vers lui, un sourcil arqué dans l'attente de plus de précision. « Oh... Et comment pourrais-je bien me faire pardonner ? » Demandas-tu en l'attirant vers toi, te retrouvant soudainement coincé entre le bord de la piscine, et son corps chaud et trempé. Ce que tu aimais voir - vraiment. Vos corps se frolant doucement - te causant une sensation de brûlure agréable dans le bas ventre. Tu retenais ton souffle, avant de coller ton front au sien et d'inspirer son parfum. Puis doucement tu venais lui prendre un baiser - naïf, innocent, pour commencer. Avant de bouger tes lèvres, appliquant plus de pression sur sa bouche, inspirant son air, et ta langue venant taquiner l'entrée de ses lèvres - pour rencontrer sa jumelle. Tu approfondissais le baiser, t'oubliant, te mettant à bouger doucement ton corps contre le sien.





_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Jeu 11 Oct - 2:56


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
C'est bon de tout lâcher quelques heures et de sentir comme un gamin, de seulement jouer et profiter d'être avec quelqu'un qui le fait rire. Sans la crainte d'être jugé d'une quelconque façon, il sait que Sarah ne posera sur lui aucun jugement, ça jamais a moins qu'il ne fasse vraiment quelque chose de honteux. Et encore entre sang-purs, même si l'on n'en pense pas moins on se soutien en apparence, on ne se juge jamais en face. C'est ainsi, c'est peut-être étrange pour les autres mais c'est comme ça qu'ils ont été élevés. Ils doivent être unis, surtout maintenant qu'ils sont ridiculisés par la moitié de la population et qu'ils sont regardés de travers. Mais eux aussi savent s'amuser comme des gamins, eux aussi savent relâcher la pression et Clyde n'est pas le dernier à faire des bêtises. Surtout que Sarah est bon public et elle ne se débat pas, ne se venge pas au contraire d'Allegra qui a toujours su rester digne tout en se vengeant tel une fourbe serpentarde qu'elle est. « Admets que c'était aussi impressionnant. » « C'est vrai. Admirable même, tu maîtrises cela depuis longtemps ? » Qu'il dit, n'ayant aucun don en plus pour la magie le concernant, si ce n'est la chasse et la traque. Et il trouve cela bien déjà. Mais il admire ceux qui jouent avec l'eau ou le feu, c'est un don rare et appréciable.

En attendant la soif rend sa bouche sèche et il a tôt fait de préparer deux cocktails délicieux avant de revenir dans la piscine, ayant le soleil qui tape sur son corps déjà sec, il ne veut pas rester et mourir de chaud trop longtemps. « Oh... Et comment pourrais-je bien me faire pardonner ? » Il a le cœur qui rate un battement en croisant le regard de Sarah, sentant qu'elle va se venger ou se jouer de lui d'une manière tout à fait féminine. Elle l'attire et il vient vers elle, trop heureux de se retrouver encore une fois coincé contre elle. Son souffle se coupe alors qu'il pose les deux verres sur le rebord de la piscine pour éviter qu'ils ne finissent à l'eau. « Je ne sais pas... Tu vas trouver... » Qu'il murmure tout contre elle en posant ses mains contre le bord de la piscine, pour former une sorte de bouclier contre elle. Elle pose son front contre celui de Clyde avant devenir l'embrasser, avec douceur et timidité. Mais lorsqu'il sent qu'elle quémande l'accès de sa bouche il lui offre en soupirant de plaisir, alors qu'elle lui arrache un frisson délicieux qui remonte le long de sa colonne vertébrale. Il glisse maintenant ses bras autours des hanches de la belle pour la maintenir contre lui, collant son torse à sa poitrine fraîche et opulente qui se presse délicieusement contre lui.

Puis lorsqu'il se sépare, manquant de souffle, il remet son front contre celui de Sarah et la lâche avec douceur pour qu'elle reprenne elle aussi ses esprits, mais aussi parce qu'il la serrait fort contre lui. « Ca fait... Quatre ans qu'on ne m'avait pas embrassé de la sorte... » Qu'il laisse échapper dans un souffle avec un petit rire. « Et je suis plus qu'enchanté que ça soit toi qui brise cette longue période d'abstinence. » Rajoute Clyde avant d'attraper les deux verres et d'en tendre un à Sarah. « A nous ? » Propose le chasseur avant de trinquer et d'avaler une gorgée. Puis il se laisse à nouveau tomber en arrière dans la piscine, faisant la planche après avoir posé son verre. « Que veux-tu faire pendant cette semaine ? Tu as des envies particulières ? » Qu'il demande, en essayant de cacher son trouble lorsqu'il prononce le mot envie.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Jeu 11 Oct - 21:51


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Tu as décidé de ne pas trop réfléchir - c'peut être ca que t'as empêché d'avoir le coeur qui s'emballe auparavant. A force d'vouloir contrôler chaque infime instant de ton existence pour être exactement ce que ton père espérait pour toi, t'as oublié qu'il était des moments où tu devais juste lâcher prise, et n'plus penser. Tu veux pas penser - sans doute que les vacances sont faites pour cela après tout. T'veux pas penser, et si t'as envie d'embrasser Clyde, pour découvrir chaque sensations qu'il t'fait découvrir, alors tu l'fais. Tu l'embrasse pas comme si la fin du monde s'trouvait demain - tu l'embrasse comme si tu voulais qu'demain s'passe avec lui. « Ca fait... Quatre ans qu'on ne m'avait pas embrassé de la sorte... » « Veinard. J'pense que ca plus longtemps que ca pour moi. »  T'es même certaine - les derniers temps avec Cosimo ont été brûlant d'passion, d'absence, de crainte. Comme si, persuadés que votre histoire était impossible, t'as voulu la brûler par les deux bouts. Tu l'as détruit - autant que tu t'es détruite toute seule. Et il s'trouve encore tant d'blessures et d'manque en toi que t'es sûre qu'Clyde doit l'sentir en te tenant si proche. T'es pas si forte qu'tu le fais parraitre. « Et je suis plus qu'enchanté que ça soit toi qui brise cette longue période d'abstinence. » T'lâche un sourire à cette annonce - pas certaine d'vouloir entendre les sous-entendus qui t'font peur et chaud en même temps. A la place tu le laisse t'offrir un verre et t'en saisis volontier. « A nous ? » « A nos vacances. » T'ajoutes en faisant tinter ton verre contre le siens, prenant une gorgée pour gémir d'plaisir au gout sucré et acidulé de l'alcool qui envahit ta gorge. « Que veux-tu faire pendant cette semaine ? Tu as des envies particulières ? » Tu t'plonge dans son regard encore - tu t'perds un moment, et te dis pour la première fois qu'la liberté a un gout exquis.

quelques heures plus tard


Après un bain rafraichissant, encore des jeux idiots, et une séance de bronzage accompagné de musique latino, t'as pas manqué de te plaindre que tu voulais quand même voir les horizons. C'est comme ca qu'est nait l'idée d'voir du pays - plus que cela encore, de le découvrir parfaitement. Ce soir, ils s'tirent manger dans un restaurant d'spécialité, sachant qu'la chose qu'ils font l'mieux dans le coin c'est danser. « J'suis pas certaine d'savoir danser comme ils font ici, alors il t'faudra être gentil avec moi. » Qu'tu déclare en sortant de la salle de bain, te trouvant dans la tenue qu'tu vas porter pour l'occasion. C'une robe rouge tout ce qui se trouve de plus simple : arrivant à tes genoux, elle était ceintrée par une ceinture, et recouvrait ta poitrine d'une dentelle finement sculptée. Tes cheveux relevés en chignon lâche tombés devant tes yeux, et t'étais à peine maquillée. « Et après cela, tu crois qu'tu m'amènerais voir des Veaudelunes ? Il parrait qu'il s'en trouve à foison dans le coin et... c'est la pleine lune ce soir. » Dis-tu avec un sourire en coin, avant d'te retourner d'la coiffeuse où tu te tenais pour mettre tes boucles d'oreille pour l'voir lui - et t'retrouver avec le souffle coupé.




_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 14 Oct - 2:09


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Il a bien fait d'emporter dans sa valise quelques costumes. Pas de quoi sortir tous les soirs car il n'avait pas la place, mais quelques chemises et surtout deux vestes de costumes ainsi que les pantalons et les chaussures cirées noires allant avec. Pour ce soir il se décide à enfiler une chemise blanche ainsi qu'une veste et un pantalon d'une couleur marron chocolat. Simple et sobre, son costume lui permet de mettre ses yeux foncés en avant tout en restant d'une couleur originale mais pas trop choquante. Il ne sait pas comment Sarah va s'habiller après tout et il ne voudrait pas avoir l'air ridicule. Toute la lumière doit être sur elle ce soir, elle est la femme et sera magnifique, c'est elle qu'on doit observer et qu'on doit envier. Enfin prêt, après avoir coiffé sa chevelure avec un peu de lotion pour les faire tenir, il quitte sa salle de bain et s'approche de la chambre de son amie. Il donne deux coups contre la porte de la chambre de sa chambre et entre lorsqu'il est invité. « J'suis pas certaine d'savoir danser comme ils font ici, alors il t'faudra être gentil avec moi. » « Je t'apprendrais. J'ai toujours été un excellent danseur. » Dit-il en glissant ses mains dans ses poches tout en la cherchant des yeux. Et lorsqu'il la trouve, de dos qui termine de se préparer, il laisse son regard glisser sur elle. « Et après cela, tu crois qu'tu m'amènerais voir des Veaudelunes ? Il parrait qu'il s'en trouve à foison dans le coin et... c'est la pleine lune ce soir. » « Oui bien-sûr. Si cela te fait plaisir alors j'en serais enchanté. » Dit-il et lorsqu’elle se tourne, le souffle coupée un instant, il reste lui aussi à la fixer. Elle est tout simplement magnifique, avec sa chevelure d'or relevée et son maquillage très discret, sa robe rouge qui met ses formes en valeur et ses longues jambes qui semblent être douces comme de la soie.

Il s'approche d'elle et lui tend la main, l'invitant à se lever. Puis il lui offre un baise-main sans lâcher son regard. « Tu es sublime... » Lui dit-il avant de lui offrir son bras. « Tu es prête ? » Qu'il propose avant de la guider à travers la maison, quittant l'endroit pour se rendre au restaurant qui n'est pas loin. Seulement deux ou trois minutes de marche, qui se passent dans un calme apaisant. Le soir est tombé, ils y a au loin des cigales qui chantent et un vent léger et doux souffle sur eux, les rafraîchissant après une journée qui a été apparemment très chaude. Lorsqu'ils arrivent au restaurant il lui ouvre la porte, la laisse entrer devant lui et l'invite avec un signe de tête à s'installer où elle le veut. C'est un petit restaurant sans prétention, il n'y a pas besoin de réserver car la salle n'est pas pleine à craquer. Lorsque la table et choisie il lui pousse également la chaise, voulant se montrer galant jusqu'au bout et s'installe en face d'elle, sans bruit. « Veux-tu un petit apéritif ? Champagne ou un cocktail ? Même si je doute qu'il soit si bon que le mien. » Dit-il avec un petit sourire tout en appelant le serveur d'un signe de la main.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 14 Oct - 20:46


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
T'as le souffle coupé, et t'as le sentiment que c'est une chose qui arrivera souvent si tu te permets de le regarder vraiment. Ou de le dévorer du regard pour être plus exactement, parce que tu manque clairement de subtilité. Peut être parce que tu t'sens en droit de le regarder ainsi, sous toutes les coutures. C'est sans doute ce que cela implique d'avoir le droit de l'embrasser quand tu l'désires. Alors ton esprit est malin - ne peut s'empêcher de penser à lui, à ce qu'il porte, ou à lui sans ce qu'il porte - t'sais pas trop, tu détournes le regard un temps pour ne pas te mettre à rougir comme une idiote, et tu cherches plutôt tes mots pour faire disparaitre la tension qui s'insinue dans ton corps.
C'est étrange, de ressentir tout cela - c'est nouveau et familier à la fois, sans que tu le reconnaisse vraiment. Comme si Cosimo avait été une flamme ardente et violente, mais que Clyde était un feu chaleureux et lumineux. C'est tout à la fois si différent et semblable que tu refuses d'y penser. Tu préfères vivre simplement. « Je t'apprendrais. J'ai toujours été un excellent danseur. » « Tu ne doute pas de toi - ca doit être fantastique à voir. » Tu réponds avec jovialité - il est doué pour te faire naitre un sourire sur les lèvres, ce que peu de personne peuvent se vanter de savoir faire. Alors la nuit vous appartient - et comme vous êtes en vacances tu te mets à rêver de pouvoir faire des choses idiotes que t'aurais pas idées de faire autrement. De voir le monde, de prendre le temps de le découvrir, simplement. « Oui bien-sûr. Si cela te fait plaisir alors j'en serais enchanté. » « Tu vas me dire oui à tout ? Ca va vite me rendre capricieuse tu sais ? » Demandas-tu en venant vers lui - enfin prête - dévoilant ta tenue à son regard gourmand.

Tu constates qu'il te détailles avec autant de gêne que tu l'as fait avec lui : aucun. Ca t'fait sourire et tu t'approches de lui pour prendre son bras et partir à votre soirée. « Tu es sublime... » Tu te retrouves sans voix - pour une fois - et souris timidement avant de simplement suivre ses pas. « Tu es prête ? » « Oui. » Et c'est ainsi que débute votre soirée - t'as des papillons dans le ventre que tu savoures comme lors d'un premier émoi. T'as l'impression d'avoir jamais connu cela - t'es à la fois stressée et excitée, ayant hâte de voir où la soirée va vous mener, et terrifiée de ne pas être à la hauteur. Tu sais pas - en vrai - ce que tu crains - mais t'es comme jetée dans le vide sans balais, et c'est une chose nouvelle pour toi.
Tu entres dans le restaurant, regarde autour de toi pour savourer l'ambiance chaleureuse qui t'étreint doucement. Tu t'laisse tirer la chaise et prends place avec grâce, avant de te tourner vers Clyde - vous êtes silencieux jusqu'à présent sans que ce soit dérangeant. C'est plutôt agréable, en réalité, de pouvoir être simplement avec lui sans avoir besoin de remplir les silences de paroles inutiles. « Veux-tu un petit apéritif ? Champagne ou un cocktail ? Même si je doute qu'il soit si bon que le mien. » « Le tiens a été mémorable, en effet. » Dis-tu avec un sourire en coin - « Mais il me semble que l'Espagne est plus connu pour ses cocktails, alors allons-y pour ca. »  Décrètes-tu en faisant signe au serveur pour vous faire apporter deux cocktails d'la maison pour fêter vos vacances. Tu t'tournes alors vers lui, un sourire sur l'visage. « J'faisais pas d'excès de boissons à Poudlard, je bois assez rarement en réalité. Alors je suis pas certaine de le tenir - comme j'ai pas su tenir le Champagne. Ca va me faire perdre le contrôle de moi-même. »



_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Mar 16 Oct - 19:43


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
« Tu ne doute pas de toi - ca doit être fantastique à voir. » Il a la gorge sèche a cause de la vision divine qu'elle lui offre. Alors il se racle la gorge et baisse la tête un instant, gêné d'avoir été surpris de la sorte a la dévorer du regard. Il lui semble qu'il n'a pas regardé une femme comme ça depuis des siècles, comme si son corps et son cœur étaient mort et qu'ils reprenaient vie sous le regard brûlant de Sarah. Il glisse ses mains dans ses poches alors que la tension devient plus vivable et qu'il peut relever la tête sans être rouge comme une tomate. « Ce n'est rien comparé a ton regard. » Qu'il lui dit avec un petite sourire, pensant chaque mort qui franchit la barrière de ses lèvres. « Tu vas me dire oui à tout ? Ca va vite me rendre capricieuse tu sais ? » « Je sais mais j'aime cette idée. Et ma sœur me fait la même réflexion, je suis incapable de lui refuser quoi que ce soit. » Qu'il lui dit avec un petit rire avant qu'elle ne soit prête, lui aussi et qu'ils quittent la belle maison louée pour les vacances, afin de se rendre au restaurant. Ils forment un couple magnifique et très élégant, il suffit de voir les regards qu'ils attirent au moment où ils entrent dans l'établissement. Deux sang-purs d'une grande prestance, ça ne fait aucun doute que leur rang et leur statut de lit dans leur façon de se comporter. Mais il n'en a cure, il ne voit que Sarah et sa superbe robe rouge sang qui lui va à ravir.

« Le tiens a été mémorable, en effet. Mais il me semble que l'Espagne est plus connu pour ses cocktails, alors allons-y pour ca. » Elle en commande deux et il joint ses mains devant lui pour se rapprocher d'elle et l'observer. « J'faisais pas d'excès de boissons à Poudlard, je bois assez rarement en réalité. Alors je suis pas certaine de le tenir - comme j'ai pas su tenir le Champagne. Ca va me faire perdre le contrôle de moi-même. » « Qu'elle bonne nouvelle alors ! Je te surveillerais et te porterais pour rentrer si besoin. » Dit-il avec un petit rire, se souvenant sans mal de cette soirée chez lui où ils ont échangés leur premier baiser. Elle avait bu ce soir là, lui aussi mais il ne regrette rien. Sans ça ils ne ce seraient peut-être jamais embrassés. « Je ne bois que très peu également. Seulement en bonne compagnie. » Rajoute le chasseur avec un clin d’œil. « Tu reprends tes activités de professeur à Poudlard à la rentrée ? » Qu'il lui demande, se souvenant de ne même pas lui avoir demandé si elle revenait à l'école elle aussi. Les cocktails arrivent et il prend le sien pour trinquer avec elle, avant de boire une gorgée. L'alcool est léger et le goût de framboise sucré et frais, un délice. « Alors qu'est ce que tu envisages pour cette nouvelle année ? Tu as des projets ? »


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 21 Oct - 17:39


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Un rendez-vous - ce devait être cela un rendez-vous; Pas que tu ais pu en profiter auparavant, n'ayant eut d'amant qu'en secret, et n'ayant jamais admis l'idée d'aller manger ou boire un verre en tenant la main de Cosimo ou en l'embrassant en public. Mais ce devait être cela un rendez-vous, le fait de sortir à deux sans honte devant le reste du monde. De juste apprendre à se connaitre, se faire plaisir, et se lancer des oeillades par dessus l'épaules, en espérant que l'autre ne le remarquerait pas. Et en voulant qu'il le remarque quand même. C'était un jeu, comme une danse de séduction dans laquelle tu te laissais emporter, en osant quelques plaisanteries, et remarques amusées. « Je sais mais j'aime cette idée. Et ma sœur me fait la même réflexion, je suis incapable de lui refuser quoi que ce soit. » « Une âme généreuse - je vais devoir peut être t'apprendre à dire non finalement. » Dis-tu bien que t'ignores si tu en as vraiment envie. Etrangement, l'idée de laisser Clyde te faire plaisir n'est pas si désagréable.
T'es pas vraiment habituée. T'as eut ton père pour prendre soin de toi, mais il attendait autant en retour - tu devais le rendre fière, devenir une parfaite Bulstrode pour te faire ta place dans les hautes sociétés magiques, prouver que vous teniez votre nouveau rang de sang pur à la perfection. T'as pas grandit sans la moindre angoisse - t'as du faire de ton mieux pour te hisser où tu te trouves à présent. Mais avoir quelqu'un pour se charger de te faire sourire à tout prix, c'est une chose que t'as pas vraiment connu - et t'as pas laissé Cosimo jouer ce genre de rôle pour toi.

Vous vous retrouvez alors au restaurant et tu observes la pièce autour de vous. C'est chaleureux, et t'fait gonfler la poitrine d'une sentiment de plaisir qui te fait sourire. Tu te mets à parler sans réfléchir, ayant le sentiment que c'est une chose que tu peux faire avec Clyde - parler de tout et de rien, même pour ne rien dire. « Qu'elle bonne nouvelle alors ! Je te surveillerais et te porterais pour rentrer si besoin. » « Quel gentleman. » Répondis-tu une fois encore, avant de prendre ton verre - qui vient d'arriver pour trinquer avec lui. « Je ne bois que très peu également. Seulement en bonne compagnie. » Tu sens tes joues se mettre à chauffer - c'est pas une chose que tu reçois aisément les compliments mais tu les prends avec plaisir. « Charmeur avec ca. A la meilleure des compagnies dans ce cas. » Rajoutes-tu avant de frapper ton verre contre le sien et de boire une gorgée, laissant l'alcool te brûler la gorge et t'échauffer les pensés. Tu te mets à n'plus te poser trop de questions après cela. « Tu reprends tes activités de professeur à Poudlard à la rentrée ? » T'arques un sourcil à la question - elle te semble pas si innocence posée ainsi. T'as pas vraiment pensé à la rentrée depuis que l'été est arrivée - au fait qu'il s'y trouve encore ton ex, mais aussi Clyde éventuellement. « Si le ministère le souhaite en effet. Je demande depuis des années à me faire ôter cette mission, mais apparemment mon patron aime à me voir enseigner. Ou souffrir - j'ai du mal à supporter la médiocrité de la majorité des étudiants. Beaucoup ne prennent Justice Magique que par ignorance ou flemmardise. » dis-tu d'une traite - incapable de cacher comme tu es déçue de devoir tenir ce rôle une fois encore. « Alors qu'est ce que tu envisages pour cette nouvelle année ? Tu as des projets ? » « Je n'en sais encore rien... A vrai dire j'espérais pouvoir devenir avocate aux affaires criminelles - mais les places sont chères à ce poste et je suis encore novice. J'ai peut être l'occasion de devenir la représentante juridique de Dior - potentiellement. Et après... » Tu perds ton regard dans le sien un temps. « J'entends surtout... voir où le hasard va me mener. J'aime être surprise j'imagine. Et toi ? » 



_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 28 Oct - 0:38


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
« Une âme généreuse - je vais devoir peut être t'apprendre à dire non finalement. » Il lui sourit et hoche la tête, en sachant qu'elle n'aura peut-être pas envie de lui apprendre à dire non. C'est rare de trouver quelqu'un qui pense aux autres avant de penser à soit et Clyde aime l'idée de gâter sa sœur et Sarah ainsi que ses parents, il aime faire plaisir et il aime faire des cadeaux somptueux et luxueux. C'est ainsi, il a toujours aimé voir le visage de sa sœur s'illuminer sous les présents qu'il lui offrait. Et quelque chose lui dit que Sarah aura sans doute bientôt le même regard lorsque Clyde fera d'elle une femme gâtée. « Charmeur avec ca. A la meilleure des compagnies dans ce cas. » En effet il joue avec les armes que la vie et son éducation lui ont offerte. Il sait parler et manier les mots comme un chef et cela le fait sourire de voir les réactions de Sarah. Ses joues rouges sont absolument craquante à ses yeux, c'est certain. Pour cacher son petit rire il avale une gorgée d'alcool qui chauffe sa gorge et son ventre, car un peu de vodka chauffée a été ajoutée au jus de fruits. C'est délicieux mais il sent que ça monte dans son esprit, d'une manière un peu vite peut-être. « Si le ministère le souhaite en effet. Je demande depuis des années à me faire ôter cette mission, mais apparemment mon patron aime à me voir enseigner. Ou souffrir - j'ai du mal à supporter la médiocrité de la majorité des étudiants. Beaucoup ne prennent Justice Magique que par ignorance ou flemmardise. » « Ils pensent que c'est simples et qu'ils pourront avoir des points facilement. Alors que ça n'a rien de simple, tout comme les runes ils pensent qu'en griffonnant ils pourront avoir une bonne note et remonter les autres matières. C'est vraiment idiot de penser cela et de prendre une option sans avoir demandé des renseignements au préalable. » Dit-il avec un soupir, il a aussi quelques élèves qui flirtent avec la médiocrité mais dans l'ensemble il s'en sort, surtout car il ne se gêne pas pour refuser ses élèves lorsqu'ils ne font aucun effort et qu'ils sont vraiment trop mauvais. Ceux qui pensent que les runes sont simples ne sont pas les bienvenus.


« Je n'en sais encore rien... A vrai dire j'espérais pouvoir devenir avocate aux affaires criminelles - mais les places sont chères à ce poste et je suis encore novice. J'ai peut être l'occasion de devenir la représentante juridique de Dior - potentiellement. Et après... » Elle plonge son regard dans celui de Clyde qui ne la lâche pas des yeux, complètement grisé par tout ce qu'elle dégage. « J'entends surtout... voir où le hasard va me mener. J'aime être surprise j'imagine. Et toi ? »  « Je suis sur que tu auras un jour ta place aux affaires criminelles, tu es brillante et te refuser serait une erreur. » Dit-il avec un sourire avant de briser le contact visuel un instant pour hausser les épaules. Lui ne sait pas exactement pour le moment, il est certain d'une chose en revanche. « Je pense me lancer dans le mécénat dés la rentrée. Sans doute dans l'art, la musique ou l'écriture. J'aime l'idée de parrainer un jeune artiste talentueux qui peine à démarrer, c'est ce que ma famille a toujours fait et je suis relativement bon pour repérer les nouveaux talents. Puis je vais rester à Poudlard, l'enseignement est une nouvelle passion que je n'avais même pas soupçonné. » Dit-il avec un petit sourire. « Au moins vois le bon côté... On se verra souvent à Poudlard. » Qu'il rajoute en la regardant avec un sourire en coin. L'idée de la voir régulièrement entre les murs de l'école l'enchante et lui donne presque envie de repartir à Poudlard très bientôt. « J'ai... Retrouvé celui que je cherchais. Mon objectif d'Aquila a été atteint et je pense pouvoir me concentrer sur l'avenir à présent. » Dit-il en se souvenant qu'il lui avait parlé de ça, sans savoir si elle a tout retenue.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & mangemort ◊ soldat

staff & mangemort ◊ soldat


Messages : 292
Date d'inscription : 01/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Mar 30 Oct - 22:23


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
Tout était parfait à ce moment précis. Tu t'sentais comme ces adolescentes vivant leur premier rendez-vous, refusant d'admettre qu'il s'agissait de ton premier rendez-vous. Après tout, tu n'avais jamais donné l'occasion à Cosimo de t'offrir ce moment, et Théodore avait passé plus de temps à te haïr qu'à tenter de te connaitre. Pas que tu le regrettais - tout cela n'était qu'un jeu après tout, afin d'avoir ce que tu voulais, ce que tu as finalement obtenu : un rôle et un nom dans la société de sangs purs d'Angleterre. Mais cette soirée t'appartient, et tu en prends conscience. Tu aimes la sensation de chaleur dans ta poitrine, l'impression d'être belle sous le regard de Cosimo, et sa propre beauté qui te faisait rougir - t'avais du mal à le regarder dans les yeux, son apparence était plus que divertissante. Le restaurant était chaleureux et intimiste, assez pour te faire oublier le reste des clients et te concentrer uniquement sur lui. « Ils pensent que c'est simples et qu'ils pourront avoir des points facilement. Alors que ça n'a rien de simple, tout comme les runes ils pensent qu'en griffonnant ils pourront avoir une bonne note et remonter les autres matières. C'est vraiment idiot de penser cela et de prendre une option sans avoir demandé des renseignements au préalable. » « Les étudiants sont de plus en plus idiots. Ils finiront par supprimer nos options en considérant qu'il y a bien trop d'échec, et que cela nuit à l'état psychologique des jeunes sorciers d'aujourd'hui. Leur incapacité à faire des efforts m'agace au plus haut point. » T'es pas avare de critique quand il s'agit des étudiants - tu les supportes à peine, en réalité, les trouvant bien plus prompt à chercher les moyens de se faire remarquer de leurs pairs plutôt que de réussir et de devenir de grands sorciers. Ils sont plus nombreux à collectionner les stupidités, les bêtises et les idiots abrutissantes pour faire rire les autres - pas que cela en fera de grands mages pour autant. Et la médiocrité était devenu un mot commun à Poudlard à tes yeux.

Bien loin de ce moment - il se trouvait rien de médiocre dans la capacité de Clyde à te faire parler de tout et de rien, dans ton envie de te livrer entièrement en laissant tomber le masque d'indifférence que tu avais appris à porter depuis que tu étais enfant. Il n'y avait rien de médiocre dans le fait de l'observer sous tes cils, d'admirer son être sans rien lâcher de sa prestance ou de sa carrure. « Je suis sur que tu auras un jour ta place aux affaires criminelles, tu es brillante et te refuser serait une erreur. » « Là tu cherches à me faire rougir. J'ignore si je suis brillante à ce point, mais je fais de mon mieux, et je ne lâcherai pas l'affaire avant d'avoir atteint mon but. » Dévoiles-tu - et c'est une chose que l'on peut difficilement t'ôter, ta capacité à aller au bout des choses. Ignorant même tes propres sentiments - si tu fais une promesse, tu la tiens jusqu'au bout. Qu'importe les conséquences, ou les sacrifices. T'es une sorcière obstinée. « Je pense me lancer dans le mécénat dés la rentrée. Sans doute dans l'art, la musique ou l'écriture. J'aime l'idée de parrainer un jeune artiste talentueux qui peine à démarrer, c'est ce que ma famille a toujours fait et je suis relativement bon pour repérer les nouveaux talents. Puis je vais rester à Poudlard, l'enseignement est une nouvelle passion que je n'avais même pas soupçonné. » Tu es étonnée - et tu le cache pas - en découvrant tout ce qu'il peut avoir de sensibilité. C'est une chose que tu apprécie, n'ayant eut que peu accès à ce genre d'approche artistique qui te plaisent cependant. T'as pas pris le temps de vivre ces dernières années, mais à présent que tu réussis à être quelqu'un, tu te mettais à imaginer que peut être tu pourrais laisser Clyde t'amener à l'Opéra ou dans des musées. « Au moins vois le bon côté... On se verra souvent à Poudlard. » « C'est suffisant pour me faire avoir hâte d'y être. » Déclares-tu avec un sourire qui se fait plus grand sur les lèvres - t'faisant oublier un temps qu'il y avait Cosimo dans l'fond de ta pensés, et l'angoisse de le croiser encore pouvait te faire perdre ton enthousiasme.

Pas ce soir. Ce soir tu voulais en apprendre plus sur Clyde, et te laisser charmer - plus encore que tu ne l'étais déjà. « J'ai... Retrouvé celui que je cherchais. Mon objectif d'Aquila a été atteint et je pense pouvoir me concentrer sur l'avenir à présent. » Les Aquila - c'est une chose que vous avez rapidement discuté, bien que tu ne t'ai pas senti le droit d'en savoir plus, de poser les questions qui te brulent pourtant les lèvres. C'était - c'était étrange, et mystérieux à la fois. DE ces choses qui se tiennent secrètes parce qu'elles seraient bien trop dangereuses à la lumière du jour. Ces cicatrices qui se laissaient deviner parfois quand un bout de peau de Clyde se révéler, et te rappelait qu'il n'était pas qu'un Greengrass. « Tu veux... En parler ? J'avoue que je n'ose pas vraiment te poser des questions parce que tout cela semble... important. Assez pour être caché, en réalité. » Dis-tu, admettant ta curiosité et ta faiblesse en même temps que tu veux qu'il sache que tu respecteras toujours son silence, ou son désire d'intimité. « T'es un être complexe et mystérieux, Clyde Greengrass. Et plus j'en apprends sur toi, plus j'ai envie d'en savoir plus... »



_________________

and it hurts like hell

Who's to say that dreams and nightmares aren't as real as the here and now? I think that love is stronger than habits or circumstances. I think it is possible to keep yourself for someone for a long time, and still remember why you were waiting when she comes at last.... I would enter your sleep if I could, and guard you there, and slay the thing that hounds you, as I would if it had the courage to face me in fair daylight. But I cannot come in unless you dream of me.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & pro-mangemort

staff & pro-mangemort


Messages : 253
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Un peu partout

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   Dim 4 Nov - 19:42


Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne.
@L. Clyde A. Greengrass & @Sarah O. Bulstrode
« Les étudiants sont de plus en plus idiots. Ils finiront par supprimer nos options en considérant qu'il y a bien trop d'échec, et que cela nuit à l'état psychologique des jeunes sorciers d'aujourd'hui. Leur incapacité à faire des efforts m'agace au plus haut point. » Il sourit en hochant la tête, ne pouvant nier qu'elle a raison sur ce qu'elle lui dit. Il est vrai que les sorciers ne font plus d'effort et que la génération qui peuple Poudlard actuellement semble bien plus motivé par le fait de se laisser vivre que de travailler avec acharnement. « Ce qui sauve nos options c'est leur intérêt dans plusieurs métiers. Sinon en effet elles seraient supprimées depuis longtemps. » Dit-il en assurant ses mots d'un haussement d'épaules. Il sait que les runes sont importantes pour ceux qui veulent devenir briseurs de sorts par exemple. C'est la seule chose qui explique que ces matières existent encore, car quand il voit le niveaux des étudiants il se dit que le ministère a sans doute déjà pensé à ôter ces options de l'école. « Notre génération était plus travailleuse. » Dit-il en sachant que les sang-purs travaillent avec plus d'acharnement la plupart du temps, même si il existe bien-sûr des exceptions.

« Là tu cherches à me faire rougir. J'ignore si je suis brillante à ce point, mais je fais de mon mieux, et je ne lâcherai pas l'affaire avant d'avoir atteint mon but. » Il n'en doute pas une seconde, il la sait forte elle l'a toujours été, depuis Poudlard déjà elle était celle qui était la plus têtue et qui se mettait en avant pour défendre ses camarades quand ils avaient fait du tord aux autres. Une justicière dans l'âme, brillante et sachant retourner le cerveau a ceux qui ne partageaient pas son point de vue. Elle est étonnée lorsqu'il lui parle de son envie de mécénat. « Cela te dérange ? » Qu'il lui demande avec un petit sourire, ne comprenant pas pourquoi elle semble si surprise. C'est habituel pour les Greengrass ne s'occuper d'un artiste ou de parrainer une fondation, c'est ce que sa famille fait depuis des siècles et son père lui même a une petite galerie dans le monde sorcier, en Italie si il ne se trompe pas.

« Tu veux... En parler ? J'avoue que je n'ose pas vraiment te poser des questions parce que tout cela semble... important. Assez pour être caché, en réalité. » C'est important mais il sait qu'il peut lui faire confiance. Sarah est une amie, plus que cela même depuis qu'ils passent leur temps à s'embrasser et si pour le moment il ne veut pas mettre de mot sur la relation qui les unit, simplement car il ne sait pas comment appeler ça, elle n'en reste pas moins quelqu'un de confiance. « Si pose tes questions Sarah, ça me fait plaisir d'en parler avec toi. » Dit-il avec un sourire. « C'est important et très secret en effet, mais je sais que je peux te le dire à toi. Cassian... Car il s'appelle comme cela était recherché par ma famille depuis des siècles, depuis qu'il a été mordu par une vampire. Les Aquila étaient des chasseurs de créatures et depuis que Cassian a été transformé, notre mission principale a été de le retrouver. » Explique Clyde grossièrement, surtout car il ne sait plus vraiment ce qu'elle sait ou pas. Il sait qu'il ne lui a pas tout dit, pas totalement. « T'es un être complexe et mystérieux, Clyde Greengrass. Et plus j'en apprends sur toi, plus j'ai envie d'en savoir plus... » « Et que veux-tu savoir d'autre ? » Qu'il demande en joignant ses mains devant lui et en s'approchant d'elle. Mais le serveur arrive, brisant le moment pour leur demande ce qu'ils désirent.


_________________

Partout je te cherchais sans trop savoir où aller, j'en ai perdu les mots. Est-ce que moi sans toi, toi sans moi, on pourra un jour être heureux même si ça ne me plaît pas ?
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce qui se passe en Espagne, reste en Espagne. Saryde +
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» (katniss) Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Sauf la syphilis cette merde te suivra toute ta vie.
» REBECCA. ➜ « Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. »
» Livres pour l'été
» urgent PAYRA 3,5 kg en fourrière ESPAGNE euthanasie prévue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde moldu :: Around the world-
Sauter vers: