AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 set me free ♦ Jolita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyMar 30 Oct - 22:21

set me free
Jolita

C'est la veille de la rentrée et Jolene avait décidé de passer cette journée à Londres. Parce que c'est plus simple pour prendre le train le lendemain et surtout parce qu'elle veut s'perdre une dernière fois avant d'retourner à l'école. Elle déambule dans les rues du Londres sorcier, avec ses docs martens chaussées aux pieds. Elle revient de Camden, elle a craqué pour cette nouvelle paire, parce qu'elle en aura jamais assez. De retour dans le monde sorcier, elle s'est dit qu'elle allait passer sa soirée au Drunk Broom à boire à l'ivresse. Et elle s'oubliera dans les bras d'un homme, ou d'une femme, ou les deux. Elle a décidé de profiter, de plus s'attarder sur Cassandra qui lui ronge le cerveau. Elle arrive rapidement au bar et salut celui qui tient l'entrée avant d'y entrer. L'ambiance y est chaleureuse, à son avis, et elle sait qu'elle rencontrera forcément des gens ici. Elle se dirige au bar et dans la foule qu'il y a devant, elle bouscule une brune de l'épaule.

"Désolée"

Qu'elle lance de façon automatique, sans se retourner. Elle arrive finalement au comptoir et s'perche sur un des tabourets libres. Elle commande un pur-feu, bien dosé, et commence à le siroter en observant les gens présents dans la salle. Elle reconnait pas d'visage familier, ni même des visages qu'elle aimerait connaître. Elle se laisse alors à écouter les conversations des ivrognes présents au comptoir, qui parle de tout et de rien, qui balance des conneries. Elle esquisse des sourires. C'est même pas drôle. Alors elle finit son pur feu d'une traite avant de recommander la même. Elle remarque du coin de l'oeil que le tabouret à côté d'elle trouve preneur. Elle tourne la tête vers sa nouvelle voisine et remarque la brune qu'elle a bousculé tout à l'heure.

"Encore désolée pour t'a'l'h'eure mais les gens s'poussent pas aussi, ils sont là comme un strangulot de troupeau"

Elle roule des yeux avant d'boire une gorgée. Elle détaille sa voisine et la trouve particulièrement jolie. Elle est tout c'qu'elle aime chez les femmes, l'idée qu'elle puisse passer la soirée avec elle ne lui déplaît. Elle lui tend sa main et s'présente en bonne et due forme :

"Jolene, mais tu peux m'appeler Jo. A qui ai-je l'honneur ?"

Elle lui sourit, un peu charmeuse, un peu curieuse, impatiente de la découvrir si elle le souhaite.
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 52
Date d'inscription : 10/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyMar 30 Oct - 23:00


Set me free
Rita & Jolene
T'as tout qui t'tourne autour - les lumières, les bruits, la musique qui t'fracasse la tête et t'fait sourire. T'aime l'Drunk Broom, t'y rendant chaque fois depuis qu'tu loge le videur - et que tu lui as trouvé c'travail par la même occasion. Icarius est jamais revêche pour t'faire passer avant qu'tu ais le temps de faire la queue - et en parlant d'Queue t'es toujours assurée d'finir sur la sienne si t'as pas trouvé d'quoi te faire plaisir autrement. C'parfait comme arrangement, faisant d'ton été un des plus parfaits que t'ais connu depuis longtemps. Pour pas dire l'plus parfait - en réalité t'as pas souvenir d'un été qui ait été décevant, tant qu'tu passe la moitié de ton temps à draguer c'qui s'trouve pas à toi, et à creuser d'sombres secrets qu'tu expose au reste du monde. T'as ni pitié, ni limite, bien qu'tu apprennes à mesure qu'te faire des amies - ou un semblant d'amitié - c'pas une chose qui soit mal. En réalité, c'est t'assurer un semblant d'protection dont tu peux avoir besoin plus tard.
Alors peut être qu'tu devrais apprendre à t'rendre aimable pour les autres, un peu. Ou a n'pas seulement chercher à les briser bien qu'il s'trouve que cela pour t'faire bondir le palpitant d'un semblant de quelque chose - t'peux pas dire de joie, comme c'est une chose qui a pas de consistance pour toi. T'es sortie d'tes pensés quand tu t'trouve projetée en avant - « Désolée »  - et qu'tu vois qu'un cul bien moulé dans une tenue qui fait pas demoiselle sage.

Tu t'mets en chasse - t'lâche pas des yeux l'arrière train qui t'fait baver avant d'trouver l'opportunité d'te coller un brin à la demoiselle, découvrant d'longs cheveux et un profil pour l'moins agréable qu'tu relooke tant t'sentir gênée. « Encore désolée pour t'a'l'h'eure mais les gens s'poussent pas aussi, ils sont là comme un strangulot de troupeau »  « J'pas certaine que ce soit une excuse acceptable. » Qu'tu réponds en arquant un sourcil joueur, la regardant d'haut en bas quand elle s'tourne vers toi. « Jolene, mais tu peux m'appeler Jo. A qui ai-je l'honneur ? »  Tu prends la main pour la porter à tes lèvres - embrasser la paume qu'tu ouvres vers toi sans lâcher son beau regard. T'as déjà bu - beaucoup, mais pas assez, trop mais pas tant que cela. Assez pour t'mettre à faire c'que tu as en tête sans t'sentir l'obligation de réfléchir à faire le change comme toujours. « J'suis offre-moi-un-verre-et-tu-fais-de-moi-ce-que-tu-veux. C'est un enchantement d'me faire rentrer dedans par une fille si canon. »


_________________
only the truth
◊ fais pour faire pleurer les foules, la vérité était aussi cruelle qu'elle était sanglante, faisant cogner de ce plaisir pervers, son palpitant défait de toutes émotions ou sentiments; Il n'y avait d'elle que des pages noircies par l'encre de quelques réalités dans un monde où elle se pensait maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyVen 23 Nov - 18:45

set me free
Jolita

Elle sait pas trop c'qu'elle fout là, elle sait pas trop c'qu'elle cherche. Enfin si, elle sait. Elle veut s'rendre ivre une dernière fois avant d'reprendre les cours à Poudlard, elle veut s'rendre ivre pour oublier son strangulot d'amour perdue. Elle arrive pas à oublier. Elle a enchaîné les conquêtes, elle a enchaîné les filles, les gars, mais bordel Cassandra est toujours dans sa tête, elle veut pas quitter son esprit, ses souvenirs, ça l'énerve, elle voudrait oublietter c'moment de sa vie pour vivre de nouveau. Alors elle s'rend au Drunk Broom, avec l'idée qu'elle rentrera pas seule c'soir et qu'elle va en oublier son prénom dans l'alcool. Elle veut juste oublier Cassandra, même si c'est qu'l'espace d'une soirée. Elle bouscule une jeune femme, qui tarde pas à l'rejoindre au comptoir en s'asseyant à côté d'elle. Elle s'dit direct qu'elle est foutrement canon, complètement son genre de nana, le genre dévergondé, le genre qui n'a pas d'limite. Comme elle. Jo s'excuse de nouveau et sa comparse rétorque c'est pas une excuse acceptable. Jolene lâche un rire franc.

"Je l'avoue, je t'ai vu et j'me suis dit qu'il fallait que je te fasse du rentre dedans"

Qu'elle lance avec un clin d'oeil et un sourire en coin. La jeune Poufsouffle en vient à se présenter, en tendant sa main avant que la charmante demoiselle à côté d'elle ne la prenne et l'embrasse doucement. Elle s'sent frissonner, elle avale son purfeu d'un coup. Elle ne dit pas encore son prénom, disant simplement qu'elle est offre-moi-un-verre-et-tu-fais-de-moi-ce-que-tu-veux. Elle rit et lève sa main pour commander deux bloody-Mary, cocktail qu'elle adore version moldue mais qu'elle préfère version sorcier.

"C'toi qui m'enchante, offre-moi-un-verre-et-tu-fais-de-moi-ce-que-tu-veux. T'aurais pas un surnom à tout hasard, c'est qu'c'est long à dire"

Elle lui sourit d'un air enjôleur et les deux cocktails arrivent sur l'comptoir. Elle lance une poignée d'gallions sur la table. Elle est riche, très riche, et ses parents veulent qu'elle profite. C'est c'qu'elle fait. Elle lève son verre vers sa merveilleuse compagne pour la soirée et lance :

"Et bien à cette soirée! J'suis impatiente d'faire c'que j'veux de toi"

Nouveau clin d'oeil avant d'déguster sa première gorgée.
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 52
Date d'inscription : 10/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyDim 25 Nov - 20:44


Set me free
Rita & Jolene
Tu lâches pas un prise tant qu'tu l'as pas pliée à c'que tu veux - et t'as l'feu, ce soir, l'feu entre les reins, dans le palpitant, et dans la culotte - elle s'fait liquide tant t'as trouvé d'beauté pour te satisfaire, mais c'est elle qui t'a taper dans l'oeil - ou ailleurs en t'rentrant dedans - alors tu t'fais pas prier pour la suivre. L'coup du sort tu connais, et t'es douée pour pas l'ignorer. « Je l'avoue, je t'ai vu et j'me suis dit qu'il fallait que je te fasse du rentre dedans » « C'est une technique qui fait ses preuves en plus - tu m'as tapé dans l'oeil. » T'joue des mots comme elle - les mots c'est ce que tu apprends à mieux maitriser depuis que tu écris pour des journaux à scandale. A Poudlard déjà Dolores et toi aviez mis en place une collection d'potins à balancer tous les jours où ca vous faisiez envie. D'pas avoir de date précise rendait la chose plus géniale encore, en voyant vos victimes s'décomposer ou rester terrifiée au moment du vol des chouettes.

Les mots - t'sais que c'est le plus grand des pouvoirs de l'homme - qu'ils ont l'truc de pouvoir détruire d'en dedans, alors qu'un sort détruit sans briser parfois, bien souvent. Briser sans qu'l'autre puisse plus ressentir qu'la folie - t'as pas d'attrait pour la folie, tu préfères le désespoir, c'est lui qui t'mets en trans. « C'toi qui m'enchante, offre-moi-un-verre-et-tu-fais-de-moi-ce-que-tu-veux. T'aurais pas un surnom à tout hasard, c'est qu'c'est long à dire » « Mes intimes m'nomment baise-moi mais il faut l'mériter. » Qu'tu réponds avec un sourcil en l'air, la bouche pas loin d'son oreille pour t'faire frissonner - et elle aussi - d'ces insanités qu'tu peux sortir quand tu penses plus correctement.
Faut dire qu'la musique, l'alcool que t'as déjà bu, et la belle fille sont rien pour t'faire tenir debout et cohérente. Tu laisse tes bas instincts s'mettre en premier, et ils veulent toujours qu'une chose. « Et bien à cette soirée! J'suis impatiente d'faire c'que j'veux de toi » « Pourquoi attendre ? Il s'trouve des salles plus intime en bas. » Qu'tu proposes sans vouloir être subtile - tu doute pas qu'elle est d'ce genre. « Où j'vis pas loin, et on pourra toujours faire semblant d'apprendre à s'connaitre sur l'chemin ? » Seconde proposition - pour faire presque sage. « M'allumer sert à rien, j'ai déjà l'feu, et j'suis pliable à tout c'que tu voudras - tentée ? »



_________________
only the truth
◊ fais pour faire pleurer les foules, la vérité était aussi cruelle qu'elle était sanglante, faisant cogner de ce plaisir pervers, son palpitant défait de toutes émotions ou sentiments; Il n'y avait d'elle que des pages noircies par l'encre de quelques réalités dans un monde où elle se pensait maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyDim 9 Déc - 11:28

set me free
Jolita

« C'est une technique qui fait ses preuves en plus - tu m'as tapé dans l'oeil. » Jolene rit franchement, il faut avouer que cette jeune femme sait jouer des mots et c'est une qualité qu'elle apprécie. Elle aime jouer des mots elle aussi, elle aime s'en servir à son avantage, comme ce soir devant celle qui va très certainement passer une partie d'sa soirée et d'sa nuit avec elle, celle qui va sûrement partager les mêmes draps qu'elle. Elle est embrasé Jolene, il n'aura fallu que l'regard d'la belle brune pour allumer l'feu en elle. Elle boit pour l'attiser, pour pas l'perdre et pour pas trop réfléchir. elle demande à la belle brune si elle a pas un autre surnom, le premier qu'elle a donné est bien trop long et Jolene va rapidement l'oublier si elle continue à boire. « Mes intimes m'nomment baise-moi mais il faut l'mériter. » Sa bouche est contre son oreille et Jolene arque un sourire avec un sourire en coin avant d'lancer :

"J'pense que j'le mérite non ? T'crois pas ?"

Elle porte ensuite un toast à cette soirée, à cette nuit qui s'annonce mouvementée et Jolene en trépigne d'impatience. Sa comparse lui parle de salles plus intimes en bas.

"Oh dis m'en plus. J'suis pas pour m'exhibitionniste mais si elles sont vraiment intimes..."

Elle sourit contre le rebord de son verre en se délectant de sa boisson. Ça lui brûle la gorge, elle adore ça, oh bordel ce que c'est extatique. Elle propose ensuite de passer chez elle et cette idée l'enchante bien plus que d'passer dans les salles du bas.

"Oublie les salles du bas, on s'barre chez toi. T'as d'quoi boire ? Sinon j'doute pas que John peut nous filer deux bouteilles d'pur feu"

Qu'elle termine en s'tournant vers la barman avec son air aguicheur. Il en faut pas plus pour qu'il accepte avec un sourire. La brune continue d'la chauffer, disant qu'ça sert à rien de l'allumer et qu'elle fera tout c'que Jolene voudra. Il lui en faut pas plus. Elle fait signe au barman qui pose deux bouteilles sur l'comptoir, Jo lui balance des gallions et s'lève sur ses talons hauts.

"tu m'as convaincue, on s'tire. J'ai d'jà des idées en tête"

Elle prend les bouteilles d'une main et d'l'autre elle prend la main de.... Bordel elle sait encore pas son prénom, va vraiment falloir qu'elle le lui dise. Elle se fraie un ch'min à travers les badauds et une fois dehors elle lance :

"Alors on va par où ?"

Elle a l'feu entre les jambes Jo, on l'avait pas tant allumé d'puis un bail et c'soir elle veut tout oublier, jusqu'à son prénom.

"Tu comptes me dire ton prénom un jour au fait j'vais devoir te l'faire dire sous la torture ?"

Qu'elle lance en arquant un sourcil, un sourire en coin.
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 52
Date d'inscription : 10/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyLun 7 Jan - 18:00


Set me free
Rita & Jolene
« J'pense que j'le mérite non ? T'crois pas ? » « J'réfléchis encore à ca. » Bien qu'ta décision soit déjà toute prise. Et si Icarius veut jouer sans toi ce soir, t'es pas du genre à t'laisser abandonner sans t'battre. Pas d'sentiment de jalousie - pas d'sentiment du tout - mais t'aime pas dormir seule. T'aime déjà pas dormir. Et la jeune femme devant toi demande rien d'mieux que de te laisser prendre les devants d'sa soirée pour qu'elle s'perde aussi bien qu'toi. Tu vois pas d'meilleur moyen de finir ta nuit - ou d'pas la finir jusqu'au matin. T'verras bien si elle tient la cadence, puis tu t'sens d'humeur curieuse ce soir.
C'pas rare que t'es le feu au cul - c'plus rare que tu t'prennes le temps de quelques belles paroles avant d'proposer d'dégager pour s'rendre ailleurs. « Oh dis m'en plus. J'suis pas pour m'exhibitionniste mais si elles sont vraiment intimes.. » T'sais pas trop - c'pas comme si t'gardes de nets souvenirs de ce qu'il se passe dans les salles du bas du Drunk Broom. Tu viens souvent dans l'coin - assez pour être une habituée comme tu connais l'videur personnellement pour le loger chez toi - mais pas assez pour t'souvenir de chaque nuit en détail. Leur bouteille et leur cocktail en sont pour quelque chose, t'en doute pas.

« Oublie les salles du bas, on s'barre chez toi. T'as d'quoi boire ? Sinon j'doute pas que John peut nous filer deux bouteilles d'pur feu » « C'est idiot d'refuser des bouteilles en plus, surtout si c'est John - » Tu la vois qui s'tourne vers le barmaid, qui mets pas d'temps avant de poser les bouteilles en échange d'belles pièces de mornilles. « tu m'as convaincue, on s'tire. J'ai d'jà des idées en tête » « Tu m'partageras ca en chemin. » T'décrètes en allant hors d'la pièce pour t'retrouver dans la rue. Ignorant l'temps qui s'fait plus frais pour inspirant l'air qui s'fait saturé d'fumer de clopes en tout genre.
« Alors on va par où ? » Tu montres l'chemin d'un coup d'tête, avant d'te mettre à marcher dans la bonne direction. « Tu comptes me dire ton prénom un jour au fait j'vais devoir te l'faire dire sous la torture ? » « Dis moi d'abord c'que t'as en idée derrière la tête puis on verra pour ca. » T'proposes plutôt en tournant un air d'défis vers la demoiselle - t'compte pas la jouer facile ce soir, puis ton nom c'pas tant ce qui importe pour toi - c'même plutôt amusant d'la voir qui s'agace d'pas le connaitre encore. « T'comptes me torturer d'manière sexy ? »



_________________
only the truth
◊ fais pour faire pleurer les foules, la vérité était aussi cruelle qu'elle était sanglante, faisant cogner de ce plaisir pervers, son palpitant défait de toutes émotions ou sentiments; Il n'y avait d'elle que des pages noircies par l'encre de quelques réalités dans un monde où elle se pensait maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyDim 3 Fév - 16:43

center>
set me free
Jolita

« J'réfléchis encore à ca. » Jolene arque un sourcil. La belle semble vouloir jouer et elle est prête à jouer elle aussi. Elle adore ça, flirter, jouer, la séduction et la tentation l'habite. Elle s'plait à être avec cette demoiselle, ce jeu lui plait et elle sait que ce soir elle ne dormira pas seule. Elle veut dormir avec elle, passer la nuit contre elle et elle veut oublier, tout oublier. Oublier qu'la femme qui l'aime résiste et veut pas d'cette relation, elle veut oublier son prénom et celui de celle qui hante ses pensées. Jolene conclue finalement qu'elles vont chez la mystérieuse inconnue, les salle du bas c'pas pour elle, elle le sait. Trop d'monde, pas assez d'intimité. Elles s'ramènent près de John qui donne des bouteilles qui serait dommage de refuser. Jolene lui dit qu'elle a des idées en tête, la belle lui demande si elle partagera ça en chemin.

"J'aime pas la théorie, j'préfère la pratique direct. Alors j'vais pas m'étaler sur les cartes qu'j'ai en main"

Qu'elle lui lance avec un clin d'oeil, avant qu'elles sortent d'la boite bondée d'monde. L'air frais frappe Jolene au visage mais elle brûle tellement d'désir pour son amante d'un soir, ou plusieurs peut-être bien, qu'ça la dérange pas. Une fois le chemin montré par son inconnue, elles s'engagent dans cette direction et quand Jolene lui demande son prénom, elle rétorque qu'elle doit lui dire en premier ce qu'elle a en tête. Elle pousse un doux rire, enfantin, cristallin.

"Ah Madame est pleine de mystère... J'te dis un truc, tu m'dis une lettre, deal ? Déjà sache que j'compte bien avoir ma tête entre tes jambes"

Qu'elle lance, le langage cru qui contraste avec son statut d'pureté et d'fille modèle. Elle est alcoolisée, trop alcoolisée, et elle a tellement envie d'elle qu'elle peut filtrer c'qu'elle dit. Son amante lui d'mande alors si elle compte la torturer d'manière sexy.

"Oh darling, cette torture sera tellement douce"

Qu'elle lui souffle avant d'la plaquer contre un mur et d'prendre son visage entre ses mains. Puis elle s'approche de son oreille et y murmure :

"J'vais t'faire monter si haut qu't'voudras plus redescendre"

Puis elle embrasse cette petite zone juste l'oreille, caressant ses hanches au passage. Elle veut pas l'embrasser, pas tout d'suite, elle veut faire monter l'désir encore plus haut si c'possible. Elle s'écarte d'elle, un sourire sur ses lèvres, les joues rosées à cause du désir.

"C'est encore loin?"
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas
Rita Skeeter
staff & conformiste

staff & conformiste


Messages : 52
Date d'inscription : 10/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyMar 12 Fév - 23:51


Set me free
Rita & Jolene

« J'aime pas la théorie, j'préfère la pratique direct. Alors j'vais pas m'étaler sur les cartes qu'j'ai en main » L’observant, t’savoure la beauté qui irradit d’la jeune fille, bien que tu saisisse plus la conversation. T’as plus qu’une idée en tête, te tournant l’esprit en beurre moue – tu penses plus rien qu’à ca, et si elle s’trouve pas nue pour toi dans peu de temps tu vas sans doute virer folle. C’pas comme si t’avais de la marge pour cela – tu vis qu’pour se perdre dans les plaisirs charnels, et le fun d’voir se tordre de douleurs les autres autour de toi. Le plaisir du corps est psychique – ton cœur s’emballe jamais, et t’as pas d’notions d’aimer ou pas cela. C’juste qu’ton sexe pulse, et tu t’sens brûlante. C’pas désagréable, te détendant les muscles pour t’faire sentir plus concentrée par la suite. T’as jamais écrit d’meilleurs articles qu’après un orgasme – encore faut-il qu’tu ais de quoi écrire. Et un orgasme – à mesure d’tes visites nocturnes t’as vite compris qu’il s’trouvait peu de personnes vraiment douées d’ses dix doigts. Mais t’as besoin de cela, alors tu tentes encore.
Pas qu’tu t’empêche de jouer – t’aimes à la voir se torturer, à espérer qu’tu lui file un indice sur qui tu es, et qu’elle puisse t’nommer par ton nom. T’es même pas sûre de le lui révéler, à mesure qu’le temps change cela en jeu d’mystères. C’est peut être pas plus mal, comme tu commences à te trainer une petite notoriété qui s’trouve pas au gout de tout le monde. C’pas dérangeant pour toi, mais t’as aucun désire de te remettre en chasse d’un partenaire pour la nuit. « Ah Madame est pleine de mystère... J'te dis un truc, tu m'dis une lettre, deal ? Déjà sache que j'compte bien avoir ma tête entre tes jambes » « Il s’trouve un E. » T’réponds avec un sourcil arqué vers elle - la mettant au défis d’se mettre à râler contre les règles d’son propre jeu. Puis t’as pas l’temps de réagir qu’tu es poussé contre l’mur, avec la douce s’frottant à toi. « Oh darling, cette torture sera tellement douce » « Douce ? J’pas certaine d’aimer l’idée. » Répondis-tu, t’laissant peu surprendre, bien qu’ton corps réagisse à ses préliminaires. T’reste de marbre en dedans – comme toujours – observant juste la moindre de ses mimiques et d’ses réactions. C’toujours étrange, de te sentir presque spectatrice d’ton corps en chasse. Mais t’as appris à aimer l’sexe – tu supposes que l’amour ressemble à ca, comme c’la seule chose que t’as pour l’comprendre. « J'vais t'faire monter si haut qu't'voudras plus redescendre » L’rire qui t’échappe quand elle t’souffle à l’oreille s’fait lascif et amusé – pas moqueur, mais excité. T’as bien hâte d’voir si elle se montre à la hauteur de ses promesses.

A force d’trop gueuler qu’on s’trouve merveilleux, l’risque de la chute est plus vertigineux. « C'est encore loin? » « T’as hâte d’être entre mes cuisses ? » Qu’tu demandes avec un rire d’façade, avant de lui montrer un coin d’rue d’où s’devine une porte. « C’est là – alors montre toi patiente encore deux minutes. Puis une fois dedans, tu t’mets nue et tu m’montres qu’tout ces préliminaires c’tait pas le mieux qu’tu pouvais faire avec ta bouche. » rajoutes-tu en ouvrant la porte – grinçante, et montant les marches jusqu’à ton appartemment. C’pas un grand standing – mais t’as d’quoi vivre, cuisiné, et baiser – surtout. T’mettant à l’aise dés qu’la porte s’ouvre et s’ferme – faisant entrer Jolene – pour t’ôter ta robe et t’mettre face à elle.



_________________
only the truth
◊ fais pour faire pleurer les foules, la vérité était aussi cruelle qu'elle était sanglante, faisant cogner de ce plaisir pervers, son palpitant défait de toutes émotions ou sentiments; Il n'y avait d'elle que des pages noircies par l'encre de quelques réalités dans un monde où elle se pensait maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Jolene Potter-Prewett
staff & poufsouffle

staff & poufsouffle


Messages : 97
Date d'inscription : 20/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita EmptyVen 15 Mar - 21:20

center>
set me free
Jolita

Jolene a l'feu qui brûle en elle, l'feu du désir, l'feu qui la rend si bien. Elle se délecte de cette sensation; elle se délecte d'ce moment avec cette belle inconnue dont elle ignore encore le prénom. Mais elle va le savoir, et quand la belle lui dit qu'son prénom contient un E, elle sourit contre la peau de son cou avant d'lui mordiller l'oreille. Jolene veut tout oublier c'soir, elle veut oublier son prénom, le prénom de Cassandra, le nom de Avery, tout oublier. Elle veut plus penser à elle, au moment sur la plage qu'elles ont passé ensemble, aux baisers échangés quand elles étaient coupées du monde, coupées de tout. Elle peut plus la revoir sans cesse dans ses rêves, la revoir transplaner, partir loin d'elle, d'leur amour. Foutu amour, elle déteste avoir à ressentir c'genre de choses, elle déteste ce que Cassandra lui fait ressentir, elle déteste tout ce qu'elle est. Et si elle ne l'aimait pas autant, elle la tuerait. Elle l'aime à en crever. Sentir la chaleur de cette brune contre elle la réchauffe et plus la soirée avance, plus ses pensées s'en vont ailleurs, plus Cassandra disparait de son esprit. Elle veut se sentir comme ça tous les jours. Jolene évoque alors la torture douce qu'elle compte lui faire subir et sa conquête répond qu'elle n'est pas certaine d'apprécier.

"Oh que si tu vas apprécier crois moi, j'suis une experte de la torture douce qui à mon sens, est tellement plus violente que la torture sanglante"

Qu'elle lui répond avec un sourire en coin, toujours près de son oreille. Jolene continue d'lui faire des promesses de septième ciel, des promesses de paradis, d'extase et quand elle se détache d'elle pour continuer à marcher vers son domicile, elle a envie d'y retourner de suite, de retrouver sa chaleur. Quand la poufsouffle lui demander si c'est encore loin, sa comparse lui demande si elle a hâte de s'retrouver entre ses cuisses. Jolene pouffe doucement avant d'lancer :

"J'ai hâte de t'monter et t'faire sentir l'étendue de mes pouvoirs"

Qu'elle lui lance d'un ton aguicheur avant que la belle ne lui désigne du doigt son immeuble, ajoutant qu'une fois à l'intérieur elle devra se mettre nue. Jolene acquiesce, toujours avec son sourire sur les lèvres. Elle la prend par la main et presse le pas vers l'appartement d'la demoiselle. Elles montent les escalier rapidement et une fois à l'intérieur de l'appartement confortable, la belle inconnue et la première à se déshabiller. Jolene fait de même avec sa robe, et fait voler ses talons dans un coin d'la pièce. Puis elle se rapproche de son amante, la colle à elle en la prenant par le bassin et l'embrasse de nouveau passionnément, avec tout le désir qui brûle en elle. A tâtons, sans quitter les lèvres de sa belle, elle avance dans l'appartement jusqu'à trouver une porte, qu'elle ouvre. Elle ouvre un oeil et remarque que c'est la chambre. Elle continue d'avancer jusqu'à ce que son amante trébuche sur le lit pour la faire tomber. Jolene se place au dessus d'elle, une jambe de chaque côté de son corps. elle passe ses mains derrière son dos pour ôter son soutien-gorge. Elle repose ses lèvres sur les siennes, puis dans son cou, avant de passer à sa poitrine où elle y dépose de petits baisers, s'attardant sur ses boules de chairs pointant vers elle quelques instants. Puis elle descend encore, passant sa langue sur son ventre et elle sourit contre sa peau blanche.

"Dis moi ton prénom, histoire de m'encourager à continuer"

Qu'elle lui dit d'une voix rauque, emplie de plaisir, avant de commencer à la caresser doucement à travers le tissu de sa lingerie.
Made by Neon Demon

_________________
«Hufflepuffs value hard work, patience, loyalty, and fair play. The house has produced its share of great wizards – not least Newt Scamander, author of Fantastic Beasts and Where to Find Them»
(c)crackintime
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




set me free ♦ Jolita Empty
MessageSujet: Re: set me free ♦ Jolita   set me free ♦ Jolita Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
set me free ♦ Jolita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 eme hussard FREE !!!
» young, wild and free ✰ juyne & louis
» Happiness is free.
» Ed Free Versus The World
» Free Tel 2euros / mois + autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le monde magique :: La place divine :: Drunk Broom-
Sauter vers: