AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 #cafard (rita skeeter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 7
Date d'inscription : 10/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: #cafard (rita skeeter)   Mer 10 Oct - 22:31


 
Rita Skeeter
 une citation rapide


 

 

 
Pseudo
: Art'n'stick as always
Âge
: 25 ans
Comment as-tu connu le forum ?
 :siffle:
As-tu des remarques à faire ?  
J'AI ATTEINT 15 PERSO BIATCH :quoi: 
Fréquence de connexion :
 48/7 jours
un dernier mot ?  
j'tiens à vous remercier tous pour m'rendre fucking faible et toujours m'pousser à aller au-delà de mes limites, et j'ai hâte d'vous retrouver pour les 15 futurs persos que j'vais faire ici, voila :love:

 
Code:
[b]Daisy Lowe[/b] - Rita Skeeter

 
crédit gif/avatar
:  ici

 

 
Carte d'identité
Prénom
: elle s'nomme Rita depuis qu'elle est entrée dans l'monde du travail. Avant c'était Adrestea - c'pas forcément le nom le plus facile à porter faut dire.
Nom
: l'nom Skeeter lui vient d'son oncle avec lequel elle vit depuis qu'elle s'trouve adolescente - elle a décidé d'prendre son nom quand il est devenu son parent légalement.
Date de naissance
: elle ment constamment sur c'fait, alors c'est difficile à cerner. Elle tient entre 19 et 35 ans selon si elle boit d'la potion de vieillissement ou pas. Dans l'vrai - pourtant - elle n'a que 20 ans .
Nationalité
: purement anglaise dit-elle, mais en réalité elle parle le Bulgare, et un brin de français. Ses parents venaient d'partout, et voyageait partout - trop peu stable pour une gamine qui n'a rien d'normal.  
Statut de Sang
: sang mêlée - d'père et mère sorcier, d'grands parents à moitié moldus, un peu d'vélane par-ci par-là, un beau mélange ou un grand n'importe quoi.
Métier/Maison
: elle était une étudiante d'Serpentard, bien qu'longtemps le choixpeau a voulu la foutre à Serdaigle pour son esprit inventif - pour l'heure elle s'trouve nouvellement journaliste à la Gazette du Sorcier, une place qu'elle veut voir évoluer rapidement.  
Orientation sexuelle
: l'sexe elle le partage qu'avec des hommes, comme c'est la norme. Après tout, c'le truc naturel pour une femme, d'vouloir un sexe masculin entre ses cuisses - elle en use autant qu'elle peut, sachant qu'elle plait à la gente masculine. C'pas pour autant qu'son coeur s'abandonne, elle doute même d'en posséder vraiment un.

  Un brin de magie :
Votre Epouvantard
 une ronde de moqueries, la montrant du doigt pour rire d'sa stupidité à avoir cru une débilité. L'échec, sans doute la pire chose qui puisse lui arriver.  
Votre Patronus
elle a fait une fois d'la fumée, pas plus - certainement pas la gueule d'un semblant d'animal.  
Votre baguette
d'21 centimètre, bois d'chêne, et coeur de cheveux de vélane.
L'amortencia :
elle sent l'papier imprimé, l'encre qui l'salit d'ses belles paroles, puis rien d'plus - en vrai elle sait pas reconnaitre l'odeur comme l'amortencia lui renvoie surtout du vide et d'l'air frais.  
Particularité magique
 c'pour impressionner son professeur d'métamorphose qu'elle crushait depuis ses quinze ans, qu'elle a décidé d'demander des cours pour être animagus - dans l'secret, elle rêvait d'ses foutus baisers ou d'ce qu'il cachait dans son froc, et s'montrait studieuse pour l'séduire. Séduit il l'a été, et elle a finalement pris l'apparence d'un cafard quand l'tour a été joué - devenant une animagus illégalement, tout en baisant l'prof qu'elle a fini par oublier en s'lassant d'lui.  


 
Caractéristiques
Caractère
:  l'truc qu'elle cache le moins c'est son manque de sentiments envers l'reste de l'humanité. Elle est pas capable d'compassion, d'pitié ou d'gentillesse - parce qu'elle ressent pas c'genre de choses, simplement. Elle a toujours regardé les comportements autour avec curiosité, trouvant pas l'intérêt à tout c'qui reliait les hommes entre eux. Qu'ce soit l'besoin de se tenir serrer, ou de s'embrasser, s'taper l'épaules, ou d'bouder - elle comprend pas, foulant l'monde avec indifférence et un brin d'amusement. Tout c'la ridicule - lui donnait peu d'envie d'continuer de vivre si c'était pour n'pas comprendre, ou n'pas trouver d'intérêt aux autres. Puis vint c'moment d'cris et d'pleurs - d'voir un autre brisé par quelques mots joliment jeté sur papier. D'une lettre voir l'désespoir épancher l'coeur d'une femme l'a rendue presque extatique - l'premier mouvement d'sentiment depuis toujours.
Alors briser les autres est devenu l'seul moyen d'vivre en rigolant. Elle a pas d'limite comme elle a pas d'sentiment, préférant trouver tous les moyens d'faire mal, ou d'faire carotter  le monde. Peste - comme disent certains - mais courtoises et hypocrites comme personne, jouant la comédie pour s'faufiler parmi la foule sans s'faire repérer. Psychopathe sans coeur, jouant l'sentiment comme un masque parfait à mesure du temps. Il s'trouve pas d'meilleur théâtre qu'un château empli d'adolescents pour l'entrainer à aimer, avoir peur ou compatir. A reproduire les gestes vus et revus cent fois.
Elle est cependant un être de désir - elle désire deux choses ardemment qui font d'sa vie ce que c'est : l'sexe et l'pouvoir. Elle veut sentir la chaleur de l'autre corps, c'qui la rend liquide et brûlante - y a rien qu'elle aime si comptait qu'elle puisse l'dire ainsi, plus que le sexe sauf le pouvoir. D'se hisser en haut du monde en écrasant les autres à tout prix. Pas d'moral, pas d'justice - juste elle et son plaisir d'voir l'monde à ses pieds.  
Allégeance
: la guerre c'toujours un truc passionnant - d'voir le reste du monde qui s'exalte en paroles veines et en hurlements belliqueux. Elle voit là l'moyen de faire couler plus d'encre encore en prenant à partie ceux qui sont au centre d'la querelle. Elle cherche tout ce qu'elle peut pour faire vendre, et s'faire entendre - son nom au coeur d'la chronique pour écrire l'histoire d'sa belle plume à papote. Pas moyen d'elle prenne parti sauf pour l'vainqueur, et elle a toute envie d'croire que ce sera elle avant tout.     


 

_________________
only the truth
◊ fais pour faire pleurer les foules, la vérité était aussi cruelle qu'elle était sanglante, faisant cogner de ce plaisir pervers, son palpitant défait de toutes émotions ou sentiments; Il n'y avait d'elle que des pages noircies par l'encre de quelques réalités dans un monde où elle se pensait maitre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 7
Date d'inscription : 10/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Mer 10 Oct - 22:31


Il était une fois
une citation rapide


C'est la princesse dans la plaine immense d'ce monde sans fin. Ses parents sont des sorciers qui aiment à explorer tous les horizons - ils ont embarqué ses cinq frères et soeurs avec eux dans l'périble, nés d'autres pères, ou d'autres mères - qu'importe. Elle, c'la dernière de cette famille composite et décomposée. Décomposée - c'est elle, qui s'promet de quitter les routes un jour pour autre chose. Peut être pour n'plus les voir flipper chaque fois qu'elle s'trouve à n'pas bouger devant l'horreur d'ce monde. D'une attaque de harpie, aux menaces d'mort contre les impurs. Ce sont des sorciers bohèmes, des diseurs de bonne aventure, parcourant l'Europe de l'Est en s'faisant payer par les moldus. C'pas une vie qu'elle rêve - elle rêve d'autre chose. Juste d'autre chose.

« Tu fais quoi Rita ? » « J'm'ennuie la majorité du temps. »

C'pas intéressant, les soeurs plus grandes parlant toujours d'sentiments et d'garçons en mimant des baisers avec la langue. Et les garçons s'lançant l'défis d'être le plus fort - toujours l'plus fort, l'plus rapide, l'plus grand. Sauf qu'elle a pas l'droit d'jouer elle. Elle a jamais le droit - et pas l'envie.
L'ennuie pour amie - comme l'amitié a pas de sens pour elle; Elle voit tout en gris, sans relief ni couleur. Même la magie a pas gout à l'excitation. Il s'trouve juste rien - elle est la note dissonance d'ce monde sans fin. Puis y a eut l'accident - l'attaque d'monstres un soir d'décembre, au font d'la Serbie. Cours - Rita - Cours.
Pourquoi elle s'met pas à courir dans l'sang coule du cou d'sa grande soeur ? Pourquoi elle fait rien pour arrêter l'carnage ? Pourquoi les monstres la reconnaissent et lui sourient ?

« On va t'laisser à ton oncle, Rita, t'es ok ? » « C'lui qui vit à Londres ? C'est parfait. »

Elle décide d'plus se battre la mère - préférant la mettre en dehors d'sa vie plutôt que se questionner sur ce qui va pas chez elle. Alors elle la laisse à son oncle - pendant qu'les autres font leur vie aussi. Elle a neuf ans quand ca arrive, mais son plus grand frère passe la trentaine - elle a déjà des cousins et cousines d'son âge ou presque. Elle aime ca - la famille - c'une valeur sûre. Ou presque. Son oncle ca devient la promesse d'une autre vie. D'une nouvelle vie - d'autre chose d'plus excitant peut être. Comme dans les grandes villes y a toujours plus d'sentiments douloureux à observer.



La magie elle coule dans les veines d'toute la famille - alors en arrivant à Poudlard elle a pas été seule. Y avait d'ses grands frères qu'elle a pas vu depuis des années. Qu'elle a fait semblant d'pas reconnaitre comme c'était l'mieux. Pas qu'elle se sente mal - c'est juste ce qu'ils faisaient avec elle après tout, et elle sait mieux qu'poser des questions ou s'sentir concernée. Elle agit ainsi parce qu'elle agit ainsi - elle ressent rien en dedans et avec la magie c'tout pareil. C'est juste des données logiques : elle est magique, soit elle va à Poudlard. Elle arrive à Poudlard, elle s'retrouve à Serpentard, affublée d'toutes les exagérations d'caractère qui va avec : c'une opportuniste, sadique et cruelle. Point.

« C'est la maison des sangs purs. » « Et ils ont quoi d'si particulier les sangs purs ? »

L'jeu - l'jeu constant des rumeurs et des on-dits, de ce qui se sait sans se deviner, qui se devine sans se dire. C'est un jeu constant de dupes et de moqueries. Puis c'est là qu'elle a vu les premières larmes de rage, les premiers hurlements de désespoir - dans c'théâtre où tout était exacerbé. C'la première fois qu'elle s'est faite embrasser, pour voir une fille s'décomposer de sentiments cruelles en hurlant à la tromperie - extatique. Radieux. Extraordinaire. C'est devenu un jeu duquel elle était maitre. A constamment chercher les secrets, et les devinettes, à lire entre les lignes, et balancer tout cela en lettre et en rumeurs pour l'voir dévoiler à la lumière. C'est devenu un jeu, lui causant d'bons sentiments chauds dans la poitrine pour la première fois d'sa vie.

« Tu savais pas qu'Goyle avait un gout prononcé pour sa soeur ? » « Quoi ? Alors c'pour ca qu'elle a quitté l'école plus tôt ? Parait qu'elle était énorme. »

Suffit d'pas grand chose pour faire un drame. Voir l'visage de ses camarades perdre d'leur couleur pour avoisiner l'gris constant d'son âme intérieure la ravissait vraiment. Elle connu ses premiers sourires, ses premières joies - comptant qu'on puisse l'penser ainsi. Elle a jamais eut à tuer - comme certains comme elle - pour s'sentir vivante. Il lui suffisait d'voir le monde des autres s'réduire à néant par ses méfaits.   



C'est l'truc dont tout le monde parler, quitte à en dire trop - souvent pour faire croire à plus que ce que ca n'est. Rapidement c'est devenu une obsession pour les autres, une curiosité pour elle - sans doute comme elle voyait pas c'qu'il se trouvait d'extravagant dans l'fait de se foutre nue à s'emboiter dans l'corps de l'autre. Le plaisir - cependant - c'était une chose qu'elle comprenait. C'était biologique, pas moyen qu'même vide d'en dedans elle ressente pas l'feu qui se forme d'deux frictions d'peau en rythme. Clairement - c'est son profession d'métamorphose l'premier à lui avoir donné envie d'se mettre nu - elle l'a fait, pas qu'elle ait eut le retour qu'elle pensait. Elle pensait à lui - elle y pensait comme les autres pensait à des garçons ou des filles, changeant souvent d'proie ou d'nom - bien qu'souvent c'était les mêmes conversations.

« Qu'est-ce qui vous intéresse vraiment, Miss Skeeter ? » « J'veux apprendre, constamment. »

Constamment d'nouveau défis à relever - constamment se pousser plus loin pour atteindre des limites inatteignables, découvrir le champs des possibles qui s'fait si immense qu'elle en voit pas la fin. Impressionner l'reste du monde - elle s'pousse des boursoufflets d'orgueil qu'elle veut poser sur le front de ses maitres, de ses professeurs pour s'mettre en lumière. Elle apprend à être animagus - il semble qu'ce soit un truc difficile, puis c'une excuse pour être proche de son professeur. D'tenter de le voir se désinhiber - c'peut être la première fois qu'elle a aimé. Elle a tenté d'faire comme les autres, d'adopter les mêmes comportements : des battements de cils au cafouillages, des tenues inappropriés à la voix qui s'fait plus grave. Elle l'a baisé - son foutu professeur - quand a sonné la fin de l'année. Ca a pas été l'seul - en vrai - après ca l'plaisir physique est devenu un moyen d'être libre.

« Fuck Potter ! Fuck James ! Fuck fuck fuck ! »  « Merlin, Skeeter, tu veux pas gueuler moins fort ? J'persuadais qu'même dans les cachots ils sont foutus de t'entendre ! » 

L'sexe c'est pas juste du plaisir à s'faire à soit - ou à l'autre - c'un jeu de domination et d'soumission. C'est un jeu dont elle saisit les règles aussi bien qu'les règles des rumeurs et d'la manipulation. Puis manipuler par l'sexe c'est toujours l'plus douloureux - quand elle sort d'la chambre de James Potter, en sachant qu'personne peut ignorer ce qu'il s'y est passé, elle croise bien d'foutus regards enflammés. D'jalousie, ou d'blessure - une rouquine qui s'tourne vers un James encore rougissant, avant d'faire demi-tour et d'trouver un livre ou s'enfuir. D'belles bestioles se pavanant, toujours en recherche d'plus d'regards ou d'attention des autres - ces jeux d'relations, d'amour, d'frustration - qui s'font constant et jouissifs. Qui sont l'nerf de la guerre - d'la guerre dont elle est l'commandant.  



Elle a apprit à vivre - mieux qu'en usant d'sa baguette à tout va, bien qu'elle s'trouve douée en magie parce qu'il n'y a rien qui n'soit plus logique que cela. D'tourner le poignet, prononcé quelques mots, d'suivre des instructions, ou juste d'faire ce qu'on dit - puis ca marche. C'est encré dans ses veines, d'faire des étincelles avec ses doigts. C'est logique - c'est facile. Comme d'lire sur les visages, les moindres gestes, les expressions - elle a apprit à lire l'monde comme un tableau de maitre dont elle saisit chaque détails à présent. Un tableau - elle s'fait artiste des émotions humaines, savourant chaque preuve d'ce pouvoir qu'elle détient sur les autres. Chaque infime preuve qu'elle est capable d'faire du monde un somptueux chaos.

« Pourquoi vouloir être à la Gazette ? « Parce que les gens ont droit d'tout savoir. » 

Ca lui fait tourner la tête - d'chasser l'informations, d'en faire une pièce de théâtre, une oeuvre de maitre, et l'sortir sur papier blanc pour l'offrir au reste du monde. La vérité est une machination pour l'vendre aux foules - la vérité c'est ce qu'elle décide, finalement, usant d'son charme pour tenter d'se trouver plus de pouvoir - l'pouvoir restant ce qui lui fait vriller l'coeur. L'pouvoir - les puissants, Jurgen, ou Black - des noms qu'elle a entre le palpitant crever d'sentiments, serrant les cuisses plutôt qu'les dents comme elle veut jamais contenir une phrase acerbe ou c'qu'elle a dans la tête à balancer.

« Vous êtes assurément un homme surprenant, Orion Black. »  « Vous voudriez découvrir mes moindres secrets, Miss Skeeter ? »

C'est un défis - elle use d'tricheries et d'potions - la magie s'faisant outilt d'manigances plus importantes. Celle d'faire de chaque sorcier un pion sur son échiquier. D'trouver le chemin vers l'sommet - se faire un nom du malheur et des secrets des autres, d'toujours trouver ce qui va faire le plus mal - comme c'est ca qui fait d'la lumière sur sa gueule d'ange à elle. N'jamais lésiner sur les moyens - l'résultat vaut toujours la chandelle. Pas d'limite; Pas d'pitié; pas d'compassion.

 



_________________
only the truth
◊ fais pour faire pleurer les foules, la vérité était aussi cruelle qu'elle était sanglante, faisant cogner de ce plaisir pervers, son palpitant défait de toutes émotions ou sentiments; Il n'y avait d'elle que des pages noircies par l'encre de quelques réalités dans un monde où elle se pensait maitre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix & creature

staff & ordre du phénix & creature


Messages : 3013
Date d'inscription : 24/04/2016
Localisation : Dans le dortoir où dans un des passages secrets.

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 2:31

Bienvenue ma petite chose :32:

_________________


C'est des forces des convictions que dépend la réussite pas du nombre de partisans.
LUNARD Werewolf, Maraudeur, Prefet, Quidditch.


ME Awards ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pro-mangemort

pro-mangemort


Messages : 27
Date d'inscription : 02/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 7:02

God damn it .... :32:

Bien le bonjour ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ordre du phénix ◊ soldat

ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 35
Date d'inscription : 10/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 8:09

rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
poudlard & ordre du phénix

poudlard & ordre du phénix


Messages : 39
Date d'inscription : 24/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 9:06

Ritaaaaa :red:
Re bienvenue !

_________________

    Eligio
   Sleep is good, he said, and books are better.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
pro-mangemort

pro-mangemort


Messages : 74
Date d'inscription : 20/07/2018
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 9:23

Encore toi :yso: JPP cela dit pour faire des persos aussi geniaux c'est cool :red:

Melle Skeeter ravi de vous voir meme si vous me semblez bien jeune sur ces photos :hm: sans doute de vieilles photos ;) bonne chance pour votre fiche mais vous n"en avez pas besoin

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4417
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 12:11

:hin:
Fais pas genre que tu en peux plus vous m'adorez tous :nop:
Merciiiii mes amours :red:

J'ai follement hâte d'vous pourrir la vie avec ma Rita :lool:
JURGEN :red:
ORION :red:
vous me réservez tous les deux un rp dés c'week end :elec:

_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar
pro-mangemort

pro-mangemort


Messages : 74
Date d'inscription : 20/07/2018
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 12:40

Owiiiii t'en fait pas ;) au passage le titre de la fiches est PARFAIT *.*

_________________

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
serpentard ◊ ambition, cunning

serpentard ◊ ambition, cunning


Messages : 460
Date d'inscription : 03/06/2018

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Jeu 11 Oct - 18:06

Je réserve TOUT ! Je te donne TOUT !!
:red:

_________________

Slytherin
i somnely swear that i up to no good


Team LOUTRE-AGE !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
staff & ordre du phénix ◊ soldat

staff & ordre du phénix ◊ soldat


Messages : 4417
Date d'inscription : 24/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   Dim 14 Oct - 17:41


Félicitation, tu es validé(e) !

comme c'trop de folie, et que j'vous aime, et que j'ai hâte de rp avec vous, j'me valide :red::red::red:

Bravo, tes efforts sont récompensés et tu rejoins désormais la belle communauté de Maraudeur's Era! L'équipe t'a rajouté au groupe CONFORMISTE et est curieux de voir ce que tu vas faire désormais. Maintenant que tu es des nôtres, tu peux donc librement aller ouvrir ta fiche de liens afin de recenser toutes tes relations, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Bien entendu, nous savons que tu auras de nombreuses histoires parmi nous, penses donc aussi à ouvrir ton journal de bord, et à le tenir à jour, ce qui te sera très utile pour avoir un Double-Compte plus tard. Enfin, si tu es un sorcier - ou que tu as un lien avec le monde magique - tu peux tout à faire posséder une chouette/un hibou qui délivrera mots doux et autres colis à vos destinataires. Les étudiants de Poudlard peuvent aussi - et c'est même conseillé - rejoindre un club/association pour passer le temps et s'éclater.

Une fois encore, bravo pour ta validation, et nous te disons à très vite, au détour de tes aventures! Bien entendu, si tu as la moindre question, le STAFF attend tes MPs et y répondra au plus vite :hehe: .



_________________

you are made of stars
Love can make you happier than you've ever been, sadder than you've ever been, angrier than you've ever been. It can elate you and deflate you almost at the same time.



That's all about me:
 

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #cafard (rita skeeter)   

Revenir en haut Aller en bas
 
#cafard (rita skeeter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (f) RITA SKEETER feat MARGOT ROBBIE
» « Le lion ne pactise pas avec le cafard. » | Achevée
» Joyeux anniversaire Rita !
» Les records du monde les plus fous...
» Apocalyspe en Photo 18 000pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Chaudron aux personnages :: Le livret de Famille :: Les sorciers admis-
Sauter vers: